SlideShare une entreprise Scribd logo
Documenter la surveillance
Surveiller ceux qui nous documentent
Camille Alloing – UQAM - 2020
Capacités données à chaque citoyen de faire
usage des dispositifs numériques pour
« regarder d’en bas » (watching from below)
les différentes formes de pouvoirs étatiques
ou commerciaux (Mann et al., 2002)
Reflectionism (Mann, 1998) : détourner les
outils construits par certaines organisations
afin d’exercer un contrôle citoyen
Aujourd’hui la sousveillance est indissociable
des médias sociaux numériques
La sousveillance ne se limite pas au « cop
watching »… mais s’inscrit avant tout dans
une démarche citoyenne
La sousveillance ?
La sousveillance ?
Renseigner : « apprendre quelque chose à quelqu’un. Plus largement, donner à quelqu’un une indication sur
une chose » (Moinet, 2011)
La sousveillance : pour quoi faire ?
Exercer un contrôle sociale sur ceux qui nous
surveillent ? Se protéger ? S’informer ?
Sous-surveiller ? Documenter les politiques et
industries de surveillance ?
Savoir être agile dans les environnements
numériques commerciaux pour minimiser voire
braconner la surveillance automatisée (ou non) ?
La sousveillance comme désorganisation du panoptique
Un concept floue (Thomsen, 2019) qui vise à fournir des moyens d’agir plus
qu’à théoriser des usages ou des pratiques
Pour Steve Mann, la sousveillance comme un panoptique inversé
Si le contrôle sociale s'organise par l'invisibilisation des surveillants, alors les
mettre en visibilité va les désorganiser
Le but est donc de détourner les technologies de surveillance et de les
utiliser de manière désorganisée
Il n’y a pas de mise en scène ou d’expressivisme (Allard, 2005) : l’objectif est
de multiplier les points de vues pour produire de la dé/remédiation
Sousveillance et copwatch
Sousveillance et médiations
Sousveillance et affections
La sousveillance comme une affection
distribuée (Alloing & Pierre, 2020) ?
Via diverses affordances, la mise en
circulation des vidéos affectent leurs publics…
et leurs acteurs (Eneman et al., 2019)
Cette affection laisse une trace (informatique
et émotionnelle)
L’intensité affective des images passe avant
les idéologies véhiculées (Grossberg, 1992)
Pour les plateformes comme les médias elle a
de la valeur : elle incite à (réa)agir, elle attire
l’attention
Sous-surveillance
Sous-surveillance
Sous-surveillance
Sous-surveillance
Si la sousveillance interroge les
représentations, la sous-surveillance se veut
plus factuelle
Contrairement à la sousveillance qui
(dés)affecte, la sous-surveillance renseigne :
quelles formes d’autorités pour in-former ?
La question de la médiation n’est plus
évacuée, elle est centrale : les renseignements
sont accessibles mais ils nécessitent d’être mis
en forme ET en visibilité
Autorité réputationnelle (Alloing, 2017) ?
Mais quoi qu’il arrive, les médiations sont
sous l’emprise des plateformes…
La sousveillance et les plateformes numériques
Les plateformes numériques, médias sociaux en tête, sont au cœur des
questions de sousveillance et sous-surveillance
Elles jouent de nombreux rôles : médiatisation, éditorialisation, censure,
surveillance…
La sousveillance montre alors toute l’ambiguïté des distinctions entre
sphères publiques et privées qui sont centrales dans les questions de
surveillance (Ganascia, 2009 ; Quessada, 2010)
Qui surveille qui en ligne : la plateforme ? Les publicitaires ? Les autres
usagers ? Les services de renseignement ?
Une autre question pourrait être : quel est le « capital » que ces plateformes
génèrent via la sousveillance ordinaire ou structurée ?
Une hypothèse : elles capitalisent en produisant des contextes aptes à faire
de la sousveillance un « contenu » comme un autre
Sousveillance et capitalisme affectif
Les plateformes que nous utilisons nous insèrent dans un contexte nous
permettant d’affecter et d’être affectés
Les usagers filment, les plateformes mettent en circulation
Les usagers documentarisent, les plateformes redocumentarisent
Les usagers réagissent, les plateformes personnalisent et ciblent grâce à ces
réactions
Likes, cœurs, commentaires, etc.
Les images (violentes) en ligne sont autant conversationnelles (Gunthert,
2016) qu’émotionnelles : elles attirent l’attention et provoquent des
interactions/impulsions
Sousveillance et capitalisme informationnel
La sousveillance alimente les plateformes en « contenus » (images, vidéos,
analyses, débats et controverses)
Mais la manière de les distribuer repose sur une logique en silo qui peut
modifier sensiblement leur réception
Le référencement de ces renseignements, leur mise en visibilité et
accessibilité, repose sur des choix éditoriaux en grande partie automatisés
Ce sont ainsi les plateformes qui évaluent et attribuent en partie la valeur
informationnelle de ces « contenus »
Pour leur mise en visibilité donc, mais aussi leur mémorisation et leur censure
La modération ou non de certaines images, par exemple, est centrale
Sousveillance et capitalisme de surveillance
Sous(sur)veiller c’est prendre le risque de fournir des données qui participent
aux logiques d’accumulation des acteurs commerciaux du numérique (Zuboff,
2015)
Une accumulation qui peut ensuite devenir utile aux industries militaires et
de surveillance étatique
Reconnaissance faciale sur des photos (cf. cas Ever)
Le fait d’être surveillé pousse aussi à l’autocensure, particulièrement chez les
militant-e-s
De nombreuses logiques de résistances (plugins, applications sécurisées ou
décentralisées) et d’offuscation existent mais supposent une littératie
appropriée
Pour une éducation à la sousveillance ?
Steve Mann n’a jamais caché la portée politique de la sousveillance
Mais contrairement à certaines approches de la question, il me semble que
cela doit être dans une logique collective, pas individuelle
Et encore moins transhumaniste!
Cela pour en faire une vraie méthode de renseignement citoyen
Voir la sousveillance comme une technique de renseignement permet
d’évaluer la valeur des informations que l'on produit, les risques pour soi et
les conséquences pour les autres des faits que l'on rend visible
Il parait donc utile de se questionner sur des pratiques communes plus qu’un
solutionnisme technologique
Surveiller les surveillants en produisant des dispositifs de surveillance…
En synthèse
La sousveillance…
N’est pas du journalisme mais nécessite un travail éditorial pour devenir un
moyen de lutte
Repose sur des mécanismes affectifs pour sa circulation
Participe à la redéfinition de ce qui fait autorité ou non en ligne
Nécessite de s’interroger sur ceux qu’elle tente de contrôler (les surveillants)
: comment sont-ils affectés et qu’est-ce que cela produit (impunité,
changement de comportement) ?
Nécessite de s’interroger sur celles et ceux qui permettent le développement
des industries de surveillance : sont-ils bien informés et par qui ?
Doit continuer à être pratiquée… et débattue!
Merci.

Contenu connexe

Tendances

La veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputation
La veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputationLa veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputation
La veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputation
Camille A
 
L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises
L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises
L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises
Camille A
 
Fantasmes et réalités de l'e-réputation
Fantasmes et réalités de l'e-réputationFantasmes et réalités de l'e-réputation
Fantasmes et réalités de l'e-réputation
Camille A
 
E reputation these doctorat Camille Alloing
E reputation these doctorat Camille AlloingE reputation these doctorat Camille Alloing
E reputation these doctorat Camille Alloing
Amel Miaoulis
 
Quels enjeux pour la veille de demain ?
Quels enjeux pour la veille de demain ?Quels enjeux pour la veille de demain ?
Quels enjeux pour la veille de demain ?
Camille A
 
Le métier de veilleur en 2014
Le métier de veilleur en 2014Le métier de veilleur en 2014
Le métier de veilleur en 2014
Camille A
 
E-reputation : évolution des pratiques
E-reputation : évolution des pratiquesE-reputation : évolution des pratiques
E-reputation : évolution des pratiques
Camille A
 
L’évolution du métier de veilleur
L’évolution du métier de veilleur L’évolution du métier de veilleur
L’évolution du métier de veilleur
Camille A
 
20080911 Intro Conference Yves
20080911 Intro Conference Yves20080911 Intro Conference Yves
20080911 Intro Conference YvesSocial Computing
 
ANR_Capacity_SeminaireCloture_21092018
ANR_Capacity_SeminaireCloture_21092018ANR_Capacity_SeminaireCloture_21092018
ANR_Capacity_SeminaireCloture_21092018
Fing
 
Penser la trace numérique : quels paradigmes, quels possibles ? Par Cléo Coll...
Penser la trace numérique : quels paradigmes, quels possibles ? Par Cléo Coll...Penser la trace numérique : quels paradigmes, quels possibles ? Par Cléo Coll...
Penser la trace numérique : quels paradigmes, quels possibles ? Par Cléo Coll...
SMCFrance
 
Argumentation et engagement dans les communications médiatisées par ordinateu...
Argumentation et engagement dans les communications médiatisées par ordinateu...Argumentation et engagement dans les communications médiatisées par ordinateu...
Argumentation et engagement dans les communications médiatisées par ordinateu...
SMCFrance
 
Le "je" et le "nous". Engagement et actions collectives sur le web. Par Romai...
Le "je" et le "nous". Engagement et actions collectives sur le web. Par Romai...Le "je" et le "nous". Engagement et actions collectives sur le web. Par Romai...
Le "je" et le "nous". Engagement et actions collectives sur le web. Par Romai...
SMCFrance
 
Villes Sans Limite. Concevoir la ville de demain avec l'habitant 2.0 ? Par Na...
Villes Sans Limite. Concevoir la ville de demain avec l'habitant 2.0 ? Par Na...Villes Sans Limite. Concevoir la ville de demain avec l'habitant 2.0 ? Par Na...
Villes Sans Limite. Concevoir la ville de demain avec l'habitant 2.0 ? Par Na...
SMCFrance
 
Recrutement et nouvelles conventions de visibilité à l'heure des réseaux soci...
Recrutement et nouvelles conventions de visibilité à l'heure des réseaux soci...Recrutement et nouvelles conventions de visibilité à l'heure des réseaux soci...
Recrutement et nouvelles conventions de visibilité à l'heure des réseaux soci...
SMCFrance
 
Que sont devenus les référenceurs pionniers ? Domenget & Michel - acfas
Que sont devenus les référenceurs pionniers ?   Domenget & Michel - acfasQue sont devenus les référenceurs pionniers ?   Domenget & Michel - acfas
Que sont devenus les référenceurs pionniers ? Domenget & Michel - acfas
JCDomenget
 
Jean-Claude Domenget - Le "live tweeting"
Jean-Claude Domenget - Le "live tweeting"Jean-Claude Domenget - Le "live tweeting"
Jean-Claude Domenget - Le "live tweeting"omsrp
 
Valoriser son expertise grace aux medias sociaux
Valoriser son expertise grace aux medias sociauxValoriser son expertise grace aux medias sociaux
Valoriser son expertise grace aux medias sociaux
Esther Wiest
 
Valérie Peugeot, Orange
Valérie Peugeot, OrangeValérie Peugeot, Orange
Valérie Peugeot, OrangeSMCFrance
 
Workshop KM - Gestion de l’information de la connaissance et des compétences
Workshop KM - Gestion de l’information de la connaissance et des compétencesWorkshop KM - Gestion de l’information de la connaissance et des compétences
Workshop KM - Gestion de l’information de la connaissance et des compétences
Perrein Jean-Pascal
 

Tendances (20)

La veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputation
La veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputationLa veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputation
La veille au-delà de la surveillance : prospective sur l'e-réputation
 
L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises
L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises
L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises
 
Fantasmes et réalités de l'e-réputation
Fantasmes et réalités de l'e-réputationFantasmes et réalités de l'e-réputation
Fantasmes et réalités de l'e-réputation
 
E reputation these doctorat Camille Alloing
E reputation these doctorat Camille AlloingE reputation these doctorat Camille Alloing
E reputation these doctorat Camille Alloing
 
Quels enjeux pour la veille de demain ?
Quels enjeux pour la veille de demain ?Quels enjeux pour la veille de demain ?
Quels enjeux pour la veille de demain ?
 
Le métier de veilleur en 2014
Le métier de veilleur en 2014Le métier de veilleur en 2014
Le métier de veilleur en 2014
 
E-reputation : évolution des pratiques
E-reputation : évolution des pratiquesE-reputation : évolution des pratiques
E-reputation : évolution des pratiques
 
L’évolution du métier de veilleur
L’évolution du métier de veilleur L’évolution du métier de veilleur
L’évolution du métier de veilleur
 
20080911 Intro Conference Yves
20080911 Intro Conference Yves20080911 Intro Conference Yves
20080911 Intro Conference Yves
 
ANR_Capacity_SeminaireCloture_21092018
ANR_Capacity_SeminaireCloture_21092018ANR_Capacity_SeminaireCloture_21092018
ANR_Capacity_SeminaireCloture_21092018
 
Penser la trace numérique : quels paradigmes, quels possibles ? Par Cléo Coll...
Penser la trace numérique : quels paradigmes, quels possibles ? Par Cléo Coll...Penser la trace numérique : quels paradigmes, quels possibles ? Par Cléo Coll...
Penser la trace numérique : quels paradigmes, quels possibles ? Par Cléo Coll...
 
Argumentation et engagement dans les communications médiatisées par ordinateu...
Argumentation et engagement dans les communications médiatisées par ordinateu...Argumentation et engagement dans les communications médiatisées par ordinateu...
Argumentation et engagement dans les communications médiatisées par ordinateu...
 
Le "je" et le "nous". Engagement et actions collectives sur le web. Par Romai...
Le "je" et le "nous". Engagement et actions collectives sur le web. Par Romai...Le "je" et le "nous". Engagement et actions collectives sur le web. Par Romai...
Le "je" et le "nous". Engagement et actions collectives sur le web. Par Romai...
 
Villes Sans Limite. Concevoir la ville de demain avec l'habitant 2.0 ? Par Na...
Villes Sans Limite. Concevoir la ville de demain avec l'habitant 2.0 ? Par Na...Villes Sans Limite. Concevoir la ville de demain avec l'habitant 2.0 ? Par Na...
Villes Sans Limite. Concevoir la ville de demain avec l'habitant 2.0 ? Par Na...
 
Recrutement et nouvelles conventions de visibilité à l'heure des réseaux soci...
Recrutement et nouvelles conventions de visibilité à l'heure des réseaux soci...Recrutement et nouvelles conventions de visibilité à l'heure des réseaux soci...
Recrutement et nouvelles conventions de visibilité à l'heure des réseaux soci...
 
Que sont devenus les référenceurs pionniers ? Domenget & Michel - acfas
Que sont devenus les référenceurs pionniers ?   Domenget & Michel - acfasQue sont devenus les référenceurs pionniers ?   Domenget & Michel - acfas
Que sont devenus les référenceurs pionniers ? Domenget & Michel - acfas
 
Jean-Claude Domenget - Le "live tweeting"
Jean-Claude Domenget - Le "live tweeting"Jean-Claude Domenget - Le "live tweeting"
Jean-Claude Domenget - Le "live tweeting"
 
Valoriser son expertise grace aux medias sociaux
Valoriser son expertise grace aux medias sociauxValoriser son expertise grace aux medias sociaux
Valoriser son expertise grace aux medias sociaux
 
Valérie Peugeot, Orange
Valérie Peugeot, OrangeValérie Peugeot, Orange
Valérie Peugeot, Orange
 
Workshop KM - Gestion de l’information de la connaissance et des compétences
Workshop KM - Gestion de l’information de la connaissance et des compétencesWorkshop KM - Gestion de l’information de la connaissance et des compétences
Workshop KM - Gestion de l’information de la connaissance et des compétences
 

Similaire à La sousveillance

Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négo...
Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négo...Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négo...
Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négo...
Bodyspacesociety Blog
 
Astroturfing: Usurper pour mieux influencer
Astroturfing: Usurper pour mieux influencerAstroturfing: Usurper pour mieux influencer
Astroturfing: Usurper pour mieux influencer
Maxime HEURTEBISE
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - jean denis garo
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - jean denis garoLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - jean denis garo
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - jean denis garo
Alban Jarry
 
Colloque Big Data Martinique 2017
Colloque Big Data Martinique 2017Colloque Big Data Martinique 2017
Colloque Big Data Martinique 2017
omsrp
 
Communication & influence n°36 (09/2012) - Stratégie d'entreprise et communic...
Communication & influence n°36 (09/2012) - Stratégie d'entreprise et communic...Communication & influence n°36 (09/2012) - Stratégie d'entreprise et communic...
Communication & influence n°36 (09/2012) - Stratégie d'entreprise et communic...
Bruno Racouchot
 
Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles c...
Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles c...Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles c...
Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles c...
mpuech
 
190507 lyon
190507 lyon190507 lyon
190507 lyon
Luca De Biase
 
Décoder info- intox sur le web enjeux et activités pédagogiques
Décoder info- intox sur le web enjeux et activités pédagogiquesDécoder info- intox sur le web enjeux et activités pédagogiques
Décoder info- intox sur le web enjeux et activités pédagogiques
Nathalie Barbery-Vannier
 
Points de repère pour un développement responsable des systèmes d’IA
Points de repère pour un développement responsable des systèmes d’IAPoints de repère pour un développement responsable des systèmes d’IA
Points de repère pour un développement responsable des systèmes d’IA
Aymeric
 
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Julien Lecomte
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - pascal morin
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - pascal morinLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - pascal morin
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - pascal morin
Alban Jarry
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - wassim mimecheLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
Alban Jarry
 
QUELLE MEDIATION SUR LES REPRESENTATIONS DU MONDE DU TRAVAIL ?
QUELLE MEDIATION SUR LES REPRESENTATIONS DU MONDE DU TRAVAIL ?QUELLE MEDIATION SUR LES REPRESENTATIONS DU MONDE DU TRAVAIL ?
QUELLE MEDIATION SUR LES REPRESENTATIONS DU MONDE DU TRAVAIL ?
Chauvet André
 
Cahier cnil partage
Cahier cnil partageCahier cnil partage
Cahier cnil partage
Frédéric GASNIER
 
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
yann le gigan
 
Les clés de l'E-Reputation en 2014 [HUB Report]
Les clés de l'E-Reputation en 2014 [HUB Report]Les clés de l'E-Reputation en 2014 [HUB Report]
Les clés de l'E-Reputation en 2014 [HUB Report]
HUB INSTITUTE
 
Livre E-Réputation (Extrait)
Livre E-Réputation (Extrait)Livre E-Réputation (Extrait)
Livre E-Réputation (Extrait)
Alexandre Villeneuve
 
Influence sur Internet - G. Barbe - F. Martinet
Influence sur Internet - G. Barbe - F. MartinetInfluence sur Internet - G. Barbe - F. Martinet
Influence sur Internet - G. Barbe - F. Martinet
Actulligence Consulting
 
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Akram Ben Yedder
 
Editorialisation algorithmique
Editorialisation algorithmiqueEditorialisation algorithmique
Editorialisation algorithmique
olivier
 

Similaire à La sousveillance (20)

Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négo...
Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négo...Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négo...
Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négo...
 
Astroturfing: Usurper pour mieux influencer
Astroturfing: Usurper pour mieux influencerAstroturfing: Usurper pour mieux influencer
Astroturfing: Usurper pour mieux influencer
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - jean denis garo
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - jean denis garoLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - jean denis garo
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - jean denis garo
 
Colloque Big Data Martinique 2017
Colloque Big Data Martinique 2017Colloque Big Data Martinique 2017
Colloque Big Data Martinique 2017
 
Communication & influence n°36 (09/2012) - Stratégie d'entreprise et communic...
Communication & influence n°36 (09/2012) - Stratégie d'entreprise et communic...Communication & influence n°36 (09/2012) - Stratégie d'entreprise et communic...
Communication & influence n°36 (09/2012) - Stratégie d'entreprise et communic...
 
Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles c...
Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles c...Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles c...
Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles c...
 
190507 lyon
190507 lyon190507 lyon
190507 lyon
 
Décoder info- intox sur le web enjeux et activités pédagogiques
Décoder info- intox sur le web enjeux et activités pédagogiquesDécoder info- intox sur le web enjeux et activités pédagogiques
Décoder info- intox sur le web enjeux et activités pédagogiques
 
Points de repère pour un développement responsable des systèmes d’IA
Points de repère pour un développement responsable des systèmes d’IAPoints de repère pour un développement responsable des systèmes d’IA
Points de repère pour un développement responsable des systèmes d’IA
 
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
Désinformation, fake news : pourquoi on y adhère et comment s’en prémunir ?
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - pascal morin
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - pascal morinLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - pascal morin
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - pascal morin
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - wassim mimecheLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - wassim mimeche
 
QUELLE MEDIATION SUR LES REPRESENTATIONS DU MONDE DU TRAVAIL ?
QUELLE MEDIATION SUR LES REPRESENTATIONS DU MONDE DU TRAVAIL ?QUELLE MEDIATION SUR LES REPRESENTATIONS DU MONDE DU TRAVAIL ?
QUELLE MEDIATION SUR LES REPRESENTATIONS DU MONDE DU TRAVAIL ?
 
Cahier cnil partage
Cahier cnil partageCahier cnil partage
Cahier cnil partage
 
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
 
Les clés de l'E-Reputation en 2014 [HUB Report]
Les clés de l'E-Reputation en 2014 [HUB Report]Les clés de l'E-Reputation en 2014 [HUB Report]
Les clés de l'E-Reputation en 2014 [HUB Report]
 
Livre E-Réputation (Extrait)
Livre E-Réputation (Extrait)Livre E-Réputation (Extrait)
Livre E-Réputation (Extrait)
 
Influence sur Internet - G. Barbe - F. Martinet
Influence sur Internet - G. Barbe - F. MartinetInfluence sur Internet - G. Barbe - F. Martinet
Influence sur Internet - G. Barbe - F. Martinet
 
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
Memoire Buzz Marketing : Compréhension du phénomène et l'analyse de ses aspec...
 
Editorialisation algorithmique
Editorialisation algorithmiqueEditorialisation algorithmique
Editorialisation algorithmique
 

Plus de Camille A

Vers une définition scientifique de l'e-réputation
Vers une définition scientifique de l'e-réputationVers une définition scientifique de l'e-réputation
Vers une définition scientifique de l'e-réputation
Camille A
 
Quelle(s) perception(s) des classements de blogs par leurs auteurs ?
Quelle(s) perception(s) des classements de blogs par leurs auteurs ?Quelle(s) perception(s) des classements de blogs par leurs auteurs ?
Quelle(s) perception(s) des classements de blogs par leurs auteurs ?
Camille A
 
Curation sociale et agents-facilitateurs : quels impacts sur les stratégies d...
Curation sociale et agents-facilitateurs : quels impacts sur les stratégies d...Curation sociale et agents-facilitateurs : quels impacts sur les stratégies d...
Curation sociale et agents-facilitateurs : quels impacts sur les stratégies d...
Camille A
 
Identité numérique et détournement(s)
Identité numérique et détournement(s)Identité numérique et détournement(s)
Identité numérique et détournement(s)
Camille A
 
E-reputation : quels indicateurs de mesure ?
E-reputation : quels indicateurs de mesure ?E-reputation : quels indicateurs de mesure ?
E-reputation : quels indicateurs de mesure ?
Camille A
 
Vers le E-lobbying
Vers le E-lobbyingVers le E-lobbying
Vers le E-lobbying
Camille A
 
Blog et expertise : quelle articulation ?
Blog et expertise : quelle articulation ?Blog et expertise : quelle articulation ?
Blog et expertise : quelle articulation ?
Camille A
 
E-reputation le nouvel enjeu des entreprises par Sarah Launay
E-reputation le nouvel enjeu des entreprises par Sarah LaunayE-reputation le nouvel enjeu des entreprises par Sarah Launay
E-reputation le nouvel enjeu des entreprises par Sarah LaunayCamille A
 
La prise en compte du risque d'opinion dans les strat-gies d-influence sur in...
La prise en compte du risque d'opinion dans les strat-gies d-influence sur in...La prise en compte du risque d'opinion dans les strat-gies d-influence sur in...
La prise en compte du risque d'opinion dans les strat-gies d-influence sur in...Camille A
 
En quoi le Web Temps Réel modifie-t-il l’accès à l’information et la gestion ...
En quoi le Web Temps Réel modifie-t-il l’accès à l’information et la gestion ...En quoi le Web Temps Réel modifie-t-il l’accès à l’information et la gestion ...
En quoi le Web Temps Réel modifie-t-il l’accès à l’information et la gestion ...Camille A
 

Plus de Camille A (10)

Vers une définition scientifique de l'e-réputation
Vers une définition scientifique de l'e-réputationVers une définition scientifique de l'e-réputation
Vers une définition scientifique de l'e-réputation
 
Quelle(s) perception(s) des classements de blogs par leurs auteurs ?
Quelle(s) perception(s) des classements de blogs par leurs auteurs ?Quelle(s) perception(s) des classements de blogs par leurs auteurs ?
Quelle(s) perception(s) des classements de blogs par leurs auteurs ?
 
Curation sociale et agents-facilitateurs : quels impacts sur les stratégies d...
Curation sociale et agents-facilitateurs : quels impacts sur les stratégies d...Curation sociale et agents-facilitateurs : quels impacts sur les stratégies d...
Curation sociale et agents-facilitateurs : quels impacts sur les stratégies d...
 
Identité numérique et détournement(s)
Identité numérique et détournement(s)Identité numérique et détournement(s)
Identité numérique et détournement(s)
 
E-reputation : quels indicateurs de mesure ?
E-reputation : quels indicateurs de mesure ?E-reputation : quels indicateurs de mesure ?
E-reputation : quels indicateurs de mesure ?
 
Vers le E-lobbying
Vers le E-lobbyingVers le E-lobbying
Vers le E-lobbying
 
Blog et expertise : quelle articulation ?
Blog et expertise : quelle articulation ?Blog et expertise : quelle articulation ?
Blog et expertise : quelle articulation ?
 
E-reputation le nouvel enjeu des entreprises par Sarah Launay
E-reputation le nouvel enjeu des entreprises par Sarah LaunayE-reputation le nouvel enjeu des entreprises par Sarah Launay
E-reputation le nouvel enjeu des entreprises par Sarah Launay
 
La prise en compte du risque d'opinion dans les strat-gies d-influence sur in...
La prise en compte du risque d'opinion dans les strat-gies d-influence sur in...La prise en compte du risque d'opinion dans les strat-gies d-influence sur in...
La prise en compte du risque d'opinion dans les strat-gies d-influence sur in...
 
En quoi le Web Temps Réel modifie-t-il l’accès à l’information et la gestion ...
En quoi le Web Temps Réel modifie-t-il l’accès à l’information et la gestion ...En quoi le Web Temps Réel modifie-t-il l’accès à l’information et la gestion ...
En quoi le Web Temps Réel modifie-t-il l’accès à l’information et la gestion ...
 

La sousveillance

  • 1. Documenter la surveillance Surveiller ceux qui nous documentent Camille Alloing – UQAM - 2020
  • 2. Capacités données à chaque citoyen de faire usage des dispositifs numériques pour « regarder d’en bas » (watching from below) les différentes formes de pouvoirs étatiques ou commerciaux (Mann et al., 2002) Reflectionism (Mann, 1998) : détourner les outils construits par certaines organisations afin d’exercer un contrôle citoyen Aujourd’hui la sousveillance est indissociable des médias sociaux numériques La sousveillance ne se limite pas au « cop watching »… mais s’inscrit avant tout dans une démarche citoyenne La sousveillance ?
  • 3. La sousveillance ? Renseigner : « apprendre quelque chose à quelqu’un. Plus largement, donner à quelqu’un une indication sur une chose » (Moinet, 2011)
  • 4. La sousveillance : pour quoi faire ? Exercer un contrôle sociale sur ceux qui nous surveillent ? Se protéger ? S’informer ? Sous-surveiller ? Documenter les politiques et industries de surveillance ? Savoir être agile dans les environnements numériques commerciaux pour minimiser voire braconner la surveillance automatisée (ou non) ?
  • 5. La sousveillance comme désorganisation du panoptique Un concept floue (Thomsen, 2019) qui vise à fournir des moyens d’agir plus qu’à théoriser des usages ou des pratiques Pour Steve Mann, la sousveillance comme un panoptique inversé Si le contrôle sociale s'organise par l'invisibilisation des surveillants, alors les mettre en visibilité va les désorganiser Le but est donc de détourner les technologies de surveillance et de les utiliser de manière désorganisée Il n’y a pas de mise en scène ou d’expressivisme (Allard, 2005) : l’objectif est de multiplier les points de vues pour produire de la dé/remédiation
  • 7.
  • 8.
  • 10. Sousveillance et affections La sousveillance comme une affection distribuée (Alloing & Pierre, 2020) ? Via diverses affordances, la mise en circulation des vidéos affectent leurs publics… et leurs acteurs (Eneman et al., 2019) Cette affection laisse une trace (informatique et émotionnelle) L’intensité affective des images passe avant les idéologies véhiculées (Grossberg, 1992) Pour les plateformes comme les médias elle a de la valeur : elle incite à (réa)agir, elle attire l’attention
  • 14. Sous-surveillance Si la sousveillance interroge les représentations, la sous-surveillance se veut plus factuelle Contrairement à la sousveillance qui (dés)affecte, la sous-surveillance renseigne : quelles formes d’autorités pour in-former ? La question de la médiation n’est plus évacuée, elle est centrale : les renseignements sont accessibles mais ils nécessitent d’être mis en forme ET en visibilité Autorité réputationnelle (Alloing, 2017) ? Mais quoi qu’il arrive, les médiations sont sous l’emprise des plateformes…
  • 15. La sousveillance et les plateformes numériques Les plateformes numériques, médias sociaux en tête, sont au cœur des questions de sousveillance et sous-surveillance Elles jouent de nombreux rôles : médiatisation, éditorialisation, censure, surveillance… La sousveillance montre alors toute l’ambiguïté des distinctions entre sphères publiques et privées qui sont centrales dans les questions de surveillance (Ganascia, 2009 ; Quessada, 2010) Qui surveille qui en ligne : la plateforme ? Les publicitaires ? Les autres usagers ? Les services de renseignement ? Une autre question pourrait être : quel est le « capital » que ces plateformes génèrent via la sousveillance ordinaire ou structurée ? Une hypothèse : elles capitalisent en produisant des contextes aptes à faire de la sousveillance un « contenu » comme un autre
  • 16. Sousveillance et capitalisme affectif Les plateformes que nous utilisons nous insèrent dans un contexte nous permettant d’affecter et d’être affectés Les usagers filment, les plateformes mettent en circulation Les usagers documentarisent, les plateformes redocumentarisent Les usagers réagissent, les plateformes personnalisent et ciblent grâce à ces réactions Likes, cœurs, commentaires, etc. Les images (violentes) en ligne sont autant conversationnelles (Gunthert, 2016) qu’émotionnelles : elles attirent l’attention et provoquent des interactions/impulsions
  • 17. Sousveillance et capitalisme informationnel La sousveillance alimente les plateformes en « contenus » (images, vidéos, analyses, débats et controverses) Mais la manière de les distribuer repose sur une logique en silo qui peut modifier sensiblement leur réception Le référencement de ces renseignements, leur mise en visibilité et accessibilité, repose sur des choix éditoriaux en grande partie automatisés Ce sont ainsi les plateformes qui évaluent et attribuent en partie la valeur informationnelle de ces « contenus » Pour leur mise en visibilité donc, mais aussi leur mémorisation et leur censure La modération ou non de certaines images, par exemple, est centrale
  • 18. Sousveillance et capitalisme de surveillance Sous(sur)veiller c’est prendre le risque de fournir des données qui participent aux logiques d’accumulation des acteurs commerciaux du numérique (Zuboff, 2015) Une accumulation qui peut ensuite devenir utile aux industries militaires et de surveillance étatique Reconnaissance faciale sur des photos (cf. cas Ever) Le fait d’être surveillé pousse aussi à l’autocensure, particulièrement chez les militant-e-s De nombreuses logiques de résistances (plugins, applications sécurisées ou décentralisées) et d’offuscation existent mais supposent une littératie appropriée
  • 19. Pour une éducation à la sousveillance ? Steve Mann n’a jamais caché la portée politique de la sousveillance Mais contrairement à certaines approches de la question, il me semble que cela doit être dans une logique collective, pas individuelle Et encore moins transhumaniste! Cela pour en faire une vraie méthode de renseignement citoyen Voir la sousveillance comme une technique de renseignement permet d’évaluer la valeur des informations que l'on produit, les risques pour soi et les conséquences pour les autres des faits que l'on rend visible Il parait donc utile de se questionner sur des pratiques communes plus qu’un solutionnisme technologique Surveiller les surveillants en produisant des dispositifs de surveillance…
  • 20.
  • 21. En synthèse La sousveillance… N’est pas du journalisme mais nécessite un travail éditorial pour devenir un moyen de lutte Repose sur des mécanismes affectifs pour sa circulation Participe à la redéfinition de ce qui fait autorité ou non en ligne Nécessite de s’interroger sur ceux qu’elle tente de contrôler (les surveillants) : comment sont-ils affectés et qu’est-ce que cela produit (impunité, changement de comportement) ? Nécessite de s’interroger sur celles et ceux qui permettent le développement des industries de surveillance : sont-ils bien informés et par qui ? Doit continuer à être pratiquée… et débattue!