Interaction entre espèces dans les infections mixtes

175 vues

Publié le

Interaction entre espèces dans les infections mixtes - Présentation de la 3e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RAHARIMANGA Rakotoson - Service de Lutte contre le Paludisme - Madagascar - Direction des Urgences et de la Lutte contre les Maladies Transmissibles MinSanPF IHS Analakely B.P. 460 - Chef de la Section Entomologie - raharimangar@caramail.com

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
175
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Interaction entre espèces dans les infections mixtes

  1. 1. INTERACTIONS ENTRE ESPECES DANS LES INFECTIONS MIXTES Raharimanga RAKOTOSON Service de Lutte contre le Paludisme DULMT / MinSanPF
  2. 2. Les espèces plasmodiales humainesP.falciparum Responsable des formes sévères de paludisme – mortel – petits poids à la naissance, mort du nouveau né à petit poidsP.vivax Rechutes débilitantes répétéesP.ovale Rechutes à distanceP.malariae Recrudescence (20 à 40 ans)
  3. 3. Définitions Pv Pf
  4. 4. Détection et prévalence des infections mixtes (IM) # ( )! (" # $% & (
  5. 5. Interactions entre les espèces " %*Suppression (Saisonnalité de la prévalence)Changement saisonnier de la prévalence des espèces + recrudescence des infections latentes (Pv) ou longue durée des infections par Pm Suppression d’une espèce (Pf) par une autre (Pv ou Pm)
  6. 6. +( ( , - .0 "2 4 . 7 % /1 3 56 8 ( 69 "6 5 2 % /1 :9 8 # "Luxemburger et al. 1997) al. ) ;
  7. 7. Parasitémie # ; < ( ; <+ ; " (
  8. 8. Conséquences- Non détection de P.f risque de développer un paludisme sévère et fatal- Non détection de P.v ou P.o risque des infections répétées débilitantes-Taux d’anticorps élevé dans les IM à P.f – P.v (ou P.f – P.m) que dans les infections à une espèce seule- Les IM protègent contre le paludisme sévère dû à P.f
  9. 9. !) ;#= > // " 2 : %? < :7 @ A @ ) B/ C /: D 3 2 E> / 7 #7 0 7: 7# < ; /> "2 : % :7 # /Trends in Parasitology Vol.20, Issue 5, pp. 233-240 233- - Marian C.B. and Karen P.D. (2003) Cross species regulation of Plasmodium para-para- sitemia in semi-immune children from Papua New Guinea. Trends in Parasitology semi- Guinea. Vol.19 N° pp. 271-277 6, 271-- Jürgen M. et al (1999) . High rate of mixed and subpatent malarial infections in southwest Nigeria. Am. J. Trop. Med. Hyg., 61(2), pp.339-343 Am. Med. pp.339-- Mason P.D. and McKenzie F.E. (1999). Blood-stage dynamics and clinical implica- Blood- implica- tions of mixed Plasmodium vivax-Plasmodium falciparum infections. Am. J. Trop. vivax- Am. Med. Hyg., 61(3), pp.367-374 Med. pp.367-- OMS. (1998). Classification statistique internationale des maladies et des problèmes maladies de santé connexes. Livre CIM-10, vol.3, 10è révision CIM- http://www.med.univ-rennes1.fr/noment/cim10-c1.c_p16.html http://www.med.univ-rennes1.fr/noment/cim10-

×