QUAND ET COMMENT CHANGERQUAND ET COMMENT CHANGERDE POLITIQUE DE TRAITEMENTDE POLITIQUE DE TRAITEMENTAUX ANTIPALUDIQUESAUX ...
IntroductionIntroductionLa chimiorésistance aux antipaludiquessurtout de première ligne, impose lechangement de politique ...
Les raisons en faveur dLes raisons en faveur d’’un changementun changementde politique de traitement antipaludiquede polit...
Les prLes prééalablesalables àà la dla déécision de changementcision de changementde politique thde politique théérapeutiq...
Les diffLes difféérentsrents ééllééments de mise enments de mise en œœuvreuvrede la politique de traitement antipaludiqued...
Exemple du CamerounExemple du CamerounAu Cameroun, le Paludisme représente:40 à 45% des consultations médicales,23 à 30% d...
Echec en %MoléculeGroupeTaille deSiteAnnéeEquipe detestéedâge (ans)léchantillondétuderecherche12,9%Amodiaquine0-5ans1998So...
ElElééments ayant susciter le changementments ayant susciter le changementde politiquede politiqueSuite à :La menace perma...
Traitement antipaludique au CamerounTraitement antipaludique au CamerounPaludisme simple: artésunate+amodiaquinePaludisme ...
Les directives opLes directives opéérationnellesrationnellesCinq directivesAlgorithme de prise en charge dans lesformation...
Les rLes rééalisations sur le terrainalisations sur le terrainEnquête sur les données de base dans les districts de santé ...
DifficultDifficultéés et contraintess et contraintesLe manque et l’insuffisance des médicaments(ACT,SP,quinine,...) dispon...
PerspectivesPerspectivesConsolider les acquisPoursuivre la réalisation des activitésprévues dans le plan d’action (formati...
ConclusionConclusion
bibliographiebibliographieAnonyme, Combinaisons thérapeutiques et élaboration d’une politique demédicaments antipaludiques...
Quand et comment changer de politique de traitement aux antipaludiques ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Quand et comment changer de politique de traitement aux antipaludiques ?

301 vues

Publié le

Quand et comment changer de politique de traitement aux antipaludiques ? - Présentation de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Sali DJELE - Médecin - Délégation Provinciale de la Santé Publique - Cameroun - djelesali@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
301
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Quand et comment changer de politique de traitement aux antipaludiques ?

  1. 1. QUAND ET COMMENT CHANGERQUAND ET COMMENT CHANGERDE POLITIQUE DE TRAITEMENTDE POLITIQUE DE TRAITEMENTAUX ANTIPALUDIQUESAUX ANTIPALUDIQUESDr DJELE SALIDr DJELE SALIChef dChef d’’UnitUnitéé Provinciale,Provinciale,Programme National de Lutte Contre le Paludisme (PNLP)Programme National de Lutte Contre le Paludisme (PNLP)Nord/CamerounNord/CamerounEVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. IntroductionIntroductionLa chimiorésistance aux antipaludiquessurtout de première ligne, impose lechangement de politique thérapeutique dupaludisme dans les pays d’endémie.Quand et comment mener un telchangement qui est une opérationonéreuse et difficile à mettre en œuvre?
  3. 3. Les raisons en faveur dLes raisons en faveur d’’un changementun changementde politique de traitement antipaludiquede politique de traitement antipaludiqueLes évidences ou les preuves certainesobtenues par des études/enquêtesépidémiologiques/sociologiques ou d’autressources [échec thérapeutique 15% clinique et25% parasitologique, morbidité, mortalité]Les directives et/ou l’appui de la communautéinternationale
  4. 4. Les prLes prééalablesalables àà la dla déécision de changementcision de changementde politique thde politique théérapeutique antipaludiquerapeutique antipaludiqueDéfinition et but précis de la politique de changement du traitement(cadre de politique nationale de médicaments essentiels et de santé)Fournir aux décideurs des informations et des recommandationspertinentes basées sur des preuves évidentesContexte et volonté politique favorableSituation économique favorableDonnées sur le/les médicaments en liste(disponibilité,efficacité,efficience,accessibilité,acceptabilité,sécurité,stabilité,effets indésirables, etc…)Capacité des systèmes de santé à mettre en œuvre cette politique(ressources humaines,finances,gestion,techniques…)Possibilité d’approvisionnement en tous les médicaments à tous lesniveauxComportement des prestataires et des consommateurs des soins
  5. 5. Les diffLes difféérentsrents ééllééments de mise enments de mise en œœuvreuvrede la politique de traitement antipaludiquede la politique de traitement antipaludiqueDévelopper les plans de mise en œuvre et faire les préparatifs pourle changement (stratégies, acteurs, ressources,calendrier,atelier de consensus, etc…)Elaborer les directives et les protocoles de traitementDéfinir les responsabilité à chaque niveau de service de santéMettre en place les infrastructures,la logistique,les outils de gestionFormer les agents de santé et les marchands de médicaments auxnouvelles recommandationsAssurer l’approvisionnement et la distribution des médicaments àtous les niveauxInformer le public et susciter son adhésion à la politiqueEffectuer un contrôle de qualitéMettre sur pied un système de suivi et d’évaluation de l’activitéRéaliser un suivi post-mise en œuvre (pharmacovigilance,impact)
  6. 6. Exemple du CamerounExemple du CamerounAu Cameroun, le Paludisme représente:40 à 45% des consultations médicales,23 à 30% d’hospitalisations,35 à 40% des décès,26% d’arrêt de travail pour maladie,40% des dépenses annuelles de santé aux ménages430 décès maternel pour 100 000 naissances vivantesLes enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintessont les groupes cibles les plus vulnérables.
  7. 7. Echec en %MoléculeGroupeTaille deSiteAnnéeEquipe detestéedâge (ans)léchantillondétuderecherche12,9%Amodiaquine0-5ans1998Soula et al4%Amodiaquine0-5ans1999Soula et al56,2%Chloroquine6mois-5ans1999Soula et al66,7%Chloroquine6mois-5ans1999Soula et al56,7%Chloroquine6mois-5ansSoula et al13,2%Chloroquine6mois-5ansSoula et al3,1%Amodiaquine5-14ansSoula et alSituation de la résistance au Cameroun
  8. 8. ElElééments ayant susciter le changementments ayant susciter le changementde politiquede politiqueSuite à :La menace permanente d’apparition de la résistancedes plasmodiums à la monothérapieLa pression de la communauté internationale pourl’utilisation des combinaisons thérapeutiques à based’artémisinine (CTA)La possibilité de financement des surcoûts liés aupassage vers les CTA par le Fonds Mondial pour lalutte contre le SIDA, le Paludisme et la TuberculoseL’adhésion à l’initiative « roll back malaria »Atelier de consensus en janvier 2004
  9. 9. Traitement antipaludique au CamerounTraitement antipaludique au CamerounPaludisme simple: artésunate+amodiaquinePaludisme grave: quinine ou artéméter(voie parentérale)Paludisme chez la - quinine (si maladie)femme enceinte: - sulfadoxine-pyriméthamine(traitement préventif intermittent)
  10. 10. Les directives opLes directives opéérationnellesrationnellesCinq directivesAlgorithme de prise en charge dans lesformations sanitairesGuide de prise en charge à domicileGuide sur le traitement préventif intermittentGuide de relais communautaire àl’imprégnationDirectives pour la promotion et la gestion desmoustiquaires
  11. 11. Les rLes rééalisations sur le terrainalisations sur le terrainEnquête sur les données de base dans les districts de santé (DS)Formation des responsables provinciaux aux nouvelles directivesFormation du personnel de santé aux nouvelles directives dans50% des DSMise en place des directives dans les formations sanitaires dans50% des DSFormation des relais communautaires à l’imprégnation desmoustiquairesContractualisation avec les associations et les ONGs au niveaudes aires de santé,DS et de la province pour la promotion contre lepaludisme et formation des membresRenforcement des stocks de médicaments des formationssanitaires (quinine,sulfadoxine-pyrim..)Renforcement de la supervision à tous les niveauxEtc
  12. 12. DifficultDifficultéés et contraintess et contraintesLe manque et l’insuffisance des médicaments(ACT,SP,quinine,...) disponible sur le marchéL’insuffisance du personnel en quantité et en qualitéManque/insuffisance de la logistique et des infrastructuresRessources financières insuffisantesL’indiscipline de certains agentsLa pauvretéLa délinquance (vol dans les pharmacies des centres desanté)Mauvaise gestion des pharmacies communautairesEtc…
  13. 13. PerspectivesPerspectivesConsolider les acquisPoursuivre la réalisation des activitésprévues dans le plan d’action (formation,équipement, surveillance, etc…)Explorer d’autres pistes d’appui à la miseen oeuvre
  14. 14. ConclusionConclusion
  15. 15. bibliographiebibliographieAnonyme, Combinaisons thérapeutiques et élaboration d’une politique demédicaments antipaludiques, guide du stagiaire(partie I),OMS/HTM/RBM, 2003.48Anonyme, Combinaisons thérapeutiques et élaboration d’une politique demédicaments antipaludiques, guide de l’instructeur(partie II),OMS/HTM/RBM, 2003.48Anonyme, Politiques du médicament et traitements:In biodiversité dupaludisme dans le monde, Eurotext Paris, John Libbey 2004, 353-360Anonyme, L’utilisation des antipaludiques: rapport d’une consultationinformelle de l’OMS, [cité 29 mars 2006], site webhttp://www.paho.org/French/AD/DPC/CD/mal-antipaludiques.htmHolly Ann Williams et al, The process of changing national malariatreatment policy: lessons from country-level studies, Health Policy andPlanning; 2004, 19(6): 356-370Plan stratégique national (2002) du PNLP au camerounRapport d’activités(2004,2005), de l’Unité Provinciale de Lutte Contre lePaludisme du Nord Cameroun

×