SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  44
Rachid MAROUF
Professeur Assistant
CHIRURGIE THORACIQUE, CHU MOHAMMED VI,
OUJDA, Maroc
 Geste chirurgical
 La trachéotomie correspond à la création d'une communication entre la trachée et
la peau sus-jacente par voie trans-cervicale antérieure.
 Cela peut se faire soit par une technique ouverte soit par une technique
percutanée
 organe du système respiratoire, reliant le larynx aux
bronches
 Position: partie basse du cou et de la partie haute du
thorax
 Structure: longueur de 10 à 12 cm, son diamètre est de
17 mm
 la trachée possède une structure élastique fibro-
cartilagineuse.
 16 à 20 anneaux cartilagineux, en forme de fer à cheval,
et d’un tissu fibreux situé dans les espaces entre les
anneaux
• en forme de fer à cheval
• Paroi postérieure : d’un tissu conjonctivo-
musculaire reliant les extrémités des anneaux
• - Muqueuse = cellules sécrétant du mucus +
cellules à cils vibratiles.
 Cervicale C6-D2
Artères:
 Artères thyroïdiennes
 Mammaires internes
 Bronchiques
Veines:
-Thyroïdiennes
-œsophagiennes
Nerfs
Récurrents, Ganglions cervicaux, sympathiques.
 Définitive/ transitoire
 Ventilation prolongée: difficulté sevrage, élimination de l'espace mort ou
 Obstacles filière laryngo-trachéale: Corps étranger, tumeurs
 Pathologies infectieuses: Epiglottite , SDRA, œdème laryngé, compression
 Traumatiques: Maxillo-facial, Tétraplégie
 Insuffisance respiratoire: BPCO, paralysie neuro-musculaire, de traiter l'apnée
obstructive du sommeil.
 Coma Chronique
 Brulure caustique
 Paralysie récurrentielle en fermeture
 Cancers ORL/ Larynx, pharynx
 Désoncombrement
 Niveau d’obstruction: Une trachéotomie ne permettra jamais de contourner une
obstruction de la trachée distale ou de l’arbre bronchique
 Anatomie du cou: Le chirurgien doit toujours anticiper une trachéotomie difficile
-patient présentant un cou court et/ou épais,
-cou ne pouvant être mis en hyper-extension en raison par exemple de problème
rhumatismal ou d'arthrose de la colonne cervicale
-Déviation de la trachée cervicale:
Une radiographie de thorax devra alerter le chirurgien en cas de déviation trachéale
pouvant être causée par une tumeur cervicale ou médiastinale, ou par la traction sur la
trachée due à une fibrose cervicale (Figure 1).
 Figure 1: déviation trachéale consécutive à une tuberculose.
 Trouble de l’hémostase: Une coagulopathie doit être dépistée et corrigée avant la
chirurgie.
 Etat cardio-respiratoire: Les patients présentant une obstruction des voies
aériennes supérieures peuvent avoir des répercussions cardiaques, ou une acidose
respiratoire.
 Cancer laryngé: faire attention à ne pas rentrer dans la tumeur lors de la
trachéotomie. Cela peut nécessiter la réalisation d’une trachéotomie très basse si
la tumeur s’étend à la trachée.
 Une trachéotomie doit idéalement se faire dans
une salle d'opération
un bon éclairage,
une instrumentation adaptée,
une aspiration et de l'assistance.
Les patients peuvent tousser lors de l'insertion de la canule de trachéotomie;
le port de lunettes de protection est donc recommandé pour prévenir tout risque de
transmission d’infections telles que le VIH et les hépatites virales.
 En dehors des cas où le patient peut être intubé ou ventilé au masque en toute
sécurité,
une trachéotomie doit être faite sous anesthésie locale.
La peau, les tissus mous et la trachée (au niveau de sa lumière) doivent être
infiltrés
avec une anesthésie locale adrénalinée avant l'induction et tout le matériel
d’instrumentation de trachéotomie doit être préparé avant l'induction afin de
pouvoir effectuer le geste en urgence si cela est nécessaire.
 Le patient est placé en décubitus dorsal.
 Un billot est placé sous les épaules pour mettre le cou en hyper-extension afin
d’exposer au mieux la trachée en dehors du thorax et ainsi de permettre un
meilleur accès au chirurgien.
 Certains patients très dyspnéiques peuvent ne peut pas tolérer la position
couchée;
la trachéotomie peut alors se faire avec le patient en position assise avec le cou
en extension.
 Désinfection
 champs opératoires
 La trachéotomie doit être faite sous le 1er anneau trachéal, de manière à éviter
tout risque de sténose sous-glottique cicatricielle
 la palpation pour repérer le cartilage cricoïde est très importante
 Une incision horizontale est réalisée un travers de doigt en dessous de la
proéminence du cricoïde.
 D’un point de vue cosmétique, cette incision horizontale est préférable à une
incision médiane verticale.
 Prenez soin de ne pas sectionner les veines jugulaires antérieures, qui sont
superficielles par rapport aux muscles sous-hyoïdiens, situées dans le fascia cervical
Antérieur et qui peuvent être conservées et rétractées latéralement.
 La suite de la dissection doit se faire strictement au niveau de la ligne médiane dans un plan
vertical pour éviter les blessures des veines thyroïdiennes inférieures+++.
 L'isthme de la thyroïde est situé au niveau des 2e et 3e anneaux de la trachéaux.
L'isthme doit être rétracté vers le haut afin d’exposer la trachée (Figure 6).
 Il doit parfois être sectionné après ligature de part et d’autre de la section afin de
permettre une exposition de la trachée
 Si vous avez un doute sur l'emplacement de la trachée, ou sur une confusion avec
l'artère carotide,
vous pouvez effectuer une ponction à l’aiguille.
Si vous aspirez de l’air dans la seringue, cela confirme qu’il s’agit bien de la trachée.
 Un fil de rappel peut être passé à travers ce volet trachéal antérieur et fixé de
manière lâche sur la peau
 évaluer la taille de la trachée,
 sélectionner une canule à ballonnet adaptée à la taille de la trachée.
 Il convient de prendre le plus grand diamètre possible afin que la canule puisse tenir
confortablement dans la lumière trachéale
 Insérez la canule dans l’orifice de trachéotomie tout
en appliquant une traction au fil de rappel attaché
au volet trachéal.
 Gonflez le ballonnet,
éviter l’utilisation des attaches traditionnelles car
celles-ci peuvent provoquer
une compression de la veine jugulaire,
une thrombose,
ou une diminution du flux veineux
avec risque de nécrose du lambeau de reconstruction
1- Trachéotomie haute: Il est important de ne pas effectuer la trachéotomie
au-dessus du 2ème anneau trachéal, car l'inflammation peut causer:
 un œdème sous-glottique,
une chondrite du cartilage cricoïde,
et une sténose sous-glottique
2- Trachéotomie basse: Une trachéotomie ne doit pas être effectuée au dessous du 4ème
anneau trachéal car:
 La distance entre la peau et la trachée augmente à mesure que l’on descend, ce qui rend
plus difficile l'intubation trachéale.
 peut comprimer et éroder l'artère innominée qui passe entre le manubrium sternal et la
trachée
3- Faux trajet pré-trachéal
4- Emphysème postopératoire, pneumomédiastin, et pneumothorax:
5- Brulure des voies aériennes: Attention à ne jamais pénétrer dans la trachée à l’aide
d’un bistouri électrique
 Le choix de la canule doit se conformer à l'indication pour laquelle elle doit être
utilisée
 Les facteurs suivants peuvent influencer le choix:
- Diamètre de la canule
- Etanchéité entre la canule et la trachée:
sous ventilation mécanique/ récemment trachéotomisé: sonde à ballonnet
d’empêcher la salive ou le sang d'entrer dans les voies respiratoires inférieures
et fuites d’air
 les patients qui ne nécessitent pas de ventilation mécanique,
 une fois que chemin entre la peau et la trachée est devenu bien définie par le tissu
de granulation et qu’il n’existe plus de risque de saignement, en général 48 h après
la réalisation de la trachéotomie
 Cou court
 Distance carène proche,
laryngectomisés
 Phonation: Les patients porteurs de canules sans
ballonnet et fenêtrées (figure 13) peuvent avoir
une phonation grâce à d'occlusion de l'extrémité
de la canule de trachéotomie avec un doigt, ce
qui permet à l'air de contourner la canule et de
passer à travers le larynx.
 adaptées aux patients souffrant d'apnée
obstructive du sommeil,
1-Œdème pulmonaire: Cela peut se produire suite à l'allégement soudain de l'obstruction des voies
respiratoires et la réduction des pressions intraluminales élevées des voies aériennes
2-Nettoyage régulier de la canule: Arrêt respiratoire
3-Humidification:a besoin de respirer de l'air humidifié et réchauffé au moyen d'un filtre.
4-Soins pulmonaires: incapables de dégager les sécrétions efficacement car la trachéotomie empêche
la génération de la pression sous-glottique, ce qui rend la toux et l’expectoration des sécrétions
inefficaces;
5-Pression du ballonnet: dépasse 30cm d’H2O, la perfusion capillaire de la muqueuse cesse et des
lésions ischémiques puis une sténose trachéale peuvent survenir
Le ballonnet ne doit être gonflé que si nécessaire (ventilation assistée, fausses routes)
 peut être retirée dès lors que la cause de l'obstruction des voies respiratoires a été
résolue.
 La trachéotomie est actuellement largement répandue et, effectuée de manière
réglée, se révèle être une technique fiable et reproductible
 elle doit être réalisée de manière rigoureuse pour permettre une prise en charge
sûre et plus aisée

Contenu connexe

Tendances

Dossier - Objectifs CERF : L’internat de radiologie... ce long fleuve pas for...
Dossier - Objectifs CERF : L’internat de radiologie... ce long fleuve pas for...Dossier - Objectifs CERF : L’internat de radiologie... ce long fleuve pas for...
Dossier - Objectifs CERF : L’internat de radiologie... ce long fleuve pas for...
Réseau Pro Santé
 
Drainage thoracique
Drainage thoraciqueDrainage thoracique
Drainage thoracique
goudaivaa
 
Hernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques ai
Hana Hanouna
 
Anatomie veines des membres
Anatomie  veines des membresAnatomie  veines des membres
Anatomie veines des membres
noraeah med
 
Paracentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympaniqueParacentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympanique
Samir Houalef
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
Dr. Kerfah Soumia
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
Med Achraf Hadj Ali
 
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Dr. Kerfah Soumia
 

Tendances (20)

Dossier - Objectifs CERF : L’internat de radiologie... ce long fleuve pas for...
Dossier - Objectifs CERF : L’internat de radiologie... ce long fleuve pas for...Dossier - Objectifs CERF : L’internat de radiologie... ce long fleuve pas for...
Dossier - Objectifs CERF : L’internat de radiologie... ce long fleuve pas for...
 
CAT devant une Pleurésie
CAT devant une PleurésieCAT devant une Pleurésie
CAT devant une Pleurésie
 
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05 Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Imagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thoraxImagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thorax
 
Manifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaire
Manifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaireManifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaire
Manifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaire
 
Drainage thoracique
Drainage thoraciqueDrainage thoracique
Drainage thoracique
 
Anesthesie et anesthesiques
Anesthesie et anesthesiquesAnesthesie et anesthesiques
Anesthesie et anesthesiques
 
Abcès du poumon
Abcès du poumonAbcès du poumon
Abcès du poumon
 
Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontané Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontané
 
Hernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques ai
 
Anatomie veines des membres
Anatomie  veines des membresAnatomie  veines des membres
Anatomie veines des membres
 
Syndrome cavitaire
Syndrome cavitaireSyndrome cavitaire
Syndrome cavitaire
 
Paracentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympaniqueParacentèse et aérateur transtympanique
Paracentèse et aérateur transtympanique
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesBronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésie
 
Situation anatomique
Situation anatomiqueSituation anatomique
Situation anatomique
 
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
Pleurotomie à minima (Drainage pleural)
 

Similaire à Tracheotomie (2)

Drainage pleural en traumatologie quoi, quand, comment -
Drainage pleural en traumatologie   quoi, quand, comment -Drainage pleural en traumatologie   quoi, quand, comment -
Drainage pleural en traumatologie quoi, quand, comment -
amis-med
 
Intérêts et applications de la thoracoscopie
Intérêts et applications de la thoracoscopieIntérêts et applications de la thoracoscopie
Intérêts et applications de la thoracoscopie
Guillaume Michigan
 
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciquestraumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
Madani Bouzid
 
ScléRothéRapie Ponction Directe
ScléRothéRapie Ponction DirecteScléRothéRapie Ponction Directe
ScléRothéRapie Ponction Directe
sfa_angeiologie
 
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Hilou Hamid
 
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centraleCardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Guillaume Michigan
 
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovinsPonction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Guillaume Michigan
 
Amis med.com syndrome epanchement
Amis med.com syndrome epanchementAmis med.com syndrome epanchement
Amis med.com syndrome epanchement
amis-med
 
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueEndoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Dr. Kerfah Soumia
 

Similaire à Tracheotomie (2) (20)

Drainage pleural en traumatologie quoi, quand, comment -
Drainage pleural en traumatologie   quoi, quand, comment -Drainage pleural en traumatologie   quoi, quand, comment -
Drainage pleural en traumatologie quoi, quand, comment -
 
Ethmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasaleEthmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasale
 
Ponction pleurale
Ponction pleurale  Ponction pleurale
Ponction pleurale
 
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfDrainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
 
Intérêts et applications de la thoracoscopie
Intérêts et applications de la thoracoscopieIntérêts et applications de la thoracoscopie
Intérêts et applications de la thoracoscopie
 
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciquestraumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
 
Antalgie néoplasie invasive2 eo lpowerpoint
Antalgie néoplasie invasive2 eo lpowerpointAntalgie néoplasie invasive2 eo lpowerpoint
Antalgie néoplasie invasive2 eo lpowerpoint
 
Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontanéPneumothorax spontané
Pneumothorax spontané
 
ScléRothéRapie Ponction Directe
ScléRothéRapie Ponction DirecteScléRothéRapie Ponction Directe
ScléRothéRapie Ponction Directe
 
ponction_pleurale.ppt
ponction_pleurale.pptponction_pleurale.ppt
ponction_pleurale.ppt
 
Hemothorax
HemothoraxHemothorax
Hemothorax
 
Pharyngo laryngectomie totale
Pharyngo laryngectomie totale Pharyngo laryngectomie totale
Pharyngo laryngectomie totale
 
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
 
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centraleCardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
 
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovinsPonction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
 
Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale
 
Amis med.com syndrome epanchement
Amis med.com syndrome epanchementAmis med.com syndrome epanchement
Amis med.com syndrome epanchement
 
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueEndoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
 
PNO.pdf
PNO.pdfPNO.pdf
PNO.pdf
 
La Chirurgie Colique
La Chirurgie ColiqueLa Chirurgie Colique
La Chirurgie Colique
 

Tracheotomie (2)

  • 1. Rachid MAROUF Professeur Assistant CHIRURGIE THORACIQUE, CHU MOHAMMED VI, OUJDA, Maroc
  • 2.  Geste chirurgical  La trachéotomie correspond à la création d'une communication entre la trachée et la peau sus-jacente par voie trans-cervicale antérieure.  Cela peut se faire soit par une technique ouverte soit par une technique percutanée
  • 3.  organe du système respiratoire, reliant le larynx aux bronches  Position: partie basse du cou et de la partie haute du thorax  Structure: longueur de 10 à 12 cm, son diamètre est de 17 mm  la trachée possède une structure élastique fibro- cartilagineuse.  16 à 20 anneaux cartilagineux, en forme de fer à cheval, et d’un tissu fibreux situé dans les espaces entre les anneaux
  • 4. • en forme de fer à cheval • Paroi postérieure : d’un tissu conjonctivo- musculaire reliant les extrémités des anneaux • - Muqueuse = cellules sécrétant du mucus + cellules à cils vibratiles.
  • 6.
  • 7.
  • 8.
  • 9.
  • 10. Artères:  Artères thyroïdiennes  Mammaires internes  Bronchiques Veines: -Thyroïdiennes -œsophagiennes Nerfs Récurrents, Ganglions cervicaux, sympathiques.
  • 11.  Définitive/ transitoire  Ventilation prolongée: difficulté sevrage, élimination de l'espace mort ou  Obstacles filière laryngo-trachéale: Corps étranger, tumeurs  Pathologies infectieuses: Epiglottite , SDRA, œdème laryngé, compression  Traumatiques: Maxillo-facial, Tétraplégie  Insuffisance respiratoire: BPCO, paralysie neuro-musculaire, de traiter l'apnée obstructive du sommeil.  Coma Chronique  Brulure caustique  Paralysie récurrentielle en fermeture  Cancers ORL/ Larynx, pharynx  Désoncombrement
  • 12.
  • 13.  Niveau d’obstruction: Une trachéotomie ne permettra jamais de contourner une obstruction de la trachée distale ou de l’arbre bronchique  Anatomie du cou: Le chirurgien doit toujours anticiper une trachéotomie difficile -patient présentant un cou court et/ou épais, -cou ne pouvant être mis en hyper-extension en raison par exemple de problème rhumatismal ou d'arthrose de la colonne cervicale -Déviation de la trachée cervicale: Une radiographie de thorax devra alerter le chirurgien en cas de déviation trachéale pouvant être causée par une tumeur cervicale ou médiastinale, ou par la traction sur la trachée due à une fibrose cervicale (Figure 1).
  • 14.  Figure 1: déviation trachéale consécutive à une tuberculose.
  • 15.  Trouble de l’hémostase: Une coagulopathie doit être dépistée et corrigée avant la chirurgie.  Etat cardio-respiratoire: Les patients présentant une obstruction des voies aériennes supérieures peuvent avoir des répercussions cardiaques, ou une acidose respiratoire.  Cancer laryngé: faire attention à ne pas rentrer dans la tumeur lors de la trachéotomie. Cela peut nécessiter la réalisation d’une trachéotomie très basse si la tumeur s’étend à la trachée.
  • 16.  Une trachéotomie doit idéalement se faire dans une salle d'opération un bon éclairage, une instrumentation adaptée, une aspiration et de l'assistance. Les patients peuvent tousser lors de l'insertion de la canule de trachéotomie; le port de lunettes de protection est donc recommandé pour prévenir tout risque de transmission d’infections telles que le VIH et les hépatites virales.
  • 17.  En dehors des cas où le patient peut être intubé ou ventilé au masque en toute sécurité, une trachéotomie doit être faite sous anesthésie locale. La peau, les tissus mous et la trachée (au niveau de sa lumière) doivent être infiltrés avec une anesthésie locale adrénalinée avant l'induction et tout le matériel d’instrumentation de trachéotomie doit être préparé avant l'induction afin de pouvoir effectuer le geste en urgence si cela est nécessaire.
  • 18.
  • 19.  Le patient est placé en décubitus dorsal.  Un billot est placé sous les épaules pour mettre le cou en hyper-extension afin d’exposer au mieux la trachée en dehors du thorax et ainsi de permettre un meilleur accès au chirurgien.  Certains patients très dyspnéiques peuvent ne peut pas tolérer la position couchée; la trachéotomie peut alors se faire avec le patient en position assise avec le cou en extension.
  • 21.  La trachéotomie doit être faite sous le 1er anneau trachéal, de manière à éviter tout risque de sténose sous-glottique cicatricielle  la palpation pour repérer le cartilage cricoïde est très importante
  • 22.  Une incision horizontale est réalisée un travers de doigt en dessous de la proéminence du cricoïde.  D’un point de vue cosmétique, cette incision horizontale est préférable à une incision médiane verticale.
  • 23.  Prenez soin de ne pas sectionner les veines jugulaires antérieures, qui sont superficielles par rapport aux muscles sous-hyoïdiens, situées dans le fascia cervical Antérieur et qui peuvent être conservées et rétractées latéralement.  La suite de la dissection doit se faire strictement au niveau de la ligne médiane dans un plan vertical pour éviter les blessures des veines thyroïdiennes inférieures+++.
  • 24.
  • 25.
  • 26.  L'isthme de la thyroïde est situé au niveau des 2e et 3e anneaux de la trachéaux. L'isthme doit être rétracté vers le haut afin d’exposer la trachée (Figure 6).  Il doit parfois être sectionné après ligature de part et d’autre de la section afin de permettre une exposition de la trachée
  • 27.  Si vous avez un doute sur l'emplacement de la trachée, ou sur une confusion avec l'artère carotide, vous pouvez effectuer une ponction à l’aiguille. Si vous aspirez de l’air dans la seringue, cela confirme qu’il s’agit bien de la trachée.
  • 28.
  • 29.
  • 30.
  • 31.  Un fil de rappel peut être passé à travers ce volet trachéal antérieur et fixé de manière lâche sur la peau
  • 32.  évaluer la taille de la trachée,  sélectionner une canule à ballonnet adaptée à la taille de la trachée.  Il convient de prendre le plus grand diamètre possible afin que la canule puisse tenir confortablement dans la lumière trachéale  Insérez la canule dans l’orifice de trachéotomie tout en appliquant une traction au fil de rappel attaché au volet trachéal.  Gonflez le ballonnet,
  • 33. éviter l’utilisation des attaches traditionnelles car celles-ci peuvent provoquer une compression de la veine jugulaire, une thrombose, ou une diminution du flux veineux avec risque de nécrose du lambeau de reconstruction
  • 34. 1- Trachéotomie haute: Il est important de ne pas effectuer la trachéotomie au-dessus du 2ème anneau trachéal, car l'inflammation peut causer:  un œdème sous-glottique, une chondrite du cartilage cricoïde, et une sténose sous-glottique 2- Trachéotomie basse: Une trachéotomie ne doit pas être effectuée au dessous du 4ème anneau trachéal car:  La distance entre la peau et la trachée augmente à mesure que l’on descend, ce qui rend plus difficile l'intubation trachéale.  peut comprimer et éroder l'artère innominée qui passe entre le manubrium sternal et la trachée 3- Faux trajet pré-trachéal 4- Emphysème postopératoire, pneumomédiastin, et pneumothorax: 5- Brulure des voies aériennes: Attention à ne jamais pénétrer dans la trachée à l’aide d’un bistouri électrique
  • 35.  Le choix de la canule doit se conformer à l'indication pour laquelle elle doit être utilisée  Les facteurs suivants peuvent influencer le choix: - Diamètre de la canule - Etanchéité entre la canule et la trachée: sous ventilation mécanique/ récemment trachéotomisé: sonde à ballonnet d’empêcher la salive ou le sang d'entrer dans les voies respiratoires inférieures et fuites d’air
  • 36.
  • 37.  les patients qui ne nécessitent pas de ventilation mécanique,  une fois que chemin entre la peau et la trachée est devenu bien définie par le tissu de granulation et qu’il n’existe plus de risque de saignement, en général 48 h après la réalisation de la trachéotomie
  • 38.  Cou court  Distance carène proche, laryngectomisés
  • 39.  Phonation: Les patients porteurs de canules sans ballonnet et fenêtrées (figure 13) peuvent avoir une phonation grâce à d'occlusion de l'extrémité de la canule de trachéotomie avec un doigt, ce qui permet à l'air de contourner la canule et de passer à travers le larynx.  adaptées aux patients souffrant d'apnée obstructive du sommeil,
  • 40. 1-Œdème pulmonaire: Cela peut se produire suite à l'allégement soudain de l'obstruction des voies respiratoires et la réduction des pressions intraluminales élevées des voies aériennes 2-Nettoyage régulier de la canule: Arrêt respiratoire 3-Humidification:a besoin de respirer de l'air humidifié et réchauffé au moyen d'un filtre. 4-Soins pulmonaires: incapables de dégager les sécrétions efficacement car la trachéotomie empêche la génération de la pression sous-glottique, ce qui rend la toux et l’expectoration des sécrétions inefficaces; 5-Pression du ballonnet: dépasse 30cm d’H2O, la perfusion capillaire de la muqueuse cesse et des lésions ischémiques puis une sténose trachéale peuvent survenir Le ballonnet ne doit être gonflé que si nécessaire (ventilation assistée, fausses routes)
  • 41.
  • 42.  peut être retirée dès lors que la cause de l'obstruction des voies respiratoires a été résolue.
  • 43.
  • 44.  La trachéotomie est actuellement largement répandue et, effectuée de manière réglée, se révèle être une technique fiable et reproductible  elle doit être réalisée de manière rigoureuse pour permettre une prise en charge sûre et plus aisée