Veille et medias sociaux

3 566 vues

Publié le

Support de formation à un atelier Canopé sur le thème de la veille informationnelle et les médias sociaux.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 566
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 631
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Veille et medias sociaux

  1. 1. La gestion pédagogique de l'information numérique Veille informationnelle et médias sociaux Académie de Nantes - - Claire Chignard - Professeur documentaliste – Octobre 2015
  2. 2. Présentation Qui suis-je ? http://profdocalouest.wordpress.com/ Vous pouvez me retrouver sur : ● http://fr.slideshare.net/ClaireDelune2 ● https://twitter.com/cdelune ● http://www.pearltrees.com/clairedelune ● http://www.scoop.it/t/portail-e-sidoc … Professeur documentaliste 2.0 : Acteur et veilleur du web social !
  3. 3. Objectifs de la formation
  4. 4. Plan de la formation I – Veille et information 1 – Définitions et concept 2 – Objectifs et fonctions du veilleur 3 – Mettre en place un dispositif de veille II – Veille et médias sociaux 1 – Médias ou réseaux sociaux ? 2 – Information et médias sociaux 3 – Mettre en place une veille collaborative III- Veille, médias sociaux et professeurs documentalistes 1 – Facebook, le géant 2 – Twitter, le rapide 3 – Babelio, le réseau dédié
  5. 5. Brainstorming Réflexion cartographique sur les outils de veille : ● http://fr.padlet.com/ ● http://groupzap.com/ ● http://en.linoit.com/ Pour vous, qu'est-ce que la veille documentaire informationnelle ? Pourquoi faire de la veille ? Pour qui faire de la veille ? Quand faire de la veille ? Où faire de la veille ? Comment faire de la veille ?
  6. 6. I – Veille et information 1 – Définitions et concept 2 – Objectifs et fonctions du veilleur 3 – Mettre en place un dispositif de veille
  7. 7. Qu'est-ce que la veille ? (1) Définition de l'Afnor : « La veille est un état de vigilance permettant la collecte, l'exploitation et la diffusion sélective et permanente d'informations sur l'environnement d'une organisation sous tous ses aspects. »
  8. 8. Qu'est-ce que la veille ? (2) « Veiller, c'est (...) être à l'affût des transformations techniques, documentaires et culturelles pour permettre à l'école de garder un lien avec le monde en évolution constante. (...) La veille n'a de sens qu'à condition d'en trier, d'en stocker et d'en diffuser les résultats (...).* » *Source : Dompnier, Nicolas « Le guide de l'enseignant documentaliste de la politique documentaire aux environnements numériques » CRDP Franche-Comté, 2006. « Née dans le monde de l’entreprise dans les années quatre-vingt, aujourd’hui déclinée en de multiples variantes (veille technologique, scientifique, commerciale, marketing, financière, environnementale, juridique, etc.), la veille reste avant tout dominée par sa finalité originelle : la surveillance de l’environnement (..). Veiller, c’est chercher à prévoir, à anticiper, c’est déceler les « signaux faibles », annonciateurs de nouvelles tendances.**» ** Source : Serres, Alexandre « Évaluation de l’information et veille : quelles articulations, quelles didactiques ? » Mediadoc, Octobre 2012, http://www.fadben.asso.fr/Evaluation-de-l-information-et.html
  9. 9. Donner du sens à l'information
  10. 10. Donner du sens à l'information en EPLE La veille informationnelle donne du sens au système d’information notamment en matière : – De choix de produits documentaires complémentaires au fonds existant (politique d'achat...) ; – De spécificités thématiques à développer à l’échelle de l’EPLE (projets pédagogiques...) ; – De conditions de diffusion de l’information (droit, législation...). Le professeur documentaliste doit : « Procéder à une veille documentaire continue et diffuser les méthodes innovantes, les outils, les bonnes pratiques, les expériences, les textes réglementaires, les contenus généraux ou disciplinaires, etc., utiles à la communauté » Source : « Vers des centres de connaissances et de culture » Vademecum Chapitre 2 « Répondre aux attentes de la communauté éducative » mai 2012. http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Innovation_experimentation/58/7/2012_vademecum_culture_int_web_214771_215587.pdf
  11. 11. Trois types de veille ● « Educationnelle* » : publications, manifestations professionnelles et culturelles, tendances éducatives... ● Technologique : évolutions techniques et numériques ; ● Juridique : documentation officielle, législative. * Vincent Liquiète – ESPE Aquitaine http://gccpa.espe-aquitaine.fr/index.php/equipe-et-contacts/88-fiche-de-vincent-liquete
  12. 12. Contexte : du web 2.0 au web sémantique Le web 2.0 permet aux usagers de créer et de partager des contenus Web. L'usager est à la fois consommateur et producteur de contenu. La surinformation peut alors parfois chasser l’information et sa hiérarchisation. Enjeu : l'infobésité dans le contexte de la société de l'information. L’idée du web sémantique est de parvenir à un Web intelligent, où les informations seraient comprises par les ordinateurs, pour apporter à l’utilisateur ce qu’il cherche vraiment, et permettre un meilleur échange grâce à une structuration des données en langage naturel. Sources : Web 2.0 http://conceptart.ca/index.cfm?voir=blogue&id=10709&M=599&item=107 07&Repertoire_No=936652501 Things that happen on Internet every 60 seconds - 2011 http://www.businessinsider.com/incredible-things-that-happen-every-60-secon ds-on-the-internet-2011-12
  13. 13. Le rôle du veilleur (1) Fonctions ● Il est le responsable de la collecte d'informations ; ● Il est l'animateur de la veille ; ● Il est le formateur de la veille. Qualités du veilleur ● Paresse : Qui a déjà bien pu créer une liste des sources d’informations utiles pour moi ? ● Curiosité : « A l’origine de toute connaissance nous rencontrons la curiosité. Elle est une condition essentielle du progrès. » A. David-Neel ● Imagination : Allier le goût de la découverte et celui de se laisser surprendre. Actions ● Il recherche, repère et sélectionne les informations. ● Il analyse et traite les données. ● Il coordonne les résultats et les communique. ● Il peut apprendre à maîtriser les nouveaux modes de lecture et d'écriture liés aux écrans numériques et aux réseaux ; ● Il sensibilise aux droits et aux devoirs liés aux usages du numérique. Source : http://www.outilsfroids.net/2010/12/les-3-qualites-du-ve illeur
  14. 14. Le rôle du veilleur (2) Le professeur documentaliste doit être acteur de la veille. ● Faire preuve de curiosité constante (pour la communauté scolaire). ● Être en éveil et à l’affût. ● Faire le lien, mettre en relation, en perspective les individus. ● Comprendre les enjeux professionnels de la personne qui a exprimé un besoin. ● Accepter de rendre service (dans l’ombre). Le veilleur a un rôle « d'aide à la décision ». Le veilleur en image Source : http://www.blueboat.fr/charge-de-veille-en-image
  15. 15. Les compétences du veilleur « La pratique de l’évaluation des sources est à la fois au cœur de la veille (avec la phase dite du sourcingsourcing), et de l’évaluation de l’information (avec l’identification des sources dans les résultats d’une recherche et l’évaluation de leur crédibilité). » « La veille pour quelques-uns, l’évaluation de l’information pour tous.» « La veille est un travail au long cours, (...), l’évaluation de l’information reste une tâche ponctuelle. » Cf. Tableau : Alexandre Serres – Évaluation de l’information et veille : quelles articulations, quelles didactiques ? Mediadoc – FADBEN - Octobre 2012 : http://www.fadben.asso.fr/Evaluation-de-l-information-e t.html
  16. 16. Mettre en place un dispositif de veille 1) Définir les objectifs de la veille en fonction des demandes du public (cerner les projets des élèves, les événements pédagogiques...) ; 2) Définir la durée de chaque veille en fonction des objectifs de celle-ci ; 3) Sélectionner les sources d'information (sites Internet...) ; 4) Définir les méthodes de captation des informations en fonction des outils et des services de veille ; utiliser de manière optimum les outils informatiques tels que la messagerie, les navigateurs en les paramétrant au mieux ; 5) Définir avec le public les modes et la fréquence de diffusion des résultats de la veille (communication par lettre électronique tous les mois, par dossier papier toutes les semaines...) ; 6) Définir la politique de conservation au CDI des informations recueillies par la veille ; 7) Définir le mode d'évaluation de chaque type de veille (feedback). Source : « Les professeurs documentalistes » CRPP Orléans-Tours, 2006 (collection Livre Bleu).
  17. 17. Deux méthodes de veille ● La méthode classique pull, qui consiste à se rendre directement et régulièrement sur Internet pour en « tirer » les informations les plus récentes dans un domaine précis. ● La méthode push, qui consiste à apporter à l’utilisateur ou à “pousser” vers lui, de manière directe et automatique, des informations qui appartiennent à des sujets préalablement sélectionnés. Cela revient à choisir judicieusement des bulletins d’informations (newsletters), des listes de diffusion (mailing lists) et autres services d’alertes qui envoient régulièrement des courriels dans la messagerie du veilleur ou des fils d’informations par le biais de la technologie RSS. Source : http://docsdocs.free.fr/spip.php?rubrique140
  18. 18. Les principales sources d'information Repérer ses sources, ses prescripteurs ● La « valise documentaire » de chaque professionnel ● Les réseaux – Professionnels : collègues de travail, partenaires spécialisés... – Personnels, amicaux… : réseaux d’anciens étudiants, réseaux des pairs, secteurs associatifs... etc. ● Les centres de ressources : Centres de documentation et bibliothèques environnants. ● Les sites Internet spécialisés : – Sites institutionnels, fédérateurs dans un domaine (sites ministériels, sites académiques, Canopé, Educnet, Educasource…) ; – Sites institutionnels diffusant des produits à « valeur ajoutée » (bulletins, rubriques, notes de lecture…/ URFIST, le Café Pédagogique, Educavox, Ludovia, SavoirsCDI...) ;
  19. 19. Surveiller ses sources - Exercice pratique Liste collaborative de ressources à surveiller : ● https://lite5.framapad.org/p/Sources_%C3%A0_surveiller Organiser ses sources, ses prescripteurs Nom de la ressource Nom du site Adresse URL Date de consultation Type d'information Généraliste Thématique (à préciser) Educationnelle Juridique Technologique... Degré de fiabilité Faible – Moyen – Variable – Fiable – Expert – Maximal - Chercheur Moyen de récupération des données Newsletter Flux Rss Agrégateur Bookmark Médias sociaux ...
  20. 20. Infographie récapitulative
  21. 21. II – Veille et médias sociaux 1 – Médias ou réseaux sociaux ? 2 – Information et médias sociaux 3 – Mettre en place une veille collaborative
  22. 22. Panorama général Moteurs de recherche Messageries Newsletters et listes de diffusion Médias sociauxMédias sociaux Bibliothèques en ligneBibliothèques en ligne Flux Rss et agrégateurs de flux Social bookmarking Outils de curation ... Outils de classification des données Suites bureautiques Mind-mapping ... ENT – E-lyco Portails documentaires – E-sidoc Plates-formes de travail collaboratif Blogs, sites, wikis Outils de gestion de newsletters ... Collecte Analyse Diffusion Outils de Veille
  23. 23. A l'origine des médias ou des réseaux sociaux ● Le web social, avec l'essor des blogs dans les années 2000, a favorisé la démocratisation de la publication de contenus ; ● L'utilisation exponentielle des outils nomades (tablettes, smartphones) encourage la publication et le partage immédiats. Source : http://an-2000.blogs.liberation.fr/2015/09/08/le-blog-est-mort/?xtor=rs s-450
  24. 24. Médias ou réseaux sociaux ? (1) Les médias sociaux désignent l’ensemble des sites et plates-formes web qui proposent des fonctionnalités dites « sociales » aux utilisateurs, c'est-à-dire qui permettent de relier des groupes d'individus par différents moyens : ● Création collaborative de contenus (wikis) ; ● Échange d’information entre individus (forums, blogs ouverts aux commentaires…) ; ● Partage de contenus (articles, photos, vidéos, messages…). Source de l'image : http://www.fredcavazza.net/2015/05/29/panorama-des-medias-sociaux-2015/
  25. 25. Typologie des médias sociaux Les principales familles de médias sociaux ● Les médias sociaux de publication : blogs et sites participatifs comme les wikis. Ils touchent généralement une communauté de lecteurs étendue. ● Les médias sociaux de partage de contenu : ils ont pour vocation de proposer un contenu (texte, photo, vidéo...) destiné à être partagé par une communauté. ● Les médias sociaux de réseautage : les internautes qui s’y connectent souhaitent interagir directement avec d’autres utilisateurs, et élargir leurs cercles de connaissances selon des objectifs personnels ou professionnels. ● Les médias sociaux de discussion : comptent notamment dans leurs rangs les forums de discussions et les messageries instantanées. Les conversations s’organisent généralement autour d’affinités personnelles ou à des fins professionnelles. Source : http://blog.kinoa.com/2013/08/05/reseaux-sociaux-et-medias-sociaux-quelle-difference
  26. 26. Médias ou réseaux sociaux ? (2) ● Les réseaux sociaux ne constituent qu’une partie des médias sociaux : les blogs, les forums de discussions ou les wikis, par exemple, appartiennent aux médias sociaux mais diffèrent des réseaux sociaux. ● Un réseau social désigne donc un site dont la vocation première est la mise en relation des utilisateurs entre eux. Il propose : un espace de présentation (profil), un moteur de recherche interne, des outils pour échanger, partager des informations sur différents supports. ● La nature des liens entre les individus dépend du média social qui va servir de support au réseau : amis Facebook, followers Twitter, cercles G+,relations LinkedIn… ● La tendance actuelle : la spécialisation des réseaux sociaux (l'hyperlocal se développe).
  27. 27. Les médias sociaux en une infographie
  28. 28. Information et médias sociaux (1) L'économie de l'attention L'un des premiers chercheurs à formuler ce concept est Herbert Simon* : « Dans un monde riche en information, l'abondance d'information entraîne la pénurie d'une autre ressource : la rareté devient ce qui est consommé par l'information. Ce que l'information consomme est assez évident : c'est l'attention de ses receveurs. Donc une abondance d'information crée une rareté d'attention et le besoin de répartir efficacement cette attention parmi la surabondance des sources d'informations qui peuvent la consommer » *Économiste et sociologue américain (1916-2001), Prix Nobel d'économie en 1978. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_l'attention
  29. 29. Information et médias sociaux (2) La viralité de l'information La viralité est une offre de promotion d'une information reposant sur le mode de la recommandation d'un usager pour un autre usager. La viralité s’apparente au principe du bouche à oreille. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Viralit%C3%A9 Source : « Image viralité » par Ju'LG03 — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -
  30. 30. Information et médias sociaux (3) Viralité vs véracité (1) Comment manipule-t-on l'information à l'heure des médias sociaux ? ● Photos retouchées, recadrées, sorties de leur contexte, ... ● Vidéos ne correspondant pas à la période citée ou au pays mentionné, montage... ● Faux comptes, identité falsifiée... ● Absence de sources… Source image : http://www.liberation.fr/photographie/2014/09/09/quand-hollande-regarde-le-ciel-l-internaute-re garde-le-cadrage_1096715
  31. 31. Information et médias sociaux (4) Viralité vs véracité (2) Avec les médias sociaux chaque internaute devient journaliste et peut diffuser n'importe quelle information. Pour rappel, il existe une charte concernant les droits et devoirs des journalistes : la charte de Munich signée par la Fédération européenne des journalistes le 24 novembre 1971. On y retrouve 5 droits et 10 devoirs dont : ● Respecter la vérité ; ● Publier seulement les informations dont l’origine est connue ; ● Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ; ● S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement. Proposition d'outils pour vérifier une information : http://veille-digitale.com/la-manipula tion-de-linformation-a-lere-des-medias -sociaux/
  32. 32. Médias sociaux et veille collaborative (1) Les médias sociaux peuvent-ils être des outils de veille ? Différentes fonctions des médias sociaux : ● Fonction pratique = créer et garder le lien social ; ● Fonction professionnelle = CV, identité numérique visible, promotion d'un service, auto-promotion ; ● Fonction informative = prendre des renseignements, informations factuelles, alertes sur le « vif » ; ● Fonction ludique = jeux, nouvelles pratiques numériques.
  33. 33. Médias sociaux et veille collaborative (2) Sur le web 2.0 se développe un concept : ● Le crowdsourcing qui est l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches. Par exemple : les bibliothèques, les archives et les musées recourent également au crowdsourcing pour enrichir leurs catalogues et ajouter des métadonnées aux documents numérisés. ● Ce nouveau modèle économique peut être collaboratif, c'est-à-dire que de nombreuses personnes échangent grâce aux technologies de l'information et de la communication. ● Collaborer, c'est travailler en groupe sur un même projet, en décidant collectivement des orientations à prendre et en partageant la responsabilité du résultat. On développe ainsi l'intelligence collective. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Crowdsourcing
  34. 34. Médias sociaux et veille collaborative (3) ● Faire de la veille collaborative signifie que toutes les étapes de la veille sont mises en œuvre en travail de groupe. ● Les membres du groupe se concertent à chaque étape du cycle, décident ensemble de ce qu'il convient de surveiller, de l'organisation de la veille, ...etc. ● A distance, les échanges se font via l'utilisation des fonctionnalités du web 2.0. ● Sur les médias sociaux, il s'agit alors de se créer une communauté réunie autour d'intérêt(s) commun(s). Source : http://formation-e-reputation.fr/isabellegonon/v eille_web.publi.old/web/co/veille_collaborative. html
  35. 35. III – Veille, médias sociaux et professeurs documentalistes Préambule : s'inscrire sur des médias sociaux 1 – Facebook, le géant 2 – Twitter, le rapide 3 – Babelio, le réseau dédié
  36. 36. S'inscrire sur des médias sociaux ● Il existe sur Internet une gamme de médias sociaux très vaste avec des critères très variés ; ● Pour effectuer un choix il faut donc définir ses besoins, ses attentes ; ● Ne pas oublier le contexte dans lequel on mène la veille, et les personnes impliquées ou que l'on souhaite impliquer ; ● Les fonctions de l'outil doivent répondre à un besoin et/ou à un objectif ; ● Enfin, il faut se positionner en tant que professionnel, définir son identité numérique de veilleur.
  37. 37. Précautions à prendre ● Gérer l'identité numérique de l'individu et/ou du service. ● Multiplier les outils ou se concentrer sur une seule offre ? ● Choisir un outil ergonomique. ● Repérer les contraintes techniques spécifiques. ● Prendre en compte les contraintes de temps liées à l'outil. ● Choisir les fonctionnalités collaboratives, mono ou multi-auteurs ? ● Penser à l'interactivité : les outils du web 2.0 réclament l'implication des utilisateurs. ● Réfléchir aux fonctionnalités d'édition et de partage : Quelles possibilités de publication ? ● Prendre en compte le coût éventuel.
  38. 38. « Open source » versus propriétaire « On entend par standard ouvert tout protocole de communication, d'interconnexion ou d'échange et tout format de données interopérables et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en œuvre.» Source : Journal Officiel  Logiciel libre et gratuitLogiciel libre et gratuit A l'opposé : les formats propriétaires qui contiennent des données dont les spécifications relèvent du domaine privé et qui sont généralement protégés par des brevets : Logiciel gratuicielLogiciel gratuiciel Logiciel freeniumLogiciel freenium Source : http://fenetresur.wordpress.com/2012/12/05/cartes-heuristiques-quels-outils-pour-un-usage-pedagogique/
  39. 39. Facebook Enquête de : L’Observatoire MGEN / Sociovision « Le monde des enseignants a changé » met les jeunes enseignants en perspective – Octobre 2014 https://www.mgen.fr/le-groupe-mgen/actualites-et-presse/toutes-nos-actualites/detail-dune-actualite/article /lobservatoire-mgen-sociovision-le-monde-des-enseignants-a-change-met-les-jeunes-enseig/
  40. 40. Facebook ● Pourquoi utiliser Facebook ? http://bibliomancienne.wordpress.com/2011/01/16/pourquoi-ilselles-utilisent-facebook-en-2011/ Le « cadre privéssionnel » de cet outil selon Lionel Dujol, Responsable Médiation numérique des collections et service multimédia à la Médiathèque du Pays de Romans. ● Facebook, outil de veille ? ✔ Repérer les prescripteurs : Académie de Nantes, Cahiers pédagogiques, Café pédagogique ainsi que tous les médias d'information... ✔ Se créer une ou des communautés d'intérêts : Tu sais que tu es professeur documentaliste quand... ✔ Sauvegarder des liens et/ou les partager en un clic. ● Facebook, outil de communication ? Exemples de page CDI : https://www.facebook.com/pages/CDI-du-Coll%C3%A8ge-Libert%C3%A9-ANNEZIN/111790588866603 https://www.facebook.com/superdoc.saintquentin https://www.facebook.com/pages/CDI-du-Lyc%C3%A9e-Jules-Fil-Carcassonne/186165121489461 http://0750692v.esidoc.fr/record/view/id/226580 ● Facebook le réseau social des vieux ? http://www.liberation.fr/video/2014/02/04/facebook-c-est-le-reseau-social-des-vieux_977904
  41. 41. Twitter Twitter est un outil de réseau social et de microblogging qui permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs, appelés tweets, par Internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Il permet aux utilisateurs de communiquer grâce à des messages courts (140 caractères maximum) avec une insertion possible de liens ou d'images. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Twitter Trois logiques du flux d'information Twitter : ● Je repère l'information, je la signale  ; ● Ce que je partage est visible par tous  ; ● Je choisis qui je suis. Illustration : Martin Vidberg - http://vidberg.blog.lemonde.fr/
  42. 42. Twitter – Le hashtag ? Source : http://creative.arte.tv/fr/episode/ploup-540-expliquer-le-hashtag
  43. 43. Twitter Source : http://editoile.fr/infographie-comment-rediger-le-tweet-parfait/
  44. 44. Twitter Tutoriels Twitter ● http://calameo.com/books/000017682505e378e3a9d ● http://www.education-et-numerique.org/bien-demarrer-twitter-tutoriel/ ● http://www.memoclic.com/1855-social/18494-guide-debutant-twitter.html Twitter comme outil de veille  ● http://cdi.ac-dijon.fr/spip.php?article64 ● http://docsdocs.free.fr/spip.php?article408 ● http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/documentation/Pages/2013/1 39_CDI_Twitter.aspx Usage pédagogique de Twitter ● http://twittezvous.fr/ ● http://frompennylane.blogspace.fr/1916517/Pourquoi-Twitter-et-pas-un-autre/ ● http://maonziemeannee.wordpress.com/ Twitter au CDI ● http://canope.ac-besancon.fr/blog/formation-utiliser-twitter-au-cdi-atelier-canope-b esancon-14042015/ Intégrer Twitter à E-sidoc : ● http://crdp.ac-besancon.fr/formation/esidoc2/intgrer_une_tl_twitter.html
  45. 45. Twitter et outils annexes ● Infomous : met en avant les grandes tendances sur un sujet donné. Permet de cartographier sa veille documentaire et de mener une réflexion sur les mots-clés. Trouve les Tweets générés par les spécialistes, ce qui est utile pour repérer des sources intéressantes qui pourraient échapper lors de l'interrogation sur les moteurs de recherche. Permet une première approche bibliographique. http://infomous.com/news#tab=search/we b_search ● Créer une alerte sur un sujet via Twitter et recevoir une notification par mail. http://www.twilert.com/ http://www.tweetalarm.com/ ● Scanner votre compte (timeline) et catégoriser les informations qu’il contient en photos, vidéos, audio, liens, textes et hashtags. http://twitlamp.com/ https://tweetdeck.twitter.com/ ● Storify : cet outil permet de construire du story-telling, c’est-à-dire de raconter des histoires, notamment à partir des tweets. https://storify.com/ Pour une utilisation pédagogique : http://www.cddp91.ac-versailles.fr/spip.php?ar ticle858 ● Moteurs de recherche spécifiques à Twitter : http://topsy.com/ http://www.docteur-tweety.com/ https://tagboard.com/
  46. 46. Bibliothèques en ligne Espaces communautaires qui proposent de partager ses lectures. ● Booktubing Exemple : https://www.youtube.com/watch?v=OKsfw2IsJUI ● Médiathèque en ligne http://www.senscritique.com/ Echange de critiques de livres, cd, films... etc. ● Bibliothèques en ligne http://booknode.com/ Permet d'être alerté lorsque de nouveaux livres sont publiés. http://www.libfly.com/ Dispose de listes de recommandations. http://www.agoradeslivres.com/ Service destiné aux bibliothèques. http://www.librarything.fr/ Grand choix d'ouvrages au niveau international. http://www.babelio.com/ Catalogue le plus important, présentation vidéo de livres.
  47. 47. Focus sur Babelio Type : média social thématique / littérature Objectifs : Créer et organiser une bibliothèque virtuelle personnelle, commenter les livres et communiquer avec d'autres utilisateurs. Fonctionnalités : création d'un compte gratuit, qui peut s'effectuer à partir d'un compte Facebook avec lequel il fonctionne en interconnexion. Un moteur intégré permet d'organiser sa collection personnelle. Chaque élément peut être commenté et partagé. Utilisation pédagogique : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/documentation/enseignement/sequences/utilis er-un-reseau-social-pour-inciter-a-la-lecture-684821.kjsp?RH=1159790233359 Défi Babelio : ● http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article496 ● https://sites.google.com/site/defibabelio/ Concours de Book trailers : http://defibabelio81.blogspot.fr/p/bienvenue-sur-le-blog-du-concours-de.html
  48. 48. Enseigner la veille ● La place de la veille dans les apprentissages : La formation à la veille doit répondre à un besoin d'information des élèves, suivi et continu, dans un domaine ciblé. Ainsi, la veille trouve-t-elle sa place aussi bien dans l'éducation à l'orientation que dans la préparation aux études supérieures. ● Ressources pédagogiques sur l'enseignement de la veille : Ressources généralistes : http://eduscol.education.fr/bd/urtic/documentation/ http://idbase.esmeree.fr/?notion[]=Veille+documentaire&texte= Synthèse de travaux sur la veille réalisée par l'Académie de Rouen : http://documentation.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article398 Synthèse de travaux sur la veille réalisée par l'Académie de Versailles : http://www.documentation.ac-versailles.fr/spip.php?article180 Comment et pourquoi utiliser les réseaux sociaux en formation : http://format30.com/2015/03/30/comment-et-pourquoi-utiliser-les-reseaux-sociaux-en-formation/ Réaliser une application mobile pour s'initier à la veille informationnelle : http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article564
  49. 49. Pérenniser sa démarche de veille ● Les missions de veille doivent être inscrites dans la politique documentaire de l’EPLE et doivent faire l’objet d’une évaluation régulière. ● Les objectifs de la veille doivent être sans cesse redéfinis en fonction de l’évolution des contextes (nouveaux produits, nouveaux dispositifs, découvertes pédagogiques, nouvelles options dans l’EPLE...). ● Les résultats de la veille doivent être accessibles par tous les acteurs de la communauté scolaire. ● Ne pas hésiter à solliciter les « feed-back » des décideurs, des utilisateurs finaux des produits de la veille afin d'améliorer sa démarche.
  50. 50. Bibliographie (1) Livres documentaires ● Amar, M et Mesguish, V, (dir.), «  Le web 2.0 en bibliothèques : quels services ? quels usages ? », Paris : Éd. du Cercle de la librairie, 2009. ● Anderruthy, J.-N., « Techniques de veille et e-réputation : comment exploiter les outils Internet ? », Éd. ENI, 2009. ● Axa Prévention, « Internet sans danger : le guide du bon sens numérique », Bayard, 2013. ● Collectif, « Les professeurs documentalistes », Scéren CRDP Orléans-Tours, 2006. Collection Livre Bleu. ● Collectif « Vivre le CDI », « C'est de plus en plus fou tout ce qu'on peut encore faire au CDI ! », Paris : l'Harmattan, 2012. ● Delengaigne, X., « Organiser sa Veille sur Internet : au delà de Google... », Paris : Eyrolles, 2e édition, 2014. ● Dompnier, N. « Le guide de l'enseignant documentaliste : de la politique documentaire aux environnements numériques », Scéren CRDP Franche-Comté, 2006. ● Guéguen, E., « Guide pratique des médias sociaux à l'usage des bibliothèques & centres de documentation », Éd. Klog, 2012. ● Mesguich, V., Thomas, A., « Net recherche 2009 : le guide pratique pour mieux trouver l'information utile et surveiller le web », ADBS Editions, 2009. Collection Sciences et Techniques de l'Information. [Réed 2010] ● Tuchais, D et Véran J.P., « Guide TICE pour le professeur-documentaliste : Enjeux numériques », Scéren-CNDP, 2012. Collection Repères pour Agir, Disciplines & Compétences. ● Serres, A., « Dans le labyrinthe : évaluer l'information sur Internet », Caen : C&F éd., 2012.
  51. 51. Bibliographie (2) Périodiques ● Cahiers pédagogiques «  Apprendre à chercher, chercher pour apprendre » n°508, novembre 2013. ● Cahier pédagogiques « Apprendre avec le numérique » n°498, juin 2012. ● Cahiers pédagogiques « Le web 2.0 et l'école » n°482, juin 2010. ● Cahiers pédagogiques « Les élèves et la documentation » n°470, février 2009. ● Echanger « La culture numérique » avril 2009, n° 87. ● Cassaigne, C. « Vers une identité numérique des CDI » InterCDI, mars-avril 2012, p. 62-64. ● Delarue, V. «  Repérer, choisir, sélectionner, évaluer... » InterCDI, novembre-décembre 2012, p. 65-66. ● Delarue, V. « Veille et curation » InterCDI, mars-avril 2014, p. 61-64. ● Giacomotto, G. « Cyberdocs » InterCDI, janvier-février 2012, p. 75-76. ● Jourdain, T. «  Profs docs sur le web », InterCDI, janvier-février 2014, p. 80-82. ● Leturcq, S. « Créer une page Netvibes » InterCDI, janvier-février 2010, p.80. ● Leturcq, S. « Utiliser Facebook » InterCDI, novembre-décembre 2013, p.70-71. ● TDC «  La révolution Internet » n°1042, 15 octobre 2012.
  52. 52. Bibliographie (3) Sites Internet ● Cassaigne, C., « De la dissémination à l’identité numérique des CDI : enjeux pédagogiques et identitaires des CDI virtuels » http://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_00671748, mise à jour le 11/09/2011. ● Chaimbault, T., « Outils en ligne pour la veille informationnelle », Enssib : http://fr.slideshare.net/Faerim/outils-veille, mise à jour le 31/01/2014. ● Deschamps, C., « Outils froids : les 3 qualités du veilleurs », Outils Froids, http://www.outilsfroids.net/2010/12/les-3-qualites-du-veilleur-qualite-n-1-la-paresse/, mise à jour 2010 ● Ducournau J. (CRDP d'Aquitaine), Liquete, V. (IUFM d'Aquitaine), « Veille », http://crdp.ac-bordeaux.fr/documentalistes/formation/veille/veille.asp, mise à jour le 01/2012. ● Enssib, « Ressources électroniques pour les Etudiants, la Recherche et l'enseignement », http://repere.enssib.fr/, mise à jour 2011. ● Gonon, I, « La veille », CNAM, http://formation-e-reputation.fr/isabellegonon/veille_web.publi.old/web/co/veille_web.html mise à jour le 19/09/2011. ● Lachiver, D., « TP Se constituer et organiser des ressources – Pratiquer une veille », http://lachiver.fr/?p=1322, mise à jour le 10/12/13. ● Les Infostratèges «  Veille » http://www.les-infostrateges.com/rubrique/veille, mise à jour 2007. ● Serres A., « Évaluation de l’information et veille : quelles articulations, quelles didactiques ? » http://www.fadben.asso.fr/Evaluation-de-l-information-et.html, Article paru dans le Mediadoc N°8 en Juin 2012. ● Stalder, A., « Enseigner la veille technologique en Lycée des Métiers », http://www.fadben.asso.fr/Enseigner-la-veille-technologique.html, Article paru dans le Mediadoc N°8 juin 2012. ● Urfist Rennes, « Maîtrise de l'information, Usages des ressources et des outils numériques », http://www.sites.univ-rennes2.fr/urfist/, mise à jour 2015. ● Ressources iconographiques du diaporama : https://www.iconfinder.com/ mise à jour 2014.

×