Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Jean Emmanuel KAHN
Médecine Interne, Hôpital Foch
Université Versailles-Saint Quentin en Yvelines
Réseau Eosinophile, Inst...
CONFLITS D’INTERETS
•  Investigateur Principal dans 4 études pour le
mepolizumab (3 dans le SHE, 1 dans l’EGPA) - GSK
•  E...
•  Les Leucémies chroniques à PNE
–  Tableaux cliniques inhabituels de LCE F/P+
–  Arret de traitement dans la LCE F/P+
– ...
HE/SHE%Secondaires%
Lymphoïdes%(10820%)%
LT#sanguin#de#phénotype#
anormal#producteur#d’IL85#
Eosinophilie#
familiale# Synd...
CARACTERISATION PHENOTYPIQUE DES LCE FP+
•  Homme +++ > 20/1
•  Atteintes cardiaques,
muqueuses, SMG
•  B12 et tryptase
• ...
•  LAM avec HE
•  Purpura Thrombotique
Thrombocytopénique + HE
•  Lymphome lymphoblastique
à cellules T + HE n=3
•  LMMC s...
•  10# paOents# FP+# avec# lésions#
n o d u l a i r e s# r é c i d i v a n t e s# e t#
hyperéosinophilie#
•  8# papuloses#...
PEUT-ON ARRETER L’IMATINIB ?
Survie sans rechute
chez 11 patients :
61% a 1 an
42% at 2 ans
Survie sans rechute chez 11 pa...
Survie sans rechute chez 11 patients : Suivie médian de
33 mois (9-88) après l’arrêt de l’imatinib
PaEents%en%rechute:%%
8...
PDGFRA
PDGFRB
ETV68PDGFRB%%%%%%%%%%%%t(5;12)(q31–q33;p12)%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%LMMC%+%Eosino%
V617F8%JAK2%
TranslocaEon...
INTERET DE L’IMATINIB DANS LES SHE F/P-
•  Etude#rétrospecOve#
•  19#paOents#SHE#F/P8#
•  Suivi#médian#10#mois#(10j#a#42#m...
IM
responder
IM
non responder
Sex M/F 7/1 5/6
LES CRITERES DE « SMP » SONT CORRELES A UNE
REPONSE A L’IMATINIB
Legrand. Ré...
•  Mr%L,%62%ans,%PNE#3200,#lésions#papuleuses#non#spé,#prurit#++#
–  Pqt%510.000,#tryptase#17#(N<13,5),#F/P#négaOf,#caryot...
•  Mr%L,%62%ans,%PNE#3200,#lésions#papuleuses#non#spé,#prurit#++#
–  Pqt%510.000,#tryptase#17#(N<13,5),#F/P#négaOf,#caryot...
•  Hyperéosinophilie#secondaire:##
– PopulaOon#lymphocytaire#T#circulant,#profil#Th2##
– Phénotype#aberrant#
•  CD38CD4+%(7...
•  13#F#/#8#H#
•  42#ans#[5875]#
#
# ##
LE SHE LYMPHOIDE CD3-CD4+
CaractérisaEon%clinique,%histopathologique%et%moléculaire%des%SHE8L%CD38CD4+%%
G%Lefevre%JE%Kahn%
Medicine#2014,#Haematolo...
CaractérisaEon%clinique,%histopathologique%et%moléculaire%des%SHE8L%CD38CD4+%%
G%Lefevre%JE%Kahn%
Medicine#2014,#Haematolo...
•  Le%«%SHE8L%CD38CD4+%»%remplit%les%critères%d’un%
syndrome%lymphoproliféraEf%T%périphérique%
indolent,%avec%hyperéosinop...
JACI#2015#
ON#NE#TRAITE#PAS#UNE#NFS#
LES HE CHRONIQUES INEXPLIQUEES
ASYMPTOMATIQUES
LES SHE EN 2016: QUELS TRAITEMENTS?
CORTICOIDES
2"#IFNα,#Hydroxyurée,#An4#IL"5,#ciclosporine#
3"#Autres#ITK,#Alemtuzimab,#...
QUELLES NOUVEAUTES A ATTENDRE ?
! Identification de nouvelles anomalies
moléculaires responsables d’HE clonales et ….
des ...
Remerciements#
Réseau%Eosinophile%
JE%Kahn,%G%Lefevre%
•  Angers:#Dr#Avenel8Audran,#Dr#Leclech#
•  Annecy:#Dr#MoraO8Hafsao...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

SFH 2016 Syndrome hypereosinophilique JEK

427 vues

Publié le

Présentation de Jean-Emmanuel Kahn à la session MaRIH du 23 Mars 2016 (SFH)

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

SFH 2016 Syndrome hypereosinophilique JEK

  1. 1. Jean Emmanuel KAHN Médecine Interne, Hôpital Foch Université Versailles-Saint Quentin en Yvelines Réseau Eosinophile, Institut d’Immunologie, CHRU de Lille ACTUALITES DANS LES SYNDROMES HYPEREOSINOPHILIQUES
  2. 2. CONFLITS D’INTERETS •  Investigateur Principal dans 4 études pour le mepolizumab (3 dans le SHE, 1 dans l’EGPA) - GSK •  Expert pour GSK •  Subventions recherches pour le Réseau Eosinophile: Novartis, GSK
  3. 3. •  Les Leucémies chroniques à PNE –  Tableaux cliniques inhabituels de LCE F/P+ –  Arret de traitement dans la LCE F/P+ –  Indications des ITK dans les LCE F/P- –  Autres anomalies moléculaires •  Le SHE Lymphoïde CD3-CD4+ •  Traitement…. et abstention thérapeutique
  4. 4. HE/SHE%Secondaires% Lymphoïdes%(10820%)% LT#sanguin#de#phénotype# anormal#producteur#d’IL85# Eosinophilie# familiale# Syndromes#de# chevauchements#et# Maladies#à#PNE# restreintes#à#un#organe# HE/SHE%idiopathiques% (50%à%70%)% HE/SHE%clonaux% (10815%)% 1- LCE, dont FIP1L1-PDGFRA+++ 2-Autres MICI PCE-PAE-Bronchiolite PNE GEPA EGID Maladies dermatologiques LEUCÉMIES CHRONIQUE À PNE CLASSIFICATIONS DES SHE EN 2016 The#Year#2011#Working#Conference#on#Eosinophil#Disorders#and#Syndromes#8#P.#Valent,#JACI,#2012#
  5. 5. CARACTERISATION PHENOTYPIQUE DES LCE FP+ •  Homme +++ > 20/1 •  Atteintes cardiaques, muqueuses, SMG •  B12 et tryptase •  Cytopénie •  Corticorésistance •  RHC et RMC sous faibles doses d’Imatinib Legrand, Réseau Eosino, Medicine 2013
  6. 6. •  LAM avec HE •  Purpura Thrombotique Thrombocytopénique + HE •  Lymphome lymphoblastique à cellules T + HE n=3 •  LMMC sans HE •  Leucémie à PNN sans HE PRESENTATIONS HEMATOLOGIQUES INHABITUELLES DE LCE F/P+ PENSER A F/P DEVANT UNE HYPEREOSINOPHILIE ATYPIQUE CORTICO-RESISTANTE •  Masses paraspinales et atteintes des Nfs craniens •  Claude Bernard Horner •  Sarcome myéloïde non leucémique avec HE •  Cellulite à PNE •  Masse intra-cranienne •  GEPA (Churg-Strauss) •  Histiocytose éruptive
  7. 7. •  10# paOents# FP+# avec# lésions# n o d u l a i r e s# r é c i d i v a n t e s# e t# hyperéosinophilie# •  8# papuloses# lymphomatoïdes# CD30+## type#A#(1#type#B,#1#type#C)# •  5#autres#cas#dans#la#liXérature# T#Sene,#SNFMI#2015# PAPULOSE LYMPHOMATOIDE ET LCE FP+
  8. 8. PEUT-ON ARRETER L’IMATINIB ? Survie sans rechute chez 11 patients : 61% a 1 an 42% at 2 ans Survie sans rechute chez 11 patients : Suivie médian de 33 mois (9-88) après l’arrêt de l’imatinib Legrand, Réseau Eosino, Medicine 2013
  9. 9. Survie sans rechute chez 11 patients : Suivie médian de 33 mois (9-88) après l’arrêt de l’imatinib PaEents%en%rechute:%% 8%retraitement%toujours%efficace% 8%pas%d’acquisiEon%de%résistance% PEUT-ON ARRETER L’IMATINIB ? Klion Blood 2007 : n=0/5 Metzregoth EHA 2015: n=2/5NECESSITE D’UNE ETUDE PROSPECTIVE
  10. 10. PDGFRA PDGFRB ETV68PDGFRB%%%%%%%%%%%%t(5;12)(q31–q33;p12)%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%LMMC%+%Eosino% V617F8%JAK2% TranslocaEon%JAK2% FLT3% FGFR1% MutaEons%ponctuelles% acEvatrices%de%PDGFRA% Y849S/%N659S% AUTRES%+++++% AUTRES LCE DEFINIES PAR UNE ANOMALIE GENETIQUE RECURRENTE
  11. 11. INTERET DE L’IMATINIB DANS LES SHE F/P- •  Etude#rétrospecOve# •  19#paOents#SHE#F/P8# •  Suivi#médian#10#mois#(10j#a#42#mois)# •  Traitement#par#imaOnib#(DM#184#mg/j)#
  12. 12. IM responder IM non responder Sex M/F 7/1 5/6 LES CRITERES DE « SMP » SONT CORRELES A UNE REPONSE A L’IMATINIB Legrand. Réseau EosinophileI, IES Quebec 2011 INTERET DE L’IMATINIB DANS LES SHE F/P-
  13. 13. •  Mr%L,%62%ans,%PNE#3200,#lésions#papuleuses#non#spé,#prurit#++# –  Pqt%510.000,#tryptase#17#(N<13,5),#F/P#négaOf,#caryotype##N# •  Mr%V,%72%ans,%PNE#100082000#sous#corOco# –  Monocytes#2200# %% •  Mr%L,%50%ans,%hyperEo#depuis#3#ans,#fibrose#endomyocardique# –  Thrombocytose# •  Mr%B,%60%ans,%hyperEo#depuis#7ans,#tryptase#et#B12#normaux# puis#tryptase# ,#appariOon#d’une#SMG# ## ## AUTRES LCE DEFINIES PAR UNE ANOMALIE GENETIQUE NON RECURRENTE G Lefevre, A Reneville, Réseau Eosinophile
  14. 14. •  Mr%L,%62%ans,%PNE#3200,#lésions#papuleuses#non#spé,#prurit#++# –  Pqt%510.000,#tryptase#17#(N<13,5),#F/P#négaOf,#caryotype##N# –  JAK2%V617F+% •  Mr%V,%72%ans,%PNE#100082000#sous#corOco# –  Monocytes#2200# –  Sang:#TET2+%;%Moelle:#ASXL1,%CBL,%TET2,%TP53%et%U2AF1% •  Mr%L,%50%ans,%hyperEo#depuis#3#ans,#fibrose#endomyocardique# –  Thrombocytose#modérée# –  SF3B1%K666N+# •  Mr%B,%60%ans,%hyperEo#depuis#7ans,#tryptase#et#B12#normaux# puis# ,#appariOon#d’une#SMG# –  V617F%JAK2:%echec%du%ruxoliEnib% –  ASLX1,%SRSF2% AUTRES LCE DEFINIES PAR UNE ANOMALIE GENETIQUE NON RECURRENTE LIENS#DE#CAUSALITE#?# FORMES#FRONTIERES#entre#SMP8Eo#et#SMD#?#
  15. 15. •  Hyperéosinophilie#secondaire:## – PopulaOon#lymphocytaire#T#circulant,#profil#Th2## – Phénotype#aberrant# •  CD38CD4+%(75%)% •  CD3+CD4+CD78# •  CD3+CD48CD88TCRαβ – Clonale#(rearg#TCR#ds#76%)# CD3% CD4 IL5#IL4# Cogan,#NEJM,#1994# SHE LYMPHOIDES
  16. 16. •  13#F#/#8#H# •  42#ans#[5875]# # # ## LE SHE LYMPHOIDE CD3-CD4+
  17. 17. CaractérisaEon%clinique,%histopathologique%et%moléculaire%des%SHE8L%CD38CD4+%% G%Lefevre%JE%Kahn% Medicine#2014,#Haematologica#2015# •  Infiltrats#Ossulaires#T#clonaux# CD38CD4+# •  Dans#tous#les#organes# aXeints#par#les#PNE# •  Depuis#parfois#20#ans# HE#stain (x#25) CD3#### (x#100) HE#stain (x#200) CD4#### (x#100) A P1 P2 * B P2P1 Peripheral blood Skin# CD4 CD3 CD4 138(pb P1 114(pb P2 Peripheral blood Skin# C Figure(1 B P2P1 Peripheral blood Skin# CD4 CD3 CD4 138(pb 138(pb P1 114(pb 114(pb P2 Peripheral blood Skin# C LE SHE LYMPHOIDE CD3-CD4+
  18. 18. CaractérisaEon%clinique,%histopathologique%et%moléculaire%des%SHE8L%CD38CD4+%% G%Lefevre%JE%Kahn% Medicine#2014,#Haematologica#2015# LE SHE LYMPHOIDE CD3-CD4+
  19. 19. •  Le%«%SHE8L%CD38CD4+%»%remplit%les%critères%d’un% syndrome%lymphoproliféraEf%T%périphérique% indolent,%avec%hyperéosinophilie%secondaire% •  Clone%lymphocytaire%circulant%et%Essulaire% •  Critères%histopathologiques%et%%immunophénotypiques% homogènes,%«#LAI8like#»,#mais#TFH8# •  Chronique,%indolent%>%20%ans% •  Risque%d’évoluEon%vers%un%lymphome%agressif%de%type%LAI# Mécanismes:# 8  MutaOon#et/ou#acOvaOon#STAT3#(Blood#2016)#?# 8  EBV#?# 8  Autre#mutaOon#?# LE SHE LYMPHOIDE CD3-CD4+
  20. 20. JACI#2015# ON#NE#TRAITE#PAS#UNE#NFS# LES HE CHRONIQUES INEXPLIQUEES ASYMPTOMATIQUES
  21. 21. LES SHE EN 2016: QUELS TRAITEMENTS? CORTICOIDES 2"#IFNα,#Hydroxyurée,#An4#IL"5,#ciclosporine# 3"#Autres#ITK,#Alemtuzimab,#2CDA,#revlimid,#fludarabine,#Allogreffe# de#moelle## IMATINIB SHE% LYMPHOÏDES% LCE#F/P8:# PDGFRB,#PDGFRA,# FGFR1# FIP1L18PDGFRA:## F/P+# SHE8M% MYELOPROLIFERATIFS% SMP8Eo:# Autres# SHE% IDIOPATHIQUES%
  22. 22. QUELLES NOUVEAUTES A ATTENDRE ? ! Identification de nouvelles anomalies moléculaires responsables d’HE clonales et …. des patients chez qui les rechercher ! Essai prospectif d’arrêt de l’imatinib dans la LCE FP+ ! Origine moléculaire de la dysfonction lymphocytaire T dans les SHE lymphoïde ! Nouvelles thérapies ciblées anti PNE: "  eotaxine, CCR3, TSLP, IL4-IL-13, IL5, IL5-R…. "  ITK
  23. 23. Remerciements# Réseau%Eosinophile% JE%Kahn,%G%Lefevre% •  Angers:#Dr#Avenel8Audran,#Dr#Leclech# •  Annecy:#Dr#MoraO8Hafsaoui,#Dr#Cony8 Makhoul# •  Beauvais:#Dr#Ghomari# •  Bordeaux:#Pr#Taieb,#Dr#Seneschal# •  La#Roche#S/#Yon:#Dr#Maisonneuve## •  Lille:#Pr#Staumont#Salle,#Pr#Morschhauser,# Dr#Terriou,#Pr#Launay,#Pr#Hatron# •  Lyon:#Pr#Salles,#Dr#Khouatra,#Pr#Ninet,#Pr# Seve,#Pr#Cordier# •  Nantes:#Dr#Aubert,#Pr#Hamidou# •  Nice:#Dr#Legros,#Dr#Queyrel# •  Paris:#Pr#Baruchel,#Pr#Rousselot,#Pr#Michel,# Pr#Fain,#Dr#Barete,#Pr#Sene,#Pr#Haroche,#Pr# Costedoat8Chalumeau# # Immunologie#–#Pr#M#LabaleXe# J.#Trauet,#V.#Lekeux,## V.#Bétrancourt,#V.#Dutriez# Anatomo8pathologie#–#Pr#Copin## Hématologie#–#Pr#Preudhomme# CollaboraOon:#Dr#C.#Roumier# Clonalité#T#/#PCR:#Dr#N.#Grardel# ## Séquençage:#S.#Geffroy,#Dr#S.#Poulain# # CytogénéOque## Dr#C.#Roche8LesOenne# # Plate8forme#de#génomique# foncOonnelle#U837# M#Cheok,#P#Peyrrouze# reseau.eosinophile@chru-lille.fr je.kahn@hopital-foch.org guillaume.lefevre@chru-lille.fr

×