Refonder et réformer
l’École
Mais, enfin, qu’est-ce qui bloque ?
Juvisy sur orge 9 octobre 2014 (Ph.
Watrelot)
Ouvrir le D...
Prochain rendez vous
Mardi 21 octobre 2014
Le changement c’est maintenu ?
Refondation
• Retour en arrière...
• “Refonder l'École”, pourquoi est-ce nécessaire ?
• La refondation :
• freins et…
• le...
I-Retour vers le
passé...
70 000 postes supprimés en cinq ans
Un contexte
idéologique
Une mouvance qui est à l'origine des programmes de
2008
Les programmes du
primaire de 2008
• Des programmes qui avaient été
rénovés en 2002 et qui avaient recueillis
un large acc...
La suppression du
samedi
La suppression du
samedi
Les RASED
La suppression de la carte
scolaire
La
formation
des
enseignant
s
Juillet 2011...
II- Fallait-il refonder
l'école ?
Un constat partagé : l'École Française est inégale
(et peu efficace…)
Que coûte l’école ?
Massification ou démocratisation ?
Massification ou démocratisation ?
Une école inégalitaire
?
Un petit détour par les comparaisons
internationales
Qu’est-ce que PISA ?
C’est un ensemble d’enquêtes, mises en place en 2000
par l’OCDE et renouvelées tous les trois ans, qu...
PISA est composé:
 D’une série de tests d’évaluation
 De questions contextuelles
adressées aux
– Élèves
– Chefs d’établi...
Le calendrier
2000 2003 2006 2009 2012 2015
Lecture Lecture Lecture Lecture Lecture Lecture
Maths
Maths Maths Maths Maths ...
L’enquête PISA a été
publiée en décembre
2013 et a nourri le
débat sur la
refondation
servi
Février 2013
Quels résultats?
Le moins intéressant :
le Palmarès..
Les trois premières marches du podium, occupées
en 2009 par Shanghaï, la Corée du Sud et la Finlande,
sont désormais trust...
❝Les pays et économies se distinguent les uns des
autres non seulement par leur performance
moyenne, mais également par le...
Que vaut
l’enseignement en
France ?
Que nous dit PISA sur le système français ?
❝Le manque d’équité du système français se traduit, en
termes de classement dans l’enquête PISA, par un écart de
20 places...
Les écarts se
creusent
Par rapport à "Pisa" 2000, première enquête
menée par l'OCDE, la proportion des élèves
de 15 ans "l...
Le retour des “héritiers”
« L’enseignement ne connait qu’un seul
problème, les élèves qu’il perd... Vous dites
que vous avez recalé les crétins et l...
❝En France, la corrélation entre le milieu socio-
économique et la performance est bien plus forte que
dans la plupart des...
❝En France, le système d’éducation est plus
inégalitaire qu’il ne l’était 9 ans auparavant. En
d’autres termes, lorsqu’on ...
Le Bac selon l’origine
sociale
“La France, pays du
grand écart”
Christian Baudelot et Roger Establet
"L'élitisme républicain" Seuil 2009
en avance : en première
à l’heure : en seconde
1 an de retard : en 3e
2 ans ou plus de retard : 4e ou dispositif spécialis...
« Tout se passe comme si le
système éducatif français
obtenait des résultats excellents
avec la moitié de ses élèves et
tr...
“Moins une
société est
inégale, meilleure
est son école”
Christian Baudelot et Roger Establet
"L'élitisme républicain" Seu...
L’ascenseur social en
panne ?
“Démocratisation
en trompe l’oeil”
❝La France, un système où se
mêlent plaisir d’apprendre et
anxiété d’être évalué…
En 2012, la France se classe
toujours pa...
La sélection est au
coeur de la culture
française
La sélection et la
culture française
Brève histoire de la note et de l’évaluation en
France…
Questions pour un...
De quand date la création du
baccalauréat ?
De quand date la note chiffrée ?
1808
1890
le Bac...
décret du 17 mars
1808
21 bacheliers en
1808 (1ère femme
en 1861)Pas de système de notation
Des boules blanches ...
De quand datent les
notes?
Pendant la 1ère moitié du XIXe siècle, il n'y a donc pas de note
au Baccalauréat...
Bac = entre...
Petite histoire de
l'évaluation
• Le classement précède la note
• le système d'évaluation français est construit pour
séle...
Évaluation
Logique du classement
(Sélection, certification)
(question de l'objectivité de la mesure)
Logique de la
régulat...
2 sources
principales
En complément…
http://www.inegalites.fr/
III- De la concertation
à la refondation
Verrous et leviers...
Concertation durant l'été
2012
25 juin 2013
Les enjeux
de la
refondation
“Redonner à l'école les moyens de son ambitio
Priorité à l'école maternelle et primaire
Repen...
La réforme des rythmes a occulté les autres aspects
de la refondation
La mémoire courte
?
Un emballement
médiatique ?
Une instrumentalisation
politique ?
Réforme
de la
Formation
Des IUFM aux ESPÉ
La loi de
programmation et
d'orientation portant sur
la refondation de l'école
a conservé le principe
du socle commun
C’es...
“Socle commun de connaissances, de
compétences et de culture”
+ Continuité école collège
Priorité au primaire
Des blocages...
❝ Ce n’est pas toujours en allant de mal en pis que l’on
tombe en révolution. Il arrive le plus souvent qu’un peuple
qui a...
Les enseignants et la culpabilité...
C'est ma faute...
Confondre sa
personne et ses
gestes
professionnels
La réforme
vécue...
Un rappel utile...
On peut travailler du
mieux que l'on peut
dans un système qui
dysfonctionne...
Il ne s'agit pas
de culp...
La question de la rémunération
Un autre verrou ?
« tout se passe comme si l’on
pouvait tout changer dans
l’Education nationale sauf
l’enseignement lui-même. Toutes
les réf...
« La réforme n’est pas
possible sans l’administration
mais l’administration telle que
nous l’avons rend impossible
la réfo...
Blocages
• “frustration relative”
• pb de la rémunération et du
déclassement
• Frein de la hiérarchie intermédiaire…
• Un ...
Erreurs...
• Précipitation ou retard...?
• plus de marge de manoeuvre
• des compromis handicapants
• le poids de la bureau...
Refondation ou
“réparation” ?
le verre est-il à moitié plein ou à moitié vide ?
L'accumulation des préalables risque t-ell...
IV- Avenir de la
refondation
Que reste t-il aujourd’hui ?
2 avril 2014
27 aout 2014
Début Fin Nom et titre de la personnalité
5 octobre 1958 8 janvier 1959 Jean Berthoin
8 janvier 1959 23 décembre 1959 Andr...
Les rythmes aujourd’hui… Décret du 8 mai 2014
Vers une évolution du métier
Transmettre ou “faire apprendre” ?
Face à face ou “côte à côte” ?
Seul ou en équipe ?
Co-éducation ou méfiance réciproque
...
le lundi 09 décembre 2013
Curriculum néo-zélandais
pour l'ensemble de la scolarité obligatoire
Logique curriculaire ?
En général, le curriculum renv...
Ils développent une conception large du curriculum, considéré
comme une vision d’ensemble des directives pédagogiques
comp...
Faire confiance aux enseignants...
autonomie
des équipes?
Liberté
pédagogique ?
Plus clair et plus ferme sur les finalités...
« plus d’Etat, plus de pilotage,
moins de bureaucratie »
Philippe Meirieu 1eres assises de la pédagogie organisée par le C...
• Les programmes
• la gouvernance des
établissements
• l'évolution du métier
• la formation
Quels leviers ?
“Conjuguer le pessimisme
de la raison et l’optimisme
de l’action”
Romain Rolland (et repris par Antonio Gramsci)
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014

609 vues

Publié le

Jeudi 9 octobre à 20h30 à l'espace Tocqueville, parc de la mairie à Juvisy Sur-Orge,conférence débat sur "Refonder et réformer l'école. Mais enfin, qu'est-ce qui bloque ? pour l'association Ouvrir le Débat .

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
609
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ouvrir le débat refondation-juvisy-oct 2014

  1. 1. Refonder et réformer l’École Mais, enfin, qu’est-ce qui bloque ? Juvisy sur orge 9 octobre 2014 (Ph. Watrelot) Ouvrir le Débat
  2. 2. Prochain rendez vous Mardi 21 octobre 2014 Le changement c’est maintenu ?
  3. 3. Refondation • Retour en arrière... • “Refonder l'École”, pourquoi est-ce nécessaire ? • La refondation : • freins et… • leviers… • Que reste t-il aujourd’hui ?
  4. 4. I-Retour vers le passé...
  5. 5. 70 000 postes supprimés en cinq ans
  6. 6. Un contexte idéologique
  7. 7. Une mouvance qui est à l'origine des programmes de 2008
  8. 8. Les programmes du primaire de 2008 • Des programmes qui avaient été rénovés en 2002 et qui avaient recueillis un large accord • une réforme menée sans concertation • Des auteurs inconnus...
  9. 9. La suppression du samedi
  10. 10. La suppression du samedi
  11. 11. Les RASED
  12. 12. La suppression de la carte scolaire
  13. 13. La formation des enseignant s
  14. 14. Juillet 2011...
  15. 15. II- Fallait-il refonder l'école ? Un constat partagé : l'École Française est inégale (et peu efficace…)
  16. 16. Que coûte l’école ?
  17. 17. Massification ou démocratisation ?
  18. 18. Massification ou démocratisation ?
  19. 19. Une école inégalitaire ? Un petit détour par les comparaisons internationales
  20. 20. Qu’est-ce que PISA ? C’est un ensemble d’enquêtes, mises en place en 2000 par l’OCDE et renouvelées tous les trois ans, qui visent à décrire de manière comparée les acquis des élèves de quinze ans des pays participants, dans trois domaines : • la compréhension de l’écrit, • la culture scientifique • la culture mathématique
  21. 21. PISA est composé:  D’une série de tests d’évaluation  De questions contextuelles adressées aux – Élèves – Chefs d’établissements PISA évalue:  Non pas les enfants d’une même classe  Mais les enfants d’un même âge (15 ans) Dans chaque pays est constitué  Un échantillon de 150 écoles  Dans lequel sont choisis au hasard 30 élèves  La plupart des pays à structure fédérale ont des tests régionaux Ne sont pas inclus:  Les enfants de 15 ans qui ne sont pas à l’école  Ceux qui sont dans des institutions spécialisés. PISA évalue:  Non pas seulement ce que savent les enfants  Mais aussi leur capacité à utiliser leurs connaissances en lecture, mathématiques et sciences. PISA est organisé en cycles de 3 ans  Chaque cycle couvre les trois matières et met l’accent sur l’une d’entre elles. PISA en bref
  22. 22. Le calendrier 2000 2003 2006 2009 2012 2015 Lecture Lecture Lecture Lecture Lecture Lecture Maths Maths Maths Maths Maths Maths Sciences Sciences Sciences Sciences Sciences Sciences Résolution de problèmes TIC
  23. 23. L’enquête PISA a été publiée en décembre 2013 et a nourri le débat sur la refondation servi Février 2013
  24. 24. Quels résultats?
  25. 25. Le moins intéressant : le Palmarès..
  26. 26. Les trois premières marches du podium, occupées en 2009 par Shanghaï, la Corée du Sud et la Finlande, sont désormais trustées jusqu'à la 7e par l'Asie, Chine en tête: Shanghaï, Singapour, Hong Kong arrivent en tête suivie de Taipei (Chine), Corée, Macao (Chine), Japon. Le premier pays occidental du classement étant le Liechenstein, suivi de la Suisse et des Pays-Bas. Quant au fameux modèle finlandais, tant vanté pour son évaluation par compétences et son recours très limité aux notes- il tombe, de fait, à la 12e position. Parmi les chutes record: l'Australie qui passe de la 9e à la 19e place et les États-Unis qui tombent du 17e au 36e rang! L'Allemagne qui, après le «choc Pisa» de 2000, a engagé des réforme d'envergure, progresse de la 20e à la 16e
  27. 27. ❝Les pays et économies se distinguent les uns des autres non seulement par leur performance moyenne, mais également par le degré d’efficacité avec laquelle ils atténuent l’impact du milieu socio- économiques sur la performance. L’égalité des chances et l’équité du rendement de l’apprentissage Les résultats de l’enquête PISA 2012 donnent à penser qu’il est possible d’élever la performance globale tout en uniformisant les niveaux de performance entre les élèves issus de différents milieux socio-économiques. ❞
  28. 28. Que vaut l’enseignement en France ? Que nous dit PISA sur le système français ?
  29. 29. ❝Le manque d’équité du système français se traduit, en termes de classement dans l’enquête PISA, par un écart de 20 places si l’on compare les performances des élèves issus des milieux les plus favorisés à celles des élèves issus des milieux les plus défavorisés. Globalement, les systèmes d’éducation associant qualité et équité, tels que la Corée ou encore le Japon, présentent des classements assez similaires en mathématiques lors du cycle PISA 2012, aussi bien si l’on compare uniquement les élèves les plus favorisés (ceux du 1er quartile de l’indice) ou les élèves les plus défavorisés (ceux du dernier quartile).❞ Équité
  30. 30. Les écarts se creusent Par rapport à "Pisa" 2000, première enquête menée par l'OCDE, la proportion des élèves de 15 ans "les moins performants en compréhension de l'écrit" est passé de 15% à 20%. Dans le même temps, le pourcentage des plus performants a légèrement augmenté, de 8,5% à 9,6%.
  31. 31. Le retour des “héritiers”
  32. 32. « L’enseignement ne connait qu’un seul problème, les élèves qu’il perd... Vous dites que vous avez recalé les crétins et les paresseux. C’est donc que vous prétendez que Dieu fait naitre les crétins et les paresseux chez les pauvres... » Les enfants de Barbiana, Lettre à une maitresse d’école, Mercure de France, Paris, 1968.
  33. 33. ❝En France, la corrélation entre le milieu socio- économique et la performance est bien plus forte que dans la plupart des autres pays de l’OCDE. En moyenne, dans les pays de l’OCDE, 15 % de la variation de la performance des élèves en mathématiques s’explique par leur milieu socio- économique. Dans certains pays, incluant la France, le milieu socio-économique dans lequel on vit explique encore plus fortement les performances obtenues lors de l’enquête PISA 2012.Ainsi, parmi les 65 pays et économies participants, le pourcentage de la variation de la performance des élèves imputable au milieu socio économique n’est supérieur à 20 % qu’en France (22.5%), en Bulgarie, au Chili, en Hongrie, au Pérou, en République slovaque et en Uruguay ❞
  34. 34. ❝En France, le système d’éducation est plus inégalitaire qu’il ne l’était 9 ans auparavant. En d’autres termes, lorsqu’on appartient à un milieu défavorisé, on a aujourd’hui moins de chance de réussir en France qu’en 2003.❞
  35. 35. Le Bac selon l’origine sociale
  36. 36. “La France, pays du grand écart” Christian Baudelot et Roger Establet "L'élitisme républicain" Seuil 2009
  37. 37. en avance : en première à l’heure : en seconde 1 an de retard : en 3e 2 ans ou plus de retard : 4e ou dispositif spécialisé Les français de 15 ans Où sont-ils ?
  38. 38. « Tout se passe comme si le système éducatif français obtenait des résultats excellents avec la moitié de ses élèves et très faibles avec l’autre moitié. Pour les uns, un des meilleurs systèmes au monde, pour les autres, un des plus mauvais des pays développés. » Christian Forestier en conclut qu’une des caractéristiques de l’école française est de très bien faire réussir les élèves qui s’y adaptent, mais d’être « incapable de répondre aux besoins des le meilleur et le pire... Que vaut l’enseignement en France ? Christian Forestier, Claude Thélot, Jean-Claude Emin, Stock, 2007
  39. 39. “Moins une société est inégale, meilleure est son école” Christian Baudelot et Roger Establet "L'élitisme républicain" Seuil 2009
  40. 40. L’ascenseur social en panne ?
  41. 41. “Démocratisation en trompe l’oeil”
  42. 42. ❝La France, un système où se mêlent plaisir d’apprendre et anxiété d’être évalué… En 2012, la France se classe toujours parmi les pays de l’OCDE où le niveau d’anxiété est le plus élevé, même si ce niveau n’a pas changé depuis 2003.❞
  43. 43. La sélection est au coeur de la culture française
  44. 44. La sélection et la culture française Brève histoire de la note et de l’évaluation en France…
  45. 45. Questions pour un... De quand date la création du baccalauréat ? De quand date la note chiffrée ? 1808 1890
  46. 46. le Bac... décret du 17 mars 1808 21 bacheliers en 1808 (1ère femme en 1861)Pas de système de notation Des boules blanches et noires pour exprimer l'avis des professeurs
  47. 47. De quand datent les notes? Pendant la 1ère moitié du XIXe siècle, il n'y a donc pas de note au Baccalauréat... Bac = entretien oral (reçu ou non reçu...) basé sur le principe jésuite de l'émulation (individuelle et collective) 2ème moitié du XIXe : C'est la nécessité d'un classement liée au développement des concours qui aboutit au développement de la notation sur 20. En 1890, il était établi par un arrêté du 5 juin que « dans les compositions, chaque copie aura sa note chiffrée de 0 à 20 »
  48. 48. Petite histoire de l'évaluation • Le classement précède la note • le système d'évaluation français est construit pour sélectionner et pour créer de l'émulation • "La France est un pays de concours" (Claude Lelièvre)
  49. 49. Évaluation Logique du classement (Sélection, certification) (question de l'objectivité de la mesure) Logique de la régulation ouvrir "la boîte noire" (comprendre le processus d'apprentissage pour mieux aider à
  50. 50. 2 sources principales
  51. 51. En complément… http://www.inegalites.fr/
  52. 52. III- De la concertation à la refondation Verrous et leviers...
  53. 53. Concertation durant l'été 2012
  54. 54. 25 juin 2013
  55. 55. Les enjeux de la refondation “Redonner à l'école les moyens de son ambitio Priorité à l'école maternelle et primaire Repenser le temps scolaire Formation des enseignants Evolution du métier enseignant Evolution des contenus d'enseignement (Faire évoluer la gouvernance de l’E.N ?) (re)création de postes
  56. 56. La réforme des rythmes a occulté les autres aspects de la refondation
  57. 57. La mémoire courte ?
  58. 58. Un emballement médiatique ? Une instrumentalisation politique ?
  59. 59. Réforme de la Formation
  60. 60. Des IUFM aux ESPÉ
  61. 61. La loi de programmation et d'orientation portant sur la refondation de l'école a conservé le principe du socle commun C’est le rôle du Conseil Supérieur des Programmes de redéfinir ce socle commun qui est soumis à consultation Les contenus à enseigner
  62. 62. “Socle commun de connaissances, de compétences et de culture” + Continuité école collège
  63. 63. Priorité au primaire
  64. 64. Des blocages...
  65. 65. ❝ Ce n’est pas toujours en allant de mal en pis que l’on tombe en révolution. Il arrive le plus souvent qu’un peuple qui avait supporté sans se plaindre et comme s’il ne les sentait pas les lois les plus accablantes, les rejette violemment dès que le poids s’en allège. Le régime qu’une révolution détruit vaut presque toujours mieux que celui qui l’avait immédiatement précédé et l’expérience apprend que le moment le plus dangereux pour un mauvais gouvernement est d’ordinaire celui où il commence à se réformer. Il n’y a qu’un grand génie qui puisse sauver un prince qui entreprend de sauver ses sujets après une oppression longue. Le mal qu’on souffrait patiemment comme inévitable semble insupportable dès qu’on conçoit l’idée de s’y soustraire. ❞ V. Peillon aurait du lire Tocqueville.. Théorie de la frustration relative
  66. 66. Les enseignants et la culpabilité... C'est ma faute... Confondre sa personne et ses gestes professionnels La réforme vécue comme une remise en cause personnelle
  67. 67. Un rappel utile... On peut travailler du mieux que l'on peut dans un système qui dysfonctionne... Il ne s'agit pas de culpabiliser les enseignants
  68. 68. La question de la rémunération
  69. 69. Un autre verrou ?
  70. 70. « tout se passe comme si l’on pouvait tout changer dans l’Education nationale sauf l’enseignement lui-même. Toutes les réformes sont possibles sauf la réforme pédagogique, malheureusement c’est la plus importante »
  71. 71. « La réforme n’est pas possible sans l’administration mais l’administration telle que nous l’avons rend impossible la réforme pédagogique »
  72. 72. Blocages • “frustration relative” • pb de la rémunération et du déclassement • Frein de la hiérarchie intermédiaire… • Un système qui reste très jacobin • Pas de culture du work in progress
  73. 73. Erreurs... • Précipitation ou retard...? • plus de marge de manoeuvre • des compromis handicapants • le poids de la bureaucratie et des procédures
  74. 74. Refondation ou “réparation” ? le verre est-il à moitié plein ou à moitié vide ? L'accumulation des préalables risque t-elle de bloquer la dynamique ? Comment “fatiguer le doute” ?
  75. 75. IV- Avenir de la refondation Que reste t-il aujourd’hui ?
  76. 76. 2 avril 2014
  77. 77. 27 aout 2014
  78. 78. Début Fin Nom et titre de la personnalité 5 octobre 1958 8 janvier 1959 Jean Berthoin 8 janvier 1959 23 décembre 1959 André Boulloche 23 décembre 1959 15 janvier 1960 Michel Debré 15 janvier 1960 23 novembre 1960 Louis Joxe 23 novembre 1960 20 février 1961 Pierre Guillaumat 20 février 1961 15 avril 1962 Lucien Paye 15 avril 1962 15 octobre 1962 Pierre Sudreau 15 octobre 1962 28 novembre 1962 Louis Joxe 28 novembre 1962 6 avril 1967 Christian Fouchet 6 avril 1967 30 mai 1968 Alain Peyrefitte 30 mai 1968 10 juillet 1968 François-Xavier Ortoli 10 juillet 1968 23 juin 1969 Edgar Faure 23 juin 1969 7 juillet 1972 Olivier Guichard 7 juillet 1972 28 mai 1974 Joseph Fontanet 28 mai 1974 5 avril 1978 René Haby 5 avril 1978 22 mai 1981 Christian Beullac 22 mai 1981 19 juillet 1984 Alain Savary 19 juillet 1984 20 mars 1986 Jean-Pierre Chevènement 20 mars 1986 12 mai 1988 René Monory 12 mai 1988 2 avril 1992 Lionel Jospin 2 avril 1992 29 mars 1993 Jack Lang 29 mars 1993 4 juin 1997 François Bayrou 4 juin 1997 28 mars 2000 Claude Allègre 28 mars 2000 7 mai 2002 Jack Lang 7 mai 2002 31 mars 2004 Luc Ferry 31 mars 2004 31 mai 2005 François Fillon 2 juin 2005 18 mai 2007 Gilles de Robien 18 mai 2007 23 juin 2009 Xavier Darcos 23 juin 2009 10 mai 2012 Luc Chatel 16 mai 2012 2 avril 2014 Vincent Peillon 3 avril 2014 26 aout 2014 Benoit Hamon 27 aout 2014 ??? Najat Vallaud Belkacem Cinquième République 32… Le temps de l’école est-il celui du politique ?
  79. 79. Les rythmes aujourd’hui… Décret du 8 mai 2014
  80. 80. Vers une évolution du métier
  81. 81. Transmettre ou “faire apprendre” ? Face à face ou “côte à côte” ? Seul ou en équipe ? Co-éducation ou méfiance réciproque ? ? Vers une évolution du métier ?
  82. 82. le lundi 09 décembre 2013
  83. 83. Curriculum néo-zélandais pour l'ensemble de la scolarité obligatoire Logique curriculaire ? En général, le curriculum renvoie d’abord à l’idée de plan et d’organisation, de construction intellectuelle qui englobe tout le processus d’enseignement- apprentissage : intentions, contenus, organisations, méthodes, environnement, évaluation... (Audigier, Crahay & Dolz, 2006). Des chercheurs belges proposent une définition voisine : « un curriculum consiste en un plan d’action. Il s’inspire des valeurs qu’une société souhaite promouvoir ; ces valeurs s’expriment dans les finalités assignées à l’ensemble du système d’éducation » (Demeuse, Strauven & Roegiers, 2006, p. 11).
  84. 84. Ils développent une conception large du curriculum, considéré comme une vision d’ensemble des directives pédagogiques comprenant : – les apprentissages à installer ; – les stratégies pédagogiques et les processus didactiques à mettre en œuvre ; – les supports didactiques ou les aides pédagogiques (dont les documents et manuels scolaires) ; – les contenus-matières ou contenus disciplinaires ; – les résultats attendus et les modalités d’évaluation ; – les modalités de gestion du curriculum. Le curriculum s’organise donc autour de trois pôles : les apprentissages visés, les processus didactiques mis en œuvre pour les atteindre et les situations d’évaluation. Dossier d’actualité de la VST, n° 53 – avril 2010
  85. 85. Faire confiance aux enseignants... autonomie des équipes? Liberté pédagogique ? Plus clair et plus ferme sur les finalités Plus souple sur les procédures et les modalités
  86. 86. « plus d’Etat, plus de pilotage, moins de bureaucratie » Philippe Meirieu 1eres assises de la pédagogie organisée par le CRAP en 2007 “L’École fait des réformes, la médecine fait des progrès” Philippe Meirieu
  87. 87. • Les programmes • la gouvernance des établissements • l'évolution du métier • la formation Quels leviers ?
  88. 88. “Conjuguer le pessimisme de la raison et l’optimisme de l’action” Romain Rolland (et repris par Antonio Gramsci)

×