SlideShare une entreprise Scribd logo
Expose sur:
Crédit documentaire
Encadré par : Réalisé par :
Mme HABADI Tfarrah ikli noureddine
el housni khalid
LES TECHNIQUES DE PAIEMENTS A
L’INTERNATIONAL :
PLAN
 Définition de Crédit documentaire
Les intervenants
 fonction
Schéma
 forme de Credoc
mode de réalisation
avantages et inconvénients
DÉFINITION
Un crédit documentaire est un engagement conditionnel de paiement
donné par une banque. Plus précisément, c’est un engagement pris par une
banque (émettrice) et remis au vendeur (bénéficiaire) à la demande et
conformément aux instructions de l’acheteur (donneur d’ordre) d’opérer ou de
faire opérer un règlement, soit en effectuant un paiement, soit en acceptant ou en
négociant des effets de commerce jusqu’à concurrence d’un montant spécifé,
ceci dans un délai déterminé et sur présentation de document prescrit.
SCHÉMA :
LES INTERVENANTS
 Le donneur d’ordre: C’est l’acheteur qui a négocié un contrat
commercial avec un fournisseur étranger , il donne à sa banque des
instructions d’ouverture du crédit documentaire en faveur de son
fournisseur ou il précise, entre autre, les documents qu’il désire et le
mode de règlement.
 La banque émettrice: C’est la banque de l’acheteur qui après avoir
reçu des instructions de son client émet le crédit documentaire, c'est-à-
dire procède à son ouverture.
 La banque notificatrice : C’est la banque correspondante de
la banque émettrice dans le pays du vendeur. Elle va notifier au vendeur
l’ouverture du crédit documentaire en sa faveur. Cette banque n’est pas
forcément la banque habituelle du vendeur.
 Le bénéficiaire : C’est le vendeur qui est le
« bénéficiaire » de l’engagement bancaire d’être payé.
LES FONCTION :
 Instrument de sécurité: le vendeur assuré d’être
payé par une banque sûre et crédible ,
 Instrument de financement: destiné à financer les
achat de marchandises ,est un crédit de l’importation
 Moyen efficace de paiement:
LES FORMES DU CREDOC
 Crédit documentaire révocable
 Crédit documentaire irrévocable
 Crédit documentaire irrévocable et confirmé
CRÉDIT DOCUMENTAIRE RÉVOCABLE
 Peut être annulé ou amendé par la banque émettrice
a tout moment sans que le bénificiaire en soit averti
au préable .
 ne procure à l’exportateur aucune sécurité réelle
CRÉDIT DOCUMENTAIRE IRRÉVOCABLE
 Ne put pas être modifié ou annulé sans accord de toutes les
parties.il constitue donc pour la banque émettrice ,un
engagement ferme de payer le bénéficiaire à vue ou terme à
condition que les termes du crédit soient scrupuleusement
respectés.
 La force du crédit documentaire irrévocable réside dans
l’autonomie de l’engagement bancaire par rapport au contrat
commercial
CRÉDIT DOCUMENTAIRE
IRRÉVOCABLE ET CONFIRMÉ
 A l'engagement irrévocable de la banque émettrice,
la banque confirmatrice s'engage à payer au
bénéficiaire le montant des documents reconnus
conformes, même en cas de survenance
d'évènements politiques ou économiques dans le
pays émetteur ou de défaut de paiement de la
banque émettrice. Il offre donc au vendeur une
sécurité optimale en couvrant les risques commercial,
pays et banque.
Le tableau représenté ci-dessous synthèse des avantages et des
inconvénients des formes du réalisation de credoc
LES MODES DE RÉALISATION
C’est l’acte par lequel la banque réalise ses engagement
envers le bénéficiaire, si les document sont conformes.la
réalisation du crédoc représente pour le vendeur le
dénouement positif de la sécurité de paiement qu’il choisie
on en distingue :
 Réalisable par paiement à vue
 Réalisable par acceptation
 Réalisable par paiement différré
 Réalisable par négociation
RÉALISABLE PAR PAIEMENT À VUE
 La banque émettrice paie au vu des documents
reconnus conformes.
 paiement a la présentation des documents au lieu
désigné.
RÉALISABLE PAR ACCEPTATION
 utilisé lorsque le vendeur accorde à l’acheteur un
certain délai de paiement
 acceptation et/ou paiement de traites et/ou
documents a leur echeance. Le beneficiaire d’un credit
documentaire realisable par acceptation peut etudier,
avec son banquier, la possibilite d’escompter les
traites.
RÉALISABLE PAR PAIEMENT DIFFÉRRÉ
 paiement a la date ou aux dates d’échéance , fixées
dans les conditions du crédit.
 La banque confirmatrice s’engage par écrit, à payer le
bénéficiaire dans le délai fixé par le crédit
documentaire contre présentation de documents
conformes. Aucune traite n’est demandée.
RÉALISABLE PAR NÉGOCIATION
 la banque désignée pour réaliser le crédit documentaire
achète des traites tirées sur une autre banque et les
documents jugés conformes en acceptant d’avancer les
fonds au bénéficiaire.
 régelement de la valeur de la/des traite(s) et/ ou autres
documents par une banque autorisée (nommée).
LES AVANTAGES DU CREDOC
 a- Bonne sécurité :
Le crédit documentaire est le seul et unique montage bancaire qui entraînant
l'engagement des banques, arrive à concilier les impératifs contradictoires de
sécurité du vendeur et de l'acheteur.
Le vendeur est payé, contre prestations des documents par une banque de son
pays et l'acheteur a payé que contre remise des documents représentatifs en
quantité et en qualité de sa commande car le contrôle des documents est
effectué par un personnel bancaire possèdent les qualités technique pour la
vérification de la conformité des documents
 b- Rapidité de paiement :
Quand le crédit est réalisable à vue aux caisses de la banque notificatrice ou si le
crédit est confirmé, le vendeur peut se faire payer d expédition des marchandises
ou de la prestation des services si le crédit documentaire réalisable par
acceptation ou négociation, le vendeur peut mobiliser les traites créés et
alimenter sa trésorerie.
 c- Grande précision :
Le crédit documentaire est une technique de grande précision, qui s'appuyant
sur les documents, évite toute interprétation.
 d- Universalité :
Cette technique est internationale, elle convient aux règlements de marchandise
ou de service et présente une grande variété de solution de paiement vu les
différents types de Cre doc existants
LES INCOVÉNIENT
 a- Procédure du complexe :
La multiplicité des types de crédit, des dates butoirs ainsi que les
documents utiliser dans ce mode de paiement rendent le maniement de ce
dernier particulièrement compliqué pour les commerçants.
 b- Formalisme rigoureux :
L'engagement des banques dans le paiement par Cre doc rend celles - ci
plus rigoureuse dans l'examen des documents et même en cas de
modification d une des clauses du Cre doc par l une des parties (
importateur ou exportateur ) il faut le consentement de ces banque. Cette
grande sécurité des banques engendre parfois trop de rejet des documents
à première présentation et des retards considérables dans l'arrivée des
documents a l importateur et par conséquent un retard dans le
dédouanement et la réception de la marchandise.
 c- Coût élevé :
De très nombreuses commissions et des minima élevé viennent grever le
coût du Cre doc, qui s'avère finalement un instrument onéreux, soit pour le
donneur d'ordre s il prend tous les frais à sa charges, soit pour le donneur
d'ordre et le bénéficiaire si la formule très utilise est appliquée : «toute les
commissions et tous frais perçu hors de pays émetteur sont à la charge du
bénéficiaire ». Les commissions d ouverture et de confirmation sont fonction du
montant et de la durée du crédit qui influent nettement sur le coût.

Contenu connexe

Tendances

IV Gestion risque de change
IV Gestion risque de changeIV Gestion risque de change
IV Gestion risque de change
Jérémy Morvan
 
L'approvisionnement, l'importation et les douanes
L'approvisionnement, l'importation et les douanesL'approvisionnement, l'importation et les douanes
L'approvisionnement, l'importation et les douanes
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
économie monétaire et financière s3
 économie monétaire et financière s3  économie monétaire et financière s3
économie monétaire et financière s3
mrmr rmrm
 
Transport routier au Maroc
Transport routier au MarocTransport routier au Maroc
Transport routier au MarocBadr Banar
 
Le transport maritime (Rapport d'exposé)
Le transport maritime (Rapport d'exposé)Le transport maritime (Rapport d'exposé)
Le transport maritime (Rapport d'exposé)
RAMZI EL IDRISSI
 
Risque achat , scm
Risque achat , scmRisque achat , scm
Risque achat , scm
Ilham Yachaoui
 
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptxCOURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
Proheroendeavor
 
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timarRapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
toufik Lfechkel
 
Soutenance gestion du risque credit
Soutenance gestion du risque creditSoutenance gestion du risque credit
Soutenance gestion du risque credit
Zouhair Aitelhaj
 
Synthèse Gestion des achats internationaux
Synthèse Gestion des achats internationauxSynthèse Gestion des achats internationaux
Synthèse Gestion des achats internationauxAbdoulaye MBENGUE
 
Banque part-2j
Banque part-2jBanque part-2j
Banque part-2j
Anasaitouali
 
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de changeLes techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Rapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du marocRapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du maroc
Rapport de Stage
 
Thème 2 processus d’achat industriel
Thème 2 processus d’achat industrielThème 2 processus d’achat industriel
Thème 2 processus d’achat industriel
Nahla Ben Yekhlef Boukadida
 
Gestion des achats
Gestion des achatsGestion des achats
Gestion des achatsddmsi2010
 
Modes d’achat et objectifs d’achats
Modes d’achat et objectifs d’achatsModes d’achat et objectifs d’achats
Modes d’achat et objectifs d’achats
Marwoua Ben Salem
 
les instruments et techniques de paiement
 les instruments et techniques de paiement les instruments et techniques de paiement
les instruments et techniques de paiement
Mohamed Essaker
 

Tendances (20)

IV Gestion risque de change
IV Gestion risque de changeIV Gestion risque de change
IV Gestion risque de change
 
Procédures douanières
Procédures douanièresProcédures douanières
Procédures douanières
 
L'approvisionnement, l'importation et les douanes
L'approvisionnement, l'importation et les douanesL'approvisionnement, l'importation et les douanes
L'approvisionnement, l'importation et les douanes
 
Incoterms 2020
Incoterms 2020 Incoterms 2020
Incoterms 2020
 
économie monétaire et financière s3
 économie monétaire et financière s3  économie monétaire et financière s3
économie monétaire et financière s3
 
Transport routier au Maroc
Transport routier au MarocTransport routier au Maroc
Transport routier au Maroc
 
Le transport maritime (Rapport d'exposé)
Le transport maritime (Rapport d'exposé)Le transport maritime (Rapport d'exposé)
Le transport maritime (Rapport d'exposé)
 
Risque achat , scm
Risque achat , scmRisque achat , scm
Risque achat , scm
 
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptxCOURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
 
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timarRapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
 
Soutenance gestion du risque credit
Soutenance gestion du risque creditSoutenance gestion du risque credit
Soutenance gestion du risque credit
 
Synthèse Gestion des achats internationaux
Synthèse Gestion des achats internationauxSynthèse Gestion des achats internationaux
Synthèse Gestion des achats internationaux
 
Banque part-2j
Banque part-2jBanque part-2j
Banque part-2j
 
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de changeLes techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
 
Rapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du marocRapport de stage Crédit du maroc
Rapport de stage Crédit du maroc
 
Marche de change
Marche de changeMarche de change
Marche de change
 
Thème 2 processus d’achat industriel
Thème 2 processus d’achat industrielThème 2 processus d’achat industriel
Thème 2 processus d’achat industriel
 
Gestion des achats
Gestion des achatsGestion des achats
Gestion des achats
 
Modes d’achat et objectifs d’achats
Modes d’achat et objectifs d’achatsModes d’achat et objectifs d’achats
Modes d’achat et objectifs d’achats
 
les instruments et techniques de paiement
 les instruments et techniques de paiement les instruments et techniques de paiement
les instruments et techniques de paiement
 

Similaire à Expose sur crédit documentaire

Choisir les moyens de paiement à l'international 1.0
Choisir les moyens de paiement à l'international 1.0Choisir les moyens de paiement à l'international 1.0
Choisir les moyens de paiement à l'international 1.0Pascal Kufel
 
Le credoc. ali haddadou
Le credoc. ali haddadouLe credoc. ali haddadou
Le credoc. ali haddadou
Ali HADDADOU
 
5385cd0e9aec5.pdf
5385cd0e9aec5.pdf5385cd0e9aec5.pdf
5385cd0e9aec5.pdf
KawtarDARIF
 
Credit documentaire
Credit documentaireCredit documentaire
Credit documentaire
zoulikha brf
 
Présentation cafés-cours du 20 avril : LE CREDOC
Présentation cafés-cours du 20 avril : LE CREDOCPrésentation cafés-cours du 20 avril : LE CREDOC
Présentation cafés-cours du 20 avril : LE CREDOCcciducher
 
Icd2015 les moyens de paiement credit agricole
Icd2015 les moyens de paiement credit agricoleIcd2015 les moyens de paiement credit agricole
Icd2015 les moyens de paiement credit agricole
CCI Nantes St-Nazaire
 
Les outils financiers et les outils de gestion des risques
Les outils financiers et les outils de gestion des risquesLes outils financiers et les outils de gestion des risques
Les outils financiers et les outils de gestion des risques
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Glossaire bancaire
Glossaire bancaireGlossaire bancaire
Glossaire bancaire
Mandimby Mefy Fanomezana
 
Engagement de credit
Engagement de creditEngagement de credit
Engagement de credit
Gilles Papy
 
Le financement des exportations
Le financement des exportationsLe financement des exportations
Le financement des exportations
Lamghari Omar
 
Les encaissements documentaires (2).pptx
Les encaissements documentaires (2).pptxLes encaissements documentaires (2).pptx
Les encaissements documentaires (2).pptx
AymenAbbes1
 
Développements récents et enjeux légaux en matière de paiements
Développements récents et enjeux légaux en matière de paiementsDéveloppements récents et enjeux légaux en matière de paiements
Développements récents et enjeux légaux en matière de paiements
FMC maintenant Dentons
 
Cg moyens de regelement
Cg moyens de regelementCg moyens de regelement
Cg moyens de regelementhassan1488
 
instruments de paiement international.pptx
instruments de paiement international.pptxinstruments de paiement international.pptx
instruments de paiement international.pptx
SalmaChakroun1
 
2. omar sayegrih bural projet ignite
2. omar sayegrih bural projet ignite2. omar sayegrih bural projet ignite
2. omar sayegrih bural projet ignite
Salah Benzakour
 
Techniques de commerce international
Techniques de commerce internationalTechniques de commerce international
Techniques de commerce internationalAnne Stephan
 
Le crédità la consommation
Le crédità la consommationLe crédità la consommation
Techniques du commerce internationale
Techniques du commerce internationaleTechniques du commerce internationale
Techniques du commerce internationaleRomain Mélis
 

Similaire à Expose sur crédit documentaire (20)

Choisir les moyens de paiement à l'international 1.0
Choisir les moyens de paiement à l'international 1.0Choisir les moyens de paiement à l'international 1.0
Choisir les moyens de paiement à l'international 1.0
 
Le credoc. ali haddadou
Le credoc. ali haddadouLe credoc. ali haddadou
Le credoc. ali haddadou
 
5385cd0e9aec5.pdf
5385cd0e9aec5.pdf5385cd0e9aec5.pdf
5385cd0e9aec5.pdf
 
M14 transaction internationale
M14   transaction internationaleM14   transaction internationale
M14 transaction internationale
 
Credit documentaire
Credit documentaireCredit documentaire
Credit documentaire
 
Présentation cafés-cours du 20 avril : LE CREDOC
Présentation cafés-cours du 20 avril : LE CREDOCPrésentation cafés-cours du 20 avril : LE CREDOC
Présentation cafés-cours du 20 avril : LE CREDOC
 
Icd2015 les moyens de paiement credit agricole
Icd2015 les moyens de paiement credit agricoleIcd2015 les moyens de paiement credit agricole
Icd2015 les moyens de paiement credit agricole
 
Les outils financiers et les outils de gestion des risques
Les outils financiers et les outils de gestion des risquesLes outils financiers et les outils de gestion des risques
Les outils financiers et les outils de gestion des risques
 
Glossaire bancaire
Glossaire bancaireGlossaire bancaire
Glossaire bancaire
 
Engagement de credit
Engagement de creditEngagement de credit
Engagement de credit
 
Le financement des exportations
Le financement des exportationsLe financement des exportations
Le financement des exportations
 
Les encaissements documentaires (2).pptx
Les encaissements documentaires (2).pptxLes encaissements documentaires (2).pptx
Les encaissements documentaires (2).pptx
 
Développements récents et enjeux légaux en matière de paiements
Développements récents et enjeux légaux en matière de paiementsDéveloppements récents et enjeux légaux en matière de paiements
Développements récents et enjeux légaux en matière de paiements
 
Cg moyens de regelement
Cg moyens de regelementCg moyens de regelement
Cg moyens de regelement
 
instruments de paiement international.pptx
instruments de paiement international.pptxinstruments de paiement international.pptx
instruments de paiement international.pptx
 
2. omar sayegrih bural projet ignite
2. omar sayegrih bural projet ignite2. omar sayegrih bural projet ignite
2. omar sayegrih bural projet ignite
 
Techniques de commerce international
Techniques de commerce internationalTechniques de commerce international
Techniques de commerce international
 
Chapitre i
Chapitre iChapitre i
Chapitre i
 
Le crédità la consommation
Le crédità la consommationLe crédità la consommation
Le crédità la consommation
 
Techniques du commerce internationale
Techniques du commerce internationaleTechniques du commerce internationale
Techniques du commerce internationale
 

Dernier

Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Labour Market Information Council | Conseil de l’information sur le marché du travail
 
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Nicolas Meilhan
 
Importation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficaceImportation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficace
mwj49817
 

Dernier (6)

Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
Utiliser les offres d'emploi en ligne (Vicinity Jobs) et des données d'enquêt...
 
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
Qu'est-ce qu'un marché de travailleurs? Qualité de l'emploi et l’étroitesse s...
 
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
La capacité de travailler en équipe est-elle vraiment importante ? Au-delà de...
 
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
Combler l’écart : offres d'emploi en ligne, les données d'enquête et l'évalua...
 
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
Comment réindustrialiser la France et « sauver l’humanité » grâce à un club c...
 
Importation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficaceImportation & outils, méthode simple et efficace
Importation & outils, méthode simple et efficace
 

Expose sur crédit documentaire

  • 1. Expose sur: Crédit documentaire Encadré par : Réalisé par : Mme HABADI Tfarrah ikli noureddine el housni khalid LES TECHNIQUES DE PAIEMENTS A L’INTERNATIONAL :
  • 2. PLAN  Définition de Crédit documentaire Les intervenants  fonction Schéma  forme de Credoc mode de réalisation avantages et inconvénients
  • 3. DÉFINITION Un crédit documentaire est un engagement conditionnel de paiement donné par une banque. Plus précisément, c’est un engagement pris par une banque (émettrice) et remis au vendeur (bénéficiaire) à la demande et conformément aux instructions de l’acheteur (donneur d’ordre) d’opérer ou de faire opérer un règlement, soit en effectuant un paiement, soit en acceptant ou en négociant des effets de commerce jusqu’à concurrence d’un montant spécifé, ceci dans un délai déterminé et sur présentation de document prescrit.
  • 5. LES INTERVENANTS  Le donneur d’ordre: C’est l’acheteur qui a négocié un contrat commercial avec un fournisseur étranger , il donne à sa banque des instructions d’ouverture du crédit documentaire en faveur de son fournisseur ou il précise, entre autre, les documents qu’il désire et le mode de règlement.  La banque émettrice: C’est la banque de l’acheteur qui après avoir reçu des instructions de son client émet le crédit documentaire, c'est-à- dire procède à son ouverture.  La banque notificatrice : C’est la banque correspondante de la banque émettrice dans le pays du vendeur. Elle va notifier au vendeur l’ouverture du crédit documentaire en sa faveur. Cette banque n’est pas forcément la banque habituelle du vendeur.  Le bénéficiaire : C’est le vendeur qui est le « bénéficiaire » de l’engagement bancaire d’être payé.
  • 6. LES FONCTION :  Instrument de sécurité: le vendeur assuré d’être payé par une banque sûre et crédible ,  Instrument de financement: destiné à financer les achat de marchandises ,est un crédit de l’importation  Moyen efficace de paiement:
  • 7. LES FORMES DU CREDOC  Crédit documentaire révocable  Crédit documentaire irrévocable  Crédit documentaire irrévocable et confirmé
  • 8. CRÉDIT DOCUMENTAIRE RÉVOCABLE  Peut être annulé ou amendé par la banque émettrice a tout moment sans que le bénificiaire en soit averti au préable .  ne procure à l’exportateur aucune sécurité réelle
  • 9. CRÉDIT DOCUMENTAIRE IRRÉVOCABLE  Ne put pas être modifié ou annulé sans accord de toutes les parties.il constitue donc pour la banque émettrice ,un engagement ferme de payer le bénéficiaire à vue ou terme à condition que les termes du crédit soient scrupuleusement respectés.  La force du crédit documentaire irrévocable réside dans l’autonomie de l’engagement bancaire par rapport au contrat commercial
  • 10. CRÉDIT DOCUMENTAIRE IRRÉVOCABLE ET CONFIRMÉ  A l'engagement irrévocable de la banque émettrice, la banque confirmatrice s'engage à payer au bénéficiaire le montant des documents reconnus conformes, même en cas de survenance d'évènements politiques ou économiques dans le pays émetteur ou de défaut de paiement de la banque émettrice. Il offre donc au vendeur une sécurité optimale en couvrant les risques commercial, pays et banque.
  • 11. Le tableau représenté ci-dessous synthèse des avantages et des inconvénients des formes du réalisation de credoc
  • 12. LES MODES DE RÉALISATION C’est l’acte par lequel la banque réalise ses engagement envers le bénéficiaire, si les document sont conformes.la réalisation du crédoc représente pour le vendeur le dénouement positif de la sécurité de paiement qu’il choisie on en distingue :  Réalisable par paiement à vue  Réalisable par acceptation  Réalisable par paiement différré  Réalisable par négociation
  • 13. RÉALISABLE PAR PAIEMENT À VUE  La banque émettrice paie au vu des documents reconnus conformes.  paiement a la présentation des documents au lieu désigné.
  • 14. RÉALISABLE PAR ACCEPTATION  utilisé lorsque le vendeur accorde à l’acheteur un certain délai de paiement  acceptation et/ou paiement de traites et/ou documents a leur echeance. Le beneficiaire d’un credit documentaire realisable par acceptation peut etudier, avec son banquier, la possibilite d’escompter les traites.
  • 15. RÉALISABLE PAR PAIEMENT DIFFÉRRÉ  paiement a la date ou aux dates d’échéance , fixées dans les conditions du crédit.  La banque confirmatrice s’engage par écrit, à payer le bénéficiaire dans le délai fixé par le crédit documentaire contre présentation de documents conformes. Aucune traite n’est demandée.
  • 16. RÉALISABLE PAR NÉGOCIATION  la banque désignée pour réaliser le crédit documentaire achète des traites tirées sur une autre banque et les documents jugés conformes en acceptant d’avancer les fonds au bénéficiaire.  régelement de la valeur de la/des traite(s) et/ ou autres documents par une banque autorisée (nommée).
  • 17. LES AVANTAGES DU CREDOC  a- Bonne sécurité : Le crédit documentaire est le seul et unique montage bancaire qui entraînant l'engagement des banques, arrive à concilier les impératifs contradictoires de sécurité du vendeur et de l'acheteur. Le vendeur est payé, contre prestations des documents par une banque de son pays et l'acheteur a payé que contre remise des documents représentatifs en quantité et en qualité de sa commande car le contrôle des documents est effectué par un personnel bancaire possèdent les qualités technique pour la vérification de la conformité des documents  b- Rapidité de paiement : Quand le crédit est réalisable à vue aux caisses de la banque notificatrice ou si le crédit est confirmé, le vendeur peut se faire payer d expédition des marchandises ou de la prestation des services si le crédit documentaire réalisable par acceptation ou négociation, le vendeur peut mobiliser les traites créés et alimenter sa trésorerie.  c- Grande précision : Le crédit documentaire est une technique de grande précision, qui s'appuyant sur les documents, évite toute interprétation.  d- Universalité : Cette technique est internationale, elle convient aux règlements de marchandise ou de service et présente une grande variété de solution de paiement vu les différents types de Cre doc existants
  • 18. LES INCOVÉNIENT  a- Procédure du complexe : La multiplicité des types de crédit, des dates butoirs ainsi que les documents utiliser dans ce mode de paiement rendent le maniement de ce dernier particulièrement compliqué pour les commerçants.  b- Formalisme rigoureux : L'engagement des banques dans le paiement par Cre doc rend celles - ci plus rigoureuse dans l'examen des documents et même en cas de modification d une des clauses du Cre doc par l une des parties ( importateur ou exportateur ) il faut le consentement de ces banque. Cette grande sécurité des banques engendre parfois trop de rejet des documents à première présentation et des retards considérables dans l'arrivée des documents a l importateur et par conséquent un retard dans le dédouanement et la réception de la marchandise.  c- Coût élevé : De très nombreuses commissions et des minima élevé viennent grever le coût du Cre doc, qui s'avère finalement un instrument onéreux, soit pour le donneur d'ordre s il prend tous les frais à sa charges, soit pour le donneur d'ordre et le bénéficiaire si la formule très utilise est appliquée : «toute les commissions et tous frais perçu hors de pays émetteur sont à la charge du bénéficiaire ». Les commissions d ouverture et de confirmation sont fonction du montant et de la durée du crédit qui influent nettement sur le coût.