Forum@tice 2012 Reims

36 405 vues

Publié le

Avec la video : http://www.forumatice.fr/conference_marcel_lebrun.html
Conférence donnée par Marcel Lebrun (UCL, Louvain-la-Neuve) lors du Colloque Forum@TICe 2012 organisé par l'Académie de Reims : Apprendre à l'ère du numérique (3 octobre 2012).
Après un survol du panorama des aspects philosophiques, sociologiques, historiques, scientifiques et ... pédagogiques des technologies de la connaissance inventées par l'Homme, pour l'Homme, il s'agira, au delà des dialectiques polarisées (le côté clair et le côté obscur de la force) de tracer des tierces voies pour l'école du futur. Une école qui doit rester un lieu d'écolage pour la société complexe numérique, un lieu de développement de compétences (dont on parle beaucoup mais auxquelles on ne forme pas vraiment et qu'on valide encore moins). Les savoirs (dans le sens des connaissances) sont partout transmis et en temps (presque) réel ... Ils restent nécessaires mais ne sont guère suffisants pour former les "jeunes" (nous ?) à des métiers qui n'existent pas encore où ils vont manipuler des savoirs qui n'existent pas encore pour résoudre des problèmes qui ne sont pas encore survenus ... Les classes inversées sont une opportunité pour aider les enseignants et formateurs à dépasser les formes transmissives (héritées du moyen-âge voire de la tradition orale malgré l'apparition du livre et de Google) pour repenser l'espace-temps de l'enseigner-apprendre dans des formules hybrides où l'acquisition des savoirs se fait au travers de l'exercice des compétences dans des situations problèmes correctement dosées. Lectures at Home & Homework in School.
Les TICe sont une opportunité, saisissons-les, nous enseignants et formateurs, plus utiles que jamais pour baliser l'espace-temps de la connaissance qu'il nous reste à nous approprier.

Publié dans : Formation
8 commentaires
17 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Nous offrons la formation en ligne et en salle simultanément en temps réel. La pégagogie est adaptée cependant nous cherchons des réflexions sur la pédagogie de ce type de formation.
    Merci
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Et voici la vidéo de cette conférence de Reims : http://www.forumatice.fr/conference_marcel_lebrun.html
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Présentation à la fois complète et remarquable. Je partage l'avis de François Guité sur l'expression 'pédagogie inversée', mais je me demande aussi s'il convient de parler de 'flipped classsroom'. L'approche technopédagogique proposée dépasse du strict cadre de la classe. Il correspond à un nouvel espace-temps comme l'indique le sous-titre de la présentation. Faut-il parler de classe ? Est-ce que le concept d'apprentissage mixte (blended learning) n'est pas plus approprié ? Personnellement, je parlerais plutôt d'apprentissage flexible.
    @efpi
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Sacrilège ! Désir sans 'e' ! Désolé de la coquille !
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Ce qui fait que l'expression implique une inversion est plutôt le désire de démontrer la rupture avec un ancien modèle pédagogique.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
36 405
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19 047
Actions
Partages
0
Téléchargements
382
Commentaires
8
J’aime
17
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Forum@tice 2012 Reims

  1. 1. LA PÉDAGOGIE INVERSÉELES FLIPPED CLASSROOMS De nouveaux espaces-temps pour enseigner et apprendre à lère numérique Marcel Lebrun Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias IPM Université Catholique de Louvain UCL marcel.lebrun@uclouvain.be Blog de M@rcel : http://bit.ly/blogdemarcel Twitter id : @mlebrun2 Scoop.it : http://www.scoop.it/u/marcel-lebrun
  2. 2. Biggs. J. (1999) Teaching forQuality Learning at EfficacitéUniversity – What the Student OutilsDoes (1st Edition) SRHE /Open University Press,Buckingham. Pertinence Valeur ajoutée Evaluation Objectifs Cohérence Méth-Odes Lebrun, M. (2007). Quality Towards an Expected Harmony: Pedagogy and Technology Speaking Together About Innovation. AACE Journal, 15(2), Validité 115-130. Chesapeake, VA: AACE. Alignement Constructiviste (Biggs, 1999) revu (Lebrun, 2007)
  3. 3. Le cinéma PhilosophieLa presse Des outils etdes Instruments Des compétences Sciences Histoire Toute la vie durant ? Le cerveau "Les jeunes" Des savoirs "A transmettre" Des méthodesFlipped Classrroms Formation et Révolution ou Évolution apprentissage ? Ordre et Désordre Hybridation Histoire Le "chemin en TIC"
  4. 4. A LA RECHERCHE DE CERTITUDES Faut-il ... ? Doit-on ... ?
  5. 5. UN PEU DE PHILO SOCRATE : Le dieu Theuth, inventeur de lécriture, dit au roi dÉgypte : « Voici linvention qui procurera aux Égyptiens plus de savoir et de mémoire : pour la mémoire et le savoir jai trouvé le remède [pharmakon] quil faut » - Et le roi répliqua : « Dieu très industrieux, autre est lhomme qui se montre capable dinventer un art, autre celui qui peut discerner la part de préjudice et celle davantage quil procure à ses utilisateurs. Père des caractères de lécriture, tu es en train, par complaisance, de leur attribuer un pouvoir contraire à celui quils ont. Conduisant ceux qui les connaîtront à négliger dexercer leur mémoire, cest loubli quils introduiront dans leurs âmes : faisant confiance à lécrit, cest du dehors en recourant à des signes étrangers, et non du dedans, par leurs ressources propres, quils se ressouviendront ; ce nest donc pas pour la mémoire mais pour le ressouvenir que tu as trouvé un remède. » Platon, Phèdre, 274e-275a
  6. 6. UN PEU DE SOCIO Une question de dialectique ... seulement Rationnalité logique Les savoirs, le langage, la logique ... Rationnalité techniqueLe faire, la technique, le rapport Rationnalité ethniquemédiatisé à lobjet matériel, à Lêtre, les croyances, la société,lhabitat ... le rapport à lautre ... Rationnalité éthique Le vouloir, la morale ou léthique, les valeurs ...
  7. 7. DES OUTILS AUX INSTRUMENTS qui prolongent les moyens de notre actionSujet qui prolongent lacuité de nos sens Objetutilisateuropérateur Outils et Instruments matière réeltravailleur monde agent qui externalisent notre mémoire sujet qui étendent notre réseau de "connaissances" Rabardel, P. (1995). Les Hommes et les technologies une approche cognitive des instruments contemporains. Paris : Université de Paris 8
  8. 8. UN PEU DHISTOIRE
  9. 9. Espace-temps de ... Mésopotamie ~ 3400 ACNL’écriture fut un relais pour la mémoire ...
  10. 10. Espace-temps de ... Mayence 1452Le livre allait permettre la diffusion ...
  11. 11. Age de l’Information Que chacun consulte ... Que chacun Crée ... Que chacun Communique ... À laquelle Chacun Collabore ... Génération «C»
  12. 12. La tradition orale La "lecture" Lexposé ?Considérations anthropo-spatio-temporellesCréer Communiquer CollaborerL"écrit" Le "Livre" LInternet
  13. 13. Vous les jeunes ...Lorsque les pères s’habituent à laisser faire leurs enfants, lorsque lesfils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtrestremblent devant leurs élèves, lorsque finalement les jeunes méprisentles lois parce quils ne reconnaissent plus au-dessus deux lautoritéde rien et de personne, alors, cest le début de la tyrannie.Platon (427 – 347 av J.-C.)Les jeunes daujourdhui aiment le luxe, ils sont mal élevés,méprisent lautorité, nont aucun respect pour leurs aînés et bavardentau lieu de travailler.Socrate (470 – 399 av. J.-C.) Propos prêtés à Socrate et rapportés parPlatonLa jeunesse daujourdhui est pourrie jusquaux tréfonds, mauvaise,irréligieuse et paresseuse. Elle ne sera jamais comme la jeunesse dupassé et sera incapable de préserver notre civilisation.Tablette dargile babylonienne dont lâge est estimé à... plus de 3000ans !
  14. 14. Génération Digital NativesJason Frand, "The Information-Age Mindset:Changes in Students and Implications for HigherEducation," EDUCAUSE Review, vol. 35, no. 5(September/October 2000), pp. 15–24.
  15. 15. Génération Y
  16. 16. DU CÔTÉ DELA SCIENCE
  17. 17. EFFETS SUR LA MÉMOIRELes stimulations modifient les régions activées par nos sens, notre réflexion, nos émotions ... et cela depuis laube de lhumanité Livre Novice Small Gary W, et al. Your brain on Google: patterns of cerebral activation during internet Expert Recherche Web Recherche Web searching. The American journal of geriatric psychiatry : official journal of the American Association for Geriatric Psychiatry. 2009; 17(2): 116-26. Le constructivisme suppose que les connaissances de chaque sujet ne sont pas une simple "copie" de la réalité, mais une "(re)construction" de celle-ci. Le constructivisme sattache à étudier les mécanismes et processus permettant la construction de la réalité chez les sujets à partir déléments déjà intégrés. Piaget, 1896-1980
  18. 18. EFFETS SUR LA MÉMOIRELe fait de savoir que linformation est accessible réduit le tauxde rétention de cette dernière. On se souvient mieux du "où et quand" que de linformation elle-même Betsy Sparrow, et al., "Google Effects on Memory: Cognitive Consequences of Having Information at Our Fingertips," Science 333:6043:776-778
  19. 19. LECTURE, MULTI-TÂCHE ET APPRENTISSAGENous ne sommes pas (encore) doués pour faire deux choses en même temps ... Mémoire de travail plutôt limitée !Les écrans (Web et hypertextes) bouleversent notre façon delire car ils sont très exigents (choix des liens, esprit critique, décision ...). Superficialité versus profondeur ? Science et Vie, n°1104, septembre 2009, p. 42-57
  20. 20. LECTURE, MULTI-TÂCHE ET APPRENTISSAGENous ne sommes pas (encore) doués pour faire deux choses en même temps ... Mémoire de travail plutôt limitée ! Les écrans (Web et hypertextes) bouleversent notre façon de lire car ils sont très exigeants (choix des liens, esprit critique, décision ...). Superficialité versusScience et Vie, n°1141, octobre 2012, pp. 62-63 profondeur ?
  21. 21. LECTURE, MULTI-TÂCHE ET APPRENTISSAGENous utilisons de plus en plus Internet dans le cadre de nos activités quotidiennes, sociales, scolaires. Comme tout outil, il doit faire lobjet dun apprentissagespécifique pour devenir véritable outil dapprentissage, pour devenir "compétence démultiplicatrice"
  22. 22. DU CÔTÉ DE LAPHILOSOPHIE
  23. 23. DE GUTENBERG À GOOGLEPourquoi nous ne lisons plus comme avant ? Trop de choses se sont perdues lors des transitions technologiques (oral-écrit, écrit-numérique) mais la lecture a aussi contribué au développement de notre intelligence (1) .... ... et devons-nous laisser Internet développer à son tour notre intelligence ou alors est-il vraiment une arme de distraction massive ? (2)
  24. 24. DE GUTENBERG À GOOGLE Pourquoi nous ne mémorisons plus comme avant ? Pourquoi nous nétudions plus comme avant ?Avec le numérique, des processus ...intrapsychiques se trouvent extériorisés,objectivés. On na pas le cerveau vide ...on a le cerveau libre (Michel Serres) http://vimeo.com/48060670Lindividu se trouve "obligé" de sadapter à des modèles pseudo-sociaux quil na pas produits lui-même (et qui nont donc rien de"sociaux"). Ce nest pas la technique qui est toxique mais notreincapacité à la socialiser correctement (Bernard Stiegler)
  25. 25. Le cinéma Philosophie La presse Des outils etdes Instruments Des compétences Sciences Histoire Toute la vie durant ? Le cerveau "Les jeunes" Des savoirs "A transmettre" Des méthodesFlipped Classrroms Formation et Révolution ou Évolution apprentissage ? Ordre et Désordre Hybridation Histoire Le "chemin en TIC"
  26. 26. DU CÔTÉDE "LÉCOLE"Formation et Apprentissage
  27. 27. LÉCOLE ...Un lieu et un temps pour apprendre Des SavoirsUn lieu et un temps pour développerdes compétences Des Savoir-FaireUn lieu et un temps dedéveloppement personnel Des Savoir-ÊtreUn lieu décolage pour vivre dans une sociétécomplexe Des Savoir-Devenir
  28. 28. TESTE BIEN PLEINE TESTE BIEN FAICTE À un enfant de maison qui recherche les lettres, non pour le gaing ... ny tant pour les commoditez externes que pour les sienes propres, et pour sen enrichir et parer au dedans, ayant plustost envie den tirer un habilhomme quun homme sçavant, je voudrois aussi quon fut soigneux de luy choisir un conducteur qui eust plustost la teste bien faicte que bien pleine, et quon y requit tous les deux, mais plus les meurs et lentendement que la science 1533-1592 Michel de Montaigne, Essais, I, 26, 150 AClemenceau opposant deux grands hommes politiques aveclesquels il avait collaboré : « Poincaré sait tout, mais il necomprend rien ; Briand, lui, ne sait rien, mais il comprendtout. » 1841-1929
  29. 29. TÊTE BIEN PLEINE TÊTE BIEN FAITE DES SAVOIRS ETDES COMPÉTENCES
  30. 30. DES SAVOIRSLa transmission dessavoirs, la "lecture" autemps où le livre étaitrare ... se perpétueLappropriation et laconstruction de sessavoirs au temps delexternalisation dessavoirs ... posentquestion
  31. 31. DES SAVOIRSQui se transforment, quise communiquent, quise partagent, qui se ré-exploitent, qui serecopient, sur lesquelson collaborre ... et moi,vous, lauteur là-dedans !Loutil est là, oui ... maisquels "codes", quelsusages, quelles valeurs ? http://www.uclouvain.be/plagiat.html
  32. 32. DES COMPÉTENCES We live in a fast-changing world, and producing more of the same knowledge and skills will not suffice to address the challenges of the futureAndreas Schleicher, OECD Education Directorate A generation ago, teachers .... schools have to prepare could expect that what they students for jobs that have not taught would last their students yet been created, technologies a lifetime. Today, because of that have not yet been invented rapid economic and social and problems that we dont yet change .... know will arise
  33. 33. DES COMPÉTENCES We live in a fast-changing world, and producing more of the same knowledge and skills will not suffice to address the challenges of the futureAndreas Schleicher, OECD Education Directorate A generation ago, teachers .... schools have to prepare could expect that what they students for jobs that have not taught would last their students yet been created, technologies a lifetime. Today, because of that have not yet been invented rapid economic and social and problems that we dont yet change .... know will arise
  34. 34. DES COMPÉTENCES• L’étudiant sera capable de ... Capacités• mobiliser connaissances et capacités dans un contexte donné ... Compétences• Learning outcomes (LOs) are statements of what a learner is expected to know, LO’s understand and/or be able to demonstrate after a completion of a process of learning
  35. 35. DES COMPÉTENCES CCC Savoir(s) Verbe et CapacitésContexte Connaître Agir Connaissances Savoir des savoirs Chercher et trouver un savoir Nominatifs & Contenus "ENSEIGNER" LA METHODE Un savoir sur le savoir-faire Exécuter un savoir-faire Activités Savoir(s) UTILISER LES RESSOURCES
  36. 36. DES COMPÉTENCES BACs MASTERs Descripteurs de Dublin
  37. 37. DES COMPÉTENCES Nous étions terriens dans un monde stable ; nous sommes devenus marins dans un monde héraclitéen où tout est changement, déconstruction et reconstruction ... Léducation doit sadapter à ce monde problématique. La transmission des savoirs anciens devient inutilisable ; il faut " renoncer à chercher la certitude dans des référentiels fixes " ... • la carte —lexpérience, les savoirs antérieurs, ces certitudes devenues provisoires— et • la boussole —le questionnement, le doute, la problématisation—, ... pour que les jeunes sorientent sur la carte et, surtout, puissent y ouvrir dautres chemins (Michel Fabre, 2011).
  38. 38. Le cinéma Philosophie La presse Des outils et des Instruments Des compétences Sciences Histoire Toute la vie durant ? Le cerveau "Les jeunes" Des savoirs "A transmettre" Des méthodesFlipped Classrroms Formation etRévolution ou Évolution apprentissage ? Ordre et Désordre Hybridation Histoire Le "chemin en TIC"
  39. 39. DES MÉTHODESPOUR SAVOIR OÙ ON VA
  40. 40. ENSEIGNER, FORMER, ÉDUQUERLa formation peut être regardée comme la mise àdisposition du futur formé doccasions où il puisseapprendre. Cest un processus interactif et uneactivité intentionnelle. Brown & Atkins (1988) Effective Teaching in Higher Education I never teach my pupils; I only attempt to provide the conditions in which they can learn (Albert Einstein, 1879 - 1955)
  41. 41. ENSEIGNER, FORMER, ÉDUQUERLa formation peut être regardée comme la mise àdisposition du futur formé doccasions où il puisseapprendre. Cest un processus interactif et uneactivité intentionnelle. Brown & Atkins (1988) Effective Teaching in Higher EducationI never teach my pupils; I only attempt to provide Je répète. Que transmettre ? Le savoir ? Le voilà, partout sur la Toile, disponible, objectivé. Le transmettre à tous ? Désormais, tout le savoir est accessible à tous. Comment le transmettre ?the conditions in which they can learn Voilà, cest fait. Dune certaine manière, il est toujours et partout déjà transmis.(Albert Einstein, 1879 - 1955) Eduquer au XXIe siècle Michel Serres http://bit.ly/poucette
  42. 42. Ressources Projets Problèmes Contextes Buts MOTIVATION« INFORMATIONS » « ACTIVITÉS » « PRODUCTIONS » INTERACTION Groupe Collaboration
  43. 43. DES CHEMINS, DES MÉTHODESCes méthodes (dites actives) sont relativement proches de lamanière par laquelle un individu apprend  vElles sont ancrées dans un contexte actuel et qui fait sens, vElles offrent un large éventail de ressources, vElles mobilisent des compétences de haut niveau, vElles s’appuient sur des interactions entre les divers partenaires de la relation pédagogique, vElles conduisent à la production de "quelque chose" de personnel (nouvelles connaissances et compétences, projets, solutions d’un problème, rapports, objets techniques …) Lebrun, M. (2005). Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre : Quelle place pour les TIC dans l’éducation ? 2ème édition revue. De Boeck (Bruxelles), 206 pages.
  44. 44. DES CHEMINS, DES MÉTHODESCes méthodes (dites actives) sont relativement proches de lamanière par laquelle un individu apprend  Situations concrètesvElles sont ancrées dans un contexte actuel et qui fait sens, Approches «Problème»vElles Infos concrètes éventail de ressources, offrent un large Recherche d’informationsvElles mobilisent des compétences de haut niveau, Esprit critiquevElles s’appuient sur des interactions entreargumentation ... Analyse, les divers Travaux de groupepartenaires de la relation pédagogique, Réseaux sociauxvElles conduisent à la production de "quelque chose" de Tâches, projetspersonnel (nouvelles connaissances et d’oeuvre» Le «chef compétences, projets,solutions d’un problème, rapports, objets techniques …) Lebrun, M. (2005). Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre : Quelle place pour les TIC dans l’éducation ? 2ème édition revue. De Boeck (Bruxelles), 206 pages.
  45. 45. DES CHEMINS, DES MÉTHODES 36 inspirations pour - varier - les enseignements S. Bachy, M. Garant, M. Frenay, M. Lebrun, P. Wouters http://sites.uclouvain.be/36inspirations/
  46. 46. DES CHEMINS, DES MÉTHODES George SiemensQuelques tendances et constatations sur l’apprentissage : De nombreux apprenants vont rencontrer des domaines de connaissances etde compétences variés et parfois sans liaison au cours de leur carrière L’apprentissage informel devient de plus en plus une partie de l’expérienced’apprentissage L’apprentissage est un processus continu qui se déroule tout au long de lavie Les technologies sont en train de changer fondamentalement nos façonsde penser. Elles modifient notre «cablage cérébral» L’apprentissage devient un processus commun aux apprenants, auxacteurs de la société et aux institutions Pas mal de processus sont actuellement de plus en plus et de mieux enmieux assumés par les TIC Le Savoir et le savoir-faire sont en train d’être supplantés par le « savoir où etquand », les connaissances conditionnelles http://www.elearnspace.org/Articles/connectivism.htm
  47. 47. DES COMPÉTENCES✦ Ces compétences ne viennent pas toutes seules et le «learning by doing» ne suffit pas ...✦ Formation, réflexivité, évaluation sont "ENSEIGNER" nécessaires LA METHODE✦ Etre formé, former, se former surtout, continuer à se former en cherchant, UTILISER LES par exemple, sur Google RESSOURCES
  48. 48. DES COMPÉTENCES✦ Utilisezdonc vous- même les outils du numérique ✦ Pour vous former ✦ Pour conserver vos trouvailles PearlTrees ✦ Pour organiser votre désordre ✦ Pour partager avec dautres Evernote
  49. 49. LAMÉTAPHOREDE LORDRE ET DUDÉSORDRE
  50. 50. L’ORDRE .... ! « Nous devons envisager létat présent de lunivers comme leffet de son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre. Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée et la situation respective des êtres qui la composent [...] embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps de lunivers et ceux du plus léger atome : rien ne serait incertain pour elle, et lavenir, comme le passé, serait présent à ses yeux »Pierre-Simon Laplace 1749-1827 Pierre-Simon Laplace, Essai philosophique sur les probabilités (1814)
  51. 51. OUI, MAIS ... ! « [...] Une cause très petite, qui nous échappe, détermine un effet considérable que nous ne pouvons pas ne pas voir, et alors nous disons que cet effet est dû au hasard [...] Mais, lors même que les lois naturelles nauraient plus de secret pour nous, nous ne pourrons connaître la situation initiale quapproximativement. Si cela nous permet de prévoir la situation ultérieure avec la même approximation, cest tout ce quil nous faut [...] mais il nen est pas toujours ainsi,Henri Poincaré il peut arriver que de petites différences dans 1854-1912 les conditions initiales en engendrent de très grandes dans les phénomènes finaux [...] » Poincaré H. Science et méthode. Edition Ernest Flammarion, page 68. Paris 1908
  52. 52. ET L’ORDRE JAILLIT DU DÉSORDRE [...] Les développements récents de la physique et de la chimie de non équilibre montrent que la flèche du temps peut être une source dordre. Il en était déjà ainsi dans des cas classiques simples, comme la diffusion thermique [...] Lentropie produite par le flux de chaleur, qui est un phénomène irréversible, détruit lhomogénéité du mélange. Cest donc un processus générateur dordre, un processus qui serait impossible sans le flux de chaleur. Lirréversibilité mène à la Ilya Prigogine fois au désordre et à lordre. 1917-2003 Ilya Prigogine, la Fin des certitudes, Paris, Odile Jacob, 1996.
  53. 53. DEUX NOUVELLES DÉFINITIONSApprendre, se formerdonc, ne serait-ce mettre delordre dans le désordre,dans son désordre ?Enseigner « mettre del’énergie dans le système »dans certains contextes,sous certaines conditions ...
  54. 54. ET SI ON "FLIPPAIT"LENSEIGNEMENT ?
  55. 55. http://bit.ly/classe-inversée http://www.knewton.com/flipped-classroom/
  56. 56. TED is a nonprofit devoted to Ideas Worth Spreading. It started out (in 1984) as a conference bringing together people from three worlds: Technology, Entertainment, Design. Since then its scope has become ever broader. Podcast ScreencastThe Khan Academy is an organization on amission. Were a not-for-profit with the goal ofchanging education for the better by providing afree world-class education to anyone anywhere. Itdoesnt matter if you are a student, teacher, home-schooler, principal, adult returning to theclassroom after 20 years, or a friendly alien justtrying to get a leg up in earthly biology. The KhanAcademys materials and resources are availableto you completely free of charge.
  57. 57. Mieux utiliser les espaces (mobilité, présence-distance) et les temps(flexibilité, synchrone-asynchrone) de lenseigner et de lapprendre (flipperlespace-temps)Proposer une formation plus individualisé et davantage en résonance avecles rythmes, les styles et les activités de chacun (flipper surface-profondeur)Mieux balancer la nécessaire transmission des savoirs et le développementdes savoir-faire et savoir-être, des compétences et de lapprendre àapprendre (flipper les savoirs et les taxonomies)Rendre les étudiants davantage actifs et interactifs, plus impliqués (flippertransmission et appropriation)Répondre à des questions que les étudiants se posent plutôt que derépondre à des questions quils ne se posent pas (flipper les rôles)Pour les enseignants, leur permettre une appropriation (un développementprofessionnel) progressive ... nul besoin de tout "flipper" en une fois
  58. 58. ELEARNING ! ! ! ! ! HYBRIDE ...Un dispositif de formation hybride secaractérise par la présence dans undispositif de formation dedimensions innovantes liées à lamise à distance. Le dispositifhybride, parce qu’il supposel’utilisation d’un environnementtechnopédagogique, repose sur desformes complexes de médiatisationet de médiation (Peraya, Uni.Genève) Aussi, une nouvelle considération des concepts présence/distance et enseigner/apprendre ... d’espace (mobilité) / de temps (flexibilité)
  59. 59. ESPACE-TEMPS INTERFÈREQUAND AVECENSEIGNER-APPRENDRE Présence Distance Synchrone Asynchrone Enseigner Apprendre
  60. 60. ESPACE-TEMPS INTERFÈREQUAND AVECENSEIGNER-APPRENDRE Présence Distance Synchrone Asynchrone Enseigner Apprendre
  61. 61. ESPACE-TEMPS INTERFÈREQUAND AVECENSEIGNER-APPRENDRE Présence Distance Synchrone Asynchrone Enseigner FLIPPED CLASSROOMS LECTURES AT HOME & HOMEWORK IN CLASS Apprendre
  62. 62. FLIPPED CLASSROOM DISTANCE
  63. 63. CO-LEARNING GROUPS DISTANCE
  64. 64. Un exemple ... En ligne En présence© M. Lebrun, Novembre 2011
  65. 65. Un exemple ... ACTIVER & Faire INTERAGIR MOTIVER PRODUIRE INFORMER© M. Lebrun, Novembre 2011
  66. 66. Un exemple ... TRAVAIL D’EQUIPE ESPRIT CRITIQUE COMMUNICATION RECHERCHE D’INFO CREATIVITE© M. Lebrun, Novembre 2011
  67. 67. UNE SYNTHÈSE
  68. 68. TECHNOLOGIES ET PÉDAGOGIES Les technologies peuvent contribuer au développement pédagogiqueTechnologies Pédagogies L’impact positif des technologies nécessite des dispositifs centrés sur l’apprentissage des étudiants
  69. 69. QUELQUES LECTURES✦ Lebrun, M. & al. (2011). Comment construire un dispositif de formation ? Bruxelles : De Boeck✦ Lebrun, M. (2007). Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre. Quelle place pour les TICs ? Bruxelles : De Boeck (2ème ed.)✦ Lebrun, M. (2005). eLearning pour enseigner et apprendre. Louvain-la- Neuve: Academia-Bruylant
  70. 70. ET LA CONCLUSION EST À ... http://interstices.info/m-serres-lille
  71. 71. MERCI POURVOTRE ATTENTION Cette présentation est (déjà) accessible sur http://bit.ly

×