SlideShare une entreprise Scribd logo

Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline dans le BTP

CRAMIF
CRAMIF

Un webinaire consacré à la prévention des risques chimiques liés à l’exposition des salariés aux poussières de silice cristalline dans le secteur du BTP a été organisé par la Cramif le 16 juin dernier. Retour sur cet événement qui a réuni 39 personnes, regroupant des chefs d’établissement ou des responsables de la prévention des risques professionnels

1  sur  50
Télécharger pour lire hors ligne
PRÉVENTION DES RISQUES
LIÉS
AUX POUSSIÈRES DE SILICE CRISTALLINE
DANS LE SECTEUR DU BTP
Webinaire du 16 juin 2021
2
INTERVENANTS
Aude BOGEY, Ingénieure Conseil,
Laboratoire de Toxicologie Industrielle, Cramif
Jean-Philippe DE CARVALHO , Contrôleur de Sécurité,
Antenne 94, Cramif
Docteur Carole MORNEAU, Conseiller Médical,
Direction Développement des Partenariats Internes & Externes, Cramif
Jean-François HUBER, Ingénieur Conseil,
Activités de service et BTP, Cramif
3
Où trouve-t-on la silice cristalline ?
Quels sont les effets sur la santé ?
Démarche de prévention
Des solutions adaptées
Nos outils d’accompagnement
SOMMAIRE
4
OÙ TROUVE-T-ON LA SILICE
CRISTALLINE ?
Qu’est-ce que la silice cristalline, où trouve-t-on de la
silice cristalline, quels secteurs-métiers sont concernés ?
5
QU’EST CE QUE LA SILICE CRISTALLINE ?
 La silice est la forme naturelle du dioxyde de silicium
(SiO2) qui entre dans la composition de nombreux
minéraux (60% en masse de l’écorce terrestre).
 Elle existe :
 à l’état libre sous forme cristalline ou amorphe,
 à l’état combiné avec d’autres oxydes sous forme de
silicates
 Le quartz est la principale variété de silice cristalline.
C’est un composant majeur de très nombreuses roches
 La cristobalite et la tridymite, autres variétés de silice
cristalline, sont rares à l’état naturel
6
OÙ TROUVE-T-ON DE LA SILICE CRISTALLINE ?
Type de
roche
Teneur en silice cristalline
Calcaire généralement inférieure à 1 %
Basalte jusqu’à 5 %
Dolérite jusqu’à 15 %
Granit jusqu’à 30 %
Ardoise jusqu’à 40 %
Schiste 40 – 60 %
Arkose Jusqu’à 60 %
Sable supérieure à 90 %
Grés supérieure à 90 %
Quartzite supérieure à 95 %
 La silice cristalline est présente dans
la plupart des matériaux naturels
d’origine minérale à des teneurs
supérieures à 0,1 %
 On la trouve dans les roches telles le
grès, le granit, les sables et galets
alluvionnaires ou maritimes, les silex,
etc.
 La teneur en silice cristalline est
variable selon les roches : le sable
est constitué quasi exclusivement
de quartz

Recommandé

Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTPPoussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTPFrançois PARANT
 
Prévention des risques chimiques
Prévention des  risques chimiques   Prévention des  risques chimiques
Prévention des risques chimiques hammani bachir
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travailhammani bachir
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE hammani bachir
 
Avenant classification des cadres
Avenant classification des cadres Avenant classification des cadres
Avenant classification des cadres Société Tripalio
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...hammani bachir
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402hammani bachir
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...hammani bachir
 

Contenu connexe

Tendances

LES RISQUES DU BRUIT ET VIBRATION
LES RISQUES DU BRUIT ET VIBRATION LES RISQUES DU BRUIT ET VIBRATION
LES RISQUES DU BRUIT ET VIBRATION hammani bachir
 
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?CRAMIF
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurFFSNW Formation
 
formation-incendie-epi-79.pdf
formation-incendie-epi-79.pdfformation-incendie-epi-79.pdf
formation-incendie-epi-79.pdfZirigChafik
 
395342381-ISO45001-Version-2018.ppt
395342381-ISO45001-Version-2018.ppt395342381-ISO45001-Version-2018.ppt
395342381-ISO45001-Version-2018.pptAzizOUBBAD1
 
Mise en place d’un smq iso9001.pptx
Mise en place d’un smq iso9001.pptxMise en place d’un smq iso9001.pptx
Mise en place d’un smq iso9001.pptxFatmaDhaouadi2
 
Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE hammani bachir
 
La toxicité des métaux lourds
La toxicité des métaux lourdsLa toxicité des métaux lourds
La toxicité des métaux lourdshanane
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptxhammani bachir
 
Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP
Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTPWebinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP
Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTPCRAMIF
 
La sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireLa sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireAbdel Hårii
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéeLaurent Vincent
 
Biosûreté-Biosécurité : élaboration d’un code de conduite à l'Institut Pasteu...
Biosûreté-Biosécurité : élaboration d’un code de conduite à l'Institut Pasteu...Biosûreté-Biosécurité : élaboration d’un code de conduite à l'Institut Pasteu...
Biosûreté-Biosécurité : élaboration d’un code de conduite à l'Institut Pasteu...Pasteur_Tunis
 
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobhammani bachir
 

Tendances (20)

LES RISQUES DU BRUIT ET VIBRATION
LES RISQUES DU BRUIT ET VIBRATION LES RISQUES DU BRUIT ET VIBRATION
LES RISQUES DU BRUIT ET VIBRATION
 
Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
 
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteur
 
ISO SME SMI HSE.pptx
ISO SME SMI  HSE.pptxISO SME SMI  HSE.pptx
ISO SME SMI HSE.pptx
 
Concevoir livret hse
Concevoir livret hseConcevoir livret hse
Concevoir livret hse
 
formation-incendie-epi-79.pdf
formation-incendie-epi-79.pdfformation-incendie-epi-79.pdf
formation-incendie-epi-79.pdf
 
395342381-ISO45001-Version-2018.ppt
395342381-ISO45001-Version-2018.ppt395342381-ISO45001-Version-2018.ppt
395342381-ISO45001-Version-2018.ppt
 
Mise en place d’un smq iso9001.pptx
Mise en place d’un smq iso9001.pptxMise en place d’un smq iso9001.pptx
Mise en place d’un smq iso9001.pptx
 
Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE
 
La toxicité des métaux lourds
La toxicité des métaux lourdsLa toxicité des métaux lourds
La toxicité des métaux lourds
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
 
Plan hse pedagogique
Plan hse pedagogiquePlan hse pedagogique
Plan hse pedagogique
 
Guide epi
Guide epiGuide epi
Guide epi
 
Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP
Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTPWebinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP
Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP
 
La sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireLa sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoire
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutée
 
Biosûreté-Biosécurité : élaboration d’un code de conduite à l'Institut Pasteu...
Biosûreté-Biosécurité : élaboration d’un code de conduite à l'Institut Pasteu...Biosûreté-Biosécurité : élaboration d’un code de conduite à l'Institut Pasteu...
Biosûreté-Biosécurité : élaboration d’un code de conduite à l'Institut Pasteu...
 
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 

Plus de CRAMIF

RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...CRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...CRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesCRAMIF
 
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Club MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltClub MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltCRAMIF
 
Club MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSClub MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSCRAMIF
 
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSClub MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSCRAMIF
 
Club MOA - Fonctionnement coordination SPS
Club MOA - Fonctionnement coordination SPSClub MOA - Fonctionnement coordination SPS
Club MOA - Fonctionnement coordination SPSCRAMIF
 
Club moa fonctionnement 20211014_v1
Club moa fonctionnement 20211014_v1Club moa fonctionnement 20211014_v1
Club moa fonctionnement 20211014_v1CRAMIF
 
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021CRAMIF
 

Plus de CRAMIF (20)

RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
 
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Club MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltClub MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation Built
 
Club MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSClub MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPS
 
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSClub MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
 
Club MOA - Fonctionnement coordination SPS
Club MOA - Fonctionnement coordination SPSClub MOA - Fonctionnement coordination SPS
Club MOA - Fonctionnement coordination SPS
 
Club moa fonctionnement 20211014_v1
Club moa fonctionnement 20211014_v1Club moa fonctionnement 20211014_v1
Club moa fonctionnement 20211014_v1
 
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
Webinaire "Retour et maintien en emploi après cancer" du 24 juin 2021
 

Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline dans le BTP

  • 1. PRÉVENTION DES RISQUES LIÉS AUX POUSSIÈRES DE SILICE CRISTALLINE DANS LE SECTEUR DU BTP Webinaire du 16 juin 2021
  • 2. 2 INTERVENANTS Aude BOGEY, Ingénieure Conseil, Laboratoire de Toxicologie Industrielle, Cramif Jean-Philippe DE CARVALHO , Contrôleur de Sécurité, Antenne 94, Cramif Docteur Carole MORNEAU, Conseiller Médical, Direction Développement des Partenariats Internes & Externes, Cramif Jean-François HUBER, Ingénieur Conseil, Activités de service et BTP, Cramif
  • 3. 3 Où trouve-t-on la silice cristalline ? Quels sont les effets sur la santé ? Démarche de prévention Des solutions adaptées Nos outils d’accompagnement SOMMAIRE
  • 4. 4 OÙ TROUVE-T-ON LA SILICE CRISTALLINE ? Qu’est-ce que la silice cristalline, où trouve-t-on de la silice cristalline, quels secteurs-métiers sont concernés ?
  • 5. 5 QU’EST CE QUE LA SILICE CRISTALLINE ?  La silice est la forme naturelle du dioxyde de silicium (SiO2) qui entre dans la composition de nombreux minéraux (60% en masse de l’écorce terrestre).  Elle existe :  à l’état libre sous forme cristalline ou amorphe,  à l’état combiné avec d’autres oxydes sous forme de silicates  Le quartz est la principale variété de silice cristalline. C’est un composant majeur de très nombreuses roches  La cristobalite et la tridymite, autres variétés de silice cristalline, sont rares à l’état naturel
  • 6. 6 OÙ TROUVE-T-ON DE LA SILICE CRISTALLINE ? Type de roche Teneur en silice cristalline Calcaire généralement inférieure à 1 % Basalte jusqu’à 5 % Dolérite jusqu’à 15 % Granit jusqu’à 30 % Ardoise jusqu’à 40 % Schiste 40 – 60 % Arkose Jusqu’à 60 % Sable supérieure à 90 % Grés supérieure à 90 % Quartzite supérieure à 95 %  La silice cristalline est présente dans la plupart des matériaux naturels d’origine minérale à des teneurs supérieures à 0,1 %  On la trouve dans les roches telles le grès, le granit, les sables et galets alluvionnaires ou maritimes, les silex, etc.  La teneur en silice cristalline est variable selon les roches : le sable est constitué quasi exclusivement de quartz
  • 7. 7 QUELS SECTEURS D’ACTIVITÉ SONT CONCERNÉS ? @ANSES. 26ème Journée recherche – IIMTPIF – Silice cristalline – situations d’exposition (Liste non exhaustive)
  • 8. 8 COMBIEN DE TRAVAILLEURS SONT CONCERNÉS ? Nombre de travailleurs exposés En France, près de 365 000 travailleurs seraient exposés par inhalation à la silice cristalline, en particulier au quartz (ANSES Mai 2019) • Entre 23 000 et 30 000 exposés à des niveaux > 0,1 mg/m3 (VLEP actuelle) • Plus de 60 000 exposés à des niveaux > 0,025 mg/m3 (VLEP la plus basse proposée au niveau international) *VLEP : valeur limite d’exposition professionnelle actuelle 2/3 issus du secteur de la construction Quasi 50 % issus du secteur de la construction
  • 9. 9 OÙ TROUVE-T-ON LA SILICE ? Elément présent en abondance dans les roches et minéraux, on la retrouve donc dans les produits élaborés, notamment ceux pour la construction : ciment, béton, mortiers, les enduits de façade, les produits préfabriqués, etc.
  • 10. 10 QUELS MÉTIERS SONT CONCERNÉS ? Tous les métiers du bâtiment et des Travaux Publics : démolition, réhabilitation, maçons (GO), couvreurs, carreleurs, enduiseurs mais aussi terrassiers, canalisateurs, maçons VRD, fraiseurs-raboteurs, constructeurs de routes, etc. @Cramif
  • 11. 11 QUELS MÉTIERS SONT CONCERNÉS ? @Colas
  • 12. 12 QUELS MÉTIERS SONT CONCERNÉS ? @Cramif
  • 13. 13 QUELS SONT LES EFFETS SUR LA SANTÉ ? La poussière de silice cristalline, Comment se contamine-t- on ? Quels sont les risques sur la santé ? Maladie professionnelle, réglementation, préjudice d’anxiété
  • 14. 14 COMMENT SE CONTAMINE-T-ON ? La silice cristalline (SC) pénètre dans l’organisme par voie respiratoire : ce sont les poussières qui sont inhalées. La dangerosité pour la santé de ces poussières est conditionnée notamment à la taille des particules : Poussières alvéolaires (diamètre < 5 μm) + les poussières sont fines, + elles pénètrent profondément dans les poumons, + elles vont s’y accumuler et provoquer des dommages. Poussières de diamètre > 5 μm : se déposent dans la région nez-bouche  Sont ensuite éliminées Une seule voie d’exposition :
  • 15. 15 LES CARACTÉRISTIQUES DES POUSSIÈRES DE SILICE CRISTALLINE Photo @Anses Lors de broyage, concassage, perçage… la silice cristalline se fragmente :  Poussières de quelques micromètres et fragments nanométriques : => poussières alvéolaires, particules fines, particules ultrafines  Surfaces irrégulières  Épines pointues  Arrêtes coupantes  Etat de surface => réactivité chimique
  • 16. 16  2 facteurs d’exposition sont essentiels à considérer :  la durée de l’exposition COMMENT SE CONTAMINE-T-ON ? ALERTES  Pas d’empoussièrement visible à l’œil nu ne signifie pas qu’il y a absence d’exposition aux poussières de silice !  Les particules dangereuses (< 5 µm) sont invisibles à l’œil nu. Plus l’exposition est prolongée, et/ou plus cette concentration est élevée, plus le risque de développer une pathologie devient important.  L’exposition à la SC ne dépend pas uniquement du taux de SC dans les matériaux bruts, mais essentiellement du procédé utilisé ! Ce sont les opérations elles-mêmes qui sont ± exposantes (broyage, décapage abrasif, etc.).  la concentration en poussières de SC dans l’air respiré par les salariés
  • 17. 17 QUELS SONT LES RISQUES POUR LA SANTÉ ?  Pathologies pulmonaires ++  Silicose - Grave, irréversible - Essoufflements, gêne respiratoire de + en + importante => Insuffisance respiratoire => Mort - Pas de traitement, hormis greffe pulmonaire la plus ancienne atteinte pulmonaire professionnelle connue (mineurs de charbon ++)  Cancer pulmonaire  Autres atteintes pulmonaires ± associées à la silicose : « bronchite chronique » sévère, fibrose pulmonaire, tuberculose Lien causal avéré entre silice et développement de ce cancer Icono : https://www.essoufflement.fr/toux/
  • 18. 18 QUELS SONT LES RISQUES POUR LA SANTÉ ?  Autres pathologies  Maladies auto-immunes Consécutives à une anomalie du système immunitaire, pouvant toucher un ou plusieurs organes Ex : sclérodermie, lupus, polyarthrite rhumatoïde  Atteintes rénales  Insuffisance rénale  Atteintes oculaires Irritations des yeux
  • 19. 19 QUELS SONT LES RISQUES POUR LA SANTÉ ? Les risques pour la santé liés à la silice sont sévères :  symptômes souvent absents au début de la maladie alors que les dégâts s’installent au niveau des organes,  manifestations tardives (jusqu’à 30 ans après l’exposition)  altérations au niveau des organes touchés potentiellement irréversibles voire s’aggravant, même après arrêt de l’exposition,  pas toujours de traitement curatif disponible,  complications invalidantes, potentiellement mortelles.  Importance du suivi médical ++ pendant la période d’exposition et en post-exposition  Nécessité d’avertir le médecin du travail d’une exposition à la SC des salariés concernés
  • 20. 20 RECONNAISSANCE EN MALADIE PROFESSIONNELLE Un tableau spécifique pour les pathologies liées à la silice Tableau MP n°25 du Régime Général de la S.S. :  Silicose et ses complications pouvant être reconnues comme maladies professionnelles et donnant alors lieu à une indemnisation Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline … Actuellement : environ 200 MP de tableau 25 reconnues/an en France, soit 21 M€ pour l’Assurance Maladie (2019)
  • 21. 21 RÈGLEMENTATION Classement en évolution  Silice cristalline classée dans le groupe 1 du CIRC depuis 1997  Cancérogène certain  Travaux exposant à la poussière de silice cristalline alvéolaire classés dans la liste des procédés cancérogènes par la Directive (UE) 2017/2398 du 12 décembre 2017. Classés dans la liste des travaux cancérogènes le (Code du travail) Règles réglementaires supplémentaires spécifiques à la prévention des agents CMR 26 octobre 2020
  • 22. 22 PRÉJUDICE D’ANXIÉTÉ • Reconnu pour la 1ère fois en 2010 Initialement réservé aux travailleurs de l’amiante  Demande possible de réparation à l’employeur si celui-ci manque à son obligation de sécurité de résultat, garantissant la santé physique et mentale des salariés • Elargi en 2019 à toute substance nocive ou toxique générant un risque élevé de développer une pathologie grave • Reconnu en pour les mineurs de charbon lorrains pour avoir été exposés à différentes substances toxiques, dont la silice 2010 2019 Janvier 2021  10 000 € de réparation pour chaque plaignant (727 au total) Évolution importante récente …
  • 24. 24 La réglementation, les principes généraux de prévention DÉMARCHE DE PRÉVENTION
  • 25. 25 LA DÉMARCHE DE PRÉVENTION REPOSE SUR LA RÈGLEMENTATION CMR  La Directive (UE) 2017/2398 du 12 décembre 2017 a introduit dans la liste des procédés cancérogènes, les travaux exposant à la poussière de silice cristalline alvéolaire …  Code du travail : Depuis le 26 octobre 2020, les travaux exposant à la poussière de silice cristalline alvéolaire issue des procédés de travail sont classés dans la liste des travaux cancérogènes.  La prévention des risques liés à l’exposition aux poussières de silice cristalline repose sur les règles de prévention spécifiques aux activités impliquant des agents classés comme cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR).
  • 26. 26  Chaque fois que l’usage et le procédé le permettent, l’employeur doit en priorité chercher à substituer la silice cristalline ou le procédé en générant, par des produits ou procédés pas ou moins dangereux.  Valeurs limites d’exposition professionnelles réglementaires contraignantes :  pour le quartz à 0,1 mg/m3,  pour la cristobalite et la tridymite à 0,05 mg/m3.  Indice d’exposition dans les mélanges de poussières alvéolaires <1  Arrêt de l’activité si dépassement  Contrôler au moins 1 fois / an le niveau d’exposition et lors de tout changement du poste de travail par un laboratoire accrédité  Les travaux exposant à de la silice cristalline sont interdits aux jeunes travailleurs de moins de 18 ans : des dérogations sont possibles. • Le respect de ces valeurs est un objectif minimal de prévention • Le niveau le plus bas techniquement possible doit être recherché POINTS RÉGLEMENTAIRES PARTICULIERS * AVIS et RAPPORT de l'Anses relatif à la mise à jour des connaissances concernant les dangers, expositions et risques relatifs à la silice cristalline Avril 2019
  • 27. 27 COMMENT SE PROTÉGER ? En appliquant les principes généraux de prévention : Supprimer l’exposition au risque  En remplaçant des procédés émissifs par des procédés et non émissifs  En remplaçant les produits contenant de la SC par des produits qui n’en contiennent pas  Effectuant les opérations générant de la poussière dans des systèmes clos mis en dépression et aussi étanches que possible Evaluer les risques, informer, former  Faire l’inventaire les matériaux, produits ou procédés de travail susceptibles d’émettre des poussières de silice cristalline,  Identifier les conditions dans lesquelles des salariés pourraient être exposés,  Evaluer les niveaux d’exposition (mesurage)  Inclure au document unique le plan d’action,  Réaliser les PPSPS en fonction des PGC  Informer les salariés et le médecin du travail
  • 28. 28 COMMENT SE PROTÉGER ? Réduire les risques d’exposition  Grace à l’utilisation de matériels et d’engins adaptés  Utiliser un procédé de travail à l’humide  Procéder au nettoyage régulier des lieux de travail à l’aide d’un aspirateur équipé d’un filtre à très haute efficacité par exemple  Proscrire le soufflage et le balayage. Mettre en œuvre des protections collectives  Équiper les postes de travail d’un dispositif captage des poussières à la source  Vérifier régulièrement le bon fonctionnement des dispositifs de ventilation. En appliquant les principes généraux de prévention (2) :
  • 29. 29 COMMENT SE PROTÉGER ? Porter des protections individuelles  Les lunettes, les combinaisons jetables …  Des APR de classe P3 ; en préférant la ventilation assistée (TMP ou THP) Prendre des mesures d’hygiène  Mettre à disposition des installations d’hygiène  Organiser l’entretien et le nettoyage des vêtements Mettre en œuvre le suivi individuel renforcé de l'état de santé des salariés exposés et le suivi post- professionnel.  Travailler avec le médecin du travail En appliquant les principes généraux de prévention (3) : @CNAM Base vie type pour 16 personnes
  • 32. 32 OBJECTIFS :  Limiter la dispersion des poussières  Eviter l’inhalation de poussières pour les salariés qui travaillent dans les engins  Eviter l’inhalation de poussières pour les salariés qui travaillent au sol ACTIVITÉS : DÉMOLITION  Burinage  Déconstruction par engin mécanique  Démolition manuelle par marteau-piqueur RECYCLAGE DE MATÉRIAUX  Criblage  Concassage TERRASSEMENT  Mise en œuvre et compactage de matériaux  Circulation sur piste  Evacuation des terres SOLUTIONS :  Humidifier ou arroser le matériau (sortie carrière ou chantier)  Brumiser ou arroser les matériaux soit par dispositif mobile, soit par un équipement sur l’engin  Capoter les bandes transporteuses  Travailler portes et fenêtres fermées sur les engins  Choisir des engins équipés de cabine pressurisée et climatisée  Porter un masque P3 et une combinaison jetable
  • 33. 33 EN IMAGES : Brumisation Abattage des poussières @Cramif/ @CNAM
  • 34. 34 EN IMAGES : Ces solutions permettent aussi… Améliorer le compactage (contrôle qualité) Améliorer le confort de conduite (circulation sur chantier) Mécanisation Cabine avec filtration de l’air Arrosage
  • 35. 35 OBJECTIFS :  Supprimer l’émission de poussières  Limiter la dispersion des poussières  Eviter l’inhalation de poussières pour les salaries qui travaillent au sol SOLUTIONS :  Calepiner les tuyaux sur des longueurs standards pour éviter les coupes  Prévoir des tuyaux mâle/femelle pour les raccords  Utiliser un coupe-tube à chaîne (grès)  Commander des éléments prédécoupés, préformés comme des bordures en éléments de 0,33 ou 0,50 (calepinage)  Découper à la tronçonneuse / à la scie à sol, à la disqueuse équipée d’un dispositif d’arrosage  Couler les bordures en place (béton extrudé)  Porter les EPI adaptés ACTIVITÉS : INTERVENTIONS SUR CHAUSSÉES  Découpe de canalisations  Découpe de chaussée  Fraisage – rabotage  Décroutage  Balayage, nettoyage TRAVAUX DE VOIRIE  Découpe de bordures  Découpe d’éléments béton
  • 36. 36 EN IMAGES : Ces solutions permettent aussi… Limiter les aléas de chantier Améliorer le rendement de l’équipe Eviter les coupes et chanfreins à la demande (grès ou fibrociment) Augmenter la durée de vie des outils Eléments préfabriqués Découpe à l’humide Coupe tube Coulage in situ
  • 37. 37 OBJECTIFS :  Limiter la dispersion des poussières  Eviter l’inhalation de poussières pour les salariés qui travaillent au sol ACTIVITÉS : DECONSTRUCTION de CHAUSSEES  Rabotage,  Fraisage d’enrobés SOLUTIONS :  Arroser à saturation le tambour de fraisage  Bâcher le tapis de chargement  Privilégier les raboteuses munies de brumisation directe sur tapis et captage (VCS)  Porter les EPI adaptés Ces solutions permettent aussi… Capter les poussières et les envoyer dans la benne du camion Limiter l’usure des pics de fraisage et espace les arrêts pour leur remplacement @Cramif
  • 38. 38 OBJECTIFS :  Supprimer l’émission des poussières  Limiter la dispersion des poussières  Eviter l’inhalation de poussières pour les salaries qui travaillent à proximité ACTIVITÉS : INFRASTRUCTURES  Projection de béton  Rabotage SOLUTIONS :  Choisir des éléments démontables et réutilisables à la place des éléments réalisés en béton (têtes de butons métalliques)  Projeter à l’humide  Eloigner les salaries de la source d’émission en utilisant des engins commandés à distance (robot de projection)  Ventiler et extraire les poussières à l’aide de ventilateurs quand on travaille en milieu confiné  Equiper les guniteuses de filtres adaptés  Alimenter les trémies avec des silos  Assurer l’entretien régulier des disques de guniteuses  Porter les EPI adéquats @Cramif
  • 39. 39 EN IMAGES : Ces solutions permettent aussi… Gains de temps Améliorer l’ergonomie des postes de travail (limite la fatigue et les TMS) Projection à l’humide Corbeau métallique Alimentation de la guniteuse par silo Filtre sur l’échappement de la guniteuse Mécanisation @Cramif
  • 40. 40 OBJECTIFS :  Supprimer l’émission des poussières  Limiter la dispersion des poussières  Eviter l’inhalation de poussières pour les salaries qui travaillent à proximité ACTIVITÉS : BATIMENT  Ponçage  Perçage  Sciage  Nettoyage  Burinage  Couverture  … SOLUTIONS : Eviter les reprises « Réunion de Synthèse » Utiliser des outils équipés de dispositifs de captage à la source. Ventiler et extraire les poussières à l’aide de ventilateurs quand on travaille en milieu confiné Brumiser Porter les EPI adaptés
  • 41. 41 EN IMAGES : Réservation de trémie Aspiration à la source Aspirateur de classe H selon la norme NF EN 60335-2-69 Scotch pour éviter le ponçage du plafond @Cramif
  • 42. 42 EN IMAGES : Ces solutions permettent aussi… Augmenter la qualité du travail Limiter les pertes de temps Permettre d’éviter d’exporter les risques Balayeuse autoportée Ventilation extraction Brumisation Aspiration à la source Découpe à l’humide @Cramif
  • 43. 43 ET NE PAS OUBLIER Les mesures organisationnelles  Préparer le matériel chantier  Gérer la co-activité  S’assurer de la présence des fluides nécessaires La formation et l’information des salariés  S’assurer de la formation à l’utilisation des nouveaux moyens de protection mis en œuvre
  • 45. 45 NOS OUTILS D'ACCOMPAGNEMENT Les outils, l’accompagnement, les formations, pour aller plus loin
  • 46. 46 LES RÉFÉRENCES DOCUMENTAIRES SUR …  FTP Lorraine/Carsat Nord-Est & Als-Moselle/OPPBTP/SISTBTP ; Brochure Poussières de silice dans les T.P.  Carsat Nord-Est ; Fiche technique n°1 FT01 : Activité de la construction – inhalation de poussières de silice  INRS ; Dossier « silice cristalline et santé au travail »  ED 6077 - Les EPI : règles d’utilisation  ED 6106 - Les APR : choix et utilisation  ED 6228 - Assainissement de l’air des cabines d’engins mobiles  Travail et Sécurité TS732 page 18 « Silice cristalline »  FNTP-IDRIIM ; RGRA Guide « poussières » dans les travaux publics  GNMST BTP ; FORSAPRE Fiches actualisées de nuisances (FAN) silice-SiO2  OPPBTP ; Etude « prévention et performance » Pose de bordures et caniveaux prédécoupés  OPPBTP ; formation D-clic, utilisation découpeuse thermique  Campagne nationale silice : FNTP, OPPBTP, INRS, DGT, CNAM
  • 47. 47 LES OUTILS ACCESSIBLES EN LIGNE  Site ameli.fr/entreprise : la démarche en image, témoignage d’entreprise, tutoriel de connexion à l’espace dédié  Démarche de prévention du risque chimique RC Pros  Outils d’aide à l’évaluation du risque chimique : ex SEIRICH  Documentation INRS : brochures, guides de ventilation, vidéos, affiches  Formations : autoformations en ligne de l’INRS (produits chimiques, Fiches de Données de Sécurité)
  • 48. 48 L’ACCOMPAGNEMENT PAR LA CRAMIF  Webinaires génériques ou spécifiques proposés par le réseau  Votre interlocuteur de secteur : Contrôleur de Sécurité ou Ingénieur Conseil en charge du suivi de votre établissement  Les unités techniques : Centre de Mesures Physiques et Laboratoire de Toxicologie Industrielle  Les aides financières : réservées aux entreprises de - 200 salariés, effectif national https://www.ameli.fr/entreprise/sante-travail/aides-financieres- tpe/subventions-prevention/subventions-prevention
  • 49. 49 LES FORMATIONS Formations à la Cramif au pilotage de la démarche et à l’évaluation du risque chimique  D0610 : « Piloter et manager sa démarche de prévention des risques chimiques pour les TPE ».1 jour, en présentiel ou à distance  D0605 : « Participation à une démarche de prévention des risques chimiques » 2J + 1J, en présentiel  D0605 AD : « Participation à une démarche de prévention des risques chimiques » 3 modules à distance de ½ journée et un jour en présentiel  D0609 : « Les bases de la ventilation pour le captage à la source des polluants ». 1 jour en présentiel  D0615 : « Utilisation de l'outil SEIRICH dans la demande d'évaluation du risque chimique ». Perfectionnement, 1J, en présentiel  D0615 : « Utilisation de l'outil SEIRICH dans la demande d'évaluation du risque chimique ». Perfectionnement, 1J, à distance  C0108 : « Améliorer la performance des opérations de construction (Coût-Délai-Qualité) en intégrant des mesures de prévention dans la conduite d’un projet. » Pour en savoir plus : https://www.cramif.fr/formation-la-prevention-des-risques-professionnels
  • 50. 50 MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION - Pour contacter votre antenne départementale : https://cramif.fr/antennes-departementales - Pour toute question d’ordre général sur le programme RC Pros : email : risqueschimiquespros.cramif@assurance-maladie.fr