Génétique humaine et infection palustre

413 vues

Publié le

Génétique humaine et infection palustre - Présentation de la 3e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RANDRIAMANANTENA Arthur Dieudonné - INSTITUT PASTEUR DE MADAGASCAR - Médecin diplômé d'Etat - Généraliste - randriaman@yahoo.fr

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
413
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Génétique humaine et infection palustre

  1. 1. GENETIQUE HUMAINE ET INFECTION PALUSTRE Docteur RANDRIAMANANTENA A.
  2. 2. PLAN• INTRODUCTION• Les facteurs génétiques impliqués dans l’infection palustre chez l’homme• Un exemple de mécanisme entrant dans la relation génétique humaine- infection palustre• CONCLUSION
  3. 3. INTRODUCTION• L’infection palustre :- infection asymptomatique, accès simple, grave• Cette évolution varie selon les individus et peut être sous l’influence de nombreux facteurs :- La virulence du parasite- Le rôle des facteurs génétiques humains- L’immunité de l’hôte humain
  4. 4. Les facteurs génétiques impliqués dans l’infection palustre chez l’homme • Facteurs associés aux globules rouges : - selon leur strucure - selon leur fonction • Facteurs associés à la réponse immune
  5. 5. Facteurs associés aux globules rouges• - anomalies du cytosquelette des érythrocytes = résistance à la pénétration des mérozoïtes [1] les filaments les microfilamentsles microtubules intermédiaires dactine Source:« Biologie et multimédia » www.snv.jussieu.fr/.../ 32cytosquelette.htm.
  6. 6. Les gènes impliqués dans lastructure des globules rouges-P. vivax est restreint aux réticulocytes et aux cellules Duffy positives, [1] réticulocytes
  7. 7. Les gènes impliqués dans la structure des globules rouges• l ovalocytose : résistance à toutes les espèces plasmodiales, l elliptocytose (due à labsence de la molécule 4.1) limite l infection par P. falciparum [1]
  8. 8. Les gènes impliqués dans la fonction des globules rouges• Le développement intra-érythrocytaire de P. falciparum retardé dans certains hémoglobinopathies, y compris HbS, HbE, HbF, HbC, déficience en G6PD ou béta- thalassémie. [1] Drépanocytes
  9. 9. Les gènes impliqués dans la réponse immunitaire- sont codés par des gènes situés dans ou à l’extérieur du CMH (système HLA) [5]- Analyses familiaux impliquant 5(q31 3- 3) dans la charge parasitaire [2][3]- la production d’Ac contre P. falciparum est sous contrôle de l’IL 4 -
  10. 10. Mécanisme CMH-HLA [5]• Ensembles de gênes liés sur un même chromosome (complexe)• Identifié dans le rejet des greffes (histocompatibilité)• Rôle de « présentoirs »• Le CMH est impliqué dans les accès sévères
  11. 11. REFERENCES1. M.Hommel, et al. Malaria Learning Resource Impact Malaria/Sanofi-Aventis, 15/03/2005 avalaible from : [http://www.impactmalaria.com/FR/EPS/Formations_et_cours internationaux/Formation_ de_ la_ Liverpool_ School_ LSTMH/cours_liverpool/malaria_template_fr/index_fr html]2. O.Domarle, et al. Family analysis of malaria infection in Dienga, Gabon. Am.J.Trop.Med.Hyg., 66(2),2002, pp. 124-1293. Y.Traoré, et al. Analyse des facteurs génétiques contrôlant l’infection palustre chez l’homme. Cahiers Santé 1999,9 : 53-594. D. Modiano, V. Petrarca, B. S. Sirima, I. Nebié, D. Diallo, F. Esposito, M. Coluzzi: Different response to Plasmodium falciparum malaria in West African sympatric ethnic groups. Proc Natl Acad Sci USA1996 93: 13206-132115. Docteur Chevailler, Docteur Renier, Docteur McIlroy, cours d’immunologie, Université d’Angers 2002-2003, avalaible from :http://www.med.univ-angers.fr/

×