OSER L’INNOVATION DANS LES OUTILS :              LES OUTILS D’ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELSSophie MARNIERMini-conféren...
-   Un appel à contribution via la newsletter de www.veilleinfotourisme.fr (80000 abonnés) a        été lancé pour avoir c...
Une communication auprès du grand public sera probablement engagée en 2012.Synthèse des 2 communications :Ce sont deux act...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011

642 vues

Publié le

Synthèse de la mini-conférence 8 sur la thématique des outils d'accompagnement des professionnels de la 21ème Université d'été du Tourisme Rural qui s'est tenue les 28, 29 et 30 septembre 2011 à Bergerac en Aquitaine.

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
642
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Synthèse accompagnement des professionnels - Sophie Marnier - UE2011

  1. 1. OSER L’INNOVATION DANS LES OUTILS : LES OUTILS D’ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELSSophie MARNIERMini-conférence 8Biodiversité et tourismeGuillaume BERREAU, François tourisme consultant et Sébastien BAHOLET, DGCISContexteLe ministère de l’écologie est en train de définir une stratégie nationale biodiversité qui découle d’unobjectif fixé par l’europe il ya quelques années : fin 2010, arrêt de la perte de biodiversité. Faisant leconstat que le tourisme est prédateur de biodiversité, il demande au ministère du tourismed’intégrer cet axe dans sa politique sectorielle. D’où va naitre cette réflexion : Comment passer d’untourisme prédateur de biodiversité à un tourisme contributeur ?Quelques chiffres clés pour comprendre la menace sur la biodiversité : - 1,5 millions d’espèces connues mais les scientifiques estiment qu’ils nous en restent encore 50% à découvrir. - La perte de la biodiversité est de 100 à 1000 fois plus élevé que l’état extinction naturelle des espèces - C’est la 6ème crise d’extinction massive des espèces après les dinosaures - L’homme, 1er facteur d’extinction - 99% de notre alimentation est issue du monde vivantConstatIl existe des liens étroits entre le tourisme et la biodiversité mais ils sont peu connus. Les travauxdevaient donc améliorer la connaissance et définir un plan d’actions.Peut-on imaginer un tourisme sans paysage ?Les impacts du tourisme sur la biodiversité :Sur-fréquentation des milieux naturels, dérangements des animaux, pollution lumineuse,fragmentation des espaces (routes), segmentation des espaces (constructions immobilières,…)Le tourisme se développant particulièrement dans les espaces naturels particulièrement riches(montagnes, littoraux,…)Le plan d’actions : Tourisme et biodiversitéObjectifs : Sensibiliser les professionnels sur la biodiversitéUn comité de pilotage est institué comprenant les ministères concernés, des représentants de laprotection de la nature et des professionnels du tourisme (dont Huttopia).Quelques éléments intéressants et nouveaux dans la démarche de l’Etat :
  2. 2. - Un appel à contribution via la newsletter de www.veilleinfotourisme.fr (80000 abonnés) a été lancé pour avoir connaissance d’expériences en région ce qui a permis d’en compiler 80. - Le guide a une approche fonctionnelle et non par métier. - Un mode de diffusion libéré ! o l’Etat permet d’utiliser librement le guide en permettant le téléchargement sur son propre site web, ou comme support pour des organismes de formation. Il est possible de télécharger des fiches individuelles ou le dossier complet, le partager, le disséquer, et enfin l’enrichir en suggérant des propositions au ministère. Seulement 300 exemplaires édités pour privilégier le support numérique.***********L’accompagnement des prestataires dans l’écotourisme par l’Office de tourisme de SeignanxJérôme LAY, Directeur de l’Office de Tourisme de SeignanxEn 2008, suite à un diagnostic territorial mettant en valeur son réseau d’espaces naturels protégés,l’Office de Tourisme de Seignanx, coincé sur la côte landaise entre de grosses stations balnéaires,choisi un positionnement différenciant sur l’écotourisme.Après cette proposition validée par les élus territoriaux, le directeur de l’Office de Tourisme a choiside donner la priorité aux hébergeurs de son territoire soit 5000 lits marchands. Les autres activitésseront contactées dans un second temps.La méthodologie :Un partenariat a été conclu entre l’Office de Tourisme (spécialiste du tourisme) et le CPIE (CentrePermanent d’initiative à l’environnement, spécialiste de l’environnement) pour travailler ensemblesur cette thématique.Chaque prestataire a été diagnostiqué par le duo OT/CPIE qui a permis de connaître l’engagement dechacun et les marges de progression nécessaires et possibles.A la suite, les prestataires volontaires ont été réunis tous les 2 mois sous forme d’atelier de travailpour définir les objectifs et les moyens.Le préalable était clair : L’Office de Tourisme ne communiquera pas auprès du grand public sur cetteaction tant que l’offre ne sera pas complètement qualifiée. Dans ce cas l’Office de Tourisme joue plusson rôle de metteur en scène que de communiquant.Les ateliers ont permis de mettre en place des outils collectifs pour faciliter l’engagement despropriétaires qui se traduisent par la mise au point d’une charte qui s’illustre dans un guidetechnique à destination des prestataires, la création d’un kit de mesure d’économie d’énergie (outilde mesure de la dureté de l’eau, une chambre à chasse d’eau,….), l’édition d’affichettes desensibilisation des clientèles….L’Office de Tourisme a su négocier 18000€ de budget auprès de plusieurs partenaires pour mettre enplace les outils techniques, en contrepartie les prestataires doivent prouver leur engagement enfournissant leur facture d’eau et d’électricité.Les résultats :Une forte reconnaissance de l’Office de Tourisme qui passe du préleveur de cotisation à conseillertechnique auprès de ses prestataires.90% des hébergements sont chartés
  3. 3. Une communication auprès du grand public sera probablement engagée en 2012.Synthèse des 2 communications :Ce sont deux actions parallèles, la première, celle de l’Etat, qui part d’une volonté nationale pouraller vers le niveau territorial, et la seconde qui part du niveau local, avec un Office de Tourismeancré sur le territoire, qui fédère ces prestataires et qui pourrait nourrir le projet national.Les 2 initiatives doivent se rencontrer pour co-construire un projet plus global.

×