SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  27
Télécharger pour lire hors ligne
SYSTEME D’INFORMATION GEOGRAPHIQUE


                Atelier Paludisme
         07 avril 2003 – 16 mai 2003




      Cellule SIG et Télédétection, GRP, IPM, 17-04-03
BASE DE DONNEES


Une BD est un ensemble structuré de données sur un support
accessible par ordinateur pour satisfaire plusieurs utilisateurs
en un temps opportun.




Plus précisément, c'est une collection d'informations
structurées pour faciliter l'accès, l'analyse et la mise à jour des
données.
SGBDR
      Système de Gestion de Base de Données Relationnelle

- Chaque entité est une table qui contient des propriétés ou attributs et
les tables sont reliées entre elles par des relations « logiques ».


- Assure l'intégrité référentielle.


- Evite les incohérences:
          * Redondance
          * polysémies
          * synonymies
REQUETES


_ Enfants de moins de 5 ans

_ Enfants de moins de 5 ans résidant à Saharevo

_ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99
et 31/12/2000

_ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99
et 31/12/2000 et positifs à P. falciparum

_ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99
et 31/12/2000 avec une parasitémie de plus de 1000 tropho/microl
RESULTAT REQUETE
QU’EST CE QU’UN SIG

 Ensemble de données géographiques, structuré de manière à
 pouvoir extraire des informations ou synthèse d’informations utiles
 pour la prise de décision ( SIG, 1990).



Un système informatique de matériel, de logiciels et de processus
conçu pour permettre la collecte, la gestion, la manipulation, l’analyse,
la modélisation et l’affichage de données à référence spatiale afin de
résoudre des problèmes complexe d’aménagement et de gestion
(Denègre J, 1996).
PRINCIPALES COMPOSANTES DU SIG
                                                Données
Logiciel


                       Gestion
                    Manipulation
                   Analyse spatiale
                       Analyse
                     thématique

                                         Matériel Informatique
Personnel formé




                       Restitution
                     - Cartographie
                  - Aide à la Décision
SPECIFICITE DU SIG
Le SIG permet de :
• gérer des informations dont une partie graphique ou géométrique et une partie
   descriptive (données attributaires ou attributs)
• effectuer des requêtes spatiales (ex : aire d’influence d’une structure de santé)
• effectuer des croisements de couches (ex : infrastructure publique et
   démographie)


                         SIG : POURQUOI FAIRE ?
          Plusieurs domaines d’application :

          • Gestions des ressources naturelles
          • Agriculture
          • Aménagement du territoire
          • Gestion et inventaires des infrastructures de transport…

          … SANTE
Système d’Information Géographique pour la prévention
Système d’Information Géographique pour la prévention
du Risque de survenue d’Epidémie de Paludisme dans la
du Risque de survenue d’Epidémie de Paludisme dans la
région des Hautes Terres centrales de Madagascar
région des Hautes Terres centrales de Madagascar
(SIGREP)
 (SIGREP)
  • Arrêt du contrôle vectoriel sur les Hautes Terres Centrales
  (HTC)
  • Fin années 80 : Épidémie meurtrière sur les HTC
  • 1993 : Opération de Pulvérisations Intra-Domiciliaires
  (OPID)
  →Prévenir la survenue de nouvelles épidémies
  • 1999 : Réduction des PID par contrainte financière
Prévenir l ’apparition de
                             nouvelles épidémies de
                              paludisme sur les HTC


Pulvérisation optimale des                                                   Réseau d’alerte clinique
 foyers et zones à risque      Pulvérisation des marges                        et parasitologique

                                        Facteurs                             1. Accès/délai aux soins
                                        humains
Détermination des foyers à                                                   2. Aspects parasitologiques
         risque

                                                          1. Présence / absence d ’Anopheles funestus
                                       Facteurs
                                 entomologiques           2. Présence / absence d ’Anopheles gambiae

 Modélisation
                                             1. Altitude
                                             2. Bas-fonds                          •cartes topographiques FTM
                                             3. Rizières                           •Spot 4 Xi+P (2000)
                                             4. Zébus                              •Landsat 1-7,P (1999-2000)
                                             5. Climat                             •stations climatiques
Analyse conjointe des             Facteurs   6. Densité de population              •recensement 1993
      facteurs                    spatiaux   7. Infrastructures routières          •enquêtes terrain
                                             8. Infrastructures sanitaires
METHODOLOGIE DE LA DETERMINATION DES RIZIERES

    1. Situation géographique des sites d’étude

    2. Critères de choix des sites d’étude

    3. Les types de rizières de Madagascar

    4. Images satellitales pour la mise à jour des cartes

    5. Géoréférencement des images

    6. Classification rizière et non rizières

    7. Les différents états des rizières

    8. Création des zones tampon autour des villages

    9. Récupération de la surface des rizières autour d’un village
TP SIG – INITIATION AU MAPINFO 6.5


  Connaître les fonctions usuelles de MapInfo 6.5

  Manipuler des couches : affichage, réorganisation, création.

  Effectuer une analyse thématique : établir la carte sanitaire d’une
zone proportionnellement au nombre de médecin.

 Effectuer une analyse spatiale : déterminer l’aire d’influence d’un
centre de santé pour étudier l’accessibilité aux soins des villageois (aide
à la décision).

  Edition d’une carte : mise en page, habillage, impression.
SIGREP: Critères de choix des zones d’étude
                                                                             Mahatsinjo
                                                Marge nord
                                       Non OPID*, non CAID**


*OPID: Opération de pulvérisation Intradomiciliaire
**CAID: Campagne d’Aspersion Intradomiciliaire




                                                                                                        Centre est
                                                                             Ambohibary             OPID, non CAID
                                                                                                Grand périmètre rizicole



                                                                               Ambositra                 Est
                                      Marge ouest            Amborompotsy
                                                                                                 OPID, non CAID
                                Non OPID, non CAID
                                                                                                  Rizières étagées
                                        IP=34%


                                                              Fenoarivo
                                                                            Ambalavao
                                     Marge sud-ouest
                                  Non OPID, non CAID                                       Marge sud

                                Plusieurs types de rizières                               OPID, CAID
                                                                                    Rizières en digitation
Rizières de Madagascar
Landsat 7 ETM+ : 457rvb (17/10/99)   Spot XI : 342 rvb (27/04/00)
Calage




Z2 non calée            Z2 calée
Autres
                                          Etat1
                                          Etat2
                                          Etat3
                                          Etat4




                  N             N
    N

              0       2,5   0       2,5
0       2,5
DIFFERENTS ETATS DES
      RIZIERES
Rizières et tampons
RIZIERES INCLUSES DANS LA ZONE TAMPON DE 500 mètres
                ZONE 2 AMBOHIBARY


                                    N




                                            Villages
                                            Zone tampon de 500
                                                  mètres
                                             Rizières
SURFACE DES RIZIERES INCLUT DANS UNE
ZONE TAMPON DE 500 mètres - EXEMPLE DE
              2 VILLAGES
                                                           N


               !
               (
                                !
                                (




                      !
                      (


                                 Ambohimandroso
                                 !
                                 (

         !
         (

                       !
                       (
                          Andrefambohitra


     !
     (
                   !
                   (                        Villages
                                            Tampon de
                  !
                  (                         500 mètres
                                            Rizières
                                    0            1 Kilomètres


              !
              (

Contenu connexe

Tendances

Sig chap-2-2010 2011
Sig chap-2-2010 2011Sig chap-2-2010 2011
Sig chap-2-2010 2011imendal
 
ArcGIS From Zero to Hero, by MHARZI ALAOUI Hicham
ArcGIS From Zero to Hero, by MHARZI ALAOUI HichamArcGIS From Zero to Hero, by MHARZI ALAOUI Hicham
ArcGIS From Zero to Hero, by MHARZI ALAOUI Hichamalaoui
 
Cartographie et sig 2014
Cartographie et sig 2014Cartographie et sig 2014
Cartographie et sig 2014Ibrahima Sylla
 
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1YOUSSOUPHA MBODJI
 
Cartographie et SIG 2016 - Partie 3
Cartographie et SIG 2016 - Partie 3Cartographie et SIG 2016 - Partie 3
Cartographie et SIG 2016 - Partie 3Ibrahima Sylla
 
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de TunisMise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de TunisFiras Mejri
 
Bonne introduction aux SIG
Bonne introduction aux SIGBonne introduction aux SIG
Bonne introduction aux SIGA/salem KEDA
 
Qu'est-ce qu'un SIG?
Qu'est-ce qu'un SIG?Qu'est-ce qu'un SIG?
Qu'est-ce qu'un SIG?ankeqiang
 
Cartographie et SIG_Partie1
Cartographie et SIG_Partie1Cartographie et SIG_Partie1
Cartographie et SIG_Partie1Ibrahima Sylla
 
Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011imendal
 
Sig chap-3-2010 2011
Sig chap-3-2010 2011Sig chap-3-2010 2011
Sig chap-3-2010 2011imendal
 
Système d'information géographique
Système d'information géographiqueSystème d'information géographique
Système d'information géographiqueHassan NAIT-SI
 

Tendances (20)

Qu'est ce que le Système d'Information Géographique
Qu'est ce que le Système d'Information GéographiqueQu'est ce que le Système d'Information Géographique
Qu'est ce que le Système d'Information Géographique
 
Sig chap-2-2010 2011
Sig chap-2-2010 2011Sig chap-2-2010 2011
Sig chap-2-2010 2011
 
ArcGIS From Zero to Hero, by MHARZI ALAOUI Hicham
ArcGIS From Zero to Hero, by MHARZI ALAOUI HichamArcGIS From Zero to Hero, by MHARZI ALAOUI Hicham
ArcGIS From Zero to Hero, by MHARZI ALAOUI Hicham
 
Cartographie et sig 2014
Cartographie et sig 2014Cartographie et sig 2014
Cartographie et sig 2014
 
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
 
Cours gestion de projet sig
Cours gestion de projet sigCours gestion de projet sig
Cours gestion de projet sig
 
TP Système d'Information Géographique
TP Système d'Information GéographiqueTP Système d'Information Géographique
TP Système d'Information Géographique
 
Cartographie et SIG 2016 - Partie 3
Cartographie et SIG 2016 - Partie 3Cartographie et SIG 2016 - Partie 3
Cartographie et SIG 2016 - Partie 3
 
Formation ArcGis
Formation ArcGisFormation ArcGis
Formation ArcGis
 
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de TunisMise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
Mise en place d'un système d'information géographique pour la commune de Tunis
 
Guide mise en place d'un sig
Guide mise en place d'un sigGuide mise en place d'un sig
Guide mise en place d'un sig
 
Formation sig
Formation sigFormation sig
Formation sig
 
Bonne introduction aux SIG
Bonne introduction aux SIGBonne introduction aux SIG
Bonne introduction aux SIG
 
Qu'est-ce qu'un SIG?
Qu'est-ce qu'un SIG?Qu'est-ce qu'un SIG?
Qu'est-ce qu'un SIG?
 
Système d'Information Géographique
Système d'Information GéographiqueSystème d'Information Géographique
Système d'Information Géographique
 
Cartographie et SIG_Partie1
Cartographie et SIG_Partie1Cartographie et SIG_Partie1
Cartographie et SIG_Partie1
 
Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011
 
Sig chap-3-2010 2011
Sig chap-3-2010 2011Sig chap-3-2010 2011
Sig chap-3-2010 2011
 
Système d'information géographique
Système d'information géographiqueSystème d'information géographique
Système d'information géographique
 
Introduction aux sig
Introduction aux sigIntroduction aux sig
Introduction aux sig
 

En vedette

Etudes longitudinales du paludisme & relations transmission-infection-morbidi...
Etudes longitudinales du paludisme & relations transmission-infection-morbidi...Etudes longitudinales du paludisme & relations transmission-infection-morbidi...
Etudes longitudinales du paludisme & relations transmission-infection-morbidi...Institut Pasteur de Madagascar
 
Exemple d'un essai vaccinal contre le vaccinal: principes, étapes et résultats
Exemple d'un essai vaccinal contre le vaccinal: principes, étapes et résultatsExemple d'un essai vaccinal contre le vaccinal: principes, étapes et résultats
Exemple d'un essai vaccinal contre le vaccinal: principes, étapes et résultatsInstitut Pasteur de Madagascar
 
Interactions du paludisme et autres maladies infectieuses
Interactions du paludisme et autres maladies infectieusesInteractions du paludisme et autres maladies infectieuses
Interactions du paludisme et autres maladies infectieusesInstitut Pasteur de Madagascar
 
La coordination de la lutte antipaludique: exemple de Madagascar
La coordination de la lutte antipaludique: exemple de MadagascarLa coordination de la lutte antipaludique: exemple de Madagascar
La coordination de la lutte antipaludique: exemple de MadagascarInstitut Pasteur de Madagascar
 
Litt et soc jaime alfonso sandoval
Litt et soc jaime alfonso sandovalLitt et soc jaime alfonso sandoval
Litt et soc jaime alfonso sandovalLJ2939
 
Positionner les différents outils actuels de diagnostic au sein du système de...
Positionner les différents outils actuels de diagnostic au sein du système de...Positionner les différents outils actuels de diagnostic au sein du système de...
Positionner les différents outils actuels de diagnostic au sein du système de...Institut Pasteur de Madagascar
 
Facteurs familiaux liés à la resistance ou à la susceptibilite vis à vis du p...
Facteurs familiaux liés à la resistance ou à la susceptibilite vis à vis du p...Facteurs familiaux liés à la resistance ou à la susceptibilite vis à vis du p...
Facteurs familiaux liés à la resistance ou à la susceptibilite vis à vis du p...Institut Pasteur de Madagascar
 
4 evs carnet de route-13-14
4 evs   carnet de route-13-144 evs   carnet de route-13-14
4 evs carnet de route-13-14gandibleuxmonia
 
Si vous n'aviez pas de limites en ressources financières et humaines, quelles...
Si vous n'aviez pas de limites en ressources financières et humaines, quelles...Si vous n'aviez pas de limites en ressources financières et humaines, quelles...
Si vous n'aviez pas de limites en ressources financières et humaines, quelles...Institut Pasteur de Madagascar
 
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?Institut Pasteur de Madagascar
 
Match de gala a pascara
Match de gala a pascaraMatch de gala a pascara
Match de gala a pascaraWalter Plé
 
Hautes pyrénées 2010 diapo
Hautes pyrénées  2010 diapoHautes pyrénées  2010 diapo
Hautes pyrénées 2010 diapomowglykim
 
Les dérivés d'artémisinine diminuent-ils la transmission?
Les dérivés d'artémisinine diminuent-ils la transmission?Les dérivés d'artémisinine diminuent-ils la transmission?
Les dérivés d'artémisinine diminuent-ils la transmission?Institut Pasteur de Madagascar
 

En vedette (20)

Indices paludométriques
Indices paludométriquesIndices paludométriques
Indices paludométriques
 
Les outre mer entre migration et vieillissement (ined)
Les outre mer entre migration et vieillissement (ined)Les outre mer entre migration et vieillissement (ined)
Les outre mer entre migration et vieillissement (ined)
 
La bonne pratique de l'usage de la quinine
La bonne pratique de l'usage de la quinineLa bonne pratique de l'usage de la quinine
La bonne pratique de l'usage de la quinine
 
Etudes longitudinales du paludisme & relations transmission-infection-morbidi...
Etudes longitudinales du paludisme & relations transmission-infection-morbidi...Etudes longitudinales du paludisme & relations transmission-infection-morbidi...
Etudes longitudinales du paludisme & relations transmission-infection-morbidi...
 
Exemple d'un essai vaccinal contre le vaccinal: principes, étapes et résultats
Exemple d'un essai vaccinal contre le vaccinal: principes, étapes et résultatsExemple d'un essai vaccinal contre le vaccinal: principes, étapes et résultats
Exemple d'un essai vaccinal contre le vaccinal: principes, étapes et résultats
 
Interactions du paludisme et autres maladies infectieuses
Interactions du paludisme et autres maladies infectieusesInteractions du paludisme et autres maladies infectieuses
Interactions du paludisme et autres maladies infectieuses
 
La coordination de la lutte antipaludique: exemple de Madagascar
La coordination de la lutte antipaludique: exemple de MadagascarLa coordination de la lutte antipaludique: exemple de Madagascar
La coordination de la lutte antipaludique: exemple de Madagascar
 
Litt et soc jaime alfonso sandoval
Litt et soc jaime alfonso sandovalLitt et soc jaime alfonso sandoval
Litt et soc jaime alfonso sandoval
 
18 87-1-sp
18 87-1-sp18 87-1-sp
18 87-1-sp
 
Positionner les différents outils actuels de diagnostic au sein du système de...
Positionner les différents outils actuels de diagnostic au sein du système de...Positionner les différents outils actuels de diagnostic au sein du système de...
Positionner les différents outils actuels de diagnostic au sein du système de...
 
Amnesty antenne de l’ece
Amnesty antenne de l’eceAmnesty antenne de l’ece
Amnesty antenne de l’ece
 
Facteurs familiaux liés à la resistance ou à la susceptibilite vis à vis du p...
Facteurs familiaux liés à la resistance ou à la susceptibilite vis à vis du p...Facteurs familiaux liés à la resistance ou à la susceptibilite vis à vis du p...
Facteurs familiaux liés à la resistance ou à la susceptibilite vis à vis du p...
 
La lutte anti-vectorielle
La lutte anti-vectorielle La lutte anti-vectorielle
La lutte anti-vectorielle
 
4 evs carnet de route-13-14
4 evs   carnet de route-13-144 evs   carnet de route-13-14
4 evs carnet de route-13-14
 
Programmation automne 2014
Programmation automne 2014Programmation automne 2014
Programmation automne 2014
 
Si vous n'aviez pas de limites en ressources financières et humaines, quelles...
Si vous n'aviez pas de limites en ressources financières et humaines, quelles...Si vous n'aviez pas de limites en ressources financières et humaines, quelles...
Si vous n'aviez pas de limites en ressources financières et humaines, quelles...
 
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
 
Match de gala a pascara
Match de gala a pascaraMatch de gala a pascara
Match de gala a pascara
 
Hautes pyrénées 2010 diapo
Hautes pyrénées  2010 diapoHautes pyrénées  2010 diapo
Hautes pyrénées 2010 diapo
 
Les dérivés d'artémisinine diminuent-ils la transmission?
Les dérivés d'artémisinine diminuent-ils la transmission?Les dérivés d'artémisinine diminuent-ils la transmission?
Les dérivés d'artémisinine diminuent-ils la transmission?
 

Plus de Institut Pasteur de Madagascar

Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006Institut Pasteur de Madagascar
 

Plus de Institut Pasteur de Madagascar (20)

Annexe 3 atelier paludisme 2009
Annexe 3  atelier paludisme 2009Annexe 3  atelier paludisme 2009
Annexe 3 atelier paludisme 2009
 
Rapport audit 2007
Rapport audit 2007Rapport audit 2007
Rapport audit 2007
 
Bilan evaluations 2007
Bilan evaluations 2007Bilan evaluations 2007
Bilan evaluations 2007
 
Exemple evaluation 2007
Exemple evaluation 2007Exemple evaluation 2007
Exemple evaluation 2007
 
Presentation atelier paludisme 2007
Presentation atelier paludisme 2007Presentation atelier paludisme 2007
Presentation atelier paludisme 2007
 
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
Comparaison entre les premières et les dernières évaluations - 2006
 
Exemple grille evaluation 2006
Exemple grille evaluation 2006Exemple grille evaluation 2006
Exemple grille evaluation 2006
 
Présentation Atelier Paludisme 2006
Présentation Atelier Paludisme 2006Présentation Atelier Paludisme 2006
Présentation Atelier Paludisme 2006
 
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
Rapport evaluations 1an 2 ans - 2005
 
Synthese 2005
Synthese 2005Synthese 2005
Synthese 2005
 
Grille d'evalution 2005
Grille d'evalution 2005Grille d'evalution 2005
Grille d'evalution 2005
 
Participants tables rondes 2005
Participants tables rondes 2005Participants tables rondes 2005
Participants tables rondes 2005
 
Diaporama 2003
Diaporama 2003Diaporama 2003
Diaporama 2003
 
Certificat 2003
Certificat 2003Certificat 2003
Certificat 2003
 
Grilles d'évaluations 2004
Grilles d'évaluations 2004Grilles d'évaluations 2004
Grilles d'évaluations 2004
 
Synthèse des Grilles Evaluations 2003
Synthèse des Grilles Evaluations 2003Synthèse des Grilles Evaluations 2003
Synthèse des Grilles Evaluations 2003
 
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmesGuide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmes
 
Monitoring and Evaluation Toolkit
Monitoring and Evaluation ToolkitMonitoring and Evaluation Toolkit
Monitoring and Evaluation Toolkit
 
Développement nouveaux médicaments
Développement nouveaux médicamentsDéveloppement nouveaux médicaments
Développement nouveaux médicaments
 
Diagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludismeDiagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludisme
 

Systeme d’information geographique

  • 1. SYSTEME D’INFORMATION GEOGRAPHIQUE Atelier Paludisme 07 avril 2003 – 16 mai 2003 Cellule SIG et Télédétection, GRP, IPM, 17-04-03
  • 2. BASE DE DONNEES Une BD est un ensemble structuré de données sur un support accessible par ordinateur pour satisfaire plusieurs utilisateurs en un temps opportun. Plus précisément, c'est une collection d'informations structurées pour faciliter l'accès, l'analyse et la mise à jour des données.
  • 3. SGBDR Système de Gestion de Base de Données Relationnelle - Chaque entité est une table qui contient des propriétés ou attributs et les tables sont reliées entre elles par des relations « logiques ». - Assure l'intégrité référentielle. - Evite les incohérences: * Redondance * polysémies * synonymies
  • 4. REQUETES _ Enfants de moins de 5 ans _ Enfants de moins de 5 ans résidant à Saharevo _ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99 et 31/12/2000 _ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99 et 31/12/2000 et positifs à P. falciparum _ Enfants de moins de 5 ans fébriles vus en dépistage actif entre 01/01/99 et 31/12/2000 avec une parasitémie de plus de 1000 tropho/microl
  • 6. QU’EST CE QU’UN SIG Ensemble de données géographiques, structuré de manière à pouvoir extraire des informations ou synthèse d’informations utiles pour la prise de décision ( SIG, 1990). Un système informatique de matériel, de logiciels et de processus conçu pour permettre la collecte, la gestion, la manipulation, l’analyse, la modélisation et l’affichage de données à référence spatiale afin de résoudre des problèmes complexe d’aménagement et de gestion (Denègre J, 1996).
  • 7. PRINCIPALES COMPOSANTES DU SIG Données Logiciel Gestion Manipulation Analyse spatiale Analyse thématique Matériel Informatique Personnel formé Restitution - Cartographie - Aide à la Décision
  • 8. SPECIFICITE DU SIG Le SIG permet de : • gérer des informations dont une partie graphique ou géométrique et une partie descriptive (données attributaires ou attributs) • effectuer des requêtes spatiales (ex : aire d’influence d’une structure de santé) • effectuer des croisements de couches (ex : infrastructure publique et démographie) SIG : POURQUOI FAIRE ? Plusieurs domaines d’application : • Gestions des ressources naturelles • Agriculture • Aménagement du territoire • Gestion et inventaires des infrastructures de transport… … SANTE
  • 9. Système d’Information Géographique pour la prévention Système d’Information Géographique pour la prévention du Risque de survenue d’Epidémie de Paludisme dans la du Risque de survenue d’Epidémie de Paludisme dans la région des Hautes Terres centrales de Madagascar région des Hautes Terres centrales de Madagascar (SIGREP) (SIGREP) • Arrêt du contrôle vectoriel sur les Hautes Terres Centrales (HTC) • Fin années 80 : Épidémie meurtrière sur les HTC • 1993 : Opération de Pulvérisations Intra-Domiciliaires (OPID) →Prévenir la survenue de nouvelles épidémies • 1999 : Réduction des PID par contrainte financière
  • 10. Prévenir l ’apparition de nouvelles épidémies de paludisme sur les HTC Pulvérisation optimale des Réseau d’alerte clinique foyers et zones à risque Pulvérisation des marges et parasitologique Facteurs 1. Accès/délai aux soins humains Détermination des foyers à 2. Aspects parasitologiques risque 1. Présence / absence d ’Anopheles funestus Facteurs entomologiques 2. Présence / absence d ’Anopheles gambiae Modélisation 1. Altitude 2. Bas-fonds •cartes topographiques FTM 3. Rizières •Spot 4 Xi+P (2000) 4. Zébus •Landsat 1-7,P (1999-2000) 5. Climat •stations climatiques Analyse conjointe des Facteurs 6. Densité de population •recensement 1993 facteurs spatiaux 7. Infrastructures routières •enquêtes terrain 8. Infrastructures sanitaires
  • 11. METHODOLOGIE DE LA DETERMINATION DES RIZIERES 1. Situation géographique des sites d’étude 2. Critères de choix des sites d’étude 3. Les types de rizières de Madagascar 4. Images satellitales pour la mise à jour des cartes 5. Géoréférencement des images 6. Classification rizière et non rizières 7. Les différents états des rizières 8. Création des zones tampon autour des villages 9. Récupération de la surface des rizières autour d’un village
  • 12. TP SIG – INITIATION AU MAPINFO 6.5 Connaître les fonctions usuelles de MapInfo 6.5 Manipuler des couches : affichage, réorganisation, création. Effectuer une analyse thématique : établir la carte sanitaire d’une zone proportionnellement au nombre de médecin. Effectuer une analyse spatiale : déterminer l’aire d’influence d’un centre de santé pour étudier l’accessibilité aux soins des villageois (aide à la décision). Edition d’une carte : mise en page, habillage, impression.
  • 13.
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18.
  • 19. SIGREP: Critères de choix des zones d’étude Mahatsinjo Marge nord Non OPID*, non CAID** *OPID: Opération de pulvérisation Intradomiciliaire **CAID: Campagne d’Aspersion Intradomiciliaire Centre est Ambohibary OPID, non CAID Grand périmètre rizicole Ambositra Est Marge ouest Amborompotsy OPID, non CAID Non OPID, non CAID Rizières étagées IP=34% Fenoarivo Ambalavao Marge sud-ouest Non OPID, non CAID Marge sud Plusieurs types de rizières OPID, CAID Rizières en digitation
  • 21. Landsat 7 ETM+ : 457rvb (17/10/99) Spot XI : 342 rvb (27/04/00)
  • 22. Calage Z2 non calée Z2 calée
  • 23. Autres Etat1 Etat2 Etat3 Etat4 N N N 0 2,5 0 2,5 0 2,5
  • 26. RIZIERES INCLUSES DANS LA ZONE TAMPON DE 500 mètres ZONE 2 AMBOHIBARY N Villages Zone tampon de 500 mètres Rizières
  • 27. SURFACE DES RIZIERES INCLUT DANS UNE ZONE TAMPON DE 500 mètres - EXEMPLE DE 2 VILLAGES N ! ( ! ( ! ( Ambohimandroso ! ( ! ( ! ( Andrefambohitra ! ( ! ( Villages Tampon de ! ( 500 mètres Rizières 0 1 Kilomètres ! (