APPROCHES VACCINOLOGIQUES                  Affane BACAR
Introduction• Vaccins : administrés pour amorcer le  système immunitaire du corps à établir un  mécanisme de défense qui p...
Vaccins classiques (1)1. Vaccins atténués : micro-organisme non   virulents, capable de déclencher des réponses   immunita...
Vaccins classiques (2)2. Vaccins inactivés : micro-organisme dont la   capacité biologique de se développer et de se   rep...
Avancées des technologies    en génie génétique1.   Vaccins vivants recombinés,2.   Vaccins sous unités,3.   ADN nu ou vac...
Vaccins sous unités (1)1. Vaccins protéiniques   – Vaccins recombinants                                      Plusieurs vac...
Vaccins sous unités (2)2. Vaccins conjugués   fragment antigéniques coupler  chimiquement à une protéine porteuse  pour le...
La vaccination à l’ADN3. Vaccin à ADN nu, composé des fragments d’ADN   (à l’exclusion de l’ADN responsable de la maladie)...
Rôle des adjuvants• Substances qui renforcent la réponse  immunitaire de l’organisme aux antigènes  – stimulent la product...
Difficultés pour un vaccin             antipaludique1. Complexité du cycle2. Diversité parasitaire : le polymorphisme allé...
Je vous remercie
Bibliographie• http://www.aventispasteur.com/french/media/news/1025276108.html• http://strategis.ic.gc.ca/epic/internet/in...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Approches vaccinologiques

475 vues

Publié le

Approches vaccinologiques - Présentation de la 1ère édition du Cours international « Atelier Paludisme » - AFFANE Bacar, Chargé de la Surveillance Epidémiologique, Min. Santé Union des COMORES.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
475
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Approches vaccinologiques

  1. 1. APPROCHES VACCINOLOGIQUES Affane BACAR
  2. 2. Introduction• Vaccins : administrés pour amorcer le système immunitaire du corps à établir un mécanisme de défense qui protège continuellement notre corps contre une maladie spécifique.• Vaccinologie : consiste à améliorer les vaccins disponibles et à développer des nouveaux vaccins
  3. 3. Vaccins classiques (1)1. Vaccins atténués : micro-organisme non virulents, capable de déclencher des réponses immunitaires contre les virulentsExemples- souche atténuée (vaccin testé chez le singe)- rubéole, fièvre jaune, polio orale, rougeole, BCG
  4. 4. Vaccins classiques (2)2. Vaccins inactivés : micro-organisme dont la capacité biologique de se développer et de se reproduire est éliminée. Capables de déclancher une réponse immunitaire.Exemples- sporozoïtes irradiés- vaccin contre le choléra, hépatite A, tétanos
  5. 5. Avancées des technologies en génie génétique1. Vaccins vivants recombinés,2. Vaccins sous unités,3. ADN nu ou vaccin génétique4. Biotechnologie : voie transgénique.
  6. 6. Vaccins sous unités (1)1. Vaccins protéiniques – Vaccins recombinants Plusieurs vaccins candidats (paludisme) ___________ Différents protéines « LSA-1, LSA-3, MSP1, MSP2, CSA, RTS, RESA, AMA-1, P19, R23 » – Peptidique synthétique SPf66 (Patarroyo); MSP3 (Druilhe)
  7. 7. Vaccins sous unités (2)2. Vaccins conjugués fragment antigéniques coupler chimiquement à une protéine porteuse pour le rendre immunogèneExemple- MSP3 + lipide (vaccin antipaludique)- vaccin contre la méningite et infections pneumocoques.
  8. 8. La vaccination à l’ADN3. Vaccin à ADN nu, composé des fragments d’ADN (à l’exclusion de l’ADN responsable de la maladie) qui codent plusieurs protéines d’un organisme responsable de la maladie, est injecté directement dans le corps. Les protéines produites agissent comme des antigènes.Avantages : simple, propre, moins coûteux et présentation durable d’antigènesInconvénients : risque d’un cancer
  9. 9. Rôle des adjuvants• Substances qui renforcent la réponse immunitaire de l’organisme aux antigènes – stimulent la production rapide et soutenue des titres élevés des anticorps, – augmentent la phagocytose de macrophage. Les adjuvants les plus utilisés : Alun (hydroxide d’aluminium) – chez l’homme De Freund (Cfa)- huile minérale – chez la sourie Inconvénients : Abcès, granulomes
  10. 10. Difficultés pour un vaccin antipaludique1. Complexité du cycle2. Diversité parasitaire : le polymorphisme allélique, la variation antigénique et la recombinaison sexuée3. La plupart des vaccins n’ont pas eu les effets qu’ils avaient montrés en conditions expérimentales chez le modèles animaux,4. Spécificité restreint
  11. 11. Je vous remercie
  12. 12. Bibliographie• http://www.aventispasteur.com/french/media/news/1025276108.html• http://strategis.ic.gc.ca/epic/internet/inbac- bec.nsf/vwGeneratedInterF/h_bk00289f.html• http://ifr48.free.fr/recherche/domaine_expertise/vaccin_palu.html• http://www.pasteur.fr/actu/presse/com/dossiers/vaccins/palu.html• http://www.gazettelabo.tm.fr/2002archives/breves/1200/1200paludis.htm• http://www.pasteur.fr/sante/socpatex/pdf/2001n2b/engers.pdf• http://www.ligue-palu.org/recherche.html• http://www.pasteur.fr/actu/presse/com/dossiers/vaccins/vacfuturs.html• http://www.peacelink.it/anb-bia/nr336/f04.html

×