SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  19
Made by @hupertan
CAS CLINIQUE DCEM – NR 1
PROGRAMME MODULE 16
ANNÉE 2014-2015
Séminaire Urologie 3 – UROGYNECOLOGIE /
ANDROLOGIE
Dr Vincent HUPERTAN
Made by @hupertan
PROGRAMME MODULE 16
ANNÉE 2014-2015
SEMESTRE 2
lundi 30 mars 2015 de 14h30 à 17h30
Séminaire Urologie 3 – UROGYNECOLOGIE / ANDROLOGIE
# 37 : Stérilité du couple (aspects urologiques)
# 38 : AMP (aspects urologiques)
# 120 : Ménopause et Andropause (HUPERTAN / SAINT LOUIS)
# 122 : Troubles de l’érection (HUPERTAN)
# 42 : Tuméfactions pelviennes chez la femme (prolapsus)
# 121 : Troubles de la miction et incontinence urinaire de l’adulte et du
sujet âgé (chez la femme)
Made by @hupertan
Cas clinique
Monsieur ,T.D., 54 ans consulte pour des troubles de sexuels.
Il est marié, 3 enfants.
Il est retraité de l’industrie automobile et il est parti à la retraite à l’occasion
d’un plan social.
Il s’agit d’un premier mariage sans difficultés particulières notamment d’ordre
d’affectif.
Avait pratiqué le sport dans un club de sports, mais actuellement il n’a plus
aucune activité physique.
Il présente également des troubles urinaires avec des mictions fréquence mais
à volume important, jour et nuit.
Il a beaucoup fumé, mais à ce jour il ne fume plus depuis plus de dix ans.
Made by @hupertan
Question 1.1.(Monsieur ,T.D., 54 ans consulte)
Concernant la physiologie de l’érection, le principal médiateur est :
A – l’adrénaline
B – l’acétyle choline
C – la sérotonine
D – l’ocytocine
E – le monoxyde d’azote.
Made by @hupertan
Question 1.2. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Quel est le(s) questionnaire(s) utile(s) à l’évaluation du troubles sexuel:
1) Le score IPSS;
2) Le score IIEF;
3) Le score EHS (HES)
4) Le score de l’éjaculation précoce
5) Le score d’entente maritale
6) Le score BISF-W
Made by @hupertan
Question 1.3. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Quel(s) élément(s) de l’examen clinique est/ sont importants dans le bilan initial
pour le trouble sexuel:
1) aucun car c’est un troubles sexuel d’origine psychologique;
2) TA et la pouls périphériques;
3) Mesure du périmètre abdominal;
4) Mesure du périmètre thoracique;
5) Examen des aires ganglionnaires;
6) Examen des phanères (ongles, calvitie) car c’est un troubles lié au stress;
7) Elasticité de la verge.
Made by @hupertan
Question 1.4. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Ses troubles ont commencé il y à 6 mois, avec des « pannes » à répétition.
Progressivement le trouble est devenu constant. Il vous fait part d’une peur
d’avoir un rapport sexuel et s’il arrive à avoir un rapport sexuel, l’éjaculation est
devenue très rapide et son orgasme est devenu moins intense. D’ailleurs le
patient a l’impression que son épouse d’éloigne affectivement.
Compte-tenu des caractéristiques cliniques de troubles sexuels quel
mécanisme vous parait être le plus probable
A – Dysfonction érectile secondaire aux troubles de l’éjaculation
B – Dysfonction psychogène secondaire aux problèmes de couple
C – Dysfonction érectile mixte à prédominance organique
D – Anorgasmie
E – Ejaculation précoce primitive
Made by @hupertan
Question 1.5. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
A l’examen clinique, il pèse 117 kg pour 1,77 m. Le périmètre abdominal est à
140 cm. L’examen des seins est normal. L’examen des organes génitaux
retrouve des corps caverneux souples, les deux testicules sont en place et de
taille normale.
Le(les)quel(s) constitue(nt) des facteurs de risque supplémentaire qu’il
faut rechercher et ou caractériser dans le cadre de sa pathologie
sexuelle?
• Hypertension artérielle
• Syndrome d’apnée du sommeil
• Troubles du métabolisme lipidique
• Cancer de la prostate familial
• Troubles du métabolisme glucidique
• Maladie de La Peyronie
• Troubles du métabolisme urique
Made by @hupertan
Question 1.6. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
A l’issue de cette première consultation, dans le cadre du bilan initial vous
proposez les examens de biologie suivants d’imagerie suivants:
• Prolactine
• Cortisolémie à 8 heures
• Dosage du DHEA
• LH et FSH
• Dosage des stéroïdes urinaires
• L’’acide urique
• Glycémie à jeun et un profil lipidique,
• Testostérone totale
• PSA totale
Made by @hupertan
Question 1.7. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
A l’issue de cette première consultation, toujours dans le bilan initial vous pour
proposez les examens d’imagerie et fonctionnelle suivantes
- IRM penien
- Echodoppler des membres inférieur et des artères caverneuses
- Pharmacodoppler pénien
- IRM de la selle turcique
- Erectometrie nocturnes
- Coronarographie
- Scintigraphie myocardique
- Aucun examen ni explorations ne sont indispensable
Made by @hupertan
Question 1.8. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
La/les affirmation suivantes est/sont vraie(s):
• Le diabète sucré est la première cause organique de dysfonctionnement
érectile;
• Les androgènes ne sont pas indispensables dans le processus de l’érection;
• Le traitement androgénique corrigera systématiquement les troubles
érectiles;
• L’hypertension artérielle entraine des troubles de l’érection essentiellement
par les biais des antihypertenseurs;
• L’hyperprolactinémie chez l’homme peut induire un troubles de l’érection
par le biais de l’hypogonadisme hypergonadrope
• Tout trouble de l’érection après 40 ans justifie le dépistage d’un diabète par
mesure de la glycémie à jeun.
Made by @hupertan
Question 1.9. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
La/les affirmation suivantes est/sont vraie(s):
• Le traitement étiologique est efficace chez tous les patients présentant un
trouble érectile;
• Le niveau de preuve de l’efficacité d’un traitement androgénique pour un
trouble d’érection en dehors d’un hypogonadisme biologique confirmé reste
faible;
• Un bon contrôle glycémique chez un patient diabétique se vérifie par une
HbA1c < 8 %;
• Le traitement pharmacologique de première intention est constitué par les
prostaglandines
• Un traitement par les inhibiteurs des phosphodiestérases de type 5
nécessite un avis cardiologique systématique
Made by @hupertan
Question 1.10. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Concernant les inhibiteurs des phosphodiestérases de type 5 la/les affirmation
suivantes est/sont vraie(s):
• Son initiation est réservée au médecins spécialistes;
• La phosphodiestérase de type 5 entraine la dégradation enzymatique du
GMPc dans les corps caverneux
• Leur effet dans les troubles érectile s’exerce en dehors de toute excitation
sexuelle
• Leur effet se traduit par une relaxation du tissus caverneux et donc une
érection
• Aggravent une coronaropathie pré-existante
Made by @hupertan
Question 1.11. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Concernant l’initiation du traitement:
• Vous adressez systématiquement le patient à un sexologue
• Vous lui prescrivez des injections intra-caverneuses d’alprostadil (Edex®
Caverject®
• Vous initiez un traitement oral par un inhibiteur de phosphodiestérase de
type 5
• Vous associez un inhibiteur de la capture de la serotonine qui agit sur son
éjaculation précoce
• Vous commencez par un antagoniste a2-adrénergique (Yohimbine®)
Made by @hupertan
Question 1.12. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Lors de cette consultation vous associez les mesures suivantes:
• Vous adressez systématiquement le patient à un sexologue
• Prise en charge diététique
• Envisager un épreuve d’effort
• Démarrer la reprise progressive d’une activité physique
• Diminuer l’apport en charcuterie et abats responsable d’un hyupericemie
Made by @hupertan
Question 1.13. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Monsieur T.D. consulte avec les résultats des bilans. Sa testostérone est à 4,5
ng/ml. La glycémie à jeun est à 1,80. Le reste du bilan est sans particularité.
Pour le traitement il l’avait prise deux fois et sans résultats satisfaisants, il l’a
arrêté.
La (les) affirmation suivantes est(sont) vraie(s):
- Le traitement n’a pas été efficace car les testostérone est basse
- En cas d’hypogonadisme on propose un traitement d’emblée
- Sa dysfonction érectile est en rapport avec le diabète
- Une épreuve d’effort est conseillée
- Il faut prescrire un traitement par des injection intracaverneuses
- On ne peut pas juger de l’ineficacité avant
Made by @hupertan
Question 1.14. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Dans l’hypothèse que le bilan avait montré une testostérone est à 2,5 ng/ml.
La (les) affirmation suivantes est(sont) vraie(s):
- Il faut proposer un traitement par des injections intra caverneuse
- Il faut proposer un traitement avec des inhibiteurs de phosphodiestérase de
type 5 en continu
- Il faut vérifier la valeur par un dosage complémentaire dans 3 semaines
- Il faut faire un IRM de la selle turcique
- Il faut prescrire un dosage de la LH
- Il faut prescrire un dosage de Prolactine
Made by @hupertan
Question 1.15. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
La testostérone contrôlée est à 2,8 ng/ml, le LH et la prolactine sont normaux.
- IL s’agit d’un hypogonadisme hypergonadotrop
- Il s’agit d’un hypogonadisme idiopathique
- Il s’agit d’un déficit androgénique lié à l’age
- Sa valeur justifie à elle seul un traitement hormonal substitutif
- Le traitement seul va corriger la dysfonction érectile
Made by @hupertan
If you like this slide, please «Tweet» / «Like it» / «Pin it» /
«Share.it» with your friends, students, colleagues....

Contenu connexe

Tendances

Les médicaments du diabéte
Les médicaments du diabéteLes médicaments du diabéte
Les médicaments du diabéteEmna Jaoued
 
Thyroid disorders treatment
Thyroid disorders treatmentThyroid disorders treatment
Thyroid disorders treatmentDr Sujay Patil
 
A new perspective on hypocalcemia
A new perspective on hypocalcemiaA new perspective on hypocalcemia
A new perspective on hypocalcemiastevechendoc
 
Hyperthyroidism / Thyrotoxicosis Pharmacotherapy
Hyperthyroidism / Thyrotoxicosis PharmacotherapyHyperthyroidism / Thyrotoxicosis Pharmacotherapy
Hyperthyroidism / Thyrotoxicosis PharmacotherapyPranatiChavan
 
diagnosis and treatment of hypothyroidism
diagnosis and treatment of hypothyroidism diagnosis and treatment of hypothyroidism
diagnosis and treatment of hypothyroidism Balqees Majali
 
Interpretation of laboratory thyroid function tests
Interpretation of laboratory thyroid function tests Interpretation of laboratory thyroid function tests
Interpretation of laboratory thyroid function tests Hussam Elmouzi
 
Therapeutic drug monitoring (TDM)
Therapeutic drug monitoring (TDM)Therapeutic drug monitoring (TDM)
Therapeutic drug monitoring (TDM)Dipesh Tamrakar
 
Estrogens and androgens - Pharmacology
Estrogens and androgens - PharmacologyEstrogens and androgens - Pharmacology
Estrogens and androgens - PharmacologyAreej Abu Hanieh
 
Paracetamol toxicity
Paracetamol toxicityParacetamol toxicity
Paracetamol toxicityBalaji M N
 
Management of rheumatoid arthritis
Management of rheumatoid arthritisManagement of rheumatoid arthritis
Management of rheumatoid arthritisAsi-oqua Bassey
 
Drug induced hepatotoxicity and its regulatory implications
Drug induced hepatotoxicity and its regulatory implicationsDrug induced hepatotoxicity and its regulatory implications
Drug induced hepatotoxicity and its regulatory implicationsChander K Negi
 
wilson's disease
 wilson's disease wilson's disease
wilson's diseaseAbdul Waris
 
Antidepressants. Mood Stabilizers. Psychostimulants
Antidepressants. Mood Stabilizers. PsychostimulantsAntidepressants. Mood Stabilizers. Psychostimulants
Antidepressants. Mood Stabilizers. PsychostimulantsEneutron
 
Estrogen Presentation.pptx
Estrogen Presentation.pptxEstrogen Presentation.pptx
Estrogen Presentation.pptxDrSeemaBansal
 
Drugs used in special age groups like children, elderly and preganancy
Drugs used in special age groups like children, elderly and preganancyDrugs used in special age groups like children, elderly and preganancy
Drugs used in special age groups like children, elderly and preganancyRoopali Somani
 

Tendances (20)

Les médicaments du diabéte
Les médicaments du diabéteLes médicaments du diabéte
Les médicaments du diabéte
 
Thyroid disorders treatment
Thyroid disorders treatmentThyroid disorders treatment
Thyroid disorders treatment
 
Tamsulosin Hydrochloride 0.4 mg
Tamsulosin Hydrochloride 0.4 mgTamsulosin Hydrochloride 0.4 mg
Tamsulosin Hydrochloride 0.4 mg
 
Anti thyroid drugs
Anti thyroid drugsAnti thyroid drugs
Anti thyroid drugs
 
A new perspective on hypocalcemia
A new perspective on hypocalcemiaA new perspective on hypocalcemia
A new perspective on hypocalcemia
 
Hyperthyroidism / Thyrotoxicosis Pharmacotherapy
Hyperthyroidism / Thyrotoxicosis PharmacotherapyHyperthyroidism / Thyrotoxicosis Pharmacotherapy
Hyperthyroidism / Thyrotoxicosis Pharmacotherapy
 
diagnosis and treatment of hypothyroidism
diagnosis and treatment of hypothyroidism diagnosis and treatment of hypothyroidism
diagnosis and treatment of hypothyroidism
 
Interpretation of laboratory thyroid function tests
Interpretation of laboratory thyroid function tests Interpretation of laboratory thyroid function tests
Interpretation of laboratory thyroid function tests
 
Therapeutic drug monitoring (TDM)
Therapeutic drug monitoring (TDM)Therapeutic drug monitoring (TDM)
Therapeutic drug monitoring (TDM)
 
Estrogens and androgens - Pharmacology
Estrogens and androgens - PharmacologyEstrogens and androgens - Pharmacology
Estrogens and androgens - Pharmacology
 
Osteoporosis
OsteoporosisOsteoporosis
Osteoporosis
 
SERM & SERD
SERM & SERDSERM & SERD
SERM & SERD
 
Paracetamol toxicity
Paracetamol toxicityParacetamol toxicity
Paracetamol toxicity
 
Management of rheumatoid arthritis
Management of rheumatoid arthritisManagement of rheumatoid arthritis
Management of rheumatoid arthritis
 
Thyroid hormones
Thyroid hormonesThyroid hormones
Thyroid hormones
 
Drug induced hepatotoxicity and its regulatory implications
Drug induced hepatotoxicity and its regulatory implicationsDrug induced hepatotoxicity and its regulatory implications
Drug induced hepatotoxicity and its regulatory implications
 
wilson's disease
 wilson's disease wilson's disease
wilson's disease
 
Antidepressants. Mood Stabilizers. Psychostimulants
Antidepressants. Mood Stabilizers. PsychostimulantsAntidepressants. Mood Stabilizers. Psychostimulants
Antidepressants. Mood Stabilizers. Psychostimulants
 
Estrogen Presentation.pptx
Estrogen Presentation.pptxEstrogen Presentation.pptx
Estrogen Presentation.pptx
 
Drugs used in special age groups like children, elderly and preganancy
Drugs used in special age groups like children, elderly and preganancyDrugs used in special age groups like children, elderly and preganancy
Drugs used in special age groups like children, elderly and preganancy
 

En vedette

Traitement pharmacologiques et chirurgicaux, étiologiques et symptomatiques ...
Traitement pharmacologiques et chirurgicaux, étiologiques et symptomatiques ...Traitement pharmacologiques et chirurgicaux, étiologiques et symptomatiques ...
Traitement pharmacologiques et chirurgicaux, étiologiques et symptomatiques ...Vincent H. Hupertan
 
Slide cfu2014 congres_pvp_laser_prostate_green_light_nomogram_v_misrai_hupert...
Slide cfu2014 congres_pvp_laser_prostate_green_light_nomogram_v_misrai_hupert...Slide cfu2014 congres_pvp_laser_prostate_green_light_nomogram_v_misrai_hupert...
Slide cfu2014 congres_pvp_laser_prostate_green_light_nomogram_v_misrai_hupert...Vincent H. Hupertan
 
La vasectomie contraceptive expliquée aux patients
La vasectomie contraceptive expliquée aux patientsLa vasectomie contraceptive expliquée aux patients
La vasectomie contraceptive expliquée aux patientsVincent H. Hupertan
 
Cas clinique dysfonction erectile vincent hupertan séminaire urologie 3 – u...
Cas clinique dysfonction erectile  vincent hupertan séminaire urologie 3 – u...Cas clinique dysfonction erectile  vincent hupertan séminaire urologie 3 – u...
Cas clinique dysfonction erectile vincent hupertan séminaire urologie 3 – u...Vincent H. Hupertan
 
The disabled body and sexuality or the paradigm shift by Hupertan
The disabled body and sexuality  or the paradigm shift by HupertanThe disabled body and sexuality  or the paradigm shift by Hupertan
The disabled body and sexuality or the paradigm shift by HupertanVincent H. Hupertan
 
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...Vincent H. Hupertan
 
USMLE STEP 2, Individualized Tutorial Demonstration—Sept. 2012 Session 1
USMLE STEP 2, Individualized Tutorial Demonstration—Sept. 2012 Session 1USMLE STEP 2, Individualized Tutorial Demonstration—Sept. 2012 Session 1
USMLE STEP 2, Individualized Tutorial Demonstration—Sept. 2012 Session 1Imhotep Virtual Medical School
 
Usmle presentation final
Usmle presentation   finalUsmle presentation   final
Usmle presentation finaljaidev86
 
Les QCM : les réponses à toutes vos questions
Les QCM : les réponses à toutes vos questionsLes QCM : les réponses à toutes vos questions
Les QCM : les réponses à toutes vos questionsMarcel Lebrun
 

En vedette (12)

Traitement pharmacologiques et chirurgicaux, étiologiques et symptomatiques ...
Traitement pharmacologiques et chirurgicaux, étiologiques et symptomatiques ...Traitement pharmacologiques et chirurgicaux, étiologiques et symptomatiques ...
Traitement pharmacologiques et chirurgicaux, étiologiques et symptomatiques ...
 
Slide cfu2014 congres_pvp_laser_prostate_green_light_nomogram_v_misrai_hupert...
Slide cfu2014 congres_pvp_laser_prostate_green_light_nomogram_v_misrai_hupert...Slide cfu2014 congres_pvp_laser_prostate_green_light_nomogram_v_misrai_hupert...
Slide cfu2014 congres_pvp_laser_prostate_green_light_nomogram_v_misrai_hupert...
 
La vasectomie contraceptive expliquée aux patients
La vasectomie contraceptive expliquée aux patientsLa vasectomie contraceptive expliquée aux patients
La vasectomie contraceptive expliquée aux patients
 
Cas clinique dysfonction erectile vincent hupertan séminaire urologie 3 – u...
Cas clinique dysfonction erectile  vincent hupertan séminaire urologie 3 – u...Cas clinique dysfonction erectile  vincent hupertan séminaire urologie 3 – u...
Cas clinique dysfonction erectile vincent hupertan séminaire urologie 3 – u...
 
The disabled body and sexuality or the paradigm shift by Hupertan
The disabled body and sexuality  or the paradigm shift by HupertanThe disabled body and sexuality  or the paradigm shift by Hupertan
The disabled body and sexuality or the paradigm shift by Hupertan
 
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...
 
USMLE STEP 2, Individualized Tutorial Demonstration—Sept. 2012 Session 1
USMLE STEP 2, Individualized Tutorial Demonstration—Sept. 2012 Session 1USMLE STEP 2, Individualized Tutorial Demonstration—Sept. 2012 Session 1
USMLE STEP 2, Individualized Tutorial Demonstration—Sept. 2012 Session 1
 
Usmle presentation final
Usmle presentation   finalUsmle presentation   final
Usmle presentation final
 
USMLE and Canadian Exams
USMLE and Canadian ExamsUSMLE and Canadian Exams
USMLE and Canadian Exams
 
Usmle step by step 1
Usmle step by step 1Usmle step by step 1
Usmle step by step 1
 
Archer USMLE Step 3 CCS workshop 2018
Archer USMLE Step 3 CCS workshop 2018Archer USMLE Step 3 CCS workshop 2018
Archer USMLE Step 3 CCS workshop 2018
 
Les QCM : les réponses à toutes vos questions
Les QCM : les réponses à toutes vos questionsLes QCM : les réponses à toutes vos questions
Les QCM : les réponses à toutes vos questions
 

Similaire à Cas clinique dysfonction erectile et troubles hormonaux vincent hupertan séminaire urologie 3 – urogynecologie andrologie mars2015

EPU AGOB - Fiv en pratique - Fev 2015 - Dr Skhiri
EPU AGOB - Fiv en pratique - Fev 2015 - Dr SkhiriEPU AGOB - Fiv en pratique - Fev 2015 - Dr Skhiri
EPU AGOB - Fiv en pratique - Fev 2015 - Dr SkhiriMechaal Mourali
 
tt.dysfonction_erectile.ppt
tt.dysfonction_erectile.ppttt.dysfonction_erectile.ppt
tt.dysfonction_erectile.pptmbusa2
 
defis_frustrations.ppt
defis_frustrations.pptdefis_frustrations.ppt
defis_frustrations.pptmbusa2
 
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre les
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre lesMénopause master 2024 .pdf Comprendre les
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre lestadaye
 
Buvat j 09b test & de dosages utiles et trts en 2009 v courte
Buvat j 09b test & de dosages utiles et trts en 2009 v courteBuvat j 09b test & de dosages utiles et trts en 2009 v courte
Buvat j 09b test & de dosages utiles et trts en 2009 v courtesfa_angeiologie
 
1822230.ppt
1822230.ppt1822230.ppt
1822230.pptOumBanat
 
Stimulation hors fiv bizerte 21 05-2015
Stimulation hors fiv bizerte 21 05-2015Stimulation hors fiv bizerte 21 05-2015
Stimulation hors fiv bizerte 21 05-2015Mechaal Mourali
 
Gonadotrophines en assistance médicale à la procréation.ppt
Gonadotrophines en assistance médicale à la procréation.pptGonadotrophines en assistance médicale à la procréation.ppt
Gonadotrophines en assistance médicale à la procréation.pptMainaOumara
 
cat devant un couple infertile.pptx
cat devant un couple  infertile.pptxcat devant un couple  infertile.pptx
cat devant un couple infertile.pptxKraliceGuzel1
 
Laurence.leenhardt marc.dommergues
Laurence.leenhardt marc.dommerguesLaurence.leenhardt marc.dommergues
Laurence.leenhardt marc.dommergueslifeiseasy
 
Optimisation des traitements immunosuppresseurs au cours des mici
Optimisation des traitements immunosuppresseurs au cours des miciOptimisation des traitements immunosuppresseurs au cours des mici
Optimisation des traitements immunosuppresseurs au cours des micihttp://www.gastro-enterologie.com/
 
Antirétroviraux et traitements hormonaux chez les personnes trans
Antirétroviraux et traitements hormonaux chez les personnes transAntirétroviraux et traitements hormonaux chez les personnes trans
Antirétroviraux et traitements hormonaux chez les personnes transSanté des trans
 
Contraception Et Stérilisation Tubaire Pp 09 02 10
Contraception Et Stérilisation Tubaire Pp 09 02 10Contraception Et Stérilisation Tubaire Pp 09 02 10
Contraception Et Stérilisation Tubaire Pp 09 02 10raymondteyrouz
 
Cas Clinique hypertrophie prostate
Cas Clinique hypertrophie prostateCas Clinique hypertrophie prostate
Cas Clinique hypertrophie prostateurologiebj
 

Similaire à Cas clinique dysfonction erectile et troubles hormonaux vincent hupertan séminaire urologie 3 – urogynecologie andrologie mars2015 (20)

Fiv en pratique
Fiv en pratiqueFiv en pratique
Fiv en pratique
 
EPU AGOB - Fiv en pratique - Fev 2015 - Dr Skhiri
EPU AGOB - Fiv en pratique - Fev 2015 - Dr SkhiriEPU AGOB - Fiv en pratique - Fev 2015 - Dr Skhiri
EPU AGOB - Fiv en pratique - Fev 2015 - Dr Skhiri
 
tt.dysfonction_erectile.ppt
tt.dysfonction_erectile.ppttt.dysfonction_erectile.ppt
tt.dysfonction_erectile.ppt
 
defis_frustrations.ppt
defis_frustrations.pptdefis_frustrations.ppt
defis_frustrations.ppt
 
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre les
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre lesMénopause master 2024 .pdf Comprendre les
Ménopause master 2024 .pdf Comprendre les
 
Buvat j 09b test & de dosages utiles et trts en 2009 v courte
Buvat j 09b test & de dosages utiles et trts en 2009 v courteBuvat j 09b test & de dosages utiles et trts en 2009 v courte
Buvat j 09b test & de dosages utiles et trts en 2009 v courte
 
1822230.ppt
1822230.ppt1822230.ppt
1822230.ppt
 
Stimulation hors fiv bizerte 21 05-2015
Stimulation hors fiv bizerte 21 05-2015Stimulation hors fiv bizerte 21 05-2015
Stimulation hors fiv bizerte 21 05-2015
 
Boris hansel
Boris hanselBoris hansel
Boris hansel
 
Monique leban
Monique lebanMonique leban
Monique leban
 
Gonadotrophines en assistance médicale à la procréation.ppt
Gonadotrophines en assistance médicale à la procréation.pptGonadotrophines en assistance médicale à la procréation.ppt
Gonadotrophines en assistance médicale à la procréation.ppt
 
cat devant un couple infertile.pptx
cat devant un couple  infertile.pptxcat devant un couple  infertile.pptx
cat devant un couple infertile.pptx
 
Explorations rgo
Explorations rgoExplorations rgo
Explorations rgo
 
La reproduction chez les animaux de compagnies
La reproduction chez les animaux de compagniesLa reproduction chez les animaux de compagnies
La reproduction chez les animaux de compagnies
 
Conference 19 Nov
Conference 19 NovConference 19 Nov
Conference 19 Nov
 
Laurence.leenhardt marc.dommergues
Laurence.leenhardt marc.dommerguesLaurence.leenhardt marc.dommergues
Laurence.leenhardt marc.dommergues
 
Optimisation des traitements immunosuppresseurs au cours des mici
Optimisation des traitements immunosuppresseurs au cours des miciOptimisation des traitements immunosuppresseurs au cours des mici
Optimisation des traitements immunosuppresseurs au cours des mici
 
Antirétroviraux et traitements hormonaux chez les personnes trans
Antirétroviraux et traitements hormonaux chez les personnes transAntirétroviraux et traitements hormonaux chez les personnes trans
Antirétroviraux et traitements hormonaux chez les personnes trans
 
Contraception Et Stérilisation Tubaire Pp 09 02 10
Contraception Et Stérilisation Tubaire Pp 09 02 10Contraception Et Stérilisation Tubaire Pp 09 02 10
Contraception Et Stérilisation Tubaire Pp 09 02 10
 
Cas Clinique hypertrophie prostate
Cas Clinique hypertrophie prostateCas Clinique hypertrophie prostate
Cas Clinique hypertrophie prostate
 

Plus de Vincent H. Hupertan

2021 Vasectomie sans bistouri | complications précoces et tardives Expérie...
2021 Vasectomie sans bistouri |  complications précoces et tardives Expérie...2021 Vasectomie sans bistouri |  complications précoces et tardives Expérie...
2021 Vasectomie sans bistouri | complications précoces et tardives Expérie...Vincent H. Hupertan
 
AFU-FORUMS-CAMS-VASECTOMIE-VINCENT-HUPERTAN-VASECTOMIE
AFU-FORUMS-CAMS-VASECTOMIE-VINCENT-HUPERTAN-VASECTOMIEAFU-FORUMS-CAMS-VASECTOMIE-VINCENT-HUPERTAN-VASECTOMIE
AFU-FORUMS-CAMS-VASECTOMIE-VINCENT-HUPERTAN-VASECTOMIEVincent H. Hupertan
 
BigData in Urology | The urology of the futur
BigData in Urology | The urology of the futurBigData in Urology | The urology of the futur
BigData in Urology | The urology of the futurVincent H. Hupertan
 
VASECTOMIE | Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
VASECTOMIE| Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...VASECTOMIE| Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
VASECTOMIE | Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...Vincent H. Hupertan
 
Vasectomie sans bistouri-idee-recues-hupertan-paris
Vasectomie sans bistouri-idee-recues-hupertan-parisVasectomie sans bistouri-idee-recues-hupertan-paris
Vasectomie sans bistouri-idee-recues-hupertan-parisVincent H. Hupertan
 
Consulter un-medecin-sexologue-oui-mais-pas-trop-tard
Consulter un-medecin-sexologue-oui-mais-pas-trop-tardConsulter un-medecin-sexologue-oui-mais-pas-trop-tard
Consulter un-medecin-sexologue-oui-mais-pas-trop-tardVincent H. Hupertan
 
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMe La Prostate - La sexualité ...
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMe La Prostate - La sexualité ...Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMe La Prostate - La sexualité ...
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMe La Prostate - La sexualité ...Vincent H. Hupertan
 
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMeUrology L'homme qui a "la pr...
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMeUrology L'homme qui a "la pr...Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMeUrology L'homme qui a "la pr...
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMeUrology L'homme qui a "la pr...Vincent H. Hupertan
 
Santé: les médecins et les patients parlent la même langue? Du cycle "Réconc...
Santé: les médecins et les patients parlent la même langue? Du cycle "Réconc...Santé: les médecins et les patients parlent la même langue? Du cycle "Réconc...
Santé: les médecins et les patients parlent la même langue? Du cycle "Réconc...Vincent H. Hupertan
 
Dialogue patient-médecin et la #SantéSexuelle #Ecoute #Empathie #Engagement o...
Dialogue patient-médecin et la #SantéSexuelle #Ecoute #Empathie #Engagement o...Dialogue patient-médecin et la #SantéSexuelle #Ecoute #Empathie #Engagement o...
Dialogue patient-médecin et la #SantéSexuelle #Ecoute #Empathie #Engagement o...Vincent H. Hupertan
 
Dia pelvis therapie_de_couple_alfa1bloquer_botox
Dia pelvis therapie_de_couple_alfa1bloquer_botoxDia pelvis therapie_de_couple_alfa1bloquer_botox
Dia pelvis therapie_de_couple_alfa1bloquer_botoxVincent H. Hupertan
 
Variation in orgasm occurrence by sexual orientation
Variation in orgasm occurrence by sexual orientationVariation in orgasm occurrence by sexual orientation
Variation in orgasm occurrence by sexual orientationVincent H. Hupertan
 
Cahier des charges pour la création d'un data warehouse medical
Cahier des charges pour la création d'un data warehouse medicalCahier des charges pour la création d'un data warehouse medical
Cahier des charges pour la création d'un data warehouse medicalVincent H. Hupertan
 
Pollen and vitamin in chronic prostatitis chronic pelvic pain syndrome
Pollen and vitamin in chronic prostatitis chronic pelvic pain syndromePollen and vitamin in chronic prostatitis chronic pelvic pain syndrome
Pollen and vitamin in chronic prostatitis chronic pelvic pain syndromeVincent H. Hupertan
 
Adenome de la prostate et dysfonction érectile
Adenome de la prostate et dysfonction érectileAdenome de la prostate et dysfonction érectile
Adenome de la prostate et dysfonction érectileVincent H. Hupertan
 
Levels_of_Evidence Niveau_de_preuve_dans la recherche clinique et le processu...
Levels_of_Evidence Niveau_de_preuve_dans la recherche clinique et le processu...Levels_of_Evidence Niveau_de_preuve_dans la recherche clinique et le processu...
Levels_of_Evidence Niveau_de_preuve_dans la recherche clinique et le processu...Vincent H. Hupertan
 
Nomograms why when what Congres CURy 2009
Nomograms why when what Congres CURy 2009Nomograms why when what Congres CURy 2009
Nomograms why when what Congres CURy 2009Vincent H. Hupertan
 

Plus de Vincent H. Hupertan (20)

2022 VASECTOMIE SANS SCALPEL
2022 VASECTOMIE SANS SCALPEL2022 VASECTOMIE SANS SCALPEL
2022 VASECTOMIE SANS SCALPEL
 
2021 Vasectomie sans bistouri | complications précoces et tardives Expérie...
2021 Vasectomie sans bistouri |  complications précoces et tardives Expérie...2021 Vasectomie sans bistouri |  complications précoces et tardives Expérie...
2021 Vasectomie sans bistouri | complications précoces et tardives Expérie...
 
AFU-FORUMS-CAMS-VASECTOMIE-VINCENT-HUPERTAN-VASECTOMIE
AFU-FORUMS-CAMS-VASECTOMIE-VINCENT-HUPERTAN-VASECTOMIEAFU-FORUMS-CAMS-VASECTOMIE-VINCENT-HUPERTAN-VASECTOMIE
AFU-FORUMS-CAMS-VASECTOMIE-VINCENT-HUPERTAN-VASECTOMIE
 
BigData in Urology | The urology of the futur
BigData in Urology | The urology of the futurBigData in Urology | The urology of the futur
BigData in Urology | The urology of the futur
 
VASECTOMIE | Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
VASECTOMIE| Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...VASECTOMIE| Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
VASECTOMIE | Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
 
Actu perineologie 2019
Actu perineologie 2019Actu perineologie 2019
Actu perineologie 2019
 
Vasectomie sans bistouri-idee-recues-hupertan-paris
Vasectomie sans bistouri-idee-recues-hupertan-parisVasectomie sans bistouri-idee-recues-hupertan-paris
Vasectomie sans bistouri-idee-recues-hupertan-paris
 
Consulter un-medecin-sexologue-oui-mais-pas-trop-tard
Consulter un-medecin-sexologue-oui-mais-pas-trop-tardConsulter un-medecin-sexologue-oui-mais-pas-trop-tard
Consulter un-medecin-sexologue-oui-mais-pas-trop-tard
 
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMe La Prostate - La sexualité ...
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMe La Prostate - La sexualité ...Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMe La Prostate - La sexualité ...
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMe La Prostate - La sexualité ...
 
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMeUrology L'homme qui a "la pr...
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMeUrology L'homme qui a "la pr...Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMeUrology L'homme qui a "la pr...
Réconcilions « prostate » et vie sexuelle #SoMeUrology L'homme qui a "la pr...
 
Santé: les médecins et les patients parlent la même langue? Du cycle "Réconc...
Santé: les médecins et les patients parlent la même langue? Du cycle "Réconc...Santé: les médecins et les patients parlent la même langue? Du cycle "Réconc...
Santé: les médecins et les patients parlent la même langue? Du cycle "Réconc...
 
Dialogue patient-médecin et la #SantéSexuelle #Ecoute #Empathie #Engagement o...
Dialogue patient-médecin et la #SantéSexuelle #Ecoute #Empathie #Engagement o...Dialogue patient-médecin et la #SantéSexuelle #Ecoute #Empathie #Engagement o...
Dialogue patient-médecin et la #SantéSexuelle #Ecoute #Empathie #Engagement o...
 
Untitled Presentation
Untitled PresentationUntitled Presentation
Untitled Presentation
 
Dia pelvis therapie_de_couple_alfa1bloquer_botox
Dia pelvis therapie_de_couple_alfa1bloquer_botoxDia pelvis therapie_de_couple_alfa1bloquer_botox
Dia pelvis therapie_de_couple_alfa1bloquer_botox
 
Variation in orgasm occurrence by sexual orientation
Variation in orgasm occurrence by sexual orientationVariation in orgasm occurrence by sexual orientation
Variation in orgasm occurrence by sexual orientation
 
Cahier des charges pour la création d'un data warehouse medical
Cahier des charges pour la création d'un data warehouse medicalCahier des charges pour la création d'un data warehouse medical
Cahier des charges pour la création d'un data warehouse medical
 
Pollen and vitamin in chronic prostatitis chronic pelvic pain syndrome
Pollen and vitamin in chronic prostatitis chronic pelvic pain syndromePollen and vitamin in chronic prostatitis chronic pelvic pain syndrome
Pollen and vitamin in chronic prostatitis chronic pelvic pain syndrome
 
Adenome de la prostate et dysfonction érectile
Adenome de la prostate et dysfonction érectileAdenome de la prostate et dysfonction érectile
Adenome de la prostate et dysfonction érectile
 
Levels_of_Evidence Niveau_de_preuve_dans la recherche clinique et le processu...
Levels_of_Evidence Niveau_de_preuve_dans la recherche clinique et le processu...Levels_of_Evidence Niveau_de_preuve_dans la recherche clinique et le processu...
Levels_of_Evidence Niveau_de_preuve_dans la recherche clinique et le processu...
 
Nomograms why when what Congres CURy 2009
Nomograms why when what Congres CURy 2009Nomograms why when what Congres CURy 2009
Nomograms why when what Congres CURy 2009
 

Cas clinique dysfonction erectile et troubles hormonaux vincent hupertan séminaire urologie 3 – urogynecologie andrologie mars2015

  • 1. Made by @hupertan CAS CLINIQUE DCEM – NR 1 PROGRAMME MODULE 16 ANNÉE 2014-2015 Séminaire Urologie 3 – UROGYNECOLOGIE / ANDROLOGIE Dr Vincent HUPERTAN
  • 2. Made by @hupertan PROGRAMME MODULE 16 ANNÉE 2014-2015 SEMESTRE 2 lundi 30 mars 2015 de 14h30 à 17h30 Séminaire Urologie 3 – UROGYNECOLOGIE / ANDROLOGIE # 37 : Stérilité du couple (aspects urologiques) # 38 : AMP (aspects urologiques) # 120 : Ménopause et Andropause (HUPERTAN / SAINT LOUIS) # 122 : Troubles de l’érection (HUPERTAN) # 42 : Tuméfactions pelviennes chez la femme (prolapsus) # 121 : Troubles de la miction et incontinence urinaire de l’adulte et du sujet âgé (chez la femme)
  • 3. Made by @hupertan Cas clinique Monsieur ,T.D., 54 ans consulte pour des troubles de sexuels. Il est marié, 3 enfants. Il est retraité de l’industrie automobile et il est parti à la retraite à l’occasion d’un plan social. Il s’agit d’un premier mariage sans difficultés particulières notamment d’ordre d’affectif. Avait pratiqué le sport dans un club de sports, mais actuellement il n’a plus aucune activité physique. Il présente également des troubles urinaires avec des mictions fréquence mais à volume important, jour et nuit. Il a beaucoup fumé, mais à ce jour il ne fume plus depuis plus de dix ans.
  • 4. Made by @hupertan Question 1.1.(Monsieur ,T.D., 54 ans consulte) Concernant la physiologie de l’érection, le principal médiateur est : A – l’adrénaline B – l’acétyle choline C – la sérotonine D – l’ocytocine E – le monoxyde d’azote.
  • 5. Made by @hupertan Question 1.2. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Quel est le(s) questionnaire(s) utile(s) à l’évaluation du troubles sexuel: 1) Le score IPSS; 2) Le score IIEF; 3) Le score EHS (HES) 4) Le score de l’éjaculation précoce 5) Le score d’entente maritale 6) Le score BISF-W
  • 6. Made by @hupertan Question 1.3. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Quel(s) élément(s) de l’examen clinique est/ sont importants dans le bilan initial pour le trouble sexuel: 1) aucun car c’est un troubles sexuel d’origine psychologique; 2) TA et la pouls périphériques; 3) Mesure du périmètre abdominal; 4) Mesure du périmètre thoracique; 5) Examen des aires ganglionnaires; 6) Examen des phanères (ongles, calvitie) car c’est un troubles lié au stress; 7) Elasticité de la verge.
  • 7. Made by @hupertan Question 1.4. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Ses troubles ont commencé il y à 6 mois, avec des « pannes » à répétition. Progressivement le trouble est devenu constant. Il vous fait part d’une peur d’avoir un rapport sexuel et s’il arrive à avoir un rapport sexuel, l’éjaculation est devenue très rapide et son orgasme est devenu moins intense. D’ailleurs le patient a l’impression que son épouse d’éloigne affectivement. Compte-tenu des caractéristiques cliniques de troubles sexuels quel mécanisme vous parait être le plus probable A – Dysfonction érectile secondaire aux troubles de l’éjaculation B – Dysfonction psychogène secondaire aux problèmes de couple C – Dysfonction érectile mixte à prédominance organique D – Anorgasmie E – Ejaculation précoce primitive
  • 8. Made by @hupertan Question 1.5. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) A l’examen clinique, il pèse 117 kg pour 1,77 m. Le périmètre abdominal est à 140 cm. L’examen des seins est normal. L’examen des organes génitaux retrouve des corps caverneux souples, les deux testicules sont en place et de taille normale. Le(les)quel(s) constitue(nt) des facteurs de risque supplémentaire qu’il faut rechercher et ou caractériser dans le cadre de sa pathologie sexuelle? • Hypertension artérielle • Syndrome d’apnée du sommeil • Troubles du métabolisme lipidique • Cancer de la prostate familial • Troubles du métabolisme glucidique • Maladie de La Peyronie • Troubles du métabolisme urique
  • 9. Made by @hupertan Question 1.6. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) A l’issue de cette première consultation, dans le cadre du bilan initial vous proposez les examens de biologie suivants d’imagerie suivants: • Prolactine • Cortisolémie à 8 heures • Dosage du DHEA • LH et FSH • Dosage des stéroïdes urinaires • L’’acide urique • Glycémie à jeun et un profil lipidique, • Testostérone totale • PSA totale
  • 10. Made by @hupertan Question 1.7. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) A l’issue de cette première consultation, toujours dans le bilan initial vous pour proposez les examens d’imagerie et fonctionnelle suivantes - IRM penien - Echodoppler des membres inférieur et des artères caverneuses - Pharmacodoppler pénien - IRM de la selle turcique - Erectometrie nocturnes - Coronarographie - Scintigraphie myocardique - Aucun examen ni explorations ne sont indispensable
  • 11. Made by @hupertan Question 1.8. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) La/les affirmation suivantes est/sont vraie(s): • Le diabète sucré est la première cause organique de dysfonctionnement érectile; • Les androgènes ne sont pas indispensables dans le processus de l’érection; • Le traitement androgénique corrigera systématiquement les troubles érectiles; • L’hypertension artérielle entraine des troubles de l’érection essentiellement par les biais des antihypertenseurs; • L’hyperprolactinémie chez l’homme peut induire un troubles de l’érection par le biais de l’hypogonadisme hypergonadrope • Tout trouble de l’érection après 40 ans justifie le dépistage d’un diabète par mesure de la glycémie à jeun.
  • 12. Made by @hupertan Question 1.9. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) La/les affirmation suivantes est/sont vraie(s): • Le traitement étiologique est efficace chez tous les patients présentant un trouble érectile; • Le niveau de preuve de l’efficacité d’un traitement androgénique pour un trouble d’érection en dehors d’un hypogonadisme biologique confirmé reste faible; • Un bon contrôle glycémique chez un patient diabétique se vérifie par une HbA1c < 8 %; • Le traitement pharmacologique de première intention est constitué par les prostaglandines • Un traitement par les inhibiteurs des phosphodiestérases de type 5 nécessite un avis cardiologique systématique
  • 13. Made by @hupertan Question 1.10. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Concernant les inhibiteurs des phosphodiestérases de type 5 la/les affirmation suivantes est/sont vraie(s): • Son initiation est réservée au médecins spécialistes; • La phosphodiestérase de type 5 entraine la dégradation enzymatique du GMPc dans les corps caverneux • Leur effet dans les troubles érectile s’exerce en dehors de toute excitation sexuelle • Leur effet se traduit par une relaxation du tissus caverneux et donc une érection • Aggravent une coronaropathie pré-existante
  • 14. Made by @hupertan Question 1.11. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Concernant l’initiation du traitement: • Vous adressez systématiquement le patient à un sexologue • Vous lui prescrivez des injections intra-caverneuses d’alprostadil (Edex® Caverject® • Vous initiez un traitement oral par un inhibiteur de phosphodiestérase de type 5 • Vous associez un inhibiteur de la capture de la serotonine qui agit sur son éjaculation précoce • Vous commencez par un antagoniste a2-adrénergique (Yohimbine®)
  • 15. Made by @hupertan Question 1.12. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Lors de cette consultation vous associez les mesures suivantes: • Vous adressez systématiquement le patient à un sexologue • Prise en charge diététique • Envisager un épreuve d’effort • Démarrer la reprise progressive d’une activité physique • Diminuer l’apport en charcuterie et abats responsable d’un hyupericemie
  • 16. Made by @hupertan Question 1.13. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Monsieur T.D. consulte avec les résultats des bilans. Sa testostérone est à 4,5 ng/ml. La glycémie à jeun est à 1,80. Le reste du bilan est sans particularité. Pour le traitement il l’avait prise deux fois et sans résultats satisfaisants, il l’a arrêté. La (les) affirmation suivantes est(sont) vraie(s): - Le traitement n’a pas été efficace car les testostérone est basse - En cas d’hypogonadisme on propose un traitement d’emblée - Sa dysfonction érectile est en rapport avec le diabète - Une épreuve d’effort est conseillée - Il faut prescrire un traitement par des injection intracaverneuses - On ne peut pas juger de l’ineficacité avant
  • 17. Made by @hupertan Question 1.14. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Dans l’hypothèse que le bilan avait montré une testostérone est à 2,5 ng/ml. La (les) affirmation suivantes est(sont) vraie(s): - Il faut proposer un traitement par des injections intra caverneuse - Il faut proposer un traitement avec des inhibiteurs de phosphodiestérase de type 5 en continu - Il faut vérifier la valeur par un dosage complémentaire dans 3 semaines - Il faut faire un IRM de la selle turcique - Il faut prescrire un dosage de la LH - Il faut prescrire un dosage de Prolactine
  • 18. Made by @hupertan Question 1.15. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) La testostérone contrôlée est à 2,8 ng/ml, le LH et la prolactine sont normaux. - IL s’agit d’un hypogonadisme hypergonadotrop - Il s’agit d’un hypogonadisme idiopathique - Il s’agit d’un déficit androgénique lié à l’age - Sa valeur justifie à elle seul un traitement hormonal substitutif - Le traitement seul va corriger la dysfonction érectile
  • 19. Made by @hupertan If you like this slide, please «Tweet» / «Like it» / «Pin it» / «Share.it» with your friends, students, colleagues....