Formation formelle & informelleFormation formelle & informelle
à l’informatique en bibliothèqueà l’informatique en bibliot...
Questions de départ
1- Un constat : les ordinateurs font partie de l’environnement
familier
75% ordinateur à domicile
82% ...
Questions de départ : la formation
• Une offre de formation au numérique est elle encore pertinente?
. Se limiter à équipe...
Eléments de réponse
• Deux études réalisées à la Bpi sur les ateliers numériques (entre
octobre 2012 et juin 2014). Trois ...
Un point théorique
L’intérêt d’une approche en termes de compétences
• De la fracture numérique à la fracture numérique du...
L’intérêt d’une démarche en terme de compétence
Des données du CREDOC
où en est-on de la compétence ?
En 2013, 55% se sent...
L’intérêt d’une démarche en terme de compétences
Trois types de compétences informatiques
• Les compétences instrumentales...
Les données
Première étude : deux volets
1- Permanence
(« déclics » informatiques)
2- Ateliers
informatiques
Les données
• La deuxième étude a eu lieu entre le 17 mars et le 25 juin 2014
Sur un dispositif mis en place dans le cadre...
Méthodologie
• Etudes qualitatives à partir d’observations et d’entretiens.
• Une vingtaines d’observations, l’animateur d...
Les données
• Profils des personnes assistant aux ateliers
• Lors du second atelier,
• 124 personnes ont été accueillies
•...
La complexité des représentations sur le numérique et
Internet
• Attentes
« Je pense qu’internet, c’est l’omniscience à l’...
La complexité des représentations sur le numérique et
Internet
• La référence à la norme
« Mais, c’est bien d’être comme t...
La complexité des représentations sur le numérique et
Internet
• Représentations de ses compétences
• L’idée d’un apprenti...
Deux principaux lieux d’apprentissage
Le travail
• L’adaptation au changement
« ça n’existait pas. Au début, j’ai cru que ...
Deux principaux lieux d’apprentissage
• Le réseaux des proches et la famille
« C’est difficile de demander aux gens. Ils s...
La complexité des représentations sur le numérique et
Internet
Un sentiment d’incompétence et de honte
• « Bon, les gens q...
Les données : Permanences et ateliers
une fonction de socialisation
La permanence « Déclics »
Trois types de demandes
1-Dé...
La permanence Déclics Informatique
Trois types de demandes
1-Dépannage
• 26% des requêtes (1/4)
• Obstacles dans l’utilisa...
La permanence Déclics Informatique
Trois types de demandes
2-Formation
• 67% des requêtes (2/3)
• Demande de transmission ...
La permanence Déclics Informatique
Trois types de demandes
3-Partager des inquiétudes
• 6% des requêtes
• Faible nombre ma...
Les données : une fonction de socialisation
Les Ateliers informatiques
Offre de formation niveau débutant, répartie par th...
Les Ateliers informatiques
Offre de formation niveau débutant, répartie par thème
Deux types d’appropriations :
1- Apprend...
Les Ateliers informatiques
Offre de formation niveau débutant, répartie par thème
Deux types d’appropriations :
2- Structu...
Au-delà de l’acquisition des savoirs…
1- Médiation et re-médiation
• Médiation :
• un nouveau contexte pour utiliser l’out...
La médiation
Installer une médiation au-delà d’une formation
« On est lâché dans la nature et on doit se débrouiller avec ...
3- Remédiation : Le rapport à soi-même
« Je suis analphabète en informatique », Félix, demandeur d’emploi,
48 ans
« On est...
2- Remédiation : focus sur l’estime de soi
Présence de l’animateur
« Je souffre d’être un peu paumé en informatique…merci ...
Au-delà de l’acquisition des savoirs…
2- Continuum d’une position défensive à une position exploratrice
Position défensive...
Au-delà de l’acquisition des savoirs…
2- Continuum d’une position défensive à une position exploratrice
Position exploratr...
Conclusions : résultats de l’étude (1/2)
Apports de la formation informatique à trois niveaux :
• gains de savoir
• médiat...
Conclusions : résultats de l’étude (2/2)
Bibliothèque : lieu de socialisation
•Vocation d’une institution au sens fort (li...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Formation formelle & informelle à l’informatique en bibliothèque - Le rôle stratégique des bibliothèques dans l'appropriation du numérique, Strasbourg, 4 décembre 2014

993 vues

Publié le

Présentation réalisée dans le cadre de la journée sur Le rôle stratégique des bibliothèques dans l'appropriation du numérique, organisée par la Bibliothèque publique d'information et le CNFPT, à la Médiathèque André-Malraux de Strasbourg, le jeudi 4 décembre 2014. Il s'agit des résultats d'une étude menée auprès des publics des ateliers numériques mis en place par la Bibliothèque publique d'information. Cette journée s'inscrivait dans le cadre du cycle Bibliothèques dans la Cité de la Bpi.

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
993
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
206
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Formation formelle & informelle à l’informatique en bibliothèque - Le rôle stratégique des bibliothèques dans l'appropriation du numérique, Strasbourg, 4 décembre 2014

  1. 1. Formation formelle & informelleFormation formelle & informelle à l’informatique en bibliothèqueà l’informatique en bibliothèque Agnès Camus-Vigué Service Etudes & Recherche Bibliothèque Publique d’Information camus@bpi.fr
  2. 2. Questions de départ 1- Un constat : les ordinateurs font partie de l’environnement familier 75% ordinateur à domicile 82% : Ordinateur + Téléphone + Tablette = utilisateurs d’Internet 54% ordinateur sur le lieu de travail 33% utilisent Internet quotidiennement sur leur lieu de travail Source : La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française : résultats 2013 / http://www.arcep.fr/uploads:tx gspublication:rapport CREDOC 2013-dec2013.pdf
  3. 3. Questions de départ : la formation • Une offre de formation au numérique est elle encore pertinente? . Se limiter à équiper les bibliothèques en écrans, tablettes ? . Penser que chacun est aujourd’hui en mesure de les utiliser ?
  4. 4. Eléments de réponse • Deux études réalisées à la Bpi sur les ateliers numériques (entre octobre 2012 et juin 2014). Trois points seront éclairés : • 1 ) Un point théorique : l’intérêt d’une approche en termes de compétences • 2) Les données : la complexité des représentations produites sur l’informatique et internet • 3) Les données : la fonction de socialisation remplie par les ateliers numériques à la Bpi.
  5. 5. Un point théorique L’intérêt d’une approche en termes de compétences • De la fracture numérique à la fracture numérique du second degré, transformation des questions • La première fracture numérique en terme d’équipement et d’infrastructure s’amenuise puisque 82% des français utilisent Internet sur des ordinateurs, tablette, téléphone portables • Mais, les inégalités portent sur les usages. • L’intérêt pour la notion de compétence et d’incompétence ressentie, une convergence de travaux.
  6. 6. L’intérêt d’une démarche en terme de compétence Des données du CREDOC où en est-on de la compétence ? En 2013, 55% se sentent compétents ; donc, 45% ne se sentent pas vraiment compétents • 23% seulement estiment que leur formation continue les a préparés • 20% se sentent vraiment incompétents Progression assez faible 2007-2013 : 48% compétent 29% incompétent Source : La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française : résultats 2013 / http://www.arcep.fr/uploads:tx gspublication:rapport CREDOC 2013-dec2013.pdf
  7. 7. L’intérêt d’une démarche en terme de compétences Trois types de compétences informatiques • Les compétences instrumentales : un savoir faire de base, capacités techniques rudimentaires • Les compétences informationnelles : façons d’entrer dans des contenus en ligne, savoir chercher, sélectionner, comprendre. • Les compétences stratégiques : aptitude à utiliser l’information, à lui donner sens dans son propre cadre de vie. • Source : Brotcorne, P. et Valenduc, G. « Les compétences numériques et les inégalités dans les usages d’internet », Les cahiers du numérique, 2009/1 Vol.5, pp. 45-68
  8. 8. Les données Première étude : deux volets 1- Permanence (« déclics » informatiques) 2- Ateliers informatiques
  9. 9. Les données • La deuxième étude a eu lieu entre le 17 mars et le 25 juin 2014 Sur un dispositif mis en place dans le cadre du programme Dlit 2.0 (Digital Literacy)- Projet européen, collaboratif de lutte contre la fracture numérique et qui se décline en différents thèmes ou sous thèmes (e-citoynneneté, collaboration, réseaux sociaux, communication, compétences de base, Matériels et logiciels, Compétences internet….) L’étude a été réalisée par Anaïs Crinière, stagiaire dans le service.
  10. 10. Méthodologie • Etudes qualitatives à partir d’observations et d’entretiens. • Une vingtaines d’observations, l’animateur des permanences, informateur privilègié, tient un cahier de terrain. • Une vingtaine d’ entretiens semi-directifs • 10 entretiens approfondis réalisés par Anaïs Crinière qui participait aux ateliers, répondait aux questions. Travail d’observation participante.
  11. 11. Les données • Profils des personnes assistant aux ateliers • Lors du second atelier, • 124 personnes ont été accueillies • 53 femmes et 70 hommes • 46 retraités, une quarantaine de personnes en recherche d’emploi ou inactives, une poignée d’actifs occupés (une psychologue, un pédiatre, deux artistes, des employés) et 3 étudiants. • 65% des participants possèdent un ordinateur à domicile et 50% d’une connexion à Internet. On observe que la démarche de formation concerne des personnes équipées.
  12. 12. La complexité des représentations sur le numérique et Internet • Attentes « Je pense qu’internet, c’est l’omniscience à l’échelle humaine […] », T, 40 ans, sans emploi • Pression sociale « Ils nous obligent pas mais les gens se sentent tenus, obligés et puis ils s’inquiètent parce qu’ils peuvent pas… », D., 60 ans, retraitée
  13. 13. La complexité des représentations sur le numérique et Internet • La référence à la norme « Mais, c’est bien d’être comme tout le monde… », R. 52 ans, sans emploi • Un champ lexical de l’injonction « Si on essaie pas d’avancer, c’est qu’on recule parce qu’on ne stagne pas dans la vie, je trouve[…]De plus en plus on sera obligé de passer par ça », 66 ans retraitée.
  14. 14. La complexité des représentations sur le numérique et Internet • Représentations de ses compétences • L’idée d’un apprentissage permanent • Deux principaux lieux d’apprentissage : Le travail Les réseaux de proche et la famille
  15. 15. Deux principaux lieux d’apprentissage Le travail • L’adaptation au changement « ça n’existait pas. Au début, j’ai cru que c’était…je sais pas, une modification des machines…il y avait des machines qui étaient déjà perfectionnées…bon, je me suis dit : c’est un outil pour les secrétaires quoi. Je me suis par rendu compte », J., 75 ans, retraitée • Une inégalité en fonction des métiers « Je l’utilisais parce quedans mon travail, pour le stockage, on a accès à des logiciels de stockage, mais dire que je savais l’utiliser…je savais pas l’utiliser en fait », Y, 52 ans, magasinier en interim/
  16. 16. Deux principaux lieux d’apprentissage • Le réseaux des proches et la famille « C’est difficile de demander aux gens. Ils sont pas forcément toujours coopératifs. […]. On vit dans un monde individualiste […]. Vous n’êtes pas toujours bien reçu quand vous demandez des informations à quelqu’un », Y. 52 ans, magasinier en interim  « Et puis, justement comme c’est souvent un petit peu…On s’énerve, c’est des conflits et je n’en veux plus. […]. J’ai parlé à d’autres maman comme moi et c’est vrai, on a l’impression, je ne sais pas si elles le font méchamment mais elles prennent sur nous l’autorité. Je ne sais pas si moi, j’ai été si dure que ça dans mon autorité vis-à-vis d’elle […] pour peu, on se prendrait une engueulade… c’est pas possible…aors je préfère ne plus rien demander, me débrouiller », C., 66 ans, retraitée
  17. 17. La complexité des représentations sur le numérique et Internet Un sentiment d’incompétence et de honte • « Bon, les gens qui connaissent, on se sent faible quand même […] encore un formateur, une formatrice, oui, mais demander aux gens…On connaît rien. C’est honteux enfin…C’est pas honteux ! Moi je dis la honte, c’est quand on veut pas apprendre. Quand on connaît pas et on le cache »., R. 52 ans, sans emploi. • « Ouais, mais à son entourage, on de dit pas tout. On est culpabilisé d’autant plus que d’après mon entourage, je serais plutôt une intellectuelle. Et alors demander ‘je ne sais pas faire ça’, ‘comment tu sais pas toi qui…’, voilà ».
  18. 18. Les données : Permanences et ateliers une fonction de socialisation La permanence « Déclics » Trois types de demandes 1-Dépannage 2-Formation 3-Partager des inquiétudes
  19. 19. La permanence Déclics Informatique Trois types de demandes 1-Dépannage • 26% des requêtes (1/4) • Obstacles dans l’utilisation : reconfiguration d’un SmartPhone, écran bloqué, message d’erreur, etc. • Catégories d’usagers variables
  20. 20. La permanence Déclics Informatique Trois types de demandes 2-Formation • 67% des requêtes (2/3) • Demande de transmission d’un ensemble pratique et théorique : comment faire un téléchargement ? Comment s’initier à un logiciel ? Etc. • Catégories d’usagers variables
  21. 21. La permanence Déclics Informatique Trois types de demandes 3-Partager des inquiétudes • 6% des requêtes • Faible nombre mais important de les identifier • Révélatrices de représentations générales qui circulent • Usagers en situations précaires
  22. 22. Les données : une fonction de socialisation Les Ateliers informatiques Offre de formation niveau débutant, répartie par thème Deux types d’appropriations : 1- Apprendre les rudiments 2- Structurer les connaissances
  23. 23. Les Ateliers informatiques Offre de formation niveau débutant, répartie par thème Deux types d’appropriations : 1- Apprendre les rudiments (= nommer) • « Je suis parti de zéro ; je ne savais pas ce qu’était une souris » • « Je suis analphabète en informatique » • Compétences instrumentales
  24. 24. Les Ateliers informatiques Offre de formation niveau débutant, répartie par thème Deux types d’appropriations : 2- Structurer les connaissances • « Je ne suis pas assez débrouillarde, assez réactive » • « C’est bien de savoir comment tout est hiérarchisé… » • Prendre la main, souhaits d’accéder à une diversité de contenus : organiser ses vacances, e-administration … Compétences informationnelles et compétences stratégiques
  25. 25. Au-delà de l’acquisition des savoirs… 1- Médiation et re-médiation • Médiation : • un nouveau contexte pour utiliser l’outil • Possibilité de pratiquer. Certains y avaient renoncé • Re-médiation • Pas d’utilisation mécanique de l’outil • Implique un rapport à soi-même • Déplacements possibles dans le rapport à l’outil et à soi
  26. 26. La médiation Installer une médiation au-delà d’une formation « On est lâché dans la nature et on doit se débrouiller avec ce qu’on a appris. Alors que là, il y a quelque chose comme une continuité. C’est un lieu où l’on peut revenir ultérieurement avec quelqu’un qu’on a connu, avec qui on a partagé un certain nombre d’expériences et avec qui on aurait assez facilement expliqué son problème et puis euh…espérant avoir une solution. Un lieu ressource », Louis, retraité. Pour les dispositifs de formation, deux dimensions à tenir : • Espace de recours • Aide aux projets Ne pas transformer trop vite les ateliers numériques en Fab-lab
  27. 27. 3- Remédiation : Le rapport à soi-même « Je suis analphabète en informatique », Félix, demandeur d’emploi, 48 ans « On est comme des pestiférés… », Jean-Louis, retraité, 65 ans • Expressions qui renvoient à un sentiment d’exclusion radicale de la culture écrite • Indices indiquant que l’estime de soi est faible chez ces usagers Possibilité de déplacements Au-delà de l’acquisition des savoirs…
  28. 28. 2- Remédiation : focus sur l’estime de soi Présence de l’animateur « Je souffre d’être un peu paumé en informatique…merci pour votre écoute » Marc, demandeur d’emploi, 45 ans Valeur dans le groupe « Beaucoup des personnes qui viennent à la permanence sont débutantes. Je crois que je me débrouille un peu mieux ». Louise, sans emploi, 54 ans Focus sur l’estime de soi : gain symbolique Au-delà de l’acquisition des savoirs…
  29. 29. Au-delà de l’acquisition des savoirs… 2- Continuum d’une position défensive à une position exploratrice Position défensive : continuer à mener ses activités (trouver un travail, un appartement, écouter des émissions de radio, communiquer avec des Proches, etc.) • « Je ne peux plus accéder aux conférences que j’avais l’habitude de fréquenter, je suis victime du numérique » Marie, retraitée, 60 ans environ • « La société dans laquelle je veux postuler me demande de mettre un C.V. à sa disposition via LinkedIn », Jean, demandeur d’emploi, 40 ans environ
  30. 30. Au-delà de l’acquisition des savoirs… 2- Continuum d’une position défensive à une position exploratrice Position exploratrice : profiter de l’opportunité du web, accroître ses capacités • Un avocat veut tirer un meilleur parti de ses ressources : « Je veux apprendre à créer un site pour m’en servir comme une vitrine commerciale ». • Un étudiant cherche à mieux maîtriser une table des matières pour faire un mémoire. • Un retraité  veut mettre des photos de sa maison sur un site immobilier (pas seulement une question d’âge).
  31. 31. Conclusions : résultats de l’étude (1/2) Apports de la formation informatique à trois niveaux : • gains de savoir • médiations/remédiation dans le rapport à l’outil, possibilités de déplacements • pour certains profils d’usagers : profits symboliques dans l’estime de soi
  32. 32. Conclusions : résultats de l’étude (2/2) Bibliothèque : lieu de socialisation •Vocation d’une institution au sens fort (lien social) Remise à niveau gratuite pour des étudiants, professionnels de différents secteurs, retraités, demandeurs d’emploi, femmes au foyer. • Ne pas être exclu du lien social Il est possible de rester en prise avec l’Autre. La bibliothèque, en tant qu’institution, offre une alternative au marché. C’est un lieu de confiance comme le montrent les travaux de Joëlle Le Marec. Source : « Partage et transmissions ordinaires dans les institutions de savoir », Tracés, 2012 hors-série, revue.org

×