LES T.B.Iles Tableaux Blancs Informatique Par Lucie BOSCAGE
POURQUOI ?•   Première utilisation avec beaucoup de succès et de plaisir l’an dernier.•   Les photographies ci-dessous mon...
LE MATERIEL NECESSAIRE•   Il faut un écran blanc tactile, un ordinateur et un vidéoprojecteur.•   L’ordinateur envoie l’im...
HISTORIQUE•   1988 : naissance du « Liveboard » : tableau interactif à projection arrière    permettant l’annotation de do...
APPORTS PEDAGOGIQUES• Interactivité entre le professeur et les élèveso suscite la curiosité et l’intérêt des enfants      ...
APPORTS PEDAGOGIQUES (2)•   Le gain de tempso A long terme : les professeurs réutilisent ou recyclent des supports de cour...
LIMITES PEDAGOGIQUES• Le prixo Il faut compter entre 2 000 et 5 000€ (selon l’équipement choisi) , ce qui explique  les di...
T.B.I DANS LE MONDE•Selon une étude réalisée en juillet 2007, 98% des établissements sont équipés (22tableaux par établiss...
CE QUE L’ON PEUT FAIRE AVEC•   Glisser-déposer•   Capturer•   Mettre en évidence/cacher•   Annoter et modifier            ...
CONCLUSION•   Les tableaux blancs interactifs ne doivent-ils pas être considérés plutôt comme une    simple évolutionqu’un...
SYNTHESE•Les TBI sont relativement récents (ils ont été crée il y a environ 20 ans).•Ils permettent de favoriser l’interac...
RESSOURCES•   http://sankore.org/sites/default/files/page/field/files/enseigner_avec_les_tableau    x_blancs_interactifs.p...
Les tbi
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les tbi

863 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
863
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les tbi

  1. 1. LES T.B.Iles Tableaux Blancs Informatique Par Lucie BOSCAGE
  2. 2. POURQUOI ?• Première utilisation avec beaucoup de succès et de plaisir l’an dernier.• Les photographies ci-dessous montrent l’exemple classique d’un TBI, nous utilisions celui-ci lors de nos cours de français avec la classe.
  3. 3. LE MATERIEL NECESSAIRE• Il faut un écran blanc tactile, un ordinateur et un vidéoprojecteur.• L’ordinateur envoie l’image affichée sur son écran au vidéoprojecteur.• Le vidéoprojecteur projette les images sur le tableau.• Le tableau, relié ou non par un fil à l’ordinateur lui renvoie les actions de l’utilisateur : consignes et réponses pour les exercices, devoirs à faire…• Les accessoires associés :o Les styletso Les feutres effaçableso Les boîtiers de voteo Les tablettes de fil
  4. 4. HISTORIQUE• 1988 : naissance du « Liveboard » : tableau interactif à projection arrière permettant l’annotation de documents ouverts sur un bureau virtuel.• 1992 : Tivoli (application logicielle) est commercialisé avec le Liveboard : il est possible d’écrire, de dessiner et de déplacer les annotations avec le stylet.• 1997/1998/2005 : la société Smart (localisée au Canada) sort ses séries à technologie tactile.• EN FRANCE• 2004 : l’opération PrimTICE (la création d’un répertoire de scénarios pédagogiques mettant en œuvre les TICE dans les situations de classe) permet la popularisation des TBI en classe : une dizaine avant 2004, environ 2 500 fin 2007.
  5. 5. APPORTS PEDAGOGIQUES• Interactivité entre le professeur et les élèveso suscite la curiosité et l’intérêt des enfants bénéfice sur l’attention eto rend les enseignements plus ludiques et stimulants la concentration des élèves.o regain de motivation pour les enseignants ils s’investissent davantage.• Première exposition aux TICo Intégrer naturellement les TIC durant les leçons les élèves se familiarisent au jour le jour à l’environnement informatique• Facilitation de travail communo Tous les élèves regardent la même chose en étant plus attentif qu’avec un livre ou une photocopie.o Possibilité de travaux en communs : rédaction collective d’un texte, découverte de livres numérisés, navigation sur Internet…
  6. 6. APPORTS PEDAGOGIQUES (2)• Le gain de tempso A long terme : les professeurs réutilisent ou recyclent des supports de cours d’une année sur l’autre.• La mémoire de la classeo En cas d’absence d’un élève, ou pour revenir sur une précédente leçon.o Possible d’imprimer le fichier ou le mettre en ligne sur le site web de l’école. o Plus forte continuité entre les enseignements.
  7. 7. LIMITES PEDAGOGIQUES• Le prixo Il faut compter entre 2 000 et 5 000€ (selon l’équipement choisi) , ce qui explique les difficultés de sa diffusion en France.• Un investissement lourd pour le professeuro Cet outil demande beaucoup de temps et de persévérance pour apprendre à maîtriser ses fonctionnalités comme pour préparer des supports interactifs et adaptés.• Le manque de ressources et de formationo Très peu de professeurs reçoivent une formation pour utiliser le TBI et doivent apprendre seuls.
  8. 8. T.B.I DANS LE MONDE•Selon une étude réalisée en juillet 2007, 98% des établissements sont équipés (22tableaux par établissement), on attend 100% pour les écoles primaires (8 tableaux parécole) : pays précurseur et le mieux équipé en la matière.•D’autres aussi sont bien équipés : les Etats-Unis et les pays du nord de l’Europe(environ 35%).•Globalement le taux de pénétration mondial des TBI serait de l’ordre de 7%(Futuresource, 2010).
  9. 9. CE QUE L’ON PEUT FAIRE AVEC• Glisser-déposer• Capturer• Mettre en évidence/cacher• Annoter et modifier 232 232 x 6 x 6 1392Effectuez l’opération puis utiliser la Effectuez l’opération puis utiliser lagomme pour révéler la réponse gomme pour révéler la réponse
  10. 10. CONCLUSION• Les tableaux blancs interactifs ne doivent-ils pas être considérés plutôt comme une simple évolutionqu’une révolution dans le monde de la technologie ?
  11. 11. SYNTHESE•Les TBI sont relativement récents (ils ont été crée il y a environ 20 ans).•Ils permettent de favoriser l’interactivité entre les élèves et les professeurs, defaciliter le travail en commun, de faire le lien entre les enseignements, d’exposer lesélèves à l’informatique dès leur plus jeune âge, de faire gagner du temps auprofesseur pour la préparation des cours.•Ils sont cependant relativement chers ce qui peut expliquer le fait qu’il y en ait si peuen France. Très souvent les professeurs doivent se former tout seuls pour utiliser leslogiciels qui vont avec.•Ils sont très répandus dans le monde, et plus spécialement dans les paysanglophones.
  12. 12. RESSOURCES• http://sankore.org/sites/default/files/page/field/files/enseigner_avec_les_tableau x_blancs_interactifs.pdf• http://ntic.org/dossiers/tbi-fonction-pedago/• http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_113612/du-tableau-noir-au-tableau- blanc-interactif?cid=p1_110491• http://www.marche-public.fr/Terminologie/Entrees/TBI-tableau-blanc- interactif.htm

×