Les enjeux de la médiation de la musique
Cécile Prévost-Thomas
Chercheur au Cerlis
Centre de Recherche sur les Liens Socia...
« Ressentir comme évident notre accès aux
œuvres, c’est oublier, voire renier que nous avons
rencontré sur notre parcours ...
Plan de la conférence
Introduction
I. De la médiation à la médiation de la musique
II. Les acteurs de la médiation de la m...
La médiation désigne dans son acception la
plus large les actions d’accompagnement
qui se déploient dans l’espace de
produ...
Médiateur :
1265, Jehan de Meung,
du latin mediator, de mediare, s’interposer, de medius
« qui est au milieu ».
Médiation :
Action de mettre en relation par un tiers appelé
« médiateur », deux personnes physiques ou morales,
appelées ...
Médiation culturelle
« À la jonction du culturel et du social, la médiation culturelle déploie
des stratégies d’interventi...
Une médiation sans œuvres, sans supports
Acteurs
Formes
Contenus
Dispositifs
Effets
Œuvres
Objets
Formes
Genres
Lieux
MÉDIATIONSMUSIQUES PUBLICS
Pratiques
Conduite...
 
« Sans médiation – concerts, interprètes, partitions, enregistrements –
la musique en soi, ne nous est pas accessible. A...
→ la musique : (le musical et l’extra musical)
Œuvres chanson, opéra, symphonie, mélodie, etc.
Objets instrument (dont voi...
La médiation musicale à l’OFJ
L’écoute comme outil de médiation
1) Ecoute individuelle attentive : éveil, concentration
2) Ecoute renouvelée : mémorisat...
« Que  faut-il  entendre  par  public  musical ?  S’agit-il  uniquement  des  habitués 
des salles de concerts, des specta...
Pratiques musicales en amateur
« De  quels  publics  parle-t-on  lorsque  l’on  recourt  à  la 
médiation  culturelle ?  Des  amateurs  d’art ?  Des  ami...
III) Les enjeux de la Médiation de la Musique
• politiques : démocratisation/démocratie culturelle
• esthétiques : réperto...
« Le fait de goûter une musique, de l’apprécier, d’en jouir, donc d’avoir un 
sentiment du beau lorsqu’on l’écoute, voilà ...
PUBLICATIONS RECENTES SUR LA MEDIATION CULTURELLE
2011 2012 2013
« La médiation culturelle comme pensée et
comme pratique, conduit à réexaminer les
séparations entre les activités culture...
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"

3 062 vues

Publié le

Conférence inaugurale dans le cadre des Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux | 16 & 17 mars 2015 | Metz | « La médiation »

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 062
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 631
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cécile Prévost-Thomas - "Les enjeux de la médiation de la musique"

  1. 1. Les enjeux de la médiation de la musique Cécile Prévost-Thomas Chercheur au Cerlis Centre de Recherche sur les Liens Sociaux (UMR 8070 – Paris Descartes-CNRS-Sorbonne Nouvelle) Sociologue, Musicologue, Maître de Conférences UFR Arts et Médias - Département de Médiation Culturelle Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux 2015 LA MÉDIATION La Boîte à Musiques – BAM – Metz Lundi 16 et Mardi 17 Mars 2015
  2. 2. « Ressentir comme évident notre accès aux œuvres, c’est oublier, voire renier que nous avons rencontré sur notre parcours des médiateurs et des médiations, diffus ou conscients ». Serge Saada, Et si on partageait la culture ? Essai sur la médiation culturelle et le potentiel du spectateur, Toulouse, Ed. de l’Attribut, 2011, p.9.
  3. 3. Plan de la conférence Introduction I. De la médiation à la médiation de la musique II. Les acteurs de la médiation de la musique III. Les enjeux de la médiation de la musique Conclusion
  4. 4. La médiation désigne dans son acception la plus large les actions d’accompagnement qui se déploient dans l’espace de production d’objets culturels et de langages produisant du sens et des liens et s’incarne dans la construction de dispositifs d’interprétation des œuvres pour les publics, même néophytes, et de participation active à la vie socioculturelle pour les populations, mêmes marginalisées ». Jean-Marie Lafortune, « Enjeux et limites de la médiation culturelle » La médiation culturelle : le sens des mots et l’essence des pratiques, Jean-Marie Lafortune (dir.), Presses universitaires du Québec, coll. « Culture et publics », 2012, p.211.  
  5. 5. Médiateur : 1265, Jehan de Meung, du latin mediator, de mediare, s’interposer, de medius « qui est au milieu ».
  6. 6. Médiation : Action de mettre en relation par un tiers appelé « médiateur », deux personnes physiques ou morales, appelées « médiées » sur la base de la règle et des moyens librement acceptés par elles, soit en vue de la prévention d’un différend ou de sa résolution, soit en vue de l’établissement ou du rétablissement d’une relation sociale . Michèle GUILLAUME-HOFNUNG, La médiation, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », n°2930, 2007.
  7. 7. Médiation culturelle « À la jonction du culturel et du social, la médiation culturelle déploie des stratégies d’intervention – activités et projets – qui favorisent dans le cadre d’institutions artistiques et patrimoniales, de services municipaux ou de groupes communautaires, la rencontre des publics avec une diversité d’expériences. Entre démocratisation et démocratie culturelles, la médiation culturelle combine plusieurs objectifs : donner accès et rendre accessible la culture aux publics les plus larges, valoriser la diversité des expressions et des formes de création, encourager la participation citoyenne, favoriser la construction de liens au sein des collectivités, contribuer à l’épanouissement personnel des individus et au développement d’un sens communautaire ». Source : La médiation culturelle et ses mots clés. http://mediationculturelle.culturepourtous.ca/materiel/lexique-la-mediation-culturelle.pdf
  8. 8. Une médiation sans œuvres, sans supports
  9. 9. Acteurs Formes Contenus Dispositifs Effets Œuvres Objets Formes Genres Lieux MÉDIATIONSMUSIQUES PUBLICS Pratiques Conduites Goûts Valeurs Représentations
  10. 10.   « Sans médiation – concerts, interprètes, partitions, enregistrements – la musique en soi, ne nous est pas accessible. Aussi la musique étant elle-même l’art de la médiation, se prête-t-elle plus que les autres arts à une réflexion sociologique sur la médiation». Antoine Hennion, « La musique comme sociologie de la médiation », dans Passages Public(s), Points de vue sur la médiation artistique et culturelle, Délégation au Développement et aux Formations, Agence Rhône de Services aux Entreprises Culturelles, 1995, p.75.
  11. 11. → la musique : (le musical et l’extra musical) Œuvres chanson, opéra, symphonie, mélodie, etc. Objets instrument (dont voix), partition, disque, CD, livre, lecteur, fichier mp3/mp4, tablette, téléphone mobile, etc. Formes enregistrement, album, concert, performance, etc. Genres savant/populaire; sacré/profane; classique/savant; instrumental/vocal, etc. Lieux public/privé; physique/virtuel; établissement culturel/musical; médias (presse, radio, internet); espace public, etc. → la médiation : Acteurs médiateurs de la musique, musiciens (interprètes, compositeurs, chef d’orchestres), musicologues, enseignants, éducateurs, musiciens-intervenants, discothécaires, animateurs, etc. Formes ateliers, conférences, rencontres, articles, dossiers, applications, etc. Actions conseil, sélection, recommandation, écoute, jeu, co-création, etc. Dispositifs physique/numérique, direct/différé, frontal, participatif, interactif, etc. Effets appropriation, transmission, partage, etc. → le public : Pratiques écoute, jeu, sortie, échanges, discours, partage, etc. Conduites sociabilité (échanges, discours), collection, expertise Goûts individu/groupe, répartition sociologique, omnivorité, éclectisme, dissonances Valeurs centrale, périphérique
  12. 12. La médiation musicale à l’OFJ
  13. 13. L’écoute comme outil de médiation 1) Ecoute individuelle attentive : éveil, concentration 2) Ecoute renouvelée : mémorisation 3) Ecoute accompagnée : Texte, partition 4) Ecoute partagée : transmission 5) Ecoute contextualisée : recherche 6) Ecoute comparée 7) Ecoute accomplie 8) Ecoute relais
  14. 14. « Que  faut-il  entendre  par  public  musical ?  S’agit-il  uniquement  des  habitués  des salles de concerts, des spectateurs de l’Opéra, des amateurs de musique  de chambre ? Ou bien confondrons-nous en un même vocable ces catégories  d’auditeurs avec la clientèle des chansonniers ou du music-hall ! Après tout, ne  pourrait-on considérer que, dans un cas comme dans l’autre, nous sommes en  présence  de  la  réunion,  dans  un  local  approprié,  d’un  certain  nombre  de  personnes  cherchant  en  des  formes  diverses  et  souvent  antagonistes  de  la  musique  les  sources  de  leur  divertissement,  de  leur  curiosité  ou  de  leur  délectation ?  Ce  n’est  plus  alors  un  ensemble  vague,  indéterminé,  qui  nous  apparaît sous l’appellation amorphe de « public », mais une infinité de publics,  tous différents par la qualité de leurs goûts, la rectitude de leurs jugements, leur  niveau de culture ». Robert Siohan, Histoire du public musical, Lausanne, Les éditions Rencontre, 1967.
  15. 15. Pratiques musicales en amateur
  16. 16. « De  quels  publics  parle-t-on  lorsque  l’on  recourt  à  la  médiation  culturelle ?  Des  amateurs  d’art ?  Des  amis  de  l’institution ?  Des  écoliers  qu’on  invite ?  Des  touristes  qu’on  accueille ?  Des  résidants  du  quartier  où  sont  implantés les équipements ? De tous les consommateurs  potentiels  d’une  offre  de  produits  ou  de  services  culturels ?  Les  critères  sur  lesquels  se  fondent  les  catégories de publics relèvent de partages institutionnels  et non culturels qui ne sont pas clairs. » Jean-Marie Lafortune, « Enjeux et limites de la médiation culturelle », La médiation culturelle : le sens des mots et l’essence des pratiques, Jean- Marie Lafortune (dir.), Presses universitaires du Québec, coll. « Culture  et publics », 2012, p.64.
  17. 17. III) Les enjeux de la Médiation de la Musique • politiques : démocratisation/démocratie culturelle • esthétiques : répertoire, savant/populaire, dépasser les représentations, promouvoir la diversité • technologiques : développement et opportunités du numérique • professionnels : multiplication des formations professionnelles ; reconnaissance statut, rôle et fonction de médiateur. Interprofessionnels : mutualisation • culturels : transmission, renforcement lien social (intégration ; relation ; échange ; partage)
  18. 18. « Le fait de goûter une musique, de l’apprécier, d’en jouir, donc d’avoir un  sentiment du beau lorsqu’on l’écoute, voilà quelque chose qui présuppose  une connaissance ou plus largement une culture permettant l’identification  du divers. Je ne peux pas apprécier une œuvre musicale si je n’entends  dans  ce  que  j’écoute  qu’un  chaos  désordonné  qui  part  dans  tous  les  sens » Éric  Dufour,  Qu’est-ce que la musique ?, Paris,  Vrin,  coll.  « Chemins  philosophiques », 2005,  p.8.
  19. 19. PUBLICATIONS RECENTES SUR LA MEDIATION CULTURELLE 2011 2012 2013
  20. 20. « La médiation culturelle comme pensée et comme pratique, conduit à réexaminer les séparations entre les activités culturelles, à déplacer les frontières entre les institutions ou les territoires des pratiques et à tracer les chemins de traverse ». Jean  Caune,  Préface  à  La médiation culturelle : le sens des mots et l’essence des pratiques,  Jean-Marie  Lafortune  (dir.),  Presses  Universitaires du Québec, coll. « Culture et publics », 2012, p.IX.

×