Ecrire pour le web Grands principes –  Habitudes de lecture de votre lecteur – Techniques d’écriture journalistique – Pens...
Respecter les usages de lecture pour avoir une chance d’être lu… « Il n’y a pas de recettes magiques pour écrire pour le W...
<ul><li>Utiliser les éléments issus des techniques d’écriture journalistiques </li></ul><ul><li>Choisir un angle et un seu...
Penser moteurs Un texte sur le web pour être lu doit être visible.  Penser aux critères d’optimisation d’une page web, con...
Vous écrivez pour être lu Vous devez apporter un soin particulier au choix du sujet et à la manière de le traiter.  Dans v...
La règle d’or : mettre l’information la plus importante de votre page tout en haut.  Elle permet de respecter la règle du ...
Mécanismes de lecture et conséquences : Le lecteur photographie des groupes de mots = conséquences :  réduire la taille de...
Le web est un média hypertextuel Trop de sites proposent une navigation horizontale (les textes ne se renvoyant pas les un...
Intégrer le mieux possible les différents niveaux de lecture Afin de capter l’attention de votre lecteur, Les habitudes de...
Les habitudes de lecture http://www.liberation.fr/ Critère de visibilité : Jouer sur la taille de la police des titres. Cr...
Intégrer de nombreux éléments issus des techniques d’écriture journalistiques (de A à Z) A comme angle  : choisir un angle...
C comme chapô  : le chapô doit inciter à la lecture. Il doit se limiter à l’essentiel. Commencez toujours par les mots les...
H comme habillage :  l’idée est de multiplier les entrées : - le chapeau (compléter le titre, résumer l’information, justi...
L comme langue  : respect des règles d’orthographe, de grammaire, de ponctuation. L comme longueur d’un article  : un arti...
P comme phrase  : placer l’information essentielle en début de phrase (15 mots maxi). « Une idée, une information, une phr...
Q comme questions  : votre texte doit répondre à 6 questions clés : 4   questions principales : qui ? /quoi ? /quand ? /où...
S comme style d’écriture  (sobre, institutionnel, recherché…) et le ton (neutre, complice…). « Allez droit au but dans vot...
S comme sources  : choisir ses sources avec précaution. Vous devez bien sûr citer vos sources mais surtout évaluer leur cr...
Un texte sur le web pour être lu doit être visible Penser aux critères d’optimisation d’une page web, concernant les techn...
Un texte est bien composé lorsqu’il contient - un titre clair et riche en information ; - un chapeau qui devrait suffire à...
Pas de nouvelle écriture à proprement parler Mais une accentuation de certains traits de l’écriture journalistique: -décou...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LPWD ecriture web - grands principes tt techniques ecriture

3 929 vues

Publié le

Ecrire pour le web
Grands principes – Habitudes de lecture de votre lecteur – Techniques d’écriture journalistique – Penser moteurs - conclusion

Respecter les usages de lecture pour avoir une chance d’être lu…
Utiliser les éléments issus des techniques d’écriture journalistiques
Penser moteurs

Publié dans : Formation
0 commentaire
9 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 929
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
196
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
9
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LPWD ecriture web - grands principes tt techniques ecriture

  1. 1. Ecrire pour le web Grands principes – Habitudes de lecture de votre lecteur – Techniques d’écriture journalistique – Penser moteurs - conclusion
  2. 2. Respecter les usages de lecture pour avoir une chance d’être lu… « Il n’y a pas de recettes magiques pour écrire pour le Web. Mais il y a des usages de lecture, des habitudes de lecture, qui permettent d’avoir plus ou moins de chance d’être lu si on les respecte », note Frédéric Rauss, enseignant en communication et rédaction web, dans un article intitulé la rédaction web . Grands principes - 1
  3. 3. <ul><li>Utiliser les éléments issus des techniques d’écriture journalistiques </li></ul><ul><li>Choisir un angle et un seul </li></ul><ul><li>Avancer une opinion : Si vous n’aviez qu'une idée à exprimer quelle serait-elle ? </li></ul><ul><li>Répéter ce que le lecteur doit retenir </li></ul><ul><li>Organiser votre texte : Titre – chapô – titraille – mise en exergue. </li></ul><ul><li>Ex : Interview de Ronan Leguern dans le Frigo . </li></ul>Grands principes - 2
  4. 4. Penser moteurs Un texte sur le web pour être lu doit être visible. Penser aux critères d’optimisation d’une page web, concernant les techniques d’écriture. Grands principes - 3
  5. 5. Vous écrivez pour être lu Vous devez apporter un soin particulier au choix du sujet et à la manière de le traiter. Dans votre choix de sujet et de traitement : tenir compte du critère de proximité (actualité = facteur temps, faits divers ; lieu = proximité géographique ; intérêt pour votre cible ; traite de la vie quotidienne…). Ex : ouverture du 104 . Comme avec l’écriture journalistique, le lecteur se demande ce qu’il va trouver, si cela va l’intéresser, si cela vaut le coup de revenir : v ous devez vous demander initialement : qu’est-ce mon texte va apporter au lecteur ? (une réflexion poussée, une expérience à travers une interview, un avis, un coup de gueule…). Les habitudes de lecture
  6. 6. La règle d’or : mettre l’information la plus importante de votre page tout en haut. Elle permet de respecter la règle du balayage = manière dont nous lisons à l’écran. En effet, la lecture à l’écran est plus difficile que sur papier. Les habitudes de lecture Il s’agit de placer l’information essentielle tout en haut, afin d’accrocher l’intérêt du lecteur = Technique de la pyramide inversée (Après chapô. Point 1 plus important que le 5). Source : Fédéric Rauss
  7. 7. Mécanismes de lecture et conséquences : Le lecteur photographie des groupes de mots = conséquences : réduire la taille des mots le plus possible . + Il procède à la reconnaissance des mots (si échec = abandon de la lecture). Pour faciliter la lecture à l’écran, le critère de lisibilité est essentiel (choix de la police, de la taille, des couleurs en comparaison de celle de la page). Ex : compte-rendu e-commerce 2008 De plus en plus d’internautes apprécient les textes bien écrits, organisés suivant une charte éditoriale claire. L’attente va vers des textes courts. Il est indispensable de découper les textes longs en plusieurs articles, rassemblés dans un dossier. Ex : Lip dub SRC 2008 – toutes les infos Les habitudes de lecture
  8. 8. Le web est un média hypertextuel Trop de sites proposent une navigation horizontale (les textes ne se renvoyant pas les uns aux autres). Utiliser les liens hypertextuels afin d’agrandir la profondeur de champ de l’information que vous proposez. Les habitudes de lecture
  9. 9. Intégrer le mieux possible les différents niveaux de lecture Afin de capter l’attention de votre lecteur, Les habitudes de lecture 1 er niveau   : -les titres de la page « une » -la titraille des articles -les illustrations -les signatures -les « rendez-vous » 2ème niveau : -le chapeau -les intertitres et les accroches -les encadrés -l’attaque de l’article -la chute de l’article -les légendes des illustrations
  10. 10. Les habitudes de lecture http://www.liberation.fr/ Critère de visibilité : Jouer sur la taille de la police des titres. Critère de proximité même pour un thème très éloigné...
  11. 11. Intégrer de nombreux éléments issus des techniques d’écriture journalistiques (de A à Z) A comme angle  : choisir un angle et un seul. Surtout face à un thème qui peut être beaucoup trop large. Ex : la crise financière . À propos de l’événement, quelle question est la plus susceptible d’intéresser mon lecteur? A travers quel aspect vais-je rendre au mieux l’événement: chiffres, témoignage…? Techniques d’écriture journalistique
  12. 12. C comme chapô  : le chapô doit inciter à la lecture. Il doit se limiter à l’essentiel. Commencez toujours par les mots les plus informatifs. Techniques d’écriture journalistique
  13. 13. H comme habillage : l’idée est de multiplier les entrées : - le chapeau (compléter le titre, résumer l’information, justifier l’article, situer le contexte, annoncer le plan, inviter à la lecture) - l’intertitre (faire respirer le texte, casser le gris, entrée possible, baliser la lecture) - l’accroche (renforcer l’intérêt du lecteur par un démarrage au cœur du sujet. Ex : formule : C’est la crise ! Ex : prise à partie : Vous hésitez à retirer votre argent de votre banque : nos conseils) - la chute (ouvrir de manière humoristique, pied de nez…) - les encadrés (chiffres, exemple, témoignage, miniportrait, chronologie, lexique) Techniques d’écriture journalistique
  14. 14. L comme langue  : respect des règles d’orthographe, de grammaire, de ponctuation. L comme longueur d’un article  : un article sur le web, c’est entre 110 et 1320 mots. O comme opinion  : avancer une opinion. Vous devez avoir clairement en tête ce que vous voulez avancer comme opinion. Si vous n’aviez qu'une idée à exprimer quelle serait-elle ? C'est cette idée que vous devez avancer en premier. Puis les 2 ou 3 paragraphes que vous ferez ne serviront qu'à développer cette idée. P comme paragraphes  : faites des paragraphes pour aérer le texte. Une idée par paragraphe. Techniques d’écriture journalistique
  15. 15. P comme phrase  : placer l’information essentielle en début de phrase (15 mots maxi). « Une idée, une information, une phrase (courte si possible): voici la règle qu’il faut retenir et essayer d’appliquer le plus souvent », Fédéric Rauss P comme plan  : la pyramide inversée (information événementielle) Du plus au moins important : 1. Le fait 2. Les raisons 3. Le contexte 4. Information complémentaire, conséquence… Autres plans : Plan analytique: cause-principaux faits-conséquences Plan démonstratif: message essentiel-succession d’arguments Plan chronologique: évocation des différents faits selon un ordre chronologique Techniques d’écriture journalistique
  16. 16. Q comme questions  : votre texte doit répondre à 6 questions clés : 4   questions principales : qui ? /quoi ? /quand ? /où ? 2 questions secondaires : pourquoi ? / comment ? R comme répétition  : répéter ce que le lecteur doit retenir. Toujours penser à lui, en lui facilitant le travail de mémorisation. Que voulez-vous qu’il retienne de votre article ? Répétez-le. Frédéric Rauss indique qu’il ne faut « pas hésiter à répéter plusieurs fois l’information principale, sous différentes formes et même les mots-clés », en utilisant différents dosages d’information pure et de ciment selon les éléments du texte (titre 80 à 100% d’info pure ; chapô 60 à 70% et corps 50%). Répétons-le: sur le Web, la répétition est un réel atout. N’hésitez donc pas à répéter un mot plusieurs fois. C’est bon pour le lecteur et pour les moteurs de recherche . » Techniques d’écriture journalistique
  17. 17. S comme style d’écriture (sobre, institutionnel, recherché…) et le ton (neutre, complice…). « Allez droit au but dans votre propos. Structurez vos phrases simplement. Écrivez au présent. Faites des tournures de phrase actives. Affirmez les choses. La forme interrogative est moins bien perçue. Ne faites pas des phrases à rallonge, avec relatives. Apportez des réponses. Soyez directs. » + Soignez les attaques et les chutes des textes (début nerveux, fin qui termine la boucle). + Insérer des phrases qui s’adressent directement aux lecteurs. + Portez une attention aux liens (entre les idées) et ceux qui envoient vers une nouvelle page (le lien doit résumer le contenu attendu). Techniques d’écriture journalistique
  18. 18. S comme sources  : choisir ses sources avec précaution. Vous devez bien sûr citer vos sources mais surtout évaluer leur crédibilité avant de reprendre une information. Faites attention également à la nature de cette source. Ex : communiqué de presse = discours marketing d’accompagnement. T comme titre (informatif, incitatif). Un titre doit être informatif (indispensable mais aussi incitatif (essentiel). Recherche du titre, phase centrale de la rédaction web. Evitez les effets d’intrigue, l’humour ou l’ironie. Fonction d’indicateur essentielle = il dit ce qu’on va trouver. Titre informatif: Qui? Quoi? Titre incitatif: mots chocs - jeux de mots - allusion, appel à la curiosité - jeux sur les contraires - collisions d’événements Techniques d’écriture journalistique
  19. 19. Un texte sur le web pour être lu doit être visible Penser aux critères d’optimisation d’une page web, concernant les techniques d’écriture. Habillage du texte : Titre – chapô – titraille – mise en exergue. Optimisation d’une page sur une expression clé + Demander la participation de vos lecteurs, à travers les commentaires qu’ils peuvent laisser. Penser moteurs
  20. 20. Un texte est bien composé lorsqu’il contient - un titre clair et riche en information ; - un chapeau qui devrait suffire à donner une idée claire du reste du contenu ; - des liens suffisamment explicites pour que l’internaute sache où il va se rendre ; - un visuel qui a un sens. Conclusion
  21. 21. Pas de nouvelle écriture à proprement parler Mais une accentuation de certains traits de l’écriture journalistique: -découpage des ensembles longs en plusieurs textes (dossiers) -angle précis pour chaque article -sélection très stricte de l’information -hiérarchisation forte (pyramide inversée) -accès direct au message essentiel -écriture dense, précise, concrète -phrases simples -paragraphes courts Conclusion

×