SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
©1989-2022 APM International - https://www.apmnews.com/depeche/50/377388/les-chirurgiens-plasticiens-appellent-les-autorites-a-lutter-contre-les-fake%C2%A0injectors
DÉPÊCHE - Vendredi 07 janvier 2022 - 10:06
Les chirurgiens plasticiens appellent les autorités
à lutter contre les "fake injectors"
Mots-clés : #dermato #vigilance #santé publique #ARS #officine #chirurgie #ANSM #Bercy #sociétés savantes
#syndicats #justice #dispositifs médicaux #médecins #pharmaciens #qualité-sécurité des soins
PARIS, 7 janvier 2022 (APMnews) - L'ensemble des professionnels de la chirurgie plastique, reconstructrice et
esthétique ont appelé jeudi, lors d'une conférence de presse, les autorités à s'engager dans la lutte contre les
fake injectors, des personnes qui pratiquent des injections esthétiques sans avoir le titre de médecin, pouvant
générer des complications graves de plus en plus nombreuses en France.
"Nous sommes de plus en plus nombreux à gérer des complications dramatiques, principalement chez des jeunes
femmes de 16-25 ans, qui sont les victimes de personnes indélicates qui font leur publicité sur les réseaux
sociaux. Mais c'est de l'exercice illégal de la médecine!", a déclaré la secrétaire générale du Syndicat national de
chirurgie plastique reconstructrice et esthétique (SNCPRE), le Dr Catherine Bergeret-Galley.
Les injections de produits de comblement, essentiellement l'acide hyaluronique, produit inerte au statut de
dispositif médical, sont utilisées initialement pour réduire les rides et les cernes et connaissent un engouement
croissant chez les jeunes pour lisser la peau, donner du volume notamment aux lèvres (russian lips) ou
redessiner des parties du visage. Mais cette mode, favorisée par l'addiction aux réseaux sociaux, aux selfies et
aux filtres déformants, entraîne des dérives.
Ainsi, de plus en plus de non-médecins injectent, attirés par l'argent facile, alors qu'"il faut connaître l'anatomie,
les techniques d'injection, les pratiques d'asepsie, avoir aussi le matériel adéquat, en particulier des seringues,
reconnaître et agir rapidement en cas de complications", et utilisent parfois des produits de contrefaçon, de
l'acide hyaluronique en vrac, de l'huile de paraffine, du silicone", a poursuivi le président du syndicat, le Dr Adel
Louafi.
"Les conséquences peuvent être catastrophiques, irréversibles, jusqu'au décès, alors que l'injection de produit de
comblement est un acte médical! Ces injections sont pratiquées par des esthéticiennes entre une pose de faux
ongles et une épilation, des mères de famille parfois qui organisent des 'botox party' dans des appartements,
avec le soutien de réseaux presque mafieux qui recrutent sur internet, demandent un paiement en espèces et
menacent les victimes!"
Près de 200.000 injections d'acide hyaluronique sont pratiquées chaque année en France, sans compter les
autres produits de comblement. Or, "depuis trois ans, on observe une hausse importante des complications dans
la littérature médicale et sur le terrain", a ajouté le Dr Sylvie Poignonec de la Société française des chirurgiens
esthétiques plasticiens (Sofcep).
Il s'agit de nécroses des tissus, des cécités voire des accidents vasculaires cérébraux, liés à des injections dans
des artères ou trop profondes, ainsi que des surinfections à cause de matériel ou de produits non stériles. C'est
l'émergence en France de ces complications graves qui ont alerté les praticiens. Jusqu'à présent, elles étaient
décrites dans la littérature médicale dans d'autres pays, avec des cas allant jusqu'au décès.
"Le médecin dispose notamment de hyaluronidase, contrairement à l'esthéticienne, si on injecte de l'acide
hyaluronique au mauvais endroit ou en trop grande quantité. En cas de complications, qui peuvent survenir dans
un délai allant jusqu'à 24 heures, les patients peuvent revenir nous voir pour les traiter, ce qui nécessite un suivi
quotidien, parfois une hospitalisation en urgence pour pratiquer une chirurgie réparatrice", a souligné le
C
o
p
y
r
i
g
h
t
A
p
m
n
e
w
s
.
c
o
m
Dr Poignonec.
En outre, les médecins ont l'obligation légale d'informer les patients sur les produits utilisés et leurs risques et de
recueillir leur consentement, a rappelé le Dr Jacques Saboye, secrétaire général de la Société française de
chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (SoFCPRE). La direction générale de la concurrence, de la
consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait mené un contrôle dans les cabinets de chirurgie
esthétique montrant de nombreuses anomalies, "alors chez les esthéticiennes…", a fait observer le Dr Louafi
auprès d'APMnews.
Passer de la procédure judiciaire à la procédure administrative
Face à ces "pratiques dangereuses", le syndicat a décidé d'agir et a déposé neuf plaintes au pénal devant les
tribunaux judiciaires de Paris et Marseille contre des fake injectors pour exercice illégale de la médecine
principalement, sur la base d'un jugement de la Cour de cassation de 1991. Mais les victimes, honteuses,
refusent le plus souvent de s'engager dans des procédures judiciaires par ailleurs longues et coûteuses.
"Il faut accélérer et pour cela, passer des procédures judiciaires aux procédures administratives", a déclaré le
Dr Louafi à APMnews.
Le SNCPRE, appuyé par la Sofcep et la SoFCPRE ainsi que par le Syndicat d'esthétique médicale multispécialités
(SEMM), veut "que les autorités se saisissent de ce problème de santé publique", a-t-il insisté. "C'est un problème
mondial en plein développement et seuls les Etats peuvent y mettre fin sinon, on risque d'être dans la même
situation qu'en Asie", a averti le Dr Dominique Debray, président du SEMM, précisant que près des deux tiers des
médecins esthétiques en France rapportent avoir été confrontés à des complications d'injections.
Dans la littérature internationale, depuis 1993, sont rapportées des embolies d'artères oculaires avec perte de la
vision, des nécroses plus ou moins étendues du visage, des infections foudroyantes et plus récemment, "43 cas
d'embolies d'artères cérébrales, avec des troubles de la conscience, des hémiplégies, des pertes de la vision et 5
décès", ainsi que "deux cas d'hémorragie pulmonaire après des injections gynécologiques", a-t-il énuméré,
précisant qu'il existe aussi des injections dans le vagin mais aussi le pénis et les fesses.
Selon le Dr Louafi, pour le moment, aucun décès lié à ces injections illégales n'est encore survenu en France.
Mais "faut-il attendre qu'il y ait des morts pour que les autorités réagissent?", se sont interrogés les différents
intervenants.
Pourtant, la France a été le premier pays en Europe à avoir une loi qui encadre les actes à visée esthétique dès
2009, donnant pouvoir de contrôle et de sanction aux agences régionales de santé (ARS). "Mais sans décret
d'application, elles ne peuvent pas agir", a déploré le Dr Debray. "Elles pourraient mener des inspections dans
des instituts de beauté, qui ont pignon sur rue, qui font de la promotion sur Instagram et Facebook, pour vérifier
les qualifications ou saisir le procureur quand il s'agit de particuliers", a précisé le Dr Louafi à APMnews.
Le décret devrait également reprendre la norme européenne NF EN 16844 qui fixe notamment les critères de
formation. Les discussions sur le texte avaient repris avec le ministère des solidarités et de la santé mais la
pandémie de Covid-19 a tout arrêté.
Un recueil difficile des complications
Outre les ARS, qui peuvent aussi agir sur "les aiguilles souillées jetées dans les poubelles publiques", ces
médecins appellent la DGCCRF à intervenir sur les questions de protection des personnes, de l'information et du
consentement, et l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur la publicité
et la distribution de l'acide hyaluronique et des produits de comblement.
Les médecins doivent d'ailleurs déclarer à l'ANSM les cas d'effets indésirables mais ce n'est que "la partie
émergée de l'iceberg" et lorsqu'ils traitent des complications, les patients ne savent pas toujours quel produit
leur a été injecté et encore moins le numéro de lot. "Peut-être faudrait-il déclarer sans remplir ces éléments…", a
commenté le Dr Louafi, estimant nécessaire de recueillir des données.
De manière similaire, l'ANSM avait lancé une alerte sur les produits frauduleux et les contrefaçons d'acide
C
o
p
y
r
i
g
h
t
A
p
m
n
e
w
s
.
c
o
m
hyaluronique mais elle reste limitée aux professionnels de santé, sans atteindre les "injectrices illégales [qui]
sont plusieurs centaines en France".
Le Conseil national de l'ordre des pharmaciens (Cnop) a également été saisi sur des ventes d'acide hyaluronique
à des particuliers, notamment sur internet. "Il est aussi possible d'en trouver en ligne sur des sites de grande
consommation et parfois en vrac, probablement détourné d'une usine de production", avec un usage croissant
aussi de l'auto-injection!
Pour le système de santé, ces fake injectors génèrent aussi indirectement des dépenses liées à la prise en charge
des complications graves. "Nous n'avons qu'un seul visage et nous l'avons pour toute la vie. Ne le confiez pas à
n'importe qui!", a souligné le Dr Louafi, souhaitant aussi que les "influenceuses" cessent de promouvoir ces
pratiques.
ld/nc/APMnews
[LD5R5AMIC]
POLSAN - ETABLISSEMENTS PNEUMO-ALLERGO-DERMATO
Aucune des informations contenues sur ce site internet ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et
préalable d'APM International. Les informations et données APM sont la propriété d'APM International.
©1989-2022 APM International -
https://www.apmnews.com/depeche/50/377388/les-chirurgiens-plasticiens-appellent-les-autorites-a-lutter-contre-les-fake%C2
%A0injectors
C
o
p
y
r
i
g
h
t
A
p
m
n
e
w
s
.
c
o
m

Contenu connexe

Similaire à 2022-07-01-APMnews.pdf

2021 06-01-marie claire sofcep
2021 06-01-marie claire sofcep2021 06-01-marie claire sofcep
2021 06-01-marie claire sofceppbcom1998
 
Burn-out : les professionnels de santé se sentent abandonnés et font part de ...
Burn-out : les professionnels de santé se sentent abandonnés et font part de ...Burn-out : les professionnels de santé se sentent abandonnés et font part de ...
Burn-out : les professionnels de santé se sentent abandonnés et font part de ...Réseau Pro Santé
 
Newsletter d'Anesthesia Safety Network Janvier 2019
Newsletter d'Anesthesia Safety Network Janvier 2019Newsletter d'Anesthesia Safety Network Janvier 2019
Newsletter d'Anesthesia Safety Network Janvier 2019MARTIN Frédéric
 
La santé numérique, la médecine 4P et les assurances
La santé numérique,  la médecine 4P  et les assurancesLa santé numérique,  la médecine 4P  et les assurances
La santé numérique, la médecine 4P et les assurancesAlain Tassy
 
Le défi des maladies rares (dossier en français et en arabe)
Le défi des maladies rares (dossier en français et en arabe)Le défi des maladies rares (dossier en français et en arabe)
Le défi des maladies rares (dossier en français et en arabe)Khadija Moussayer
 
Dossier de presse SOFCEP _avril2022.pdf
Dossier de presse SOFCEP _avril2022.pdfDossier de presse SOFCEP _avril2022.pdf
Dossier de presse SOFCEP _avril2022.pdfpbcom1998
 
"2021 06-01-ca m"'int%c3%a9resse%20 sofcep
"2021 06-01-ca m"'int%c3%a9resse%20 sofcep"2021 06-01-ca m"'int%c3%a9resse%20 sofcep
"2021 06-01-ca m"'int%c3%a9resse%20 sofceppbcom1998
 
La Tribune 19-11-16.PDF
La Tribune 19-11-16.PDFLa Tribune 19-11-16.PDF
La Tribune 19-11-16.PDFVincent Genet
 
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de la chirurgie plastique
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de la chirurgie plastiqueMasterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de la chirurgie plastique
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de la chirurgie plastiqueShanelle Nicosia
 
Qualité : La médecine in silico se prépare à révolutionner les essais cliniqu...
Qualité : La médecine in silico se prépare à révolutionner les essais cliniqu...Qualité : La médecine in silico se prépare à révolutionner les essais cliniqu...
Qualité : La médecine in silico se prépare à révolutionner les essais cliniqu...Réseau Pro Santé
 
Dossier spécial retour sur les grèves de 2012 pour mieux comprendre.
Dossier spécial   retour sur les grèves de 2012   pour mieux comprendre.Dossier spécial   retour sur les grèves de 2012   pour mieux comprendre.
Dossier spécial retour sur les grèves de 2012 pour mieux comprendre.Réseau Pro Santé
 
Communiqué de Presse - Salon Infirmier - Octobre 2007
Communiqué de Presse - Salon Infirmier - Octobre 2007Communiqué de Presse - Salon Infirmier - Octobre 2007
Communiqué de Presse - Salon Infirmier - Octobre 2007pbcom1998
 
Communiqué de Presse Salon Infirmier - 4 juillet 2007
Communiqué de Presse Salon Infirmier - 4 juillet 2007Communiqué de Presse Salon Infirmier - 4 juillet 2007
Communiqué de Presse Salon Infirmier - 4 juillet 2007pbcom1998
 
VASECTOMIE | Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
VASECTOMIE| Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...VASECTOMIE| Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
VASECTOMIE | Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...Vincent H. Hupertan
 
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !pbcom1998
 
Manif des internes en biologie.
Manif des internes en biologie.Manif des internes en biologie.
Manif des internes en biologie.Réseau Pro Santé
 
Les enjeux de la chirurgie ambulatoire
Les enjeux de la chirurgie ambulatoireLes enjeux de la chirurgie ambulatoire
Les enjeux de la chirurgie ambulatoireVojislav Valcic MBA
 

Similaire à 2022-07-01-APMnews.pdf (20)

2021 06-01-marie claire sofcep
2021 06-01-marie claire sofcep2021 06-01-marie claire sofcep
2021 06-01-marie claire sofcep
 
Burn-out : les professionnels de santé se sentent abandonnés et font part de ...
Burn-out : les professionnels de santé se sentent abandonnés et font part de ...Burn-out : les professionnels de santé se sentent abandonnés et font part de ...
Burn-out : les professionnels de santé se sentent abandonnés et font part de ...
 
Santé: La consommation des soins dentaires en légère hausse
Santé: La consommation des soins dentaires en légère hausseSanté: La consommation des soins dentaires en légère hausse
Santé: La consommation des soins dentaires en légère hausse
 
Newsletter d'Anesthesia Safety Network Janvier 2019
Newsletter d'Anesthesia Safety Network Janvier 2019Newsletter d'Anesthesia Safety Network Janvier 2019
Newsletter d'Anesthesia Safety Network Janvier 2019
 
La santé numérique, la médecine 4P et les assurances
La santé numérique,  la médecine 4P  et les assurancesLa santé numérique,  la médecine 4P  et les assurances
La santé numérique, la médecine 4P et les assurances
 
Le défi des maladies rares (dossier en français et en arabe)
Le défi des maladies rares (dossier en français et en arabe)Le défi des maladies rares (dossier en français et en arabe)
Le défi des maladies rares (dossier en français et en arabe)
 
Dossier de presse SOFCEP _avril2022.pdf
Dossier de presse SOFCEP _avril2022.pdfDossier de presse SOFCEP _avril2022.pdf
Dossier de presse SOFCEP _avril2022.pdf
 
"2021 06-01-ca m"'int%c3%a9resse%20 sofcep
"2021 06-01-ca m"'int%c3%a9resse%20 sofcep"2021 06-01-ca m"'int%c3%a9resse%20 sofcep
"2021 06-01-ca m"'int%c3%a9resse%20 sofcep
 
La Tribune 19-11-16.PDF
La Tribune 19-11-16.PDFLa Tribune 19-11-16.PDF
La Tribune 19-11-16.PDF
 
Dentexia : quelles mesures pour les patients piégés ?
Dentexia : quelles mesures pour les patients piégés ?Dentexia : quelles mesures pour les patients piégés ?
Dentexia : quelles mesures pour les patients piégés ?
 
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de la chirurgie plastique
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de la chirurgie plastiqueMasterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de la chirurgie plastique
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de la chirurgie plastique
 
Qualité : La médecine in silico se prépare à révolutionner les essais cliniqu...
Qualité : La médecine in silico se prépare à révolutionner les essais cliniqu...Qualité : La médecine in silico se prépare à révolutionner les essais cliniqu...
Qualité : La médecine in silico se prépare à révolutionner les essais cliniqu...
 
Dossier spécial retour sur les grèves de 2012 pour mieux comprendre.
Dossier spécial   retour sur les grèves de 2012   pour mieux comprendre.Dossier spécial   retour sur les grèves de 2012   pour mieux comprendre.
Dossier spécial retour sur les grèves de 2012 pour mieux comprendre.
 
Communiqué de Presse - Salon Infirmier - Octobre 2007
Communiqué de Presse - Salon Infirmier - Octobre 2007Communiqué de Presse - Salon Infirmier - Octobre 2007
Communiqué de Presse - Salon Infirmier - Octobre 2007
 
Communiqué de Presse Salon Infirmier - 4 juillet 2007
Communiqué de Presse Salon Infirmier - 4 juillet 2007Communiqué de Presse Salon Infirmier - 4 juillet 2007
Communiqué de Presse Salon Infirmier - 4 juillet 2007
 
VASECTOMIE | Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
VASECTOMIE| Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...VASECTOMIE| Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
VASECTOMIE | Points juridiques, vasectomie sans bistouri ou conventionnelle, ...
 
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
Chirurgie esthétique : le futur a de l'avenir !
 
Manif des internes en biologie.
Manif des internes en biologie.Manif des internes en biologie.
Manif des internes en biologie.
 
Les enjeux de la chirurgie ambulatoire
Les enjeux de la chirurgie ambulatoireLes enjeux de la chirurgie ambulatoire
Les enjeux de la chirurgie ambulatoire
 
La lettre 145 - Les français et leur chirurgien dentiste
La lettre 145 - Les français et leur chirurgien dentisteLa lettre 145 - Les français et leur chirurgien dentiste
La lettre 145 - Les français et leur chirurgien dentiste
 

Plus de pbcom1998

DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie -  19-04-2023DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie -  19-04-2023
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023pbcom1998
 
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023pbcom1998
 
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023pbcom1998
 
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023 DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023 pbcom1998
 
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023pbcom1998
 
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022pbcom1998
 
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022pbcom1998
 
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfDossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfpbcom1998
 
Dossier de presse_Label THQSE.pdf
Dossier de presse_Label THQSE.pdfDossier de presse_Label THQSE.pdf
Dossier de presse_Label THQSE.pdfpbcom1998
 
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfDossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfpbcom1998
 
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...pbcom1998
 
2022-02-01-Côté Santé.pdf
2022-02-01-Côté Santé.pdf2022-02-01-Côté Santé.pdf
2022-02-01-Côté Santé.pdfpbcom1998
 
2021-12-06-Europe 1.pdf
2021-12-06-Europe 1.pdf2021-12-06-Europe 1.pdf
2021-12-06-Europe 1.pdfpbcom1998
 
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdfpbcom1998
 
2022-01-01-Intima.pdf
2022-01-01-Intima.pdf2022-01-01-Intima.pdf
2022-01-01-Intima.pdfpbcom1998
 
PRESS BOOK EMBODY.pdf
PRESS BOOK EMBODY.pdfPRESS BOOK EMBODY.pdf
PRESS BOOK EMBODY.pdfpbcom1998
 
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdfDOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdfpbcom1998
 
2022-01-12-POINT DE VUE.pdf
2022-01-12-POINT DE VUE.pdf2022-01-12-POINT DE VUE.pdf
2022-01-12-POINT DE VUE.pdfpbcom1998
 
2022-02-10-Elle.pdf
2022-02-10-Elle.pdf2022-02-10-Elle.pdf
2022-02-10-Elle.pdfpbcom1998
 
DP_embody Lingerie
DP_embody LingerieDP_embody Lingerie
DP_embody Lingeriepbcom1998
 

Plus de pbcom1998 (20)

DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie -  19-04-2023DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie -  19-04-2023
DP Chirurgie transgenre-Academie Nationale Chirurgie - 19-04-2023
 
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
CP Examen Clinique- Académie nationale de Chirurgie - 20 Mars 2023
 
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
 
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023 DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
DP- Académie Nationale de Chirurgie_11 janvier 2023
 
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
CP-Partenariat Académie Nationale de Chirurgie et Invivox - Janvier 2023
 
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
CP- Académie Nationale de Chirurgie-28 novembre 2022
 
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
DP Lasers et ophtalmologie - Académie Nationale de Chirurgie-19 octobre 2022
 
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfDossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
 
Dossier de presse_Label THQSE.pdf
Dossier de presse_Label THQSE.pdfDossier de presse_Label THQSE.pdf
Dossier de presse_Label THQSE.pdf
 
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdfDossier de Presse IMCAS 2022.pdf
Dossier de Presse IMCAS 2022.pdf
 
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
Dossier de presse SOFCEP Toulouse_Invitation conférence de presse SOFCEP 2022...
 
2022-02-01-Côté Santé.pdf
2022-02-01-Côté Santé.pdf2022-02-01-Côté Santé.pdf
2022-02-01-Côté Santé.pdf
 
2021-12-06-Europe 1.pdf
2021-12-06-Europe 1.pdf2021-12-06-Europe 1.pdf
2021-12-06-Europe 1.pdf
 
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
2021-10-01-Coté santé Hairstetics.pdf
 
2022-01-01-Intima.pdf
2022-01-01-Intima.pdf2022-01-01-Intima.pdf
2022-01-01-Intima.pdf
 
PRESS BOOK EMBODY.pdf
PRESS BOOK EMBODY.pdfPRESS BOOK EMBODY.pdf
PRESS BOOK EMBODY.pdf
 
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdfDOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
DOSSIER PRESSE Deleo_Fev2022.pdf
 
2022-01-12-POINT DE VUE.pdf
2022-01-12-POINT DE VUE.pdf2022-01-12-POINT DE VUE.pdf
2022-01-12-POINT DE VUE.pdf
 
2022-02-10-Elle.pdf
2022-02-10-Elle.pdf2022-02-10-Elle.pdf
2022-02-10-Elle.pdf
 
DP_embody Lingerie
DP_embody LingerieDP_embody Lingerie
DP_embody Lingerie
 

Dernier

Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfOuattaraBamory3
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfBallaMoussaDidhiou
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfmohammed197241
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfKarimaLounnas
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapienimaelhajji
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxsilinianfel
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...Sargata SIN
 

Dernier (7)

Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 

2022-07-01-APMnews.pdf

  • 1. ©1989-2022 APM International - https://www.apmnews.com/depeche/50/377388/les-chirurgiens-plasticiens-appellent-les-autorites-a-lutter-contre-les-fake%C2%A0injectors DÉPÊCHE - Vendredi 07 janvier 2022 - 10:06 Les chirurgiens plasticiens appellent les autorités à lutter contre les "fake injectors" Mots-clés : #dermato #vigilance #santé publique #ARS #officine #chirurgie #ANSM #Bercy #sociétés savantes #syndicats #justice #dispositifs médicaux #médecins #pharmaciens #qualité-sécurité des soins PARIS, 7 janvier 2022 (APMnews) - L'ensemble des professionnels de la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ont appelé jeudi, lors d'une conférence de presse, les autorités à s'engager dans la lutte contre les fake injectors, des personnes qui pratiquent des injections esthétiques sans avoir le titre de médecin, pouvant générer des complications graves de plus en plus nombreuses en France. "Nous sommes de plus en plus nombreux à gérer des complications dramatiques, principalement chez des jeunes femmes de 16-25 ans, qui sont les victimes de personnes indélicates qui font leur publicité sur les réseaux sociaux. Mais c'est de l'exercice illégal de la médecine!", a déclaré la secrétaire générale du Syndicat national de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique (SNCPRE), le Dr Catherine Bergeret-Galley. Les injections de produits de comblement, essentiellement l'acide hyaluronique, produit inerte au statut de dispositif médical, sont utilisées initialement pour réduire les rides et les cernes et connaissent un engouement croissant chez les jeunes pour lisser la peau, donner du volume notamment aux lèvres (russian lips) ou redessiner des parties du visage. Mais cette mode, favorisée par l'addiction aux réseaux sociaux, aux selfies et aux filtres déformants, entraîne des dérives. Ainsi, de plus en plus de non-médecins injectent, attirés par l'argent facile, alors qu'"il faut connaître l'anatomie, les techniques d'injection, les pratiques d'asepsie, avoir aussi le matériel adéquat, en particulier des seringues, reconnaître et agir rapidement en cas de complications", et utilisent parfois des produits de contrefaçon, de l'acide hyaluronique en vrac, de l'huile de paraffine, du silicone", a poursuivi le président du syndicat, le Dr Adel Louafi. "Les conséquences peuvent être catastrophiques, irréversibles, jusqu'au décès, alors que l'injection de produit de comblement est un acte médical! Ces injections sont pratiquées par des esthéticiennes entre une pose de faux ongles et une épilation, des mères de famille parfois qui organisent des 'botox party' dans des appartements, avec le soutien de réseaux presque mafieux qui recrutent sur internet, demandent un paiement en espèces et menacent les victimes!" Près de 200.000 injections d'acide hyaluronique sont pratiquées chaque année en France, sans compter les autres produits de comblement. Or, "depuis trois ans, on observe une hausse importante des complications dans la littérature médicale et sur le terrain", a ajouté le Dr Sylvie Poignonec de la Société française des chirurgiens esthétiques plasticiens (Sofcep). Il s'agit de nécroses des tissus, des cécités voire des accidents vasculaires cérébraux, liés à des injections dans des artères ou trop profondes, ainsi que des surinfections à cause de matériel ou de produits non stériles. C'est l'émergence en France de ces complications graves qui ont alerté les praticiens. Jusqu'à présent, elles étaient décrites dans la littérature médicale dans d'autres pays, avec des cas allant jusqu'au décès. "Le médecin dispose notamment de hyaluronidase, contrairement à l'esthéticienne, si on injecte de l'acide hyaluronique au mauvais endroit ou en trop grande quantité. En cas de complications, qui peuvent survenir dans un délai allant jusqu'à 24 heures, les patients peuvent revenir nous voir pour les traiter, ce qui nécessite un suivi quotidien, parfois une hospitalisation en urgence pour pratiquer une chirurgie réparatrice", a souligné le C o p y r i g h t A p m n e w s . c o m
  • 2. Dr Poignonec. En outre, les médecins ont l'obligation légale d'informer les patients sur les produits utilisés et leurs risques et de recueillir leur consentement, a rappelé le Dr Jacques Saboye, secrétaire général de la Société française de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (SoFCPRE). La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait mené un contrôle dans les cabinets de chirurgie esthétique montrant de nombreuses anomalies, "alors chez les esthéticiennes…", a fait observer le Dr Louafi auprès d'APMnews. Passer de la procédure judiciaire à la procédure administrative Face à ces "pratiques dangereuses", le syndicat a décidé d'agir et a déposé neuf plaintes au pénal devant les tribunaux judiciaires de Paris et Marseille contre des fake injectors pour exercice illégale de la médecine principalement, sur la base d'un jugement de la Cour de cassation de 1991. Mais les victimes, honteuses, refusent le plus souvent de s'engager dans des procédures judiciaires par ailleurs longues et coûteuses. "Il faut accélérer et pour cela, passer des procédures judiciaires aux procédures administratives", a déclaré le Dr Louafi à APMnews. Le SNCPRE, appuyé par la Sofcep et la SoFCPRE ainsi que par le Syndicat d'esthétique médicale multispécialités (SEMM), veut "que les autorités se saisissent de ce problème de santé publique", a-t-il insisté. "C'est un problème mondial en plein développement et seuls les Etats peuvent y mettre fin sinon, on risque d'être dans la même situation qu'en Asie", a averti le Dr Dominique Debray, président du SEMM, précisant que près des deux tiers des médecins esthétiques en France rapportent avoir été confrontés à des complications d'injections. Dans la littérature internationale, depuis 1993, sont rapportées des embolies d'artères oculaires avec perte de la vision, des nécroses plus ou moins étendues du visage, des infections foudroyantes et plus récemment, "43 cas d'embolies d'artères cérébrales, avec des troubles de la conscience, des hémiplégies, des pertes de la vision et 5 décès", ainsi que "deux cas d'hémorragie pulmonaire après des injections gynécologiques", a-t-il énuméré, précisant qu'il existe aussi des injections dans le vagin mais aussi le pénis et les fesses. Selon le Dr Louafi, pour le moment, aucun décès lié à ces injections illégales n'est encore survenu en France. Mais "faut-il attendre qu'il y ait des morts pour que les autorités réagissent?", se sont interrogés les différents intervenants. Pourtant, la France a été le premier pays en Europe à avoir une loi qui encadre les actes à visée esthétique dès 2009, donnant pouvoir de contrôle et de sanction aux agences régionales de santé (ARS). "Mais sans décret d'application, elles ne peuvent pas agir", a déploré le Dr Debray. "Elles pourraient mener des inspections dans des instituts de beauté, qui ont pignon sur rue, qui font de la promotion sur Instagram et Facebook, pour vérifier les qualifications ou saisir le procureur quand il s'agit de particuliers", a précisé le Dr Louafi à APMnews. Le décret devrait également reprendre la norme européenne NF EN 16844 qui fixe notamment les critères de formation. Les discussions sur le texte avaient repris avec le ministère des solidarités et de la santé mais la pandémie de Covid-19 a tout arrêté. Un recueil difficile des complications Outre les ARS, qui peuvent aussi agir sur "les aiguilles souillées jetées dans les poubelles publiques", ces médecins appellent la DGCCRF à intervenir sur les questions de protection des personnes, de l'information et du consentement, et l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur la publicité et la distribution de l'acide hyaluronique et des produits de comblement. Les médecins doivent d'ailleurs déclarer à l'ANSM les cas d'effets indésirables mais ce n'est que "la partie émergée de l'iceberg" et lorsqu'ils traitent des complications, les patients ne savent pas toujours quel produit leur a été injecté et encore moins le numéro de lot. "Peut-être faudrait-il déclarer sans remplir ces éléments…", a commenté le Dr Louafi, estimant nécessaire de recueillir des données. De manière similaire, l'ANSM avait lancé une alerte sur les produits frauduleux et les contrefaçons d'acide C o p y r i g h t A p m n e w s . c o m
  • 3. hyaluronique mais elle reste limitée aux professionnels de santé, sans atteindre les "injectrices illégales [qui] sont plusieurs centaines en France". Le Conseil national de l'ordre des pharmaciens (Cnop) a également été saisi sur des ventes d'acide hyaluronique à des particuliers, notamment sur internet. "Il est aussi possible d'en trouver en ligne sur des sites de grande consommation et parfois en vrac, probablement détourné d'une usine de production", avec un usage croissant aussi de l'auto-injection! Pour le système de santé, ces fake injectors génèrent aussi indirectement des dépenses liées à la prise en charge des complications graves. "Nous n'avons qu'un seul visage et nous l'avons pour toute la vie. Ne le confiez pas à n'importe qui!", a souligné le Dr Louafi, souhaitant aussi que les "influenceuses" cessent de promouvoir ces pratiques. ld/nc/APMnews [LD5R5AMIC] POLSAN - ETABLISSEMENTS PNEUMO-ALLERGO-DERMATO Aucune des informations contenues sur ce site internet ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable d'APM International. Les informations et données APM sont la propriété d'APM International. ©1989-2022 APM International - https://www.apmnews.com/depeche/50/377388/les-chirurgiens-plasticiens-appellent-les-autorites-a-lutter-contre-les-fake%C2 %A0injectors C o p y r i g h t A p m n e w s . c o m