SlideShare une entreprise Scribd logo
Quels scénarii d’avenir et quelle stratégie en faveur
de la valorisation de la prairie, de l’amélioration de
l’autonomie alimentaire des systèmes caprins du
Grand-Ouest et de la production de fromages de
chèvre sous signes de qualité à horizon 2025 ?
Auteur
Frantz JENOT, FRCAP – REXCAP
Partenaires
Géraldine VERDIER, BRILAC
Hugues CAILLAT, INRA
Mot clé 1: prospective
Mot clé 2: stratégie
Présentation de la méthode empruntée (CNAM)
- Méthodologie de prospective du jeu d’acteurs – méthode Mactor (partiellement)
Atelier 1 : Inerties - Changements / Atelier 2 : Acteurs / Atelier 3 : Enjeux - Objectifs – Actions
La méthode d’analyse des jeux d’acteurs, MACTOR cherche à repérer et estimer les rapports de
forces existants entre les acteurs et à étudier leurs convergences et divergences vis-à-vis d’un certain
nombre d’enjeux et d’objectifs associés. A partir de cette analyse, l’objectif de l’utilisation de la
méthode MACTOR est de fournir aux acteurs une aide à la décision. La méthode MACTOR présente
l’avantage d’avoir un caractère très opérationnel pour une grande diversité de jeux impliquant de
nombreux acteurs vis-à-vis d’une série d’enjeux et d’objectifs associés.
- Méthodologie de prospective par l’Analyse Morphologique – méthode des scénarios
Atelier 5 : analyse morphologique : réalisation des scénarios / Atelier 4 : Atouts et opportunités +
Faiblesses et menaces
L’analyse morphologique permet de stimuler l’imagination des participants aux ateliers de
prospective stratégique et balaie le champ des scénarios possibles. Cette méthode se prête à la
construction de scénarios.
1/ Quel(s) est (sont) l’(les) objectif(s) précis ? Cf. titre
2/ Quel est l’horizon de temps prospectif étudié ? L’horizon retenu a été 2025
3/ Quels sont les participants souhaités et/ou possibles ?
Ce chantier de prospective – stratégique était ouvert à l’ensemble des partenaires concernées par les
résultats du projet PSDR FLECHE. Une grande majorité des participants est issu du monde de la
recherche – développement et de l’enseignement. Les éleveurs et laiteries sont peu présents.
4/ Quels sont les délais pour la fin des travaux ? La fin du séminaire ;
5/ Quels sont les moyens disponibles ? De l’animation des ateliers = 1,5 journée de travail
6/ Quelle visibilité externe souhaitée ?
Les résultats de ce chantier de prospective sont ouverts sur l’extérieur, que ce soit aux représentants
de la filière (éleveurs et laiteries) ou aux partenaires de la filière territorialisée en Grand – Ouest : les
trois Régions concernées, les partenaires de la R&D&F.
Le jeu des 6 questions - réponses
pour bien démarrer la démarche de prospective
Ce chantier de prospective programmé dans le programme PSDR FLECHE
s’articule aux travaux de recherche réalisés dans les trois VR du programme.
Un projet « Pour et Sur le Développement Régional » a donc une visée
opérationnelle. Dans cette recherche les ateliers de prospective –
stratégique permettent de valoriser ces résultats des chercheurs dans une
recherche de transfert et de développement de la filière caprine territorialisée
en Grand-Ouest,
I – PROSPECTIVE :
METHODE MACTOR « Le jeu d’acteurs »
VR1 & VR2 VR3
Inerties
* La contrainte du temps et de l’organisation du travail des
éleveurs et le choix du système alimentaire – fourragers
* Le parcellaire des exploitations, la disponibilité de
foncier
* La maîtrise du pâturage et notamment du parasitisme
* La répartition des stocks de fourrages au cours de
l’année
* La taille importante des cheptels
* La peur et la capacité à affronter le changement
* La concurrence des systèmes de grandes cultures
* Le besoin d’énergie pour l’utilisation du séchage du foin
* Peu ou pas de valorisation des laits et fromages à l’herbe
et sous signes de qualité
* Le manque d’intérêt des organisations de R&D pour les
systèmes herbagers dont pâturage
* La moindre qualité de la diffusion des savoirs
* La faible valorisation des services environnementaux
* La demande d’une production constante de lait
toute l’année
* Une demande essentielle de lait en quantité par
les laiteries pour des fromages industriels
* Un changement sur l’image et la qualité du lait
de chèvre
* La variabilité marginale de la qualité et quantité
du lait au pâturage
* L’image d’Epinal de la filière caprine
* La complexité de l’INAO sur les SIQUO
* La stratégie marketing et de marques des
industriels
* Le rapport au terroir peu emprunté en filière
caprine
* Le pouvoir d’achat limité de nombreux
consommateurs
* Peu ou pas de valorisation des produits laitiers
issus de systèmes herbagers
Changem
ents
* La maîtrise technique, sa formation et sa diffusion
* La part de fourrages et de concentrés dans les rations
des caprins
* L’augmentation du nombre d’espèces prairiales
* La capacité à s’adapter au changement climatique
* La formation, l’intégration et la motivation de nouveaux
éleveurs
* La pression et les demandes sociétales des
consommateurs vis-à-vis des systèmes de production
(BEA, environnement, qualité, GES, etc.)
* L’évolution vers des SIQUO ayant des CDC utilisant des
systèmes herbagers dont le pâturage
* L’augmentation des systèmes AB
Des politiques publiques prenant en compte le
développement des systèmes herbagers
* Plus de valeur ajoutée pour les laits et fromages
issus de systèmes herbagers et sous signes de
qualité
* Le développement des signes de qualité issus de
systèmes herbagers,
* La recherche de traceurs des systèmes de
production, la recherche de traçabilité des
produits caprins,
* La prise en compte de la variabilité de la qualité
et quantité de laits issus du pâturage
* La gestion de l’image de la filière caprine vis-à-
vis de l’attente des consommateurs, des ONG
welfaristes et la communication positive
* L’intérêt nutritionnel des laits issus des systèmes
herbagers, la question des allergies au lait,
Tableau 1 de synthèse des inerties et changements
repérés par les 5 ateliers de prospective
Le repérage des inerties et des
changements par les ateliers de
prospective permet de pointer en
premier lieu les difficultés ou les
volontés de repérer les ruptures à
venir, souhaitables et vraisemblables.
I – PROSPECTIVE :
METHODE MACTOR « Le jeu d’acteurs »
Tableau 2 de synthèse des enjeux, objectifs et actions
repérés par les 5 ateliers de prospective
VR1 & VR2 VR3
Enjeux
1. Travailler sur l’image, la connaissance par le grand public,
2. Communiquer sur les systèmes herbagers auprès des
consommateurs,
3. Prendre en compte le changement climatique (enjeu : résister
ou pas)
4. Prendre en compte le bien-être animal (enjeu : être
légitime/ou pas sur le BEA)
5. Viser la durabilité – l’agro-écologie des systèmes caprins, la
préservation de l’environnement
6. Développer des systèmes herbagers caprins et la recherche de
l’autonomie alimentaire
7. Préserver au maximum la présence des éleveurs : ancrage de la
production au territoire du GO
8. Prendre en compte st s’investir dans l’évolution des politiques
publiques,
1. La réponse aux
consommateurs, la volonté de
transparence, la consolidation
de l’image de la filière caprine
herbagère
2. L’économie de l’élevage
3. Le développement des labels
de qualité, la segmentation de
la filière,
4. La préservation de
l’environnement
Objectifs
1. Le développement des SIQUO : AB, AOP et les démarches
valorisant l’utilisation de l’herbe en systèmes caprins,
2. La diffusion des résultats de FLECHE
3. La maîtrise technique des systèmes herbagers par les éleveurs
4. La formation, l’accompagnement technique, la poursuite de la
recherche,
1. La traçabilité des produits et
systèmes de production,
2. La valorisation des produits
issus de productions
herbagères et la montée en
gamme des produits, la
labélisation
3. La diffusion des connaissances
Actions 1. Maîtrise technique : pour lever les freins réaliser un guide
pâturage et de gestion du parasitisme. Réaliser des références
système
2. Diffuser les résultats et synthèses, notamment sur le
parasitisme
3. Communiquer positivement auprès du grand public,
consommateurs, citoyens, élus mais aussi les laiteries
4. Organiser des formations techniques (valorisation de l’herbe,
etc.) et des formations dans l’enseignement
5. Organiser l’animation et la vulgarisation des résultats auprès
des éleveurs et techniciens
6. Revaloriser le lait et les produits caprins issus de systèmes à
l’herbe, développement des labels,
7. Prendre en compte le changement climatique (fourrages,
grandes cultures, génétique caprine,
8. Egalement : engagement syndical, poursuite des travaux de
R&D, refonder la Safer, revoir le classement des prairies
temporaires, réorientation de la PAC en faveur des systèmes
herbagers et autonomes, s’intéresser à l’installation
1. Développer les labels et les
circuits courts
2. Rechercher la traçabilité des
produits en fonction des
systèmes de production -
l’identification
3. Réaliser des formations et
organiser de la diffusion sur
les qualités nutritionnelles des
laits et fromages
I – PROSPECTIVE :
METHODE MACTOR « Le jeu d’acteurs »
Tableau 3 : Matrice AFOM de synthèse
Atouts opportunités Faiblesses et Menaces
VR1 &
VR2
1. La dynamique collective, de
qualité et en réseau des
partenaires de la filière
caprine du GO
2. L’absence de crise
économique et l’attractivité
de la production caprine
pour certains jeunes ayant
une nouvelle vision de
l’élevage autonome
3. L’image encore positive de la
filière
4. La nécessité de répondre aux
attentes sociétales
5. La demande de lait bio
6. Les services rendus par
l’élevage, la diversité des
systèmes caprins,
- La difficulté du changement, la résistance au changement, la
difficulté de s’adapter,
- Le fait que les systèmes herbagers ne soient pas considérés
comme simples vis-à-vis du travail
- La pression foncière
- L’augmentation de la taille des cheptels
- Des bouleversements en amont et aval et entre éleveurs de
différents systèmes
- La faible valorisation des systèmes herbagers (laiteries)
- La mainmise des GMS sur la valorisation et les démarches de
qualité
- Le manque d’incitations des politiques publiques (PAC) au
changement de système
- Le manque d’innovation et de financements pour la R&D pour
accompagner les élevages en systèmes herbagers
- Le développement des associations abolitionnistes
- Le risque d’une mauvaise image des consommateurs vis-à-vis
des systèmes de production ; la menace d’une crise médiatique,
- Le changement climatique
VR3
1. L’image positive des produits
caprins et de la chèvre à
l’herbe
2. Des appuis techniques et
scientifiques de qualité
3. Des démarches qualité
comme les AOP qui
démarquent les produits de
qualités des produits
conventionnels
4. Une diversité de produits
caprins
1. Des produits caprins principalement conventionnels et
industriels en filière caprine
2. La prise de conscience voire la paranoïa des
consommateurs sur les systèmes de production
3. La question de la saisonnalité des produits caprins
4. Des conflits d’intérêts amont – aval de la filière et entre
éleveurs selon les systèmes
5. Des cahiers des charges AOP peu reconnus ou trop
exigeants
Cette matrice AFOM permet de présenter de façon synthétique les atouts,
opportunités et faiblesses et menaces que connait la filière caprine vis-à-vis de la
problématique des systèmes herbagers en système de qualité. Elle bénéficie de la
réflexion de tous les groupes ayant travaillé sur cette thématique. Les thèmes retenus
par les participants aux ateliers reprennent globalement ceux déjà repris dans les
autres ateliers du chantier Mactor.
II - LES SCENARII D’AVENIRS POSSIBLES
Scénarios vraisemblables Scénarios vraisemblables et souhaitables
Sc1: 100% AB par les politiques Sc1: 100% AB par les politiques
Sc2: le consommateur et le local Sc2: le consommateur et le local
Sc3: les laiteries /GMS au pouvoir
Sc4: dichotomie de 2 modèles opposés
Sc5: les vegans au pouvoir
Sc6: laiteries mises sur l’herbe Sc6: laiteries mises sur l’herbe
Sc7: le plus mieux: politique et demandes sociétales Sc7: le plus mieux: politique et demandes sociétales
Sc8: réaliste tendanciel sur l’herbe Sc8: réaliste tendanciel sur l’herbe
Sc 10: routine accès extérieur éventuel
Sc 11: évolutif 100 % extérieur Sc 11: évolutif 100 % extérieur
Sc 12: idéal 100% herbe & autonomie Sc 12: idéal 100% herbe & autonomie
Sc 13: augmentation importante des importations
Sc 14: utopie: obligation de pâturage
Sc 15: consommateur demande du pâturage Sc 15: consommateur demande du pâturage:
SC 16: la com et le décalage
Sc 17: davantage de pâturage Sc 17: davantage de pâturage
Sc 18: merci les vegans
Dans un second temps, les participants aux ateliers se sont exprimés sur : 1/ - les scénarios
vraisemblables (seuls 2 ne le sont pas) et 2/ sur les scénarios vraisemblables et souhaitables (soit
9 scénarios). Sur les 9 scénarios, certains se ressemblent et peuvent être réunis selon la
thématique centrale : 1 - pâturage (ou AB) 2 – Herbe 3 – Sortie extérieure
19 scénarios sont proposés durant les ateliers d’analyse morphologique:
Chacun présente un nom, un déclencheur, 1 niveau de rupture, 1 thème
Noms des 19 scénarios Acteur(s) déclencheur(s)
des scénarios
Niveaux tendanciels ou
de rupture des scénarii
Thème central
de changement
Sc1: 100% AB par les politiques Politique Rupture + AB, pâturage
Sc2: le consommateur et le local Consommateurs (marché) Rupture + CC, fermier, local, petit, SIQUO,
Sc3: les laiteries /GMS au pouvoir Laiteries et GMS Rupture Intégration des éleveurs
Sc4: dichotomie : 2 modèles opposés Consommateurs (marché) Tendanciel Taille, système herbager, envir.
Sc5: les vegans au pouvoir Consommateurs vegans (marché) Rupture +++ Veganisme (mode de conso)
Sc6: laiteries mises sur l’herbe Laiteries et politiques Entre 2 Herbe, PAC et laiteries
Sc7: le plus mieux: politique et
demandes sociétales
Politique et citoyens –
consommateurs
Entre 2 Herbe, AB, traçabilité
Sc8: réaliste tendanciel sur l’herbe R&D et éleveurs Tendanciel + Herbe et R&D
Sc9: cosmo chèvre avenir de l’Hom. Changement climatique Rupture +++++++++ Changement climatique
Sc 10: routine accès extérieur évent. MAF (Politique) et consommateurs Tendanciel Accès extérieur et agroécologie
Sc 11: évolutif 100 % extérieur Consommateurs (marché) Rupture + Accès ext, CC, AB, BEA, Agroec.
Sc 12: idéal 100% herbe & autonomie Consommateurs et filière Rupture ++ Pâturage, équitable, autonomie
Sc 13: augmentation importante des
importations
Concurrence (production amont) Entre 2 Importation, autonomie
Sc 14: utopie: obligation de pâturage Politique - citoyens – consommateur Rupture +++ Herbe, autonomie, efficience
Sc 15: consommateur demande du
pâturage
Consommateurs Entre 2 - Pâturage, fermier, AB
SC 16: la com et l’inertie Politiques et laiteries/GMS Entre 2 – Rupture L’élevage diminue, marketing
Sc 17: davantage de pâturage Politiques et consommateurs Entre 2 Pâturage
Sc 18: merci les vegans Consommateurs Vegans Rupture ++ Veganisme (mode de conso)
Sc 19: financer de la R&D ? Rupture +++++++++ OGM, R&D
« Que peut-il advenir ? »
III –PLAN STRATEGIQUE
« Qu’allons nous faire ? »
Les objectifs listés par les ateliers sont regroupés en 7 familles :
1 – Maîtrise technique de l’utilisation de l’herbe
2 - Economie et valorisation du lait en systèmes herbagers
3 - Environnement et changement climatique
4 - Image et communication
5 - Bien-être animal et conditions d’élevage (+ image)
6 - Métier
7 - Traçabilité des systèmes
Ensuite, les participants ont proposés des actions.
En les triant, nous distinguons 7 thématiques structurantes qui sont
rattachées à la question de l’herbe et la qualité des produits :
- Maîtrise technique
- Technico-économie
- Environnement
- Bien-être animal
- Communication – diffusion
- Travail
- Et : foncier, résistance au changement, modélisation
• Un premier enseignement est que ces différents ateliers (méthode Mactor et Analyse
Morphologique) mettent tous en avant une diversité de domaines scientifiques nécessaires pour
envisager de développer à l’avenir les systèmes herbagers et la qualité du lait et des produits
caprins du GO. Si les enjeux, objectifs et actions relatifs à la maîtrise technique et économique des
systèmes herbagers par les éleveurs restent bien présents dans les propositions des participants,
des enjeux d’autres domaines de connaissances comme le bien-être animal, l’environnement, le
changement climatique, la gestion de l’image de la production, la communication ou encore le
travail, le métier d’éleveur et la traçabilité des systèmes herbagers sont fréquemment cités.
• L’analyse du jeu d’acteurs montre les liens qui doivent aujourd’hui exister entre le monde de la
production (éleveurs et laiteries) et le monde de la consommation, des citoyens et de leurs
demandes sociétales. Il semble essentiel de renforcer l’implication des éleveurs auprès des
consommateurs et citoyens. Ces travaux mettent ainsi l’accent sur la nécessité de penser
l’articulation des actions technico-économiques avec les domaines de l’éthologie
(comportement animal, bien-être animal ou BEA) ou de la communication relatif à l’image de la
profession. L’image de l’élevage de chèvres semble une question cruciale pour l’avenir, en
particulier dans le grand-ouest où se sont développés des systèmes de production « zéro
pâturage », de tailles de cheptels plutôt importantes, notamment en système livreur, et
présentant peu de sortie ou de pâturage des animaux.
• Des débats internes existent sur les différences d’enjeux relatifs à l’utilisation des trois
« concepts » « herbe - pâturage - aire d’exercice ». Les niveaux d’arguments permettant de
justifier la nécessité, voire l’utilité, de la sortie des chèvres sont mis en dialogue. La question est ici
de mesurer quelle force symbolique détient l’image d’une chèvre au champ (sur prairie) ou d’une
chèvre en aire d’exercice comparée à l’image d’une chèvre renfermée en bâtiment. S’agit-il et/ou
d’enjeux de BEA, d’environnement, de technico-économie ?
• Dans un autre registre, un écueil rencontré par les partenaires du projet pour penser le
développement des systèmes herbagers est la relative faiblesse de valorisation financière pour les
éleveurs à produire du lait à l’herbe. En effet, les démarches qualité imposant l’exclusivité d’un
système alimentaire reposant sur l’herbe sont peu nombreuses (cf. encadré). Hormis l’intégralité
des AOP qui interdisent l’utilisation d’ensilage de maïs dans le rationnement des chèvres, les
autres démarches de qualité n’obligent pas à l’utilisation de systèmes herbagers. En Grand Ouest,
seul le Chabichou du Poitou bénéficie d’une AOP et il représente moins de 1% du lait transformé
sur le territoire. Quant au cahier des charges AB, il n’interdit pas l’ensilage de maïs mais oblige la
pratique du pâturage. Cette démarche qualité semble la plus pertinente pour voir le
développement de systèmes alimentaires reposant pour partie sur l’herbe pâturée.
• A noter que le système alimentaire « maïs ensilage » n’a été que très peu évoqué durant ces
travaux de prospective et stratégie alors qu’il est l’un des deux systèmes alimentaires, avec le
système paille – concentré/déshydraté, à proposer une source fourragère autre que l’herbe.
• Par ailleurs, dans un contexte de changement climatique rapide, il semble urgent de travailler à
l’atténuation et la réduction de l’impact des systèmes d’élevages caprins.
• Enfin, ces deux jours de séminaires ont remis au centre la question de « notre rapport
au changement ». La capacité de changer doit être prise en compte pour accompagner et faciliter
le travail des éleveurs et des laiteries sur ces problématiques.
• A présent, cette synthèse est dédiée aux décideurs, tant interprofessionnels que politiques ou de
recherche – développement pour développer de nouveaux projets.
• Qu’il me soit ici permis de remercier les participants à ce chantier de prospective – stratégique pour
leur participation zélée, attentive, efficace et néanmoins très conviviale durant ces deux jours de
séminaires des 21 et 22 novembre 2019 ainsi qu’à l’accueil de qualité que nous avons reçu sur le
site des Verrines à l’INRA de Lusignan.
En conclusion :
Vers des enjeux autres que la zootechnie, l’agronomie et l’économie
Pour toute question : Frantz JÉNOT
FRCAP-CHEVRIERS N-A & V et Cluster REXCAP
12 bis, rue Saint Pierre 79500 MELLE
Port : 06 30 32 30 13 / Mail : frcap@orange.Fr
Internet: www.terredeschevres.fr

Contenu connexe

Tendances

[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
Institut de l'Elevage - Idele
 
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les coproduits ! Quoi de plus local ?
Les coproduits ! Quoi de plus local ? Les coproduits ! Quoi de plus local ?
Les coproduits ! Quoi de plus local ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 completConférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Institut de l'Elevage - Idele
 
Le système polyculture élevage, un atout pour réduire l'usage de phytosanitaires
Le système polyculture élevage, un atout pour réduire l'usage de phytosanitairesLe système polyculture élevage, un atout pour réduire l'usage de phytosanitaires
Le système polyculture élevage, un atout pour réduire l'usage de phytosanitaires
Institut de l'Elevage - Idele
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 3 analyser les fourrages de...
[Biennales conseillers fourragers 2017]  Atelier 3 analyser les fourrages  de...[Biennales conseillers fourragers 2017]  Atelier 3 analyser les fourrages  de...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 3 analyser les fourrages de...
Institut de l'Elevage - Idele
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment bien vivre les agnelages ?
Comment bien vivre les agnelages ?Comment bien vivre les agnelages ?
Comment bien vivre les agnelages ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
REDCap - présentation du projet et enquêtes sur les attentes
REDCap - présentation du projet et enquêtes sur les attentesREDCap - présentation du projet et enquêtes sur les attentes
REDCap - présentation du projet et enquêtes sur les attentes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner le changement ves l'agro-écologie
Accompagner le changement ves l'agro-écologieAccompagner le changement ves l'agro-écologie
Accompagner le changement ves l'agro-écologie
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Témoignages
Témoignages Témoignages
Témoignages
jérémie jost
 
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenuDes brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Institut de l'Elevage - Idele
 
Caprinov chevrettes
Caprinov chevrettesCaprinov chevrettes
Caprinov chevrettes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Lait biologique, à chacun son système fourrager
Lait biologique, à chacun son système fourragerLait biologique, à chacun son système fourrager
Lait biologique, à chacun son système fourrager
Institut de l'Elevage - Idele
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Atelier 3: C’est quoi finalement le « Pâturage cellulaire dynamique » ?
Atelier 3: C’est quoi finalement le « Pâturage cellulaire dynamique » ?Atelier 3: C’est quoi finalement le « Pâturage cellulaire dynamique » ?
Atelier 3: C’est quoi finalement le « Pâturage cellulaire dynamique » ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
Institut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 8 fonctionnement et travaux d...
 
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
9 fiches pour décrire l'alimentation des chèvres laitières françaises
 
Les coproduits ! Quoi de plus local ?
Les coproduits ! Quoi de plus local ? Les coproduits ! Quoi de plus local ?
Les coproduits ! Quoi de plus local ?
 
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 completConférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
 
Le système polyculture élevage, un atout pour réduire l'usage de phytosanitaires
Le système polyculture élevage, un atout pour réduire l'usage de phytosanitairesLe système polyculture élevage, un atout pour réduire l'usage de phytosanitaires
Le système polyculture élevage, un atout pour réduire l'usage de phytosanitaires
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 3 analyser les fourrages de...
[Biennales conseillers fourragers 2017]  Atelier 3 analyser les fourrages  de...[Biennales conseillers fourragers 2017]  Atelier 3 analyser les fourrages  de...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 3 analyser les fourrages de...
 
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
[Biennales conseillers fourragers 2017] Atelier 13 calculer la valeur économi...
 
Comment bien vivre les agnelages ?
Comment bien vivre les agnelages ?Comment bien vivre les agnelages ?
Comment bien vivre les agnelages ?
 
REDCap - présentation du projet et enquêtes sur les attentes
REDCap - présentation du projet et enquêtes sur les attentesREDCap - présentation du projet et enquêtes sur les attentes
REDCap - présentation du projet et enquêtes sur les attentes
 
Accompagner le changement ves l'agro-écologie
Accompagner le changement ves l'agro-écologieAccompagner le changement ves l'agro-écologie
Accompagner le changement ves l'agro-écologie
 
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
Comment enseigner les fourrages et la prairie ?
 
Témoignages
Témoignages Témoignages
Témoignages
 
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenuDes brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
Des brebis dans une exploitation de grandes cultures : un atout pour le revenu
 
Caprinov chevrettes
Caprinov chevrettesCaprinov chevrettes
Caprinov chevrettes
 
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
 
Lait biologique, à chacun son système fourrager
Lait biologique, à chacun son système fourragerLait biologique, à chacun son système fourrager
Lait biologique, à chacun son système fourrager
 
Space2018 reine mathilde
Space2018 reine mathildeSpace2018 reine mathilde
Space2018 reine mathilde
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
 
Atelier 3: C’est quoi finalement le « Pâturage cellulaire dynamique » ?
Atelier 3: C’est quoi finalement le « Pâturage cellulaire dynamique » ?Atelier 3: C’est quoi finalement le « Pâturage cellulaire dynamique » ?
Atelier 3: C’est quoi finalement le « Pâturage cellulaire dynamique » ?
 
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
 

Similaire à Focus psdr fleche prospective

GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de productionGAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
Institut de l'Elevage - Idele
 
Evaluation des attentes de groupe multi-acteurs sur la qualité et l’authentif...
Evaluation des attentes de groupe multi-acteurs sur la qualité et l’authentif...Evaluation des attentes de groupe multi-acteurs sur la qualité et l’authentif...
Evaluation des attentes de groupe multi-acteurs sur la qualité et l’authentif...
Institut de l'Elevage - Idele
 
1 Amélioration la production, récolte et conservation de fourrages riches en ...
1 Amélioration la production, récolte et conservation de fourrages riches en ...1 Amélioration la production, récolte et conservation de fourrages riches en ...
1 Amélioration la production, récolte et conservation de fourrages riches en ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
UMT_introJournee_24mai2022_vf.pptx
UMT_introJournee_24mai2022_vf.pptxUMT_introJournee_24mai2022_vf.pptx
UMT_introJournee_24mai2022_vf.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Feed blocks presentation (Udo Ruediger & Mohamed Laajili)
Feed blocks presentation (Udo Ruediger & Mohamed Laajili)Feed blocks presentation (Udo Ruediger & Mohamed Laajili)
Feed blocks presentation (Udo Ruediger & Mohamed Laajili)
ICARDA
 
Diffuser à grande échelle les technologies du Sorgho et du Mil : Accroître la...
Diffuser à grande échelle les technologies du Sorgho et du Mil : Accroître la...Diffuser à grande échelle les technologies du Sorgho et du Mil : Accroître la...
Diffuser à grande échelle les technologies du Sorgho et du Mil : Accroître la...
ICRISAT
 
Séminaire de lancement Casdar RED Spyce - 22 janvier 2016
Séminaire de lancement Casdar RED Spyce - 22 janvier 2016Séminaire de lancement Casdar RED Spyce - 22 janvier 2016
Séminaire de lancement Casdar RED Spyce - 22 janvier 2016
Institut de l'Elevage - Idele
 
Revue des ENIL - Métagénomique
Revue des ENIL - MétagénomiqueRevue des ENIL - Métagénomique
Revue des ENIL - Métagénomique
ANFOPEILRseaudesENIL
 
Syno'phyt évaluer des systèmes de grandes cultures très économes en produits...
Syno'phyt  évaluer des systèmes de grandes cultures très économes en produits...Syno'phyt  évaluer des systèmes de grandes cultures très économes en produits...
Syno'phyt évaluer des systèmes de grandes cultures très économes en produits...
Chambres d'agriculture de Bretagne
 
FEPAB- AGRITIC PROJECT .WEST AFRICA
FEPAB- AGRITIC PROJECT .WEST AFRICAFEPAB- AGRITIC PROJECT .WEST AFRICA
FEPAB- AGRITIC PROJECT .WEST AFRICA
Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
FAO
 
Bilan Ceraq 2014
Bilan Ceraq 2014Bilan Ceraq 2014
Bilan Ceraq 2014Nadegeg
 
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clésAtelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
Institut de l'Elevage - Idele
 
Systemes de culture_sous_couvert_veg
Systemes de culture_sous_couvert_vegSystemes de culture_sous_couvert_veg
Systemes de culture_sous_couvert_veg
PatrickTanz
 
20231208_Harpagon_Webinaire3_L’alimentation à la Harpagon quen dit le terrain...
20231208_Harpagon_Webinaire3_L’alimentation à la Harpagon quen dit le terrain...20231208_Harpagon_Webinaire3_L’alimentation à la Harpagon quen dit le terrain...
20231208_Harpagon_Webinaire3_L’alimentation à la Harpagon quen dit le terrain...
Institut de l'Elevage - Idele
 
RéVABio : la synthèse des focus groups
RéVABio : la synthèse des focus groupsRéVABio : la synthèse des focus groups
RéVABio : la synthèse des focus groups
Institut de l'Elevage - Idele
 
Lait tunisie
Lait tunisieLait tunisie
Lait tunisie
bouf ahmed
 
GAOv2021 : CAP'Protéines : deux ans pour développer un plan stratégique d'env...
GAOv2021 : CAP'Protéines : deux ans pour développer un plan stratégique d'env...GAOv2021 : CAP'Protéines : deux ans pour développer un plan stratégique d'env...
GAOv2021 : CAP'Protéines : deux ans pour développer un plan stratégique d'env...
Institut de l'Elevage - Idele
 
WP7 - Des objectifs de sélection équilibrés pour la résilience agro-écologique
WP7 - Des objectifs de sélection équilibrés pour la résilience agro-écologiqueWP7 - Des objectifs de sélection équilibrés pour la résilience agro-écologique
WP7 - Des objectifs de sélection équilibrés pour la résilience agro-écologique
Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Focus psdr fleche prospective (20)

GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de productionGAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
 
Evaluation des attentes de groupe multi-acteurs sur la qualité et l’authentif...
Evaluation des attentes de groupe multi-acteurs sur la qualité et l’authentif...Evaluation des attentes de groupe multi-acteurs sur la qualité et l’authentif...
Evaluation des attentes de groupe multi-acteurs sur la qualité et l’authentif...
 
1 Amélioration la production, récolte et conservation de fourrages riches en ...
1 Amélioration la production, récolte et conservation de fourrages riches en ...1 Amélioration la production, récolte et conservation de fourrages riches en ...
1 Amélioration la production, récolte et conservation de fourrages riches en ...
 
UMT_introJournee_24mai2022_vf.pptx
UMT_introJournee_24mai2022_vf.pptxUMT_introJournee_24mai2022_vf.pptx
UMT_introJournee_24mai2022_vf.pptx
 
Feed blocks presentation (Udo Ruediger & Mohamed Laajili)
Feed blocks presentation (Udo Ruediger & Mohamed Laajili)Feed blocks presentation (Udo Ruediger & Mohamed Laajili)
Feed blocks presentation (Udo Ruediger & Mohamed Laajili)
 
Diffuser à grande échelle les technologies du Sorgho et du Mil : Accroître la...
Diffuser à grande échelle les technologies du Sorgho et du Mil : Accroître la...Diffuser à grande échelle les technologies du Sorgho et du Mil : Accroître la...
Diffuser à grande échelle les technologies du Sorgho et du Mil : Accroître la...
 
Séminaire de lancement Casdar RED Spyce - 22 janvier 2016
Séminaire de lancement Casdar RED Spyce - 22 janvier 2016Séminaire de lancement Casdar RED Spyce - 22 janvier 2016
Séminaire de lancement Casdar RED Spyce - 22 janvier 2016
 
Revue des ENIL - Métagénomique
Revue des ENIL - MétagénomiqueRevue des ENIL - Métagénomique
Revue des ENIL - Métagénomique
 
Syno'phyt évaluer des systèmes de grandes cultures très économes en produits...
Syno'phyt  évaluer des systèmes de grandes cultures très économes en produits...Syno'phyt  évaluer des systèmes de grandes cultures très économes en produits...
Syno'phyt évaluer des systèmes de grandes cultures très économes en produits...
 
FEPAB- AGRITIC PROJECT .WEST AFRICA
FEPAB- AGRITIC PROJECT .WEST AFRICAFEPAB- AGRITIC PROJECT .WEST AFRICA
FEPAB- AGRITIC PROJECT .WEST AFRICA
 
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
 
Bilan Ceraq 2014
Bilan Ceraq 2014Bilan Ceraq 2014
Bilan Ceraq 2014
 
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clésAtelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
Atelier 1 introduction - Enjeux et questions clés
 
Systemes de culture_sous_couvert_veg
Systemes de culture_sous_couvert_vegSystemes de culture_sous_couvert_veg
Systemes de culture_sous_couvert_veg
 
20231208_Harpagon_Webinaire3_L’alimentation à la Harpagon quen dit le terrain...
20231208_Harpagon_Webinaire3_L’alimentation à la Harpagon quen dit le terrain...20231208_Harpagon_Webinaire3_L’alimentation à la Harpagon quen dit le terrain...
20231208_Harpagon_Webinaire3_L’alimentation à la Harpagon quen dit le terrain...
 
RéVABio : la synthèse des focus groups
RéVABio : la synthèse des focus groupsRéVABio : la synthèse des focus groups
RéVABio : la synthèse des focus groups
 
Lait tunisie
Lait tunisieLait tunisie
Lait tunisie
 
GAOv2021 : CAP'Protéines : deux ans pour développer un plan stratégique d'env...
GAOv2021 : CAP'Protéines : deux ans pour développer un plan stratégique d'env...GAOv2021 : CAP'Protéines : deux ans pour développer un plan stratégique d'env...
GAOv2021 : CAP'Protéines : deux ans pour développer un plan stratégique d'env...
 
doc.syal
doc.syaldoc.syal
doc.syal
 
WP7 - Des objectifs de sélection équilibrés pour la résilience agro-écologique
WP7 - Des objectifs de sélection équilibrés pour la résilience agro-écologiqueWP7 - Des objectifs de sélection équilibrés pour la résilience agro-écologique
WP7 - Des objectifs de sélection équilibrés pour la résilience agro-écologique
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
Institut de l'Elevage - Idele
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
Institut de l'Elevage - Idele
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
Institut de l'Elevage - Idele
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Institut de l'Elevage - Idele
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Institut de l'Elevage - Idele
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Institut de l'Elevage - Idele
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
Institut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
 
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
 
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
 
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
 
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
 

Focus psdr fleche prospective

  • 1. Quels scénarii d’avenir et quelle stratégie en faveur de la valorisation de la prairie, de l’amélioration de l’autonomie alimentaire des systèmes caprins du Grand-Ouest et de la production de fromages de chèvre sous signes de qualité à horizon 2025 ? Auteur Frantz JENOT, FRCAP – REXCAP Partenaires Géraldine VERDIER, BRILAC Hugues CAILLAT, INRA Mot clé 1: prospective Mot clé 2: stratégie Présentation de la méthode empruntée (CNAM) - Méthodologie de prospective du jeu d’acteurs – méthode Mactor (partiellement) Atelier 1 : Inerties - Changements / Atelier 2 : Acteurs / Atelier 3 : Enjeux - Objectifs – Actions La méthode d’analyse des jeux d’acteurs, MACTOR cherche à repérer et estimer les rapports de forces existants entre les acteurs et à étudier leurs convergences et divergences vis-à-vis d’un certain nombre d’enjeux et d’objectifs associés. A partir de cette analyse, l’objectif de l’utilisation de la méthode MACTOR est de fournir aux acteurs une aide à la décision. La méthode MACTOR présente l’avantage d’avoir un caractère très opérationnel pour une grande diversité de jeux impliquant de nombreux acteurs vis-à-vis d’une série d’enjeux et d’objectifs associés. - Méthodologie de prospective par l’Analyse Morphologique – méthode des scénarios Atelier 5 : analyse morphologique : réalisation des scénarios / Atelier 4 : Atouts et opportunités + Faiblesses et menaces L’analyse morphologique permet de stimuler l’imagination des participants aux ateliers de prospective stratégique et balaie le champ des scénarios possibles. Cette méthode se prête à la construction de scénarios. 1/ Quel(s) est (sont) l’(les) objectif(s) précis ? Cf. titre 2/ Quel est l’horizon de temps prospectif étudié ? L’horizon retenu a été 2025 3/ Quels sont les participants souhaités et/ou possibles ? Ce chantier de prospective – stratégique était ouvert à l’ensemble des partenaires concernées par les résultats du projet PSDR FLECHE. Une grande majorité des participants est issu du monde de la recherche – développement et de l’enseignement. Les éleveurs et laiteries sont peu présents. 4/ Quels sont les délais pour la fin des travaux ? La fin du séminaire ; 5/ Quels sont les moyens disponibles ? De l’animation des ateliers = 1,5 journée de travail 6/ Quelle visibilité externe souhaitée ? Les résultats de ce chantier de prospective sont ouverts sur l’extérieur, que ce soit aux représentants de la filière (éleveurs et laiteries) ou aux partenaires de la filière territorialisée en Grand – Ouest : les trois Régions concernées, les partenaires de la R&D&F. Le jeu des 6 questions - réponses pour bien démarrer la démarche de prospective Ce chantier de prospective programmé dans le programme PSDR FLECHE s’articule aux travaux de recherche réalisés dans les trois VR du programme. Un projet « Pour et Sur le Développement Régional » a donc une visée opérationnelle. Dans cette recherche les ateliers de prospective – stratégique permettent de valoriser ces résultats des chercheurs dans une recherche de transfert et de développement de la filière caprine territorialisée en Grand-Ouest,
  • 2. I – PROSPECTIVE : METHODE MACTOR « Le jeu d’acteurs » VR1 & VR2 VR3 Inerties * La contrainte du temps et de l’organisation du travail des éleveurs et le choix du système alimentaire – fourragers * Le parcellaire des exploitations, la disponibilité de foncier * La maîtrise du pâturage et notamment du parasitisme * La répartition des stocks de fourrages au cours de l’année * La taille importante des cheptels * La peur et la capacité à affronter le changement * La concurrence des systèmes de grandes cultures * Le besoin d’énergie pour l’utilisation du séchage du foin * Peu ou pas de valorisation des laits et fromages à l’herbe et sous signes de qualité * Le manque d’intérêt des organisations de R&D pour les systèmes herbagers dont pâturage * La moindre qualité de la diffusion des savoirs * La faible valorisation des services environnementaux * La demande d’une production constante de lait toute l’année * Une demande essentielle de lait en quantité par les laiteries pour des fromages industriels * Un changement sur l’image et la qualité du lait de chèvre * La variabilité marginale de la qualité et quantité du lait au pâturage * L’image d’Epinal de la filière caprine * La complexité de l’INAO sur les SIQUO * La stratégie marketing et de marques des industriels * Le rapport au terroir peu emprunté en filière caprine * Le pouvoir d’achat limité de nombreux consommateurs * Peu ou pas de valorisation des produits laitiers issus de systèmes herbagers Changem ents * La maîtrise technique, sa formation et sa diffusion * La part de fourrages et de concentrés dans les rations des caprins * L’augmentation du nombre d’espèces prairiales * La capacité à s’adapter au changement climatique * La formation, l’intégration et la motivation de nouveaux éleveurs * La pression et les demandes sociétales des consommateurs vis-à-vis des systèmes de production (BEA, environnement, qualité, GES, etc.) * L’évolution vers des SIQUO ayant des CDC utilisant des systèmes herbagers dont le pâturage * L’augmentation des systèmes AB Des politiques publiques prenant en compte le développement des systèmes herbagers * Plus de valeur ajoutée pour les laits et fromages issus de systèmes herbagers et sous signes de qualité * Le développement des signes de qualité issus de systèmes herbagers, * La recherche de traceurs des systèmes de production, la recherche de traçabilité des produits caprins, * La prise en compte de la variabilité de la qualité et quantité de laits issus du pâturage * La gestion de l’image de la filière caprine vis-à- vis de l’attente des consommateurs, des ONG welfaristes et la communication positive * L’intérêt nutritionnel des laits issus des systèmes herbagers, la question des allergies au lait, Tableau 1 de synthèse des inerties et changements repérés par les 5 ateliers de prospective Le repérage des inerties et des changements par les ateliers de prospective permet de pointer en premier lieu les difficultés ou les volontés de repérer les ruptures à venir, souhaitables et vraisemblables.
  • 3. I – PROSPECTIVE : METHODE MACTOR « Le jeu d’acteurs » Tableau 2 de synthèse des enjeux, objectifs et actions repérés par les 5 ateliers de prospective VR1 & VR2 VR3 Enjeux 1. Travailler sur l’image, la connaissance par le grand public, 2. Communiquer sur les systèmes herbagers auprès des consommateurs, 3. Prendre en compte le changement climatique (enjeu : résister ou pas) 4. Prendre en compte le bien-être animal (enjeu : être légitime/ou pas sur le BEA) 5. Viser la durabilité – l’agro-écologie des systèmes caprins, la préservation de l’environnement 6. Développer des systèmes herbagers caprins et la recherche de l’autonomie alimentaire 7. Préserver au maximum la présence des éleveurs : ancrage de la production au territoire du GO 8. Prendre en compte st s’investir dans l’évolution des politiques publiques, 1. La réponse aux consommateurs, la volonté de transparence, la consolidation de l’image de la filière caprine herbagère 2. L’économie de l’élevage 3. Le développement des labels de qualité, la segmentation de la filière, 4. La préservation de l’environnement Objectifs 1. Le développement des SIQUO : AB, AOP et les démarches valorisant l’utilisation de l’herbe en systèmes caprins, 2. La diffusion des résultats de FLECHE 3. La maîtrise technique des systèmes herbagers par les éleveurs 4. La formation, l’accompagnement technique, la poursuite de la recherche, 1. La traçabilité des produits et systèmes de production, 2. La valorisation des produits issus de productions herbagères et la montée en gamme des produits, la labélisation 3. La diffusion des connaissances Actions 1. Maîtrise technique : pour lever les freins réaliser un guide pâturage et de gestion du parasitisme. Réaliser des références système 2. Diffuser les résultats et synthèses, notamment sur le parasitisme 3. Communiquer positivement auprès du grand public, consommateurs, citoyens, élus mais aussi les laiteries 4. Organiser des formations techniques (valorisation de l’herbe, etc.) et des formations dans l’enseignement 5. Organiser l’animation et la vulgarisation des résultats auprès des éleveurs et techniciens 6. Revaloriser le lait et les produits caprins issus de systèmes à l’herbe, développement des labels, 7. Prendre en compte le changement climatique (fourrages, grandes cultures, génétique caprine, 8. Egalement : engagement syndical, poursuite des travaux de R&D, refonder la Safer, revoir le classement des prairies temporaires, réorientation de la PAC en faveur des systèmes herbagers et autonomes, s’intéresser à l’installation 1. Développer les labels et les circuits courts 2. Rechercher la traçabilité des produits en fonction des systèmes de production - l’identification 3. Réaliser des formations et organiser de la diffusion sur les qualités nutritionnelles des laits et fromages
  • 4. I – PROSPECTIVE : METHODE MACTOR « Le jeu d’acteurs » Tableau 3 : Matrice AFOM de synthèse Atouts opportunités Faiblesses et Menaces VR1 & VR2 1. La dynamique collective, de qualité et en réseau des partenaires de la filière caprine du GO 2. L’absence de crise économique et l’attractivité de la production caprine pour certains jeunes ayant une nouvelle vision de l’élevage autonome 3. L’image encore positive de la filière 4. La nécessité de répondre aux attentes sociétales 5. La demande de lait bio 6. Les services rendus par l’élevage, la diversité des systèmes caprins, - La difficulté du changement, la résistance au changement, la difficulté de s’adapter, - Le fait que les systèmes herbagers ne soient pas considérés comme simples vis-à-vis du travail - La pression foncière - L’augmentation de la taille des cheptels - Des bouleversements en amont et aval et entre éleveurs de différents systèmes - La faible valorisation des systèmes herbagers (laiteries) - La mainmise des GMS sur la valorisation et les démarches de qualité - Le manque d’incitations des politiques publiques (PAC) au changement de système - Le manque d’innovation et de financements pour la R&D pour accompagner les élevages en systèmes herbagers - Le développement des associations abolitionnistes - Le risque d’une mauvaise image des consommateurs vis-à-vis des systèmes de production ; la menace d’une crise médiatique, - Le changement climatique VR3 1. L’image positive des produits caprins et de la chèvre à l’herbe 2. Des appuis techniques et scientifiques de qualité 3. Des démarches qualité comme les AOP qui démarquent les produits de qualités des produits conventionnels 4. Une diversité de produits caprins 1. Des produits caprins principalement conventionnels et industriels en filière caprine 2. La prise de conscience voire la paranoïa des consommateurs sur les systèmes de production 3. La question de la saisonnalité des produits caprins 4. Des conflits d’intérêts amont – aval de la filière et entre éleveurs selon les systèmes 5. Des cahiers des charges AOP peu reconnus ou trop exigeants Cette matrice AFOM permet de présenter de façon synthétique les atouts, opportunités et faiblesses et menaces que connait la filière caprine vis-à-vis de la problématique des systèmes herbagers en système de qualité. Elle bénéficie de la réflexion de tous les groupes ayant travaillé sur cette thématique. Les thèmes retenus par les participants aux ateliers reprennent globalement ceux déjà repris dans les autres ateliers du chantier Mactor.
  • 5. II - LES SCENARII D’AVENIRS POSSIBLES Scénarios vraisemblables Scénarios vraisemblables et souhaitables Sc1: 100% AB par les politiques Sc1: 100% AB par les politiques Sc2: le consommateur et le local Sc2: le consommateur et le local Sc3: les laiteries /GMS au pouvoir Sc4: dichotomie de 2 modèles opposés Sc5: les vegans au pouvoir Sc6: laiteries mises sur l’herbe Sc6: laiteries mises sur l’herbe Sc7: le plus mieux: politique et demandes sociétales Sc7: le plus mieux: politique et demandes sociétales Sc8: réaliste tendanciel sur l’herbe Sc8: réaliste tendanciel sur l’herbe Sc 10: routine accès extérieur éventuel Sc 11: évolutif 100 % extérieur Sc 11: évolutif 100 % extérieur Sc 12: idéal 100% herbe & autonomie Sc 12: idéal 100% herbe & autonomie Sc 13: augmentation importante des importations Sc 14: utopie: obligation de pâturage Sc 15: consommateur demande du pâturage Sc 15: consommateur demande du pâturage: SC 16: la com et le décalage Sc 17: davantage de pâturage Sc 17: davantage de pâturage Sc 18: merci les vegans Dans un second temps, les participants aux ateliers se sont exprimés sur : 1/ - les scénarios vraisemblables (seuls 2 ne le sont pas) et 2/ sur les scénarios vraisemblables et souhaitables (soit 9 scénarios). Sur les 9 scénarios, certains se ressemblent et peuvent être réunis selon la thématique centrale : 1 - pâturage (ou AB) 2 – Herbe 3 – Sortie extérieure 19 scénarios sont proposés durant les ateliers d’analyse morphologique: Chacun présente un nom, un déclencheur, 1 niveau de rupture, 1 thème Noms des 19 scénarios Acteur(s) déclencheur(s) des scénarios Niveaux tendanciels ou de rupture des scénarii Thème central de changement Sc1: 100% AB par les politiques Politique Rupture + AB, pâturage Sc2: le consommateur et le local Consommateurs (marché) Rupture + CC, fermier, local, petit, SIQUO, Sc3: les laiteries /GMS au pouvoir Laiteries et GMS Rupture Intégration des éleveurs Sc4: dichotomie : 2 modèles opposés Consommateurs (marché) Tendanciel Taille, système herbager, envir. Sc5: les vegans au pouvoir Consommateurs vegans (marché) Rupture +++ Veganisme (mode de conso) Sc6: laiteries mises sur l’herbe Laiteries et politiques Entre 2 Herbe, PAC et laiteries Sc7: le plus mieux: politique et demandes sociétales Politique et citoyens – consommateurs Entre 2 Herbe, AB, traçabilité Sc8: réaliste tendanciel sur l’herbe R&D et éleveurs Tendanciel + Herbe et R&D Sc9: cosmo chèvre avenir de l’Hom. Changement climatique Rupture +++++++++ Changement climatique Sc 10: routine accès extérieur évent. MAF (Politique) et consommateurs Tendanciel Accès extérieur et agroécologie Sc 11: évolutif 100 % extérieur Consommateurs (marché) Rupture + Accès ext, CC, AB, BEA, Agroec. Sc 12: idéal 100% herbe & autonomie Consommateurs et filière Rupture ++ Pâturage, équitable, autonomie Sc 13: augmentation importante des importations Concurrence (production amont) Entre 2 Importation, autonomie Sc 14: utopie: obligation de pâturage Politique - citoyens – consommateur Rupture +++ Herbe, autonomie, efficience Sc 15: consommateur demande du pâturage Consommateurs Entre 2 - Pâturage, fermier, AB SC 16: la com et l’inertie Politiques et laiteries/GMS Entre 2 – Rupture L’élevage diminue, marketing Sc 17: davantage de pâturage Politiques et consommateurs Entre 2 Pâturage Sc 18: merci les vegans Consommateurs Vegans Rupture ++ Veganisme (mode de conso) Sc 19: financer de la R&D ? Rupture +++++++++ OGM, R&D « Que peut-il advenir ? »
  • 6. III –PLAN STRATEGIQUE « Qu’allons nous faire ? » Les objectifs listés par les ateliers sont regroupés en 7 familles : 1 – Maîtrise technique de l’utilisation de l’herbe 2 - Economie et valorisation du lait en systèmes herbagers 3 - Environnement et changement climatique 4 - Image et communication 5 - Bien-être animal et conditions d’élevage (+ image) 6 - Métier 7 - Traçabilité des systèmes Ensuite, les participants ont proposés des actions. En les triant, nous distinguons 7 thématiques structurantes qui sont rattachées à la question de l’herbe et la qualité des produits : - Maîtrise technique - Technico-économie - Environnement - Bien-être animal - Communication – diffusion - Travail - Et : foncier, résistance au changement, modélisation
  • 7. • Un premier enseignement est que ces différents ateliers (méthode Mactor et Analyse Morphologique) mettent tous en avant une diversité de domaines scientifiques nécessaires pour envisager de développer à l’avenir les systèmes herbagers et la qualité du lait et des produits caprins du GO. Si les enjeux, objectifs et actions relatifs à la maîtrise technique et économique des systèmes herbagers par les éleveurs restent bien présents dans les propositions des participants, des enjeux d’autres domaines de connaissances comme le bien-être animal, l’environnement, le changement climatique, la gestion de l’image de la production, la communication ou encore le travail, le métier d’éleveur et la traçabilité des systèmes herbagers sont fréquemment cités. • L’analyse du jeu d’acteurs montre les liens qui doivent aujourd’hui exister entre le monde de la production (éleveurs et laiteries) et le monde de la consommation, des citoyens et de leurs demandes sociétales. Il semble essentiel de renforcer l’implication des éleveurs auprès des consommateurs et citoyens. Ces travaux mettent ainsi l’accent sur la nécessité de penser l’articulation des actions technico-économiques avec les domaines de l’éthologie (comportement animal, bien-être animal ou BEA) ou de la communication relatif à l’image de la profession. L’image de l’élevage de chèvres semble une question cruciale pour l’avenir, en particulier dans le grand-ouest où se sont développés des systèmes de production « zéro pâturage », de tailles de cheptels plutôt importantes, notamment en système livreur, et présentant peu de sortie ou de pâturage des animaux. • Des débats internes existent sur les différences d’enjeux relatifs à l’utilisation des trois « concepts » « herbe - pâturage - aire d’exercice ». Les niveaux d’arguments permettant de justifier la nécessité, voire l’utilité, de la sortie des chèvres sont mis en dialogue. La question est ici de mesurer quelle force symbolique détient l’image d’une chèvre au champ (sur prairie) ou d’une chèvre en aire d’exercice comparée à l’image d’une chèvre renfermée en bâtiment. S’agit-il et/ou d’enjeux de BEA, d’environnement, de technico-économie ? • Dans un autre registre, un écueil rencontré par les partenaires du projet pour penser le développement des systèmes herbagers est la relative faiblesse de valorisation financière pour les éleveurs à produire du lait à l’herbe. En effet, les démarches qualité imposant l’exclusivité d’un système alimentaire reposant sur l’herbe sont peu nombreuses (cf. encadré). Hormis l’intégralité des AOP qui interdisent l’utilisation d’ensilage de maïs dans le rationnement des chèvres, les autres démarches de qualité n’obligent pas à l’utilisation de systèmes herbagers. En Grand Ouest, seul le Chabichou du Poitou bénéficie d’une AOP et il représente moins de 1% du lait transformé sur le territoire. Quant au cahier des charges AB, il n’interdit pas l’ensilage de maïs mais oblige la pratique du pâturage. Cette démarche qualité semble la plus pertinente pour voir le développement de systèmes alimentaires reposant pour partie sur l’herbe pâturée. • A noter que le système alimentaire « maïs ensilage » n’a été que très peu évoqué durant ces travaux de prospective et stratégie alors qu’il est l’un des deux systèmes alimentaires, avec le système paille – concentré/déshydraté, à proposer une source fourragère autre que l’herbe. • Par ailleurs, dans un contexte de changement climatique rapide, il semble urgent de travailler à l’atténuation et la réduction de l’impact des systèmes d’élevages caprins. • Enfin, ces deux jours de séminaires ont remis au centre la question de « notre rapport au changement ». La capacité de changer doit être prise en compte pour accompagner et faciliter le travail des éleveurs et des laiteries sur ces problématiques. • A présent, cette synthèse est dédiée aux décideurs, tant interprofessionnels que politiques ou de recherche – développement pour développer de nouveaux projets. • Qu’il me soit ici permis de remercier les participants à ce chantier de prospective – stratégique pour leur participation zélée, attentive, efficace et néanmoins très conviviale durant ces deux jours de séminaires des 21 et 22 novembre 2019 ainsi qu’à l’accueil de qualité que nous avons reçu sur le site des Verrines à l’INRA de Lusignan. En conclusion : Vers des enjeux autres que la zootechnie, l’agronomie et l’économie Pour toute question : Frantz JÉNOT FRCAP-CHEVRIERS N-A & V et Cluster REXCAP 12 bis, rue Saint Pierre 79500 MELLE Port : 06 30 32 30 13 / Mail : frcap@orange.Fr Internet: www.terredeschevres.fr