STRATEGIE D’INVESTIGATION D’UNEEPIDEMIE DE PALUDISME = ANALYSE DE                CAS              TCHIEKOI N’cho Bertin   ...
INTRODUCTIONStratégie d’Investigation: (Rapport OMS, 2005)Politique de mise en place d’ensemble de moyenset d’activités:...
INTRODUCTION  Décrie et observer de façon continue un   événement de santé pour déceler précocement  des menaces, et mett...
INTRODUCTION Mortalité élevée Madagascar (HTC) 1988: 30 mille – 300 mille décès (Mouchet et Baudon 1988), (Menno Jean Bou...
Cas des Hautes Terres de Madagascar  Avant 1988: Paludisme presque éradiqué (HTC) Grace: campagnes d’action combinée as...
1. Stratégie Mise en Place• coordonnée/Service Lutte contre Paludisme (SLP) 27 Districts s’appui: Postes Sentinelles Sur...
Délimitation Géographique de Zone à                    Risque    toutes provinces Antananarivo + 5    districts Fianarant...
Services Sanitaires de SoutienSahondra Harisoa L J et al. Arch. Institut PasteurMadagascar 2001: 21-26  Districts de la z...
Services Sanitaires de Soutien• investigation épidémiologique: si  seuil alerte     vérification: définition de cas (reg...
Services Sanitaires de Soutien Centres de santé de base (CSB): 1/8 500hbts• diagnostic microscopique: rare (sauf 20 CSB)•...
2. Résultats• 20 CSB: 1998 à 2000Index Parasitaire Global: 11,1% (1138/10 249) 1999: 256 CSB (-) 1 >seuil mensuel alert...
2. Résultats 1999 et 2000: 212  Investigations : Paludisme autochtone  confirmée (44 CSB:  20,8%) 176 (Nov. – Mai): 41...
Causes sous - jacentes • Non respect/personnel soignant, définition  opérationnelle de cas paludisme présumé (pp) •  Co...
DISCUSSION• nombre rapports  reçus • Nombre consultants  notifiés                  • nombre total cas pp : reste sable  ...
DISCUSSION• confirmation parasitologique cas ppDiagnostic clinique surestime+++ la morbiditéPalustre• délai d’1 mois envi...
CONCLUSION• Bien que basée sur un diagnostic clinique peu  spécifique et évoluant en son temps dans un  contexte de faible...
MERCI! POUR VOTRE ATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Stratégie d'investigation d'une épidémie de paludisme : analyse de cas

781 vues

Publié le

Stratégie d'investigation d'une épidémie de paludisme : analyse de cas - Présentation de la 8e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - TCHIEKOI N'cho Bertin - Côte d'Ivoire - tchiekoi@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
781
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Stratégie d'investigation d'une épidémie de paludisme : analyse de cas

  1. 1. STRATEGIE D’INVESTIGATION D’UNEEPIDEMIE DE PALUDISME = ANALYSE DE CAS TCHIEKOI N’cho Bertin Institut Pierre Richet  Côte d’Ivoire Atelier Paludisme 2011 Institut Pasteur  Madagascar
  2. 2. INTRODUCTIONStratégie d’Investigation: (Rapport OMS, 2005)Politique de mise en place d’ensemble de moyenset d’activités: Observer les événements de santé dans une population Collecter, analyser et interpréter régulièrement et systématiquement données sanitaires
  3. 3. INTRODUCTION Décrie et observer de façon continue un événement de santé pour déceler précocement des menaces, et mettre en œuvre lévaluation des Interventions et programmes de santé publique.Epidémie Paludisme Morbidité élevée Madagascar (Hautes Terres Centrales: HTC) 1988:200 mille – 508 mille Cas/ 2, 5 millions (Minsan, 1988)
  4. 4. INTRODUCTION Mortalité élevée Madagascar (HTC) 1988: 30 mille – 300 mille décès (Mouchet et Baudon 1988), (Menno Jean Bouma 2003)Urgence en Santé PubliqueConditions biens précises de temps, delieu et pour une pop. particulière (Rapport OMS,2003)
  5. 5. Cas des Hautes Terres de Madagascar Avant 1988: Paludisme presque éradiqué (HTC) Grace: campagnes d’action combinée aspersion intra domiciliaire et mesures chimioprophylaxique/traitement antipaludiques 1950 et 1960 (Sahondra Harisoa et al. 2001) et (Mouchet, 1988) mais, relâchement surveillance épidémiologique et lutte anti vectorielle combinés à la fermeture du centre de traitement et de chimio prophylaxie  recolonisation lente, progressive(An. funestus+++) épidémie 1988 (Menno Jean Bouma. 2003)
  6. 6. 1. Stratégie Mise en Place• coordonnée/Service Lutte contre Paludisme (SLP) 27 Districts s’appui: Postes Sentinelles SurveillanceEpidémiologique (PSSE) et Centres Santé Base (CSB)Sahondra Harisoa L J et al. Arch. Institut Pasteur Madagascar 2001: 21-26
  7. 7. Délimitation Géographique de Zone à Risque toutes provinces Antananarivo + 5 districts Fianarantsoa T°c = 11° et 25°c /mois. Précipitations: abondantes (800 et 1500 mm/an) Saisons: chaude et pluvieuse superposées période transmission (oct- avril) superficie: 96 500 Km². Pop: 5 millions (2000), 80% (rural) riziculture inondée: +++gite larve (An. funestus, An. Arabiensis)Sahondra Harisoa L J et al. Arch. Institut Pasteur Madagascar 2001: 21-26
  8. 8. Services Sanitaires de SoutienSahondra Harisoa L J et al. Arch. Institut PasteurMadagascar 2001: 21-26  Districts de la zone à risque• Coordonne activités des PSSEet des CSB Postes sentinellessurveillance épidémiologique(PSSE)• 08 Postes• laboratoires• sous direction d’un Médecin
  9. 9. Services Sanitaires de Soutien• investigation épidémiologique: si  seuil alerte vérification: définition de cas (registre, consultation) confirmation parasitologique cas si possible enquête écoles primaires de zone à risqueJ.A. et al. WHO/MAL/98. 1084,Sahondra Harisoa L J et al. Arch. Institut Pasteur 2001: 21-26
  10. 10. Services Sanitaires de Soutien Centres de santé de base (CSB): 1/8 500hbts• diagnostic microscopique: rare (sauf 20 CSB)• surveillance basée : cas paludisme présumé(T°>= 37, 5°C + absence autres signes maladies)seuil alerte calculé: moyenne de cas présumés de paludisme notifiés/mois + 2 écarts- type (s/forme graphique et dotée en début année)
  11. 11. 2. Résultats• 20 CSB: 1998 à 2000Index Parasitaire Global: 11,1% (1138/10 249) 1999: 256 CSB (-) 1 >seuil mensuel alerte:104 Investigations épidémiologiques/8MédecinsPSSE 40,6% CSB en alerte 2000: 44,6% (108/242) CSB en alerte• délai exécution enquête: 1mois environ
  12. 12. 2. Résultats 1999 et 2000: 212 Investigations : Paludisme autochtone confirmée (44 CSB: 20,8%) 176 (Nov. – Mai): 41 CSB (23,3%), confirment 36 (juin – oct.): 3 CSB (8,3%), confirmentSahondra Harisoa L J et al. Arch. Institut Pasteur 2001: 21-26
  13. 13. Causes sous - jacentes • Non respect/personnel soignant, définition opérationnelle de cas paludisme présumé (pp) •  Consultants: 23 CSB (10,8%): paludisme importé. 11 CSB (5,2%): autres causes
  14. 14. DISCUSSION• nombre rapports reçus • Nombre consultants notifiés • nombre total cas pp : reste sable • sa proportion sur ensembleCouverture et consultants : baisse progressivesensibilité stratégie Situation semble sous controle
  15. 15. DISCUSSION• confirmation parasitologique cas ppDiagnostic clinique surestime+++ la morbiditéPalustre• délai d’1 mois environ pour investigation semble acceptable en son temps. Ce qui n’est plus le cas actuellement (semaine)
  16. 16. CONCLUSION• Bien que basée sur un diagnostic clinique peu spécifique et évoluant en son temps dans un contexte de faible transmission, Stratégie Investigation semble bien répondre à ses objectifs (détecter précocement les foyers de transmission)• Mais, n’empêche qu’elle a de nombreuses limites• Nécessité renforcement par les TDR, comme c’est le cas ses dernières années
  17. 17. MERCI! POUR VOTRE ATTENTION

×