SlideShare une entreprise Scribd logo
Dom Juan
 Acte I, scène 1
Introduction : Inspiré par l’interprétation italienne d’une
pièce créée en 1630 en Espagne, Molière apporte en 1665
sa contribution au mythe de Don Juan. Dans sa version, il
va resserrer l’intrigue autour du couple maître/valet et
atténuer la noirceur du héros.
La scène 1 de l’Acte I ouvre la pièce d’une façon originale,
si bien que l’on peut se demander si cette scène
correspond à une scène d’exposition traditionnelle.
                      Proposition de plan
  1 - Une présentation des personnages principaux :
  le maître et le valet
  2 - L’annonce d’une comédie atypique
  3 - L’annonce d’une esthétique originale et baroque

                          © Caroline REYS
I - Une présentation des personnages principaux : le maître et le valet
Le première scène de DJ présente deux personnages de valets ; c’est donc à travers leurs propos que le
spectateur va entrer dans la pièce. On observe d’emblée une disproportion de texte entre les deux, ce qui fait
apparaître que c’est le personnage de Sganarelle (joué à l’origine par Molière lui-même) qui porte l’exposition.

1 - Un valet bavard
Sganarelle a le premier mot - et aura le dernier mot - de la pièce.
La tirade sur le tabac avec laquelle il entre en scène lui octroie une
personnalité forte isolée de tout lien de soumission, cependant, sa
deuxième intervention fait apparaître son évidente dépendance à
son maître, Dom Juan.

                                    Admiration et répulsion
  le présente comme un séducteur                                le présente avant tout comme
       prédateur qui connaît les                               «le plus grand scélérat que la terre
    «pièges pour attraper les belles»                                   ait jamais porté»
   cf accumulation (+ asyndète) et                              cf accumulations (+ asyndètes),
     hyperboles pour évoquer les                                    hyperboles et références
           conquêtes de DJ                                        mythiques pour évoquer les
         (de «Dame... à... soir»)                                   travers immoraux de DJ
                                                 © Caroline REYS
2 - «...une ébauche du portrait» de Dom Juan
Par le jeu de la double énonciation, le portrait que présente Sganarelle en
réponse aux questions de Gusman permet au spectateur de comprendre
les grands enjeux de la pièce :
- les relations de Dom Juan avec les femmes
On comprend que son mariage avec Done Elvire n’est pas un
obstacle à la poursuite de ses conquêtes :
«J'ai peur qu'elle ne soit mal payée de son amour, que son voyage en cette ville produise peu de fruit, et
que vous eussiez autant gagné à ne bouger de là.»
- les relations de Dom Juan avec la religion
«tu vois en Dom Juan (...) un diable, un Turc, un hérétique, qui ne croit ni Ciel, ni Enfer,(...) qui ferme
l'oreille à toutes les remontrances [chrétiennes] qu'on lui peut faire, et traite de billevesées tout ce que
nous croyons.»
- les relations de Dom Juan avec Sganarelle
« il me vaudrait bien mieux d'être au diable que d'être à lui, et qu'il me fait voir tant d'horreurs, que je
souhaiterais qu'il fût déjà je ne sais où. Mais un grand seigneur méchant homme est une terrible
chose ; il faut que je lui sois fidèle, en dépit que j'en aie : la crainte en moi fait l'office du zèle, bride mes
sentiments, et me réduit d'applaudir bien souvent à ce que mon âme déteste.»




                                                  © Caroline REYS
Conclusion intermédiaire/transition :
Le couple du maître et du valet tel qu’il est présenté est riche de
possibilités théâtrales car les personnages sont opposés
socialement et par leur caractère. Molière annonce que ce
couple est essentiel. Il appartient à la tradition comique.


II - L’annonce d’une comédie atypique


 1 - Sganarelle comique, bouffon, farcesque :
 le valet de comédie annonce un comique de farce.
 le personnage est associé à un univers matériel,
 qui relève du farcesque :
 cf l’éloge du tabac avec lequel le personnage entre
 en scène :

                             © Caroline REYS
Quoi que puisse dire Aristote et toute la Philosophie, il n'est rien d'égal au tabac : c'est la
 passion des honnêtes gens, et qui vit sans tabac n'est pas digne de vivre. Non−seulement il
 réjouit et purge les cerveaux humains, mais encore il instruit les âmes à la vertu, et l'on
 apprend avec lui à devenir honnête homme. Ne voyez−vous pas bien, dès qu'on en prend, de
 quelle manière obligeante on en use avec tout le monde, et comme on est ravi d'en donner à
 droit et à gauche, partout où l'on se trouve ? On n'attend pas même qu'on en demande, et
 l'on court au−devant du souhait des gens : tant il est vrai que le tabac inspire des sentiments
 d'honneur et de vertu à tous ceux qui en prennent.

éloge paradoxal, porté par
 - le registre épidictique,
 - la parodie (détournement de l’argument d’autorité se référant à Aristote),
 - vers blanc («et qui vit sans tabac n'est pas digne de vivre»)
dimension burlesque de cet éloge : rhétorique et procédés
emphatiques appliqués au tabac (décalage burlesque)
Mais aussi, dimension provocatrice de cet éloge : les dévots
condamnaient l’usage du tabac                       vente du tabac interdite par Louis XIII ordonnance royale excommunication
                                                    Compagnie du St Sacrement (très influente) réprouve son usage (elle avait fait
                                                    interdire Tartuffe )



+ les grands thèmes de l’honneur et de la vertu sont ridiculisés
Cette considération matérialiste du valet entrant en scène aura pour
pendant la triple exclamation comique de la fin : « mes gages ! »
                                          © Caroline REYS
II - L’annonce d’une comédie atypique (suite)
       2 - La thématique amoureuse
La thématique amoureuse est présente dans les considérations
des deux valets. Après l’éloge du tabac, c’est la première
information que le spectateur reçoit :
Si bien donc, cher Gusman, que Done Elvire, ta maîtresse, surprise de notre départ, s'est mise en
campagne après nous, et son coeur, que mon maître a su toucher trop fortement, n'a pu vivre, dis−tu,
sans le venir chercher ici.
L’enlèvement d’Elvire introduit un fil d’intrigue qui relève de la
comédie héroïque à l’espagnole.
Gusman : (...)...je ne comprends point comme après tant d'amour et tant d'impatience témoignée, tant
d'hommages pressants, de voeux, de soupirs et de larmes, tant de lettres passionnées, de protestations
ardentes et de serments réitérés, tant de transports enfin et tant d'emportements qu'il a fait paraître,
jusqu'à forcer, dans sa passion, l'obstacle sacré d'un couvent, pour mettre Done
Elvire en sa puissance
Mais l’inconstance de Dom Juan programme d’autres intrigues
amoureuses et pose en cela des jalons pour l’acte II.


                                             © Caroline REYS
II - L’annonce d’une comédie atypique (suite)
     3 - Un héros impie
L’impiété religieuse du héros comme la mention du couvent
d’où Elvire a été enlevée mettent en place le thème religieux.
Le dénouement est envisagé :
« il faut que le courroux du Ciel l’accable quelque jour ».
Le mariage traditionnel des comédies à l’italienne ne sera pas la
fin attendue car Dom Juan est un « épouseur à toutes mains ».


Conclusion/Transition : Cette exposition de comédie est
atypique à plus d’un titre (mélange des thèmes, retardement
des informations,...) ; elle ne suit pas en cela la rigueur du
théâtre classique, mais relève d’une certaine fantaisie baroque


                            © Caroline REYS
III - L’annonce d’une esthétique originale et baroque
 1 - L’artifice de Gusman
Molière recourt à l’artifice de deux serviteurs qui parlent de leurs
maîtres pour construire l’exposition. Ce caractère artificiel est
emblématisé par le personnage de Gusman qui disparaît ensuite.
En cela, le personnage est peu économique.
Cette déperdition d’énergie est aussi présente avec l’éloge
paradoxal du tabac : le passage possède une certaine autonomie, le
thème du tabac ne sera pas repris et n’a qu’un rôle de provocation
à l’encontre des dévots.




                            © Caroline REYS
2 - Un exposition incomplète
Molière annonce ainsi la facture peu classique de sa pièce,
enchaînant des épisodes qui jouissent d’une autonomie plus ou
moins forte. De fait, la scène d’exposition reste muette
sur bien des éléments de la pièce et même à l’échelle
de l’acte I, les lacunes sont nombreuses :
ni le père de Dom Juan, ni Monsieur Dimanche ne sont par exemple
annoncés.

Cette dépense d’énergie et cette esthétique de la surprise sont
conformes au caractère du héros inconstant, dynamique, peu
soucieux du lendemain (il repousse son repentir : IV, 7).
C’est bien lui qui sera au centre de la pièce comme l’indique le
titre. Croisée avec la thématique religieuse, cette esthétique de la
dépense et de la surprise revêt une dimension baroque.


                            © Caroline REYS
Conclusion :
Les scènes d’exposition recourent de façon classique au dialogue
par questions/réponses, ce qui permet - par le jeu de la double
énonciation - d’informer le spectateur en même temps que le
personnage sur les données essentielles à la compréhension de la
pièce. Ainsi, nous apprenons les caractéristiques du héros, ses
rapports avec les femmes, avec la religion et avec son valet. Le
spectateur est également convaincu de la dimension comique de la
pièce, grâce à la posture bouffonne de Sganarelle.
Toutefois, cette exposition révèle des aspects plus graves et
provocateurs, comme la thématique religieuse, de même qu’elle
s’octroie des libertés non conventionnelles (éloge du tabac). En ce
sens, elle sort du cadre de la scène d’exposition traditionnelle, ce
qui prépare le spectateur à assister à une comédie elle-même non
conventionnelle qui, de fait, se terminera par la mort du héros.


                             © Caroline REYS
Deux questions, deux plans, trouvés sur                                  http://efm.lasiate.com/index.php?id=324

Une fausse scène d'exposition ?
 1   Une ouverture de scène d'exposition étonnante, déroutante..
       1   par sa composition et par son sujet, son thème                                       Le tabac: un éloge paradoxal, à la fois sérieux et comique:
             1    Une tirade de Sganarelle. sur le thème du tabac qui semble être une sorte
                  de hors-d'oeuvre, de jeu
                                                                                                 1   Un éloge exagéré
             2    qui pourrait être supprimé (la tirade)
                                                                                                       1   Éloge qui ne souffre aucune objection, exagéré,
             3    qui retarde l'information (---- le contraire d'une scène d'exposition)                   sans nuances;
             4    on commence rarement une pièce au 17ème avec une tirade.                             2   hyperboles
             5     un passage dont le thème est inutile apparemment pour l'action                      3   contraste entre l'objet et le sujet anodin (le tabac)
 2   Un passage qui remplit sa fonction dans une scène d'exposition, car il permet                         et les bienfaits qui lui sont attribués
     de tracer un portrait de Sganarelle.                                                              4   le ton grandiloquent
       1   Un pédant solennel                                                                    2   Éloge sans preuves : aucune justification,
             1    Longueur de la tirade (qui est censée s'inscrire dans une conversation) :          uniquement des assertions
                  un « numéro" pour éblouir.                                                           1   Argument d'autorité: Sganarelle supérieur à toute
             2    Un morceau d'éloquence : les moyens rhétoriques                                          la Philosophie
             3    Changement total de ton inattendu et maladroitement brutal quand il a fini           2   Argument de communauté : "on"
                  son morceau de bravoure                                                              3   Arguments médicaux( on connaît la valeur
       2   Mais un personnage populaire et ridicule :                                                      qu'accorde Molière à la science des médecins)
             1    Construction brouillonne de la tirade.                                         3   Éloge surprenant, subversif, choquant; le ton de la
             2    Burlesque de la phraséologie pompeuse.                                             provocation
             3    Des approximations et des affirmations pseudo scientifiques où il joue au            1   correspondrait à l'éloge des drogues de nos jours .
                  savant (référence à Aristote déplacée, ... ).                                  4   Éloge qui cache une critique, une attaque
 3   Elle prépare le spectateur à la spécificité de cette comédie dramatique.                          1    rappel historique :
       1   La tirade sur le tabac qui donne indirectement des informations non concrètes                     1      vente du tabac interdite par Louis XIII
           mais importantes : l'éloge du tabac suggère ce qui lui importe (par imprégnation                        ordonnance royale excommunication
           et identification avec Dom Juan) :                                                                      Compagnie du St Sacrement (très influente)
             1    Goût pour le plaisir sensuel, gratuit (l'agrément du tabac, substance                            réprouve son usage (elle avait fait interdire
                  inutile, superflue) plus que pour le devoir.                                                     Tartuffe ).
             2    Goût pour la provocation, la contestation des idées reçues et les lois               2   Molière règle ses comptes avec les bien-pensants:
                  sociales : pas de respect pour les tabous.                                           3   les grands thèmes, la vertu et de l'honneur, sont
       2   Cela indique que le fond de la pièce n'est pas dans l'action, l'intrigue mais                   ridiculisés
             1    dans la réflexion et les thèmes traités                                              4   Parodie de l'honnête homme dont l'obligeance
                                                                                                           devient insupportable.
                    1     rapports avec la société et ses lois morales
                                                                                                       5   Molière règle ses comptes avec les bien-pensants:
                            1    les relations humaines, l'amour
             2    dans le ton et la perspective
                    1     les thèmes ne seront pas traités sur un ton sérieux (par un maître)
                          et philosophique, mais un ton comique
                    2     Parodie des discours de Dom Juan.

Contenu connexe

Tendances

Palavras divergentes e convergentes
Palavras divergentes e convergentesPalavras divergentes e convergentes
Palavras divergentes e convergentes
Susana Sobrenome
 
Lírica Camoniana
Lírica CamonianaLírica Camoniana
Lírica Camoniana
Inês Santos
 
Auto da barca do inferno - texto expositivo
Auto da barca do inferno - texto expositivoAuto da barca do inferno - texto expositivo
Auto da barca do inferno - texto expositivo
franciscaf
 
Coordenação. Subordinação
Coordenação. SubordinaçãoCoordenação. Subordinação
Coordenação. Subordinação
Rosalina Simão Nunes
 
Modo conjuntivo.ppt
Modo conjuntivo.pptModo conjuntivo.ppt
Modo conjuntivo.ppt
Elsabastos
 
Présentation sur la nouvelle
Présentation sur la nouvelle Présentation sur la nouvelle
Présentation sur la nouvelle
naciri med
 
Aquela cativa Poema e Análise
Aquela cativa Poema e AnáliseAquela cativa Poema e Análise
Aquela cativa Poema e Análise
Bruno Jardim
 
O gato malhado
O gato malhadoO gato malhado
O gato malhado
silvateresa
 
Palavra Mágica
Palavra MágicaPalavra Mágica
Palavra Mágica
Lurdes Augusto
 
Ondados fios de ouro reluzente
Ondados fios de ouro reluzenteOndados fios de ouro reluzente
Ondados fios de ouro reluzente
Helena Coutinho
 
Analise leda serenidade deleitosa
Analise leda serenidade deleitosaAnalise leda serenidade deleitosa
Analise leda serenidade deleitosa
cnlx
 
ANÁLISE DO CONTO A PALAVRA MÁGICA" - Português
ANÁLISE DO CONTO  A PALAVRA MÁGICA" - PortuguêsANÁLISE DO CONTO  A PALAVRA MÁGICA" - Português
ANÁLISE DO CONTO A PALAVRA MÁGICA" - Português
João Pedro Costa
 
Interrogation directe et indirecte
Interrogation directe et indirecteInterrogation directe et indirecte
Interrogation directe et indirecte
antorome
 
«Mestre Finezas» de Manuel da Fonseca
«Mestre Finezas» de Manuel da Fonseca «Mestre Finezas» de Manuel da Fonseca
«Mestre Finezas» de Manuel da Fonseca
Ana Silva
 
Ficha formativa_ Verbos com resolução
Ficha formativa_ Verbos com resoluçãoFicha formativa_ Verbos com resolução
Ficha formativa_ Verbos com resolução
Raquel Antunes
 
Matemáticos e Professores no Exílio
Matemáticos e Professores no ExílioMatemáticos e Professores no Exílio
Matemáticos e Professores no Exílio
Amora BE
 
Apresentação Bichos Miguel Torga
Apresentação Bichos Miguel TorgaApresentação Bichos Miguel Torga
Apresentação Bichos Miguel Torga
Maria Rebelo
 
Auto de gil vicente
Auto de gil vicenteAuto de gil vicente
Autodabarcadoinferno procurador e corregedor
Autodabarcadoinferno procurador e corregedorAutodabarcadoinferno procurador e corregedor
Autodabarcadoinferno procurador e corregedor
Francisco Teixeira
 
Narratologie 1 - Narrateur, focalisation
Narratologie 1 - Narrateur, focalisationNarratologie 1 - Narrateur, focalisation
Narratologie 1 - Narrateur, focalisation
iesdragobil
 

Tendances (20)

Palavras divergentes e convergentes
Palavras divergentes e convergentesPalavras divergentes e convergentes
Palavras divergentes e convergentes
 
Lírica Camoniana
Lírica CamonianaLírica Camoniana
Lírica Camoniana
 
Auto da barca do inferno - texto expositivo
Auto da barca do inferno - texto expositivoAuto da barca do inferno - texto expositivo
Auto da barca do inferno - texto expositivo
 
Coordenação. Subordinação
Coordenação. SubordinaçãoCoordenação. Subordinação
Coordenação. Subordinação
 
Modo conjuntivo.ppt
Modo conjuntivo.pptModo conjuntivo.ppt
Modo conjuntivo.ppt
 
Présentation sur la nouvelle
Présentation sur la nouvelle Présentation sur la nouvelle
Présentation sur la nouvelle
 
Aquela cativa Poema e Análise
Aquela cativa Poema e AnáliseAquela cativa Poema e Análise
Aquela cativa Poema e Análise
 
O gato malhado
O gato malhadoO gato malhado
O gato malhado
 
Palavra Mágica
Palavra MágicaPalavra Mágica
Palavra Mágica
 
Ondados fios de ouro reluzente
Ondados fios de ouro reluzenteOndados fios de ouro reluzente
Ondados fios de ouro reluzente
 
Analise leda serenidade deleitosa
Analise leda serenidade deleitosaAnalise leda serenidade deleitosa
Analise leda serenidade deleitosa
 
ANÁLISE DO CONTO A PALAVRA MÁGICA" - Português
ANÁLISE DO CONTO  A PALAVRA MÁGICA" - PortuguêsANÁLISE DO CONTO  A PALAVRA MÁGICA" - Português
ANÁLISE DO CONTO A PALAVRA MÁGICA" - Português
 
Interrogation directe et indirecte
Interrogation directe et indirecteInterrogation directe et indirecte
Interrogation directe et indirecte
 
«Mestre Finezas» de Manuel da Fonseca
«Mestre Finezas» de Manuel da Fonseca «Mestre Finezas» de Manuel da Fonseca
«Mestre Finezas» de Manuel da Fonseca
 
Ficha formativa_ Verbos com resolução
Ficha formativa_ Verbos com resoluçãoFicha formativa_ Verbos com resolução
Ficha formativa_ Verbos com resolução
 
Matemáticos e Professores no Exílio
Matemáticos e Professores no ExílioMatemáticos e Professores no Exílio
Matemáticos e Professores no Exílio
 
Apresentação Bichos Miguel Torga
Apresentação Bichos Miguel TorgaApresentação Bichos Miguel Torga
Apresentação Bichos Miguel Torga
 
Auto de gil vicente
Auto de gil vicenteAuto de gil vicente
Auto de gil vicente
 
Autodabarcadoinferno procurador e corregedor
Autodabarcadoinferno procurador e corregedorAutodabarcadoinferno procurador e corregedor
Autodabarcadoinferno procurador e corregedor
 
Narratologie 1 - Narrateur, focalisation
Narratologie 1 - Narrateur, focalisationNarratologie 1 - Narrateur, focalisation
Narratologie 1 - Narrateur, focalisation
 

En vedette

Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la scène du pauvre
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la  scène du pauvreDom Juan, Acte III, scène 2 : la  scène du pauvre
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la scène du pauvre
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceDom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceCaroline REYS, Lycée virtuel
 
Power point dom juan
Power point dom juanPower point dom juan
Power point dom juan
1eres2
 
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Leonore1977
 
Jean baptiste poquelin
Jean baptiste poquelinJean baptiste poquelin
Jean baptiste poquelin
bullaribera
 
Don Juan
Don JuanDon Juan
Vie et oeuvre de molière 2013
Vie et oeuvre de molière   2013Vie et oeuvre de molière   2013
Vie et oeuvre de molière 2013bibofle
 
Convenio marco
Convenio marcoConvenio marco
Convenio marco
cefic
 
Caso para Avaliacion M2 819
Caso para Avaliacion M2 819Caso para Avaliacion M2 819
Caso para Avaliacion M2 819
Docencia_Formación_Emprego
 
El agua 1º
El agua 1ºEl agua 1º
El agua 1º
antorome3
 
Atelier du web - Faire de son site un outil commercial
Atelier du web - Faire de son site un outil commercial Atelier du web - Faire de son site un outil commercial
Atelier du web - Faire de son site un outil commercial
Sandra Retailleau
 
Diapositivas valor refeerencial cefic 12 01-2011-1
Diapositivas valor refeerencial cefic 12 01-2011-1Diapositivas valor refeerencial cefic 12 01-2011-1
Diapositivas valor refeerencial cefic 12 01-2011-1
cefic
 
Condensadores y bobinas
Condensadores y bobinasCondensadores y bobinas
Condensadores y bobinas
Jose Manuel Silva Gomez
 
Modulo9
Modulo9Modulo9
Modulo9
cefic
 
Selection PIC 2012
Selection PIC 2012Selection PIC 2012
Selection PIC 2012
Christine FIASSON
 
Tp8
Tp8Tp8
Diapos sur net
Diapos sur netDiapos sur net
Diapos sur net
hadwen
 

En vedette (20)

Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
 
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
 
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la scène du pauvre
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la  scène du pauvreDom Juan, Acte III, scène 2 : la  scène du pauvre
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la scène du pauvre
 
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceDom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
 
Power point dom juan
Power point dom juanPower point dom juan
Power point dom juan
 
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
 
Biographie de Molière
Biographie de MolièreBiographie de Molière
Biographie de Molière
 
Jean baptiste poquelin
Jean baptiste poquelinJean baptiste poquelin
Jean baptiste poquelin
 
Don Juan
Don JuanDon Juan
Don Juan
 
Vie et oeuvre de molière 2013
Vie et oeuvre de molière   2013Vie et oeuvre de molière   2013
Vie et oeuvre de molière 2013
 
Convenio marco
Convenio marcoConvenio marco
Convenio marco
 
Caso para Avaliacion M2 819
Caso para Avaliacion M2 819Caso para Avaliacion M2 819
Caso para Avaliacion M2 819
 
El agua 1º
El agua 1ºEl agua 1º
El agua 1º
 
Atelier du web - Faire de son site un outil commercial
Atelier du web - Faire de son site un outil commercial Atelier du web - Faire de son site un outil commercial
Atelier du web - Faire de son site un outil commercial
 
Diapositivas valor refeerencial cefic 12 01-2011-1
Diapositivas valor refeerencial cefic 12 01-2011-1Diapositivas valor refeerencial cefic 12 01-2011-1
Diapositivas valor refeerencial cefic 12 01-2011-1
 
Condensadores y bobinas
Condensadores y bobinasCondensadores y bobinas
Condensadores y bobinas
 
Modulo9
Modulo9Modulo9
Modulo9
 
Selection PIC 2012
Selection PIC 2012Selection PIC 2012
Selection PIC 2012
 
Tp8
Tp8Tp8
Tp8
 
Diapos sur net
Diapos sur netDiapos sur net
Diapos sur net
 

Similaire à Dom juan Scène d' exposition - Acte I, scène 1

Honneur (Don Juan).pdf
Honneur (Don Juan).pdfHonneur (Don Juan).pdf
Honneur (Don Juan).pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Force et faiblesse dans "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen
Force et faiblesse dans "Belle du Seigneur" d'Albert CohenForce et faiblesse dans "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen
Force et faiblesse dans "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen
Universidad Complutense de Madrid
 
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
jpbolle
 
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Jeff Laroumagne
 
Baudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfersBaudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfers
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Petite Histoire Du Theatre
Petite Histoire Du TheatrePetite Histoire Du Theatre
Petite Histoire Du Theatre
CinemaTICE
 
L'Aigle à deux têtes - Jean Cocteau
L'Aigle à deux têtes - Jean CocteauL'Aigle à deux têtes - Jean Cocteau
L'Aigle à deux têtes - Jean Cocteau
Compagnie Etincelle
 
Les_Quatre_Jumelles_Humanite_11062012
Les_Quatre_Jumelles_Humanite_11062012Les_Quatre_Jumelles_Humanite_11062012
Les_Quatre_Jumelles_Humanite_11062012
La Compagnie Rabeux
 
Le-bourgeois-gentilhomme.pptx
Le-bourgeois-gentilhomme.pptxLe-bourgeois-gentilhomme.pptx
Le-bourgeois-gentilhomme.pptx
BouchikhiTech
 
La peau de chagrin
La peau de chagrinLa peau de chagrin
La peau de chagrin
Françoise Cahen
 
Les_Quatre_Jumelles_LaQuinzaineLitteraire_16062012
Les_Quatre_Jumelles_LaQuinzaineLitteraire_16062012Les_Quatre_Jumelles_LaQuinzaineLitteraire_16062012
Les_Quatre_Jumelles_LaQuinzaineLitteraire_16062012
La Compagnie Rabeux
 
Claire barroislacroixinvalides
Claire barroislacroixinvalidesClaire barroislacroixinvalides
Claire barroislacroixinvalidescbarrois
 
Agrippina, from Cyrano to Handel and Jaroussky
Agrippina, from Cyrano to Handel and JarousskyAgrippina, from Cyrano to Handel and Jaroussky
Agrippina, from Cyrano to Handel and Jaroussky
Editions La Dondaine
 
Victor Hugo et le mythe de Don Juan.pdf
Victor Hugo et le mythe de Don Juan.pdfVictor Hugo et le mythe de Don Juan.pdf
Victor Hugo et le mythe de Don Juan.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Une approche comparatiste sur l’amour de Don Juan.pdf
Une approche comparatiste sur l’amour de Don Juan.pdfUne approche comparatiste sur l’amour de Don Juan.pdf
Une approche comparatiste sur l’amour de Don Juan.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Péché et punition dans 'L’Abuseur de Séville'.pdf
Péché et punition dans 'L’Abuseur de Séville'.pdfPéché et punition dans 'L’Abuseur de Séville'.pdf
Péché et punition dans 'L’Abuseur de Séville'.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014
Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014
Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014Bâle Région Mag
 
Peindre le vent ....ppsx
Peindre le vent ....ppsxPeindre le vent ....ppsx
Peindre le vent ....ppsx
guimera
 
L'histoire de Cupidon dans la peinture.ppsx
L'histoire de Cupidon dans la peinture.ppsxL'histoire de Cupidon dans la peinture.ppsx
L'histoire de Cupidon dans la peinture.ppsx
guimera
 
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsxBouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
guimera
 

Similaire à Dom juan Scène d' exposition - Acte I, scène 1 (20)

Honneur (Don Juan).pdf
Honneur (Don Juan).pdfHonneur (Don Juan).pdf
Honneur (Don Juan).pdf
 
Force et faiblesse dans "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen
Force et faiblesse dans "Belle du Seigneur" d'Albert CohenForce et faiblesse dans "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen
Force et faiblesse dans "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen
 
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
Caractérisation des œuvres baroques et classiques - 1
 
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
Une petite histoire du théâtre [enregistrement automatique]
 
Baudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfersBaudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfers
 
Petite Histoire Du Theatre
Petite Histoire Du TheatrePetite Histoire Du Theatre
Petite Histoire Du Theatre
 
L'Aigle à deux têtes - Jean Cocteau
L'Aigle à deux têtes - Jean CocteauL'Aigle à deux têtes - Jean Cocteau
L'Aigle à deux têtes - Jean Cocteau
 
Les_Quatre_Jumelles_Humanite_11062012
Les_Quatre_Jumelles_Humanite_11062012Les_Quatre_Jumelles_Humanite_11062012
Les_Quatre_Jumelles_Humanite_11062012
 
Le-bourgeois-gentilhomme.pptx
Le-bourgeois-gentilhomme.pptxLe-bourgeois-gentilhomme.pptx
Le-bourgeois-gentilhomme.pptx
 
La peau de chagrin
La peau de chagrinLa peau de chagrin
La peau de chagrin
 
Les_Quatre_Jumelles_LaQuinzaineLitteraire_16062012
Les_Quatre_Jumelles_LaQuinzaineLitteraire_16062012Les_Quatre_Jumelles_LaQuinzaineLitteraire_16062012
Les_Quatre_Jumelles_LaQuinzaineLitteraire_16062012
 
Claire barroislacroixinvalides
Claire barroislacroixinvalidesClaire barroislacroixinvalides
Claire barroislacroixinvalides
 
Agrippina, from Cyrano to Handel and Jaroussky
Agrippina, from Cyrano to Handel and JarousskyAgrippina, from Cyrano to Handel and Jaroussky
Agrippina, from Cyrano to Handel and Jaroussky
 
Victor Hugo et le mythe de Don Juan.pdf
Victor Hugo et le mythe de Don Juan.pdfVictor Hugo et le mythe de Don Juan.pdf
Victor Hugo et le mythe de Don Juan.pdf
 
Une approche comparatiste sur l’amour de Don Juan.pdf
Une approche comparatiste sur l’amour de Don Juan.pdfUne approche comparatiste sur l’amour de Don Juan.pdf
Une approche comparatiste sur l’amour de Don Juan.pdf
 
Péché et punition dans 'L’Abuseur de Séville'.pdf
Péché et punition dans 'L’Abuseur de Séville'.pdfPéché et punition dans 'L’Abuseur de Séville'.pdf
Péché et punition dans 'L’Abuseur de Séville'.pdf
 
Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014
Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014
Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014
 
Peindre le vent ....ppsx
Peindre le vent ....ppsxPeindre le vent ....ppsx
Peindre le vent ....ppsx
 
L'histoire de Cupidon dans la peinture.ppsx
L'histoire de Cupidon dans la peinture.ppsxL'histoire de Cupidon dans la peinture.ppsx
L'histoire de Cupidon dans la peinture.ppsx
 
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsxBouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
 

Plus de Caroline REYS, Lycée virtuel

Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
 Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Tous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montageTous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montage
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Generique shining
Generique shiningGenerique shining
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Textes bac 2011 sans dom juan
Textes bac 2011   sans dom juanTextes bac 2011   sans dom juan
Textes bac 2011 sans dom juan
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Vie de voltaire
Vie de voltaireVie de voltaire
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - SpleenBAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - Spleen
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Les Phares
Les PharesLes Phares
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textesBaudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En ProsePoesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soirBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez VousBAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La BeautéBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelureBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The WorldBAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Voltaire, CANDIDE : chapitre 6 - L'auto da fé
Voltaire, CANDIDE  : chapitre 6 - L'auto da féVoltaire, CANDIDE  : chapitre 6 - L'auto da fé
Voltaire, CANDIDE : chapitre 6 - L'auto da fé
Caroline REYS, Lycée virtuel
 

Plus de Caroline REYS, Lycée virtuel (20)

Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
 Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
 
Tous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montageTous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montage
 
Generique shining
Generique shiningGenerique shining
Generique shining
 
Le Jansénisme & Tous les matins du monde
Le Jansénisme & Tous les matins du mondeLe Jansénisme & Tous les matins du monde
Le Jansénisme & Tous les matins du monde
 
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
 
Histoire littéraire XV°-XIX° siècles
Histoire littéraire  XV°-XIX° sièclesHistoire littéraire  XV°-XIX° siècles
Histoire littéraire XV°-XIX° siècles
 
Textes bac 2011 sans dom juan
Textes bac 2011   sans dom juanTextes bac 2011   sans dom juan
Textes bac 2011 sans dom juan
 
Vie de voltaire
Vie de voltaireVie de voltaire
Vie de voltaire
 
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
 
BAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - SpleenBAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - Spleen
 
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
 
Les Phares
Les PharesLes Phares
Les Phares
 
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textesBaudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
 
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En ProsePoesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soirBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
 
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez VousBAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La BeautéBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelureBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
 
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The WorldBAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
 
Voltaire, CANDIDE : chapitre 6 - L'auto da fé
Voltaire, CANDIDE  : chapitre 6 - L'auto da féVoltaire, CANDIDE  : chapitre 6 - L'auto da fé
Voltaire, CANDIDE : chapitre 6 - L'auto da fé
 

Dom juan Scène d' exposition - Acte I, scène 1

  • 1. Dom Juan Acte I, scène 1
  • 2. Introduction : Inspiré par l’interprétation italienne d’une pièce créée en 1630 en Espagne, Molière apporte en 1665 sa contribution au mythe de Don Juan. Dans sa version, il va resserrer l’intrigue autour du couple maître/valet et atténuer la noirceur du héros. La scène 1 de l’Acte I ouvre la pièce d’une façon originale, si bien que l’on peut se demander si cette scène correspond à une scène d’exposition traditionnelle. Proposition de plan 1 - Une présentation des personnages principaux : le maître et le valet 2 - L’annonce d’une comédie atypique 3 - L’annonce d’une esthétique originale et baroque © Caroline REYS
  • 3. I - Une présentation des personnages principaux : le maître et le valet Le première scène de DJ présente deux personnages de valets ; c’est donc à travers leurs propos que le spectateur va entrer dans la pièce. On observe d’emblée une disproportion de texte entre les deux, ce qui fait apparaître que c’est le personnage de Sganarelle (joué à l’origine par Molière lui-même) qui porte l’exposition. 1 - Un valet bavard Sganarelle a le premier mot - et aura le dernier mot - de la pièce. La tirade sur le tabac avec laquelle il entre en scène lui octroie une personnalité forte isolée de tout lien de soumission, cependant, sa deuxième intervention fait apparaître son évidente dépendance à son maître, Dom Juan. Admiration et répulsion le présente comme un séducteur le présente avant tout comme prédateur qui connaît les «le plus grand scélérat que la terre «pièges pour attraper les belles» ait jamais porté» cf accumulation (+ asyndète) et cf accumulations (+ asyndètes), hyperboles pour évoquer les hyperboles et références conquêtes de DJ mythiques pour évoquer les (de «Dame... à... soir») travers immoraux de DJ © Caroline REYS
  • 4. 2 - «...une ébauche du portrait» de Dom Juan Par le jeu de la double énonciation, le portrait que présente Sganarelle en réponse aux questions de Gusman permet au spectateur de comprendre les grands enjeux de la pièce : - les relations de Dom Juan avec les femmes On comprend que son mariage avec Done Elvire n’est pas un obstacle à la poursuite de ses conquêtes : «J'ai peur qu'elle ne soit mal payée de son amour, que son voyage en cette ville produise peu de fruit, et que vous eussiez autant gagné à ne bouger de là.» - les relations de Dom Juan avec la religion «tu vois en Dom Juan (...) un diable, un Turc, un hérétique, qui ne croit ni Ciel, ni Enfer,(...) qui ferme l'oreille à toutes les remontrances [chrétiennes] qu'on lui peut faire, et traite de billevesées tout ce que nous croyons.» - les relations de Dom Juan avec Sganarelle « il me vaudrait bien mieux d'être au diable que d'être à lui, et qu'il me fait voir tant d'horreurs, que je souhaiterais qu'il fût déjà je ne sais où. Mais un grand seigneur méchant homme est une terrible chose ; il faut que je lui sois fidèle, en dépit que j'en aie : la crainte en moi fait l'office du zèle, bride mes sentiments, et me réduit d'applaudir bien souvent à ce que mon âme déteste.» © Caroline REYS
  • 5. Conclusion intermédiaire/transition : Le couple du maître et du valet tel qu’il est présenté est riche de possibilités théâtrales car les personnages sont opposés socialement et par leur caractère. Molière annonce que ce couple est essentiel. Il appartient à la tradition comique. II - L’annonce d’une comédie atypique 1 - Sganarelle comique, bouffon, farcesque : le valet de comédie annonce un comique de farce. le personnage est associé à un univers matériel, qui relève du farcesque : cf l’éloge du tabac avec lequel le personnage entre en scène : © Caroline REYS
  • 6. Quoi que puisse dire Aristote et toute la Philosophie, il n'est rien d'égal au tabac : c'est la passion des honnêtes gens, et qui vit sans tabac n'est pas digne de vivre. Non−seulement il réjouit et purge les cerveaux humains, mais encore il instruit les âmes à la vertu, et l'on apprend avec lui à devenir honnête homme. Ne voyez−vous pas bien, dès qu'on en prend, de quelle manière obligeante on en use avec tout le monde, et comme on est ravi d'en donner à droit et à gauche, partout où l'on se trouve ? On n'attend pas même qu'on en demande, et l'on court au−devant du souhait des gens : tant il est vrai que le tabac inspire des sentiments d'honneur et de vertu à tous ceux qui en prennent. éloge paradoxal, porté par - le registre épidictique, - la parodie (détournement de l’argument d’autorité se référant à Aristote), - vers blanc («et qui vit sans tabac n'est pas digne de vivre») dimension burlesque de cet éloge : rhétorique et procédés emphatiques appliqués au tabac (décalage burlesque) Mais aussi, dimension provocatrice de cet éloge : les dévots condamnaient l’usage du tabac vente du tabac interdite par Louis XIII ordonnance royale excommunication Compagnie du St Sacrement (très influente) réprouve son usage (elle avait fait interdire Tartuffe ) + les grands thèmes de l’honneur et de la vertu sont ridiculisés Cette considération matérialiste du valet entrant en scène aura pour pendant la triple exclamation comique de la fin : « mes gages ! » © Caroline REYS
  • 7. II - L’annonce d’une comédie atypique (suite) 2 - La thématique amoureuse La thématique amoureuse est présente dans les considérations des deux valets. Après l’éloge du tabac, c’est la première information que le spectateur reçoit : Si bien donc, cher Gusman, que Done Elvire, ta maîtresse, surprise de notre départ, s'est mise en campagne après nous, et son coeur, que mon maître a su toucher trop fortement, n'a pu vivre, dis−tu, sans le venir chercher ici. L’enlèvement d’Elvire introduit un fil d’intrigue qui relève de la comédie héroïque à l’espagnole. Gusman : (...)...je ne comprends point comme après tant d'amour et tant d'impatience témoignée, tant d'hommages pressants, de voeux, de soupirs et de larmes, tant de lettres passionnées, de protestations ardentes et de serments réitérés, tant de transports enfin et tant d'emportements qu'il a fait paraître, jusqu'à forcer, dans sa passion, l'obstacle sacré d'un couvent, pour mettre Done Elvire en sa puissance Mais l’inconstance de Dom Juan programme d’autres intrigues amoureuses et pose en cela des jalons pour l’acte II. © Caroline REYS
  • 8. II - L’annonce d’une comédie atypique (suite) 3 - Un héros impie L’impiété religieuse du héros comme la mention du couvent d’où Elvire a été enlevée mettent en place le thème religieux. Le dénouement est envisagé : « il faut que le courroux du Ciel l’accable quelque jour ». Le mariage traditionnel des comédies à l’italienne ne sera pas la fin attendue car Dom Juan est un « épouseur à toutes mains ». Conclusion/Transition : Cette exposition de comédie est atypique à plus d’un titre (mélange des thèmes, retardement des informations,...) ; elle ne suit pas en cela la rigueur du théâtre classique, mais relève d’une certaine fantaisie baroque © Caroline REYS
  • 9. III - L’annonce d’une esthétique originale et baroque 1 - L’artifice de Gusman Molière recourt à l’artifice de deux serviteurs qui parlent de leurs maîtres pour construire l’exposition. Ce caractère artificiel est emblématisé par le personnage de Gusman qui disparaît ensuite. En cela, le personnage est peu économique. Cette déperdition d’énergie est aussi présente avec l’éloge paradoxal du tabac : le passage possède une certaine autonomie, le thème du tabac ne sera pas repris et n’a qu’un rôle de provocation à l’encontre des dévots. © Caroline REYS
  • 10. 2 - Un exposition incomplète Molière annonce ainsi la facture peu classique de sa pièce, enchaînant des épisodes qui jouissent d’une autonomie plus ou moins forte. De fait, la scène d’exposition reste muette sur bien des éléments de la pièce et même à l’échelle de l’acte I, les lacunes sont nombreuses : ni le père de Dom Juan, ni Monsieur Dimanche ne sont par exemple annoncés. Cette dépense d’énergie et cette esthétique de la surprise sont conformes au caractère du héros inconstant, dynamique, peu soucieux du lendemain (il repousse son repentir : IV, 7). C’est bien lui qui sera au centre de la pièce comme l’indique le titre. Croisée avec la thématique religieuse, cette esthétique de la dépense et de la surprise revêt une dimension baroque. © Caroline REYS
  • 11. Conclusion : Les scènes d’exposition recourent de façon classique au dialogue par questions/réponses, ce qui permet - par le jeu de la double énonciation - d’informer le spectateur en même temps que le personnage sur les données essentielles à la compréhension de la pièce. Ainsi, nous apprenons les caractéristiques du héros, ses rapports avec les femmes, avec la religion et avec son valet. Le spectateur est également convaincu de la dimension comique de la pièce, grâce à la posture bouffonne de Sganarelle. Toutefois, cette exposition révèle des aspects plus graves et provocateurs, comme la thématique religieuse, de même qu’elle s’octroie des libertés non conventionnelles (éloge du tabac). En ce sens, elle sort du cadre de la scène d’exposition traditionnelle, ce qui prépare le spectateur à assister à une comédie elle-même non conventionnelle qui, de fait, se terminera par la mort du héros. © Caroline REYS
  • 12. Deux questions, deux plans, trouvés sur http://efm.lasiate.com/index.php?id=324 Une fausse scène d'exposition ? 1 Une ouverture de scène d'exposition étonnante, déroutante.. 1 par sa composition et par son sujet, son thème Le tabac: un éloge paradoxal, à la fois sérieux et comique: 1 Une tirade de Sganarelle. sur le thème du tabac qui semble être une sorte de hors-d'oeuvre, de jeu 1 Un éloge exagéré 2 qui pourrait être supprimé (la tirade) 1 Éloge qui ne souffre aucune objection, exagéré, 3 qui retarde l'information (---- le contraire d'une scène d'exposition) sans nuances; 4 on commence rarement une pièce au 17ème avec une tirade. 2 hyperboles 5 un passage dont le thème est inutile apparemment pour l'action 3 contraste entre l'objet et le sujet anodin (le tabac) 2 Un passage qui remplit sa fonction dans une scène d'exposition, car il permet et les bienfaits qui lui sont attribués de tracer un portrait de Sganarelle. 4 le ton grandiloquent 1 Un pédant solennel 2 Éloge sans preuves : aucune justification, 1 Longueur de la tirade (qui est censée s'inscrire dans une conversation) : uniquement des assertions un « numéro" pour éblouir. 1 Argument d'autorité: Sganarelle supérieur à toute 2 Un morceau d'éloquence : les moyens rhétoriques la Philosophie 3 Changement total de ton inattendu et maladroitement brutal quand il a fini 2 Argument de communauté : "on" son morceau de bravoure 3 Arguments médicaux( on connaît la valeur 2 Mais un personnage populaire et ridicule : qu'accorde Molière à la science des médecins) 1 Construction brouillonne de la tirade. 3 Éloge surprenant, subversif, choquant; le ton de la 2 Burlesque de la phraséologie pompeuse. provocation 3 Des approximations et des affirmations pseudo scientifiques où il joue au 1 correspondrait à l'éloge des drogues de nos jours . savant (référence à Aristote déplacée, ... ). 4 Éloge qui cache une critique, une attaque 3 Elle prépare le spectateur à la spécificité de cette comédie dramatique. 1 rappel historique : 1 La tirade sur le tabac qui donne indirectement des informations non concrètes 1 vente du tabac interdite par Louis XIII mais importantes : l'éloge du tabac suggère ce qui lui importe (par imprégnation ordonnance royale excommunication et identification avec Dom Juan) : Compagnie du St Sacrement (très influente) 1 Goût pour le plaisir sensuel, gratuit (l'agrément du tabac, substance réprouve son usage (elle avait fait interdire inutile, superflue) plus que pour le devoir. Tartuffe ). 2 Goût pour la provocation, la contestation des idées reçues et les lois 2 Molière règle ses comptes avec les bien-pensants: sociales : pas de respect pour les tabous. 3 les grands thèmes, la vertu et de l'honneur, sont 2 Cela indique que le fond de la pièce n'est pas dans l'action, l'intrigue mais ridiculisés 1 dans la réflexion et les thèmes traités 4 Parodie de l'honnête homme dont l'obligeance devient insupportable. 1 rapports avec la société et ses lois morales 5 Molière règle ses comptes avec les bien-pensants: 1 les relations humaines, l'amour 2 dans le ton et la perspective 1 les thèmes ne seront pas traités sur un ton sérieux (par un maître) et philosophique, mais un ton comique 2 Parodie des discours de Dom Juan.