L’INVENTION DE LA CITOYENNETÉ DANS
L’ANTIQUITÉ À ATHÈNES ET À ROME
Reconstitution de l’Acropole d’Athènes par le peintre a...
L’INVENTION DE LA CITOYENNETÉ DANS
L’ANTIQUITÉ À ATHÈNES ET À ROME
Reconstitution de l’Acropole d’Athènes par le peintre a...
I – L’accès à la citoyenneté se fait dans un contexte
différent à Athènes et à Rome
A – À Athènes et à Rome, la citoyennet...
Doc. 1 p 38
L’Attique au Ve siècle
avant J-C
Doc. 2 p 39
La cité (polis) :
- une communauté de citoyens
- une ville et son territoire
...
La cité d’Athènes aux Ve et IVe siècles av. J.-C.
Doc. 3 p 39
Trois siècles dans le cadre d’un vaste empire pour Rome
Carte page 61
3 Un empire romain, des cités, des citoyennetés au siècle ap. J.-C.
CITOYENNETÉ
INCOMPLÈTE
CITOYENNETÉ
COMPLÈTE
Droits civ...
B – Plusieurs conditions permettent de devenir citoyen
Doc. 2 p 40 Cours page 66
Doc. 2 p 40 Cours page 66
II – Les citoyens participent à la vie de la cité
A – Le citoyen a des droits et des devoirs dans la cité
DROITS DEVOIRS
ATHÈNES ROME ATHÈNES ROME
CIVILS
Droit de propriété
Se marier avec une citoyenne
Mettre sa richesse au serv...
B – Le citoyen participe au gouvernement de la cité
Le citoyen athénien sous un régime démocratique
B – Le citoyen participe au gouvernement de la cité
Le citoyen athénien sous un régime démocratique
1 La démocratie défend...
Succession de régimes politiques à Athènes :
Aristocratie (le «  pouvoir des meilleurs  ») : quelques familles dirigent la...
2
* La participation
à ces institutions
donne lieu
au versement
du misthos.
contrôle
tire au sort
ou élit
pour un an
parmi...
La colline de la Pnyx (3) accueille les
séances de l’Ecclésia,
une tribune (2) permet aux orateurs
de s’exprimer
4
1
2
3
Le klérôtérion était utilisé pour désigner au sort, les jurés
(héliastes) qui vont siéger au tribunal populaire de l’Hélié...
Athéna, déesse protectrice de la cité, veille sur le tirage au sort qui
attribue aux citoyens des fonctions politiques et ...
La cité d’Athènes aux Ve et IVe siècles av. J.-C.
L’administration provinciale
(dans chaque province)
L’administration centrale
(à Rome)
Sénat
- vote les lois
Magistrats
- ...
L’administration provinciale
(dans chaque province)
L’administration centrale
(à Rome)
Sénat
- vote les lois
Magistrats
- ...
C – Le citoyen participe à la vie de la communauté
L’exemple des Panathénées
Vue actuelle de l’Acropole :
le centre religieux d’Athènes consacré à
Athéna
4
3
2
1 7
5
6
Vocabulaire
Photo page 34
Doc. 2 p 49
La fresque originale est conservée au British Museum
Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C :
des cavaliers...
Doc. pages 48-49
Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C :
un char...
Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C :
un bœuf est mené au sacrifice...
Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C :
les ergastines, jeunes filles chargées de ...
Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C :
des porteurs d’eau et d’offrandes...
Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C :
... sous le regard des dieux, déesses et h...
Fragment de la frise des
Panathénées sculptée par Phidias
au Ve siècle av J-C :
une jeune fille remet le péplos...
Lawrence Alma-Tadema, Phidias montrant la frise du Parthénon à ses amis, 1868
L’intégration par la romanisation : l’exemple d’Arles
cours pages 72-73
« Ouvre, Arles, douce hôtesse, ton double port, Arles, petite Rome
gauloise, voisine de Narbonne et de cette Vienne qu’enr...
Les thermes de Constantin
IVe siècle
Représentation de l’hippodrome d’Arles
Place de la République à Arles, où l’obélisque de l’hippodrome est conservé.
Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii
(Ier siècle)
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des marinie...
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Vulcain, dieu romain
des forgerons
Pilier des Naut...
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Cernunos,
dieu gaulois lié à la nature
et à la féc...
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Cernunos,
dieu gaulois lié à la nature
et à la féc...
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Cernunos,
dieu gaulois lié à la nature
et à la féc...
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Cernunos,
dieu gaulois lié à la nature
et à la féc...
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Cernunos,
dieu gaulois lié à la nature
et à la féc...
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Cernunos,
dieu gaulois lié à la nature
et à la féc...
« Tarvos trigaranus »,
taureau aux trois grues,
créateur et destructeur
Cernunos,
dieu gaulois lié à la nature
et à la féc...
Stèle représentant le dieu
gaulois Cernunnos au
centre,
encadré de dieux romains :
Apollon à gauche
et Mercure à droite.
I...
4
1
3
2
5
Au revers, l’autel des Trois Gaules : 1 autel monumental en marbre – 2 victoire ailée
portant une couronne d’or ...
ROMANISATION
Processus d’intégration
des habitants des provinces
gauloises à l’Empire
ROMANISATION
Processus d’intégration
des habitants des provinces
gauloises à l’Empire
DÉVELOPPEMENT
ÉCONOMIQUE
Ports dynamiques, au
croisement de grandes
voies romaines
ROMANISATION
Processus d’intégration
de...
UNE ARCHITECTURE
INSPIRÉE DE ROME
Des édifices typiquement
romains : forum, amphithéâtre,
théâtres, aqueduc, temples,
etc.
...
UNE ARCHITECTURE
INSPIRÉE DE ROME
Des édifices typiquement
romains : forum, amphithéâtre,
théâtres, aqueduc, temples,
etc.
...
UNE ARCHITECTURE
INSPIRÉE DE ROME
Des édifices typiquement
romains : forum, amphithéâtre,
théâtres, aqueduc, temples,
etc.
...
UNE ARCHITECTURE
INSPIRÉE DE ROME
Des édifices typiquement
romains : forum, amphithéâtre,
théâtres, aqueduc, temples,
etc.
...
UNE ARCHITECTURE
INSPIRÉE DE ROME
Des édifices typiquement
romains : forum, amphithéâtre,
théâtres, aqueduc, temples,
etc.
...
UNE ARCHITECTURE
INSPIRÉE DE ROME
Des édifices typiquement
romains : forum, amphithéâtre,
théâtres, aqueduc, temples,
etc.
...
III – Deux conceptions différentes de la citoyenneté
A – À Athènes, la citoyenneté demeure fermée...
Une citoyenneté restr...
III – Deux conceptions différentes de la citoyenneté
A – À Athènes, la citoyenneté demeure fermée...
Une citoyenneté restr...
Un femme au foyer,
bas-relief, vers 450 av J-C
Parmi les exclus de la
démocratie : les femmes
Femmes dans un gynécée, vase, vers 430 av J-C
Les exclus de la démocratie : les femmes
Elle n'avait pas encore quinze ans quand elle entra chez moi. Auparavant elle avait vécu, strictement
surveillée, afin qu'...
Les métèques jouaient un rôle
économique important à Athènes,
notamment dans l’artisanat : ici un
cordonnier et un forgero...
La représentation des esclaves
dans la Grèce antique
Coupes attiques, milieu Ve siècle av. J.-C.
Parmi les exclus de la
dé...
La représentation des esclaves
dans la Grèce antique
Coupes attiques, milieu Ve siècle av.
J.-C.
La représentation des esclaves
dans la Grèce antique
Coupes attiques, milieu Ve siècle av.
J.-C.
Un jeune athénien recevant son équipement d’hoplite,
durant son service militaire appelé éphébie
Coupe attique à figures r...
Les citoyens-soldats doivent payer leur équipement militaire :
ici des hoplites, entourés de cavaliers plus riches.
Amphor...
Des hoplites athéniens en train de s’équiper
Détail d’une coupe attique, Ve siècle avant J.-C., Musée historique de Vienne...
Les citoyens les plus pauvres
doivent servir comme rameurs
sur une trière
Bas-relief Lenormant, vers 410-400 av.
J.-C., mu...
Une démocratie fragile
La clepsydre (= horloge à eau) était
utilisée pour mesurer le temps de
parole des orateurs dans les lieux de
débats comme ...
Jetons en bronze, utilisés par les jurés au
tribunal populaire de l’Héliée,
permettant de garantir le secret du vote.
Le j...
Un ostrakon (= tesson de poterie) utilisé à l’Ecclésia pour bannir un citoyen de
la cité.
Celui-ci porte le nom de Thémist...
B – … alors qu’à Rome, la citoyenneté s’ouvre
progressivement
Au Ier siècle, la citoyenneté est d’abord offerte aux élites...
Pages 68-69
Fragment des « tables claudiennes » en bronze contenant le
discours de l’empereur Claude, prononcé en 48 ap. J...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.'
«!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste!
et! mon! onc...
Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les!
grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Il y a suffisamment de citoyens en Italie,
inutile donc d’aller chercher des sénateurs
dans les provinces.
Comme! il! étai...
Cette décision a été appliquée puisque des peuples gaulois obtiennent la
citoyenneté romaine complète en 48 ap. J.-C.
Les ...
Avant d’être octroyée à tous les hommes libres au IIIe siècle
Pages 70-71 Fragment du papyrus de Giessen contenant des extraits de
trois lois de Caracalla entre 212 et 215
L’empereur […] proclame : je voudrais rendre grâces aux dieux
immortels pour m’avoir sauvé d’un tel complot tramé contre m...
Il se fit une occupation de dépouiller, spolier et pressurer tout le reste
de l’humanité, les sénateurs pas moins que les a...
Plusieurs cités d’Afrique font ériger entre 212 et 217, des arcs
de triomphe, dédiés à l’empereur Caracalla :
ici Volubili...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ?
Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ?
Po...
Même avant l’édit de Caracalla, la citoyenneté romaine était beaucoup plus
ouverte que ne le fut la citoyenneté athénienne...
niveauderichesse
HUMILIORES2HONESTIORES2
ATHÈNES ROME
PENTACOSIOMÉDIMNES EMPEREUR
ET SA MAISON
CHEVALIERS
ZEUGITES
THÈTES
...
ÊTRE CITOYEN DANS LE MONDE ANTIQUE
est un privilège…
La citoyenneté est
réservée aux hommes,
nés de père citoyen
et de mèr...
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Diapo citoyenneté antique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Diapo citoyenneté antique

1 220 vues

Publié le

Diapo citoyenneté antique

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 220
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
48
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diapo citoyenneté antique

  1. 1. L’INVENTION DE LA CITOYENNETÉ DANS L’ANTIQUITÉ À ATHÈNES ET À ROME Reconstitution de l’Acropole d’Athènes par le peintre allemand Leo von Klenze en 1846
  2. 2. L’INVENTION DE LA CITOYENNETÉ DANS L’ANTIQUITÉ À ATHÈNES ET À ROME Reconstitution de l’Acropole d’Athènes par le peintre allemand Leo von Klenze en 1846 Que signifie être citoyen à Athènes aux Ve-IVe av. J.-C et à Rome aux Ier-IIIe siècle ap. J.-C. ?
  3. 3. I – L’accès à la citoyenneté se fait dans un contexte différent à Athènes et à Rome A – À Athènes et à Rome, la citoyenneté s’exerce dans des cadres chronologiques et spatiaux différents Un siècle et demi, à l’échelle d’une petite cité-État pour Athènes
  4. 4. Doc. 1 p 38
  5. 5. L’Attique au Ve siècle avant J-C Doc. 2 p 39 La cité (polis) : - une communauté de citoyens - une ville et son territoire - un État
  6. 6. La cité d’Athènes aux Ve et IVe siècles av. J.-C. Doc. 3 p 39
  7. 7. Trois siècles dans le cadre d’un vaste empire pour Rome Carte page 61
  8. 8. 3 Un empire romain, des cités, des citoyennetés au siècle ap. J.-C. CITOYENNETÉ INCOMPLÈTE CITOYENNETÉ COMPLÈTE Droits civils et politiques pour tous les hommes libres de la cité Droits civils et politiques uniquement pour les magistrats de la cité Droits civils pour les autres hommes libres de la cité Aucun droit du citoyen romain DROIT ROMAIN AUTRES CITÉS DE L’EMPIRE ITALIE Unhabitantdel’Empirepeutobtenirdesdroitsplusétendus. À Rome, dans les cités d’Italie et les colonies romaines hors d’Italie DROIT LATIN Cités de Gaule, par exemple DROIT PÉRÉGRIN Cités d’Afrique et d’Asie, par exemple Différents statuts selon les cités de l’Empire
  9. 9. B – Plusieurs conditions permettent de devenir citoyen
  10. 10. Doc. 2 p 40 Cours page 66
  11. 11. Doc. 2 p 40 Cours page 66
  12. 12. II – Les citoyens participent à la vie de la cité A – Le citoyen a des droits et des devoirs dans la cité
  13. 13. DROITS DEVOIRS ATHÈNES ROME ATHÈNES ROME CIVILS Droit de propriété Se marier avec une citoyenne Mettre sa richesse au service de la cité (liturgies à Athènes, évergétisme à Rome) pour financer des édifices ou des services publics JURIDIQUES Protection de la loi Droit à un procès Protection de la loi Droit à un procès Droit de faire appel à l’empereur Participer aux tribunaux si on est tiré au sort Participer aux tribunaux pour les plus riches RELIGIEUX Participer aux cérémonies Honorer les dieux de la cité Rendre un culte à l’empereur MILITAIRE - Participer à la défense de la cité comme cavalier, hoplite ou rameur selon sa richesse Effectuer son service militaire dans une légion romaine POLITIQUES Voter les lois Être tiré au sort ou être élu aux différentes magistratures Voter et accéder à des responsabilités politiques (locales) Participer aux institutions si on est tiré au sort Prêter serment à l’empereur et valider ses décisions
  14. 14. B – Le citoyen participe au gouvernement de la cité Le citoyen athénien sous un régime démocratique
  15. 15. B – Le citoyen participe au gouvernement de la cité Le citoyen athénien sous un régime démocratique 1 La démocratie défendue par un citoyen athénien Dans cette tragédie, Euripide imagine un dialogue entre Thésée, héros fondateur mythique de la communauté athénienne, et l’ambassadeur de la cité de Thèbes. Thésée : Cette cité n’est pas gouvernée par un seul homme : elle est libre. Le peuple y est roi ; chacun reçoit le pouvoir à tour de rôle, pour un an. Elle n’accorde aucun privilège à la fortune, mais le pauvre et le riche y possèdent des droits égaux. L’ambassadeur : La cité dont je viens est gouvernée par un seul homme et non pas par la multitude. […] D’ailleurs, comment le peuple, incapable de raisonnements justes, pourrait-il conduire une cité dans le droit chemin ? Thésée : Il n’est rien de plus funeste, pour une cité, qu’un tyran. Et tout d’abord, il n’y a pas de loi commune à tous car un seul détient la puissance et puisque la loi est sa possession exclusive, l’égalité n’existe plus. Avec des lois écrites, le faible et le riche ont des droits égaux. Il est ainsi permis aux plus faibles de répondre à l’homme favorisé de la fortune quand il les insulte. La victoire est au petit sur le grand, quand il a le droit pour lui. La liberté la voici : « Qui veut pour le bien de la cité apporter une trouver plus d’égalité entre les citoyens ? D’après Euripide, Les Suppliantes, 423 avant J.-C.
  16. 16. Succession de régimes politiques à Athènes : Aristocratie (le «  pouvoir des meilleurs  ») : quelques familles dirigent la cité Tyrannie : pouvoir d’un seul Démocratie : pouvoir du peuple, l’ensemble des citoyens prennent ensemble les décisions politiques En 508, Clisthène jette les bases de la démocratie : il renforce l’égalité mais les citoyens pauvres ne peuvent toujours pas devenir magistrat. Ayant montré le rôle indispensable pour la défense de la cité lors des batailles de Marathon et Salamine (490 et 480) les citoyens pauvres obtiennent plus de pouvoir : Périclès permet à tous les citoyens riches ou pauvres de devenir magistrats. Le misthos (indemnité) incite les citoyens pauvres à venir à l’assemblée.
  17. 17. 2 * La participation à ces institutions donne lieu au versement du misthos. contrôle tire au sort ou élit pour un an parmi les volontaires de plus de 30 ans tire au sort ou élit pour un an parmi les volontaires de plus de 30 ans tire au sort ou élit pour un an parmi les volontaires de plus de 30 ans surveillecontrôle 700 MAGISTRATS CIVILS ET MILITAIRES dont 10 stratèges et 9 archontes font appliquer les lois commandent l’armée organisent les fêtes de la cité président les tribunaux L’ECCLÉSIA* Assemblée des citoyens, réunie sur la Pnyx propose et vote les décrets vote la guerre ou la paix vote le budget vote l’ostracisme L’HÉLIÉE* Tribunal du peuple, 6 000 citoyens juge les affaires civiles et criminelles vérifie la légalité des décrets LA BOULÈ* Conseil de 500 citoyens convoque et préside l’Assemblée propose et prépare les décrets Les institutions démocratiques athéniennes au IVe siècle avant J-C Doc. 1 p 46
  18. 18. La colline de la Pnyx (3) accueille les séances de l’Ecclésia, une tribune (2) permet aux orateurs de s’exprimer 4 1 2 3
  19. 19. Le klérôtérion était utilisé pour désigner au sort, les jurés (héliastes) qui vont siéger au tribunal populaire de l’Héliée pour un procès.
  20. 20. Athéna, déesse protectrice de la cité, veille sur le tirage au sort qui attribue aux citoyens des fonctions politiques et religieuses Coupe attique à figure rouge, vers 480 av. J.-C.
  21. 21. La cité d’Athènes aux Ve et IVe siècles av. J.-C.
  22. 22. L’administration provinciale (dans chaque province) L’administration centrale (à Rome) Sénat - vote les lois Magistrats - gèrent les finances - font régner l’ordre public - gèrent le ravitaillement en blé et l’entretien de la voirie - rendent la justice Gouverneurs au nom de l’empereur - maintiennent l’ordre et la sécurité - recrutent les soldats - lèvent les impôts - gèrent l’entretien des routes, des fortifications et des monuments - rendent la justice L’administration locale (dans chaque cité) Sénat local - discute et vote les décrets Magistrats - gèrent la cité La place des citoyens romains dans les institutions de l’Empire Citoyens …………………….. …………………….. L’empereur concentre tous les pouvoirs Pouvoir militaire Pouvoir politique Pouvoir héréditaire Pouvoir religieux AUG[ustus] : Auguste, élu des dieux P[ontifex] M[aximus] : Grand Pontife, dirige la religion TR[ibunicia] P[otestas] : tribun de la plèbe, propose les lois, peut rejuger tous les procès Co[n]S[ul]V : consul pour la 5e fois P[ater] P[atriae] : Père de la patrie GER[manicus] DAC[icus] : vainqueur des Germains et des Daces (PRINCEPS) (à Rome)(PRINCEPS) (à Rome) L’EMPEREUR NERVAE TRAIANO : Trajan, fils de Nerva (Nerva avait adopté Trajan pour qu’il lui succède) CAES[ar] : César, titre associé à l’empereur IMP[erator] général victorieux
  23. 23. L’administration provinciale (dans chaque province) L’administration centrale (à Rome) Sénat - vote les lois Magistrats - gèrent les finances - font régner l’ordre public - gèrent le ravitaillement en blé et l’entretien de la voirie - rendent la justice Gouverneurs au nom de l’empereur - maintiennent l’ordre et la sécurité - recrutent les soldats - lèvent les impôts - gèrent l’entretien des routes, des fortifications et des monuments - rendent la justice L’administration locale (dans chaque cité) Sénat local - discute et vote les décrets Magistrats - gèrent la cité La place des citoyens romains dans les institutions de l’Empire Citoyens passifs à l’échelle de l’empire actifs dans leur cité L’empereur concentre tous les pouvoirs Pouvoir militaire Pouvoir politique Pouvoir héréditaire Pouvoir religieux AUG[ustus] : Auguste, élu des dieux P[ontifex] M[aximus] : Grand Pontife, dirige la religion TR[ibunicia] P[otestas] : tribun de la plèbe, propose les lois, peut rejuger tous les procès Co[n]S[ul]V : consul pour la 5e fois P[ater] P[atriae] : Père de la patrie GER[manicus] DAC[icus] : vainqueur des Germains et des Daces (PRINCEPS) (à Rome)(PRINCEPS) (à Rome) L’EMPEREUR NERVAE TRAIANO : Trajan, fils de Nerva (Nerva avait adopté Trajan pour qu’il lui succède) CAES[ar] : César, titre associé à l’empereur IMP[erator] général victorieux élit propose des candidats nomme nomme contrôlent Assemblée des citoyens distribue (pain, jeux) prêtent serment, rendent un culte nommeélit participent
  24. 24. C – Le citoyen participe à la vie de la communauté L’exemple des Panathénées
  25. 25. Vue actuelle de l’Acropole : le centre religieux d’Athènes consacré à Athéna 4 3 2 1 7 5 6 Vocabulaire Photo page 34
  26. 26. Doc. 2 p 49
  27. 27. La fresque originale est conservée au British Museum
  28. 28. Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C : des cavaliers... Doc. pages 48-49
  29. 29. Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C : un char...
  30. 30. Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C : un bœuf est mené au sacrifice...
  31. 31. Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C : les ergastines, jeunes filles chargées de tisser le péplos...
  32. 32. Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C : des porteurs d’eau et d’offrandes...
  33. 33. Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C : ... sous le regard des dieux, déesses et héros
  34. 34. Fragment de la frise des Panathénées sculptée par Phidias au Ve siècle av J-C : une jeune fille remet le péplos...
  35. 35. Lawrence Alma-Tadema, Phidias montrant la frise du Parthénon à ses amis, 1868
  36. 36. L’intégration par la romanisation : l’exemple d’Arles cours pages 72-73
  37. 37. « Ouvre, Arles, douce hôtesse, ton double port, Arles, petite Rome gauloise, voisine de Narbonne et de cette Vienne qu’enrichissent les colons des Alpes ; tu es coupée par le cours impétueux du Rhône au milieu duquel un pont de bateaux forme une place où tu reçois les marchandises du monde romain ; tu ne les retiens pas et tu enrichis les autres peuples et les autres villes que possèdent la Gaule et le vaste sein de l’Aquitaine. » « Pande, duplex Arelate, tuos blanda hospita portus, Gallula Roma, Arelas, quam Narbo Martius et quam Accolit Alpinis opulenta Vienna colonis, Praecipitis Rhodani sic intercisa fluentis Ut mediam facias navali ponte plateam, Per quem Romani commercia suscipis orbis Nec cohibes, populosque alios et moenia ditas, Gallia quis fruitur gremioque Aquitania lato. » Poème d’Ausone, IVe siècle ap. J.-C.
  38. 38. Les thermes de Constantin IVe siècle
  39. 39. Représentation de l’hippodrome d’Arles
  40. 40. Place de la République à Arles, où l’obélisque de l’hippodrome est conservé.
  41. 41. Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle)
  42. 42. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle)
  43. 43. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Vulcain, dieu romain des forgerons Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle)
  44. 44. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Cernunos, dieu gaulois lié à la nature et à la fécondité Vulcain, dieu romain des forgerons Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle)
  45. 45. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Cernunos, dieu gaulois lié à la nature et à la fécondité Vulcain, dieu romain des forgerons Smertrios, dieu gaulois de la guerre Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle)
  46. 46. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Cernunos, dieu gaulois lié à la nature et à la fécondité Vulcain, dieu romain des forgerons Smertrios, dieu gaulois de la guerre inscription qui dédit le monument à l’empereur et à Jupiter Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle)
  47. 47. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Cernunos, dieu gaulois lié à la nature et à la fécondité Vulcain, dieu romain des forgerons Smertrios, dieu gaulois de la guerre inscription qui dédit le monument à l’empereur et à Jupiter Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle) Trois Nautes, armés de lances et de boucliers
  48. 48. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Cernunos, dieu gaulois lié à la nature et à la fécondité Vulcain, dieu romain des forgerons Smertrios, dieu gaulois de la guerre inscription qui dédit le monument à l’empereur et à Jupiter Mars, dieu romain de la guerre et Venus, déesse de l’amour Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle) Trois Nautes, armés de lances et de boucliers
  49. 49. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Cernunos, dieu gaulois lié à la nature et à la fécondité Vulcain, dieu romain des forgerons Smertrios, dieu gaulois de la guerre inscription qui dédit le monument à l’empereur et à Jupiter Mars, dieu romain de la guerre et Venus, déesse de l’amour Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle) Trois Nautes, armés de lances et de boucliers Divinités féminines non identifiées
  50. 50. « Tarvos trigaranus », taureau aux trois grues, créateur et destructeur Cernunos, dieu gaulois lié à la nature et à la fécondité Vulcain, dieu romain des forgerons Smertrios, dieu gaulois de la guerre inscription qui dédit le monument à l’empereur et à Jupiter Mars, dieu romain de la guerre et Venus, déesse de l’amour L’ensemble était probablement surmonté d’une statue de Jupiter. Les autres faces du pilier représentent les notes ainsi que d’autres divinités romaines (Jupiter, Mercure, Fortuna, Castor et Pollux) et gauloise (Ésus) Pilier des Nautes de Lutèce, confrérie des mariniers de la tribue Parisii (Ier siècle) Trois Nautes, armés de lances et de boucliers Divinités féminines non identifiées
  51. 51. Stèle représentant le dieu gaulois Cernunnos au centre, encadré de dieux romains : Apollon à gauche et Mercure à droite. IIe siècle ap. J.-C., Reims siècle, Reims
  52. 52. 4 1 3 2 5 Au revers, l’autel des Trois Gaules : 1 autel monumental en marbre – 2 victoire ailée portant une couronne d’or – 3 colonne d’environ dix mètres de haut en porphyre rouge – 4 couronne civique – 5 autel dédicacé à ROMe ET AVGuste Pièce de monnaie à l’effigie de l’empereur Tibère frappée à Lyon entre 14 et 37 ap. J.-C.
  53. 53. ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire
  54. 54. ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire
  55. 55. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Ports dynamiques, au croisement de grandes voies romaines ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire
  56. 56. UNE ARCHITECTURE INSPIRÉE DE ROME Des édifices typiquement romains : forum, amphithéâtre, théâtres, aqueduc, temples, etc. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Ports dynamiques, au croisement de grandes voies romaines ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire
  57. 57. UNE ARCHITECTURE INSPIRÉE DE ROME Des édifices typiquement romains : forum, amphithéâtre, théâtres, aqueduc, temples, etc. UN MODE DE VIE ROMAIN IMITÉ Bains aux thermes, courses de chars au cirque, jeux à l’amphithéâtre, etc. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Ports dynamiques, au croisement de grandes voies romaines ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire
  58. 58. UNE ARCHITECTURE INSPIRÉE DE ROME Des édifices typiquement romains : forum, amphithéâtre, théâtres, aqueduc, temples, etc. UN MODE DE VIE ROMAIN IMITÉ Bains aux thermes, courses de chars au cirque, jeux à l’amphithéâtre, etc. UN SYNCRÉTISME RELIGIEUX Adoption des dieux romains tout en conservant les divinités gauloises DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Ports dynamiques, au croisement de grandes voies romaines ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire
  59. 59. UNE ARCHITECTURE INSPIRÉE DE ROME Des édifices typiquement romains : forum, amphithéâtre, théâtres, aqueduc, temples, etc. UN MODE DE VIE ROMAIN IMITÉ Bains aux thermes, courses de chars au cirque, jeux à l’amphithéâtre, etc. UN SYNCRÉTISME RELIGIEUX Adoption des dieux romains tout en conservant les divinités gauloises DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Ports dynamiques, au croisement de grandes voies romaines ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire UNE INTÉGRATION POLITIQUE DES HABITANTS Accès à la citoyenneté romaine, magistratures au service de l’Empire
  60. 60. UNE ARCHITECTURE INSPIRÉE DE ROME Des édifices typiquement romains : forum, amphithéâtre, théâtres, aqueduc, temples, etc. UN MODE DE VIE ROMAIN IMITÉ Bains aux thermes, courses de chars au cirque, jeux à l’amphithéâtre, etc. UNE SOUMISSION AU POUVOIR IMPÉRIAL Culte impérial organisé dans chaque cité notamment à Lyon où se situe le sanctuaire fédéral des trois Gaules UN SYNCRÉTISME RELIGIEUX Adoption des dieux romains tout en conservant les divinités gauloises DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Ports dynamiques, au croisement de grandes voies romaines ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire UNE INTÉGRATION POLITIQUE DES HABITANTS Accès à la citoyenneté romaine, magistratures au service de l’Empire
  61. 61. UNE ARCHITECTURE INSPIRÉE DE ROME Des édifices typiquement romains : forum, amphithéâtre, théâtres, aqueduc, temples, etc. UN MODE DE VIE ROMAIN IMITÉ Bains aux thermes, courses de chars au cirque, jeux à l’amphithéâtre, etc. UNE SOUMISSION AU POUVOIR IMPÉRIAL Culte impérial organisé dans chaque cité notamment à Lyon où se situe le sanctuaire fédéral des trois Gaules UN SYNCRÉTISME RELIGIEUX Adoption des dieux romains tout en conservant les divinités gauloises DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Ports dynamiques, au croisement de grandes voies romaines ROMANISATION Processus d’intégration des habitants des provinces gauloises à l’Empire UNE INTÉGRATION POLITIQUE DES HABITANTS Accès à la citoyenneté romaine, magistratures au service de l’Empire
  62. 62. III – Deux conceptions différentes de la citoyenneté A – À Athènes, la citoyenneté demeure fermée... Une citoyenneté restreinte et imposant des obligations
  63. 63. III – Deux conceptions différentes de la citoyenneté A – À Athènes, la citoyenneté demeure fermée... Une citoyenneté restreinte et imposant des obligations Doc. 1 p 40
  64. 64. Un femme au foyer, bas-relief, vers 450 av J-C Parmi les exclus de la démocratie : les femmes
  65. 65. Femmes dans un gynécée, vase, vers 430 av J-C
  66. 66. Les exclus de la démocratie : les femmes
  67. 67. Elle n'avait pas encore quinze ans quand elle entra chez moi. Auparavant elle avait vécu, strictement surveillée, afin qu'elle ne vît, n'entendît, ne questionnât que le moins possible. N'était-ce pas assez, à ton avis, qu'en entrant chez moi elle sût tout au plus faire un manteau de laine qu'on lui mettait en main et qu'elle eût vu comment on distribue leur tâche aux fileuses ? [...] Quand elle se fut familiarisée avec moi et fut assez apprivoisée pour soutenir la conversation, je la questionnai […]: « Dis-moi, ma femme, comprends-tu à présent pourquoi je t'ai épousée et pourquoi tes parents t'ont donnée à moi ? […] Après avoir réfléchi, moi pour moi, et tes parents pour toi, aux moyens de s'assortir le mieux possible pour fonder une maison et une famille, je t'ai choisie, toi, et tes parents m'ont choisi, moi, probablement entre d'autres partis possibles. [...] La divinité, a, selon moi, approprié la nature de la femme aux travaux et aux soins de l'intérieur, et celle de l'homme à ceux du dehors. En faisant le corps et l'âme de l'homme plus capables de supporter les froids, les chaleurs, les voyages, les guerres, il a assigné à l'homme les travaux du dehors, tandis qu'en donnant à la femme un corps moins résistant, la divinité me paraît, lui avoir prescrit les travaux de l'intérieur. [...] Il faudra certainement que tu demeures au logis, que tu fasses partir ensemble ceux des serviteurs qui ont leur travail au dehors, que tu surveilles ceux qui ont à faire à l'intérieur. Tu auras à recevoir les provisions qu'on apportera, à distribuer celles qu'il faudra consommer, à garder celles qu'il faudra économiser, à veiller à ce qu'on ne dépense pas en un mois les réserves d'une année. Lorsqu'on t'apportera des laines, tu devras veiller à ce qu'on en tisse des vêtements pour ceux qui en ont besoin et veiller aussi à ce que les provisions sèches restent bonnes à manger. […] Plus tu te feras apprécier de ton époux comme associée et de tes enfants comme ménagère, plus dans la maison tu seras honorée » D'après Xénophon. Économique, VII. Les exclus de la démocratie : les femmes
  68. 68. Les métèques jouaient un rôle économique important à Athènes, notamment dans l’artisanat : ici un cordonnier et un forgeron Coupes attiques, Ve siècle av. J.-C. Parmi les exclus de la démocratie : les métèques
  69. 69. La représentation des esclaves dans la Grèce antique Coupes attiques, milieu Ve siècle av. J.-C. Parmi les exclus de la démocratie : les esclaves
  70. 70. La représentation des esclaves dans la Grèce antique Coupes attiques, milieu Ve siècle av. J.-C.
  71. 71. La représentation des esclaves dans la Grèce antique Coupes attiques, milieu Ve siècle av. J.-C.
  72. 72. Un jeune athénien recevant son équipement d’hoplite, durant son service militaire appelé éphébie Coupe attique à figures rouges, Ve siècle av. J.-C. La défense du territoire comme charge pour le citoyen
  73. 73. Les citoyens-soldats doivent payer leur équipement militaire : ici des hoplites, entourés de cavaliers plus riches. Amphore attique à figures noires, vers 550 av. J.-C., musée du Louvre, Paris La défense du territoire comme charge pour le citoyen
  74. 74. Des hoplites athéniens en train de s’équiper Détail d’une coupe attique, Ve siècle avant J.-C., Musée historique de Vienne, Autriche
  75. 75. Les citoyens les plus pauvres doivent servir comme rameurs sur une trière Bas-relief Lenormant, vers 410-400 av. J.-C., musée de l’Acropole, Athènes La défense du territoire comme charge pour le citoyen
  76. 76. Une démocratie fragile
  77. 77. La clepsydre (= horloge à eau) était utilisée pour mesurer le temps de parole des orateurs dans les lieux de débats comme l’Ecclésia ou l’Héliée. Doc. 4 p 47
  78. 78. Jetons en bronze, utilisés par les jurés au tribunal populaire de l’Héliée, permettant de garantir le secret du vote. Le jeton à tige creuse signifie l’acquittement, le jeton à tige pleine pour la condamnation. Doc. 4 p 47
  79. 79. Un ostrakon (= tesson de poterie) utilisé à l’Ecclésia pour bannir un citoyen de la cité. Celui-ci porte le nom de Thémistocle, un stratège accusé d’avoir détourné de l’argent public : il est ostracisé d’Athènes en 471 av. J.-C. Doc. 4 p 47
  80. 80. B – … alors qu’à Rome, la citoyenneté s’ouvre progressivement Au Ier siècle, la citoyenneté est d’abord offerte aux élites de l’empire
  81. 81. Pages 68-69 Fragment des « tables claudiennes » en bronze contenant le discours de l’empereur Claude, prononcé en 48 ap. J.-C. devant le Sénat romain
  82. 82. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! eExtrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  83. 83. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! eExtrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  84. 84. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! eExtrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  85. 85. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  86. 86. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  87. 87. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  88. 88. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Les provinciaux peuvent avoir des qualités politiques utiles à l’Empire comme sénateurs ou fonctionnaires impériaux. Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  89. 89. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Les provinciaux peuvent avoir des qualités politiques utiles à l’Empire comme sénateurs ou fonctionnaires impériaux. Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  90. 90. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Les provinciaux peuvent avoir des qualités politiques utiles à l’Empire comme sénateurs ou fonctionnaires impériaux. Le Sénat compte déjà des sénateurs d’origine gauloise venus des Trois Gaules. Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  91. 91. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Les provinciaux peuvent avoir des qualités politiques utiles à l’Empire comme sénateurs ou fonctionnaires impériaux. Le Sénat compte déjà des sénateurs d’origine gauloise venus des Trois Gaules. Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  92. 92. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Les provinciaux peuvent avoir des qualités politiques utiles à l’Empire comme sénateurs ou fonctionnaires impériaux. Le Sénat compte déjà des sénateurs d’origine gauloise venus des Trois Gaules. L’empereur Claude lui-même est originaire de Gaule (né à Lyon). Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  93. 93. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Les provinciaux peuvent avoir des qualités politiques utiles à l’Empire comme sénateurs ou fonctionnaires impériaux. Le Sénat compte déjà des sénateurs d’origine gauloise venus des Trois Gaules. L’empereur Claude lui-même est originaire de Gaule (né à Lyon). Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  94. 94. de'Claude,'reproduite'sur'les'Tables'claudiennes.' «!C’était!nouveau,!quand!mon!grand4oncle!le!divin!Auguste! et! mon! oncle! Tibère1 ! prirent! une! initiative! courageuse! lorsqu’ils! voulurent! que! les! élites! des! colonies! et! des! municipes,! c’est4à4dire! les! personnalités! honorables! et! riches,!des!régions!de!l’Empire,!puissent!être!membres!du! Sénat!(…).!Quoi!donc!?!Un!Italien,!comme!sénateur,!est4il! meilleur!qu’un!provincial!?![...]!Je!ne!pense!pas,!à!la!vérité,! qu'on! doive! rejeter! les! provinciaux! s'ils! peuvent! faire! honneur!au!Sénat.! Voyez! cette! très! splendide! et! puissante! colonie! des! Viennois,! en! Gaule! Narbonnaise.! C'est! d'elle! qu'est! originaire!Vestinus2 ,!pour!qui!j'ai!une!affection!particulière! et!que!j'occupe!à!mes!affaires!personnelles![...].! !!!!!Que!désirez4vous!de!plus,!sinon!que!je!vous!montre!du! doigt,! que! le! sol! même! situé! au4delà! de! la! Narbonnaise! vous! envoie! déjà! des! sénateurs,! et! nous! n’avons! pas! à! regretter!d’avoir!des!hommes!de!Lyon!dans!notre!ordre.! Sénateurs,! j'ai! franchi! les! bornes! des! provinces! qui! vous! sont!habituelles!et!familières,!mais!il!me!faut!maintenant! plaider!ouvertement!la!cause!de!la!Gaule!chevelue3 .! Si!quelqu'un!considère!que!ces!Gaulois!ont!mis!à!l’épreuve! le!divin!César!par!une!guerre!de!dix!années4 ,!que!le!même! homme! mette! en! regard! cent! ans! d'une! fidélité! et! d’une! obéissance! sans! faille! en! de! nombreuses! circonstances! critiques! pour! nous.! Mon! plus! illustre! père! Drusus! en! a! d’ailleurs! fait! plus! que! l'épreuve! lorsqu'il! soumettait! la! Germanie! :! ces! Gaulois! lui! garantirent! alors,! sur! ses! arrières,! une! paix! profonde! et! assurée! par! leur! propre! tranquillité.!»! e Clau de p o u rsui t u n e p o l i t ique entamée par ses prédécesseurs Auguste et Tibère, d’accorder la citoyenneté à des provinciaux. Les provinciaux peuvent avoir des qualités politiques utiles à l’Empire comme sénateurs ou fonctionnaires impériaux. Le Sénat compte déjà des sénateurs d’origine gauloise venus des Trois Gaules. L’empereur Claude lui-même est originaire de Gaule (né à Lyon). Depuis la conquête de la Gaule par César, le s Gau lo is so nt re s tés pacifiques et parfaitement fidèles à l’Empire. Extrait des Tables claudiennes doc. 2 p 68
  95. 95. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Tacite, Annales doc. 3 p 69
  96. 96. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Tacite, Annales doc. 3 p 69
  97. 97. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  98. 98. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  99. 99. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  100. 100. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. En intégrant les provinciaux, ils sont fidèles à l’Empire. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  101. 101. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. En intégrant les provinciaux, ils sont fidèles à l’Empire. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  102. 102. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. En intégrant les provinciaux, ils sont fidèles à l’Empire. L’exemple grec montre que c’est la fermeture de la citoyenneté qui a conduit les cités grecques à la défaite. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  103. 103. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. En intégrant les provinciaux, ils sont fidèles à l’Empire. L’exemple grec montre que c’est la fermeture de la citoyenneté qui a conduit les cités grecques à la défaite. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  104. 104. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. En intégrant les provinciaux, ils sont fidèles à l’Empire. L’exemple grec montre que c’est la fermeture de la citoyenneté qui a conduit les cités grecques à la défaite. Les Gaulois sont déjà romanisés et vivent comme des Romains. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  105. 105. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. En intégrant les provinciaux, ils sont fidèles à l’Empire. L’exemple grec montre que c’est la fermeture de la citoyenneté qui a conduit les cités grecques à la défaite. Les Gaulois sont déjà romanisés et vivent comme des Romains. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  106. 106. Il y a suffisamment de citoyens en Italie, inutile donc d’aller chercher des sénateurs dans les provinces. Comme! il! était! question! de! compléter! le! Sénat! et! que! les! grands!de!la!Gaule!appelée!chevelue,!depuis!longtemps!en! possession!de!traités!et!du!titre!de!citoyens,!réclamaient!le! droit!d'obtenir!les!honneurs!à!Rome,!il!y!eut!beaucoup!de! bruit!à!ce!sujet,!et!la!question!fut!débattue!passionnément! devant!le!prince.! On!affirmait!«#que#l'Italie#n'était#pas#malade#au#point#de#ne# pas# pouvoir# fournir# un# Sénat# à# sa# capitale.# [...]# Quels# honneurs# laisserait@on# à# ce# qui# restait# de# nobles# ou# aux# pauvres#du#Latium2 #devenus#sénateurs#?# Ils#allaient#encombrer#tout,#ces#riches#dont#les#ancêtres,#à#la# tête#des#nations#ennemies,#avaient#attaqué#le#divin#Jules#à# Alésia1 .#[...]#Qu'ils#jouissent#du#titre#de#citoyens,#soit#:#mais#la# fonction#de#sénateur,#on#n'avait#pas#à#la#prostituer#ainsi#!#»! Ces! arguments! ne! touchèrent! pas! le! prince! :! il! voulut! les! réfuter! d'abord! et,! ayant! convoqué! le! Sénat,! il! débuta! en! ces!termes!:! «# [...]# Regrettons@nous# que# des# habitants# venus# d’Espagne# ou# de# Gaule# narbonnaise# soient# passés# chez# nous# ?# # Les# descendants#nous#restent#[ainsi#que]#leur#amour#pour#cette# patrie.# Quelle# autre# cause# y# a@t@il# eu# à# la# ruine# des# Lacédémoniens3 # et# des# Athéniens,# malgré# leur# valeur# guerrière,# que# leur# entêtement# à# considérer# les# vaincus# comme# étrangers# ?# [...]# Si# l'on# passe# en# revue# toutes# les# guerres,#il#n'en#est#aucune#qui#n'ait#été#aussi#courte#que#celle# des#Gaules#;#depuis#qu'elle#a#pris#fin,#la#paix#est#constante#et# fidèle.#Déjà#les#mœurs,#les#arts,#les#alliances#les#confondent# avec# nous# :# qu'ils# nous# apportent# aussi# leur# or# et# leurs# richesses,#plutôt#que#d'être#seuls#à#les#posséder#[...]»! Le!discours!du!prince!fut!suivi!d'un!décret!du!Sénat!et!les! Éduens4 !obtinrent!!les!premiers,!le!droit!de!siéger!au!Sénat! de!Rome.! Les Gaulois ont été ennemis de Rome. En autorisant l’accès au Sénat à des Gaulois, la fonction de sénateur perd de son prestige. En intégrant les provinciaux, ils sont fidèles à l’Empire. L’exemple grec montre que c’est la fermeture de la citoyenneté qui a conduit les cités grecques à la défaite. Les Gaulois sont déjà romanisés et vivent comme des Romains. Mieux intégrer les Gaulois a aussi un intérêt économique pour l’Empire. Tacite, Annales doc. 3 p 69
  107. 107. Cette décision a été appliquée puisque des peuples gaulois obtiennent la citoyenneté romaine complète en 48 ap. J.-C. Les Gaulois peuvent donc s’intégrer politiquement dans l’Empire et ils sont de plus en plus nombreux à siéger au Sénat. Pour l’Empire, cette extension de la citoyenneté permet de garantir la fidélité des peuples concernés. Pour l’empereur Claude, cette décision est un moyen inavoué, de renforcer son pouvoir personnel face à des sénateurs hostiles, en faisant entrer au Sénat des élites gauloises qui lui sont redevables et donc fidèles.
  108. 108. Avant d’être octroyée à tous les hommes libres au IIIe siècle
  109. 109. Pages 70-71 Fragment du papyrus de Giessen contenant des extraits de trois lois de Caracalla entre 212 et 215
  110. 110. L’empereur […] proclame : je voudrais rendre grâces aux dieux immortels pour m’avoir sauvé d’un tel complot tramé contre ma vie. Voilà pourquoi j’estime accomplir, de manière si magnifique et si digne des dieux, un acte qui convienne à leur majesté, en ralliant à leur culte, comme Romains, autant de fois de dizaines de milliers de fidèles qu’il en viendra chaque fois se joindre à mes hommes. Je donne donc à tous ceux qui habitent l’Empire le droit de cité romaine. […] Il se doit en effet que la multitude soit non seulement associée aux charges qui pèsent sur tous, mais qu’elle soit désormais englobée dans la victoire. Et le présent édit augmentera la majesté du peuple romain : il est conforme à celle-ci que d’autres puissent être admis à cette même dignité que celle dont les Romains bénéficient depuis toujours. Constitution antonine, appelée également Édit de Caracalla d’après les fragments du papyrus de Giessen, 212 ap. J.-C. Traduction de J. Mélèze-Modrzejewski dans Girard et Senn, Les Lois des Romains, Jovene Editore, Naples, 1977. Doc. 2 p 70 L’édit de Caracalla (212 ap. J.-C.)
  111. 111. Il se fit une occupation de dépouiller, spolier et pressurer tout le reste de l’humanité, les sénateurs pas moins que les autres. [...] Il y eut les cadeaux qu’il exigea des citoyens riches et des différentes communautés, les impôts, ceux qu’il promulgua et le dixième qui remplaça le vingtième sur les affranchissements et sur les biens laissés en héritage et toute forme de legs. Il abolit en effet le droit de succession et l’immunité fiscale qui avait été accordée aux proches du défunt. Ce fut la raison pour laquelle il attribua à tous les habitants de son Empire le droit de cité romaine, officiellement pour l’honorer, en fait dans le but d’augmenter par ce moyen ses revenus, dans la mesure où les pérégrins ne paient pas la plupart de ces impôts. Dion CASSIUS, historien d’expression grecque (v. 155 – 235 ap. J.-C.), Histoire romaine, début du IIIe siècle. Doc. 3 p 71 L’interprétation de la décision de Caracalla
  112. 112. Plusieurs cités d’Afrique font ériger entre 212 et 217, des arcs de triomphe, dédiés à l’empereur Caracalla : ici Volubilis, Cuicul (Djemila) et Theveste (Tebessa)
  113. 113. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ?
  114. 114. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ? En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté romaine complète à tous les hommes libres de l’Empire.
  115. 115. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ? En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté romaine complète à tous les hommes libres de l’Empire. L’empereur justifie sa décision par des raisons :
  116. 116. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ? En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté romaine complète à tous les hommes libres de l’Empire. L’empereur justifie sa décision par des raisons : • religieuses : remercier les dieux en faisant participer davantage d’habitants au culte.
  117. 117. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ? En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté romaine complète à tous les hommes libres de l’Empire. L’empereur justifie sa décision par des raisons : • religieuses : remercier les dieux en faisant participer davantage d’habitants au culte. • économiques : davantage d’habitants vont participer au financement de l’Empire en payant des impôts.
  118. 118. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ? En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté romaine complète à tous les hommes libres de l’Empire. L’empereur justifie sa décision par des raisons : • religieuses : remercier les dieux en faisant participer davantage d’habitants au culte. • économiques : davantage d’habitants vont participer au financement de l’Empire en payant des impôts. • politiques : davantage de citoyens fidèles à l’Empire.
  119. 119. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ? En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté romaine complète à tous les hommes libres de l’Empire. L’empereur justifie sa décision par des raisons : • religieuses : remercier les dieux en faisant participer davantage d’habitants au culte. • économiques : davantage d’habitants vont participer au financement de l’Empire en payant des impôts. • politiques : davantage de citoyens fidèles à l’Empire. Les réactions sont partagées car :
  120. 120. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ? En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté romaine complète à tous les hommes libres de l’Empire. L’empereur justifie sa décision par des raisons : • religieuses : remercier les dieux en faisant participer davantage d’habitants au culte. • économiques : davantage d’habitants vont participer au financement de l’Empire en payant des impôts. • politiques : davantage de citoyens fidèles à l’Empire. • Les sénateurs accusent l’empereur de chercher à s’enrichir en augmentant le nombre d’individus soumis à l’impôt. • Beaucoup de cités sont reconnaissantes à Caracalla d’avoir élargi la citoyenneté à leurs habitants Les réactions sont partagées car :
  121. 121. Quelle décision prend l’empereur Caracalla en 212 ? Quelles sont ses motivations? Comment la décision est-elle perçue ? Pourquoi cette décision est une étape majeure dans l’extension de la citoyenneté ? En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté romaine complète à tous les hommes libres de l’Empire. L’empereur justifie sa décision par des raisons : • religieuses : remercier les dieux en faisant participer davantage d’habitants au culte. • économiques : davantage d’habitants vont participer au financement de l’Empire en payant des impôts. • politiques : davantage de citoyens fidèles à l’Empire. • Les sénateurs accusent l’empereur de chercher à s’enrichir en augmentant le nombre d’individus soumis à l’impôt. • Beaucoup de cités sont reconnaissantes à Caracalla d’avoir élargi la citoyenneté à leurs habitants Les réactions sont partagées car : Il s’agit d’une décision majeure car elle est la dernière étape du processus d’extension de la citoyenneté romaine dans les provinces : tous les hommes libres de l’Empire sont citoyens, soit plusieurs dizaines de millions de citoyens.
  122. 122. Même avant l’édit de Caracalla, la citoyenneté romaine était beaucoup plus ouverte que ne le fut la citoyenneté athénienne au Ve siècle av. J.-C.
  123. 123. niveauderichesse HUMILIORES2HONESTIORES2 ATHÈNES ROME PENTACOSIOMÉDIMNES EMPEREUR ET SA MAISON CHEVALIERS ZEUGITES THÈTES ORDRE SÉNATORIAL Fortune de 1 000 000 de sesterces Fortune de 400 000 sesterces Fortune de 20 000 sesterces ORDRE ÉQUESTRE ORDRE DES DÉCURIONS PLÈBE Revenu annuel supérieur à 500 médimnes1 Perçoivent le misthos 1. À Athènes, le niveau de richesse est évalué en médimnes de blé (1 médimne = 31 kg de grains). 2. Les honestiores (les « plus honorables ») désignent les élites par opposition aux humiliores (les « plus humbles »). À partir d’Auguste, les peines encourues par les honestiores lors de procès sont moins sévères que pour les humiliores. Revenu annuel supérieur à 300 médimnes1 Revenu annuel supérieur à 300 médimnes1 42 000 citoyens sous Périclès 6 000 000 de citoyens sous Claude La citoyenneté n’efface pas les inégalités
  124. 124. ÊTRE CITOYEN DANS LE MONDE ANTIQUE est un privilège… La citoyenneté est réservée aux hommes, nés de père citoyen et de mère fille de citoyen …qui comporte des droits politiques… …mais implique des devoirs D’abord réservée aux Italiens et accordée aux étrangers sous conditions, la citoyenneté est progressivement élargie à tous les hommes libres de l’Empire. ATHÈNES ROME Le citoyen athénien participe directement à la vie politique dans le cadre de la démocratie. Le citoyen romain a un rôle actif surtout dans la vie politique locale. Le citoyen athénien défend sa cité et honore les dieux. Le citoyen romain est soumis à l’empereur et participe au culte impérial. CITOYENNETÉ FERMÉE CITOYENNETÉ UNIVERSELLE BILAN

×