SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
Télécharger pour lire hors ligne
1
GESTION DES ALERTES ET DES
CRISES ALIMENTAIRES EN FRANCE
Marie-Pierre Donguy
Mission des Urgences Sanitaires – DGAL
2
ABRÉVIATIONS
DGAL : Direction générale de l’Alimentation
SIVEP : Service d’Inspection Vétérinaire et Phytosanitaire aux frontières
(= postes d’inspection frontaliers)
LNR : Laboratoire National de Référence
DGCCRF : Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et
de la Répression des Fraudes (protection des consommateurs)
DD(CS)PP : Direction Départementale de la Protection des Populations
DGS : Direction Générale de la Santé
ARS : Agence Régionale de Santé
ANSP : Santé Publique France
CNR : Centre National de Référence
ANSES : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l'alimentation, de
l'environnement et du travail (comprend l’ex AFSSA)
RASFF : Rapid Alert System for Food and Feed
SD de la qualité
et de la
protection des
végétaux
SD du pilotage et
des politiques
sanitaires
transversales
SD des affaires
sanitaires
européennes et
internationales
SD de la santé
et de la
protection
animale
SD de la qualité
de l'alimentation
SD de la sécurité
sanitaire des
aliments
Fonctions
transversales
Fonctions techniques
Service de la prévention des risques
sanitaires de la production primaire
Service de l'alimentation Service de la coordination des
actions sanitaires
Directeur Général
Mission d'appui au pilotage de la performance
Brigade d'enquêtes vétérinaires et phytosanitaires
Mission des urgences sanitaires
SD = sous direction
Mission des affaires générales
Fonctions
administrativ
essupport
Mission de valorisation des orientations stratégiques
LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ALIMENTATION (DGAL) -
Organigramme
Création en juillet 2008
Service transversal, placé directement auprès du
Directeur Général de l’Alimentation
Équipe de 10 personnes : 1 chef de MUS + 1 adjointe
+ 6 techniques + 1 assistante + 1 référente PISU
Champ de compétence : alertes
- produits d’origine animale et denrées alimentaires en
contenant impliquant ou non des cas humains
- santé animale
- alimentation animale
- domaine végétal (production primaire)
LA MISSION DES URGENCES SANITAIRES (MUS)
Gestion des alertes, des urgences et des crises sanitaires
dans les domaines alimentaire, animal et végétal.
Point de contact concernant les alertes avec les autres
services de l'État (DGS/DGCCRF), Santé Publique France
(ANSP) et les réseaux d'alerte communautaire et internationaux
(RASFF/INFOSAN).
Préparation et suivi des procédures liées à la gestion des
alertes et des crises sanitaires.
Animation du réseau des personnes contacts en relation
avec les urgences sanitaires.
Communication de crise en lien avec la délégation à
l’information et à la communication du ministère de l’agriculture
Missions de la MUS
5
66
Faire cesser l’exposition des consommateurs, des
animaux et des plantes au risque,
Faire cesser la contamination des produits, des
animaux ou des plantes,
Alerter sur les risques encourus
OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE LA GESTION DES ALERTES ET
URGENCES SANITAIRES
Surveillance efficace
Détection précoce
Réaction rapide, efficace et adaptée
Communication
ORGANISATION
7
5 Ministères en charge de la Santé, de
l’Agriculture, de l’Environnement, du
Travail et de la Consommation
Agence nationale de sécurité
sanitaire (ANSES)
Évaluation des risques
Séparation fonctionnelle entre évaluation des risques et
gestion des risques
1999
Définition de la politique nationale
Mise en oeuvre, surveillance, contrôle
Gestion des risques
Tutelle
9
ORGANISATION DES AUTORITÉS SANITAIRES
=> une chaîne de commande unique
PARIS
Gouvernement et administrations
centrales
Min. en charge de l’agriculture :
DGAL
Min. en charge de l’économie :
DGCCRF
Min. en charge de la santé : DGS
REGIONS (18)
DRAAF / DIRECCTE / ARS
DEPARTEMENTS (101)
DD(CS)PP / DDT(M)
Élaboration de la règlementation
nationale
Définition des stratégies
nationales
Pilotage, coordination
et mutualisation
Assure la mise en
oeuvre
ZONE DE DEFENSE (8)
Dispositif ORSEC
Alertes
Niveau
National
MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET
DES FINANCES
Direction générale de la
concurrence, de la
consommation et de la
répression des fraudes
DGCCRF
MINISTÈRE DE
L’AGRICULTURE ET DE
L’ALIMENTATION
Direction
générale de
l'alimentation
DGAL
Brigades
d’enquêtes
nationales
Niveau
régional
Niveau
départemental
DIRECCTE
DRAAF
(SRAL)
DDecPP DDTMSIVEP
MINISTÈRE DES
SOLIDARITES ET DE LA
SANTE
Direction
générale de la
santé
DGS
ARS
DT-ARS*
*Délégation territoriale de l’agence régionale de santé
REPARTITION DES COMPETENCES EN CAS D’ALERTE D’ORIGINE
ALIMENTAIRENiveau
National
Niveau
régional
Niveau
départemental
Niveau
National
MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET
DES FINANCES
Direction générale de la
concurrence, de la
consommation et de la
répression des fraudes
DGCCRF
MINISTÈRE DE
L’AGRICULTURE ET DE
L’ALIMENTATION
Direction
générale de
l'alimentation
DGAL
Brigades
d’enquêtes
nationales
MINISTÈRE DES
SOLIDARITES ET DE LA
SANTE
Direction
générale de la
santé
DGS
Département des
Urgences Sanitaires (DUS)
Mission des Urgences
sanitaires (MUS)
Unité d’Alerte
(UA)
PCN pour le RASFF
(PCN pour RAPEX)
REPARTITION DES COMPETENCES EN CAS D’ALERTE D’ORIGINE
ALIMENTAIRE
Produits d’origine végétale et certaines
denrées contenant de l’animal et du
végétal
Aliments diététiques
Additifs, OGM, composition, étiquetage,
substances « non autorisées »*,
matériaux au contact => tous produits
(animal ou végétal)
*ajoutées frauduleusement (sudan, CO, mélamine...)
Produits d’origine animale et
denrées en contenant
Plantes avant leur récolte
Résidus médicaments
vétérinaires => tous produits
Cas humains ou risque
important
PCN pour EWRS et
pour IHR
PCN pour le RASFF
et pour INFOSAN
PCN = point de
contact national
ANSES et ses
laboratoires
Évaluation du risque :
Santé Publique France
- évaluation du risque
- avis techniques
- proposition de mesures de gestion
Surveillance de l’état sanitaire de la
population en lien avec les réseaux de
médecins, d’hôpitaux et de laboratoires
Surveillance des cas humains :
Centres Nationaux de
Référence (laboratoires)
Chacun spécialisé dans un type de
contaminant
AUTRES ORGANISMES IMPLIQUÉS EN CAS
D’ALERTE
Laboratoires :
Laboratoires Nationaux de Référence
Laboratoires pour les contrôles officiels
Laboratoires pour les autocontrôles
13
13
Laboratoires
PROFESSIONNELS
DD(CS)PP -
SIVEP
DD(CS)PP -
SIVEP
France
ANSES
Autres
ministères
Brigade/Service
national d’enquêtes
MÉDIA
Union
européenne
Direction
générale
SANCO
RASFF
Pays
Tiers
INFOSAN
DGAL(MUS) / DGCCRF(UA)
Cas humains (dont TIAC)
LES ACTEURS DE LA GESTION DES ALERTES ALIMENTAIRES
et LES CIRCUITS D’INFORMATION
DRAAF -
DIRECCTE CNR
ARS
DGS
ANSP
LA GESTION
14
1. Documents
Documents spécifiques :
• Textes en vigueur (nationaux, européens)
• Protocoles interministériels
• Procédures internes (DGAL, DGCCRF)
• Fiches réflexes – Documents types (gestion,
communication)
• Instructions aux services déconcentrés
• Documentation ou Avis scientifiques
• Guide d’aide à la gestion des alertes d’origine
alimentaire
• Annuaires de crise
15
OUTILS DES AUTORITÉS SANITAIRES
2. Matériels
• Bases de données spécifiques ou partagées : base de
données Access avec enregistrements des alertes
émises par les DD(CS)PP, un numéro par alerte
• Messagerie courriel dédiée (DGAL, DGCCRF, services
déconcentrés)
• Sécurité informatique et téléphonie
• Site Intranet et site Internet des ministères
3. Compétences (formation des services de contrôle,
exercices)
4. Permanence des services de l’État (hors heures ouvrables)
16
OUTILS DES AUTORITÉS SANITAIRES
Portail intranet
A destination des agents du MAA
- Documentation technique
- Instructions
- Avis de l’ANSES
- Logigramme d’aide à la décision
- Guide des alertes
- Fiches de notification d’une alerte
- Fiches réflexes par contaminant
- Tableaux récapitulatifs des alertes
au niveau national, actualisé
chaque semaine …
Quand notifier une non-conformité ?
Qui notifie une non-conformité ?
A qui notifier une non-conformité ?
Comment notifier une non-conformité ?
Quand l’administration informe-t-elle les
professionnels ?
Quels sont les professionnels informés
par l’administration ?
Quels interlocuteurs pour la gestion des
alertes ?
Quelles mesures de gestion ?
Quand et comment communiquer ?
LE GUIDE D’AIDE À LA GESTION DES ALERTES D’ORIGINE
ALIMENTAIRE
1. Critères réglementaires : Critères microbiologiques (R.
2073/2005), LMR pour les médicaments vétérinaires (R.
37/2010), TM pour certains contaminants (R.
1881/2006), ...
2. Seuils d’alerte pour d’autres couples contaminant /
matrice
Avis scientifiques, réglementation antérieure, retours
d’expérience des alertes alimentaires
Guideline du 26 janvier 2010 d’application du R.
178/2002 : (extrait) « Les denrées peuvent être
impropres à la consommation lorsqu’elles risquent de
poser un problème pour la santé en fonction du
niveau de contamination […] des aliments contenant
une teneur anormalement élevée de micro-
organismes non pathogènes » 19
Principes harmonisés et nationaux pour
l’évaluation et la gestion des alertes
20
COMMENT NOTIFIER ?
par écrit et sans délai
modèle unique et
harmonisé de document
proposé dans le guide :
la fiche de transmission
de l’alerte*
*cf. annexe VII du Guide de gestion des alertes d'origine alimentaire (version publiée du 2 juillet 2009)
Fiche de notification DD(CS)PP MUS
⇒ Enregistrement alerte, numéro unique de suivi dans base de
données interne
Détection d’une non-conformité
2 points de départ : produits et/ou cas humains
22
Évaluation de la situation
Conditions de prélèvements, d’analyses, critères réglementaires,
avis scientifiques, données sur le produit, l’évolution du
pathogène, la destination, guide d’aide à la gestion des alertes …
Mise en œuvre des actions
- par le professionnel
- par les autorités compétentes
SCHÉMA GÉNÉRAL D’UNE ALERTE ALIMENTAIRE
Denrée
dangereuse
Évaluation de la situation : par qui
Par les professionnels (autocontrôles,
plaintes consommateurs)
Par l’administration au niveau local et/ou niveau
national (signalement des professionnels, contrôles
officiels, information d’un autre pays, cas humains)
Par l’ANSES sur demande de l’administration
si contaminant inhabituel
Par Santé Publique France en cas de cas
humains (hors TIAC classiques)
● Information du fournisseur et des clients
• Signalement du dysfonctionnement à l’autorité
compétente locale : notification de l’alerte
• Prise de mesures de gestion portant sur le devenir des
denrées concernées (retrait et/ou rappel de produits)
• Recherche des causes du dysfonctionnement constaté
• Mise en œuvre de mesures correctives ou préventives au
sein de l’établissement de production ou de distribution
permettant d’éviter le renouvellement du
dysfonctionnement
ACTIONS À METTRE EN PLACE PAR LES EXPLOITANTS DU
SECTEUR ALIMENTAIRE
25
RETRAIT (article 2, point h de la Directive 2001/95/UE)
« Toute mesure visant à empêcher la distribution et
l’exposition à la vente d’un produit ainsi que son offre au
consommateur »
RAPPEL
article 2, point g de la Directive 2001/95/UE)
« Toute mesure visant à obtenir le retour d'un produit dangereux
que le producteur ou le distributeur a déjà fourni au consommateur
ou mis à sa disposition »
Guide de gestion des alertes :
« Toute mesure visant à empêcher après distribution, la
consommation ou l’utilisation d’un produit par le consommateur
et/ou à l’informer du danger qu’il court éventuellement s’il a déjà
consommé le produit
ACTIONS SUR LES PRODUITS
Inspection de l’établissement
Vérification des BPH, du PMS,
Vérification de la pertinence et de
l’effectivité des mesures prises ou
envisagées (retrait et/ou rappel,
mesures correctives)
+/- Réalisation de prélèvements
officiels
+/- Prescription de mesures
complémentaires
Niveau local
DDecPP
Enregistrement alerte, centralisation et
analyse et suivi des informations
Appui technique et réglementaire aux
DDecPP (+/- instructions nationales)
Envoi de recommandations d’actions aux
DD(CS)PP
Coordination au niveau intra-DGAL,
interministériel, européen et international
Vérification (2ème niveau) du bon
fonctionnement :
- de la chaîne de l’information
- de la mise en œuvre des mesures
préventives et correctives
+/- Communication (vers le public ou les
professionnels)
Niveau national
Ex : DGAL/MUS
ACTIONS DES AUTORITÉS SANITAIRES
Produit d’origine animale et denrée en contenant
Vers les consommateurs => RAPPEL
Vers les médias
Vers les services de contrôles ou les
ambassades
Vers les professionnels (agro-alimentaires ou
santé)
Vers d’autres pays ou institutions (RASFF, DG
SANCO, ECDC, EWRS, pays tiers, INFOSAN…)
COMMUNICATION
28
le produit et ses modalités
de commercialisation
la conduite à tenir en cas de
détention du produit et de son
éventuelle consommation
Un numéro d’appel pour renseignement
la nature du danger et les
risques encourus
Portail ministériel « Alim’agri »
(rubrique dédiée aux alertes d’origine alimentaire)
Evolution du nombre d’alertes
Catégories de produits
Non conformités
33
Publications ou
Interventions
Retours d’expérience
Interne et/ou services déconcentrés
Inter administrations ou structures
Avec professionnel(s)
Bilans
En interne
Vers professionnels
Vers public
Information des
professionnels agro-
alimentaires
Amélioration pratiques
Orientation contrôles
produits
Plans de surveillance/plans de
contrôles
Contrôles frontières
Filière, process,
Établissement, Produit
Orientation
inspections
Modifications
documentaires
Réglementation,
Instructions,
Procédures etc.
Information des
professionnels santé
Amélioration
prévention/détection
Saisine
ANSES
EXPLOITATION DES ALERTES ET CRISES
ALERTES
une législation adaptée
un système de surveillance et de contrôle organisé
une coopération entre les différents partenaires
(administrations, organismes compétents, professionnels …)
des documents de référence (protocoles, procédures,
instructions, guides, modèles types …)
une circulation efficace et rapide des informations entre les
différents partenaires
Le bon fonctionnement du système d’alerte et une bonne
gestion nécessite :
CONCLUSION
35
Merci de votre attention
Marie-Pierre Donguy
DGAL/MUS mission des urgences sanitaires
01 49 55 59 04
alertes.dgal@agriculture.gouv.fr

Contenu connexe

Tendances

éTudes Haccp A Eurogerm
éTudes Haccp A EurogerméTudes Haccp A Eurogerm
éTudes Haccp A Eurogerm
romialegre
 

Tendances (20)

Securité sanitaire des aliments
Securité sanitaire des alimentsSecurité sanitaire des aliments
Securité sanitaire des aliments
 
Le système HACCP
Le système HACCPLe système HACCP
Le système HACCP
 
Codification et documentation
Codification et documentationCodification et documentation
Codification et documentation
 
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
 
Haccp az gt
Haccp az gtHaccp az gt
Haccp az gt
 
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
La culture de la sécurité des Aliment (Food Safety Culture)- SecurFood 2019
 
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx
1 PRESENTATION DU REFRENTIEL FSSC 22000.pptx
 
Presentation haccp.pptx
Presentation haccp.pptxPresentation haccp.pptx
Presentation haccp.pptx
 
Haccp cours francais
Haccp cours francaisHaccp cours francais
Haccp cours francais
 
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdfFormation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
 
Cours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.pptCours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
Cours hygiène et sécurité alimentaire.ppt
 
Industrie Pharmaceutique - Médicament – Qualité
Industrie Pharmaceutique - Médicament – QualitéIndustrie Pharmaceutique - Médicament – Qualité
Industrie Pharmaceutique - Médicament – Qualité
 
éTudes Haccp A Eurogerm
éTudes Haccp A EurogerméTudes Haccp A Eurogerm
éTudes Haccp A Eurogerm
 
La gestion des risques
La gestion des risquesLa gestion des risques
La gestion des risques
 
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte  contre les i...
Exemple d’un plan d’action en matière de prévention et de lutte contre les i...
 
Jeu defi hygiene restauration 2020
Jeu defi hygiene restauration 2020Jeu defi hygiene restauration 2020
Jeu defi hygiene restauration 2020
 
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
147824489-134259000-tracabilite-pptx.pptx
 
Manuel4 tiac
Manuel4 tiacManuel4 tiac
Manuel4 tiac
 
Traçabilité
TraçabilitéTraçabilité
Traçabilité
 
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdfC’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
C’est quoi la différence entre CCP, PRP et PRPo.pdf
 

Similaire à Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementation Fermière

Le manuel du généraliste 2 de l'antibiotique a l'antibiothérapie
Le manuel du généraliste 2 de l'antibiotique a l'antibiothérapieLe manuel du généraliste 2 de l'antibiotique a l'antibiothérapie
Le manuel du généraliste 2 de l'antibiotique a l'antibiothérapie
drmouheb
 
Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015
bou bnbadri
 
Centre Régional de Pharmacovigilance : organisation et missions
Centre Régional de Pharmacovigilance : organisation et missionsCentre Régional de Pharmacovigilance : organisation et missions
Centre Régional de Pharmacovigilance : organisation et missions
Cytokinine
 
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
FouadDimane
 
Livret pesticides web
Livret pesticides webLivret pesticides web
Livret pesticides web
Elsa von Licy
 
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
Alec Pemberton
 
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
Alec Pemberton
 

Similaire à Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementation Fermière (20)

Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
Securite sanitaire des denrees avicoles jna 2016
 
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicoleSécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
Sécurité sanitaire des denrées avicoles et d'origine avicole
 
Mardis de l'AIGx - Bruno SCHIFFERS
Mardis de l'AIGx - Bruno SCHIFFERSMardis de l'AIGx - Bruno SCHIFFERS
Mardis de l'AIGx - Bruno SCHIFFERS
 
Réflexion sur l'élimination du paludisme
Réflexion sur l'élimination du paludismeRéflexion sur l'élimination du paludisme
Réflexion sur l'élimination du paludisme
 
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
Quels sont les systemes de surveillance pour évaluer le poids du paludisme?
 
Fiche tiac dsp
Fiche tiac dspFiche tiac dsp
Fiche tiac dsp
 
Le manuel du généraliste 2 de l'antibiotique a l'antibiothérapie
Le manuel du généraliste 2 de l'antibiotique a l'antibiothérapieLe manuel du généraliste 2 de l'antibiotique a l'antibiothérapie
Le manuel du généraliste 2 de l'antibiotique a l'antibiothérapie
 
Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015Atelier sante environnement_2015
Atelier sante environnement_2015
 
ISO 22000 UIR.pptx
ISO 22000 UIR.pptxISO 22000 UIR.pptx
ISO 22000 UIR.pptx
 
Limites Maximales de Résidus
Limites Maximales de RésidusLimites Maximales de Résidus
Limites Maximales de Résidus
 
Mardis de l'AIGx
Mardis de l'AIGxMardis de l'AIGx
Mardis de l'AIGx
 
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevageDianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
 
L'impact de l’utilisation des pesticides chimiques et ses enjeux au Senegal
L'impact de l’utilisation des pesticides chimiques et ses enjeux au SenegalL'impact de l’utilisation des pesticides chimiques et ses enjeux au Senegal
L'impact de l’utilisation des pesticides chimiques et ses enjeux au Senegal
 
L'accords SPS de l'OMC et les nitifications des musures SPS
L'accords SPS de l'OMC et les nitifications des musures SPSL'accords SPS de l'OMC et les nitifications des musures SPS
L'accords SPS de l'OMC et les nitifications des musures SPS
 
Centre Régional de Pharmacovigilance : organisation et missions
Centre Régional de Pharmacovigilance : organisation et missionsCentre Régional de Pharmacovigilance : organisation et missions
Centre Régional de Pharmacovigilance : organisation et missions
 
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
2-JSE-2013-Payrastre-Presentation-2013-02-21.pptx
 
Stenberg - Child Health - FR
Stenberg - Child Health - FRStenberg - Child Health - FR
Stenberg - Child Health - FR
 
Livret pesticides web
Livret pesticides webLivret pesticides web
Livret pesticides web
 
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
 
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
06 Securisation Des Produits De Sante De La Reproduction Dr Penda Ndiaye
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
 
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
 
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
 
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdfJTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
 
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdfJTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
 
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptxCAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 

Gestion des alertes et des crises alimentaires en France - Journée Réglementation Fermière

  • 1. 1 GESTION DES ALERTES ET DES CRISES ALIMENTAIRES EN FRANCE Marie-Pierre Donguy Mission des Urgences Sanitaires – DGAL
  • 2. 2 ABRÉVIATIONS DGAL : Direction générale de l’Alimentation SIVEP : Service d’Inspection Vétérinaire et Phytosanitaire aux frontières (= postes d’inspection frontaliers) LNR : Laboratoire National de Référence DGCCRF : Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (protection des consommateurs) DD(CS)PP : Direction Départementale de la Protection des Populations DGS : Direction Générale de la Santé ARS : Agence Régionale de Santé ANSP : Santé Publique France CNR : Centre National de Référence ANSES : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (comprend l’ex AFSSA) RASFF : Rapid Alert System for Food and Feed
  • 3. SD de la qualité et de la protection des végétaux SD du pilotage et des politiques sanitaires transversales SD des affaires sanitaires européennes et internationales SD de la santé et de la protection animale SD de la qualité de l'alimentation SD de la sécurité sanitaire des aliments Fonctions transversales Fonctions techniques Service de la prévention des risques sanitaires de la production primaire Service de l'alimentation Service de la coordination des actions sanitaires Directeur Général Mission d'appui au pilotage de la performance Brigade d'enquêtes vétérinaires et phytosanitaires Mission des urgences sanitaires SD = sous direction Mission des affaires générales Fonctions administrativ essupport Mission de valorisation des orientations stratégiques LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ALIMENTATION (DGAL) - Organigramme
  • 4. Création en juillet 2008 Service transversal, placé directement auprès du Directeur Général de l’Alimentation Équipe de 10 personnes : 1 chef de MUS + 1 adjointe + 6 techniques + 1 assistante + 1 référente PISU Champ de compétence : alertes - produits d’origine animale et denrées alimentaires en contenant impliquant ou non des cas humains - santé animale - alimentation animale - domaine végétal (production primaire) LA MISSION DES URGENCES SANITAIRES (MUS)
  • 5. Gestion des alertes, des urgences et des crises sanitaires dans les domaines alimentaire, animal et végétal. Point de contact concernant les alertes avec les autres services de l'État (DGS/DGCCRF), Santé Publique France (ANSP) et les réseaux d'alerte communautaire et internationaux (RASFF/INFOSAN). Préparation et suivi des procédures liées à la gestion des alertes et des crises sanitaires. Animation du réseau des personnes contacts en relation avec les urgences sanitaires. Communication de crise en lien avec la délégation à l’information et à la communication du ministère de l’agriculture Missions de la MUS 5
  • 6. 66 Faire cesser l’exposition des consommateurs, des animaux et des plantes au risque, Faire cesser la contamination des produits, des animaux ou des plantes, Alerter sur les risques encourus OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE LA GESTION DES ALERTES ET URGENCES SANITAIRES Surveillance efficace Détection précoce Réaction rapide, efficace et adaptée Communication
  • 8. 5 Ministères en charge de la Santé, de l’Agriculture, de l’Environnement, du Travail et de la Consommation Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) Évaluation des risques Séparation fonctionnelle entre évaluation des risques et gestion des risques 1999 Définition de la politique nationale Mise en oeuvre, surveillance, contrôle Gestion des risques Tutelle
  • 9. 9 ORGANISATION DES AUTORITÉS SANITAIRES => une chaîne de commande unique PARIS Gouvernement et administrations centrales Min. en charge de l’agriculture : DGAL Min. en charge de l’économie : DGCCRF Min. en charge de la santé : DGS REGIONS (18) DRAAF / DIRECCTE / ARS DEPARTEMENTS (101) DD(CS)PP / DDT(M) Élaboration de la règlementation nationale Définition des stratégies nationales Pilotage, coordination et mutualisation Assure la mise en oeuvre ZONE DE DEFENSE (8) Dispositif ORSEC Alertes
  • 10. Niveau National MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes DGCCRF MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ALIMENTATION Direction générale de l'alimentation DGAL Brigades d’enquêtes nationales Niveau régional Niveau départemental DIRECCTE DRAAF (SRAL) DDecPP DDTMSIVEP MINISTÈRE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE Direction générale de la santé DGS ARS DT-ARS* *Délégation territoriale de l’agence régionale de santé REPARTITION DES COMPETENCES EN CAS D’ALERTE D’ORIGINE ALIMENTAIRENiveau National Niveau régional Niveau départemental
  • 11. Niveau National MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes DGCCRF MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ALIMENTATION Direction générale de l'alimentation DGAL Brigades d’enquêtes nationales MINISTÈRE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE Direction générale de la santé DGS Département des Urgences Sanitaires (DUS) Mission des Urgences sanitaires (MUS) Unité d’Alerte (UA) PCN pour le RASFF (PCN pour RAPEX) REPARTITION DES COMPETENCES EN CAS D’ALERTE D’ORIGINE ALIMENTAIRE Produits d’origine végétale et certaines denrées contenant de l’animal et du végétal Aliments diététiques Additifs, OGM, composition, étiquetage, substances « non autorisées »*, matériaux au contact => tous produits (animal ou végétal) *ajoutées frauduleusement (sudan, CO, mélamine...) Produits d’origine animale et denrées en contenant Plantes avant leur récolte Résidus médicaments vétérinaires => tous produits Cas humains ou risque important PCN pour EWRS et pour IHR PCN pour le RASFF et pour INFOSAN PCN = point de contact national
  • 12. ANSES et ses laboratoires Évaluation du risque : Santé Publique France - évaluation du risque - avis techniques - proposition de mesures de gestion Surveillance de l’état sanitaire de la population en lien avec les réseaux de médecins, d’hôpitaux et de laboratoires Surveillance des cas humains : Centres Nationaux de Référence (laboratoires) Chacun spécialisé dans un type de contaminant AUTRES ORGANISMES IMPLIQUÉS EN CAS D’ALERTE Laboratoires : Laboratoires Nationaux de Référence Laboratoires pour les contrôles officiels Laboratoires pour les autocontrôles
  • 13. 13 13 Laboratoires PROFESSIONNELS DD(CS)PP - SIVEP DD(CS)PP - SIVEP France ANSES Autres ministères Brigade/Service national d’enquêtes MÉDIA Union européenne Direction générale SANCO RASFF Pays Tiers INFOSAN DGAL(MUS) / DGCCRF(UA) Cas humains (dont TIAC) LES ACTEURS DE LA GESTION DES ALERTES ALIMENTAIRES et LES CIRCUITS D’INFORMATION DRAAF - DIRECCTE CNR ARS DGS ANSP
  • 15. 1. Documents Documents spécifiques : • Textes en vigueur (nationaux, européens) • Protocoles interministériels • Procédures internes (DGAL, DGCCRF) • Fiches réflexes – Documents types (gestion, communication) • Instructions aux services déconcentrés • Documentation ou Avis scientifiques • Guide d’aide à la gestion des alertes d’origine alimentaire • Annuaires de crise 15 OUTILS DES AUTORITÉS SANITAIRES
  • 16. 2. Matériels • Bases de données spécifiques ou partagées : base de données Access avec enregistrements des alertes émises par les DD(CS)PP, un numéro par alerte • Messagerie courriel dédiée (DGAL, DGCCRF, services déconcentrés) • Sécurité informatique et téléphonie • Site Intranet et site Internet des ministères 3. Compétences (formation des services de contrôle, exercices) 4. Permanence des services de l’État (hors heures ouvrables) 16 OUTILS DES AUTORITÉS SANITAIRES
  • 17. Portail intranet A destination des agents du MAA - Documentation technique - Instructions - Avis de l’ANSES - Logigramme d’aide à la décision - Guide des alertes - Fiches de notification d’une alerte - Fiches réflexes par contaminant - Tableaux récapitulatifs des alertes au niveau national, actualisé chaque semaine …
  • 18. Quand notifier une non-conformité ? Qui notifie une non-conformité ? A qui notifier une non-conformité ? Comment notifier une non-conformité ? Quand l’administration informe-t-elle les professionnels ? Quels sont les professionnels informés par l’administration ? Quels interlocuteurs pour la gestion des alertes ? Quelles mesures de gestion ? Quand et comment communiquer ? LE GUIDE D’AIDE À LA GESTION DES ALERTES D’ORIGINE ALIMENTAIRE
  • 19. 1. Critères réglementaires : Critères microbiologiques (R. 2073/2005), LMR pour les médicaments vétérinaires (R. 37/2010), TM pour certains contaminants (R. 1881/2006), ... 2. Seuils d’alerte pour d’autres couples contaminant / matrice Avis scientifiques, réglementation antérieure, retours d’expérience des alertes alimentaires Guideline du 26 janvier 2010 d’application du R. 178/2002 : (extrait) « Les denrées peuvent être impropres à la consommation lorsqu’elles risquent de poser un problème pour la santé en fonction du niveau de contamination […] des aliments contenant une teneur anormalement élevée de micro- organismes non pathogènes » 19 Principes harmonisés et nationaux pour l’évaluation et la gestion des alertes
  • 20. 20 COMMENT NOTIFIER ? par écrit et sans délai modèle unique et harmonisé de document proposé dans le guide : la fiche de transmission de l’alerte* *cf. annexe VII du Guide de gestion des alertes d'origine alimentaire (version publiée du 2 juillet 2009)
  • 21. Fiche de notification DD(CS)PP MUS ⇒ Enregistrement alerte, numéro unique de suivi dans base de données interne
  • 22. Détection d’une non-conformité 2 points de départ : produits et/ou cas humains 22 Évaluation de la situation Conditions de prélèvements, d’analyses, critères réglementaires, avis scientifiques, données sur le produit, l’évolution du pathogène, la destination, guide d’aide à la gestion des alertes … Mise en œuvre des actions - par le professionnel - par les autorités compétentes SCHÉMA GÉNÉRAL D’UNE ALERTE ALIMENTAIRE Denrée dangereuse
  • 23. Évaluation de la situation : par qui Par les professionnels (autocontrôles, plaintes consommateurs) Par l’administration au niveau local et/ou niveau national (signalement des professionnels, contrôles officiels, information d’un autre pays, cas humains) Par l’ANSES sur demande de l’administration si contaminant inhabituel Par Santé Publique France en cas de cas humains (hors TIAC classiques)
  • 24. ● Information du fournisseur et des clients • Signalement du dysfonctionnement à l’autorité compétente locale : notification de l’alerte • Prise de mesures de gestion portant sur le devenir des denrées concernées (retrait et/ou rappel de produits) • Recherche des causes du dysfonctionnement constaté • Mise en œuvre de mesures correctives ou préventives au sein de l’établissement de production ou de distribution permettant d’éviter le renouvellement du dysfonctionnement ACTIONS À METTRE EN PLACE PAR LES EXPLOITANTS DU SECTEUR ALIMENTAIRE
  • 25. 25 RETRAIT (article 2, point h de la Directive 2001/95/UE) « Toute mesure visant à empêcher la distribution et l’exposition à la vente d’un produit ainsi que son offre au consommateur » RAPPEL article 2, point g de la Directive 2001/95/UE) « Toute mesure visant à obtenir le retour d'un produit dangereux que le producteur ou le distributeur a déjà fourni au consommateur ou mis à sa disposition » Guide de gestion des alertes : « Toute mesure visant à empêcher après distribution, la consommation ou l’utilisation d’un produit par le consommateur et/ou à l’informer du danger qu’il court éventuellement s’il a déjà consommé le produit ACTIONS SUR LES PRODUITS
  • 26. Inspection de l’établissement Vérification des BPH, du PMS, Vérification de la pertinence et de l’effectivité des mesures prises ou envisagées (retrait et/ou rappel, mesures correctives) +/- Réalisation de prélèvements officiels +/- Prescription de mesures complémentaires Niveau local DDecPP Enregistrement alerte, centralisation et analyse et suivi des informations Appui technique et réglementaire aux DDecPP (+/- instructions nationales) Envoi de recommandations d’actions aux DD(CS)PP Coordination au niveau intra-DGAL, interministériel, européen et international Vérification (2ème niveau) du bon fonctionnement : - de la chaîne de l’information - de la mise en œuvre des mesures préventives et correctives +/- Communication (vers le public ou les professionnels) Niveau national Ex : DGAL/MUS ACTIONS DES AUTORITÉS SANITAIRES Produit d’origine animale et denrée en contenant
  • 27. Vers les consommateurs => RAPPEL Vers les médias Vers les services de contrôles ou les ambassades Vers les professionnels (agro-alimentaires ou santé) Vers d’autres pays ou institutions (RASFF, DG SANCO, ECDC, EWRS, pays tiers, INFOSAN…) COMMUNICATION
  • 28. 28 le produit et ses modalités de commercialisation la conduite à tenir en cas de détention du produit et de son éventuelle consommation Un numéro d’appel pour renseignement la nature du danger et les risques encourus
  • 29. Portail ministériel « Alim’agri » (rubrique dédiée aux alertes d’origine alimentaire)
  • 30. Evolution du nombre d’alertes
  • 33. 33 Publications ou Interventions Retours d’expérience Interne et/ou services déconcentrés Inter administrations ou structures Avec professionnel(s) Bilans En interne Vers professionnels Vers public Information des professionnels agro- alimentaires Amélioration pratiques Orientation contrôles produits Plans de surveillance/plans de contrôles Contrôles frontières Filière, process, Établissement, Produit Orientation inspections Modifications documentaires Réglementation, Instructions, Procédures etc. Information des professionnels santé Amélioration prévention/détection Saisine ANSES EXPLOITATION DES ALERTES ET CRISES ALERTES
  • 34. une législation adaptée un système de surveillance et de contrôle organisé une coopération entre les différents partenaires (administrations, organismes compétents, professionnels …) des documents de référence (protocoles, procédures, instructions, guides, modèles types …) une circulation efficace et rapide des informations entre les différents partenaires Le bon fonctionnement du système d’alerte et une bonne gestion nécessite : CONCLUSION
  • 35. 35 Merci de votre attention Marie-Pierre Donguy DGAL/MUS mission des urgences sanitaires 01 49 55 59 04 alertes.dgal@agriculture.gouv.fr