26 janvier 2011    L’actualité& les innovations       de la communication      par les    juniors de
Point de vue :Le WE-shopping
L’actu mise à nu
L’ADETEM part à la chasse…• … aux faux commentaires sur le net  à l’aide du GFII (Groupement  Français de l’Industrie de  ...
Virage d’Orange• Alors qu’elle vient d’annoncer qu’elle  s’alignait sur l’offre du téléphone illimité  vers les mobiles en...
Le disque continue à ramer• Le décès de Mickael Jackson  n’aura pas suffi : en 2010, le marché  du disque a décru de 5,9% ...
L’œil de Né Kid sur les avis sur                 internet•   L’initiative de l’ADETEM est bienvenue à l’heure    où le sec...
L’image de la semaineReçu aujourd’hui dans la boite mail d’Eric…
POINT DE VUE :Le social shopping
Cette semaine le We-shopping• Ce n’est pas de la session shopping du week-  end dont nous allons vous parler aujourd’hui  ...
Le We-shopping, à l’intersection du web• Le We-commerce est au point de rencontre de  quelques-uns des piliers centraux du...
Des comportements e-shopping bien établis• Tous achats confondus, les Français ont  dépensé 31Mds€ sur le web en 2010 (sou...
We-shopping = mine d’or• Un récent rapport du cabinet Booz&Co  confirme le potentiel du We-shopping.• Pour les seuls USA, ...
Comprendre le pouvoir du We-shopping• Point intéressant du social shopping : il ne  s’agit ni d’un outil, ni d’une méthode...
Comprendre le pouvoir du We-shopping• Nous avons donc choisi de vous présenter le  We-shopping comme phénomène global en  ...
DÉCISION DU CONSOMMATEUR                                                Le consumer decision journey                      ...
1. Faire connaître• Point de départ du parcours, la  notoriété n’est pas la dimension qui  sied le mieux au web social.• T...
2. Créer de l’intérêt• À ce moment, la marque doit retenir  l’attention d’un individu pour  l’intéresser à un produit.• Ma...
3. Convaincre• À ce stade, le conso/prospect a besoin  d’arguments pour l’aider à se décider.• Les mécaniques incitatives ...
4. Convertir• Sur le point de vente ou sur un site,  l’individu est sur le point de passer  à l’acte.• D’autres dizaines d...
5. Fidéliser• Ce n’est pas parce que l’achat est  passé qu’il faut laisser tomber le  client…• Outre les recommandations  ...
6. Recommander• Nerf de la guerre de l’économie de  la recommandation, l’immense  majorité des sites de social  commerce p...
L’aurore de quelque chose de très gros• L’arrivée de Google sur le marché (successive  à son rachat raté de Groupon), l’in...
Idées, tendances &    innovations
La bougeotte                   Cliquer sur l’image pour voir les vidéos• Vous n’êtes pas convaincus par l’approche de l’éc...
Bibliothèque infinie• Les bibliophiles de petite taille se raviront de cette  bibliothèque pensée par le designer Danny Ku...
Droit à l’oubli                   Cliquer sur l’image pour voir le site• Voilà qui devrait réjouir les têtes en l’air qui ...
Adresses web• Slide # : Bougeote >  http://www.donothingfor2minutes.com/• Slide # : bibliothèque >  http://www.dannykuo.co...
Au sommaire                                        Clin d’œil…la semaine prochaine                                    Nake...
Merci et à lasemaine prochainewww.nekid.fr+33 1 43 38 15 48
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La veille de ne kid du 26.01.11 : le social shopping

1 426 vues

Publié le

Cette semaine dans la veille de Né Kid :

Actus :
• L’ADETEM part à la chasse…
• Virage d’Orange
• Le disque continue à ramer

Point de vue : le we-shopping

Innovations et tendances :
• La bougeotte
• Bibliothèque infinie
• Droit à l‘oubli

Excellente lecture et à bientôt

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 426
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
193
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La veille de ne kid du 26.01.11 : le social shopping

  1. 1. 26 janvier 2011 L’actualité& les innovations de la communication par les juniors de
  2. 2. Point de vue :Le WE-shopping
  3. 3. L’actu mise à nu
  4. 4. L’ADETEM part à la chasse…• … aux faux commentaires sur le net à l’aide du GFII (Groupement Français de l’Industrie de l’Information).• Le principe du web participatif reposant sur la libre expression des internautes vis-à-vis de sujets variés, l’ADETEM a décidé d’éditer une charte visant à protéger les consommateurs des utilisations abusives qui pourraient être faites de leurs « avis ».• Ces conversations sont effectivement allègrement surveillées et analysées par des sociétés spécialisées dans la veille de la « e-reputation ».
  5. 5. Virage d’Orange• Alors qu’elle vient d’annoncer qu’elle s’alignait sur l’offre du téléphone illimité vers les mobiles en réponse à Free et SFR, Orange est en train d’opérer un virage stratégique important.• Entré sur le marché de la télévision payante il y a deux ans avec ses chaînes Orange Sport et Orange Cinéma Séries, la marque a décidé de sortir partiellement de la TV en s’alliant à TPS Star (en attendant une sortie totale en 2012) au bénéfice d’une approche dite d’« agrégation de contenu ».• Orange a effectivement pris des parts dans Deezer (qui annonçait 500 000 comptes payant il y a quelques jours) et Dailymotion afin de se concentrer sur l’alimentation en contenu des écrans.
  6. 6. Le disque continue à ramer• Le décès de Mickael Jackson n’aura pas suffi : en 2010, le marché du disque a décru de 5,9% (contre 3,2% en 2009).• Après une année plate en 2009, le marché du numérique augmente de 14 points et représente désormais 16% du gâteau global, notamment grâce aux abonnements (Deezer, etc.) qui décollent de 60% (là où le mp3 ne prend que 20 points).• Le CD diminue de 9%. Pour mémoire, les meilleurs vendeurs de disques de l’année passée sont Christophe Maé et Les Prêtres.• Ceci explique peut-être cela…
  7. 7. L’œil de Né Kid sur les avis sur internet• L’initiative de l’ADETEM est bienvenue à l’heure où le secrétariat d’état à la consommation s’attaque aux faux avis postés sur Internet.• Alors les internautes s’insurgent – à juste titre – contre les pratiques parfois manipulatoires de la publicité, la prise de conscience que beaucoup d’avis « spontanés » d’internautes ne le sont pas tant que ça est salutaire.• Des avis honnêtes utilisés de manière à induire le lecteur en erreur à ceux qui sont délibérément trompeurs, la vigilance devient de rigueur.• Sachant que le web collaboratif repose justement sur la confiance que chacun peut accorder à ces avis, la multiplication des déviances peut mettre en péril tout l’édifice.• Le réalisme oblige à reconnaître que le système ne peut être parfait. Mais ce besoin de police sur internet risque d’accélérer le transfert des avis de ce type sur les réseaux sociaux, aux émetteurs mieux connus. Voire le retour vers les anciens médias aux infos mieux contrôlés ?...
  8. 8. L’image de la semaineReçu aujourd’hui dans la boite mail d’Eric…
  9. 9. POINT DE VUE :Le social shopping
  10. 10. Cette semaine le We-shopping• Ce n’est pas de la session shopping du week- end dont nous allons vous parler aujourd’hui mais du We-shopping, une contraction de « we » (nous) et « e-shopping », soit le shopping collectif.• Selon les occasions, on parle également de « social shopping » ou de « social commerce ».
  11. 11. Le We-shopping, à l’intersection du web• Le We-commerce est au point de rencontre de quelques-uns des piliers centraux du web : – L’économie de la recommandation – Les réseaux sociaux – Le peer-to-peer – La géo-localisation et la mobilité – Le temps réel – L’inter-pénétration entre le monde réel et le digital• Un tel mash-up ne pouvait laisser indifférents les consommateurs… ni les industriels.
  12. 12. Des comportements e-shopping bien établis• Tous achats confondus, les Français ont dépensé 31Mds€ sur le web en 2010 (source FEVAD), soit une augmentation de 24 points en un an.• Le taux de pénétration du commerce électronique atteint près de 50% de la population hexagonale (27,3M d’individus) et chaque e-acheteur a dépensé en moyenne 1100€ en ligne l’an passé.• Attendez la suite…
  13. 13. We-shopping = mine d’or• Un récent rapport du cabinet Booz&Co confirme le potentiel du We-shopping.• Pour les seuls USA, le marché devrait passer de 5 à 30mds$ de CA en 2015…
  14. 14. Comprendre le pouvoir du We-shopping• Point intéressant du social shopping : il ne s’agit ni d’un outil, ni d’une méthode, ni d’une hype.• On en retrouve à tous les niveaux, depuis la publicité traditionnelle jusqu’aux principes de la recommandation en passant par la promotion ou la PLV.• La We-shopping emploie toutes les ressources du « calque digital » apposé sur le shopping traditionnel.
  15. 15. Comprendre le pouvoir du We-shopping• Nous avons donc choisi de vous présenter le We-shopping comme phénomène global en nous appuyant sur leconsumer decision journey, un outil de modélisation idéal pour comprendre les différentes étapes qui jalonnent le parcours de décision d’un individu.• Certaines société l’appellent également le purchase funnel.
  16. 16. DÉCISION DU CONSOMMATEUR Le consumer decision journey Notoriété Intérêt Considération Achat Fidélisation Recommandation L’individu L’individu L’individu L’individu L’individu a Satisfait de son n’a jamais s’intéresse cherche, passe à acheté le achat, l’individu est entendu à la compare, se l’acte produit, l’utilise devenu fidèle et parler d’un catégorie renseigne et le ré-achète parle – le cas produit XX autour de lui afin éventuellement échéant – du de prendre une produit autour de décision lui Faire connaitre Créer de Convaincre Convertir Pédagogie/CRM Spreadabiity ACTIONS REQUISES = l’intérêt = = = = Bannières et = ventes flash, coupons, récompenses, Recommandation vitrines sociales, réductions, enchères, check-in, marketplaces, , me-diatisation… SEO, co- ventes devise sociale, UGC… communautés browsing… groupées… création de trendsetters… trafic
  17. 17. 1. Faire connaître• Point de départ du parcours, la notoriété n’est pas la dimension qui sied le mieux au web social.• Toutefois, on voit apparaître des initiatives ajoutant un calque social à la pub traditionnelle : – Les bannières publicitaires sociales font figurer les décisions de vos amis (les sponsored stories de Facebook) – De plus en plus de marques créent des vitrines sociales : des magasins directement sur Facebook (Asos par exemple) – Thisnext est une communauté de fans de mode qui font découvrir aux plus grands nombre leurs trouvailles online.
  18. 18. 2. Créer de l’intérêt• À ce moment, la marque doit retenir l’attention d’un individu pour l’intéresser à un produit.• Mattel propose par exemple une fonction co-browsing autorisant les internautes à découvrir les Barbie en partageant le même écran.• Gap ou Starbucks utilisent quant à eux la puissance sociale pour créer du trafic en magasin avec des réductions offertes aux auteurs de check-in.• On ne compte plus les fils Twitter dédiés aux bonnes affaires tels que Cheap Tweet.
  19. 19. 3. Convaincre• À ce stade, le conso/prospect a besoin d’arguments pour l’aider à se décider.• Les mécaniques incitatives de groupes ne manquent pas.• Threadless invite les gens à voter pour le design de T-shirt qu’ils veulent voir produit. Idem pour Myfab pour la décoration.• Uniqlo a laissé les internautes décider des articles à solder.• Groupon propose des achats groupés accessibles aux consommateurs rapides qui réussissent à mobiliser un groupe.• Shop it to me ou Perfect Sale proposent aux internautes de dénicher des produits susceptibles de leur plaire après avoir renseigné leurs critères de choix.
  20. 20. 4. Convertir• Sur le point de vente ou sur un site, l’individu est sur le point de passer à l’acte.• D’autres dizaines d’applications mobiles permettent de leur côté de scanner le code barre (ou QR code) d’un produit en magasin afin d’obtenir la meilleure offre on ou offline.• Et que dire des programmes de réalité augmentée permettant de scanner chaque objet liké par vos amis ou doté de capteur RFID intelligents ?
  21. 21. 5. Fidéliser• Ce n’est pas parce que l’achat est passé qu’il faut laisser tomber le client…• Outre les recommandations Amazon (« les acheteurs de ce produit ont également aimé ça, ça et ça… »), on a vu récemment La Redoute offrir des crédits Facebook (monnaie virtuelle) à ses clientes afin de les inciter à shopper online .• On peut aussi citer eBay ou la FNAC qui poursuivent le lien avec leurs consommateurs en proposant d’acheter et revendre sur la même marketplace.
  22. 22. 6. Recommander• Nerf de la guerre de l’économie de la recommandation, l’immense majorité des sites de social commerce propose aux internautes de commenter ou liker les produits, noter leurs achats ou partager leur shopping list avec leurs amis.• Certaines marques proposent même d’être rémunérées en social currency : on peut alors payer un achat avec un tweet ou obtenir des réductions en parlant de ses achats (Swipely).
  23. 23. L’aurore de quelque chose de très gros• L’arrivée de Google sur le marché (successive à son rachat raté de Groupon), l’intégration toute récente du paiement Paypal directement dans Facebook (inauguré par le retailer online Asos) sont des signes qui ne trompent pas sur l’essor prochain du « social shopping ».• Même si ses problématiques de sécurité et de vie privée demeurent chez les consommateurs (source Booz & Co), il y a fort à parier que ce terme envahissent nos recommandations dans les mois qui viennent.
  24. 24. Idées, tendances & innovations
  25. 25. La bougeotte Cliquer sur l’image pour voir les vidéos• Vous n’êtes pas convaincus par l’approche de l’économie de l’attention stipulant que les consommateurs sont si sollicités que leur temps est devenu leur première ressource ?• Essayez donc de répondre à ce challenge et vous allez remarquer assez rapidement votre degré d’addiction au multitasking.
  26. 26. Bibliothèque infinie• Les bibliophiles de petite taille se raviront de cette bibliothèque pensée par le designer Danny Kuo.• Ses premiers rayons sont mobiles et permettent de créer un escalier rendant accessibles les rayons supérieurs.
  27. 27. Droit à l’oubli Cliquer sur l’image pour voir le site• Voilà qui devrait réjouir les têtes en l’air qui postent des photos de leurs exploits honteux sur la toile.• La société allemande X-Pire vient de mettre au point un outil permettant de doter ses clichés numériques d’une date de péremption…• Une autre manière de défendre le droit à l’oubli
  28. 28. Adresses web• Slide # : Bougeote > http://www.donothingfor2minutes.com/• Slide # : bibliothèque > http://www.dannykuo.com/staircase.html• Slide #5 : X-Pire > http://www.x- pire.de/index.php?id=6&L=2
  29. 29. Au sommaire Clin d’œil…la semaine prochaine Naked aussi a désormais sa Carla !... http://adage.com/agenc ynews/article?article_id =148298 La veille n°163 a été écrite par Anne Rivoallan et Jean Allary 0€ dans la cagnotte ilétrisme
  30. 30. Merci et à lasemaine prochainewww.nekid.fr+33 1 43 38 15 48

×