SlideShare une entreprise Scribd logo
BIOCHIMIE
METABOLIQUE
Dr OUATTARA B
médecin certifié en diététique et
nutrition communautaire
Programme
Métabolisme des glucides
Métabolisme des lipides
Métabolisme des protéines
Gestion de nutriments
=
travail permanemment???
L’obésité :le mal du siècle
Augmentation de maladies cardiovasculaires, diabètes, AVC
Inutile
Inutile
Chapitre 1: Généralités
A la fin du cours l’étudiant doit être capable de:
•Identifier le catabolisme et l’anabolisme
•Maîtriser les grandes Voies métaboliques Biologiques
•Maîtriser les grandes Voies métaboliques Bioénergétiques
•Identifier les liens réactionnels entre les différents métabolismes
•Analyser le rôle des processus de régulation métabolique
•Analyser le rôle des processus de régulation Métabolique dans le maintien de la fonction
de la cellule et de l’organisme
INTRODUCTION
Le métabolisme = ensemble des réactions biochimiques dans la cellule
• Fonction:
La production d’énergie chimique (ATP) à partir de l’énergie solaire ou de la
dégradations des nutriments (aa, ag, glucides)
Conversion des nutriments en précurseurs de macromolécule → biosynthèse
de macromolécules
I. Voies métaboliques et système enzymatique
1. Définitions
Une voie métabolique = séquence réactionnelle à plusieurs étapes.
Chacune de ces réactions est catalysée par une enzyme spécifique.
système multienzymatique = Ensemble d’enzymes
Au cours de chaque voie métabolique un précurseur est transformé
en produit via d’une série d’intermédiaires appelés métabolites.
2. Différentes voies métaboliques
• Voie métabolique linéaire
• Voie métabolique ramifiée
• Voie métabolique cyclique
A, B, C, D sont à la fois
précurseurs, métabolites et
produits
II. Anabolisme et catabolisme
1.Définitions
Aliment: corps chimique ou mélange absorbé ou ingéré par un être vivant, puis
métabolisé à des fins énergétiques ou de synthèse
Nutriment: corps chimique absorbé puis métabolisé par les cellules
Nutriment Essentiel: qualifie un nutriment qui remplit une fonction biologique
obligatoire pour l’existence, la croissance ou la reproduction de l’individu
Indispensabilité: tout nutriment essentiel ou précurseur d’un
métabolite essentiel qui ne peut être synthétisé par le métabolisme et
doit être apporté par l’alimentation.
Oligoélément: tout élément essentiel présent en quantité faible dans
la ration alimentaire.
Métabolisme = anabolisme + catabolisme
L’anabolisme = ensemble des réactions (endergonique) de
biosynthèses cellulaires. Les voies anaboliques sont divergentes
Le catabolisme= ensemble des réactions (exergonique) de
dégradations → énergie. Les voies cataboliques sont convergentes car à
partir de plusieurs précurseurs on aboutit à un nombre limité de
produits (H2O, CO2, NH3)
2. Rôle de métabolisme
• Dans un organisme le catabolisme est régulé pour produire l’énergie
nécessaire à l’anabolisme
III. Détermination des VM
1. Identification des Enzymes
L’accumulation de certains substrats suite à l’utilisation d’un inhibiteur
spécifique permet de déterminer de proche en proche les différentes
étapes d’une VM.
2.Utilisation de mutants auxotrophes
• Un mutant auxotrophes :une cellule génétiquement déficitaire en une
activité enzymatique particulière.
• Sa croissance nécessite donc qu’on lui apporte le produit de l’activité
enzymatique déficitaire → détermination de la VM
3.Utilisation d’isotopes radioactifs
Cette technique consiste à marquer un métabolite de la Vm avec un
atome radioactif(C14,O18,N15,P32) puis suivre la radioactivité dans les
produits obtenus.
IV. Fonctionnement des VM
En générale, la Voie catabolique d’une substance n’est pas l’inverse de
sa voie anabolique et se déroulent dans de lieux différents
1.Transporteur d’Energie et Coenzyme
Les voies catabolique et anabolique sont connectées par un
transporteur de liaison phosphate riche en énergie (ATP) et de
transporteur d’hydrogènes (NADH, FADH, NADPH)
a. Adénosine Triphosphate (ATP)
• Les liaisons anhydrides unissant les
acides phosphoriques sont des liaisons
riches en énergie (ΔG ≥31 kJ/mol).
• Le coenzyme ATP/ADP est un coenzyme
transporteur d’énergie universel.
• Les enzymes utilisant un nucléoside
triphosphate comme substrat ou comme
coenzyme, nécessitent en même temps la
présence du cation Mg2+ comme
cofacteur.
b. NAD+/NADH2
• Le nicotinamide adénine di nucléotide,
ou NAD, est une coenzyme d’oxydo-
reduction présente dans toutes les
cellules vivantes.
• Il aide les enzymes à transférer les
électrons pendant les réactions d'oxydo-
réductions du métabolisme de formation
de l’ATP au niveau du complexe I de la
chaine respiratoire.
d. FAD/FADH2
• La Flavine adénine dinucléotide(FAD)
est un coenzyme d'oxydo-réduction
dérivant de la riboflavine (vit. B2).
• Ce coenzyme est notamment utilisé
par les flavoprotéines du complexe II
de la CRM: Glycérol 3-P
déshydrogénase, AcylCo
Adéshydrogénase, Succinate
déshydrogénase.
c. NADP+/NADPH2
Le nicotinamide adénine dinucléotide phosphate(NADP) est un coenzyme d'oxydoréduction.
Il est très proche du NAD, dont il diffère par la présence d'un groupement phosphate sur le second
carbone du β-D-ribofurannose du résidu adénosine.
NADPH est principalement produit par la phase oxydative de la voie de pentoses phosphates.
Le NADPH est la source principale d’électrons utilisés dans les réactions biosynthétiques dans la
cellule (cytosol).
d. Coenzyme A (CoA)
• La partie active du CoA est la fonction
thiol de la cystéamine terminale. C’est
pour cela qu’on écrit CoA-SH pour
indiquer la forme libre du coenzyme.
• Le coenzyme A est un transporteur de
radicaux acides.
• La plupart des acides carboxyliques du
métabolisme ont une forme activée liée
au coenzyme A. On les appelle acyl-
coenzyme A.
e- D’AUTRES COENZYMES
• Thiamine pyrophosphate (TPP) :coenzyme transporteur d’aldéhydes,
• Dihydrolipoamide/ lipoamide (coenzyme transporteur d’Hydrogène)
2. Régulation des VM
La cellule est douée de différents mécanismes pour contrôler son
activité selon le principe de l’économie maximale.
Pas de synthèse inutile, pas de dégradation inutile
3 mécanismes de régulation existent
a. Contrôle allostérique
Contrôle à court terme
Action sur les enzymes de la VM par intermédiaire d’un activateur ou
d’un inhibiteur
b. Contrôle hormonal
Contrôle à moyen terme
Action sur les récepteurs membranaires provoquant une série de
réaction conduisant à une inhibition ou à une activation d’un ou de
plusieurs enzymes
Contrôle hormonal plus durable que celui de contrôle allostérique
BIOCHIMIE glycolyse BIOCHIMIE glycolyse.pptx
c. Contrôle génétique
Contrôle à long terme
Action sur la synthèse des enzymes par induction ou par répression sur
le gène
Conclusion
Les grandes voies métaboliques de l’organisme humain concernent
aussi bien:
• Le métabolisme de glucides;
• Le métabolisme de lipides;
• Le métabolisme des acides aminés,
• Le métabolisme des acides nucléiques.
Métabolisme de glucides
Chapitre 2: Glycolyse
Chapitre 3: glycogénolyse
Chapitre 2: Glycolyse
• Digestion et absorption des glucides
Les glucides fournissent 50 à 60% de la ration énergétique quotidienne .
80 à 90% de l'énergie fournie par les hydrates de carbone sont absorbés
sous forme de glucose.
Le D glucose est le principale carburant de la plupart des organisme et
occupe une position centrale dans le métabolisme cellulaire.
Alimentation principalement composée de polysaccharides (amidon,
cellulose, …) et de disaccharides (saccharose, lactose).
 Seuls les monosaccharides (glucose, fructose, galactose)
peuvent être absorbes par les entérocytes ce qui implique une
digestion complète de grosses molécules non absorbables.
• Site majeur de digestion : intestin grêle
• Chez les mammifères : pas d’enzymes capables de digérer
des polysaccharides avec des liaisons β-glucose (cellulose,
hémicellulose,…)
 Digestion pré-intestinale
 Amylase salivaire
permet de digérer chez l’Homme environ 70% de l’amidon
 Hydrolyse les liaisons α1-4 de l’amidon
Digestion intestinale :
1. dans la lumière :
Amylase pancréatique : Digestion très rapide (plus puissante que l’amylase
salivaire)
Maltose, maltotriose, dextrines a partir de l’amidon
Lactose, saccharose non hydrolysés
2. au niveau de la bordure en brosse : oligosaccharidases produites par
les entérocytes
3. au niveau du gros intestin : digestion microbienne (surtout pour les
herbivores monogastriques)
Enzymes digestive de la bordure
en brosse
Oligosaccharidases
Dipeptidases, Aminopeptidases
Monoglyceride lipase
Nucleotidases, nucleosidases
Digestion des glucides
Absorption des glucides
Seuls les monosaccharides (glucose, fructose, galactose) peuvent
être absorbés par les entérocytes
Absorption essentiellement dans le duodénum et le jéjunum
La membrane est lipophile donc les sucres ne peuvent pas passer
et ont besoin de transporteurs
Glycolyse
Définition
Lieu
Les différents phases de la glycolyse
Les étapes enzymatiques de la glycolyse
Bilan
Régulation
Devenir du Pyruvate
Pathologies liées a la glycolyse.
1.Définition
Glycolyse ou voie d’EMBEN: l’ensemble des VM énergétiques permettant la
phosphorylation de l’ADP en ATP ou l’augmentation des réserves énergétiques,
grâce à l’oxydation des glucides.
La voie d’EMBDEN MEYERHOFF-PARNAS est la voie du catabolisme oxydatif
anaérobie du glucose en Pyruvate.
Ne nécessite pas d’oxygène mais a lieu même en présence d’oxygène avec
production d’ATP et de métabolites intermédiaires .
Transport de Glc dans la cellule
Le glucose traverse les membranes plasmiques grâce à des protéines
transporteuses : les glucoses perméases (GLUT).
Chacune des hexokinases est liée spécifiquement avec une forme de
GLUT : hexokinase I avec GLUT1, hexokinase II avec GLUT4, ...
Co-Transport du Glucose
• Lieu
Procaryotes, eucaryote
 La glycolyse a lieu dans toutes les cellules mais à des degrés moins
divers comme source d’énergie.
 Tissus dits glucodependants : Les GR et le cerveau n’utilisent
que le glucose.
 Le muscle et le myocarde : utilisent le glucose en période post
prandiale .
Le foie et le tissus adipeux utilisent peu le glucose.
Les différents phases de la
glycolyse
10 réactions
enzymatiques
catalysées par 10
enzymes .
• Localisées dans le
cytosol.
• La glycolyse est
divisée en 2 grandes
phases:
Réaction 1
Phosphorylation du glucose par l’ATP
Les kinase sont des enzymes qui catalysent le transfert d’un groupe
phosphoryle de l’ATP à un accepteur.
Ainsi l’hexokinase catalyse le transfert d’un groupe phosphoryle de l’ATP a
toute une série d’oses à six carbones tels que le mannose, le glucose .
Réaction 2
Isomérisation du glucose-6-phosphate en fructose 6-p
Isomérisation réversible
Réarrangement d’atomes pour former des isomères
Conversion d’un aldose en cétose
Réaction 3
Synthèse de fructose 1,6-biphosphate
Cet étape engage définitivement le glucose vers le catabolisme.
Phosphotransférase : La phosphofructokinase (PFK1) :
Rôle très important dans la régulation de la glycolyse
Réaction irréversible
Consomme de l’énergie(ATP)
Réaction4
Clivage du fructose1-6-diphosphate
Réaction réversible
Catalysée par la fructose -1,6-biphosphate aldolase
Aldolase: lyase, addition ou élimination de groupes pour former des
doubles liaisons
Réaction 5
Interconversion des trioses phosphates
Réaction d’isomérisation
Conversion d’un cétose(DHAP) en aldose(GAP)
Catalysé par la triose phosphate isomérase
Première
moitié de la
glycolyse
Réaction 6
Synthèse du 1,3-diphosphoglycérate
Oxydation couplée à la phosphorylation (NAD et Phosphate)
Formation d’une liaison anhydride d’acide, riche en énergie
Production de NADH coenzyme d’oxydoreduction
Réaction 7
Synthèse de 3-phosphoglycérate
Transfert de phosphoryle
Phosphoglycérate kinase
Réaction réversible
Fournit de l’énergie (ATP)
Réaction 8
Synthèse de 2-phosphoglycerate
Réaction d’isomérisation avec transfert intramoléculaire de radical
Le phosphate est déplacé de la position 3 à la position 2
Phosphoglycérate mutase.
Réaction réversible
Réaction 9
Synthèse du phosphoenolpyruvate
c’est une réaction de Déshydratation
catalysée par une enzyme : Enolase
Formation d’une liaison riche en énergie(PEP)
Réaction réversible
Réaction 10
Synthèse du Pyruvate
Transfert de groupement phosphoryle du phophoenolpyruvate sur l’ADP par
une phosphotransferase.
Pyruvate kinase.
Réaction irréversible.
Produit de l’énergie(ATP).
BIOCHIMIE glycolyse BIOCHIMIE glycolyse.pptx
59
1 mole Glc → 4 moles ATP + 2 moles NADH2 – 2 moles
ATP
Or 1 mole NADH2 → 3 ATP dans la phosphorylation
oxydative mitochondriale d’où on a:
4 moles ATP + 6 moles ATP – 2 moles ATP
Soit 8 ATP produit par molécule de glucose
Bilan énergétique
La régulation
 La régulation des voies métaboliques est régit par 3 types :
1- Régulation par substrat
2- Régulation enzymatique
3- Régulation hormonale
1- Régulation par substrat
L’organisme ne peut s’engager dans une voie métabolique que
si son substrat est disponible ,
ainsi lorsque le glucose est apporté par l’alimentation la glycolyse
s’effectue , en absence d’apport alimentaire elle est ralentie
2- Régulation enzymatique
Dans les voies métabolique, les enzymes qui catalysent les réaction
essentiellement irréversible sont des site potentiels de contrôle
l’étape d’engagement dans une séquence métabolique catalysé par une
enzyme donnée est l’élément de contrôle le plus important de la voie.
3 réactions irréversibles existes dans la glycolyse donc la régulation
s’effectue au niveau des 3 enzymes les catalysant :
- Hexokinase - phosphofructokinase - pyruvate kinase
3-Régulation hormonales
Devenir du Pyruvate
Le devenir du Pyruvate va dépendre des conditions suivantes :
 La présence ou l’absence de l’oxygène dans l’environnement de la
cellule.
 La situation énergétique de la cellule.
 L’équipement enzymatique dont la cellule va disposer pour oxyder le
NADH,H.
BIOCHIMIE glycolyse BIOCHIMIE glycolyse.pptx
Les 3 destins du pyruvate
La fermentation lactique
Lorsque la cellule :
ne dispose pas de mitochondries cas des hématie,
ou privée d’oxygène (anaérobiose)
ou en condition hypoxique tissu musculaire en contraction
Le Pyruvate est réduit en lactate par le NADH,H formé au
cours de la glycolyse.
La réaction catalysée par la lactate déshydrogénase régénère le NAD+
BIOCHIMIE glycolyse BIOCHIMIE glycolyse.pptx
La fermentation alcoolique
Cette transformation de Pyruvate en éthanol se rencontre dans les
levures qui ne possèdent pas de lactate déshydrogénase mais
possèdent a la place une Pyruvate décarboxylase.
Le Pyruvate est décarboxylé en acétaldéhyde qui sera réduit en
alcool ou éthanol par l’alcool déshydrogénase avec consommation
de NADH,H+ formé dans la glycolyse et régénération de NAD+.
BIOCHIMIE glycolyse BIOCHIMIE glycolyse.pptx
Pathologies
Déficiences enzymatiques héritée.
exprimé essentiellement dans les érythrocytes:
95% présente une déficience en pyruvate kinase
4% en phosphoglucoisomérase.
Quelques fois déficiences conjointes de la pyruvate kinase et de
l’hexokinase .
• D’autre montre une distribution plus large:
• La phosphotriose isomérase : dans les érythrocyte ,les leucocytes ,
les cellules musculaires et les cellules du SNC
• Ces sujets présentent des anémies hémolytiques.
Le déficit en pyruvate kinase dans les GR est très
grave
• Les GR ne possèdent pas de mitochondries et dépondent
exclusivement de la glycolyse pour leur approvisionnement en ATP
• Il s’installe alors un mauvais fonctionnement de la glycolyse et
une production insuffisante de l’ATP pour le maintien l’entretien
et le fonctionnement de leur structure membranaire.
• La membrane se déforme et les GR sont prématurément phagocytés
par les cellule du SRE ce qui est a l’origine de l’anémie hémolytique.
Acidose lactique
• L'acidose lactique est une acidose métabolique due à une
concentration sanguine de lactate élevée. Elle résulte d'une
surproduction d'acide lactique et/ou d'une diminution de son
métabolisme.
• La forme la plus sévère, survient lorsque l'acide lactique est
produit en excès
 Dans un tissu ischémique (IDM),
 En cas de carence en oxygène pendant une hypoperfusion
tissulaire globale en choc hypovolémique,
 En cas d'hypoxie primitive due à une maladie pulmonaire et dans
différentes hémoglobinopathies.

Contenu connexe

Similaire à BIOCHIMIE glycolyse BIOCHIMIE glycolyse.pptx

intégration tissulaire 2020 final
intégration tissulaire  2020  finalintégration tissulaire  2020  final
intégration tissulaire 2020 final
ssuser402aa2
 
Metabolisme des lipides
Metabolisme des lipidesMetabolisme des lipides
Metabolisme des lipides
killua zoldyck
 
15 digestion absorption-lipides
15 digestion absorption-lipides15 digestion absorption-lipides
15 digestion absorption-lipides
longbong
 
Régulation de la glycémie "homéostasie glycémique"
 Régulation de la glycémie  "homéostasie glycémique"  Régulation de la glycémie  "homéostasie glycémique"
Régulation de la glycémie "homéostasie glycémique"
Nadia Terranti
 
Métabolisme 1 (Med 2023-2024) ppt.pdffhhhb
Métabolisme 1 (Med 2023-2024) ppt.pdffhhhbMétabolisme 1 (Med 2023-2024) ppt.pdffhhhb
Métabolisme 1 (Med 2023-2024) ppt.pdffhhhb
GhGh63
 
Cours de Biochimie microbienne L3.pptx
Cours de Biochimie microbienne L3.pptxCours de Biochimie microbienne L3.pptx
Cours de Biochimie microbienne L3.pptx
DjamilaHEZIL
 
Cholesterol et pathologie
Cholesterol et pathologieCholesterol et pathologie
Cholesterol et pathologie
Ahmed Dellaa
 
NUTRITION RUMINANTSA.pdf
NUTRITION RUMINANTSA.pdfNUTRITION RUMINANTSA.pdf
NUTRITION RUMINANTSA.pdf
Marcos Chamorro Trujillo
 
Dyslipoprotéinémies
DyslipoprotéinémiesDyslipoprotéinémies
Dyslipoprotéinémies
Ahmed Chami
 
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
FranckRencurel
 
Biosynthèse des Acides Gras
Biosynthèse des Acides Gras Biosynthèse des Acides Gras
Biosynthèse des Acides Gras
Salim Rachidi
 
Steroids
Steroids Steroids
Biotransformation des toxiques
Biotransformation des toxiquesBiotransformation des toxiques
Biotransformation des toxiques
Ayoub Bensakhria
 
cours de pharmacocinétique pdf biologie santé
cours de pharmacocinétique pdf biologie santécours de pharmacocinétique pdf biologie santé
cours de pharmacocinétique pdf biologie santé
ZinebTane
 
la fermentation lactique-chlef-
la fermentation lactique-chlef-la fermentation lactique-chlef-
la fermentation lactique-chlef-
gordeau
 
Chimie pharmaceutique
Chimie pharmaceutique Chimie pharmaceutique
Chimie pharmaceutique
Abdel30
 
Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne
SenouciKhadidja
 
biochimie métabolique part1 (1).pdf
biochimie métabolique part1 (1).pdfbiochimie métabolique part1 (1).pdf
biochimie métabolique part1 (1).pdf
oumaimaYassine4
 

Similaire à BIOCHIMIE glycolyse BIOCHIMIE glycolyse.pptx (20)

intégration tissulaire 2020 final
intégration tissulaire  2020  finalintégration tissulaire  2020  final
intégration tissulaire 2020 final
 
Metabolisme des lipides
Metabolisme des lipidesMetabolisme des lipides
Metabolisme des lipides
 
Bc12 les ecosanoides
Bc12 les ecosanoidesBc12 les ecosanoides
Bc12 les ecosanoides
 
15 digestion absorption-lipides
15 digestion absorption-lipides15 digestion absorption-lipides
15 digestion absorption-lipides
 
Régulation de la glycémie "homéostasie glycémique"
 Régulation de la glycémie  "homéostasie glycémique"  Régulation de la glycémie  "homéostasie glycémique"
Régulation de la glycémie "homéostasie glycémique"
 
Métabolisme 1 (Med 2023-2024) ppt.pdffhhhb
Métabolisme 1 (Med 2023-2024) ppt.pdffhhhbMétabolisme 1 (Med 2023-2024) ppt.pdffhhhb
Métabolisme 1 (Med 2023-2024) ppt.pdffhhhb
 
Cours de Biochimie microbienne L3.pptx
Cours de Biochimie microbienne L3.pptxCours de Biochimie microbienne L3.pptx
Cours de Biochimie microbienne L3.pptx
 
Cholesterol et pathologie
Cholesterol et pathologieCholesterol et pathologie
Cholesterol et pathologie
 
NUTRITION RUMINANTSA.pdf
NUTRITION RUMINANTSA.pdfNUTRITION RUMINANTSA.pdf
NUTRITION RUMINANTSA.pdf
 
Dyslipoprotéinémies
DyslipoprotéinémiesDyslipoprotéinémies
Dyslipoprotéinémies
 
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
 
Biosynthèse des Acides Gras
Biosynthèse des Acides Gras Biosynthèse des Acides Gras
Biosynthèse des Acides Gras
 
Steroids
Steroids Steroids
Steroids
 
Biotransformation des toxiques
Biotransformation des toxiquesBiotransformation des toxiques
Biotransformation des toxiques
 
cours de pharmacocinétique pdf biologie santé
cours de pharmacocinétique pdf biologie santécours de pharmacocinétique pdf biologie santé
cours de pharmacocinétique pdf biologie santé
 
la fermentation lactique-chlef-
la fermentation lactique-chlef-la fermentation lactique-chlef-
la fermentation lactique-chlef-
 
Chimie pharmaceutique
Chimie pharmaceutique Chimie pharmaceutique
Chimie pharmaceutique
 
Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne
 
La sécrétion pancréatique 2012
La sécrétion pancréatique 2012La sécrétion pancréatique 2012
La sécrétion pancréatique 2012
 
biochimie métabolique part1 (1).pdf
biochimie métabolique part1 (1).pdfbiochimie métabolique part1 (1).pdf
biochimie métabolique part1 (1).pdf
 

Plus de OuattaraBamory3

Arteriopathies des membres avec prise en charge.pptx
Arteriopathies des membres avec prise en charge.pptxArteriopathies des membres avec prise en charge.pptx
Arteriopathies des membres avec prise en charge.pptx
OuattaraBamory3
 
courshhdkdhdljevveljdheidbHPM-M2-RIA-nov05.ppt
courshhdkdhdljevveljdheidbHPM-M2-RIA-nov05.pptcourshhdkdhdljevveljdheidbHPM-M2-RIA-nov05.ppt
courshhdkdhdljevveljdheidbHPM-M2-RIA-nov05.ppt
OuattaraBamory3
 
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdfLIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
OuattaraBamory3
 
PRESENTATION FABRICE NNI 20233333333.pptx
PRESENTATION FABRICE NNI 20233333333.pptxPRESENTATION FABRICE NNI 20233333333.pptx
PRESENTATION FABRICE NNI 20233333333.pptx
OuattaraBamory3
 
APPROCHE SOCIO ANTHROPOLOGIQUE DE LA MENOPAUSE.pptx
APPROCHE SOCIO ANTHROPOLOGIQUE DE LA MENOPAUSE.pptxAPPROCHE SOCIO ANTHROPOLOGIQUE DE LA MENOPAUSE.pptx
APPROCHE SOCIO ANTHROPOLOGIQUE DE LA MENOPAUSE.pptx
OuattaraBamory3
 
SUIVI DE SOIN23456776543334457889876655.ppt
SUIVI DE SOIN23456776543334457889876655.pptSUIVI DE SOIN23456776543334457889876655.ppt
SUIVI DE SOIN23456776543334457889876655.ppt
OuattaraBamory3
 
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptxMORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
OuattaraBamory3
 
3. Recommandations particulières pour certaines classes d’antibiotiques.pptx
3. Recommandations particulières pour certaines classes d’antibiotiques.pptx3. Recommandations particulières pour certaines classes d’antibiotiques.pptx
3. Recommandations particulières pour certaines classes d’antibiotiques.pptx
OuattaraBamory3
 
1. Généralités ATB et Bactéries Final.pptx
1. Généralités ATB et Bactéries Final.pptx1. Généralités ATB et Bactéries Final.pptx
1. Généralités ATB et Bactéries Final.pptx
OuattaraBamory3
 
Prise en charge des morssures envenimentions.pptx
Prise en charge des  morssures envenimentions.pptxPrise en charge des  morssures envenimentions.pptx
Prise en charge des morssures envenimentions.pptx
OuattaraBamory3
 
ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE 23 9 2022.pptx
ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE 23 9 2022.pptxANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE 23 9 2022.pptx
ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE 23 9 2022.pptx
OuattaraBamory3
 
infections OttoRhinoLaryngologie antibiotherapie .pptx
infections OttoRhinoLaryngologie antibiotherapie .pptxinfections OttoRhinoLaryngologie antibiotherapie .pptx
infections OttoRhinoLaryngologie antibiotherapie .pptx
OuattaraBamory3
 
ANTIBIOTHERAPIE MEDecine Generale 2022.pptx
ANTIBIOTHERAPIE MEDecine  Generale 2022.pptxANTIBIOTHERAPIE MEDecine  Generale 2022.pptx
ANTIBIOTHERAPIE MEDecine Generale 2022.pptx
OuattaraBamory3
 
Anatomie et physiologie humaines generales .pptx
Anatomie et physiologie humaines generales .pptxAnatomie et physiologie humaines generales .pptx
Anatomie et physiologie humaines generales .pptx
OuattaraBamory3
 
fichier_produit_2222222222222222222222122 (1).pdf
fichier_produit_2222222222222222222222122 (1).pdffichier_produit_2222222222222222222222122 (1).pdf
fichier_produit_2222222222222222222222122 (1).pdf
OuattaraBamory3
 
Module securité santé au travailllllll.pdf
Module securité santé au travailllllll.pdfModule securité santé au travailllllll.pdf
Module securité santé au travailllllll.pdf
OuattaraBamory3
 
Denutrition hopital pour des cas averés.pdf
Denutrition hopital pour des cas averés.pdfDenutrition hopital pour des cas averés.pdf
Denutrition hopital pour des cas averés.pdf
OuattaraBamory3
 

Plus de OuattaraBamory3 (17)

Arteriopathies des membres avec prise en charge.pptx
Arteriopathies des membres avec prise en charge.pptxArteriopathies des membres avec prise en charge.pptx
Arteriopathies des membres avec prise en charge.pptx
 
courshhdkdhdljevveljdheidbHPM-M2-RIA-nov05.ppt
courshhdkdhdljevveljdheidbHPM-M2-RIA-nov05.pptcourshhdkdhdljevveljdheidbHPM-M2-RIA-nov05.ppt
courshhdkdhdljevveljdheidbHPM-M2-RIA-nov05.ppt
 
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdfLIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
 
PRESENTATION FABRICE NNI 20233333333.pptx
PRESENTATION FABRICE NNI 20233333333.pptxPRESENTATION FABRICE NNI 20233333333.pptx
PRESENTATION FABRICE NNI 20233333333.pptx
 
APPROCHE SOCIO ANTHROPOLOGIQUE DE LA MENOPAUSE.pptx
APPROCHE SOCIO ANTHROPOLOGIQUE DE LA MENOPAUSE.pptxAPPROCHE SOCIO ANTHROPOLOGIQUE DE LA MENOPAUSE.pptx
APPROCHE SOCIO ANTHROPOLOGIQUE DE LA MENOPAUSE.pptx
 
SUIVI DE SOIN23456776543334457889876655.ppt
SUIVI DE SOIN23456776543334457889876655.pptSUIVI DE SOIN23456776543334457889876655.ppt
SUIVI DE SOIN23456776543334457889876655.ppt
 
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptxMORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
MORPHOLOGIES ET REGIME ALIMENTAIRE Dr OUATTARA.pptx
 
3. Recommandations particulières pour certaines classes d’antibiotiques.pptx
3. Recommandations particulières pour certaines classes d’antibiotiques.pptx3. Recommandations particulières pour certaines classes d’antibiotiques.pptx
3. Recommandations particulières pour certaines classes d’antibiotiques.pptx
 
1. Généralités ATB et Bactéries Final.pptx
1. Généralités ATB et Bactéries Final.pptx1. Généralités ATB et Bactéries Final.pptx
1. Généralités ATB et Bactéries Final.pptx
 
Prise en charge des morssures envenimentions.pptx
Prise en charge des  morssures envenimentions.pptxPrise en charge des  morssures envenimentions.pptx
Prise en charge des morssures envenimentions.pptx
 
ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE 23 9 2022.pptx
ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE 23 9 2022.pptxANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE 23 9 2022.pptx
ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE 23 9 2022.pptx
 
infections OttoRhinoLaryngologie antibiotherapie .pptx
infections OttoRhinoLaryngologie antibiotherapie .pptxinfections OttoRhinoLaryngologie antibiotherapie .pptx
infections OttoRhinoLaryngologie antibiotherapie .pptx
 
ANTIBIOTHERAPIE MEDecine Generale 2022.pptx
ANTIBIOTHERAPIE MEDecine  Generale 2022.pptxANTIBIOTHERAPIE MEDecine  Generale 2022.pptx
ANTIBIOTHERAPIE MEDecine Generale 2022.pptx
 
Anatomie et physiologie humaines generales .pptx
Anatomie et physiologie humaines generales .pptxAnatomie et physiologie humaines generales .pptx
Anatomie et physiologie humaines generales .pptx
 
fichier_produit_2222222222222222222222122 (1).pdf
fichier_produit_2222222222222222222222122 (1).pdffichier_produit_2222222222222222222222122 (1).pdf
fichier_produit_2222222222222222222222122 (1).pdf
 
Module securité santé au travailllllll.pdf
Module securité santé au travailllllll.pdfModule securité santé au travailllllll.pdf
Module securité santé au travailllllll.pdf
 
Denutrition hopital pour des cas averés.pdf
Denutrition hopital pour des cas averés.pdfDenutrition hopital pour des cas averés.pdf
Denutrition hopital pour des cas averés.pdf
 

BIOCHIMIE glycolyse BIOCHIMIE glycolyse.pptx

  • 1. BIOCHIMIE METABOLIQUE Dr OUATTARA B médecin certifié en diététique et nutrition communautaire
  • 2. Programme Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides Métabolisme des protéines
  • 4. L’obésité :le mal du siècle Augmentation de maladies cardiovasculaires, diabètes, AVC
  • 6. Chapitre 1: Généralités A la fin du cours l’étudiant doit être capable de: •Identifier le catabolisme et l’anabolisme •Maîtriser les grandes Voies métaboliques Biologiques •Maîtriser les grandes Voies métaboliques Bioénergétiques •Identifier les liens réactionnels entre les différents métabolismes •Analyser le rôle des processus de régulation métabolique •Analyser le rôle des processus de régulation Métabolique dans le maintien de la fonction de la cellule et de l’organisme
  • 7. INTRODUCTION Le métabolisme = ensemble des réactions biochimiques dans la cellule • Fonction: La production d’énergie chimique (ATP) à partir de l’énergie solaire ou de la dégradations des nutriments (aa, ag, glucides) Conversion des nutriments en précurseurs de macromolécule → biosynthèse de macromolécules
  • 8. I. Voies métaboliques et système enzymatique 1. Définitions Une voie métabolique = séquence réactionnelle à plusieurs étapes. Chacune de ces réactions est catalysée par une enzyme spécifique. système multienzymatique = Ensemble d’enzymes Au cours de chaque voie métabolique un précurseur est transformé en produit via d’une série d’intermédiaires appelés métabolites.
  • 9. 2. Différentes voies métaboliques • Voie métabolique linéaire • Voie métabolique ramifiée
  • 10. • Voie métabolique cyclique A, B, C, D sont à la fois précurseurs, métabolites et produits
  • 11. II. Anabolisme et catabolisme 1.Définitions Aliment: corps chimique ou mélange absorbé ou ingéré par un être vivant, puis métabolisé à des fins énergétiques ou de synthèse Nutriment: corps chimique absorbé puis métabolisé par les cellules Nutriment Essentiel: qualifie un nutriment qui remplit une fonction biologique obligatoire pour l’existence, la croissance ou la reproduction de l’individu
  • 12. Indispensabilité: tout nutriment essentiel ou précurseur d’un métabolite essentiel qui ne peut être synthétisé par le métabolisme et doit être apporté par l’alimentation. Oligoélément: tout élément essentiel présent en quantité faible dans la ration alimentaire.
  • 13. Métabolisme = anabolisme + catabolisme L’anabolisme = ensemble des réactions (endergonique) de biosynthèses cellulaires. Les voies anaboliques sont divergentes Le catabolisme= ensemble des réactions (exergonique) de dégradations → énergie. Les voies cataboliques sont convergentes car à partir de plusieurs précurseurs on aboutit à un nombre limité de produits (H2O, CO2, NH3)
  • 14. 2. Rôle de métabolisme • Dans un organisme le catabolisme est régulé pour produire l’énergie nécessaire à l’anabolisme
  • 15. III. Détermination des VM 1. Identification des Enzymes L’accumulation de certains substrats suite à l’utilisation d’un inhibiteur spécifique permet de déterminer de proche en proche les différentes étapes d’une VM.
  • 16. 2.Utilisation de mutants auxotrophes • Un mutant auxotrophes :une cellule génétiquement déficitaire en une activité enzymatique particulière. • Sa croissance nécessite donc qu’on lui apporte le produit de l’activité enzymatique déficitaire → détermination de la VM
  • 17. 3.Utilisation d’isotopes radioactifs Cette technique consiste à marquer un métabolite de la Vm avec un atome radioactif(C14,O18,N15,P32) puis suivre la radioactivité dans les produits obtenus.
  • 18. IV. Fonctionnement des VM En générale, la Voie catabolique d’une substance n’est pas l’inverse de sa voie anabolique et se déroulent dans de lieux différents
  • 19. 1.Transporteur d’Energie et Coenzyme Les voies catabolique et anabolique sont connectées par un transporteur de liaison phosphate riche en énergie (ATP) et de transporteur d’hydrogènes (NADH, FADH, NADPH)
  • 20. a. Adénosine Triphosphate (ATP) • Les liaisons anhydrides unissant les acides phosphoriques sont des liaisons riches en énergie (ΔG ≥31 kJ/mol). • Le coenzyme ATP/ADP est un coenzyme transporteur d’énergie universel. • Les enzymes utilisant un nucléoside triphosphate comme substrat ou comme coenzyme, nécessitent en même temps la présence du cation Mg2+ comme cofacteur.
  • 21. b. NAD+/NADH2 • Le nicotinamide adénine di nucléotide, ou NAD, est une coenzyme d’oxydo- reduction présente dans toutes les cellules vivantes. • Il aide les enzymes à transférer les électrons pendant les réactions d'oxydo- réductions du métabolisme de formation de l’ATP au niveau du complexe I de la chaine respiratoire.
  • 22. d. FAD/FADH2 • La Flavine adénine dinucléotide(FAD) est un coenzyme d'oxydo-réduction dérivant de la riboflavine (vit. B2). • Ce coenzyme est notamment utilisé par les flavoprotéines du complexe II de la CRM: Glycérol 3-P déshydrogénase, AcylCo Adéshydrogénase, Succinate déshydrogénase.
  • 23. c. NADP+/NADPH2 Le nicotinamide adénine dinucléotide phosphate(NADP) est un coenzyme d'oxydoréduction. Il est très proche du NAD, dont il diffère par la présence d'un groupement phosphate sur le second carbone du β-D-ribofurannose du résidu adénosine. NADPH est principalement produit par la phase oxydative de la voie de pentoses phosphates. Le NADPH est la source principale d’électrons utilisés dans les réactions biosynthétiques dans la cellule (cytosol).
  • 24. d. Coenzyme A (CoA) • La partie active du CoA est la fonction thiol de la cystéamine terminale. C’est pour cela qu’on écrit CoA-SH pour indiquer la forme libre du coenzyme. • Le coenzyme A est un transporteur de radicaux acides. • La plupart des acides carboxyliques du métabolisme ont une forme activée liée au coenzyme A. On les appelle acyl- coenzyme A.
  • 25. e- D’AUTRES COENZYMES • Thiamine pyrophosphate (TPP) :coenzyme transporteur d’aldéhydes, • Dihydrolipoamide/ lipoamide (coenzyme transporteur d’Hydrogène)
  • 26. 2. Régulation des VM La cellule est douée de différents mécanismes pour contrôler son activité selon le principe de l’économie maximale. Pas de synthèse inutile, pas de dégradation inutile 3 mécanismes de régulation existent
  • 27. a. Contrôle allostérique Contrôle à court terme Action sur les enzymes de la VM par intermédiaire d’un activateur ou d’un inhibiteur
  • 28. b. Contrôle hormonal Contrôle à moyen terme Action sur les récepteurs membranaires provoquant une série de réaction conduisant à une inhibition ou à une activation d’un ou de plusieurs enzymes Contrôle hormonal plus durable que celui de contrôle allostérique
  • 30. c. Contrôle génétique Contrôle à long terme Action sur la synthèse des enzymes par induction ou par répression sur le gène
  • 31. Conclusion Les grandes voies métaboliques de l’organisme humain concernent aussi bien: • Le métabolisme de glucides; • Le métabolisme de lipides; • Le métabolisme des acides aminés, • Le métabolisme des acides nucléiques.
  • 32. Métabolisme de glucides Chapitre 2: Glycolyse Chapitre 3: glycogénolyse
  • 33. Chapitre 2: Glycolyse • Digestion et absorption des glucides Les glucides fournissent 50 à 60% de la ration énergétique quotidienne . 80 à 90% de l'énergie fournie par les hydrates de carbone sont absorbés sous forme de glucose. Le D glucose est le principale carburant de la plupart des organisme et occupe une position centrale dans le métabolisme cellulaire.
  • 34. Alimentation principalement composée de polysaccharides (amidon, cellulose, …) et de disaccharides (saccharose, lactose).  Seuls les monosaccharides (glucose, fructose, galactose) peuvent être absorbes par les entérocytes ce qui implique une digestion complète de grosses molécules non absorbables. • Site majeur de digestion : intestin grêle
  • 35. • Chez les mammifères : pas d’enzymes capables de digérer des polysaccharides avec des liaisons β-glucose (cellulose, hémicellulose,…)
  • 36.  Digestion pré-intestinale  Amylase salivaire permet de digérer chez l’Homme environ 70% de l’amidon  Hydrolyse les liaisons α1-4 de l’amidon
  • 37. Digestion intestinale : 1. dans la lumière : Amylase pancréatique : Digestion très rapide (plus puissante que l’amylase salivaire) Maltose, maltotriose, dextrines a partir de l’amidon Lactose, saccharose non hydrolysés 2. au niveau de la bordure en brosse : oligosaccharidases produites par les entérocytes 3. au niveau du gros intestin : digestion microbienne (surtout pour les herbivores monogastriques)
  • 38. Enzymes digestive de la bordure en brosse Oligosaccharidases Dipeptidases, Aminopeptidases Monoglyceride lipase Nucleotidases, nucleosidases
  • 40. Absorption des glucides Seuls les monosaccharides (glucose, fructose, galactose) peuvent être absorbés par les entérocytes Absorption essentiellement dans le duodénum et le jéjunum La membrane est lipophile donc les sucres ne peuvent pas passer et ont besoin de transporteurs
  • 41. Glycolyse Définition Lieu Les différents phases de la glycolyse Les étapes enzymatiques de la glycolyse Bilan Régulation Devenir du Pyruvate Pathologies liées a la glycolyse.
  • 42. 1.Définition Glycolyse ou voie d’EMBEN: l’ensemble des VM énergétiques permettant la phosphorylation de l’ADP en ATP ou l’augmentation des réserves énergétiques, grâce à l’oxydation des glucides. La voie d’EMBDEN MEYERHOFF-PARNAS est la voie du catabolisme oxydatif anaérobie du glucose en Pyruvate. Ne nécessite pas d’oxygène mais a lieu même en présence d’oxygène avec production d’ATP et de métabolites intermédiaires .
  • 43. Transport de Glc dans la cellule Le glucose traverse les membranes plasmiques grâce à des protéines transporteuses : les glucoses perméases (GLUT). Chacune des hexokinases est liée spécifiquement avec une forme de GLUT : hexokinase I avec GLUT1, hexokinase II avec GLUT4, ...
  • 45. • Lieu Procaryotes, eucaryote  La glycolyse a lieu dans toutes les cellules mais à des degrés moins divers comme source d’énergie.  Tissus dits glucodependants : Les GR et le cerveau n’utilisent que le glucose.  Le muscle et le myocarde : utilisent le glucose en période post prandiale . Le foie et le tissus adipeux utilisent peu le glucose.
  • 46. Les différents phases de la glycolyse 10 réactions enzymatiques catalysées par 10 enzymes . • Localisées dans le cytosol. • La glycolyse est divisée en 2 grandes phases:
  • 47. Réaction 1 Phosphorylation du glucose par l’ATP Les kinase sont des enzymes qui catalysent le transfert d’un groupe phosphoryle de l’ATP à un accepteur. Ainsi l’hexokinase catalyse le transfert d’un groupe phosphoryle de l’ATP a toute une série d’oses à six carbones tels que le mannose, le glucose .
  • 48. Réaction 2 Isomérisation du glucose-6-phosphate en fructose 6-p Isomérisation réversible Réarrangement d’atomes pour former des isomères Conversion d’un aldose en cétose
  • 49. Réaction 3 Synthèse de fructose 1,6-biphosphate Cet étape engage définitivement le glucose vers le catabolisme. Phosphotransférase : La phosphofructokinase (PFK1) : Rôle très important dans la régulation de la glycolyse Réaction irréversible Consomme de l’énergie(ATP)
  • 50. Réaction4 Clivage du fructose1-6-diphosphate Réaction réversible Catalysée par la fructose -1,6-biphosphate aldolase Aldolase: lyase, addition ou élimination de groupes pour former des doubles liaisons
  • 51. Réaction 5 Interconversion des trioses phosphates Réaction d’isomérisation Conversion d’un cétose(DHAP) en aldose(GAP) Catalysé par la triose phosphate isomérase
  • 53. Réaction 6 Synthèse du 1,3-diphosphoglycérate Oxydation couplée à la phosphorylation (NAD et Phosphate) Formation d’une liaison anhydride d’acide, riche en énergie Production de NADH coenzyme d’oxydoreduction
  • 54. Réaction 7 Synthèse de 3-phosphoglycérate Transfert de phosphoryle Phosphoglycérate kinase Réaction réversible Fournit de l’énergie (ATP)
  • 55. Réaction 8 Synthèse de 2-phosphoglycerate Réaction d’isomérisation avec transfert intramoléculaire de radical Le phosphate est déplacé de la position 3 à la position 2 Phosphoglycérate mutase. Réaction réversible
  • 56. Réaction 9 Synthèse du phosphoenolpyruvate c’est une réaction de Déshydratation catalysée par une enzyme : Enolase Formation d’une liaison riche en énergie(PEP) Réaction réversible
  • 57. Réaction 10 Synthèse du Pyruvate Transfert de groupement phosphoryle du phophoenolpyruvate sur l’ADP par une phosphotransferase. Pyruvate kinase. Réaction irréversible. Produit de l’énergie(ATP).
  • 59. 59 1 mole Glc → 4 moles ATP + 2 moles NADH2 – 2 moles ATP Or 1 mole NADH2 → 3 ATP dans la phosphorylation oxydative mitochondriale d’où on a: 4 moles ATP + 6 moles ATP – 2 moles ATP Soit 8 ATP produit par molécule de glucose Bilan énergétique
  • 60. La régulation  La régulation des voies métaboliques est régit par 3 types : 1- Régulation par substrat 2- Régulation enzymatique 3- Régulation hormonale
  • 61. 1- Régulation par substrat L’organisme ne peut s’engager dans une voie métabolique que si son substrat est disponible , ainsi lorsque le glucose est apporté par l’alimentation la glycolyse s’effectue , en absence d’apport alimentaire elle est ralentie
  • 62. 2- Régulation enzymatique Dans les voies métabolique, les enzymes qui catalysent les réaction essentiellement irréversible sont des site potentiels de contrôle l’étape d’engagement dans une séquence métabolique catalysé par une enzyme donnée est l’élément de contrôle le plus important de la voie. 3 réactions irréversibles existes dans la glycolyse donc la régulation s’effectue au niveau des 3 enzymes les catalysant : - Hexokinase - phosphofructokinase - pyruvate kinase
  • 64. Devenir du Pyruvate Le devenir du Pyruvate va dépendre des conditions suivantes :  La présence ou l’absence de l’oxygène dans l’environnement de la cellule.  La situation énergétique de la cellule.  L’équipement enzymatique dont la cellule va disposer pour oxyder le NADH,H.
  • 66. Les 3 destins du pyruvate
  • 67. La fermentation lactique Lorsque la cellule : ne dispose pas de mitochondries cas des hématie, ou privée d’oxygène (anaérobiose) ou en condition hypoxique tissu musculaire en contraction Le Pyruvate est réduit en lactate par le NADH,H formé au cours de la glycolyse. La réaction catalysée par la lactate déshydrogénase régénère le NAD+
  • 69. La fermentation alcoolique Cette transformation de Pyruvate en éthanol se rencontre dans les levures qui ne possèdent pas de lactate déshydrogénase mais possèdent a la place une Pyruvate décarboxylase. Le Pyruvate est décarboxylé en acétaldéhyde qui sera réduit en alcool ou éthanol par l’alcool déshydrogénase avec consommation de NADH,H+ formé dans la glycolyse et régénération de NAD+.
  • 71. Pathologies Déficiences enzymatiques héritée. exprimé essentiellement dans les érythrocytes: 95% présente une déficience en pyruvate kinase 4% en phosphoglucoisomérase. Quelques fois déficiences conjointes de la pyruvate kinase et de l’hexokinase .
  • 72. • D’autre montre une distribution plus large: • La phosphotriose isomérase : dans les érythrocyte ,les leucocytes , les cellules musculaires et les cellules du SNC • Ces sujets présentent des anémies hémolytiques.
  • 73. Le déficit en pyruvate kinase dans les GR est très grave • Les GR ne possèdent pas de mitochondries et dépondent exclusivement de la glycolyse pour leur approvisionnement en ATP • Il s’installe alors un mauvais fonctionnement de la glycolyse et une production insuffisante de l’ATP pour le maintien l’entretien et le fonctionnement de leur structure membranaire. • La membrane se déforme et les GR sont prématurément phagocytés par les cellule du SRE ce qui est a l’origine de l’anémie hémolytique.
  • 74. Acidose lactique • L'acidose lactique est une acidose métabolique due à une concentration sanguine de lactate élevée. Elle résulte d'une surproduction d'acide lactique et/ou d'une diminution de son métabolisme. • La forme la plus sévère, survient lorsque l'acide lactique est produit en excès  Dans un tissu ischémique (IDM),  En cas de carence en oxygène pendant une hypoperfusion tissulaire globale en choc hypovolémique,  En cas d'hypoxie primitive due à une maladie pulmonaire et dans différentes hémoglobinopathies.