TOLERANCE A L’INFECTIONGPI ET ANTICORPSDr Rakotoarivony Marie ClémenceEVALUATIONpar les FACILITATEURS
Définition de la ToléranceAbsence de manifestations cliniques apparentesmalgré la circulation de parasites dans le sang.Po...
MécanismeMécanismeMécanismeMécanisme de la tolérancede la tolérancede la tolérancede la toléranceHôtesangParasite.Contact ...
MMØØLyTLyTααββC PAC PALyTLyTγδγδTNFTNF--ααILIL--22IFNIFN--γγIFNIFN--γγAntigènes phosphorylésAntigènes protéiques et peptid...
MMØØLyTLyTααββC PAC PALyTLyTγδγδYYYYYYTNFTNF--ααILIL--22IFNIFN--γγIFNIFN--γγTGFTGF--ββILIL--1010Antigènes phosphorylésAnti...
Rôle deGlycosylphosphatidylinositol(GPI)• GPI= ancre de surface membranaire du P.falciparum• GPIs induit la production exc...
Les autres facteurs liés à la tolérance• Age• Mode de transmission (géographique) en général vontensemble• Les personnes v...
Situation dans le mondeMadagascar (côtes):Sainte-Marie :70-75% enfants<15 ans sont porteurs deparasitemie assez élevée dan...
• Souvent les enfants africains sont nés d’une mère infectépar le paludisme pendant la grossesse mais à la naissanceaucune...
Gp.I: saineGp.II: maladeGp.III: asymptomatiqueGp.IV : accès fébrile ou faible parasitemieANTICORPS ANTI-GPI DANS SELON CAS...
Acquisition de l’anticorps anti-GPI selon l’âge(plasma simple de 61enfants d 3-8 ans et de 74 ado et adultes +15 ans Faraf...
6485100 1009401020304050607080901003-5ans6-8ans15-25ans26-35ans36 anset plus% REPONSES ANTICORPS ANTI-GPI
Relation entre anti-GPI et résistance au paludismesévèreEnf hospitpour PCenf hosp pur autresmaladies sévèreEnf hosp pour a...
BIBLIOGRAPHIES1) Rasamoela P,Jambou R., Ralamboranto L,Raharimalala L, Roux J.(1998).Portage asymptomatique et accès palus...
6) Naik RS, Krishnegowda G, Ockenhouse CF, Gowda DC. (2006).Naturally Elicited Antibodies to Glycosylphosphatidylinositols...
9) J. Brian de Souza,James Todd,GowwdahalliKrishnegowda,AliomaDieye and D.Channe Gowda,DominicKwiatkowski,and Aleanor M.Ri...
MERCI DEVOTREATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tolérance à l'infection, GPI et anticorps

864 vues

Publié le

Tolérance à l'infection, GPI et anticorps - Présentation de la 5e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Marie Clémence RAKOTOARIVONY - Médecin - Service de Lutte contre le Paludisme /MINSANPF - Antananarivo, Madagascar - kamansy2@yahoo,fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
864
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tolérance à l'infection, GPI et anticorps

  1. 1. TOLERANCE A L’INFECTIONGPI ET ANTICORPSDr Rakotoarivony Marie ClémenceEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  2. 2. Définition de la ToléranceAbsence de manifestations cliniques apparentesmalgré la circulation de parasites dans le sang.Porteur asymptomatiqueLa tolérance est un complément de l’immuniténaturelle
  3. 3. MécanismeMécanismeMécanismeMécanisme de la tolérancede la tolérancede la tolérancede la toléranceHôtesangParasite.Contact +++ /transmission/Mémoire celluleendotoxineGPIs libreTNF-αNOIL1IFNγCytokineAnticorps antitoxineAnticorps antiparasitaire
  4. 4. MMØØLyTLyTααββC PAC PALyTLyTγδγδTNFTNF--ααILIL--22IFNIFN--γγIFNIFN--γγAntigènes phosphorylésAntigènes protéiques et peptidiquesMolécules endotoxines-likeSource: Riley, E. M. 1999. Is T-cell priming required for initiation of pathology in malaria infections ? Immunology Today 20:228-233.SujetsSujets «« initiinitiééss »»:: leslesLyTLyTαβαβ reconnaissent lesreconnaissent lesantigantigèènes prnes préésentsentéés pars parles CPA et sontles CPA et sontstimulstimuléés. Les LyTs. Les LyTγδγδsont stimulsont stimuléés par ls par l’’ILIL--22et les antiget les antigèènesnesphosphorylphosphoryléés ets etproduisent de lproduisent de l’’IFNIFN--γγ..Les macrophages,Les macrophages,stimulstimuléés par less par lesendotoxines et lendotoxines et l’’IFNIFN--γγ,,produisent du TNFproduisent du TNF--αα aaun niveau pathologique.un niveau pathologique.Développement et contrôleDéveloppement et contrôleimmunitaireimmunitaireGPI s
  5. 5. MMØØLyTLyTααββC PAC PALyTLyTγδγδYYYYYYTNFTNF--ααILIL--22IFNIFN--γγIFNIFN--γγTGFTGF--ββILIL--1010Antigènes phosphorylésAntigènes protéiques et peptidiquesMolécules endotoxines-likeYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY YY YYYYYYSource: Riley, E. M. 1999. Is T-cell priming required for initiation of pathology in malaria infections ? Immunology Today 20:228-233.Sujets immuns:Sujets immuns: leslesanticorps neutralisentanticorps neutralisentles antigles antigèènes,nes,prprééviennent laviennent lastimulation des LyTstimulation des LyTγδγδet des macrophageset des macrophagesrrééduisant ainsi laduisant ainsi laproduction de TNFproduction de TNF--ααDéveloppement et contrôleDéveloppement et contrôleimmunitaireimmunitaire
  6. 6. Rôle deGlycosylphosphatidylinositol(GPI)• GPI= ancre de surface membranaire du P.falciparum• GPIs induit la production excessive de TNF et IL-1 source de fièvre etcachexie,anémie chez l’homme• Rôle important dans la pathogenèse du paludisme sévère (paludismecérébral) en détériorant l’immunité innée du hôte• GPIs induit un trouble de métabolisme du glucose (hypoglycémie) enagissant sur le lipogenèse de l’insuline.• Anticorps anti-GPI offre une protection en neutralisant les activitéstoxiques des sporozoite (GPIs),neutralisant les TNF-α
  7. 7. Les autres facteurs liés à la tolérance• Age• Mode de transmission (géographique) en général vontensemble• Les personnes vivant dans les zones endémique palustreproduisent d’anticorps anti-GPI• Les adultes et adolescents développent plus de latolérance à Plasmodium falciparum• Les enfants de moins de 3 ans ont moins d’anticorps antiGPI,et les sous classes IgG3,IgG1• Les nourrissons < 6 mois semblent être protégé parl’anticorps transmis par sa mère
  8. 8. Situation dans le mondeMadagascar (côtes):Sainte-Marie :70-75% enfants<15 ans sont porteurs deparasitemie assez élevée dans leur sang mais sansprésenter des signes cliniques d’accès palustreOuest de Kenya et dans certaine région holoendemique:certaine population possède de haut niveau deconcentration d’anticorps élevée anti-GPISénégal : anticorps anti-GPI protège contre le paludismecérébral
  9. 9. • Souvent les enfants africains sont nés d’une mère infectépar le paludisme pendant la grossesse mais à la naissanceaucune manifestation clinique• Tolérance acquis in utero par IgG et IgM
  10. 10. Gp.I: saineGp.II: maladeGp.III: asymptomatiqueGp.IV : accès fébrile ou faible parasitemieANTICORPS ANTI-GPI DANS SELON CAS CLINIQUEPlasma simple collecté en debut de tranmission de 233 enfants 3-8 ans (Source:Infection Immunity2002 vol70,N°9)
  11. 11. Acquisition de l’anticorps anti-GPI selon l’âge(plasma simple de 61enfants d 3-8 ans et de 74 ado et adultes +15 ans FarafenniGambie collecté fin de transmission palustre )
  12. 12. 6485100 1009401020304050607080901003-5ans6-8ans15-25ans26-35ans36 anset plus% REPONSES ANTICORPS ANTI-GPI
  13. 13. Relation entre anti-GPI et résistance au paludismesévèreEnf hospitpour PCenf hosp pur autresmaladies sévèreEnf hosp pour accès simple Enf hosp pour autre maladie nongrave
  14. 14. BIBLIOGRAPHIES1) Rasamoela P,Jambou R., Ralamboranto L,Raharimalala L, Roux J.(1998).Portage asymptomatique et accès palustre : un equilibre complexe .ArchiveInsitut Pasteur de Madagascar.64(1&2):45-47.2) Craig S.Boutlis,Tsin W.Yeo , Nicholas M.Ansley(2006) Malaria Tolerance.forwhom the cell tolls?Trends in Parasitology.22(8):371-377cited http:www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_UDI+b6w7g-4k717tt-2…07/03/20073) Ronald Perraut,Bacary Diatta,Laurence Marrana,Olivier Garraud,RonanJambou,Shirley Longacre,Gowwdahalli Krishnegowda,AliomaDieye andD.Channe Gowda.(2005). Differental antibody responses to Plasmodiumfalciparum GPI anchors in paatients with cerebral and mild malaria.7(4)682-687.4) Allen Dent, Indu Malhitra, Peter Mungai, Eric Munguai, EricMuchin, Brendan S.Srabb,James W.Kazura and Christopher L.King.(2006). Prenatal malariaImmune Experience Affects Acquisitions of Plasmodium falciparum MerozoiteSurface Protein 1.Invasion-Inhibitory Antibodies during Infancy. Journal ofImmunology 177:7139-7145.5) Louis Shofield and Fiona Hackett.(1993). Signal Transduction in Host Cells by aGlycosylphosphatidylinositol Toxin of Malaria Parasites. J.Exp.Med. 177:145-153.
  15. 15. 6) Naik RS, Krishnegowda G, Ockenhouse CF, Gowda DC. (2006).Naturally Elicited Antibodies to Glycosylphosphatidylinositols ofPlasmodium…citedhttp://www.pubmedcentral.nih.gov/articlerender.fcgi?artd=136036605/03/2007. Naturally elicited antibodies to glycosylphosphatidylinositols(GPIs) of Plasmodium falciparum require intact GPI structures forbinding and are directed primarily against the conserved glycan moiety.Infect Immun. 74(2):1412-57) Riley,EM.(1999). ’Is T-Cell priming required forinitiationof pathology inmalaria infections? ’Immunology Today 20(5):228-233.8) Ramachandra S.Naik, Oralee H. Branch,Amina S.Woods,MatamVijaykumar,Douglas J. Cotter, Catherine E.Costello,ChristianF.Ockenhouse,Eugène A.Davidson, and D.Channe Gowda.(2000)Glycosylphosphatidylinositol Anchors of Plasmodium falciparum:Molecular Characterization and Naturally Elicited Antibody ResponseThat May Provide Immunity to Malaria Pathogenosis.192(11):1563-1575
  16. 16. 9) J. Brian de Souza,James Todd,GowwdahalliKrishnegowda,AliomaDieye and D.Channe Gowda,DominicKwiatkowski,and Aleanor M.Riley.(2002). Differental antibodyresponses to Plasmodium Prevalence and Boosting of Antibodies toPlasmodium Falciparum Glycosylphosphatidylinositols and Evaluationof Their Association with Protection from Mild and Severe ClinicalMalaria.70(9)10) Sylla.A, Lamah 0 0, Camin AM, Diallo P, Keita N, Barry I, CondeNM.(1998). Impaludation du nourrisson dans une zone rurale deGuinée maritime (Guinée,Conakry).Sommaire.T91,n°4.citedwww.pathexo.fr/pages/Bullsomm/98n4som.html -70k.
  17. 17. MERCI DEVOTREATTENTION

×