entomologie
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

entomologie

le

  • 1,726 vues

entomologie - Travaux pratiques de la 2e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RATOVONJATO Jocelyn - Institut Pasteur de Madagascar - ratov@pasteur.mg

entomologie - Travaux pratiques de la 2e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RATOVONJATO Jocelyn - Institut Pasteur de Madagascar - ratov@pasteur.mg

Statistiques

Vues

Total des vues
1,726
Vues sur SlideShare
966
Vues externes
760

Actions

J'aime
0
Téléchargements
37
Commentaires
0

2 Ajouts 760

http://www.scoop.it 759
http://purparadis.com 1

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Adobe PDF

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

entomologie Presentation Transcript

  • 1. Les techniques entomologiques Atelier sur le Paludisme, IPM - 2004 (source : J. Brunhes et Coll., Les anophèles de la région afro-tropicale, logiciel ORSTOM Ed., 1998)
  • 2. Rôles des services d’entomologie• Identifier les vecteurs responsables de la transmission• Fournir des informations de base sur les espèces vectrices• Surveiller l’impact des mesures de lutte• Participer à la formation• …
  • 3. Les capturesTechniques entomologiques de captures sont peu sensibles : Etudes sur une fraction de la population La capture sur homme reste la technique référence d’échantillonnage des moustiques vecteurs
  • 4. Méthodes de captures : aspects qualitatifs• Où et comment sont-ils capturé? Moustiques agressifs sur homme à l’intérieur (et à l’extérieur) Moustiques au repos : au pyrèthre dans les maisons abris extérieurs (Puits de MT, étable, etc…) Autres méthodes de piégeage : piège lumineux , piège à odeur, etc…• Quel moustique capturé? : genre, espèce, sexe : identification à la loupe sur le terrain Identification des complexes d’espèces : 3 critères ex : outils moléculaires =>PCR
  • 5. Méthodes de captures : aspects quantitatifs• Donnent des estimations de la densité (dite anophélienne) ex : densité/maison/jour• En capture sur homme : ma = nombre de piqûre par homme et par unité de temps (souvent par nuit)
  • 6. Dissection : évaluation de la longévitéDissection des ovaires • Parturité = Nb ♀ pares / Nb ♀ observées • Taux quotidien de survie : p=L Pare Pare+ Nullipare L = durée du cycle gonotrophique : 2 à 3 jours • Implication dans la lutte antivectorielle : • lutte larvicide : p augmente • lutte imagocide : p diminue
  • 7. Dissection : évaluation de l’infectivité• Dissection des glandes salivaires • Observation de sporozoïtes (s) • Donne le taux de piqûres infectantes par homme et par unité de temps: h = ma.s• Dissection des estomacs (intestins moyens) : à l’abandon sur le terrain • Observation d’oocystes sur la parois du tube digestif • Donne le taux de femelles infectées : indice oocystiques
  • 8. Laboratoire : les techniques ELISA• ELISA repas de sang : détection d’IgG • Donne l’origine du repas de sang • Taux d’anthropophilie • Indice a = fréquence quotidienne piqûre sur homme• ELISA CSP • Détecte la présence d’Ag CSP • Spécifique de l’espèce plasmodiale infectant le moustique • Donne le nombre de moustiques infectés: évaluation de l’IS pour chaque espèce plasmodiale.Chaque test à un coût…
  • 9. Laboratoire : tests de sensibilité• Surveillance de la sensibilité• Standard OMS : reproductibilité des résultats +++ A partir de pontes pour obtenir des générations F1 : • Sur femelles à jeun à J3 à J5 • Sur femelles gorgées dont on connaît l’âge
  • 10. Les paramètres épidémiologiques• La capacité vectorielle Déterminée à partir des indices ma, a, p (densité, fréquence quotidienne de piqûre sur homme, taux quotidien de survie)• La stabilité de la transmission Déterminé à partir des indices a, p
  • 11. Conséquences pratiques en lutte antivectorielle• Mieux connaître les cibles pour mieux les combattre• Evaluer l’impact des mesures de lutte