SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
HEMATURIE



    I-       DEFINITION :



-   L’hématurie révèle la présence de sang dans les urines au moment des la miction, ce
    qui élimine l’urétrorragie, les saignements menstruels, les colorations « rouges »
    d’urines

-   Elle peut être microscopique et devient pathologique quand > 5000 hématies/ml ou
    5000 hématies / minutes

-   Quand elle est macroscopique c'est-à-dire visible à l’œil nu, il est classique d’en
    distinguer la nature initiale (origine sous vésicale), terminale (origine vésicale) ou
    totale (aucune origine précise)



    II-      DIAGNOSTIC POSITIF ET DE GRAVITE :



    BANDELETTE URINAIRE :



-   Examen de dépistage systématique

-   Elle a une sensibilité de 90%

-   Les faux positifs peuvent être liés à la présence d’hémoglobine de myoglobine

    ECBU :

-   Numération des éléments figurés urinaires ou HLM( hématies leucocytes minutes)

-   C’est la meilleure méthode de quantification d’une hématurie microscopique car elle
    rapporte le nombre d’hématies au débit urinaire

-   le résultat est exprimé en nombre de cellules par ml ou par minute

-   L’hématurie microscopique est certaine si hématies > 10 000 /mn. Il n’y a pas
    d’hématurie si hématies < 5 000 /mn


                                                                                             1
DIAGNOSTIC DE GRAVITE :

   -   En dehors du cas particulier des traumatismes, il est bien rare qu’une hématurie,
       entraine un état de choc

   -   Il faudra cependant contrôler :

   -   Pouls

   -   Paleur cutanéo-muqueuse

   -   Pression artérielle

   -   Eventuellement numération formule sanguine

L’importance de l’hémorragie peut provoquer un caillotage dans les voies urinaires avec :

   -   Colique néphrétique en cas de caillot bloqué dans l’uretère

   -   Une rétention vésicale en cas de caillotage dans la vessie

   -   La présence de caillot dans la vessie entretient le saignement



       III-    DIGNOSTIC DIFFERENTIELS :



               1- COLORATION ROUGE DES URINES :

   -   Médicaments : rifampicine, métronidazole, vitamine B12, érythromycine,
       pyramidon…

   -   Pigments sanguins : myoglobinurie, hémoglobinurie

   -   Pigments biliaires

   -   Métaux lourds : plomb mercure

   -   Aliments : bettraves, bonbon à l’alanine

   -   Rarement mélanurie, alcaptonurie, porphyroide : urines fonçant à la lumière

               2- CONTAMINATION DES URINES PAR DU SANG :

   -   Urétrorragie

   -   Règle

                                                                                            1
-   Métrorragie

   -   Hémospermie



       IV-    ORIENTATION TOPOGRAPHIQUE :

Certains éléments cliniques et biologique ont une grande valeur d’orientation vers l’origine
urologique ou glomérulaire d’une hématurie

   1- PRESENCE DE CAILLOT DANS LES URINES :

   -   Traduit obligatoirement l’origine urologique d’une hématurie macroscopique

   -   En effet lorsqu’une hématurie macrospique est d’origine glomérulaire

   2- PRESENCE DE ROULEAUX HEMATIQUES :

   -   Evoque une origine glomérulaire

   -   Ceci serait la conséquence de la déshydratation des hématies lors de leur passage
       dans la portion tubulaire médullaire hypertonique



   3- CHRONOLOGIE DE L’HEMATURIE DURANT LA MICTION :

   -   Une hématurie initiale est plutot d’origine urétroprostatique ou cervicale

   -   Une hématurie terminale est d’origine vésicale

   -   Une hématurie totale, durant toute la miction, a moins de valeur localisatrice. Elle
       correspond soit à une lésion glomérulaire soit a une lésion urologique du haut
       appareil (rein, cavité pyélocalicielle).



       V-     DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :



              1- INTERROGATOIRE :



       Abondance, chronologie, présence de caillots

       Signes associés :

   -   Brulures mictionnelles

                                                                                               1
-   Douleurs hypogastriques, douleurs lombaires

-   Fièvre, AEG

    ATCD personnel :

-   Facteurs de risque de cancer urologiques (tabac, colorants, irradiation pelvienne)

-   Urogénitaux : lithiase, traumatisme

-   Chirurgicaux

-   Infection urinaire, tuberculose

-   Voyage (bilharzie, MST)

-   Infection ORL récente

-   Diabète

-   Coagulopathie

-   Drépanocytose

    ATCD familiaux :

-   Polykystose

-   Néphropathie, surdité (syndrome d’alport)

    Traitement en cours :

    Cystite hémorragique : cyclophosphamide (endoxan)



           2- EXAMEN CLINIQUE :



-   Toucher rectal

-   Examen des organes génitaux externes

-   Recherche d’un contact lombaire

-   Palpation des aires ganglionnaires



           3- BIOLOGIE :


                                                                                         1
-   Confirmer l’hématurie  bandelette, ECBU et/ou HLM

-   Autre

          •    Protéinurie des 24 h

          •    Présence de cylindre

          •   Le cytodiagnostic urinaire  présence de cellules malignes  tumeur de la
              voie excrétrice ou de la vessie

          •    Groupe, Rh, RAI, RAI, TP, TCAsaignements

          •    Ionogramme sanguin, urée, créatinine fonction rénale++




              4- MORPHOLOGIE :



          •   Echographie réno-vésico-prostatique à la recherche d’une tumeur rénale,
              d’une lithiase, d’une dilatation des cavités pyélocalicielles

          •   Cystoscopie : elle permet la réalisation de biopsies et peut montrer l’origine
              du saignement si elle est faite en période hématurique

          •    Uroscanner

          •    ASP

          •    Voir artériographie rénale en cas de bilan négatif



    VI-       ETIOLOGIES DES HEMATURIES :



                  o Origine urologique :



-   TUMORALE :



                                                                                               1
 Tumeur urothéliale ++, cancer de prostate, cancer rénal

     Tumeurs rénales : échographie, TDM

     Tumeurs prostatiques : PSA / echographie trans rectale + biopsie

     Tumeurs urothéliales = vessie (95%) et voie excrétrice supérieure (5%)
      ( uretère+cavité pyélocalicielle



-   Lithiase / infection : (ASP , TDM spiralé)/ ECBU, Bilharziose cystoscopie avec biopsies



-   Traumatisme : radio du bassin, échographie abdominale, TDM abdominal,
    uroscanner



-   Cause vasculaire : fistule artérioveineuse après (traumatisme, chirurgie) ou
    thrombose de l’artère rénale



-   Médicament : cystite hemorragique (Endoxan) / trt anticoagulant



-   Endométriose vésicale : rare, confirmé par cystoscopie



-   Hématurie d’effort : diagnostic d’élimination




               o    Origine néphrologique :



-   Glomerulopathie non proliférative


                                                                                              1
-   Glomérulopathie proliférative : une HTA et une insuffisance rénale aigue sont
    associées à l’hématurie

-   Autres : polykystose rénale, nécrose papillaire (diabète, drépanocytose)




                  o Origine hématologique :



-   Traitement anticoagulant : il n’explique pas a lui seul une hématurie et doit faire
    rechercher une lésion pré-existante meme en cas de coagulopathie

-   Drépanocytose : hématurie avec ou sans nécrose papillaire




    VII-       TRAITEMENT :

           •         Traitement symptomatique :

               - cure de diurèse

               - décaillotage vésical

               - transfusion, geste d’hémostase en cas d’hématurie abondante

           •   Traitement étiologique :

               Repose sur les résultats du bilan étiologique




                                                                                          1

Contenu connexe

Tendances

ictére du nouveau né
ictére du nouveau néictére du nouveau né
ictére du nouveau nélaamlove
 
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Claude EUGENE
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Nouhoum L Traore
 
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJConduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJDr Riyadh Essefi
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteNisrine Bouji
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Les ictères-fébriles-2013
Les ictères-fébriles-2013Les ictères-fébriles-2013
Les ictères-fébriles-2013Hassan HAMALA
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portaleClaude EUGENE
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireMehdy Wayzani
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguëdrchamadi
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Hassan HAMALA
 
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)killua zoldyck
 
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriquesPhysiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriquesNouhoum L Traore
 
Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdePolyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdeHamlaoui Saddek
 
Cat devant des vomissents
Cat devant des vomissentsCat devant des vomissents
Cat devant des vomissentskillua zoldyck
 

Tendances (20)

ictére du nouveau né
ictére du nouveau néictére du nouveau né
ictére du nouveau né
 
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
 
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJConduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
 
Hepatomegalies
HepatomegaliesHepatomegalies
Hepatomegalies
 
Etats de choc
Etats de chocEtats de choc
Etats de choc
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive haute
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Les ictères-fébriles-2013
Les ictères-fébriles-2013Les ictères-fébriles-2013
Les ictères-fébriles-2013
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaire
 
La miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuseLa miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuse
 
Brulures
BruluresBrulures
Brulures
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
 
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
 
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriquesPhysiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
 
Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdePolyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
 
Cat devant des vomissents
Cat devant des vomissentsCat devant des vomissents
Cat devant des vomissents
 

En vedette

Ehe
EheEhe
Eheesf3
 
Annexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externeAnnexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externetfovet
 
Cour n 23 embolie pulmonaires
Cour n  23 embolie pulmonairesCour n  23 embolie pulmonaires
Cour n 23 embolie pulmonairesRose De Sable
 
Doc mcd médicaments et grossesse
Doc mcd médicaments et grossesseDoc mcd médicaments et grossesse
Doc mcd médicaments et grossesseesf3
 
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...tfovet
 
Vomissement chez l'enfant
Vomissement chez l'enfantVomissement chez l'enfant
Vomissement chez l'enfantkillua zoldyck
 
Buruli ulcer leaflet prin...
Buruli ulcer   leaflet prin...Buruli ulcer   leaflet prin...
Buruli ulcer leaflet prin...Idris Ahmed
 
Détresses métaboliques esf.ppt
Détresses métaboliques esf.pptDétresses métaboliques esf.ppt
Détresses métaboliques esf.pptesf3
 
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Comas
ComasComas
Comasesf3
 
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde Rose De Sable
 
Cholangite sclérosante primitive
Cholangite sclérosante primitiveCholangite sclérosante primitive
Cholangite sclérosante primitiveClaude EUGENE
 
Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014
Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014
Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014Nicolas Peschanski, MD, PhD
 

En vedette (20)

Hematurie
HematurieHematurie
Hematurie
 
Ehe
EheEhe
Ehe
 
Iterm 197 24-11-2015
Iterm 197   24-11-2015Iterm 197   24-11-2015
Iterm 197 24-11-2015
 
Annexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externeAnnexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externe
 
Cour n 23 embolie pulmonaires
Cour n  23 embolie pulmonairesCour n  23 embolie pulmonaires
Cour n 23 embolie pulmonaires
 
A h h_o
A h h_oA h h_o
A h h_o
 
Doc mcd médicaments et grossesse
Doc mcd médicaments et grossesseDoc mcd médicaments et grossesse
Doc mcd médicaments et grossesse
 
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
 
Vomissement chez l'enfant
Vomissement chez l'enfantVomissement chez l'enfant
Vomissement chez l'enfant
 
Buruli ulcer leaflet prin...
Buruli ulcer   leaflet prin...Buruli ulcer   leaflet prin...
Buruli ulcer leaflet prin...
 
Détresses métaboliques esf.ppt
Détresses métaboliques esf.pptDétresses métaboliques esf.ppt
Détresses métaboliques esf.ppt
 
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
Troubles du rythme et pièges chez sujet âgé deauville jnuc3 2014
 
03 pk vm
03 pk vm03 pk vm
03 pk vm
 
Pre0611 urg2013 themedcopeschanski nicolas
Pre0611 urg2013 themedcopeschanski nicolasPre0611 urg2013 themedcopeschanski nicolas
Pre0611 urg2013 themedcopeschanski nicolas
 
Comas
ComasComas
Comas
 
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
Guide medico chirurgicale a lintention de linterne de garde
 
Cirrhose 2017
Cirrhose 2017Cirrhose 2017
Cirrhose 2017
 
Cholangite sclérosante primitive
Cholangite sclérosante primitiveCholangite sclérosante primitive
Cholangite sclérosante primitive
 
Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014
Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014
Douleur thoracique du sca de la personne âgée jnuc3 2014
 
Transaminases
TransaminasesTransaminases
Transaminases
 

Similaire à Hematurie

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUECONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUECryspus Assoukavi
 
Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med TlemcenAscite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med TlemcenArbaoui Bouzid
 
Maladies vasculaires du foie
Maladies vasculaires du foieMaladies vasculaires du foie
Maladies vasculaires du foieClaude EUGENE
 
La cirrhose hépatique pr arbaoui fac med tlemcen
La cirrhose hépatique  pr arbaoui fac med tlemcenLa cirrhose hépatique  pr arbaoui fac med tlemcen
La cirrhose hépatique pr arbaoui fac med tlemcenArbaoui Bouzid
 
CAT DEVANT PURPURA.pptx
CAT DEVANT PURPURA.pptxCAT DEVANT PURPURA.pptx
CAT DEVANT PURPURA.pptxOumaimaElftim
 
Fmc maladie hemorroidaire Pr Arbaoui fac med tlemcen
Fmc maladie hemorroidaire  Pr Arbaoui  fac med tlemcenFmc maladie hemorroidaire  Pr Arbaoui  fac med tlemcen
Fmc maladie hemorroidaire Pr Arbaoui fac med tlemcenArbaoui Bouzid
 
prise en charge des complications de la cirrhose(Managing the complication of...
prise en charge des complications de la cirrhose(Managing the complication of...prise en charge des complications de la cirrhose(Managing the complication of...
prise en charge des complications de la cirrhose(Managing the complication of...Université de kinshasa
 
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).pptColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).pptYahya Tfeil
 
Lithiase Urinaire
Lithiase UrinaireLithiase Urinaire
Lithiase UrinaireMede Space
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieManal Rouidi
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairDr. Kerfah Soumia
 
V A H E D I Lesions
V A H E D I  LesionsV A H E D I  Lesions
V A H E D I LesionsSalima Ali
 
la maladie veineuse des MI
la maladie veineuse des MIla maladie veineuse des MI
la maladie veineuse des MIsguif
 
Thm dijon dfasm3_24072015
Thm dijon dfasm3_24072015Thm dijon dfasm3_24072015
Thm dijon dfasm3_24072015AP-HP
 
Pleuresie à liquide clair
Pleuresie à liquide clairPleuresie à liquide clair
Pleuresie à liquide clairbelaibzino
 
fichier_produit_3748.pdf
fichier_produit_3748.pdffichier_produit_3748.pdf
fichier_produit_3748.pdfdabadiouf1
 

Similaire à Hematurie (20)

Les hématuries
Les hématuriesLes hématuries
Les hématuries
 
Cat
CatCat
Cat
 
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUECONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
 
Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med TlemcenAscite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Maladies vasculaires du foie
Maladies vasculaires du foieMaladies vasculaires du foie
Maladies vasculaires du foie
 
La cirrhose hépatique pr arbaoui fac med tlemcen
La cirrhose hépatique  pr arbaoui fac med tlemcenLa cirrhose hépatique  pr arbaoui fac med tlemcen
La cirrhose hépatique pr arbaoui fac med tlemcen
 
CAT DEVANT PURPURA.pptx
CAT DEVANT PURPURA.pptxCAT DEVANT PURPURA.pptx
CAT DEVANT PURPURA.pptx
 
Fmc maladie hemorroidaire Pr Arbaoui fac med tlemcen
Fmc maladie hemorroidaire  Pr Arbaoui  fac med tlemcenFmc maladie hemorroidaire  Pr Arbaoui  fac med tlemcen
Fmc maladie hemorroidaire Pr Arbaoui fac med tlemcen
 
prise en charge des complications de la cirrhose(Managing the complication of...
prise en charge des complications de la cirrhose(Managing the complication of...prise en charge des complications de la cirrhose(Managing the complication of...
prise en charge des complications de la cirrhose(Managing the complication of...
 
Anurie calculeuse
Anurie calculeuseAnurie calculeuse
Anurie calculeuse
 
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).pptColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
 
Lithiase Urinaire
Lithiase UrinaireLithiase Urinaire
Lithiase Urinaire
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clair
 
V A H E D I Lesions
V A H E D I  LesionsV A H E D I  Lesions
V A H E D I Lesions
 
Portal biliopathy
Portal biliopathyPortal biliopathy
Portal biliopathy
 
la maladie veineuse des MI
la maladie veineuse des MIla maladie veineuse des MI
la maladie veineuse des MI
 
Thm dijon dfasm3_24072015
Thm dijon dfasm3_24072015Thm dijon dfasm3_24072015
Thm dijon dfasm3_24072015
 
Pleuresie à liquide clair
Pleuresie à liquide clairPleuresie à liquide clair
Pleuresie à liquide clair
 
fichier_produit_3748.pdf
fichier_produit_3748.pdffichier_produit_3748.pdf
fichier_produit_3748.pdf
 

Plus de killua zoldyck

Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro  duodأ©nauxUlcأ¨res gastro  duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro duodأ©nauxkillua zoldyck
 
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-20132.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013killua zoldyck
 
S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)killua zoldyck
 
Troubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculairTroubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculairkillua zoldyck
 
Therapeutique oculaire
Therapeutique oculaireTherapeutique oculaire
Therapeutique oculairekillua zoldyck
 
Les tumeurs de l’appareil visuel
Les tumeurs de l’appareil visuelLes tumeurs de l’appareil visuel
Les tumeurs de l’appareil visuelkillua zoldyck
 
Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]killua zoldyck
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2killua zoldyck
 
Les différentes immobilisations aux urgences
Les différentes immobilisations aux urgencesLes différentes immobilisations aux urgences
Les différentes immobilisations aux urgenceskillua zoldyck
 
Cat tres pratique copyinternet
Cat tres pratique   copyinternetCat tres pratique   copyinternet
Cat tres pratique copyinternetkillua zoldyck
 
Guide pratique des urgence en urologie
Guide pratique des urgence en urologieGuide pratique des urgence en urologie
Guide pratique des urgence en urologiekillua zoldyck
 
Manifestations cliniques de la lithiase urinaire
Manifestations cliniques de la lithiase urinaireManifestations cliniques de la lithiase urinaire
Manifestations cliniques de la lithiase urinairekillua zoldyck
 
Splénomégalie dr merabet
Splénomégalie dr merabetSplénomégalie dr merabet
Splénomégalie dr merabetkillua zoldyck
 

Plus de killua zoldyck (20)

071 hausfater
071 hausfater071 hausfater
071 hausfater
 
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro  duodأ©nauxUlcأ¨res gastro  duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
 
Megaœsophage
MegaœsophageMegaœsophage
Megaœsophage
 
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-20132.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
 
Megaœsophage
MegaœsophageMegaœsophage
Megaœsophage
 
S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)
 
Troubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculairTroubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculair
 
Les cataractes
Les cataractesLes cataractes
Les cataractes
 
Therapeutique oculaire
Therapeutique oculaireTherapeutique oculaire
Therapeutique oculaire
 
Les tumeurs de l’appareil visuel
Les tumeurs de l’appareil visuelLes tumeurs de l’appareil visuel
Les tumeurs de l’appareil visuel
 
Les glaucomes
Les glaucomesLes glaucomes
Les glaucomes
 
Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]
 
Pancréatite aiguë
Pancréatite aiguëPancréatite aiguë
Pancréatite aiguë
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2
 
Les différentes immobilisations aux urgences
Les différentes immobilisations aux urgencesLes différentes immobilisations aux urgences
Les différentes immobilisations aux urgences
 
Orl
OrlOrl
Orl
 
Cat tres pratique copyinternet
Cat tres pratique   copyinternetCat tres pratique   copyinternet
Cat tres pratique copyinternet
 
Guide pratique des urgence en urologie
Guide pratique des urgence en urologieGuide pratique des urgence en urologie
Guide pratique des urgence en urologie
 
Manifestations cliniques de la lithiase urinaire
Manifestations cliniques de la lithiase urinaireManifestations cliniques de la lithiase urinaire
Manifestations cliniques de la lithiase urinaire
 
Splénomégalie dr merabet
Splénomégalie dr merabetSplénomégalie dr merabet
Splénomégalie dr merabet
 

Hematurie

  • 1. HEMATURIE I- DEFINITION : - L’hématurie révèle la présence de sang dans les urines au moment des la miction, ce qui élimine l’urétrorragie, les saignements menstruels, les colorations « rouges » d’urines - Elle peut être microscopique et devient pathologique quand > 5000 hématies/ml ou 5000 hématies / minutes - Quand elle est macroscopique c'est-à-dire visible à l’œil nu, il est classique d’en distinguer la nature initiale (origine sous vésicale), terminale (origine vésicale) ou totale (aucune origine précise) II- DIAGNOSTIC POSITIF ET DE GRAVITE : BANDELETTE URINAIRE : - Examen de dépistage systématique - Elle a une sensibilité de 90% - Les faux positifs peuvent être liés à la présence d’hémoglobine de myoglobine ECBU : - Numération des éléments figurés urinaires ou HLM( hématies leucocytes minutes) - C’est la meilleure méthode de quantification d’une hématurie microscopique car elle rapporte le nombre d’hématies au débit urinaire - le résultat est exprimé en nombre de cellules par ml ou par minute - L’hématurie microscopique est certaine si hématies > 10 000 /mn. Il n’y a pas d’hématurie si hématies < 5 000 /mn 1
  • 2. DIAGNOSTIC DE GRAVITE : - En dehors du cas particulier des traumatismes, il est bien rare qu’une hématurie, entraine un état de choc - Il faudra cependant contrôler : - Pouls - Paleur cutanéo-muqueuse - Pression artérielle - Eventuellement numération formule sanguine L’importance de l’hémorragie peut provoquer un caillotage dans les voies urinaires avec : - Colique néphrétique en cas de caillot bloqué dans l’uretère - Une rétention vésicale en cas de caillotage dans la vessie - La présence de caillot dans la vessie entretient le saignement III- DIGNOSTIC DIFFERENTIELS : 1- COLORATION ROUGE DES URINES : - Médicaments : rifampicine, métronidazole, vitamine B12, érythromycine, pyramidon… - Pigments sanguins : myoglobinurie, hémoglobinurie - Pigments biliaires - Métaux lourds : plomb mercure - Aliments : bettraves, bonbon à l’alanine - Rarement mélanurie, alcaptonurie, porphyroide : urines fonçant à la lumière 2- CONTAMINATION DES URINES PAR DU SANG : - Urétrorragie - Règle 1
  • 3. - Métrorragie - Hémospermie IV- ORIENTATION TOPOGRAPHIQUE : Certains éléments cliniques et biologique ont une grande valeur d’orientation vers l’origine urologique ou glomérulaire d’une hématurie 1- PRESENCE DE CAILLOT DANS LES URINES : - Traduit obligatoirement l’origine urologique d’une hématurie macroscopique - En effet lorsqu’une hématurie macrospique est d’origine glomérulaire 2- PRESENCE DE ROULEAUX HEMATIQUES : - Evoque une origine glomérulaire - Ceci serait la conséquence de la déshydratation des hématies lors de leur passage dans la portion tubulaire médullaire hypertonique 3- CHRONOLOGIE DE L’HEMATURIE DURANT LA MICTION : - Une hématurie initiale est plutot d’origine urétroprostatique ou cervicale - Une hématurie terminale est d’origine vésicale - Une hématurie totale, durant toute la miction, a moins de valeur localisatrice. Elle correspond soit à une lésion glomérulaire soit a une lésion urologique du haut appareil (rein, cavité pyélocalicielle). V- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE : 1- INTERROGATOIRE : Abondance, chronologie, présence de caillots Signes associés : - Brulures mictionnelles 1
  • 4. - Douleurs hypogastriques, douleurs lombaires - Fièvre, AEG ATCD personnel : - Facteurs de risque de cancer urologiques (tabac, colorants, irradiation pelvienne) - Urogénitaux : lithiase, traumatisme - Chirurgicaux - Infection urinaire, tuberculose - Voyage (bilharzie, MST) - Infection ORL récente - Diabète - Coagulopathie - Drépanocytose ATCD familiaux : - Polykystose - Néphropathie, surdité (syndrome d’alport) Traitement en cours : Cystite hémorragique : cyclophosphamide (endoxan) 2- EXAMEN CLINIQUE : - Toucher rectal - Examen des organes génitaux externes - Recherche d’un contact lombaire - Palpation des aires ganglionnaires 3- BIOLOGIE : 1
  • 5. - Confirmer l’hématurie  bandelette, ECBU et/ou HLM - Autre • Protéinurie des 24 h • Présence de cylindre • Le cytodiagnostic urinaire  présence de cellules malignes  tumeur de la voie excrétrice ou de la vessie • Groupe, Rh, RAI, RAI, TP, TCAsaignements • Ionogramme sanguin, urée, créatinine fonction rénale++ 4- MORPHOLOGIE : • Echographie réno-vésico-prostatique à la recherche d’une tumeur rénale, d’une lithiase, d’une dilatation des cavités pyélocalicielles • Cystoscopie : elle permet la réalisation de biopsies et peut montrer l’origine du saignement si elle est faite en période hématurique • Uroscanner • ASP • Voir artériographie rénale en cas de bilan négatif VI- ETIOLOGIES DES HEMATURIES : o Origine urologique : - TUMORALE : 1
  • 6.  Tumeur urothéliale ++, cancer de prostate, cancer rénal  Tumeurs rénales : échographie, TDM  Tumeurs prostatiques : PSA / echographie trans rectale + biopsie  Tumeurs urothéliales = vessie (95%) et voie excrétrice supérieure (5%) ( uretère+cavité pyélocalicielle - Lithiase / infection : (ASP , TDM spiralé)/ ECBU, Bilharziose cystoscopie avec biopsies - Traumatisme : radio du bassin, échographie abdominale, TDM abdominal, uroscanner - Cause vasculaire : fistule artérioveineuse après (traumatisme, chirurgie) ou thrombose de l’artère rénale - Médicament : cystite hemorragique (Endoxan) / trt anticoagulant - Endométriose vésicale : rare, confirmé par cystoscopie - Hématurie d’effort : diagnostic d’élimination o Origine néphrologique : - Glomerulopathie non proliférative 1
  • 7. - Glomérulopathie proliférative : une HTA et une insuffisance rénale aigue sont associées à l’hématurie - Autres : polykystose rénale, nécrose papillaire (diabète, drépanocytose) o Origine hématologique : - Traitement anticoagulant : il n’explique pas a lui seul une hématurie et doit faire rechercher une lésion pré-existante meme en cas de coagulopathie - Drépanocytose : hématurie avec ou sans nécrose papillaire VII- TRAITEMENT : • Traitement symptomatique : - cure de diurèse - décaillotage vésical - transfusion, geste d’hémostase en cas d’hématurie abondante • Traitement étiologique : Repose sur les résultats du bilan étiologique 1