CROYANCES ET        COMPORTEMENTS  ALIMENTAIRES DANS LESMALADIES INFLAMMATOIRESCHRONIQUES DE L’INTESTIN                   ...
Introduction   Carences en micronutriments fréquentes à    la différence des macronutriments                             ...
Objectifs   Observer les croyances et les    comportements alimentaires chez une    population adulte atteinte de MICI  ...
Matériel et méthodes   Elaboration d’un questionnaire de 14 items intitulé « EVALUATION DE    L’ALIMENTATION AU COURS DES...
Statistiques test Chi 2 test t pour échantillons indépendants analyse de la variance à un facteur  (ANOVA) analyses en...
Résultats
Caractéristiques de la population                             (1)          Variable                 Nombre de patients n =...
Caractéristiques de la population                          (2)       Variable                 Nombre de patients (%)     T...
Les croyances alimentaires
Rôle de l’alimentation sur l’histoire          naturelle de la maladie           Question                               Fr...
Impact sur les poussées                   Question                                       Frequence n (%)                  ...
Impact sur les poussées (2)                    Question                                      Frequence n (%)              ...
Conséquences des conduites                 alimentaires                Question                                     Fréque...
Les comportements   alimentaires
Sources d’information                   Question                                       Fréquence n (%)                    ...
Fréquence des restrictions alimentaires                            Question                                Fréquence n (%)...
Impact sur le plaisir et la vie sociale               Question                                   Fréquence n (%)          ...
Evaluation de l’appétit avant le repas   pendant et en dehors des poussées            (questions 8 & 9)             Pendan...
Intérêt pour une prise en charge               diététique            Question                                Fréquence n (...
Influence du type de maladie                                                      MC            RCH         p             ...
Discussion (1) Plus large enquête réalisée à l’époque des  biothérapies Rôle des habitudes alimentaires  modernes dans l...
Discussion (2)   Identification de certains aliments comme    pouvant être à l’origine d’intolérances    alimentaires  c...
Discussion (3)   Restrictions alimentaires à l’origine de carences en micronutriments    et en vitamines                 ...
Discussion (4)   Rôle de la perte d’appétit et du plaisir de    manger                               Rigaud et al. Am J C...
Conclusion La majorité des patients suivis pour une MICI évitent  certains aliments. Première étude à montrer que les cr...
Perspectives Mise en place d’hôpitaux de jour  comprenant : Bilan nutritionnel Diététicienne Consultation médicale Ta...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cztmémoire310312

892 vues

Publié le

mars 2012

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
892
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cztmémoire310312

  1. 1. CROYANCES ET COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES DANS LESMALADIES INFLAMMATOIRESCHRONIQUES DE L’INTESTIN MEMOIRE de DES d’hépato-gastroentérologie C. ZALLOT Journées DES de Reims – mars 2012 Accepté pour publication
  2. 2. Introduction Carences en micronutriments fréquentes à la différence des macronutriments Filippi et al. IBD 2006 Prévalence de la malnutrition dans une population MICI en rémission : 26 % Valentini et al. Nutrition 2008 Diminution des ingesta liée en partie à une alimentation restrictive Rigaud et al. Am J Clin Nutr 1994
  3. 3. Objectifs Observer les croyances et les comportements alimentaires chez une population adulte atteinte de MICI Evaluer leur impact sur la vie sociale à l’ère des biothérapies
  4. 4. Matériel et méthodes Elaboration d’un questionnaire de 14 items intitulé « EVALUATION DE L’ALIMENTATION AU COURS DES MICI » portant sur les apports alimentaires, les thérapeutiques nutritionnelles et les habitudes alimentaires dans les MICI Oerlemans et al. J Psychosom Res Reme et al. J Psychosom Res Piquet et al. GCB 2006 Ziegler et al. Diabetes Metab 2005 1ère version testée et développée sur 20 patients  version définitive Administré de manière consécutive à tous les patients hospitalisés ou suivis en consultation dans le service d’HGE du CHU de Nancy entre février et juilllet 2011 et appartenant à la « Nancy IBD cohort » Peyrin-Biroulet et al. Gut 2011 Williet et al. IBD 2011 Peyrin-Biroulet et al. IBD 2011
  5. 5. Statistiques test Chi 2 test t pour échantillons indépendants analyse de la variance à un facteur (ANOVA) analyses en régression linéaire et logistique analyse en régression multiple
  6. 6. Résultats
  7. 7. Caractéristiques de la population (1) Variable Nombre de patients n = 244 (%) Sexe: Homme 96 (39,3 %) Femme 148 (60,7 %) Age: 17-40 143 (58,6 %) >40 101 (41,4 %) Type de maladie: Maladie de Crohn 177 (72,5 %) Rectocolite hémorragique 67 (27,5 %)
  8. 8. Caractéristiques de la population (2) Variable Nombre de patients (%) Traitements: 5-ASA 21 (9 %) Corticothérapie orale 22 (9 %) Immunosuppresseurs 41 (16,8 %) Anti-TNFα 156 (63,9 %)
  9. 9. Les croyances alimentaires
  10. 10. Rôle de l’alimentation sur l’histoire naturelle de la maladie Question Fréquence n (%) Oui Non Ne se prononce pas1) Pensez-vous que l’alimentation ait pu déclencher votre 38 (15,6 %) 171 70,1 % 35 (14,3 %) maladie ?2) Pensez-vous que l’alimentation ait pu jouer un rôle dans le 141 57,8 % 81 (33,2 %) 22 (9,0 %) déclenchement des poussées?
  11. 11. Impact sur les poussées Question Frequence n (%) Oui Non Ne se prononce pas3) Pensez-vous que vous devez éviter de manger certains aliments pour éviter une poussée ? - manger trop épicé 197 (80,7 %) 27 (11,1 %) 20 (8,2 %) - manger trop gras 119 (48,8 %) 82 (33,6 %) 43 (17,6 %) - manger des légumes crus 116 (47,5 %) 96 (39,4 %) 32 (13,1 %) - boire des boissons gazeuses 110 (45,1 %) 93 (38,1 %) 41 (16,8 %) - manger des fruits crus 107 (43,9 %) 105 (43,0 %) 32 (13,1 %)- manger des fibres (légumes secs, pain complet, 99 (40,6 %) 101 (41,4 %) 44 (18,0 %) céréales complètes…) - manger des produits laitiers 67 (27,5 %) 127 (52,0 %) 50 (20,5 %) - boire du thé ou du café 64 (26,2 %) 134 (54,9 %) 46 (18,9 %) - suivre un régime avec gluten 17 (7,0 %) 155 (63,5 %) 72 (29,5 %)
  12. 12. Impact sur les poussées (2) Question Frequence n (%) Ne se prononce Oui Non pas 4) En cas de poussée, je pense que: - je dois éviter les fibres 115 (47,1 %) 70 (28,7 %) 59 (24,2 %) - un régime sans produits laitiers améliore les 67 (27,4 %) 100 (40,8 %) 78 (31,8 %) symptômes- un régime sans gluten améliore les symptômes 23 (9,4 %) 103 (42,0 %) 119 (48,6 %)
  13. 13. Conséquences des conduites alimentaires Question Fréquence n (%) Ne se prononce Oui Non pas5) Pensez-vous que votre façon de vous 125 88 alimenter actuellement puisse entraîner des 31 (36,1 %) carences nutritionnelles et vitaminiques (fer, (51,2 %) (12,7 %) calcium, …)
  14. 14. Les comportements alimentaires
  15. 15. Sources d’information Question Fréquence n (%) Ne se prononce Oui Non pas6) Avez-vous déjà reçu des conseils alimentaires 177 (72,5 %) 62 (25,4 %) 5 (2,1 %) après le diagnostic de votre maladie ? Par qui: - diététicienne 114 (46,7 %) - gastro-entérologue 107 (43,9 %) - médecin traitant 65 (26,6 %) - famille 27 (11,1 %) - internet 22 (9,0 %) - amis 14 (5,7 %) - patients 9 (3,7 %) - association 5 (0,2 %) - autres 2 (0,8 %)
  16. 16. Fréquence des restrictions alimentaires Question Fréquence n (%)10) Vous arrive-t-il de ne pas manger des aliments dont vous avez envie pour éviter la survenue d’une poussée ? - jamais 71 (29,1 %) - parfois 92 (37,7 %) - souvent 44 (18,0 %) - toujours 27 (11,1 %) - pas de réponse 10 (4,1 %) 11) En cas de poussée, quel régime appliquez-vous ? - régime sans résidus 126 (51,6 %) - alimentation normale 62 (25,4 %) - régime sans produits laitiers 34 (13,9 %) - autre régime 28 (11,5 %) - régime sans gluten 4 (1,6 %) - pas de réponse 24 (9,8 %)
  17. 17. Impact sur le plaisir et la vie sociale Question Fréquence n (%) Oui Non Inconnu7) Est-ce que la maladie a changé votre 116 (47,5 %) 109 (44,7 %) 19 (7,8 %) plaisir de manger ?12) Refusez-vous des repas à l‘extérieur (repas en famille, repas avec des amis, 53 (21,7 %) 171 (70,1 %) 20 (8,2 %) …) par peur de déclencher une poussée ? je vis seul(e): 11 (4,4 %) 13) Au quotidien, partagez-vous lemême menu que les autres membres de 164 (67,3 %) 47 (19,3 %) pas de la famille qui vivent sous le même toit que vous ? réponse: 22 (9,0 %)
  18. 18. Evaluation de l’appétit avant le repas pendant et en dehors des poussées (questions 8 & 9) Pendant les poussées En dehors des pousséesJe n’ai pas faim du tout J’ai énormément faim 3,3 ± 2,4 6,7 ± 2,7
  19. 19. Intérêt pour une prise en charge diététique Question Fréquence n (%) Oui Non Ne se prononce pas14) Souhaiteriez-vous recevoir des conseils concernant votre 128 (52,5 %) 89 (36,4 %) 27 (11,1 %) alimentation ?
  20. 20. Influence du type de maladie MC RCH p Nombre de patients 177 67 Sexe ratio (H/F) 68/109 27/40 NS Age en années (médiane +/- écart-type) 38,0 (13,7) 41,6 (14,2) NS Pourcentage de patients ayant déjà reçu des 78,0 63,6 0,023 conseils diététiquesPourcentage de patients pensant que les légumes 51,2 43,3 0,029 crus sont à risque de déclencher une pousséePourcentage de patients pensant que la maladie a 54,4 38,1 0,010 changé leur plaisir de manger
  21. 21. Discussion (1) Plus large enquête réalisée à l’époque des biothérapies Rôle des habitudes alimentaires modernes dans le développement de la MC Persson et al. Epidemiology 1992 Russel et al. Eur J Gastroenterol Hepatol 1998 L’alimentation peut jouer un rôle dans le déclenchement des poussées mais pas dans l’initiation de leur maladie
  22. 22. Discussion (2) Identification de certains aliments comme pouvant être à l’origine d’intolérances alimentaires  conduites restrictives Absence de preuve d’efficacité des régimes restrictifs Ballegaard et al. Scand J Gastroenterol 1997 Green et al. Can J Gastroenterol 1998 Joachim et al. Nutr Health 1999 Pearson et al. Gut 1993 10 à 40 % de la population étudiée : exclusion des fruits, légumes, tomate et ses dérivés, les crucifères peu de différence MC/RCH
  23. 23. Discussion (3) Restrictions alimentaires à l’origine de carences en micronutriments et en vitamines Riordan et al. Lancet 1993 Sousa Guerreiro et al. Am J Gastroenterol 2007 36 % des patients atteints de MICI avaient conscience du fait que leur comportement alimentaire pouvait être à l’origine de carences nutritionnelles et vitaminiques Intérêt démontré des conseils diététiques de qualité dans la prise en charge nutritionnelle et dans la lutte contre les carences Imes et al. J Am Diet Assoc 1987 King et al. APT 1997 Patients ayant déjà reçu des conseils diététiques : 72,5 %
  24. 24. Discussion (4) Rôle de la perte d’appétit et du plaisir de manger Rigaud et al. Am J Clin Nutr 1994 les régimes d’exclusion ont un impact sur le plaisir de manger impact sur la vie sociale : refus de repas à l’extérieur, menus différents
  25. 25. Conclusion La majorité des patients suivis pour une MICI évitent certains aliments. Première étude à montrer que les croyances et comportements alimentaires ont un impact négatif sur la vie sociale de nos patients et participent au handicap causé par la maladie. Education thérapeutique portant sur les causes et conséquences des croyances et des comportements alimentaires délivrée par des professionnels de santé informés des dangers des conduites de restriction alimentaire
  26. 26. Perspectives Mise en place d’hôpitaux de jour comprenant : Bilan nutritionnel Diététicienne Consultation médicale Table ronde de discussion (patients, diététicienne, médecin)

×