1
UNVERSITE BADJI Mokhtar FACULTE DE MEDECINE D’ANNABA
DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE
SERVICE DE PARODONTOLOGIE
Dr ZAGH...
2
Anatomie de l’appareil manducateur
1 - INTRODUCTION
Pendant longtemps, l'importance de l’appareil manducateur ou le syst...
3
3.3 L’ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE
Les ATM sont deux articulations jumelles qui forment une unité fonctionnelle. El...
4
3-3.1-2 Les surfaces articulaires fibro-cartilagineuses
a. Le cartilage articulaire
II s'agit d'un fibro-cartilage dense...
5
3.3-3. LE TISSU RETRO-DISCAL ET LA SYNOVIALE
3.3-3-1. Le tissu rétro-discal
Le tissu rétro-discal (T.R.D.), encore appel...
6
Fig. 3 muscle masséter
3.4.2. Le muscle temporal
Le muscle temporal est un muscle plat appliqué contre la région tempora...
7
Fig. 5. - Muscles ptérygoïdien latéral et médial: vue latérale.
Faisceau antérieur du ptérygoïdien médial (FA) ; faiscea...
8
Fig. 6 : Muscles masticateurs :
vascularisation.
Artère maxillaire interne en variété
superficielle.
 CE (artère caroti...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’appareil manducateur anatomie

1 405 vues

Publié le

بسم الله الرحمن الرحيم

Publié dans : Sciences
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 405
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’appareil manducateur anatomie

  1. 1. 1 UNVERSITE BADJI Mokhtar FACULTE DE MEDECINE D’ANNABA DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE Dr ZAGHEZ http://zaghez.net76.net/ Polycopie de Parodontologie N°1 4ème Année L’APPAREIL MANDUCATEUR 1- ANATOMIE Plan 1- INTRODUCTION 2 - DEFINITION ET ROLE 3. CONSTITUANTS ANATOMIQUES DE L’APPAREIL MANDUCATEUR 3.1 - L’os maxillaire 3.2 - La mandibule 3.3 - L’articulation temporo-mandibulaire 3.3-1. LES STRUCTURES ARTICULAIRES 3.3-1-1. Les surfaces articulaires osseuses a. Le condyle mandibulaire b. La cavité glénoïde et l'éminence temporale 3.3-1-2 Les surfaces articulaires fibro-cartilagineuses 3.3-2.. LES STRUCTURES PERI-ARTICULAIRES PASSIVES 3.3-2-1. La capsule 3.3-2-2. Les ligaments articulaires a. Les ligaments collatéraux b. Le ligament latéral ou ligament temporo-mandibulaire 3.3-3. LE TISSU RETRO-DISCAL ET LA SYNOVIALE 3. 3-3-1. Le tissu rétro-discal 3.3-3-2. La synoviale 3.3-3-3. Le liquide synovial 3.4. LES MUSCLES MASTICATEURS 3- 4 -1. Le muscle masséter 3-4-2 Le muscle temporal 3-4-3. Le muscle ptérygoïdien latéral (externe) 3-4-4. Le muscle ptérygoïdien médial (interne). 3-4-5. Les muscles sus-hyoïdiens 3-5. VASCULARISATION ET INNERVATION
  2. 2. 2 Anatomie de l’appareil manducateur 1 - INTRODUCTION Pendant longtemps, l'importance de l’appareil manducateur ou le système stomatognatique comme un ensemble organique fut méconnue, ses composantes physiques et psychiques sous-estimées. En fait, son importance au sein de l'organisme humain est grande. Les enquêtes épidémiologiques montrent la grande fréquence des désordres cranio- mandibulaires, en relation avec une dysfonction de cet appareil manducateur. Mais la superposition d'éléments psychiques et somatiques, la multicausalité font du diagnostic une difficile et hasardeuse entreprise. 2 - DEFINITION ET ROLE L’appareil manducateur représente une unité fonctionnelle qui se compose des dents, leurs tissus de soutien (gencive, des desmodonte, cément et os alvéolaire) des mâchoires, des articulations temporo-mandibulaires, les muscles rattachés à la mandibule, les muscles des lèvres, de la langue et des éléments vasculaires et nerveux qui se rapportent à ces divers tissus. L’activité fonctionnelle de l’appareil manducateur est assurée par les muscles (soumis à des impulsions nerveuses), tandis que les mâchoires, les A.T.M et leurs ligaments d’une part, les dents et leurs structures de soutiens d’autre part, servent d’instruments passif. Pour maintenir une bonne capacité fonctionnelle et un état de santé optimal, il doit exister une corrélation harmonieuse (équilibre) entre les différentes parties de cet appareil, basée sur des coordinations neuro-musculaires. 3. CONSTITUANTS ANATOMIQUES DE L’APPAREIL MANDUCATEUR 3.1 - L’OS MAXILLAIRE C’est un os pair, uni à son homologue du côté opposé pour former les 2/3 internes du massif facial supérieur, il contribue par ses faces à former :  Le plancher de l’orbite  La paroi externe des fosses nasales  La voûte palatine C’est un os creusé d’une cavité pneumatique : le sinus maxillaire. 3.2 - LA MANDIBULE C’est un os impair, médian et symétrique, constituant la squelette de la mâchoire inférieure. Il est constitué :  D’un corps : c’est l’arc mandibulaire  De deux parties latérales : les branches montantes situées à chacune des extrémités du corps, coudés presque à angle droit.
  3. 3. 3 3.3 L’ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE Les ATM sont deux articulations jumelles qui forment une unité fonctionnelle. Elles travaillent de façon synchrone dans tous les mouvements réalisés et tout ce qui affecte une articulation peut retentir sur l’autre. La morphologie des pièces osseuses qui les constituent est étroitement dépendante de l’occlusion dentaire. L’A.T.M est composé de : 3.3.1. LES STRUCTURES ARTICULAIRES 3.3.1.1. Les surfaces articulaires osseuses L'ATM est une double articulation condylienne avec deux surfaces articulaires entre lesquelles s'interpose un disque fibro-cartilagineux (Fig. 1) Fig. 1. - Articulation temporo-mandibulaire. Coupe sagittale. a) bouche fermée, b) bouche ouverte. ET : éminence temporale ; C : condyle mandibulaire ; D : disque ; G : Tissu retro- discal a. Le condyle mandibulaire (processus mandibulaie) II surmonte la branche montante de la mandibule dans le prolongement de son bord postérieur par l'intermédiaire du col. b. La cavité glénoïde et l'éminence temporale La cavité glénoïde est une dépression limitée en arrière par la paroi tympanale du conduit auditif externe, en dedans par l'épine du sphénoïde. Elle est parcourue par la scissure tympano-squameuse de Glaser. L'éminence temporale ou racine transverse du zygoma prolonge en avant la cavité glénoïde.
  4. 4. 4 3-3.1-2 Les surfaces articulaires fibro-cartilagineuses a. Le cartilage articulaire II s'agit d'un fibro-cartilage dense, non-innervé et non vascularisé. II tapisse les surfaces articulaires fonctionnelles à savoir : - la partie antérieure, située en avant de la scissure de Glaser de la cavité glénoïde, - le versant antérieur et une petite partie du versant postérieur de la tête condylienne. b. Le disque articulaire En forme de disque biconcave, il assure la coaptation des deux surfaces osseuses qui en conditionnent la forme et la taille. Son rôle est d'amortir les chocs et de répartir la charge entre les pièces articulaires. II est constitué de tissu fibreux dense, non vascularisé. Dans l'ATM, on parle de disque et non de ménisque pour les raisons suivantes : - il joue un rôle actif dans les mouvements articulaires, - il est complètement encapsulé, - il sépare l'ATM en deux compartiments indépendants : l'étage temporo-discal et l'espace condylo-discal. 3-3.2. LES STRUCTURES PERI-ARTICULAIRES PASSIVES 3-3.2-1. La capsule La capsule de l'ATM est constituée de tissu conjonctif bien innervé et bien vascularisé. Elle s'attache autour des surfaces articulaires temporales et condyliennes. Elle se confond avec le disque en avant, en dedans et en dehors alors qu'en arrière, capsule et disque sont séparés par le tissu rétro-discal. 3-3.2-2. Les ligaments articulaires (Fig. 2) a. Les ligaments collatéraux Au nombre de deux, un externe et un interne, ce sont des renforcements de la capsule. Ils attachent le disque aux pôles médial et latéral du condyle. b. Le ligament latéral ou ligament temporo-mandibulaire Très puissant, il s'étale de l'arcade zygomatique au col du condyle. II joue un rôle de suspenseur de la mandibule et limite le déplacement de l'ATM en arrière et en bas. Fig2. - Articulation temporo-mandibulaire Coupe frontale : LL (ligament latéral), LM (ligament médial), D (disque), C (condyle), ET (éminence temporale).
  5. 5. 5 3.3-3. LE TISSU RETRO-DISCAL ET LA SYNOVIALE 3.3-3-1. Le tissu rétro-discal Le tissu rétro-discal (T.R.D.), encore appelé lame bi laminaire ou frein discal postérieur, s'attache au bord postérieur du disque et remplit l'espace compris entre le disque et le mur postérieur de la capsule articulaire. 3-3.3-2. La synoviale II existe une synoviale propre à chacun des deux compartiments. Elle tapisse la face interne de la capsule et la couche supérieure élastique du T.R.D. dans le compartiment temporo-discal, la couche inférieure fibreuse du T.R.D. dans le compartiment condylo-discal. 3-3.3-3. Le liquide synovial La source essentielle de liquide synovial est le tissu rétro-discal. Son rôle consiste en la lubrification de l'articulation. Par ce biais, il facilite les mouvements articulaires, aide les échanges entre capillaires et cavité articulaire et assure la suppléance métabolique des tissus non-vascularisés (disque). 3.4. LES MUSCLES MASTICATEURS Les mouvements mandibulaires résultent de la contraction d'un ou de plusieurs muscles masticateurs. 3.4.1 Le muscle masséter Le muscle masséter est un muscle épais, quadrilatère situé à la face externe de la mandibule, il s’étend du bord inférieur de l’arcade zygomatique à la face externe de la branche horizontale (l’angle mandibulaire). On lui décrit trois couches : - la couche superficielle tendue du malaire à l'angle et à la face externe de la branche montante de la mandibule, - la couche moyenne allant de l'arcade zygomatique à la face externe de la branche montante, - la couche profonde venant de la face interne de l'arcade zygomatique et se terminant à la face externe de l'apophyse coronoïde.
  6. 6. 6 Fig. 3 muscle masséter 3.4.2. Le muscle temporal Le muscle temporal est un muscle plat appliqué contre la région temporale du crâne. II s'insère en haut sur la ligne courbe inférieure de la fosse temporale. Son puissant tendon se fixe en bas sur la face interne de l'apophyse coronoïde et sur le bord antérieur de la branche montante. Fig. 4 Muscle temporal 3.4.3. Le muscle ptérygoïdien latéral (externe) Le muscle ptérygoïdien latéral est constitué de deux faisceaux, l'un supérieur, l'autre inférieur. Ces deux chefs s'attachent en avant sur l'aile externe de l'apophyse ptérygoïde. Ils convergent en dehors et en arrière vers le condyle mandibulaire et ils s'insèrent sur la fossette antéro- interne du col du condyle et sur la capsule articulaire au-dessus de cette fossette. 3.4.4. Le muscle ptérygoïdien médial (interne). Le muscle ptérygoïdien médial naît de la fosse ptérygoïde. II se dirige en bas, en arrière et en dehors et se termine sur la face interne de la mandibule, au voisinage de l'angle.
  7. 7. 7 Fig. 5. - Muscles ptérygoïdien latéral et médial: vue latérale. Faisceau antérieur du ptérygoïdien médial (FA) ; faisceau postérieur du ptérygoïdien médial (FP). 3.4.5. Les muscles sus-hyoïdiens Les muscles sus hyoïdiens (digastrique, génio-hyoïdien et mylo-hyoïdien, le stylo- hyoïdien, ) font partie des muscles masticateurs. Les muscles sous-hyoïdiens interviennent pour stabiliser l'os hyoïde et ménager aux précédents un point fixe. 3.5 VASCULARISATION ET INNERVATION: 3.5.1 Artères Elles proviennent de l’artère carotide externe, essentiellement:  De l’artère temporale superficielle (directement et indirectement par ses deux branches, temporale profonde postérieure et transverse de la face)  De l’artère maxillaire interne (directement par quelques fins ramuscules et indirectement par les artères tympanique,méningée moyenne et temporale profonde moyenne).  Elles viennent également de l’artère faciale par l’artère palatine ascendante, des artères auriculaires postérieures et pharyngiennes ascendante.  Dans un tiers des cas, l’artère masséterine supérieure fournit au niveau de l’échancrure sigmoïde un rameau articulaire à direction ascendante pour le versant antéro-latéral de l’articulation temporo-mandibulaire .  Les artères du muscle ptérygoidien latéral fournissent également des artères à destinée condylienne.  La nutrition du disque et des surfaces articulaires est assurée par le liquide synovial.
  8. 8. 8 Fig. 6 : Muscles masticateurs : vascularisation. Artère maxillaire interne en variété superficielle.  CE (artère carotide externe),  A TS (artère temporale superficielle),  AMI (artère maxillaire interne),  A TF (artère transverse de la face),  AF (artère faciale),  A TP (artère temporale profonde postérieure)  A TM (artère temporal profonde moyenne),  A TA (artère temporale profonde antérieure) 3.5.2 Veines Collatérales des artères, elles aboutissent au système jugulaire, par la veine temporale superficielle et par les plexus veineux maxillaires internes. 3.5.3 Lymphatiques Ils aboutissent au ganglion prétragal, aux ganglions intra-parotidiens et aux ganglions de la chaine jugulo-carotidienne. 3.5.4 Nerfs La sensibilité de l’articulation temporo-mandibulaire est assurée par les branches du nerf trijumeau : - Le nerf auriculo-temporal (partie postérieure de l’articulation). - Le nerf masséterien et le nerf temporal profond (partie antérieure de l’articulation). Fig.7 Muscles masticateurs: innervation.  NTP (nerf temporal profond postérieur),  NTM (nerf temporal profond moyen),  NTA (nerf temporal profond antérieur),  NTB (nerf temporo-buccal),  NM (nerf massétérin).

×