Un espace « ados » : pour qui ? pour quoi ? Les éléments de réponse apportés par l’étude menée auprès des jeunes de 11 à 1...
<ul><li>Etude lancée par la Bpi, avec l’appui de la DLL du ministère de la culture qui a pour objectifs de comprendre : </...
<ul><li>L’une, centrale, dite «  qualitative  » par entretien, auprès d’un échantillon de jeunes âgés de 11 à 18 ans, dans...
<ul><ul><li>78% des jeunes usagers de 11 à 18 ans  interrogés par questionnaire à Lille et à Toulouse se positionnent en f...
<ul><li>Les jeunes en faveur d’un espace « ados » </li></ul><ul><li>D’autant plus entre  11 et 14 ans  ! Et pour les  fill...
<ul><li>Pour quelles raisons ? </li></ul><ul><li>« Parce qu’il y a un espace enfants et un espace adultes mais rien entre ...
<ul><li>A travers quel aménagement ? </li></ul><ul><li>Pour une minorité : un espace délimité et fermé :  « réservé qu’aux...
<ul><li>Les plus âgés défavorables à la création d’un espace « ados » </li></ul><ul><li>à partir de 15 ans , les avis sont...
<ul><li>Ils préfèrent circuler librement dans les espaces existants… </li></ul><ul><li>de l’espace jeunesse : </li></ul><u...
<ul><li>Ils se disent contre un fonds spécialisé, « pour les jeunes » : </li></ul><ul><li>préférant  « fouiller  »  : </li...
Conclusion <ul><li>Les jeunes interrogés envisagent une bibliothèque ou médiathèque idéale avec des  espaces différenciés ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?

1 934 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 934
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
46
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Un espace "ado" : pour qui ? pour quoi ?

  1. 1. Un espace « ados » : pour qui ? pour quoi ? Les éléments de réponse apportés par l’étude menée auprès des jeunes de 11 à 18 ans Virginie Repaire - BSconsultants Juin 2009 BS consultants
  2. 2. <ul><li>Etude lancée par la Bpi, avec l’appui de la DLL du ministère de la culture qui a pour objectifs de comprendre : </li></ul><ul><li>« Quelle place tient aujourd’hui la bibliothèque municipale dans les représentations et dans les pratiques de loisir, de culture et d’information des jeunes de 11 à 18 ans ? » </li></ul><ul><li>« Pourquoi certains jeunes ne viennent-ils pas (ou plus) dans les bibliothèques municipales ? Et que leur offrir de plus attrayant pour qu’ils les fréquentent ? » </li></ul><ul><li>Etude réalisée dans 6 villes contrastives , regroupées par binômes : </li></ul><ul><li>Dinan et Graulhet (agglomérations d’environ 10 000 habitants); </li></ul><ul><li>Auxerre et Nanterre (agglomérations de plus de 35 000 habitants); </li></ul><ul><li>Lille et Toulouse  (agglomérations de plus de 150 000 habitants). </li></ul>BS consultants Objectifs de l’étude
  3. 3. <ul><li>L’une, centrale, dite «  qualitative  » par entretien, auprès d’un échantillon de jeunes âgés de 11 à 18 ans, dans chacun des 6 sites retenus. </li></ul><ul><li>Au total 175 adolescents ont été interviewés : 97 usagers (dont 32 non inscrits), 45 anciens usagers, et 33 non usagers des réseaux. </li></ul><ul><li>En complément des focus groups ont été réalisés dans chaque site. </li></ul><ul><li>L’autre, dite «  quantitative  », par questionnaire, sous forme de zoom, auprès des usagers des réseaux des 2 grandes villes retenues : Lille et Toulouse. </li></ul><ul><ul><li>Environ 600 questionnaires par réseau (dans les centrales et bibliothèques de quartier). </li></ul></ul>BS consultants Méthodologie : deux enquêtes
  4. 4. <ul><ul><li>78% des jeunes usagers de 11 à 18 ans interrogés par questionnaire à Lille et à Toulouse se positionnent en faveur d’un espace ados qui leur serait dédié. </li></ul></ul><ul><li>Florent, 13 ans, inscrit à la médiathèque José Cabanis de Toulouse: </li></ul><ul><li>« Pour moi, la médiathèque idéale, c'est une bibliothèque juste pour les adolescents ! » </li></ul><ul><ul><li>Plus largement, ceux rencontrés dans les différents sites se positionnent aussi très largement pour la création d’un espace « ados », qu’ils soient usagers ou non des bibliothèques… et quel que soit leur âge. </li></ul></ul>BS consultants Les points de vue sur la création d’un « espace ados » ?
  5. 5. <ul><li>Les jeunes en faveur d’un espace « ados » </li></ul><ul><li>D’autant plus entre 11 et 14 ans ! Et pour les filles ! </li></ul>BS consultants
  6. 6. <ul><li>Pour quelles raisons ? </li></ul><ul><li>« Parce qu’il y a un espace enfants et un espace adultes mais rien entre les deux» </li></ul><ul><li>(Juliette, 15 ans, inscrite à la bibliothèque Vieux Lille ) </li></ul><ul><li>« Parce que les jeunes ils n’ont pas envie d’être avec les âgés » </li></ul><ul><li>(Djamila, 13 ans, ancienne usager du réseau d’Auxerre) </li></ul><ul><li>« Parce qu’on se comprend plus entre adolescents, on a souvent les mêmes goûts » </li></ul><ul><li>(Benoît, 14 ans, inscrit à la médiathèque José Cabanis de Toulouse) </li></ul><ul><li>« Parce que les ados ont tendance à beaucoup parler et les étudiants et les adultes ils sont plus concentrés, donc on les gêne souvent » </li></ul><ul><li>(Kelly, 16 ans, non usager du réseau de Nanterre) </li></ul><ul><li>Pour « se retrouver » entre soi et « rencontrer d’autres jeunes » </li></ul><ul><li>Pour pouvoir se distraire et « discuter » </li></ul><ul><li>Pour « trouver plus facilement ce que l’on cherche » </li></ul>BS consultants
  7. 7. <ul><li>A travers quel aménagement ? </li></ul><ul><li>Pour une minorité : un espace délimité et fermé : « réservé qu’aux jeunes!  » </li></ul><ul><li>Le plus souvent un espace décloisonné et ouvert au sein de la bibliothèque : « pour qu’on puisse circuler », « aller un peu partout ». </li></ul><ul><li>Parfois un espace à l’image : </li></ul><ul><li>d’une Maison pour la Jeunesse et la Culture (MJC) ou d’une maison de quartier « avec des animations, du baby-foot, du tennis de table »… avec « des gens comme des animateurs » ou « des grands du quartier » ; </li></ul><ul><li>ou d’un grand magasin (FNAC, France loisirs…). </li></ul><ul><li>Une sorte de « bulle pour les jeunes » : </li></ul><ul><li>« avec de la littérature plus adaptée, les magazines aussi » </li></ul><ul><li>avec une ambiance « plus détendue », « plus cool », « plus vivante » </li></ul><ul><li>avec de la « musique en fond sonore » </li></ul><ul><li>« où l’on puisse parler librement de ce que l’on aime, de ce qu’on fait » </li></ul>BS consultants
  8. 8. <ul><li>Les plus âgés défavorables à la création d’un espace « ados » </li></ul><ul><li>à partir de 15 ans , les avis sont plus mitigés : </li></ul><ul><li>« Ça ferait un peu : « Bon les ados, allez parqués dans une salle où il y a plein de livres juste pour vous !» </li></ul><ul><li>« C’est un peu une mise à l’écart »  </li></ul><ul><li>« Un coin juste pour les ados ? Mais ça sert à rien ! Pour se retrouver on peut aller autre part. On peut aller en ville, sur des places, des choses comme ça. C’est pas à la médiathèque qu’on va pour se rencontrer » </li></ul><ul><li>et vers 17-18 ans , ils sont parfois tout à fait contre : </li></ul><ul><li>« Un espace seulement pour les ados, ça fait secte! Ça fait comme si on ne s'intéressait pas à ce qu'ils font » </li></ul>BS consultants
  9. 9. <ul><li>Ils préfèrent circuler librement dans les espaces existants… </li></ul><ul><li>de l’espace jeunesse : </li></ul><ul><li>« Moi des fois ça m’arrive de prendre des livres de découverte jeunesse, même pour les bébés, mais avec des illustrations magnifiques ! Et je pense que s’il y avait un espace ou un étage juste pour ceux de mon âge, peut-être que je ne découvrirais plus ça… peut-être un peu la honte d’aller dans le coin enfants pour chercher » </li></ul><ul><li>(Florence, 16 ans, inscrite à la bibliothèque Côte Pavée) </li></ul><ul><li>à l’espace adulte : </li></ul><ul><li>« Parce que c'est intéressant d'être avec des adultes. La dernière fois, j'étais avec des adultes, j'ai commencé à feuilleter un livre, quelqu'un est venu derrière moi, que je ne connaissais pas, et qui m'a dit : « Ne prends pas trop ça, moi, je l'ai lu, j'ai pas trop aimé. » C'est bien parce qu'il y a un échange » </li></ul><ul><li>(Tiphaine, 16 ans, inscrite à la bibliothèque de Dinan) </li></ul>BS consultants
  10. 10. <ul><li>Ils se disent contre un fonds spécialisé, « pour les jeunes » : </li></ul><ul><li>préférant « fouiller  » : </li></ul><ul><li>« C’est un peu le plaisir de fouiller partout, moi ça me plaît (…) et si on cherche juste dans notre tranche d’âge ça ne permet pas vraiment de découvrir d’autres choses ». </li></ul><ul><li>(Florence, 16 ans, inscrite à la bibliothèque Côte Pavée) </li></ul><ul><li>et rappelant la diversité de leurs goûts et leurs contradictions  : </li></ul><ul><li>« Les ados c’est très diversifié. Alors faire un espace pour les ados ce serait comme faire un enclos pour plein d’animaux différents, si je puis dire ! C’est tellement différents les ados… que je ne sais pas si on peut faire un espace pour les ados. Je ne pense pas. Les ados sont tellement pleins de contradictions, un jour on veut ci, un jour on veut ça… Il vaut mieux mélanger… [pour] qu’ils fassent un peu ce qu’ils veulent, les laisser prendre le pâturage d’assaut !  » </li></ul><ul><li>(Hakim, 18 ans, non usager du réseau de Nanterre) </li></ul>BS consultants
  11. 11. Conclusion <ul><li>Les jeunes interrogés envisagent une bibliothèque ou médiathèque idéale avec des espaces différenciés moins selon les âges que selon les usages : </li></ul><ul><li>avec un espace consacré au travail (souvent même cloisonné); </li></ul><ul><li>avec un espace dédié à la lecture plaisir ; </li></ul><ul><li>et avec un espace « détente » pour « se divertir, discuter, se rassembler », avec des canapés confortables, des coussins, des fauteuils… « plein de livres et plein de musiques, pour passer toute une après-midi si on veut ». </li></ul><ul><li>«  Un endroit chaleureux, où on se sente à l’aise. Quand on arrive on a l’impression de faire évaporer tous nos soucis et on pense juste à s’amuser, au bien être de soi. Pour ça il faudrait à l’intérieur des couleurs claires, bleu turquoise, que ce soit lumineux, parce que sombre ça renforcerait les soucis. Il faudrait qu’on soit absorbé par l’ambiance quand on arrive, qu’elle soit joyeuse, calme. » </li></ul><ul><li>( Nacer, 11 ans, usager de la bibliothèque Sainte-Geneviève de Auxerre) </li></ul>BS consultants

×