Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antirétroviral: 
leurs implications en santé publique - Teguest Guerma

Une présentation de la conférence francophone de Casablanca 2010.

http://www.vih.org/casablanca2010

Livres associés

Gratuit avec un essai de 30 jours de Scribd

Tout voir

Livres audio associés

Gratuit avec un essai de 30 jours de Scribd

Tout voir
  • Soyez le premier à commenter

Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antirétroviral: 
leurs implications en santé publique - Teguest Guerma

  1. 1. Recommendations de L'OMS en 2010 pour le traitement antirétroviral: leurs implications en santé publique Dr. Teguest Guerma 30 Mars 2010
  2. 2. Plan de presentation <ul><li>Histoire du traitement antirétroviral </li></ul><ul><li>Situation actuelle de l'accès au traitement et son impact </li></ul><ul><li>Nouvelles recommendations: </li></ul><ul><ul><li>Rationnel </li></ul></ul><ul><ul><li>Principes directeurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Processus </li></ul></ul><ul><li>Implications </li></ul><ul><li>Défis de mise en oeuvre </li></ul>
  3. 3. Histoire du traitement antirétroviral Années 90 Aucun traitement disponible au Sud 2000 2002 2003 OMS '3 X 5'
  4. 4. G8 - 2005 2005 G8 Sommet à Gleneagles, Communiqué final: &quot;… Travailler avec l'OMS, l'ONUSIDA et d'autres organismes internationaux à développer et mettre en oeuvre à la fois &quot;prévention, traitement et soins&quot;, dans le but de se rapprocher autant que possible d'un accès universel au traitement pour tous ceux qui en ont besoin en 2010.&quot; &quot;Nous allons accroître tous les efforts pour un accès universel à la prévention de l'infection au VIH, à son traitement et aux soins en 2010.&quot; Déclaration finale du G8 – L'Aquila, Italie – Juillet 09
  5. 5. L'accès aux ARV continue d'augmenter très rapidement Nombre de personnes suivant un traitement antirétroviral dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, par région, 2002-2008 0.0 0.5 1.0 1.5 2.0 2.5 3.0 3.5 4.0 4.5 Fin 2002 Fin 2003 Fin 2004 Fin 2005 Fin 2006 Fin 2007 Fin 2008 Millions , - Afrique du Nord et Moyen-Orient Europe et Asie centrale Asie de l’Est, du Sud et du Sud-Est Amérique latine et Caraïbes Afrique subsaharienne
  6. 6. Couverture du traitement ARV 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 World BurkinaFaso Nigeria Russia Tanzania Ukraine Mexico Vietnam
  7. 7. Comment avons-nous fait pour progresser si vite?
  8. 8. Approche de santé publique <ul><li>Engagement politique </li></ul><ul><li>Populations spécifiques /cibles géographiques </li></ul><ul><li>Médicaments génériques et combinaison fixe </li></ul><ul><li>Protocole clinique standard et simplifié </li></ul><ul><li>Délégation et partage des tâches </li></ul>
  9. 9. L'impact du traitement antirétroviral Le nombre de morts dues au SIDA a baissé de plus de 10% dans les 5 dernières années De 1996 a 2008 l'accès au traitement a sauvé la vie de 2,9 millions de personnes
  10. 10. Pourquoi une revision? <ul><li>Preuves scientifiques sur l'effet bénéfique d'un traitement antirétroviral précoce: </li></ul><ul><ul><li>Réduction de mortalité et morbidité </li></ul></ul><ul><ul><li>Impact bénéfique sur la prévention de la transmission du VIH </li></ul></ul><ul><li>Toxicité de la stavudine (D4T) et disponibilité de nouveaux médicaments moins toxiques mais plus coûteux </li></ul><ul><li>Effet benefique des ARVs pendant l’allaitement maternel </li></ul><ul><li>Révision des directives dans Pays developpés </li></ul>
  11. 11. <ul><li>Recommendations et </li></ul><ul><li>Messages principaux </li></ul>
  12. 12. Messages principaux <ul><li>Commencer le traitement antirétroviral plus tôt </li></ul><ul><li>Utiliser des médicaments moins toxiques et plus commodes </li></ul><ul><li>Améliorer la gestion des co-infections TB/VIH et Hépatite/VIH </li></ul><ul><li>Promouvoir une utilisation stratégique du suivi par le laboratoire </li></ul>
  13. 13. PTME <ul><li>Debuter plus tot _14eme semaine de grosseesse _ le traitement ARV chez les femmes enceintes vivant avec le VIH et qui n’ ont pas besoin de traitement pour la PTME. </li></ul><ul><li>Provision ARVs aux femmes pendant l’allaitement maternel </li></ul>
  14. 14. Quand commencer le traitement? Populations cibles Condition clinique Recommendation Personnes asymptomatiques ( femmes enceintes inclues) OMS Classification clinique 1 Commencer ARV si CD4≤ 350 Personnes Symptomatiques (femmes enceintes inclues ) OMS classification clinique 2 Commencer si CD4 ≤350 Classification clinique 3 ou 4 Commencer quelque soit le comptage CD4 TB & Hépatite B co-infections Tuberculose active Commencer quelque soit le comptage CD4 HBV co-infection Commencer quelque soit le comptage CD4
  15. 15. Remplacement du D4T <ul><li>Analyse du coût et de la faisabilité </li></ul><ul><li>Remplacement progressive par AZT ou Tenofovir </li></ul><ul><li>Capacité du système pour prévenir ,suivre et gérer la toxicicité </li></ul>
  16. 16. Medicaments à utiliser comme traitement de 1ère ligne A Z T + 3 T C + N V P A Z T + 3 T C + E F V T D F + 3 T C o r F T C + E F V T D F + 3 T C o r F T C + N V P Préféré pour femmes enceintes Préféré pour TB active Préféré pour VIH/HBV Personnes infectées éligibles pour le traitement
  17. 17. Elargir le suivi par le laboratoire Manque d'accès aux tests de labo ne doit pas être utilisé pour refuser l'accès aux ARVs Phase de la gestion du VIH Test recommandé Test souhaité Diagnostic VIH CD4 HBsAg, Avant début traitement CD4 Au commencement du traitement CD4 Hb pour AZT Créatinine pour TDF ALT pour NVP Sous traitement CD4 Hb for AZT Créatinine pour TDF ALT pour NVP Echec du traitement clinique CD4 Charge virale Echec immunologique Charge Virale
  18. 18. Révision en 2009 des directives de l'OMS <ul><li>Principes directeurs et procédé </li></ul>
  19. 19. Principes <ul><li>Maintenir la priorite des personnes qui ont le plus besoin du traitement. </li></ul><ul><li>Assurer un accès équitable au traitement </li></ul><ul><li>Promouvoir la qualité , l'efficacité et l'efficience </li></ul><ul><li>Assurer une pérennisation du traitement </li></ul>
  20. 20. le processus &quot;GRADE&quot; The G rading of R ecommendations A ssessment, D evelopment and E valuation www.gradeworkinggroup.org/ Preuves scientifiques Evaluation de leur qualité Risques/Bénéfices Acceptabilité Coût et Faisabilité Recommandations
  21. 21. <ul><li>Une année : 2009 </li></ul><ul><li>Revue systématique </li></ul><ul><li>Preuves scientifiques </li></ul><ul><li>Mesure de la faisabilité </li></ul><ul><li>Projection des coûts </li></ul><ul><li>Consultations </li></ul><ul><li>Sécurité des médicaments </li></ul>Préparation Mise à jour 2009
  22. 22. The Lancet Infectious Diseases, January 2010
  23. 23. Bénéfices et implications
  24. 24. EARLY DIAGNOSIS Advantages
  25. 25. Bénéfices <ul><li>Réduction de la mortalité et morbidité </li></ul><ul><li>Réduction de la transmission du VIH et de la tuberculose </li></ul><ul><li>Réduction du coût de la gestion des infections opportunistes et des cancers liés au VIH </li></ul><ul><li>Réduction du nombre d'orphelins </li></ul><ul><li>Amélioration de la santé de la mère et de l'enfant </li></ul>
  26. 26. Implications <ul><li>Si on commence le traitement tôt à </li></ul><ul><li>CD4 ≤ 350 et on veut atteindre une couverture de 85% on aura </li></ul><ul><li>Augmentation de 50% des personnes ayant besoin de traitement </li></ul><ul><li>Augmentation de 57% du coût financier </li></ul><ul><li>Réduction de la mortalité de 20% </li></ul><ul><li>Réduction de 1 million des nouvelles infections entre 2010 et 2015 </li></ul>
  27. 27. Zengani et al, 2009 Coût annuel du traitement selon scénarios au Malawi - 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 2009 2010 2011 2012 2013 2014 US$ (million) GOM contribution to health current scale up early start early start (AZT NVP) early start (TFD EFV)
  28. 28. Implications <ul><li>Augmentation du coût du traitement au début mais investissement justifié à long terme </li></ul><ul><li>Investissements dans infrastructures de laboratoire doivent renforcer le système de santé </li></ul><ul><li>Impact sur Ressources Humaines </li></ul><ul><li>Longue liste d'attente </li></ul>Introduction progressive de ces directives basée sur une analyse des capacités, besoins et ressources des pays avec période de transition obligatoire.
  29. 29. Mise en oeuvre <ul><li>Adoption guide </li></ul><ul><li>Adaptation par chaque pays </li></ul><ul><li>Mise en oeuvre avec soutien technique </li></ul>
  30. 30. Mise en oeuvre <ul><li>L'adaptation doit tenir compte : </li></ul><ul><li>Des principes géneraux </li></ul><ul><li>Du système de santé des pays </li></ul><ul><li>D'une mise en oeuvre en plusieurs étapes </li></ul><ul><li>De l'avis des personnes vivant avec le VIH </li></ul>
  31. 31. Programme d'apprentissage / second niveau: district – hôpitaux périphériques Pays à ressources limitées Programme d'apprentissage / premier niveau: : Centres de santé/consultation externe Equipes d'infirmiers ou &quot;clinical officers&quot; Réseau d'agents de santé communautaires - Outils d'appui de soins à domicile / soins palliatifs IMAI-IMCI IMAI-IMCI IMAI-STB Integration IMCI IMPAC IMAI STB-IMAI
  32. 32. Rôle de l'OMS <ul><li>Plaidoyer pour l'adoption </li></ul><ul><li>Guide d'adaptation et outils pour la transition </li></ul><ul><li>Appui technique pour la mise en oeuvre </li></ul>
  33. 33. Quels sont les défis du futur?
  34. 34. Défis opérationnels <ul><li>Continuation de l'accroissement du nombre de personnes sous ARVs </li></ul><ul><li>Dissémination, adaptation et mise en oeuvre actives des recommendations </li></ul><ul><li>Renforcement des capacités des pays </li></ul><ul><li>Coordination d'un plan de soutien de tous les partenaires de façon harmonisée, adaptée et cohérente </li></ul>
  35. 35. 1) Augmentation du nombre de personnes sous ARV … <ul><li>Renforcement du dépistage et conseil </li></ul><ul><li>Orientation vers l'intégration du traitement et de la prévention </li></ul><ul><li>Des services de laboratoire fiables </li></ul><ul><li>Un approvisionement en ARVs et autres médicaments essentiels et équipements médicaux fiables et abordables </li></ul><ul><li>Des agents de santé qualifiés </li></ul><ul><li>Participation des Personnes vivant avec le VIH </li></ul>
  36. 36. (2) Dissémination et active mise en oeuvre <ul><li>Soutien aux pays à revoir leur directives </li></ul><ul><li>Adaptation et mise en oeuvre progressive des recommendations. </li></ul><ul><li>Prioritisation des ressources </li></ul><ul><li>Toujours commencer par ceux qui ont le plus besoin de traitement </li></ul><ul><li>Ne pas perturber ce qui existe déjà et adhérence </li></ul>
  37. 37. (3) Renforcement des capacités <ul><li>Quelles capacités nationales ? </li></ul><ul><li>Comment renforcer les capacités de façon soutenue ? </li></ul><ul><li>Comment renforcer le partenariat avec Gouvernements, ONGs, KHs, CCs, communauté ? </li></ul><ul><li>Comment faire pour avoir un renforcement des capacités de facon intégrée ? </li></ul>
  38. 38. (4) Coordination <ul><li>Harmonisation des guides autour des recommandations de l'OMS. </li></ul><ul><li>Synergie de l'appui technique </li></ul><ul><li>Harmonisation du suivi et évaluation </li></ul>
  39. 39. Le plus grand défi Acces Universel au traitement
  40. 40. <ul><li>&quot; C'est mon aspiration que, enfin, la santé ne sera plus vue comme une bénédiction qu'on souhaite mais comme un droit de l'homme&quot; </li></ul><ul><li>Kofi Annan </li></ul>

×