SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  101
ISPITSR, Avenue Hassan II Km 4,5 route de Casa Rabat, TEL : 05-37-96-19-68, Fax : 05-37-69-27-96
ROYAUME DU MAROC
Ministère de la santé
Institut Supérieur des Professions
Infirmières et Techniques de Santé de
Rabat
‫المغربية‬ ‫المملكة‬
‫الصحة‬ ‫وزارة‬
‫التمريضية‬ ‫للمهن‬ ‫العالي‬ ‫المعهد‬
‫وتقنيات‬
‫الصحة‬
‫الرباط‬
Projet de fin d’études du cycle de licence des professions
infirmieres et téchniques de sante
 Filiere : Soins Infirmiers
 Option : Infirmier Polyvalent
 Promotion : 2017/2020
ELABORE PAR :
 Mr : Naji Mohamed Khalil
 Mlle : Chleh Nouhaila
 Mlle : Benamara Ouissale
ENCADRE PAR :
 Mr : Faress Rachid
Année universitaire : 2019/2020
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de
la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers
praticiens et formateurs.
Cas de Hôpital IBN SINA et l’Institut Supérieur des
Professions Infirmières et Techniques de Santé de Rabat.
Directeur adjoint chargé des études
au niveau de l’ISPITS Rabat
P a g e | I
Dédicace :
Nous dédions ce travail à :
Nos parents :
Aucune expression ne saura montrer le degré de notre amour pour vous. Vous nous
avez comblé avec votre tendresse et encouragements tout au long de notre parcours.
Vous étiez toujours présents à nos côtés pour nous soutenir durant ces trois années de
formation.
Nous vous remercions de tout profond, pour votre aide, soutien, sacrifices et
compréhension.
Que Dieu vous accorde une bonne santé et une longue vie.
Nos amis et nos proches :
Nous vous remercions pour votre soutien et votre présence à nos côtés lorsque nous
avions besoin de vous
Que Dieu vous bénisse.
Nos collègues de la promotion 2017-2020 :
Nous vous dédions ce travail, et vous remercions pour tous les bons moments et les
beaux souvenirs que nous avons vécu ensemble durant notre formation.
Vous étiez notre seconde famille, que Dieu vous protège et vous accorde le succès.
P a g e | II
Remerciements :
Nous tenons tout d’abord à remercier Dieu le plus puissant de nous avoir donner du
courage, de la force et la patience d’achever ce modeste travail.
A notre encadrant : Monsieur Faress Rachid
Nous tenons à remercier spécialement notre encadrant de mémoire, Mr FARESS
Rachid pour son orientation, sa confiance, sa patience qui ont constitué un apport
considérable sans lequel ce travail n'aurait pas pu être mené au bon port.
Nous espérons que ce travail soit à la hauteur de ses attentes.
Aux membres de jury :
Nous tenons à remercier aussi les membres de jury pour l’honneur qu’ils nous font
en acceptant d’évaluer notre projet de fin d’étude et de participer à la soutenance.
A notre directeur général de l’ISPITS de Rabat
Monsieur Larbi Bouazzaoui Mohamed :
Nous avons l’honneur d’exprimer notre gratitude pour l’intérêt que vous avez
accordé à notre formation.
Grace à vous Monsieur et aux directeurs adjoints que nous avons passé ces trois
années dans les meilleures conditions.
P a g e | III
A notre Coordinateur de l’option infirmier polyvalent
Monsieur Sfar Hicham :
Nous tenons à remercier monsieur SFAR Hicham pour ses orientations durant notre
formation, pour son accompagnement, ses conseils et sa disponibilité pour répondre à
nos craintes.
Nous vous prions monsieur de bien vouloir trouver ici l’expression de notre grand
respect et de nos vifs remerciements.
Merci sincèrement pour tout ce que vous avez fait !
A nos enseignants permanents et vacataires :
Nous tenions à vous dire que vous avez été des excellents enseignants ! Nous vous
remercions d'avoir partagé vos connaissances avec nous, d'avoir toujours été toujours
présents et de nous avoir toujours orientés et aidés.
Nous vous prions, chers (ères) enseignants (es), de bien vouloir trouver ici
l’expression de notre grand respect et de nos vifs remerciements.
Nous tenons à remercier aussi le personnel de CHU IBN SINA de Rabat, qui nous
ont aidé durant nos stages, ainsi ceux ayant participé à notre étude.
Nos remerciements sont également adressés à toute personne qui, de près ou de loin,
ont contribué à la réalisation de ce modeste mémoire.
P a g e | IV
Résumé :
La recherche en soins infirmiers joue un rôle très important dans le
développement de la profession infirmière. Par contre, plusieurs facteurs peuvent
influencer le développement de ce processus à savoir des facteurs individuels liés aux
personnels lui-même ou des facteurs contextuels, y compris les facteurs institutionnels,
facteurs organisationnels et les facteurs structurels.
À partir de cette importance, cette étude est menée pour décrire les différents
facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers
chez le personnel infirmier praticien et formateur exerçant au niveau de l'Hôpital Ibn
Sina et ISPITS Rabat.
Dans cette étude, deux outils de collecte des données ont été préconisés :
 Un questionnaire en ligne : Destiné à un effectif de 100 infirmiers praticiens
au niveau de HIS, comprenant des questions relatives aux concepts composants
le cadre de référence de cette étude.
 Un entretien semi structuré à distance : Adressé aux infirmiers formateurs
permanents de l'option IP ayant acceptés à participer à l'étude. Cet entretien a
pour objectif la description du rôle perçu par les formateurs en soins infirmiers
dans le développement de la recherche scientifique dans le contexte de leur
exercice et les facteurs qui l'influencent.
D'après les résultats des données, il est relevé que malgré la perception positive
de l'utilité de la recherche scientifique en soins infirmiers par les praticiens et les
formateurs (100%), et leur motivation à entreprendre ce processus, plusieurs
contraintes ont été soulevées par les participants à l'étude, parmi lesquelles, la
P a g e | V
surcharge du travail (88%), le manque de temps (89%), l'absence d'un statut infirmier
chercheur (96%), et l'insuffisance du budget alloué à la recherche scientifique au
Maroc (98%).
Pour y faire face à ces contraintes, des suggestions ont été proposées en vue de
développer la recherche scientifique en soins infirmiers. En effet, l'étude suggère
l'organisation des séances de formations continues à ce propos, l'augmentation du
budget alloué à la recherche ou la création d'une ligne budgétaire propre à la recherche
scientifique en soins infirmiers, la création des laboratoires au niveau de l'ISPITSR et
HIS et la motivation des infirmiers et des formateurs pour entreprendre la recherche
scientifique en soins infirmiers en assurant un développement de carrière et la
reconnaissance des efforts fournis.
Mots clé : La recherche scientifique, les facteurs influençant le
développement de la recherche scientifique en soins infirmiers, les infirmiers
praticiens et formateurs, Hôpital IBN SINA, ISPITS Rabat.
P a g e | VI
Table des matières :
DEDICACE : .......................................................................................................... I
REMERCIEMENTS : ...........................................................................................II
RESUME :............................................................................................................ IV
LISTE DES TABLEAUX ......................................................................................X
LISTE DES ABREVIATIONS...........................................................................XII
INTRODUCTION : ................................................................................................1
CHAPITRE I : PHASE CONCEPTUELLE..........................................................2
PROBLEMATIQUE..................................................................................................3
RECENSION DES ECRITS :......................................................................................8
CADRE DE REFERENCE :......................................................................................21
BUT DE RECHERCHE : .........................................................................................22
QUESTION DE RECHERCHE :................................................................................22
CHAPITRE II : PHASE METHODOLOGIQUE .............................................23
DEVIS DE RECHERCHE ........................................................................................24
1. Type de l’étude : .....................................................................................24
2. Milieu de l’étude : ...................................................................................24
3. Population à l’étude et échantillon :.......................................................27
4. Méthode d’échantillonnage : ..................................................................27
5. Les instruments de collecte des données :..............................................28
6. Méthodes d’analyses des données : ........................................................29
LES CONSIDERATIONS ETHIQUES DE L’ETUDE : ..................................................29
CHAPITRE Ⅲ : PHASE EMPIRIQUE..............................................................30
DEROULEMENT DE LA COLLECTE DES DONNEES :...............................................31
PRESENTATION DES RESULTATS : .......................................................................32
DISCUSSION DES RESULTATS :.............................................................................60
RECOMMANDATIONS ET SUGGESTIONS :.............................................................69
DESCRIPTION DES FORCES ET LIMITES DE L’ETUDE :..........................................72
CONCLUSION .....................................................................................................73
REFERENCES BIBLIOGRAPHIES.................................................................. XI
ANNEXES..........................................................................................................XVI
P a g e | VII
Liste des Figures
FIGURE 1 : CADRE CONCEPTUEL LES FACTEURS QUI INFLUENCENT LE
DEVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SOINS INFIRMIERS CHEZ
LES INFIRMIERS PRATICIENS ET FORMATEURS. .................................................21
FIGURE 2 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON LE SEXE, HIS 2020 (N=100).32
FIGURE 3 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L'AGE, HIS 2020 (N=100) ....33
FIGURE 4 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L'ETAT CIVIL, HIS 2020
(N=100)...........................................................................................................34
FIGURE 5 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON SPECIALITE, HIS 2020
(N=100)...........................................................................................................34
FIGURE 6 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON NIVEAU D'ETUDE, HIS 2020
(N=100)...........................................................................................................35
FIGURE 7 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON PROFIL, HIS 2020 (N=100)..36
FIGURE 8 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L’ANCIENNETE DANS LA
PROFESSION, HIS 2020 ....................................................................................36
FIGURE 9 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON SERVICE, HIS 2020...............37
FIGURE 10 : LA PROPORTION DE LA CONNAISSANCE DES IDE ENQUETES SUR LA
RECHERCHE SCIENTIFIQUE FAIT PARTIR DE LEURS ATTRIBUTIONS STATUAIRES,
HIS (N=100) ...................................................................................................38
FIGURE 11 : PROPORTION DE L'OPINION DES IDE ENQUETES SUR L'IMPORTANCE DE
LA RECHERCHE, HIS (N=100)..........................................................................38
FIGURE 12 : LA PROPORTION DES IDE ENQUETES QUI APPROUVENT OU NON QUE LA
MOTIVATION EST ESSENTIELLE DANS LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SI, HIS
(N=100)...........................................................................................................39
FIGURE 13 : LA PROPORTION DES TYPES DE MOTIVATION CONSIDEREE COMME
IMPORTANTE SELON LES IDE ENQUETES, HIS (N=97) .....................................39
FIGURE 14 : LA PROPORTION DES FACTEURS QUI INFLUENCENT EN GENERAL CETTE
MOTIVATION DE LA RECHERCHE EN SI, HIS (N=100)........................................40
FIGURE 15 : PROPORTION DES IDE ENQUETES QUI PENSENT OU NON QUE LA
COMPETENCE PEUT INFLUENCER L'ENGAGEMENT DE L'INFIRMIER, DANS LA
RECHERCHE SCIENTIFIQUE HIS (N=100).........................................................41
P a g e | VIII
FIGURE 16 : LA PROPORTION DES COMPETENCES NECESSAIRES QUE L'INFIRMIER DOIT
AVOIR POUR S'IMPLIQUER DANS LA RECHERCHE EN SI, HIS (N=92)..................42
FIGURE 17 : LA PROPORTION DES TYPES DE FORMATION NECESSAIRES POUR
DEVELOPPER LA COMPETENCE DES INFIRMIERS EN MATIERE DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE, HIS (N=100)............................................................................43
FIGURE 18 : LA PROPORTION DES IDE ENQUETES PENSENT QUE L’INTRODUCTION DU
SYSTEME LMD EST SUFFISANTE POUR INITIER LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN
SI, HIS (N=100)..............................................................................................44
FIGURE 19 : LA PROPORTION DES IDE ENQUETES QUI ESTIME QUE L'OUVERTURE
D'AUTRES MASTERS POURRAIT REDYNAMISER ET DEVELOPPER LES ACTIVITES DE
LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SOINS INFIRMIERS, HIS (N=62)....................45
FIGURE 20 : PROPORTION DES THEMES SUGGERES POUR LA FORMATION CONTINUE EN
MATIERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SOINS INFIRMIERS, HIS
(N=100)...........................................................................................................46
FIGURE 21 : PROPORTION SUR LE SAVOIR DE EXISTENCE DES REVUES SCIENTIFIQUES
DEDIEES A LA RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS QUI SE SONT PUBLIEES SUR
INTERNET OU DISPONIBLES DANS LES BIBLIOTHEQUES, HIS (N=100) ...............47
FIGURE 22 : LA PROPORTION DES INFIRMIERS ENQUETES QUI ONT DEJA CONSULTE OU
NON DES REVUES SCIENTIFIQUES, HIS (N=54) .................................................47
FIGURE 23 : LA PROPORTION DES ENQUETES QUI PERCEVAIENT OU NON LA CHARGE
DE TRAVAIL, HIS (N=100)................................................................................48
FIGURE 24 : LA PROPORTION DES ENQUETES QUI PENSENT OU NON QUE LA
SURCHARGE DE TRAVAIL LIMITE LEURS TEMPS, CAPACITE, ET MOTIVATION POUR
MENER DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES EN SOINS INFIRMIERS, HIS (N=88)...48
FIGURE 25 : LA PROPORTION SUR LE JUGEMENT DES ENQUETES SUR LA DIFFUSION
LES RESULTATS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SUFFISAMMENT AUPRES DES
INFIRMIERS POUR ACTUALISER LEUR SAVOIR-FAIRE (N=100)............................49
FIGURE 26 : LA PROPORTION DES CAUSES QUI LIMITENT LA DIFFUSION DES
RESULTATS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE AUPRES DES INFIRMIERS, (N=76)50
FIGURE 27 : PROPORTION DES ENQUETES QUI ONT ELABORE OU NON UNE RECHERCHE
SCIENTIFIQUE EN SI, (N=100)..........................................................................51
FIGURE 28 : PROPOTION DES ENQUETES QUI ONT ELABORER OU PAS UN RECHERCHE
AVEC UNE EQUIPE (N=26) ................................................................................52
P a g e | IX
FIGURE 29 : UTILITE D'ATTRIBUER UN STATUT DES INFIRMIERS CHERCHEURS AU
MAROC SELON LES IDE ENQUETES (N=100).....................................................52
FIGURE 30 : LA PROPORTION DES CONTRAINTES DEVANT LA NON INSTAURATION DU
STATUT DES INFIRMIERS CHERCHEURS AU MAROC SELON LES PARTICIPANTS
(N=96).............................................................................................................53
FIGURE 31 : LA PROPORTION DES INFIRMIERS ENQUETES QUI ESTIMENT OU NON QUE
LE BUDGET ALLOUE A LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EST SUFFISANT, (N=100).54
FIGURE 32 : LA PROPORTION DES SUGGESTIONS POUR FAIRE FACE A L'INSUFISANCE
DU BUDGET ALLOUE A LA RECHERCHE (N=96) ..................................................54
FIGURE 33 : LA PRORPOTION DES ATTENDS SI T'IL Y'AVAIS DES ESPACE CIBLE A LA
RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS, (N=100) ....................................................56
P a g e | X
Liste des tableaux
TABLEAU 1 : EFFECTIF DES INFIRMIERS PRATICIENS ET DES ENSEIGNANTS
PERMANENTS...................................................................................................27
TABLEAU 2 : ECHANTIONNAGE STRATIFIES DES INFIRMIERS PRATICIENS SELON
OPTION A HIS RABAT......................................................................................27
TABLEAU 3: DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON LE SEXE, HIS 2020 (N=100)
........................................................................................................................32
TABLEAU 4 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L'AGE, HIS 2020 (N=100)33
TABLEAU 5 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L'ETAT CIVIL, HIS 2020
(N=100)...........................................................................................................33
TABLEAU 6 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON SPECIALITE , HIS 2020
(N=100)...........................................................................................................34
TABLEAU 7 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON NIVEAU D’ETUDE, HIS 2020
(N=100)...........................................................................................................35
TABLEAU 8 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON PROFIL, HIS 2020 (N=100)
........................................................................................................................35
TABLEAU 9 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON SERVICE, HIS, 2020.........37
TABLEAU 10 :NOMBRE DES REPONSES SELON CHAQUE FACTEUR QUI INFLUENCENT
EN GENERAL CETTE MOTIVATION DE LA RECHERCHE EN SI, HIS (N=100) .....40
TABLEAU 11 : NOMBRE DES REPONSES SELON CHAQUE COMPETENCE NECESSAIRE
QUE L'INFIRMIER DOIT AVOIR POUR S'IMPLIQUER DANS LA RECHERCHE EN SI,
HIS (N=92) .....................................................................................................42
P a g e | XI
TABLEAU 12 :NOMBRE DES REPONSES SELON CHAQUE THEMES SUGGERES POUR LA
FORMATION CONTINUE EN MATIERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN
SOINS INFIRMIERS, HIS (N=100) .....................................................................45
TABLEAU 13 : NOMBRE DES REPONSES DES CAUSES QUI LIMITENT LA DIFFUSION
DES RESULTATS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE AUPRES DES INFIRMIERS,
(N=76).............................................................................................................50
TABLEAU 14 : EFFECTIF DES ENQUETES QUI ONT ELABORE OU PAS UNE RECHERCHE
SCIENTIFIQUE EN EQUIPE (N=26) ....................................................................51
TABLEAU 15 : NOMBRE DES REPONSES SELON CHAQUE CONTRAINTE DEVANT LA
NON INSTAURATION DU STATUT DES INFIRMIERS CHERCHEURS AU MAROC
SELON LES PARTICIPANTS (N=96)....................................................................53
TABLEAU 16 NOMBRE DES REPONSE PAR RAPPORT LES ATTENTES DES IDE S'IL
Y'AVAIT UN ESPACE DEDIE A LA RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS. (N=100).55
P a g e | XII
Liste des abréviations
ANA : Américain Nursing Association.
ASRI : Association de Recherche en Soins Infirmiers.
CHU : Centre Hospitalier Universitaire.
CII : Conseil Internationale des Infirmiers.
CSP : Code de Santé Publique.
DPE : Division de Planification et des Etudes.
DPRF : Direction de Planification et des Ressources Financières.
HIS : Hôpital IBN SINA.
IDE : Infirmier Diplômé d’Etat.
IFCS : Institut de Formation aux Carrières de Santé.
ISPITS : Institut Supérieur des Professions Infirmières et des Techniques de Santé.
ISPITSR : Institut Supérieur des Professions Infirmières et des Techniques de Santé
de Rabat.
LMD : Licence-Master-Doctorat.
OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economique.
OMS : Organisation Mondiale de la Santé.
PIB : Produit Intérieur Brut
SRES : Service des Réseaux des Etablissements de Santé.
UNESCO : Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture
P a g e | 1
Introduction :
Etant des étudiants en troisième année en soins infirmiers, option infirmier
polyvalent, nous nous sommes appelés pour élaborer un projet de fin d’étude dans le
cadre de l’obtention d’une licence en soins infirmiers et techniques de santé. Cette
étude a pour but de décrire les différents facteurs influençant le développement de la
recherche en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateur au niveau de
l’hôpital IBN SINA et l’ISPITS de Rabat.
Comme tout domaine, les soins infirmiers étant une discipline propre est en
changement perpétuel. De ce fait, la recherche scientifique en soins infirmiers est
nécessaire pour se tenir au courant de ce changement et du développement de la
profession infirmière, ainsi elle permet de fonder les soins sur des données probantes.
Alors, l’infirmier et quel que soit son niveau d’étude ou son milieu de travail
est appelé à participer dans le développement de ce domaine avec une initiation à la
recherche scientifique. Son rôle est primordial dans ce processus étant une source de
collecte de données, concepteur et investigateur en même temps.
Ainsi, la recherche scientifique en soins infirmiers n’est plus un choix mais
une nécessité que l’infirmier doit en rendre compte. Néanmoins, il n’est toujours pas
remarqué une grande importance donnée de la part de l’infirmier à la recherche
scientifique en thème de son métier professionnel.
Cette présente étude se compose de trois phases :
 Une phase conceptuelle qui présente le problème de recherche, la recension
des écrits, le cadre de référence adopté, le but, et la question de recherche.
 Une phase méthodologique qui présente le devis de cette étude, les instruments
de mesure utilisés pour collecter les données ainsi que les méthodes de leur
analyse.
 Une phase empirique qui est consacrée à la collecte des données, à l’analyse et
à la discussion des résultats qui se termine par la proposition des suggestions
qui pourraient favoriser le développement de la recherche scientifique en soins
infirmiers.
P a g e | 2
Chapitre I : Phase conceptuelle
P a g e | 3
Problématique
Les soins infirmiers ont depuis longtemps, acquis leur statut de discipline,
après avoir évolué dans l'ombre et dans le sillage de la médecine, ils ont émergé en
constituant une discipline autonome évoluant parallèlement à la médecine, ainsi avec
l’effort et la recherche de certains professionnels en soins infirmiers, des nouvelles
techniques sont mises au point suivant par-là les progrès technologiques et l’évolution
des mentalités, et des sciences humaines ont rendu nécessaire des nouvelles approches
de pratique des soins infirmiers. (Mémoire école des cadre, 1985, 1987)
Par ailleurs, la discipline de soins infirmiers a connu trois courants
paradigmatiques : paradigme de catégorisation, paradigme d’intégration et le
paradigme de transformation. (Kérouac, 1994). Au cours de la période de ce dernier,
les soins infirmiers ont été orientés envers l’ouverture vers le monde, où les infirmières
se sont engagées dans des formations spécialisées au niveau de la maitrise et le besoin
de faire des recherches spécifiques à la discipline a donné lieu à l’implantation de
programme de doctorat en soins infirmiers. Plusieurs femmes penseuses de la
profession telles que Florence Nightingale et Virginia Henderson ont été pionnières de
la recherche scientifique. En 1845 la guerre de Crimée était le point de transition pour
Nightingale qui a participé à cet événement en tant qu’infirmière des soldats. La
situation sanitaire catastrophique due à la guerre incitait Florence à la fondation de son
premier institut de formation des infirmières en 1869 et d’initiation du développement
de la recherche scientifique en soins infirmiers (Kérouac, 1994)
A ce jour, beaucoup d’autres infirmières « chercheuses » ont proposé des «
modèles de soins infirmiers » utilisés lors de la réalisation d’un soin de santé comme
l’américaine Martha Rogers ou la suissesse Rosette Poletti. (Maamri, 2015)
P a g e | 4
A cet égard, les États-Unis ont été les premiers à initier à la recherche en soins
infirmiers en 1950 suite au lancement d’une étude de 5ans sur les fonctions et les
activités infirmières par Américain Nursing Association « ANA ». Le premier journal
« Nursing research » nait en 1952. Au cours de l’année 1953 un institut de recherche
et service en soins infirmiers a été créé à l’université Columbia qui permet
l’apprentissage de processus de recherche par des doctorants financés. Les études
Américain Nursing Research portent sur la formation infirmière et ses modalités, ses
conclusions sont que les infirmiers participent à la recherche quel que soit leur niveau
de formation et que les résultats servent de lignes conductrices aux institutions de
santé. (Ewen, 2007)
Très rapidement ensuite, les organisations internationales ont aidé au
développement de la recherche en soins infirmiers, notamment l’OMS avec son comité
des experts de soins infirmiers a recommandé en 1966 que « la recherche en vue de
l’amélioration des soins infirmiers soit encouragé et considérée comme un élément
essentiel de l’organisation des services de santé… ».
En France, la recherche en soins infirmiers connait un essor important, et
maintenant, il est admis que la recherche scientifique est utile et nécessaire pour
prodiguer des soins de qualité et est l’une des composantes de la professionnalisation.
L’Association de la Recherche en Soins Infirmiers (ARSI) fondée en 1983 est l’une
des acteurs clés contribuant depuis plus de trente ans au développement et à la
reconnaissance de la recherche comme moyen d’acquérir des connaissances, de
développer des savoirs, de fonder les soins sur des données scientifiques. (Revue de la
recherche en soins infirmiers, N° 121).
P a g e | 5
Durant notre recherche, on a remarqué l’existence d’un écart entre les pays
développés et ceux qui sont en voie de développement en matière de la recherche en
soins infirmiers, Formarier (2010) a affirmé que les soins infirmiers sont liés au
développement des systèmes de santé de chaque pays et ils n’échappent pas au
décalage dont les ressources historiques, sociales, politiques, économique,
technologiques impactent gravement l’exercice professionnel dans certains pays.
Pourtant, le CII (1996) ajoute que dans les pays où la recherche en soins
infirmiers est bien développée, un noyau solide de spécialistes en soins infirmiers
mène des programmes de recherches qui ont un impact considérable sur les soins
infirmiers dans le monde entier.
Le problème qui s’oppose au développement de la recherche en soins
infirmiers sur le plan international peut être expliqué par une juxtaposition de freins, «
la difficulté reste, pour les soignants, la possibilité de faire des recherches cliniques
dans un contexte qui se prête peu à cette démarche : manque de crédit, de temps, de
formation, de comité d’éthique, de reconnaissance la recherche en soins. » (Formarier,
2006).
En addition, dans l’étude de Cumber (2018), on trouve que les facteurs qui
empêchent l’engagement des infirmiers dans des projets de recherche sont : le manque
de temps, de confiance, de motivation, de soutien et de connaissances ainsi que les
attitudes négatives à l’égard de la recherche.
Au Maroc, la recherche scientifique à nos jours n’est plus un choix, mais une
nécessité incontournable, surtout que l’entrée du Maroc dans la mondialisation passe
inéluctablement par l’évaluation de système universitaire et notamment dans son volet
recherche, qui demeure la clé de développement économique et social. (Maamri 2015).
P a g e | 6
D’autre part, l’innovation et la recherche en soins infirmiers restent presque
inexistant dans les établissements publics de soins même si elles constituent une
obligation légale selon l’article 2 de la loi 43 – 13 au Maroc « l’infirmier participe, en
outre, aux actions de planification, d’encadrement, de formation, de gestion et de
recherche en soins infirmiers », ce qui constitue un obstacle devant l’amélioration de
la qualité de soins et de système de santé en générale. En 2003, le Maroc figurait au
3ème rang sur le plan Africain en ce qui concerne la recherche, et il a chuté en 2011
au 6ème rang après l’Afrique de Sud, Egypte, Tunisie, Nigéria et l’Algérie et ceci est
le résultat de la retraite de nombreux scientifiques en 2005, certains chercheurs l’ont
attribué à l’insuffisance des moyens matériels et financiers mis à leur disposition.
(Maamri 2015).
A l’époque, le budget alloué à la recherche scientifique et technique ne
représentait que 0,67% du PIB, actuellement, même s’il est légèrement revu à la
hausse, il reste encore faible à l’ordre de 0,80% du PIB. (Maamri 2015)
Également, durant notre stage et en se basant sur une discussion avec quelques
infirmiers, il est constaté que la recherche en soins infirmiers ne semble pas constituer
une priorité chez eux malgré qu’il découle impérativement de leurs attributions selon
le décret N° 2-17-535 portant le statut particulier interministériel des infirmiers et
techniciens de santé. C’est le résultat d’une panoplie de facteurs économiques,
contextuels, facteurs individuels, et d’autres freins qui s’opposent au développement
de la recherche scientifique portant sur le domaine d’activités infirmières en soins,
gestion, et formation.
D’après un projet de fin d’étude de l’option IP élaboré par JALLAL Asmaa
(IFCSC, 2012), mené au niveau de CHU Ibn Rochd de Casablanca, les résultats ont
P a g e | 7
montré que 100% des infirmiers interrogés ressentent la responsabilité envers la
recherche en soins infirmiers. Néanmoins, ils évoquent plusieurs facteurs freinant le
développement de la recherche, à savoir : la formation, le budget consacré par le
ministère de la santé pour la recherche scientifique, le contexte et la charge de travail.
Cette situation problématique a engendré chez nous une irritation ressentie à
l’égard du développement de la profession infirmière grâce à la recherche scientifique,
et surtout après la nouvelle réforme du système de formation des ISPITS : le système
LMD (Licence-Master-Doctorat), Ce nouveau système qui a eu naissance en 2013 a
exigé la création des instituts supérieurs des professions infirmières et techniques de
santé au lieu des instituts de formation en carrière de santé selon le Décret N° 2-13-
658 du 23 Di Al kiaada 1434 (30 septembre 2013) portant création des ISPITS.
Les objectifs majeurs de cette réforme étant le rehaussement du niveau de la
formation et l’instauration de passerelles avec d’autres établissements de
l’enseignement supérieur tout en permettant l’introduction de 3 cycles : (CSEFRS,
2018)
•1er cycle (Licence, 6 semestres) préparant à l’exercice d’une pratique clinique.
•2ème cycle (Master, 4 semestres) préparant à une pratique avancée en clinique
;
•3ème cycle (Doctorat, 3 ans) formant des chercheurs pour une pratique
avancée ou une carrière universitaire. (DRH/MS Maroc, 2015)
Cette présente étude se propose de décrire les différents facteurs qui
influencent le développement de la recherche en soins infirmiers chez les infirmiers
gestionnaires et formateurs au niveau de l’hôpital Avicenne et l’Institut Supérieur des
Professions Infirmières et Techniques de Santé de Rabat.
P a g e | 8
Recension des écrits :
Afin d’aborder la problématique précédemment mise en évidence, il
semble nécessaire de définir les concepts clés de cette recherche.
Recherche scientifique :
Bruno (1994) définit la recherche scientifique en étant « un exercice systématique et
méthodique portant sur l’étude d’un problème ou d’une question et mettant en cause
des faits qui doivent être vérifiables, en vue d’atteindre une fin : la résolution d’un
problème ou la réponse à une question ou une hypothèse préalable ».
D’après le dictionnaire français la recherche scientifique englobe en ensemble des
activités pratiques et intellectuelles engagées dans le progrès de la science. Or, d’après
Shuttleworth (2008), ce concept est défini comme le fait d’effectuer une étude
méthodique afin de prouver une hypothèse ou de répondre à une question précise.
Soins infirmiers :
« Les soins infirmiers représentent un art et une science reposant sur une base de
connaissances uniques, qui naissent de l'analyse logique et de la recherche scientifique,
capables d'être transformées en pratiques infirmières. » (Rogers, 1970).
« Les soins infirmiers ont pour objectif d'assister de manière individualisé les
personnes malades et en santé et de promouvoir des actions contribuant au maintien
en santé ou au retour de la santé, d'assister les mourants et leur permettre de mourir
dans la paix et la dignité, d'assister tous ceux qui n'ont plus la force ou non pas les
connaissances pour rester ou recouvrer la santé seul ». (Henderson, 1961)
P a g e | 9
Recherche scientifique en soins infirmiers :
Magnon (1995) déclare que « la recherche infirmière est l’ensemble des travaux
effectués et/ou conduits par des infirmier(e)s pour développer les connaissances
professionnelles et améliorer la pratique infirmière ». En outre, Il ajoute qu’il peut
s’agir de recherche clinique en soins infirmiers, de recherche en éducation, en gestion
des soins infirmiers et/ou de recherche sur la profession infirmière.
Selon le CII (2008), la recherche scientifique en soins infirmiers vise à enrichir le corps
de connaissances qui fonde les soins, établir un lien entre la théorie et la pratique, baser
les soins sur des données scientifiquement vérifiables, conduire et collaborer à des
recherches cliniques, à la promotion de la santé, au développement et à la gestion des
services de santé, à l’amélioration des politiques de santé et enfin à l’enseignement.
A cet égard, la recherche scientifique en soins infirmiers constitue l’un des intérêts
principaux et des activités de métier d’infirmier diplômé d’état en France, selon son
code de santé publique Art-R 4311-1 qui résume ces activités en quatre domaines :
L’offre de soins, gestion, formation et la recherche scientifique.
Selon l’Association de recherche en soins infirmiers (2009) : « un bon positionnement
des infirmières dans leur rôle professionnel qui ne se limite pas qu’à l’exécution des
ordres médicaux, mais à la mobilisation de compétences d’analyse clinique et de
réflexion, qui permettent de donner du sens, de l’intérêt et d’offrir un terrain propice à
l’élaboration des projets de recherches en soins infirmiers ».
P a g e | 10
Personnel infirmier :
Le personnel infirmier participe à la prise en charge global et
multidisciplinaire d’un patient, par la dispensation des soins infirmiers
efficaces, répondant aux besoins et problèmes du patient par le maintien et/ou
l’amélioration de sa santé, de plus de ses fonctions, il veille à sa propre
formation continue, il évalue ses besoins de formation, à fin de dispenser des
soins selon les techniques en vigueur dans l’institution, il assure une mission
d’encadrement des étudiants en stage, il participe aux tests, études et
recherches qui se déroulent dans son service et/ou dans l’institution. Dans
cette large définition de la profession infirmière, nous constatons que
l’infirmier doit contribuer aux études et élaborer recherches individuelles ou/et
collectives dans son propre domaine. (Définition de la fonction infirmier(e),
Hôpital Erasme, 2002)
Alors, d’après ces définitions, il est aberrant d’isoler la recherche
scientifique du domaine infirmier puisque ce dernier est en changement perpétuel et
exige de nouveaux interventions et résolutions, ce qui a donné naissance au concept
de la recherche scientifique en soins infirmiers particulièrement.
Dans le même sens, au Maroc, la mission de la recherche en soins infirmiers
est reconnue par le Décret n° 2.93.602 du 29 octobre 1993, considérant la recherche
comme l’une des attributions des instituts de formation en carrière de santé (IFCS).
(Maamri, 2015)
Aujourd’hui, suite à l’universitarisation des études, on est conduit vers un
diplôme d’état infirmier et donc le remplacement des IFCS par les ISPITS, ainsi qu’à
la reconnaissance du système LMD, ce qui a officialisé la recherche scientifique en
P a g e | 11
soins infirmiers en lui attribuant une place très avancée, selon le Décret n° 2.13.658
comportant la création des ISPITS.
Etant un partenaire essentiel pour la concrétisation de la recherche
scientifique en domaine paramédical, le réseau hospitalier est aussi appelé, comme
milieu professionnel a donné plus d’importance à la recherche scientifique en soins
infirmiers selon le 7ème
article du règlement intérieur des hôpitaux qui attribue la
fonction de la recherche scientifique au chef du pôle des soins infirmiers.
Au niveau de service des réseaux des établissements de santé (SRES),
l’Arrêté N° 003-16 lui attribue le suivi de la mise en œuvre des plans d’amélioration
et des décisions en vue de faciliter le parcours de soins, l’encadrement et la formation
de personnel, l’analyse des données relatives aux actions et programmes de santé, etc.
Ce qui exige des compétences en matière de recherche scientifique.
En somme, peu importe son milieu de travail, l’infirmier est appelé selon le
3ème
article du Décret N° 535-172 à la participation dans le développement de
recherche scientifique dans ce domaine.
Malgré la reconnaissance de la recherche scientifique en soins infirmiers
par plusieurs pays, elle reste encore mal développée et cela est dû aux nombreux
facteurs qui selon les récessions des écrits, sont d'ordre individuel et contextuel.
En premier lieu, commençant par les principaux facteurs liés à l'individu,
nombreux théoriciens dans les années 1970-1980 cherchaient à identifier quelles
étaient les raisons intrinsèques qui poussaient un individu à accomplir volontairement
une action. Sur ce point la théorie de l'autodétermination étudiée par Deci et Ryan
(1971-1975-1985) a relevé que l'individu est motivé par trois types de besoins :
P a g e | 12
L'autonomie, le sentiment d'être compétent, et l'appartenance sociale. La plus décisive
parmi ces derniers et l'autonomie qui est définie par les théoriciens comme étant le
besoin d'un individu à se sentir qu'il agit librement. Selon les deux théoriciens,
l'autonomie est classée en plusieurs degrés dans le choix, et donc l'individu sera plus
ou moins motivé et il trouve une satisfaction ou un plaisir dans son comportement ou
son action.
Relativement à ceci, Ambrile (1997) a estimé qu'aucune expertise de
domaine, ni aucun degré de compétences ne pourrait compenser un manque de
motivation intrinsèque à réaliser avec succès une activité, et affirme que la motivation
intrinsèque est souvent le levier le plus efficace pour stimuler un nouvel apport ou un
ajout à un domaine.
Selon Deci et Ryan (1985, 2000), La motivation intrinsèque comprend trois
formes, la première est la motivation intrinsèque aux stimulations, dans laquelle le
salarié est motivé grâce aux sensations fortes qu'il preuve dans ses activités
professionnelles, ensuite la motivation intrinsèque à la connaissance dans laquelle
l'individu effectue ses activités pour le plaisir d'apprendre des nouvelles choses, et
enfin la motivation intrinsèque à l'accomplissement dans laquelle l'individu a le
sentiment de relever des défis.
La théorie bi-factorielle d'Hereberg affirme également que la motivation est
suscitée par la recherche de satisfaction optimale de certains besoins, « L'idée
principale est que les circonstances qui conduisent à la satisfaction et la motivation au
travail ne sont pas de même nature que celles qui conduisent à la satisfaction et au
mécontentement ». (Michel.J, 2008)
P a g e | 13
De surcroît en 1988, Ambile part d'une étude sur 120 chercheurs dans des
secteurs différents, s'interrogeant sur les composantes nécessaires de leurs motivations
à la recherche et il a trouvé que le facteur le plus important c'est la manière dont la
personne perçoit l'utilité de réaliser la tâche, l'intérêt pour le travail et l'attraction pour
le challenge.
En outre, Gagnon (2009) ajoute que le manque de vouloir agir, de
perception de l’utilité de la recherche, l’attachement des infirmiers aux habitudes de
travail et leur réticence pour le changement et l’innovation freinent l’initiation du
processus de la recherche.
De plus, selon une étude menée par le Bureau de transfert et d’échange de
connaissances de l’Université Laval auprès des infirmiers québécois en 2009, les
facteurs qui influencent directement sur le développement de la recherche scientifique
en soins infirmiers sont ceux liés à la personne : à ses valeurs, ses habitudes
personnelles et ses connaissances.
A partir de ce contexte, s’éclate un facteur très important, s’éclate un facteur
très important, il s’agit de la compétence. Selon Phaneuf (2004), la compétence est un
savoir complexe reposant sur un ensemble intégré de connaissances, d’acquis
d’expérience et de l’évolution professionnelle, le tout travaillant en synergie pour
renforcer l’exercice infirmier au niveau de performance compatible avec le rôle et les
fonctions de l’infirmier, plus précisément le développement de la recherche
scientifique.
D’après le référentiel européen de compétences en soins infirmiers (2006-
2008), les compétences que l’infirmier doit avoir nécessairement se regroupent en
deux : L’engagement dans un développement professionnel et l’utilisation d’une
P a g e | 14
démarche scientifique, d’où se découle plusieurs d’autres capacités telle que
l’évaluation de sa pratique professionnelle, l’actualisation de ses savoirs, le
développement d’un esprit critique et l’utilisation des résultats de la recherche. Toutes
ces compétences obligent l’infirmier à s’engager dans le processus de la recherche
scientifique.
D’autre part, Le Boterf (1997) définit la compétence comme étant la
mobilisation ou l’activation de plusieurs savoirs, dans une situation et un contexte
donné, il rajoute que la compétence se résulte de trois facteurs. Commençant par le
savoir-agir, pour El Boterf (1997), ce facteur peut être développé par la formation,
l’entrainement, les boucles d’apprentissage et les mises en situations en apprentissage.
Ensuite le vouloir-agir qui sera encourager par : l’existence d’un sens donné à la
construction des compétences, d’une image de soi réaliste et positive et d’un contexte
de reconnaissance et de confiance. Enfin le pouvoir-agir, qui se renvoie à l’existence
d’un contexte, d’une organisation du travail, et disponibilité des moyens et ressources,
ce qui permet la prise de risque et d’expression de la compétence. (Le Boterf, 2005)
Parallèlement avec la compétence, la recherche scientifique nécessite deux
qualités : l’esprit critique et l'innovation, cette dernière est définie selon Rogers (1962)
comme : « une idée, une pratique ou un objet qui paraît nouveau à un individu ou à
une autre entité qui l'adopte, si l'idée semble neuve à l'individu, c'est une innovation ».
En addition et selon Livartowski (2001), « l'innovation consiste à introduire des
nouvelles idées des nouvelles méthodes pour améliorer l'état de santé de la
population ».
P a g e | 15
D’autre part, une étude menée par Ripoche et Llambrich (2007) montre que
le développement de la recherche scientifique est influencé par le manque d’une
formation solide à ce processus, et ajoute que le travail de fin d’étude du cursus
infirmier n’est qu’une ébauche à la recherche en soins infirmiers et le cadre de santé
qui participe à la formation et à l’encadrement des équipes ne bénéficie dans son cursus
que d’une initiation à la recherche. Les formations secondaires pouvant pallier à ce
déficit de formation mais restent minimes et non adaptées aux conditions de travail
d’infirmier dans ses quatre domaines d’activités et sont difficilement utilisables et
valorisées par leurs titulaires.
Pour Abbatt et Mejia (1990), la formation des agents de santé s’entend de
l’ensemble des expériences qui suivent la formation initiale et qui aident le personnel
soignant à garder les compétences nécessaires pour dispenser les soins de santé ou à
en acquérir de nouvelles. Ils rajoutent que la formation continue englobe toute forme
d’apprentissage et pas seulement les cours de recyclage, elle s’entend de la fin de
formation initiale jusqu’à la retraite et elle comporte les connaissances et les
compétences qui ont un rapport direct avec la prestation des soins de santé.
Ainsi, il existe des facteurs contextuels , selon Phaneuf (2011), la motivation
extrinsèque du personnel infirmier contribue d'une manière claire dans l'accès à la
recherche aussi l'étude de Chekib Zedini et ses collègues sur les facteurs de motivation
au travail chez les cadres paramédicaux dans un CHU tunisien montre que 65% était
« Pas à peu motivé » dans leur travail ce qui va affecter l'esprit de la recherche et de
productivité parce que la motivation est le point de départ de toute recherche
scientifique. Selon Rolland Viau dans son livre « la motivation dans la création
scientifique » (2007) : « les grands chercheurs étudiés ont été dans leur vie
P a g e | 16
professionnelle très motivé à apprendre et à comprendre tous les phénomènes qui les
entourent. »
En Europe, Smith (2007) affirme que le problème qui se pose devant le
développement de la recherche en soins infirmiers est le manque de reconnaissance de
la profession infirmière par les pouvoirs politiques européen.
De surcroît, Gortner (1982) suggère un autre facteur : Le temps et qui, selon
lui, est l'élément clé de la productivité, il reflète l'engagement à l'égard de la recherche,
et même si un projet doté en ressources financières, en effectif ou en laboratoire, il ne
sera jamais réussi si le temps fait défaut. Ce facteur a été bien précisé dans le résultat
décollé de l'étude de Jallal Asmaa (IFCSC, 2012) qui indique que 67% des infirmiers
interrogés n'ont pas le temps suffisant pour développer un esprit critique envers des
soins délivrés à leurs patients‫ف‬ et de mener des recherches.
Ce manque de temps peut être expliqué par la charge de travail, puisqu’au
Maroc, il existe un infirmier pour 1492 habitants (SCS, DPE, DPRF, 2017) par contre
au Canada, un infirmier couvre 118 habitants. (Direction, Stratégie de marque et
communications OIIQ, 2017)
En addition le CII (1982) rajoute que même l'espace, les fournitures et le
matériel ont un impact non négligeable sur le développement de la recherche
scientifique en soins infirmiers, d’ailleurs le manque d'espace et des laboratoires
dédiés à la recherche peut en constituer un obstacle majeur et peut même avoir un effet
dissuasif.
P a g e | 17
Gortner (1982) rajoute que si nous voulons établir une structure de la
recherche en soins infirmiers, il est indispensable de disposer de fournitures et de
matériel sans oublier l'entretien et les travaux de rénovation nécessaires.
Dans le même contexte on trouve des chercheurs, des techniciens, et des
administratifs qui dans l'idéal collaborent autour d'un ou plusieurs projets de recherche,
on parle alors de l'équipe. Ce concept est défini par Mucchielli (1965) comme une
hétérogénéité des compétences et considérée comme un facteur contextuel de richesse
des échanges, de créativité du groupe, ce qui peut donner l'initiation au développement
de la recherche.
De son tour, Farren (1991) affirme que la bibliothèque, le soutien de
l'employeur, l'accès à la population cible et les appuis informatiques sont considérés
comme des éléments essentiels de la productivité d'une recherche.
Dans l’étude de Jallal Asmaa des facteurs influençant l’innovation en soins
infirmiers (IFCSC, 2012), 100% des infirmiers interrogés ont affirmé que
l’instauration d’un statut d’infirmier chercheur au Maroc va les motiver à s’engager
dans le processus de la recherche.
Au Maroc, le statut d’infirmier chercheur n’est pas clairement déterminé et il
est limité à celui d’un infirmier fonctionnaire, ce qui est confirmé par Maamri (2015)
qui rajoute qu’un manque de statut d’infirmier chercheur et d’enseignants chercheur
au Maroc pose un obstacle devant cette initiative.
Pour la recherche en soins infirmiers, les dons et les dotations constituent les
sources de financement les plus flexibles, néanmoins dans de nombreux pays, le
budget alloué à la recherche en soins de santé est très limité, et il peut arriver même
P a g e | 18
qu’aucun budget spécifique ne soit prévu pour la recherche en soins infirmiers. (CII,
1996)
D’après Formarier (2009), les financements possibles permettent d’envisager
plusieurs obstacles et contraintes au développement de la recherche scientifique et
ouvrent des nouvelles perspectives, qui, sans aide financier, restent bouchées.
Le Maroc actuellement consacre 0.8% de son PIB pour la recherche
scientifique dans tous ses domaines (Maamri, 2015), ce qui est inférieur à la moyenne
des pays de l’OCDE qui est de 2.37%. (Institut de statistique de l’UNESCO)
Plusieurs causes sont à l’origine de la stagnation de la recherche scientifique
en soins infirmiers, y compris, les publications et les échanges sont peu nombreux, peu
valorisé et peu encouragés au niveau professionnel et national (Formarier, 2009).
Pour que les chercheurs puissent communiquer les résultats de leurs travaux à
l’ensemble des utilisateurs, le CII (1996) incite qu’il faut intégrer un programme de
diffusion actif et efficace dans leur plan de recherche. Et selon le conseil, la diffusion
signifie l‘action de se répandre, et que sans diffusion efficace, la recherche en soins
infirmiers ne saurait espérer avoir un impact quelconque.
Selon le CII (1996), si les chercheurs veulent communiquer les résultats de
leurs recherches à l'ensemble des utilisateurs potentiels, il faut qu'ils s'intègrent dans
des programmes de diffusion actif et efficace dans leur plan de recherche. En littérature
la diffusion désigne « l'action de se répandre », c'est-à-dire que sans diffusion efficace,
la recherche en soins infirmiers n'aura pas un impact quelconque.
P a g e | 19
Il rajoute que les recherches peuvent être diffusé par plusieurs manières et que
chaque projet exige des différentes méthodes pour être diffusé à ses utilisateurs
potentiels.
Pour que la recherche prenne un sens, les publications et les échanges entre
les chercheurs sont essentiels à son développement.
Concernant les publications de recherche, le CII (1996) a souligné que les
revues scientifiques sont le moyen de diffusion le plus utilisé par les infirmiers
chercheurs pour leurs rapports scientifiques.
Dans le même sens et selon la même source, la diffusion orale des résultats des
travaux de recherche peut influencer directement, alors les infirmiers devraient trouver
et créer des opportunités pour parler de leur projet lors de grandes conférences
nationales et internationales ainsi que dans les réunions. Il rajoute qu'il faut profiter
des occasions et surtout les discussions bilatérales pour discuter les résultats de leurs
recherches et les bénéfices qu’ils vont apporter à la pratique infirmière quotidienne.
Une diffusion efficace ne peut pas malheureusement garantir l'utilisation des
résultats de la recherche, il est admis que « les résultats de la recherche sont inutiles
s'ils ne sont pas utilisés ». Selon Hunt (1984), l’utilisation des résultats de la recherche
en soins infirmiers demeure une chose compliquée, et il estime que ceci est influencé
par plusieurs facteurs, notamment, le manque d'intérêt et de sensibilisation des
infirmiers à l'égard de leur spécialité, ainsi que le manque d'encouragement de la part
des infirmiers praticiens pour engager le personnel infirmier a utilisé les résultats dans
la pratique.
P a g e | 20
A la lumière de tous ces facteurs recensés, il parait évident que ces derniers,
que ce soit d’ordre individuel ou environnemental (organisationnels, institutionnels,
structurels) ont une grande influence et jouent un rôle très indispensable au
développement de la recherche scientifique en soins infirmiers. Ce qui a permis
d’élaborer le cadre conceptuel suivant inspiré des écrits précités.
P a g e | 21
Cadre de référence :
Figure 1 : Cadre conceptuel Les facteurs qui influencent le développement de la
recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.
<
Le développement
de la recherche
scientifique en soins
infirmiers
Organisationnels
Facteurs individuels
 La motivation intrinsèque
 La perception de l’utilité de la
recherche
 La formation (de base et continue)
 La compétence
Facteurs contextuels
Institutionnels Structurels
 La charge de
travail
 L’équipe
 Le temps
 La diffusion
 L’innovation
 La motivation
extrinsèque
 Le financement
 Le statut d’infirmier
chercheur
 L’espace et le
logistique
P a g e | 22
But de recherche :
Décrire les facteurs qui influencent le développement de la recherche
scientifique en soins infirmiers chez les praticiens et les formateurs au niveau de
l’hôpital Avicenne Rabat et l’institut supérieurs des professions infirmières et
technique de santé Rabat.
Question de recherche :
Quels sont les facteurs influençant le développement de la recherche
scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs au niveau
de l’hôpital Avicenne Rabat et l’institut supérieurs des professions infirmières et
technique de santé Rabat ?
P a g e | 23
Chapitre II : Phase
méthodologique
P a g e | 24
Devis de recherche
Il s’agit d’un plan logique créé par le chercheur en vue d’obtenir des réponses
valables aux questions de recherche posées, il se compose de : le ou les milieux où
l’étude sera menée ; la sélection des sujets et la taille de l’échantillon ; le type et le
niveau d’étude ; les instruments de collecte des données ; les méthodes de traitement.
1. Type de l’étude :
Etude descriptive simple, quantitative de premier niveau, qui vise à décrire les
facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers
chez les infirmiers praticiens et les formateurs au niveau de l’hôpital IBN SINA de
Rabat et l’institut supérieur des professions infirmières et technique de santé Rabat.
2. Milieu de l’étude :
L’étude s’est déroulée au niveau de deux structures :
 Hôpital Ibn Sina de Rabat : au niveau de tous les services de médecine,
chirurgie, urgences, réanimation et les blocs opératoires.
 Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé de
Rabat.
 CHUIS :
Le centre hospitalier universitaire IBN SINA est un établissement public doté
de la personnalité morale et de l’autonomie financière et soumis sous la tutelle de
Ministère de la Santé.
Il se dépose de 10 établissements hospitaliers et d’une direction générale :
P a g e | 25
 Hôpital Ibn Sina : Milieu d’étude
 Hôpital d’Enfants Rabat
 Hôpital des Spécialités Rabat
 Institut Nationale d’Oncologie
 Hôpital de Maternité Souissi
 Hôpital les Orangers
 Hôpital Moulay Youssef
 Hôpital Ar-razi Salé
 Hôpital El Ayachi
 Centre de consultations et de traitement dentaires
 Hôpital Ibn Sina :
C’est un établissement qui fait partie de CHUIS, il comporte un nombre assez
satisfaisant de personnel médical, infirmiers, administratif, technique et de soutien
répartis selon des services cliniques (13 services de chirurgie, 10 services de
médecine et Urgences / Réanimation), des services médico techniques et
administratifs.
Il comprend aussi des structures fonctionnelles composées d’un bloc
opératoire central, d’un bloc opératoire des urgences et d’une pharmacie. En plus, il
est doté d'instances consultatives qui appuient et donnent des conseils pour la bonne
gestion et la bonne conduite de l’établissement hospitalier.
Selon l’article 2 du règlement intérieur de CHIS, parmi ses missions :
 Dispenser les soins médicaux
 Participer à l’enseignement clinique universitaire
P a g e | 26
 Concourir à la réalisation des objectifs fixés en matière de santé
publique
Ce choix du milieu d'étude est motivé par certains raisons :
 Une bonne connaissance du milieu grâce aux stages que nous avons
passé.
 Son accessibilité grâce à un coup et un temps de déplacement réduit.
 La recherche scientifique figure parmi ses missions.
 C’est un endroit favorable pour mener à bien la recherche.
 Coopération de personnel infirmier.
 ISPITSR :
L’Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé de
Rabat est un établissement de l’enseignement supérieur ne relevant pas de
l’université, créé par le décret n°2.13.658 du 30 septembre 2013. L’institut assure la
préparation et la délivrance des diplômes nationaux organisés en trois cycles d’études
dans les domaines des Professions Infirmières et des Techniques de Santé (Cycle de
la Licence professionnelle, Cycle de Master et Cycle du Doctorat). Les lauréats de
l’ISPITS de Rabat peuvent exercer dans le secteur de santé publique, privé et libéral.
La formation dispensée au sein de l’institut est basée sur 5 filières :
 Sage-Femme
 Assistant médico-social
 Techniques de santé
 Soins infirmiers
 Rééducation Réhabilitation
Ce choix de milieu est basé sur les critères suivants :
P a g e | 27
 Accessibilité au lieu et à la population de l’étude.
 Coopération des enseignants.
 Opportunité de recherche pour décrire un niveau d’intervention infirmière
différent, c’est le volet de formation, ce qui aura un apport avantageux à
notre étude.
 L’existence d’un département de recherche au sein de l’ISPITS de Rabat.
3. Population à l’étude et échantillon :
La population accessible à cette étude est l’ensemble des infirmiers exerçant à
l’Hôpital Ibn Sina de Rabat et les infirmiers formateurs permanents de l’option IP de
l’institut supérieur des professions infirmières et techniques de santé de Rabat.
Tableau 1 : Effectif des infirmiers praticiens et des enseignants permanents
Effectif total Echantillons
HIS Rabat 426 Infirmiers praticiens 100 infirmiers
ISPITS Rabat 8 enseignants permanents de
l’option IP
3 enseignants permanents
de l’option IP
4. Méthode d’échantillonnage :
Tableau 2 : Echantionnage stratifiés des infirmiers praticiens selon option à HIS Rabat
Source : Division des ressources humaines et de développement professionnel de la
direction CHUIS rabat, service du personnel médical et infirmier.
Spécialité Effectif Echantillons par strate
(n=100)
IP 333 78
IAR 85 20
ISUSI 8 2
TOTAL 426 100
P a g e | 28
Après avoir déterminer le type de notre étude, nous avons choisi deux
méthodes qui permettent bien de décrire les différents facteurs influençant la
recherche en soins infirmiers et de répondre à la question de recherche, à savoir :
 Un questionnaire en ligne destiné aux personnels infirmiers de
l’Hôpital Ibn Sina de Rabat.
 Un entretien semi-structuré à distance destiné aux infirmiers
formateurs de l’ISPITS de Rabat.
5. Les instruments de collecte des données :
En vue de recueillir des informations sur cette étude, deux méthodes de collecte
des données qui conviennent au type d’étude choisie ont été privilégiées :
Un questionnaire en ligne destiné aux infirmiers praticiens :
En raison des urgences sanitaires déclarées par le royaume du Maroc et vue
que nous n’avions pas le droit de sortir pour collecter les données sur le terrain, c’est
pourquoi nous avons procédé à un questionnaire en ligne sur le site de Microsoft Forms
Pro.
C’est une méthode de collecte quantitative qui permet d’interroger un nombre
important de la population à l’étude et d’accueillir l’information concernant les
différents facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins
infirmiers. Le questionnaire se compose d’une note présentative qui comporte notre
sujet de recherche, son but et les aspects éthiques, à savoir le droit à l’autonomie de
participation, l’anonymat, confidentialité et l’intimité, de plus il contient des questions
des renseignements généraux pour identifier la population, ainsi que des questions
interrogeant les facteurs qui découlent du cadre de référence de l’étude.
P a g e | 29
Un entretien semi-structuré :
Pour la collecte des données auprès des infirmiers formateurs (permanents) de
l’option IP, nous avons procédé à un entretien semi-structuré afin de décrire leur rôle
dans le développement de la recherche scientifiques et les facteurs qui influencent ce
processus. Cet entretien est réalisé en suivant un guide d’entretien comportant cinq
questions ouvertes.
6. Méthodes d’analyses des données :
Pour le questionnaire, il a été traité quantitativement à l’aide de logiciel Microsoft
EXCEL. Le traitement des données a passé par deux étapes, d’abord le regroupement
des résultats sous formes d’un tableau statistique obtenu automatiquement du site web
Microsoft Forms Pro, ensuite à partir de ces tableaux nous avons formé des graphiques
pour présenter les résultats de la collecte en les accompagnants par des commentaires.
Pour l’entretien, leurs contenus ont été analysés d’une manière qualitative en
ressemblant les réponses des enseignants en une seule idée pour chaque question.
Les considérations éthiques de l’étude :
Pour bien mener l’étude, certains principes éthiques ont été respectés, à savoir :
 Le droit à l’autodétermination de participer ou non à l’étude.
 Le droit à l’intimité, à l’anonymat et à la confidentialité.
 Le droit à la protection contre l’inconfort et le préjudice
 Le droit à un traitement juste et équitable.
 Le droit à un consentement libre et éclairé.
P a g e | 30
Chapitre Ⅲ : Phase empirique
P a g e | 31
Déroulement de la collecte des données :
En raison d’état des urgences sanitaires appliquées par notre royaume pour
lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19, notre collecte des données a
été faite à distance.
Un questionnaire en ligne a été enclenché le 18/05/2020 sur Microsoft Forms
Pro après l’avoir testé et modifié plusieurs fois pour obtenir la version finale validée
par l’encadrant. La période de collecte a duré 5 jours, jusqu’au 23/05/2020. Puisqu’il
s’agit d’un questionnaire en ligne, nous avons attendu jusqu’à l’atteinte d’un nombre
précis des résultats qui représentent l’échantillon choisi, nous avons collecté 117
questionnaires remplis, dont 17 ont été exclus puisqu’ils ne respectent pas les critères
d’inclusion (spécialité et milieu d’exercice).
Au sujet du taux de récupération, il était à 100% et nous avons reçu les réponses
de tous les participants qui forment notre échantillon.
En ce qui concerne le déroulement des entretiens semi-structuré, ces derniers
ont été aussi faits à distance par des appels téléphoniques ou des discussions à distance.
D’abord, nous avons contacté les enseignants pour les appeler à participer, et
seulement trois enseignants qui ont accepté de faire partie de l’échantillon. Ensuite un
rendez-vous a été fixé avec une durée de 25 à 30 minutes.
P a g e | 32
Présentation des résultats :
Résultats des données collectées par le questionnaire destiné aux IDE
praticiens de HIS :
I. Identification générale des participants :
Tableau 3: Distribution des IDE enquêtés selon le sexe, HIS 2020 (N=100)
Figure 2 : Distribution des IDE enquêtés selon le sexe, HIS 2020 (N=100)
Selon la figure 2, on constate que le sexe féminin est plus dominant avec un
pourcentage de 75%, alors que le sexe masculin ne représente que 25% de la
population à l’étude.
Sexe : Effectif : Fréquence :
Féminin 75 75%
Masculin 25 25%
Total 100 100%
75%
25%
Distribution des IDE selon le sexe
féminin
Masculin
P a g e | 33
Tableau 4 : Distribution des IDE enquêtés selon l'âge, HIS 2020 (N=100)
Figure 3 : Distribution des IDE enquêtés selon l'âge, HIS 2020 (N=100)
Il ressort de la figure 3, que la majorité (74%) des infirmiers enquêtés appartient à une
tranche d’âge jeune qui se situe entre 20 ans et 30 ans, alors que les 22 % appartiennent
à la tranche d’âge de 30 ans à 40 ans et seulement 1% qui dépassent 50 ans.
Tableau 5 : Distribution des IDE enquêtés selon l'état civil, HIS 2020 (N=100)
Etat civil : Effectif : Fréquence
Célibataire 67 67%
Divorcé(e) 2 2%
Marié(e) 30 30%
Veuf(ve) 1 1%
TOTAL 100 100%
Age : Effectif : Fréquence :
Entre 20ans et 30ans 74 74%
Entre 30ans et 40ans 22 22%
Entre 40ans et 50ans 3 3%
Plus de 50ans 1 1%
Total 100 100%
74
22
3
1
0 10 20 30 40 50 60 70 80
Entre 20ans et 30ans
Entre 30ans et 40ans
Entre 40ans et 50ans
Plus de 50ans
Répartition des IDE selon l'age :
P a g e | 34
Figure 4 : Distribution des IDE enquêtés selon l'état civil, HIS 2020 (N=100)
Il est constaté de ce graphique (figure 4) que la majorité des IDE enquêtés sont des
célibataires, tandis que 30% sont mariés, 2% sont divorcés et 1% sont veufs.
Tableau 6 : Distribution des IDE enquêtés selon spécialité , HIS 2020 (N=100)
Figure 5 : Distribution des IDE enquêtés selon spécialité, HIS 2020 (N=100)
Dans la figure 5, on trouve que 3/4 (78%) des infirmiers enquêtés sont des IP, alors
que 20% sont des IAR et seulement 2% des ISUSI. C’est normal de trouver ces
résultats puisque nous avons procédé un échantillonnage aléatoire stratifié (Chaque
strate représente une spécialité).
67%
2%
30%
1%
Celibataire
Divorcé(e)
Marié(e)
Veuf(ve)
Spécialités : Effectif : Fréquence :
IAR 20 20%
IP 78 78%
ISUSI 2 2%
Total 100 100%
20%
78%
2%
IAR
IP
ISUSI
P a g e | 35
Tableau 7 : Distribution des IDE enquêtés selon Niveau d’étude, HIS 2020
(N=100)
Niveau d'étude : Effectif : Fréquence
Licence 88 88%
Master 12 12%
Doctorat 0 0%
Total 100 100%
Figure 6 : Distribution des IDE enquêtés selon niveau d'étude, HIS 2020 (N=100)
En se basant sur la figure 6, la plupart des infirmiers praticiens (88%) ont une licence,
et 12% ont un master.
Tableau 8 : Distribution des IDE enquêtés selon Profil, HIS 2020 (N=100)
Profil : Effectif : Fréquence :
IDE 1er grade 92 92%
IDE grade principal 8 8%
Total 100 100%
88%
12%
Licence
Master
P a g e | 36
Figure 7 : Distribution des IDE enquêtés selon Profil, HIS 2020 (N=100)
D’après la figure 7, la majorité des IDE sont du premier grade et 8% qui sont des
infirmiers de grade principal.
Figure 8 : Distribution des IDE enquêtés selon l’ancienneté dans la profession,
HIS 2020
On déduit de ce graphique (figure 8), que 66% des IDE ont moins de 5 ans d’ancienneté
dans la profession, 23% ont de 5 ans à 10 ans d’ancienneté et 10% ont de 10 ans à 20
ans d’ancienneté dans la profession, et seulement 1% qui ont plus de 30 ans
d’ancienneté dans la profession.
92%
8%
IDE 1er grade
IDE grade principal
De 10 ans à 20
ans
De 5 ans à 10 ans Moins de 5ans Plus de 30 ans
Total 10 23 66 1
0
10
20
30
40
50
60
70
l'effectif
nombre des années
P a g e | 37
Tableau 9 : Distribution des IDE enquêtés selon service, HIS, 2020
Service Effectif Fréquence
Bloc opératoire 13 13%
Cardiologie 4 4%
Hémodialyse 4 4%
Chirurgie 11 11%
Urgences 22 22%
Médecine 16 16%
Neurologie 5 5%
Pneumologie 3 3%
Réanimation 14 14%
Traumatologie 5 5%
Urologie 3 3%
TOTAL 100 100%
Figure 9 : Distribution des IDE enquêtés selon service, HIS 2020
Il parait d’après les résultats de la figure 9 que l’étude a pu couvrir plusieurs services
de l’Hopital Ibn Sina de Rabat, et les plus dominants sont les services des urgences,
de médecine et de réanimation.
0
5
10
15
20
25
Effectif
P a g e | 38
II. Les facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en
soins infirmiers :
Figure 10 : La proportion de la connaissance des IDE enquêtés sur la recherche
scientifique fait partir de leurs attributions statuaires, HIS (N=100)
D’après la figure 10, plus de 56% des IDE sachent que la recherche scientifique figure
dans leurs attributions statuaires, par contre 44% n’ont aucune connaissance à ce
propos.
Figure 11 : Proportion de l'opinion des IDE enquêtés sur l'importance de la
recherche, HIS (N=100)
Il est constaté de la figure 11 que tous les infirmiers ont confirmé l’importance de la
recherche scientifique en soins infirmiers.
20%
80%
Importante
Très importante
44%
56%
Non
Oui
P a g e | 39
Figure 12 : La proportion des IDE enquêtés qui approuvent ou non que la
motivation est essentielle dans la recherche scientifique en SI, HIS (N=100)
On constate de ce graphique, que 97% des IDE enquêtés approuvent que la
motivation est essentielle dans la recherche scientifique en soins infirmiers, tandis
que 3% expriment le contraire.
Figure 13 : la proportion des types de motivation considérée comme importante
selon les IDE enquêtés, HIS (N=97)
On remarque d’après la figure 13 que les infirmiers ayant confirmé l’importance de la
motivation dans le processus de la recherche en soins infirmiers, 92% parmi eux ont
choisi de fusionner les deux types de motivation, alors que 5% ont choisi la motivation
intrinsèque et seulement 3% qui ont choisi la motivation extrinsèque.
3%
97%
Non
Oui
92%
3% 5%
Les deux
Motivation
extrinsèque
Motivation
intrinsèque
P a g e | 40
Tableau 10 :Nombre des réponses selon chaque facteur qui influencent en
général cette motivation de la recherche en SI, HIS (N=100)
VARIABLE NB DES
REPONSES
L'AUTONOMIE, PRISE DE PLUS DE RESPONSABILITE 39
UN ENVIRONNEMENT QUI ENCOURAGE ET VALORISE
LES EFFORTS FOURNIS PAR L'INFIRMIER
91
DES PRIX NATIONAUX 38
UN SALAIRE EQUIVALENT AUX EFFORTS FOURNIS 67
UN DEVELOPPEMENT DE CARRIERE 79
TOTAL DES REPONSES 314
TOTAL DES REPONDANTS 100
Figure 14 : la proportion des facteurs qui influencent en général cette motivation
de la recherche en SI, HIS (N=100)
D’après la figure 14, et selon les enquêtés, on peut classer les facteurs qui influencent
leur motivation à la recherche scientifique comme suit :
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
L'autonomie
, prise de
plus de
responsabilit
é
Un
environnem
ent qui
encourage
et valorise
les efforts
fournis par
l'infirmier
Des prix
nationaux
Un salaire
équivalent
aux efforts
fournis
Un
développem
ent de
carrière
Effectif 13% 29% 12% 21% 25%
Axis
Title
P a g e | 41
 Un environnement qui encourage et valorise les efforts fournis par l'infirmier
(29%)
 Un développement de carrière (25%)
 Un salaire équivalent aux efforts fournis ( 21%)
 L'autonomie, prise de plus de responsabilité (13%)
 Des prix nationaux aux infirmiers (12
Figure 15 : Proportion des IDE enquêtés qui pensent ou non que la compétence
peut influencer l'engagement de l'infirmier, dans la recherche scientifique HIS
(N=100)
On peut déduire de la figure 16, que 91% des IDE enquêtés pensent que la compétence
constitue un facteur influençant l’engagement de l’infirmier dans la recherche
scientifique, alors que 9% ont un avis contraire.
9%
91%
Non
Oui
P a g e | 42
Tableau 11 : Nombre des réponses selon chaque compétence nécessaire que
l'infirmier doit avoir pour s'impliquer dans la recherche en SI, HIS (N=92)
Figure 16 : la proportion des compétences nécessaires que l'infirmier doit avoir
pour s'impliquer dans la recherche en SI, HIS (N=92)
D’après la figure 16, tous les infirmiers qui ont affirmé que la compétence influence
aussi l’engagement du personnel infirmier dans le processus de la recherche
scientifique en soins infirmiers, ont classé ces compétences comme suit :
Les compétences que doit avoir l’infirmier Nb des réponses
Métriser la démarche de la recherche
scientifique en soins infirmiers
72
Évaluer votre pratique professionnelle et
adopter une attitude réflexive et de
changement
56
Actualiser vos savoirs 72
Développer un esprit et une analyse critique 52
Utiliser les résultats de la recherche
scientifique en soins infirmiers
63
Total des réponses 315
Total des répondants 92
23%
18%
23%
16%
20%
0%
5%
10%
15%
20%
25%
Métriser la
démarche de la
recherche
scientifique en
soins infirmiers
Évaluer votre
pratique
professionnelle
et adopter une
attitude réflexive
et de
changement
Actualiser vos
savoirs
Développer un
esprit et une
analyse critique
Utiliser les
résultats de la
recherche
scientifique en
soins infirmiers
P a g e | 43
 Métriser la démarche de la recherche scientifique en soins infirmiers (23%)
 Actualiser vos savoirs (23%)
 Utiliser les résultats de la recherche scientifique en soins infirmiers (20%)
 Évaluer votre pratique professionnelle et adopter une attitude réflexive et de
changement (18%)
 Développer un esprit et une analyse critique (16%).
Figure 17 : la proportion des types de formation nécessaires choisis par les IDE
pour développer la compétence des infirmiers en matière de la recherche
scientifique, HIS (N=100)
Il ressort de ce graphique (figure 17), que le type de formation le plus nécessaire pour
développer la compétence en matière de la recherche scientifique en soins infirmiers,
selon les IDE, est la formation continue (51%), puis l’auto-formation (30%), et en
dernier classement vient la formation de base (19%).
19%
51%
30%
Formation de base
Formation continue
Autoformation
P a g e | 44
Figure 18 : La proportion des IDE enquêtés qui pensent que l’introduction du
système LMD était suffisante ou non pour initier la recherche scientifique en SI,
HIS (N=100)
On distingue de la figure 18 que 62% des IDE enquêtés affirment que l’introduction
du système LMD était insuffisante pour initier la recherche scientifique en SI, par
contre 38% pensent que ce nouveau système avait des apports bénéfiques à ce
propos.
62%
38%
Non
Oui
P a g e | 45
Figure 19 : La proportion des IDE enquêtés qui estime que l'ouverture d'autres
Masters pourrait redynamiser et développer les activités de la recherche
scientifique en soins infirmiers, HIS (N=62)
Selon la figure 19, d’après 62 enquêtés qui ont pensé que ne pensent pas que
l’introduction du système LMD était insuffisante pour initier la recherche scientifique
en SI (Voir la figure 18), la totalité estiment que l'ouverture d'autres masters pourrait
redynamiser et développer les activités de la recherche scientifique en soins infirmiers.
Tableau 12 :Nombre des réponses selon chaque thèmes suggérés pour la
formation continue en matière de la recherche scientifique en soins infirmiers,
HIS (N=100)
100%
0%
Oui
Non
Thèmes des formations continues
suggérés par les IDE
Nb des réponse
Maîtrise de technologie
d'information et de communication
51
La recherche bibliographique 41
Traitement statistique des données
(SPSS, Excel...)
36
Les stratégies de diffusion et de
publication
30
Recherche des sources de
financement
23
Total des réponses 181
Total des répondants. 100
P a g e | 46
Figure 20 : Proportion des thèmes suggérés pour la formation continue en
matière de la recherche scientifique en soins infirmiers, HIS (N=100)
Selon la figure 20, les thèmes suggérés d’après les infirmiers participants pour la
formation continue en matière de la recherche scientifique en soins infirmiers sont
comme suit :
 Maîtrise de technologie d'information et de communication (28%)
 La recherche bibliographique (23%)
 Traitement statistique des données (SPSS, Excel...) (20%)
 Les stratégies de diffusion et de publication (16%)
 Recherche des sources de financement (13%)
0% 5% 10% 15% 20% 25% 30%
Maîtrise de technologie d'information et de
communication
Traitement statistique des données (SPSS,
Excel...)
La recherche bibliographique
Les stratégies de diffusion et de publication
Recherche des sources de financement
Maîtrise de
technologie
d'information et
de
communication
Traitement
statistique des
données (SPSS,
Excel...)
La recherche
bibliographique
Les stratégies de
diffusion et de
publication
Recherche des
sources de
financement
Series1 28% 20% 23% 16% 13%
P a g e | 47
Figure 21 : Proportion des IDE qui savent l’existence des revues scientifiques
dédiées à la recherche en soins infirmiers qui se sont publiées sur internet ou
disponibles dans les bibliothèques, HIS (N=100)
D’après la figure 21, 54% des IDE savent qu’il existe des revues scientifiques dédiées
à la recherche en soins infirmiers, alors que 46% n’en ont aucune connaissance à ce
propos.
Figure 22 : La proportion des infirmiers enquêtés qui ont déjà consulté ou non les
revues scientifiques dédiées à la RSI, HIS (N=54)
Parmi les 54 enquêtés ayant su l’existence des revues scientifiques dédiées à la
recherche scientifique en soins infirmiers, et selon la figure 22, 61% parmi eux,
7%
32%
61%
Non,je les ai jamais
consulté
Oui,souvent
Rarement
46%
54%
Non
Oui
P a g e | 48
rarement qu’ils consultent ces revues, alors que 32% les consultent, et seulement 7%
non jamais les consultés.
Figure 23 : La proportion des enquêtés qui percevaient ou non la charge de travail, HIS
(N=100)
D’après ce graphique, la majorité des enquêtés perçoivent une charge de travail, Au
contraire 12% indique la négation.
Figure 24 : la proportion des enquêtés qui pensent ou non que la surcharge de
travail limite leurs temps, capacité, et motivation pour mener des recherches
scientifiques en soins infirmiers, HIS (N=88)
On peut déduire de la figure 24, parmi les 88 enquêtés qui ont répondu oui à la question
précédente, 89% d’entre eux pensent que la surcharge de travail limite leurs temps,
11%
89%
Non
Oui
12%
88%
Non
Oui
P a g e | 49
capacité, et motivation pour mener des recherches scientifiques en soins infirmiers,
tandis que 11% affirment le contraire.
Figure 25 : La proportion sur le Jugement des enquêtés sur la diffusion les
résultats de la recherche scientifique suffisamment auprès des infirmiers pour
actualiser leur savoir-faire (N=100)
Selon la figure 25, 60% des enquêtés jugent que c’est rarement que les résultats de la
recherche scientifique sont diffusés suffisamment auprès des infirmiers pour actualiser
leur savoir-faire, 24% ont répondu qu’ils sont suffisamment diffusés, et 16% affirme
le contraire.
16%
24%
60%
Jamais
Oui, souvent
Rarement
P a g e | 50
Tableau 13 : Nombre des réponses des causes qui limitent la diffusion des résultats
de la recherche scientifique auprès des infirmiers, (N=76)
Figure 26 : la proportion des causes qui limitent la diffusion des résultats de la
recherche scientifique auprès des infirmiers, (N=76)
Les 76 enquêtés qui ont répondu avec jamais ou rarement sur la question précédente
ont identifié certaines causes qui limitent la diffusion des résultats de la rechercher
scientifique auprès des infirmiers. Selon la figure 26 on distingue :
Les causes entravant la diffusion des
résultats
Nb des réponses
Difficulté d'accès des infirmiers aux
résultats des recherches publiées
38
Manque de temps pour accéder aux
résultats des recherches
31
Ignorance de la part du personnel infirmier
et résistance aux changements
50
La non perception de l'utilité de l'utilisation
des résultats probants de la recherche
scientifique dans le contexte de la pratique.
45
Total des réponses 164
Total des répondants 76
Difficulté d'accès des infirmiers aux résultats
des recherches publiées
Manque de temps pour accéder aux résultats
des recherches
Ignorance de la part du personnel infirmier et
résistance aux changements
La non perception de l'utilité de l'utilisation
des résultats probants de la recherche
scientifique dans le contexte de la pratique.
23%
19%
31%
27%
P a g e | 51
 Difficulté d'accès des infirmiers aux résultats des recherches publiées (23%)
 Manque de temps pour accéder aux résultats des recherches (19%)
 Ignorance de la part du personnel infirmier et résistance aux changements
(31%)
 La non perception de l'utilité de l'utilisation des résultats probants de la
recherche scientifique dans le contexte de la pratique. (27%)
Figure 27 : Proportion des enquêtés qui ont élaboré ou non une recherche
scientifique en SI, (N=100)
On peut déduire de la figure 27, que 74% des infirmiers enquêtés ont déjà élaboré
une recherche scientifique en soins infirmiers, alors que 26% n’ont jamais eu de la
chance pour élaborer un projet de recherche scientifique en soins infirmiers.
Tableau 14 : Effectif des enquetés qui ont élaboré ou pas une recherche
scientifique en équipe (N=26)
Variable Effectif Fréquence
Non 1 4%
Oui 25 96%
Total 26 100%
74%
26%
Non
Oui
P a g e | 52
Figure 28 : Propotion des enquetés qui ont élaboré ou pas une recherche
scientifique en équipe (N=26)
En se basant sur les résultats de la figure 27, et selon la figure 28, parmi les 26 enquêtés
ayant répondu avec non sur la question précédente, 96% ont élaboré des recherches en
équipe, alors que les 4% restants ont élaboré des recherches individuellement.
Figure 29 : utilité d'attribuer un statut des infirmiers chercheurs au Maroc selon les IDE
enquêtés (N=100)
Selon la figure 29, 96% des IDE confirment qu'il est utile d'attribuer un statut des
infirmiers chercheurs au Maroc, Par contre 4% ont exprimé leur désaccord.
4%
96%
Non
Oui
4%
96%
Non
Oui
P a g e | 53
Tableau 15 : Nombre des réponses selon chaque contrainte devant la non
instauration du statut des infirmiers chercheurs au Maroc selon les participants
(N=96)
Figure 30 : la proportion des contraintes devant la non instauration du statut des
infirmiers chercheurs au Maroc selon les participants (N=96)
D’après la figure 30, 42% des enquêtés estiment que la première cause devant la non
instauration du statut des infirmiers chercheurs au Maroc est la dévalorisation de la
profession infirmière, après on trouve le manque de financement (28%), le manque
d’un espace de recherche scientifique en soins infirmiers (23%), en dernier vient
insuffisance de compétences (7%).
Les contraintes devant l’instauration du
statut infirmier chercheur
Nb des réponses
Manque d'espace de recherche scientifique en
soins infirmiers
47
Insuffisance de compétences 13
Manque de financement 56
Dévalorisation de la profession infirmière 85
Total des réponses 201
Total des répondants 96
Manque d'espace de
recherche
scientifique en soins
infirmiers
Insuffisance de
compétences
Manque de
financement
Dévalorisation de la
profession infirmière
23% 7% 28% 42%
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
40%
45%
Fréquence
P a g e | 54
Figure 31 : La proportion des infirmiers enquêtés qui estiment ou non que le
budget alloué à la recherche scientifique soit suffisant, (N=100)
On distingue de ce graphique (Figure 31) que la majorité 96% des enquêtes estiment
que le budget alloué à la recherche scientifique est insuffisant, par contre 4% affirment
le contraire
Figure 32 : la proportion des suggestions pour faire face à l'insuffisance du
budget alloué à la recherche (N=96)
Il ressort de ce graphique (figure 32), que 57% des IDE ont mentionné certaines
suggestions pour faire face à cette contrainte financière, à savoir ; la rechercher
d’autres sources de financement à travers des partenariats, et la création d’une ligne
Budgétaire pour la recherche scientifique.
43%
57%
Création d’une ligne
budgétaire pour la
recherche scientifique
Recherche d’autres
sources de
financement à travers
des partenariats avec
des secteurs privés
96%
4%
Non
Oui
P a g e | 55
Tableau 16 : Nombre des réponse par rapport les attentes des IDE s'il y'avait un
espace dédié à la recherche en soins infirmiers. (N=100)
Les attentes des IDE en cas d’existence
d’un centre dédié à l’entretien :
Nb des réponses
Faciliter la réalisation des projets de
recherches scientifiques en soins
infirmiers
85
Valider les projets de recherches 46
Evaluer éthiquement et scientifiquement
des projets (siège de comité d’évaluation et
de recherche)
50
Assurer l'appui financier aux projets de
recherches en soins infirmiers
63
Assurer le logistique et le matériel 46
La diffusion des résultats 57
Total des réponses 347
Total des répondant 100
P a g e | 56
Figure 33 : La prorpotion des attentes des IDE s’il y'avait un espace de la
recherche en soins infirmiers, (N=100)
D’après la figure 33, on peut classer les attentes des IDE s’il y’avait un espace dédié à
la recherche en soins infirmiers selon la proportion :
 Faciliter la réalisation des projets de recherches scientifiques en soins
infirmiers (25%)
 Assurer l'appui financier aux projets de recherches en soins infirmiers (18%)
 La diffusion des résultats (17%)
 Evaluer éthiquement et scientifiquement des projets (siège de comité
d’évaluation et de recherche (14%)
 Valider les projets de recherches (13%)
 Assurer la logistique et le matériel (13%)
0% 5% 10% 15% 20% 25%
Faciliter la réalisation des projets de recherches
scientifiques en soins infirmiers
Evaluer éthiquementet scientifiquementdes
projets (siège de comité d’évaluation et de…
Valider les projets de recherches
Assurer l'appui financier aux projets de
recherches en soins infirmiers
Assurer le logistique et le matériel
La diffusion des résultats
25%
14%
13%
18%
13%
17%
P a g e | 57
Résultats des données collectées par l’entretien semi structuré destiné aux
enseignants permanents de l’option IP de l’ISPITSR :
1) A votre avis, est ce que la recherche scientifique en soins infirmiers est
importante ? Pourquoi ?
L’ensemble des enseignants interrogés ont confirmé l’importance de la recherche
scientifique en soins infirmiers : « La recherche en soins infirmiers est très importante,
puisque notre domaine est fertile et il y’a toujours des nouvelles maladies et
phénomènes émergeants ». Certains l’ont considéré comme moyen qui prouve le
travail et les efforts fourni par le personnel infirmier.
2) Etant un enseignant permanent à l’ISPITSR, vous avez des responsabilités
administratives et d’enseignement, est ce qu’il vous reste du temps pour
s’engager dans la recherche scientifique en soins infirmiers ?
La totalité des enseignants enquêtés ont affirmé la perception d’une surcharge de
travail, les engagements familiaux, le travail administratif et l’enseignement limitent
leur temps pour s’engager dans ce processus.
3) A votre avis, quelles sont les compétences que doit avoir l’infirmier ou
l’enseignant en soins infirmiers pour s’engager dans la recherche
scientifique en soins infirmiers ?
Selon les enseignants interrogés, les compétences que l’infirmier doit avoir pour
s’engager dans la recherche en soins infirmiers sont :
 La volonté d’entamer la recherche scientifique dans ce domaine.
 Dégager des nouvelles pratiques afin de mieux servir la population.
 Avoir un esprit critique envers les soins prodigués.
P a g e | 58
 Maitrise des méthodes informatiques.
 Suivi de l’évolution de la science.
 Maitrise de la méthodologie de recherche.
4) A votre avis, quels sont les obstacles qui entravent le développement de la
recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers enseignants
des ISPITS ?
D’après les résultats obtenus, plusieurs contraintes empêchent le développement de la
recherche scientifique en soins infirmiers chez les enseignants participants, à savoir :
 Des problèmes étatiques.
 Absence de politique claire et nette.
 Absence d’un statut infirmier chercheur.
 Manque de temps ou d’intérêts.
 Manque d’un financement réservé à la recherche en soins infirmiers.
 La non organisation des structures de recherche en soins infirmiers.
 La non reconnaissance du diplôme du 2ème
cycle de l’école des cadres des
IFCS.
5) Quels sont vos suggestions pour inciter les infirmiers enseignants à
s’engager dans le processus de la recherche en soins infirmiers ?
Pour inciter les infirmiers enseignants à s’engager dans le processus de la recherche
en soins infirmiers, de multiples suggestions ont été proposées :
 La création d’un centre dédié à la recherche en soins infirmiers.
 La reconnaissance de la recherche en soins infirmiers.
 Des prix nationaux de mérite pour les infirmiers et les enseignants
chercheurs.
P a g e | 59
 La valorisation de la profession infirmière.
 L’instauration d’un statut infirmier chercheur.
 La réorganisation des structures de recherches.
 L’augmentation du budget financier consacré à la recherche scientifique en
soins infirmiers.
 Le renforcement des collaborations intersectorielles entre les universités
nationales et internationales.
 L’organisation des séances de formations continues en matière de la
recherche scientifique.
 Encouragement des infirmiers et enseignants en soins infirmiers à s’auto-
former en matière de la recherche scientifique.
P a g e | 60
Discussion des résultats :
Dans l'intérêt de répondre à notre question de recherche qui tourne autour des
facteurs influençant le développement de la recherche en soins infirmiers chez les
infirmiers praticiens et enseignants au niveau de l'hôpital Ibn Sina de Rabat et l'ISPITS
de Rabat. Cette analyse présente la discussion des résultats qui ont été identifié auprès
des participants.
En ce qui concerne les caractéristiques sociodémographiques des IDE
praticiens, on remarque une prédominance du sexe féminin (75%) et presque les trois
quarts des participants sont des jeunes âgés entre 20 ans et 30 ans. 88% des participants
ont une licence en soins infirmiers alors que seulement 12% ont le niveau master.
Parmi les 100 participants, 92% sont des infirmiers du premier grade, alors que les 8%
restants sont des infirmiers de grade principal. Ainsi, plus de trois quarts sont des IP,
20% sont des IAR et 2% sont des ISUSI, ces pourcentages sont les mêmes dans la
population totale.
D’un autre côté, la plupart des IDE participants ont moins de 5 ans d'ancienneté
dans la profession, 43% entre 5 ans et 20 ans, et seulement 1% en plus de 30 ans
d'ancienneté dans la profession. Il parait que notre population à l’étude a une
expérience professionnelle satisfaisante.
Partant de la perception de la recherche en soins infirmiers comme l'une des
responsabilités accordées à l'infirmier selon la loi 43-13 relative à l'exercice de la
profession infirmière au Maroc, d'après les résultats, 56% des participants savent bien
que la recherche scientifique en soins infirmiers figure parmi leurs attributions
statutaires et 44% ne le savent pas, alors que dans le 3ème
paragraphe de l'article 2 de
P a g e | 61
la loi 43-13 : « L’infirmier participe, en outre, dans les actions de planification,
d'encadrement, de formation, de gestion, et de recherche en soins infirmiers. »
Selon Magnon (1995), la recherche scientifique conduite par les infirmiers est
importante puisqu'il permet de développer des connaissances professionnelles et
d’améliorer la pratique infirmière, l’éducation, la gestion des soins infirmiers et la
recherche sur la profession infirmière. Les résultats de cette étude confirment ce
constat, on trouve que 100% des infirmiers praticiens confirment l'importance de la
recherche scientifique en soins infirmiers, dont 90% entre eux la qualifient d'une très
grande importance. Pour les infirmiers enseignants 100% ont prouvé l’importance de
la recherche en soins infirmiers, qui, selon eux, constitue le pilier de l’évolution des
soins infirmiers, ainsi vu que notre domaine est en changement perpétuel et
l'émergence des nouvelles maladies et phénomènes de santé oblige l’infirmier et
l’enseignant en soins infirmiers à s'engager à ce processus pour dégager de nouvelles
pratiques et des résultats probants et avérés scientifiquement.
Pour s'engager dans une recherche quelconque, Ambrile (1997) affirme que le
facteur de motivation intrinsèque est souvent le levier le plus efficace pour stimuler un
nouvel apport ou un ajout à un domaine ce qui rend de la motivation un facteur qui
affecte le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers.
Effectivement et selon les résultats de l'étude, la totalité des infirmiers (97%) affirment
l'importance de la motivation dans le processus de la recherche, dont 92% ont insisté
sur la fusion entre les deux types de motivation, intrinsèque et extrinsèque pour
développer la recherche en soins infirmiers. Il a été constaté que cette motivation est
influencée par plusieurs facteurs qui selon la théorie de l'autodétermination étudiée par
Deci et Ryan (1971, 1975, 1985) sont : l'autonomie, le sentiment d'être compétent et
l'appartenance sociale. Les mêmes facteurs ont été trouvé dans les résultats de l’étude,
P a g e | 62
les participants ont dégagé certains facteurs qui peuvent influencer leur motivation à
s'engager dans une recherche scientifique relative à leur domaine d'exercice à savoir ;
un environnement qui encourage et valorise les efforts fournis par les infirmiers et les
enseignants en soins infirmiers, un développement de carrière, une autonomie et prise
de plus de responsabilités, un salaire équivalent aux efforts fournis et des prix
nationaux de mérite et de reconnaissance de la profession infirmière.
La plupart des infirmiers praticiens (92%) ainsi que les enseignants, ont affirmé
que la présence d'une motivation seule sans compétence est insuffisante, ce que l'on
trouve dans les écrits de Phaneuf (2004) qui définissent la compétence comme étant
un savoir complexe qui englobe l'acquis de connaissances, des expériences et
l'évolution professionnelle, le tout travaillant en synergie pour renforcer l'exercice
infirmier dans ses quatre domaines, y compris la recherche scientifique. De plus,
d'après le référentiel européen des compétences en soins infirmiers (2006, 2008), les
compétences que l'infirmier doit avoir se regroupent en deux : l'engagement dans un
développement professionnel et l'utilisation d'une démarche scientifique, ce qui fait
appel à l'évaluation de la pratique, le développement d'un esprit critique et
l'actualisation des savoirs par l’utilisation des résultats probants de la recherche
scientifique en soins infirmiers. Les participants à l’étude, infirmiers praticiens et
enseignants ont pu résumer ces compétences dans la maîtrise de la méthodologie de
recherche, l'actualisation des savoirs, le suivi de la science, l’utilisation des résultats
probants de la recherche scientifique ainsi que l'évaluation de la pratique
professionnelle, le développement d'un esprit critique et surtout la maîtrise des
logiciels de traitement des résultats (SPSS, Cs Pro, …).
Pour développer et acquérir ces compétences et précisément ceux en relation
avec la recherche et l'utilisation de la technologie, Le Boterf (2005) affirme que le
P a g e | 63
premier facteur qui compose la compétence est le savoir-agir, qui se développe grâce
à la formation, l’entrainements et les boucles d'apprentissage. Selon les résultats, 100%
des infirmiers participants à l'étude affirment que la formation est nécessaire pour
acquérir la compétence, dont 51% ont choisi la formation continue comme un type de
formation nécessaire, 30% en choisis l’autoformation et seulement 19% qui ont choisi
la formation de base. Du même l'étude de Ripoche et Llambrich (2007) confirme aussi
que le manque d'une formation solide à ce processus demeure un facteur influençant
le développement de la recherche scientifique, ils considèrent que le travail de fin
d'études du cursus infirmier n'est qu'une ébauche à la recherche scientifique en soins
infirmiers et que le cadre de santé ne bénéficie pas dans son cursus que d'une initiation
à la recherche. Ils rajoutent que la programmation des formations secondaires peut
pallier ce déficit mais parfois ces formations ne sont pas adaptées aux conditions et
aux besoins du travail de l'infirmier dans ses quatre domaines.
En ce qui concerne la formation de base, plus que la moitié des infirmiers
praticiens (62%) ont affirmé que l’introduction du système LMD était insuffisante
pour s'intégrer dans le processus de la recherche en soins infirmiers et ils ont tous
suggéré l'ouverture d'autres spécialités du master pour redynamiser et développer les
activités de la recherche scientifique en soins infirmiers. Par contre Maamri (2015) a
déclaré que l'introduction du système LMD a officialisé la recherche en soins
infirmiers (Décret N° 2.13.658, Septembre 2013) ouvrant une voie valorisante aux
infirmiers pour poursuivre leurs études jusqu'au cycle doctoral en soins infirmiers.
Pour le volet de la formation continue, Abbat et Mejia (1990) affirment que la
formation continue englobe toute forme d'apprentissage et pas seulement les cours de
recyclage, il s’entend de la fin de formation de base jusqu'à la retraite. Certains thèmes
ont été suggéré et classé selon leur importance chez les infirmiers praticiens : la
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf
Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf

Contenu connexe

Tendances

PLAN DE SOINS INFIRMIERS EXAMPLES en pratique (3).docx
PLAN DE SOINS INFIRMIERS EXAMPLES  en pratique (3).docxPLAN DE SOINS INFIRMIERS EXAMPLES  en pratique (3).docx
PLAN DE SOINS INFIRMIERS EXAMPLES en pratique (3).docxRBGroup
 
Planification des soins infirmiers
Planification des soins infirmiersPlanification des soins infirmiers
Planification des soins infirmiersSANAA TOUZAMI
 
PFE final-3.pdf
PFE final-3.pdfPFE final-3.pdf
PFE final-3.pdfwidaabr
 
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.mohamed elmarnissi
 
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabatGestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabatabdelhaq chnitef
 
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Faculté de médecine de Tizi-Ouzou
 
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1Jamal Ti
 
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)SANAA TOUZAMI
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptSandro Zorzi
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)SANAA TOUZAMI
 
Présentation de TFE
Présentation de TFEPrésentation de TFE
Présentation de TFEAyoub Rekima
 
Mc gill assises théoriques
Mc gill assises théoriquesMc gill assises théoriques
Mc gill assises théoriquesMichel Perrier
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsMehdi Razzok
 

Tendances (20)

PLAN DE SOINS INFIRMIERS EXAMPLES en pratique (3).docx
PLAN DE SOINS INFIRMIERS EXAMPLES  en pratique (3).docxPLAN DE SOINS INFIRMIERS EXAMPLES  en pratique (3).docx
PLAN DE SOINS INFIRMIERS EXAMPLES en pratique (3).docx
 
LA TUBERCULOSE.pptx
LA TUBERCULOSE.pptxLA TUBERCULOSE.pptx
LA TUBERCULOSE.pptx
 
Planification des soins infirmiers
Planification des soins infirmiersPlanification des soins infirmiers
Planification des soins infirmiers
 
PFE final-3.pdf
PFE final-3.pdfPFE final-3.pdf
PFE final-3.pdf
 
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
 
La profession infirmière
La profession infirmièreLa profession infirmière
La profession infirmière
 
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabatGestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
Gestion unite de soins chnitef abdelhaq-hsr-rabat
 
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
 
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1Filière de soins spécifiques  v.3 16 déc 2014 (1)-1
Filière de soins spécifiques v.3 16 déc 2014 (1)-1
 
Épidémiologie
Épidémiologie Épidémiologie
Épidémiologie
 
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.ppt
 
Guide baf
Guide bafGuide baf
Guide baf
 
La profession infirmière.
La profession infirmière.La profession infirmière.
La profession infirmière.
 
Performance systeme de santé
Performance systeme de santéPerformance systeme de santé
Performance systeme de santé
 
Hygiène hospitalière
Hygiène hospitalièreHygiène hospitalière
Hygiène hospitalière
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
 
Présentation de TFE
Présentation de TFEPrésentation de TFE
Présentation de TFE
 
Mc gill assises théoriques
Mc gill assises théoriquesMc gill assises théoriques
Mc gill assises théoriques
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 

Similaire à Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf

Essai de mesure de la performance des etablissements de soins de sante de base
Essai de mesure de la performance des etablissements de soins de sante de baseEssai de mesure de la performance des etablissements de soins de sante de base
Essai de mesure de la performance des etablissements de soins de sante de baseKhabou Mohammed
 
Comment bien appréhender une carrière industrielle
Comment bien appréhender une carrière industrielle  Comment bien appréhender une carrière industrielle
Comment bien appréhender une carrière industrielle Réseau Pro Santé
 
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdfTHESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdfCHAMANIAbdellatif
 
Développement et déploiement d’un Application télésurveillance diabétiques HI...
Développement et déploiement d’un Application télésurveillance diabétiques HI...Développement et déploiement d’un Application télésurveillance diabétiques HI...
Développement et déploiement d’un Application télésurveillance diabétiques HI...HICHAMLATRECHE1
 
Manuel organisation des soins a l'hôpital
Manuel organisation des  soins a l'hôpitalManuel organisation des  soins a l'hôpital
Manuel organisation des soins a l'hôpitalCentreInteret
 
These 2010 bagayoko_cheik-dumar
These 2010 bagayoko_cheik-dumarThese 2010 bagayoko_cheik-dumar
These 2010 bagayoko_cheik-dumarAbdelaziz Ali
 
La filière industrie et recherche dans le contexte de la réforme des études d...
La filière industrie et recherche dans le contexte de la réforme des études d...La filière industrie et recherche dans le contexte de la réforme des études d...
La filière industrie et recherche dans le contexte de la réforme des études d...Réseau Pro Santé
 
(CPN) ETUDE DE ROLES INFIRMIERS LORS DE LA CONSULTATION PRENATALE CPN
(CPN) ETUDE DE ROLES INFIRMIERS LORS DE LA CONSULTATION PRENATALE CPN(CPN) ETUDE DE ROLES INFIRMIERS LORS DE LA CONSULTATION PRENATALE CPN
(CPN) ETUDE DE ROLES INFIRMIERS LORS DE LA CONSULTATION PRENATALE CPNRBGroup
 
Le DPC au niveau des territoires
Le DPC au niveau des territoires Le DPC au niveau des territoires
Le DPC au niveau des territoires Réseau Pro Santé
 
Goulet, Marie-Ève (2016).Accompagnement au choix de carrière de clients dysph...
Goulet, Marie-Ève (2016).Accompagnement au choix de carrière de clients dysph...Goulet, Marie-Ève (2016).Accompagnement au choix de carrière de clients dysph...
Goulet, Marie-Ève (2016).Accompagnement au choix de carrière de clients dysph...Louis Cournoyer
 
Francine Blackburn - ACFAS 2013 - Soutenir et accompagner les organisations d...
Francine Blackburn - ACFAS 2013 - Soutenir et accompagner les organisations d...Francine Blackburn - ACFAS 2013 - Soutenir et accompagner les organisations d...
Francine Blackburn - ACFAS 2013 - Soutenir et accompagner les organisations d...Equipe RENARD
 
Desroches, v. (2014). Processus de prise de décision relative à la carrière d...
Desroches, v. (2014). Processus de prise de décision relative à la carrière d...Desroches, v. (2014). Processus de prise de décision relative à la carrière d...
Desroches, v. (2014). Processus de prise de décision relative à la carrière d...Louis Cournoyer
 
Messagerie MSSanté : un espace de confiance entre professionnels
Messagerie MSSanté : un espace de confiance entre professionnelsMessagerie MSSanté : un espace de confiance entre professionnels
Messagerie MSSanté : un espace de confiance entre professionnelsMarie Bonnaud
 
Catalogue ireps-2015-2016 poitou charentes limousin aquitaine
Catalogue ireps-2015-2016 poitou charentes limousin aquitaineCatalogue ireps-2015-2016 poitou charentes limousin aquitaine
Catalogue ireps-2015-2016 poitou charentes limousin aquitaineIreps
 
Créer sa start-up Deeptech
Créer sa start-up DeeptechCréer sa start-up Deeptech
Créer sa start-up DeeptechBpifrance
 
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Eight - Leçons op...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Eight - Leçons op...Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Eight - Leçons op...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Eight - Leçons op...RBFHealth
 

Similaire à Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf (20)

Essai de mesure de la performance des etablissements de soins de sante de base
Essai de mesure de la performance des etablissements de soins de sante de baseEssai de mesure de la performance des etablissements de soins de sante de base
Essai de mesure de la performance des etablissements de soins de sante de base
 
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
 
Comment bien appréhender une carrière industrielle
Comment bien appréhender une carrière industrielle  Comment bien appréhender une carrière industrielle
Comment bien appréhender une carrière industrielle
 
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdfTHESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
THESE_2010_BAGAYOKO_CHEIK-DUMAR.pdf
 
Développement et déploiement d’un Application télésurveillance diabétiques HI...
Développement et déploiement d’un Application télésurveillance diabétiques HI...Développement et déploiement d’un Application télésurveillance diabétiques HI...
Développement et déploiement d’un Application télésurveillance diabétiques HI...
 
Manuel organisation des soins a l'hôpital
Manuel organisation des  soins a l'hôpitalManuel organisation des  soins a l'hôpital
Manuel organisation des soins a l'hôpital
 
These 2010 bagayoko_cheik-dumar
These 2010 bagayoko_cheik-dumarThese 2010 bagayoko_cheik-dumar
These 2010 bagayoko_cheik-dumar
 
La filière industrie et recherche dans le contexte de la réforme des études d...
La filière industrie et recherche dans le contexte de la réforme des études d...La filière industrie et recherche dans le contexte de la réforme des études d...
La filière industrie et recherche dans le contexte de la réforme des études d...
 
cnam.pdf
cnam.pdfcnam.pdf
cnam.pdf
 
(CPN) ETUDE DE ROLES INFIRMIERS LORS DE LA CONSULTATION PRENATALE CPN
(CPN) ETUDE DE ROLES INFIRMIERS LORS DE LA CONSULTATION PRENATALE CPN(CPN) ETUDE DE ROLES INFIRMIERS LORS DE LA CONSULTATION PRENATALE CPN
(CPN) ETUDE DE ROLES INFIRMIERS LORS DE LA CONSULTATION PRENATALE CPN
 
Le DPC au niveau des territoires
Le DPC au niveau des territoires Le DPC au niveau des territoires
Le DPC au niveau des territoires
 
Goulet, Marie-Ève (2016).Accompagnement au choix de carrière de clients dysph...
Goulet, Marie-Ève (2016).Accompagnement au choix de carrière de clients dysph...Goulet, Marie-Ève (2016).Accompagnement au choix de carrière de clients dysph...
Goulet, Marie-Ève (2016).Accompagnement au choix de carrière de clients dysph...
 
Francine Blackburn - ACFAS 2013 - Soutenir et accompagner les organisations d...
Francine Blackburn - ACFAS 2013 - Soutenir et accompagner les organisations d...Francine Blackburn - ACFAS 2013 - Soutenir et accompagner les organisations d...
Francine Blackburn - ACFAS 2013 - Soutenir et accompagner les organisations d...
 
Desroches, v. (2014). Processus de prise de décision relative à la carrière d...
Desroches, v. (2014). Processus de prise de décision relative à la carrière d...Desroches, v. (2014). Processus de prise de décision relative à la carrière d...
Desroches, v. (2014). Processus de prise de décision relative à la carrière d...
 
Messagerie MSSanté : un espace de confiance entre professionnels
Messagerie MSSanté : un espace de confiance entre professionnelsMessagerie MSSanté : un espace de confiance entre professionnels
Messagerie MSSanté : un espace de confiance entre professionnels
 
La vérification intégrée
La vérification intégréeLa vérification intégrée
La vérification intégrée
 
Catalogue ireps-2015-2016 poitou charentes limousin aquitaine
Catalogue ireps-2015-2016 poitou charentes limousin aquitaineCatalogue ireps-2015-2016 poitou charentes limousin aquitaine
Catalogue ireps-2015-2016 poitou charentes limousin aquitaine
 
Pleins feux sur les étudiants : des ressources pour vous préparer à une carri...
Pleins feux sur les étudiants : des ressources pour vous préparer à une carri...Pleins feux sur les étudiants : des ressources pour vous préparer à une carri...
Pleins feux sur les étudiants : des ressources pour vous préparer à une carri...
 
Créer sa start-up Deeptech
Créer sa start-up DeeptechCréer sa start-up Deeptech
Créer sa start-up Deeptech
 
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Eight - Leçons op...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Eight - Leçons op...Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Eight - Leçons op...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Eight - Leçons op...
 

Dernier

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 

Dernier (7)

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 

Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs.pdf

  • 1. ISPITSR, Avenue Hassan II Km 4,5 route de Casa Rabat, TEL : 05-37-96-19-68, Fax : 05-37-69-27-96 ROYAUME DU MAROC Ministère de la santé Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé de Rabat ‫المغربية‬ ‫المملكة‬ ‫الصحة‬ ‫وزارة‬ ‫التمريضية‬ ‫للمهن‬ ‫العالي‬ ‫المعهد‬ ‫وتقنيات‬ ‫الصحة‬ ‫الرباط‬ Projet de fin d’études du cycle de licence des professions infirmieres et téchniques de sante  Filiere : Soins Infirmiers  Option : Infirmier Polyvalent  Promotion : 2017/2020 ELABORE PAR :  Mr : Naji Mohamed Khalil  Mlle : Chleh Nouhaila  Mlle : Benamara Ouissale ENCADRE PAR :  Mr : Faress Rachid Année universitaire : 2019/2020 Etude descriptive des facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs. Cas de Hôpital IBN SINA et l’Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé de Rabat. Directeur adjoint chargé des études au niveau de l’ISPITS Rabat
  • 2. P a g e | I Dédicace : Nous dédions ce travail à : Nos parents : Aucune expression ne saura montrer le degré de notre amour pour vous. Vous nous avez comblé avec votre tendresse et encouragements tout au long de notre parcours. Vous étiez toujours présents à nos côtés pour nous soutenir durant ces trois années de formation. Nous vous remercions de tout profond, pour votre aide, soutien, sacrifices et compréhension. Que Dieu vous accorde une bonne santé et une longue vie. Nos amis et nos proches : Nous vous remercions pour votre soutien et votre présence à nos côtés lorsque nous avions besoin de vous Que Dieu vous bénisse. Nos collègues de la promotion 2017-2020 : Nous vous dédions ce travail, et vous remercions pour tous les bons moments et les beaux souvenirs que nous avons vécu ensemble durant notre formation. Vous étiez notre seconde famille, que Dieu vous protège et vous accorde le succès.
  • 3. P a g e | II Remerciements : Nous tenons tout d’abord à remercier Dieu le plus puissant de nous avoir donner du courage, de la force et la patience d’achever ce modeste travail. A notre encadrant : Monsieur Faress Rachid Nous tenons à remercier spécialement notre encadrant de mémoire, Mr FARESS Rachid pour son orientation, sa confiance, sa patience qui ont constitué un apport considérable sans lequel ce travail n'aurait pas pu être mené au bon port. Nous espérons que ce travail soit à la hauteur de ses attentes. Aux membres de jury : Nous tenons à remercier aussi les membres de jury pour l’honneur qu’ils nous font en acceptant d’évaluer notre projet de fin d’étude et de participer à la soutenance. A notre directeur général de l’ISPITS de Rabat Monsieur Larbi Bouazzaoui Mohamed : Nous avons l’honneur d’exprimer notre gratitude pour l’intérêt que vous avez accordé à notre formation. Grace à vous Monsieur et aux directeurs adjoints que nous avons passé ces trois années dans les meilleures conditions.
  • 4. P a g e | III A notre Coordinateur de l’option infirmier polyvalent Monsieur Sfar Hicham : Nous tenons à remercier monsieur SFAR Hicham pour ses orientations durant notre formation, pour son accompagnement, ses conseils et sa disponibilité pour répondre à nos craintes. Nous vous prions monsieur de bien vouloir trouver ici l’expression de notre grand respect et de nos vifs remerciements. Merci sincèrement pour tout ce que vous avez fait ! A nos enseignants permanents et vacataires : Nous tenions à vous dire que vous avez été des excellents enseignants ! Nous vous remercions d'avoir partagé vos connaissances avec nous, d'avoir toujours été toujours présents et de nous avoir toujours orientés et aidés. Nous vous prions, chers (ères) enseignants (es), de bien vouloir trouver ici l’expression de notre grand respect et de nos vifs remerciements. Nous tenons à remercier aussi le personnel de CHU IBN SINA de Rabat, qui nous ont aidé durant nos stages, ainsi ceux ayant participé à notre étude. Nos remerciements sont également adressés à toute personne qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de ce modeste mémoire.
  • 5. P a g e | IV Résumé : La recherche en soins infirmiers joue un rôle très important dans le développement de la profession infirmière. Par contre, plusieurs facteurs peuvent influencer le développement de ce processus à savoir des facteurs individuels liés aux personnels lui-même ou des facteurs contextuels, y compris les facteurs institutionnels, facteurs organisationnels et les facteurs structurels. À partir de cette importance, cette étude est menée pour décrire les différents facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez le personnel infirmier praticien et formateur exerçant au niveau de l'Hôpital Ibn Sina et ISPITS Rabat. Dans cette étude, deux outils de collecte des données ont été préconisés :  Un questionnaire en ligne : Destiné à un effectif de 100 infirmiers praticiens au niveau de HIS, comprenant des questions relatives aux concepts composants le cadre de référence de cette étude.  Un entretien semi structuré à distance : Adressé aux infirmiers formateurs permanents de l'option IP ayant acceptés à participer à l'étude. Cet entretien a pour objectif la description du rôle perçu par les formateurs en soins infirmiers dans le développement de la recherche scientifique dans le contexte de leur exercice et les facteurs qui l'influencent. D'après les résultats des données, il est relevé que malgré la perception positive de l'utilité de la recherche scientifique en soins infirmiers par les praticiens et les formateurs (100%), et leur motivation à entreprendre ce processus, plusieurs contraintes ont été soulevées par les participants à l'étude, parmi lesquelles, la
  • 6. P a g e | V surcharge du travail (88%), le manque de temps (89%), l'absence d'un statut infirmier chercheur (96%), et l'insuffisance du budget alloué à la recherche scientifique au Maroc (98%). Pour y faire face à ces contraintes, des suggestions ont été proposées en vue de développer la recherche scientifique en soins infirmiers. En effet, l'étude suggère l'organisation des séances de formations continues à ce propos, l'augmentation du budget alloué à la recherche ou la création d'une ligne budgétaire propre à la recherche scientifique en soins infirmiers, la création des laboratoires au niveau de l'ISPITSR et HIS et la motivation des infirmiers et des formateurs pour entreprendre la recherche scientifique en soins infirmiers en assurant un développement de carrière et la reconnaissance des efforts fournis. Mots clé : La recherche scientifique, les facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers, les infirmiers praticiens et formateurs, Hôpital IBN SINA, ISPITS Rabat.
  • 7. P a g e | VI Table des matières : DEDICACE : .......................................................................................................... I REMERCIEMENTS : ...........................................................................................II RESUME :............................................................................................................ IV LISTE DES TABLEAUX ......................................................................................X LISTE DES ABREVIATIONS...........................................................................XII INTRODUCTION : ................................................................................................1 CHAPITRE I : PHASE CONCEPTUELLE..........................................................2 PROBLEMATIQUE..................................................................................................3 RECENSION DES ECRITS :......................................................................................8 CADRE DE REFERENCE :......................................................................................21 BUT DE RECHERCHE : .........................................................................................22 QUESTION DE RECHERCHE :................................................................................22 CHAPITRE II : PHASE METHODOLOGIQUE .............................................23 DEVIS DE RECHERCHE ........................................................................................24 1. Type de l’étude : .....................................................................................24 2. Milieu de l’étude : ...................................................................................24 3. Population à l’étude et échantillon :.......................................................27 4. Méthode d’échantillonnage : ..................................................................27 5. Les instruments de collecte des données :..............................................28 6. Méthodes d’analyses des données : ........................................................29 LES CONSIDERATIONS ETHIQUES DE L’ETUDE : ..................................................29 CHAPITRE Ⅲ : PHASE EMPIRIQUE..............................................................30 DEROULEMENT DE LA COLLECTE DES DONNEES :...............................................31 PRESENTATION DES RESULTATS : .......................................................................32 DISCUSSION DES RESULTATS :.............................................................................60 RECOMMANDATIONS ET SUGGESTIONS :.............................................................69 DESCRIPTION DES FORCES ET LIMITES DE L’ETUDE :..........................................72 CONCLUSION .....................................................................................................73 REFERENCES BIBLIOGRAPHIES.................................................................. XI ANNEXES..........................................................................................................XVI
  • 8. P a g e | VII Liste des Figures FIGURE 1 : CADRE CONCEPTUEL LES FACTEURS QUI INFLUENCENT LE DEVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SOINS INFIRMIERS CHEZ LES INFIRMIERS PRATICIENS ET FORMATEURS. .................................................21 FIGURE 2 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON LE SEXE, HIS 2020 (N=100).32 FIGURE 3 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L'AGE, HIS 2020 (N=100) ....33 FIGURE 4 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L'ETAT CIVIL, HIS 2020 (N=100)...........................................................................................................34 FIGURE 5 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON SPECIALITE, HIS 2020 (N=100)...........................................................................................................34 FIGURE 6 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON NIVEAU D'ETUDE, HIS 2020 (N=100)...........................................................................................................35 FIGURE 7 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON PROFIL, HIS 2020 (N=100)..36 FIGURE 8 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L’ANCIENNETE DANS LA PROFESSION, HIS 2020 ....................................................................................36 FIGURE 9 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON SERVICE, HIS 2020...............37 FIGURE 10 : LA PROPORTION DE LA CONNAISSANCE DES IDE ENQUETES SUR LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FAIT PARTIR DE LEURS ATTRIBUTIONS STATUAIRES, HIS (N=100) ...................................................................................................38 FIGURE 11 : PROPORTION DE L'OPINION DES IDE ENQUETES SUR L'IMPORTANCE DE LA RECHERCHE, HIS (N=100)..........................................................................38 FIGURE 12 : LA PROPORTION DES IDE ENQUETES QUI APPROUVENT OU NON QUE LA MOTIVATION EST ESSENTIELLE DANS LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SI, HIS (N=100)...........................................................................................................39 FIGURE 13 : LA PROPORTION DES TYPES DE MOTIVATION CONSIDEREE COMME IMPORTANTE SELON LES IDE ENQUETES, HIS (N=97) .....................................39 FIGURE 14 : LA PROPORTION DES FACTEURS QUI INFLUENCENT EN GENERAL CETTE MOTIVATION DE LA RECHERCHE EN SI, HIS (N=100)........................................40 FIGURE 15 : PROPORTION DES IDE ENQUETES QUI PENSENT OU NON QUE LA COMPETENCE PEUT INFLUENCER L'ENGAGEMENT DE L'INFIRMIER, DANS LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE HIS (N=100).........................................................41
  • 9. P a g e | VIII FIGURE 16 : LA PROPORTION DES COMPETENCES NECESSAIRES QUE L'INFIRMIER DOIT AVOIR POUR S'IMPLIQUER DANS LA RECHERCHE EN SI, HIS (N=92)..................42 FIGURE 17 : LA PROPORTION DES TYPES DE FORMATION NECESSAIRES POUR DEVELOPPER LA COMPETENCE DES INFIRMIERS EN MATIERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, HIS (N=100)............................................................................43 FIGURE 18 : LA PROPORTION DES IDE ENQUETES PENSENT QUE L’INTRODUCTION DU SYSTEME LMD EST SUFFISANTE POUR INITIER LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SI, HIS (N=100)..............................................................................................44 FIGURE 19 : LA PROPORTION DES IDE ENQUETES QUI ESTIME QUE L'OUVERTURE D'AUTRES MASTERS POURRAIT REDYNAMISER ET DEVELOPPER LES ACTIVITES DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SOINS INFIRMIERS, HIS (N=62)....................45 FIGURE 20 : PROPORTION DES THEMES SUGGERES POUR LA FORMATION CONTINUE EN MATIERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SOINS INFIRMIERS, HIS (N=100)...........................................................................................................46 FIGURE 21 : PROPORTION SUR LE SAVOIR DE EXISTENCE DES REVUES SCIENTIFIQUES DEDIEES A LA RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS QUI SE SONT PUBLIEES SUR INTERNET OU DISPONIBLES DANS LES BIBLIOTHEQUES, HIS (N=100) ...............47 FIGURE 22 : LA PROPORTION DES INFIRMIERS ENQUETES QUI ONT DEJA CONSULTE OU NON DES REVUES SCIENTIFIQUES, HIS (N=54) .................................................47 FIGURE 23 : LA PROPORTION DES ENQUETES QUI PERCEVAIENT OU NON LA CHARGE DE TRAVAIL, HIS (N=100)................................................................................48 FIGURE 24 : LA PROPORTION DES ENQUETES QUI PENSENT OU NON QUE LA SURCHARGE DE TRAVAIL LIMITE LEURS TEMPS, CAPACITE, ET MOTIVATION POUR MENER DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES EN SOINS INFIRMIERS, HIS (N=88)...48 FIGURE 25 : LA PROPORTION SUR LE JUGEMENT DES ENQUETES SUR LA DIFFUSION LES RESULTATS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SUFFISAMMENT AUPRES DES INFIRMIERS POUR ACTUALISER LEUR SAVOIR-FAIRE (N=100)............................49 FIGURE 26 : LA PROPORTION DES CAUSES QUI LIMITENT LA DIFFUSION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE AUPRES DES INFIRMIERS, (N=76)50 FIGURE 27 : PROPORTION DES ENQUETES QUI ONT ELABORE OU NON UNE RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SI, (N=100)..........................................................................51 FIGURE 28 : PROPOTION DES ENQUETES QUI ONT ELABORER OU PAS UN RECHERCHE AVEC UNE EQUIPE (N=26) ................................................................................52
  • 10. P a g e | IX FIGURE 29 : UTILITE D'ATTRIBUER UN STATUT DES INFIRMIERS CHERCHEURS AU MAROC SELON LES IDE ENQUETES (N=100).....................................................52 FIGURE 30 : LA PROPORTION DES CONTRAINTES DEVANT LA NON INSTAURATION DU STATUT DES INFIRMIERS CHERCHEURS AU MAROC SELON LES PARTICIPANTS (N=96).............................................................................................................53 FIGURE 31 : LA PROPORTION DES INFIRMIERS ENQUETES QUI ESTIMENT OU NON QUE LE BUDGET ALLOUE A LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EST SUFFISANT, (N=100).54 FIGURE 32 : LA PROPORTION DES SUGGESTIONS POUR FAIRE FACE A L'INSUFISANCE DU BUDGET ALLOUE A LA RECHERCHE (N=96) ..................................................54 FIGURE 33 : LA PRORPOTION DES ATTENDS SI T'IL Y'AVAIS DES ESPACE CIBLE A LA RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS, (N=100) ....................................................56
  • 11. P a g e | X Liste des tableaux TABLEAU 1 : EFFECTIF DES INFIRMIERS PRATICIENS ET DES ENSEIGNANTS PERMANENTS...................................................................................................27 TABLEAU 2 : ECHANTIONNAGE STRATIFIES DES INFIRMIERS PRATICIENS SELON OPTION A HIS RABAT......................................................................................27 TABLEAU 3: DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON LE SEXE, HIS 2020 (N=100) ........................................................................................................................32 TABLEAU 4 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L'AGE, HIS 2020 (N=100)33 TABLEAU 5 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON L'ETAT CIVIL, HIS 2020 (N=100)...........................................................................................................33 TABLEAU 6 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON SPECIALITE , HIS 2020 (N=100)...........................................................................................................34 TABLEAU 7 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON NIVEAU D’ETUDE, HIS 2020 (N=100)...........................................................................................................35 TABLEAU 8 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON PROFIL, HIS 2020 (N=100) ........................................................................................................................35 TABLEAU 9 : DISTRIBUTION DES IDE ENQUETES SELON SERVICE, HIS, 2020.........37 TABLEAU 10 :NOMBRE DES REPONSES SELON CHAQUE FACTEUR QUI INFLUENCENT EN GENERAL CETTE MOTIVATION DE LA RECHERCHE EN SI, HIS (N=100) .....40 TABLEAU 11 : NOMBRE DES REPONSES SELON CHAQUE COMPETENCE NECESSAIRE QUE L'INFIRMIER DOIT AVOIR POUR S'IMPLIQUER DANS LA RECHERCHE EN SI, HIS (N=92) .....................................................................................................42
  • 12. P a g e | XI TABLEAU 12 :NOMBRE DES REPONSES SELON CHAQUE THEMES SUGGERES POUR LA FORMATION CONTINUE EN MATIERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN SOINS INFIRMIERS, HIS (N=100) .....................................................................45 TABLEAU 13 : NOMBRE DES REPONSES DES CAUSES QUI LIMITENT LA DIFFUSION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE AUPRES DES INFIRMIERS, (N=76).............................................................................................................50 TABLEAU 14 : EFFECTIF DES ENQUETES QUI ONT ELABORE OU PAS UNE RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN EQUIPE (N=26) ....................................................................51 TABLEAU 15 : NOMBRE DES REPONSES SELON CHAQUE CONTRAINTE DEVANT LA NON INSTAURATION DU STATUT DES INFIRMIERS CHERCHEURS AU MAROC SELON LES PARTICIPANTS (N=96)....................................................................53 TABLEAU 16 NOMBRE DES REPONSE PAR RAPPORT LES ATTENTES DES IDE S'IL Y'AVAIT UN ESPACE DEDIE A LA RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS. (N=100).55
  • 13. P a g e | XII Liste des abréviations ANA : Américain Nursing Association. ASRI : Association de Recherche en Soins Infirmiers. CHU : Centre Hospitalier Universitaire. CII : Conseil Internationale des Infirmiers. CSP : Code de Santé Publique. DPE : Division de Planification et des Etudes. DPRF : Direction de Planification et des Ressources Financières. HIS : Hôpital IBN SINA. IDE : Infirmier Diplômé d’Etat. IFCS : Institut de Formation aux Carrières de Santé. ISPITS : Institut Supérieur des Professions Infirmières et des Techniques de Santé. ISPITSR : Institut Supérieur des Professions Infirmières et des Techniques de Santé de Rabat. LMD : Licence-Master-Doctorat. OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economique. OMS : Organisation Mondiale de la Santé. PIB : Produit Intérieur Brut SRES : Service des Réseaux des Etablissements de Santé. UNESCO : Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture
  • 14. P a g e | 1 Introduction : Etant des étudiants en troisième année en soins infirmiers, option infirmier polyvalent, nous nous sommes appelés pour élaborer un projet de fin d’étude dans le cadre de l’obtention d’une licence en soins infirmiers et techniques de santé. Cette étude a pour but de décrire les différents facteurs influençant le développement de la recherche en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateur au niveau de l’hôpital IBN SINA et l’ISPITS de Rabat. Comme tout domaine, les soins infirmiers étant une discipline propre est en changement perpétuel. De ce fait, la recherche scientifique en soins infirmiers est nécessaire pour se tenir au courant de ce changement et du développement de la profession infirmière, ainsi elle permet de fonder les soins sur des données probantes. Alors, l’infirmier et quel que soit son niveau d’étude ou son milieu de travail est appelé à participer dans le développement de ce domaine avec une initiation à la recherche scientifique. Son rôle est primordial dans ce processus étant une source de collecte de données, concepteur et investigateur en même temps. Ainsi, la recherche scientifique en soins infirmiers n’est plus un choix mais une nécessité que l’infirmier doit en rendre compte. Néanmoins, il n’est toujours pas remarqué une grande importance donnée de la part de l’infirmier à la recherche scientifique en thème de son métier professionnel. Cette présente étude se compose de trois phases :  Une phase conceptuelle qui présente le problème de recherche, la recension des écrits, le cadre de référence adopté, le but, et la question de recherche.  Une phase méthodologique qui présente le devis de cette étude, les instruments de mesure utilisés pour collecter les données ainsi que les méthodes de leur analyse.  Une phase empirique qui est consacrée à la collecte des données, à l’analyse et à la discussion des résultats qui se termine par la proposition des suggestions qui pourraient favoriser le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers.
  • 15. P a g e | 2 Chapitre I : Phase conceptuelle
  • 16. P a g e | 3 Problématique Les soins infirmiers ont depuis longtemps, acquis leur statut de discipline, après avoir évolué dans l'ombre et dans le sillage de la médecine, ils ont émergé en constituant une discipline autonome évoluant parallèlement à la médecine, ainsi avec l’effort et la recherche de certains professionnels en soins infirmiers, des nouvelles techniques sont mises au point suivant par-là les progrès technologiques et l’évolution des mentalités, et des sciences humaines ont rendu nécessaire des nouvelles approches de pratique des soins infirmiers. (Mémoire école des cadre, 1985, 1987) Par ailleurs, la discipline de soins infirmiers a connu trois courants paradigmatiques : paradigme de catégorisation, paradigme d’intégration et le paradigme de transformation. (Kérouac, 1994). Au cours de la période de ce dernier, les soins infirmiers ont été orientés envers l’ouverture vers le monde, où les infirmières se sont engagées dans des formations spécialisées au niveau de la maitrise et le besoin de faire des recherches spécifiques à la discipline a donné lieu à l’implantation de programme de doctorat en soins infirmiers. Plusieurs femmes penseuses de la profession telles que Florence Nightingale et Virginia Henderson ont été pionnières de la recherche scientifique. En 1845 la guerre de Crimée était le point de transition pour Nightingale qui a participé à cet événement en tant qu’infirmière des soldats. La situation sanitaire catastrophique due à la guerre incitait Florence à la fondation de son premier institut de formation des infirmières en 1869 et d’initiation du développement de la recherche scientifique en soins infirmiers (Kérouac, 1994) A ce jour, beaucoup d’autres infirmières « chercheuses » ont proposé des « modèles de soins infirmiers » utilisés lors de la réalisation d’un soin de santé comme l’américaine Martha Rogers ou la suissesse Rosette Poletti. (Maamri, 2015)
  • 17. P a g e | 4 A cet égard, les États-Unis ont été les premiers à initier à la recherche en soins infirmiers en 1950 suite au lancement d’une étude de 5ans sur les fonctions et les activités infirmières par Américain Nursing Association « ANA ». Le premier journal « Nursing research » nait en 1952. Au cours de l’année 1953 un institut de recherche et service en soins infirmiers a été créé à l’université Columbia qui permet l’apprentissage de processus de recherche par des doctorants financés. Les études Américain Nursing Research portent sur la formation infirmière et ses modalités, ses conclusions sont que les infirmiers participent à la recherche quel que soit leur niveau de formation et que les résultats servent de lignes conductrices aux institutions de santé. (Ewen, 2007) Très rapidement ensuite, les organisations internationales ont aidé au développement de la recherche en soins infirmiers, notamment l’OMS avec son comité des experts de soins infirmiers a recommandé en 1966 que « la recherche en vue de l’amélioration des soins infirmiers soit encouragé et considérée comme un élément essentiel de l’organisation des services de santé… ». En France, la recherche en soins infirmiers connait un essor important, et maintenant, il est admis que la recherche scientifique est utile et nécessaire pour prodiguer des soins de qualité et est l’une des composantes de la professionnalisation. L’Association de la Recherche en Soins Infirmiers (ARSI) fondée en 1983 est l’une des acteurs clés contribuant depuis plus de trente ans au développement et à la reconnaissance de la recherche comme moyen d’acquérir des connaissances, de développer des savoirs, de fonder les soins sur des données scientifiques. (Revue de la recherche en soins infirmiers, N° 121).
  • 18. P a g e | 5 Durant notre recherche, on a remarqué l’existence d’un écart entre les pays développés et ceux qui sont en voie de développement en matière de la recherche en soins infirmiers, Formarier (2010) a affirmé que les soins infirmiers sont liés au développement des systèmes de santé de chaque pays et ils n’échappent pas au décalage dont les ressources historiques, sociales, politiques, économique, technologiques impactent gravement l’exercice professionnel dans certains pays. Pourtant, le CII (1996) ajoute que dans les pays où la recherche en soins infirmiers est bien développée, un noyau solide de spécialistes en soins infirmiers mène des programmes de recherches qui ont un impact considérable sur les soins infirmiers dans le monde entier. Le problème qui s’oppose au développement de la recherche en soins infirmiers sur le plan international peut être expliqué par une juxtaposition de freins, « la difficulté reste, pour les soignants, la possibilité de faire des recherches cliniques dans un contexte qui se prête peu à cette démarche : manque de crédit, de temps, de formation, de comité d’éthique, de reconnaissance la recherche en soins. » (Formarier, 2006). En addition, dans l’étude de Cumber (2018), on trouve que les facteurs qui empêchent l’engagement des infirmiers dans des projets de recherche sont : le manque de temps, de confiance, de motivation, de soutien et de connaissances ainsi que les attitudes négatives à l’égard de la recherche. Au Maroc, la recherche scientifique à nos jours n’est plus un choix, mais une nécessité incontournable, surtout que l’entrée du Maroc dans la mondialisation passe inéluctablement par l’évaluation de système universitaire et notamment dans son volet recherche, qui demeure la clé de développement économique et social. (Maamri 2015).
  • 19. P a g e | 6 D’autre part, l’innovation et la recherche en soins infirmiers restent presque inexistant dans les établissements publics de soins même si elles constituent une obligation légale selon l’article 2 de la loi 43 – 13 au Maroc « l’infirmier participe, en outre, aux actions de planification, d’encadrement, de formation, de gestion et de recherche en soins infirmiers », ce qui constitue un obstacle devant l’amélioration de la qualité de soins et de système de santé en générale. En 2003, le Maroc figurait au 3ème rang sur le plan Africain en ce qui concerne la recherche, et il a chuté en 2011 au 6ème rang après l’Afrique de Sud, Egypte, Tunisie, Nigéria et l’Algérie et ceci est le résultat de la retraite de nombreux scientifiques en 2005, certains chercheurs l’ont attribué à l’insuffisance des moyens matériels et financiers mis à leur disposition. (Maamri 2015). A l’époque, le budget alloué à la recherche scientifique et technique ne représentait que 0,67% du PIB, actuellement, même s’il est légèrement revu à la hausse, il reste encore faible à l’ordre de 0,80% du PIB. (Maamri 2015) Également, durant notre stage et en se basant sur une discussion avec quelques infirmiers, il est constaté que la recherche en soins infirmiers ne semble pas constituer une priorité chez eux malgré qu’il découle impérativement de leurs attributions selon le décret N° 2-17-535 portant le statut particulier interministériel des infirmiers et techniciens de santé. C’est le résultat d’une panoplie de facteurs économiques, contextuels, facteurs individuels, et d’autres freins qui s’opposent au développement de la recherche scientifique portant sur le domaine d’activités infirmières en soins, gestion, et formation. D’après un projet de fin d’étude de l’option IP élaboré par JALLAL Asmaa (IFCSC, 2012), mené au niveau de CHU Ibn Rochd de Casablanca, les résultats ont
  • 20. P a g e | 7 montré que 100% des infirmiers interrogés ressentent la responsabilité envers la recherche en soins infirmiers. Néanmoins, ils évoquent plusieurs facteurs freinant le développement de la recherche, à savoir : la formation, le budget consacré par le ministère de la santé pour la recherche scientifique, le contexte et la charge de travail. Cette situation problématique a engendré chez nous une irritation ressentie à l’égard du développement de la profession infirmière grâce à la recherche scientifique, et surtout après la nouvelle réforme du système de formation des ISPITS : le système LMD (Licence-Master-Doctorat), Ce nouveau système qui a eu naissance en 2013 a exigé la création des instituts supérieurs des professions infirmières et techniques de santé au lieu des instituts de formation en carrière de santé selon le Décret N° 2-13- 658 du 23 Di Al kiaada 1434 (30 septembre 2013) portant création des ISPITS. Les objectifs majeurs de cette réforme étant le rehaussement du niveau de la formation et l’instauration de passerelles avec d’autres établissements de l’enseignement supérieur tout en permettant l’introduction de 3 cycles : (CSEFRS, 2018) •1er cycle (Licence, 6 semestres) préparant à l’exercice d’une pratique clinique. •2ème cycle (Master, 4 semestres) préparant à une pratique avancée en clinique ; •3ème cycle (Doctorat, 3 ans) formant des chercheurs pour une pratique avancée ou une carrière universitaire. (DRH/MS Maroc, 2015) Cette présente étude se propose de décrire les différents facteurs qui influencent le développement de la recherche en soins infirmiers chez les infirmiers gestionnaires et formateurs au niveau de l’hôpital Avicenne et l’Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé de Rabat.
  • 21. P a g e | 8 Recension des écrits : Afin d’aborder la problématique précédemment mise en évidence, il semble nécessaire de définir les concepts clés de cette recherche. Recherche scientifique : Bruno (1994) définit la recherche scientifique en étant « un exercice systématique et méthodique portant sur l’étude d’un problème ou d’une question et mettant en cause des faits qui doivent être vérifiables, en vue d’atteindre une fin : la résolution d’un problème ou la réponse à une question ou une hypothèse préalable ». D’après le dictionnaire français la recherche scientifique englobe en ensemble des activités pratiques et intellectuelles engagées dans le progrès de la science. Or, d’après Shuttleworth (2008), ce concept est défini comme le fait d’effectuer une étude méthodique afin de prouver une hypothèse ou de répondre à une question précise. Soins infirmiers : « Les soins infirmiers représentent un art et une science reposant sur une base de connaissances uniques, qui naissent de l'analyse logique et de la recherche scientifique, capables d'être transformées en pratiques infirmières. » (Rogers, 1970). « Les soins infirmiers ont pour objectif d'assister de manière individualisé les personnes malades et en santé et de promouvoir des actions contribuant au maintien en santé ou au retour de la santé, d'assister les mourants et leur permettre de mourir dans la paix et la dignité, d'assister tous ceux qui n'ont plus la force ou non pas les connaissances pour rester ou recouvrer la santé seul ». (Henderson, 1961)
  • 22. P a g e | 9 Recherche scientifique en soins infirmiers : Magnon (1995) déclare que « la recherche infirmière est l’ensemble des travaux effectués et/ou conduits par des infirmier(e)s pour développer les connaissances professionnelles et améliorer la pratique infirmière ». En outre, Il ajoute qu’il peut s’agir de recherche clinique en soins infirmiers, de recherche en éducation, en gestion des soins infirmiers et/ou de recherche sur la profession infirmière. Selon le CII (2008), la recherche scientifique en soins infirmiers vise à enrichir le corps de connaissances qui fonde les soins, établir un lien entre la théorie et la pratique, baser les soins sur des données scientifiquement vérifiables, conduire et collaborer à des recherches cliniques, à la promotion de la santé, au développement et à la gestion des services de santé, à l’amélioration des politiques de santé et enfin à l’enseignement. A cet égard, la recherche scientifique en soins infirmiers constitue l’un des intérêts principaux et des activités de métier d’infirmier diplômé d’état en France, selon son code de santé publique Art-R 4311-1 qui résume ces activités en quatre domaines : L’offre de soins, gestion, formation et la recherche scientifique. Selon l’Association de recherche en soins infirmiers (2009) : « un bon positionnement des infirmières dans leur rôle professionnel qui ne se limite pas qu’à l’exécution des ordres médicaux, mais à la mobilisation de compétences d’analyse clinique et de réflexion, qui permettent de donner du sens, de l’intérêt et d’offrir un terrain propice à l’élaboration des projets de recherches en soins infirmiers ».
  • 23. P a g e | 10 Personnel infirmier : Le personnel infirmier participe à la prise en charge global et multidisciplinaire d’un patient, par la dispensation des soins infirmiers efficaces, répondant aux besoins et problèmes du patient par le maintien et/ou l’amélioration de sa santé, de plus de ses fonctions, il veille à sa propre formation continue, il évalue ses besoins de formation, à fin de dispenser des soins selon les techniques en vigueur dans l’institution, il assure une mission d’encadrement des étudiants en stage, il participe aux tests, études et recherches qui se déroulent dans son service et/ou dans l’institution. Dans cette large définition de la profession infirmière, nous constatons que l’infirmier doit contribuer aux études et élaborer recherches individuelles ou/et collectives dans son propre domaine. (Définition de la fonction infirmier(e), Hôpital Erasme, 2002) Alors, d’après ces définitions, il est aberrant d’isoler la recherche scientifique du domaine infirmier puisque ce dernier est en changement perpétuel et exige de nouveaux interventions et résolutions, ce qui a donné naissance au concept de la recherche scientifique en soins infirmiers particulièrement. Dans le même sens, au Maroc, la mission de la recherche en soins infirmiers est reconnue par le Décret n° 2.93.602 du 29 octobre 1993, considérant la recherche comme l’une des attributions des instituts de formation en carrière de santé (IFCS). (Maamri, 2015) Aujourd’hui, suite à l’universitarisation des études, on est conduit vers un diplôme d’état infirmier et donc le remplacement des IFCS par les ISPITS, ainsi qu’à la reconnaissance du système LMD, ce qui a officialisé la recherche scientifique en
  • 24. P a g e | 11 soins infirmiers en lui attribuant une place très avancée, selon le Décret n° 2.13.658 comportant la création des ISPITS. Etant un partenaire essentiel pour la concrétisation de la recherche scientifique en domaine paramédical, le réseau hospitalier est aussi appelé, comme milieu professionnel a donné plus d’importance à la recherche scientifique en soins infirmiers selon le 7ème article du règlement intérieur des hôpitaux qui attribue la fonction de la recherche scientifique au chef du pôle des soins infirmiers. Au niveau de service des réseaux des établissements de santé (SRES), l’Arrêté N° 003-16 lui attribue le suivi de la mise en œuvre des plans d’amélioration et des décisions en vue de faciliter le parcours de soins, l’encadrement et la formation de personnel, l’analyse des données relatives aux actions et programmes de santé, etc. Ce qui exige des compétences en matière de recherche scientifique. En somme, peu importe son milieu de travail, l’infirmier est appelé selon le 3ème article du Décret N° 535-172 à la participation dans le développement de recherche scientifique dans ce domaine. Malgré la reconnaissance de la recherche scientifique en soins infirmiers par plusieurs pays, elle reste encore mal développée et cela est dû aux nombreux facteurs qui selon les récessions des écrits, sont d'ordre individuel et contextuel. En premier lieu, commençant par les principaux facteurs liés à l'individu, nombreux théoriciens dans les années 1970-1980 cherchaient à identifier quelles étaient les raisons intrinsèques qui poussaient un individu à accomplir volontairement une action. Sur ce point la théorie de l'autodétermination étudiée par Deci et Ryan (1971-1975-1985) a relevé que l'individu est motivé par trois types de besoins :
  • 25. P a g e | 12 L'autonomie, le sentiment d'être compétent, et l'appartenance sociale. La plus décisive parmi ces derniers et l'autonomie qui est définie par les théoriciens comme étant le besoin d'un individu à se sentir qu'il agit librement. Selon les deux théoriciens, l'autonomie est classée en plusieurs degrés dans le choix, et donc l'individu sera plus ou moins motivé et il trouve une satisfaction ou un plaisir dans son comportement ou son action. Relativement à ceci, Ambrile (1997) a estimé qu'aucune expertise de domaine, ni aucun degré de compétences ne pourrait compenser un manque de motivation intrinsèque à réaliser avec succès une activité, et affirme que la motivation intrinsèque est souvent le levier le plus efficace pour stimuler un nouvel apport ou un ajout à un domaine. Selon Deci et Ryan (1985, 2000), La motivation intrinsèque comprend trois formes, la première est la motivation intrinsèque aux stimulations, dans laquelle le salarié est motivé grâce aux sensations fortes qu'il preuve dans ses activités professionnelles, ensuite la motivation intrinsèque à la connaissance dans laquelle l'individu effectue ses activités pour le plaisir d'apprendre des nouvelles choses, et enfin la motivation intrinsèque à l'accomplissement dans laquelle l'individu a le sentiment de relever des défis. La théorie bi-factorielle d'Hereberg affirme également que la motivation est suscitée par la recherche de satisfaction optimale de certains besoins, « L'idée principale est que les circonstances qui conduisent à la satisfaction et la motivation au travail ne sont pas de même nature que celles qui conduisent à la satisfaction et au mécontentement ». (Michel.J, 2008)
  • 26. P a g e | 13 De surcroît en 1988, Ambile part d'une étude sur 120 chercheurs dans des secteurs différents, s'interrogeant sur les composantes nécessaires de leurs motivations à la recherche et il a trouvé que le facteur le plus important c'est la manière dont la personne perçoit l'utilité de réaliser la tâche, l'intérêt pour le travail et l'attraction pour le challenge. En outre, Gagnon (2009) ajoute que le manque de vouloir agir, de perception de l’utilité de la recherche, l’attachement des infirmiers aux habitudes de travail et leur réticence pour le changement et l’innovation freinent l’initiation du processus de la recherche. De plus, selon une étude menée par le Bureau de transfert et d’échange de connaissances de l’Université Laval auprès des infirmiers québécois en 2009, les facteurs qui influencent directement sur le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers sont ceux liés à la personne : à ses valeurs, ses habitudes personnelles et ses connaissances. A partir de ce contexte, s’éclate un facteur très important, s’éclate un facteur très important, il s’agit de la compétence. Selon Phaneuf (2004), la compétence est un savoir complexe reposant sur un ensemble intégré de connaissances, d’acquis d’expérience et de l’évolution professionnelle, le tout travaillant en synergie pour renforcer l’exercice infirmier au niveau de performance compatible avec le rôle et les fonctions de l’infirmier, plus précisément le développement de la recherche scientifique. D’après le référentiel européen de compétences en soins infirmiers (2006- 2008), les compétences que l’infirmier doit avoir nécessairement se regroupent en deux : L’engagement dans un développement professionnel et l’utilisation d’une
  • 27. P a g e | 14 démarche scientifique, d’où se découle plusieurs d’autres capacités telle que l’évaluation de sa pratique professionnelle, l’actualisation de ses savoirs, le développement d’un esprit critique et l’utilisation des résultats de la recherche. Toutes ces compétences obligent l’infirmier à s’engager dans le processus de la recherche scientifique. D’autre part, Le Boterf (1997) définit la compétence comme étant la mobilisation ou l’activation de plusieurs savoirs, dans une situation et un contexte donné, il rajoute que la compétence se résulte de trois facteurs. Commençant par le savoir-agir, pour El Boterf (1997), ce facteur peut être développé par la formation, l’entrainement, les boucles d’apprentissage et les mises en situations en apprentissage. Ensuite le vouloir-agir qui sera encourager par : l’existence d’un sens donné à la construction des compétences, d’une image de soi réaliste et positive et d’un contexte de reconnaissance et de confiance. Enfin le pouvoir-agir, qui se renvoie à l’existence d’un contexte, d’une organisation du travail, et disponibilité des moyens et ressources, ce qui permet la prise de risque et d’expression de la compétence. (Le Boterf, 2005) Parallèlement avec la compétence, la recherche scientifique nécessite deux qualités : l’esprit critique et l'innovation, cette dernière est définie selon Rogers (1962) comme : « une idée, une pratique ou un objet qui paraît nouveau à un individu ou à une autre entité qui l'adopte, si l'idée semble neuve à l'individu, c'est une innovation ». En addition et selon Livartowski (2001), « l'innovation consiste à introduire des nouvelles idées des nouvelles méthodes pour améliorer l'état de santé de la population ».
  • 28. P a g e | 15 D’autre part, une étude menée par Ripoche et Llambrich (2007) montre que le développement de la recherche scientifique est influencé par le manque d’une formation solide à ce processus, et ajoute que le travail de fin d’étude du cursus infirmier n’est qu’une ébauche à la recherche en soins infirmiers et le cadre de santé qui participe à la formation et à l’encadrement des équipes ne bénéficie dans son cursus que d’une initiation à la recherche. Les formations secondaires pouvant pallier à ce déficit de formation mais restent minimes et non adaptées aux conditions de travail d’infirmier dans ses quatre domaines d’activités et sont difficilement utilisables et valorisées par leurs titulaires. Pour Abbatt et Mejia (1990), la formation des agents de santé s’entend de l’ensemble des expériences qui suivent la formation initiale et qui aident le personnel soignant à garder les compétences nécessaires pour dispenser les soins de santé ou à en acquérir de nouvelles. Ils rajoutent que la formation continue englobe toute forme d’apprentissage et pas seulement les cours de recyclage, elle s’entend de la fin de formation initiale jusqu’à la retraite et elle comporte les connaissances et les compétences qui ont un rapport direct avec la prestation des soins de santé. Ainsi, il existe des facteurs contextuels , selon Phaneuf (2011), la motivation extrinsèque du personnel infirmier contribue d'une manière claire dans l'accès à la recherche aussi l'étude de Chekib Zedini et ses collègues sur les facteurs de motivation au travail chez les cadres paramédicaux dans un CHU tunisien montre que 65% était « Pas à peu motivé » dans leur travail ce qui va affecter l'esprit de la recherche et de productivité parce que la motivation est le point de départ de toute recherche scientifique. Selon Rolland Viau dans son livre « la motivation dans la création scientifique » (2007) : « les grands chercheurs étudiés ont été dans leur vie
  • 29. P a g e | 16 professionnelle très motivé à apprendre et à comprendre tous les phénomènes qui les entourent. » En Europe, Smith (2007) affirme que le problème qui se pose devant le développement de la recherche en soins infirmiers est le manque de reconnaissance de la profession infirmière par les pouvoirs politiques européen. De surcroît, Gortner (1982) suggère un autre facteur : Le temps et qui, selon lui, est l'élément clé de la productivité, il reflète l'engagement à l'égard de la recherche, et même si un projet doté en ressources financières, en effectif ou en laboratoire, il ne sera jamais réussi si le temps fait défaut. Ce facteur a été bien précisé dans le résultat décollé de l'étude de Jallal Asmaa (IFCSC, 2012) qui indique que 67% des infirmiers interrogés n'ont pas le temps suffisant pour développer un esprit critique envers des soins délivrés à leurs patients‫ف‬ et de mener des recherches. Ce manque de temps peut être expliqué par la charge de travail, puisqu’au Maroc, il existe un infirmier pour 1492 habitants (SCS, DPE, DPRF, 2017) par contre au Canada, un infirmier couvre 118 habitants. (Direction, Stratégie de marque et communications OIIQ, 2017) En addition le CII (1982) rajoute que même l'espace, les fournitures et le matériel ont un impact non négligeable sur le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers, d’ailleurs le manque d'espace et des laboratoires dédiés à la recherche peut en constituer un obstacle majeur et peut même avoir un effet dissuasif.
  • 30. P a g e | 17 Gortner (1982) rajoute que si nous voulons établir une structure de la recherche en soins infirmiers, il est indispensable de disposer de fournitures et de matériel sans oublier l'entretien et les travaux de rénovation nécessaires. Dans le même contexte on trouve des chercheurs, des techniciens, et des administratifs qui dans l'idéal collaborent autour d'un ou plusieurs projets de recherche, on parle alors de l'équipe. Ce concept est défini par Mucchielli (1965) comme une hétérogénéité des compétences et considérée comme un facteur contextuel de richesse des échanges, de créativité du groupe, ce qui peut donner l'initiation au développement de la recherche. De son tour, Farren (1991) affirme que la bibliothèque, le soutien de l'employeur, l'accès à la population cible et les appuis informatiques sont considérés comme des éléments essentiels de la productivité d'une recherche. Dans l’étude de Jallal Asmaa des facteurs influençant l’innovation en soins infirmiers (IFCSC, 2012), 100% des infirmiers interrogés ont affirmé que l’instauration d’un statut d’infirmier chercheur au Maroc va les motiver à s’engager dans le processus de la recherche. Au Maroc, le statut d’infirmier chercheur n’est pas clairement déterminé et il est limité à celui d’un infirmier fonctionnaire, ce qui est confirmé par Maamri (2015) qui rajoute qu’un manque de statut d’infirmier chercheur et d’enseignants chercheur au Maroc pose un obstacle devant cette initiative. Pour la recherche en soins infirmiers, les dons et les dotations constituent les sources de financement les plus flexibles, néanmoins dans de nombreux pays, le budget alloué à la recherche en soins de santé est très limité, et il peut arriver même
  • 31. P a g e | 18 qu’aucun budget spécifique ne soit prévu pour la recherche en soins infirmiers. (CII, 1996) D’après Formarier (2009), les financements possibles permettent d’envisager plusieurs obstacles et contraintes au développement de la recherche scientifique et ouvrent des nouvelles perspectives, qui, sans aide financier, restent bouchées. Le Maroc actuellement consacre 0.8% de son PIB pour la recherche scientifique dans tous ses domaines (Maamri, 2015), ce qui est inférieur à la moyenne des pays de l’OCDE qui est de 2.37%. (Institut de statistique de l’UNESCO) Plusieurs causes sont à l’origine de la stagnation de la recherche scientifique en soins infirmiers, y compris, les publications et les échanges sont peu nombreux, peu valorisé et peu encouragés au niveau professionnel et national (Formarier, 2009). Pour que les chercheurs puissent communiquer les résultats de leurs travaux à l’ensemble des utilisateurs, le CII (1996) incite qu’il faut intégrer un programme de diffusion actif et efficace dans leur plan de recherche. Et selon le conseil, la diffusion signifie l‘action de se répandre, et que sans diffusion efficace, la recherche en soins infirmiers ne saurait espérer avoir un impact quelconque. Selon le CII (1996), si les chercheurs veulent communiquer les résultats de leurs recherches à l'ensemble des utilisateurs potentiels, il faut qu'ils s'intègrent dans des programmes de diffusion actif et efficace dans leur plan de recherche. En littérature la diffusion désigne « l'action de se répandre », c'est-à-dire que sans diffusion efficace, la recherche en soins infirmiers n'aura pas un impact quelconque.
  • 32. P a g e | 19 Il rajoute que les recherches peuvent être diffusé par plusieurs manières et que chaque projet exige des différentes méthodes pour être diffusé à ses utilisateurs potentiels. Pour que la recherche prenne un sens, les publications et les échanges entre les chercheurs sont essentiels à son développement. Concernant les publications de recherche, le CII (1996) a souligné que les revues scientifiques sont le moyen de diffusion le plus utilisé par les infirmiers chercheurs pour leurs rapports scientifiques. Dans le même sens et selon la même source, la diffusion orale des résultats des travaux de recherche peut influencer directement, alors les infirmiers devraient trouver et créer des opportunités pour parler de leur projet lors de grandes conférences nationales et internationales ainsi que dans les réunions. Il rajoute qu'il faut profiter des occasions et surtout les discussions bilatérales pour discuter les résultats de leurs recherches et les bénéfices qu’ils vont apporter à la pratique infirmière quotidienne. Une diffusion efficace ne peut pas malheureusement garantir l'utilisation des résultats de la recherche, il est admis que « les résultats de la recherche sont inutiles s'ils ne sont pas utilisés ». Selon Hunt (1984), l’utilisation des résultats de la recherche en soins infirmiers demeure une chose compliquée, et il estime que ceci est influencé par plusieurs facteurs, notamment, le manque d'intérêt et de sensibilisation des infirmiers à l'égard de leur spécialité, ainsi que le manque d'encouragement de la part des infirmiers praticiens pour engager le personnel infirmier a utilisé les résultats dans la pratique.
  • 33. P a g e | 20 A la lumière de tous ces facteurs recensés, il parait évident que ces derniers, que ce soit d’ordre individuel ou environnemental (organisationnels, institutionnels, structurels) ont une grande influence et jouent un rôle très indispensable au développement de la recherche scientifique en soins infirmiers. Ce qui a permis d’élaborer le cadre conceptuel suivant inspiré des écrits précités.
  • 34. P a g e | 21 Cadre de référence : Figure 1 : Cadre conceptuel Les facteurs qui influencent le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs. < Le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers Organisationnels Facteurs individuels  La motivation intrinsèque  La perception de l’utilité de la recherche  La formation (de base et continue)  La compétence Facteurs contextuels Institutionnels Structurels  La charge de travail  L’équipe  Le temps  La diffusion  L’innovation  La motivation extrinsèque  Le financement  Le statut d’infirmier chercheur  L’espace et le logistique
  • 35. P a g e | 22 But de recherche : Décrire les facteurs qui influencent le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les praticiens et les formateurs au niveau de l’hôpital Avicenne Rabat et l’institut supérieurs des professions infirmières et technique de santé Rabat. Question de recherche : Quels sont les facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et formateurs au niveau de l’hôpital Avicenne Rabat et l’institut supérieurs des professions infirmières et technique de santé Rabat ?
  • 36. P a g e | 23 Chapitre II : Phase méthodologique
  • 37. P a g e | 24 Devis de recherche Il s’agit d’un plan logique créé par le chercheur en vue d’obtenir des réponses valables aux questions de recherche posées, il se compose de : le ou les milieux où l’étude sera menée ; la sélection des sujets et la taille de l’échantillon ; le type et le niveau d’étude ; les instruments de collecte des données ; les méthodes de traitement. 1. Type de l’étude : Etude descriptive simple, quantitative de premier niveau, qui vise à décrire les facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et les formateurs au niveau de l’hôpital IBN SINA de Rabat et l’institut supérieur des professions infirmières et technique de santé Rabat. 2. Milieu de l’étude : L’étude s’est déroulée au niveau de deux structures :  Hôpital Ibn Sina de Rabat : au niveau de tous les services de médecine, chirurgie, urgences, réanimation et les blocs opératoires.  Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé de Rabat.  CHUIS : Le centre hospitalier universitaire IBN SINA est un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière et soumis sous la tutelle de Ministère de la Santé. Il se dépose de 10 établissements hospitaliers et d’une direction générale :
  • 38. P a g e | 25  Hôpital Ibn Sina : Milieu d’étude  Hôpital d’Enfants Rabat  Hôpital des Spécialités Rabat  Institut Nationale d’Oncologie  Hôpital de Maternité Souissi  Hôpital les Orangers  Hôpital Moulay Youssef  Hôpital Ar-razi Salé  Hôpital El Ayachi  Centre de consultations et de traitement dentaires  Hôpital Ibn Sina : C’est un établissement qui fait partie de CHUIS, il comporte un nombre assez satisfaisant de personnel médical, infirmiers, administratif, technique et de soutien répartis selon des services cliniques (13 services de chirurgie, 10 services de médecine et Urgences / Réanimation), des services médico techniques et administratifs. Il comprend aussi des structures fonctionnelles composées d’un bloc opératoire central, d’un bloc opératoire des urgences et d’une pharmacie. En plus, il est doté d'instances consultatives qui appuient et donnent des conseils pour la bonne gestion et la bonne conduite de l’établissement hospitalier. Selon l’article 2 du règlement intérieur de CHIS, parmi ses missions :  Dispenser les soins médicaux  Participer à l’enseignement clinique universitaire
  • 39. P a g e | 26  Concourir à la réalisation des objectifs fixés en matière de santé publique Ce choix du milieu d'étude est motivé par certains raisons :  Une bonne connaissance du milieu grâce aux stages que nous avons passé.  Son accessibilité grâce à un coup et un temps de déplacement réduit.  La recherche scientifique figure parmi ses missions.  C’est un endroit favorable pour mener à bien la recherche.  Coopération de personnel infirmier.  ISPITSR : L’Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé de Rabat est un établissement de l’enseignement supérieur ne relevant pas de l’université, créé par le décret n°2.13.658 du 30 septembre 2013. L’institut assure la préparation et la délivrance des diplômes nationaux organisés en trois cycles d’études dans les domaines des Professions Infirmières et des Techniques de Santé (Cycle de la Licence professionnelle, Cycle de Master et Cycle du Doctorat). Les lauréats de l’ISPITS de Rabat peuvent exercer dans le secteur de santé publique, privé et libéral. La formation dispensée au sein de l’institut est basée sur 5 filières :  Sage-Femme  Assistant médico-social  Techniques de santé  Soins infirmiers  Rééducation Réhabilitation Ce choix de milieu est basé sur les critères suivants :
  • 40. P a g e | 27  Accessibilité au lieu et à la population de l’étude.  Coopération des enseignants.  Opportunité de recherche pour décrire un niveau d’intervention infirmière différent, c’est le volet de formation, ce qui aura un apport avantageux à notre étude.  L’existence d’un département de recherche au sein de l’ISPITS de Rabat. 3. Population à l’étude et échantillon : La population accessible à cette étude est l’ensemble des infirmiers exerçant à l’Hôpital Ibn Sina de Rabat et les infirmiers formateurs permanents de l’option IP de l’institut supérieur des professions infirmières et techniques de santé de Rabat. Tableau 1 : Effectif des infirmiers praticiens et des enseignants permanents Effectif total Echantillons HIS Rabat 426 Infirmiers praticiens 100 infirmiers ISPITS Rabat 8 enseignants permanents de l’option IP 3 enseignants permanents de l’option IP 4. Méthode d’échantillonnage : Tableau 2 : Echantionnage stratifiés des infirmiers praticiens selon option à HIS Rabat Source : Division des ressources humaines et de développement professionnel de la direction CHUIS rabat, service du personnel médical et infirmier. Spécialité Effectif Echantillons par strate (n=100) IP 333 78 IAR 85 20 ISUSI 8 2 TOTAL 426 100
  • 41. P a g e | 28 Après avoir déterminer le type de notre étude, nous avons choisi deux méthodes qui permettent bien de décrire les différents facteurs influençant la recherche en soins infirmiers et de répondre à la question de recherche, à savoir :  Un questionnaire en ligne destiné aux personnels infirmiers de l’Hôpital Ibn Sina de Rabat.  Un entretien semi-structuré à distance destiné aux infirmiers formateurs de l’ISPITS de Rabat. 5. Les instruments de collecte des données : En vue de recueillir des informations sur cette étude, deux méthodes de collecte des données qui conviennent au type d’étude choisie ont été privilégiées : Un questionnaire en ligne destiné aux infirmiers praticiens : En raison des urgences sanitaires déclarées par le royaume du Maroc et vue que nous n’avions pas le droit de sortir pour collecter les données sur le terrain, c’est pourquoi nous avons procédé à un questionnaire en ligne sur le site de Microsoft Forms Pro. C’est une méthode de collecte quantitative qui permet d’interroger un nombre important de la population à l’étude et d’accueillir l’information concernant les différents facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers. Le questionnaire se compose d’une note présentative qui comporte notre sujet de recherche, son but et les aspects éthiques, à savoir le droit à l’autonomie de participation, l’anonymat, confidentialité et l’intimité, de plus il contient des questions des renseignements généraux pour identifier la population, ainsi que des questions interrogeant les facteurs qui découlent du cadre de référence de l’étude.
  • 42. P a g e | 29 Un entretien semi-structuré : Pour la collecte des données auprès des infirmiers formateurs (permanents) de l’option IP, nous avons procédé à un entretien semi-structuré afin de décrire leur rôle dans le développement de la recherche scientifiques et les facteurs qui influencent ce processus. Cet entretien est réalisé en suivant un guide d’entretien comportant cinq questions ouvertes. 6. Méthodes d’analyses des données : Pour le questionnaire, il a été traité quantitativement à l’aide de logiciel Microsoft EXCEL. Le traitement des données a passé par deux étapes, d’abord le regroupement des résultats sous formes d’un tableau statistique obtenu automatiquement du site web Microsoft Forms Pro, ensuite à partir de ces tableaux nous avons formé des graphiques pour présenter les résultats de la collecte en les accompagnants par des commentaires. Pour l’entretien, leurs contenus ont été analysés d’une manière qualitative en ressemblant les réponses des enseignants en une seule idée pour chaque question. Les considérations éthiques de l’étude : Pour bien mener l’étude, certains principes éthiques ont été respectés, à savoir :  Le droit à l’autodétermination de participer ou non à l’étude.  Le droit à l’intimité, à l’anonymat et à la confidentialité.  Le droit à la protection contre l’inconfort et le préjudice  Le droit à un traitement juste et équitable.  Le droit à un consentement libre et éclairé.
  • 43. P a g e | 30 Chapitre Ⅲ : Phase empirique
  • 44. P a g e | 31 Déroulement de la collecte des données : En raison d’état des urgences sanitaires appliquées par notre royaume pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19, notre collecte des données a été faite à distance. Un questionnaire en ligne a été enclenché le 18/05/2020 sur Microsoft Forms Pro après l’avoir testé et modifié plusieurs fois pour obtenir la version finale validée par l’encadrant. La période de collecte a duré 5 jours, jusqu’au 23/05/2020. Puisqu’il s’agit d’un questionnaire en ligne, nous avons attendu jusqu’à l’atteinte d’un nombre précis des résultats qui représentent l’échantillon choisi, nous avons collecté 117 questionnaires remplis, dont 17 ont été exclus puisqu’ils ne respectent pas les critères d’inclusion (spécialité et milieu d’exercice). Au sujet du taux de récupération, il était à 100% et nous avons reçu les réponses de tous les participants qui forment notre échantillon. En ce qui concerne le déroulement des entretiens semi-structuré, ces derniers ont été aussi faits à distance par des appels téléphoniques ou des discussions à distance. D’abord, nous avons contacté les enseignants pour les appeler à participer, et seulement trois enseignants qui ont accepté de faire partie de l’échantillon. Ensuite un rendez-vous a été fixé avec une durée de 25 à 30 minutes.
  • 45. P a g e | 32 Présentation des résultats : Résultats des données collectées par le questionnaire destiné aux IDE praticiens de HIS : I. Identification générale des participants : Tableau 3: Distribution des IDE enquêtés selon le sexe, HIS 2020 (N=100) Figure 2 : Distribution des IDE enquêtés selon le sexe, HIS 2020 (N=100) Selon la figure 2, on constate que le sexe féminin est plus dominant avec un pourcentage de 75%, alors que le sexe masculin ne représente que 25% de la population à l’étude. Sexe : Effectif : Fréquence : Féminin 75 75% Masculin 25 25% Total 100 100% 75% 25% Distribution des IDE selon le sexe féminin Masculin
  • 46. P a g e | 33 Tableau 4 : Distribution des IDE enquêtés selon l'âge, HIS 2020 (N=100) Figure 3 : Distribution des IDE enquêtés selon l'âge, HIS 2020 (N=100) Il ressort de la figure 3, que la majorité (74%) des infirmiers enquêtés appartient à une tranche d’âge jeune qui se situe entre 20 ans et 30 ans, alors que les 22 % appartiennent à la tranche d’âge de 30 ans à 40 ans et seulement 1% qui dépassent 50 ans. Tableau 5 : Distribution des IDE enquêtés selon l'état civil, HIS 2020 (N=100) Etat civil : Effectif : Fréquence Célibataire 67 67% Divorcé(e) 2 2% Marié(e) 30 30% Veuf(ve) 1 1% TOTAL 100 100% Age : Effectif : Fréquence : Entre 20ans et 30ans 74 74% Entre 30ans et 40ans 22 22% Entre 40ans et 50ans 3 3% Plus de 50ans 1 1% Total 100 100% 74 22 3 1 0 10 20 30 40 50 60 70 80 Entre 20ans et 30ans Entre 30ans et 40ans Entre 40ans et 50ans Plus de 50ans Répartition des IDE selon l'age :
  • 47. P a g e | 34 Figure 4 : Distribution des IDE enquêtés selon l'état civil, HIS 2020 (N=100) Il est constaté de ce graphique (figure 4) que la majorité des IDE enquêtés sont des célibataires, tandis que 30% sont mariés, 2% sont divorcés et 1% sont veufs. Tableau 6 : Distribution des IDE enquêtés selon spécialité , HIS 2020 (N=100) Figure 5 : Distribution des IDE enquêtés selon spécialité, HIS 2020 (N=100) Dans la figure 5, on trouve que 3/4 (78%) des infirmiers enquêtés sont des IP, alors que 20% sont des IAR et seulement 2% des ISUSI. C’est normal de trouver ces résultats puisque nous avons procédé un échantillonnage aléatoire stratifié (Chaque strate représente une spécialité). 67% 2% 30% 1% Celibataire Divorcé(e) Marié(e) Veuf(ve) Spécialités : Effectif : Fréquence : IAR 20 20% IP 78 78% ISUSI 2 2% Total 100 100% 20% 78% 2% IAR IP ISUSI
  • 48. P a g e | 35 Tableau 7 : Distribution des IDE enquêtés selon Niveau d’étude, HIS 2020 (N=100) Niveau d'étude : Effectif : Fréquence Licence 88 88% Master 12 12% Doctorat 0 0% Total 100 100% Figure 6 : Distribution des IDE enquêtés selon niveau d'étude, HIS 2020 (N=100) En se basant sur la figure 6, la plupart des infirmiers praticiens (88%) ont une licence, et 12% ont un master. Tableau 8 : Distribution des IDE enquêtés selon Profil, HIS 2020 (N=100) Profil : Effectif : Fréquence : IDE 1er grade 92 92% IDE grade principal 8 8% Total 100 100% 88% 12% Licence Master
  • 49. P a g e | 36 Figure 7 : Distribution des IDE enquêtés selon Profil, HIS 2020 (N=100) D’après la figure 7, la majorité des IDE sont du premier grade et 8% qui sont des infirmiers de grade principal. Figure 8 : Distribution des IDE enquêtés selon l’ancienneté dans la profession, HIS 2020 On déduit de ce graphique (figure 8), que 66% des IDE ont moins de 5 ans d’ancienneté dans la profession, 23% ont de 5 ans à 10 ans d’ancienneté et 10% ont de 10 ans à 20 ans d’ancienneté dans la profession, et seulement 1% qui ont plus de 30 ans d’ancienneté dans la profession. 92% 8% IDE 1er grade IDE grade principal De 10 ans à 20 ans De 5 ans à 10 ans Moins de 5ans Plus de 30 ans Total 10 23 66 1 0 10 20 30 40 50 60 70 l'effectif nombre des années
  • 50. P a g e | 37 Tableau 9 : Distribution des IDE enquêtés selon service, HIS, 2020 Service Effectif Fréquence Bloc opératoire 13 13% Cardiologie 4 4% Hémodialyse 4 4% Chirurgie 11 11% Urgences 22 22% Médecine 16 16% Neurologie 5 5% Pneumologie 3 3% Réanimation 14 14% Traumatologie 5 5% Urologie 3 3% TOTAL 100 100% Figure 9 : Distribution des IDE enquêtés selon service, HIS 2020 Il parait d’après les résultats de la figure 9 que l’étude a pu couvrir plusieurs services de l’Hopital Ibn Sina de Rabat, et les plus dominants sont les services des urgences, de médecine et de réanimation. 0 5 10 15 20 25 Effectif
  • 51. P a g e | 38 II. Les facteurs influençant le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers : Figure 10 : La proportion de la connaissance des IDE enquêtés sur la recherche scientifique fait partir de leurs attributions statuaires, HIS (N=100) D’après la figure 10, plus de 56% des IDE sachent que la recherche scientifique figure dans leurs attributions statuaires, par contre 44% n’ont aucune connaissance à ce propos. Figure 11 : Proportion de l'opinion des IDE enquêtés sur l'importance de la recherche, HIS (N=100) Il est constaté de la figure 11 que tous les infirmiers ont confirmé l’importance de la recherche scientifique en soins infirmiers. 20% 80% Importante Très importante 44% 56% Non Oui
  • 52. P a g e | 39 Figure 12 : La proportion des IDE enquêtés qui approuvent ou non que la motivation est essentielle dans la recherche scientifique en SI, HIS (N=100) On constate de ce graphique, que 97% des IDE enquêtés approuvent que la motivation est essentielle dans la recherche scientifique en soins infirmiers, tandis que 3% expriment le contraire. Figure 13 : la proportion des types de motivation considérée comme importante selon les IDE enquêtés, HIS (N=97) On remarque d’après la figure 13 que les infirmiers ayant confirmé l’importance de la motivation dans le processus de la recherche en soins infirmiers, 92% parmi eux ont choisi de fusionner les deux types de motivation, alors que 5% ont choisi la motivation intrinsèque et seulement 3% qui ont choisi la motivation extrinsèque. 3% 97% Non Oui 92% 3% 5% Les deux Motivation extrinsèque Motivation intrinsèque
  • 53. P a g e | 40 Tableau 10 :Nombre des réponses selon chaque facteur qui influencent en général cette motivation de la recherche en SI, HIS (N=100) VARIABLE NB DES REPONSES L'AUTONOMIE, PRISE DE PLUS DE RESPONSABILITE 39 UN ENVIRONNEMENT QUI ENCOURAGE ET VALORISE LES EFFORTS FOURNIS PAR L'INFIRMIER 91 DES PRIX NATIONAUX 38 UN SALAIRE EQUIVALENT AUX EFFORTS FOURNIS 67 UN DEVELOPPEMENT DE CARRIERE 79 TOTAL DES REPONSES 314 TOTAL DES REPONDANTS 100 Figure 14 : la proportion des facteurs qui influencent en général cette motivation de la recherche en SI, HIS (N=100) D’après la figure 14, et selon les enquêtés, on peut classer les facteurs qui influencent leur motivation à la recherche scientifique comme suit : 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% L'autonomie , prise de plus de responsabilit é Un environnem ent qui encourage et valorise les efforts fournis par l'infirmier Des prix nationaux Un salaire équivalent aux efforts fournis Un développem ent de carrière Effectif 13% 29% 12% 21% 25% Axis Title
  • 54. P a g e | 41  Un environnement qui encourage et valorise les efforts fournis par l'infirmier (29%)  Un développement de carrière (25%)  Un salaire équivalent aux efforts fournis ( 21%)  L'autonomie, prise de plus de responsabilité (13%)  Des prix nationaux aux infirmiers (12 Figure 15 : Proportion des IDE enquêtés qui pensent ou non que la compétence peut influencer l'engagement de l'infirmier, dans la recherche scientifique HIS (N=100) On peut déduire de la figure 16, que 91% des IDE enquêtés pensent que la compétence constitue un facteur influençant l’engagement de l’infirmier dans la recherche scientifique, alors que 9% ont un avis contraire. 9% 91% Non Oui
  • 55. P a g e | 42 Tableau 11 : Nombre des réponses selon chaque compétence nécessaire que l'infirmier doit avoir pour s'impliquer dans la recherche en SI, HIS (N=92) Figure 16 : la proportion des compétences nécessaires que l'infirmier doit avoir pour s'impliquer dans la recherche en SI, HIS (N=92) D’après la figure 16, tous les infirmiers qui ont affirmé que la compétence influence aussi l’engagement du personnel infirmier dans le processus de la recherche scientifique en soins infirmiers, ont classé ces compétences comme suit : Les compétences que doit avoir l’infirmier Nb des réponses Métriser la démarche de la recherche scientifique en soins infirmiers 72 Évaluer votre pratique professionnelle et adopter une attitude réflexive et de changement 56 Actualiser vos savoirs 72 Développer un esprit et une analyse critique 52 Utiliser les résultats de la recherche scientifique en soins infirmiers 63 Total des réponses 315 Total des répondants 92 23% 18% 23% 16% 20% 0% 5% 10% 15% 20% 25% Métriser la démarche de la recherche scientifique en soins infirmiers Évaluer votre pratique professionnelle et adopter une attitude réflexive et de changement Actualiser vos savoirs Développer un esprit et une analyse critique Utiliser les résultats de la recherche scientifique en soins infirmiers
  • 56. P a g e | 43  Métriser la démarche de la recherche scientifique en soins infirmiers (23%)  Actualiser vos savoirs (23%)  Utiliser les résultats de la recherche scientifique en soins infirmiers (20%)  Évaluer votre pratique professionnelle et adopter une attitude réflexive et de changement (18%)  Développer un esprit et une analyse critique (16%). Figure 17 : la proportion des types de formation nécessaires choisis par les IDE pour développer la compétence des infirmiers en matière de la recherche scientifique, HIS (N=100) Il ressort de ce graphique (figure 17), que le type de formation le plus nécessaire pour développer la compétence en matière de la recherche scientifique en soins infirmiers, selon les IDE, est la formation continue (51%), puis l’auto-formation (30%), et en dernier classement vient la formation de base (19%). 19% 51% 30% Formation de base Formation continue Autoformation
  • 57. P a g e | 44 Figure 18 : La proportion des IDE enquêtés qui pensent que l’introduction du système LMD était suffisante ou non pour initier la recherche scientifique en SI, HIS (N=100) On distingue de la figure 18 que 62% des IDE enquêtés affirment que l’introduction du système LMD était insuffisante pour initier la recherche scientifique en SI, par contre 38% pensent que ce nouveau système avait des apports bénéfiques à ce propos. 62% 38% Non Oui
  • 58. P a g e | 45 Figure 19 : La proportion des IDE enquêtés qui estime que l'ouverture d'autres Masters pourrait redynamiser et développer les activités de la recherche scientifique en soins infirmiers, HIS (N=62) Selon la figure 19, d’après 62 enquêtés qui ont pensé que ne pensent pas que l’introduction du système LMD était insuffisante pour initier la recherche scientifique en SI (Voir la figure 18), la totalité estiment que l'ouverture d'autres masters pourrait redynamiser et développer les activités de la recherche scientifique en soins infirmiers. Tableau 12 :Nombre des réponses selon chaque thèmes suggérés pour la formation continue en matière de la recherche scientifique en soins infirmiers, HIS (N=100) 100% 0% Oui Non Thèmes des formations continues suggérés par les IDE Nb des réponse Maîtrise de technologie d'information et de communication 51 La recherche bibliographique 41 Traitement statistique des données (SPSS, Excel...) 36 Les stratégies de diffusion et de publication 30 Recherche des sources de financement 23 Total des réponses 181 Total des répondants. 100
  • 59. P a g e | 46 Figure 20 : Proportion des thèmes suggérés pour la formation continue en matière de la recherche scientifique en soins infirmiers, HIS (N=100) Selon la figure 20, les thèmes suggérés d’après les infirmiers participants pour la formation continue en matière de la recherche scientifique en soins infirmiers sont comme suit :  Maîtrise de technologie d'information et de communication (28%)  La recherche bibliographique (23%)  Traitement statistique des données (SPSS, Excel...) (20%)  Les stratégies de diffusion et de publication (16%)  Recherche des sources de financement (13%) 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% Maîtrise de technologie d'information et de communication Traitement statistique des données (SPSS, Excel...) La recherche bibliographique Les stratégies de diffusion et de publication Recherche des sources de financement Maîtrise de technologie d'information et de communication Traitement statistique des données (SPSS, Excel...) La recherche bibliographique Les stratégies de diffusion et de publication Recherche des sources de financement Series1 28% 20% 23% 16% 13%
  • 60. P a g e | 47 Figure 21 : Proportion des IDE qui savent l’existence des revues scientifiques dédiées à la recherche en soins infirmiers qui se sont publiées sur internet ou disponibles dans les bibliothèques, HIS (N=100) D’après la figure 21, 54% des IDE savent qu’il existe des revues scientifiques dédiées à la recherche en soins infirmiers, alors que 46% n’en ont aucune connaissance à ce propos. Figure 22 : La proportion des infirmiers enquêtés qui ont déjà consulté ou non les revues scientifiques dédiées à la RSI, HIS (N=54) Parmi les 54 enquêtés ayant su l’existence des revues scientifiques dédiées à la recherche scientifique en soins infirmiers, et selon la figure 22, 61% parmi eux, 7% 32% 61% Non,je les ai jamais consulté Oui,souvent Rarement 46% 54% Non Oui
  • 61. P a g e | 48 rarement qu’ils consultent ces revues, alors que 32% les consultent, et seulement 7% non jamais les consultés. Figure 23 : La proportion des enquêtés qui percevaient ou non la charge de travail, HIS (N=100) D’après ce graphique, la majorité des enquêtés perçoivent une charge de travail, Au contraire 12% indique la négation. Figure 24 : la proportion des enquêtés qui pensent ou non que la surcharge de travail limite leurs temps, capacité, et motivation pour mener des recherches scientifiques en soins infirmiers, HIS (N=88) On peut déduire de la figure 24, parmi les 88 enquêtés qui ont répondu oui à la question précédente, 89% d’entre eux pensent que la surcharge de travail limite leurs temps, 11% 89% Non Oui 12% 88% Non Oui
  • 62. P a g e | 49 capacité, et motivation pour mener des recherches scientifiques en soins infirmiers, tandis que 11% affirment le contraire. Figure 25 : La proportion sur le Jugement des enquêtés sur la diffusion les résultats de la recherche scientifique suffisamment auprès des infirmiers pour actualiser leur savoir-faire (N=100) Selon la figure 25, 60% des enquêtés jugent que c’est rarement que les résultats de la recherche scientifique sont diffusés suffisamment auprès des infirmiers pour actualiser leur savoir-faire, 24% ont répondu qu’ils sont suffisamment diffusés, et 16% affirme le contraire. 16% 24% 60% Jamais Oui, souvent Rarement
  • 63. P a g e | 50 Tableau 13 : Nombre des réponses des causes qui limitent la diffusion des résultats de la recherche scientifique auprès des infirmiers, (N=76) Figure 26 : la proportion des causes qui limitent la diffusion des résultats de la recherche scientifique auprès des infirmiers, (N=76) Les 76 enquêtés qui ont répondu avec jamais ou rarement sur la question précédente ont identifié certaines causes qui limitent la diffusion des résultats de la rechercher scientifique auprès des infirmiers. Selon la figure 26 on distingue : Les causes entravant la diffusion des résultats Nb des réponses Difficulté d'accès des infirmiers aux résultats des recherches publiées 38 Manque de temps pour accéder aux résultats des recherches 31 Ignorance de la part du personnel infirmier et résistance aux changements 50 La non perception de l'utilité de l'utilisation des résultats probants de la recherche scientifique dans le contexte de la pratique. 45 Total des réponses 164 Total des répondants 76 Difficulté d'accès des infirmiers aux résultats des recherches publiées Manque de temps pour accéder aux résultats des recherches Ignorance de la part du personnel infirmier et résistance aux changements La non perception de l'utilité de l'utilisation des résultats probants de la recherche scientifique dans le contexte de la pratique. 23% 19% 31% 27%
  • 64. P a g e | 51  Difficulté d'accès des infirmiers aux résultats des recherches publiées (23%)  Manque de temps pour accéder aux résultats des recherches (19%)  Ignorance de la part du personnel infirmier et résistance aux changements (31%)  La non perception de l'utilité de l'utilisation des résultats probants de la recherche scientifique dans le contexte de la pratique. (27%) Figure 27 : Proportion des enquêtés qui ont élaboré ou non une recherche scientifique en SI, (N=100) On peut déduire de la figure 27, que 74% des infirmiers enquêtés ont déjà élaboré une recherche scientifique en soins infirmiers, alors que 26% n’ont jamais eu de la chance pour élaborer un projet de recherche scientifique en soins infirmiers. Tableau 14 : Effectif des enquetés qui ont élaboré ou pas une recherche scientifique en équipe (N=26) Variable Effectif Fréquence Non 1 4% Oui 25 96% Total 26 100% 74% 26% Non Oui
  • 65. P a g e | 52 Figure 28 : Propotion des enquetés qui ont élaboré ou pas une recherche scientifique en équipe (N=26) En se basant sur les résultats de la figure 27, et selon la figure 28, parmi les 26 enquêtés ayant répondu avec non sur la question précédente, 96% ont élaboré des recherches en équipe, alors que les 4% restants ont élaboré des recherches individuellement. Figure 29 : utilité d'attribuer un statut des infirmiers chercheurs au Maroc selon les IDE enquêtés (N=100) Selon la figure 29, 96% des IDE confirment qu'il est utile d'attribuer un statut des infirmiers chercheurs au Maroc, Par contre 4% ont exprimé leur désaccord. 4% 96% Non Oui 4% 96% Non Oui
  • 66. P a g e | 53 Tableau 15 : Nombre des réponses selon chaque contrainte devant la non instauration du statut des infirmiers chercheurs au Maroc selon les participants (N=96) Figure 30 : la proportion des contraintes devant la non instauration du statut des infirmiers chercheurs au Maroc selon les participants (N=96) D’après la figure 30, 42% des enquêtés estiment que la première cause devant la non instauration du statut des infirmiers chercheurs au Maroc est la dévalorisation de la profession infirmière, après on trouve le manque de financement (28%), le manque d’un espace de recherche scientifique en soins infirmiers (23%), en dernier vient insuffisance de compétences (7%). Les contraintes devant l’instauration du statut infirmier chercheur Nb des réponses Manque d'espace de recherche scientifique en soins infirmiers 47 Insuffisance de compétences 13 Manque de financement 56 Dévalorisation de la profession infirmière 85 Total des réponses 201 Total des répondants 96 Manque d'espace de recherche scientifique en soins infirmiers Insuffisance de compétences Manque de financement Dévalorisation de la profession infirmière 23% 7% 28% 42% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% Fréquence
  • 67. P a g e | 54 Figure 31 : La proportion des infirmiers enquêtés qui estiment ou non que le budget alloué à la recherche scientifique soit suffisant, (N=100) On distingue de ce graphique (Figure 31) que la majorité 96% des enquêtes estiment que le budget alloué à la recherche scientifique est insuffisant, par contre 4% affirment le contraire Figure 32 : la proportion des suggestions pour faire face à l'insuffisance du budget alloué à la recherche (N=96) Il ressort de ce graphique (figure 32), que 57% des IDE ont mentionné certaines suggestions pour faire face à cette contrainte financière, à savoir ; la rechercher d’autres sources de financement à travers des partenariats, et la création d’une ligne Budgétaire pour la recherche scientifique. 43% 57% Création d’une ligne budgétaire pour la recherche scientifique Recherche d’autres sources de financement à travers des partenariats avec des secteurs privés 96% 4% Non Oui
  • 68. P a g e | 55 Tableau 16 : Nombre des réponse par rapport les attentes des IDE s'il y'avait un espace dédié à la recherche en soins infirmiers. (N=100) Les attentes des IDE en cas d’existence d’un centre dédié à l’entretien : Nb des réponses Faciliter la réalisation des projets de recherches scientifiques en soins infirmiers 85 Valider les projets de recherches 46 Evaluer éthiquement et scientifiquement des projets (siège de comité d’évaluation et de recherche) 50 Assurer l'appui financier aux projets de recherches en soins infirmiers 63 Assurer le logistique et le matériel 46 La diffusion des résultats 57 Total des réponses 347 Total des répondant 100
  • 69. P a g e | 56 Figure 33 : La prorpotion des attentes des IDE s’il y'avait un espace de la recherche en soins infirmiers, (N=100) D’après la figure 33, on peut classer les attentes des IDE s’il y’avait un espace dédié à la recherche en soins infirmiers selon la proportion :  Faciliter la réalisation des projets de recherches scientifiques en soins infirmiers (25%)  Assurer l'appui financier aux projets de recherches en soins infirmiers (18%)  La diffusion des résultats (17%)  Evaluer éthiquement et scientifiquement des projets (siège de comité d’évaluation et de recherche (14%)  Valider les projets de recherches (13%)  Assurer la logistique et le matériel (13%) 0% 5% 10% 15% 20% 25% Faciliter la réalisation des projets de recherches scientifiques en soins infirmiers Evaluer éthiquementet scientifiquementdes projets (siège de comité d’évaluation et de… Valider les projets de recherches Assurer l'appui financier aux projets de recherches en soins infirmiers Assurer le logistique et le matériel La diffusion des résultats 25% 14% 13% 18% 13% 17%
  • 70. P a g e | 57 Résultats des données collectées par l’entretien semi structuré destiné aux enseignants permanents de l’option IP de l’ISPITSR : 1) A votre avis, est ce que la recherche scientifique en soins infirmiers est importante ? Pourquoi ? L’ensemble des enseignants interrogés ont confirmé l’importance de la recherche scientifique en soins infirmiers : « La recherche en soins infirmiers est très importante, puisque notre domaine est fertile et il y’a toujours des nouvelles maladies et phénomènes émergeants ». Certains l’ont considéré comme moyen qui prouve le travail et les efforts fourni par le personnel infirmier. 2) Etant un enseignant permanent à l’ISPITSR, vous avez des responsabilités administratives et d’enseignement, est ce qu’il vous reste du temps pour s’engager dans la recherche scientifique en soins infirmiers ? La totalité des enseignants enquêtés ont affirmé la perception d’une surcharge de travail, les engagements familiaux, le travail administratif et l’enseignement limitent leur temps pour s’engager dans ce processus. 3) A votre avis, quelles sont les compétences que doit avoir l’infirmier ou l’enseignant en soins infirmiers pour s’engager dans la recherche scientifique en soins infirmiers ? Selon les enseignants interrogés, les compétences que l’infirmier doit avoir pour s’engager dans la recherche en soins infirmiers sont :  La volonté d’entamer la recherche scientifique dans ce domaine.  Dégager des nouvelles pratiques afin de mieux servir la population.  Avoir un esprit critique envers les soins prodigués.
  • 71. P a g e | 58  Maitrise des méthodes informatiques.  Suivi de l’évolution de la science.  Maitrise de la méthodologie de recherche. 4) A votre avis, quels sont les obstacles qui entravent le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les infirmiers enseignants des ISPITS ? D’après les résultats obtenus, plusieurs contraintes empêchent le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers chez les enseignants participants, à savoir :  Des problèmes étatiques.  Absence de politique claire et nette.  Absence d’un statut infirmier chercheur.  Manque de temps ou d’intérêts.  Manque d’un financement réservé à la recherche en soins infirmiers.  La non organisation des structures de recherche en soins infirmiers.  La non reconnaissance du diplôme du 2ème cycle de l’école des cadres des IFCS. 5) Quels sont vos suggestions pour inciter les infirmiers enseignants à s’engager dans le processus de la recherche en soins infirmiers ? Pour inciter les infirmiers enseignants à s’engager dans le processus de la recherche en soins infirmiers, de multiples suggestions ont été proposées :  La création d’un centre dédié à la recherche en soins infirmiers.  La reconnaissance de la recherche en soins infirmiers.  Des prix nationaux de mérite pour les infirmiers et les enseignants chercheurs.
  • 72. P a g e | 59  La valorisation de la profession infirmière.  L’instauration d’un statut infirmier chercheur.  La réorganisation des structures de recherches.  L’augmentation du budget financier consacré à la recherche scientifique en soins infirmiers.  Le renforcement des collaborations intersectorielles entre les universités nationales et internationales.  L’organisation des séances de formations continues en matière de la recherche scientifique.  Encouragement des infirmiers et enseignants en soins infirmiers à s’auto- former en matière de la recherche scientifique.
  • 73. P a g e | 60 Discussion des résultats : Dans l'intérêt de répondre à notre question de recherche qui tourne autour des facteurs influençant le développement de la recherche en soins infirmiers chez les infirmiers praticiens et enseignants au niveau de l'hôpital Ibn Sina de Rabat et l'ISPITS de Rabat. Cette analyse présente la discussion des résultats qui ont été identifié auprès des participants. En ce qui concerne les caractéristiques sociodémographiques des IDE praticiens, on remarque une prédominance du sexe féminin (75%) et presque les trois quarts des participants sont des jeunes âgés entre 20 ans et 30 ans. 88% des participants ont une licence en soins infirmiers alors que seulement 12% ont le niveau master. Parmi les 100 participants, 92% sont des infirmiers du premier grade, alors que les 8% restants sont des infirmiers de grade principal. Ainsi, plus de trois quarts sont des IP, 20% sont des IAR et 2% sont des ISUSI, ces pourcentages sont les mêmes dans la population totale. D’un autre côté, la plupart des IDE participants ont moins de 5 ans d'ancienneté dans la profession, 43% entre 5 ans et 20 ans, et seulement 1% en plus de 30 ans d'ancienneté dans la profession. Il parait que notre population à l’étude a une expérience professionnelle satisfaisante. Partant de la perception de la recherche en soins infirmiers comme l'une des responsabilités accordées à l'infirmier selon la loi 43-13 relative à l'exercice de la profession infirmière au Maroc, d'après les résultats, 56% des participants savent bien que la recherche scientifique en soins infirmiers figure parmi leurs attributions statutaires et 44% ne le savent pas, alors que dans le 3ème paragraphe de l'article 2 de
  • 74. P a g e | 61 la loi 43-13 : « L’infirmier participe, en outre, dans les actions de planification, d'encadrement, de formation, de gestion, et de recherche en soins infirmiers. » Selon Magnon (1995), la recherche scientifique conduite par les infirmiers est importante puisqu'il permet de développer des connaissances professionnelles et d’améliorer la pratique infirmière, l’éducation, la gestion des soins infirmiers et la recherche sur la profession infirmière. Les résultats de cette étude confirment ce constat, on trouve que 100% des infirmiers praticiens confirment l'importance de la recherche scientifique en soins infirmiers, dont 90% entre eux la qualifient d'une très grande importance. Pour les infirmiers enseignants 100% ont prouvé l’importance de la recherche en soins infirmiers, qui, selon eux, constitue le pilier de l’évolution des soins infirmiers, ainsi vu que notre domaine est en changement perpétuel et l'émergence des nouvelles maladies et phénomènes de santé oblige l’infirmier et l’enseignant en soins infirmiers à s'engager à ce processus pour dégager de nouvelles pratiques et des résultats probants et avérés scientifiquement. Pour s'engager dans une recherche quelconque, Ambrile (1997) affirme que le facteur de motivation intrinsèque est souvent le levier le plus efficace pour stimuler un nouvel apport ou un ajout à un domaine ce qui rend de la motivation un facteur qui affecte le développement de la recherche scientifique en soins infirmiers. Effectivement et selon les résultats de l'étude, la totalité des infirmiers (97%) affirment l'importance de la motivation dans le processus de la recherche, dont 92% ont insisté sur la fusion entre les deux types de motivation, intrinsèque et extrinsèque pour développer la recherche en soins infirmiers. Il a été constaté que cette motivation est influencée par plusieurs facteurs qui selon la théorie de l'autodétermination étudiée par Deci et Ryan (1971, 1975, 1985) sont : l'autonomie, le sentiment d'être compétent et l'appartenance sociale. Les mêmes facteurs ont été trouvé dans les résultats de l’étude,
  • 75. P a g e | 62 les participants ont dégagé certains facteurs qui peuvent influencer leur motivation à s'engager dans une recherche scientifique relative à leur domaine d'exercice à savoir ; un environnement qui encourage et valorise les efforts fournis par les infirmiers et les enseignants en soins infirmiers, un développement de carrière, une autonomie et prise de plus de responsabilités, un salaire équivalent aux efforts fournis et des prix nationaux de mérite et de reconnaissance de la profession infirmière. La plupart des infirmiers praticiens (92%) ainsi que les enseignants, ont affirmé que la présence d'une motivation seule sans compétence est insuffisante, ce que l'on trouve dans les écrits de Phaneuf (2004) qui définissent la compétence comme étant un savoir complexe qui englobe l'acquis de connaissances, des expériences et l'évolution professionnelle, le tout travaillant en synergie pour renforcer l'exercice infirmier dans ses quatre domaines, y compris la recherche scientifique. De plus, d'après le référentiel européen des compétences en soins infirmiers (2006, 2008), les compétences que l'infirmier doit avoir se regroupent en deux : l'engagement dans un développement professionnel et l'utilisation d'une démarche scientifique, ce qui fait appel à l'évaluation de la pratique, le développement d'un esprit critique et l'actualisation des savoirs par l’utilisation des résultats probants de la recherche scientifique en soins infirmiers. Les participants à l’étude, infirmiers praticiens et enseignants ont pu résumer ces compétences dans la maîtrise de la méthodologie de recherche, l'actualisation des savoirs, le suivi de la science, l’utilisation des résultats probants de la recherche scientifique ainsi que l'évaluation de la pratique professionnelle, le développement d'un esprit critique et surtout la maîtrise des logiciels de traitement des résultats (SPSS, Cs Pro, …). Pour développer et acquérir ces compétences et précisément ceux en relation avec la recherche et l'utilisation de la technologie, Le Boterf (2005) affirme que le
  • 76. P a g e | 63 premier facteur qui compose la compétence est le savoir-agir, qui se développe grâce à la formation, l’entrainements et les boucles d'apprentissage. Selon les résultats, 100% des infirmiers participants à l'étude affirment que la formation est nécessaire pour acquérir la compétence, dont 51% ont choisi la formation continue comme un type de formation nécessaire, 30% en choisis l’autoformation et seulement 19% qui ont choisi la formation de base. Du même l'étude de Ripoche et Llambrich (2007) confirme aussi que le manque d'une formation solide à ce processus demeure un facteur influençant le développement de la recherche scientifique, ils considèrent que le travail de fin d'études du cursus infirmier n'est qu'une ébauche à la recherche scientifique en soins infirmiers et que le cadre de santé ne bénéficie pas dans son cursus que d'une initiation à la recherche. Ils rajoutent que la programmation des formations secondaires peut pallier ce déficit mais parfois ces formations ne sont pas adaptées aux conditions et aux besoins du travail de l'infirmier dans ses quatre domaines. En ce qui concerne la formation de base, plus que la moitié des infirmiers praticiens (62%) ont affirmé que l’introduction du système LMD était insuffisante pour s'intégrer dans le processus de la recherche en soins infirmiers et ils ont tous suggéré l'ouverture d'autres spécialités du master pour redynamiser et développer les activités de la recherche scientifique en soins infirmiers. Par contre Maamri (2015) a déclaré que l'introduction du système LMD a officialisé la recherche en soins infirmiers (Décret N° 2.13.658, Septembre 2013) ouvrant une voie valorisante aux infirmiers pour poursuivre leurs études jusqu'au cycle doctoral en soins infirmiers. Pour le volet de la formation continue, Abbat et Mejia (1990) affirment que la formation continue englobe toute forme d'apprentissage et pas seulement les cours de recyclage, il s’entend de la fin de formation de base jusqu'à la retraite. Certains thèmes ont été suggéré et classé selon leur importance chez les infirmiers praticiens : la