Ministère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarMinistère de la Santé, du PlanningFamilial...
2Objectifs:Décrire des différents paramètresMontrer les intérêts dans la lutte anti-paludiqueDonner les applications dans ...
3IntroductionPaludisme = maladie vectorielle la plus sensible auxvariations climatiques (WHO, 1996)Relation paludisme et c...
4Paramètres les plus utilisésParamètres hydrométéorologiques:TempératurePluviométrieHumiditéParamètres environnementaux:Vé...
5Facteurs de risqueVie près des rizièresVie près des forêtsSècheresseContact avec levecteur +++Déforestation, ornières(gît...
61 - La températureAugmentation de la température:période d’incubation du parasite raccourcie (de 20 à 11jours pour P falc...
72 - La pluviométrieQuantité d’eau de pluie tombéePluie ↑surface en eau développementlarvaire et nombre gîtes +++Condition...
83 - L’humidité au solDéfinition: présence d’eau dans le solAction sur le cycle: propice au développementlarvaireParamètre...
94 - La végétationDéfinition: flore (sauvage ou cultivée) poussant surle sol ou dans un milieu aquatiqueIndices de végétat...
10Humidité et paludismeCCD: Cold Cloud DurationTemps effectif = 3 mois D’après SI Hay, R Snow and DJ Rogers Parasitology T...
11Humidité du sol et paludismeTemps effectif 2 semainesD’après JA Patz and al,. Tropical Medicine and International Health...
12NDVI et paludismeIntérêts:savoir quand il a plut et oùindicateur de saison du paludismeSI Hay, R Snow and DJ Rogers Para...
13Images satellites (NDVI)Haute résolution[NDVI = (near infrared-red) /(near infrared + red)]
14Température pluie et paludismeD’après JA Patz and. Tropical Medicine and International Health, vol 3 n°10, pp 820Taux de...
15No of weekslaggedModelled soil moistureA. gambiae A.funestus0 0.31 0.061 0.40 0.152 0.45 0.223 0.42 0.274 0.36 0.32Coeff...
16UtilisationsSurveillance épidémiologiquePrévisionSystème d’alerte
17Exemple du SwazilandCollaboration service météorologique et service delutte antipaludiqueMétéo juillet 1997: fortes plui...
18Suggestions• Renforcement des capacités humaines et matérielles• Formation de cadres• Accroître les liens de partenariat...
19ConclusionPas d’indicateur parfait d’une épidémie de paludismePrévision des mois à l’avanceEvènements météorologiques « ...
20Bibliographie1) J. Mouchet Biodiversité du paludisme dans le monde. éd John Libbey : 312-3142) J A Patz Predicting key m...
21 ATELIER PALUDISME 2008MISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRA !!!!!!!!
Ministère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarMinistère de la Santé, du PlanningFamilial...
23MISAOTRA !MISAOTRA !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les paramètres hydrométéorologiques ou environnementaux les plus utilisés

274 vues

Publié le

Les paramètres hydrométéorologiques ou environnementaux les plus utilisés - Présentation de la 6e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - HORACE Haingonirina Joelle,- Médecin - Madagascar - hjoelle12@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
274
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les paramètres hydrométéorologiques ou environnementaux les plus utilisés

  1. 1. Ministère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarMinistère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarLes paramètreshydrométéorologiques ouenvironnementauxles plus utilisésHORACE JoëlleEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. 2Objectifs:Décrire des différents paramètresMontrer les intérêts dans la lutte anti-paludiqueDonner les applications dans la lutte anti-paludique
  3. 3. 3IntroductionPaludisme = maladie vectorielle la plus sensible auxvariations climatiques (WHO, 1996)Relation paludisme et climat connue depuis 1964(Garett-Jones)Regain d’intérêt suscité par recrudescenceépidémies et résistance aux médicamentsImplication des facteurs météorologiques maisvariables peu surveillées car inconnues
  4. 4. 4Paramètres les plus utilisésParamètres hydrométéorologiques:TempératurePluviométrieHumiditéParamètres environnementaux:VégétationINDICATEURS (mesure du risque)
  5. 5. 5Facteurs de risqueVie près des rizièresVie près des forêtsSècheresseContact avec levecteur +++Déforestation, ornières(gîtes larvaires)AmazonieDéplacement populationvers zones agricoles
  6. 6. 61 - La températureAugmentation de la température:période d’incubation du parasite raccourcie (de 20 à 11jours pour P falciparum)durée de survie prolongée (>4 sem)Maturation plus rapide du parasite (Boyd 1949)Raccourcissement du cycle chez le moustique(valeurs)Indice de température:LST (Land Surface Temperature)
  7. 7. 72 - La pluviométrieQuantité d’eau de pluie tombéePluie ↑surface en eau développementlarvaire et nombre gîtes +++Conditions:fonction de la nature du solprolongée mais pas abondante (lessivage des gîtes)Indices pluviométriques:RFE (Rainfall Estimation)CCD (Cold Cloud Duration)
  8. 8. 83 - L’humidité au solDéfinition: présence d’eau dans le solAction sur le cycle: propice au développementlarvaireParamètre difficilement mesurableH ≥ 60%
  9. 9. 94 - La végétationDéfinition: flore (sauvage ou cultivée) poussant surle sol ou dans un milieu aquatiqueIndices de végétation:NDVI :Normalized Difference Vegetation Index +++(Rouse and al 1974)SAVI :Soil Adjusted Vegetation IndexARVI :Atmospheric Resistant Vegetation Index
  10. 10. 10Humidité et paludismeCCD: Cold Cloud DurationTemps effectif = 3 mois D’après SI Hay, R Snow and DJ Rogers Parasitology Today, vol14(8), 1998: 306-313
  11. 11. 11Humidité du sol et paludismeTemps effectif 2 semainesD’après JA Patz and al,. Tropical Medicine and International Health, vol 3 n°10, pp 820
  12. 12. 12NDVI et paludismeIntérêts:savoir quand il a plut et oùindicateur de saison du paludismeSI Hay, R Snow and DJ Rogers Parasitology Today, vol14 (8),1998: 306-313
  13. 13. 13Images satellites (NDVI)Haute résolution[NDVI = (near infrared-red) /(near infrared + red)]
  14. 14. 14Température pluie et paludismeD’après JA Patz and. Tropical Medicine and International Health, vol 3 n°10, pp 820Taux de piqûres infectantes chez l’homme en fonction dela température minimale et des précipitations
  15. 15. 15No of weekslaggedModelled soil moistureA. gambiae A.funestus0 0.31 0.061 0.40 0.152 0.45 0.223 0.42 0.274 0.36 0.32Coefficient de détermination r² taux de piqûres infectantes parrapport aux vecteurs sur un sol humide (Lac Victoria)Temps effectif selon les espècesD’après JA Patz
  16. 16. 16UtilisationsSurveillance épidémiologiquePrévisionSystème d’alerte
  17. 17. 17Exemple du SwazilandCollaboration service météorologique et service delutte antipaludiqueMétéo juillet 1997: fortes pluies inhabituellesSaison I: septembre à novembreSaison II: décembre à avrilRiposte efficace car précoce
  18. 18. 18Suggestions• Renforcement des capacités humaines et matérielles• Formation de cadres• Accroître les liens de partenariat• À inclure dans le programme de lutte• Renforcer le réseau d’observation météorologiquedans les zones d’épidémie• Plan stratégique de communication, information,transfert de connaissance• Mise en place d’un système d’alerte précoce• Bulletins météo, messages internet• Donner des avis, conseils et recommandations• Données à associer aux autres paramètres liés auvecteur
  19. 19. 19ConclusionPas d’indicateur parfait d’une épidémie de paludismePrévision des mois à l’avanceEvènements météorologiques « périodiques »Mais idée juste du climat nécessaireProblème du changement climatique:élévation de température de 1 ou 2°C : extension vers lenord le territoire des moustiques vecteurs du paludismeles pluies plus répétées favoriseront la multiplication deces moustiques
  20. 20. 20Bibliographie1) J. Mouchet Biodiversité du paludisme dans le monde. éd John Libbey : 312-3142) J A Patz Predicting key malaria transmission factors, biting andentomological inoculation rates using modelled soil moisture in Kenya.Tropical Medicine and International Health, 1998, vol3 (10): 818-8273) SI Hay, R Snow and DJ Rogers From predicting mosquito habitat to malariaseasons using remotely sensed data: practice, problems and perspectives.Parasitology Today, vol14 (8), 1998: 306-3134) DJ Rogers and al. Satellite imagery in the study and forecast of malaria.Nature, vol 415, 2002: 710-7155) SI Hay, R Snow, DJ Rogers Predicting malaria seasons in Kenya usingmultitemporal meteoroligal satellite sensor data. Trans. R. Soc. Trop. Med.Hyg. 92,12-20 (1998)6) GB Diagne. Les besoins des services météo dans les pays les moins avancésd’Afrique7) Assessing malaria risks in greater Meakong sub-region based onenvironmental parameters8) JA Najera, RL Konznetsov et C Delacollette. Les épidémies de paludisme:comment les déceler, les combattre, les prévoir et les prévenir?WHO/MAL/98.10849) Les conséquences d’un réchauffement excessif www.tpma.free.fr consulté le08/04/0810) R Kiang and al. Assessing malaria risks in greater meakong subregion basedon environment parameters11) JA Omumbo and al. Updating maps of malaria transmission intensity in EastAfrica using remote sensing, 2002: 161-166
  21. 21. 21 ATELIER PALUDISME 2008MISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRAMISAOTRA !!!!!!!!
  22. 22. Ministère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarMinistère de la Santé, du PlanningFamilial et de la Protection SocialeMadagascarLes paramètreshydrométéorologiques ouenvironnementauxles plus utilisés
  23. 23. 23MISAOTRA !MISAOTRA !

×