Rencontre de concertation sur
l’autonomisation de la femme rurale africaine: enjeux
et défis pour les organisations des ag...
PLAN
Introduction
1.Bref historique
2.Définition et typologie des coopératives
3.Concept de Coopérative au Féminin
4.Rôle ...
INTRODUCTION
En Afrique, selon le Bureau International de Travail, les femmes constituent 43% de la main
d’œuvre agricole...
I. Bref historique
 Les activités économiques et sociales de l’Afrique
postcoloniale étaient basées sur des formes
tradit...
I. Bref historique (Suite)
 Après les indépendances, les jeunes Etats on
continué la politique coloniale dans leur grande...
I. Bref historique (Suite)
Quelques dates importantes
1895 Etablissement des principes coopératif par l’Alliance
Internat...
II. Définition et typologie des coopératives
 Selon l’Alliance coopérative internationale
(ACI), une coopérative est: « U...
II. Définition et typologie des coopératives
(suite)
 Sept principes gouvernent le fonctionnement des
coopératives:
 Adh...
COOPERATIVE
ASSOCIATION
qui met librement en place et
contrôle démocratiquement
une
ENTREPRISE
II. Définition et typologie des coopératives (suite)
La coopérative est une
« …organisation axée sur la personne et
fondée...
Définition et typologie des coopératives (suite)
Typologie
Coopératives de consommateurs
Coopératives de producteurs
Co...
III. Concept de Coopérative au Féminin
Depuis le 19e
siècle, les femmes ont
demandé un statut qui leur donnerait une
place...
III. Le Concept de Coopérative au Féminin (suite)
 Quel type de coopérative : mixte ou féminine est le
plus pertinent pou...
III. Le Concept de Coopérative au Féminin (suite)
D’où vient le concept de Coopérative au Féminin ?
 L’idée de coopérativ...
,
III. Le Concept de Coopérative au Féminin (suite)
 Les coopératives féminines sont des groupements de femmes
leur perme...
4. Rôle des coopératives au féminin dans et le
développement rural en Afrique
Rôle social
 Les coopératives renforcent l’...
4. Rôle des coopératives au féminin dans le développement rural en Afrique
(suite)
Rôle économique
 Les coopératives fémi...
VI. Impact des coopératives au féminin dans
l’autonomisation des femmes rurales
 Les coopératives sont particulièrement b...
V. Enjeux et défis des coopératives au féminin
Si le concept de coopérative au féminin séduit , à bien des
égards, il peut...
Conclusion
Les femmes constituent aujourd’hui le moteur du mouvement
coopératif dans certaines régions d’Afrique.
Ces coop...
Conclusion (suite)
 Saviez-vous que l’année 2012 était l’année
internationale des coopératives ?
 Saviez-vous que la jou...
AKIBA
LES COOPERATIVES AU FEMININ: Enjeux et defis
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LES COOPERATIVES AU FEMININ: Enjeux et defis

646 vues

Publié le

FORUM DE LA FEMME RURALE AFRICAINE
2ème Edition


Autonomisation des femmes et développement de l’Afrique pour la concrétisation de l’agenda 2063 :
« Plaidoyer pour l’accroissement des investissements en faveur des femmes dans les exploitations agricoles familiales et rurales».


Du 28 au 31 juillet 2015, Yaoundé au Cameroun

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
646
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LES COOPERATIVES AU FEMININ: Enjeux et defis

  1. 1. Rencontre de concertation sur l’autonomisation de la femme rurale africaine: enjeux et défis pour les organisations des agriculteurs et pour le développement du continent africain LES COOPÉRATIVES AU FÉMININ: ENJEUX ET DÉFIS Mfou, 22-25 Septembre 2015 Marie Joseph MEDZEME ENGAMA Socio-Anthropologue Spécialiste en développement des chaines de valeur et filières agricoles Experte en Développement agricole et rural et management des projet Tel +237 99 89 36 85 @: ajefad@live.fr
  2. 2. PLAN Introduction 1.Bref historique 2.Définition et typologie des coopératives 3.Concept de Coopérative au Féminin 4.Rôle des coopératives au féminin pour l’autonomisation des femmes et le développement rural 5.Impact des coopératives au féminin dans l’autonomisation des femmes rurales 6.Enjeux et défis des coopératives au féminin Conclusion
  3. 3. INTRODUCTION En Afrique, selon le Bureau International de Travail, les femmes constituent 43% de la main d’œuvre agricole utilisée pour la production alimentaire. Ce sont elles qui s'occupent aussi de l'essentiel de la transformation des produits agricoles et de pêche artisanales. Malgré ce potentiel, les femmes font face à des défis uniques en raison de leur sexe, dont les facteurs socioculturelles qui limitent l’accès des productrices à l’éducation, aux terres, à la technologie, à l’information, aux services financiers et aux marchés. À cet égard, les coopératives procurent aux agricultrices des réseaux de support mutuel et de pouvoir de négociation permettant un meilleur accès aux ressources et services. C’est pour quoi, les femmes ont pris des initiatives dans la création et la gestion autonome des organisations spécifiquement féminines, à l’instar des coopératives au féminin. Au même titre que les hommes, les femmes œuvrent dans le domaine socio-économique, Elles s’organisent en coopérative pour mutualiser leurs forces de travail afin d’accroître leurs capacités de production vivrière, de transformation des denrées alimentaires, leur commercialisation, et négociation des partenariats économiques  Dans certains pays d’Afrique où les traditions culturelles restreignent la libre participation des femmes aux coopératives agricoles, des coopératives qui leur sont exclusivement réservées ont été développées.
  4. 4. I. Bref historique  Les activités économiques et sociales de l’Afrique postcoloniale étaient basées sur des formes traditionnelles de coopération notamment les groupe de travail rotatif dans les champs, pour la construction des maisons, des haies etc. Cette forme s’est étendue dans le domaine d’épargne et de crédit lorsqu’apparurent les pièces de monnaies en Afrique.  Au lieu de contribuer au développement de ces coopératives initiées par les africains les colons avaient préféré initier une forme hybride qui ne correspondait ni au modèle de coopérative autonome, indépendante européenne, ni à la forme autonome, indépendante et démocratique africaine. Il s’agissait des structures « paraétatiques chargées de collecter les produits dits « de rente »destinés à la métropole
  5. 5. I. Bref historique (Suite)  Après les indépendances, les jeunes Etats on continué la politique coloniale dans leur grandes majorité. C’est l’avènement du programme d’ajustement structurel imposé par les institutions de Brettons Wood qui mettra fin à l’influence excessive des Etat dans les coopératives.  Cependant, des coopératives autonomes ont été créées dans des domaines autres qu’agricoles avec beaucoup de succès, on peut citer les coopératives d’habitat au Sénégal Nigéria, Les banques coopératives et les coopératives d’assurance au Kenya, les coopératives d’épargne et crédit dans plusieurs pays africains.
  6. 6. I. Bref historique (Suite) Quelques dates importantes 1895 Etablissement des principes coopératif par l’Alliance Internationale des Coopératives. 1965, le Comité mondial des coopératrices a été créé afin d’instaurer l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de coopératives. En 1966, l'OIT adopte une recommandation sur les coopératives pour les pays en voie de développement. En 1995, l'ONU proclame la Journée internationale des coopératives, célébrée chaque année le premier samedi de juillet, et ce depuis 1923 par l’AIC Depuis 2002, l’OIT recommande la structuration coopérative des entreprises pour le travail décent 2012 est l’année internationale des coopératives
  7. 7. II. Définition et typologie des coopératives  Selon l’Alliance coopérative internationale (ACI), une coopérative est: « Une association autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire à leurs aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels communs au moyen d’une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement et selon les principes coopératifs ».  La coopérative est une entité économique et fondée sur le principe de la coopération. Elle a pour objectif de servir au mieux les intérêts économiques de ses participants.
  8. 8. II. Définition et typologie des coopératives (suite)  Sept principes gouvernent le fonctionnement des coopératives:  Adhésion volontaire et ouverte à tous, et ce sans discrimination fondée sur le sexe, l ́origine sociale, la race, l ́allégeance politique ou la religion.  Pouvoir démocratique exercé par les membres, généralement en ayant des droits de vote égaux.  Participation économique des membres au capital de leurs coopératives et contrôle par les membres.  Autonomie et indépendance, lesquels assurent le pouvoir démocratique des membres.  Éducation, formation et information sur le modèle coopératif.  Coopération entre les coopératives pour renforcer le mouvement coopératif.  Engagement envers la communauté en contribuant à leur développement durable
  9. 9. COOPERATIVE ASSOCIATION qui met librement en place et contrôle démocratiquement une ENTREPRISE
  10. 10. II. Définition et typologie des coopératives (suite) La coopérative est une « …organisation axée sur la personne et fondée sur l’équité, la solidarité et l’assistance mutuelle, la coopérative est un élément catalyseur du développement de l’esprit d’entreprise et un facteur important de stabilité et de cohésion sociale ». Kofi ANAN
  11. 11. Définition et typologie des coopératives (suite) Typologie Coopératives de consommateurs Coopératives de producteurs Coopératives de travail Les Coopératives au Féminin
  12. 12. III. Concept de Coopérative au Féminin Depuis le 19e siècle, les femmes ont demandé un statut qui leur donnerait une place visible au sein des coopératives. Pourquoi cette demande? En effet, les femmes seraient beaucoup moins représentées dans les coopératives et surtout dans les instances décisionnelles et les postes de gestion.  Cette faible représentation des femmes au sein des coopératives serait due aux: coutumes et traditions Rôles traditionnel des femmes Systèmes juridiques Éducation et confiance
  13. 13. III. Le Concept de Coopérative au Féminin (suite)  Quel type de coopérative : mixte ou féminine est le plus pertinent pour les femmes d’Afrique, le mieux adapté à leur besoin et à leur situation? • Au regard des contraintes su-évoquées, les coopératives mixtes ne répondent pas aux besoins des femmes, qu’ils soient économiques, ou culturelles, • Elles ne constituent pas le cadre institutionnel où elles peuvent exercer leurs droit et leurs responsabilités. • Les femmes préfèrent donc des formes d’organisation plus souple, entre femme, qui leur permettent de mieux faire face à leurs défis économiques. .
  14. 14. III. Le Concept de Coopérative au Féminin (suite) D’où vient le concept de Coopérative au Féminin ?  L’idée de coopérative au féminin prend naissance au Maroc vers les années 1990 sous l’impulsion de la GTZ qui tire la sonnette d’alarme sur la diminution du parc d’arganier.  La solution d’une coopérative féminine nait donc pour préserver l’arbre par la participation des femmes, principales protagonistes de cette menace  Depuis, les coopératives féminines se sont multipliées par tout en Afrique et touchent d’autres secteurs et principalement l’agriculture et l’artisanat
  15. 15. , III. Le Concept de Coopérative au Féminin (suite)  Les coopératives féminines sont des groupements de femmes leur permettant de jouir d’une activité génératrices de revenus, de se responsabiliser, et de se former et surtout d’avoir une voix. Objectifs des coopératives au féminin  Améliorer les conditions socio-économiques des femmes rurales par l’augmentation de leurs revenus, leur alphabétisation et un travail hors du foyer. Principes des coopératives au féminin  Solidarité  Équité  Démocratique  Transparence  Liberté  Durabilité
  16. 16. 4. Rôle des coopératives au féminin dans et le développement rural en Afrique Rôle social  Les coopératives renforcent l’aide et la solidarité entre les femmes et la réduction des inégalités;  Elles favorisent la structuration des productrices;  Renforcent les capacités des femmes par l’information, l’éducation, la communication et la formation. Rôle politique  Les coopératives féminines interviennent dans les actions de négociation, plaidoyer et lobbying  et de défense des intérêts des femmes auprès des décideurs et des autres partenaires Rôle environnemental  participation des coopératives féminines à la préservation de l’environnement et la gestion durable de la biodiversité
  17. 17. 4. Rôle des coopératives au féminin dans le développement rural en Afrique (suite) Rôle économique  Les coopératives féminines contribuent dans la création des richesses; par l’augmentation des revenus des agricultrices  Elles permettent le développement d’esprit d’entreprenariat au sein des communautés.  Elles interviennent dans toutes les branches des activités agricoles et dans tout le processus de la chaine de valeur:  la production agricole (agro sylvo pastorale et halieutique, artisanat)  la transformation des denrées alimentaires et la fabrication des aliments de bétail  la commercialisation A ce titre les coopératives au féminin peuvent aider, de manière indirecte, à la réalisation d’un certain nombre d’objectifs de portée nationale tels que:  l’accroissement des rendements et de la production,  l’allègement de la misère et la réduction des écarts dans les revenus,  La création d’emplois directs et stables,  la création des infrastructures, des entrepôts,  la réorganisation, l’amélioration et le développement des structures, comportements et performances du marché.
  18. 18. VI. Impact des coopératives au féminin dans l’autonomisation des femmes rurales  Les coopératives sont particulièrement bénéfiques pour les femmes, Car  Elles participent à leur autonomisation de plusieurs manières. D’abord,  les coopératives assureraient la participation des femmes à la production économique en leur permettant de générer des revenus de leurs activités  Ce faisant,  les femmes ont la possibilité d’accroître leur pouvoir décisionnel et leur autonomie autant dans la famille que dans la collectivité.  Dans certains cas, les coopératives donneraient la liberté aux femmes de surmonter les contraintes culturelles qui restreignent leurs activités économiques.  Ensuite, les coopératives permettraient aux femmes de créer des réseaux qui les aideraient à s’émanciper et à s’insérer dans leur collectivité. L’ émancipation fut d’ailleurs l’un des principaux motifs qui ont mené à la création de coopératives exclusivement féminines dans plusieurs pays francophones d’Afrique de l’Ouest.
  19. 19. V. Enjeux et défis des coopératives au féminin Si le concept de coopérative au féminin séduit , à bien des égards, il peut être difficile à appliquer par les acteurs sur le terrain à causes de nombreux obstacles: L’analphabétisme des adhérentes des coopératives Le problème de commercialisation Manque de confiance entre les femmes des coopératives et le monde extérieur le leadership masculin La Rétention d’information faible capacité de négociation de partenariat économique et ignorance des lois et règlement régissant l’activité du commerce agricole Absence des mécanismes adaptés de financement des coopératives féminines
  20. 20. Conclusion Les femmes constituent aujourd’hui le moteur du mouvement coopératif dans certaines régions d’Afrique. Ces coopératives au féminin offrent aux femmes rurales et aux jeunes filles, des opportunités de marchés et leur fournissent des services, notamment des formations et un meilleur accès à l’information, aux nouvelles technologies, aux innovations ainsi qu’aux services de vulgarisation. Les coopératives féminines sont un pilier du développement agricole et de la sécurité alimentaire. Elles doivent donc cesser d’être vue comme une entreprise de pauvres constituée pour chercher des aides et subventions, mais comme une forme juridique d’entreprise pouvant apporter sa valeureuse contribution au produit intérieur brut, et donc au développement de l’Afrique. Elle doit cesser d’être une chose dont on parle juste pour se donner bonne conscience ou une solution protectioniste
  21. 21. Conclusion (suite)  Saviez-vous que l’année 2012 était l’année internationale des coopératives ?  Saviez-vous que la journée internationale des coopératives se fête le premier samedi du mois juillet, chaque année ?  Pourrions-nous ici et maintenant prendre la ferme résolution d’organiser enfin des états généraux de la coopérative au féminin à l’occasion de la prochaine journée internationale des coopératives en Afrique dans le cadre des activités du Forum Africain de la Femme Rurale?
  22. 22. AKIBA

×