SlideShare une entreprise Scribd logo

Tableau de bord et reporting procédure budgétaire

la démarche détaillée de création de la procédure budgétaire dans un tableau de bords en se basant les budgets et les écarts budgétaire ainsi que le reporting et le contrôle de gestion

1  sur  51
Télécharger pour lire hors ligne
Le tableau de bord
budgétaire
Elaborer par : Ameni Farhati
Hana Ben Hmida
Feriel Ben Belgacem
Année universitaire : 2019-2020
M1 veille et intelligence compétitive
Plan
Introduction
Tableau de bord budgétaire (la procédure budgétaire) :
partie 01 : démarche prévisionnelle
partie 02 : l’analyse de la performance
partie 03 : analyse et contrôle de gestion
Conclusion
Bibliographie
Webographie
2
Introduction
Qu’est
ce qu’un
tableau
de bord
?
Un tableau de bord est un instrument de mesure de la performance, qui présente différents
indicateurs sous forme de chiffres, de tableaux et/ou de graphiques. Il facilite le pilotage de
l’entreprise dans le cadre d’une démarche d’amélioration permanente. On parle aussi de
« tableau de bord de gestion » ou de « tableau de suivi de l’activité ».
Les différents types des tableaux de bord :
Le tableau de bord stratégique,
également appelé balanced
scorecard, qui est axé, comme
son nom l’indique, sur la stratégie
de l’entreprise. C’est donc un outil
de pilotage à long terme .
Le tableau de bord budgétaire,
qui consiste à comparer les
prévisions budgétaires et les
chiffres réels. Ce tableau de bord
est un outil de pilotage à moyen
terme .
Le tableau de bord
opérationnel, qui permet de
suivre l’avancement des plans
d’actions mis en place par le
chef ou la direction de
l’entreprise, c’est donc un outil
de pilotage à court terme .
3
Tableau de bord budgétaire
Partie 01 : démarche prévisionnelle
Section 01 : principes de la démarche
prévisionnelle
Section 02 : le pré budget
4
partie 01 la démarche prévisionnelle
Section 01 : principes de la démarche prévisionnelle
Les objectifs de la démarche prévisionnelle :
La dynamique de contrôle est
fondée sur l’idée que la
poursuite de la performance
doit s’appuyer sur une
planification, qui sert de cadre à
l’action et permet ensuite
d’apprécier les réalisations .
Pour ce faire, la démarche
prévisionnelle est fondée sur la
recherche de plans d’actions
cohérents avec l’objectif de
performance
Il est courant de penser que le but de
la démarche prévisionnelle est de
déterminer un objectif global et des
objectifs locaux, afin qu’ils soient à la
fois réalistes et suffisamment
ambitieux pour mettre l’organisation
sous tension.
Il semble cependant que la
construction et le choix des plans
d’action sont un des enjeux de la
planification.
Par ailleurs, le choix
des plans d’action et la
construction des
objectifs sont souvent
intimement liés. En
effet, le rôle de la
planification n’est pas
uniquement d’expliciter
les objectifs et les
plans d’action, mais
également de valider
leur cohérence avant la
mise en œuvre .
5
La fixation des objectifs :
Dans certains cas, il est possible que les objectifs soient fixés préalablement à
la réflexion sur les plans d’action. Ainsi par exemple, les objectifs sont
quelquefois fixés par seule référence aux résultats des années précédentes
(ex : + 5 % de productivité), avec un objectif constant d’amélioration de la
performance . On peut aussi fixer un objectif relatif, technique connue sous le
nom de benchmarking (Le benchmarking consiste à prendre comme référence
de performance d’un groupe d’entreprises ou d’entités comparables du point
de vue de ce que l’on cherche à mesurer)
Dans tous ces cas, le mode de fixation des objectifs est a priori
indépendant des plans d’action. Le processus de planification
doit permettre de trouver par la suite des plans d’action
cohérents avec les objectifs. Les managers font une première
proposition de plan d’action.
6

Recommandé

Cours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireCours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireghita ghaytouta
 
Contrôle de gestion
Contrôle de gestionContrôle de gestion
Contrôle de gestionSiham Bekri
 
Projet de fin d'etude ikrame final
Projet de fin d'etude ikrame finalProjet de fin d'etude ikrame final
Projet de fin d'etude ikrame finalWadiaa Piczo
 
Le tableaudebord 2eversion
Le tableaudebord 2eversionLe tableaudebord 2eversion
Le tableaudebord 2eversionRafik1984
 
Le processus d'élaboration d'une stratégie
Le processus d'élaboration d'une stratégieLe processus d'élaboration d'une stratégie
Le processus d'élaboration d'une stratégieUniversité de Dschang
 
Prévision
PrévisionPrévision
Prévisionbookeco
 

Contenu connexe

Tendances

PROGRAMME CONTRÔLE DE GESTION --MAÎTRISER LES OUTILS ET TECHNIQUES ESSENTIEL...
PROGRAMME CONTRÔLE DE GESTION  --MAÎTRISER LES OUTILS ET TECHNIQUES ESSENTIEL...PROGRAMME CONTRÔLE DE GESTION  --MAÎTRISER LES OUTILS ET TECHNIQUES ESSENTIEL...
PROGRAMME CONTRÔLE DE GESTION --MAÎTRISER LES OUTILS ET TECHNIQUES ESSENTIEL...Hamid KHOULOUD
 
Contrôle de gestion loulid www.ekogest.blogspot.com copie
Contrôle de gestion loulid www.ekogest.blogspot.com   copieContrôle de gestion loulid www.ekogest.blogspot.com   copie
Contrôle de gestion loulid www.ekogest.blogspot.com copieKamal Oudaha
 
Contrôle de la gestion
Contrôle de la gestionContrôle de la gestion
Contrôle de la gestionMouniem Chaoui
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4kinofino
 
Mail hem doc participants [mode de compatibilité]
Mail hem doc participants [mode de compatibilité]Mail hem doc participants [mode de compatibilité]
Mail hem doc participants [mode de compatibilité]Issam Eddine Karim
 
Controle de gestion
Controle de gestionControle de gestion
Controle de gestionMa Ac
 
Cours magistral du contrôle de gestion. loulid (1)
Cours magistral du contrôle de gestion. loulid (1)Cours magistral du contrôle de gestion. loulid (1)
Cours magistral du contrôle de gestion. loulid (1)Sjamal Jamal
 
Le Controle De Gestion De L’Entreprise
Le Controle De Gestion De L’EntrepriseLe Controle De Gestion De L’Entreprise
Le Controle De Gestion De L’Entrepriseclaude wastiaux
 
01 définition et conception du contrôle de gestion
01  définition et conception du contrôle de gestion01  définition et conception du contrôle de gestion
01 définition et conception du contrôle de gestionOULAAJEB YOUSSEF
 
Exposé texte bourguignon
Exposé   texte bourguignonExposé   texte bourguignon
Exposé texte bourguignoncarolinelegoff
 
 Pilotage de la Performance : La Direction par Objectifs
 Pilotage de la Performance : La Direction par Objectifs Pilotage de la Performance : La Direction par Objectifs
 Pilotage de la Performance : La Direction par ObjectifsCJD ALGERIE
 
Application de contrôle de gestion en Open Source Enjeux, solutions et cas cl...
Application de contrôle de gestion en Open Source Enjeux, solutions et cas cl...Application de contrôle de gestion en Open Source Enjeux, solutions et cas cl...
Application de contrôle de gestion en Open Source Enjeux, solutions et cas cl...Adrien Futschik
 
Tableau de bord stratégique: Séminaire
Tableau de bord stratégique: SéminaireTableau de bord stratégique: Séminaire
Tableau de bord stratégique: SéminaireTSS
 
Le controle de gestion sociale et le bilan
Le controle de gestion sociale et le bilanLe controle de gestion sociale et le bilan
Le controle de gestion sociale et le bilanHamza Ettazi
 

Tendances (20)

Cg strat1 casa
Cg strat1 casaCg strat1 casa
Cg strat1 casa
 
PROGRAMME CONTRÔLE DE GESTION --MAÎTRISER LES OUTILS ET TECHNIQUES ESSENTIEL...
PROGRAMME CONTRÔLE DE GESTION  --MAÎTRISER LES OUTILS ET TECHNIQUES ESSENTIEL...PROGRAMME CONTRÔLE DE GESTION  --MAÎTRISER LES OUTILS ET TECHNIQUES ESSENTIEL...
PROGRAMME CONTRÔLE DE GESTION --MAÎTRISER LES OUTILS ET TECHNIQUES ESSENTIEL...
 
Contrôle de gestion loulid www.ekogest.blogspot.com copie
Contrôle de gestion loulid www.ekogest.blogspot.com   copieContrôle de gestion loulid www.ekogest.blogspot.com   copie
Contrôle de gestion loulid www.ekogest.blogspot.com copie
 
Planification
PlanificationPlanification
Planification
 
Contrôle de gestion
Contrôle de gestionContrôle de gestion
Contrôle de gestion
 
Contrôle de la gestion
Contrôle de la gestionContrôle de la gestion
Contrôle de la gestion
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4
 
Mail hem doc participants [mode de compatibilité]
Mail hem doc participants [mode de compatibilité]Mail hem doc participants [mode de compatibilité]
Mail hem doc participants [mode de compatibilité]
 
Apport controle
Apport controleApport controle
Apport controle
 
Tableau de bord prospectif
Tableau de bord prospectifTableau de bord prospectif
Tableau de bord prospectif
 
Controle de gestion
Controle de gestionControle de gestion
Controle de gestion
 
Cours magistral du contrôle de gestion. loulid (1)
Cours magistral du contrôle de gestion. loulid (1)Cours magistral du contrôle de gestion. loulid (1)
Cours magistral du contrôle de gestion. loulid (1)
 
Le Controle De Gestion De L’Entreprise
Le Controle De Gestion De L’EntrepriseLe Controle De Gestion De L’Entreprise
Le Controle De Gestion De L’Entreprise
 
01 définition et conception du contrôle de gestion
01  définition et conception du contrôle de gestion01  définition et conception du contrôle de gestion
01 définition et conception du contrôle de gestion
 
Exposé texte bourguignon
Exposé   texte bourguignonExposé   texte bourguignon
Exposé texte bourguignon
 
 Pilotage de la Performance : La Direction par Objectifs
 Pilotage de la Performance : La Direction par Objectifs Pilotage de la Performance : La Direction par Objectifs
 Pilotage de la Performance : La Direction par Objectifs
 
Gestion financière
Gestion financière Gestion financière
Gestion financière
 
Application de contrôle de gestion en Open Source Enjeux, solutions et cas cl...
Application de contrôle de gestion en Open Source Enjeux, solutions et cas cl...Application de contrôle de gestion en Open Source Enjeux, solutions et cas cl...
Application de contrôle de gestion en Open Source Enjeux, solutions et cas cl...
 
Tableau de bord stratégique: Séminaire
Tableau de bord stratégique: SéminaireTableau de bord stratégique: Séminaire
Tableau de bord stratégique: Séminaire
 
Le controle de gestion sociale et le bilan
Le controle de gestion sociale et le bilanLe controle de gestion sociale et le bilan
Le controle de gestion sociale et le bilan
 

Similaire à Tableau de bord et reporting procédure budgétaire

DIAPOSITIVES CONTROLE DE GESTION 5SUITE°.ppt
DIAPOSITIVES CONTROLE DE GESTION 5SUITE°.pptDIAPOSITIVES CONTROLE DE GESTION 5SUITE°.ppt
DIAPOSITIVES CONTROLE DE GESTION 5SUITE°.pptChaimaaNajhi
 
GESTION BUDGETAIRE MASTER (1).ppt
GESTION BUDGETAIRE MASTER (1).pptGESTION BUDGETAIRE MASTER (1).ppt
GESTION BUDGETAIRE MASTER (1).pptDavidKCophie
 
Contrôle de gestion.docx
Contrôle de gestion.docxContrôle de gestion.docx
Contrôle de gestion.docxlisaould
 
Performance de l’équipe.pptx
Performance de l’équipe.pptxPerformance de l’équipe.pptx
Performance de l’équipe.pptxMounaBedhiaf
 
Contrledegestion 110406100035-phpapp02
Contrledegestion 110406100035-phpapp02Contrledegestion 110406100035-phpapp02
Contrledegestion 110406100035-phpapp02穆罕 默德穆罕
 
Rediger un business plan
Rediger un business planRediger un business plan
Rediger un business plan18101310
 
Fiche outil n°6 le RAP
Fiche outil n°6 le RAPFiche outil n°6 le RAP
Fiche outil n°6 le RAPKhadidja Kadri
 
Indicateurs et contrôle de gestion
Indicateurs et contrôle de gestionIndicateurs et contrôle de gestion
Indicateurs et contrôle de gestionFaurie Christophe
 
Contrôle interne organisation type
Contrôle interne organisation typeContrôle interne organisation type
Contrôle interne organisation typeRACHID MABROUKI
 
Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Solvay Entrepreneurs
 
SAGESSE_Présentation-Paris1_Julien-Benini.pdf
SAGESSE_Présentation-Paris1_Julien-Benini.pdfSAGESSE_Présentation-Paris1_Julien-Benini.pdf
SAGESSE_Présentation-Paris1_Julien-Benini.pdfGhazali10
 
Pmilq colloque-2019-ahn-tran-gestion-de_la_realisation_des_benefices
Pmilq colloque-2019-ahn-tran-gestion-de_la_realisation_des_beneficesPmilq colloque-2019-ahn-tran-gestion-de_la_realisation_des_benefices
Pmilq colloque-2019-ahn-tran-gestion-de_la_realisation_des_beneficesPMI Lévis-Québec
 
Philippines gestion budgétaire par objectifs Présentation 2
Philippines gestion budgétaire par objectifs Présentation 2Philippines gestion budgétaire par objectifs Présentation 2
Philippines gestion budgétaire par objectifs Présentation 2Jean-Marc Lepain
 
Rediger un business plan
Rediger un business planRediger un business plan
Rediger un business planOussama Mar
 
Ate - bpc -- funct -- +faire budget
Ate  - bpc -- funct -- +faire budgetAte  - bpc -- funct -- +faire budget
Ate - bpc -- funct -- +faire budgetRoth-williams Adjibi
 
Les contrats d’activité périodiquement négociables
Les contrats d’activité périodiquement négociablesLes contrats d’activité périodiquement négociables
Les contrats d’activité périodiquement négociablesoussmach
 
Controle de-gestion-le-balanced-scorecards-ou-tableau-de-bord-prospectif
Controle de-gestion-le-balanced-scorecards-ou-tableau-de-bord-prospectifControle de-gestion-le-balanced-scorecards-ou-tableau-de-bord-prospectif
Controle de-gestion-le-balanced-scorecards-ou-tableau-de-bord-prospectifMoussaoui Abdellah
 
expose control finale [Enregistrement automatique].pptx
expose control finale [Enregistrement automatique].pptxexpose control finale [Enregistrement automatique].pptx
expose control finale [Enregistrement automatique].pptxzainabbentaleb
 

Similaire à Tableau de bord et reporting procédure budgétaire (20)

DIAPOSITIVES CONTROLE DE GESTION 5SUITE°.ppt
DIAPOSITIVES CONTROLE DE GESTION 5SUITE°.pptDIAPOSITIVES CONTROLE DE GESTION 5SUITE°.ppt
DIAPOSITIVES CONTROLE DE GESTION 5SUITE°.ppt
 
GESTION BUDGETAIRE MASTER (1).ppt
GESTION BUDGETAIRE MASTER (1).pptGESTION BUDGETAIRE MASTER (1).ppt
GESTION BUDGETAIRE MASTER (1).ppt
 
Le budget chap 2 CDG
Le budget chap 2 CDGLe budget chap 2 CDG
Le budget chap 2 CDG
 
Contrôle de gestion.docx
Contrôle de gestion.docxContrôle de gestion.docx
Contrôle de gestion.docx
 
Performance de l’équipe.pptx
Performance de l’équipe.pptxPerformance de l’équipe.pptx
Performance de l’équipe.pptx
 
Contrledegestion 110406100035-phpapp02
Contrledegestion 110406100035-phpapp02Contrledegestion 110406100035-phpapp02
Contrledegestion 110406100035-phpapp02
 
Rediger un business plan
Rediger un business planRediger un business plan
Rediger un business plan
 
Fiche outil n°6 le RAP
Fiche outil n°6 le RAPFiche outil n°6 le RAP
Fiche outil n°6 le RAP
 
Indicateurs et contrôle de gestion
Indicateurs et contrôle de gestionIndicateurs et contrôle de gestion
Indicateurs et contrôle de gestion
 
Contrôle interne organisation type
Contrôle interne organisation typeContrôle interne organisation type
Contrôle interne organisation type
 
Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?
 
SAGESSE_Présentation-Paris1_Julien-Benini.pdf
SAGESSE_Présentation-Paris1_Julien-Benini.pdfSAGESSE_Présentation-Paris1_Julien-Benini.pdf
SAGESSE_Présentation-Paris1_Julien-Benini.pdf
 
Pmilq colloque-2019-ahn-tran-gestion-de_la_realisation_des_benefices
Pmilq colloque-2019-ahn-tran-gestion-de_la_realisation_des_beneficesPmilq colloque-2019-ahn-tran-gestion-de_la_realisation_des_benefices
Pmilq colloque-2019-ahn-tran-gestion-de_la_realisation_des_benefices
 
Philippines gestion budgétaire par objectifs Présentation 2
Philippines gestion budgétaire par objectifs Présentation 2Philippines gestion budgétaire par objectifs Présentation 2
Philippines gestion budgétaire par objectifs Présentation 2
 
Rediger un business plan
Rediger un business planRediger un business plan
Rediger un business plan
 
Ate - bpc -- funct -- +faire budget
Ate  - bpc -- funct -- +faire budgetAte  - bpc -- funct -- +faire budget
Ate - bpc -- funct -- +faire budget
 
538cb50f1d672.pdf
538cb50f1d672.pdf538cb50f1d672.pdf
538cb50f1d672.pdf
 
Les contrats d’activité périodiquement négociables
Les contrats d’activité périodiquement négociablesLes contrats d’activité périodiquement négociables
Les contrats d’activité périodiquement négociables
 
Controle de-gestion-le-balanced-scorecards-ou-tableau-de-bord-prospectif
Controle de-gestion-le-balanced-scorecards-ou-tableau-de-bord-prospectifControle de-gestion-le-balanced-scorecards-ou-tableau-de-bord-prospectif
Controle de-gestion-le-balanced-scorecards-ou-tableau-de-bord-prospectif
 
expose control finale [Enregistrement automatique].pptx
expose control finale [Enregistrement automatique].pptxexpose control finale [Enregistrement automatique].pptx
expose control finale [Enregistrement automatique].pptx
 

Plus de AmaniFarhati

Rapport de stage ad industries
Rapport de stage ad industriesRapport de stage ad industries
Rapport de stage ad industriesAmaniFarhati
 
Amani farhati , hana ben hmida , benchmarking et veille concurrentielle
Amani farhati , hana ben hmida , benchmarking et veille concurrentielleAmani farhati , hana ben hmida , benchmarking et veille concurrentielle
Amani farhati , hana ben hmida , benchmarking et veille concurrentielleAmaniFarhati
 
méthode push et méthode pull
méthode push et méthode pullméthode push et méthode pull
méthode push et méthode pullAmaniFarhati
 
Marketing territoriale
Marketing territoriale Marketing territoriale
Marketing territoriale AmaniFarhati
 

Plus de AmaniFarhati (7)

Rapport de stage ad industries
Rapport de stage ad industriesRapport de stage ad industries
Rapport de stage ad industries
 
Amani farhati , hana ben hmida , benchmarking et veille concurrentielle
Amani farhati , hana ben hmida , benchmarking et veille concurrentielleAmani farhati , hana ben hmida , benchmarking et veille concurrentielle
Amani farhati , hana ben hmida , benchmarking et veille concurrentielle
 
méthode push et méthode pull
méthode push et méthode pullméthode push et méthode pull
méthode push et méthode pull
 
Marketing territoriale
Marketing territoriale Marketing territoriale
Marketing territoriale
 
Talkwalker
TalkwalkerTalkwalker
Talkwalker
 
Comprendre
ComprendreComprendre
Comprendre
 
Sdc
SdcSdc
Sdc
 

Tableau de bord et reporting procédure budgétaire

  • 1. Le tableau de bord budgétaire Elaborer par : Ameni Farhati Hana Ben Hmida Feriel Ben Belgacem Année universitaire : 2019-2020 M1 veille et intelligence compétitive
  • 2. Plan Introduction Tableau de bord budgétaire (la procédure budgétaire) : partie 01 : démarche prévisionnelle partie 02 : l’analyse de la performance partie 03 : analyse et contrôle de gestion Conclusion Bibliographie Webographie 2
  • 3. Introduction Qu’est ce qu’un tableau de bord ? Un tableau de bord est un instrument de mesure de la performance, qui présente différents indicateurs sous forme de chiffres, de tableaux et/ou de graphiques. Il facilite le pilotage de l’entreprise dans le cadre d’une démarche d’amélioration permanente. On parle aussi de « tableau de bord de gestion » ou de « tableau de suivi de l’activité ». Les différents types des tableaux de bord : Le tableau de bord stratégique, également appelé balanced scorecard, qui est axé, comme son nom l’indique, sur la stratégie de l’entreprise. C’est donc un outil de pilotage à long terme . Le tableau de bord budgétaire, qui consiste à comparer les prévisions budgétaires et les chiffres réels. Ce tableau de bord est un outil de pilotage à moyen terme . Le tableau de bord opérationnel, qui permet de suivre l’avancement des plans d’actions mis en place par le chef ou la direction de l’entreprise, c’est donc un outil de pilotage à court terme . 3
  • 4. Tableau de bord budgétaire Partie 01 : démarche prévisionnelle Section 01 : principes de la démarche prévisionnelle Section 02 : le pré budget 4
  • 5. partie 01 la démarche prévisionnelle Section 01 : principes de la démarche prévisionnelle Les objectifs de la démarche prévisionnelle : La dynamique de contrôle est fondée sur l’idée que la poursuite de la performance doit s’appuyer sur une planification, qui sert de cadre à l’action et permet ensuite d’apprécier les réalisations . Pour ce faire, la démarche prévisionnelle est fondée sur la recherche de plans d’actions cohérents avec l’objectif de performance Il est courant de penser que le but de la démarche prévisionnelle est de déterminer un objectif global et des objectifs locaux, afin qu’ils soient à la fois réalistes et suffisamment ambitieux pour mettre l’organisation sous tension. Il semble cependant que la construction et le choix des plans d’action sont un des enjeux de la planification. Par ailleurs, le choix des plans d’action et la construction des objectifs sont souvent intimement liés. En effet, le rôle de la planification n’est pas uniquement d’expliciter les objectifs et les plans d’action, mais également de valider leur cohérence avant la mise en œuvre . 5
  • 6. La fixation des objectifs : Dans certains cas, il est possible que les objectifs soient fixés préalablement à la réflexion sur les plans d’action. Ainsi par exemple, les objectifs sont quelquefois fixés par seule référence aux résultats des années précédentes (ex : + 5 % de productivité), avec un objectif constant d’amélioration de la performance . On peut aussi fixer un objectif relatif, technique connue sous le nom de benchmarking (Le benchmarking consiste à prendre comme référence de performance d’un groupe d’entreprises ou d’entités comparables du point de vue de ce que l’on cherche à mesurer) Dans tous ces cas, le mode de fixation des objectifs est a priori indépendant des plans d’action. Le processus de planification doit permettre de trouver par la suite des plans d’action cohérents avec les objectifs. Les managers font une première proposition de plan d’action. 6
  • 7. Rechercher et choisir les plans d’action : Un des éléments clés de la démarche prévisionnelle est donc le choix de plans d’action. Pour cela, il faut tout d’abord imaginer des plans d’action possibles, en valider la faisabilité, et arbitrer entre plusieurs choix de plans. 1) Imaginer des plans d’actions permettant de créer de la valeur : 2) Valider la faisabilité des plans d’actions et faire des arbitrages : la recherche de plans d’action ( dans un espace déconnecté de l’action dans lequel la créativité est possible ) s’appuie sur un diagnostic de la situation. L’analyse des résultats passés permet de tirer les leçons de l’expérience. Le diagnostic doit toutefois aller au-delà des chiffres, poursuivre l’analyse des causes réelles des écarts et constituer une base pour la réflexion sur des plans d’action nouveaux . Outre qu’il favorise la créativité, le fait d’anticiper au travers de la planification permet de garantir que les plans d’actions seront effectivement réalisables Toutefois, compte tenu de l’existence de contraintes sur les ressources (financières, compétences des employés, etc.), il n’est le plus souvent pas possible de mettre en œuvre l’ensemble des plans d’actions faisables. La planification a alors pour but d’arbitrer entre les différents plans, et d’assurer la cohérence entre les ressources et les plans d’action. 7
  • 8. Coordination des plans d’action dans le temps : Les budgets : sont des plans d’action à court terme Planification opérationnelle : relève à moyen terme Planification stratégique : porte sur les modalités de croissance ; à long terme Plan stratégique Plan opérationnel Budget par centre de responsabilité 5 ans 3 ans 1 ans  Le plan opérationnel s’appuie sur le plan stratégique tandis que le budget s’inspire du plan opérationnel  Il y a ainsi une coordination des plans d’action dans le temps qui permettent de décliner la stratégie à tout les niveaux de l’organisation 8
  • 9. Préparer l’analyse des réalisations Principes généraux : La planification constitue un support permettant : au managers de Se projeter dans l’avenir . Et de bâtir des plans d’action pour améliorer la performance et d’en valider la pertinence . Un second rôle important est de poser des jalons qui serviront de référence pour apprécier les performances réelles. Par ailleurs, la planification permet de faciliter l’anticipation des conséquences des actions correctives envisagées. Dans cette optique, il est important que l’ensemble des plans d’action et des hypothèses qui ont conduit à les choisir constitue une forme de modèle de la performance, c’est-à- dire que l’on ait une représentation des relations de cause à effet entre les actions prévues et la performance. 9
  • 10. Partie 01 : démarche prévisionnelle Section 02 : le pré budget Généralement, un budget est défini comme une liste de tous les produits et charges planifiés. Il s'agit d'un plan pour les économies et les dépenses à réaliser dans un futur proche. De façon générale, l'objectif d'un budget est double :  fournir un prévisionnel des produits et charges,  permettre de mesurer l'exploitation financière réelle de l'entreprise, par rapport au prévisionnel. Qu’est ce qu’un pré budget ? Le budget Budget prévisionnel Budget de trésorerie 10
  • 11. Le budget prévisionnel dans une entreprise centralisée : Le budget prévisionnel est le reflet de la santé financière de votre entreprise. Son objectif est de vérifier la viabilité, la performance et la rentabilité de votre projet à partir de chiffres réels et projetés. L'établissement d'un budget prévisionnel consiste à recenser, identifier et classer les dépenses puis les recettes . 11
  • 12. Les dépenses : Les charges d'exploitation : • les approvisionnements • la sous-traitance. Les achats de fournitures : • l'eau, électricité • les fournitures d'entretien • les fournitures administratives Les charges externes : • les loyers de crédit-bail • les loyers et charges locatives • les différentes assurances Les autres charges externes : • les honoraires des prestataires • la publicité • les frais de transport • l'emballage et le conditionnement Les impôts et les taxes : • la TVA • la contribution économique territoriale (CET). Les frais de personnel : • les salaires et les charges salariales • les commissions versées. Les dotations aux amortissements, les charges financières : • les remboursement d'emprunts • les intérêts payés • les AGIOS Les charges exceptionnelles : • les pénalités ; • les dons ; • les rappels d’impôts. 12
  • 13. Les recettes : Il s’agit d’identifier tout ce qui rapporte de l’argent à l’entreprise : o la vente de marchandises ; o les prestations de services ; o la production stockée (variation de stocks de produits finis) ; o les produits financiers (en cas d'investissements en Bourse) ; o les cotisations ou les adhésions (pour les associations) ; o les subventions et aides diverses (pour les associations et les entreprises)…. 13
  • 14. Le budget prévisionnel dans une entreprise décentralisée : Un budget global, non mensualisé et non détaillé par centre de responsabilité ; Un budget établi sur la base de la première année du plan opérationnel à moyen terme ; Un budget préparé par le service chargé du budget , avec la participation des spécialistes fonctionnels. Par exemple : le chiffre d’affaires est calculé par la direction du marketing, la masse salariale par la direction des ressources humaines ; Exemple : Budget de la fonction commerciale : Le budget des charges de commercialisation, décomposé en : Coûts variables de distribution , Coûts fixes de la fonction commerciale , Ventilation du budget des ventes , Le budget des ventes, en volume (programme) et en unités monétaires (budget proprement dit) abouti au chiffre d’affaires budgétisé. 14
  • 15. Le budget de trésorerie : L’objet du budget de trésorerie est de traduire, en termes monétaires (encaissements et décaissements), les charges et les produits générés par les différents budgets : ventes, production, approvisionnement, investissements, fonctionnement. Dans une optique strictement budgétaire, le budget de trésorerie répond à deux impératifs :  S’assurer d’un équilibre mensuel entre encaissements et décaissements, en vue de mettre en place, préventivement, des moyens de financement nécessaires à court terme en cas de besoin de liquidités pour un ou des mois donnés.  Connaître le solde de fin de période budgétaire des comptes de tiers et d’encaisse, tels qu’ils figureront dans le bilan prévisionnel. 15
  • 16. Tableau de bord budgétaire Partie 02 : l’analyse de la performance Principes et outils du suivi de la performance réalisée : • Les objectifs et principes communs du suivi des performances . • Le suivi des résultats . 16
  • 17. Partie 02 : l’analyse de la performance Définition de la performance Le terme performance désigne le degré d'accomplissement d'objectifs préalablement établis par le comité de pilotage de la structure. La performance reflète la capacité de l'entreprise à construire de la valeur à court, moyen et long terme, en se basant sur l'analyse de résultats passés. 17
  • 18. Partie 02 : l’analyse de la performance Principes et outils du suivi de la performance réalisée Les objectifs et principes communs du suivi des performances : Les objectifs : 18
  • 19. Les principes : L’efficience : désigne le rapport entre les résultats obtenus et les ressources utilisées pour atteindre ces résultats. c'est s'assurer que l'on utilise au mieux les moyens impartis. L’efficacité : c'est poursuivre les bonnes actions pour atteindre les objectifs fixés. La pertinence : La pertinence d'un projet décrit ce qu'on attend du résultat du projet comme efficience par rapport à un objectif donné tout en recensant les lacunes, en optimisant les opérations et en promouvant l'amélioration continue. 19
  • 20. Suivi des performances : Le modèle comptable : il se manifeste en un document sur lequel figurent tous les numéros de comptes de l'entreprise. Ce document permet d'enregistrer les écritures comptables de l'entreprise, c'est-à-dire l'ensemble de ses ressources et de ses dépenses. Analyse du modèle comptable : Analyse des écarts sur charges indirectes Analyse des écarts sur charges directes 20
  • 21. 21
  • 22. Analyse des écarts sur charges indirectes 1.méthode des écarts : 1.1. Ecart Total (E/T): 1.2. Ecart sur Volume (E/V): 22
  • 23. 1.3. Ecart Global (E/G) : 1.4. Relation entre les trois écarts : 23
  • 24. 2. Méthode d'analyse de l'écart global. L’écart global sur charges indirectes résulte de la combinaison de plusieurs faits : • une différence due aux charges variables, • une différence sur le coût de l’unité d’œuvre, • une différence sur le nombre d’unités d’œuvre. Pour les charges indirectes, l’analyse de l’écart global consiste à le décomposer en 3 sous-écarts afin de faciliter la recherche des causes : 24
  • 25. 2.1. Ecart sur Budget (E/B): 2.2. Ecart sur Activité (E/A): 25
  • 26. 2.3. Ecart sur Rendement (E/R): 2.4. Vérification : 26
  • 27. Analyse des écarts sur charges directes : 1. Ecart sur matière : CR : Coût Réel ; • QR : Quantité Réelle ; • CP : Coût Préétabli ; • QP : Quantité Préétablie. • Ecart sur quantité (E/Q) : E/Q = (QR - QP) x CP • Ecart sur coût (E/C) : E/C = (CR - CP) x QR • Ecart global sur matières premières (EG /MP) : EG/MP = E/Q + E/C = (QR - QP) x CP + (CR - CP) x QR = (QR x CP) - (QP x CP) + (QR x CR) - (QR x CP) = (QR x CR) - (QP x CP) 27
  • 28. 2. Ecart sur main d'œuvre : tR : taux horaire Réel ; • TR : Temps Réel ; • tP : taux horaire Préétabli ; • TP : Temps Préétabli. • Ecart sur temps (E/T) : E/T = (TR - TP) x tP • Ecart sur taux horaire (E/th) : E/th = (tR - tP) x TR • Ecart global sur main d’œuvre (EG/MO) : EG/MO = E/T + E/th = (TR - TP) x tP + (tR - tP) x TR = (TR x tP) - (TP x tP) + (TR x tR) - (TR x tP) = (TR x tR) -(TP x tP) 28
  • 29. 3. Ecart GLOBAL sur charges directes : EG/CD = EG/MP + EG/MO = [(QR x CR) - (QP x CP)] + [(TR x tR) -(TP x tP)] 4. Ecart TOTAL sur charges directes : L’écart total pour chaque élément de charges directes peut être ainsi décomposé en 3 sous écarts : • Sous écart sur quantité dû à la différence de volume de production entre la production réelle et la production prévue soit un écart sur volume de production : E/V = (QR - QP) x CP ou E/V = (PR – PP) x CP • Sous écart sur quantité dû à une variation de la consommation par rapport au standard : E/Q = (QR - QP adaptée à la production réelle) x CP • Sous écart sur coût : E/C = (CR - CP) x QR 29
  • 30. Les limites du modèle comptable  induire les délais souvent importants car il faut attendre que les chiffres comptables réels aient été produits.  conduire essentiellement à justifier les décisions déjà prises .  Ce modèle ne contribue pas toujours de façon satisfaisante à l’objectif de régulation de la démarche prévisionnelle  Ce modèle utilisé est standard et ne peut être enrichi par d’autres causes, ce qui suppose qu’il est connu et commun à toutes les entreprises 30
  • 31. L’utilisation des tableaux de bord pour le suivi Un tableau de bord est avant tout un instrument d'aide à la décision. Il mesure la performance afin de mieux évaluer le chemin parcouru et le chemin restant à parcourir pour accéder aux objectifs de performance. Il présente les éléments d'appréciation pour juger de la situation sous l'éclairage des objectifs de performance . Il contribue ainsi à réduire l'incertitude et offre une meilleure appréciation des risques inhérents à toutes prises de décision. 31
  • 32. comparaison entre le tableau de bord et le modèle comptable : 32
  • 33. Tableau de bord budgétaire Partie 03 : analyse et contrôle de gestion Un cadre d’analyse de la planification les objectifs du budget contrôle de gestion 33
  • 34. Partie 03 : analyse et contrôle de gestion Un cadre d’analyse de la planification Le plan et le budget visent à : 34
  • 35. Les objectifs assignés à la planification : le plan et le budget visent à répondre à des enjeux liés : Au temps A l’organisation • permettre d’anticiper lorsque des décisions nécessitent un certain délai pour être mises en œuvre. • favoriser l’adaptation aux évolutions de l’environnement, dans le cadre de la stratégie et des hypothèses déterminées lors de l’établissement du budget (régulation). • stimuler l’apprentissage : c’est-à-dire la remise en cause de la stratégie et des hypothèses du budget, grâce à une meilleure compréhension du fonctionnement de l’entreprise et de son contexte au travers de l’analyse de l’impact des plans d’action. • soutenir la décentralisation. • en contribuant à l’alignement stratégique des plans d’action avec les objectifs de performance globale de l’organisation. • en favorisant les incitations, c’est-à-dire la motivation des acteurs à travailler dans le sens de l’intérêt de l’organisation et en garantissant la coordination des plans d’action des différents acteurs. 35
  • 36. Évaluer un système budgétaire ou un système de planification doit se faire à l’a une de ces différents objectifs, sans en négliger aucun. Pour que l'analyse soit pertinente , il est essentiel d'avoir conscience que tous ces objectifs ne peuvent être atteints simultanément . dans la pratique , tout système de pilotage réalise des compromis entre ces différents objectifs et ne répond aux différents enjeux que de façon dégradée. On ne peut pas donc prétendre qu'il existe un système de référence optimal auquel il faudrait comparer les systèmes concrets. une part de l'analyse devra donc porter sur les compromis réalisés et leur pertinence par rapport à la situation spécifique de l'organisation étudiée . 36
  • 37. Antagonismes entre les différents objectifs assignés aux plans : Plus particulièrement, il existe des antagonismes entre les objectifs : 37
  • 38. L’antagonisme entre les objectifs de régulation et d’incitation : Il se fait sentir par exemple sur la question de la révision des objectifs budgétaires. En effet, la force des incitations est d’autant plus grande que les objectifs ne sont pas révisés en cours d’exercice : si l’on accepte que les responsables renégocient leurs objectifs de fin d’année, il y a un risque que ceux-ci le fassent de façon excessive, en qualifiant d’aléa des événements qui relèvent en fait de leur responsabilité. L’effet incitatif est alors totalement annulé, et on tombe dans une « culture de justification » très néfaste à la performance. Si de son côté, le supérieur révise unilatéralement les objectifs, on a alors aussi à long terme une suppression de l’effet incitatif de ces objectifs. C’est ce que les économistes ont appelé « effet de cliquet » : dans la mesure où un objectif est révisé à la hausse par un supérieur hiérarchique quand il s’avère plus aisé à atteindre que prévu, les subordonnés auront tendance à ne pas dépasser le nouvel objectif, pour éviter qu’il soit à nouveau revu à la hausse. 38
  • 39. L’antagonisme entre les objectifs de coordination et d’incitation : Le fait de fonder les incitations sur un objectif local conduit aussi à un antagonisme entre coordination et incitation : dès lors que des objectifs ont été fixés, il y a un risque que soient bloquées les « re-coordinations » de plans d’action en cours d’exercice, c’est-à-dire les modifications coordonnées de plans d’action de plusieurs services par rapport au budget. En effet, une adaptation en cours d’année, dont les effets seraient positifs sur la performance globale, aura bien sûr un impact positif sur la performance de certains responsables, mais peut aussi avoir un impact négatif sur la performance d’un autre. Celui-ci trouvera alors des raisons techniques pour empêcher cette adaptation. Une solution serait alors d’accepter de renégocier les objectifs, mais avec le risque de réduire la force des incitations. 39
  • 40. L’antagonisme entre les objectifs d’apprentissage et d’incitation : Cette tension entre discussion sur les plans d’action et les objectifs induit aussi un antagonisme entre apprentissage et incitation. En effet, l’apprentissage ne se fait pas sur les résultats, mais sur les plans d’actions : le diagnostic de la performance réelle suppose une analyse des plans d’actions engagés et de leurs effets sur la performance, et la recherche d’axes d’amélioration de la performance passe par l’élaboration de plans d’actions alternatifs . Pour favoriser l’apprentissage il faut donc favoriser les discussions sur les plans d’actions. Il y a alors un risque de nuire aux incitations. 40
  • 41. Les objectifs du budget : Le budget est à la fois un instrument d’anticipation permettant de mettre en œuvre une politique volontariste de développement (déclinaison annuelle et opérationnelle des plans stratégique ) , et un outil de coordination verticale ( contrat passé entre le management et un responsable opérationnel) aussi bien qu’horizontale , entre les différents services ou fonctions . la coordination : se fait au moment de la discussion du budget : on bâtit des hypothèses sur l’évolution de l’environnement ; compte tenu de ces hypothèses, chaque responsable opérationnel élabore des plans d’actions locaux dont on tente de garantir la cohérence au cours de la discussion budgétaire. l’alignement stratégique : c’est-à-dire la coordination verticale, est également réalisé lors de l’élaboration des budgets, lorsque les plans d’actions locaux, une fois consolidés, sont validés et rapprochés des objectifs de performance globaux . 41
  • 42. les questions d’incitation : sont réglées au travers de récompenses ou de sanctions associées à la poursuite d’objectifs locaux qui ont été fixés lors de l’élaboration des budgets en cohérence avec les plans d’action retenus . la cohérence de l’ensemble (plans d’action, objectifs, incitations) : est obtenue par des allers -retours entre la base et le sommet de la hiérarchie, appelés navettes budgétaires. la régulation (adaptation des plans d’action) : se fait localement (au sein de chaque service) au travers de la recherche d’ajustements à l’évolution de l’environnement, en vue d’atteindre les objectifs locaux . l’apprentissage : se fait au cours des réunions de suivi budgétaire et au travers de la révision des hypothèses lors des procédures de planification à plus long terme. 42
  • 43. contrôle de gestion : 1 : définition de contrôle de gestion : Le contrôle de gestion est défini comme: « Le processus par lequel les dirigeants s’assurent que les ressources sont obtenues et utilisées avec efficacité (par rapport aux objectifs) et efficience (par rapport aux moyens employés) pour réaliser les objectifs de l’organisation » . Le contrôle de gestion est considéré comme un système, dans la mesure où il comprend toutes les tâches et opérations qui permettent de contrôler les réalisations, calculer les résultats, établir des plans, comparer les réalisations au budget et analyser les écarts. 2 : processus de contrôle de gestion : le contrôle de gestion est une démarche, un processus permettant de s’assurer régulièrement que les objectifs vont être atteints et on a trois éléments clés d’un processus de contrôle de gestion: les objectifs, les moyens et les résultats. Le contrôle de gestion constitue un processus qui met en œuvre des moyens afin d’obtenir des résultats cohérents avec les objectifs . 43
  • 44. On distingue quatre grandes étapes dans le processus du contrôle de gestion : cycle de planification : Ce cycle doit permettre de passer des finalités à des objectifs précis et opérationnels en élaborant les plans d’action qui doivent permettre de les atteindre. Finalités --> plans d’action -->objectifs cycle de mesure : Est constitué par l’ensemble des indicateurs retenus pour interpréter la réalité. Sa construction suppose une réflexion sur les facteurs clés de la gestion exprimés sous forme de variables parmi lesquelles on distingue les variables de commande sur lesquels l’entreprise peut agir et les variables d’état non maîtrisables par l’organisation mais ont un impact décisif sur les performances. Actions ——–> résultats ——–>système de mesure ——–>résultats mesurés 44
  • 45. cycle de contrôle : Son objectif est de confronter périodiquement les résultats mesurés aux résultats attendus, analyser les écarts et mener les actions correctives. cycle de modélisation : Ce cycle détermine la nature des relations de causes à effets utilisées pour élaborer les plans d’action initiaux ou correctifs Ces différents cycles s’articulent entre eux pour constituer le processus complet de contrôle de gestion. 45
  • 46. les trois niveaux de contrôle organisationnelle : le contrôle d’exécution : Est formé des processus et des systèmes conçus pour garantir aux responsables que les actions qui relèvent de leur autorité seront, sont et ont été mises en œuvre conformément aux finalités confiées, tout en dispensant ces responsables de piloter directement ces actions. le contrôle de gestion : Le processus de contrôle de gestion est formé des processus et des systèmes qui permettent aux dirigeants d’avoir l’assurance que les choix stratégiques et les actions courantes seront, sont et ont été cohérents, notamment grâce au contrôle d’exécution. Le contrôle stratégique : Le contrôle stratégique est formé des processus et systèmes qui permettent à la direction d’arrêter et d’ajuster les choix des missions, métiers, domaines d’activité et facteurs clés de succès. 46
  • 47. les missions du contrôle de gestion : Le processus de contrôle de gestion s’effectue à l’intérieur d’une organisation orientée par une politique générale et agissant dans un environnement externe marqué par l’incertitude, la turbulence et la complexité.  Les fonctions du contrôleur de gestion sont classées en cinq catégories : – Concevoir et faire fonctionner le système d’information; – Contribuer à la définition de la structure en favorisant la création de centres de profit; – Aider à l’établissement de plans à moyen et court terme; – Contrôler les réalisations; – Mener les études économiques ou y participer. 47
  • 48. Le contrôle de gestion contribue ainsi à la performance de l’organisation grâce à ces divers outils: Lorsqu’on s’engage dans la voie du contrôle de gestion, il est souvent nécessaire de compléter le système comptable par un outil qui fournisse, plus rapidement et plus fréquemment, uniquement les informations essentielles. le tableau de bord de gestion : apparaîtra comme un perfectionnement de la méthode budgétaire. En tant qu’outil de pilotage, le tableau de bord de gestion TBG répond aux principes suivants: Son architecture doit coïncider avec la structure de l’entreprise: Ce qui implique deux conséquences:  la nature des informations correspondra aux domaines d’action de chaque niveau hiérarchique: tout responsable doit trouver dans cet outil les éléments dont il a besoin pour éclairer ses décisions.  le tableau de bord de gestion TBG va assumer une fonction de contrôle des responsabilités déléguées. La délégation de responsabilités implique de mettre à la disposition du déléguant des moyens de contrôle Un tableau de bord performant fournira des indicateurs instantanés de la situation mais aussi un historique de ces indicateurs. L’information doit pouvoir être obtenue rapidement. C’est la condition d’un bon pilotage. La fréquence de publication d’un tableau de bord doit être adaptée aux possibilités d’action des responsables 48
  • 50. Bibliographie : Livre : Contrôle de Gestion et Pilotage de la Performance Françoise GIRAUD • Olivier SAULPIC Gérard NAULLEAU • Marie-Hélène DELMOND Pierre-Laurent BESCOS Webographie : https://wikimemoires.net/2011/04/le-controle-de-gestion/ https://www.pyx4.com/blog/performance-organisation-systeme-mesure-efficace/ https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fslideplayer.fr%2Fslide%2F5648349%2F &psig=AOvVaw3kYMuCg4T8zW5Vx7BvHqpc&ust=1588723007075000&source=images&cd=vfe &ved=0CA0QjhxqFwoTCPjDwtS0m-kCFQAAAAAdAAAAABAW http://www.fao.org/fao-who-codexalimentarius/sh- proxy/en/?lnk=1&url=https%253A%252F%252Fworkspace.fao.org%252Fsites%252Fcodex%252 FStandards%252FCXG%2B91-2017%252FCXG_091f.pdf 50