SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
ANEMIES DU NOUVEAU NE                                                      5ème Pédiatrie

PEDIATRIE CHU TIZI-OUZOU

AVRIL 2011

AICHE.M

                           ANEMIES DU NOUVEAU NE
I) DEFINITION :
C’est la diminution du taux d’hémoglobine en fonction de l’âge chez un nouveau né. Le taux
d’hémoglobines est inferieur à :

       16 gr/dl ------------------------------ (0 à 48) h de vie
       14 gr/dl ------------------------------ (3 à 7) j de vie
       10 gr/dl ------------------------------- (8 à 28) j de vie

II) INTERET :
     Fréquence élevée de l’anémie à cet âge de la vie.
     Diagnostique positif facile.
     Diagnostique étiologique : le mécanisme est surtout périphérique (hémorragie et
     hémolyse)).Exceptionnellement de mécanisme central.
     Pronostique : vital ou fonctionnel (neurologique) mis en jeu.
     Préventif :
    Vaccination anti D dans la prévention de l’immunisation fœto-maternel dans le
     système rhésus.
    Vit K systématique en salle de travail (maladie hémorragique du nouveau né).


III) RAPPEL PHYSIOLOGIQUE ET PHYSIOPATHOLOGIE :
A- RAPPEL :
a) Hématopoïèse pendant la grossesse :
   Début de l’hématopoïèse à 3 semaines de gestation.
  Stades de l’hématopoïèse intra-utérine
 Période mésenchymateuse dés j 35.
 Période hépatique : max (3 eme au 6 eme) mois.
 Période médullaire : Début 4eme mois, max 7 eme mois et se poursuit toute la vie.
b) Synthèse de l’hémoglobine : apparition successive des différentes hémoglobines :
   Hb embryonnaire : Hb Gower I, II.
   Hb feotale        : Hb F 100% à 10 semaines.
   Hb adulte : Hb A.

                                                                                 Page | 1/7
ANEMIES DU NOUVEAU NE                                                       5ème Pédiatrie

A la naissance :
     Hb A= (15 à 40)% ; Hb F= (50 à 85)% ; Hb A2 = inf. à 1%.
A 6 mois : l’individu acquiert le profil electrophoretique de l’adulte :
     Hb A =98%. ; Hb F inf. à 1% ;         Hb A2 inf. à 3,3 %.

c) A la naissance :
Un nouveau né normal reçoit (50 à 125) cc de sang placentaire durant l’accouchement par
voie basse (3/4 à la première minute ,1/4 les 5 mn suivantes)
Un clampage tardif ou précoce ou le maintien prolongé du nouveau né au dessus du
placenta (césarienne) peut modifier la physiologie de cette transfusion placento fœtale.
d) Données hématologiques normales à la naissance
   Lignée rouge :
    Volume sanguin total (80 à 85) cc/kg.
    Hb =16,5gr/dl.
    Polyglobulie physiologique : 5,2 M/mm3.
    Macrocytose : VGM= 100 à 107fl.
    Réticulocytose :(3à7)% normalisation à la fin de la première semaine.450000/mm3 J1
    Erythroblastose sanguine =5%. Disparait à une semaine.
    Resistance osmotique discrètement augmentée d’ou la difficulté diagnostique de la
       spherocytose héréditaire à cet âge.
   Leucocytes :
   o Leucocytose :(9 000 à 30 000)/mm3 à la naissance ; 12 000/mm3 fin de première
       semaine.
   o Polynucléose les premiers jours.
   o Inversion avec lymphocytose entre le 4 eme et le 7 eme, persistant jusqu’à (4-6 ans).
   o Plaquettes 200 000 à 500 000 /mm3.
e) Prématuré : La polyglobulie la réticulocytose, la macrocytose et la réticulocytose sont
   plus importantes que chez le nouveau né à terme.


IV) DIAGNOSTIQUE POSITIF :
Evoque devant la clinique et confirmé par le taux d’hémoglobine.
A) Clinique :
Pâleur contrastant avec l’érythrose du nouveau né.
Signes d intolérance, détresse respiratoire, collapsus cardiovasculaire.
B) BIOLOGIE :
Prélèvement à pratiquer en urgence avant toute transfusion.
o Hémogramme : FS, FNS.
o Groupage phénotype mère et enfant.
o TCD nouveau né, TCI chez la mère (même si bilan étiologique)

                                                                                  Page | 2/7
ANEMIES DU NOUVEAU NE                                                          5ème Pédiatrie

o Bilirubine.
o Réticulocytose.


V) DIAGNOSTIQUE DIFFERENTIEL :
Détresse respiratoire : Affections pulmonaires (Telethorax, amelioration par l oxygène).
Insuffisance cardiaque : Cardiopathies (tachycardie hépatomégalie cardiomégalie)
Choc infectieux : fièvre avec foyers infectieux.


VI) DIAGNOSTIQUE ETIOLOGIQUE :
A) ENQUETE ETIOLOGIQUE :
    a) Interrogatoire :
     Consanguinité
     Antécédents personnels : grossesse, accouchement, avec manœuvres, infection chez
       la mère prise médicamenteuse chez la mere, souffrance fœtale aigue, gémellité,
       prématurité, poids de naissance.
     Antécédents familiaux : cas similaires dans la fratrie, collatéraux, cousins maternels.
       splénomégalie ou splénectomie.
     Notion de prise ou non prise de vitamine K.
    b) Examen clinique :
    Rechercher
     Des signes d’hémolyse : ictère, splénomégalie, aspect des urines.
     Un syndrome hémorragique, une infection.
     Des malformations associées.
     Signes de mauvaise tolérance.
    c)   Examens complémentaires :
        Test immuno hématologiques : Test de coombs
        Test de Kleihauer Betkes.
        Examens spécialises : Electrophorèse de l’hémoglobine, dosage enzymatiques, étude
         de la résistance globulaire aux solutés hypotoniques, medullogramme …
B) LES DIFFERENTES ETIOLOGIES :
 Anémies de mécanisme périphérique : L’anémie est régénérative
a. Anémies hémorragiques du nouveau né :
Le tableau clinique est fonction du degré et de la rapidité d’installation de l’anémie .La
pâleur est le signe dominant en général sans ictère ni splénomégalie.
1) Saignements anténatal
   Transfusion fœto-maternel :
    Par anomalie placentaires minimes, survient dans la majorité des grossesses mais
    n’entraine d’anémie que dans 0,2 % des cas, quand la perte de sang dépasse 40 ml.

                                                                                      Page | 3/7
ANEMIES DU NOUVEAU NE                                                      5ème Pédiatrie


    -Transfusion très importante, immédiatement prénatale =état de choc hémorragique
    jusqu’ au décès du nouveau né. L’anémie est normocytaire, normochrome régénérative.
    -Perte de sang chronique = hypotrophie avec anémie microcytaire hypochrome
    arégénérative hyposideremique.
    Diagnostique dans les deux cas par le test de Kleihauer (mise en évidence d’hématies
    fœtales dans la circulation maternelle.)
   Transfusion foeto fœtale : concerne 15 % des grossesses gémellaires univitellines
   Clinique :
o   Jumeau transfusé : polyglobulie, cyanose, bradycardie avec risque de thrombose et de
    défaillance cardio vasculaire.
o   Jumeau transfuseur : anémique avec signes de choc hypovolemique.
o   Risque accru de décès in utero pour les deux jumeaux.
   Biologie : différence entre les deux hémoglobines supérieures à 5 gr/dl.
2) Hémorragies per natales par anomalies vasculaires, hématomes retro
    placentaires ou du cordon, placenta prævia, marginal. Choc avec anoxie fœtale.
3) Hémorragies post natales :
  Internes profondes dues à accouchement dystocique, ou traumatique : 72 après l
  accouchement, possible anomalies de l’hémostase associées.
 Saignement céphalique intra ou extra crânien : hématome sous cutané, bosse sero
  sanguine(ne chevauche pas les sutures crâniennes), cephalhématome (chevauche les
  sutures).
 Hémorragies retro péritonéales ou surrénale de diagnostique difficile évoquée devant
  une altération brutale de l état général avec pâleur et anémie inexpliquée.
  Possibilité d un ictère par résorption d un hématome.
4) Saignements par trouble de l’hémostase :
Le plus souvent acquis (maladie hémorragique du nouveau né), rarement congénital.
 Maladie hémorragique du nouveau né :
 Concerne 1/400 naissances .Le taux bas de Fc de la coagulation vit K dépendants,
  retrouvé à la naissance sont lies à
  L’hypovitaminose K : réserves faibles, apport exogène pauvre dans le lait maternel, tube
  digestif stérile avec immaturité hépatique physiologique à cet âge.
 Les facteurs vit K dépendants sont :
  o II Prothrombine.
  o VII Proconvertine.
  o IX Anti hémophilique B
  o X Stuart.
 Clinique :
  Classiquement : syndrome hémorragique entre (2 eme et 7 eme) jour, muqueux digestifs
  essentiellement.



                                                                                     Page | 4/7
ANEMIES DU NOUVEAU NE                                                         5ème Pédiatrie

  Forme précoce : premières 24 h avec ou sans prise d’anti vitamine K(ATB) rifamycine,
  anticonvulsivants par la mère.
  Formes tardives : au delà d une semaine de vie, grave avec risque d’ hémorragie
  cérébrale et de décès.
 Traitement :
o Préventif : Vit K en salle de travail. Amp 1 cc= 10 mg ; PO 1gt = 1 mg
  1 mg (en IM) ou 2 mg= 2 gt(PO)
o Curatif :
  Vit K 1mg/kg Pd 3 jours en IV
  Plasma frais congelé (PFC).
  Transfusion de culot globulaires si anémie sévère mal tolérée.

 Déficits constitutionnels en facteurs plasmatiques de la coagulation :
 Hémophilie A (def en Fc VIII), ou hémophilie B (def en Fc IX).TP normal, TCK allonge.
 Déficit en Fc VII de la coagulation les formes néonatales sont graves avec hémorragie
  cerebro méningée, TCK normal, TP bas nécessite dans ce cas d une prophylaxie.
 Déficit en Fc I (fibrinogène), X, XIII= hémorragies ombilicales à la chute du cordon avec
  risqué d ‘hémorragie cerebro méningée.
  En cas de saignement à la chute du cordon évoquer : déficit en facteurs I, VII, X et XIII.


b) Anémies hémolytiques
1) Anémies hémolytiques acquises : seront étudiées dans un autre chapitre.
2) Anémies hémolytiques congénitales :
 Spherocytose héréditaire (maladie de Minkowski chauffard):anomalie de la
   membrane érythrocytaire congénitale autosomale récessive mais sporadique dans 25 à
   30 % des cas.
   Présente un ictère hémolytique néonatal dans les premiers 48 h chez 50 % des micro
   spherocytaires.
   Biologie : Anémie modérée, régénérative, micro spherocytes au frottis sanguin.
   Diminution de la résistance globulaire aux solutés hypotoniques.
 Autres anomalies de la membrane érythrocytaire : elliptocytose, stomatocytose
  pycnocytose …
 Hémoglobinopathies : Seule l’alphatalassemie retrouvée en extrême orient est
  responsable une anémie sévère à cet âge avec anasarque foetoplacentaire .sinon dans
  las autres formes d alpha thalassémie retrouve une microcytose néonatale avec ou sans
  anémie discrete.
  L’hémoglobinopathie retrouvée en Algérie (la beta thalassémie) n’est pas à
  manifestation néonatale.
 Enzymopathies : Sont à manifestation néonatale avec ictère néonatal hémolytique.

                                                                                     Page | 5/7
ANEMIES DU NOUVEAU NE                                                      5ème Pédiatrie

 Déficit en G6PD Gonosomique récessif, lié au sexe en est le plus fréquent, chez un garçon
  de 2 à 5 jours .Tableau d’hémolyse aigue ultérieurement avec ou sans facteurs
  déclenchants.
   Déficit en pyruvate kinase : autosomale récessif.


 ANEMIES DE MECANISME CENTRAL
    A) Anémie de Blackfan diamand ou erythroblastopenie congénitale ;
       associe :
        Anémie aregenerative précoce néonatale ou dans les 2 premières années.
        Anomalies osseuses associées (du pouce, fente palatine, palais ogival ….)
        Medullogramme : présence de moins de 5 % d érythroblastes.
        Apres avoir éliminé une erythroblastopenie acquise par le parvovirus B 19, une
          anémie de Fanconi qui elle est à manifestation plus tardive.
        Traitement : les armes sont : transfusions, corticoïdes et greffe de moelle
          osseuse.
    B) Déficit en transcobalamine : trouble du métabolisme de la vitamine B12=anémie
       macrocytaire normochrome arégénérative mégaloblastique, avec signes
       neurologiques (convulsions) signes digestifs.
    C) Leucémie néonatale rares de pronostique très sombre.
    D) Osteopetrose néonatale : développement excessif du tissu osseux.


 AUTRES CAUSES D’ANEMIES NEONATALES
           Toxique médicaments sulfamides
           Infections : mécanismes multiples
           Anémie hémolytique du prématuré par carence en vit E vers la (6 eme 10eme)
           semaine.
              TRAITEMENT DE L’ANEMIE DU NOUVEAU NE
I) BUT

           Corriger rapidement l’anémie
           Sauver le pronostique vital
           Eviter l ictère nucléaire
           Prévenir la maladie hémorragique du nouveau né et l’immunisation fœto-
           maternel (dans le système rhésus).




                                                                                 Page | 6/7
ANEMIES DU NOUVEAU NE                                                      5ème Pédiatrie


II) ARMES THERAPEUTIQUES :
 Nursing :
   Incubateur : réchauffer + O2.
   Position demi assise.
   Libération des voies aériennes supérieures.
   Transfusion : avec du culot globulaire pour une hémoglobine à 12 gr/dl. Avec respect
    des règles transfusionnelles universelles et du nouveau né,en tenant compte du
    groupage de la mère.
 Exsanguino-transfusions si la bilirubine est supérieure à 180 mg/l mais tenir
  également compte du poids et des facteurs de risque.
 Vitamine K
 Plasma frais congèle : 15 à 0 cc/kg.

III) INDICATIONS :
      Hémorragie :
     Choc : macromolécules+Transfusion en urgence (avec du O Rh négatif si le groupage
      de la mère n est pas disponible).
     Anémie microcytaire hypochrome : supplémenter en fer 5 à 10 mg/kg/j.
      Hyper bilirubinémie Exsanguino-transfusion si bil sup à 180 mg/l.
      Traitement et prévention de la maladie hémorragique du nouveau né.
      Prévention de l immunisation : anti D au maximum dans les 72 h post partum ou à la
      28 eme semaine d’aménorrhée de toute femme Rhésus négatif.


CONCLUSION : L’anémie du nouveau né est un symptôme fréquent, de mécanisme
surtout périphérique par hémorragie ou hémolyse, pouvant mettre le pronostique vital ou
fonctionnel en jeux .Présente un intérêt préventif en matière de maladie hémorragique du
nouveau né et d’immunisation fœto-maternelle.




                                                                                  Page | 7/7

Contenu connexe

Tendances

Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Dr. Kerfah Soumia
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Dr. Kerfah Soumia
 
Liquide amniotique
Liquide amniotiqueLiquide amniotique
Liquide amniotique
mai13
 
La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)
Dr. Kerfah Soumia
 
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Dr. Kerfah Soumia
 
Traitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculoseTraitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculose
hind henzazi
 
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
L-ilia
 
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCODiagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Dr. Kerfah Soumia
 
Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulente
belaibzino
 

Tendances (20)

GROSSESSES GEMELLAIRES
GROSSESSES GEMELLAIRESGROSSESSES GEMELLAIRES
GROSSESSES GEMELLAIRES
 
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
 
La démarche clinique en pédiatrie
La démarche clinique en pédiatrieLa démarche clinique en pédiatrie
La démarche clinique en pédiatrie
 
Le rétinoblastome (rb)
Le rétinoblastome (rb)Le rétinoblastome (rb)
Le rétinoblastome (rb)
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
 
Insuffisance mitrale
Insuffisance mitraleInsuffisance mitrale
Insuffisance mitrale
 
Liquide amniotique
Liquide amniotiqueLiquide amniotique
Liquide amniotique
 
La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)
 
La miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuseLa miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuse
 
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
 
Présentation trauma Abdominale
Présentation trauma AbdominalePrésentation trauma Abdominale
Présentation trauma Abdominale
 
Tuberculose des séreuses
Tuberculose des séreusesTuberculose des séreuses
Tuberculose des séreuses
 
Traitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculoseTraitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculose
 
Cours drepanocytose
Cours drepanocytoseCours drepanocytose
Cours drepanocytose
 
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-Etat de choc cardiogénique -Tizi-
Etat de choc cardiogénique -Tizi-
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
 
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCODiagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
Diagnostic et TRT des exacerbations de la BPCO
 
Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulente
 
Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB) Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB)
 

En vedette

Infections néonatales
Infections néonatalesInfections néonatales
Infections néonatales
Amel Ammar
 
Déshydratation aiguë du nourrissonpower point1
Déshydratation aiguë du nourrissonpower point1Déshydratation aiguë du nourrissonpower point1
Déshydratation aiguë du nourrissonpower point1
Amel Ammar
 
Sujet urologie tizi
Sujet urologie tiziSujet urologie tizi
Sujet urologie tizi
Amel Ammar
 
Les posologies a connaitre
Les posologies a connaitreLes posologies a connaitre
Les posologies a connaitre
Rose De Sable
 
Cat tres pratique copyinternet
Cat tres pratique   copyinternetCat tres pratique   copyinternet
Cat tres pratique copyinternet
killua zoldyck
 
Le guide pratique des principales urgences pédiatriques
Le guide pratique des principales urgences pédiatriquesLe guide pratique des principales urgences pédiatriques
Le guide pratique des principales urgences pédiatriques
killua zoldyck
 
Médicaments img 06.02.2014
Médicaments img 06.02.2014Médicaments img 06.02.2014
Médicaments img 06.02.2014
phild68131
 
PéDiatre Schreklinger Pauline
PéDiatre   Schreklinger PaulinePéDiatre   Schreklinger Pauline
PéDiatre Schreklinger Pauline
gawronski
 
Bilan Questionnaire Sur Lorientation En1èRe S Nov 2008
Bilan Questionnaire Sur Lorientation En1èRe S Nov 2008Bilan Questionnaire Sur Lorientation En1èRe S Nov 2008
Bilan Questionnaire Sur Lorientation En1èRe S Nov 2008
gawronski
 

En vedette (20)

Anémie du nouveau né
Anémie du nouveau néAnémie du nouveau né
Anémie du nouveau né
 
Infections néonatales
Infections néonatalesInfections néonatales
Infections néonatales
 
Notes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrieNotes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrie
 
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...
 
Déshydratation aiguë du nourrissonpower point1
Déshydratation aiguë du nourrissonpower point1Déshydratation aiguë du nourrissonpower point1
Déshydratation aiguë du nourrissonpower point1
 
Pharmacien
PharmacienPharmacien
Pharmacien
 
Questions Adultes
Questions AdultesQuestions Adultes
Questions Adultes
 
Médicament et Internet - Les contrefaçons
Médicament et Internet - Les contrefaçonsMédicament et Internet - Les contrefaçons
Médicament et Internet - Les contrefaçons
 
Sujet urologie tizi
Sujet urologie tiziSujet urologie tizi
Sujet urologie tizi
 
Les-pharmaciens-et-la-e-santé-en-pharmacie
Les-pharmaciens-et-la-e-santé-en-pharmacieLes-pharmaciens-et-la-e-santé-en-pharmacie
Les-pharmaciens-et-la-e-santé-en-pharmacie
 
Médicament et Internet
Médicament et InternetMédicament et Internet
Médicament et Internet
 
Aller plus loin avec les QCM grâce aux degrés de certitude
Aller plus loin avec les QCM grâce aux degrés de certitudeAller plus loin avec les QCM grâce aux degrés de certitude
Aller plus loin avec les QCM grâce aux degrés de certitude
 
L'analyse de prescription, de la pharmacie clinique aux soins pharmaceutiques.
L'analyse de prescription, de la pharmacie clinique aux soins pharmaceutiques.L'analyse de prescription, de la pharmacie clinique aux soins pharmaceutiques.
L'analyse de prescription, de la pharmacie clinique aux soins pharmaceutiques.
 
Cat devant convulsion du nrs
Cat devant  convulsion du nrsCat devant  convulsion du nrs
Cat devant convulsion du nrs
 
Les posologies a connaitre
Les posologies a connaitreLes posologies a connaitre
Les posologies a connaitre
 
Cat tres pratique copyinternet
Cat tres pratique   copyinternetCat tres pratique   copyinternet
Cat tres pratique copyinternet
 
Le guide pratique des principales urgences pédiatriques
Le guide pratique des principales urgences pédiatriquesLe guide pratique des principales urgences pédiatriques
Le guide pratique des principales urgences pédiatriques
 
Médicaments img 06.02.2014
Médicaments img 06.02.2014Médicaments img 06.02.2014
Médicaments img 06.02.2014
 
PéDiatre Schreklinger Pauline
PéDiatre   Schreklinger PaulinePéDiatre   Schreklinger Pauline
PéDiatre Schreklinger Pauline
 
Bilan Questionnaire Sur Lorientation En1èRe S Nov 2008
Bilan Questionnaire Sur Lorientation En1èRe S Nov 2008Bilan Questionnaire Sur Lorientation En1èRe S Nov 2008
Bilan Questionnaire Sur Lorientation En1èRe S Nov 2008
 

Similaire à Anemies du nouveau ne

Incompatibilités rhésus
Incompatibilités rhésusIncompatibilités rhésus
Incompatibilités rhésus
esf3
 
Alloimmunisation 2011 sf
Alloimmunisation 2011 sfAlloimmunisation 2011 sf
Alloimmunisation 2011 sf
esf3
 
Maladie de hirschprung
Maladie de  hirschprungMaladie de  hirschprung
Maladie de hirschprung
Hana Hanouna
 
Le prématuré
Le prématuréLe prématuré
Le prématuré
esf3
 
Cholestase aigue gravidique sce gastroentérologie CHU Tlemcen
Cholestase aigue gravidique  sce gastroentérologie CHU TlemcenCholestase aigue gravidique  sce gastroentérologie CHU Tlemcen
Cholestase aigue gravidique sce gastroentérologie CHU Tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
ictére du nouveau né
ictére du nouveau néictére du nouveau né
ictére du nouveau né
laamlove
 

Similaire à Anemies du nouveau ne (20)

insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale
 
Cas Clinique
Cas CliniqueCas Clinique
Cas Clinique
 
Incompatibilités rhésus
Incompatibilités rhésusIncompatibilités rhésus
Incompatibilités rhésus
 
Alloimmunisation 2011 sf
Alloimmunisation 2011 sfAlloimmunisation 2011 sf
Alloimmunisation 2011 sf
 
Syndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémiqueSyndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémique
 
Les Foetopathies
Les FoetopathiesLes Foetopathies
Les Foetopathies
 
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
 
Maladie de hirschprung
Maladie de  hirschprungMaladie de  hirschprung
Maladie de hirschprung
 
Le prématuré
Le prématuréLe prématuré
Le prématuré
 
M2 hemoglobinopathies
M2 hemoglobinopathiesM2 hemoglobinopathies
M2 hemoglobinopathies
 
Cholestase aigue gravidique sce gastroentérologie CHU Tlemcen
Cholestase aigue gravidique  sce gastroentérologie CHU TlemcenCholestase aigue gravidique  sce gastroentérologie CHU Tlemcen
Cholestase aigue gravidique sce gastroentérologie CHU Tlemcen
 
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptxEncephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
Encephalopathie-hypoxo-ischemique.pptx
 
Poster 60 hematologie
Poster 60 hematologiePoster 60 hematologie
Poster 60 hematologie
 
ictére du nouveau né
ictére du nouveau néictére du nouveau né
ictére du nouveau né
 
L’embolie amniotique
L’embolie amniotiqueL’embolie amniotique
L’embolie amniotique
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
 
2010 12-thrombophilies 2
2010 12-thrombophilies 22010 12-thrombophilies 2
2010 12-thrombophilies 2
 
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
 
Terato mabrouka
Terato mabroukaTerato mabrouka
Terato mabrouka
 
Indications des examens complémentaire aux urgence.pptx
Indications des examens complémentaire aux urgence.pptxIndications des examens complémentaire aux urgence.pptx
Indications des examens complémentaire aux urgence.pptx
 

Plus de Amel Ammar

Santé de la femme
Santé de la femmeSanté de la femme
Santé de la femme
Amel Ammar
 
Sujet gynécologie 2013
Sujet gynécologie 2013Sujet gynécologie 2013
Sujet gynécologie 2013
Amel Ammar
 
Cancer du sein
Cancer du seinCancer du sein
Cancer du sein
Amel Ammar
 
Journée de la femme
Journée de la femmeJournée de la femme
Journée de la femme
Amel Ammar
 
Sémiologie rhumatologique
Sémiologie rhumatologiqueSémiologie rhumatologique
Sémiologie rhumatologique
Amel Ammar
 
Suite de couches normales et pathologiques
Suite de couches normales et pathologiquesSuite de couches normales et pathologiques
Suite de couches normales et pathologiques
Amel Ammar
 
Délivrance normale et pathologique
Délivrance normale et pathologiqueDélivrance normale et pathologique
Délivrance normale et pathologique
Amel Ammar
 
Délivrance normale et pathologique
Délivrance normale et pathologiqueDélivrance normale et pathologique
Délivrance normale et pathologique
Amel Ammar
 
Croissance normale de l’enfant
Croissance normale de l’enfantCroissance normale de l’enfant
Croissance normale de l’enfant
Amel Ammar
 
Malnutrition proteino energetique
Malnutrition proteino energetiqueMalnutrition proteino energetique
Malnutrition proteino energetique
Amel Ammar
 
La glycolyse et sa régulation
La glycolyse et sa régulationLa glycolyse et sa régulation
La glycolyse et sa régulation
Amel Ammar
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
Amel Ammar
 
Diarrhee chronique chez l'enfant
Diarrhee  chronique chez l'enfantDiarrhee  chronique chez l'enfant
Diarrhee chronique chez l'enfant
Amel Ammar
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
Amel Ammar
 

Plus de Amel Ammar (20)

Santé de la femme
Santé de la femmeSanté de la femme
Santé de la femme
 
Tabagisme
TabagismeTabagisme
Tabagisme
 
Sujet gynécologie 2013
Sujet gynécologie 2013Sujet gynécologie 2013
Sujet gynécologie 2013
 
Cancer du sein
Cancer du seinCancer du sein
Cancer du sein
 
Journée de la femme
Journée de la femmeJournée de la femme
Journée de la femme
 
Sémiologie rhumatologique
Sémiologie rhumatologiqueSémiologie rhumatologique
Sémiologie rhumatologique
 
Contraception
ContraceptionContraception
Contraception
 
Suite de couches normales et pathologiques
Suite de couches normales et pathologiquesSuite de couches normales et pathologiques
Suite de couches normales et pathologiques
 
Délivrance normale et pathologique
Délivrance normale et pathologiqueDélivrance normale et pathologique
Délivrance normale et pathologique
 
Délivrance normale et pathologique
Délivrance normale et pathologiqueDélivrance normale et pathologique
Délivrance normale et pathologique
 
Croissance normale de l’enfant
Croissance normale de l’enfantCroissance normale de l’enfant
Croissance normale de l’enfant
 
Iu ext ...
Iu ext                                                                       ...Iu ext                                                                       ...
Iu ext ...
 
Dietetique
DietetiqueDietetique
Dietetique
 
Malnutrition proteino energetique
Malnutrition proteino energetiqueMalnutrition proteino energetique
Malnutrition proteino energetique
 
Hypothyroidie
HypothyroidieHypothyroidie
Hypothyroidie
 
Asthme
AsthmeAsthme
Asthme
 
La glycolyse et sa régulation
La glycolyse et sa régulationLa glycolyse et sa régulation
La glycolyse et sa régulation
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 
Diarrhee chronique chez l'enfant
Diarrhee  chronique chez l'enfantDiarrhee  chronique chez l'enfant
Diarrhee chronique chez l'enfant
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 

Anemies du nouveau ne

  • 1. ANEMIES DU NOUVEAU NE 5ème Pédiatrie PEDIATRIE CHU TIZI-OUZOU AVRIL 2011 AICHE.M ANEMIES DU NOUVEAU NE I) DEFINITION : C’est la diminution du taux d’hémoglobine en fonction de l’âge chez un nouveau né. Le taux d’hémoglobines est inferieur à : 16 gr/dl ------------------------------ (0 à 48) h de vie 14 gr/dl ------------------------------ (3 à 7) j de vie 10 gr/dl ------------------------------- (8 à 28) j de vie II) INTERET : Fréquence élevée de l’anémie à cet âge de la vie. Diagnostique positif facile. Diagnostique étiologique : le mécanisme est surtout périphérique (hémorragie et hémolyse)).Exceptionnellement de mécanisme central. Pronostique : vital ou fonctionnel (neurologique) mis en jeu. Préventif :  Vaccination anti D dans la prévention de l’immunisation fœto-maternel dans le système rhésus.  Vit K systématique en salle de travail (maladie hémorragique du nouveau né). III) RAPPEL PHYSIOLOGIQUE ET PHYSIOPATHOLOGIE : A- RAPPEL : a) Hématopoïèse pendant la grossesse : Début de l’hématopoïèse à 3 semaines de gestation. Stades de l’hématopoïèse intra-utérine  Période mésenchymateuse dés j 35.  Période hépatique : max (3 eme au 6 eme) mois.  Période médullaire : Début 4eme mois, max 7 eme mois et se poursuit toute la vie. b) Synthèse de l’hémoglobine : apparition successive des différentes hémoglobines : Hb embryonnaire : Hb Gower I, II. Hb feotale : Hb F 100% à 10 semaines. Hb adulte : Hb A. Page | 1/7
  • 2. ANEMIES DU NOUVEAU NE 5ème Pédiatrie A la naissance :  Hb A= (15 à 40)% ; Hb F= (50 à 85)% ; Hb A2 = inf. à 1%. A 6 mois : l’individu acquiert le profil electrophoretique de l’adulte :  Hb A =98%. ; Hb F inf. à 1% ; Hb A2 inf. à 3,3 %. c) A la naissance : Un nouveau né normal reçoit (50 à 125) cc de sang placentaire durant l’accouchement par voie basse (3/4 à la première minute ,1/4 les 5 mn suivantes) Un clampage tardif ou précoce ou le maintien prolongé du nouveau né au dessus du placenta (césarienne) peut modifier la physiologie de cette transfusion placento fœtale. d) Données hématologiques normales à la naissance Lignée rouge :  Volume sanguin total (80 à 85) cc/kg.  Hb =16,5gr/dl.  Polyglobulie physiologique : 5,2 M/mm3.  Macrocytose : VGM= 100 à 107fl.  Réticulocytose :(3à7)% normalisation à la fin de la première semaine.450000/mm3 J1  Erythroblastose sanguine =5%. Disparait à une semaine.  Resistance osmotique discrètement augmentée d’ou la difficulté diagnostique de la spherocytose héréditaire à cet âge. Leucocytes : o Leucocytose :(9 000 à 30 000)/mm3 à la naissance ; 12 000/mm3 fin de première semaine. o Polynucléose les premiers jours. o Inversion avec lymphocytose entre le 4 eme et le 7 eme, persistant jusqu’à (4-6 ans). o Plaquettes 200 000 à 500 000 /mm3. e) Prématuré : La polyglobulie la réticulocytose, la macrocytose et la réticulocytose sont plus importantes que chez le nouveau né à terme. IV) DIAGNOSTIQUE POSITIF : Evoque devant la clinique et confirmé par le taux d’hémoglobine. A) Clinique : Pâleur contrastant avec l’érythrose du nouveau né. Signes d intolérance, détresse respiratoire, collapsus cardiovasculaire. B) BIOLOGIE : Prélèvement à pratiquer en urgence avant toute transfusion. o Hémogramme : FS, FNS. o Groupage phénotype mère et enfant. o TCD nouveau né, TCI chez la mère (même si bilan étiologique) Page | 2/7
  • 3. ANEMIES DU NOUVEAU NE 5ème Pédiatrie o Bilirubine. o Réticulocytose. V) DIAGNOSTIQUE DIFFERENTIEL : Détresse respiratoire : Affections pulmonaires (Telethorax, amelioration par l oxygène). Insuffisance cardiaque : Cardiopathies (tachycardie hépatomégalie cardiomégalie) Choc infectieux : fièvre avec foyers infectieux. VI) DIAGNOSTIQUE ETIOLOGIQUE : A) ENQUETE ETIOLOGIQUE : a) Interrogatoire :  Consanguinité  Antécédents personnels : grossesse, accouchement, avec manœuvres, infection chez la mère prise médicamenteuse chez la mere, souffrance fœtale aigue, gémellité, prématurité, poids de naissance.  Antécédents familiaux : cas similaires dans la fratrie, collatéraux, cousins maternels. splénomégalie ou splénectomie.  Notion de prise ou non prise de vitamine K. b) Examen clinique : Rechercher  Des signes d’hémolyse : ictère, splénomégalie, aspect des urines.  Un syndrome hémorragique, une infection.  Des malformations associées.  Signes de mauvaise tolérance. c) Examens complémentaires :  Test immuno hématologiques : Test de coombs  Test de Kleihauer Betkes.  Examens spécialises : Electrophorèse de l’hémoglobine, dosage enzymatiques, étude de la résistance globulaire aux solutés hypotoniques, medullogramme … B) LES DIFFERENTES ETIOLOGIES :  Anémies de mécanisme périphérique : L’anémie est régénérative a. Anémies hémorragiques du nouveau né : Le tableau clinique est fonction du degré et de la rapidité d’installation de l’anémie .La pâleur est le signe dominant en général sans ictère ni splénomégalie. 1) Saignements anténatal  Transfusion fœto-maternel : Par anomalie placentaires minimes, survient dans la majorité des grossesses mais n’entraine d’anémie que dans 0,2 % des cas, quand la perte de sang dépasse 40 ml. Page | 3/7
  • 4. ANEMIES DU NOUVEAU NE 5ème Pédiatrie -Transfusion très importante, immédiatement prénatale =état de choc hémorragique jusqu’ au décès du nouveau né. L’anémie est normocytaire, normochrome régénérative. -Perte de sang chronique = hypotrophie avec anémie microcytaire hypochrome arégénérative hyposideremique. Diagnostique dans les deux cas par le test de Kleihauer (mise en évidence d’hématies fœtales dans la circulation maternelle.)  Transfusion foeto fœtale : concerne 15 % des grossesses gémellaires univitellines  Clinique : o Jumeau transfusé : polyglobulie, cyanose, bradycardie avec risque de thrombose et de défaillance cardio vasculaire. o Jumeau transfuseur : anémique avec signes de choc hypovolemique. o Risque accru de décès in utero pour les deux jumeaux.  Biologie : différence entre les deux hémoglobines supérieures à 5 gr/dl. 2) Hémorragies per natales par anomalies vasculaires, hématomes retro placentaires ou du cordon, placenta prævia, marginal. Choc avec anoxie fœtale. 3) Hémorragies post natales : Internes profondes dues à accouchement dystocique, ou traumatique : 72 après l accouchement, possible anomalies de l’hémostase associées.  Saignement céphalique intra ou extra crânien : hématome sous cutané, bosse sero sanguine(ne chevauche pas les sutures crâniennes), cephalhématome (chevauche les sutures).  Hémorragies retro péritonéales ou surrénale de diagnostique difficile évoquée devant une altération brutale de l état général avec pâleur et anémie inexpliquée. Possibilité d un ictère par résorption d un hématome. 4) Saignements par trouble de l’hémostase : Le plus souvent acquis (maladie hémorragique du nouveau né), rarement congénital.  Maladie hémorragique du nouveau né :  Concerne 1/400 naissances .Le taux bas de Fc de la coagulation vit K dépendants, retrouvé à la naissance sont lies à L’hypovitaminose K : réserves faibles, apport exogène pauvre dans le lait maternel, tube digestif stérile avec immaturité hépatique physiologique à cet âge.  Les facteurs vit K dépendants sont : o II Prothrombine. o VII Proconvertine. o IX Anti hémophilique B o X Stuart.  Clinique : Classiquement : syndrome hémorragique entre (2 eme et 7 eme) jour, muqueux digestifs essentiellement. Page | 4/7
  • 5. ANEMIES DU NOUVEAU NE 5ème Pédiatrie Forme précoce : premières 24 h avec ou sans prise d’anti vitamine K(ATB) rifamycine, anticonvulsivants par la mère. Formes tardives : au delà d une semaine de vie, grave avec risque d’ hémorragie cérébrale et de décès.  Traitement : o Préventif : Vit K en salle de travail. Amp 1 cc= 10 mg ; PO 1gt = 1 mg 1 mg (en IM) ou 2 mg= 2 gt(PO) o Curatif : Vit K 1mg/kg Pd 3 jours en IV Plasma frais congelé (PFC). Transfusion de culot globulaires si anémie sévère mal tolérée.  Déficits constitutionnels en facteurs plasmatiques de la coagulation :  Hémophilie A (def en Fc VIII), ou hémophilie B (def en Fc IX).TP normal, TCK allonge.  Déficit en Fc VII de la coagulation les formes néonatales sont graves avec hémorragie cerebro méningée, TCK normal, TP bas nécessite dans ce cas d une prophylaxie.  Déficit en Fc I (fibrinogène), X, XIII= hémorragies ombilicales à la chute du cordon avec risqué d ‘hémorragie cerebro méningée. En cas de saignement à la chute du cordon évoquer : déficit en facteurs I, VII, X et XIII. b) Anémies hémolytiques 1) Anémies hémolytiques acquises : seront étudiées dans un autre chapitre. 2) Anémies hémolytiques congénitales :  Spherocytose héréditaire (maladie de Minkowski chauffard):anomalie de la membrane érythrocytaire congénitale autosomale récessive mais sporadique dans 25 à 30 % des cas. Présente un ictère hémolytique néonatal dans les premiers 48 h chez 50 % des micro spherocytaires. Biologie : Anémie modérée, régénérative, micro spherocytes au frottis sanguin. Diminution de la résistance globulaire aux solutés hypotoniques.  Autres anomalies de la membrane érythrocytaire : elliptocytose, stomatocytose pycnocytose …  Hémoglobinopathies : Seule l’alphatalassemie retrouvée en extrême orient est responsable une anémie sévère à cet âge avec anasarque foetoplacentaire .sinon dans las autres formes d alpha thalassémie retrouve une microcytose néonatale avec ou sans anémie discrete. L’hémoglobinopathie retrouvée en Algérie (la beta thalassémie) n’est pas à manifestation néonatale.  Enzymopathies : Sont à manifestation néonatale avec ictère néonatal hémolytique. Page | 5/7
  • 6. ANEMIES DU NOUVEAU NE 5ème Pédiatrie  Déficit en G6PD Gonosomique récessif, lié au sexe en est le plus fréquent, chez un garçon de 2 à 5 jours .Tableau d’hémolyse aigue ultérieurement avec ou sans facteurs déclenchants.  Déficit en pyruvate kinase : autosomale récessif.  ANEMIES DE MECANISME CENTRAL A) Anémie de Blackfan diamand ou erythroblastopenie congénitale ; associe :  Anémie aregenerative précoce néonatale ou dans les 2 premières années.  Anomalies osseuses associées (du pouce, fente palatine, palais ogival ….)  Medullogramme : présence de moins de 5 % d érythroblastes.  Apres avoir éliminé une erythroblastopenie acquise par le parvovirus B 19, une anémie de Fanconi qui elle est à manifestation plus tardive.  Traitement : les armes sont : transfusions, corticoïdes et greffe de moelle osseuse. B) Déficit en transcobalamine : trouble du métabolisme de la vitamine B12=anémie macrocytaire normochrome arégénérative mégaloblastique, avec signes neurologiques (convulsions) signes digestifs. C) Leucémie néonatale rares de pronostique très sombre. D) Osteopetrose néonatale : développement excessif du tissu osseux.  AUTRES CAUSES D’ANEMIES NEONATALES Toxique médicaments sulfamides Infections : mécanismes multiples Anémie hémolytique du prématuré par carence en vit E vers la (6 eme 10eme) semaine. TRAITEMENT DE L’ANEMIE DU NOUVEAU NE I) BUT Corriger rapidement l’anémie Sauver le pronostique vital Eviter l ictère nucléaire Prévenir la maladie hémorragique du nouveau né et l’immunisation fœto- maternel (dans le système rhésus). Page | 6/7
  • 7. ANEMIES DU NOUVEAU NE 5ème Pédiatrie II) ARMES THERAPEUTIQUES :  Nursing :  Incubateur : réchauffer + O2.  Position demi assise.  Libération des voies aériennes supérieures.  Transfusion : avec du culot globulaire pour une hémoglobine à 12 gr/dl. Avec respect des règles transfusionnelles universelles et du nouveau né,en tenant compte du groupage de la mère.  Exsanguino-transfusions si la bilirubine est supérieure à 180 mg/l mais tenir également compte du poids et des facteurs de risque.  Vitamine K  Plasma frais congèle : 15 à 0 cc/kg. III) INDICATIONS : Hémorragie :  Choc : macromolécules+Transfusion en urgence (avec du O Rh négatif si le groupage de la mère n est pas disponible).  Anémie microcytaire hypochrome : supplémenter en fer 5 à 10 mg/kg/j. Hyper bilirubinémie Exsanguino-transfusion si bil sup à 180 mg/l. Traitement et prévention de la maladie hémorragique du nouveau né. Prévention de l immunisation : anti D au maximum dans les 72 h post partum ou à la 28 eme semaine d’aménorrhée de toute femme Rhésus négatif. CONCLUSION : L’anémie du nouveau né est un symptôme fréquent, de mécanisme surtout périphérique par hémorragie ou hémolyse, pouvant mettre le pronostique vital ou fonctionnel en jeux .Présente un intérêt préventif en matière de maladie hémorragique du nouveau né et d’immunisation fœto-maternelle. Page | 7/7