INTÉRÊT DE L ’E.P.O. CHEZ L ’IRC HÉMODIALYSÉ R. AZZOUZ - Y. BOULAHIA - D. IFTENE Hôpital Central de l ’Armée - Service de ...
<ul><li>I – INTRODUCTION </li></ul><ul><li>  L’anémie = complication fréquente de l’IRC. </li></ul><ul><li>Taux Hb et Ht, ...
II – OBJECTIFS DU TRAITEMENT PAR L’EPO : Reconnaître les bénéfices CV de la correction de l’anémie chez le dialysé. Évalue...
<ul><li>III – PROTOCOLE DE TRAITEMENT </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>1. avant traitement par l’EPO : </li></ul><ul>...
<ul><li>2. traitement par l’EPO exige : </li></ul><ul><li>Appréciation des réserves martiales :  </li></ul><ul><li>CSS > 2...
<ul><li>IV – PATIENTS ET MÉTHODES : </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>1. Patients : </li></ul><ul><li>Étude rétrospect...
V – RÉSULTATS :   1. Âge   Extrêmes d’âge = 15 – 80 ans Âge moyen = 47  Âge % 20 – 30 19 31 – 40 19 41 – 50 14 51 – 60 14 ...
2. Sexe Sexe % Hommes 62 Femmes 38
3. Néphropathie initiale : N.I. % GNC 47 NIC 23 NAS 08 ND 06 PKR 06 Alport 02 N. Reflux 06
4. Sérologie    Positive 1,7% HVB : Négative 98,3%   positive 40% HCV : négative 60%   HIV : 100 négative
5. hyperparathyroïdie secondaire :   HS % Hyperpara 55 PTH Nle 45
6. survie en hémodialyse     Temps % < 1 an 6 1 – 3 ans 14 > 3 ans 80
7. Taux d’Hémoglobine 8. Taux de plaquettes Avant TRT 1 mois 2 mois 6 mois Taux moyen g/dl 7 8 9,5 11 Extrême g/dl 5 – 8 6...
<ul><li>Évaluation sous EPO </li></ul><ul><li>1. Réduction de la dose d’EPO </li></ul><ul><li>2. Augmentation de la dose d...
VI – DISCUSSION : 1. Tous les patients ont répondu à l’EPO quelque soit l’âge. donc l’âge n’intervient dans la réponse à l...
5. plus de la moitié des patients étudiés ont une hyperparathyroïdie secondaire et sachant que elle même aggrave l’anémie....
<ul><li>9. La supplémentation martiale des patients sous EPO est indispensable. </li></ul><ul><li>- La voie orale est la p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

INTÉRÊT DE L ’E.P.O. CHEZ L ’IRC HÉMODIALYSÉ

4 911 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 911
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
39
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

INTÉRÊT DE L ’E.P.O. CHEZ L ’IRC HÉMODIALYSÉ

  1. 1. INTÉRÊT DE L ’E.P.O. CHEZ L ’IRC HÉMODIALYSÉ R. AZZOUZ - Y. BOULAHIA - D. IFTENE Hôpital Central de l ’Armée - Service de Néphrologie - Hémodialyse
  2. 2. <ul><li>I – INTRODUCTION </li></ul><ul><li>  L’anémie = complication fréquente de l’IRC. </li></ul><ul><li>Taux Hb et Ht, directement corrélé à la masse rénale fonctionnelle. </li></ul><ul><li>Anémie de IRC est normochrome normocytaire aregénérative. </li></ul><ul><li>L’anémie du dialysé due sécrétion inadéquate d’EPO, aggravée par : </li></ul><ul><li>Saignement occulte, </li></ul><ul><li>Déficit en fer, </li></ul><ul><li>déficit en vitamine, </li></ul><ul><li>phénomènes inflammatoires, </li></ul><ul><li>hyperparathyroïdie secondaire. </li></ul><ul><li>Le traitement de l’anémie chez le dialysé par l’EPO transforme considérablement sa vie quotidienne et entre les transfusions sanguines et par conséquent le risque de contamination par : </li></ul><ul><li>HVB, </li></ul><ul><li>HCV, </li></ul><ul><li>HIV </li></ul>
  3. 3. II – OBJECTIFS DU TRAITEMENT PAR L’EPO : Reconnaître les bénéfices CV de la correction de l’anémie chez le dialysé. Évaluer le rôle majeur de la carence martiale dans la réponse au traitement par l’EPO. Apprécier les risques potentiels tensionnels d’une sur-correction de l’anémie.
  4. 4. <ul><li>III – PROTOCOLE DE TRAITEMENT </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>1. avant traitement par l’EPO : </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>Dépistage </li></ul><ul><li>Traitement </li></ul><ul><li>Anémies inflammatoires, </li></ul><ul><li>Anémies hémolytiques, </li></ul><ul><li>Carences vitaminiques, </li></ul><ul><li>Carences martiales, </li></ul><ul><li>Hyperparathyroïdie secondaire, </li></ul><ul><li>Intoxication aluminique. </li></ul>des principales causes favorisant l’anémie
  5. 5. <ul><li>2. traitement par l’EPO exige : </li></ul><ul><li>Appréciation des réserves martiales : </li></ul><ul><li>CSS > 25%, </li></ul><ul><li>Ferritinémie > 200 microgrammes/l </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>Supplémentation en fer 100 à 200 mg/j peros et/ou IV. </li></ul><ul><li>Voie d’administration de l’EPO IVD 3 fois par semaine. </li></ul>
  6. 6. <ul><li>IV – PATIENTS ET MÉTHODES : </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>1. Patients : </li></ul><ul><li>Étude rétrospective de 06 mois, </li></ul><ul><li>Nombre de patients 58, </li></ul><ul><li>Sélection des patients : Tx Hb < 8 g/dl. </li></ul><ul><li>  2. paramètres : </li></ul><ul><li>Âge, </li></ul><ul><li>Sexe, </li></ul><ul><li>Survie en dialyse, </li></ul><ul><li>Néphropathie initiale, </li></ul><ul><li>Sérologie HVB, HCV et HIV, </li></ul><ul><li>Hyperparathyroïdie secondaire, </li></ul><ul><li>Bilan biologique (Tx Hb, Tx plaquettes), </li></ul><ul><li>Évaluation sous EPO. </li></ul>
  7. 7. V – RÉSULTATS :   1. Âge   Extrêmes d’âge = 15 – 80 ans Âge moyen = 47 Âge % 20 – 30 19 31 – 40 19 41 – 50 14 51 – 60 14 > 60 24
  8. 8. 2. Sexe Sexe % Hommes 62 Femmes 38
  9. 9. 3. Néphropathie initiale : N.I. % GNC 47 NIC 23 NAS 08 ND 06 PKR 06 Alport 02 N. Reflux 06
  10. 10. 4. Sérologie   Positive 1,7% HVB : Négative 98,3%   positive 40% HCV : négative 60%   HIV : 100 négative
  11. 11. 5. hyperparathyroïdie secondaire : HS % Hyperpara 55 PTH Nle 45
  12. 12. 6. survie en hémodialyse   Temps % < 1 an 6 1 – 3 ans 14 > 3 ans 80
  13. 13. 7. Taux d’Hémoglobine 8. Taux de plaquettes Avant TRT 1 mois 2 mois 6 mois Taux moyen g/dl 7 8 9,5 11 Extrême g/dl 5 – 8 6,5 – 8,5 7,5 – 9,5 8,5 - 11 Avant TRT 2 mois 6 mois Taux moyen 10 3 200 320 Extrême 10 3 120 – 282 230 - 400
  14. 14. <ul><li>Évaluation sous EPO </li></ul><ul><li>1. Réduction de la dose d’EPO </li></ul><ul><li>2. Augmentation de la dose d’EPO </li></ul><ul><li>3. Arrêt Momentané de l’EPO </li></ul><ul><li>05% déséquilibre tensionnel </li></ul><ul><li>04% non réponse à l’EPO </li></ul>1 mois 2 mois 6 mois 15% 25% 34% 1 mois 2 mois 6 mois 6% NON NON
  15. 15. VI – DISCUSSION : 1. Tous les patients ont répondu à l’EPO quelque soit l’âge. donc l’âge n’intervient dans la réponse à l’EPO.   2. Le sexe n’influe pas dans la réponse à l’EPO, puisque tous les patients (H et F) ont répondu positivement de la même façon.   3. L’ancienneté en dialyse et la néphropathie initiale n’ont aucune influence dans la réponse à l’EPO.   4. Malgré l’état inflammatoire chronique provoqué par l’hépatite B et C, la réponse à l’EPO est bonne pour les patients atteints ou non de l’hépatite.
  16. 16. 5. plus de la moitié des patients étudiés ont une hyperparathyroïdie secondaire et sachant que elle même aggrave l’anémie. Malgré cela, ces patients ont répondu positivement à l’EPO comme ceux qui n’avaient pas une hyperparathyroïdie.   6. le traitement de l’anémie par l’EPO augmente les performances physiques et intellectuelles de l’insuffisant rénal de plus de 50% par rapport à une population normale appariée pour l’âge et le sexe.   7. Le traitement de l’anémie par l’EPO contribue favorablement dans la diminution de l’hypertrophie du VG et donc dans la réduction de la mortalité d’origine cardiaque.   8. Le traitement de l’anémie par l’EPO chez le dialysé à dose adéquate fait augmenter le taux d’hémoglobine et d’hématocrite d’une manière significative, ainsi que pour le bilan d’hémostase (TS, Tx de plaquettes).
  17. 17. <ul><li>9. La supplémentation martiale des patients sous EPO est indispensable. </li></ul><ul><li>- La voie orale est la plus utilisée pour des raisons de commodité. </li></ul><ul><li>- Parfois l’absorption digestive du fer sera diminuée en présence de : </li></ul><ul><li>Chélateurs du phosphore, </li></ul><ul><li>Traitement anti-ulcéreux. </li></ul><ul><li>- La voie intraveineuse est de plus en plus utilisée chez les dialysés à raison de 100 à 200 mg par mois. </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>10. l’évaluation du bilan martial est basée sur : </li></ul><ul><li>Coefficient de saturation de la transferrine, </li></ul><ul><li>ferritinémie. </li></ul><ul><li>  </li></ul>

×