SlideShare une entreprise Scribd logo
Cours: Economie monétaire et bancaire
Niveau: 3ème semestre/ Tronc commun

Chapitre II

MECANISMES DE
TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET
SYSTEME BANCAIRE

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
*Professeur l'enseignement supérieur

1
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE
Plan
1- Introduction
2- Essai de définition : mécanismes de
transmission
3- Canaux de transmission de la politique
monétaire :
Taux d’intérêt
Crédit
Canaux des prix de d’autres actifs
Taux de change
Cours des actions monétaire et
Economie
bancaire/politique Elabbadi
4- Conclusion
monétaire
Professeur l'enseignement supérieur

2
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE


Les canaux de transmission de la politique
monétaire — à savoir les mécanismes par
lesquels une décision de politique
monétaire, en affectant le comportement
des agents économiques, agit sur la
croissance et les prix — sont des processus
complexes. Les effets des variations de taux
d’intérêt sur les variables
macroéconomiques ne sont pas
systématiques mais dépendent de l’état de
l’économie et des anticipations des agents
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur
l'enseignement supérieur

3
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE



Une première explication de cet écart
provient des différences dans
l’importance relative des mécanismes
de transmission de la politique
monétaire.

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

4
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE



Le canal des taux d’intérêt et celui du
taux de change, par lesquels
s’exercent les influences respectives
de ces variables sur la demande
finale, jouent un rôle prépondérant.
Aux États-Unis, la transmission
s’opère plus particulièrement via les
variations du volume des crédits
offerts par les banques et celles des
prix immobiliers et des actions
Economie monétaire et bancaire/politique
monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

5
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE


Une seconde explication réside dans
la répercussion des changements de
taux directeurs sur les taux
bancaires, créditeurs et débiteurs, qui
n’est que partielle dans la zone euro
(de l’ordre de 70 % à long terme) alors
qu’elle serait totale dans le cas des
États-Unis selon plusieurs études
économétriques. ( Changement)
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

6
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Définition de la PM


La politique monétaire se définit comme l’action mise
en place par les autorités monétaires de manière à
réguler l’accroissement de la masse monétaire en
circulation dans une économie.



Elle constitue un des leviers de l’Etat pour intervenir
sur différentes variables économiques afin d’atteindre la
situation optimale décrite par le carré d’or : l’équilibre
commercial, le plein emploi, la stabilité des prix et la
croissance.



En réalité le but des politiques monétaires aujourd’hui
tend surtout à stabiliser les prix et à stabiliser la valeur
externe de la monnaie.

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

7
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Définition de la PM

Question de réflexion:
 Comment un simple jeu de la Banque
Centrale sur la masse monétaire peut
conduire à la limitation de l’inflation :
quels sont les mécanismes qui sont
directement impliqués ? Sur quelles
variables économiques jouent-ils ?

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

8
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Définition de la PM


On entend par le mécanisme de
transmission, la chaîne de réactions
provoquée par les actions de la
banque centrale visant à assouplir ou
a resserrer la politique monétaire en
modifiant les conditions
monétaires, c'est-à-dire en exercent les
pressions appropriés sur les taux
d’intérêt a court terme et sur le taux
de change.
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

9
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Définition de la PM
 Le mécanisme de transmission relie les
actions de la banque centrale à son objectif
de maîtrise de l’inflation


Taux d’intérêt

Politique monétaire

Demande
globale

Inflation
(Prix)




Taux de change
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

10
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission

LE TAUX D’INTERET
 principal mécanisme de transmission
de la politique monétaire dans le
modèle keynésien, qui sert de
référence dans l’enseignement de
plusieurs matières

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

11
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission
CONTEXTE THEORIQUE GENERA
 1- Depuis la seconde guerre mondiale jusqu’au
milieu des années 70, sous -l’influence des analyses
keynésiennes, l’objectif final des économies
développées était la croissance économique et la
réduction du chômage.


2- Le taux d’intérêt constituait l’objectif
intermédiaire adéquat pour atteindre un tel
objectif. Les autorités monétaires devraient trouver
le taux d’intérêt le plus significatif qui puisse être
contrôlé facilement au moyen de leurs
interventions sur le marché monétaire.

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

12
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission
 3- Des taux d’intérêts élevés risquent
d’affecter négativement l’investissement et
par là risquent de compromettre la
croissance économique.


4- Chaque fois que la conjoncture est
mauvaise, la banque centrale peut stimuler
la croissance en baissant les taux d’intérêt.
Le choix du taux d’intérêt est laissé à la
discrétion de la banque centrale.
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

13
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission


Le canal du taux d’intérêt constitue le
principal mécanisme de transmission de
la politique monétaire dans le modèle
keynésien de base ISLM. La conception
keynésienne ISLM traditionnelle du
mécanisme de transmission de la
politique monétaire peut se résumer par
le schéma suivant, qui illustre les effets
d’une expansion monétaire :

M↑r↓I↑Y↑
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

14
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission
 (M ↑) indique la conduite d’une politique
monétaire expansionniste, qui aboutit à une
baisse des taux d’intérêt réels (r ↓) ; celle-ci
réduit le coût du capital, ce qui entraîne une
augmentation des dépenses
d’investissement
(I ↑) et, par là même, un accroissement de la
demande globale et de la production (Y ↑).

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

15
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission
 Une caractéristique importante du canal du
taux d’intérêt est l’accent qu’il met sur le taux
d’intérêt réel plutôt que nominal, comme
étant celui qui affecte les décisions des
consommateurs et des entreprises.
Questionnement:
 Comment se fait-il que des modifications du
taux d’intérêt nominal à courts termes induits
par une banque centrale, entraînent une
variation correspondante du taux d’intérêt
réel à court et à long terme ?
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

16
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission
Réponse:
 la rigidité des prix, de sorte qu’une politique
monétaire expansionniste qui abaisse le taux
d’intérêt nominal à court terme réduit
également le taux d’intérêt réel à court terme.
 Le fait que ce soit le taux d’intérêt réel, et non
nominal, qui exerce une influence sur les
dépenses constitue un mécanisme important
de la façon dont la politique monétaire est
susceptible de stimuler l’économie, même si
les taux d’intérêt nominaux atteignent un
seuil zéro lors d’une phase de déflation.
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

17
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission

Avec des taux d’intérêt nominaux au
plancher, une croissance de la masse monétaire (M
↑) est susceptible d’élever le niveau des prix
attendu
(Pe ↑) et donc l’inflation anticipée (πe ↑), entraînant
par conséquent une réduction des taux d’intérêt
réels (r↓) même lorsque le taux d’intérêt nominal
est fixé à zéro, et une stimulation des dépenses par
le canal du taux d’intérêt ci-dessus, soit :


M ↑ Pe ↑ πe ↑ r ↓ I ↑ Y ↑


Par conséquent, ce mécanisme indique que la
politique monétaire peut continuer d’être efficace
même lorsque les autorités monétaires ont déjà
ramené les taux Economie monétaire et Elabbadi à zéro.
d’intérêt nominaux
bancaire/politique monétaire

Professeur l'enseignement supérieur

18
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission
Cas du Maroc


Dans un cadre bancaire et financier décloisonné et
déréglementé où commencent à jouer les règles de marché, la
politique monétaire menée par Bank Al-Maghrib s’est orientée
dès le début des années 1980, vers l’adoption des outils de
contrôle indirects, qui en raison de la souplesse que confère
leur utilisation, répondent mieux aux exigences que requiert
l’évolution sans cesse fluctuante des trésoreries bancaires.



Ces instruments, basés sur le réglage de la liquidité bancaire
par la Banque Centrale, visent à agir sur le niveau des taux
d’intérêt du marché interbancaire, et à travers eux, à influer
sur l’évolution de l’ensemble des taux d’intérêt afin d’infléchir
le comportement des prêteurs et des emprunteurs.

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

19
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission


Les taux d’intérêt appliqués à l’ensemble des
opérations effectuées par Bank Al-Maghrib, au titre
aussi bien de l’allocation de ressources aux
banques, dans le cadre des avances, que des
reprises de liquidités visant à éponger leurs
excédents de trésorerie, sont ainsi devenus les taux
directeurs. Ceux-ci délimitent la fourchette à
l’intérieur de laquelle s’inscrit désormais
l’évolution des taux du marché interbancaire.

Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

20
MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA
POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME
BANCAIRE /Canaux de transmission




A travers ces taux, que s’effectue la transmission
des impulsions de la politique monétaire au reste
de l’économie.
Ainsi, pour prévenir une distribution excessive de
crédit, de nature à provoquer un emballement de la
masse monétaire et donc de la demande qui ne
manqueront pas d’induire un dérapage des
prix, Bank Al-Maghrib applique une politique
monétaire restrictive qui se concrétise par un
relèvement de ses taux directeurs. Inversement, si
elle décide de favoriser la distribution du
crédit, dès lors que la tenue des équilibres interne
et externe le permet, la Banque Centrale applique
une politique accommodante qui se traduit par
l’abaissement de ses taux directeurs.
Economie monétaire et
bancaire/politique monétaire

Elabbadi
Professeur l'enseignement supérieur

21

Contenu connexe

Tendances

Léquilibre macroéconomique-keynésien
Léquilibre macroéconomique-keynésienLéquilibre macroéconomique-keynésien
Léquilibre macroéconomique-keynésien
noureddine amerouane
 
Cours de l histoire de la pensée economique s5
Cours de l histoire de la pensée economique s5Cours de l histoire de la pensée economique s5
Cours de l histoire de la pensée economique s5
Jamal Yasser
 
Monnaie
MonnaieMonnaie
Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3 Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3
Jamal Yasser
 
Cours de finances_publiques-1
Cours de finances_publiques-1Cours de finances_publiques-1
Cours de finances_publiques-1
rajaa224
 
Système monétaire-internationnal
Système monétaire-internationnalSystème monétaire-internationnal
Système monétaire-internationnal
Hajar Ameziane
 
Chapitre 4: Analyse financière par les ratios
Chapitre 4: Analyse financière par les ratiosChapitre 4: Analyse financière par les ratios
Chapitre 4: Analyse financière par les ratios
Lotfi TALEB, ESSECT
 
L'inflation
L'inflationL'inflation
L'inflation
Paul Angles
 
Marché monetaire marocain et possiblités de financement à CT
Marché monetaire marocain et possiblités de financement à CTMarché monetaire marocain et possiblités de financement à CT
Marché monetaire marocain et possiblités de financement à CT
Maha Amer
 
S1 eco i - introduction à léconomie - résumé des chapitres
S1   eco i - introduction à léconomie - résumé des chapitresS1   eco i - introduction à léconomie - résumé des chapitres
S1 eco i - introduction à léconomie - résumé des chapitres
Abdeslam ELMOUDEN
 
theorie de la firme.PPT
theorie de la firme.PPTtheorie de la firme.PPT
theorie de la firme.PPT
HassanHassan176861
 
Chapitre 4 le marché monétaire
Chapitre 4 le marché monétaireChapitre 4 le marché monétaire
Chapitre 4 le marché monétaire
Abdel Hakim
 
Eléments d'économie générale i.ppt
Eléments d'économie générale i.pptEléments d'économie générale i.ppt
Eléments d'économie générale i.ppt
ddufourt
 
Economie internationale
Economie internationaleEconomie internationale
Economie internationale
hassan1488
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Finance de marche
Finance de marche Finance de marche
Finance de marche
ITTC Everywhere
 
Résumé des théories des organisations
Résumé des théories des organisationsRésumé des théories des organisations
Résumé des théories des organisations
Mohammed Reddam
 
Séance 1 introduction à la microéconomie easynomie
Séance 1   introduction à la microéconomie easynomieSéance 1   introduction à la microéconomie easynomie
Séance 1 introduction à la microéconomie easynomie
Esteban Giner
 

Tendances (20)

Léquilibre macroéconomique-keynésien
Léquilibre macroéconomique-keynésienLéquilibre macroéconomique-keynésien
Léquilibre macroéconomique-keynésien
 
theories economiques
theories economiquestheories economiques
theories economiques
 
Cours de l histoire de la pensée economique s5
Cours de l histoire de la pensée economique s5Cours de l histoire de la pensée economique s5
Cours de l histoire de la pensée economique s5
 
Monnaie
MonnaieMonnaie
Monnaie
 
Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3 Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3
 
Cours de finances_publiques-1
Cours de finances_publiques-1Cours de finances_publiques-1
Cours de finances_publiques-1
 
Système monétaire-internationnal
Système monétaire-internationnalSystème monétaire-internationnal
Système monétaire-internationnal
 
Chapitre 4: Analyse financière par les ratios
Chapitre 4: Analyse financière par les ratiosChapitre 4: Analyse financière par les ratios
Chapitre 4: Analyse financière par les ratios
 
L'inflation
L'inflationL'inflation
L'inflation
 
Marché monetaire marocain et possiblités de financement à CT
Marché monetaire marocain et possiblités de financement à CTMarché monetaire marocain et possiblités de financement à CT
Marché monetaire marocain et possiblités de financement à CT
 
S1 eco i - introduction à léconomie - résumé des chapitres
S1   eco i - introduction à léconomie - résumé des chapitresS1   eco i - introduction à léconomie - résumé des chapitres
S1 eco i - introduction à léconomie - résumé des chapitres
 
theorie de la firme.PPT
theorie de la firme.PPTtheorie de la firme.PPT
theorie de la firme.PPT
 
Chapitre 4 le marché monétaire
Chapitre 4 le marché monétaireChapitre 4 le marché monétaire
Chapitre 4 le marché monétaire
 
Is lm
Is   lmIs   lm
Is lm
 
Eléments d'économie générale i.ppt
Eléments d'économie générale i.pptEléments d'économie générale i.ppt
Eléments d'économie générale i.ppt
 
Economie internationale
Economie internationaleEconomie internationale
Economie internationale
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
 
Finance de marche
Finance de marche Finance de marche
Finance de marche
 
Résumé des théories des organisations
Résumé des théories des organisationsRésumé des théories des organisations
Résumé des théories des organisations
 
Séance 1 introduction à la microéconomie easynomie
Séance 1   introduction à la microéconomie easynomieSéance 1   introduction à la microéconomie easynomie
Séance 1 introduction à la microéconomie easynomie
 

Similaire à Mécanismes de transmission de la politique monétaire.

Kamgna, Fonction De Reaction De La Banque Centrale Et Credibilite De La Polit...
Kamgna, Fonction De Reaction De La Banque Centrale Et Credibilite De La Polit...Kamgna, Fonction De Reaction De La Banque Centrale Et Credibilite De La Polit...
Kamgna, Fonction De Reaction De La Banque Centrale Et Credibilite De La Polit...
BEAC
 
Déterminants de l'inflation dans la CEMAC: le rôle de la monnaie
Déterminants de l'inflation dans la CEMAC: le rôle de la monnaieDéterminants de l'inflation dans la CEMAC: le rôle de la monnaie
Déterminants de l'inflation dans la CEMAC: le rôle de la monnaie
Université de Dschang
 
Policy mix et stabilité du niveau général des prix en rdc
Policy mix et stabilité du niveau général des prix en rdcPolicy mix et stabilité du niveau général des prix en rdc
Policy mix et stabilité du niveau général des prix en rdc
AllegraKABAMBAMBUYI
 
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Diverscj
 
MODELES DE PREVISION DE L'INFLATION DANS LES PAYS MEMBRES DE L'UEMOA Er12010
MODELES DE PREVISION DE L'INFLATION DANS LES PAYS MEMBRES DE L'UEMOA Er12010MODELES DE PREVISION DE L'INFLATION DANS LES PAYS MEMBRES DE L'UEMOA Er12010
MODELES DE PREVISION DE L'INFLATION DANS LES PAYS MEMBRES DE L'UEMOA Er12010
Amine Khalil
 
projet-politiques-monetaires-innov.pptx
projet-politiques-monetaires-innov.pptxprojet-politiques-monetaires-innov.pptx
projet-politiques-monetaires-innov.pptx
zahrakmar
 
Les politiques économiques
Les politiques économiquesLes politiques économiques
Les politiques économiques
Juan Felipe Edjang Engonga Nchama
 
Le choix d'un régime de change permet-il de limiter les mésalignements du tau...
Le choix d'un régime de change permet-il de limiter les mésalignements du tau...Le choix d'un régime de change permet-il de limiter les mésalignements du tau...
Le choix d'un régime de change permet-il de limiter les mésalignements du tau...
Université de Dschang
 
Monnaie 2009
Monnaie 2009Monnaie 2009
Monnaie 2009
rajaa224
 
Séance 4 la politique monétaire
Séance 4   la politique monétaireSéance 4   la politique monétaire
Séance 4 la politique monétaire
Rayan Nezzar
 
Diapositive corrigée.pptx
Diapositive corrigée.pptxDiapositive corrigée.pptx
Diapositive corrigée.pptx
DjaberBEZTOUH
 
Kamgna, Ndambendia, Excess Liquidity, 2008
Kamgna, Ndambendia, Excess Liquidity, 2008Kamgna, Ndambendia, Excess Liquidity, 2008
Kamgna, Ndambendia, Excess Liquidity, 2008
BEAC
 
Séance8 pratique de la politique monétaire
Séance8   pratique de la politique monétaireSéance8   pratique de la politique monétaire
Séance8 pratique de la politique monétaire
Paul Angles
 
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Youcef Benchicou
 
Flexibilité du Dirham : Bilan de lancement
Flexibilité du Dirham : Bilan de lancement Flexibilité du Dirham : Bilan de lancement
Flexibilité du Dirham : Bilan de lancement
Lachgar Abdellah
 
Skali jamal
Skali jamalSkali jamal
Skali jamal
CHAIMAAAOUSSOUTI
 
Reglatayloreuroner117
Reglatayloreuroner117Reglatayloreuroner117
Reglatayloreuroner117
G Garcia
 
Philippines gestion budgétaire par objectifs; la stratégie de réforme
Philippines gestion budgétaire par objectifs; la stratégie de réformePhilippines gestion budgétaire par objectifs; la stratégie de réforme
Philippines gestion budgétaire par objectifs; la stratégie de réforme
Jean-Marc Lepain
 
20150304 levée d'ancre copy
20150304   levée d'ancre copy20150304   levée d'ancre copy
20150304 levée d'ancre copy
www.bourse-maroc.org
 

Similaire à Mécanismes de transmission de la politique monétaire. (20)

Kamgna, Fonction De Reaction De La Banque Centrale Et Credibilite De La Polit...
Kamgna, Fonction De Reaction De La Banque Centrale Et Credibilite De La Polit...Kamgna, Fonction De Reaction De La Banque Centrale Et Credibilite De La Polit...
Kamgna, Fonction De Reaction De La Banque Centrale Et Credibilite De La Polit...
 
Déterminants de l'inflation dans la CEMAC: le rôle de la monnaie
Déterminants de l'inflation dans la CEMAC: le rôle de la monnaieDéterminants de l'inflation dans la CEMAC: le rôle de la monnaie
Déterminants de l'inflation dans la CEMAC: le rôle de la monnaie
 
Policy mix et stabilité du niveau général des prix en rdc
Policy mix et stabilité du niveau général des prix en rdcPolicy mix et stabilité du niveau général des prix en rdc
Policy mix et stabilité du niveau général des prix en rdc
 
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
 
MODELES DE PREVISION DE L'INFLATION DANS LES PAYS MEMBRES DE L'UEMOA Er12010
MODELES DE PREVISION DE L'INFLATION DANS LES PAYS MEMBRES DE L'UEMOA Er12010MODELES DE PREVISION DE L'INFLATION DANS LES PAYS MEMBRES DE L'UEMOA Er12010
MODELES DE PREVISION DE L'INFLATION DANS LES PAYS MEMBRES DE L'UEMOA Er12010
 
projet-politiques-monetaires-innov.pptx
projet-politiques-monetaires-innov.pptxprojet-politiques-monetaires-innov.pptx
projet-politiques-monetaires-innov.pptx
 
Les politiques économiques
Les politiques économiquesLes politiques économiques
Les politiques économiques
 
Le choix d'un régime de change permet-il de limiter les mésalignements du tau...
Le choix d'un régime de change permet-il de limiter les mésalignements du tau...Le choix d'un régime de change permet-il de limiter les mésalignements du tau...
Le choix d'un régime de change permet-il de limiter les mésalignements du tau...
 
Monnaie 2009
Monnaie 2009Monnaie 2009
Monnaie 2009
 
Séance 4 la politique monétaire
Séance 4   la politique monétaireSéance 4   la politique monétaire
Séance 4 la politique monétaire
 
Diapositive corrigée.pptx
Diapositive corrigée.pptxDiapositive corrigée.pptx
Diapositive corrigée.pptx
 
Kamgna, Ndambendia, Excess Liquidity, 2008
Kamgna, Ndambendia, Excess Liquidity, 2008Kamgna, Ndambendia, Excess Liquidity, 2008
Kamgna, Ndambendia, Excess Liquidity, 2008
 
Séance8 pratique de la politique monétaire
Séance8   pratique de la politique monétaireSéance8   pratique de la politique monétaire
Séance8 pratique de la politique monétaire
 
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
Mémoire de Fin d'études - Réglementation prudentielle - Partie théorique - Yo...
 
Flexibilité du Dirham : Bilan de lancement
Flexibilité du Dirham : Bilan de lancement Flexibilité du Dirham : Bilan de lancement
Flexibilité du Dirham : Bilan de lancement
 
Skali jamal
Skali jamalSkali jamal
Skali jamal
 
Reglatayloreuroner117
Reglatayloreuroner117Reglatayloreuroner117
Reglatayloreuroner117
 
Philippines gestion budgétaire par objectifs; la stratégie de réforme
Philippines gestion budgétaire par objectifs; la stratégie de réformePhilippines gestion budgétaire par objectifs; la stratégie de réforme
Philippines gestion budgétaire par objectifs; la stratégie de réforme
 
Regime des changes
Regime des changesRegime des changes
Regime des changes
 
20150304 levée d'ancre copy
20150304   levée d'ancre copy20150304   levée d'ancre copy
20150304 levée d'ancre copy
 

Plus de bouchra elabbadi

La méthodologie de recherche spécifique au marketing
La méthodologie de recherche spécifique au marketingLa méthodologie de recherche spécifique au marketing
La méthodologie de recherche spécifique au marketing
bouchra elabbadi
 
Protocole de recherche
Protocole de rechercheProtocole de recherche
Protocole de recherche
bouchra elabbadi
 
Les risques fiscaux
Les risques fiscauxLes risques fiscaux
Les risques fiscaux
bouchra elabbadi
 
Rapport zones de risques TVA et Taxe Professionnelle/ Chapitres 5 et 6
Rapport zones de risques TVA et Taxe Professionnelle/ Chapitres 5 et 6Rapport zones de risques TVA et Taxe Professionnelle/ Chapitres 5 et 6
Rapport zones de risques TVA et Taxe Professionnelle/ Chapitres 5 et 6
bouchra elabbadi
 
L’ audit de liquidation et de recouvrement d’is/Chapitre 3/Audit Fiscal
L’ audit de liquidation et de recouvrement d’is/Chapitre 3/Audit FiscalL’ audit de liquidation et de recouvrement d’is/Chapitre 3/Audit Fiscal
L’ audit de liquidation et de recouvrement d’is/Chapitre 3/Audit Fiscal
bouchra elabbadi
 
Rapport zones de risques liées à l'Impôt sur les Sociétés. Cas du Maroc
Rapport zones de risques liées à l'Impôt sur les Sociétés. Cas du MarocRapport zones de risques liées à l'Impôt sur les Sociétés. Cas du Maroc
Rapport zones de risques liées à l'Impôt sur les Sociétés. Cas du Maroc
bouchra elabbadi
 
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit FiscalAudit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
bouchra elabbadi
 
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiquesLes positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
bouchra elabbadi
 
Cours epistémologie outils méthodologiques
Cours epistémologie outils méthodologiquesCours epistémologie outils méthodologiques
Cours epistémologie outils méthodologiques
bouchra elabbadi
 
Principes comptables, normes internationales,comparaison
Principes comptables, normes internationales,comparaisonPrincipes comptables, normes internationales,comparaison
Principes comptables, normes internationales,comparaison
bouchra elabbadi
 
Code général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptableCode général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptable
bouchra elabbadi
 
Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales
bouchra elabbadi
 
L'offre et la demande du transport au niveau national et international
L'offre et la demande du transport au niveau national et internationalL'offre et la demande du transport au niveau national et international
L'offre et la demande du transport au niveau national et international
bouchra elabbadi
 
Organisation de la fonction transport: Introduction générale
Organisation de la fonction transport: Introduction généraleOrganisation de la fonction transport: Introduction générale
Organisation de la fonction transport: Introduction générale
bouchra elabbadi
 

Plus de bouchra elabbadi (14)

La méthodologie de recherche spécifique au marketing
La méthodologie de recherche spécifique au marketingLa méthodologie de recherche spécifique au marketing
La méthodologie de recherche spécifique au marketing
 
Protocole de recherche
Protocole de rechercheProtocole de recherche
Protocole de recherche
 
Les risques fiscaux
Les risques fiscauxLes risques fiscaux
Les risques fiscaux
 
Rapport zones de risques TVA et Taxe Professionnelle/ Chapitres 5 et 6
Rapport zones de risques TVA et Taxe Professionnelle/ Chapitres 5 et 6Rapport zones de risques TVA et Taxe Professionnelle/ Chapitres 5 et 6
Rapport zones de risques TVA et Taxe Professionnelle/ Chapitres 5 et 6
 
L’ audit de liquidation et de recouvrement d’is/Chapitre 3/Audit Fiscal
L’ audit de liquidation et de recouvrement d’is/Chapitre 3/Audit FiscalL’ audit de liquidation et de recouvrement d’is/Chapitre 3/Audit Fiscal
L’ audit de liquidation et de recouvrement d’is/Chapitre 3/Audit Fiscal
 
Rapport zones de risques liées à l'Impôt sur les Sociétés. Cas du Maroc
Rapport zones de risques liées à l'Impôt sur les Sociétés. Cas du MarocRapport zones de risques liées à l'Impôt sur les Sociétés. Cas du Maroc
Rapport zones de risques liées à l'Impôt sur les Sociétés. Cas du Maroc
 
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit FiscalAudit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
 
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiquesLes positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
Les positionnements épistémologiques et Outils méthodologiques
 
Cours epistémologie outils méthodologiques
Cours epistémologie outils méthodologiquesCours epistémologie outils méthodologiques
Cours epistémologie outils méthodologiques
 
Principes comptables, normes internationales,comparaison
Principes comptables, normes internationales,comparaisonPrincipes comptables, normes internationales,comparaison
Principes comptables, normes internationales,comparaison
 
Code général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptableCode général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptable
 
Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales
 
L'offre et la demande du transport au niveau national et international
L'offre et la demande du transport au niveau national et internationalL'offre et la demande du transport au niveau national et international
L'offre et la demande du transport au niveau national et international
 
Organisation de la fonction transport: Introduction générale
Organisation de la fonction transport: Introduction généraleOrganisation de la fonction transport: Introduction générale
Organisation de la fonction transport: Introduction générale
 

Mécanismes de transmission de la politique monétaire.

  • 1. Cours: Economie monétaire et bancaire Niveau: 3ème semestre/ Tronc commun Chapitre II MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi *Professeur l'enseignement supérieur 1
  • 2. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE Plan 1- Introduction 2- Essai de définition : mécanismes de transmission 3- Canaux de transmission de la politique monétaire : Taux d’intérêt Crédit Canaux des prix de d’autres actifs Taux de change Cours des actions monétaire et Economie bancaire/politique Elabbadi 4- Conclusion monétaire Professeur l'enseignement supérieur 2
  • 3. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE  Les canaux de transmission de la politique monétaire — à savoir les mécanismes par lesquels une décision de politique monétaire, en affectant le comportement des agents économiques, agit sur la croissance et les prix — sont des processus complexes. Les effets des variations de taux d’intérêt sur les variables macroéconomiques ne sont pas systématiques mais dépendent de l’état de l’économie et des anticipations des agents Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 3
  • 4. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE  Une première explication de cet écart provient des différences dans l’importance relative des mécanismes de transmission de la politique monétaire. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 4
  • 5. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE  Le canal des taux d’intérêt et celui du taux de change, par lesquels s’exercent les influences respectives de ces variables sur la demande finale, jouent un rôle prépondérant. Aux États-Unis, la transmission s’opère plus particulièrement via les variations du volume des crédits offerts par les banques et celles des prix immobiliers et des actions Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 5
  • 6. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE  Une seconde explication réside dans la répercussion des changements de taux directeurs sur les taux bancaires, créditeurs et débiteurs, qui n’est que partielle dans la zone euro (de l’ordre de 70 % à long terme) alors qu’elle serait totale dans le cas des États-Unis selon plusieurs études économétriques. ( Changement) Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 6
  • 7. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Définition de la PM  La politique monétaire se définit comme l’action mise en place par les autorités monétaires de manière à réguler l’accroissement de la masse monétaire en circulation dans une économie.  Elle constitue un des leviers de l’Etat pour intervenir sur différentes variables économiques afin d’atteindre la situation optimale décrite par le carré d’or : l’équilibre commercial, le plein emploi, la stabilité des prix et la croissance.  En réalité le but des politiques monétaires aujourd’hui tend surtout à stabiliser les prix et à stabiliser la valeur externe de la monnaie. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 7
  • 8. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Définition de la PM Question de réflexion:  Comment un simple jeu de la Banque Centrale sur la masse monétaire peut conduire à la limitation de l’inflation : quels sont les mécanismes qui sont directement impliqués ? Sur quelles variables économiques jouent-ils ? Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 8
  • 9. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Définition de la PM  On entend par le mécanisme de transmission, la chaîne de réactions provoquée par les actions de la banque centrale visant à assouplir ou a resserrer la politique monétaire en modifiant les conditions monétaires, c'est-à-dire en exercent les pressions appropriés sur les taux d’intérêt a court terme et sur le taux de change. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 9
  • 10. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Définition de la PM  Le mécanisme de transmission relie les actions de la banque centrale à son objectif de maîtrise de l’inflation  Taux d’intérêt Politique monétaire Demande globale Inflation (Prix)   Taux de change Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 10
  • 11. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission LE TAUX D’INTERET  principal mécanisme de transmission de la politique monétaire dans le modèle keynésien, qui sert de référence dans l’enseignement de plusieurs matières Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 11
  • 12. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission CONTEXTE THEORIQUE GENERA  1- Depuis la seconde guerre mondiale jusqu’au milieu des années 70, sous -l’influence des analyses keynésiennes, l’objectif final des économies développées était la croissance économique et la réduction du chômage.  2- Le taux d’intérêt constituait l’objectif intermédiaire adéquat pour atteindre un tel objectif. Les autorités monétaires devraient trouver le taux d’intérêt le plus significatif qui puisse être contrôlé facilement au moyen de leurs interventions sur le marché monétaire. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 12
  • 13. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission  3- Des taux d’intérêts élevés risquent d’affecter négativement l’investissement et par là risquent de compromettre la croissance économique.  4- Chaque fois que la conjoncture est mauvaise, la banque centrale peut stimuler la croissance en baissant les taux d’intérêt. Le choix du taux d’intérêt est laissé à la discrétion de la banque centrale. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 13
  • 14. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission  Le canal du taux d’intérêt constitue le principal mécanisme de transmission de la politique monétaire dans le modèle keynésien de base ISLM. La conception keynésienne ISLM traditionnelle du mécanisme de transmission de la politique monétaire peut se résumer par le schéma suivant, qui illustre les effets d’une expansion monétaire : M↑r↓I↑Y↑ Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 14
  • 15. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission  (M ↑) indique la conduite d’une politique monétaire expansionniste, qui aboutit à une baisse des taux d’intérêt réels (r ↓) ; celle-ci réduit le coût du capital, ce qui entraîne une augmentation des dépenses d’investissement (I ↑) et, par là même, un accroissement de la demande globale et de la production (Y ↑). Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 15
  • 16. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission  Une caractéristique importante du canal du taux d’intérêt est l’accent qu’il met sur le taux d’intérêt réel plutôt que nominal, comme étant celui qui affecte les décisions des consommateurs et des entreprises. Questionnement:  Comment se fait-il que des modifications du taux d’intérêt nominal à courts termes induits par une banque centrale, entraînent une variation correspondante du taux d’intérêt réel à court et à long terme ? Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 16
  • 17. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission Réponse:  la rigidité des prix, de sorte qu’une politique monétaire expansionniste qui abaisse le taux d’intérêt nominal à court terme réduit également le taux d’intérêt réel à court terme.  Le fait que ce soit le taux d’intérêt réel, et non nominal, qui exerce une influence sur les dépenses constitue un mécanisme important de la façon dont la politique monétaire est susceptible de stimuler l’économie, même si les taux d’intérêt nominaux atteignent un seuil zéro lors d’une phase de déflation. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 17
  • 18. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission Avec des taux d’intérêt nominaux au plancher, une croissance de la masse monétaire (M ↑) est susceptible d’élever le niveau des prix attendu (Pe ↑) et donc l’inflation anticipée (πe ↑), entraînant par conséquent une réduction des taux d’intérêt réels (r↓) même lorsque le taux d’intérêt nominal est fixé à zéro, et une stimulation des dépenses par le canal du taux d’intérêt ci-dessus, soit :  M ↑ Pe ↑ πe ↑ r ↓ I ↑ Y ↑  Par conséquent, ce mécanisme indique que la politique monétaire peut continuer d’être efficace même lorsque les autorités monétaires ont déjà ramené les taux Economie monétaire et Elabbadi à zéro. d’intérêt nominaux bancaire/politique monétaire Professeur l'enseignement supérieur 18
  • 19. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission Cas du Maroc  Dans un cadre bancaire et financier décloisonné et déréglementé où commencent à jouer les règles de marché, la politique monétaire menée par Bank Al-Maghrib s’est orientée dès le début des années 1980, vers l’adoption des outils de contrôle indirects, qui en raison de la souplesse que confère leur utilisation, répondent mieux aux exigences que requiert l’évolution sans cesse fluctuante des trésoreries bancaires.  Ces instruments, basés sur le réglage de la liquidité bancaire par la Banque Centrale, visent à agir sur le niveau des taux d’intérêt du marché interbancaire, et à travers eux, à influer sur l’évolution de l’ensemble des taux d’intérêt afin d’infléchir le comportement des prêteurs et des emprunteurs. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 19
  • 20. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission  Les taux d’intérêt appliqués à l’ensemble des opérations effectuées par Bank Al-Maghrib, au titre aussi bien de l’allocation de ressources aux banques, dans le cadre des avances, que des reprises de liquidités visant à éponger leurs excédents de trésorerie, sont ainsi devenus les taux directeurs. Ceux-ci délimitent la fourchette à l’intérieur de laquelle s’inscrit désormais l’évolution des taux du marché interbancaire. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 20
  • 21. MECANISMES DE TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETRAIRE ET SYSTEME BANCAIRE /Canaux de transmission   A travers ces taux, que s’effectue la transmission des impulsions de la politique monétaire au reste de l’économie. Ainsi, pour prévenir une distribution excessive de crédit, de nature à provoquer un emballement de la masse monétaire et donc de la demande qui ne manqueront pas d’induire un dérapage des prix, Bank Al-Maghrib applique une politique monétaire restrictive qui se concrétise par un relèvement de ses taux directeurs. Inversement, si elle décide de favoriser la distribution du crédit, dès lors que la tenue des équilibres interne et externe le permet, la Banque Centrale applique une politique accommodante qui se traduit par l’abaissement de ses taux directeurs. Economie monétaire et bancaire/politique monétaire Elabbadi Professeur l'enseignement supérieur 21