SlideShare une entreprise Scribd logo
1
Le Psychisme HumainLe Psychisme Humain
Par Marc Deschenaux
d’après Giulio Cesare Giacobbe
2
Le Psychisme Humain I
• Le Psychisme est l’ensemble de la connaissance,
de la culture, de l’expérience des goûts et des
émotions de l’Humain;
• C’est le contexte dans lequel s’opère la pensée et
qui règle le comportement.
Le Psychisme Humain recherche le plaisir
et
tente d’éviter la douleur.
3
Le Psychisme Humain II
Le comportement de l’Être Humain est
uniquement basé sur :
• L’Envie ou le Besoin
et
• La Peur
4
Le Psychisme Humain III
La Peur de Perdre est
généralement plus forte que le
Désir de Gagner.
–Sauf chez l’Aventurier,
le Héros,
le Sage et
le Fou.
5
Le Psychisme Humain IV:
Les Assomptions Humaines I
Par définition, une Assomption est une hypothèse, une
supposition tenue pour vraie, ou un postulat qui est le
fondement de la pensée, du raisonnement, de la logique ou
du budget qui s’appuie dessus.
Les Assomptions Humaines sont permanentes, car elles
découlent des modèles mentaux, insufflés par l’éducation ou
les images d’enfance.
D’où le besoin et la difficulté de les corriger lorsqu’elles
sont fausses.
6
Le Psychisme Humain V:
Les Assomptions Humaines II
Voyons en quelques unes très classiques:
• L’Humain s’estime toujours assez intelligent.
• L’Humain pense souvent qu’il est une profession.
• L’Humain est certain que ce qu’il perçoit à travers
ses sens est vrai et
•Il tend à douter de ce qu’il ne peut percevoir.
•Il pense que ceux qui l’aiment ne font pas de mal.
•Il veut le bonheur.
7
Le Psychisme Humain VI:
Le Modèle
• La Modélisation consiste à simplifier en décrivant de
manière globale.
• Le Modèle simplifie la Réalité, une Perception de la Réalité
ou une Idée; il est donc réducteur par nature.
• Le Modèle aide l’humain à voir plus clair et donc à agir de
manière plus rationnelle.
• Le Modèle est dit Modèle Mental lorsqu’il devient culturel,
inconscient et donc intégré au comportement.
8
Le Psychisme Humain VII:
Les Modèles Mentaux
Des millions de modèles mentaux forment, guident et
établissent les normes de la pensée en permanence. L’Humain
ne peut penser sans modèles mentaux.
• Penser est précisément l’acte de
– développement d’un modèle mental,
– d’amendement d’un modèle mental,
– d’association d’un problème à un modèle mental,
– d’adaptation d’un modèle mental à un problème,
– ou de regroupement de modèles mentaux.
9
Premier Niveau:
• Observation de la réalité et Association à un Modèle.
• Le Modèle (mental ou autre), permet de se figurer la réalité qui
prend un sens.
• Cette prise de sens est le 1er Niveau de Pensée, qui consiste à
convertir l’observation de la réalité en langage.
• Pour ce faire, il faut pouvoir NOMMER, DONNER UN NOM.
• Il faut pouvoir IDENTIFIER. (voir Comprendre)
Le Psychisme Humain VIII:
Les 2 Niveaux de Pensée: 1er
Niveau
10
Le Psychisme Humain IX:
Les 2 Niveaux de Pensée: 2ème
Niveau
Deuxième Niveau:
• le 2ème Niveau de Pensée consiste à manipuler le langage créé au
1er niveau pour l’adapter et ainsi atteindre un Résultat:
– de satisfaction de besoin ou d’envie, = Recherche de Plaisir
– de se rassurer (contrôle de peur) = Éviter la Douleur.
• C’est seulement APRÈS avoir atteint ce résultat que l’Humain
forme son Jugement. Sinon, personne ne pourrait avoir de
réflexes.
D’où la Subjectivité du Jugement.
11
Le Psychisme Humain X:
Les 2 Niveaux de Pensée: Résumé
1 Observation et Association à un
Modèle, Conversion de
l’observation ou du résultat de
l’association en langage par
l’attribution du nom.
2 Manipulation du langage
atteindre un Résultat de
satisfaction de besoin ou d’envie
pour Rechercher du Plaisir ou
contrôler sa peur pour Éviter la
Douleur.
D’où il ressort que la qualité de votre jugement dépend
directement de celle de votre 2ème niveau de pensée, qui dépend à
son tour de celle de votre 1er niveau de pensée.
12
La Peur
• Sur la base de la mémoire consciente ou
inconsciente, le cerveau décide de manière
incontrôlable de ce qui constitue un danger ou
plutôt de ce qui semble constituer un danger ou
encore de ce qui ne présente pas de danger.
13
La Pensée I
• La Pensée doit être un outil d’analyse et de recherche,
visant à modéliser la Réalité, les sentiments et les
Émotions le mieux possible afin de disposer du Modèle le
plus précis comme base d’Analyse, de Décision et de
Choix.
• La Pensée est une arme, comme un couteau:
• Elle peut servir à beurrer le pain ou à trancher la gorge.
• Etonnamment, la plupart des êtres humains s’en sert pour
la mauvaise raison.
14
La Pensée II
• Cependant, sur le plan intellectuel, la Pensée est un
substitut à l’Action.
• En effet, pour le cerveau, la Pensée représente
essentiellement une simulation d’Action.
15
La Pensée III
• Cette simulation d’Action permet un phénomène
d’homéostasie, c’est-à-dire de rétablissement de
l’équilibre physiologique visant à la survie.
• Lorsque le cerveau identifie un danger ou une frustration,
il produit des neurotransmetteurs adrénalitiques, qui
provoquent l’état de tension voire de stress.
• Lorsque le cerveau identifie une solution ou que la
simulation d’Action lui laisse entrevoir la fin de la cause
de tension, il produit des neurotransmetteurs
noradrénalitiques, qui provoquent l’état de détente.
• La Pensée assume donc une fonction de défense contre
les agressions extérieures.
16
La Pensée IV: Le Rêve
• La forme primitive de la pensée est probablement le
Rêve.
• À l’instar de la Pensée, le Rêve est une simulation
d’Actions qui s’active en cas d’excès de tension, ou à
l’occasion de traumatisme.
17
La Pensée V: Le Problème
• Les Actions simulées par la Pensée visent non
seulement à consoler l’humain confronté à un
environnement perçu comme hostile mais aussi à
éliminer les causes négatives génératrices de la
Pensée qui constituent le Problème.
18
La Pensée VI
• La Pensée qui donne lieu à l’Action capable d’éliminer
les conditions environnementales négatives assume
donc pleinement sa fonction de défense contre les
agressions extérieures, puisqu’elle est liée à la Réalité.
D’où:
• La Pensée qui donne lieu à l’Action n’est pas une
Masturbation Mentale.
Et
• La Pensée qui ne donne pas lieu à l’Action est une
Masturbation Mentale.
19
La Pensée VII
• Dans quelle proportion traduit-on sa Pensée en
Actions ?
• Dans quelle proportion utilise-t-on la Pensée dans sa
fonction la plus évoluée, pour résoudre un Problème réel ?
• Combien de fois imagine-t-on au contraire des Actions
que l’on n’est pas capable de mener à bien, par lesquelles
on leure notre cerveau et on évite de passer à l’Action ?
• Combien de fois utilise-t-on la fonction la plus primitive
de la Pensée simplement pour contenir la tension générées
par les problèmes réels non résolus par l’Action ?
20
La Pensée VIII
• On peut facilement constater que la majore partie de la
Pensée est consacrée à assumer sa fonction primitive de
contenir la Tension en simulant l’Action réelle par des
Actions imaginaires.
• En d’autres termes, la majore partie de la Pensée est
consacrée à la Masturbation mentale,
• Plutôt qu’à élaborer un plan d’Actions concrètes sur des
choses réelles visant à résoudre de vrais Problèmes.
• En d’autres termes, la Pensée devrait être consacrée
exclusivement au Raisonnement sur la Factualité, à défaut
de pouvoir atteindre l’idéal: la Réalité.
21
La Tension
• La Tension qui est une modalité dynamique de
l’organisme se forme en fonction de l’intention ou de
l’accomplissement d’un acte.
• Avoir l’in-tention donne justement lieu à une Tension.
• Tension et activité intentionnelle sont consécutives entre
elles.
• Lorsqu’on est agité par la Tension, il ne faut pas tenter de
s’y opposer. Il suffit de l’observer et d’attendre qu’elle
passe.
• Pareil pour la peur, l’énervement, la souffrance et toutes
les autres émotions négatives.
22
La Masturbation Mentale I
• Quand l’humain s’est civilisé, il a éliminé la plupart
des périls physiques de son environnement
(animaux sauvages, insalubrité etc..)
mais
• Il s’est aussi créé des ennemis bien plus dangereux
dans son cerveau.
• Son moi s’est étendu hors de son corps, sa seule
réalité, à un nombre incommensurable de rôles et
d’images irréels qui ne sont que des Symboles.
23
La Masturbation Mentale II
• On s’alarme dès que quelqu’un « touche », ne
serait-ce que par des mots à l’honneur, la réputation,
l’honnêteté, le statut social, la performance sexuelle
(pour l’homme), les mœurs (pour la femme) etc…
• Le Moi est devenu si énorme qu’il envahit tout ce
qui nous entoure.
• Plus on possède de choses et de relations, plus on
est riche et puissant, plus le Moi est étendu donc
plus on est vulnérable.
• Le résultat est qu’on se sent continuellement attaqué
de quelque part de son Moi.
24
La Masturbation Mentale III
• La Pensée est donc la cause principale de la
souffrance, l’essence même de la Masturbation
Mentale.
• Le comble de la Masturbation Mentale s’obtient
lorsque le Problème pour lequel le cerveau élabore une
solution mentale est imaginaire !
• Comment se fait-il que la Pensée inventée pour
résoudre ou alléger les Problèmes réels devienne au
contraire la source de Problèmes imaginaires ?
• Le fait est que ce n’est pas la Pensée mais l’Action qui
peut seule résoudre les Problèmes réels.
25
La Masturbation Mentale IV
• Donc, si un Problème réel n’est pas résolu par
l’Action, la tension qu’il a générée reste et active la
valve de la Pensée pour la contenir dans les limites
acceptables.
• Que fait-alors le cerveau pour se défendre ?
• Il oublie le Problème.
• Freud a nommé ce processus Refoulement.
• Le Refoulement n’élimine pas complètement la
tension générée par le Problème refoulé, il la maintient
seulement dans des limites non destructives.
26
La Masturbation Mentale V
• La Tension générée par le Problème refoulé continue
donc à produire de la Pensée.
• Mais en ne pouvant pas réaliser ou traiter le Problème
réel, car il générerait une Tension insupportable pour
le cerveau.
• Le cerveau génère donc un autre Problème, un
Problème imaginaire, qui peut apparemment être
résolu.
• En réalité le Problème imaginaire ne peut être résolu.
• Il n’existe pas de solution réelle au Problème
imaginaire pour la simple raison qu’il n’est pas réel !
27
La Masturbation Mentale VI
• Le Problème imaginaire ne peut même pas être résolu
par l’Action.
• La Tension générée par un Problème imaginaire ne
peut donc pas être éliminée.
• En fait, l’éventuelle Action résultant d’un problème
imaginaire n’est pas apte à résoudre la Tension parce
qu’elle a pour origine un Problème réel différent ou
qui n’est plus actuel.
• Pire, le Problème imaginaire devient lui-même source
de Tension.
28
La Masturbation Mentale VII
• Donc, l’Action apte à résoudre la Tension est
seulement celle qui aurait du être accomplie par la
confrontation du Problème réel. C’est donc:
– Soit une Action différente.
– Soit la même Action mais accomplie à un moment
et dans un contexte différent (dans le passé).
• Albert Einstein écrivit:
« Notre pensée crée des problèmes que le même type
de pensée ne saura pas résoudre. »
• Peut-il y avoir plus juste et plus belle définition de la
Masturbation Mentale ?
29
La Masturbation Mentale VIII
• Dans le cas des Problèmes imaginaires, de système de
défense contre la Tension, la Pensée se transforme
donc en un système générateur de Tension et donc en
un processus autolesionnel qui continue dans le temps
et qui s'accroît indéfiniment puisqu’il est autoalimenté.
• La Tension initialement réduite par le Refoulement,
augmente en générant la Pensée créatrice de Problèmes
imaginaires et a tendance à se créer à l’endroit à
l’origine du Problème réel refoulé et même à
s’intensifier.
30
La Masturbation Mentale IX
• Dans le cas des Problèmes imaginaires,
l’autoalimentation de la tension par la Pensée est
particulièrement puissante.
• Souvent, au fil du temps, les problèmes imaginaires
inventés par la pensée génèrent plus de Tension que
celle générée initialement par le Problème réel à
l’origine du processus.
• La Pensée ayant trait à des Problèmes imaginaires est
donc la Masturbation Mentale la plus maléfique.
• Or, on appelle Névrose, le processus systématique de
Masturbations Mentales.
31
La Masturbation Mentale X
• Loin d’être marginal, ce processus touche toute
l’humanité.
• Le problème n’est donc pas de prendre soin de quelques
individus mais de soigner l’humanité.
• La névrose est la condition normale de l’humain parce
que chacun traverse une expérience éducative qui
conditionne.
• L’humain ne se contente plus simplement de ce qu’il est.
• Il doit se former un Modèle mental de la Réalité.
• Et d’après la psychologie c’est ce Modèle qui est à
l’origine de la névrose. (sa construction, son existence)
32
La Masturbation Mentale XI
• D’après moi, la construction et l’existence de Modèles
mentaux étant nécessités de compréhension,
d’adaptation, d’intégration et d’efficacité, ce sont les
imperfections du Modèle qui sont à l’origine du
problème névrotique de l’humain, et pas le Modèle lui-
même.
• Au fil des âges, le Phénomène s’intensifie, au fur et à
mesure que l’humain s’éloigne des Actions essentielles
à sa survie.
• Seule l’intervention d’un coach ou mieux, d’un expert
psychothérapeute peut sortir quelqu’un de sa névrose.
• L’illusion de ne pas avoir besoin d’aide extérieure fait
partie du cadre de la névrose.
33
La Masturbation Mentale XII
• Il existe cependant quelques sortes de Masturbations
Mentales Bénéfiques, avec des répercussions positives.
• Ce sont toutes celles qui font du bien à l’humain:
– La Créativité
– L’Imagination
– La fuite temporaire de la Réalité.
• mais aussi plus largement:
– L’Art
– La Philosophie
– La Science
34
La Masturbation Mentale XIII
• Observons seulement que cette constatation est
générale et ne précise pas pour qui ou de quel point de
vue ces Masturbations Mentales sont positives.
• Souvent
– l’art est l’expression de la souffrance de l’artiste,
– la philosophie est le résultat de la verbalisation de la
souffrance du philosophe et de la justification qu’il
tente d’y trouver pour se soulager,
– tout comme la fuite temporaire de la Réalité, trop
fréquente, peut devenir une mauvaise solution
permanente et par là-même un grave problème.
35
La Masturbation Mentale XIV
• Comme la Pensée tend à être plus souvent une
Masturbation Mentale qu’une poussée à l’Action et
comme les Masturbations Mentales tendent à être plus
souvent maléfiques que bénéfiques, il dérive cette
règle que peu d’entre nous peuvent et savent accepter:
La Pensée est très souvent
une manifestation névrotique
au lieu d’être un Raisonnement.
Mais alors, faudrait-il arrêter de penser ?
36
Le Vide Mental
ou
Le Silence Intérieur
• L’état résultant que les orientaux appellent la Méditation
étant exactement le même, la différence entre Vide
Mental et Silence Intérieur est très ténue: le premier est
un état et le second le fait d’entrer dans cet état.
• Le Vide Mental est l’absence de Pensée et la condition
naturelle de l’humain. Par nature, l’enfant n’est jamais
concentré sur rien.
• Le Silence Intérieur, est le fait de cesser de penser et de
faire appel à sa mémoire. Lorsqu’on se réfère au Vide
Mental en Méditation, on parle de Silence Intérieur.
37
La Concentration I
• Quand exceptionnellement, l’enfant se concentre, il ne
se concentre que sur ce qui l’amuse, le divertit, le fait
rire, somme tout ce qui lui fait du bien.
• Au moment où l’on se concentre sur un objet
particulier, on se confine à cet objet
• Et on se condamne par la même occasion à
l’inconscience de tout le reste du monde.
• Une telle limitation est une nécessité existentielle.
• Mais survivre dans l’utilitarisme ne suffit pas.
38
La Concentration II
• Ainsi quand on fait un choix utilitariste en imposant
des limites à sa conscience, on inhibe l’exécution de
nombre de fonctions intellectuelles et par là-même de
beaucoup de potentialités.
• On n’utilise plus qu’une partie infime de son intellect.
• Le reste devient inconscient. Il se crée ainsi que
division, une scission. La majeure partie de l’esprit
devient étrangère.
• On s’éloigne de soi-même, on devient étranger à sa
totalité, à l’ensemble corps-esprit qui constitue l’état
d’être humain.
39
La Scission entre
Conscient et Inconscient
• L’inconscient, cette intelligence potentielle et
inutilisée, sera constamment en lutte avec la
conscience.
• Voilà pourquoi on assiste toujours à une lutte
intérieure.
• Tout le monde vit une situation conflictuelle à cause
de la scission entre conscient et inconscient.
• Or, on ne peut vivre une vie heureuse qu’en permettant
au potentiel de l’inconscient de s’épanouir.
40
CQFD et Rappel
de La Pensée VIII
• On peut facilement constater que la majore partie de la
Pensée est consacrée à assumer sa fonction primitive de
contenir la Tension en simulant l’Action réelle par des
Actions imaginaires.
• En d’autres termes, la majore partie de la Pensée est
consacrée à la Masturbation mentale,
• Plutôt qu’à élaborer un plan d’Actions concrètes sur des
choses réelles visant à résoudre de vrais Problèmes.
• En d’autres termes, la Pensée devrait être consacrée
exclusivement au Raisonnement sur la Factualité à défaut
de pouvoir atteindre la Réalité.
41
La Nature de la Pensée I
• La Pensée est un événement relativement exceptionnel
pour qui se trouve en situation normale, sans névrose.
• Elle n’est activée qu’en cas de problème contingent ou
ou d’action manquée.
• La Pensée est alors un Raisonnement, sa seule fonction
seconde étant de résoudre un problème ou de ne pas
réitérer un échec.
• Quand la Pensée devient une habitude, hors de sa
fonction première (avoir du plaisir, se divertir et être
heureux) et de sa fonction seconde (résoudre un
problème ou de ne pas réitérer un échec, c’est-à.dire
survivre) il y a Névrose.
42
La Nature de la Pensée II
• La Névrose peut être:
– Une simple fuite de la Réalité
(Masturbation Mentale Bénéfique) pas grave si elle
est limitée dans le temps.
– Une réitération autoaugmentée d’un état de Tension
(Masturbation Mentale Maléfique) cas évidemment
plus grave et malheureusement plus répandu.
– Cela vaut naturellement pour Monsieur et Madame
tout le monde.
43
La Nature de la Pensée III
• Philosophes, scientifiques et artistes sont autorisés à
penser inutilement car autrement ils seraient chômeurs
et il y en a déjà trop !
• Non seulement la Pensée philosophique, scientifique et
artistique (c’est-à-dire la Masturbation Mentale
Bénéfique) est à la base de tout le progrès
technologique (autrement dit réel) de l’Humanité mais
les névrotiques en sont les artisans.
• Pourtant cette Pensée est substantiellement névrotique
car appliquée à des problèmes qui ne sont ni
personnels, ni contingents, et souvent même pas réels,
mais totalement imaginaires.
44
Le Cerveau I
Problème Crucial: Si la Masturbation Mentale Maléfique
fait tant de mal, pourquoi continuer à s’en faire ?
• Le cerveau est un amas de fils, comme ceux d’un
central téléphonique, qu’on appelle Neurones.
– Chaque fois que l’on perçoit quelque chose:
• la belle qui s'assoit devant dans le bus,
• le souvenir de sa première communion,
• le théorème de Pythagore
• ou un doute
– un groupe de « fils » est sous Tension, c’est-à-dire
qu’un courant électrique traverse les Neurones.
45
Le Cerveau II
• Mais comme le cerveau humain est beaucoup puissant
plus compliqué qu’un central téléphonique, les
Neurones ne se contentent pas de générer un courant
électrique, ils émettent également des substances
chimiques appelées Neurotransmetteurs.
• Quand un Circuit Neuronal s’active, en d’autres
termes qu’un groupe de Neurones est sous Tension et
qu’il émet les Neurotransmetteurs :
Ça donne du Plaisir!
46
Le Cerveau III
• Ça fait du bien de le faire, alors on pense encore.
• C’est la loi d’inertie de l’univers.
• Si rien ne vient altérer le Processus, le Phénomène
tend à se répéter à l’infini.
• Heureusement, il y a un nombre tellement gigantesque
de Phénomènes dans l’univers, qu’il y a forcément
d’innombrables interférences.
• Voilà pourquoi l’univers est si varié; un vieil adage le
dit bien: « Le monde est beau parce qu’il est à varier »
Cet adage évoque à merveille l'ambiguïté des notions
de changement, de dégénérescence et de pluralité.
47
Le Cerveau IV
• La loi d’inertie du cerveau est particulièrement active.
• Parce que plus la Tension d’un Circuit Neuronal est
haute,
• c’est à dire plus la différence de potentiel d’un bout à
l’autre des Neurones est importante,
• plus le Circuit Neuronal aura de propension à être
traversé par un un courant électrique
• et donc plus long est le temps nécessaire à le ramener
à son état initial de neutralité électrique,
L’Absence de Pensée
48
Le Cerveau V
• Et ce n’est pas par hasard que j’ai parlé de Tension
quand j’ai parlé de l’état émotif de la Peur, mise en
mouvement par le système d’alarme, lorsqu’on se sent
en péril.
• Parce qu’il s’agit bien de cette Tension électrique du
Circuit Neuronal !
• Voilà pourquoi les pensées et particulièrement celles
qui contiennent une préoccupation ou une peur
tendent à se répéter jusqu’à devenir obsessionnelles.
– M’est-il/elle fidèle ? – M’aime-t-il/elle ?
• On y pense tout le temps, même sans le vouloir; c’est
un bel exemple de machine autoalimentée, presqu’en
mouvement perpétuel.
49
L’Origine de la Pensée I
• La Pensée se produit indépendamment de la Volonté.La Pensée se produit indépendamment de la Volonté.
• On ne veut pas penser à ces questions, parce que c’est
une torture, mais on le fait quand même.
• On le fait même contre sa propre volonté !
• En d’autres termes, la Pensée est automatique.
• Personne ne contrôle totalement sa Pensée.
• D’aucuns prétendent même que Personne n’est l’auteur
de sa Pensée.
• Votre pensée se produit comme votre adrénaline, votre
cholestérol ou votre urine ! Sans votre participation !
50
Le Test de Contrôle de la Pensée I
• Vous ne me croyez pas ?
• C’est naturel, personne ne peut croire ça.
• Pour vous en convaincre, faisons une pause pendant
laquelle vous allez donner l’ordre à votre cerveau
d’arrêter de penser ou de penser à rien.
• Vos sens vous gênent ?
– Fermez les yeux
– Faites silence
– Bouchez vos oreilles
• Ordonnez à votre cerveau de cesser de penser !
51
Le Test de Contrôle de la Pensée II
• Quel est le Résultat ?
Avez-vous réussi à cesser de
penser ?
• Sûrement pas !
Votre cerveau se moque
complètement de vos ordres.
• Qu’est-ce que ça signifie ?
• Exactement ce que j’ai déjà dit:
La Pensée se produit automatiquement
et indépendamment de votre volonté.
52
L’Origine de la Pensée II
• Cette affirmation est si grave qu’il faut l’examiner
attentivement et la méditer.
• Elle constitue même une découverte capital dans la
vie d’un être humain.
• Dès cet instant, il ne peut plus prendre au sérieux ses
propres pensées et doit remettre en question ses
perceptions.
L’Origine de la Pensée est automatique
et aléatoire, car résultante de
l’inconscient et du conditionnement
de l’humain.
53
L’Origine de la Pensée III
• Il y a de quoi retourner tous les artistes, philosophes
et scientifiques, qui auront du mal à croire et à
admettre qu’ils n’ont aucun mérite de leurs idées !
• Pourtant le fait que la Pensée intuitive se produit
spontanément était déjà connu chez les Grecs
antiques qui imputait à leur divinité la responsabilité
de leurs Pensées poétiques et divinatoires ainsi que
leurs découvertes et la conception de leurs œuvres.
54
L’Origine de la Pensée IV
• Divers génies ont nié la paternité de leurs œuvres:
– Mozart: « Toute la musique est déjà là, dans le
monde autour de moi. Je ne fais que la transcrire.
– Léonard de Vinci: « Je ne suis que le libérateur
de l’œuvre sculptée qui existe déjà dans la masse
même avant l’idée de mon intervention. »
– Michelange: « J’ai l’honneur d’être la main de
Dieu. »
– Einstein: « Dieu est subtil mais n’est pas
pervers. Je me borne à observer, à comprendre
son œuvre et à la traduire en langage humain. »
55
L’Origine de la Pensée V
• Dans le cerveau humain, il y a tant d’informations
stockées que même l’idiot du village pourrait inventer la
Théorie de la Relativité.
• L’énoncer, la verbaliser en langage mathématique, telle
est la difficulté.
• La puissance de traitement de ces informations, qui est le
propre de bien concevoir et la capacité à énoncer, qui est
le propre de bien communiquer sont davantage
l’expression du génie.
• Là se trouve le mérite de l’auteur, pas dans l’Idée.
• Là interviennent la volonté et l’effort.
56
L’Origine de la Pensée VI
• C’est l’inconscient qui est à l’origine de la plupart des
des Pensées, donc des Idées et des créations.
• L’idée de génie est plutôt le résultat de:
– l’identification saine d’un problème,
– une bonne observation de la Factualité du
Phénomène, de ses Causes et des Contraintes,
– et d’une bonne analyse de toutes ces informations.
– en un mot du traitement et de la communication des
Pensées et donc des Idées.
• C’est pourquoi l’Idée vraiment géniale est toujours
simple et évidente. Elle tombe sous le sens.
57
L’Origine de la Pensée VII
• La Pensée, comme beaucoup des fonctions du corps
peut être volontaire ou involontaire; donc les Idées
aussi.
• Mais quelle proportion de la Pensée est volontaire ?
• Le fait que l’on soit conscient de sa Pensée ne
signifie pas qu’elle soit volontaire.
• La Pensée est volontaire seulement si on pense
volontairement à quelque chose de spécifique.
• La Pensée est volontaire en étudiant, en lisant et
quand on se consacre volontairement à la solution
d’un Problème réel.
58
L’Origine de la Pensée VIII
La quasi totalité de la Pensée est donc
involontaire et produite par
l’inconscient, indépendamment de
l’Humain.
D’où, le cerveau construit non
seulement la quasi totalité de la
Pensée mais par ce moyen, il construit
également notre univers et notre vie.
59
La Masturbation Mentale XV
• Dans le cerveau, il y a tout notre univers.
• Y compris la Masturbation Mentale.
• Voilà donc pourquoi, on se fait de la Masturbation
Mentale :
Le cerveau produit la Masturbation
Mentale automatiquement,
comme le reste de la Pensée.
60
Les Deux Mondes
Il existe deux mondes :
• Le Monde de la Perception ou Monde de l’Esprit.
• Le Monde de la Réalité.
61
Le Processus de Perception I
Le Graphique ci-après illustre la Dynamique
d’interrelation occurrente ces entre deux mondes:
Conscient
Inconscient
Signification S’
Monde de la Réalité
Monde de la Perception
ou de l’Esprit
à l’intérieur du cerveau
Objet R
Percept R’
Comportement S’’
Mémoire
Souvenir S
Assomptions
62
Le Processus de Perception II
Monde de la Réalité
Monde de la Perception ou de
l’Esprit
Signification S’
Percept R’
Objet R
Comportement S’’
Mémoire
Souvenir S
Assomptions
63
Le Processus de Perception III
• Comme on le comprend à première vue de ce
schéma du Processus de Perception, c’est la
Signification (S’) qui découle principalement du
Souvenir (S) et non l’Objet (R) qui va déterminer le
Comportement (S’’) humain.
• Or, ce sont des choses complètement différentes !
• Il est quand même fort de constater que le
Conditionnement (éducation, expérience, croyances,
etc…) influe plus sur le comportement que la
Perception !
64
Le Processus de Perception IV
• En d’autres termes, comme je l’ai déjà dit, on n’a
jamais une représentation objective de la Réalité, mais
seulement une représentation subjective, dérivée de son
Conditionnement (éducation, expérience, croyances,
etc…) enregistré en mémoire.
• La condition humaine est telle qu’on n’accède jamais à
la Réalité, mais seulement à la Perception.
• Toutefois, et c’est encore plus fort:
Pour s’approcher de la Réalité au plus près, il faut
CESSER de PENSER et observer, sachant que notre
Perception sera toujours déformante !
65
Le Processus de Perception V
• Pour voir la Réalité telle qu’elle est, on doit cesser de
penser pour arrêter le conditionnement qu’exerce la
mémoire.
• Normalement, on est complètement conditionné par
sa pensée non seulement dans le sens qu’on altère la
lecture de la Réalité, mais surtout dans le sens où on
est tellement plongé dans ses Pensées qu’on ne voit
même plus la Réalité.
• La chose la plus tragique est qu’on vit normalement
dans le Monde de l’Esprit, pas dans le Monde Réel.
• C’est d’autant plus vrai quand on souffre de névrose.
66
Le Processus de Perception VI
• Ce qui apparaît comme une évidence criante a tout
de même besoin d’être énoncé, car c’est là que
l’humain commet ses plus graves erreurs.
• Et on se trompe souvent sur celle-ci:
– Le Monde de la Réalité est réel.
– Le Monde de la Perception n’est pas réel.
• Ces deux mondes sont distincts et séparés, parce
qu’ils contiennent des Objets et des Faits distincts et
séparés.
• Aucun de ces Objets et Faits ne peut passer d’un
monde à l’autre.
67
Le Processus de Perception VII
• Pourtant il est fréquent que l’on considère des Objets, des
Faits et des Événements de l’esprit comme réels, alors
qu’ils ne le sont pas.
• Ils sont des créations fantastiques, c’est-à-dire des
fantasmes de notre esprit.
• Voilà la base et la matière de la souffrance humaine,
autrement dit de la Masturbation Mentale.
68
Le Processus de Perception VIII
• Le Processus de Perception a été découvert il y a plus de
deux mille ans par la psychologie orientale.
• Il est rapporté de la tradition indienne, plus spécialement
du courant yogi et est connu sous le nom de Loi du Karma
que Freud a redécouverte au début du XXème siècle.
• Oui c’est bien le même terme que celui que vous avez
entendu concernant les « vies antérieures ».
• Et qu’on y croit ou pas, il est bon de savoir que toutes les
théories sur l’origine et le destin de l’humain proviennent
de l’étude du Processus de Perception.
• Cela permet de mieux situer la géographie de l’esprit
humain et donc de mieux le comprendre.
69
Le Processus de Perception IX
70
La Dépression I
• Le fait de ne voir et même de ne s’arrêter que les
aspects négatifs du passé, comme les regrets, équivaut
à penser à des choses qui n’ont pas trait à la Réalité et
donc à se faire de la Masturbation mentale.
• Cette masturbation mentale qui est spécialement
Maléfique, à la longue, comporte une conséquence
terrible qui équivaut à un suicide: la Dépression.
• La Dépression est notre pire ennemi: non seulement
elle fait souffrir mais elle fait tomber malade et
mourir.
71
La Dépression II
Ce graphique clarifie les choses:
Délire d’Omnipotence
Suicide
Exaltation
Dépression
Moi
72
La Dépression III
• Pour être en bonne santé et avoir le bien-être mental, il
faut que la pointe du Moi soit en zone d’exaltation.
• La Dépression conduit au suicide, conscient ou
inconscient.
• La maladie est parfois un suicide inconscient.
• Le fait est que la pointe du Moi est pesante et comme
toutes les choses pesantes, elle tend vers le bas (comme
le savent les impuissants), c’est-à-dire vers la
dépression. (À propos, il n’existe pas d’impuissants,
mais seulement des hommes qui le deviennent à force
de le croire.)
73
La Dépression IV
• Cette tendance a été nommé par Freud Instinct de
Thanatos ou Instinct de Mort.
• On tend naturellement à la Dépression, pas à
l’Exaltation, particulièrement avec l’âge, après 25 ans,
lorsque commence le catabolisme cellulaire, c’est-à-dire
quand meurent plus de cellules qu’il n’en naît.
• Il faut donc se défendre à tout prix de la Dépression si
l’on veut être bien.
• Il faut donc être disposé à faire n’importe quoi, même
les choses les plus obscènes, pourvu que l’on ne tombe
pas dans la Dépression.
74
Arrêter la Masturbation Mentale I
Pourquoi ?
• Pour arrêter de souffrir inutilement.
• Parce qu’il est évident que la masturbation mentale
fait souffrir, particulièrement si elle est maléfique.
• En fait, comme on l’a déjà vu, la Masturbation
mentale n’est rien d’autre que la reproduction
itérative, automatique et répétitive de Pensées
porteuses de quelque Tension, c’est-à-dire de
souffrance générée d’un état de peur ou d’alarme face
à quelque chose que le cerveau considère comme
dangereux pour l’intégrité alors que dans la plupart
des cas, la chose est irréelle et symbolique.
75
Arrêter la Masturbation Mentale II
Comment ?
• En vivant d’une manière avantageuse:
– En voyant dans le présent les aspects positifs du
passé.
• Avez-vous remarqué que l’on ne fête que brièvement
le positif ?
• Avez-vous également remarqué que l’on a donc
tendance à se focaliser tout de suite sur le prochain
problème ?
En se concentrant sur le Positif, on arrête
donc la Masturbation Mentale.
76
Arrêter la Masturbation Mentale III
• Comment arrêter sa paranoïa pour tout ce que le
cerveau identifie comme danger pour l’intégrité
symbolique ?
• Comment arrêter de penser à des choses -tenues
pour menaçantes - qui n’ont pas trait à la Réalité ?
• Et plus généralement, comment cesser de penser à
une chose ?
77
Arrêter la Masturbation Mentale IV
En pratiquant la Présence Mentale:
• On peut faire n’importe quoi en se concentrant sur
la chose ou en étant distrait.
• En se concentrant, on s’implique pleinement.
– La chose devient donc réelle pour la Perception.
• En étant distrait la chose est irréelle pour la
Perception.
• La sagesse bouddhiste dit même que le sujet, c’est-
à-dire celui qui fait la chose devient irréel pour sa
propre Perception en étant distrait.
78
Arrêter la Masturbation Mentale V
Le Secret pour Arrêter la Masturbation Mentale:
• Il faut porter toute sa Concentration sur son Attention,
• faire attention à ses Actions
• faire attention aux Réactions qu’elles entraînent et
• faire attention aux Répercussions qu’elles provoquent
• faire attention à son environnement immédiat,
• afin d’être présent mentalement.
Comme dit Buddha, être présent, ici et maintenant.
79
La Joie de Vivre I
La Présence Mentale dans la Réalité est le
secret de la joie de vivre.

Naturellement, comme tout le reste, c’est plus facile à
dire qu’à faire, mais c’est une question d’habitude et il
y a un système, une technique pour l’acquérir.
80
La Joie de Vivre II
La Présence Mentale I
• Les choses importantes se construisent progressivement.
• On doit passer par trois phases pratiques pour être
présent mentalement:
1. Comme je l’ai déjà dit, la première phase de la
présence mentale consiste à se concentrer sur son
environnement immédiat, autrement dit sur sa
Réalité immédiate.
2. La seconde phase de la présence mentale consiste à
prêter attention à son propre corps.
3. La troisième phase de la présence mentale consiste
à prêter attention à son propre esprit.
81
La Joie de Vivre III
La Présence Mentale II
• En portant son Attention et sa Concentration sur un Fait
ou un Objet, celui-ci non seulement devient réel, mais il
prend un relief particulier, on le voit dans toute son
unicité et dans sa beauté; on le goûte et on le savoure.
82
La Joie de Vivre IV
La Présence Mentale III
• Si en passant dans la rue, une personne sourit sans que l’on
y prête attention, cette personne n’existe pas pour soi.
• Réciproquement, on existe pas pour elle.
• Et si l’on passe ainsi à travers l’existence, sans vraiment
rien voir, ni jouir de rien, en un mot sans vraiment rien
vivre, on n’a pas existé.
• Mais si l’on s’arrête pour observer, pour vivre
consciemment et en étant présent mentalement, chaque
instant, chaque être, chaque objet, chaque situation de la
vie, on pourra dire un jour, avoir vraiment vécu, avoir été
présent, en son monde et en son temps.
83
La Joie de Vivre V
La Présence Mentale IV
• Sinon, on ne sera qu’une pierre qui a roulé sur terre sans
laisser de trace et sans cueillir le jour (Carpe Diem).
Marc Deschenaux: Insérer la Pub X-Box de la naissance à la tombe et l’extrait du cercle des
poètes disparus sur Carpe Diem.
Marc Deschenaux: Insérer la Pub X-Box de la naissance à la tombe et l’extrait du cercle des
poètes disparus sur Carpe Diem.
84
La Joie de Vivre VI
La Présence Mentale V
• Lorsque l’on porte son Attention sur le monde qui nous
entoure, on découvre qu’il contient mille merveilles
dont on ne s’était pas aperçu, lorsqu’on était absorbé par
sa Masturbation Mentale.
• Il faut commencer sans perdre de temps, maintenant,
tout de suite mais sans stress !
• Commencez à l’instant présent.
• Observez l’environnement qui vous entoure, les objets,
les personnes une à une, attentivement et sereinement.
85
La Joie de Vivre VII
La Présence Mentale VI
• Ne vous pressez pas, prenez votre temps.
• Vous ne devez absolument rien chercher ni obtenir.
• Contentez-vous d’observer.
• Rien d’autre
• Soyez totalement passif et contemplatif.
• Soyez un observateur détendu.
• Ne soyez plus qu’une conscience qui enregistre ce
qu’elle voit.
86
La Joie de Vivre VIII
La Présence Mentale VII
• Paradoxalement, vous allez-vous rendre compte que
cette passivité extrême va faire de la place en votre
esprit et en votre être pour recevoir la Réalité.
• Peu à peu, vous allez vous apercevoir que vous faites
partie de la Réalité, que vous devenez ce que vous
observez.
• Vous pensez que c’est un délire ?
• Alors pourquoi, lorsque vous comprenez pleinement
quelqu’un, dites-vous « je peux me mettre à ta place » ?
87
La Joie de Vivre IX
La Présence Mentale VIII
• On commence donc à voir les êtres et les choses pour ce
qu’ils sont, sans les altérer par les Pensées générant des
interprétations.
• Pourquoi ?
• Parce que lorsqu’on observe vraiment, qu’on est aux
aguets sans stress, on cesse totalement de penser.
• La Concentration est totalement portée sur l’Attention
et l’Attention complètement consacrée à
l’environnement immédiat, au monde extérieur, à ses
Actions, aux Réactions et aux Répercussions qu’elles
entraînent.
88
La Joie de Vivre X
La Présence Mentale IX
• Du coup, il n’y a plus de Masturbation Mentale
possible.
• La nature ayant horreur du vide, le vide laissé par la
Masturbation Mentale fait place à la Joie de Vivre.
• Voilà pourquoi des pauvres sans rien sont plus heureux
que bien des riches.
• Ils vivent dans le concret.
• Leurs besoins et leurs nécessités sont tellement forts
qu’ils ne leur laissent pas la place pour la Masturbation
Mentale, tout comme une situation critique fait que
soudainement, on est pleinement ici et maintenant.
89
La Joie de Vivre XI
La Présence Mentale X
• Le cerveau agit comme le processeur d’un ordinateur.
Il peut aller très vite, mais peine à être multitâche pour
chaque sens.
• Il ne peut recevoir ni traiter normalement plus d’une
représentation à la fois:
– Image – Sensation
– Son – Émotion
– Toucher – Concept
– Goût
– Odorat
• En temps normal, le cerveau est monotâche par sens.
90
La Joie de Vivre XII
La Présence Mentale XI
• Donc en se concentrant sur son environnement
immédiat, on désactive la Pensée.
• Essayez si vous ne le croyez pas !
• Il est vrai qu’on ne peut tenir longtemps dans cet état
mental de participation à la Réalité, à moins d’être un
Sage, un Yogi, le Dalaï Lama ou Bouddha.
91
La Joie de Vivre XIII
La Présence Mentale XII
• La Pensée, la Pensée automatique que la Tension à
l’intérieur de soi pousse dehors et qui est un de
mouvement, une tentative de décharger cette Tension,
reprend son flux, sa turbine et elle nous remet dans une
condition d’inconscience, de distraction de la Réalité.
• Parce quand on est lié au flux de la Pensée, on est
comme transporté par le courant d’un fleuve.
• On ne réussit plus à jouir du panorama qui nous
entoure, car le courant nous fait glisser et nous emporte,
rapide, avant que l’on ait eu le temps de réaliser.
• Mais quand on veut, on peut retourner à l’observation.
92
La Joie de Vivre XIV
La Présence Mentale XIII
• Désormais, vous savez comment faire.
• Il suffit de de porter son Attention et sa Concentration
sur l’environnement immédiat en arrêtant de chercher,
de vouloir et de faire quoi que ce soit.
• Se limiter à observer et c’est tout.
• Devenir les choses, les êtres, les situations, le monde, la
Réalité.
• C’est comme sortir du fleuve et s’asseoir pour observer
calmement et avec Attention, avec un intérêt passionné,
le panorama qui nous entoure et le même fleuve qui
s’éloigne, impétueux mais inconscient.
93
La Joie de Vivre XV
La Présence Mentale XIV
• Un vieux paradoxe de Zénon d’Élée disait que si le
temps fuit, le temps n’existe pas parce que l’instant ne
pouvant s’arrêter, il n’existe pas.
• En effet à peine commence-t-il qu’il finit déjà.
• C’est là une vérité existentielle.
• Si nous sommes liés, immergés et identifiés dans notre
Pensée, puisque celle-ci, comme le flux inarrêtable du
temps, est un devenir continu, n’existe donc pas en
réalité.
• La Pensée n’existe pas dans la conscience de
l’Existence, qui ne peut pas être devenir, mais être.
94
Le Silence Intérieur I
Je vous rappelle ce que j’ai déjà dit sur le Silence
Intérieur:
• Lorsqu’on se réfère au Vide Mental en Méditation, on
parle de Silence Intérieur.
• C’est exactement la même chose.
• Le Silence Intérieur, c’est-à-dire l’absence de Pensée
est la condition naturelle de l’humain.
• Par nature, l’enfant n’est jamais concentré sur rien.
95
Le Silence Intérieur II
• L’Existence se cueille seulement quand le flux de la
Pensée s’arrête, quand la Pensée se tait, quand on fait
silence à l’intérieur de soi.
• C’est ce silence dans lequel on voit finalement la Réalité,
on devient finalement réalité, parce qu’on sort du monde
fermé de sa fantaisie et de son isolement mental.
• Quand on réalise à l’intérieur de soi le silence intérieur.
• En Orient, on appelle ce Silence Intérieur Méditation.
• C’est ce silence que des millions de moines, d’ermites, de
sages de religieux etc… vont chercher dans des endroits
retirés et misérables, parfois même controversés.
96
La Contemplation
• La Contemplation est l’état où l’Observation est
absolue, celui où non seulement toute la
Concentration est portée sur l’Attention, mais aussi
celui où le Moi réintègre le corps.
• Vous n’y croyez pas ? Alors pourquoi dites-vous mon
corps au lieu de dire simplement Moi ?
97
La Respiration I
• La Concentration sur la Respiration est la façon la
plus simple et la plus puissante pour contrôler son
corps.
• C’est par là que l’on peut s’oxygéner, se relaxer,
entrer en transe.
• En réussissant à se concentrer pendant une demi
heure sur la respiration, et en éliminant toute Pensée
et tout objet de Perception (fermer les yeux, pas de
bruit etc…) vous pouvez vous aussi entrer en transe.
• Mais suivez mon conseil, laissez tomber la transe !
98
La Respiration II
• Parce que c’est encore une Masturbation Mentale.
• Personne ne le fait plus à part les sectes et quelques
illuminés qui en profitent pour faire croire qu’ils ont
un pouvoir quelconque et soutirer de l’argent.
• Il y a 2 difficultés majeures Incroyables mais vraies:
1. Personne ne dispose d’une demi-heure à perdre.
2. Personne ne réussit facilement à se concentrer
sur la respiration et les dizaines de premières
fois, en essayant, on s’endort.
• La Propension à la transe est donc dure à acquérir.
99
La Concentration Profonde I
• La difficulté majeure dans tous ces exercices de
Concentration sur des objets neutres ou gratifiants, est
qu’on s’endort.
• Le sommeil vient parce que, comme déjà exposé, la
Concentration sur un objet neutre ou gratifiant
abaisse le niveau de Tension et permet à l’organisme
de reconstruire son niveau énergétique optimal, qui
s’est abaissé par la grande consommation énergétique
due à l’état de Tension.
• Le moyen naturel par lequel l’organisme reconstitue
son niveau énergétique optimal est justement le
sommeil.
100
La Concentration Profonde II
• Quand vous serez capable de vous concentrer sur
votre respiration, apprenez à vous concentrer sur
votre corps, parce que le but de l’exercice n’est pas la
transe, l’extraction du monde et de la Réalité, mais
exactement le contraire:
la Présence Mentale dans la Réalité.
• Il faut donc apprendre à tourner son Attention sur le
corps, à en devenir conscient.
• Soyez conscient de votre corps , comme du monde
qui vous entoure.
• Pour toute votre vie, soyez le plus souvent possible
concentré sur et donc conscient de votre corps.
101
L’Attention
• Que signifie porter son Attention sur vos Actions,
sur le monde qui vous entoure ou sur votre corps ?
• L’Attention est comme le faisceau lumineux d’un
phare.
• Concentrer son Attention sur quelque chose signifie
diriger volontairement le faisceau du phare de son
Attention sur cette chose.
• Porter son Attention signifie observer.
102
Porter Attention à l’Esprit
• Tout comme on porte son Attention sur ses Actions,
sur le monde qui nous entoure ou sur son corps, on
peut porter son Attention sur son Esprit ou sa
Pensée.
• Faites Silence Intérieur, mais cette fois au lieu de
votre Attention sur vos Actions, sur le monde qui
vous entoure ou sur votre corps, portez votre
Attention sur votre Esprit ou votre Pensée !
• Vous entendrez à l’intérieur de vous des paroles, un
flot de paroles. Parfois rapide, parfois lent, mais
toujours ininterrompu.
103
La Méditation Occidentale I
• En Occident, on appelle Méditation la pratique du
Silence Intérieur par référence à l’orient.
• Mais on devrait l’appeler Contemplation car pour la
culture occidentale, le mot Méditation n’a pas le même
sens: il suppose une Action.
• C’est pourquoi l’expression commune en occident,
« j’ai longuement médité ça » pour dire que « J’y ai
longuement pensé » est erronée du point de vue
oriental car elle est dépourvue de sens.
• D’autant plus que si on avait médité, on aurait
probablement pas eu ni le besoin, ni l’envie, et encore
moins l’action de Penser.
104
La Méditation Occidentale II
• En Occident, on utilise également le terme Méditation
dans les sphères religieuses pour qualifier la pratique
typiquement monastique de tourner sa Pensée vers des
thèmes et des arguments édifiants, tels les mystères de
la Foi, l’enseignement du Christ et de Mahomet la vie
des Prophètes et des Saints etc.
105
La Méditation Orientale I
• La pratique orientale du Silence Intérieur qu’on appelle
également Méditation est totalement différente de
l’occidentale et ce n’est que par similitude d’attitude
extérieure qu’on l’a appelé Méditation.
• Dans la tradition orientale, la Méditation est l’absence
totale de Pensée et d’acte, produisant spontanément le
Silence Intérieur, l’état de Contemplation comme on dit
en occident.
• La Méditation consiste donc à :
– cesser de penser
– et donc à s’identifier pleinement au Moi
– et donc à réassumer notre consistance originale
psychique, la Conscience.
106
La Méditation Orientale II
• Ce n’est pas un silence que l’Observateur peut
expérimenter.
• Si il l’observe, le reconnaît ou en fait l’expérience, ce
n’est plus le Silence Intérieur.
• Le Silence de l’esprit méditatif n’est pas confiné à
l’individualité, parce qu’il n’a pas de frontières.
• Il y a seulement le Silence dans lequel l’espace de la
division cesse.
107
La Méditation Orientale III
• Cette description nébuleuse comme tant d’autres
descriptions orientales de la Méditation, qui est
rapportée au seul livre qui, d’après Giacobbe, une
autorité mondiale en la matière, décrit vraiment le Zen.
• Elle signifie simplement que dans le Silence Intérieur
ou Vide Mental, où la Pensée se tait et où les seules
présences sont celles des sensations et de la conscience
de l’Existence, même l’identification au Moi est
éliminée.
• Or, cette identification au Moi caractéristique de la
Pensée est la conscience de l’individualité.
• L’action d’observation devient ainsi complètement
impersonnelle.
108
Introduction à
La Méditation Orientale I
• Commencez simplement à regarder ce qui vous entoure.
• Vous devez arriver au point d’être capable de vous tenir
tranquillement dans une chambre et de vous divertir à en
découvrir tous les aspects.
• C’est un test décisif pour le névrosé:
• Si vous n’arrivez pas à rester tranquillement une heure à
observer une chambre, même si vous vous dites « Mais
qu’est-ce que je fais ici comme un idiot enfermé dans
cette chambre à perdre mon temps à écouter et à suivre
les stupidités de cet illuminé ? »,
• c’est sûr: vous êtes névrotique. Si !
109
Introduction à
La Méditation Orientale II
• Ensuite, essayez de vous déconcentrer.
• C’est-à-dire à ne plus concentrer votre Attention sur
quoi que ce soit de particulier.
• Vous avez déjà fait cette expérience:
• La déconcentration est l’état naturel, primitif de l’être
humain.
• C’est l’état typique de l’enfant.
• Sa conscience est ouverte dans toutes les directions.
• Tout est accueilli et rien n’est exclu.
• L’enfant est ouvert à toute sensation; il n’y a rien que
sa conscience refuse.
110
Introduction à
La Méditation Orientale III
• Laissez votre Attention aller en vacance.
• Détachez votre regard.
• Laissez votre esprit aller à la dérive.
111
Introduction à
La Méditation Orientale IV
• Pour ce faire, vous devez:
– devenir complètement passif,
– devenir l’observateur de:
• votre environnement immédiat,
• votre corps,
• vos sensations,
• de vos pensées,
• de tout ce qui se présente à votre conscience, SANS
– sélectionner,
– désirer,
– refuser
– ni juger.
112
Introduction à
La Méditation Orientale V
• Il est particulièrement difficile pour l’occidental d’être
observateur, passif et contemplatif. Pourtant, c’est non
seulement gratifiant mais hautement payant en termes
d’efficacité et donc en termes d’argent.
• Tout ça parce que nous avons le mythe omniprésent de la
productivité, la plus grande masturbation mentale qui ait
jamais existé.
• On se fiche qu’un ouvrier soit efficace, on veut qu’il soit
travailleur. On maintient le mythe du gain à la sueur du
front à tout prix. Tant pis si ça ne produit pas le résultat
voulu !
• Quelle Ineptie !
113
Introduction à
La Méditation Orientale VI
• La pratique de la Méditation génère en l’humain de
grandes vertus:
– la Compréhension,
– la Tolérance,
– l’Acceptation
– le Respect.
• Et vous découvrirez que ces vertus sont les bases de
l’Amour, du Vrai Amour.
• L’Amour Universel dont parlent toutes les religions
naîtra en vous naturellement et spontanément.
114
Introduction à
La Méditation Orientale VII
• Les autres le percevront et toute votre vie changera.
• Vous vivrez la félicité de la satisfaction et de l’Amour.
• Quand vous aurez appris à faire silence à l’intérieur de
vous, à observer sans penser, à devenir les choses et les
êtres, le monde qui vous entoure, la Réalité,
• Quand vous serez devenus vous-même réalité,
• Quand vous aurez dissout la Tension de l’Action, de la
cupidité, d’obtenir, de réaliser, de conquérir et de faire,
• Alors vous pourrez recommencer à agir et à construire
avec sagesse.
115
Introduction à
La Méditation Orientale VIII
• Paradoxalement on ne peut bien réaliser, en agissant
efficacement, que si l’on est capable de se mettre
– d’abord en état de passivité absolue avant de
– passer au plan d’action,
– puis à l’Action,à une activité ou même à la création de
quelque nature que ce soit.
• Parce que l’activité de fait pas partie de la passivité, la
pénétration qui ne fait pas partie de l’accueil est
inconsciente.
• Alors vous vivrez conscient de vos actes et de vos
interactions avec le monde extérieur.
116
Introduction à
La Méditation Orientale IX
• Alors, la même sagesse, ce même acte passif
d’observation, ce même silence que vous aurez
expérimenté dans la Méditation, dans l’observation du
monde qui vous entoure, vous l’expérimenterez dans
l’Action, même la plus intense, la plus rapide, la plus
foudroyante.
117
Introduction à
La Méditation Orientale X
• Il y aura alors deux plans d'énergie en vous:
– L’un, celui de l’Action, de l’activité, de la pénétration
dans le monde. Votre part masculine. Même si elle est
nécessaire à la vie, elle est inconsciente.
– L’autre, celui de l’observation, de la passivité, de
l’acceptation du monde.
– Votre part féminine. Elle est complémentaire à la
première et l’enrichit parce qu’elle est consciente.
• En vivant entre ces deux plans d'énergie de votre
personnalité, vous vivrez pleinement votre vie, vous
épanouirez et serez dans le monde une présence
consciente.
118
Introduction à
La Méditation Orientale XI
• Vous découvrirez que l’Action consciente, c’est-à-dire
l’Action accompagnée de la Présence Mentale, de
l’Observation détachée, est une Action beaucoup plus
efficace que l’Action inconsciente, aveugle et privée
de guide.
• Alors vous commencerez à réaliser des œuvres, des
projets et des entreprises.
• La qualité de votre vie et de celle de votre entourage
s’améliorera, parce qu’ils commenceront à vous
trouver plus sympathique, plus disponible, plus
détendu, parce que vous commencerez enfin à vous
intéresser à eux.
119
Introduction à
La Méditation Orientale XII
• Vous continuerez probablement à vous faire de la
Masturbation Mentale, parce que la Pensée
automatique produite par la surcharge électrique de
vos réseaux de neurones continuera à se produire,
comme la pluie se produit par l’évaporation du réseau
des étendues d’eaux.
• Par une énergie qui se renouvelle avec vos peurs, avec
vos identifications, avec les fantasmes créés par votre
propre Pensée.
120
Introduction à
La Méditation Orientale XIII
• Mais peu à peu, comme l’eau creuse le rocher, en
débranchant régulièrement, la fréquence et l’intensité
de votre Masturbation Mentale diminuera par manque
d'énergie masturbatoire, comme diminue la violence
de la pluie quand les nuages se sont desséchés.
121
Introduction à
La Méditation Orientale XIV
Le Corps
• La seconde phase dans la réalisation de la Présence
Mentale consiste à tourner son Attention sur son
propre corps.
122
Introduction à
La Méditation Orientale XV
• Chaque fois que vous vous surprenez à:
– être préoccupé,
– craindre, à regretter, à vouloir quelque chose que
l’on ne peut avoir,
– vouloir se libérer de quelque chose dont on ne peut
se libérer
– et ainsi de suite dans toute la diversité des cas de
Masturbation Mentale
123
Introduction à
La Méditation Orientale XVI
• portez votre Attention sur votre corps et vous
remarquerez que :
– votre respiration est saccadée,
– que votre cœur bat trop vite,
– que votre estomac est contracté,
– que vos mandibules sont serrées,
– que vos muscles des épaules et du cou sont durs
comme de la pierre.
• Alors commencez à parler avec votre corps, avec vos
poumons, avec votre cœur, avec votre estomac, avec
vos mandibules, avec vos épaules et avec votre cou.
124
Introduction à
La Méditation Orientale XVII
• C’est dingue ?
• Alors pourquoi l’hypnose fonctionne au point qu’on
peut opérer quelqu’un sous hypnose sans douleur
aucune rien qu’en lui suggérant de dormir ?
• On ne parle jamais avec son corps, on ne lui prête
jamais aucune attention et on l’abandonne toujours à
lui-même, à ses processus automatiques.
• Ça ne doit pas nous surprendre si un jour il tombe
malade: il s’use dans ses automatismes de Tension,
dans son stress solitaire.
125
Introduction à
La Méditation Orientale XVIII
• Parlez avec votre corps et dites lui de se relaxer, parce
que rien ne le menace, il est en sécurité en vos mains,
vous l’assistez et le protégez.
• Vous verrez qu’à la fin votre corps apprendra à se
relaxer.
• Ça prend un peu de temps mais ça en vaut la peine,
pour avoir la santé et le bonheur dans votre vie.
• Si vous avez de la peine à vous concentrer sur votre
corps,
concentrez-vous sur votre respiration
126
Initiation à la Méditation Orientale I
Le But de l’Exercice
• La Mantra est une parole ou une expression répétée
à maintes reprises dans un même rythme.
• Le but est de faire Silence Intérieur, afin d’atteindre
l’État de Conscience.
• Nous allons utiliser la technique la plus ancienne, la
technique mantrique.
127
Initiation à la Méditation Orientale II
L’Origine de la Technique Mantrique
• On trouve la trace de la technique mantrique dans
toutes les religions, des anciens chamans jusqu’aux
religions modernes:
Islam, Christianisme, Judaïsme, Shintô, Hindouisme
et Bouddhisme pour autant qu’on considère cette
philosophie comme religion, etc…
• Dans la tradition chrétienne, la prière répétée
comme la récitation du Rosaire ou des litanies,
constituent des techniques mantriques.
• Idem avec « Alla Aqbah » pour l’Islam et « Amen »
pour le Judaïsme.
128
Initiation à la Méditation Orientale III
La Technique Mantrique
• Comment agit la technique mantrique dans
l’atténuation de l’obsession névrotique ?
– Simplement en détachant l’énergie
obsessionnelle de l’objet qui en est la cause
– et en la détournant sur sur un objet neutre,
– jusqu’au moment où la cause ayant été
amoindrie,
– l’énergie obsessionnelle tarit.
129
Initiation à la Méditation Orientale IV
L’Effet de la Mantra
• En récitant la Mantra, on déplace la charge
obsessionnelle sur un objet neutre et on la fixe sur
cet objet.
• On laisse donc une obsession pour en prendre une
autre ?
• Absolument.
• En fait, on laisse une obsession maléfique pour en
prendre une inoffensive.
130
Initiation à la Méditation Orientale V
La Mantra
• Dans la Méditation orientale, la Mantra
– est une parole,
– généralement composée de deux syllabes
– qui est répétée à maintes reprises,
– au rythme de la respiration,
– le plus longtemps possible
– et le plus lentement possible en restant intelligible,
– verbalement ou mentalement.
131
Initiation à la Méditation Orientale V
La Répétition Verbale de la Mantra
• La Répétition Verbale de la Mantra,
à haute voix rend plus facile la Concentration mais
présente l’inconvénient d’interférer avec la respiration.
– Ce qui empêche de prononcer de manière claire une
quelconque parole pendant l’inspiration.
– En utilisant une respiration brève, le désavantage
évident est qu’on va altérer l’équilibre rythmique de la
respiration.
– En outre, elle présente l’inconvénient de devoir être
pratiquée dans des lieux particuliers, pas ou peu
fréquentés si l’on ne veut pas courir le risque de se
retrouver aux urgences.
132
Initiation à la Méditation Orientale VI
La Répétition Mentale de la Mantra
• La Répétition Mentale de la Mantra,
sans parole audible rend plus difficile la Concentration
mais évite les inconvénients dont je viens de parler et
présente l’avantage, une fois habitué, de pouvoir être
pratiquée n’importe quand et n’importe où pendant
l’activité quotidienne.
133
Initiation à la Méditation Orientale VII
Répétition Verbale ou Mentale ?
• Les diverses traditions qui se réclament de la
technique mantrique utilisent la répétition verbale
ou la répétition mentale ou encore les deux.
• Quoique ce ne soit pas une règle absolue:
– les traditions religieuses adoptent normalement la
répétition verbale pour prier collectivement.
– les traditions laïques comme par exemple la
tradition yogi adoptent généralement la répétition
mentale.
• De toute façon, la répétition verbale tend à se
transformer en répétition mentale.
134
Initiation à la Méditation Orientale VIII
La Mantra Significative ou Non
• En réalité ça n’a que peu d’importance, pourvu qu’il
n’y ait pas de problème à « prononcer » la Mantra,
verbalement ou mentalement.
• Si l’on choisit une Mantra significative, il ne faut
pas qu’elle soit chargée émotionnellement.
• En clair, il ne faut surtout pas prendre le nom d ’une
personne qu’on aime, même si il s’agit d’un enfant.
135
Initiation à la Méditation Orientale IX
Essayez-vous même !
• Installez-vous confortablement
– dans un fauteuil,
– assis et surtout pas couché,
– dans un endroit aussi silencieux que possible et
dépourvu de distractions (musique, présences
etc...)
136
La Genèse de la Pensée I
• La Pensée est un Discours verbal ininterrompu.
• Ce qui signifie que la Pensée utilise généralement le
langage.
• Vous entendrez à l’intérieur de vous des mots, des
phrases, des discours et des raisonnements.
• Vous verrez même des images et des scènes d’actions
comme dans un film ou un rêve.
• Ces éléments sensoriels de toutes sortes constituent
votre Pensée et se forment automatiquement.
• Ce sont les circuits neuronaux du cerveau chargés de
la Tension des Émotions qui s’activent
automatiquement, donnant naissance à la Pensée.
137
La Genèse de la Pensée II
• La Pensée n’est pas seulement une expression de la
Tension intérieure.
• La Pensée génère aussi de la Tension.
• Parce que la Pensée reproduit et donc renouvelle ou
régénère ces mêmes Émotions qui lui ont donné
naissance.
• La Pensée est le flux autoalimenté de la Masturbation
Mentale, mais si on apprend à l’observer, ce flux
ralentit de plus en plus jusqu’à s’arrêter.
• Finalement, on se libérera donc de la Masturbation
Mentale.
138
L’Engramme
• Techniquement, toute trace laissée en mémoire par
un événement est un Engramme
• Cependant, on appelle Engramme ce qui est
enregistré dans la mémoire, accompagné d’une
Émotion, c’est-à-dire de Tension.
• Tout Engramme tend à se reproduire, parce que
cette même Tension le réactive.
• Une Engramme forte est donc l’une des deux causes
de la Masturbation mentale, avec la Peur.
139
Contrôler la Masturbation Mentale I
• Vous apprendrez à être conscient de vos actions, du
monde qui vous entoure, de votre corps et de votre
Pensée sans la superposition gênante et même
blessante de votre Pensée.
• Pour cela vous devez apprendre à observer votre
Pensée et à la considérer pour ce qu’elle est:
– Un produit automatique de la Tension enregistrée
en mémoire.
– Un corps externe,
– Quelque chose de distinct de votre Moi,
– Quelque chose de distinct de vous en tant
qu’observateur, que Conscience.
140
Contrôler la Masturbation Mentale II
• La Pensée est un produit de la mémoire.
• L’élimination de la Masturbation Mentale comporte
nécessairement l’élimination d’une bonne partie de la
Pensée.
141
Contrôler la Masturbation Mentale III
• L’élimination de la Pensée mène à se surpasser et à se
libérer du lien avec la mémoire et donc à voir le
monde qui nous entoure avec des yeux neufs, libéré
des expériences et donc des jugements précédents, en
d’autres termes des préjugés et des Assomptions
fausses.
• C’est comme une renaissance permanente à une vie
nouvelle.
• Le Vide Mental, qui est le fait de cesser de penser et
de faire appel à sa mémoire, est précisément ce que
les orientaux appellent la Méditation.
142
La Méditation pour l’Action I
L’Action et l’Expérience
• Dans l’expérience, il y a toujours le Témoin.
• Et le Témoin est toujours lié au passé.
• La Méditation, au contraire, est cette inaction
complète qui est la cessation de toute l’expérience.
• L’Action de l’Expérience prend a ses racines dans
le passé et de ce fait est liée au temps; elle amène à
une action qui est inaction et génère le désordre.
• La Méditation est l’inaction totale qui provient d’un
esprit factuel, c’est-à-dire qui voit ce qui est, sans
l’embarras du passé.
143
La Méditation pour l’Action II
Cueillir le Fruit de l’Expérience
• Ça ne signifie pas que l’expérience soit négative.
• Il faut seulement cueillir le fruit de l’expérience,
c’est-à-dire son enseignement en comprenant bien
ses causes antécédentes et son contexte, ainsi que
les Actions, les Réactions et les Répercussions qu’il
comprend.
• Par contre, il ne faut pas cueillir les mauvaises
herbes qui l’entoure, comme les peurs, les
traumatismes, les frustrations et toutes les autres
émotions négatives.
144
La Méditation pour l’Action III
La Pensée et le Temps I
• Mais cette expérience de l’observation de la Pensée et de
son être produit de la mémoire conduit à l’expérience de
la non permanence, de l’éphémère de la Pensée et de la
mémoire.
• La Pensée peut donner une continuité aux choses
pensées, la permanence à un mot, à une Idée ou à un
Phénomène. (On les appelle alors devise, principe,
philosophie ou tradition).
• La Pensée se perçoit comme permanente, mais l’est-elle
réellement ?
• La Pensée est la réponse de la mémoire et cette mémoire,
est-elle permanente ?
145
La Méditation pour l’Action IV
La Pensée et le Temps II
• On peut construire une image et lui donner une
continuité, une permanence en l’appelant Atman ou
comme il vous plaira.
• Cette image peut vous rappeler le visage de votre
amour et lui rester attaché…
• Mais la flamme qu’on a éteinte n’est pas la même
que la nouvelle flamme.
• Il faut la fin de l’ancien pour que le nouveau soit.
• Il n’y a rien de permanent ni sur cette terre, ni en
nous-même.
146
La Méditation pour l’Action V
La Conscience
• La Conscience est doc aussi une observation
mentale.
• Il est évident qu’on doit observer ses Pensées pour
accepter qu’une partie de celles-ci qui constituent la
Masturbation Mentale Maléfique, cessent de se
produire.
• En même temps que ses Pensées, on observera ses
Émotions et ses Sensations, soit toute l’Activité
Perceptive.
147
La Méditation pour l’Action VI
L’Activité Perceptive I
• Quand on appris à observer son Activité Perceptive,
on découvre trois choses:
1.Les Perceptions se produisent automatiquement
et indépendamment de la volonté. La volonté est
occupée à nous faire maintenir le rôle
d’observateur.
2.En restant dans ce rôle d’observateur, on n’est
plus touché profondément par ses sensations et
ses émotions. Il se produit une sorte de
détachement entre le Moi (ou l’observateur) et
ses sensations, ses émotions.
148
La Méditation pour l’Action VII
L’Activité Perceptive II
Il est probable que l’électrification des réseaux de
neurones correspondants à la conscience implique la
réduction de l’électrification des réseaux de neurones
correspondants aux Sensations et aux Émotions qui
donc s’atténuent.
3.En restant dans ce rôle d’observateur, la Pensée
ralentit sa fréquence graduellement, jusqu’à s’arrêter.
Il est probable que l’électrification des réseaux de
neurones correspondants à la Conscience implique
non seulement la réduction mais la neutralisation de
l’électrification des réseaux de neurones
correspondants à la Pensée.
149
La Méditation pour l’Action VIII
La Présence Mentale
Il est donc probable que la totalité de l’énergie
électrique cérébrale tend à rester constante, se
déplaçant simplement d’une région à l’autre du
cerveau.
• C’est donc la phase finale de la Présence Mentale, ou
mieux, de la Conscience, qui permet de se débarrasser de
la Masturbation Mentale, en éliminant ce mal à la racine,
en l’empêchant de se reproduire en cercle vicieux.
• Assumer le rôle d’observateur de sa propre Activité
Perceptive donne le maximum de détente possible dans
l’état normal de Perception, soit la plus grande
diminution possible de Tension dans cet état.
150
La Méditation pour l’Action IX
La Transe
• Dans l’état perceptif extraordinaire de la Transe, but
ultime du Yoga, la Tension est totalement éliminée.
• Mais c’est une limite que l’on n’a pas besoin
d’atteindre pour vivre heureux et pleinement
satisfait.
• D’ailleurs, si on s’efforce de le rejoindre, on tombe
à nouveau dans la Masturbation mentale !
• Même Bouddha a dit que le vrai détachement est
celui qui rend totalement détaché, même de la
finalité d’atteindre le détachement !
151
L’Intuition I
• La Pensée analytique et sous forme de discours, à
l’origine de la Masturbation mentale va s’affaiblir
puis disparaître et être remplacée par l’Intuition.
• L’Intuition est une Pensée synthétique.
• Comme un flash, en un instant, elle embrasse les
divers Perceptions, Sensations, Émotions et
Raisonnements.
• L’Intuition est une espèce de fonction turbo du
cerveau.
• On peut acquérir ainsi une capacité bien supérieure à
la normale, de compréhension et de pénétration du
monde qui nous entoure.
152
L’Intuition II
• La Pensée Intuitive est le moyen par lequel l’humain
réalise la Connaissance.
• Toutes les créations humaines, des artistiques aux
scientifiques, sont nées en effet d’une Intuition.
• La Pensée analytique sert seulement à la
communiquer.
• L’Intuition réussira plus facilement à la Femme qu’à
l’Homme, parce que la partie féminine du cerveau a
une propension naturelle à utiliser l’Intuition plus que
le Raisonnement.
153
Le Sexe du Cerveau
• La physiologie a confirmé qu’il existe une différence
morphologique et donc fonctionnelle entre les
cerveaux masculin et féminin:
– Le cerveau masculin présente un développement
majeur de l’hémisphère gauche, siège du langage et
de la Pensée analytique.
– Le cerveau féminin présente un développement
majeur de l’hémisphère droit, siège de l’Intuition et
de la Pensée synthétique.
• Il existe donc une partie masculine du cerveau,
l’hémisphère gauche et une partie féminine du
cerveau, l’hémisphère droit.
154
La Conscience I
• Il faut apprendre à être à l'écoute de son corps, de
ses Perceptions, de ses Émotions, de ses Sensations
et de son Intuition.
• Il faut devenir observateur de sa vie intérieure et
extérieure.
• On obtient alors un détachement face aux situations,
aux personnes et aux émotions qui met à l’abri de
toute attaque, de toute frustration, de toute défaite.
• Au début ce sera très difficile, parce qu’il faut
utiliser une fonction que l’on utilise jamais: la
Conscience.
155
La Droiture
• Mais ça vaut la peine de faire l’effort.
• Bouddha a parlé du Droit Effort qui est l’un des
Huit Nobles Sentiers, noyau de son enseignement:
– La Droite Compréhension
– La Droite Pensée
– La Droite Parole
– La Droite Action
– Les Droits Moyens de Subsistance
– Le Droit Effort
– La Droite Présence Mentale
– La Droite Concentration
156
• l’État de Conscience peut assez facilement devenir
habituel ou tout au moins fréquent, moyennant un acte
de volonté opportunément réitéré.
• La récompense est :
– la libération définitive de la Masturbation Mentale,
– le vrai bonheur,
– la paix intérieure,
– la capacité d’adhérer aux personnes, aux choses et
à la vie sans conflits, sans contrastes ni douleurs, en
pleine harmonie.
La Conscience II
157
– la capacité de jouir de la vie,
– en l’acceptant pour ce qu’elle est,
– en en tirant le meilleur
– et en en appréciant consciemment chaque aspect,
même le plus modeste,
– en savourant chaque instant, avec la Conscience
qu’il est unique et qu’il ne se répétera pas.
• La libération définitive de la Masturbation Mentale ou
mieux, la Conscience constante, a été transmise par la
culture orientale sous le nom d’Illumination.
La Conscience III
158
• La fameuse et mystérieuse Illumination n’est donc rien
d’autre que l’état permanent de Conscience de la Réalité.
• Ce n’est déjà pas rien, c’est Extraordinaire !
• Mais le plus exceptionnel, ce n’est pas cet état mais la
durée.
• Evidemment, il est illusoire qu’un être soit en
permanence en état de pleine conscience.
• Le but est cependant d’être dans cet état le plus
longtemps et le plus souvent possible, parce que cela
nous permet d’échapper à la condition humaine de
souffrance permanente.
La Conscience IV
L’État d’Illumination I
159
• L’état d’Illumination a été défini par Bouddha comme
« La libération de la condition de souffrance humaine. »
• Le secret en est:
• Les Attentes détruisent la jouissance de la vie telle
qu’elle est ici et maintenant.
• Il faut jouir de la vie telle qu’elle est et quelle qu’elle
soit.
• Et apprendre à aimer.
• L’état d’Illumination est plus répandu qu’on ne le croit
parmi les humains.
La Conscience V
L’État d’Illumination II
Marc Deschenaux: Insérer les Régles vers la PénitudeMarc Deschenaux: Insérer les Régles vers la Pénitude
160
• La Conscience est une fonction complexe du point de
vue psychologique.
• La Conscience est un processus dans lequel une partie
de la Perception a comme Percept la partie restante de
la Perception.
• En d’autres termes un processus dans lequel la
Perception se perçoit elle-même.
• En fait, si l’on est conscient de ses Sensations, de ses
Émotions et de ses Pensées, ce sont elles le Percept,
l’objet de la Perception et non leurs objets respectifs.
• En pratique, la Conscience est un processus dans lequel
le cerveau s’observe lui-même, jusqu’à son propre
fonctionnement interne.
La Conscience VI
161
• Si je perçois un cheval (que ce soit une impression, une
sensation, de l’imagination, ou la réalité), cette Perception
ou ce Contexte Perceptif est composé de trois sous-
perceptions :
1.La Perception du cheval tel qu’il se présente à moi
objectivement: le Percept ou Objet de la Perception
ou encore Objet Perçu.
2.La Perception de la réaction émotive que j’ai face au
cheval, par exemple, la Peur: le Contexte Perceptif.
3.La Perception de moi-même ou l’image que j’ai de moi-
même ou que je me fais à ce moment-là (par exemple
d’individu en péril): Percepteur ou Sujet Perceptif,
Sujet Percevant ou par extension Observateur.
La Conscience VII
Percept-Contexte Perceptif-Percepteur
162
La Conscience VIII
Modalité - Feu - Phare - Spot I
• Dans l’état normal de Perception ordinaire, le Percept est
simplement le cheval.
• Mais dans cette perception banale, il y a de toute façon
un Contexte Perceptif ou réaction émotive et la
Perception du Moi.
• En d’autres termes il y a un Percepteur et un Contexte
Perceptif qui constituent la Modalité de la Perception.
• Si l’Attention du Percepteur est focalisée sur le cheval,
on dit que le Phare ou le Feu ou encore le Spot (de la
Perception) est sur le cheval.
• On parle donc également d’Attention focalisée.
163
La Conscience IX
Modalité - Feu - Phare II
• Mais si le Phare se déplace sur la Modalité, c’est elle
qui devient Percept.
• l’État de Conscience consiste justement en ce
déplacement du Phare.
• Pour mieux comprendre ce processus, voici un modèle
représentatif:
164
La Conscience X
La Perception et sa Modalité I
La Perception est comme quatre
écrans, qui sont autant d’ensembles,
superposées respectivement dans cet
ordre A, B, C et D.
A. L’écran A représente le Percept
et on peut y penser comme à un
écran blanc sur lequel est
projetée l’image d’un objet.
B. L’écran B représente le Contexte
Perceptif ou l’émotion du
Percepteur à la vue de l’objet
(ou mieux à la Perception du
Percept) et on peut y penser
comme à un écran coloré par
l’émotion .
D
C
B
A
165
La Conscience XI
La Perception et sa Modalité II
C. L’écran C représente l’image de
soi du Percepteur, c’est-à-dire le
Moi du Sujet et on peut y penser
comme à un écran coloré
fortement ou faiblement suivant
l’image que le Percepteur a de
lui-même.
D. L’écran D comprend toute
l’Activité Perceptive et tout le
Processus de Perception, c’est le
Référentiel de Perception et on
peut y penser comme à un écran
translucide et incolore.
E. B & C ensemble représentent la
Modalité de Perception.
D
C
B
A
166
La Conscience XII
La Perception et sa Modalité III
• Dans l’état normal de Perception ordinaire,
l’Attention du Percepteur est portée sur le Percept,
c’est-à-dire l’écran A.
• Ce qui ne signifie pas que la Modalité de Perception,
représentée par les écrans B & C, ne soit pas prise en
compte, mais ils sont étouffés ou confondus avec le
reste que les plans d’une scène qui ne sont pas sous le
spot (ou le Phare).
• De toute façon la Modalité de Perception influe sur la
lecture du Percept puisque ses deux écrans B & C
colorent le Percept de l’écran A et donc contribuent à
en déterminer la Signification.
167
La Conscience XIII
La Perception et sa Modalité IV
• La Signification de l’objet perçu (le Percept) consiste
en fait dans le rapport que le Percepteur établit avec
celui-ci (le Percept) en fonction du Contexte Perceptif.
• La Signification est donc déterminée par:
1.La consistance objective du Percept.
2.L’Émotion ou la Réaction Émotive du (Moi du)
Percepteur face au Percept ou Contexte Perceptif.
3.L’Image de Soi (= du Moi) du Percepteur.
• Le Percepteur et le Contexte Perceptif constituent
l’apport majeur à la détermination de la Signification
du Percept.
168
La Conscience XIV
La Perception et sa Modalité V
• Paradoxalement, le Percept lui-même ou sa
consistance objective joue un rôle mineur dans la
détermination de la Signification.
• Incroyable mais Vrai !
169
La Conscience XV
La Perception et la Névrose
• La Signification attribuée par le Percepteur au Percept
n’est pas toujours réelle.
• C’est-à-dire qu’elle ne correspond pas toujours à la
Consistance Réelle de l’Objet.
• La Névrose pourrait se définir de ce point de vue
comme le fait de rendre chronique de l’attribution de
Significations irréelles aux objets par le Percepteur.
170
La Conscience XVI
L’Attention en État de Conscience
• En état de conscience, l’Attention est focalisée sur:
– Premier stade: l’écran B, conscience de la Réaction
Émotive, c’est-à-dire du Contexte Perceptif.
– Deuxième stade: l’écran C, conscience de l’image du
Moi, c’est-à-dire du Percepteur.
• Ce qui ne signifie pas que l’écran A ne soit pas perçu
mais il est étouffé, confondu parce que le Phare de
l’Attention a été déplacé de l’écran A respectivement à
l’écran B e à l’écran C.
171
La Conscience XVII
Le Centre d’Identification I
• Prenons maintenant en considération le Centre
d’Identification du Percepteur dans notre Modèle.
• Il revêt une extrême importance parce que c’est ce
qui détermine précisément l’état perceptif du
Percepteur, de l’état commun de Perception
ordinaire à l’État de Conscience.
172
La Conscience XVIII
Le Centre d’Identification II
• Ici s’applique la loi psychologique découverte
implicitement par la psychologie orientale mais
reprise explicitement dans la psychosynthèse de
Roberto Assagioli:
Nous sommes dominés par ce auquel
nous nous identifions et dominons
ce auquel nous ne nous identifions pas.
• D’où la règle de base de la séduction:
Fuis le/la, il/elle te suit.
Suis le/la, il/elle te fuit.
173
La Conscience XIX
Le Centre d’Identification III
• Le Centre d’Identification du Percepteur est
toujours situé sur l’écran superposé immédiatement
à celui sur lequel se porte de Phare de l’Attention.
• En état commun de Perception ordinaire dans lequel
l’Attention est focalisée sur l’écran A (le Percept),
le Centre d’Identification du Percepteur est situé sur
l’écran B (Réaction Émotive).
• Ce qui signifie que le Percepteur s’identifie à sa
propre Réaction Émotive (Contexte Perceptif) et
qu’il est totalement pris par celle-ci.
174
La Conscience XX
Le Centre d’Identification IV
• Au premier stade de l’État de Conscience, dans
lequel l’Attention est focalisée sur l’écran B (la
Réaction Émotive), le Centre d’Identification du
Percepteur est situé sur l’écran C (l’image du Moi
du Percepteur).
• En effet, le le Percepteur s’identifie à son moi et
observe sa propre Réaction Émotive avec
détachement.
175
La Conscience XXI
Le Centre d’Identification V
• Au deuxième stade de l’État de Conscience, dans
lequel l’Attention est focalisée sur l’écran C
(l’image du Moi du Percepteur), le Centre
d’Identification du Percepteur est situé sur l’écran D
(le Référentiel de Perception, comprenant toute
l’Activité Perceptive et tout le Processus de
Perception).
• En effet, le Percepteur ne s’identifie plus à son moi
mais comme le Référentiel de Perception. Il observe
donc tout le Processus de Perception.
176
La Conscience XXII
Le Centre d’Identification VI
• Les écrans A (le Percept), B (Réaction Émotive) et
C (l’image du Moi du Percepteur) sont toujours
perçus mais le Percepteur ne s’identifie plus à aucun
d’eux.
• En particulier le Percepteur ne s’identifie plus à son
Moi (Sujet Percevant Ordinaire) et à ses Réactions
Émotives.
• Sujet et Objet de la Perception sont dans le même
Processus.
• Autrement dit Percepteur et Percept sont dans le
même Processus de Perception !
177
La Conscience XXIII
La Fonction de Conscience I
• A ce stade le Percepteur se perçoit comme
impersonnel, comme un observateur impersonnel ou
mieux comme l’acte même d’observation.
• La Conscience n’est pas toujours une fonction active.
• En fait, pour la majeure partie de la vie, elle n ’est pas
active.
• Il y a des humains qui n’activent jamais cette fonction.
Ce sont les plus proches de l’état animal préhumain.
• Le Processus cérébral de la conscience est en fait un
résultat de l’évolution du cerveau humain.
178
La Conscience XXIV
La Fonction de Conscience II
• L’humain est communément capable d’activer le
Processus de la Conscience, même si c’est seulement
occasionnel.
• Parfois, le Processus de la Conscience s’active
spontanément, comme dans le cas d’un incident grave:
– on se retrouve à regarder de l’extérieur, pour ainsi
dire et on se voit agir comme si on était un autre.
179
La Conscience XXV
La Fonction de Conscience III
• Ceci fait penser qu’un tel Processus constitue pour
notre organisme une espèce de processus de défense
grâce à une sorte de dépersonnalisation.
• En mettant momentanément le moi en vacance, cette
dépersonnalisation empêche que le moi subisse et
encaisse dans l’inconscient des blessures narcissiques
qui peuvent en compromettre l’équilibre et donc la
survie.
• Une espèce de valve de sécurité de la Tension, qui ne
doit pas outrepasser le point au-delà duquel elle
devient un acte d’autoagression.
180
La Conscience XXVI
La Fonction de Conscience IV
• Aussi le fait qu’un tel processus s’active dans le cas
de l’absorption de stupéfiants, pas seulement
l’héroïne, la cocaïne et la morphine mais aussi l’alcool
et le tabac, soutient justement la thèse selon laquelle il
existe un processus cérébral de défense, semblable à
l’inhibition de la douleur causée par ces substances.
• Ce n’est pas par hasard si dans presque toutes les
cérémonies religieuses de l’Antiquité, les officiants
absorbaient des stupéfiants pour atteindre une
condition de dépersonnalisation et donc de vision
transpersonnelle.
181
La Conscience XXVII
La Fonction de Conscience V
• l’État de Conscience est donc un Phénomène ordinaire,
même si il n’est pas fréquent.
• Du coup, ce n’est pas une expérience extraordinaire, ou
exceptionnelle que de devenir conscient de son propre
état émotif ou de sa propre image de soi, dans une
situation déterminée particulièrement chargée de
Tension émotive.
• Cette expérience fait partie de la Perception ordinaire.
• Il n ’y a pas besoin d’être en Transe.
• Habituellement, l’expérience de la conscience se
présente comme un flash, elle a donc une durée très
brève ou de toute façon temporaire, pour autant que ce
soit un processus spontané.
182
La Conscience XXVIII
La Fonction de Conscience VI
• Mais comme toutes les fonctions humaines, l’État de
Conscience aussi est un processus qui peut-être
involontaire ou volontaire.
• On est donc capable d ’activer le Processus de la
conscience volontairement, moyennant un acte de
volonté.
• On doit seulement y penser.
• Il suffit qu’on déplace son Attention de l’Objet de la
Perception à la Modalité de la Perception même, donc
à sa Réaction Émotive ou à l ’image que l ’on a de soi
à ce moment.
183
La Conscience XXIX
La Fonction de Conscience VII
• Il reste à expliquer les deux Phénomènes qui
caractérisent l’État de Conscience et qui en font une
solution aussi puissante contre la Masturbation
Mentale et donc contre la tendance névrotique:
– Le Détachement de la Réaction Émotive.
– La Dissolution de la Pensée Analytique.
• Tous deux s’expliquent par le déplacement du Centre
d’Identification du Percepteur d’un champ de
représentation dynamique à un champ de
représentation statique.
184
La Conscience XXX
La Fonction de Conscience VIII
• Le Détachement est important pour l’hygiène mentale
parce qu’il résulte en un renforcement des traces
mnésiques (relatives à la mémoire) des réactions
émotives, c’est-à-dire de la Tension.
• Le Détachement empêche aussi la pénétration de la
Tension au niveau inconscient pour autant que la
Réaction Émotive reste au niveau superficiel.
• Le Détachement est du au déplacement du Centre
d’Identification du Percepteur de la Réaction Émotive
à l’image de soi du Percepteur.
185
La Conscience XXXI
La Fonction de Conscience IX
• La Réaction Émotive enregistrée en mémoire se
concrétise en un processus organique (surtout
l’activité des glandes endocrines et la contraction
musculaire), ou en une Action (Acte) ou encore en un
Phénomène (groupe et/ou séquence d’Actions ou
d’Actes).
• Sa représentation subjective prend la forme d’un
processus Dynamique.
• Notre langage a cueilli son essence quand elle a été
désignée « agitation ».
186
La Conscience XXXII
La Fonction de Conscience X
• L’image de soi consiste au contraire en une
représentation statique.
• C’est justement la statique de l’image de soi du Moi
avec laquelle le Percepteur s’identifie, qui tend à
abaisser le niveau de Tension propre à la Réaction
Émotive.
• En effet, la statique de l’image de soi du Moi
constitue une tendance inverse en ce qui concerne la
représentation dynamique de la Réaction Émotive.
187
La Conscience XXXIII
La Fonction de Conscience XI
• La Dissolution de la Pensée Analytique, importante
parce qu’elle élimine la tendance névrotique est due
au déplacement du Centre d’Identification du
Percepteur, du Processus même de la Pensée
analytique (Perception ordinaire) au rôle
d’observateur (conscience).
• Et ici aussi, pendant que le premier constitue un
champ de représentation dynamique, le second
constitue un champ de représentation statique.
188
La Conscience XXXIV
La Fonction de Conscience XII
• C’est comme si l’énergie psychique
– qui dans la Perception ordinaire est concentrée sur
le Processus de Pensée analytique,
– raison pour laquelle il est autoalimenté,
– se déplaçait ailleurs, sur le rôle d’observateur
• et donc privait le Processus de Pensée de sa propre
force.
• Évidemment, le champ de représentation dans lequel
se constitue l’autoidentification du sujet est pourvu de
l’énergie psychique nécessaire à le rendre actif.
189
La Conscience XXXV
La Fonction de Conscience XIII
• Cette énergie psychique est donc soustraite à d’autres
champs, qui tendent donc à devenir inactifs.
• L’état de conscience constitue donc un processus
complexe mais très important, aux fins de prévention
de la névrose, mais également pour certains cas de peu
de gravité aux fins de thérapie.
• Ce n’est pas un hasard si les cultures antiques ont
élaboré des techniques pour éliminer la névrose.
• Ceci est particulièrement vrai pour la culture orientale,
qui n’était de toute façon pas exempte de tendance
névrotique.
190
La Conscience XXXVI
La Fonction de Conscience XIV
• Caractérisée encore aujourd’hui dans sa globalité par
une économie essentiellement rurale et artisanale, la
culture orientale utilise l’état de Contemplation
comme antidote à la frustration quotidienne.
• Pour les occidentaux, cet état semble n’être que
fainéantise, mais c’est un fait que la névrose y est
beaucoup moins répandue.
• Quiconque a voyagé en Asie ne peut pas ne pas avoir
remarqué une diffusion générale majeure de la détente
et du sourire parmi ces populations qui, étant plus
pauvres, ont plus de problèmes de survie.
191
La Conscience XXXVII
La Fonction de Conscience XV
• En général, les pauvres sont plus heureux que les
riches.
• Incroyable mais vrai!
• Ils ont trop de besoins de première nécessité pour avoir
le temps et la matière nécessaires à se faire de la
Masturbation Mentale.
• C’est peut-être là une revanche de la nature ?
• Mais ce qui est également incroyable, c ’est que ces
mêmes pauvres font tout pour devenir riches et que les
riches font tout pour le rester ou le devenir davantage,
donc pour être malheureux !
192
Bibliographie I
• Petit Larousse Illustré, Larousse, Paris, 1997
• Come Smettere di Farsi le Seghe Mentali e Godersi La
Vita par Giulio Cesare Giacobbe, Ponte Alle Grazie,
Milano 2003
• La Sola Rivoluzione par J. Krishnamurti chez
Astrolabio, Roma, 1973.
• Le cerveau et ses merveilles, par R. Ornstein et R.
Thompson
• Principes et Méthodes de la Psychosynthèse
Thérapeutique, par Roberto Assagioli, Astrolabio,
Roma, 1973.
193
Bibliographie I
• Les Motivations, Alex Mucchielli, Que sais-je?,
Éditions PUF
194
La Mémoire
195
La Motivation I
• La Motivation est c’est l’intervention, de différentes
façons, pour stimuler un des ressorts inconscients
participant d’une manière ou d’une autre à la
construction des significations et activer du même
coup le phénomène social complexe qu’est le
comportement humain.
• Les ressorts inconscients et irrationnels du
comportement humain sont nombreux. Ils sont soit
innés, soit acquis, soit encore dépendants des
interactions et des situations.
196
La Motivation II
• Ils sont soit communs à beaucoup d ’individus, soit
strictement personnels…
• Ils se situent à différents niveaux du psychisme et
peuvent se rapporter à différents contextes:
biologique, affectif, social, culturel et imaginaire-
idéel.
• Le modèle systémique de la complexité avec ses
boucles d’interaction entre les niveaux et la
conceptualisation d ’un niveau intégrateur rend mieux
compte des processus de motivation que les anciens
modèles reposant sur la causalité linéaire, telle celle
d’Aristote.
197
La Motivation III
• L’étude de ces motivations repose essentiellement sur
des techniques qualitatives qui essayent de percer les
différentes défenses qu’offre l’individu en ce qui
concerne l’appréhension de sa psychologie profonde.
198
Les Besoins Humains
• Les Besoins Humains sont les suivants:
– de Contact
– de Possession
– de Conseil
– de Sécurité
– d’Adhésion
– de Domination
– de Soumission
– de Sécurité
– d’Acceptation
– d’Estime, d’Affection ou d’Amour
– de Respect
199

Contenu connexe

Tendances

Varices des membres inférieurs
Varices des membres inférieursVarices des membres inférieurs
Varices des membres inférieurs
mia01
 
Exercice radio thorax
Exercice radio thorax Exercice radio thorax
Exercice radio thorax
Sandro Zorzi
 
Msup fractures
Msup fracturesMsup fractures
Msup fractures
medo parta
 
La chimie des urines
 La chimie des urines La chimie des urines
La chimie des urines
S/Abdessemed
 
Tumeurs de la vessie et ves (2)
Tumeurs de la vessie et ves (2)Tumeurs de la vessie et ves (2)
Tumeurs de la vessie et ves (2)killua zoldyck
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13raymondteyrouz
 
Pericardites aigues dr Khacha
Pericardites aigues dr KhachaPericardites aigues dr Khacha
Pericardites aigues dr Khacha
Khaled Khacha
 
Imagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thoraxImagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thorax
Myriam Mbakop
 
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSEGESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
Dept of Kidney disease, HCA Hospital, Algiers
 
6.fracturi mb sup fr
6.fracturi mb sup fr6.fracturi mb sup fr
6.fracturi mb sup fr
Salah Eddine
 
Hta131
Hta131Hta131
Hta131mai13
 
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femurFracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femurHamlaoui Saddek
 
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Claude EUGENE
 
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant mali
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant  mali Le lymphome de Burkitt chez l'enfant  mali
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant mali
Nouhoum L Traore
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésie
Sandro Zorzi
 
Luxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hancheLuxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hanche
Ben Mekki
 
Cholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasiqueCholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasique
Dr. Abdellah Benrahou
 
Cancers thyroidiens
Cancers thyroidiensCancers thyroidiens
Cancers thyroidiens
KHADIJAADMI
 
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
SANAA TOUZAMI
 

Tendances (20)

Varices des membres inférieurs
Varices des membres inférieursVarices des membres inférieurs
Varices des membres inférieurs
 
Exercice radio thorax
Exercice radio thorax Exercice radio thorax
Exercice radio thorax
 
Msup fractures
Msup fracturesMsup fractures
Msup fractures
 
La chimie des urines
 La chimie des urines La chimie des urines
La chimie des urines
 
Tumeurs de la vessie et ves (2)
Tumeurs de la vessie et ves (2)Tumeurs de la vessie et ves (2)
Tumeurs de la vessie et ves (2)
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13
 
Pericardites aigues dr Khacha
Pericardites aigues dr KhachaPericardites aigues dr Khacha
Pericardites aigues dr Khacha
 
Imagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thoraxImagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thorax
 
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSEGESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
 
6.fracturi mb sup fr
6.fracturi mb sup fr6.fracturi mb sup fr
6.fracturi mb sup fr
 
Hta131
Hta131Hta131
Hta131
 
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
 
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femurFracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
 
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
 
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant mali
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant  mali Le lymphome de Burkitt chez l'enfant  mali
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant mali
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésie
 
Luxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hancheLuxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hanche
 
Cholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasiqueCholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasique
 
Cancers thyroidiens
Cancers thyroidiensCancers thyroidiens
Cancers thyroidiens
 
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
 

Similaire à Psychisme Humain

Gestion pensees et emotions
Gestion pensees et emotionsGestion pensees et emotions
Gestion pensees et emotions
senga1607
 
ntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
ntelligence Emotionnelle - GOLEMANntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
ntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
Kerim Bouzouita
 
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENTLIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
douaeelhajoui
 
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGIPdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Neurocoach
 
Slides-FR-Fonagy-Theorie - Copie.pdf
Slides-FR-Fonagy-Theorie - Copie.pdfSlides-FR-Fonagy-Theorie - Copie.pdf
Slides-FR-Fonagy-Theorie - Copie.pdf
hajaoui1
 
Manuel de connaissances FAST
Manuel de connaissances FASTManuel de connaissances FAST
Manuel de connaissances FAST
Kerim Bouzouita
 
Emotions dans le monde professionnel - Agile Tour Bordeaux
Emotions dans le monde professionnel -  Agile Tour BordeauxEmotions dans le monde professionnel -  Agile Tour Bordeaux
Emotions dans le monde professionnel - Agile Tour Bordeaux
Vanessa Humphreys
 
Le désordre introspecté
Le désordre  introspectéLe désordre  introspecté
Le désordre introspecté
Christophe LECOCQ
 
Atelier stress neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Atelier stress  neuroharmonisation_f_fvoile _2020Atelier stress  neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Atelier stress neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Gérard Vaillant
 
Comment développer la pensée créative
Comment développer la pensée créative Comment développer la pensée créative
Comment développer la pensée créative
Chouaib Dziri
 
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YouthMentalHealthCan
 
Le neuromarketing
Le neuromarketingLe neuromarketing
Le neuromarketingKevin Nori
 
Palabre 22 reves
Palabre 22 revesPalabre 22 reves
Palabre 22 reves
boprat
 
L’intelligence émotionnelle au service de la communication. Par Jean-Yves Girin.
L’intelligence émotionnelle au service de la communication. Par Jean-Yves Girin.L’intelligence émotionnelle au service de la communication. Par Jean-Yves Girin.
L’intelligence émotionnelle au service de la communication. Par Jean-Yves Girin.
Sarah Thielens
 
Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?
CEEI NCA
 
Comment surmonter la peur
Comment surmonter la peurComment surmonter la peur
Comment surmonter la peur
Bècem Jebali
 
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi par co...
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi  par co...L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi  par co...
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi par co...
Mohamed EL MOUDEN ISCAE, CIA, CISA
 
Dkomsi pouvoir attraction
Dkomsi pouvoir attractionDkomsi pouvoir attraction
Dkomsi pouvoir attraction
elmandoub
 
La vie de l'esprit
La vie de l'esprit La vie de l'esprit
La vie de l'esprit
Christophe LECOCQ
 
TIPI pdf
TIPI  pdfTIPI  pdf

Similaire à Psychisme Humain (20)

Gestion pensees et emotions
Gestion pensees et emotionsGestion pensees et emotions
Gestion pensees et emotions
 
ntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
ntelligence Emotionnelle - GOLEMANntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
ntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
 
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENTLIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
 
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGIPdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
Pdf présentation 1234-Hypnose Hippocrate et Andreux Guillaume Institut-AGI
 
Slides-FR-Fonagy-Theorie - Copie.pdf
Slides-FR-Fonagy-Theorie - Copie.pdfSlides-FR-Fonagy-Theorie - Copie.pdf
Slides-FR-Fonagy-Theorie - Copie.pdf
 
Manuel de connaissances FAST
Manuel de connaissances FASTManuel de connaissances FAST
Manuel de connaissances FAST
 
Emotions dans le monde professionnel - Agile Tour Bordeaux
Emotions dans le monde professionnel -  Agile Tour BordeauxEmotions dans le monde professionnel -  Agile Tour Bordeaux
Emotions dans le monde professionnel - Agile Tour Bordeaux
 
Le désordre introspecté
Le désordre  introspectéLe désordre  introspecté
Le désordre introspecté
 
Atelier stress neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Atelier stress  neuroharmonisation_f_fvoile _2020Atelier stress  neuroharmonisation_f_fvoile _2020
Atelier stress neuroharmonisation_f_fvoile _2020
 
Comment développer la pensée créative
Comment développer la pensée créative Comment développer la pensée créative
Comment développer la pensée créative
 
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
YMHC: Sources de force, un guide de bien-être créatif (Ed. 2)
 
Le neuromarketing
Le neuromarketingLe neuromarketing
Le neuromarketing
 
Palabre 22 reves
Palabre 22 revesPalabre 22 reves
Palabre 22 reves
 
L’intelligence émotionnelle au service de la communication. Par Jean-Yves Girin.
L’intelligence émotionnelle au service de la communication. Par Jean-Yves Girin.L’intelligence émotionnelle au service de la communication. Par Jean-Yves Girin.
L’intelligence émotionnelle au service de la communication. Par Jean-Yves Girin.
 
Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?Comment mieux gérer son stress ?
Comment mieux gérer son stress ?
 
Comment surmonter la peur
Comment surmonter la peurComment surmonter la peur
Comment surmonter la peur
 
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi par co...
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi  par co...L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi  par co...
L'intélligence émotionnelle de la conscience de soi à l'estime de soi par co...
 
Dkomsi pouvoir attraction
Dkomsi pouvoir attractionDkomsi pouvoir attraction
Dkomsi pouvoir attraction
 
La vie de l'esprit
La vie de l'esprit La vie de l'esprit
La vie de l'esprit
 
TIPI pdf
TIPI  pdfTIPI  pdf
TIPI pdf
 

Plus de Marc Deschenaux

Le Contrat de Distribution
Le Contrat de DistributionLe Contrat de Distribution
Le Contrat de Distribution
Marc Deschenaux
 
Financement par Émission Privée
Financement par Émission PrivéeFinancement par Émission Privée
Financement par Émission Privée
Marc Deschenaux
 
a Private World Currency
a Private World Currencya Private World Currency
a Private World Currency
Marc Deschenaux
 
Capital
CapitalCapital
Capital
CapitalCapital
Fonder et Financer son Entreprise
Fonder et Financer son EntrepriseFonder et Financer son Entreprise
Fonder et Financer son Entreprise
Marc Deschenaux
 
Préhistoire de la Finance
Préhistoire de la FinancePréhistoire de la Finance
Préhistoire de la Finance
Marc Deschenaux
 
F_pre-ipo
F_pre-ipoF_pre-ipo
F_pre-ipo
Marc Deschenaux
 
Les Options
Les OptionsLes Options
Les Options
Marc Deschenaux
 

Plus de Marc Deschenaux (9)

Le Contrat de Distribution
Le Contrat de DistributionLe Contrat de Distribution
Le Contrat de Distribution
 
Financement par Émission Privée
Financement par Émission PrivéeFinancement par Émission Privée
Financement par Émission Privée
 
a Private World Currency
a Private World Currencya Private World Currency
a Private World Currency
 
Capital
CapitalCapital
Capital
 
Capital
CapitalCapital
Capital
 
Fonder et Financer son Entreprise
Fonder et Financer son EntrepriseFonder et Financer son Entreprise
Fonder et Financer son Entreprise
 
Préhistoire de la Finance
Préhistoire de la FinancePréhistoire de la Finance
Préhistoire de la Finance
 
F_pre-ipo
F_pre-ipoF_pre-ipo
F_pre-ipo
 
Les Options
Les OptionsLes Options
Les Options
 

Dernier

Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
megmedia
 
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
AXIZ eBusiness
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Paperjam_redaction
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Soliday das Sonnensegel
 
6 composants Essentiels pour écrire un Prompt ChatGPT Productif
6 composants Essentiels pour écrire un Prompt ChatGPT Productif6 composants Essentiels pour écrire un Prompt ChatGPT Productif
6 composants Essentiels pour écrire un Prompt ChatGPT Productif
AXIZ eBusiness
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Mohamed Bouanane
 

Dernier (6)

Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
 
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
 
6 composants Essentiels pour écrire un Prompt ChatGPT Productif
6 composants Essentiels pour écrire un Prompt ChatGPT Productif6 composants Essentiels pour écrire un Prompt ChatGPT Productif
6 composants Essentiels pour écrire un Prompt ChatGPT Productif
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
 

Psychisme Humain

  • 1. 1 Le Psychisme HumainLe Psychisme Humain Par Marc Deschenaux d’après Giulio Cesare Giacobbe
  • 2. 2 Le Psychisme Humain I • Le Psychisme est l’ensemble de la connaissance, de la culture, de l’expérience des goûts et des émotions de l’Humain; • C’est le contexte dans lequel s’opère la pensée et qui règle le comportement. Le Psychisme Humain recherche le plaisir et tente d’éviter la douleur.
  • 3. 3 Le Psychisme Humain II Le comportement de l’Être Humain est uniquement basé sur : • L’Envie ou le Besoin et • La Peur
  • 4. 4 Le Psychisme Humain III La Peur de Perdre est généralement plus forte que le Désir de Gagner. –Sauf chez l’Aventurier, le Héros, le Sage et le Fou.
  • 5. 5 Le Psychisme Humain IV: Les Assomptions Humaines I Par définition, une Assomption est une hypothèse, une supposition tenue pour vraie, ou un postulat qui est le fondement de la pensée, du raisonnement, de la logique ou du budget qui s’appuie dessus. Les Assomptions Humaines sont permanentes, car elles découlent des modèles mentaux, insufflés par l’éducation ou les images d’enfance. D’où le besoin et la difficulté de les corriger lorsqu’elles sont fausses.
  • 6. 6 Le Psychisme Humain V: Les Assomptions Humaines II Voyons en quelques unes très classiques: • L’Humain s’estime toujours assez intelligent. • L’Humain pense souvent qu’il est une profession. • L’Humain est certain que ce qu’il perçoit à travers ses sens est vrai et •Il tend à douter de ce qu’il ne peut percevoir. •Il pense que ceux qui l’aiment ne font pas de mal. •Il veut le bonheur.
  • 7. 7 Le Psychisme Humain VI: Le Modèle • La Modélisation consiste à simplifier en décrivant de manière globale. • Le Modèle simplifie la Réalité, une Perception de la Réalité ou une Idée; il est donc réducteur par nature. • Le Modèle aide l’humain à voir plus clair et donc à agir de manière plus rationnelle. • Le Modèle est dit Modèle Mental lorsqu’il devient culturel, inconscient et donc intégré au comportement.
  • 8. 8 Le Psychisme Humain VII: Les Modèles Mentaux Des millions de modèles mentaux forment, guident et établissent les normes de la pensée en permanence. L’Humain ne peut penser sans modèles mentaux. • Penser est précisément l’acte de – développement d’un modèle mental, – d’amendement d’un modèle mental, – d’association d’un problème à un modèle mental, – d’adaptation d’un modèle mental à un problème, – ou de regroupement de modèles mentaux.
  • 9. 9 Premier Niveau: • Observation de la réalité et Association à un Modèle. • Le Modèle (mental ou autre), permet de se figurer la réalité qui prend un sens. • Cette prise de sens est le 1er Niveau de Pensée, qui consiste à convertir l’observation de la réalité en langage. • Pour ce faire, il faut pouvoir NOMMER, DONNER UN NOM. • Il faut pouvoir IDENTIFIER. (voir Comprendre) Le Psychisme Humain VIII: Les 2 Niveaux de Pensée: 1er Niveau
  • 10. 10 Le Psychisme Humain IX: Les 2 Niveaux de Pensée: 2ème Niveau Deuxième Niveau: • le 2ème Niveau de Pensée consiste à manipuler le langage créé au 1er niveau pour l’adapter et ainsi atteindre un Résultat: – de satisfaction de besoin ou d’envie, = Recherche de Plaisir – de se rassurer (contrôle de peur) = Éviter la Douleur. • C’est seulement APRÈS avoir atteint ce résultat que l’Humain forme son Jugement. Sinon, personne ne pourrait avoir de réflexes. D’où la Subjectivité du Jugement.
  • 11. 11 Le Psychisme Humain X: Les 2 Niveaux de Pensée: Résumé 1 Observation et Association à un Modèle, Conversion de l’observation ou du résultat de l’association en langage par l’attribution du nom. 2 Manipulation du langage atteindre un Résultat de satisfaction de besoin ou d’envie pour Rechercher du Plaisir ou contrôler sa peur pour Éviter la Douleur. D’où il ressort que la qualité de votre jugement dépend directement de celle de votre 2ème niveau de pensée, qui dépend à son tour de celle de votre 1er niveau de pensée.
  • 12. 12 La Peur • Sur la base de la mémoire consciente ou inconsciente, le cerveau décide de manière incontrôlable de ce qui constitue un danger ou plutôt de ce qui semble constituer un danger ou encore de ce qui ne présente pas de danger.
  • 13. 13 La Pensée I • La Pensée doit être un outil d’analyse et de recherche, visant à modéliser la Réalité, les sentiments et les Émotions le mieux possible afin de disposer du Modèle le plus précis comme base d’Analyse, de Décision et de Choix. • La Pensée est une arme, comme un couteau: • Elle peut servir à beurrer le pain ou à trancher la gorge. • Etonnamment, la plupart des êtres humains s’en sert pour la mauvaise raison.
  • 14. 14 La Pensée II • Cependant, sur le plan intellectuel, la Pensée est un substitut à l’Action. • En effet, pour le cerveau, la Pensée représente essentiellement une simulation d’Action.
  • 15. 15 La Pensée III • Cette simulation d’Action permet un phénomène d’homéostasie, c’est-à-dire de rétablissement de l’équilibre physiologique visant à la survie. • Lorsque le cerveau identifie un danger ou une frustration, il produit des neurotransmetteurs adrénalitiques, qui provoquent l’état de tension voire de stress. • Lorsque le cerveau identifie une solution ou que la simulation d’Action lui laisse entrevoir la fin de la cause de tension, il produit des neurotransmetteurs noradrénalitiques, qui provoquent l’état de détente. • La Pensée assume donc une fonction de défense contre les agressions extérieures.
  • 16. 16 La Pensée IV: Le Rêve • La forme primitive de la pensée est probablement le Rêve. • À l’instar de la Pensée, le Rêve est une simulation d’Actions qui s’active en cas d’excès de tension, ou à l’occasion de traumatisme.
  • 17. 17 La Pensée V: Le Problème • Les Actions simulées par la Pensée visent non seulement à consoler l’humain confronté à un environnement perçu comme hostile mais aussi à éliminer les causes négatives génératrices de la Pensée qui constituent le Problème.
  • 18. 18 La Pensée VI • La Pensée qui donne lieu à l’Action capable d’éliminer les conditions environnementales négatives assume donc pleinement sa fonction de défense contre les agressions extérieures, puisqu’elle est liée à la Réalité. D’où: • La Pensée qui donne lieu à l’Action n’est pas une Masturbation Mentale. Et • La Pensée qui ne donne pas lieu à l’Action est une Masturbation Mentale.
  • 19. 19 La Pensée VII • Dans quelle proportion traduit-on sa Pensée en Actions ? • Dans quelle proportion utilise-t-on la Pensée dans sa fonction la plus évoluée, pour résoudre un Problème réel ? • Combien de fois imagine-t-on au contraire des Actions que l’on n’est pas capable de mener à bien, par lesquelles on leure notre cerveau et on évite de passer à l’Action ? • Combien de fois utilise-t-on la fonction la plus primitive de la Pensée simplement pour contenir la tension générées par les problèmes réels non résolus par l’Action ?
  • 20. 20 La Pensée VIII • On peut facilement constater que la majore partie de la Pensée est consacrée à assumer sa fonction primitive de contenir la Tension en simulant l’Action réelle par des Actions imaginaires. • En d’autres termes, la majore partie de la Pensée est consacrée à la Masturbation mentale, • Plutôt qu’à élaborer un plan d’Actions concrètes sur des choses réelles visant à résoudre de vrais Problèmes. • En d’autres termes, la Pensée devrait être consacrée exclusivement au Raisonnement sur la Factualité, à défaut de pouvoir atteindre l’idéal: la Réalité.
  • 21. 21 La Tension • La Tension qui est une modalité dynamique de l’organisme se forme en fonction de l’intention ou de l’accomplissement d’un acte. • Avoir l’in-tention donne justement lieu à une Tension. • Tension et activité intentionnelle sont consécutives entre elles. • Lorsqu’on est agité par la Tension, il ne faut pas tenter de s’y opposer. Il suffit de l’observer et d’attendre qu’elle passe. • Pareil pour la peur, l’énervement, la souffrance et toutes les autres émotions négatives.
  • 22. 22 La Masturbation Mentale I • Quand l’humain s’est civilisé, il a éliminé la plupart des périls physiques de son environnement (animaux sauvages, insalubrité etc..) mais • Il s’est aussi créé des ennemis bien plus dangereux dans son cerveau. • Son moi s’est étendu hors de son corps, sa seule réalité, à un nombre incommensurable de rôles et d’images irréels qui ne sont que des Symboles.
  • 23. 23 La Masturbation Mentale II • On s’alarme dès que quelqu’un « touche », ne serait-ce que par des mots à l’honneur, la réputation, l’honnêteté, le statut social, la performance sexuelle (pour l’homme), les mœurs (pour la femme) etc… • Le Moi est devenu si énorme qu’il envahit tout ce qui nous entoure. • Plus on possède de choses et de relations, plus on est riche et puissant, plus le Moi est étendu donc plus on est vulnérable. • Le résultat est qu’on se sent continuellement attaqué de quelque part de son Moi.
  • 24. 24 La Masturbation Mentale III • La Pensée est donc la cause principale de la souffrance, l’essence même de la Masturbation Mentale. • Le comble de la Masturbation Mentale s’obtient lorsque le Problème pour lequel le cerveau élabore une solution mentale est imaginaire ! • Comment se fait-il que la Pensée inventée pour résoudre ou alléger les Problèmes réels devienne au contraire la source de Problèmes imaginaires ? • Le fait est que ce n’est pas la Pensée mais l’Action qui peut seule résoudre les Problèmes réels.
  • 25. 25 La Masturbation Mentale IV • Donc, si un Problème réel n’est pas résolu par l’Action, la tension qu’il a générée reste et active la valve de la Pensée pour la contenir dans les limites acceptables. • Que fait-alors le cerveau pour se défendre ? • Il oublie le Problème. • Freud a nommé ce processus Refoulement. • Le Refoulement n’élimine pas complètement la tension générée par le Problème refoulé, il la maintient seulement dans des limites non destructives.
  • 26. 26 La Masturbation Mentale V • La Tension générée par le Problème refoulé continue donc à produire de la Pensée. • Mais en ne pouvant pas réaliser ou traiter le Problème réel, car il générerait une Tension insupportable pour le cerveau. • Le cerveau génère donc un autre Problème, un Problème imaginaire, qui peut apparemment être résolu. • En réalité le Problème imaginaire ne peut être résolu. • Il n’existe pas de solution réelle au Problème imaginaire pour la simple raison qu’il n’est pas réel !
  • 27. 27 La Masturbation Mentale VI • Le Problème imaginaire ne peut même pas être résolu par l’Action. • La Tension générée par un Problème imaginaire ne peut donc pas être éliminée. • En fait, l’éventuelle Action résultant d’un problème imaginaire n’est pas apte à résoudre la Tension parce qu’elle a pour origine un Problème réel différent ou qui n’est plus actuel. • Pire, le Problème imaginaire devient lui-même source de Tension.
  • 28. 28 La Masturbation Mentale VII • Donc, l’Action apte à résoudre la Tension est seulement celle qui aurait du être accomplie par la confrontation du Problème réel. C’est donc: – Soit une Action différente. – Soit la même Action mais accomplie à un moment et dans un contexte différent (dans le passé). • Albert Einstein écrivit: « Notre pensée crée des problèmes que le même type de pensée ne saura pas résoudre. » • Peut-il y avoir plus juste et plus belle définition de la Masturbation Mentale ?
  • 29. 29 La Masturbation Mentale VIII • Dans le cas des Problèmes imaginaires, de système de défense contre la Tension, la Pensée se transforme donc en un système générateur de Tension et donc en un processus autolesionnel qui continue dans le temps et qui s'accroît indéfiniment puisqu’il est autoalimenté. • La Tension initialement réduite par le Refoulement, augmente en générant la Pensée créatrice de Problèmes imaginaires et a tendance à se créer à l’endroit à l’origine du Problème réel refoulé et même à s’intensifier.
  • 30. 30 La Masturbation Mentale IX • Dans le cas des Problèmes imaginaires, l’autoalimentation de la tension par la Pensée est particulièrement puissante. • Souvent, au fil du temps, les problèmes imaginaires inventés par la pensée génèrent plus de Tension que celle générée initialement par le Problème réel à l’origine du processus. • La Pensée ayant trait à des Problèmes imaginaires est donc la Masturbation Mentale la plus maléfique. • Or, on appelle Névrose, le processus systématique de Masturbations Mentales.
  • 31. 31 La Masturbation Mentale X • Loin d’être marginal, ce processus touche toute l’humanité. • Le problème n’est donc pas de prendre soin de quelques individus mais de soigner l’humanité. • La névrose est la condition normale de l’humain parce que chacun traverse une expérience éducative qui conditionne. • L’humain ne se contente plus simplement de ce qu’il est. • Il doit se former un Modèle mental de la Réalité. • Et d’après la psychologie c’est ce Modèle qui est à l’origine de la névrose. (sa construction, son existence)
  • 32. 32 La Masturbation Mentale XI • D’après moi, la construction et l’existence de Modèles mentaux étant nécessités de compréhension, d’adaptation, d’intégration et d’efficacité, ce sont les imperfections du Modèle qui sont à l’origine du problème névrotique de l’humain, et pas le Modèle lui- même. • Au fil des âges, le Phénomène s’intensifie, au fur et à mesure que l’humain s’éloigne des Actions essentielles à sa survie. • Seule l’intervention d’un coach ou mieux, d’un expert psychothérapeute peut sortir quelqu’un de sa névrose. • L’illusion de ne pas avoir besoin d’aide extérieure fait partie du cadre de la névrose.
  • 33. 33 La Masturbation Mentale XII • Il existe cependant quelques sortes de Masturbations Mentales Bénéfiques, avec des répercussions positives. • Ce sont toutes celles qui font du bien à l’humain: – La Créativité – L’Imagination – La fuite temporaire de la Réalité. • mais aussi plus largement: – L’Art – La Philosophie – La Science
  • 34. 34 La Masturbation Mentale XIII • Observons seulement que cette constatation est générale et ne précise pas pour qui ou de quel point de vue ces Masturbations Mentales sont positives. • Souvent – l’art est l’expression de la souffrance de l’artiste, – la philosophie est le résultat de la verbalisation de la souffrance du philosophe et de la justification qu’il tente d’y trouver pour se soulager, – tout comme la fuite temporaire de la Réalité, trop fréquente, peut devenir une mauvaise solution permanente et par là-même un grave problème.
  • 35. 35 La Masturbation Mentale XIV • Comme la Pensée tend à être plus souvent une Masturbation Mentale qu’une poussée à l’Action et comme les Masturbations Mentales tendent à être plus souvent maléfiques que bénéfiques, il dérive cette règle que peu d’entre nous peuvent et savent accepter: La Pensée est très souvent une manifestation névrotique au lieu d’être un Raisonnement. Mais alors, faudrait-il arrêter de penser ?
  • 36. 36 Le Vide Mental ou Le Silence Intérieur • L’état résultant que les orientaux appellent la Méditation étant exactement le même, la différence entre Vide Mental et Silence Intérieur est très ténue: le premier est un état et le second le fait d’entrer dans cet état. • Le Vide Mental est l’absence de Pensée et la condition naturelle de l’humain. Par nature, l’enfant n’est jamais concentré sur rien. • Le Silence Intérieur, est le fait de cesser de penser et de faire appel à sa mémoire. Lorsqu’on se réfère au Vide Mental en Méditation, on parle de Silence Intérieur.
  • 37. 37 La Concentration I • Quand exceptionnellement, l’enfant se concentre, il ne se concentre que sur ce qui l’amuse, le divertit, le fait rire, somme tout ce qui lui fait du bien. • Au moment où l’on se concentre sur un objet particulier, on se confine à cet objet • Et on se condamne par la même occasion à l’inconscience de tout le reste du monde. • Une telle limitation est une nécessité existentielle. • Mais survivre dans l’utilitarisme ne suffit pas.
  • 38. 38 La Concentration II • Ainsi quand on fait un choix utilitariste en imposant des limites à sa conscience, on inhibe l’exécution de nombre de fonctions intellectuelles et par là-même de beaucoup de potentialités. • On n’utilise plus qu’une partie infime de son intellect. • Le reste devient inconscient. Il se crée ainsi que division, une scission. La majeure partie de l’esprit devient étrangère. • On s’éloigne de soi-même, on devient étranger à sa totalité, à l’ensemble corps-esprit qui constitue l’état d’être humain.
  • 39. 39 La Scission entre Conscient et Inconscient • L’inconscient, cette intelligence potentielle et inutilisée, sera constamment en lutte avec la conscience. • Voilà pourquoi on assiste toujours à une lutte intérieure. • Tout le monde vit une situation conflictuelle à cause de la scission entre conscient et inconscient. • Or, on ne peut vivre une vie heureuse qu’en permettant au potentiel de l’inconscient de s’épanouir.
  • 40. 40 CQFD et Rappel de La Pensée VIII • On peut facilement constater que la majore partie de la Pensée est consacrée à assumer sa fonction primitive de contenir la Tension en simulant l’Action réelle par des Actions imaginaires. • En d’autres termes, la majore partie de la Pensée est consacrée à la Masturbation mentale, • Plutôt qu’à élaborer un plan d’Actions concrètes sur des choses réelles visant à résoudre de vrais Problèmes. • En d’autres termes, la Pensée devrait être consacrée exclusivement au Raisonnement sur la Factualité à défaut de pouvoir atteindre la Réalité.
  • 41. 41 La Nature de la Pensée I • La Pensée est un événement relativement exceptionnel pour qui se trouve en situation normale, sans névrose. • Elle n’est activée qu’en cas de problème contingent ou ou d’action manquée. • La Pensée est alors un Raisonnement, sa seule fonction seconde étant de résoudre un problème ou de ne pas réitérer un échec. • Quand la Pensée devient une habitude, hors de sa fonction première (avoir du plaisir, se divertir et être heureux) et de sa fonction seconde (résoudre un problème ou de ne pas réitérer un échec, c’est-à.dire survivre) il y a Névrose.
  • 42. 42 La Nature de la Pensée II • La Névrose peut être: – Une simple fuite de la Réalité (Masturbation Mentale Bénéfique) pas grave si elle est limitée dans le temps. – Une réitération autoaugmentée d’un état de Tension (Masturbation Mentale Maléfique) cas évidemment plus grave et malheureusement plus répandu. – Cela vaut naturellement pour Monsieur et Madame tout le monde.
  • 43. 43 La Nature de la Pensée III • Philosophes, scientifiques et artistes sont autorisés à penser inutilement car autrement ils seraient chômeurs et il y en a déjà trop ! • Non seulement la Pensée philosophique, scientifique et artistique (c’est-à-dire la Masturbation Mentale Bénéfique) est à la base de tout le progrès technologique (autrement dit réel) de l’Humanité mais les névrotiques en sont les artisans. • Pourtant cette Pensée est substantiellement névrotique car appliquée à des problèmes qui ne sont ni personnels, ni contingents, et souvent même pas réels, mais totalement imaginaires.
  • 44. 44 Le Cerveau I Problème Crucial: Si la Masturbation Mentale Maléfique fait tant de mal, pourquoi continuer à s’en faire ? • Le cerveau est un amas de fils, comme ceux d’un central téléphonique, qu’on appelle Neurones. – Chaque fois que l’on perçoit quelque chose: • la belle qui s'assoit devant dans le bus, • le souvenir de sa première communion, • le théorème de Pythagore • ou un doute – un groupe de « fils » est sous Tension, c’est-à-dire qu’un courant électrique traverse les Neurones.
  • 45. 45 Le Cerveau II • Mais comme le cerveau humain est beaucoup puissant plus compliqué qu’un central téléphonique, les Neurones ne se contentent pas de générer un courant électrique, ils émettent également des substances chimiques appelées Neurotransmetteurs. • Quand un Circuit Neuronal s’active, en d’autres termes qu’un groupe de Neurones est sous Tension et qu’il émet les Neurotransmetteurs : Ça donne du Plaisir!
  • 46. 46 Le Cerveau III • Ça fait du bien de le faire, alors on pense encore. • C’est la loi d’inertie de l’univers. • Si rien ne vient altérer le Processus, le Phénomène tend à se répéter à l’infini. • Heureusement, il y a un nombre tellement gigantesque de Phénomènes dans l’univers, qu’il y a forcément d’innombrables interférences. • Voilà pourquoi l’univers est si varié; un vieil adage le dit bien: « Le monde est beau parce qu’il est à varier » Cet adage évoque à merveille l'ambiguïté des notions de changement, de dégénérescence et de pluralité.
  • 47. 47 Le Cerveau IV • La loi d’inertie du cerveau est particulièrement active. • Parce que plus la Tension d’un Circuit Neuronal est haute, • c’est à dire plus la différence de potentiel d’un bout à l’autre des Neurones est importante, • plus le Circuit Neuronal aura de propension à être traversé par un un courant électrique • et donc plus long est le temps nécessaire à le ramener à son état initial de neutralité électrique, L’Absence de Pensée
  • 48. 48 Le Cerveau V • Et ce n’est pas par hasard que j’ai parlé de Tension quand j’ai parlé de l’état émotif de la Peur, mise en mouvement par le système d’alarme, lorsqu’on se sent en péril. • Parce qu’il s’agit bien de cette Tension électrique du Circuit Neuronal ! • Voilà pourquoi les pensées et particulièrement celles qui contiennent une préoccupation ou une peur tendent à se répéter jusqu’à devenir obsessionnelles. – M’est-il/elle fidèle ? – M’aime-t-il/elle ? • On y pense tout le temps, même sans le vouloir; c’est un bel exemple de machine autoalimentée, presqu’en mouvement perpétuel.
  • 49. 49 L’Origine de la Pensée I • La Pensée se produit indépendamment de la Volonté.La Pensée se produit indépendamment de la Volonté. • On ne veut pas penser à ces questions, parce que c’est une torture, mais on le fait quand même. • On le fait même contre sa propre volonté ! • En d’autres termes, la Pensée est automatique. • Personne ne contrôle totalement sa Pensée. • D’aucuns prétendent même que Personne n’est l’auteur de sa Pensée. • Votre pensée se produit comme votre adrénaline, votre cholestérol ou votre urine ! Sans votre participation !
  • 50. 50 Le Test de Contrôle de la Pensée I • Vous ne me croyez pas ? • C’est naturel, personne ne peut croire ça. • Pour vous en convaincre, faisons une pause pendant laquelle vous allez donner l’ordre à votre cerveau d’arrêter de penser ou de penser à rien. • Vos sens vous gênent ? – Fermez les yeux – Faites silence – Bouchez vos oreilles • Ordonnez à votre cerveau de cesser de penser !
  • 51. 51 Le Test de Contrôle de la Pensée II • Quel est le Résultat ? Avez-vous réussi à cesser de penser ? • Sûrement pas ! Votre cerveau se moque complètement de vos ordres. • Qu’est-ce que ça signifie ? • Exactement ce que j’ai déjà dit: La Pensée se produit automatiquement et indépendamment de votre volonté.
  • 52. 52 L’Origine de la Pensée II • Cette affirmation est si grave qu’il faut l’examiner attentivement et la méditer. • Elle constitue même une découverte capital dans la vie d’un être humain. • Dès cet instant, il ne peut plus prendre au sérieux ses propres pensées et doit remettre en question ses perceptions. L’Origine de la Pensée est automatique et aléatoire, car résultante de l’inconscient et du conditionnement de l’humain.
  • 53. 53 L’Origine de la Pensée III • Il y a de quoi retourner tous les artistes, philosophes et scientifiques, qui auront du mal à croire et à admettre qu’ils n’ont aucun mérite de leurs idées ! • Pourtant le fait que la Pensée intuitive se produit spontanément était déjà connu chez les Grecs antiques qui imputait à leur divinité la responsabilité de leurs Pensées poétiques et divinatoires ainsi que leurs découvertes et la conception de leurs œuvres.
  • 54. 54 L’Origine de la Pensée IV • Divers génies ont nié la paternité de leurs œuvres: – Mozart: « Toute la musique est déjà là, dans le monde autour de moi. Je ne fais que la transcrire. – Léonard de Vinci: « Je ne suis que le libérateur de l’œuvre sculptée qui existe déjà dans la masse même avant l’idée de mon intervention. » – Michelange: « J’ai l’honneur d’être la main de Dieu. » – Einstein: « Dieu est subtil mais n’est pas pervers. Je me borne à observer, à comprendre son œuvre et à la traduire en langage humain. »
  • 55. 55 L’Origine de la Pensée V • Dans le cerveau humain, il y a tant d’informations stockées que même l’idiot du village pourrait inventer la Théorie de la Relativité. • L’énoncer, la verbaliser en langage mathématique, telle est la difficulté. • La puissance de traitement de ces informations, qui est le propre de bien concevoir et la capacité à énoncer, qui est le propre de bien communiquer sont davantage l’expression du génie. • Là se trouve le mérite de l’auteur, pas dans l’Idée. • Là interviennent la volonté et l’effort.
  • 56. 56 L’Origine de la Pensée VI • C’est l’inconscient qui est à l’origine de la plupart des des Pensées, donc des Idées et des créations. • L’idée de génie est plutôt le résultat de: – l’identification saine d’un problème, – une bonne observation de la Factualité du Phénomène, de ses Causes et des Contraintes, – et d’une bonne analyse de toutes ces informations. – en un mot du traitement et de la communication des Pensées et donc des Idées. • C’est pourquoi l’Idée vraiment géniale est toujours simple et évidente. Elle tombe sous le sens.
  • 57. 57 L’Origine de la Pensée VII • La Pensée, comme beaucoup des fonctions du corps peut être volontaire ou involontaire; donc les Idées aussi. • Mais quelle proportion de la Pensée est volontaire ? • Le fait que l’on soit conscient de sa Pensée ne signifie pas qu’elle soit volontaire. • La Pensée est volontaire seulement si on pense volontairement à quelque chose de spécifique. • La Pensée est volontaire en étudiant, en lisant et quand on se consacre volontairement à la solution d’un Problème réel.
  • 58. 58 L’Origine de la Pensée VIII La quasi totalité de la Pensée est donc involontaire et produite par l’inconscient, indépendamment de l’Humain. D’où, le cerveau construit non seulement la quasi totalité de la Pensée mais par ce moyen, il construit également notre univers et notre vie.
  • 59. 59 La Masturbation Mentale XV • Dans le cerveau, il y a tout notre univers. • Y compris la Masturbation Mentale. • Voilà donc pourquoi, on se fait de la Masturbation Mentale : Le cerveau produit la Masturbation Mentale automatiquement, comme le reste de la Pensée.
  • 60. 60 Les Deux Mondes Il existe deux mondes : • Le Monde de la Perception ou Monde de l’Esprit. • Le Monde de la Réalité.
  • 61. 61 Le Processus de Perception I Le Graphique ci-après illustre la Dynamique d’interrelation occurrente ces entre deux mondes: Conscient Inconscient Signification S’ Monde de la Réalité Monde de la Perception ou de l’Esprit à l’intérieur du cerveau Objet R Percept R’ Comportement S’’ Mémoire Souvenir S Assomptions
  • 62. 62 Le Processus de Perception II Monde de la Réalité Monde de la Perception ou de l’Esprit Signification S’ Percept R’ Objet R Comportement S’’ Mémoire Souvenir S Assomptions
  • 63. 63 Le Processus de Perception III • Comme on le comprend à première vue de ce schéma du Processus de Perception, c’est la Signification (S’) qui découle principalement du Souvenir (S) et non l’Objet (R) qui va déterminer le Comportement (S’’) humain. • Or, ce sont des choses complètement différentes ! • Il est quand même fort de constater que le Conditionnement (éducation, expérience, croyances, etc…) influe plus sur le comportement que la Perception !
  • 64. 64 Le Processus de Perception IV • En d’autres termes, comme je l’ai déjà dit, on n’a jamais une représentation objective de la Réalité, mais seulement une représentation subjective, dérivée de son Conditionnement (éducation, expérience, croyances, etc…) enregistré en mémoire. • La condition humaine est telle qu’on n’accède jamais à la Réalité, mais seulement à la Perception. • Toutefois, et c’est encore plus fort: Pour s’approcher de la Réalité au plus près, il faut CESSER de PENSER et observer, sachant que notre Perception sera toujours déformante !
  • 65. 65 Le Processus de Perception V • Pour voir la Réalité telle qu’elle est, on doit cesser de penser pour arrêter le conditionnement qu’exerce la mémoire. • Normalement, on est complètement conditionné par sa pensée non seulement dans le sens qu’on altère la lecture de la Réalité, mais surtout dans le sens où on est tellement plongé dans ses Pensées qu’on ne voit même plus la Réalité. • La chose la plus tragique est qu’on vit normalement dans le Monde de l’Esprit, pas dans le Monde Réel. • C’est d’autant plus vrai quand on souffre de névrose.
  • 66. 66 Le Processus de Perception VI • Ce qui apparaît comme une évidence criante a tout de même besoin d’être énoncé, car c’est là que l’humain commet ses plus graves erreurs. • Et on se trompe souvent sur celle-ci: – Le Monde de la Réalité est réel. – Le Monde de la Perception n’est pas réel. • Ces deux mondes sont distincts et séparés, parce qu’ils contiennent des Objets et des Faits distincts et séparés. • Aucun de ces Objets et Faits ne peut passer d’un monde à l’autre.
  • 67. 67 Le Processus de Perception VII • Pourtant il est fréquent que l’on considère des Objets, des Faits et des Événements de l’esprit comme réels, alors qu’ils ne le sont pas. • Ils sont des créations fantastiques, c’est-à-dire des fantasmes de notre esprit. • Voilà la base et la matière de la souffrance humaine, autrement dit de la Masturbation Mentale.
  • 68. 68 Le Processus de Perception VIII • Le Processus de Perception a été découvert il y a plus de deux mille ans par la psychologie orientale. • Il est rapporté de la tradition indienne, plus spécialement du courant yogi et est connu sous le nom de Loi du Karma que Freud a redécouverte au début du XXème siècle. • Oui c’est bien le même terme que celui que vous avez entendu concernant les « vies antérieures ». • Et qu’on y croit ou pas, il est bon de savoir que toutes les théories sur l’origine et le destin de l’humain proviennent de l’étude du Processus de Perception. • Cela permet de mieux situer la géographie de l’esprit humain et donc de mieux le comprendre.
  • 69. 69 Le Processus de Perception IX
  • 70. 70 La Dépression I • Le fait de ne voir et même de ne s’arrêter que les aspects négatifs du passé, comme les regrets, équivaut à penser à des choses qui n’ont pas trait à la Réalité et donc à se faire de la Masturbation mentale. • Cette masturbation mentale qui est spécialement Maléfique, à la longue, comporte une conséquence terrible qui équivaut à un suicide: la Dépression. • La Dépression est notre pire ennemi: non seulement elle fait souffrir mais elle fait tomber malade et mourir.
  • 71. 71 La Dépression II Ce graphique clarifie les choses: Délire d’Omnipotence Suicide Exaltation Dépression Moi
  • 72. 72 La Dépression III • Pour être en bonne santé et avoir le bien-être mental, il faut que la pointe du Moi soit en zone d’exaltation. • La Dépression conduit au suicide, conscient ou inconscient. • La maladie est parfois un suicide inconscient. • Le fait est que la pointe du Moi est pesante et comme toutes les choses pesantes, elle tend vers le bas (comme le savent les impuissants), c’est-à-dire vers la dépression. (À propos, il n’existe pas d’impuissants, mais seulement des hommes qui le deviennent à force de le croire.)
  • 73. 73 La Dépression IV • Cette tendance a été nommé par Freud Instinct de Thanatos ou Instinct de Mort. • On tend naturellement à la Dépression, pas à l’Exaltation, particulièrement avec l’âge, après 25 ans, lorsque commence le catabolisme cellulaire, c’est-à-dire quand meurent plus de cellules qu’il n’en naît. • Il faut donc se défendre à tout prix de la Dépression si l’on veut être bien. • Il faut donc être disposé à faire n’importe quoi, même les choses les plus obscènes, pourvu que l’on ne tombe pas dans la Dépression.
  • 74. 74 Arrêter la Masturbation Mentale I Pourquoi ? • Pour arrêter de souffrir inutilement. • Parce qu’il est évident que la masturbation mentale fait souffrir, particulièrement si elle est maléfique. • En fait, comme on l’a déjà vu, la Masturbation mentale n’est rien d’autre que la reproduction itérative, automatique et répétitive de Pensées porteuses de quelque Tension, c’est-à-dire de souffrance générée d’un état de peur ou d’alarme face à quelque chose que le cerveau considère comme dangereux pour l’intégrité alors que dans la plupart des cas, la chose est irréelle et symbolique.
  • 75. 75 Arrêter la Masturbation Mentale II Comment ? • En vivant d’une manière avantageuse: – En voyant dans le présent les aspects positifs du passé. • Avez-vous remarqué que l’on ne fête que brièvement le positif ? • Avez-vous également remarqué que l’on a donc tendance à se focaliser tout de suite sur le prochain problème ? En se concentrant sur le Positif, on arrête donc la Masturbation Mentale.
  • 76. 76 Arrêter la Masturbation Mentale III • Comment arrêter sa paranoïa pour tout ce que le cerveau identifie comme danger pour l’intégrité symbolique ? • Comment arrêter de penser à des choses -tenues pour menaçantes - qui n’ont pas trait à la Réalité ? • Et plus généralement, comment cesser de penser à une chose ?
  • 77. 77 Arrêter la Masturbation Mentale IV En pratiquant la Présence Mentale: • On peut faire n’importe quoi en se concentrant sur la chose ou en étant distrait. • En se concentrant, on s’implique pleinement. – La chose devient donc réelle pour la Perception. • En étant distrait la chose est irréelle pour la Perception. • La sagesse bouddhiste dit même que le sujet, c’est- à-dire celui qui fait la chose devient irréel pour sa propre Perception en étant distrait.
  • 78. 78 Arrêter la Masturbation Mentale V Le Secret pour Arrêter la Masturbation Mentale: • Il faut porter toute sa Concentration sur son Attention, • faire attention à ses Actions • faire attention aux Réactions qu’elles entraînent et • faire attention aux Répercussions qu’elles provoquent • faire attention à son environnement immédiat, • afin d’être présent mentalement. Comme dit Buddha, être présent, ici et maintenant.
  • 79. 79 La Joie de Vivre I La Présence Mentale dans la Réalité est le secret de la joie de vivre.  Naturellement, comme tout le reste, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est une question d’habitude et il y a un système, une technique pour l’acquérir.
  • 80. 80 La Joie de Vivre II La Présence Mentale I • Les choses importantes se construisent progressivement. • On doit passer par trois phases pratiques pour être présent mentalement: 1. Comme je l’ai déjà dit, la première phase de la présence mentale consiste à se concentrer sur son environnement immédiat, autrement dit sur sa Réalité immédiate. 2. La seconde phase de la présence mentale consiste à prêter attention à son propre corps. 3. La troisième phase de la présence mentale consiste à prêter attention à son propre esprit.
  • 81. 81 La Joie de Vivre III La Présence Mentale II • En portant son Attention et sa Concentration sur un Fait ou un Objet, celui-ci non seulement devient réel, mais il prend un relief particulier, on le voit dans toute son unicité et dans sa beauté; on le goûte et on le savoure.
  • 82. 82 La Joie de Vivre IV La Présence Mentale III • Si en passant dans la rue, une personne sourit sans que l’on y prête attention, cette personne n’existe pas pour soi. • Réciproquement, on existe pas pour elle. • Et si l’on passe ainsi à travers l’existence, sans vraiment rien voir, ni jouir de rien, en un mot sans vraiment rien vivre, on n’a pas existé. • Mais si l’on s’arrête pour observer, pour vivre consciemment et en étant présent mentalement, chaque instant, chaque être, chaque objet, chaque situation de la vie, on pourra dire un jour, avoir vraiment vécu, avoir été présent, en son monde et en son temps.
  • 83. 83 La Joie de Vivre V La Présence Mentale IV • Sinon, on ne sera qu’une pierre qui a roulé sur terre sans laisser de trace et sans cueillir le jour (Carpe Diem). Marc Deschenaux: Insérer la Pub X-Box de la naissance à la tombe et l’extrait du cercle des poètes disparus sur Carpe Diem. Marc Deschenaux: Insérer la Pub X-Box de la naissance à la tombe et l’extrait du cercle des poètes disparus sur Carpe Diem.
  • 84. 84 La Joie de Vivre VI La Présence Mentale V • Lorsque l’on porte son Attention sur le monde qui nous entoure, on découvre qu’il contient mille merveilles dont on ne s’était pas aperçu, lorsqu’on était absorbé par sa Masturbation Mentale. • Il faut commencer sans perdre de temps, maintenant, tout de suite mais sans stress ! • Commencez à l’instant présent. • Observez l’environnement qui vous entoure, les objets, les personnes une à une, attentivement et sereinement.
  • 85. 85 La Joie de Vivre VII La Présence Mentale VI • Ne vous pressez pas, prenez votre temps. • Vous ne devez absolument rien chercher ni obtenir. • Contentez-vous d’observer. • Rien d’autre • Soyez totalement passif et contemplatif. • Soyez un observateur détendu. • Ne soyez plus qu’une conscience qui enregistre ce qu’elle voit.
  • 86. 86 La Joie de Vivre VIII La Présence Mentale VII • Paradoxalement, vous allez-vous rendre compte que cette passivité extrême va faire de la place en votre esprit et en votre être pour recevoir la Réalité. • Peu à peu, vous allez vous apercevoir que vous faites partie de la Réalité, que vous devenez ce que vous observez. • Vous pensez que c’est un délire ? • Alors pourquoi, lorsque vous comprenez pleinement quelqu’un, dites-vous « je peux me mettre à ta place » ?
  • 87. 87 La Joie de Vivre IX La Présence Mentale VIII • On commence donc à voir les êtres et les choses pour ce qu’ils sont, sans les altérer par les Pensées générant des interprétations. • Pourquoi ? • Parce que lorsqu’on observe vraiment, qu’on est aux aguets sans stress, on cesse totalement de penser. • La Concentration est totalement portée sur l’Attention et l’Attention complètement consacrée à l’environnement immédiat, au monde extérieur, à ses Actions, aux Réactions et aux Répercussions qu’elles entraînent.
  • 88. 88 La Joie de Vivre X La Présence Mentale IX • Du coup, il n’y a plus de Masturbation Mentale possible. • La nature ayant horreur du vide, le vide laissé par la Masturbation Mentale fait place à la Joie de Vivre. • Voilà pourquoi des pauvres sans rien sont plus heureux que bien des riches. • Ils vivent dans le concret. • Leurs besoins et leurs nécessités sont tellement forts qu’ils ne leur laissent pas la place pour la Masturbation Mentale, tout comme une situation critique fait que soudainement, on est pleinement ici et maintenant.
  • 89. 89 La Joie de Vivre XI La Présence Mentale X • Le cerveau agit comme le processeur d’un ordinateur. Il peut aller très vite, mais peine à être multitâche pour chaque sens. • Il ne peut recevoir ni traiter normalement plus d’une représentation à la fois: – Image – Sensation – Son – Émotion – Toucher – Concept – Goût – Odorat • En temps normal, le cerveau est monotâche par sens.
  • 90. 90 La Joie de Vivre XII La Présence Mentale XI • Donc en se concentrant sur son environnement immédiat, on désactive la Pensée. • Essayez si vous ne le croyez pas ! • Il est vrai qu’on ne peut tenir longtemps dans cet état mental de participation à la Réalité, à moins d’être un Sage, un Yogi, le Dalaï Lama ou Bouddha.
  • 91. 91 La Joie de Vivre XIII La Présence Mentale XII • La Pensée, la Pensée automatique que la Tension à l’intérieur de soi pousse dehors et qui est un de mouvement, une tentative de décharger cette Tension, reprend son flux, sa turbine et elle nous remet dans une condition d’inconscience, de distraction de la Réalité. • Parce quand on est lié au flux de la Pensée, on est comme transporté par le courant d’un fleuve. • On ne réussit plus à jouir du panorama qui nous entoure, car le courant nous fait glisser et nous emporte, rapide, avant que l’on ait eu le temps de réaliser. • Mais quand on veut, on peut retourner à l’observation.
  • 92. 92 La Joie de Vivre XIV La Présence Mentale XIII • Désormais, vous savez comment faire. • Il suffit de de porter son Attention et sa Concentration sur l’environnement immédiat en arrêtant de chercher, de vouloir et de faire quoi que ce soit. • Se limiter à observer et c’est tout. • Devenir les choses, les êtres, les situations, le monde, la Réalité. • C’est comme sortir du fleuve et s’asseoir pour observer calmement et avec Attention, avec un intérêt passionné, le panorama qui nous entoure et le même fleuve qui s’éloigne, impétueux mais inconscient.
  • 93. 93 La Joie de Vivre XV La Présence Mentale XIV • Un vieux paradoxe de Zénon d’Élée disait que si le temps fuit, le temps n’existe pas parce que l’instant ne pouvant s’arrêter, il n’existe pas. • En effet à peine commence-t-il qu’il finit déjà. • C’est là une vérité existentielle. • Si nous sommes liés, immergés et identifiés dans notre Pensée, puisque celle-ci, comme le flux inarrêtable du temps, est un devenir continu, n’existe donc pas en réalité. • La Pensée n’existe pas dans la conscience de l’Existence, qui ne peut pas être devenir, mais être.
  • 94. 94 Le Silence Intérieur I Je vous rappelle ce que j’ai déjà dit sur le Silence Intérieur: • Lorsqu’on se réfère au Vide Mental en Méditation, on parle de Silence Intérieur. • C’est exactement la même chose. • Le Silence Intérieur, c’est-à-dire l’absence de Pensée est la condition naturelle de l’humain. • Par nature, l’enfant n’est jamais concentré sur rien.
  • 95. 95 Le Silence Intérieur II • L’Existence se cueille seulement quand le flux de la Pensée s’arrête, quand la Pensée se tait, quand on fait silence à l’intérieur de soi. • C’est ce silence dans lequel on voit finalement la Réalité, on devient finalement réalité, parce qu’on sort du monde fermé de sa fantaisie et de son isolement mental. • Quand on réalise à l’intérieur de soi le silence intérieur. • En Orient, on appelle ce Silence Intérieur Méditation. • C’est ce silence que des millions de moines, d’ermites, de sages de religieux etc… vont chercher dans des endroits retirés et misérables, parfois même controversés.
  • 96. 96 La Contemplation • La Contemplation est l’état où l’Observation est absolue, celui où non seulement toute la Concentration est portée sur l’Attention, mais aussi celui où le Moi réintègre le corps. • Vous n’y croyez pas ? Alors pourquoi dites-vous mon corps au lieu de dire simplement Moi ?
  • 97. 97 La Respiration I • La Concentration sur la Respiration est la façon la plus simple et la plus puissante pour contrôler son corps. • C’est par là que l’on peut s’oxygéner, se relaxer, entrer en transe. • En réussissant à se concentrer pendant une demi heure sur la respiration, et en éliminant toute Pensée et tout objet de Perception (fermer les yeux, pas de bruit etc…) vous pouvez vous aussi entrer en transe. • Mais suivez mon conseil, laissez tomber la transe !
  • 98. 98 La Respiration II • Parce que c’est encore une Masturbation Mentale. • Personne ne le fait plus à part les sectes et quelques illuminés qui en profitent pour faire croire qu’ils ont un pouvoir quelconque et soutirer de l’argent. • Il y a 2 difficultés majeures Incroyables mais vraies: 1. Personne ne dispose d’une demi-heure à perdre. 2. Personne ne réussit facilement à se concentrer sur la respiration et les dizaines de premières fois, en essayant, on s’endort. • La Propension à la transe est donc dure à acquérir.
  • 99. 99 La Concentration Profonde I • La difficulté majeure dans tous ces exercices de Concentration sur des objets neutres ou gratifiants, est qu’on s’endort. • Le sommeil vient parce que, comme déjà exposé, la Concentration sur un objet neutre ou gratifiant abaisse le niveau de Tension et permet à l’organisme de reconstruire son niveau énergétique optimal, qui s’est abaissé par la grande consommation énergétique due à l’état de Tension. • Le moyen naturel par lequel l’organisme reconstitue son niveau énergétique optimal est justement le sommeil.
  • 100. 100 La Concentration Profonde II • Quand vous serez capable de vous concentrer sur votre respiration, apprenez à vous concentrer sur votre corps, parce que le but de l’exercice n’est pas la transe, l’extraction du monde et de la Réalité, mais exactement le contraire: la Présence Mentale dans la Réalité. • Il faut donc apprendre à tourner son Attention sur le corps, à en devenir conscient. • Soyez conscient de votre corps , comme du monde qui vous entoure. • Pour toute votre vie, soyez le plus souvent possible concentré sur et donc conscient de votre corps.
  • 101. 101 L’Attention • Que signifie porter son Attention sur vos Actions, sur le monde qui vous entoure ou sur votre corps ? • L’Attention est comme le faisceau lumineux d’un phare. • Concentrer son Attention sur quelque chose signifie diriger volontairement le faisceau du phare de son Attention sur cette chose. • Porter son Attention signifie observer.
  • 102. 102 Porter Attention à l’Esprit • Tout comme on porte son Attention sur ses Actions, sur le monde qui nous entoure ou sur son corps, on peut porter son Attention sur son Esprit ou sa Pensée. • Faites Silence Intérieur, mais cette fois au lieu de votre Attention sur vos Actions, sur le monde qui vous entoure ou sur votre corps, portez votre Attention sur votre Esprit ou votre Pensée ! • Vous entendrez à l’intérieur de vous des paroles, un flot de paroles. Parfois rapide, parfois lent, mais toujours ininterrompu.
  • 103. 103 La Méditation Occidentale I • En Occident, on appelle Méditation la pratique du Silence Intérieur par référence à l’orient. • Mais on devrait l’appeler Contemplation car pour la culture occidentale, le mot Méditation n’a pas le même sens: il suppose une Action. • C’est pourquoi l’expression commune en occident, « j’ai longuement médité ça » pour dire que « J’y ai longuement pensé » est erronée du point de vue oriental car elle est dépourvue de sens. • D’autant plus que si on avait médité, on aurait probablement pas eu ni le besoin, ni l’envie, et encore moins l’action de Penser.
  • 104. 104 La Méditation Occidentale II • En Occident, on utilise également le terme Méditation dans les sphères religieuses pour qualifier la pratique typiquement monastique de tourner sa Pensée vers des thèmes et des arguments édifiants, tels les mystères de la Foi, l’enseignement du Christ et de Mahomet la vie des Prophètes et des Saints etc.
  • 105. 105 La Méditation Orientale I • La pratique orientale du Silence Intérieur qu’on appelle également Méditation est totalement différente de l’occidentale et ce n’est que par similitude d’attitude extérieure qu’on l’a appelé Méditation. • Dans la tradition orientale, la Méditation est l’absence totale de Pensée et d’acte, produisant spontanément le Silence Intérieur, l’état de Contemplation comme on dit en occident. • La Méditation consiste donc à : – cesser de penser – et donc à s’identifier pleinement au Moi – et donc à réassumer notre consistance originale psychique, la Conscience.
  • 106. 106 La Méditation Orientale II • Ce n’est pas un silence que l’Observateur peut expérimenter. • Si il l’observe, le reconnaît ou en fait l’expérience, ce n’est plus le Silence Intérieur. • Le Silence de l’esprit méditatif n’est pas confiné à l’individualité, parce qu’il n’a pas de frontières. • Il y a seulement le Silence dans lequel l’espace de la division cesse.
  • 107. 107 La Méditation Orientale III • Cette description nébuleuse comme tant d’autres descriptions orientales de la Méditation, qui est rapportée au seul livre qui, d’après Giacobbe, une autorité mondiale en la matière, décrit vraiment le Zen. • Elle signifie simplement que dans le Silence Intérieur ou Vide Mental, où la Pensée se tait et où les seules présences sont celles des sensations et de la conscience de l’Existence, même l’identification au Moi est éliminée. • Or, cette identification au Moi caractéristique de la Pensée est la conscience de l’individualité. • L’action d’observation devient ainsi complètement impersonnelle.
  • 108. 108 Introduction à La Méditation Orientale I • Commencez simplement à regarder ce qui vous entoure. • Vous devez arriver au point d’être capable de vous tenir tranquillement dans une chambre et de vous divertir à en découvrir tous les aspects. • C’est un test décisif pour le névrosé: • Si vous n’arrivez pas à rester tranquillement une heure à observer une chambre, même si vous vous dites « Mais qu’est-ce que je fais ici comme un idiot enfermé dans cette chambre à perdre mon temps à écouter et à suivre les stupidités de cet illuminé ? », • c’est sûr: vous êtes névrotique. Si !
  • 109. 109 Introduction à La Méditation Orientale II • Ensuite, essayez de vous déconcentrer. • C’est-à-dire à ne plus concentrer votre Attention sur quoi que ce soit de particulier. • Vous avez déjà fait cette expérience: • La déconcentration est l’état naturel, primitif de l’être humain. • C’est l’état typique de l’enfant. • Sa conscience est ouverte dans toutes les directions. • Tout est accueilli et rien n’est exclu. • L’enfant est ouvert à toute sensation; il n’y a rien que sa conscience refuse.
  • 110. 110 Introduction à La Méditation Orientale III • Laissez votre Attention aller en vacance. • Détachez votre regard. • Laissez votre esprit aller à la dérive.
  • 111. 111 Introduction à La Méditation Orientale IV • Pour ce faire, vous devez: – devenir complètement passif, – devenir l’observateur de: • votre environnement immédiat, • votre corps, • vos sensations, • de vos pensées, • de tout ce qui se présente à votre conscience, SANS – sélectionner, – désirer, – refuser – ni juger.
  • 112. 112 Introduction à La Méditation Orientale V • Il est particulièrement difficile pour l’occidental d’être observateur, passif et contemplatif. Pourtant, c’est non seulement gratifiant mais hautement payant en termes d’efficacité et donc en termes d’argent. • Tout ça parce que nous avons le mythe omniprésent de la productivité, la plus grande masturbation mentale qui ait jamais existé. • On se fiche qu’un ouvrier soit efficace, on veut qu’il soit travailleur. On maintient le mythe du gain à la sueur du front à tout prix. Tant pis si ça ne produit pas le résultat voulu ! • Quelle Ineptie !
  • 113. 113 Introduction à La Méditation Orientale VI • La pratique de la Méditation génère en l’humain de grandes vertus: – la Compréhension, – la Tolérance, – l’Acceptation – le Respect. • Et vous découvrirez que ces vertus sont les bases de l’Amour, du Vrai Amour. • L’Amour Universel dont parlent toutes les religions naîtra en vous naturellement et spontanément.
  • 114. 114 Introduction à La Méditation Orientale VII • Les autres le percevront et toute votre vie changera. • Vous vivrez la félicité de la satisfaction et de l’Amour. • Quand vous aurez appris à faire silence à l’intérieur de vous, à observer sans penser, à devenir les choses et les êtres, le monde qui vous entoure, la Réalité, • Quand vous serez devenus vous-même réalité, • Quand vous aurez dissout la Tension de l’Action, de la cupidité, d’obtenir, de réaliser, de conquérir et de faire, • Alors vous pourrez recommencer à agir et à construire avec sagesse.
  • 115. 115 Introduction à La Méditation Orientale VIII • Paradoxalement on ne peut bien réaliser, en agissant efficacement, que si l’on est capable de se mettre – d’abord en état de passivité absolue avant de – passer au plan d’action, – puis à l’Action,à une activité ou même à la création de quelque nature que ce soit. • Parce que l’activité de fait pas partie de la passivité, la pénétration qui ne fait pas partie de l’accueil est inconsciente. • Alors vous vivrez conscient de vos actes et de vos interactions avec le monde extérieur.
  • 116. 116 Introduction à La Méditation Orientale IX • Alors, la même sagesse, ce même acte passif d’observation, ce même silence que vous aurez expérimenté dans la Méditation, dans l’observation du monde qui vous entoure, vous l’expérimenterez dans l’Action, même la plus intense, la plus rapide, la plus foudroyante.
  • 117. 117 Introduction à La Méditation Orientale X • Il y aura alors deux plans d'énergie en vous: – L’un, celui de l’Action, de l’activité, de la pénétration dans le monde. Votre part masculine. Même si elle est nécessaire à la vie, elle est inconsciente. – L’autre, celui de l’observation, de la passivité, de l’acceptation du monde. – Votre part féminine. Elle est complémentaire à la première et l’enrichit parce qu’elle est consciente. • En vivant entre ces deux plans d'énergie de votre personnalité, vous vivrez pleinement votre vie, vous épanouirez et serez dans le monde une présence consciente.
  • 118. 118 Introduction à La Méditation Orientale XI • Vous découvrirez que l’Action consciente, c’est-à-dire l’Action accompagnée de la Présence Mentale, de l’Observation détachée, est une Action beaucoup plus efficace que l’Action inconsciente, aveugle et privée de guide. • Alors vous commencerez à réaliser des œuvres, des projets et des entreprises. • La qualité de votre vie et de celle de votre entourage s’améliorera, parce qu’ils commenceront à vous trouver plus sympathique, plus disponible, plus détendu, parce que vous commencerez enfin à vous intéresser à eux.
  • 119. 119 Introduction à La Méditation Orientale XII • Vous continuerez probablement à vous faire de la Masturbation Mentale, parce que la Pensée automatique produite par la surcharge électrique de vos réseaux de neurones continuera à se produire, comme la pluie se produit par l’évaporation du réseau des étendues d’eaux. • Par une énergie qui se renouvelle avec vos peurs, avec vos identifications, avec les fantasmes créés par votre propre Pensée.
  • 120. 120 Introduction à La Méditation Orientale XIII • Mais peu à peu, comme l’eau creuse le rocher, en débranchant régulièrement, la fréquence et l’intensité de votre Masturbation Mentale diminuera par manque d'énergie masturbatoire, comme diminue la violence de la pluie quand les nuages se sont desséchés.
  • 121. 121 Introduction à La Méditation Orientale XIV Le Corps • La seconde phase dans la réalisation de la Présence Mentale consiste à tourner son Attention sur son propre corps.
  • 122. 122 Introduction à La Méditation Orientale XV • Chaque fois que vous vous surprenez à: – être préoccupé, – craindre, à regretter, à vouloir quelque chose que l’on ne peut avoir, – vouloir se libérer de quelque chose dont on ne peut se libérer – et ainsi de suite dans toute la diversité des cas de Masturbation Mentale
  • 123. 123 Introduction à La Méditation Orientale XVI • portez votre Attention sur votre corps et vous remarquerez que : – votre respiration est saccadée, – que votre cœur bat trop vite, – que votre estomac est contracté, – que vos mandibules sont serrées, – que vos muscles des épaules et du cou sont durs comme de la pierre. • Alors commencez à parler avec votre corps, avec vos poumons, avec votre cœur, avec votre estomac, avec vos mandibules, avec vos épaules et avec votre cou.
  • 124. 124 Introduction à La Méditation Orientale XVII • C’est dingue ? • Alors pourquoi l’hypnose fonctionne au point qu’on peut opérer quelqu’un sous hypnose sans douleur aucune rien qu’en lui suggérant de dormir ? • On ne parle jamais avec son corps, on ne lui prête jamais aucune attention et on l’abandonne toujours à lui-même, à ses processus automatiques. • Ça ne doit pas nous surprendre si un jour il tombe malade: il s’use dans ses automatismes de Tension, dans son stress solitaire.
  • 125. 125 Introduction à La Méditation Orientale XVIII • Parlez avec votre corps et dites lui de se relaxer, parce que rien ne le menace, il est en sécurité en vos mains, vous l’assistez et le protégez. • Vous verrez qu’à la fin votre corps apprendra à se relaxer. • Ça prend un peu de temps mais ça en vaut la peine, pour avoir la santé et le bonheur dans votre vie. • Si vous avez de la peine à vous concentrer sur votre corps, concentrez-vous sur votre respiration
  • 126. 126 Initiation à la Méditation Orientale I Le But de l’Exercice • La Mantra est une parole ou une expression répétée à maintes reprises dans un même rythme. • Le but est de faire Silence Intérieur, afin d’atteindre l’État de Conscience. • Nous allons utiliser la technique la plus ancienne, la technique mantrique.
  • 127. 127 Initiation à la Méditation Orientale II L’Origine de la Technique Mantrique • On trouve la trace de la technique mantrique dans toutes les religions, des anciens chamans jusqu’aux religions modernes: Islam, Christianisme, Judaïsme, Shintô, Hindouisme et Bouddhisme pour autant qu’on considère cette philosophie comme religion, etc… • Dans la tradition chrétienne, la prière répétée comme la récitation du Rosaire ou des litanies, constituent des techniques mantriques. • Idem avec « Alla Aqbah » pour l’Islam et « Amen » pour le Judaïsme.
  • 128. 128 Initiation à la Méditation Orientale III La Technique Mantrique • Comment agit la technique mantrique dans l’atténuation de l’obsession névrotique ? – Simplement en détachant l’énergie obsessionnelle de l’objet qui en est la cause – et en la détournant sur sur un objet neutre, – jusqu’au moment où la cause ayant été amoindrie, – l’énergie obsessionnelle tarit.
  • 129. 129 Initiation à la Méditation Orientale IV L’Effet de la Mantra • En récitant la Mantra, on déplace la charge obsessionnelle sur un objet neutre et on la fixe sur cet objet. • On laisse donc une obsession pour en prendre une autre ? • Absolument. • En fait, on laisse une obsession maléfique pour en prendre une inoffensive.
  • 130. 130 Initiation à la Méditation Orientale V La Mantra • Dans la Méditation orientale, la Mantra – est une parole, – généralement composée de deux syllabes – qui est répétée à maintes reprises, – au rythme de la respiration, – le plus longtemps possible – et le plus lentement possible en restant intelligible, – verbalement ou mentalement.
  • 131. 131 Initiation à la Méditation Orientale V La Répétition Verbale de la Mantra • La Répétition Verbale de la Mantra, à haute voix rend plus facile la Concentration mais présente l’inconvénient d’interférer avec la respiration. – Ce qui empêche de prononcer de manière claire une quelconque parole pendant l’inspiration. – En utilisant une respiration brève, le désavantage évident est qu’on va altérer l’équilibre rythmique de la respiration. – En outre, elle présente l’inconvénient de devoir être pratiquée dans des lieux particuliers, pas ou peu fréquentés si l’on ne veut pas courir le risque de se retrouver aux urgences.
  • 132. 132 Initiation à la Méditation Orientale VI La Répétition Mentale de la Mantra • La Répétition Mentale de la Mantra, sans parole audible rend plus difficile la Concentration mais évite les inconvénients dont je viens de parler et présente l’avantage, une fois habitué, de pouvoir être pratiquée n’importe quand et n’importe où pendant l’activité quotidienne.
  • 133. 133 Initiation à la Méditation Orientale VII Répétition Verbale ou Mentale ? • Les diverses traditions qui se réclament de la technique mantrique utilisent la répétition verbale ou la répétition mentale ou encore les deux. • Quoique ce ne soit pas une règle absolue: – les traditions religieuses adoptent normalement la répétition verbale pour prier collectivement. – les traditions laïques comme par exemple la tradition yogi adoptent généralement la répétition mentale. • De toute façon, la répétition verbale tend à se transformer en répétition mentale.
  • 134. 134 Initiation à la Méditation Orientale VIII La Mantra Significative ou Non • En réalité ça n’a que peu d’importance, pourvu qu’il n’y ait pas de problème à « prononcer » la Mantra, verbalement ou mentalement. • Si l’on choisit une Mantra significative, il ne faut pas qu’elle soit chargée émotionnellement. • En clair, il ne faut surtout pas prendre le nom d ’une personne qu’on aime, même si il s’agit d’un enfant.
  • 135. 135 Initiation à la Méditation Orientale IX Essayez-vous même ! • Installez-vous confortablement – dans un fauteuil, – assis et surtout pas couché, – dans un endroit aussi silencieux que possible et dépourvu de distractions (musique, présences etc...)
  • 136. 136 La Genèse de la Pensée I • La Pensée est un Discours verbal ininterrompu. • Ce qui signifie que la Pensée utilise généralement le langage. • Vous entendrez à l’intérieur de vous des mots, des phrases, des discours et des raisonnements. • Vous verrez même des images et des scènes d’actions comme dans un film ou un rêve. • Ces éléments sensoriels de toutes sortes constituent votre Pensée et se forment automatiquement. • Ce sont les circuits neuronaux du cerveau chargés de la Tension des Émotions qui s’activent automatiquement, donnant naissance à la Pensée.
  • 137. 137 La Genèse de la Pensée II • La Pensée n’est pas seulement une expression de la Tension intérieure. • La Pensée génère aussi de la Tension. • Parce que la Pensée reproduit et donc renouvelle ou régénère ces mêmes Émotions qui lui ont donné naissance. • La Pensée est le flux autoalimenté de la Masturbation Mentale, mais si on apprend à l’observer, ce flux ralentit de plus en plus jusqu’à s’arrêter. • Finalement, on se libérera donc de la Masturbation Mentale.
  • 138. 138 L’Engramme • Techniquement, toute trace laissée en mémoire par un événement est un Engramme • Cependant, on appelle Engramme ce qui est enregistré dans la mémoire, accompagné d’une Émotion, c’est-à-dire de Tension. • Tout Engramme tend à se reproduire, parce que cette même Tension le réactive. • Une Engramme forte est donc l’une des deux causes de la Masturbation mentale, avec la Peur.
  • 139. 139 Contrôler la Masturbation Mentale I • Vous apprendrez à être conscient de vos actions, du monde qui vous entoure, de votre corps et de votre Pensée sans la superposition gênante et même blessante de votre Pensée. • Pour cela vous devez apprendre à observer votre Pensée et à la considérer pour ce qu’elle est: – Un produit automatique de la Tension enregistrée en mémoire. – Un corps externe, – Quelque chose de distinct de votre Moi, – Quelque chose de distinct de vous en tant qu’observateur, que Conscience.
  • 140. 140 Contrôler la Masturbation Mentale II • La Pensée est un produit de la mémoire. • L’élimination de la Masturbation Mentale comporte nécessairement l’élimination d’une bonne partie de la Pensée.
  • 141. 141 Contrôler la Masturbation Mentale III • L’élimination de la Pensée mène à se surpasser et à se libérer du lien avec la mémoire et donc à voir le monde qui nous entoure avec des yeux neufs, libéré des expériences et donc des jugements précédents, en d’autres termes des préjugés et des Assomptions fausses. • C’est comme une renaissance permanente à une vie nouvelle. • Le Vide Mental, qui est le fait de cesser de penser et de faire appel à sa mémoire, est précisément ce que les orientaux appellent la Méditation.
  • 142. 142 La Méditation pour l’Action I L’Action et l’Expérience • Dans l’expérience, il y a toujours le Témoin. • Et le Témoin est toujours lié au passé. • La Méditation, au contraire, est cette inaction complète qui est la cessation de toute l’expérience. • L’Action de l’Expérience prend a ses racines dans le passé et de ce fait est liée au temps; elle amène à une action qui est inaction et génère le désordre. • La Méditation est l’inaction totale qui provient d’un esprit factuel, c’est-à-dire qui voit ce qui est, sans l’embarras du passé.
  • 143. 143 La Méditation pour l’Action II Cueillir le Fruit de l’Expérience • Ça ne signifie pas que l’expérience soit négative. • Il faut seulement cueillir le fruit de l’expérience, c’est-à-dire son enseignement en comprenant bien ses causes antécédentes et son contexte, ainsi que les Actions, les Réactions et les Répercussions qu’il comprend. • Par contre, il ne faut pas cueillir les mauvaises herbes qui l’entoure, comme les peurs, les traumatismes, les frustrations et toutes les autres émotions négatives.
  • 144. 144 La Méditation pour l’Action III La Pensée et le Temps I • Mais cette expérience de l’observation de la Pensée et de son être produit de la mémoire conduit à l’expérience de la non permanence, de l’éphémère de la Pensée et de la mémoire. • La Pensée peut donner une continuité aux choses pensées, la permanence à un mot, à une Idée ou à un Phénomène. (On les appelle alors devise, principe, philosophie ou tradition). • La Pensée se perçoit comme permanente, mais l’est-elle réellement ? • La Pensée est la réponse de la mémoire et cette mémoire, est-elle permanente ?
  • 145. 145 La Méditation pour l’Action IV La Pensée et le Temps II • On peut construire une image et lui donner une continuité, une permanence en l’appelant Atman ou comme il vous plaira. • Cette image peut vous rappeler le visage de votre amour et lui rester attaché… • Mais la flamme qu’on a éteinte n’est pas la même que la nouvelle flamme. • Il faut la fin de l’ancien pour que le nouveau soit. • Il n’y a rien de permanent ni sur cette terre, ni en nous-même.
  • 146. 146 La Méditation pour l’Action V La Conscience • La Conscience est doc aussi une observation mentale. • Il est évident qu’on doit observer ses Pensées pour accepter qu’une partie de celles-ci qui constituent la Masturbation Mentale Maléfique, cessent de se produire. • En même temps que ses Pensées, on observera ses Émotions et ses Sensations, soit toute l’Activité Perceptive.
  • 147. 147 La Méditation pour l’Action VI L’Activité Perceptive I • Quand on appris à observer son Activité Perceptive, on découvre trois choses: 1.Les Perceptions se produisent automatiquement et indépendamment de la volonté. La volonté est occupée à nous faire maintenir le rôle d’observateur. 2.En restant dans ce rôle d’observateur, on n’est plus touché profondément par ses sensations et ses émotions. Il se produit une sorte de détachement entre le Moi (ou l’observateur) et ses sensations, ses émotions.
  • 148. 148 La Méditation pour l’Action VII L’Activité Perceptive II Il est probable que l’électrification des réseaux de neurones correspondants à la conscience implique la réduction de l’électrification des réseaux de neurones correspondants aux Sensations et aux Émotions qui donc s’atténuent. 3.En restant dans ce rôle d’observateur, la Pensée ralentit sa fréquence graduellement, jusqu’à s’arrêter. Il est probable que l’électrification des réseaux de neurones correspondants à la Conscience implique non seulement la réduction mais la neutralisation de l’électrification des réseaux de neurones correspondants à la Pensée.
  • 149. 149 La Méditation pour l’Action VIII La Présence Mentale Il est donc probable que la totalité de l’énergie électrique cérébrale tend à rester constante, se déplaçant simplement d’une région à l’autre du cerveau. • C’est donc la phase finale de la Présence Mentale, ou mieux, de la Conscience, qui permet de se débarrasser de la Masturbation Mentale, en éliminant ce mal à la racine, en l’empêchant de se reproduire en cercle vicieux. • Assumer le rôle d’observateur de sa propre Activité Perceptive donne le maximum de détente possible dans l’état normal de Perception, soit la plus grande diminution possible de Tension dans cet état.
  • 150. 150 La Méditation pour l’Action IX La Transe • Dans l’état perceptif extraordinaire de la Transe, but ultime du Yoga, la Tension est totalement éliminée. • Mais c’est une limite que l’on n’a pas besoin d’atteindre pour vivre heureux et pleinement satisfait. • D’ailleurs, si on s’efforce de le rejoindre, on tombe à nouveau dans la Masturbation mentale ! • Même Bouddha a dit que le vrai détachement est celui qui rend totalement détaché, même de la finalité d’atteindre le détachement !
  • 151. 151 L’Intuition I • La Pensée analytique et sous forme de discours, à l’origine de la Masturbation mentale va s’affaiblir puis disparaître et être remplacée par l’Intuition. • L’Intuition est une Pensée synthétique. • Comme un flash, en un instant, elle embrasse les divers Perceptions, Sensations, Émotions et Raisonnements. • L’Intuition est une espèce de fonction turbo du cerveau. • On peut acquérir ainsi une capacité bien supérieure à la normale, de compréhension et de pénétration du monde qui nous entoure.
  • 152. 152 L’Intuition II • La Pensée Intuitive est le moyen par lequel l’humain réalise la Connaissance. • Toutes les créations humaines, des artistiques aux scientifiques, sont nées en effet d’une Intuition. • La Pensée analytique sert seulement à la communiquer. • L’Intuition réussira plus facilement à la Femme qu’à l’Homme, parce que la partie féminine du cerveau a une propension naturelle à utiliser l’Intuition plus que le Raisonnement.
  • 153. 153 Le Sexe du Cerveau • La physiologie a confirmé qu’il existe une différence morphologique et donc fonctionnelle entre les cerveaux masculin et féminin: – Le cerveau masculin présente un développement majeur de l’hémisphère gauche, siège du langage et de la Pensée analytique. – Le cerveau féminin présente un développement majeur de l’hémisphère droit, siège de l’Intuition et de la Pensée synthétique. • Il existe donc une partie masculine du cerveau, l’hémisphère gauche et une partie féminine du cerveau, l’hémisphère droit.
  • 154. 154 La Conscience I • Il faut apprendre à être à l'écoute de son corps, de ses Perceptions, de ses Émotions, de ses Sensations et de son Intuition. • Il faut devenir observateur de sa vie intérieure et extérieure. • On obtient alors un détachement face aux situations, aux personnes et aux émotions qui met à l’abri de toute attaque, de toute frustration, de toute défaite. • Au début ce sera très difficile, parce qu’il faut utiliser une fonction que l’on utilise jamais: la Conscience.
  • 155. 155 La Droiture • Mais ça vaut la peine de faire l’effort. • Bouddha a parlé du Droit Effort qui est l’un des Huit Nobles Sentiers, noyau de son enseignement: – La Droite Compréhension – La Droite Pensée – La Droite Parole – La Droite Action – Les Droits Moyens de Subsistance – Le Droit Effort – La Droite Présence Mentale – La Droite Concentration
  • 156. 156 • l’État de Conscience peut assez facilement devenir habituel ou tout au moins fréquent, moyennant un acte de volonté opportunément réitéré. • La récompense est : – la libération définitive de la Masturbation Mentale, – le vrai bonheur, – la paix intérieure, – la capacité d’adhérer aux personnes, aux choses et à la vie sans conflits, sans contrastes ni douleurs, en pleine harmonie. La Conscience II
  • 157. 157 – la capacité de jouir de la vie, – en l’acceptant pour ce qu’elle est, – en en tirant le meilleur – et en en appréciant consciemment chaque aspect, même le plus modeste, – en savourant chaque instant, avec la Conscience qu’il est unique et qu’il ne se répétera pas. • La libération définitive de la Masturbation Mentale ou mieux, la Conscience constante, a été transmise par la culture orientale sous le nom d’Illumination. La Conscience III
  • 158. 158 • La fameuse et mystérieuse Illumination n’est donc rien d’autre que l’état permanent de Conscience de la Réalité. • Ce n’est déjà pas rien, c’est Extraordinaire ! • Mais le plus exceptionnel, ce n’est pas cet état mais la durée. • Evidemment, il est illusoire qu’un être soit en permanence en état de pleine conscience. • Le but est cependant d’être dans cet état le plus longtemps et le plus souvent possible, parce que cela nous permet d’échapper à la condition humaine de souffrance permanente. La Conscience IV L’État d’Illumination I
  • 159. 159 • L’état d’Illumination a été défini par Bouddha comme « La libération de la condition de souffrance humaine. » • Le secret en est: • Les Attentes détruisent la jouissance de la vie telle qu’elle est ici et maintenant. • Il faut jouir de la vie telle qu’elle est et quelle qu’elle soit. • Et apprendre à aimer. • L’état d’Illumination est plus répandu qu’on ne le croit parmi les humains. La Conscience V L’État d’Illumination II Marc Deschenaux: Insérer les Régles vers la PénitudeMarc Deschenaux: Insérer les Régles vers la Pénitude
  • 160. 160 • La Conscience est une fonction complexe du point de vue psychologique. • La Conscience est un processus dans lequel une partie de la Perception a comme Percept la partie restante de la Perception. • En d’autres termes un processus dans lequel la Perception se perçoit elle-même. • En fait, si l’on est conscient de ses Sensations, de ses Émotions et de ses Pensées, ce sont elles le Percept, l’objet de la Perception et non leurs objets respectifs. • En pratique, la Conscience est un processus dans lequel le cerveau s’observe lui-même, jusqu’à son propre fonctionnement interne. La Conscience VI
  • 161. 161 • Si je perçois un cheval (que ce soit une impression, une sensation, de l’imagination, ou la réalité), cette Perception ou ce Contexte Perceptif est composé de trois sous- perceptions : 1.La Perception du cheval tel qu’il se présente à moi objectivement: le Percept ou Objet de la Perception ou encore Objet Perçu. 2.La Perception de la réaction émotive que j’ai face au cheval, par exemple, la Peur: le Contexte Perceptif. 3.La Perception de moi-même ou l’image que j’ai de moi- même ou que je me fais à ce moment-là (par exemple d’individu en péril): Percepteur ou Sujet Perceptif, Sujet Percevant ou par extension Observateur. La Conscience VII Percept-Contexte Perceptif-Percepteur
  • 162. 162 La Conscience VIII Modalité - Feu - Phare - Spot I • Dans l’état normal de Perception ordinaire, le Percept est simplement le cheval. • Mais dans cette perception banale, il y a de toute façon un Contexte Perceptif ou réaction émotive et la Perception du Moi. • En d’autres termes il y a un Percepteur et un Contexte Perceptif qui constituent la Modalité de la Perception. • Si l’Attention du Percepteur est focalisée sur le cheval, on dit que le Phare ou le Feu ou encore le Spot (de la Perception) est sur le cheval. • On parle donc également d’Attention focalisée.
  • 163. 163 La Conscience IX Modalité - Feu - Phare II • Mais si le Phare se déplace sur la Modalité, c’est elle qui devient Percept. • l’État de Conscience consiste justement en ce déplacement du Phare. • Pour mieux comprendre ce processus, voici un modèle représentatif:
  • 164. 164 La Conscience X La Perception et sa Modalité I La Perception est comme quatre écrans, qui sont autant d’ensembles, superposées respectivement dans cet ordre A, B, C et D. A. L’écran A représente le Percept et on peut y penser comme à un écran blanc sur lequel est projetée l’image d’un objet. B. L’écran B représente le Contexte Perceptif ou l’émotion du Percepteur à la vue de l’objet (ou mieux à la Perception du Percept) et on peut y penser comme à un écran coloré par l’émotion . D C B A
  • 165. 165 La Conscience XI La Perception et sa Modalité II C. L’écran C représente l’image de soi du Percepteur, c’est-à-dire le Moi du Sujet et on peut y penser comme à un écran coloré fortement ou faiblement suivant l’image que le Percepteur a de lui-même. D. L’écran D comprend toute l’Activité Perceptive et tout le Processus de Perception, c’est le Référentiel de Perception et on peut y penser comme à un écran translucide et incolore. E. B & C ensemble représentent la Modalité de Perception. D C B A
  • 166. 166 La Conscience XII La Perception et sa Modalité III • Dans l’état normal de Perception ordinaire, l’Attention du Percepteur est portée sur le Percept, c’est-à-dire l’écran A. • Ce qui ne signifie pas que la Modalité de Perception, représentée par les écrans B & C, ne soit pas prise en compte, mais ils sont étouffés ou confondus avec le reste que les plans d’une scène qui ne sont pas sous le spot (ou le Phare). • De toute façon la Modalité de Perception influe sur la lecture du Percept puisque ses deux écrans B & C colorent le Percept de l’écran A et donc contribuent à en déterminer la Signification.
  • 167. 167 La Conscience XIII La Perception et sa Modalité IV • La Signification de l’objet perçu (le Percept) consiste en fait dans le rapport que le Percepteur établit avec celui-ci (le Percept) en fonction du Contexte Perceptif. • La Signification est donc déterminée par: 1.La consistance objective du Percept. 2.L’Émotion ou la Réaction Émotive du (Moi du) Percepteur face au Percept ou Contexte Perceptif. 3.L’Image de Soi (= du Moi) du Percepteur. • Le Percepteur et le Contexte Perceptif constituent l’apport majeur à la détermination de la Signification du Percept.
  • 168. 168 La Conscience XIV La Perception et sa Modalité V • Paradoxalement, le Percept lui-même ou sa consistance objective joue un rôle mineur dans la détermination de la Signification. • Incroyable mais Vrai !
  • 169. 169 La Conscience XV La Perception et la Névrose • La Signification attribuée par le Percepteur au Percept n’est pas toujours réelle. • C’est-à-dire qu’elle ne correspond pas toujours à la Consistance Réelle de l’Objet. • La Névrose pourrait se définir de ce point de vue comme le fait de rendre chronique de l’attribution de Significations irréelles aux objets par le Percepteur.
  • 170. 170 La Conscience XVI L’Attention en État de Conscience • En état de conscience, l’Attention est focalisée sur: – Premier stade: l’écran B, conscience de la Réaction Émotive, c’est-à-dire du Contexte Perceptif. – Deuxième stade: l’écran C, conscience de l’image du Moi, c’est-à-dire du Percepteur. • Ce qui ne signifie pas que l’écran A ne soit pas perçu mais il est étouffé, confondu parce que le Phare de l’Attention a été déplacé de l’écran A respectivement à l’écran B e à l’écran C.
  • 171. 171 La Conscience XVII Le Centre d’Identification I • Prenons maintenant en considération le Centre d’Identification du Percepteur dans notre Modèle. • Il revêt une extrême importance parce que c’est ce qui détermine précisément l’état perceptif du Percepteur, de l’état commun de Perception ordinaire à l’État de Conscience.
  • 172. 172 La Conscience XVIII Le Centre d’Identification II • Ici s’applique la loi psychologique découverte implicitement par la psychologie orientale mais reprise explicitement dans la psychosynthèse de Roberto Assagioli: Nous sommes dominés par ce auquel nous nous identifions et dominons ce auquel nous ne nous identifions pas. • D’où la règle de base de la séduction: Fuis le/la, il/elle te suit. Suis le/la, il/elle te fuit.
  • 173. 173 La Conscience XIX Le Centre d’Identification III • Le Centre d’Identification du Percepteur est toujours situé sur l’écran superposé immédiatement à celui sur lequel se porte de Phare de l’Attention. • En état commun de Perception ordinaire dans lequel l’Attention est focalisée sur l’écran A (le Percept), le Centre d’Identification du Percepteur est situé sur l’écran B (Réaction Émotive). • Ce qui signifie que le Percepteur s’identifie à sa propre Réaction Émotive (Contexte Perceptif) et qu’il est totalement pris par celle-ci.
  • 174. 174 La Conscience XX Le Centre d’Identification IV • Au premier stade de l’État de Conscience, dans lequel l’Attention est focalisée sur l’écran B (la Réaction Émotive), le Centre d’Identification du Percepteur est situé sur l’écran C (l’image du Moi du Percepteur). • En effet, le le Percepteur s’identifie à son moi et observe sa propre Réaction Émotive avec détachement.
  • 175. 175 La Conscience XXI Le Centre d’Identification V • Au deuxième stade de l’État de Conscience, dans lequel l’Attention est focalisée sur l’écran C (l’image du Moi du Percepteur), le Centre d’Identification du Percepteur est situé sur l’écran D (le Référentiel de Perception, comprenant toute l’Activité Perceptive et tout le Processus de Perception). • En effet, le Percepteur ne s’identifie plus à son moi mais comme le Référentiel de Perception. Il observe donc tout le Processus de Perception.
  • 176. 176 La Conscience XXII Le Centre d’Identification VI • Les écrans A (le Percept), B (Réaction Émotive) et C (l’image du Moi du Percepteur) sont toujours perçus mais le Percepteur ne s’identifie plus à aucun d’eux. • En particulier le Percepteur ne s’identifie plus à son Moi (Sujet Percevant Ordinaire) et à ses Réactions Émotives. • Sujet et Objet de la Perception sont dans le même Processus. • Autrement dit Percepteur et Percept sont dans le même Processus de Perception !
  • 177. 177 La Conscience XXIII La Fonction de Conscience I • A ce stade le Percepteur se perçoit comme impersonnel, comme un observateur impersonnel ou mieux comme l’acte même d’observation. • La Conscience n’est pas toujours une fonction active. • En fait, pour la majeure partie de la vie, elle n ’est pas active. • Il y a des humains qui n’activent jamais cette fonction. Ce sont les plus proches de l’état animal préhumain. • Le Processus cérébral de la conscience est en fait un résultat de l’évolution du cerveau humain.
  • 178. 178 La Conscience XXIV La Fonction de Conscience II • L’humain est communément capable d’activer le Processus de la Conscience, même si c’est seulement occasionnel. • Parfois, le Processus de la Conscience s’active spontanément, comme dans le cas d’un incident grave: – on se retrouve à regarder de l’extérieur, pour ainsi dire et on se voit agir comme si on était un autre.
  • 179. 179 La Conscience XXV La Fonction de Conscience III • Ceci fait penser qu’un tel Processus constitue pour notre organisme une espèce de processus de défense grâce à une sorte de dépersonnalisation. • En mettant momentanément le moi en vacance, cette dépersonnalisation empêche que le moi subisse et encaisse dans l’inconscient des blessures narcissiques qui peuvent en compromettre l’équilibre et donc la survie. • Une espèce de valve de sécurité de la Tension, qui ne doit pas outrepasser le point au-delà duquel elle devient un acte d’autoagression.
  • 180. 180 La Conscience XXVI La Fonction de Conscience IV • Aussi le fait qu’un tel processus s’active dans le cas de l’absorption de stupéfiants, pas seulement l’héroïne, la cocaïne et la morphine mais aussi l’alcool et le tabac, soutient justement la thèse selon laquelle il existe un processus cérébral de défense, semblable à l’inhibition de la douleur causée par ces substances. • Ce n’est pas par hasard si dans presque toutes les cérémonies religieuses de l’Antiquité, les officiants absorbaient des stupéfiants pour atteindre une condition de dépersonnalisation et donc de vision transpersonnelle.
  • 181. 181 La Conscience XXVII La Fonction de Conscience V • l’État de Conscience est donc un Phénomène ordinaire, même si il n’est pas fréquent. • Du coup, ce n’est pas une expérience extraordinaire, ou exceptionnelle que de devenir conscient de son propre état émotif ou de sa propre image de soi, dans une situation déterminée particulièrement chargée de Tension émotive. • Cette expérience fait partie de la Perception ordinaire. • Il n ’y a pas besoin d’être en Transe. • Habituellement, l’expérience de la conscience se présente comme un flash, elle a donc une durée très brève ou de toute façon temporaire, pour autant que ce soit un processus spontané.
  • 182. 182 La Conscience XXVIII La Fonction de Conscience VI • Mais comme toutes les fonctions humaines, l’État de Conscience aussi est un processus qui peut-être involontaire ou volontaire. • On est donc capable d ’activer le Processus de la conscience volontairement, moyennant un acte de volonté. • On doit seulement y penser. • Il suffit qu’on déplace son Attention de l’Objet de la Perception à la Modalité de la Perception même, donc à sa Réaction Émotive ou à l ’image que l ’on a de soi à ce moment.
  • 183. 183 La Conscience XXIX La Fonction de Conscience VII • Il reste à expliquer les deux Phénomènes qui caractérisent l’État de Conscience et qui en font une solution aussi puissante contre la Masturbation Mentale et donc contre la tendance névrotique: – Le Détachement de la Réaction Émotive. – La Dissolution de la Pensée Analytique. • Tous deux s’expliquent par le déplacement du Centre d’Identification du Percepteur d’un champ de représentation dynamique à un champ de représentation statique.
  • 184. 184 La Conscience XXX La Fonction de Conscience VIII • Le Détachement est important pour l’hygiène mentale parce qu’il résulte en un renforcement des traces mnésiques (relatives à la mémoire) des réactions émotives, c’est-à-dire de la Tension. • Le Détachement empêche aussi la pénétration de la Tension au niveau inconscient pour autant que la Réaction Émotive reste au niveau superficiel. • Le Détachement est du au déplacement du Centre d’Identification du Percepteur de la Réaction Émotive à l’image de soi du Percepteur.
  • 185. 185 La Conscience XXXI La Fonction de Conscience IX • La Réaction Émotive enregistrée en mémoire se concrétise en un processus organique (surtout l’activité des glandes endocrines et la contraction musculaire), ou en une Action (Acte) ou encore en un Phénomène (groupe et/ou séquence d’Actions ou d’Actes). • Sa représentation subjective prend la forme d’un processus Dynamique. • Notre langage a cueilli son essence quand elle a été désignée « agitation ».
  • 186. 186 La Conscience XXXII La Fonction de Conscience X • L’image de soi consiste au contraire en une représentation statique. • C’est justement la statique de l’image de soi du Moi avec laquelle le Percepteur s’identifie, qui tend à abaisser le niveau de Tension propre à la Réaction Émotive. • En effet, la statique de l’image de soi du Moi constitue une tendance inverse en ce qui concerne la représentation dynamique de la Réaction Émotive.
  • 187. 187 La Conscience XXXIII La Fonction de Conscience XI • La Dissolution de la Pensée Analytique, importante parce qu’elle élimine la tendance névrotique est due au déplacement du Centre d’Identification du Percepteur, du Processus même de la Pensée analytique (Perception ordinaire) au rôle d’observateur (conscience). • Et ici aussi, pendant que le premier constitue un champ de représentation dynamique, le second constitue un champ de représentation statique.
  • 188. 188 La Conscience XXXIV La Fonction de Conscience XII • C’est comme si l’énergie psychique – qui dans la Perception ordinaire est concentrée sur le Processus de Pensée analytique, – raison pour laquelle il est autoalimenté, – se déplaçait ailleurs, sur le rôle d’observateur • et donc privait le Processus de Pensée de sa propre force. • Évidemment, le champ de représentation dans lequel se constitue l’autoidentification du sujet est pourvu de l’énergie psychique nécessaire à le rendre actif.
  • 189. 189 La Conscience XXXV La Fonction de Conscience XIII • Cette énergie psychique est donc soustraite à d’autres champs, qui tendent donc à devenir inactifs. • L’état de conscience constitue donc un processus complexe mais très important, aux fins de prévention de la névrose, mais également pour certains cas de peu de gravité aux fins de thérapie. • Ce n’est pas un hasard si les cultures antiques ont élaboré des techniques pour éliminer la névrose. • Ceci est particulièrement vrai pour la culture orientale, qui n’était de toute façon pas exempte de tendance névrotique.
  • 190. 190 La Conscience XXXVI La Fonction de Conscience XIV • Caractérisée encore aujourd’hui dans sa globalité par une économie essentiellement rurale et artisanale, la culture orientale utilise l’état de Contemplation comme antidote à la frustration quotidienne. • Pour les occidentaux, cet état semble n’être que fainéantise, mais c’est un fait que la névrose y est beaucoup moins répandue. • Quiconque a voyagé en Asie ne peut pas ne pas avoir remarqué une diffusion générale majeure de la détente et du sourire parmi ces populations qui, étant plus pauvres, ont plus de problèmes de survie.
  • 191. 191 La Conscience XXXVII La Fonction de Conscience XV • En général, les pauvres sont plus heureux que les riches. • Incroyable mais vrai! • Ils ont trop de besoins de première nécessité pour avoir le temps et la matière nécessaires à se faire de la Masturbation Mentale. • C’est peut-être là une revanche de la nature ? • Mais ce qui est également incroyable, c ’est que ces mêmes pauvres font tout pour devenir riches et que les riches font tout pour le rester ou le devenir davantage, donc pour être malheureux !
  • 192. 192 Bibliographie I • Petit Larousse Illustré, Larousse, Paris, 1997 • Come Smettere di Farsi le Seghe Mentali e Godersi La Vita par Giulio Cesare Giacobbe, Ponte Alle Grazie, Milano 2003 • La Sola Rivoluzione par J. Krishnamurti chez Astrolabio, Roma, 1973. • Le cerveau et ses merveilles, par R. Ornstein et R. Thompson • Principes et Méthodes de la Psychosynthèse Thérapeutique, par Roberto Assagioli, Astrolabio, Roma, 1973.
  • 193. 193 Bibliographie I • Les Motivations, Alex Mucchielli, Que sais-je?, Éditions PUF
  • 195. 195 La Motivation I • La Motivation est c’est l’intervention, de différentes façons, pour stimuler un des ressorts inconscients participant d’une manière ou d’une autre à la construction des significations et activer du même coup le phénomène social complexe qu’est le comportement humain. • Les ressorts inconscients et irrationnels du comportement humain sont nombreux. Ils sont soit innés, soit acquis, soit encore dépendants des interactions et des situations.
  • 196. 196 La Motivation II • Ils sont soit communs à beaucoup d ’individus, soit strictement personnels… • Ils se situent à différents niveaux du psychisme et peuvent se rapporter à différents contextes: biologique, affectif, social, culturel et imaginaire- idéel. • Le modèle systémique de la complexité avec ses boucles d’interaction entre les niveaux et la conceptualisation d ’un niveau intégrateur rend mieux compte des processus de motivation que les anciens modèles reposant sur la causalité linéaire, telle celle d’Aristote.
  • 197. 197 La Motivation III • L’étude de ces motivations repose essentiellement sur des techniques qualitatives qui essayent de percer les différentes défenses qu’offre l’individu en ce qui concerne l’appréhension de sa psychologie profonde.
  • 198. 198 Les Besoins Humains • Les Besoins Humains sont les suivants: – de Contact – de Possession – de Conseil – de Sécurité – d’Adhésion – de Domination – de Soumission – de Sécurité – d’Acceptation – d’Estime, d’Affection ou d’Amour – de Respect
  • 199. 199

Notes de l'éditeur

  1. La Compréhension de cette notion est cruciale.
  2. à savoir qu’il doit se comporter comme les professionnels de cette profession.
  3. 1. Les bons Modèles simplifient de manière utile.
  4. L’Humain est généralement nul pour le premier niveau de pensée: Il ne prend pas le temps d’observer, Il ne se demande pas du tout d’où il observe et donc, ne calcule pas l’impact de son point d’observation sur son observation. Il ne prend plus le temps d’étudier son vocabulaire pour nommer juste. Il crée une foule de sous-langages et de jargons pour des mots qui existent déjà mais qui souvent lui manquent parce qu’il les ignore.(Argot, Jargon Professionnel d’une branche) Il ne recherche plus la nuance du mot juste: un verre est un verre; qui l’appellerait autrement. Soit, mais s’agit-il d’un verre à pied, d’un verre de contact ou d’une coupe de champagne ? L’humain essaye de sauter directement au jugement en omettant même le deuxième niveau de pensée. Pire, l’humain estime que réagir rapidement est un signe d’intelligence.Or, réagir rapidement implique penser en un rien de temps...
  5. L’humain est très doué pour le 2ème niveau de pensée. La plupart des gens a beaucoup d’expérience de manipulation du langage. L’humain est même si bon pour cela qu’il a construit l’ordinateur: une machine à manipuler le langage binaire.
  6. Il en ressort une vérité terrible. Peu de gens sont capables de tenir le coup sans se faire beaucoup d’inquiétude pour rien.
  7. Il est vrai qu’un Problème imaginaire peut avoir une solution imaginaire mais comme l’invention du Problème imaginaire est précisément le trop-plein d’une tension non résolue par l’Action et qui ne peut être résolue autrement que par l’Action, sa solution imaginaire donnerait lieu à l’invention d’un autre Problème imaginaire ! Parce que c’est précisément ça le processus par lequel le cerveau tente de rétablir l’état homéostatique, c’est-à-dire justement la production de Pensée simulant l’Action non accomplie ! Le cerveau qui usuellement tend somme toute à l’économie ne va pas gaspiller de l’énergie à résoudre imaginairement un Problème imaginaire pour s’en inventer un autre tout de suite après et retourner derechef dans dans la situation initiale !
  8. 0. Au lieu de rejeter d’emblée cette affirmation comme extrémiste, prenez connaissance de l’argumentation qui suit.
  9. Logiquement, il est plus difficile de se faire une Masturbation Mentale quand on chasse pour se rassasier que lorsqu’on analyse les données fournies par l’ordinateur de l’entreprise.
  10. §. Ce ne serait pas mal, parce que c’est très beau, comme peuvent en témoigner les millions de pratiquant de la Vraie Méditation, adeptes d’aucune secte.
  11. Il en ressort une vérité terrible. Peu de gens sont capables de tenir le coup sans se faire beaucoup d’inquiétude pour rien.
  12. Paradoxe cruel et ironique pour le psychologue qui ne cesse de traiter certaines personnes et certaines pensées d’inutiles: le névrotique est plus utile au monde que le médecin !
  13. §.
  14. 0. Rappel: L’Idée est une Pensée exprimée en une phrase.
  15. 1.Tout objet, Fait, ou Événement R du Monde de la Réalité perçu par les sens devient un Percept R’ (conscient ou inconscient, mais ici, je n’illustre que le cas simple, celui du où le Percept est conscient). 2.Le cerveau compare tout Percept (conscient ou inconscient) aux souvenirs stockés en mémoire. De là trois cas: 3a. Si le cerveau trouve une similitude entre le Percept R’ et un souvenir existant, il se sert de ce Souvenir S comme base de la Signification S’ ou en termes de Méthode des Objets comme la Classe de la Signification S’. Il est intéressant de relever que le Percept R’ est un index de recherche dans la mémoire et que le Souvenir S contribue plus à l’élaboration de la Signification S’ que le Percept R’. 3b.Si le cerveau ne trouve pas de similitude entre le Percept R’ et un souvenir existant, mais qu’il confronte un Problème qu’il estime en rapport avec le Percept R’, il s’interroge sur les liens du Percept R’ avec l’espace-problème et essaye de trouver d’autres éléments permettant d’élaborer la Signification S’. 3c.Si le cerveau ne trouve absolument aucune similitude entre le Percept R’ et un souvenir existant, il ignore le Percept R’. 4.Une fois que le cerveau a élaboré une Signification S’ satisfaisante, il l’interprète pour déterminer le Comportement S’’ ad hoc. 5.Déterminer le Comportement S’’ ne signifie pas nécessairement l’adopter, encore faut-il oser. Mais ceci est hors sujet de la Perception.
  16. Autre vision du même Processus de la Perception.
  17. 1. La Vérité n’est jamais dans le passé. La Vérité du passé est la cendre du souvenir; le souvenir évolue avec le temps et dans la cendre morte d’hier il n’y a pas la Vérité. La Vérité est une chose vivante mais pas dans la sphère du temps. La Sola Rivoluzione par J. Krishnamurti chez Astrolabio, Roma, 1973.
  18. § Pour arrêter la Masturbation Mentale, je dois arrêter de me masturber mentalement! D’aucuns diront que c’est une tautologie. C’est Injuste. Parce que je ne vous ai pas seulement dit d’arrêter, mais comment faire pour arrêter. Certes, il faut un acte volontaire mais je vous ai également indiquer sur quoi votre acte doit porter. Il doit activer votre Attention et votre Concentration sur votre environnement immédiat et vos actions, leurs réactions et leurs conséquences.
  19. A l’instar de Giacobbe, j’ai décidé de maintenir le terme Méditation d’usage commun, mais pour les différencier, j’ai choisi d’identifier les cultures d’origines, soient respectivement l’occidentale et l’orientale.
  20. Voir J. Krishnamurti, La seule révolution.
  21. Lorsqu’on est obsédé par une Pensée qui génère de la Tension, le cerveau se trouve en état de surtension nerveuse, raison pour laquelle cette Pensée tend à se répéter de manière obsessionnelle. C ’est une sorte de cercle vicieux, de spirale infernale, parce que chaque fois que l ’on perçoit cette Pensée qui génère de la Tension, elle augmente sa force de reproduction et revient donc plus forte qu’avant. C’est le même processus qu’un amplificateur en court-circuit dont les seuils de tolérance seraient très élevés. Dans cette configuration, l’obsession augmente toujours plus en s’autoalimentant. C’est une espèce de court-circuit cérébral, qui peut mettre en état de saturation, faire faire tilt à l’automate humain.
  22. 1. Même si il y a pléonasme.
  23. 1.b) cf Le Cerveau et ses Merveilles, par R. Ornstein et R. Thompson
  24. Un exemple peut clarifier le concept. Si le Percept est une communication verbale, sa signification est déterminée par : 1. La consistance objective de cette communication verbale, soit sa signification linguistique et son ton acoustique, disons « Qui êtes-vous ? » exclamé avec un ton de voix haut. (L’Objet Perçu ou Percept) 2. L’Image que le Sujet a de lui-même à ce moment là, disons celle d’un individu poursuivi (Percepteur ou Sujet Percevant). 3. La Réaction Émotive du moi à l’Objet Perçu, disons l’activation d’un programme de défense, qui se concrétise en un état de Tension (Contexte Perceptif. 4. La Modalité de Perception est donc: Un individu poursuivi en état de Tension. En définitive, la Signification du Percept est dans ce cas la menace.
  25. Jean téléphone à Lucie. Lucie ne le reconnaissant pas, lui demande « Qui es- tu ? » Jean se sent mal parce qu’il vient à peine de laisser Lucie. Et avec cette demande, il se sent rejeté par elle. « Qui veux-tu que ce soit ? » s’exclame-t-il , « C’est moi! » Avec une agression de défense à une agression supposée (mais pas réelle). Et ainsi s’interrompt la communication.
  26. Par exemple si on dit à quelqu’un:  « Tu es une merde !», cette personne aura une Réaction qui s’enregistre dans sa mémoire et qui se reproduit dans son esprit dans les jours successifs. Si cette personne est vraiment fragile, elle finira par se sentir comme une merde. Si au contraire cette personne est détachée, elle subit l’agression mais elle ne l’enregistre pas dans sa mémoire; l’agression n’aura donc aucune conséquence pour elle.
  27. Par exemple, si je me sens comme un sage et que je ne m’identifie pas à ma Réaction Émotive mais à une personnalité, la Réaction Émotive ne s’enregistre pas et ne produit donc aucun effet négatif. Dans ce cas, mon Moi n’a pas été touché par l’agression.
  28. Les Motivations
  29. Les Motivations
  30. Les Motivations