SlideShare une entreprise Scribd logo
A l’Ouest, du nouveau pour la santé des
broutards
Espace EUROPE salle B
#IdeleAuSpace
11 septembre 2018 1
Le programme
• La conduite alimentaire jusqu’au sevrage pour mieux préparer les veaux
• Clément FOSSAERT, Idele – Farm’Xp
• L’importance de l’allotement sur le risque de troubles respiratoires
• Nathalie BAREILLE, ONIRIS – Projet SANT’INNOV www.inra.fr/santinnov
• Impacts de l’organisation commerciale de la filière sur la consommation d’antibiotiques
• Florence BEAUGRAND, ONIRIS – Projet SANT’INNOV www.inra.fr/santinnov
• Évaluer la sécurité des lots de JB vis-à-vis des troubles respiratoires
• Marie-Anne LEFOL, TERRENA– Projet SANT’INNOV www.inra.fr/santinnov
• Les phéromones : une piste possible pour limiter l’impact des troubles respiratoires en
engraissement ?
• Marlène GUIADEUR, IDELE – Plan EcoAntibio1
• Vacciner pour améliorer l’immunité : est-ce faisable ?
• Béatrice MOUNAIX, IDELE – Plan EcoAntibio1
• Demain, mieux préparer les broutards à l’engraissement
• Elise VANBERGUE, IDELE – Projet WelHBeeF
11 septembre 2018 2
La conduite alimentaire jusqu’au sevrage
pour mieux préparer les veaux
Clément Fossaert – Sophie Valance
3
Des conduites alimentaires liées au
système de production
• Les conduites alimentaires du broutard au pâturage ou en bâtiment
dépendent de sa période de naissance, et des objectifs de production
4
2 exemples de conduites
alimentaires des veaux,
selon leur période de
naissance
Des questions sur la conduite des
animaux
• Pour le naisseur-engraisseur :
Quelle conduite optimale du veau mâle de la naissance à l’abattage?
• Pour le naisseur :
Quel intérêt de complémenter le veau avant sevrage?
• Pour l’engraisseur :
Quel type de broutard acheter : lourds, légers, jeunes, complémentés…?
5
Courbes de production laitière de vaches allaitantes selon leur race (Source : Inra, 2014)
Le lait bu : premier atout d’une bonne
croissance du veau
Importance du lait pour le veau :
• 1500 à 2500 kg de lait bu de la
naissance au sevrage
• +1kg/j de lait bu (veau CH) =
• +100g/j de GMQ à 3 mois
• +65g/j de GMQ à 9 mois
6
Potentiel laitier des mères fonction :
• Race
• Rang de lactation (-10% pour primipares)
• Potentiel génétique
La complémentation: à raisonner en
fonction…
7
Niveaux d'apports énergétiques nécessaires en complément du lait bu pour
atteindre différents objectifs de croissance. (Source : Inra, 2007)
Des objectifs de croissance
différents selon le type
d’animaux recherché
Veaux mâles : broutards,
broutards repoussés, jeunes
bovins, bœufs…
Veaux femelles : âge au 1er
vêlage…
L’alimentation du veau au pâturage
• D’abord et avant tout une bonne gestion du pâturage et de l’herbe ingérée.
• Ne pas négliger la valorisation de l’herbe et la production laitière des
mères !!!
• Qualité de l’herbe offerte aux vaches et aux veaux (bonne gestion du pâturage)
• Au printemps : herbe à 0,90 UFL/UEB et 100 g PDIN/UFL permet des GMQ
•  de 1200 g/j mini pour des veaux jeunes (nés en hiver)
•  et 1400 g/j pour des veaux plus âgés (nés aut, début hiver)
8
• 3 essais réalisés sur la ferme expérimentale des établières
• Impact d’une complémentation avant sevrage des veaux de printemps
• Impact de l’âge au sevrage (veaux d’automne)
• Impact de l’utilisation d’une ration fermière pour la complémentation hivernale de
veaux d’automne
9
Impact d’une complémentation avant sevrage
des veaux de printemps
10
Distribution à volonté : des consommations importantes de
concentrés en cas de manque d’herbe
0
1
2
3
4
5
6
0 20 40 60 80 100 120
kgdeconcentréconsommé
nombre de jours de complémentation
moyenne
herbe limitante
herbe non limitante
Complémentation au pâturage
11
Evolution de la consommation de
concentré par un veau allaitant au
pâturage, selon la qualité de l'herbe
(charolais de 4 mois, 180 kg vif,
distribution du concentré à volonté sur les
100 derniers jours avant sevrage)
La complémentation au pâturage: un impact non négligeable sur la
croissance des veaux, variable selon le mode de distribution
1000
1100
1200
1300
1400
1500
1600
1700
1800
0 50 100 150 200 250 300 350 400
croissanceduveausurlapériodedecomplémentation(g/j)
quantités de concentrés consommés par le veau (kg)
Effet des quantités de concentrés consommées par le veau charolais pendant la
période de complémentation au pâturage sur sa croissance
Un concentré plus
efficace en rationné qu’à
volonté (180g/j par kg de
concentré consommé
contre 165 g/j par kg de
concentré)
Complémentation au pâturage
12
Complémentation au pâturage
13
Un gain de poids important au sevrage avec la
complémentation du veau
Quantité de concentré
consommé par le veau
Gain de poids sur le
veau au sevrage
Distribution rationnée 150 kg + 20 à + 30 kg
Distribution à volonté 300 kg + 40 à + 50 kg
Gain de poids du veau au sevrage selon les quantités de concentrés consommées
(veau charolais complémenté au pâturage sur une période de 4 mois avant sevrage)
BILAN : viser une distribution de 150 à 250 kg de concentrés /
veau
 50 kg : peu d’intérêt / gain de poids
 Plus de 300 kg : coût élevé + risque de problèmes sanitaires
La complémentation: un impact sur les
croissance en engraissement!
• Avec une complémentation
modérée : pas d’altération de la
croissance en engraissement
• Avec une complémentation
importante : croissance élevée
avant sevrage, mais dégradation
de la croissance en engraissement
14
Un impact de la complémentation avant sevrage sur les GMQ en engraissement (Charolais)
La complémentation au pâturage présente
un intérêt lorsqu’elle est modérée
pour le Naisseur :
• Un intérêt si maitrise du coût, du niveau de consommation, avec un concentré sécurisé
pour l’Engraisseur :
• Un risque avec des broutards fortement complémentés
pour le Naisseur-Engraisseur :
• 1. Miser sur le lait et sur une herbe de qualité
• 2. Viser 200 kg de concentré maximum / veau sur la période avant sevrage (sauf TJB)
• 3. Ne pas chercher dépasser 1400 g/j sur la phase de complémentation  sevrage
• 4. Repère seuil : 1 kg de concentré / 100 kg de poids vif sur les derniers jours d’une complémentation
 engraissement plus sécurisé
• 5. Complémenter avec un concentré utilisé en engraissement : préparation du veau, transition
15
16
La conduite des veaux d’automne
Des résultats techniques comparables entre un sevrage à 6,5 mois et à 9 mois
(moyenne des 3 séries)
Hiver
(bâtiment)
EngraissementPâturage
lot
sevrage
9 mois
Naissance
05/09
Mise
en lot
Sevrage
14/06
Engraissement
272 kg
268 kg
1125 g/j 762 kg
1497 g/j
753 kg
17,8 mois
446 kg carc
58,5%
U-3
17,5 mois
437 kg carc
58 %
U-3
lot
sevrage
6.5 mois
Sevrage
29/03
358 kg
1456 g/j
400 kg
1561 g/j
Abattage
20/02
Mise à l’herbe
29/03
Abattage
28/02
Carcasses
Sources : Etablières (CA85)
Impact de l’âge au sevrage des broutards
sur leurs performances en engraissement
17
Impact de l’âge au sevrage des broutards
sur leurs performances en engraissement
18
L’importance du poids en fin d’hiver (à 6,5 mois) dans la
décision de sevrer
sevrage à 6,5 mois sevrage à 9 mois
légers lourds légers lourds
Poids fin mars (kg)
GMQ fin mars-abattage (g/j)
Age à l’abattage pour 740 kg vif (mois)
231
1412
18,3
304
1595
16,3
233
1494
17,5
310
1428
17,2
Sevrage précoce : OUI pour les animaux de plus de 270 kg
Remettre à l’herbe avec leurs mères les animaux de moins de
270 kg
Sevrage précoce : + 2,5 mois d’engraissement  besoins en fourrages
stockés et concentrés plus importants
Sevrage à raisonner en fonction des disponibilités en surfaces de
pâturage, en fourrages et concentrés et de leurs coûts respectifs
Valoriser les fourrages de l’exploitation
dans l’alimentation des veaux
• Deux types d’alimentation testés sur des veaux nés à l’automne (mâles et femelles) – 2
années d’essai
• Ration à base d’ensilage de maïs et de foin
• Ration à base de foin et d’un concentré du commerce
• Des performances de croissance objectives et raisonnées selon le type d’animal recherché
• Veaux mâles : 1 300 g/j pour un sevrage à 7 mois et 280 kg minimum
• Un suivi des performances des mâles jusqu’à l’abattage en tant que jeunes bovins
19
125
175
225
275
325
01-janv. 02-janv. 03-janv. 04-janv. 05-janv.
Poidsvif(enkg)
Evolution du poids vif des veaux mâles et femelles selon la ration
distribuée
de 3 mois d’âge au sevrage
Mâles - Ration fermière Mâles - foin et concentré
Sevrage
des mâles
Lot ration « fermière » : 1305 g/j
Lot aliment du commerce : 1380 g/j
Pour les mâles, des performances en engraissement et des résultats
d’abattage identiques (1504 g/j, 450 kg carc., état 3, R+/U-)
…des croissances identiques avant sevrage
et en engraissement
20
Des consommations identiques entre les
deux rations
Ration foin +
aliment
commerce
Ration
« fermière »
Durée (j) 117
Quantités d'aliments consommés (kg MS/al/j)
Ensilage de maïs / 1,1
Foin 1,3 1
Concentré 1,3 /
Tourteau de soja / 0,3
Blé / 0,14
Total (kg MS) 2,6 2,5
IC (kg MS / kg de
gain de poids vif)
1,9 1,9
Valoriser les productions de l’exploitation pour
la complémentation hivernale des veaux : c’est
possible !
• De bonnes performances zootechniques avant et après sevrage
• Une autonomie alimentaire accrue
• Une amélioration de l’EBE de 32€/veau/hiver l’aliment du commerce
devrait être à 175€/T pour être compétitif avec la ration fermière
• Une conduite à raisonner en fonction du système fourrager et de
l’aménagement des bâtiments
21
Conclusion
• Des conduites alimentaires qui dépendent du système: période de naissance,
objectifs de production, système fourrager…
• Ne pas négliger le potentiel laitier des mères + qualité de l’herbe mis à
disposition des veaux
• Des objectifs de croissance à raisonner en lien avec les types d’animaux
recherchés à la vente
22
Conclusion
• La complémentation au pâturage: à raisonner en fonction de l’herbe
disponible et des objectifs fixés par l’éleveur
Des niveaux de croissance trop élevés avant sevrage
pénalisent les croissances engraissement
• Sevrer précocement les mâles d’automne: OUI, mais avec un min de 270 kg
• Possible de valoriser les fourrages de l’exploitation pour la complémentation
hivernale
23
Les phéromones
Une piste possible pour limiter l’impact des troubles
respiratoires en engraissement
M. Guiadeur, B. Mounaix, Institut de l’Elevage
L. Michel, F. Bonneau, Terrena Innovation
S. Assié, J. Boullier, ONIRIS
Le stress : un facteur de risque
difficile à maîtriser dans la filière
25
Naisseur
5 à 9 mois
Centre
allotement
24-48h
Abattoir
Sevrage
Transport
Mélange
Tri, Contention
Manipulation
Bruit, Injections…
BPI
Diminue l’immunité
Atelier
d’engrais-
sement ≈
10 mois
Périodeà
risque
Transport
Nouveauté : logement,
alimentation, abreuvement
Compétition
Contexte
Matérielet
méthode
RésultatsConclusion
La phéromone d’apaisement, kesako ?
• Phéromone d’apaisement ≠
phéromone sexuelle
• Produit par les glandes sébacées des
femelles mammifères après mise bas
26
Attachement du petit,
renforcement relation mère/veau
Molécules volatiles,
captées par l’organe
voméronasal
(Flehmen)
Autres espèces animales ?
Améliore l’adaptation des chiots à un
nouvel environnement (Taylor et Mills, 2007)
Diminue les stress des chevaux
pendant le transport (Falewee et al., 2006)
Réduit les comportements agressifs
chez les porcelets (Temple et al., 2016)
Un intérêt pour limiter le stress des broutards ?
Contexte
Matérielet
méthode
RésultatsConclusion
Dispositif expérimental
27
265 mâles Charolais
23 lots engraissement
4 ateliers d’engraissement
Phéromone Placebo
Centre
d’allotement (J0)
Engraissement 9 mois
J1 J8 J30
Pmoy=366 kg
Amoy=312 j
Pmoy=367 kg
Amoy=324 d
≈268 jours
engraissement
Lot Phéromone Lot Témoin
Abattage
Fin2017
OU
Comportements
(activités, interactions,
stéréotypies)
Signes cliniques
(toux, dyspnée, fréquence
respiratoire)
Performances de croissance (Poids, Conformation carcasse)
Contexte
Matérielet
méthode
RésultatsConclusion
Peu d’impact de la phéromone sur les
activités et comportements
28
Contexte
Matérielet
méthodeRésultatsConclusion
Témoin
Phéromone J0
N=265
J8
J30
% d’animaux qui se déplacent
Intervalle d’h dans la journée
 Peu d’impact sur les activités :
 Pas d’impact sur la proportion d’animaux debout,
qui mangent ou qui ruminent
 Augmentation de la fréquence de
déplacement des animaux du lot Phéromone
 Sur les interactions :
 Trop peu de stéréotypies et interactions non
agonistiques pour conclure
 Aucun effet observé sur les interactions
agonistiques
Résultats peu marqués sur les interactions entre JB
MAIS pas d’observation des comportement nocturnes
29
Contexte
Matérielet
méthodeRésultatsConclusion
Peu d’impact de la phéromone sur les
signes cliniques
À 8 jours :
 Pas d’impact sur l’expression des signes cliniques des JB
A 30 jours :
 Les animaux du lot Phéromone qui expriment plusieurs signes cliniques en lien avec
les troubles respiratoires sont 3 fois moins nombreux que les animaux Témoin
0 10 20 30 40 50
TOUX
JETAGE
ECOULEMENTS
DYSPNEE
J8
0 10 20 30 40 50
J30
Témoin
Phéromone
30
Contexte
Matérielet
méthodeRésultatsConclusion
Aucun impact sur les performances
zootechniques des animaux
 Pas d’impact de l’utilisation de la phéromone
sur le GMQ final
Témoin
PhéromoneGMQ (g/j)
Elevages 1 2 3 4
Durée d’engraissement (jours)
Elevages 1 2 3 4
 Pas d’impact de l’utilisation de la phéromone
sur la durée d’engraissement
 Pas d’impact de l’utilisation de la phéromone
sur les conformations de carcasses
Forte variabilité des résultats entre élevages
Pas de preuve de l’intérêt de la phéromone
sur le résultat économique
Une solution efficace pour réduire
l’utilisation des antibiotiques ?
31
Contexte
Matérielet
méthode
RésultatsConclusion
Appliquer la phéromone à une phase
d’élevage plus précoce (chez le naisseur ?)
Evaluer l’intérêt de la phéromone pour
limiter le stress du transport ?
Combiner la phéromone avec d’autres
pratiques d’élevage réduisant le stress ?
Au bilan de
cet essai
Des effets limités sur les activités et les
comportements des JB
Des effets sur l’expression des signes
cliniques mais peu perçus par les
éleveurs
Utilisées seules, insuffisantes
pour réduire l’utilisation des AB
Perspectives
Vacciner pour améliorer l’immunité :
est-ce faisable?
Qu’en pensent les éleveurs ?
32
B. Mounaix, Institut de l’Elevage
Une bonne perception de la vaccination
• 90% des éleveurs enquêtés vaccinent leurs animaux
(veaux, JB)
• 70% trouvent que « ça coûte mais c’est rentable »
• Pour 4 éleveurs « c’est inutile »
• Des vétérinaires plutôt favorables à la vaccination
mais « à raisonner en fonction des élevages »
• Des vétérinaires qui disent ne pas toujours « être en
situation de conseiller les éleveurs »
33
Enquête qualitative par entretiens directs
(E. Lecoq, 2015)
32 éleveurs naisseurs et/ou engraisseurs
6 négociants
6 vétérinaires
Mais des réserves sur
la vaccination des broutards
• Des freins surtout liés à l’organisation de la vaccination
34
Primo
injection Rappel Vente
• Comment vacciner à l’herbe ?
• Pouvoir vacciner complètement avant le départ ?
• Tracer pour fiabiliser l’information ?
Quelle chaine de valeur ?
• Un surcoût difficile à estimer pour les éleveurs
• Plutôt le « prix de l’engagement »
• Manque de communication entre maillons de la
chaîne
• Peu de contacts directs entre naisseurs et engraisseurs
• Des naisseurs qui « ne pensent pas pouvoir valoriser des
broutards mieux vaccinés »
• Des engraisseurs qui se disent « intéressés par des
broutards de qualité »
• Besoin de fiabiliser l’information
• Un esprit de filière à créer ?
35
Vacciner, je ne le fais
pas pour les autres.
Je le fais pour moi,
pour mes animaux.
Demain, mieux préparer les broutards
WelHBeeF (2018-2020)
36
Elise VANBERGUE
« Préparation » chez le naisseur pour diminuer les
problèmes de santé en engraissement
• Combiner les pistes de solution : diminuer le stress, améliorer l’immunité,
expérimenter une démarche filière
 Effets sur la santé, les performances et sur le travail, l’économie et la perception des
éleveurs.
37
Élevage
naisseur
8 à 9 mois
Centre
de tri
24-48h
Élevage
engraisseur
≈10 mois
Abattoir45J
Vaccination BPI
Déparasitage
Adaptation alimentaire,
logement et équipements
38
• Mesures et observations : Suivi sanitaire des Animaux, Croissance, Immunité, Comportement
200 mâles Charolais
4 ateliers d’engraissement
9 Elevages naisseurs
Septembre à Décembre 2018 – Abattus 2019
PREPARES Témoins
PREPARES Témoins
• Enquêtes travail et perceptions filière
• Test de faisabilité de la traçabilité des informations (puces électroniques lecture/écriture)
« Préparation » chez le naisseur pour diminuer les
problèmes de santé en engraissement
Merci de votre attention
39
Retrouvez les diaporamas
de nos conférences sur
idele.fr
Venez échanger avec nos
ingénieurs sur le
stand A40 (Hall 4)
Retrouvez les diaporamas
du projet SANT’INNOV
Inra.fr/santinnov
#IdeleAuSpace

Contenu connexe

Tendances

A l’herbe comme en bergerie, des innovations pour faciliter le travail en pro...
A l’herbe comme en bergerie, des innovations pour faciliter le travail en pro...A l’herbe comme en bergerie, des innovations pour faciliter le travail en pro...
A l’herbe comme en bergerie, des innovations pour faciliter le travail en pro...
Institut de l'Elevage - Idele
 
La filière porcine 2015
La filière porcine 2015La filière porcine 2015
La filière porcine 2015
Stéphane Suchaire
 
Elevage de porcs
Elevage de porcsElevage de porcs
Elevage de porcsRmonde Didi
 
Guide maraichage bd
Guide maraichage bdGuide maraichage bd
Guide maraichage bd
MLE1789
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Institut de l'Elevage - Idele
 
2020 salons automne eradal_rouille
2020 salons automne eradal_rouille2020 salons automne eradal_rouille
2020 salons automne eradal_rouille
Institut de l'Elevage - Idele
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Institut de l'Elevage - Idele
 
1 alimentation chevres
1 alimentation chevres1 alimentation chevres
1 alimentation chevres
lazoumi ouarfli
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
5 2019 biennales_ Conportement alimentaire des ruminants et conseil techniqu...
5 2019  biennales_ Conportement alimentaire des ruminants et conseil techniqu...5 2019  biennales_ Conportement alimentaire des ruminants et conseil techniqu...
5 2019 biennales_ Conportement alimentaire des ruminants et conseil techniqu...
Institut de l'Elevage - Idele
 
#SPACE2020 | Quelles avancées sur l'efficience alimentaire des jeunes bovins ?
#SPACE2020 | Quelles avancées sur l'efficience alimentaire des jeunes bovins ?#SPACE2020 | Quelles avancées sur l'efficience alimentaire des jeunes bovins ?
#SPACE2020 | Quelles avancées sur l'efficience alimentaire des jeunes bovins ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Le meilleur fourrage - Des animaux sains pour plus de rendement.
Le meilleur fourrage - Des animaux sains pour plus de rendement.Le meilleur fourrage - Des animaux sains pour plus de rendement.
Le meilleur fourrage - Des animaux sains pour plus de rendement.
poettinger
 
Témoignages
TémoignagesTémoignages
Témoignages
jérémie jost
 
Belfertil - Presentation
Belfertil - PresentationBelfertil - Presentation
Belfertil - PresentationBelfertil
 
[GAV2019] Beef Alim : quelles avancées pour l'efficacité alimentaire ? Les di...
[GAV2019] Beef Alim : quelles avancées pour l'efficacité alimentaire ? Les di...[GAV2019] Beef Alim : quelles avancées pour l'efficacité alimentaire ? Les di...
[GAV2019] Beef Alim : quelles avancées pour l'efficacité alimentaire ? Les di...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
diogene64
 
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
Institut de l'Elevage - Idele
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
Institut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

Web fiche1 autonomie
Web fiche1 autonomieWeb fiche1 autonomie
Web fiche1 autonomie
 
A l’herbe comme en bergerie, des innovations pour faciliter le travail en pro...
A l’herbe comme en bergerie, des innovations pour faciliter le travail en pro...A l’herbe comme en bergerie, des innovations pour faciliter le travail en pro...
A l’herbe comme en bergerie, des innovations pour faciliter le travail en pro...
 
La filière porcine 2015
La filière porcine 2015La filière porcine 2015
La filière porcine 2015
 
Elevage de porcs
Elevage de porcsElevage de porcs
Elevage de porcs
 
Guide maraichage bd
Guide maraichage bdGuide maraichage bd
Guide maraichage bd
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
 
2020 salons automne eradal_rouille
2020 salons automne eradal_rouille2020 salons automne eradal_rouille
2020 salons automne eradal_rouille
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
 
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
Cap Proteines Innovons pour notre souverainete proteique Un projet de recherc...
 
1 alimentation chevres
1 alimentation chevres1 alimentation chevres
1 alimentation chevres
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
 
5 2019 biennales_ Conportement alimentaire des ruminants et conseil techniqu...
5 2019  biennales_ Conportement alimentaire des ruminants et conseil techniqu...5 2019  biennales_ Conportement alimentaire des ruminants et conseil techniqu...
5 2019 biennales_ Conportement alimentaire des ruminants et conseil techniqu...
 
#SPACE2020 | Quelles avancées sur l'efficience alimentaire des jeunes bovins ?
#SPACE2020 | Quelles avancées sur l'efficience alimentaire des jeunes bovins ?#SPACE2020 | Quelles avancées sur l'efficience alimentaire des jeunes bovins ?
#SPACE2020 | Quelles avancées sur l'efficience alimentaire des jeunes bovins ?
 
Le meilleur fourrage - Des animaux sains pour plus de rendement.
Le meilleur fourrage - Des animaux sains pour plus de rendement.Le meilleur fourrage - Des animaux sains pour plus de rendement.
Le meilleur fourrage - Des animaux sains pour plus de rendement.
 
Témoignages
TémoignagesTémoignages
Témoignages
 
Belfertil - Presentation
Belfertil - PresentationBelfertil - Presentation
Belfertil - Presentation
 
[GAV2019] Beef Alim : quelles avancées pour l'efficacité alimentaire ? Les di...
[GAV2019] Beef Alim : quelles avancées pour l'efficacité alimentaire ? Les di...[GAV2019] Beef Alim : quelles avancées pour l'efficacité alimentaire ? Les di...
[GAV2019] Beef Alim : quelles avancées pour l'efficacité alimentaire ? Les di...
 
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
Mars 2013 comment remplir vos ruches : divisions simples, essaims sauvages, t...
 
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
 

Similaire à Space 2018 sante des broutards

La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtimentLa complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
Institut de l'Elevage - Idele
 
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
Institut de l'Elevage - Idele
 
Leviers possibles pour réduire les achats.pptx
Leviers possibles pour réduire les achats.pptxLeviers possibles pour réduire les achats.pptx
Leviers possibles pour réduire les achats.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Fermoscopie bio n°13
Fermoscopie bio n°13Fermoscopie bio n°13
Des solutions pour l'alimentation en bergerie
Des solutions pour l'alimentation en bergerieDes solutions pour l'alimentation en bergerie
Des solutions pour l'alimentation en bergerie
Institut de l'Elevage - Idele
 
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdfwebinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Alimentation fin de gestation.pptx
Alimentation fin de gestation.pptxAlimentation fin de gestation.pptx
Alimentation fin de gestation.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de ...
Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de ...Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de ...
Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Travaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
Travaux de valorisation des mâles laitiers à MauronTravaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
Travaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
Institut de l'Elevage - Idele
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Infographie Alimentation Climat
Infographie Alimentation ClimatInfographie Alimentation Climat
Infographie Alimentation Climat
Avril
 
Infographie alimentation & climat
Infographie   alimentation & climatInfographie   alimentation & climat
Infographie alimentation & climat
Erwan Gaudemer
 
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Institut de l'Elevage - Idele
 
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 completConférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Institut de l'Elevage - Idele
 
webinaireEME_complet.pdf
webinaireEME_complet.pdfwebinaireEME_complet.pdf
webinaireEME_complet.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Simplifier la distribution du concentré.pdf
Simplifier la distribution du concentré.pdfSimplifier la distribution du concentré.pdf
Simplifier la distribution du concentré.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Space 2018 sante des broutards (20)

La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtimentLa complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
 
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
 
Leviers possibles pour réduire les achats.pptx
Leviers possibles pour réduire les achats.pptxLeviers possibles pour réduire les achats.pptx
Leviers possibles pour réduire les achats.pptx
 
Fermoscopie bio n°13
Fermoscopie bio n°13Fermoscopie bio n°13
Fermoscopie bio n°13
 
Des solutions pour l'alimentation en bergerie
Des solutions pour l'alimentation en bergerieDes solutions pour l'alimentation en bergerie
Des solutions pour l'alimentation en bergerie
 
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdfwebinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
 
Alimentation fin de gestation.pptx
Alimentation fin de gestation.pptxAlimentation fin de gestation.pptx
Alimentation fin de gestation.pptx
 
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
[GAV2018] Résultats du GIS Avenir Elevages sur l’efficience protéique de la v...
 
Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de ...
Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de ...Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de ...
Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de ...
 
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
 
Travaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
Travaux de valorisation des mâles laitiers à MauronTravaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
Travaux de valorisation des mâles laitiers à Mauron
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
 
Infographie Alimentation Climat
Infographie Alimentation ClimatInfographie Alimentation Climat
Infographie Alimentation Climat
 
Infographie alimentation & climat
Infographie   alimentation & climatInfographie   alimentation & climat
Infographie alimentation & climat
 
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
 
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 completConférence cap protéine sommet 2021 complet
Conférence cap protéine sommet 2021 complet
 
webinaireEME_complet.pdf
webinaireEME_complet.pdfwebinaireEME_complet.pdf
webinaireEME_complet.pdf
 
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
Conduite en velage d'automne optimiser une specificite des elevages allaitant...
 
Simplifier la distribution du concentré.pdf
Simplifier la distribution du concentré.pdfSimplifier la distribution du concentré.pdf
Simplifier la distribution du concentré.pdf
 
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
Institut de l'Elevage - Idele
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
Institut de l'Elevage - Idele
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
Institut de l'Elevage - Idele
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Institut de l'Elevage - Idele
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Institut de l'Elevage - Idele
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Institut de l'Elevage - Idele
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
Institut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
 
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
 
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
 
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
 
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
 

Space 2018 sante des broutards

  • 1. A l’Ouest, du nouveau pour la santé des broutards Espace EUROPE salle B #IdeleAuSpace 11 septembre 2018 1
  • 2. Le programme • La conduite alimentaire jusqu’au sevrage pour mieux préparer les veaux • Clément FOSSAERT, Idele – Farm’Xp • L’importance de l’allotement sur le risque de troubles respiratoires • Nathalie BAREILLE, ONIRIS – Projet SANT’INNOV www.inra.fr/santinnov • Impacts de l’organisation commerciale de la filière sur la consommation d’antibiotiques • Florence BEAUGRAND, ONIRIS – Projet SANT’INNOV www.inra.fr/santinnov • Évaluer la sécurité des lots de JB vis-à-vis des troubles respiratoires • Marie-Anne LEFOL, TERRENA– Projet SANT’INNOV www.inra.fr/santinnov • Les phéromones : une piste possible pour limiter l’impact des troubles respiratoires en engraissement ? • Marlène GUIADEUR, IDELE – Plan EcoAntibio1 • Vacciner pour améliorer l’immunité : est-ce faisable ? • Béatrice MOUNAIX, IDELE – Plan EcoAntibio1 • Demain, mieux préparer les broutards à l’engraissement • Elise VANBERGUE, IDELE – Projet WelHBeeF 11 septembre 2018 2
  • 3. La conduite alimentaire jusqu’au sevrage pour mieux préparer les veaux Clément Fossaert – Sophie Valance 3
  • 4. Des conduites alimentaires liées au système de production • Les conduites alimentaires du broutard au pâturage ou en bâtiment dépendent de sa période de naissance, et des objectifs de production 4 2 exemples de conduites alimentaires des veaux, selon leur période de naissance
  • 5. Des questions sur la conduite des animaux • Pour le naisseur-engraisseur : Quelle conduite optimale du veau mâle de la naissance à l’abattage? • Pour le naisseur : Quel intérêt de complémenter le veau avant sevrage? • Pour l’engraisseur : Quel type de broutard acheter : lourds, légers, jeunes, complémentés…? 5
  • 6. Courbes de production laitière de vaches allaitantes selon leur race (Source : Inra, 2014) Le lait bu : premier atout d’une bonne croissance du veau Importance du lait pour le veau : • 1500 à 2500 kg de lait bu de la naissance au sevrage • +1kg/j de lait bu (veau CH) = • +100g/j de GMQ à 3 mois • +65g/j de GMQ à 9 mois 6 Potentiel laitier des mères fonction : • Race • Rang de lactation (-10% pour primipares) • Potentiel génétique
  • 7. La complémentation: à raisonner en fonction… 7 Niveaux d'apports énergétiques nécessaires en complément du lait bu pour atteindre différents objectifs de croissance. (Source : Inra, 2007) Des objectifs de croissance différents selon le type d’animaux recherché Veaux mâles : broutards, broutards repoussés, jeunes bovins, bœufs… Veaux femelles : âge au 1er vêlage…
  • 8. L’alimentation du veau au pâturage • D’abord et avant tout une bonne gestion du pâturage et de l’herbe ingérée. • Ne pas négliger la valorisation de l’herbe et la production laitière des mères !!! • Qualité de l’herbe offerte aux vaches et aux veaux (bonne gestion du pâturage) • Au printemps : herbe à 0,90 UFL/UEB et 100 g PDIN/UFL permet des GMQ •  de 1200 g/j mini pour des veaux jeunes (nés en hiver) •  et 1400 g/j pour des veaux plus âgés (nés aut, début hiver) 8
  • 9. • 3 essais réalisés sur la ferme expérimentale des établières • Impact d’une complémentation avant sevrage des veaux de printemps • Impact de l’âge au sevrage (veaux d’automne) • Impact de l’utilisation d’une ration fermière pour la complémentation hivernale de veaux d’automne 9
  • 10. Impact d’une complémentation avant sevrage des veaux de printemps 10
  • 11. Distribution à volonté : des consommations importantes de concentrés en cas de manque d’herbe 0 1 2 3 4 5 6 0 20 40 60 80 100 120 kgdeconcentréconsommé nombre de jours de complémentation moyenne herbe limitante herbe non limitante Complémentation au pâturage 11 Evolution de la consommation de concentré par un veau allaitant au pâturage, selon la qualité de l'herbe (charolais de 4 mois, 180 kg vif, distribution du concentré à volonté sur les 100 derniers jours avant sevrage)
  • 12. La complémentation au pâturage: un impact non négligeable sur la croissance des veaux, variable selon le mode de distribution 1000 1100 1200 1300 1400 1500 1600 1700 1800 0 50 100 150 200 250 300 350 400 croissanceduveausurlapériodedecomplémentation(g/j) quantités de concentrés consommés par le veau (kg) Effet des quantités de concentrés consommées par le veau charolais pendant la période de complémentation au pâturage sur sa croissance Un concentré plus efficace en rationné qu’à volonté (180g/j par kg de concentré consommé contre 165 g/j par kg de concentré) Complémentation au pâturage 12
  • 13. Complémentation au pâturage 13 Un gain de poids important au sevrage avec la complémentation du veau Quantité de concentré consommé par le veau Gain de poids sur le veau au sevrage Distribution rationnée 150 kg + 20 à + 30 kg Distribution à volonté 300 kg + 40 à + 50 kg Gain de poids du veau au sevrage selon les quantités de concentrés consommées (veau charolais complémenté au pâturage sur une période de 4 mois avant sevrage) BILAN : viser une distribution de 150 à 250 kg de concentrés / veau  50 kg : peu d’intérêt / gain de poids  Plus de 300 kg : coût élevé + risque de problèmes sanitaires
  • 14. La complémentation: un impact sur les croissance en engraissement! • Avec une complémentation modérée : pas d’altération de la croissance en engraissement • Avec une complémentation importante : croissance élevée avant sevrage, mais dégradation de la croissance en engraissement 14 Un impact de la complémentation avant sevrage sur les GMQ en engraissement (Charolais)
  • 15. La complémentation au pâturage présente un intérêt lorsqu’elle est modérée pour le Naisseur : • Un intérêt si maitrise du coût, du niveau de consommation, avec un concentré sécurisé pour l’Engraisseur : • Un risque avec des broutards fortement complémentés pour le Naisseur-Engraisseur : • 1. Miser sur le lait et sur une herbe de qualité • 2. Viser 200 kg de concentré maximum / veau sur la période avant sevrage (sauf TJB) • 3. Ne pas chercher dépasser 1400 g/j sur la phase de complémentation  sevrage • 4. Repère seuil : 1 kg de concentré / 100 kg de poids vif sur les derniers jours d’une complémentation  engraissement plus sécurisé • 5. Complémenter avec un concentré utilisé en engraissement : préparation du veau, transition 15
  • 16. 16 La conduite des veaux d’automne
  • 17. Des résultats techniques comparables entre un sevrage à 6,5 mois et à 9 mois (moyenne des 3 séries) Hiver (bâtiment) EngraissementPâturage lot sevrage 9 mois Naissance 05/09 Mise en lot Sevrage 14/06 Engraissement 272 kg 268 kg 1125 g/j 762 kg 1497 g/j 753 kg 17,8 mois 446 kg carc 58,5% U-3 17,5 mois 437 kg carc 58 % U-3 lot sevrage 6.5 mois Sevrage 29/03 358 kg 1456 g/j 400 kg 1561 g/j Abattage 20/02 Mise à l’herbe 29/03 Abattage 28/02 Carcasses Sources : Etablières (CA85) Impact de l’âge au sevrage des broutards sur leurs performances en engraissement 17
  • 18. Impact de l’âge au sevrage des broutards sur leurs performances en engraissement 18 L’importance du poids en fin d’hiver (à 6,5 mois) dans la décision de sevrer sevrage à 6,5 mois sevrage à 9 mois légers lourds légers lourds Poids fin mars (kg) GMQ fin mars-abattage (g/j) Age à l’abattage pour 740 kg vif (mois) 231 1412 18,3 304 1595 16,3 233 1494 17,5 310 1428 17,2 Sevrage précoce : OUI pour les animaux de plus de 270 kg Remettre à l’herbe avec leurs mères les animaux de moins de 270 kg Sevrage précoce : + 2,5 mois d’engraissement  besoins en fourrages stockés et concentrés plus importants Sevrage à raisonner en fonction des disponibilités en surfaces de pâturage, en fourrages et concentrés et de leurs coûts respectifs
  • 19. Valoriser les fourrages de l’exploitation dans l’alimentation des veaux • Deux types d’alimentation testés sur des veaux nés à l’automne (mâles et femelles) – 2 années d’essai • Ration à base d’ensilage de maïs et de foin • Ration à base de foin et d’un concentré du commerce • Des performances de croissance objectives et raisonnées selon le type d’animal recherché • Veaux mâles : 1 300 g/j pour un sevrage à 7 mois et 280 kg minimum • Un suivi des performances des mâles jusqu’à l’abattage en tant que jeunes bovins 19
  • 20. 125 175 225 275 325 01-janv. 02-janv. 03-janv. 04-janv. 05-janv. Poidsvif(enkg) Evolution du poids vif des veaux mâles et femelles selon la ration distribuée de 3 mois d’âge au sevrage Mâles - Ration fermière Mâles - foin et concentré Sevrage des mâles Lot ration « fermière » : 1305 g/j Lot aliment du commerce : 1380 g/j Pour les mâles, des performances en engraissement et des résultats d’abattage identiques (1504 g/j, 450 kg carc., état 3, R+/U-) …des croissances identiques avant sevrage et en engraissement 20 Des consommations identiques entre les deux rations Ration foin + aliment commerce Ration « fermière » Durée (j) 117 Quantités d'aliments consommés (kg MS/al/j) Ensilage de maïs / 1,1 Foin 1,3 1 Concentré 1,3 / Tourteau de soja / 0,3 Blé / 0,14 Total (kg MS) 2,6 2,5 IC (kg MS / kg de gain de poids vif) 1,9 1,9
  • 21. Valoriser les productions de l’exploitation pour la complémentation hivernale des veaux : c’est possible ! • De bonnes performances zootechniques avant et après sevrage • Une autonomie alimentaire accrue • Une amélioration de l’EBE de 32€/veau/hiver l’aliment du commerce devrait être à 175€/T pour être compétitif avec la ration fermière • Une conduite à raisonner en fonction du système fourrager et de l’aménagement des bâtiments 21
  • 22. Conclusion • Des conduites alimentaires qui dépendent du système: période de naissance, objectifs de production, système fourrager… • Ne pas négliger le potentiel laitier des mères + qualité de l’herbe mis à disposition des veaux • Des objectifs de croissance à raisonner en lien avec les types d’animaux recherchés à la vente 22
  • 23. Conclusion • La complémentation au pâturage: à raisonner en fonction de l’herbe disponible et des objectifs fixés par l’éleveur Des niveaux de croissance trop élevés avant sevrage pénalisent les croissances engraissement • Sevrer précocement les mâles d’automne: OUI, mais avec un min de 270 kg • Possible de valoriser les fourrages de l’exploitation pour la complémentation hivernale 23
  • 24. Les phéromones Une piste possible pour limiter l’impact des troubles respiratoires en engraissement M. Guiadeur, B. Mounaix, Institut de l’Elevage L. Michel, F. Bonneau, Terrena Innovation S. Assié, J. Boullier, ONIRIS
  • 25. Le stress : un facteur de risque difficile à maîtriser dans la filière 25 Naisseur 5 à 9 mois Centre allotement 24-48h Abattoir Sevrage Transport Mélange Tri, Contention Manipulation Bruit, Injections… BPI Diminue l’immunité Atelier d’engrais- sement ≈ 10 mois Périodeà risque Transport Nouveauté : logement, alimentation, abreuvement Compétition Contexte Matérielet méthode RésultatsConclusion
  • 26. La phéromone d’apaisement, kesako ? • Phéromone d’apaisement ≠ phéromone sexuelle • Produit par les glandes sébacées des femelles mammifères après mise bas 26 Attachement du petit, renforcement relation mère/veau Molécules volatiles, captées par l’organe voméronasal (Flehmen) Autres espèces animales ? Améliore l’adaptation des chiots à un nouvel environnement (Taylor et Mills, 2007) Diminue les stress des chevaux pendant le transport (Falewee et al., 2006) Réduit les comportements agressifs chez les porcelets (Temple et al., 2016) Un intérêt pour limiter le stress des broutards ? Contexte Matérielet méthode RésultatsConclusion
  • 27. Dispositif expérimental 27 265 mâles Charolais 23 lots engraissement 4 ateliers d’engraissement Phéromone Placebo Centre d’allotement (J0) Engraissement 9 mois J1 J8 J30 Pmoy=366 kg Amoy=312 j Pmoy=367 kg Amoy=324 d ≈268 jours engraissement Lot Phéromone Lot Témoin Abattage Fin2017 OU Comportements (activités, interactions, stéréotypies) Signes cliniques (toux, dyspnée, fréquence respiratoire) Performances de croissance (Poids, Conformation carcasse) Contexte Matérielet méthode RésultatsConclusion
  • 28. Peu d’impact de la phéromone sur les activités et comportements 28 Contexte Matérielet méthodeRésultatsConclusion Témoin Phéromone J0 N=265 J8 J30 % d’animaux qui se déplacent Intervalle d’h dans la journée  Peu d’impact sur les activités :  Pas d’impact sur la proportion d’animaux debout, qui mangent ou qui ruminent  Augmentation de la fréquence de déplacement des animaux du lot Phéromone  Sur les interactions :  Trop peu de stéréotypies et interactions non agonistiques pour conclure  Aucun effet observé sur les interactions agonistiques Résultats peu marqués sur les interactions entre JB MAIS pas d’observation des comportement nocturnes
  • 29. 29 Contexte Matérielet méthodeRésultatsConclusion Peu d’impact de la phéromone sur les signes cliniques À 8 jours :  Pas d’impact sur l’expression des signes cliniques des JB A 30 jours :  Les animaux du lot Phéromone qui expriment plusieurs signes cliniques en lien avec les troubles respiratoires sont 3 fois moins nombreux que les animaux Témoin 0 10 20 30 40 50 TOUX JETAGE ECOULEMENTS DYSPNEE J8 0 10 20 30 40 50 J30 Témoin Phéromone
  • 30. 30 Contexte Matérielet méthodeRésultatsConclusion Aucun impact sur les performances zootechniques des animaux  Pas d’impact de l’utilisation de la phéromone sur le GMQ final Témoin PhéromoneGMQ (g/j) Elevages 1 2 3 4 Durée d’engraissement (jours) Elevages 1 2 3 4  Pas d’impact de l’utilisation de la phéromone sur la durée d’engraissement  Pas d’impact de l’utilisation de la phéromone sur les conformations de carcasses Forte variabilité des résultats entre élevages Pas de preuve de l’intérêt de la phéromone sur le résultat économique
  • 31. Une solution efficace pour réduire l’utilisation des antibiotiques ? 31 Contexte Matérielet méthode RésultatsConclusion Appliquer la phéromone à une phase d’élevage plus précoce (chez le naisseur ?) Evaluer l’intérêt de la phéromone pour limiter le stress du transport ? Combiner la phéromone avec d’autres pratiques d’élevage réduisant le stress ? Au bilan de cet essai Des effets limités sur les activités et les comportements des JB Des effets sur l’expression des signes cliniques mais peu perçus par les éleveurs Utilisées seules, insuffisantes pour réduire l’utilisation des AB Perspectives
  • 32. Vacciner pour améliorer l’immunité : est-ce faisable? Qu’en pensent les éleveurs ? 32 B. Mounaix, Institut de l’Elevage
  • 33. Une bonne perception de la vaccination • 90% des éleveurs enquêtés vaccinent leurs animaux (veaux, JB) • 70% trouvent que « ça coûte mais c’est rentable » • Pour 4 éleveurs « c’est inutile » • Des vétérinaires plutôt favorables à la vaccination mais « à raisonner en fonction des élevages » • Des vétérinaires qui disent ne pas toujours « être en situation de conseiller les éleveurs » 33 Enquête qualitative par entretiens directs (E. Lecoq, 2015) 32 éleveurs naisseurs et/ou engraisseurs 6 négociants 6 vétérinaires
  • 34. Mais des réserves sur la vaccination des broutards • Des freins surtout liés à l’organisation de la vaccination 34 Primo injection Rappel Vente • Comment vacciner à l’herbe ? • Pouvoir vacciner complètement avant le départ ? • Tracer pour fiabiliser l’information ?
  • 35. Quelle chaine de valeur ? • Un surcoût difficile à estimer pour les éleveurs • Plutôt le « prix de l’engagement » • Manque de communication entre maillons de la chaîne • Peu de contacts directs entre naisseurs et engraisseurs • Des naisseurs qui « ne pensent pas pouvoir valoriser des broutards mieux vaccinés » • Des engraisseurs qui se disent « intéressés par des broutards de qualité » • Besoin de fiabiliser l’information • Un esprit de filière à créer ? 35 Vacciner, je ne le fais pas pour les autres. Je le fais pour moi, pour mes animaux.
  • 36. Demain, mieux préparer les broutards WelHBeeF (2018-2020) 36 Elise VANBERGUE
  • 37. « Préparation » chez le naisseur pour diminuer les problèmes de santé en engraissement • Combiner les pistes de solution : diminuer le stress, améliorer l’immunité, expérimenter une démarche filière  Effets sur la santé, les performances et sur le travail, l’économie et la perception des éleveurs. 37 Élevage naisseur 8 à 9 mois Centre de tri 24-48h Élevage engraisseur ≈10 mois Abattoir45J Vaccination BPI Déparasitage Adaptation alimentaire, logement et équipements
  • 38. 38 • Mesures et observations : Suivi sanitaire des Animaux, Croissance, Immunité, Comportement 200 mâles Charolais 4 ateliers d’engraissement 9 Elevages naisseurs Septembre à Décembre 2018 – Abattus 2019 PREPARES Témoins PREPARES Témoins • Enquêtes travail et perceptions filière • Test de faisabilité de la traçabilité des informations (puces électroniques lecture/écriture) « Préparation » chez le naisseur pour diminuer les problèmes de santé en engraissement
  • 39. Merci de votre attention 39 Retrouvez les diaporamas de nos conférences sur idele.fr Venez échanger avec nos ingénieurs sur le stand A40 (Hall 4) Retrouvez les diaporamas du projet SANT’INNOV Inra.fr/santinnov #IdeleAuSpace