Petite Histoire Du Theatre

7 110 vues

Publié le

Document réalisé en classe de FLE. Pédagogie néo-cognitive.

Publié dans : Formation, Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 110
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
410
Actions
Partages
0
Téléchargements
121
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Petite Histoire Du Theatre

  1. 1. Petite histoire du théâtre Du XVIIe au XXIe siècle
  2. 2. La comédie et la tragédie <ul><li>Le théâtre au XVIIe voit la naissance de la Comédie-Française </li></ul><ul><li>Molière </li></ul><ul><li>Racine </li></ul>
  3. 3. Molière 1622 – 1673 <ul><li>Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est un auteur et acteur de pièces de théâtres français. Il est considéré comme le « patron » de la Comédie-Française. </li></ul>
  4. 4. Les grandes œuvres <ul><li>Les Précieuses Ridicules (1659) </li></ul><ul><li>L’ É cole des Femmes (1662) </li></ul><ul><li>Le Tartuffe (1664) </li></ul><ul><li>Le Misanthrope (1666) </li></ul><ul><li>L’Avare (1668) </li></ul><ul><li>Le Bourgeois gentilhomme (1670) </li></ul><ul><li>Le Malade Imaginaire (1673) </li></ul>
  5. 5. Les caractéristiques <ul><li>Molière écrit toutes sortes de pièces, de la farce à la comédie-ballet. Mais il excelle dans la mise en scène de comédies impitoyables dans lesquelles il assemble les travers de la société. </li></ul>
  6. 6. Le théâtre romantique <ul><li>Le siècle de la littérature voit de nombreux auteurs s’intéresser au théâtre mais peu d’entre eux se sont spécialisés dans cette voie. </li></ul><ul><li>Beaumarchais </li></ul><ul><li>Marivaux </li></ul>
  7. 7. Pierre Augustin Caron de Beaumarchais 1732 – 1799 <ul><li>Le nom Beaumarchais vient du nom de la terre de sa premiere épouse. </li></ul><ul><li>Il donne des cours de harpe aux filles du roi Louis XV. </li></ul><ul><li>En 1777, il fonde la Société des auteurs dramatiques . </li></ul><ul><li>Il est emprisonné parce qu’il </li></ul><ul><li>aide les américains à faire la Révolution en envoyant de l’argent. </li></ul><ul><li>Il s’enfuit en Allemagne et revient en France 2 ans plus tard. </li></ul>
  8. 8. Les grandes œuvres <ul><li>Le Barbier à Séville </li></ul><ul><li>Le Mariage de Figaro </li></ul><ul><li>La Mère Coupable </li></ul>Le Mariage de Figaro
  9. 9. Les caractéristiques <ul><li>Ses œuvres se moquent de l’aristocratie. </li></ul><ul><li>Elles expriment son mécontentement vis à vis des injustices entre la haute société et les gens ordinaires. </li></ul><ul><li>Les héros dans ses œuvres sont des gens ordinaires qui sont toujours plus intelligents que les nobles. </li></ul>
  10. 10. Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux 1688 – 1763 <ul><li>En 1698, son père Nicolas Carlet est nommé directeur de la Monnaie. </li></ul><ul><li>Sa famille est de petite noblesse. </li></ul><ul><li>En 1710, études de droit à Paris. Il se montre peu assidu, il préfère fréquenter du salons de Mme de Lambert . </li></ul><ul><li>Il est ruiné . </li></ul><ul><li>Il a perd sa femme en 1723. </li></ul>
  11. 11. Les grandes œuvres <ul><li>Arlequin poli par l’amour </li></ul><ul><li>Surprise de l’amour </li></ul><ul><li>La Double Inconstance </li></ul><ul><li>L'Île des esclaves </li></ul><ul><li>La Nouvelle Colonie </li></ul><ul><li>La vie de Marianne </li></ul>
  12. 12. Caractéristiques <ul><li>Il décrit un certain type de dialogue amoureux ( dont les comédies de Marivaux offrent le modèle ) ; il renvoie à une certaine façon de vivre l’échange sur le mode de la galanterie et du badinage. </li></ul><ul><li>M arivaudage c’est le mélange le plus bizarre de métaphysique subtile et de locutions triviales, de sentiments alambiqués et de dictions populaires. </li></ul>
  13. 13. Le théâtre de boulevard <ul><li>Appelé aussi Vaudeville, </li></ul><ul><li>Labiche </li></ul><ul><li>Feydeau </li></ul>
  14. 14. Eug ène Labiche 1815 – 1888 <ul><li>Naissance à Paris, d’une famille de riches bourgeois. </li></ul><ul><li>Etudes au collège Bourbon, Baccalauréat, études de droit. </li></ul><ul><li>Il a publié un article dans la Revue du théâtre où il porte un regard critique et amusé sur les travers de la petite bourgeoisie. </li></ul>Source ; http://www.etudes-litteraires.com/labiche.php http://www.corpusetampois.com/cle-19-labiche-desboutin.jpg
  15. 15. Les grandes œuvres <ul><li>1833 - Une comédie en un acte jouée sans succès : « M. de Coislin » ou « l’Homme infiniment poli ». </li></ul><ul><li>« La Cuvette d’eau » , 1837, est sa premier pièce, est remarquée pour ses qualités de caricature. </li></ul><ul><li>1844, « Le Major Cravachon » ; « Deux Papas très bien » : peu de succès. </li></ul><ul><li>« Un chapeau de paille d’Italie », première pièce en plusieurs actes. Succès triomphal. </li></ul><ul><li>1864, « La Cagnotte », son plus grand succès. </li></ul><ul><li>Entré à l’Académie française en 1880. </li></ul>Source ; http://www.etudes-litteraires.com/labiche.php http://www.corpusetampois.com/cle-19-labiche-desboutin.jpg Le voyage de Monsieur Perrichon, Nouveaux classiques Larousse
  16. 16. Caractéristiques <ul><li>Il est c élèbre pour avoir illustré le gendre du Vaudeville. </li></ul><ul><li>Il a publié une centaine d’ouvrages qui ont figuré des chefs-d’œuvre de théâtre comique. </li></ul><ul><li>Il a mis en évidence les conformistes et les aspects ridicule propres aux bourgeois. </li></ul><ul><li>La mécanique comique repose sur l’exploitation toujours joviale, souvent acerbe, des clichés verbaux, intellectuels et moraux de la bourgeoisie industrielle toute-puissante dont il écrit. </li></ul><ul><li>Qu'il s'agisse de vaudevilles en un acte ou de longues com éd i es plus structurée s , c'est toujours la b êt i se vaniteuse du “ p hilistin ” que les dialogues, les multiples rebondissements et les quiproquos visent à souligner et à fustiger. </li></ul>Source : http://www.etudes-litteraires.com/labiche.php http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_741525490/labiche_eugène.html
  17. 17. “ Avant d'obliger un homme, assurez-vous bien d'abord que cet homme n'est pas un imbéc i le”. Eugèn e Labiche - Le voyage de monsieur Perrichon <ul><li>Monsieur Perrichon a décidément tout de </li></ul><ul><li>l’honn ête bourgeois : la suffisance, </li></ul><ul><li>l’ingénuité, l’ambition mondaine et une </li></ul><ul><li>morale quelque peu soumise aux </li></ul><ul><li>circonstances. Lorqu’il part en voyage </li></ul><ul><li>d’agrément avec sa femme et sa jolie fille </li></ul><ul><li>Henriette, il n’imagine pas que les deux </li></ul><ul><li>prétendants officiels de sa fille donneront à </li></ul><ul><li>ce séjour une tournure rocambolesque. Qui, </li></ul><ul><li>de Daniel ou d’Armand, saura s’attirer les </li></ul><ul><li>faveurs de la fille, et surtout du père ? </li></ul>Source : http://www.evene.fr/livres/livre/eugene-labiche-le-voyage-de-monsieur-perrichon-6958.php http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/5/4/9782218743450.jpg
  18. 18. Georges Feydeau 1862 – 1921 <ul><li>Fils du romancier Ernest Feydeau. </li></ul><ul><li>Se marie avec Mairie-Carolus Duran. </li></ul><ul><li>Néglige ses études très jeune pour se consacrer au théâtre. </li></ul>Source : http:www.wikipedia http :// www . theatretorrent . org / images / feydeau . jpg
  19. 19. Les grandes œuvres <ul><li>Le première pièce à 19 ans : « Par la fenêtre » en 1882. </li></ul><ul><li>Le première grande pièce : « Tailleur pour dames » en 1886. </li></ul><ul><li>Les autres grandes œuvres : </li></ul><ul><ul><li>Champignol malgré lui (1892) </li></ul></ul><ul><ul><li>Un fils à la patte (1894) </li></ul></ul><ul><ul><li>L’Hôtel du libre échange (1894) </li></ul></ul><ul><ul><li>La Dame de chez Maxim (1899) </li></ul></ul><ul><ul><li>La Puce à l’oreille (1907) </li></ul></ul><ul><ul><li>Occupe-toi d’Amélie (1908) </li></ul></ul>
  20. 20. Caractéristiques <ul><li>Il est las du métier d’auteur davantage, et plus particulièrement du Vaudeville . </li></ul><ul><li>I l domine le théâtre de Boulevard de la fin du XIXe siècle, son sens du quiproquo et sa capacité à transformer une situation banale en délire scénique, ont fait dire de lui qu'il a annoncé le th éâtre burlesque et l ’ absurde de Ionesco. </li></ul>
  21. 21. <ul><li>Monsieur Pacarel , riche industriel, </li></ul><ul><li>souhaite laisser une trace dans </li></ul><ul><li>l ’histoire en présentant à l'opéra </li></ul><ul><li>une oeuvre de sa fille . Il engage </li></ul><ul><li>ainsi un ténor prometteur, afin de </li></ul><ul><li>se lier par la suite avec l'opéra . </li></ul><ul><li>Mais suite à un malentendu, la </li></ul><ul><li>voix du ténor se révélera </li></ul><ul><li>catastrophique ... </li></ul>Source : http :// www . ot - dinard . com / SITE_OT_1 / images / ChatEnPoche . jpg
  22. 22. L’anti-théâtre <ul><li>I l s’agit d’un genre traitant fréquemment de l’absurdité de l’homme et de la vie en général, celle-ci menant à la mort. </li></ul><ul><li>Anouilh </li></ul><ul><li>Ionesco </li></ul>
  23. 23. Jean Anouilh 1910 – 1987 <ul><li>Anouilh a commencé sa vie active dans la publicité avant de devenir le secrétaire de Louis Jouvet. Cette rencontre l’a influencé à vivre pour le thé â tre . Il a d ébuté avec l’échec avant d’avoir plusieurs grands succès. À la Libération, il a classé ses œuvres en groupes spécifiques suivant leur degré de pessimisme, de férocité et d’hypocrisie. Il a continué à être prolifique pendant les années soixante-dix et le reste de sa vie. </li></ul>
  24. 24. Les grandes œ uvres <ul><li>Le voyageur sans bagage </li></ul><ul><li>Le Bal des voleurs </li></ul><ul><li>Eurydice </li></ul><ul><li>Antigone </li></ul><ul><li>L’invitation au château </li></ul><ul><li>L’Alouette </li></ul><ul><li>Beckett ou l’honneur de Dieu </li></ul>
  25. 25. Les caractéristiques <ul><li>De nombreuses œ uvres se présentent sous le même thème : le conflit entre l’idéalisme et la réalité qui se déroule en la révolte du héros contre la différence de niveau social, la richesse, l’hypocrisie et le mensonge. </li></ul><ul><li>Le dénouement et le ton prédominant de chaque pièce est différente suivant la classification. Par exemple, dans une pièce noire, le héros est destiné à perdre son combat contre la réalité et finalement à choisir la mort. Mais dans une pièce rose, le héros trouve un compromis avec lequel il peut continuer à vivre. </li></ul>
  26. 26. Eug ène IONESCO 1909 – 1994 <ul><li>Écrivain et auteur dramatique </li></ul><ul><li>français. Il est un </li></ul><ul><li>représentant du théâtre de </li></ul><ul><li>l’absurde, il est considéré </li></ul><ul><li>comme l’un des grands </li></ul><ul><li>dramaturges français du </li></ul><ul><li>vingtième siècle. De père roumain et sa mère française, il a passé son enfance en France, mais en 1925, est rappelé par son père en roumanie. </li></ul>
  27. 27. Les grandes œ uvres <ul><li>La Cantatrice chauve en 1948, qui sera représentée la première fois en 1950 au Théâtre des Noctambules par Nicolas Bataille. </li></ul><ul><li>La Leçon </li></ul><ul><li>Le Roi se meurt </li></ul>
  28. 28. Les caractéristiques <ul><li>Ionesco l'un des pères du « théâtre de l'absurde », a créé une dramaturgie dans laquelle le non-sens et le grotesque recèlent une portée satirique et métaphysique, présente dans la plupart des pièces du dramaturge. </li></ul>
  29. 29. Les types de théâtre <ul><li>Le théâtre de boulevard : un sous-genre de la comédie, fondé sur le modèle dramaturgique de la « pièce bien faite » qu’on a érigée en physique du drame. </li></ul><ul><li>Le vaudeville : théâtre entrecoupé de chansons gaies ou de ballets ; une comédie populaire légère pleine de rebondissements </li></ul><ul><li>Le café-théatre : type de théâtre le plus souvent non conventionnel et à moyens limités ; un point commun à tous ces spectacles est la paticipation du public. </li></ul><ul><li>L’anti-théâtre : Le théâtre de l'absurde ou anti-théâtre, est un type de théâtre apparu en 1950, se caractérisant par une rupture totale par rapport aux genres plus classiques, tels que le drame ou la comédie. </li></ul>
  30. 30. Le lieu de représentation <ul><li>Le côte coeur : le côté droit de la scène, vu de la salle </li></ul><ul><li>Le côte jardin : le côté gauche de la scène, vu de la salle </li></ul><ul><li>Le balcon : galerie d’une salle de spectacle s’étendant d’une avant scène à l’autre </li></ul><ul><li>La fosse : emplacement situé devant la scène pour les musiciens </li></ul><ul><li>Les coulisses : parties d’un théâtre située sur les côtés et en arrière de la scène et cachée des spectateurs </li></ul><ul><li>Le poulailler : galerie supérieure d’un théâtre </li></ul>
  31. 33. Les sources <ul><li>http :// www . jesuismort . com / biographie_celebrite_chercher / biographie - pierre_augustin_caron_de_beaumarchais-1453 . php </li></ul><ul><li>http :// www . lescitations . net / citations / auteurs / Pierre_Augustin_de_Beaumarchais . html </li></ul><ul><li>http :// www . alalettre . com / beaumarchais - biblio . htm </li></ul><ul><li>http://pagesperso-orange.fr/shoupin/danse/dossier/theatre.htm </li></ul><ul><li>http://www.proverbes-citations.com/ionesco.htm </li></ul><ul><li>http://www.ionesco.org/vie.html </li></ul><ul><li>http://fr.wikipedia.org </li></ul><ul><li>http://www.academie-francaise.fr/immortels/base/academiciens/fiche.asp?param=638 </li></ul>
  32. 34. Réalisé par <ul><li>Chalisa </li></ul><ul><li>Piriya </li></ul><ul><li>Rampa </li></ul><ul><li>Chanida </li></ul><ul><li>Thanyanuch </li></ul><ul><li>Tarnrin </li></ul><ul><li>Suda </li></ul><ul><li>Sacran </li></ul><ul><li>Nattika </li></ul><ul><li>Chuenjid </li></ul>

×