Dr giolitto reims

193 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
193
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dr giolitto reims

  1. 1. Promonto fixationcœlioscopique pourprolapsus féminins Docteur Jean Pierre Giolitto Premières rencontres chirurgicales du groupe St André Reims 4 juin 2005
  2. 2. Objectifs Prise en charge globale du prolapsus : Cystocèle Hystéroptose Rectocèle, entérocèle, prolapsus du dôme vaginal Restaurer lanatomie Restaurer la physiologie : Continence urinaire Continence anale, physiologie rectale Préserver la sexualité Apport de la coelioscopie.
  3. 3. Evaluation préopératoire Degré du prolapsus 1 à 4, Baden-Walker  cystocèle centrale, latérale  rectocèle : haute ou sus lévatorienne basse (defect plancher des releveurs) Evaluer continence urinaire : - prolapsus + IUE  examen clinique - prolapsus + IUE masquée  ex urodynamique - prolapsus - IUE Evaluer la dysfonction anorectale  constipation  incontinence : gaz ou matières Echographie, IRM dynamique
  4. 4. Evaluer la possibilité dune coelioscopie La patiente :  age : femme jeune  70 ans  état de labdomen, Pfannenstiel médiane • chirurgie gynéco • chirurgie abdominale digestive  obésité, contre-indication dordre anesthésique Le chirurgien et son environnement Contraintes de la coelioscopie  AG  Trendelenburg  30°
  5. 5. Préparation préopératoire Préparation digestive :  vidanger lintestin  régime sans résidu 4 à 5 jours  lavement rectal la veille de lintervention (ou 3l de PEG) Préparation vaginale  Estrogénothérapie locale 4 semaines • surtout si ménopause • épaissir paroi vaginale  désinfection vaginale CBU stérile
  6. 6. Technique opératoire Principes :  dérivée laparotomie  2 prothèses : • antérieure : espace vésico-vaginal • postérieure : espace recto vaginal plancher muscles releveur  gestes associés • douglassectomie, Mc Call cœlio • hystérectomie subtotale • BURCH, paravaginal repair  bandelette sous urétrale
  7. 7. Technique opératoire Ré-examen clinique / AG :  recherche nouvelle information qui peut modifier la stratégie  morphologie abdomen  position trocarts  distance ombilic pubis • trocart optique 10mm – 0° sus ombilical • trocart médian 5 ou 10mm • 2 trocarts latéraux 5mm Trendelenburg jusquà 30° Pariétalisation utérus - colon
  8. 8. Technique opératoire Dissection :  promontoire, péritoine postérieur  Douglas  espace recto-vaginal, vésico-vaginal Reconstruction  prothèse postérieure + culdoplastie + repéritonisation immédiate  prothèse antérieure rétrotrigonale  promontofixation + réglage des prothèses  repéritonisation complète
  9. 9. Technique opératoire Soins post-opératoires :  sonde vésicale 1 à 2 jours  antibioprophyllaxie  prévention MTE  hospitalisation 2 à 3 jours  reprise activité sexuelle 4 à 6 semaines activité physique
  10. 10. Intervention
  11. 11. Résultats Promontofixation par LAPAROTOMIE :  SCALI 1974 1 prothèse vésico-vaginale  LEFRANC 1984 97% de succès recul 60 mois DORSEY 1994 1ère promontofixation coelio avec 2 prothèses NEZHAT 1994 15 cas  100% succès 1 seule prothèse
  12. 12. Résultats COSSON, QUERLEU, CREPIN 2002  83 cas 2 prothèses  succès 94%  réintervention 3  1 récidive cystocite  2 récidives IUE  exposition prothèse 1 cas à 6 mois
  13. 13. Résultats GADONNEIX, VILLET 2004  2 prothèses paroi vaginale antérieure et postérieure  46 cas  succès 83%  récidive rectocèle 12% (association BURCH)  érosion, infection = 0  constipation terminale 2%  urgenturie DE NOVO 5% (+ BURCH)
  14. 14. Résultats ANTIPHON, ABBOU 2004  108 cas  71 avec 2 prothèses  33 avec 1 prothèse Rectocèles post- BURCH NON BURCH opératoires n = 52 n = 47 1 prothèse antérieure 55% 8,3% n = 32 2 prothèses 12,5% 8,6% n = 67 Le BURCH augmente le risque de rectocèle post-opératoire
  15. 15. Résultats ROZET, MANDRON 2005 European Urology  n = 363  durée opératoire 97 (45-156)  hémorragie 10 – 100 cc  durée sonde vésicale 2 jours  hospitalisation 3,7 jours (2-7)  2 bandelettes + bandelette sous urétrale
  16. 16. Résultats fonctionnels ROZET, MANDRON 2005 European Urology  suivi 14,6 mois  guérison 96%  satisfaction 96%  récidives 13 cas  10 cystocèles  3 rectocèles dont 7 récidives avant 6 mois  constipation 6% avant 6 mois, révolutif ensuite  dyspareunie 0
  17. 17. Résultats fonctionnels ROZET, MANDRON 2005 European Urology  complications post-opératoires n % urgenturie 19 6 conversion open 8 2 érosion prothèse 3 0,9 infection 2 0,6 rétention durine 2 0,3 spondylodiscite 1 0,3 hernie orifice trocart 1 0,3 occlusion intestinale 1 0,3 récidive prolapsus 13 4 50 15,5
  18. 18. Résultats série personnelleAnnée 2004 – 2 prothèses + bandelettes sous urétrales – technique de fixation identique  n = 64  guéries ou satisfaites 61 (95,3%)  échecs 3 cas (4,7%)  1 réintervention récidive cystocèle  1 réintervention récidive IUE  1 occlusion
  19. 19. Résultats série personnelle  douleurs abdominales 64 réponses  aucune : 48 cas  douleurs : 16 cas (25%)  douleurs < 3 mois : 13 (20,3%) douleurs > 3 mois : 3 (4,7%)  constipation :  identique ou améliorée : 53 (85,5%)  aggravée : 9 (14,5%)  dyspareunie : 37 réponses  oui : 4 (10,8%)  non : 33 (89,2%)
  20. 20. Conclusion Faisabilité de la coelioscopie en alternative à la laparotomie Reconstruction anatomique des 3 organes pelviens Excellents résultats à court / moyen terme Manque détudes prospectives multicentriques Mieux évaluer la qualité de vie et la sexualité Questionnaire qualité de vie (Rogers)

×