SlideShare une entreprise Scribd logo
L’ÉQUIPE DU PÔLE PLANNING DE
L’AGENCE BALISTIK#ART SUSPEND
SON VOL JUSQU’À LA RENTRÉE.
POUR METTRE À PROFIT CETTE
PÉRIODE ESTIVALE NOUS AVONS
CONCOCTÉ NOTRE BEST OF
2013/2014, À CONSULTER SANS
MODÉRATION.
UN APERÇU DES PRINCIPALES
TENDANCES DU SECTEUR LUXE
REGROUPÉES AUTOUR DE 20
THÉMATIQUES.
BONNES VACANCES À TOUS ET
RENDEZ-VOUS EN SEPTEMBRE !
© ivebeentired
Les 20 tendances digitales identifiées à travers les campagnes
du secteur luxe sur les 12 derniers mois
02
Visual
Search
03
Do you
speak
emoticon?
04
Space
Oddity
05
Instagram
Centric
06
Storydoing
07
Mystification
08
User to
Human
09
Campagne
Collective
10
Égérie
Sociale
01
« Zarketing »
12
E-flagship
13
Reboot
de Luxe
14
Tous
Cinéastes
15
Clip
Composition
16
Food-
tainment
17
Digital
Street
18
Culture
Tactile
19
Me-
Reputation
20
Fake
Marketing
11
E-loyalty
« Zarketing »
©nnoik
Attention, tsunami social ! Les moins de 18
ans, autrement appelés génération Z,
commencent à intéresser les marques et c'est
un vrai casse-tête. Cette population ultra-
connectée n'ayant absolument pas les mêmes
aspirations que le Gen Y, il se pourrait bien que
dans un proche avenir le marketing doive
revoir de fond en comble ses fondamentaux.
En attendant certaines Maisons, souhaitant
entamer dès à présent le processus de
séduction, ont déjà quelques stratégies en
poche. L'avenir nous dira si ce positionnement
précurseur saura gagner le coeur et le porte-
monnaiedeces «zinternautes».
1. À LA RENCONTRE DE LA GÉNÉRATION Z
2. SEPHORA À LA CONQUÊTE DU GEN Z
3. #BEAUTYPROJECT DE SELFRIDGES
4. WE HEART IT, LE RÉSEAU GIRLY
« Zarketing »
À LA RENCONTRE DE LA GÉNÉRATION Z
Si les marketers centralisent aujourd’hui leurs efforts sur les
millennials, la population qui suivra va les obliger à revoir leurs
stratégies. Appelés génération Z, ces jeunes nés après 1995 n’ont
en effet plus rien à voir avec leurs ainés, ils en sont même à
l’opposé ! C’est ce que démontre l’étude réalisée par Sparks &
Honey et qui pose les premiers jalons pour comprendre ce « Gen
Z » ainsi que son impact sur le futur. À lire impérativement !
Voir le Slideshare
« Zarketing »
SEPHORA À LA CONQUÊTE DU GEN Z
La chaine de cosmétiques lance « Génération Sephora », un site
réservé aux 14/17 ans dédié à la beauté. La marque souhaite
fédérer une communauté d’adolescentes via des conseils beauté,
des tests de nouveautés et des concours selfies. L’aspect social
media est également mis en avant, Sephora incitant ses jeunes
clientes à partager leurs astuces sur les réseaux. Le concept est
expliqué dans une vidéo style flat design, tendance oblige.
Voir le site
« Zarketing »
#BEAUTYPROJECT DE SELFRIDGES
Pour promouvoir ses cosmétiques, Selfridges a organisé une
campagne sur le thème de la beauté sous toutes ses formes en
partenariat avec Google+. Au programme : des Hangouts avec des
experts et un stand photo in store où les clients pouvaient ensuite
partager leur portrait sur les réseaux sociaux. Ces clichés qui
apparaissaient en vitrine du magasin d’Oxford Street alimentent
une rubrique dédiée sur le site de la marque.
Voir le site
« Zarketing »
WE HEART IT, LE RÉSEAU GIRLY
Alors que Pinterest se développe à l’international We Heart It fait
de plus en plus d’adeptes sur le même créneau : la collection
d’images. A la différence que We Heart It cible plus
particulièrement les femmes âgées de moins de 24 ans. Celles-ci
représentant 80% des utilisateurs aiment la plateforme car elles y
sont entre-elles, sans leur maman fan de décoration d’intérieur ou
leur cousine passionnée de mariage…
Voir le site
Visual Search
©CoffeeDoctor
Certes, ce n'est pas nouveau, nous sommes
entrés dans l'ère visuelle depuis bien
longtemps, mais grâce au web, cette évolution
gagne de plus en plus de terrain et 2014 nous
a fait traverser une étape importante.
Désormais la sémantique n'est plus le seul
référent de recherche. Conditionné par
plusieurs années numériques, notre cerveau
qui, depuis la nuit des temps fonctionne aussi
par association d'images, trouve maintenant
sur le digital l'opportunité de s'y adonner
entièrement grâce à des technologies de
pointe engendrant des services inédits et les
marques commencent enfinàl'envisager.
1.LE « GLAMOUR FASHION SCANNER »
2.COMPTOIRDESCOTONNIERS
3.L’ECOMMERCE D’INSTAGRAM
4.LE MOTEUR VISUEL DE PINTEREST
Visual Search
LE « GLAMOUR FASHION SCANNER »
Glamour a dépassé son statut d’acteur presse avec le lancement de
son « Glamour Fashion Scanner ». Ce dernier propose un service
exclusif pour toutes les femmes : trouver et acheter en 2-3 clics le
vêtement ou accessoire dont elles rêvent. Le principe est simple, il
suffit de partager une photo de l’article tant désiré sur n’importe
quel réseau social en ajoutant #glamourfashionscanner et une
rédactrice mode de Glamour retrouve l’objet et vous indique
l’endroit où l’on peut se le procurer. À vos Smartphones !
Voir la vidéo
Visual Search
COMPTOIR DES COTONNIERS
Comptoir des Cotonniers a annoncé en vidéo son ambition de
révolutionner l’achat en le simplifiant à l’extrême. Grâce à son
partenariat avec « PowaTag », il est possible d’acheter les produits de
la marque en prenant le cliché, via un Smartphone ou une tablette,
de n’importe quelle publicité print et TV ou encore en scannant un
QR Code. Après avoir créé un compte et donné son numéro de carte
de crédit, l’app renvoie vers la page e-commerce du détaillant qui
enregistre instantanément la vente.
Voir le site
Visual Search
L’ECOMMERCE D’INSTAGRAM
Puisque les utilisateurs sont 7 fois plus enclins à acheter un
produit lorsqu’il est vu sur Instagram, voici LikeToKnow.it. Il suffit
de s’inscrire sur cette plateforme e-commerce, puis d’ajouter
#liketkit en commentaire des photos Instagram likées pour
recevoir un email avec la possibilité d’acheter directement ses
articles favoris. À noter, Vogue a déjà réalisé une opération avec le
site.
Voir le site
Visual Search
LE MOTEUR VISUEL DE PINTEREST
Pinterest innove en Angleterre et aux États-Unis en lançant la
recherche visuelle. Cette nouvelle fonctionnalité nommée « Guided
Search » fonctionne par regroupement thématique, à l’inverse d’un
moteur de recherche classique. Présentée comme un système de
découverte de nouveaux contenus, elle est basée sur le principe des
sous-catégories qui permet d’affiner la requête et d’effectuer sa
sélection par images. Ce mode de recherche va prochainement se
décliner à l’international et sur le web.
Lire l’article
Do you speak emoticon?
©McKenzie-James
D’abord populaires en Asie, les émoticônes
ont rapidement conquis nos usages
digitaux et les plateformes d’échange où ils
gagnent régulièrement en complexité et
subtilité. Grâce à ce langage émotionnel
universel, en quelques touches, il est
désormais possible d’un coup d’œil de
connaitre les sentiments de son audience.
Cette façon de s’exprimer sans avoir
recours à des mots est certainement l’une
des opportunités de marketing cross-
culturel les plus prometteuses et certaines
marques avisées se sont déjà emparées du
phénomène.
1. « EMOTIKARL » DE KARL LAGERFELD
2. EMOJLI, LE RÉSEAU DES EMOJIS
3. GOOGLE BREVÈTE LE COEUR
4. LINE SE MET AU DIY
Do you speak emoticon?
« EMOTIKARL » DE KARL LAGERFELD
Dans le prolongement de sa campagne pour ses deux nouvelles
fragrances, Karl Lagerfeld a imaginé l’application
« EmotiKarl », disponible sur iTunes pour iPhone et iPad. Il s’agit
d’une collection d’émoticônes pour « Karlifier » ses messages par
mail et sms ou sur Facebook, Twitter, mais aussi WeChat et
Whatsapp. On y retrouve tous les codes du personnage, comme
ses gants en cuir et ses lunettes noires, ainsi que les flacons de son
dernier parfum, et bien sûr, la célèbre choupette !
Voir l’app
Do you speak emoticon?
EMOJLI, LE RÉSEAU DES EMOJIS
Dans la tendance des applications minimalistes, comme « Yo » qui
permet d’envoyer seulement Yo aux personnes de son choix, voici
maintenant « Emojli » lancée sur iOS. Comme son nom le laisse
supposer, celle-ci est dédiée aux emojis qui constituent l’unique
langage sur le réseau, jusqu’aux usernames des utilisateurs. Il est
possible de réserver ceux-ci sur le site web de l’app qui propose un
choix impressionnant d’icônes classées en différentes catégories.
Plus de 10 000 noms ont été retenus en quelques jours…
Voir le site
Do you speak emoticon?
GOOGLE BREVÈTE LE COEUR
Deux pouces et deux index qui montrent notre affection, voilà ce
qu’a breveté le 15 octobre dernier la firme de Mountain View. Dans
le cadre de l’utilisation de ses Google Glasses, ce « geste cœur »
devrait servir à interagir avec les lunettes : le mouvement serait
reconnu par la caméra et servirait à mettre en valeur ou donner une
information sur la scène observée, ou tout simplement « liker » un
contenu. Il permettrait également la capture d’images qui seraient
ensuite transmises à des applications de partage.
Lire l’article
Do you speak emoticon?
LINE SE MET AU DIY
L’application de messagerie instantanée qui cartonne au Japon,
grâce notamment aux très nombreux émoticons qui permettent
d’illustrer les conversations, propose désormais à ses abonnés
d’imaginer leurs propres stickers. Pour les utiliser il faut au
préalable les soumettre à Line pour validation sur une plateforme
spéciale appelée « Line Creators Market ». Les projets homologués
peuvent ensuite être achetés sur le « Line Store ». L’application
touchant 50% de la vente et les autres 50% revenant au créateur.
Voir le site
Space Oddity
©dwiaNanta
Et si le vrai luxe c’était l’espace ? Ce
slogan du constructeur automobile
Renault des années 90 prend désormais
tout son sens pour le secteur luxe qui
aujourd’hui nous promet la lune.
L’espace, cette ultime promesse d’ailleurs,
s’est transformé en argument marketing,
une expérience d’exception qui génère
encore le rêve dans une société
numérique où presque tout est devenu
accessible en un clic. Les marques lèvent
les yeux vers le ciel et ses mystères pour
nous embarquer toujours plus haut,
toujours plus loin. Allo Houston ?
1. CHANEL : LA J12 MOONPHASE
2. MAISON MARTIN MARGIELA & MYKITA
3. VOYAGEZ DANS L’ESPACE AVEC KIEHL’S
4. BREITLING : ZERO GRAVITY
Space Oddity
CHANEL : LA J12 MOONPHASE
Pour le lancement de sa montre J12 Moonphase, Chanel nous invite à
explorer les différentes phases de la lune sur un site dédié à
l’opération et hébergé sur la plateforme corporate. Un voyage
immersif qui offre à l’internaute une expérience du produit et de son
univers stellaire à travers différentes typologies de contenus. Tout ceci
sur fond de musique galactique. Il est ensuite possible de prolonger
l’expérience via l’espace collection et le calendrier lunaire permettant
de choisir une date et de découvrir le cycle associé.
Voir le site
Space Oddity
MAISON MARTIN MARGIELA & MYKITA
Maison Martin Margiela et le lunetier berlinois Mykita se sont
associés pour lancer une collection capsule eyewear. Cette
collaboration est présentée dans un court-métrage esthétique et
intriguant suivant différents personnages qui, les yeux tournés
vers le ciel, semblent admirer un phénomène étrange et
hypnotisant. Sans dialogue et au ralenti, la campagne basée sur la
contemplation, ramène l’être humain à sa dimension de simple
observateur des mystères de l’univers.
Voir la vidéo
Space Oddity
VOYAGEZ DANS L’ESPACE AVEC KIEHL’S
Kiehl’s, à son tour, mise sur l’espace pour engager ses fans. La
marque propose en effet d’envoyer une version 3D de votre visage
dans les airs, une opération qui vient assurer la promotion de son
nouveau soin matifiant. Pour espérer voir leur avatar monter en
ballon dans la stratosphère, les participants sont invités à prendre
une photo d’eux en apesanteur et à la poster sur Instagram,
Twitter ou Facebook avec le hashtag #spaceface. Petit bonus, une
photo souvenir sera prise à cette occasion.
Voir le site
Space Oddity
BREITLING : ZERO GRAVITY
Breitling s’est associée au Swiss Space Systems pour le projet
appelé « ZeroG » qui, dès 2015, mettra l’expérience de
l’apesanteur à la portée de tous. Au programme, des vols dans un
Airbus modifié encadrés par des professionnels de l’espace qui
permettront de s’abstraire de la gravité. Les villes participantes
sont à découvrir sur une carte interactive du site du S3 et pour
l’occasion, la marque lance une montre en édition limitée qui sera
offerte aux passagers VIP.
Voir le teasing
Instagram Centric
©peewee82
Avec des taux d’engagement à faire pâlir
les autres réseaux sociaux, Instagram est
devenu en 2014 le chouchou des e-
marketers. Lancements exclusifs,
collaborations avec des Igers influents,
sans compter les innombrables concours,
castings et appels à contribution des fans,
les marques ont investi l’application de
partage photos et vidéo en masse,
certaines mettant la plateforme au centre
de leur dispositif social media au détriment
de Facebook ou Twitter désormais placés
en simples relais des opérations. Le roi du
R.O.I. n’a pas fini de faire parler de lui.
1. T. HILFIGER INVITE DES INSTAGRAMERS
2.DOM PÉRIGNON ET 4 IGERS
3. A. WANG ET H&M EN EXCLUSIVITÉ
4. LES VIDÉOS DE HUNTER BOOTS
Instagram Centric
T. HILFIGER INVITE DES INSTAGRAMERS
Initiative très connectée pendant la Fashion Week de New-York où
Tommy Hilfiger a choisi d’inviter 20 instagramers pour assister à son
défilé en s’associant au blog InstaMeets, qui permet aux utilisateurs du
réseau photos de se retrouver en fonction de la localisation et
d’intérêts communs. Les personnes sélectionnées ont pu s’immerger
dans l’univers de la collection, des backstages au front row, le but étant
que celles-ci partagent un maximum de visuels sur leurs comptes
personnels, accompagnés des hashtags dédiés à l’opération.
Lire l’article
Instagram Centric
DOM PÉRIGNON ET 4 IGERS
Pour le lancement de son Vintage 1998 Deuxième Plénitude, Dom
Pérignon a fait appel à quatre instagramers de renom ayant une
importante communauté de followers, Jason Peterson, Jared
Chambers, Hiroaki Fukuda et Michael O’Neal, afin d’en exprimer le
caractère et les qualités sur le social media. Des somptueux
paysages de l’Islande jusqu’aux rues de Chicago ou de Tokyo, le
travail des photographes est à découvrir sur le compte Instagram
de la marque ainsi que sur le site dédié à cette campagne.
Voir le site
Instagram Centric
A. WANG ET H&M EN EXCLUSIVITÉ
Après de nombreux autres designers, Alexander Wang a signé lui
aussi une collection capsule pour H&M. Pour révéler cette
collaboration le créateur a choisi Instagram, plateforme sur laquelle il
a ouvert un compte au nom de sa marque éponyme, spécialement
pour l’occasion. Un clip teaser publié le 13 avril dernier dévoilait en
avant-première quelques indices : les rampes d’éclairage de stades et
le tableau d’affichage pour matchs de basket laissant supposer une
ligne sport et casual.
Voir le compte Instagram
Instagram Centric
LES VIDÉOS DE HUNTER BOOTS
Pour assurer une large audience à son défilé de la FW de Londres,
Hunter boots a misé sur Instagram. En plus des photos de la
collection, la marque proposait une série de vidéos de quelques
secondes, diffusées pendant le show, montrant les différentes
sources d’inspiration de cette nouvelle ligne. Tous regroupés sous le
hashtag #BeAHunterOriginal, ces montages de séquences d’images
offraient ainsi une expérience augmentée, réservée à la
communauté Instagram de la Maison.
Voir le compte Instagram
Storydoing
©nnoik
Si le storytelling, cette stratégie qui
permet de cristalliser son histoire, est
devenue une pratique privilégiée et bien
maitrisée pour nombre de marques, les
publics s’attendent désormais à ce que
les paroles deviennent des actes. Pour
être crédibles, les valeurs exprimées
doivent se traduire en actions concrètes.
Cette nouvelle donne marketing offre
l’opportunité de prolonger la narration en
lui apportant du relief, une dimension qui
manque cruellement sur le digital. Nous
voici entrés dans l’ère du storydoing, je
dis donc je fais !
1. LE TWEET SHOP DE MARC JACOBS
2. LE CONTE DE NOËL DE JOHN LEWIS
3. ORDER OF NEVER HIDE DE RAY-BAN
4. LANCÔME : LE FRENCH CHIC EN CHINE
Storydoing
LE TWEET SHOP DE MARC JACOBS
Pendant la FW de New-York, Marc Jacobs a ouvert un pop up store où
les paiements s’effectuaient en partageant le hashtag #MJDaisyChain.
La boutique baptisée le « Daisy Marc Jacobs Tweet Shop », en
référence à sa fragrance, se voulait un lieu social media friendly où il
était possible de boire ou manger, une connexion Wi-Fi et un photo
booth étant également disponibles. L’opération était doublée d’un
dispositif street marketing où des marguerites étiquetées invitaient les
passants à twitter et à retirer un échantillon de parfum chez Sephora.
Lire l’article
Storydoing
LE CONTE DE NOËL DE JOHN LEWIS
Pour les fêtes, John Lewis nous offrait le magnifique dessin animé
« The Bear & The Hare » dans la pure tradition des contes de Noël,
sur la chanson « Somewhere Only We Know » interprétée par Lily
Allen. Mais l'histoire ne s'arrête pas là ! Il était également possible
de suivre les aventures de l’ours et du lièvre sur trois comptes
Twitter dédiés et le détaillant de luxe proposait sur son site et en
magasins plusieurs goodies dont un e-book interactif pour
tablettes ainsi que des peluches à l’effigie des deux protagonistes.
Voir la vidéo
Storydoing
ORDER OF NEVER HIDE DE RAY-BAN
Pour sa campagne « The Order of Never Hide » qui promeut une
sélection de lunettes, Ray-Ban a lancé une série de challenges aux
internautes, faisant intervenir à cet effet diverses stars du web pour
illustrer ces défis en vidéos. Ainsi, la célèbre marionnette Temsa7LY a
invité les concurrents à enregistrer une réponse sexy à une question
posée par le jury. Les meilleures participations ont été soumises au
vote dans une galerie dédiée pour ensuite partir à Londres, afin de
d’assister à un événement underground organisé par la marque.
Voir le site
Storydoing
LANCÔME : LE FRENCH CHIC EN CHINE
Au mois d’avril, Lancôme a lancé sur Weibo sa campagne « Le French
Chic », des cosmétiques simples à appliquer. La Maison a fait appel à
la populaire actrice et chanteuse Zhou Bichang pour présenter un
tutoriel et inviter les internautes à poster sur la plateforme une
photo identique à son look. D’autres influenceurs sur Sina Weibo ont
également été sollicités pour de courtes démonstrations en vidéo. En
complément de l’opération, plusieurs bus circulant dans les rues de
Shanghai initiaient les amatrices à ces différentes techniques.
Lire l’article
Mystification
©indulgence-unchained
Dans un souci de « premiumisation » ou parce
qu’elles se sont un peu trop diluées dans une
communication digitale pas toujours maitrisée,
certaines marques ont besoin de créer ou
recréer le mythe auprès de leur public.
Nimbant leur histoire de légendes et de
mystères, s’incarnant dans des égéries
hypnotiques qui remplacent avantageusement
un obscur fondateur ou élevant un produit
phare au rang d’iconique, chacune bâtit à sa
façon le culte qu’elle n’a pas ou plus. Un
storytelling de pure fiction afin de réinjecter un
peu de distance et de rêve. La mystification au
service delamythification.
1. CH. WALKENPOURJACK&JONES
2. LEDA&ZEUS DE JAEGER-LECOULTRE
3. BACARDI, INDOMPTABLE DEPUIS 1862
4. MONCLER LONGUE SAISON
Mystification
CH. WALKEN POUR JACK & JONES
La marque de prêt-à-porter Jack & Jones nous a offert une superbe
série à l’occasion de sa campagne « Made from cool » pour sa
collection Premium pour homme. Réalisée par le talentueux Martin
Werner, elle met en scène dans 5 épisodes le mystérieux Christopher
Walken dans le rôle d’un tailleur doté d’étranges pouvoirs… au cœur
d’un univers confiné et pesant, proche du fantastique. Connue pour
son style décontracté, Jack & Jones n’a pas lésiné sur les moyens
pour un positionnement résolument plus « luxe ».
Voir la vidéo
Mystification
LEDA&ZEUSDEJAEGER-LECOULTRE
Pour sa collection de montres poétiques « Rendez-Vous Céléstial »,
Jaeger-LeCoultre, en partenariat avec ELLE, nous a invité à découvrir
une réinterprétation contemporaine du mythe d’amour entre Leda
et Zeus. Une histoire constituée de trois courts métrages qui
retranscrivent l’univers du produit sur les thèmes de l’astrologie et
du temps, pour dévoiler, sous un décor féerique, la rencontre entre
le mortel et le divin. Une composition romanesque qui apporte une
belle touche de storytelling autour de la marque.
Voir le premier épisode
Mystification
BACARDI, INDOMPTABLE DEPUIS 1862
Que cela soit face aux tremblements de terre, la prohibition des
années 20, la révolution cubaine des années 50 ou encore l’exil de
la famille dans les années 60, la famille Bacardi a toujours su
relever les défis et aller de l’avant. Avec sa campagne
« indomptable depuis 1862 », la Maison revendique l’histoire
mythique qui se cache derrière le rhum Bacardi, avec ses origines
cubaines et son désir d’inspirer les consommateurs à « embrasser
la vie et vivre avec audace… ». Entrez dans la légende !
Voir la vidéo
Mystification
MONCLER LONGUE SAISON
Lancée lors de la collection Automne/Hiver 2008, la veste Moncler
« Longue Saison » fait désormais partie des pièces emblématiques
de la marque. Pour célébrer ce modèle, la Maison grenobloise a mis
en ligne un micro-site qui lui est entièrement dédié où l’on
découvre dans une vidéo futuriste et à grand renfort d’explications
techniques détaillées les processus de fabrication de ce vêtement.
Une démonstration ultra high-tech pour un produit désormais culte.
Voir le site
User to Human
©benblue20
Qu'il est loin le temps de l'user centric ! En
tous cas, pour de plus en plus de marques. Le
phénomène selfie est passé par là et tout a
changé. Exit les top models, maintenant on
veut de l'authentique, de l'humain en
somme. Quelqu'un en qui l’on peut
s'identifier parce qu'il nous ressemble et qu'il
n'est pas passé par plusieurs heures de
photoshop. Le consommateur quitte ses
habits d’utilisateur privilégié et passe sous les
projecteurs. Il n'est plus là pour soutenir à
coup de "like" mais pour représenter la
Maison, et les chiffres e-commerce prouvent
que ça marche trèèès bien…
1. LES FANS MODÈLES DE FREE PEOPLE
2. LES VISAGES DE MARC JACOBS
3. BLACKMILK PRÉSENTÉ PAR SES FANS
4. ZAPPOS PREND SOIN DE SES CLIENTS
User to Human
LES FANS MODÈLES DE FREE PEOPLE
Il y a un an, Free people lançait FPMe, une communauté online où
les consommatrices pouvaient poster des photos d’elles-mêmes
vêtues des pièces de la marque. Certains de ces visuels ont été
utilisés à coté des images officielles des collections ce qui a généré
une augmentation de +42% du taux de conversion. C’est pourquoi
Free People a développé une nouvelle section « FP Me » sur son
site, où les visuels les plus populaires servent désormais
d’illustrations à part entière, à la place de celles des mannequins.
Voir le site
User to Human
LES VISAGES DE MARC JACOBS
La ligne Marc by Marc Jacobs cherchait de nouveaux modèles pour
ses futures campagnes publicitaires et a, à cet effet, organisé
l’opération #CastMeMarc sur Twitter. Pour participer à ce casting
sauvage social media, il suffisait de poster des selfies
accompagnés de ce hashtag. Lancé le 2 avril dernier, ce concours a
connu un beau succès avec de nombreuses photos partagées
d’hommes, de femmes et même de bébés… La sélection définitive
a récemment été révélée en vidéo.
Voir la vidéo
User to Human
BLACKMILK PRÉSENTÉ PAR SES FANS
La marque de mode BlackMilk a choisi de présenter ses collections à
travers les Instagrams de ses clients. Sur son site de vente en ligne, on
pouvait voir, sous la pièce de son choix, une série de photos prises par
les acheteurs arborant ce modèle. Une initiative qui fait penser à
l’opération #TheNETSet de Net-a-porter, mais qui a poussé le concept
plus loin puisqu’ici les consommatrices faisaient partie intégrante du
site d’e-commerce. BlackMilk développe par ailleurs une stratégie UGC
sur l’ensemble de ses réseaux sociaux et notamment sur Tumblr.
Voir le site
User to Human
ZAPPOS PREND SOIN DE SES CLIENTS
L’e-commerçant déjà connu pour son service client irréprochable est
allé encore plus loin en imaginant le programme Next OOTD. Zappos
propose à ses followers de poster leurs selfies accompagnés du
hashtag #nextootd afin de recevoir un conseil de style de la part d’un
des membres de l’équipe de l’enseigne sur leur compte Instagram.
Une opération test pour la marque qui si elle est un succès pourrait
bien se transformer en une nouvelle activité pour Zappos et ainsi
créer 50 nouveaux postes dédiés à ce type d’achat personnalisé.
Voir le compte Instagram
Campagne Collective
©Sabinevangastel
1.LA CAMPAGNE #BMWSTORIES
2. L’OPÉRATION DIGITALE DE SWAROVSKI
3. « MYNY » DE DKNY
4. ABSOLUT OPEN FILM PROJECT
Marque, influenceurs, fans, voici la nouvelle
trilogie d'un dispositif digital. La Maison
montre le chemin créatif, le blogueur ou
l’artiste relaie l'information par une
contribution personnelle et l'internaute
participe, via un concours ou autres moyens
de reconnaissance. Résultat, des campagnes
faisant intervenir les principales strates de la
pyramide de la recommandation sociale,
histoire de ratisser large. Un pour tous, tous
pour un, mais n'oublions pas que dans ce
« syndrome des trois mousquetaires » il existe
un 4e protagoniste, à savoir le prospect, qui
risquedetrouver l’histoire unpeuhermétique.
Campagne Collective
LA CAMPAGNE #BMWSTORIES
Afin de réunir les amateurs de BMW, fans ou professionnels, la firme
allemande a lancé la campagne #BMWstories. Sur le site, un clip
patchwork d’expériences incite au partage et, pour renforcer le
discours, le constructeur a fait appel à Gus Van Sant pour diriger les
acteurs Michael Pitt, Sam Hazeldine et Mickey Sumner dans 3 vidéos
exprimant les valeurs et caractéristiques du modèle i8. Les
participations des internautes publiées sur les réseaux sont également
agrégées dans une galerie où chacun peut témoigner de sa passion.
Voir le site
Campagne Collective
L’OPÉRATION DIGITALE DE SWAROVSKI
Afin de présenter une de ses collections de bijoux, la Maison
Swarovski a mis en place un partenariat avec 4 blogueurs
internationaux, comme Amber Renae et Priscila Betancort, pour une
durée d’un mois. Chaque semaine, l’un d’entre eux dévoilait un style
différent et distillait ses conseils de looks en vidéo. Un microsite a été
créé pour l’opération sur le site web officiel où l’on pouvait également
découvrir une galerie de selfies postés par les fans sur Instagram et
sélectionnés par les blogueurs.
Voir le site
Campagne Collective
« MYNY » DE DKNY
Pour faire la promotion de son parfum « MYNY », DKNY a organisé un
projet de campagne collective en collaboration avec la chanteuse Rita
Ora. Un teaser dévoile le thème choisi, à savoir New York, ADN de la
marque. Les fans sont ainsi invités à raconter en image une expérience
qu’ils ont vécu rappelant cette ville et ce, peu importe leur situation
géographique. Toute aventure doit être associée au hashtag #MYNY
pour être intégrée à un dispositif digital en 3 phases faisant cohabiter
les différentes histoires. La campagne finale sera dévoilée le 19 août.
Voir le site
Campagne Collective
ABSOLUT OPEN FILM PROJECT
C’est un vaste projet collaboratif que proposait la marque de vodka à
ses fans dans le cadre de sa campagne « Absolut transform today ».
L’« Open Film Project » consistait en la réalisation d’un court-métrage
en 4 phases qui chacune utilisait le réseau social le plus adapté.
Facebook pour le script, Vine pour le shooting des scènes, Instagram
pour l’affiche du film. Les internautes étaient invités à participer ou
simplement à voter pour des contenus via une plateforme dédiée où
le processus était expliqué en détail. Intéressantmais compliqué…
Voir le site
Égérie Sociale
©Vinyl-Disco
Pour toute marque, le choix de l’égérie
est une question cruciale. Celle-ci doit
savoir incarner la Maison et ses valeurs
mais elle doit aussi permettre au fan de
se reconnaitre pour s’identifier.
Aujourd’hui, une nouvelle donnée vient
compléter la problématique : le nombre
de followers sur Twitter ou Instagram et
les vues sur YouTube. Placer dans ce rôle
une célébrité active sur le social media a
le grand avantage d’offrir à la campagne
une audience déjà acquise et de
mutualiser les communautés, le plus
souvent au bénéfice de la marque.
1. PHARELL WILLIAMS POUR MONCLER
2. LE CASTING DKNY & CARA DELEVINGNE
3.THE OUTNET & MIROSLAVA DUMA
4.TABITHA SIMMONS ET MEYTAL COHEN
Égérie Sociale
PHARELL WILLIAMS POUR MONCLER
Laisser libre court à l’imagination, telle a été la devise de la
campagne Moncler. Et pour incarner cette volonté de dépasser les
stéréotypes la marque a fait appel à Pharell Williams, nouveau
symbole de la musique qui devient mouvement social. Une
collaboration qui va au-delà de la simple figuration puisque l’artiste a
participé au design et à la conception de cette ligne de lunettes qui a
donné lieu à la production de nombreux contenus (photos, vidéos,
interview…) à découvrir sur la page dédiée du site de la marque.
Voir le site
Égérie Sociale
LE CASTING DKNY & CARA DELEVINGNE
Dans l’optique de la co-création d’une collection capsule qui
sortira dans le courant de l’année, DKNY et la top Cara Delevingne
ont lancé un concours au mois de juin sur Instagram afin de
trouver les égéries de la nouvelle ligne. Il suffisait de poster une
photo accompagnée des hashtags #CaraWantsYou et
#CaraD4DKNY pour avoir la chance de participer à un shooting à
New York aux côtés de la populaire Cara qui totalise près de 6
millions de followers sur son compte.
Voir le compte DKNY
Égérie Sociale
THE OUTNET & MIROSLAVA DUMA
Pour la collection capsule de prêt-à-porter signée Oscar de la Renta en
vente exclusive sur The Outnet, le site d’e-commerce a choisi de
collaborer avec la célèbre et ultra connectée rédactrice de mode
Miroslava Duma, fondatrice du magazine online Buro 24/7. Cette ligne
est présentée en vidéo sur la landing page de la plateforme où la it girl
russe pose au milieu de fruits, fleurs, papillons… Par ce partenariat,
relayé sur Facebook et Twitter grâce à de nombreux contenus
accompagnés d’un hashtag dédié #OscarxTheOutnet.
Voir la vidéo
Égérie Sociale
TABITHA SIMMONS ET MEYTAL COHEN
Pour sa très sexy collection 2014, la styliste britannique Tabitha
Simmons propose une vidéo pour le moins rythmée puisqu’elle
met en scène la musicienne Meytal Cohen dans un solo de
batterie. Une artiste connue sur la toile pour ses reprises de
groupes tels que Slipknot, Tool ou encore Metallica et qui
comptabilise plus de 700 000 fans sur Facebook, et près de
550 000 abonnés à sa chaîne YouTube. Une égérie plutôt bien
choisie…
Voir la vidéo
E-loyalty
©iris-maria
Finis les « one shot » et les dispositifs
attirant le consommateur le temps d’une
campagne pour le laisser ensuite se faire
séduire par d’autres promesses et
promotions en tous genres. Il est temps de
penser le digital à long terme, un concept
qui prend toute son importance en
matière d’e-commerce. Suivant les mêmes
modèles que le retail, les stratégies de
fidélisation de la clientèle online se
développent à la vitesse grand V, incitant
même l’internaute à ne plus jamais se
déplacer en magasin. Petit bonus à la clé,
une précieuse collecte de datas…
1. « URBAN ON » DE URBAN OUTFITTERS
2. « WATASHI » DE SHISEIDO
3. LANCÔME RÉCOMPENSE LA FIDÉLITÉ
4. CLARINS PULSE L’ACHAT EN LIGNE
E-loyalty
« URBAN ON » DE URBAN OUTFITTERS
Pour pérenniser la fidélité de ses consommateurs Urban
Outfitters, leur propose un contrat «win-win» via l’application
« Urban On ». Celle-ci offre aux jeunes un programme de fidélité
ludique, participatif et multi-canal. Il permet de synchroniser ses
réseaux afin d’accumuler des points de fidélité, des goodies, etc…
en fonction de son implication à prescrire la marque auprès de sa
communauté. Une solution qui permet parallèlement à Urban
Outfitters de récolter des datas et développer son e-commerce.
Voir l’app
E-loyalty
« WATASHI » DE SHISEIDO
À l’instar de Lancôme ou Clarins Shiseido a aussi mis en place un
programme de fidélité e-commerce, baptisé « Watashi ». La Maison
propose, via un espace personnel, un système de points pour tout
achat en ligne, récompensé par des avantages mais aussi la possibilité
d’échanger des avis et conseils avec les autres fans de la marque. Pour
promouvoir ce service, Shiseido présente un joli court-métrage
d’animation décrivant les privilèges offerts et où la consommatrice est
incarnée par un adorable petit lapin. Régressif mais so cute!
Voir la vidéo
E-loyalty
LANCÔME RÉCOMPENSE LAFIDÉLITÉ
Le principe de la carte de fidélité n’est pas récent, mais Lancôme
USA lui apporte une nouvelle dimension en mêlant retail et digital.
Toujours basé sur le principe de points bonus à chaque achat, ce
programme baptisé « Elite Rewards » récompense également les
consommatrices à chaque connexion sur le site de la marque mais
aussi pour chaque partage sur les réseaux sociaux. Le dispositif
demande une inscription préalable pour une efficace collecte de
data avec, à la clé, de nombreux avantages et privilèges.
Voir la vidéo
E-loyalty
CLARINS PULSE L’ACHAT EN LIGNE
Clarins a décidé de motiver ses troupes ! Sa plateforme e-
commerce garantit des avantages exclusifs, des offres spéciales,
des produits en avant-premières et surtout plus de choix et de
liberté. En bonus, tout acheteur se voit récompensé par un
système de points et peut se connecter depuis son Smartphone
via la version mobile du site. À cela s’ajoute de nombreux
contenus, tutoriaux et conseils personnalisés. De petites
attentions qui devraient en séduire plus d’un.
Voir la vidéo
E-flagship
©nnoik
Concernant les techniques commerciales, il
en est sur le web comme pour les brick and
mortar. Aprèsletraditionnel sitee-commerce,
les marques commencent à installer des
« sites amiraux », véritables emblèmes et
vitrines de la Maison, tout en développant en
parallèle des plateformes spécialisées par
gammes de produits. Ces e-flagships,
proposant des services inédits, symbolisent
sur le digital la matérialisation de leurs
territoires d’expression, de leurs valeurs et de
leur notoriété. C’est d’ailleurs dans cette
même logique que leur inauguration est
souvent traitée defaçon événementielle.
1.L’ E-FLAGSHIP DE LANVIN SUR SHANGPIN
2.TOM FORD FÊTE SA DIGITALISATION
3. LE NOUVEAU SITE ROGER VIVIER
4.MERCEDES:LAVENTEONLINE
E-flagship
L’E-FLAGSHIPDE LANVIN SUR SHANGPIN
L’e-commerçant chinois Shangpin.com propose désormais
d’héberger des e-flagships sur son site, c’est-à-dire une page
entièrement dédiée à une marque, souhaitant ainsi retranscrire sur
le digital le principe des malls de luxe. Lanvin fait partie des
premières marques à avoir conclu ce type de partenariat dans lequel
elle voit le meilleur moyen de toucher le cœur de la Chine via son
marché online. Shangpin compte près de 8 millions de clients et
effectue des ventes dans plus de 400 villes.
Lire l’article
E-flagship
TOM FORD FÊTE SA DIGITALISATION
C’est en grandes pompes que Tom Ford a inauguré sa boutique e-
commerce ! Son ouverture avait été annoncée sur l’ensemble des
réseaux sociaux de la marque où elle était particulièrement
attendue. Dans un premier temps seuls les accessoires et
cosmétiques étaient accessibles à la vente en ligne, les collections de
prêt-à-porter l’ont été dans un second temps. À l’occasion de ce
lancement la marque réservait en exclusivité la vente online de son
parfum Velvet Orchid.
Voir le site
E-flagship
LE NOUVEAU SITE ROGER VIVIER
Roger Vivier a entièrement relooké son site web pour une plongée
dans le cœur de la marque. Conçue à l’image de la boutique de la rue
du Faubourg St Honoré, cette plateforme permet de découvrir les
différents produits étage après étage et pièce après pièce. Outre les
collections et les inspirations du créateur on y retrouve également les
carnets d’Inès, ainsi qu’un espace ludique proposant jeux et goodies.
Pour son lancement, la marque présente ces rubriques dans une vidéo
mêlant illustrations et images de Paris tirées de Google street view.
Voir le site
E-flagship
MERCEDES : LAVENTE ONLINE
Quinze jours après son principal concurrent, BMW, c’est la firme
Mercedes qui a ouvert un site e-commerce pour quatre de ses
modèles. Désormais, la Classe A, la Classe B, la CLA et la CLS pourront
être achetées directement en ligne dans différentes configurations.
La marque précise toutefois qu’il s’agit d’un site pilote dont la durée
de vie dépendra des performances en termes de vente. L'offre est
destinée à élargir la clientèle du groupe à un public jeune et adepte
des médias en ligne, a expliqué la marque dans un communiqué.
Lire l’article
Reboot de Luxe
©Balakov
Nicola Formichetti a montré la voie en
reprenant les rennes de Diesel en 2013 et en
l'instituant même comme concept de ses
campagnes, depuis le mouvement du reboot
a pris de l'ampleur et plusieurs autres
marques se sont lancées. Ce retour aux
fondamentaux qui passepar ledigital puisqu'il
est avant tout destiné à la génération Y, est
une remise en question de la forme mais pas
du fond. Les codes sont réinterprétés pour
que ceux-ci trouvent leur résonance dans la
société actuelle, ses modes de
consommation, d'information mais surtout
d'identification.Un grand coup dejeune !
1. « THE SKY WATCHER » DE TRUSSARDI
2.LACOSTE, LIFE IS A BEAUTIFUL SPORT
3.JAGUAR : « IT’S GOOD TO BE BAD »
4.#BEAHEADLINER DE HUNTER BOOTS
Reboot de Luxe
« THE SKY WATCHER » DE TRUSSARDI
Depuis sa création, la Maison de maroquinerie conjugue trois
valeurs : discrétion, expérimentation et innovation. Pour célébrer le
40e anniversaire de leur symbole emblématique, le Greyhound, la
marque présentait « The Sky Watcher », court-métrage d’animation
mêlant les illustrations et la 3D et qui redonne vie au lévrier.
Autrefois réservée, Trussardi a parfaitement orchestré sa renaissance
sur le digital, qui se poursuit aujourd’hui par la diffusion de
nombreux contenus avant-gardistes.
Voir le site
Reboot de Luxe
LACOSTE, LIFE IS A BEAUTIFUL SPORT
Campagne d’envergure pour Lacoste avec un nouveau slogan et un
spot publicitaire aspirationnel reliant les émois amoureux aux
sensations fortes du sport, une allégorie sur la prise de risque. Un
vrai virage dans la communication de la marque qui a abandonné
les codes d'un luxe distant pour se ressourcer dans des valeurs
plus humaines et sportives, plus proche de son ADN afin
d’entamer une relation émotionnelle avec ses consommateurs.
Voir la vidéo
Reboot de Luxe
JAGUAR : « IT’S GOOD TO BE BAD »
Pour sa première participation au Super Bowl, Jaguar n’a pas
lésiné sur les moyens. Un casting prestigieux d’acteurs
britanniques, Ben Kingsley, Mark Strong et Tom Hiddleston,
servent un scénario qui renouvelle le genre de la publicité
automobile. Les héros ne sont plus ce qu’ils étaient et ici ce sont
les cotés obscurs des protagonistes qui sont mis à l’honneur. Un
spot carrément méchant, mais une marque beaucoup plus sexy !
Voir le site
Reboot de Luxe
#BEAHEADLINER DE HUNTER BOOTS
La séculaire marque britannique de bottes de pluie a dévoilé sa
campagne #BEAHEADLINER pour sa nouvelle collection à travers
un court-métrage en slow motion mettant en avant le savoir-faire
de la Maison dans diverses situation de la société actuelle,
manifestation, concerts, etc... Une réalisation qui permet aussi à la
marque de communiquer sur la fusion entre la tradition et la
technologie et l’ancre résolument dans le temps présent.
Voir la vidéo
Tous cinéastes !
©MarioDellagiovanna
Six secondes pour Vine, quinze pour
Instagram, après leurs lancements
respectifs quasi simultanés, les formats
vidéo des plateformes sociales ont connu
un véritable succès dont les marques se
sont emparées avec une réactivité que
l'on pourrait presque qualifier
d'exemplaire. Par delà cette
démocratisation elles y ont trouvé
l'opportunité de faire appel à leurs fans de
façon beaucoup plus créative dans l'espoir
d'un engagement encore plus fort. Après
les concours photos, voici venu le temps
du storytelling communautaire.
1.LA CAMPAGNE UGC DE MERCEDES
2.LE CONCOURS VIDÉO DE TED BAKER
3. WHISTLES ET GARANCE DORÉ
4.AUDI, LE CONCOURS #WANTANR8
Tous cinéastes !
LA CAMPAGNE UGC DE MERCEDES
Pour son modèle CLA, Mercedes-Benz UK a innové avec une
campagne participative intitulée #CLAstory. Un trailer reprenant
certaines séquences du film de promotion a été diffusé sur les
comptes sociaux du constructeur, les internautes étant invités à
imaginer les scènes manquantes et à poster leurs créations en vidéo
sur Instagram. On retrouve le dispositif sur une plateforme dédiée où
les participations retenues apparaissent au fur et à mesure afin de
compléter le storyboard.
Voir le site
Tous cinéastes !
LE CONCOURS VIDÉO DE TED BAKER
Ted Baker a investi l’univers du cirque pour proposer un concours
vidéo sur Instagram. La Maison demandait aux internautes de poster
de courts clips de 15s’ maximum (format Instagram oblige) en train
de réaliser une performance sur le thème des arts du spectacle sous
chapiteau. En utilisant le hashtag #ZolTED, chaque jour les 50
premiers participants ont pu gagner un sac fourre-tout de la marque.
Des gains plutôt généreux, mais le concours demandait tout de
même un réel investissement créatif de la part des fans.
Voir la vidéo
Tous cinéastes !
WHISTLES ET GARANCE DORÉ
À l’occasion de l’arrivée de Whistles en France, la marque de mode
britannique s’est associée à Garance Doré pour réaliser une vidéo
intitulée « Belles & Whistles » mettant en scène 6 femmes
incarnant les valeurs de la Maison. Le film est rythmé par des
sifflements qui ont fait l’objet d’un concours vidéo Instagram. Il
suffisait pour cela de poster un clip de soi en train de siffler avec les
tags @thisiswhistles et #bellesandwhistles pour tenter de gagner un
bon d’achat de 500£.
Voir le compte Instagram
Tous cinéastes !
AUDI, LE CONCOURS #WANTANR8
Après le succès de son précédent concours pour la Audi R8 sur Twitter,
le constructeur automobile a relancé l’opération #WantAnR8. Mais
cette fois-ci la participation passait par la réalisation d’une vidéo
présentant un parcours virtuel sur le circuit de Sonoma. Grâce à
l’éditeur Wevideo les internautes ont pu choisir entre différents angles
de prises de vues, ajouter des filtres et une bande son. Les clips étaient
posté sur YouTube et Twitter avec le hashtag dédié pour tenter de
gagner une expérience de conduite dans la Audi R8.
Voir le Tumblr
Clip Composition
©PhotoYoung
L’association à des univers artistiques, et
notamment celui de la musique, a toujours
procuré aux marques de riches territoires
d’expression. Un duo gagnant de plus en plus
plébiscité par les jeunes et les moins jeunes,
de 13 à 35 ans, qui se laissent aisément
tenter par ce type de recommandation. Afin
d’optimiser encore ce redoutable outil
marketing, les campagnes au format d’un clip
musical fleurissent sur le web, l’artiste n’y
étant plus une quelconque égérie au service
de la marque mais celle-ci s’insérant
seulement dans son travail à la façon d’un
placement de produit. Question d’impact.
1. PAUL SMITH X SWIM DEEP
2. COLOR BLOCK PAR FENDI & KIESZA
3. 6♥PRINCESS DE SHU UEMURA
4. PACO RABANNE LANCE SON LABEL
Clip Composition
PAUL SMITH X SWIM DEEP
C’est le style d’anti égéries des membres de Swim Deep qui a plu à
Paul Smith au point de faire appel au groupe britannique pour
présenter sa pre-collection Automne/Hiver 2014 dans un clip
reprenant leur titre « Francisco » de l’album « Where the Heaven
Are We ». Dirigé par le photographe et cinéaste Harley Weir la
vidéo revisite avec ironie les défilés et les pièces portées par les
quatre garçons sont en vente exclusive sur un espace dédié du site
e-commerce de la marque.
Voir la vidéo
Clip Composition
COLOR BLOCK PAR FENDI & KIESZA
Fendi avait déjà collaboré en mai avec la chanteuse canadienne Kiesza
pour le lancement de sa collection eyewear « Color Block » à Cannes.
Celle-ci réapparaît un mois plus tard dans un clip où l’artiste performe
sur son titre « Hideaway » tout en présentant la nouvelle ligne. Le film
aux teintes des différents modèles est un jeu d’ombres chinoises
laissant apparaître la pop star bordée de deux filtres de couleurs
différentes faisant penser aux anaglyphes des films 3D. Fendi signe ici
une vidéo créative, à destination des jeunes générations.
Voir la vidéo
Clip Composition
6♥PRINCESS DE SHU UEMURA
Pink or black ? Telle est la question que se posent en chanson deux
jeunes héroïnes manga dans cette vidéo signée Takashi Murakami,
icône de la scène artistique tokyoïte, pour Shu Uemura. Une
collaboration qui célèbre les 30 ans de la Maison de cosmétiques.
Ces « Majokko » (filles aux pouvoirs magiques) sont un genre
d'animation très populaire au Japon depuis plus d'un demi-siècle. Un
clip musical qui rend également hommage à une des formes de la
« sous-culture » nippone et s’adresse à un public résolument jeune.
Voir la vidéo
Clip Composition
PACO RABANNE LANCE SON LABEL
Dans le prolongement de la baseline « be a rock star » des parfums
Black XS, Paco Rabanne crée son propre label de musique : Black XS
Records, dédié à la nouvelle génération. Pour son lancement, la
marque lui consacre un espace digital et organise un casting de jeunes
talents. Pour participer, il faut enregistrer sa reprise en vidéo d’un titre
parmi 50 au choix. Les meilleures prestations gagneront la réalisation
d’un clip et sa diffusion internationale sur MTV puis seront regroupées
dans un album qui sera diffusé sur iTunes, Deezer et Spotify.
Voir le site
Foodtainment
©yari beno
Bien que les collaborations entre la
gastronomie et les marques ne soient pas
récentes, elles se sont multipliées en 2014,
surfant sur la tendance forte du fooding.
Cette fusion entre ces deux univers du
plaisir des sens a donné lieu à des créations
hybrides pour embarquer les fans dans un
voyage gourmand et sensuel. Qu’il s’agisse
de dispositifs digitaux d’expérience ou plus
simplement d’applications permettant aux
internautes de s’adonner à leur passion
culinaire, les Maisons se sont ainsi
approprié une dimension lifestyle
supplémentaire, et toujours de bon goût !
1. NINA RICCI ET LADURÉE
2. THIERRY MUGLER & FAUCHON
3. L’APPLICATION UNIQLO RECIPE
4. LES RECETTES DE PINTEREST
Foodtainment
NINA RICCI ET LADURÉE
Nina Ricci et Ladurée se sont associées pour créer le parfum La
Tentation de Nina, une fragrance composée comme un macaron.
Deux vidéos ainsi qu’un film 3D viennent illustrer ce mélange fort
appétissant. Pour l’occasion, Nina Ricci a lancé sur son site une
expérience interactive ludique, invitant les internautes à retrouver
des flacons cachés dans différentes scènes, cette opération signait
le dernier épisode de ce conte délicieusement enchanté, au
storytelling particulièrement bien orchestré.
Voir la vidéo 1 - Voir la vidéo 2
Foodtainment
THIERRY MUGLER & FAUCHON
À l’occasion du lancement d’Angel Eau Sucrée en édition limitée,
Thierry Mugler a demandé à la Maison Fauchon une
réinterprétation gourmande de son parfum. De cette collaboration
est né l’éclair Angel que le designer a célébré dans une vidéo toute
en paillettes et éclats de lumière. La pâtisserie pouvait être
dégustée du 19 mai au 7 juin dans la boutique parisienne de
l’épicier de luxe.
Voir la vidéo
Foodtainment
L’APPLICATION UNIQLO RECIPE
Uniqlo surfe sur la tendance du « fooding » avec son application
« Uniqlo Recipe ». Celle-ci est née d’une collaboration avec 6
grands chefs américains qui se sont inspirés des collections de la
marque pour réaliser 24 plats créatifs et simples à réaliser.
L’internaute peut reproduire ces recettes hautes en couleurs et se
laisser guider par des musiques spécialement conçues servant de
minuteurs. Il est également possible d’assortir sa garde-robe en
achetant en ligne les vêtements correspondants.
Voir la vidéo
Foodtainment
LES RECETTES DE PINTEREST
Après l’ajout de la géolocalistation de pins, Pinterest a continué la
diversification de ses services et satisfait les fans de food en
lançant un moteur de recherche de recettes. Les utilisateurs
peuvent trouver la composition de leur rêve en choisissant
certains critères : végétarien, végétalien, sans gluten mais aussi
par des ingrédients spécifiques. Cette nouvelle fonctionnalité a été
développée par Jeff Miller, fondateur de Punchfork, un site de
partage de recettes racheté par Pinterest en janvier 2013.
Lire l’article
Digital Street
©VictorSauron
Si tu ne vas pas au digital, le digital
viendra à toi. Cela semble être le
leitmotiv de plusieurs grandes enseignes
qui sont descendues dans la rue, voire
même dans le métro, pour capter
l'attention de leurs clients et prospects.
Qu'il s'agisse de dispositifs interactifs, de
services à la pointe des nouvelles
technologies ou plus simplement de
publicités innovantes, ce n'est désormais
plus la peine de pousser la porte d'un
digital retail pour se connecter à la
marque, la ville entière peut se prêter au
jeu !
1. LA VITRINE DIGITALE DE KENZO
2.L’ORÉAL EN OUTDOOR MARKETING
3.LA3DMOBILE D’ARDEN REED
4. LE QR CODE DE CEBU PACIFIC AIR
Digital Street
LA VITRINE DIGITALE DE KENZO
Le temps d’une semaine et afin de soutenir la Fondation Blue qui agit
contre la surpêche, la boutique Kenzo du Marais mettait à disposition
une vitrine digitale permettant aux passants de commander online les
produits de la ligne No Fish No Nothing sans même entrer dans le
magasin. De plus, en prenant le pop up store en photo et en postant
celle-ci sur Instagram avec le hashtag dédié, un nouveau poisson au
nom de l’internaute s’ajoutait automatiquement à un aquarium
virtuel. Une jolie façon d’optimiser la viralisation de l’opération.
Voir la vidéo
Digital Street
L’ORÉAL EN OUTDOOR MARKETING
Le distributeur interactif de l’Oréal, installé pendant 2 mois dans le
métro de New York et inauguré par Coco Rocha, permettait à toutes
les femmes de devenir une « it girl ». Celles-ci n’avaient qu’à se placer
face à un miroir pour que la machine détecte les couleurs de leur
tenue et leur soumette une gamme de produits assortis. La marque
proposait également aux utilisatrices de partager l’expérience sur
Twitter. Une plateforme a aussi été mise en place pour recevoir des
conseils de blogueurs experts et commander les produits.
Voir la vidéo
Digital Street
LA3D MOBILE D’ARDEN REED
Le tailleur pour homme a mis au point un camion équipé de la
nouvelle technologie 3D afin de prendre, en un clic, toutes les mesures
nécessaires à la confection d’un costume. Opération qui d’habitude
prend plus d’une heure. Mieux encore ! Sur simple rendez-vous, à
prendre en ligne sur le site de la marque, le véhicule se déplace en bas
de votre domicile ou de votre bureau pour scanner votre silhouette.
Enfin, avantage supplémentaire mais non des moindres, cette
technique permet une baisse de plus de 50% du prix.
Voir la vidéo
Digital Street
LE QR CODE DE CEBU PACIFIC AIR
La compagnie aérienne philippine Cebu Pacific et l’agence Geometry
Global ont imaginé un QR Code visible seulement sous la pluie. Grâce
à un spray hydrofuge ils ont dessiné dans les rues de Hong Kong un
slogan vantant le climat ensoleillé des Philippines, accompagné du
pictogramme. Les passants, invités à le prendre en photo, pouvaient
alors avoir accès à un code offrant des réductions sur les vols vers
l’archipel. Un dispositif particulièrement efficace puisque les
réservations vers cette destination ont augmenté de +37%.
Voir la vidéo
Culture Tactile
©Pedro Miguel Barreiros
Dans le précédent « BLSTK Pause » nous
parlions de la culture web et de la façon
dont les marques communiquaient grâce
à ce nouveau référent. L’omniprésence
des Smartphones et tablettes dans la vie
quotidienne offre aujourd’hui de
nouvelles opportunités créatives en
utilisant des codes qui font désormais
partie de nos habitudes. La gestuelle
tactile se décline à travers différentes
campagnes car elle parle à tous, avec en
plus cette petite « touch » jeune et
lifestyle toujours très prisée, notamment
par les Maisons de luxe.
1. LATOUCH GÉNÉRATION DE SHISEIDO
2. LES VERNIS À ONGLES DIOR
3. LONGCHAMP SUR MESURE
4. LANVIN MAKING OF PRE-COLLECTION
Culture Tactile
LA TOUCH GÉNÉRATION DE SHISEIDO
Shiseido a présenté sa nouvelle ligne de soins IBUKI dans une série
d’illustrations donnant lieu à quatre vidéos : Ibuki Pression, Ibuki
Piqué, Ibuki Flexion et sans doute la plus intéressante, Ibuki
Gymnastique Digitale. Cette dernière est un patchwork des
précédentes sauf qu’en plus, elle propose une chorégraphie
gestuelle pour l’application de la gamme, ces mouvements étant
comparés, entre autres, aux déplacements des doigts sur un écran
tactile.
Voir la vidéo
Culture Tactile
LES VERNIS À ONGLES DIOR
Dior a révélé dans une vidéo ses nouveaux vernis effet gel,
garantissant un résultat professionnel comme en institut. Celle-ci
présente les produits depuis une tablette surfant ainsi sur la
culture digitale et tactile. Grâce aux mouvements des doigts on
passe d’un plan à l’autre pour découvrir les différentes couleurs :
Pandore, Aventure, Mirage… qui font référence à l’histoire de la
Maison. La campagne s’est poursuivie sur Tumblr où il est possible
d’accéder au détail des différents modèles.
Voir le Tumblr
Culture Tactile
LONGCHAMP SUR MESURE
La marque est revenue sur son dispositif de customisation online en
mettant en ligne une vidéo intitulée « Unique », racontant la journée
trépidante de deux copines. L’une des deux ne possédant pas encore
l’emblématique sac à main, elle décide de le commander sur sa
tablette tactile pour un sur-mesure total. Une campagne qui s’adresse
clairement aux nouvelles générations en communiquant sur leurs
usages digitaux : mobiles et multi-connectés mais aussi en déclinant
l’univers urbain, ADN de la marque, d’une façon plus underground.
Voir la vidéo
Culture Tactile
LANVIN MAKING OF PRE-COLLECTION
Pour répondre aux nombreuses questions de ses fans, la Maison
Lanvin a décidé de montrer en vidéo le déroulement du shooting
photo de la collection Resort 2014. Le film donne un aperçu
exclusif de la vie courante des mannequins sur un plateau de
tournage, de l’essayage des créations à leurs moments de
relâchement, pianotant sur leurs Smartphones, outil de loisir
préféré des top-models, aussi.
Voir la vidéo
Me-Reputation
©Aharvik
On le constate depuis quelques années, la
question de l’e-reputation est un sujet
chaque jour plus sensible, et notamment
auprès des digital natives. Face à
l’avalanche d’informations et de photos
circulant sur la toile, les internautes sont
de plus en plus nombreux à vouloir
maitriser leur image. Un phénomène que
les grands acteurs du web ont enfin pris
en considération mais aussi dans lequel
certaines marques trouvent l’opportunité
d’interpeller leurs fans de façon
innovante et différenciante. Affaire à
suivre.
1. GOOGLE AUTORISE LE DROIT À L’OUBLI
2. SECRET, LE RÉSEAU INCOGNITO
3. GRATIS : LAST NIGHT NEVER HAPPENED
4. L’APP SPÉCIALE SELFIES DE MURAD
Me-Reputation
GOOGLE AUTORISE LE DROIT À L’OUBLI
Google a enfin mis en place un formulaire pour la suppression de
données personnelles sur le Web. Désormais, un espace en ligne
permet aux internautes de proposer des liens « hors de propos,
obsolètes ou inappropriés » pour mieux les effacer. Cette initiative
a enregistré 12 000 requêtes en 24H. Reste à savoir comment la
marque va gérer ces dernières, chacune étant censée être
examinée de manière individuelle.
Lire l’article
Me-Reputation
SECRET, LE RÉSEAU INCOGNITO
Pour l’instant uniquement disponible aux USA, Secret est une
application lancée le 30 janvier dernier et qui permet d’échanger
des messages, photos et humeurs sans rien révéler de son
identité. Une fois installée, tous les contacts du carnet d’adresses
qui ont aussi téléchargé l’application deviennent des amis. Outre
les sujets tabous, le réseau servirait aux journalistes pour révéler
connivences et autres malversations, en toute discrétion…
Lire l’article
Me-Reputation
GRATIS : LAST NIGHT NEVER HAPPENED
La marque de cosmétiques Gratis propose de gommer sur
Instagram toutes les traces de débauche, à l’instar de l’anticernes
promu par cette campagne. Inspirée de l’app déjà existante « Last
Night Never Happened », celle-ci va sur les comptes des
utilisateurs et les supprime des photos où ils préféreraient n’avoir
jamais figuré… L’image retouchée est ensuite renvoyée à son
propriétaire accompagnée d’un code promotionnel. Ludique et
utile !
Voir la vidéo
Me-Reputation
L’APP SPÉCIALE SELFIES DE MURAD
La marque Murad a lancé une app permettant d’effacer sur les
photos les imperfections de la peau. Baptisée « ClearCam », et
avant tout destinée aux selfies, elle a été imaginée pour faire la
promotion d’une crème contre l’acné. Appuyée par l’intervention
de blogueurs et la participation des fans sur Twitter, la campagne a
permis d’augmenter de 27% la communauté de la marque et de
58% le nombre de VU sur le site en un mois seulement. Efficace !
Voir le compte Instagram
Fake Marketing
©gyaban
Cette année nous avons assisté à quelques
tours de passe-passe qui soit fondaient leur
communication sur le concept avoué de
l’illusion, soit allaient beaucoup plus loin en
trompant l'internaute jusqu'à la dernière
limite pour créer le buzz. Dans ce cas, ces
opérations ont à chaque fois atteint leur
objectif qui s'est traduit par des millions de
vues et de commentaires sur les réseaux. Du
fake, oui, mais pas dans la stratégie. Ces
dispositifs révèlent une excellente
connaissance des mécanismes social media
qu'ils arrivent à manipuler pour les mettre au
service dumarketing. A méditer...
1. « FIRST KISS » DE WREN
2. DIESEL, UNE CAMPAGNE OSÉE EN CHINE
3. MORGANE FAIT DU CINÉMA
4. LE FAUX CASTING DE JP GAULTIER
Fake Marketing
« FIRST KISS » DE WREN
25 millions de vues en 2 jours, c’est le résultat obtenu sur YouTube par
la marque de mode Wren, pour sa dernière campagne intitulée « First
Kiss ». Réalisée par la cinéaste Tatia Pllieva, la vidéo montrait les
premiers baisers entre 20 inconnus et surtout les moments de gêne et
d’hésitation les précédant. Il s’est avéré par la suite qu’il s’agissait en
fait de comédiens. Peu importe, le clip a fait le tour de la toile et
comme souvent dans ce type de buzz, les parodies ont fleuri…
Voir la vidéo
Fake Marketing
DIESEL, UNE CAMPAGNE OSÉE EN CHINE
Fred & Farid explique en vidéo comment son antenne de Shanghai
a réussi à promouvoir la collection Diesel Erotica en Chine malgré
la censure acharnée des autorités. L’agence a contourné les règles
et a hijacké le réseau BitTorrent connu pour ses téléchargements
de films érotiques en faisant passer la vidéo pour un film
pornographique italien. Un subterfuge qui a généré 5 000 reposts,
2 000 commentaires sur Weibo et 70 000 téléchargements.
Voir la vidéo
Fake Marketing
MORGANE FAIT DU CINÉMA
Pour présenter sa collection capsule inspirée par le festival de
Cannes, Morgan a orchestré son lancement comme celui d’un long
métrage intitulé « Chamade ». Le dispositif se déclinait par une vidéo
teaser ainsi qu’une campagne d’affichage print qui reprenaient les
codes du cinéma et mettaient en scène l’égérie de la ligne, Vannessa
Hessler, relookée en Brigitte bardot. Un faux film mais une opération
qui jouait très bien sur le real-time content en profitant de
l’engouement médiatique autour de l’évènement cannois.
Voir le teaser
Fake Marketing
LE FAUX CASTING DE JP GAULTIER
Jean Paul Gaultier a dévoilé dans une vidéo l’envers du décor de sa
campagne « On the docks » pour ses parfums « Classique » et « Le
Mâle ». Le film, inventé de toutes pièces, présente le meilleur du pire
du casting avec une « Classique » beaucoup trop bavarde, un « Le
Mâle » un peu trop mégalo, une comédienne au bord de
l’apoplexie… Devenir l’égérie Jean Paul Gaultier n’est pas donné à
tout le monde. Bien sûr, tout est faux dans ces pseudo séquences
d’archives, on le regrette !
Voir la vidéo
Stéphane Galienni
Directeur conseil
Sophie Perrier
Directrice des contenus
Leah Morse
Planning stratégique
Line Aubertin
Trendwatching
©Feeferlump

Contenu connexe

Tendances

Replay 296-hd
Replay 296-hdReplay 296-hd
Replay 296-hd
bastillart
 
Replay n296
Replay n296Replay n296
Replay n296
bastillart
 
BLSTK Replay n°94 > La revue luxe et digitale du 03.07 au 09.07.14
BLSTK Replay n°94 > La revue luxe et digitale du 03.07 au 09.07.14BLSTK Replay n°94 > La revue luxe et digitale du 03.07 au 09.07.14
BLSTK Replay n°94 > La revue luxe et digitale du 03.07 au 09.07.14Balistik Art
 
BLSTK Replay n°88 > La revue luxe et digitale du 22.05 au 28.05.14
BLSTK Replay n°88 > La revue luxe et digitale du 22.05 au 28.05.14BLSTK Replay n°88 > La revue luxe et digitale du 22.05 au 28.05.14
BLSTK Replay n°88 > La revue luxe et digitale du 22.05 au 28.05.14Balistik Art
 
BLSTK Replay n°39 > La revue luxe et digitale du 07.03 au 13.03
BLSTK Replay n°39 > La revue luxe et digitale du 07.03 au 13.03BLSTK Replay n°39 > La revue luxe et digitale du 07.03 au 13.03
BLSTK Replay n°39 > La revue luxe et digitale du 07.03 au 13.03Balistik Art
 
BLSTK Replay n 170 la revue luxe et digitale 30.06 au 06.07.16
BLSTK Replay n 170 la revue luxe et digitale 30.06 au 06.07.16BLSTK Replay n 170 la revue luxe et digitale 30.06 au 06.07.16
BLSTK Replay n 170 la revue luxe et digitale 30.06 au 06.07.16
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°82 > La revue luxe et digitale du 10.04 au 16.04.14
BLSTK Replay n°82 > La revue luxe et digitale du 10.04 au 16.04.14BLSTK Replay n°82 > La revue luxe et digitale du 10.04 au 16.04.14
BLSTK Replay n°82 > La revue luxe et digitale du 10.04 au 16.04.14Balistik Art
 
TrendReport #14 by #LeLuxeEstVivant
TrendReport #14 by #LeLuxeEstVivantTrendReport #14 by #LeLuxeEstVivant
TrendReport #14 by #LeLuxeEstVivant
# LeLuxeEstVivant
 
BLSTK Replay n°80 > La revue luxe et digitale du 27.03 au 02.04.14
BLSTK Replay n°80 > La revue luxe et digitale du 27.03 au 02.04.14BLSTK Replay n°80 > La revue luxe et digitale du 27.03 au 02.04.14
BLSTK Replay n°80 > La revue luxe et digitale du 27.03 au 02.04.14Balistik Art
 
jeux marketing pour l'acquisition de lead et trafic qualifié
jeux marketing pour l'acquisition de lead et trafic qualifiéjeux marketing pour l'acquisition de lead et trafic qualifié
jeux marketing pour l'acquisition de lead et trafic qualifié
Grégory Sandt
 
BLSTK Replay n°57 > La revue luxe et digitale du 03.10 au 09.10.13
BLSTK Replay n°57 > La revue luxe et digitale du 03.10 au 09.10.13BLSTK Replay n°57 > La revue luxe et digitale du 03.10 au 09.10.13
BLSTK Replay n°57 > La revue luxe et digitale du 03.10 au 09.10.13Balistik Art
 
BLSTK Replay n°101 - La revue luxe et digitale du 21.11 au 27.11.2014
BLSTK Replay n°101 - La revue luxe et digitale du 21.11 au 27.11.2014BLSTK Replay n°101 - La revue luxe et digitale du 21.11 au 27.11.2014
BLSTK Replay n°101 - La revue luxe et digitale du 21.11 au 27.11.2014
Balistik Art
 
BLSTK Replay n 179 la revue luxe et digitale 26.10 au 01.11.16
BLSTK Replay n 179 la revue luxe et digitale 26.10 au 01.11.16BLSTK Replay n 179 la revue luxe et digitale 26.10 au 01.11.16
BLSTK Replay n 179 la revue luxe et digitale 26.10 au 01.11.16
Balistik Art
 
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivant
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivantTrendreport #3 - LeLuxeEstVivant
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivant
# LeLuxeEstVivant
 
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivant
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivantTrend report #8 by #LeLuxeEstVivant
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivant
# LeLuxeEstVivant
 
BLSTK Replay n°31 > La revue luxe et digitale du 10.01 au 16.01
BLSTK Replay n°31 > La revue luxe et digitale du 10.01 au 16.01BLSTK Replay n°31 > La revue luxe et digitale du 10.01 au 16.01
BLSTK Replay n°31 > La revue luxe et digitale du 10.01 au 16.01Balistik Art
 
BLSTK Replay N°16 > Semaine du 30.08 au 05.09
BLSTK Replay N°16 > Semaine du 30.08 au 05.09BLSTK Replay N°16 > Semaine du 30.08 au 05.09
BLSTK Replay N°16 > Semaine du 30.08 au 05.09
Balistik Art
 
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
# LeLuxeEstVivant
 
BLSTK Replay n°32 > La revue luxe et digitale du 17.01 au 23.01
BLSTK Replay n°32 > La revue luxe et digitale du 17.01 au 23.01BLSTK Replay n°32 > La revue luxe et digitale du 17.01 au 23.01
BLSTK Replay n°32 > La revue luxe et digitale du 17.01 au 23.01Balistik Art
 
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivant
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivantTrendreport Octobre LeLuxeEstVivant
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivant
# LeLuxeEstVivant
 

Tendances (20)

Replay 296-hd
Replay 296-hdReplay 296-hd
Replay 296-hd
 
Replay n296
Replay n296Replay n296
Replay n296
 
BLSTK Replay n°94 > La revue luxe et digitale du 03.07 au 09.07.14
BLSTK Replay n°94 > La revue luxe et digitale du 03.07 au 09.07.14BLSTK Replay n°94 > La revue luxe et digitale du 03.07 au 09.07.14
BLSTK Replay n°94 > La revue luxe et digitale du 03.07 au 09.07.14
 
BLSTK Replay n°88 > La revue luxe et digitale du 22.05 au 28.05.14
BLSTK Replay n°88 > La revue luxe et digitale du 22.05 au 28.05.14BLSTK Replay n°88 > La revue luxe et digitale du 22.05 au 28.05.14
BLSTK Replay n°88 > La revue luxe et digitale du 22.05 au 28.05.14
 
BLSTK Replay n°39 > La revue luxe et digitale du 07.03 au 13.03
BLSTK Replay n°39 > La revue luxe et digitale du 07.03 au 13.03BLSTK Replay n°39 > La revue luxe et digitale du 07.03 au 13.03
BLSTK Replay n°39 > La revue luxe et digitale du 07.03 au 13.03
 
BLSTK Replay n 170 la revue luxe et digitale 30.06 au 06.07.16
BLSTK Replay n 170 la revue luxe et digitale 30.06 au 06.07.16BLSTK Replay n 170 la revue luxe et digitale 30.06 au 06.07.16
BLSTK Replay n 170 la revue luxe et digitale 30.06 au 06.07.16
 
BLSTK Replay n°82 > La revue luxe et digitale du 10.04 au 16.04.14
BLSTK Replay n°82 > La revue luxe et digitale du 10.04 au 16.04.14BLSTK Replay n°82 > La revue luxe et digitale du 10.04 au 16.04.14
BLSTK Replay n°82 > La revue luxe et digitale du 10.04 au 16.04.14
 
TrendReport #14 by #LeLuxeEstVivant
TrendReport #14 by #LeLuxeEstVivantTrendReport #14 by #LeLuxeEstVivant
TrendReport #14 by #LeLuxeEstVivant
 
BLSTK Replay n°80 > La revue luxe et digitale du 27.03 au 02.04.14
BLSTK Replay n°80 > La revue luxe et digitale du 27.03 au 02.04.14BLSTK Replay n°80 > La revue luxe et digitale du 27.03 au 02.04.14
BLSTK Replay n°80 > La revue luxe et digitale du 27.03 au 02.04.14
 
jeux marketing pour l'acquisition de lead et trafic qualifié
jeux marketing pour l'acquisition de lead et trafic qualifiéjeux marketing pour l'acquisition de lead et trafic qualifié
jeux marketing pour l'acquisition de lead et trafic qualifié
 
BLSTK Replay n°57 > La revue luxe et digitale du 03.10 au 09.10.13
BLSTK Replay n°57 > La revue luxe et digitale du 03.10 au 09.10.13BLSTK Replay n°57 > La revue luxe et digitale du 03.10 au 09.10.13
BLSTK Replay n°57 > La revue luxe et digitale du 03.10 au 09.10.13
 
BLSTK Replay n°101 - La revue luxe et digitale du 21.11 au 27.11.2014
BLSTK Replay n°101 - La revue luxe et digitale du 21.11 au 27.11.2014BLSTK Replay n°101 - La revue luxe et digitale du 21.11 au 27.11.2014
BLSTK Replay n°101 - La revue luxe et digitale du 21.11 au 27.11.2014
 
BLSTK Replay n 179 la revue luxe et digitale 26.10 au 01.11.16
BLSTK Replay n 179 la revue luxe et digitale 26.10 au 01.11.16BLSTK Replay n 179 la revue luxe et digitale 26.10 au 01.11.16
BLSTK Replay n 179 la revue luxe et digitale 26.10 au 01.11.16
 
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivant
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivantTrendreport #3 - LeLuxeEstVivant
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivant
 
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivant
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivantTrend report #8 by #LeLuxeEstVivant
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivant
 
BLSTK Replay n°31 > La revue luxe et digitale du 10.01 au 16.01
BLSTK Replay n°31 > La revue luxe et digitale du 10.01 au 16.01BLSTK Replay n°31 > La revue luxe et digitale du 10.01 au 16.01
BLSTK Replay n°31 > La revue luxe et digitale du 10.01 au 16.01
 
BLSTK Replay N°16 > Semaine du 30.08 au 05.09
BLSTK Replay N°16 > Semaine du 30.08 au 05.09BLSTK Replay N°16 > Semaine du 30.08 au 05.09
BLSTK Replay N°16 > Semaine du 30.08 au 05.09
 
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
 
BLSTK Replay n°32 > La revue luxe et digitale du 17.01 au 23.01
BLSTK Replay n°32 > La revue luxe et digitale du 17.01 au 23.01BLSTK Replay n°32 > La revue luxe et digitale du 17.01 au 23.01
BLSTK Replay n°32 > La revue luxe et digitale du 17.01 au 23.01
 
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivant
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivantTrendreport Octobre LeLuxeEstVivant
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivant
 

En vedette

BLSTK Replay n°110 - La revue luxe et digitale 31.01 au 06.02.15
BLSTK Replay n°110 - La revue luxe et digitale 31.01 au 06.02.15BLSTK Replay n°110 - La revue luxe et digitale 31.01 au 06.02.15
BLSTK Replay n°110 - La revue luxe et digitale 31.01 au 06.02.15
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°65 > La revue luxe et digitale du 28.11 au 04.12.13
BLSTK Replay n°65 > La revue luxe et digitale du 28.11 au 04.12.13BLSTK Replay n°65 > La revue luxe et digitale du 28.11 au 04.12.13
BLSTK Replay n°65 > La revue luxe et digitale du 28.11 au 04.12.13Balistik Art
 
Brand Diagnostic of Ray Ban
Brand Diagnostic of Ray BanBrand Diagnostic of Ray Ban
Brand Diagnostic of Ray Ban
CELSA
 
Rayban Never Hide
Rayban Never HideRayban Never Hide
Rayban Never Hide
sydro82
 
Storytelling to storydoing
Storytelling to storydoingStorytelling to storydoing
Storytelling to storydoing
Hussein M. Dajani hkdajani@gmail.com
 
BLSTK Replay n 196 la revue luxe et digitale 01.03 au 07.03.17
BLSTK Replay n 196 la revue luxe et digitale 01.03 au 07.03.17BLSTK Replay n 196 la revue luxe et digitale 01.03 au 07.03.17
BLSTK Replay n 196 la revue luxe et digitale 01.03 au 07.03.17
Balistik Art
 
Ray Ban Advertising Proposal
Ray Ban Advertising ProposalRay Ban Advertising Proposal
Ray Ban Advertising Proposal
JimmyKnowles1
 
RAYBAN : diagnostic de marque
RAYBAN : diagnostic de marqueRAYBAN : diagnostic de marque
RAYBAN : diagnostic de marque
FEPP COMMUNICATION GROUP / SPIRIT OF STAR
 

En vedette (8)

BLSTK Replay n°110 - La revue luxe et digitale 31.01 au 06.02.15
BLSTK Replay n°110 - La revue luxe et digitale 31.01 au 06.02.15BLSTK Replay n°110 - La revue luxe et digitale 31.01 au 06.02.15
BLSTK Replay n°110 - La revue luxe et digitale 31.01 au 06.02.15
 
BLSTK Replay n°65 > La revue luxe et digitale du 28.11 au 04.12.13
BLSTK Replay n°65 > La revue luxe et digitale du 28.11 au 04.12.13BLSTK Replay n°65 > La revue luxe et digitale du 28.11 au 04.12.13
BLSTK Replay n°65 > La revue luxe et digitale du 28.11 au 04.12.13
 
Brand Diagnostic of Ray Ban
Brand Diagnostic of Ray BanBrand Diagnostic of Ray Ban
Brand Diagnostic of Ray Ban
 
Rayban Never Hide
Rayban Never HideRayban Never Hide
Rayban Never Hide
 
Storytelling to storydoing
Storytelling to storydoingStorytelling to storydoing
Storytelling to storydoing
 
BLSTK Replay n 196 la revue luxe et digitale 01.03 au 07.03.17
BLSTK Replay n 196 la revue luxe et digitale 01.03 au 07.03.17BLSTK Replay n 196 la revue luxe et digitale 01.03 au 07.03.17
BLSTK Replay n 196 la revue luxe et digitale 01.03 au 07.03.17
 
Ray Ban Advertising Proposal
Ray Ban Advertising ProposalRay Ban Advertising Proposal
Ray Ban Advertising Proposal
 
RAYBAN : diagnostic de marque
RAYBAN : diagnostic de marqueRAYBAN : diagnostic de marque
RAYBAN : diagnostic de marque
 

Similaire à BLSTK Pause - Best of 2013/2014

BLSTK Replay n 212 la revue luxe et digitale 28.06 au 04.07.17
BLSTK Replay n 212 la revue luxe et digitale 28.06 au 04.07.17BLSTK Replay n 212 la revue luxe et digitale 28.06 au 04.07.17
BLSTK Replay n 212 la revue luxe et digitale 28.06 au 04.07.17
Balistik Art
 
BLSTK Replay n 181 la revue luxe et digitale 09.11 au 15.11.16 3
BLSTK Replay n 181 la revue luxe et digitale 09.11 au 15.11.16 3BLSTK Replay n 181 la revue luxe et digitale 09.11 au 15.11.16 3
BLSTK Replay n 181 la revue luxe et digitale 09.11 au 15.11.16 3
Balistik Art
 
BLSTK Replay n 199 la revue luxe et digitale 22.03 au 28.03.17
BLSTK Replay n 199 la revue luxe et digitale 22.03 au 28.03.17BLSTK Replay n 199 la revue luxe et digitale 22.03 au 28.03.17
BLSTK Replay n 199 la revue luxe et digitale 22.03 au 28.03.17
Balistik Art
 
BLSTK Replay n 186 la revue luxe et digitale 14.12 au 20.12.16
BLSTK Replay n 186 la revue luxe et digitale 14.12 au 20.12.16BLSTK Replay n 186 la revue luxe et digitale 14.12 au 20.12.16
BLSTK Replay n 186 la revue luxe et digitale 14.12 au 20.12.16
Balistik Art
 
Premium Insight Octobre 2013 fr
Premium Insight Octobre 2013 frPremium Insight Octobre 2013 fr
Premium Insight Octobre 2013 fr
SAME SAME but different
 
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivant
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivantTrendreport #3 - LeLuxeEstVivant
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivant
HUB INSTITUTE
 
BLSTKReplay n°222 la revue luxe et digitale 25.10 au 01.11.17
BLSTKReplay n°222 la revue luxe et digitale 25.10 au 01.11.17BLSTKReplay n°222 la revue luxe et digitale 25.10 au 01.11.17
BLSTKReplay n°222 la revue luxe et digitale 25.10 au 01.11.17
Balistik Art
 
BLSTK Replay n 205 la revue luxe et digitale 10.05 au 16.05.17
BLSTK Replay n 205 la revue luxe et digitale 10.05 au 16.05.17BLSTK Replay n 205 la revue luxe et digitale 10.05 au 16.05.17
BLSTK Replay n 205 la revue luxe et digitale 10.05 au 16.05.17
Balistik Art
 
BLSTK Replay n 215 la revue luxe et digitale 06.09 au 12.09.17
BLSTK Replay n 215 la revue luxe et digitale 06.09 au 12.09.17BLSTK Replay n 215 la revue luxe et digitale 06.09 au 12.09.17
BLSTK Replay n 215 la revue luxe et digitale 06.09 au 12.09.17
Balistik Art
 
BLSTK Replay N°296 La revue luxe et digitale du 16 au 20 septembre 2019
BLSTK Replay N°296 La revue luxe et digitale du 16 au 20 septembre 2019BLSTK Replay N°296 La revue luxe et digitale du 16 au 20 septembre 2019
BLSTK Replay N°296 La revue luxe et digitale du 16 au 20 septembre 2019
Balistik Art
 
BLSTK Replay n 197 la revue luxe et digitale 08.03 au 14.03.17
BLSTK Replay n 197 la revue luxe et digitale 08.03 au 14.03.17BLSTK Replay n 197 la revue luxe et digitale 08.03 au 14.03.17
BLSTK Replay n 197 la revue luxe et digitale 08.03 au 14.03.17
Balistik Art
 
Webassadors - Mixology #2 - Actu' Web de la semaine du 14.07.14
Webassadors - Mixology #2 - Actu' Web de la semaine du 14.07.14Webassadors - Mixology #2 - Actu' Web de la semaine du 14.07.14
Webassadors - Mixology #2 - Actu' Web de la semaine du 14.07.14
Webassadors
 
BLSTK Replay n 218 la revue luxe et digitale 27.09 au 03.10.17
BLSTK Replay n 218 la revue luxe et digitale 27.09 au 03.10.17BLSTK Replay n 218 la revue luxe et digitale 27.09 au 03.10.17
BLSTK Replay n 218 la revue luxe et digitale 27.09 au 03.10.17
Balistik Art
 
BLSTK Replay n 193 La revue luxe et digitale 08.02 au 14.02.17
BLSTK Replay n 193 La revue luxe et digitale 08.02 au 14.02.17BLSTK Replay n 193 La revue luxe et digitale 08.02 au 14.02.17
BLSTK Replay n 193 La revue luxe et digitale 08.02 au 14.02.17
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°172 la revue luxe et digitale 07.09 au 13.09.16
BLSTK Replay n°172 la revue luxe et digitale 07.09 au 13.09.16BLSTK Replay n°172 la revue luxe et digitale 07.09 au 13.09.16
BLSTK Replay n°172 la revue luxe et digitale 07.09 au 13.09.16
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°241 la revue luxe et digitale 04.04 au 10.04.18
BLSTK Replay n°241 la revue luxe et digitale 04.04 au 10.04.18BLSTK Replay n°241 la revue luxe et digitale 04.04 au 10.04.18
BLSTK Replay n°241 la revue luxe et digitale 04.04 au 10.04.18
Balistik Art
 
Premium Insight Juin 2013 fr
Premium Insight Juin 2013 frPremium Insight Juin 2013 fr
Premium Insight Juin 2013 fr
SAME SAME but different
 
Webassadors - Mixology #11 - Actu' Web de la semaine du 15.09.14
Webassadors - Mixology #11 - Actu' Web de la semaine du 15.09.14Webassadors - Mixology #11 - Actu' Web de la semaine du 15.09.14
Webassadors - Mixology #11 - Actu' Web de la semaine du 15.09.14
Webassadors
 
SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSOSUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
HighCo DATA
 
BLSTK Replay n°83 > La revue luxe et digitale du 17.04 au 23.04.14
BLSTK Replay n°83 > La revue luxe et digitale du 17.04 au 23.04.14BLSTK Replay n°83 > La revue luxe et digitale du 17.04 au 23.04.14
BLSTK Replay n°83 > La revue luxe et digitale du 17.04 au 23.04.14Balistik Art
 

Similaire à BLSTK Pause - Best of 2013/2014 (20)

BLSTK Replay n 212 la revue luxe et digitale 28.06 au 04.07.17
BLSTK Replay n 212 la revue luxe et digitale 28.06 au 04.07.17BLSTK Replay n 212 la revue luxe et digitale 28.06 au 04.07.17
BLSTK Replay n 212 la revue luxe et digitale 28.06 au 04.07.17
 
BLSTK Replay n 181 la revue luxe et digitale 09.11 au 15.11.16 3
BLSTK Replay n 181 la revue luxe et digitale 09.11 au 15.11.16 3BLSTK Replay n 181 la revue luxe et digitale 09.11 au 15.11.16 3
BLSTK Replay n 181 la revue luxe et digitale 09.11 au 15.11.16 3
 
BLSTK Replay n 199 la revue luxe et digitale 22.03 au 28.03.17
BLSTK Replay n 199 la revue luxe et digitale 22.03 au 28.03.17BLSTK Replay n 199 la revue luxe et digitale 22.03 au 28.03.17
BLSTK Replay n 199 la revue luxe et digitale 22.03 au 28.03.17
 
BLSTK Replay n 186 la revue luxe et digitale 14.12 au 20.12.16
BLSTK Replay n 186 la revue luxe et digitale 14.12 au 20.12.16BLSTK Replay n 186 la revue luxe et digitale 14.12 au 20.12.16
BLSTK Replay n 186 la revue luxe et digitale 14.12 au 20.12.16
 
Premium Insight Octobre 2013 fr
Premium Insight Octobre 2013 frPremium Insight Octobre 2013 fr
Premium Insight Octobre 2013 fr
 
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivant
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivantTrendreport #3 - LeLuxeEstVivant
Trendreport #3 - LeLuxeEstVivant
 
BLSTKReplay n°222 la revue luxe et digitale 25.10 au 01.11.17
BLSTKReplay n°222 la revue luxe et digitale 25.10 au 01.11.17BLSTKReplay n°222 la revue luxe et digitale 25.10 au 01.11.17
BLSTKReplay n°222 la revue luxe et digitale 25.10 au 01.11.17
 
BLSTK Replay n 205 la revue luxe et digitale 10.05 au 16.05.17
BLSTK Replay n 205 la revue luxe et digitale 10.05 au 16.05.17BLSTK Replay n 205 la revue luxe et digitale 10.05 au 16.05.17
BLSTK Replay n 205 la revue luxe et digitale 10.05 au 16.05.17
 
BLSTK Replay n 215 la revue luxe et digitale 06.09 au 12.09.17
BLSTK Replay n 215 la revue luxe et digitale 06.09 au 12.09.17BLSTK Replay n 215 la revue luxe et digitale 06.09 au 12.09.17
BLSTK Replay n 215 la revue luxe et digitale 06.09 au 12.09.17
 
BLSTK Replay N°296 La revue luxe et digitale du 16 au 20 septembre 2019
BLSTK Replay N°296 La revue luxe et digitale du 16 au 20 septembre 2019BLSTK Replay N°296 La revue luxe et digitale du 16 au 20 septembre 2019
BLSTK Replay N°296 La revue luxe et digitale du 16 au 20 septembre 2019
 
BLSTK Replay n 197 la revue luxe et digitale 08.03 au 14.03.17
BLSTK Replay n 197 la revue luxe et digitale 08.03 au 14.03.17BLSTK Replay n 197 la revue luxe et digitale 08.03 au 14.03.17
BLSTK Replay n 197 la revue luxe et digitale 08.03 au 14.03.17
 
Webassadors - Mixology #2 - Actu' Web de la semaine du 14.07.14
Webassadors - Mixology #2 - Actu' Web de la semaine du 14.07.14Webassadors - Mixology #2 - Actu' Web de la semaine du 14.07.14
Webassadors - Mixology #2 - Actu' Web de la semaine du 14.07.14
 
BLSTK Replay n 218 la revue luxe et digitale 27.09 au 03.10.17
BLSTK Replay n 218 la revue luxe et digitale 27.09 au 03.10.17BLSTK Replay n 218 la revue luxe et digitale 27.09 au 03.10.17
BLSTK Replay n 218 la revue luxe et digitale 27.09 au 03.10.17
 
BLSTK Replay n 193 La revue luxe et digitale 08.02 au 14.02.17
BLSTK Replay n 193 La revue luxe et digitale 08.02 au 14.02.17BLSTK Replay n 193 La revue luxe et digitale 08.02 au 14.02.17
BLSTK Replay n 193 La revue luxe et digitale 08.02 au 14.02.17
 
BLSTK Replay n°172 la revue luxe et digitale 07.09 au 13.09.16
BLSTK Replay n°172 la revue luxe et digitale 07.09 au 13.09.16BLSTK Replay n°172 la revue luxe et digitale 07.09 au 13.09.16
BLSTK Replay n°172 la revue luxe et digitale 07.09 au 13.09.16
 
BLSTK Replay n°241 la revue luxe et digitale 04.04 au 10.04.18
BLSTK Replay n°241 la revue luxe et digitale 04.04 au 10.04.18BLSTK Replay n°241 la revue luxe et digitale 04.04 au 10.04.18
BLSTK Replay n°241 la revue luxe et digitale 04.04 au 10.04.18
 
Premium Insight Juin 2013 fr
Premium Insight Juin 2013 frPremium Insight Juin 2013 fr
Premium Insight Juin 2013 fr
 
Webassadors - Mixology #11 - Actu' Web de la semaine du 15.09.14
Webassadors - Mixology #11 - Actu' Web de la semaine du 15.09.14Webassadors - Mixology #11 - Actu' Web de la semaine du 15.09.14
Webassadors - Mixology #11 - Actu' Web de la semaine du 15.09.14
 
SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSOSUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
 
BLSTK Replay n°83 > La revue luxe et digitale du 17.04 au 23.04.14
BLSTK Replay n°83 > La revue luxe et digitale du 17.04 au 23.04.14BLSTK Replay n°83 > La revue luxe et digitale du 17.04 au 23.04.14
BLSTK Replay n°83 > La revue luxe et digitale du 17.04 au 23.04.14
 

Plus de Balistik Art

BLSTK Replay n°372 la revue luxe et digitale 21.03.22 au 28.03.22
BLSTK Replay n°372 la revue luxe et digitale 21.03.22 au 28.03.22BLSTK Replay n°372 la revue luxe et digitale 21.03.22 au 28.03.22
BLSTK Replay n°372 la revue luxe et digitale 21.03.22 au 28.03.22
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°370 la revue luxe et digitale 08.12.21 au 15.12.21
BLSTK Replay n°370 la revue luxe et digitale 08.12.21 au 15.12.21BLSTK Replay n°370 la revue luxe et digitale 08.12.21 au 15.12.21
BLSTK Replay n°370 la revue luxe et digitale 08.12.21 au 15.12.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°369 la revue luxe et digitale 01.12.21 au 08.12.21
BLSTK Replay n°369 la revue luxe et digitale 01.12.21 au 08.12.21BLSTK Replay n°369 la revue luxe et digitale 01.12.21 au 08.12.21
BLSTK Replay n°369 la revue luxe et digitale 01.12.21 au 08.12.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°368 la revue luxe et digitale 24.11.21 au 01.12.21
BLSTK Replay n°368 la revue luxe et digitale 24.11.21 au 01.12.21BLSTK Replay n°368 la revue luxe et digitale 24.11.21 au 01.12.21
BLSTK Replay n°368 la revue luxe et digitale 24.11.21 au 01.12.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°367 la revue luxe et digitale 17.11.21 au 23.11
BLSTK Replay n°367 la revue luxe et digitale 17.11.21 au 23.11BLSTK Replay n°367 la revue luxe et digitale 17.11.21 au 23.11
BLSTK Replay n°367 la revue luxe et digitale 17.11.21 au 23.11
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°366 la revue luxe et digitale 10.11.21 au 16.11
BLSTK Replay n°366 la revue luxe et digitale 10.11.21 au 16.11BLSTK Replay n°366 la revue luxe et digitale 10.11.21 au 16.11
BLSTK Replay n°366 la revue luxe et digitale 10.11.21 au 16.11
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°365 la revue luxe et digitale 03.11.21 au 09.11
BLSTK Replay n°365 la revue luxe et digitale 03.11.21 au 09.11BLSTK Replay n°365 la revue luxe et digitale 03.11.21 au 09.11
BLSTK Replay n°365 la revue luxe et digitale 03.11.21 au 09.11
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°364 la revue luxe et digitale 27.10.21 au 02.11
 BLSTK Replay n°364 la revue luxe et digitale 27.10.21 au 02.11 BLSTK Replay n°364 la revue luxe et digitale 27.10.21 au 02.11
BLSTK Replay n°364 la revue luxe et digitale 27.10.21 au 02.11
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°363 la revue luxe et digitale 20.10.21 au 26.10
BLSTK Replay n°363 la revue luxe et digitale 20.10.21 au 26.10BLSTK Replay n°363 la revue luxe et digitale 20.10.21 au 26.10
BLSTK Replay n°363 la revue luxe et digitale 20.10.21 au 26.10
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°362 la revue luxe et digitale 13.10.21 au 19.10
BLSTK Replay n°362 la revue luxe et digitale 13.10.21 au 19.10BLSTK Replay n°362 la revue luxe et digitale 13.10.21 au 19.10
BLSTK Replay n°362 la revue luxe et digitale 13.10.21 au 19.10
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°359 la revue luxe et digitale 22.06.21 au 29
BLSTK Replay n°359 la revue luxe et digitale 22.06.21 au 29BLSTK Replay n°359 la revue luxe et digitale 22.06.21 au 29
BLSTK Replay n°359 la revue luxe et digitale 22.06.21 au 29
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°356 la revue luxe et digitale 01.06.21 au 08.06.21
BLSTK Replay n°356 la revue luxe et digitale 01.06.21 au 08.06.21BLSTK Replay n°356 la revue luxe et digitale 01.06.21 au 08.06.21
BLSTK Replay n°356 la revue luxe et digitale 01.06.21 au 08.06.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°355 la revue luxe et digitale 25.05.21 au 01.06.21
BLSTK Replay n°355 la revue luxe et digitale 25.05.21 au 01.06.21BLSTK Replay n°355 la revue luxe et digitale 25.05.21 au 01.06.21
BLSTK Replay n°355 la revue luxe et digitale 25.05.21 au 01.06.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°354 la revue luxe et digitale 18.05.21 au 25.05.21
BLSTK Replay n°354 la revue luxe et digitale 18.05.21 au 25.05.21BLSTK Replay n°354 la revue luxe et digitale 18.05.21 au 25.05.21
BLSTK Replay n°354 la revue luxe et digitale 18.05.21 au 25.05.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°353 la revue luxe et digitale 11.05.21 au 18.05.21
BLSTK Replay n°353 la revue luxe et digitale 11.05.21 au 18.05.21BLSTK Replay n°353 la revue luxe et digitale 11.05.21 au 18.05.21
BLSTK Replay n°353 la revue luxe et digitale 11.05.21 au 18.05.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n352 la revue luxe et digitale 04.05.21 au 11.05.21
BLSTK Replay n352 la revue luxe et digitale 04.05.21 au 11.05.21BLSTK Replay n352 la revue luxe et digitale 04.05.21 au 11.05.21
BLSTK Replay n352 la revue luxe et digitale 04.05.21 au 11.05.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°351 la revue luxe et digitale 27.04.21 au 04.05.21
BLSTK Replay n°351 la revue luxe et digitale 27.04.21 au 04.05.21BLSTK Replay n°351 la revue luxe et digitale 27.04.21 au 04.05.21
BLSTK Replay n°351 la revue luxe et digitale 27.04.21 au 04.05.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°350 la revue luxe et digitale 20.04.21 au 27.04.21
BLSTK Replay n°350 la revue luxe et digitale 20.04.21 au 27.04.21BLSTK Replay n°350 la revue luxe et digitale 20.04.21 au 27.04.21
BLSTK Replay n°350 la revue luxe et digitale 20.04.21 au 27.04.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°349 la revue luxe et digitale 13.04.21 au 20.04.21
BLSTK Replay n°349 la revue luxe et digitale 13.04.21 au 20.04.21BLSTK Replay n°349 la revue luxe et digitale 13.04.21 au 20.04.21
BLSTK Replay n°349 la revue luxe et digitale 13.04.21 au 20.04.21
Balistik Art
 
BLSTK Replay n°348 la revue luxe et digitale 06.04.21 au 13.04.21
BLSTK Replay n°348 la revue luxe et digitale 06.04.21 au 13.04.21BLSTK Replay n°348 la revue luxe et digitale 06.04.21 au 13.04.21
BLSTK Replay n°348 la revue luxe et digitale 06.04.21 au 13.04.21
Balistik Art
 

Plus de Balistik Art (20)

BLSTK Replay n°372 la revue luxe et digitale 21.03.22 au 28.03.22
BLSTK Replay n°372 la revue luxe et digitale 21.03.22 au 28.03.22BLSTK Replay n°372 la revue luxe et digitale 21.03.22 au 28.03.22
BLSTK Replay n°372 la revue luxe et digitale 21.03.22 au 28.03.22
 
BLSTK Replay n°370 la revue luxe et digitale 08.12.21 au 15.12.21
BLSTK Replay n°370 la revue luxe et digitale 08.12.21 au 15.12.21BLSTK Replay n°370 la revue luxe et digitale 08.12.21 au 15.12.21
BLSTK Replay n°370 la revue luxe et digitale 08.12.21 au 15.12.21
 
BLSTK Replay n°369 la revue luxe et digitale 01.12.21 au 08.12.21
BLSTK Replay n°369 la revue luxe et digitale 01.12.21 au 08.12.21BLSTK Replay n°369 la revue luxe et digitale 01.12.21 au 08.12.21
BLSTK Replay n°369 la revue luxe et digitale 01.12.21 au 08.12.21
 
BLSTK Replay n°368 la revue luxe et digitale 24.11.21 au 01.12.21
BLSTK Replay n°368 la revue luxe et digitale 24.11.21 au 01.12.21BLSTK Replay n°368 la revue luxe et digitale 24.11.21 au 01.12.21
BLSTK Replay n°368 la revue luxe et digitale 24.11.21 au 01.12.21
 
BLSTK Replay n°367 la revue luxe et digitale 17.11.21 au 23.11
BLSTK Replay n°367 la revue luxe et digitale 17.11.21 au 23.11BLSTK Replay n°367 la revue luxe et digitale 17.11.21 au 23.11
BLSTK Replay n°367 la revue luxe et digitale 17.11.21 au 23.11
 
BLSTK Replay n°366 la revue luxe et digitale 10.11.21 au 16.11
BLSTK Replay n°366 la revue luxe et digitale 10.11.21 au 16.11BLSTK Replay n°366 la revue luxe et digitale 10.11.21 au 16.11
BLSTK Replay n°366 la revue luxe et digitale 10.11.21 au 16.11
 
BLSTK Replay n°365 la revue luxe et digitale 03.11.21 au 09.11
BLSTK Replay n°365 la revue luxe et digitale 03.11.21 au 09.11BLSTK Replay n°365 la revue luxe et digitale 03.11.21 au 09.11
BLSTK Replay n°365 la revue luxe et digitale 03.11.21 au 09.11
 
BLSTK Replay n°364 la revue luxe et digitale 27.10.21 au 02.11
 BLSTK Replay n°364 la revue luxe et digitale 27.10.21 au 02.11 BLSTK Replay n°364 la revue luxe et digitale 27.10.21 au 02.11
BLSTK Replay n°364 la revue luxe et digitale 27.10.21 au 02.11
 
BLSTK Replay n°363 la revue luxe et digitale 20.10.21 au 26.10
BLSTK Replay n°363 la revue luxe et digitale 20.10.21 au 26.10BLSTK Replay n°363 la revue luxe et digitale 20.10.21 au 26.10
BLSTK Replay n°363 la revue luxe et digitale 20.10.21 au 26.10
 
BLSTK Replay n°362 la revue luxe et digitale 13.10.21 au 19.10
BLSTK Replay n°362 la revue luxe et digitale 13.10.21 au 19.10BLSTK Replay n°362 la revue luxe et digitale 13.10.21 au 19.10
BLSTK Replay n°362 la revue luxe et digitale 13.10.21 au 19.10
 
BLSTK Replay n°359 la revue luxe et digitale 22.06.21 au 29
BLSTK Replay n°359 la revue luxe et digitale 22.06.21 au 29BLSTK Replay n°359 la revue luxe et digitale 22.06.21 au 29
BLSTK Replay n°359 la revue luxe et digitale 22.06.21 au 29
 
BLSTK Replay n°356 la revue luxe et digitale 01.06.21 au 08.06.21
BLSTK Replay n°356 la revue luxe et digitale 01.06.21 au 08.06.21BLSTK Replay n°356 la revue luxe et digitale 01.06.21 au 08.06.21
BLSTK Replay n°356 la revue luxe et digitale 01.06.21 au 08.06.21
 
BLSTK Replay n°355 la revue luxe et digitale 25.05.21 au 01.06.21
BLSTK Replay n°355 la revue luxe et digitale 25.05.21 au 01.06.21BLSTK Replay n°355 la revue luxe et digitale 25.05.21 au 01.06.21
BLSTK Replay n°355 la revue luxe et digitale 25.05.21 au 01.06.21
 
BLSTK Replay n°354 la revue luxe et digitale 18.05.21 au 25.05.21
BLSTK Replay n°354 la revue luxe et digitale 18.05.21 au 25.05.21BLSTK Replay n°354 la revue luxe et digitale 18.05.21 au 25.05.21
BLSTK Replay n°354 la revue luxe et digitale 18.05.21 au 25.05.21
 
BLSTK Replay n°353 la revue luxe et digitale 11.05.21 au 18.05.21
BLSTK Replay n°353 la revue luxe et digitale 11.05.21 au 18.05.21BLSTK Replay n°353 la revue luxe et digitale 11.05.21 au 18.05.21
BLSTK Replay n°353 la revue luxe et digitale 11.05.21 au 18.05.21
 
BLSTK Replay n352 la revue luxe et digitale 04.05.21 au 11.05.21
BLSTK Replay n352 la revue luxe et digitale 04.05.21 au 11.05.21BLSTK Replay n352 la revue luxe et digitale 04.05.21 au 11.05.21
BLSTK Replay n352 la revue luxe et digitale 04.05.21 au 11.05.21
 
BLSTK Replay n°351 la revue luxe et digitale 27.04.21 au 04.05.21
BLSTK Replay n°351 la revue luxe et digitale 27.04.21 au 04.05.21BLSTK Replay n°351 la revue luxe et digitale 27.04.21 au 04.05.21
BLSTK Replay n°351 la revue luxe et digitale 27.04.21 au 04.05.21
 
BLSTK Replay n°350 la revue luxe et digitale 20.04.21 au 27.04.21
BLSTK Replay n°350 la revue luxe et digitale 20.04.21 au 27.04.21BLSTK Replay n°350 la revue luxe et digitale 20.04.21 au 27.04.21
BLSTK Replay n°350 la revue luxe et digitale 20.04.21 au 27.04.21
 
BLSTK Replay n°349 la revue luxe et digitale 13.04.21 au 20.04.21
BLSTK Replay n°349 la revue luxe et digitale 13.04.21 au 20.04.21BLSTK Replay n°349 la revue luxe et digitale 13.04.21 au 20.04.21
BLSTK Replay n°349 la revue luxe et digitale 13.04.21 au 20.04.21
 
BLSTK Replay n°348 la revue luxe et digitale 06.04.21 au 13.04.21
BLSTK Replay n°348 la revue luxe et digitale 06.04.21 au 13.04.21BLSTK Replay n°348 la revue luxe et digitale 06.04.21 au 13.04.21
BLSTK Replay n°348 la revue luxe et digitale 06.04.21 au 13.04.21
 

BLSTK Pause - Best of 2013/2014

  • 1.
  • 2. L’ÉQUIPE DU PÔLE PLANNING DE L’AGENCE BALISTIK#ART SUSPEND SON VOL JUSQU’À LA RENTRÉE. POUR METTRE À PROFIT CETTE PÉRIODE ESTIVALE NOUS AVONS CONCOCTÉ NOTRE BEST OF 2013/2014, À CONSULTER SANS MODÉRATION. UN APERÇU DES PRINCIPALES TENDANCES DU SECTEUR LUXE REGROUPÉES AUTOUR DE 20 THÉMATIQUES. BONNES VACANCES À TOUS ET RENDEZ-VOUS EN SEPTEMBRE ! © ivebeentired
  • 3. Les 20 tendances digitales identifiées à travers les campagnes du secteur luxe sur les 12 derniers mois 02 Visual Search 03 Do you speak emoticon? 04 Space Oddity 05 Instagram Centric 06 Storydoing 07 Mystification 08 User to Human 09 Campagne Collective 10 Égérie Sociale 01 « Zarketing » 12 E-flagship 13 Reboot de Luxe 14 Tous Cinéastes 15 Clip Composition 16 Food- tainment 17 Digital Street 18 Culture Tactile 19 Me- Reputation 20 Fake Marketing 11 E-loyalty
  • 5. Attention, tsunami social ! Les moins de 18 ans, autrement appelés génération Z, commencent à intéresser les marques et c'est un vrai casse-tête. Cette population ultra- connectée n'ayant absolument pas les mêmes aspirations que le Gen Y, il se pourrait bien que dans un proche avenir le marketing doive revoir de fond en comble ses fondamentaux. En attendant certaines Maisons, souhaitant entamer dès à présent le processus de séduction, ont déjà quelques stratégies en poche. L'avenir nous dira si ce positionnement précurseur saura gagner le coeur et le porte- monnaiedeces «zinternautes». 1. À LA RENCONTRE DE LA GÉNÉRATION Z 2. SEPHORA À LA CONQUÊTE DU GEN Z 3. #BEAUTYPROJECT DE SELFRIDGES 4. WE HEART IT, LE RÉSEAU GIRLY
  • 6. « Zarketing » À LA RENCONTRE DE LA GÉNÉRATION Z Si les marketers centralisent aujourd’hui leurs efforts sur les millennials, la population qui suivra va les obliger à revoir leurs stratégies. Appelés génération Z, ces jeunes nés après 1995 n’ont en effet plus rien à voir avec leurs ainés, ils en sont même à l’opposé ! C’est ce que démontre l’étude réalisée par Sparks & Honey et qui pose les premiers jalons pour comprendre ce « Gen Z » ainsi que son impact sur le futur. À lire impérativement ! Voir le Slideshare
  • 7. « Zarketing » SEPHORA À LA CONQUÊTE DU GEN Z La chaine de cosmétiques lance « Génération Sephora », un site réservé aux 14/17 ans dédié à la beauté. La marque souhaite fédérer une communauté d’adolescentes via des conseils beauté, des tests de nouveautés et des concours selfies. L’aspect social media est également mis en avant, Sephora incitant ses jeunes clientes à partager leurs astuces sur les réseaux. Le concept est expliqué dans une vidéo style flat design, tendance oblige. Voir le site
  • 8. « Zarketing » #BEAUTYPROJECT DE SELFRIDGES Pour promouvoir ses cosmétiques, Selfridges a organisé une campagne sur le thème de la beauté sous toutes ses formes en partenariat avec Google+. Au programme : des Hangouts avec des experts et un stand photo in store où les clients pouvaient ensuite partager leur portrait sur les réseaux sociaux. Ces clichés qui apparaissaient en vitrine du magasin d’Oxford Street alimentent une rubrique dédiée sur le site de la marque. Voir le site
  • 9. « Zarketing » WE HEART IT, LE RÉSEAU GIRLY Alors que Pinterest se développe à l’international We Heart It fait de plus en plus d’adeptes sur le même créneau : la collection d’images. A la différence que We Heart It cible plus particulièrement les femmes âgées de moins de 24 ans. Celles-ci représentant 80% des utilisateurs aiment la plateforme car elles y sont entre-elles, sans leur maman fan de décoration d’intérieur ou leur cousine passionnée de mariage… Voir le site
  • 11. Certes, ce n'est pas nouveau, nous sommes entrés dans l'ère visuelle depuis bien longtemps, mais grâce au web, cette évolution gagne de plus en plus de terrain et 2014 nous a fait traverser une étape importante. Désormais la sémantique n'est plus le seul référent de recherche. Conditionné par plusieurs années numériques, notre cerveau qui, depuis la nuit des temps fonctionne aussi par association d'images, trouve maintenant sur le digital l'opportunité de s'y adonner entièrement grâce à des technologies de pointe engendrant des services inédits et les marques commencent enfinàl'envisager. 1.LE « GLAMOUR FASHION SCANNER » 2.COMPTOIRDESCOTONNIERS 3.L’ECOMMERCE D’INSTAGRAM 4.LE MOTEUR VISUEL DE PINTEREST
  • 12. Visual Search LE « GLAMOUR FASHION SCANNER » Glamour a dépassé son statut d’acteur presse avec le lancement de son « Glamour Fashion Scanner ». Ce dernier propose un service exclusif pour toutes les femmes : trouver et acheter en 2-3 clics le vêtement ou accessoire dont elles rêvent. Le principe est simple, il suffit de partager une photo de l’article tant désiré sur n’importe quel réseau social en ajoutant #glamourfashionscanner et une rédactrice mode de Glamour retrouve l’objet et vous indique l’endroit où l’on peut se le procurer. À vos Smartphones ! Voir la vidéo
  • 13. Visual Search COMPTOIR DES COTONNIERS Comptoir des Cotonniers a annoncé en vidéo son ambition de révolutionner l’achat en le simplifiant à l’extrême. Grâce à son partenariat avec « PowaTag », il est possible d’acheter les produits de la marque en prenant le cliché, via un Smartphone ou une tablette, de n’importe quelle publicité print et TV ou encore en scannant un QR Code. Après avoir créé un compte et donné son numéro de carte de crédit, l’app renvoie vers la page e-commerce du détaillant qui enregistre instantanément la vente. Voir le site
  • 14. Visual Search L’ECOMMERCE D’INSTAGRAM Puisque les utilisateurs sont 7 fois plus enclins à acheter un produit lorsqu’il est vu sur Instagram, voici LikeToKnow.it. Il suffit de s’inscrire sur cette plateforme e-commerce, puis d’ajouter #liketkit en commentaire des photos Instagram likées pour recevoir un email avec la possibilité d’acheter directement ses articles favoris. À noter, Vogue a déjà réalisé une opération avec le site. Voir le site
  • 15. Visual Search LE MOTEUR VISUEL DE PINTEREST Pinterest innove en Angleterre et aux États-Unis en lançant la recherche visuelle. Cette nouvelle fonctionnalité nommée « Guided Search » fonctionne par regroupement thématique, à l’inverse d’un moteur de recherche classique. Présentée comme un système de découverte de nouveaux contenus, elle est basée sur le principe des sous-catégories qui permet d’affiner la requête et d’effectuer sa sélection par images. Ce mode de recherche va prochainement se décliner à l’international et sur le web. Lire l’article
  • 16. Do you speak emoticon? ©McKenzie-James
  • 17. D’abord populaires en Asie, les émoticônes ont rapidement conquis nos usages digitaux et les plateformes d’échange où ils gagnent régulièrement en complexité et subtilité. Grâce à ce langage émotionnel universel, en quelques touches, il est désormais possible d’un coup d’œil de connaitre les sentiments de son audience. Cette façon de s’exprimer sans avoir recours à des mots est certainement l’une des opportunités de marketing cross- culturel les plus prometteuses et certaines marques avisées se sont déjà emparées du phénomène. 1. « EMOTIKARL » DE KARL LAGERFELD 2. EMOJLI, LE RÉSEAU DES EMOJIS 3. GOOGLE BREVÈTE LE COEUR 4. LINE SE MET AU DIY
  • 18. Do you speak emoticon? « EMOTIKARL » DE KARL LAGERFELD Dans le prolongement de sa campagne pour ses deux nouvelles fragrances, Karl Lagerfeld a imaginé l’application « EmotiKarl », disponible sur iTunes pour iPhone et iPad. Il s’agit d’une collection d’émoticônes pour « Karlifier » ses messages par mail et sms ou sur Facebook, Twitter, mais aussi WeChat et Whatsapp. On y retrouve tous les codes du personnage, comme ses gants en cuir et ses lunettes noires, ainsi que les flacons de son dernier parfum, et bien sûr, la célèbre choupette ! Voir l’app
  • 19. Do you speak emoticon? EMOJLI, LE RÉSEAU DES EMOJIS Dans la tendance des applications minimalistes, comme « Yo » qui permet d’envoyer seulement Yo aux personnes de son choix, voici maintenant « Emojli » lancée sur iOS. Comme son nom le laisse supposer, celle-ci est dédiée aux emojis qui constituent l’unique langage sur le réseau, jusqu’aux usernames des utilisateurs. Il est possible de réserver ceux-ci sur le site web de l’app qui propose un choix impressionnant d’icônes classées en différentes catégories. Plus de 10 000 noms ont été retenus en quelques jours… Voir le site
  • 20. Do you speak emoticon? GOOGLE BREVÈTE LE COEUR Deux pouces et deux index qui montrent notre affection, voilà ce qu’a breveté le 15 octobre dernier la firme de Mountain View. Dans le cadre de l’utilisation de ses Google Glasses, ce « geste cœur » devrait servir à interagir avec les lunettes : le mouvement serait reconnu par la caméra et servirait à mettre en valeur ou donner une information sur la scène observée, ou tout simplement « liker » un contenu. Il permettrait également la capture d’images qui seraient ensuite transmises à des applications de partage. Lire l’article
  • 21. Do you speak emoticon? LINE SE MET AU DIY L’application de messagerie instantanée qui cartonne au Japon, grâce notamment aux très nombreux émoticons qui permettent d’illustrer les conversations, propose désormais à ses abonnés d’imaginer leurs propres stickers. Pour les utiliser il faut au préalable les soumettre à Line pour validation sur une plateforme spéciale appelée « Line Creators Market ». Les projets homologués peuvent ensuite être achetés sur le « Line Store ». L’application touchant 50% de la vente et les autres 50% revenant au créateur. Voir le site
  • 23. Et si le vrai luxe c’était l’espace ? Ce slogan du constructeur automobile Renault des années 90 prend désormais tout son sens pour le secteur luxe qui aujourd’hui nous promet la lune. L’espace, cette ultime promesse d’ailleurs, s’est transformé en argument marketing, une expérience d’exception qui génère encore le rêve dans une société numérique où presque tout est devenu accessible en un clic. Les marques lèvent les yeux vers le ciel et ses mystères pour nous embarquer toujours plus haut, toujours plus loin. Allo Houston ? 1. CHANEL : LA J12 MOONPHASE 2. MAISON MARTIN MARGIELA & MYKITA 3. VOYAGEZ DANS L’ESPACE AVEC KIEHL’S 4. BREITLING : ZERO GRAVITY
  • 24. Space Oddity CHANEL : LA J12 MOONPHASE Pour le lancement de sa montre J12 Moonphase, Chanel nous invite à explorer les différentes phases de la lune sur un site dédié à l’opération et hébergé sur la plateforme corporate. Un voyage immersif qui offre à l’internaute une expérience du produit et de son univers stellaire à travers différentes typologies de contenus. Tout ceci sur fond de musique galactique. Il est ensuite possible de prolonger l’expérience via l’espace collection et le calendrier lunaire permettant de choisir une date et de découvrir le cycle associé. Voir le site
  • 25. Space Oddity MAISON MARTIN MARGIELA & MYKITA Maison Martin Margiela et le lunetier berlinois Mykita se sont associés pour lancer une collection capsule eyewear. Cette collaboration est présentée dans un court-métrage esthétique et intriguant suivant différents personnages qui, les yeux tournés vers le ciel, semblent admirer un phénomène étrange et hypnotisant. Sans dialogue et au ralenti, la campagne basée sur la contemplation, ramène l’être humain à sa dimension de simple observateur des mystères de l’univers. Voir la vidéo
  • 26. Space Oddity VOYAGEZ DANS L’ESPACE AVEC KIEHL’S Kiehl’s, à son tour, mise sur l’espace pour engager ses fans. La marque propose en effet d’envoyer une version 3D de votre visage dans les airs, une opération qui vient assurer la promotion de son nouveau soin matifiant. Pour espérer voir leur avatar monter en ballon dans la stratosphère, les participants sont invités à prendre une photo d’eux en apesanteur et à la poster sur Instagram, Twitter ou Facebook avec le hashtag #spaceface. Petit bonus, une photo souvenir sera prise à cette occasion. Voir le site
  • 27. Space Oddity BREITLING : ZERO GRAVITY Breitling s’est associée au Swiss Space Systems pour le projet appelé « ZeroG » qui, dès 2015, mettra l’expérience de l’apesanteur à la portée de tous. Au programme, des vols dans un Airbus modifié encadrés par des professionnels de l’espace qui permettront de s’abstraire de la gravité. Les villes participantes sont à découvrir sur une carte interactive du site du S3 et pour l’occasion, la marque lance une montre en édition limitée qui sera offerte aux passagers VIP. Voir le teasing
  • 29. Avec des taux d’engagement à faire pâlir les autres réseaux sociaux, Instagram est devenu en 2014 le chouchou des e- marketers. Lancements exclusifs, collaborations avec des Igers influents, sans compter les innombrables concours, castings et appels à contribution des fans, les marques ont investi l’application de partage photos et vidéo en masse, certaines mettant la plateforme au centre de leur dispositif social media au détriment de Facebook ou Twitter désormais placés en simples relais des opérations. Le roi du R.O.I. n’a pas fini de faire parler de lui. 1. T. HILFIGER INVITE DES INSTAGRAMERS 2.DOM PÉRIGNON ET 4 IGERS 3. A. WANG ET H&M EN EXCLUSIVITÉ 4. LES VIDÉOS DE HUNTER BOOTS
  • 30. Instagram Centric T. HILFIGER INVITE DES INSTAGRAMERS Initiative très connectée pendant la Fashion Week de New-York où Tommy Hilfiger a choisi d’inviter 20 instagramers pour assister à son défilé en s’associant au blog InstaMeets, qui permet aux utilisateurs du réseau photos de se retrouver en fonction de la localisation et d’intérêts communs. Les personnes sélectionnées ont pu s’immerger dans l’univers de la collection, des backstages au front row, le but étant que celles-ci partagent un maximum de visuels sur leurs comptes personnels, accompagnés des hashtags dédiés à l’opération. Lire l’article
  • 31. Instagram Centric DOM PÉRIGNON ET 4 IGERS Pour le lancement de son Vintage 1998 Deuxième Plénitude, Dom Pérignon a fait appel à quatre instagramers de renom ayant une importante communauté de followers, Jason Peterson, Jared Chambers, Hiroaki Fukuda et Michael O’Neal, afin d’en exprimer le caractère et les qualités sur le social media. Des somptueux paysages de l’Islande jusqu’aux rues de Chicago ou de Tokyo, le travail des photographes est à découvrir sur le compte Instagram de la marque ainsi que sur le site dédié à cette campagne. Voir le site
  • 32. Instagram Centric A. WANG ET H&M EN EXCLUSIVITÉ Après de nombreux autres designers, Alexander Wang a signé lui aussi une collection capsule pour H&M. Pour révéler cette collaboration le créateur a choisi Instagram, plateforme sur laquelle il a ouvert un compte au nom de sa marque éponyme, spécialement pour l’occasion. Un clip teaser publié le 13 avril dernier dévoilait en avant-première quelques indices : les rampes d’éclairage de stades et le tableau d’affichage pour matchs de basket laissant supposer une ligne sport et casual. Voir le compte Instagram
  • 33. Instagram Centric LES VIDÉOS DE HUNTER BOOTS Pour assurer une large audience à son défilé de la FW de Londres, Hunter boots a misé sur Instagram. En plus des photos de la collection, la marque proposait une série de vidéos de quelques secondes, diffusées pendant le show, montrant les différentes sources d’inspiration de cette nouvelle ligne. Tous regroupés sous le hashtag #BeAHunterOriginal, ces montages de séquences d’images offraient ainsi une expérience augmentée, réservée à la communauté Instagram de la Maison. Voir le compte Instagram
  • 35. Si le storytelling, cette stratégie qui permet de cristalliser son histoire, est devenue une pratique privilégiée et bien maitrisée pour nombre de marques, les publics s’attendent désormais à ce que les paroles deviennent des actes. Pour être crédibles, les valeurs exprimées doivent se traduire en actions concrètes. Cette nouvelle donne marketing offre l’opportunité de prolonger la narration en lui apportant du relief, une dimension qui manque cruellement sur le digital. Nous voici entrés dans l’ère du storydoing, je dis donc je fais ! 1. LE TWEET SHOP DE MARC JACOBS 2. LE CONTE DE NOËL DE JOHN LEWIS 3. ORDER OF NEVER HIDE DE RAY-BAN 4. LANCÔME : LE FRENCH CHIC EN CHINE
  • 36. Storydoing LE TWEET SHOP DE MARC JACOBS Pendant la FW de New-York, Marc Jacobs a ouvert un pop up store où les paiements s’effectuaient en partageant le hashtag #MJDaisyChain. La boutique baptisée le « Daisy Marc Jacobs Tweet Shop », en référence à sa fragrance, se voulait un lieu social media friendly où il était possible de boire ou manger, une connexion Wi-Fi et un photo booth étant également disponibles. L’opération était doublée d’un dispositif street marketing où des marguerites étiquetées invitaient les passants à twitter et à retirer un échantillon de parfum chez Sephora. Lire l’article
  • 37. Storydoing LE CONTE DE NOËL DE JOHN LEWIS Pour les fêtes, John Lewis nous offrait le magnifique dessin animé « The Bear & The Hare » dans la pure tradition des contes de Noël, sur la chanson « Somewhere Only We Know » interprétée par Lily Allen. Mais l'histoire ne s'arrête pas là ! Il était également possible de suivre les aventures de l’ours et du lièvre sur trois comptes Twitter dédiés et le détaillant de luxe proposait sur son site et en magasins plusieurs goodies dont un e-book interactif pour tablettes ainsi que des peluches à l’effigie des deux protagonistes. Voir la vidéo
  • 38. Storydoing ORDER OF NEVER HIDE DE RAY-BAN Pour sa campagne « The Order of Never Hide » qui promeut une sélection de lunettes, Ray-Ban a lancé une série de challenges aux internautes, faisant intervenir à cet effet diverses stars du web pour illustrer ces défis en vidéos. Ainsi, la célèbre marionnette Temsa7LY a invité les concurrents à enregistrer une réponse sexy à une question posée par le jury. Les meilleures participations ont été soumises au vote dans une galerie dédiée pour ensuite partir à Londres, afin de d’assister à un événement underground organisé par la marque. Voir le site
  • 39. Storydoing LANCÔME : LE FRENCH CHIC EN CHINE Au mois d’avril, Lancôme a lancé sur Weibo sa campagne « Le French Chic », des cosmétiques simples à appliquer. La Maison a fait appel à la populaire actrice et chanteuse Zhou Bichang pour présenter un tutoriel et inviter les internautes à poster sur la plateforme une photo identique à son look. D’autres influenceurs sur Sina Weibo ont également été sollicités pour de courtes démonstrations en vidéo. En complément de l’opération, plusieurs bus circulant dans les rues de Shanghai initiaient les amatrices à ces différentes techniques. Lire l’article
  • 41. Dans un souci de « premiumisation » ou parce qu’elles se sont un peu trop diluées dans une communication digitale pas toujours maitrisée, certaines marques ont besoin de créer ou recréer le mythe auprès de leur public. Nimbant leur histoire de légendes et de mystères, s’incarnant dans des égéries hypnotiques qui remplacent avantageusement un obscur fondateur ou élevant un produit phare au rang d’iconique, chacune bâtit à sa façon le culte qu’elle n’a pas ou plus. Un storytelling de pure fiction afin de réinjecter un peu de distance et de rêve. La mystification au service delamythification. 1. CH. WALKENPOURJACK&JONES 2. LEDA&ZEUS DE JAEGER-LECOULTRE 3. BACARDI, INDOMPTABLE DEPUIS 1862 4. MONCLER LONGUE SAISON
  • 42. Mystification CH. WALKEN POUR JACK & JONES La marque de prêt-à-porter Jack & Jones nous a offert une superbe série à l’occasion de sa campagne « Made from cool » pour sa collection Premium pour homme. Réalisée par le talentueux Martin Werner, elle met en scène dans 5 épisodes le mystérieux Christopher Walken dans le rôle d’un tailleur doté d’étranges pouvoirs… au cœur d’un univers confiné et pesant, proche du fantastique. Connue pour son style décontracté, Jack & Jones n’a pas lésiné sur les moyens pour un positionnement résolument plus « luxe ». Voir la vidéo
  • 43. Mystification LEDA&ZEUSDEJAEGER-LECOULTRE Pour sa collection de montres poétiques « Rendez-Vous Céléstial », Jaeger-LeCoultre, en partenariat avec ELLE, nous a invité à découvrir une réinterprétation contemporaine du mythe d’amour entre Leda et Zeus. Une histoire constituée de trois courts métrages qui retranscrivent l’univers du produit sur les thèmes de l’astrologie et du temps, pour dévoiler, sous un décor féerique, la rencontre entre le mortel et le divin. Une composition romanesque qui apporte une belle touche de storytelling autour de la marque. Voir le premier épisode
  • 44. Mystification BACARDI, INDOMPTABLE DEPUIS 1862 Que cela soit face aux tremblements de terre, la prohibition des années 20, la révolution cubaine des années 50 ou encore l’exil de la famille dans les années 60, la famille Bacardi a toujours su relever les défis et aller de l’avant. Avec sa campagne « indomptable depuis 1862 », la Maison revendique l’histoire mythique qui se cache derrière le rhum Bacardi, avec ses origines cubaines et son désir d’inspirer les consommateurs à « embrasser la vie et vivre avec audace… ». Entrez dans la légende ! Voir la vidéo
  • 45. Mystification MONCLER LONGUE SAISON Lancée lors de la collection Automne/Hiver 2008, la veste Moncler « Longue Saison » fait désormais partie des pièces emblématiques de la marque. Pour célébrer ce modèle, la Maison grenobloise a mis en ligne un micro-site qui lui est entièrement dédié où l’on découvre dans une vidéo futuriste et à grand renfort d’explications techniques détaillées les processus de fabrication de ce vêtement. Une démonstration ultra high-tech pour un produit désormais culte. Voir le site
  • 47. Qu'il est loin le temps de l'user centric ! En tous cas, pour de plus en plus de marques. Le phénomène selfie est passé par là et tout a changé. Exit les top models, maintenant on veut de l'authentique, de l'humain en somme. Quelqu'un en qui l’on peut s'identifier parce qu'il nous ressemble et qu'il n'est pas passé par plusieurs heures de photoshop. Le consommateur quitte ses habits d’utilisateur privilégié et passe sous les projecteurs. Il n'est plus là pour soutenir à coup de "like" mais pour représenter la Maison, et les chiffres e-commerce prouvent que ça marche trèèès bien… 1. LES FANS MODÈLES DE FREE PEOPLE 2. LES VISAGES DE MARC JACOBS 3. BLACKMILK PRÉSENTÉ PAR SES FANS 4. ZAPPOS PREND SOIN DE SES CLIENTS
  • 48. User to Human LES FANS MODÈLES DE FREE PEOPLE Il y a un an, Free people lançait FPMe, une communauté online où les consommatrices pouvaient poster des photos d’elles-mêmes vêtues des pièces de la marque. Certains de ces visuels ont été utilisés à coté des images officielles des collections ce qui a généré une augmentation de +42% du taux de conversion. C’est pourquoi Free People a développé une nouvelle section « FP Me » sur son site, où les visuels les plus populaires servent désormais d’illustrations à part entière, à la place de celles des mannequins. Voir le site
  • 49. User to Human LES VISAGES DE MARC JACOBS La ligne Marc by Marc Jacobs cherchait de nouveaux modèles pour ses futures campagnes publicitaires et a, à cet effet, organisé l’opération #CastMeMarc sur Twitter. Pour participer à ce casting sauvage social media, il suffisait de poster des selfies accompagnés de ce hashtag. Lancé le 2 avril dernier, ce concours a connu un beau succès avec de nombreuses photos partagées d’hommes, de femmes et même de bébés… La sélection définitive a récemment été révélée en vidéo. Voir la vidéo
  • 50. User to Human BLACKMILK PRÉSENTÉ PAR SES FANS La marque de mode BlackMilk a choisi de présenter ses collections à travers les Instagrams de ses clients. Sur son site de vente en ligne, on pouvait voir, sous la pièce de son choix, une série de photos prises par les acheteurs arborant ce modèle. Une initiative qui fait penser à l’opération #TheNETSet de Net-a-porter, mais qui a poussé le concept plus loin puisqu’ici les consommatrices faisaient partie intégrante du site d’e-commerce. BlackMilk développe par ailleurs une stratégie UGC sur l’ensemble de ses réseaux sociaux et notamment sur Tumblr. Voir le site
  • 51. User to Human ZAPPOS PREND SOIN DE SES CLIENTS L’e-commerçant déjà connu pour son service client irréprochable est allé encore plus loin en imaginant le programme Next OOTD. Zappos propose à ses followers de poster leurs selfies accompagnés du hashtag #nextootd afin de recevoir un conseil de style de la part d’un des membres de l’équipe de l’enseigne sur leur compte Instagram. Une opération test pour la marque qui si elle est un succès pourrait bien se transformer en une nouvelle activité pour Zappos et ainsi créer 50 nouveaux postes dédiés à ce type d’achat personnalisé. Voir le compte Instagram
  • 53. 1.LA CAMPAGNE #BMWSTORIES 2. L’OPÉRATION DIGITALE DE SWAROVSKI 3. « MYNY » DE DKNY 4. ABSOLUT OPEN FILM PROJECT Marque, influenceurs, fans, voici la nouvelle trilogie d'un dispositif digital. La Maison montre le chemin créatif, le blogueur ou l’artiste relaie l'information par une contribution personnelle et l'internaute participe, via un concours ou autres moyens de reconnaissance. Résultat, des campagnes faisant intervenir les principales strates de la pyramide de la recommandation sociale, histoire de ratisser large. Un pour tous, tous pour un, mais n'oublions pas que dans ce « syndrome des trois mousquetaires » il existe un 4e protagoniste, à savoir le prospect, qui risquedetrouver l’histoire unpeuhermétique.
  • 54. Campagne Collective LA CAMPAGNE #BMWSTORIES Afin de réunir les amateurs de BMW, fans ou professionnels, la firme allemande a lancé la campagne #BMWstories. Sur le site, un clip patchwork d’expériences incite au partage et, pour renforcer le discours, le constructeur a fait appel à Gus Van Sant pour diriger les acteurs Michael Pitt, Sam Hazeldine et Mickey Sumner dans 3 vidéos exprimant les valeurs et caractéristiques du modèle i8. Les participations des internautes publiées sur les réseaux sont également agrégées dans une galerie où chacun peut témoigner de sa passion. Voir le site
  • 55. Campagne Collective L’OPÉRATION DIGITALE DE SWAROVSKI Afin de présenter une de ses collections de bijoux, la Maison Swarovski a mis en place un partenariat avec 4 blogueurs internationaux, comme Amber Renae et Priscila Betancort, pour une durée d’un mois. Chaque semaine, l’un d’entre eux dévoilait un style différent et distillait ses conseils de looks en vidéo. Un microsite a été créé pour l’opération sur le site web officiel où l’on pouvait également découvrir une galerie de selfies postés par les fans sur Instagram et sélectionnés par les blogueurs. Voir le site
  • 56. Campagne Collective « MYNY » DE DKNY Pour faire la promotion de son parfum « MYNY », DKNY a organisé un projet de campagne collective en collaboration avec la chanteuse Rita Ora. Un teaser dévoile le thème choisi, à savoir New York, ADN de la marque. Les fans sont ainsi invités à raconter en image une expérience qu’ils ont vécu rappelant cette ville et ce, peu importe leur situation géographique. Toute aventure doit être associée au hashtag #MYNY pour être intégrée à un dispositif digital en 3 phases faisant cohabiter les différentes histoires. La campagne finale sera dévoilée le 19 août. Voir le site
  • 57. Campagne Collective ABSOLUT OPEN FILM PROJECT C’est un vaste projet collaboratif que proposait la marque de vodka à ses fans dans le cadre de sa campagne « Absolut transform today ». L’« Open Film Project » consistait en la réalisation d’un court-métrage en 4 phases qui chacune utilisait le réseau social le plus adapté. Facebook pour le script, Vine pour le shooting des scènes, Instagram pour l’affiche du film. Les internautes étaient invités à participer ou simplement à voter pour des contenus via une plateforme dédiée où le processus était expliqué en détail. Intéressantmais compliqué… Voir le site
  • 59. Pour toute marque, le choix de l’égérie est une question cruciale. Celle-ci doit savoir incarner la Maison et ses valeurs mais elle doit aussi permettre au fan de se reconnaitre pour s’identifier. Aujourd’hui, une nouvelle donnée vient compléter la problématique : le nombre de followers sur Twitter ou Instagram et les vues sur YouTube. Placer dans ce rôle une célébrité active sur le social media a le grand avantage d’offrir à la campagne une audience déjà acquise et de mutualiser les communautés, le plus souvent au bénéfice de la marque. 1. PHARELL WILLIAMS POUR MONCLER 2. LE CASTING DKNY & CARA DELEVINGNE 3.THE OUTNET & MIROSLAVA DUMA 4.TABITHA SIMMONS ET MEYTAL COHEN
  • 60. Égérie Sociale PHARELL WILLIAMS POUR MONCLER Laisser libre court à l’imagination, telle a été la devise de la campagne Moncler. Et pour incarner cette volonté de dépasser les stéréotypes la marque a fait appel à Pharell Williams, nouveau symbole de la musique qui devient mouvement social. Une collaboration qui va au-delà de la simple figuration puisque l’artiste a participé au design et à la conception de cette ligne de lunettes qui a donné lieu à la production de nombreux contenus (photos, vidéos, interview…) à découvrir sur la page dédiée du site de la marque. Voir le site
  • 61. Égérie Sociale LE CASTING DKNY & CARA DELEVINGNE Dans l’optique de la co-création d’une collection capsule qui sortira dans le courant de l’année, DKNY et la top Cara Delevingne ont lancé un concours au mois de juin sur Instagram afin de trouver les égéries de la nouvelle ligne. Il suffisait de poster une photo accompagnée des hashtags #CaraWantsYou et #CaraD4DKNY pour avoir la chance de participer à un shooting à New York aux côtés de la populaire Cara qui totalise près de 6 millions de followers sur son compte. Voir le compte DKNY
  • 62. Égérie Sociale THE OUTNET & MIROSLAVA DUMA Pour la collection capsule de prêt-à-porter signée Oscar de la Renta en vente exclusive sur The Outnet, le site d’e-commerce a choisi de collaborer avec la célèbre et ultra connectée rédactrice de mode Miroslava Duma, fondatrice du magazine online Buro 24/7. Cette ligne est présentée en vidéo sur la landing page de la plateforme où la it girl russe pose au milieu de fruits, fleurs, papillons… Par ce partenariat, relayé sur Facebook et Twitter grâce à de nombreux contenus accompagnés d’un hashtag dédié #OscarxTheOutnet. Voir la vidéo
  • 63. Égérie Sociale TABITHA SIMMONS ET MEYTAL COHEN Pour sa très sexy collection 2014, la styliste britannique Tabitha Simmons propose une vidéo pour le moins rythmée puisqu’elle met en scène la musicienne Meytal Cohen dans un solo de batterie. Une artiste connue sur la toile pour ses reprises de groupes tels que Slipknot, Tool ou encore Metallica et qui comptabilise plus de 700 000 fans sur Facebook, et près de 550 000 abonnés à sa chaîne YouTube. Une égérie plutôt bien choisie… Voir la vidéo
  • 65. Finis les « one shot » et les dispositifs attirant le consommateur le temps d’une campagne pour le laisser ensuite se faire séduire par d’autres promesses et promotions en tous genres. Il est temps de penser le digital à long terme, un concept qui prend toute son importance en matière d’e-commerce. Suivant les mêmes modèles que le retail, les stratégies de fidélisation de la clientèle online se développent à la vitesse grand V, incitant même l’internaute à ne plus jamais se déplacer en magasin. Petit bonus à la clé, une précieuse collecte de datas… 1. « URBAN ON » DE URBAN OUTFITTERS 2. « WATASHI » DE SHISEIDO 3. LANCÔME RÉCOMPENSE LA FIDÉLITÉ 4. CLARINS PULSE L’ACHAT EN LIGNE
  • 66. E-loyalty « URBAN ON » DE URBAN OUTFITTERS Pour pérenniser la fidélité de ses consommateurs Urban Outfitters, leur propose un contrat «win-win» via l’application « Urban On ». Celle-ci offre aux jeunes un programme de fidélité ludique, participatif et multi-canal. Il permet de synchroniser ses réseaux afin d’accumuler des points de fidélité, des goodies, etc… en fonction de son implication à prescrire la marque auprès de sa communauté. Une solution qui permet parallèlement à Urban Outfitters de récolter des datas et développer son e-commerce. Voir l’app
  • 67. E-loyalty « WATASHI » DE SHISEIDO À l’instar de Lancôme ou Clarins Shiseido a aussi mis en place un programme de fidélité e-commerce, baptisé « Watashi ». La Maison propose, via un espace personnel, un système de points pour tout achat en ligne, récompensé par des avantages mais aussi la possibilité d’échanger des avis et conseils avec les autres fans de la marque. Pour promouvoir ce service, Shiseido présente un joli court-métrage d’animation décrivant les privilèges offerts et où la consommatrice est incarnée par un adorable petit lapin. Régressif mais so cute! Voir la vidéo
  • 68. E-loyalty LANCÔME RÉCOMPENSE LAFIDÉLITÉ Le principe de la carte de fidélité n’est pas récent, mais Lancôme USA lui apporte une nouvelle dimension en mêlant retail et digital. Toujours basé sur le principe de points bonus à chaque achat, ce programme baptisé « Elite Rewards » récompense également les consommatrices à chaque connexion sur le site de la marque mais aussi pour chaque partage sur les réseaux sociaux. Le dispositif demande une inscription préalable pour une efficace collecte de data avec, à la clé, de nombreux avantages et privilèges. Voir la vidéo
  • 69. E-loyalty CLARINS PULSE L’ACHAT EN LIGNE Clarins a décidé de motiver ses troupes ! Sa plateforme e- commerce garantit des avantages exclusifs, des offres spéciales, des produits en avant-premières et surtout plus de choix et de liberté. En bonus, tout acheteur se voit récompensé par un système de points et peut se connecter depuis son Smartphone via la version mobile du site. À cela s’ajoute de nombreux contenus, tutoriaux et conseils personnalisés. De petites attentions qui devraient en séduire plus d’un. Voir la vidéo
  • 71. Concernant les techniques commerciales, il en est sur le web comme pour les brick and mortar. Aprèsletraditionnel sitee-commerce, les marques commencent à installer des « sites amiraux », véritables emblèmes et vitrines de la Maison, tout en développant en parallèle des plateformes spécialisées par gammes de produits. Ces e-flagships, proposant des services inédits, symbolisent sur le digital la matérialisation de leurs territoires d’expression, de leurs valeurs et de leur notoriété. C’est d’ailleurs dans cette même logique que leur inauguration est souvent traitée defaçon événementielle. 1.L’ E-FLAGSHIP DE LANVIN SUR SHANGPIN 2.TOM FORD FÊTE SA DIGITALISATION 3. LE NOUVEAU SITE ROGER VIVIER 4.MERCEDES:LAVENTEONLINE
  • 72. E-flagship L’E-FLAGSHIPDE LANVIN SUR SHANGPIN L’e-commerçant chinois Shangpin.com propose désormais d’héberger des e-flagships sur son site, c’est-à-dire une page entièrement dédiée à une marque, souhaitant ainsi retranscrire sur le digital le principe des malls de luxe. Lanvin fait partie des premières marques à avoir conclu ce type de partenariat dans lequel elle voit le meilleur moyen de toucher le cœur de la Chine via son marché online. Shangpin compte près de 8 millions de clients et effectue des ventes dans plus de 400 villes. Lire l’article
  • 73. E-flagship TOM FORD FÊTE SA DIGITALISATION C’est en grandes pompes que Tom Ford a inauguré sa boutique e- commerce ! Son ouverture avait été annoncée sur l’ensemble des réseaux sociaux de la marque où elle était particulièrement attendue. Dans un premier temps seuls les accessoires et cosmétiques étaient accessibles à la vente en ligne, les collections de prêt-à-porter l’ont été dans un second temps. À l’occasion de ce lancement la marque réservait en exclusivité la vente online de son parfum Velvet Orchid. Voir le site
  • 74. E-flagship LE NOUVEAU SITE ROGER VIVIER Roger Vivier a entièrement relooké son site web pour une plongée dans le cœur de la marque. Conçue à l’image de la boutique de la rue du Faubourg St Honoré, cette plateforme permet de découvrir les différents produits étage après étage et pièce après pièce. Outre les collections et les inspirations du créateur on y retrouve également les carnets d’Inès, ainsi qu’un espace ludique proposant jeux et goodies. Pour son lancement, la marque présente ces rubriques dans une vidéo mêlant illustrations et images de Paris tirées de Google street view. Voir le site
  • 75. E-flagship MERCEDES : LAVENTE ONLINE Quinze jours après son principal concurrent, BMW, c’est la firme Mercedes qui a ouvert un site e-commerce pour quatre de ses modèles. Désormais, la Classe A, la Classe B, la CLA et la CLS pourront être achetées directement en ligne dans différentes configurations. La marque précise toutefois qu’il s’agit d’un site pilote dont la durée de vie dépendra des performances en termes de vente. L'offre est destinée à élargir la clientèle du groupe à un public jeune et adepte des médias en ligne, a expliqué la marque dans un communiqué. Lire l’article
  • 77. Nicola Formichetti a montré la voie en reprenant les rennes de Diesel en 2013 et en l'instituant même comme concept de ses campagnes, depuis le mouvement du reboot a pris de l'ampleur et plusieurs autres marques se sont lancées. Ce retour aux fondamentaux qui passepar ledigital puisqu'il est avant tout destiné à la génération Y, est une remise en question de la forme mais pas du fond. Les codes sont réinterprétés pour que ceux-ci trouvent leur résonance dans la société actuelle, ses modes de consommation, d'information mais surtout d'identification.Un grand coup dejeune ! 1. « THE SKY WATCHER » DE TRUSSARDI 2.LACOSTE, LIFE IS A BEAUTIFUL SPORT 3.JAGUAR : « IT’S GOOD TO BE BAD » 4.#BEAHEADLINER DE HUNTER BOOTS
  • 78. Reboot de Luxe « THE SKY WATCHER » DE TRUSSARDI Depuis sa création, la Maison de maroquinerie conjugue trois valeurs : discrétion, expérimentation et innovation. Pour célébrer le 40e anniversaire de leur symbole emblématique, le Greyhound, la marque présentait « The Sky Watcher », court-métrage d’animation mêlant les illustrations et la 3D et qui redonne vie au lévrier. Autrefois réservée, Trussardi a parfaitement orchestré sa renaissance sur le digital, qui se poursuit aujourd’hui par la diffusion de nombreux contenus avant-gardistes. Voir le site
  • 79. Reboot de Luxe LACOSTE, LIFE IS A BEAUTIFUL SPORT Campagne d’envergure pour Lacoste avec un nouveau slogan et un spot publicitaire aspirationnel reliant les émois amoureux aux sensations fortes du sport, une allégorie sur la prise de risque. Un vrai virage dans la communication de la marque qui a abandonné les codes d'un luxe distant pour se ressourcer dans des valeurs plus humaines et sportives, plus proche de son ADN afin d’entamer une relation émotionnelle avec ses consommateurs. Voir la vidéo
  • 80. Reboot de Luxe JAGUAR : « IT’S GOOD TO BE BAD » Pour sa première participation au Super Bowl, Jaguar n’a pas lésiné sur les moyens. Un casting prestigieux d’acteurs britanniques, Ben Kingsley, Mark Strong et Tom Hiddleston, servent un scénario qui renouvelle le genre de la publicité automobile. Les héros ne sont plus ce qu’ils étaient et ici ce sont les cotés obscurs des protagonistes qui sont mis à l’honneur. Un spot carrément méchant, mais une marque beaucoup plus sexy ! Voir le site
  • 81. Reboot de Luxe #BEAHEADLINER DE HUNTER BOOTS La séculaire marque britannique de bottes de pluie a dévoilé sa campagne #BEAHEADLINER pour sa nouvelle collection à travers un court-métrage en slow motion mettant en avant le savoir-faire de la Maison dans diverses situation de la société actuelle, manifestation, concerts, etc... Une réalisation qui permet aussi à la marque de communiquer sur la fusion entre la tradition et la technologie et l’ancre résolument dans le temps présent. Voir la vidéo
  • 83. Six secondes pour Vine, quinze pour Instagram, après leurs lancements respectifs quasi simultanés, les formats vidéo des plateformes sociales ont connu un véritable succès dont les marques se sont emparées avec une réactivité que l'on pourrait presque qualifier d'exemplaire. Par delà cette démocratisation elles y ont trouvé l'opportunité de faire appel à leurs fans de façon beaucoup plus créative dans l'espoir d'un engagement encore plus fort. Après les concours photos, voici venu le temps du storytelling communautaire. 1.LA CAMPAGNE UGC DE MERCEDES 2.LE CONCOURS VIDÉO DE TED BAKER 3. WHISTLES ET GARANCE DORÉ 4.AUDI, LE CONCOURS #WANTANR8
  • 84. Tous cinéastes ! LA CAMPAGNE UGC DE MERCEDES Pour son modèle CLA, Mercedes-Benz UK a innové avec une campagne participative intitulée #CLAstory. Un trailer reprenant certaines séquences du film de promotion a été diffusé sur les comptes sociaux du constructeur, les internautes étant invités à imaginer les scènes manquantes et à poster leurs créations en vidéo sur Instagram. On retrouve le dispositif sur une plateforme dédiée où les participations retenues apparaissent au fur et à mesure afin de compléter le storyboard. Voir le site
  • 85. Tous cinéastes ! LE CONCOURS VIDÉO DE TED BAKER Ted Baker a investi l’univers du cirque pour proposer un concours vidéo sur Instagram. La Maison demandait aux internautes de poster de courts clips de 15s’ maximum (format Instagram oblige) en train de réaliser une performance sur le thème des arts du spectacle sous chapiteau. En utilisant le hashtag #ZolTED, chaque jour les 50 premiers participants ont pu gagner un sac fourre-tout de la marque. Des gains plutôt généreux, mais le concours demandait tout de même un réel investissement créatif de la part des fans. Voir la vidéo
  • 86. Tous cinéastes ! WHISTLES ET GARANCE DORÉ À l’occasion de l’arrivée de Whistles en France, la marque de mode britannique s’est associée à Garance Doré pour réaliser une vidéo intitulée « Belles & Whistles » mettant en scène 6 femmes incarnant les valeurs de la Maison. Le film est rythmé par des sifflements qui ont fait l’objet d’un concours vidéo Instagram. Il suffisait pour cela de poster un clip de soi en train de siffler avec les tags @thisiswhistles et #bellesandwhistles pour tenter de gagner un bon d’achat de 500£. Voir le compte Instagram
  • 87. Tous cinéastes ! AUDI, LE CONCOURS #WANTANR8 Après le succès de son précédent concours pour la Audi R8 sur Twitter, le constructeur automobile a relancé l’opération #WantAnR8. Mais cette fois-ci la participation passait par la réalisation d’une vidéo présentant un parcours virtuel sur le circuit de Sonoma. Grâce à l’éditeur Wevideo les internautes ont pu choisir entre différents angles de prises de vues, ajouter des filtres et une bande son. Les clips étaient posté sur YouTube et Twitter avec le hashtag dédié pour tenter de gagner une expérience de conduite dans la Audi R8. Voir le Tumblr
  • 89. L’association à des univers artistiques, et notamment celui de la musique, a toujours procuré aux marques de riches territoires d’expression. Un duo gagnant de plus en plus plébiscité par les jeunes et les moins jeunes, de 13 à 35 ans, qui se laissent aisément tenter par ce type de recommandation. Afin d’optimiser encore ce redoutable outil marketing, les campagnes au format d’un clip musical fleurissent sur le web, l’artiste n’y étant plus une quelconque égérie au service de la marque mais celle-ci s’insérant seulement dans son travail à la façon d’un placement de produit. Question d’impact. 1. PAUL SMITH X SWIM DEEP 2. COLOR BLOCK PAR FENDI & KIESZA 3. 6♥PRINCESS DE SHU UEMURA 4. PACO RABANNE LANCE SON LABEL
  • 90. Clip Composition PAUL SMITH X SWIM DEEP C’est le style d’anti égéries des membres de Swim Deep qui a plu à Paul Smith au point de faire appel au groupe britannique pour présenter sa pre-collection Automne/Hiver 2014 dans un clip reprenant leur titre « Francisco » de l’album « Where the Heaven Are We ». Dirigé par le photographe et cinéaste Harley Weir la vidéo revisite avec ironie les défilés et les pièces portées par les quatre garçons sont en vente exclusive sur un espace dédié du site e-commerce de la marque. Voir la vidéo
  • 91. Clip Composition COLOR BLOCK PAR FENDI & KIESZA Fendi avait déjà collaboré en mai avec la chanteuse canadienne Kiesza pour le lancement de sa collection eyewear « Color Block » à Cannes. Celle-ci réapparaît un mois plus tard dans un clip où l’artiste performe sur son titre « Hideaway » tout en présentant la nouvelle ligne. Le film aux teintes des différents modèles est un jeu d’ombres chinoises laissant apparaître la pop star bordée de deux filtres de couleurs différentes faisant penser aux anaglyphes des films 3D. Fendi signe ici une vidéo créative, à destination des jeunes générations. Voir la vidéo
  • 92. Clip Composition 6♥PRINCESS DE SHU UEMURA Pink or black ? Telle est la question que se posent en chanson deux jeunes héroïnes manga dans cette vidéo signée Takashi Murakami, icône de la scène artistique tokyoïte, pour Shu Uemura. Une collaboration qui célèbre les 30 ans de la Maison de cosmétiques. Ces « Majokko » (filles aux pouvoirs magiques) sont un genre d'animation très populaire au Japon depuis plus d'un demi-siècle. Un clip musical qui rend également hommage à une des formes de la « sous-culture » nippone et s’adresse à un public résolument jeune. Voir la vidéo
  • 93. Clip Composition PACO RABANNE LANCE SON LABEL Dans le prolongement de la baseline « be a rock star » des parfums Black XS, Paco Rabanne crée son propre label de musique : Black XS Records, dédié à la nouvelle génération. Pour son lancement, la marque lui consacre un espace digital et organise un casting de jeunes talents. Pour participer, il faut enregistrer sa reprise en vidéo d’un titre parmi 50 au choix. Les meilleures prestations gagneront la réalisation d’un clip et sa diffusion internationale sur MTV puis seront regroupées dans un album qui sera diffusé sur iTunes, Deezer et Spotify. Voir le site
  • 95. Bien que les collaborations entre la gastronomie et les marques ne soient pas récentes, elles se sont multipliées en 2014, surfant sur la tendance forte du fooding. Cette fusion entre ces deux univers du plaisir des sens a donné lieu à des créations hybrides pour embarquer les fans dans un voyage gourmand et sensuel. Qu’il s’agisse de dispositifs digitaux d’expérience ou plus simplement d’applications permettant aux internautes de s’adonner à leur passion culinaire, les Maisons se sont ainsi approprié une dimension lifestyle supplémentaire, et toujours de bon goût ! 1. NINA RICCI ET LADURÉE 2. THIERRY MUGLER & FAUCHON 3. L’APPLICATION UNIQLO RECIPE 4. LES RECETTES DE PINTEREST
  • 96. Foodtainment NINA RICCI ET LADURÉE Nina Ricci et Ladurée se sont associées pour créer le parfum La Tentation de Nina, une fragrance composée comme un macaron. Deux vidéos ainsi qu’un film 3D viennent illustrer ce mélange fort appétissant. Pour l’occasion, Nina Ricci a lancé sur son site une expérience interactive ludique, invitant les internautes à retrouver des flacons cachés dans différentes scènes, cette opération signait le dernier épisode de ce conte délicieusement enchanté, au storytelling particulièrement bien orchestré. Voir la vidéo 1 - Voir la vidéo 2
  • 97. Foodtainment THIERRY MUGLER & FAUCHON À l’occasion du lancement d’Angel Eau Sucrée en édition limitée, Thierry Mugler a demandé à la Maison Fauchon une réinterprétation gourmande de son parfum. De cette collaboration est né l’éclair Angel que le designer a célébré dans une vidéo toute en paillettes et éclats de lumière. La pâtisserie pouvait être dégustée du 19 mai au 7 juin dans la boutique parisienne de l’épicier de luxe. Voir la vidéo
  • 98. Foodtainment L’APPLICATION UNIQLO RECIPE Uniqlo surfe sur la tendance du « fooding » avec son application « Uniqlo Recipe ». Celle-ci est née d’une collaboration avec 6 grands chefs américains qui se sont inspirés des collections de la marque pour réaliser 24 plats créatifs et simples à réaliser. L’internaute peut reproduire ces recettes hautes en couleurs et se laisser guider par des musiques spécialement conçues servant de minuteurs. Il est également possible d’assortir sa garde-robe en achetant en ligne les vêtements correspondants. Voir la vidéo
  • 99. Foodtainment LES RECETTES DE PINTEREST Après l’ajout de la géolocalistation de pins, Pinterest a continué la diversification de ses services et satisfait les fans de food en lançant un moteur de recherche de recettes. Les utilisateurs peuvent trouver la composition de leur rêve en choisissant certains critères : végétarien, végétalien, sans gluten mais aussi par des ingrédients spécifiques. Cette nouvelle fonctionnalité a été développée par Jeff Miller, fondateur de Punchfork, un site de partage de recettes racheté par Pinterest en janvier 2013. Lire l’article
  • 101. Si tu ne vas pas au digital, le digital viendra à toi. Cela semble être le leitmotiv de plusieurs grandes enseignes qui sont descendues dans la rue, voire même dans le métro, pour capter l'attention de leurs clients et prospects. Qu'il s'agisse de dispositifs interactifs, de services à la pointe des nouvelles technologies ou plus simplement de publicités innovantes, ce n'est désormais plus la peine de pousser la porte d'un digital retail pour se connecter à la marque, la ville entière peut se prêter au jeu ! 1. LA VITRINE DIGITALE DE KENZO 2.L’ORÉAL EN OUTDOOR MARKETING 3.LA3DMOBILE D’ARDEN REED 4. LE QR CODE DE CEBU PACIFIC AIR
  • 102. Digital Street LA VITRINE DIGITALE DE KENZO Le temps d’une semaine et afin de soutenir la Fondation Blue qui agit contre la surpêche, la boutique Kenzo du Marais mettait à disposition une vitrine digitale permettant aux passants de commander online les produits de la ligne No Fish No Nothing sans même entrer dans le magasin. De plus, en prenant le pop up store en photo et en postant celle-ci sur Instagram avec le hashtag dédié, un nouveau poisson au nom de l’internaute s’ajoutait automatiquement à un aquarium virtuel. Une jolie façon d’optimiser la viralisation de l’opération. Voir la vidéo
  • 103. Digital Street L’ORÉAL EN OUTDOOR MARKETING Le distributeur interactif de l’Oréal, installé pendant 2 mois dans le métro de New York et inauguré par Coco Rocha, permettait à toutes les femmes de devenir une « it girl ». Celles-ci n’avaient qu’à se placer face à un miroir pour que la machine détecte les couleurs de leur tenue et leur soumette une gamme de produits assortis. La marque proposait également aux utilisatrices de partager l’expérience sur Twitter. Une plateforme a aussi été mise en place pour recevoir des conseils de blogueurs experts et commander les produits. Voir la vidéo
  • 104. Digital Street LA3D MOBILE D’ARDEN REED Le tailleur pour homme a mis au point un camion équipé de la nouvelle technologie 3D afin de prendre, en un clic, toutes les mesures nécessaires à la confection d’un costume. Opération qui d’habitude prend plus d’une heure. Mieux encore ! Sur simple rendez-vous, à prendre en ligne sur le site de la marque, le véhicule se déplace en bas de votre domicile ou de votre bureau pour scanner votre silhouette. Enfin, avantage supplémentaire mais non des moindres, cette technique permet une baisse de plus de 50% du prix. Voir la vidéo
  • 105. Digital Street LE QR CODE DE CEBU PACIFIC AIR La compagnie aérienne philippine Cebu Pacific et l’agence Geometry Global ont imaginé un QR Code visible seulement sous la pluie. Grâce à un spray hydrofuge ils ont dessiné dans les rues de Hong Kong un slogan vantant le climat ensoleillé des Philippines, accompagné du pictogramme. Les passants, invités à le prendre en photo, pouvaient alors avoir accès à un code offrant des réductions sur les vols vers l’archipel. Un dispositif particulièrement efficace puisque les réservations vers cette destination ont augmenté de +37%. Voir la vidéo
  • 107. Dans le précédent « BLSTK Pause » nous parlions de la culture web et de la façon dont les marques communiquaient grâce à ce nouveau référent. L’omniprésence des Smartphones et tablettes dans la vie quotidienne offre aujourd’hui de nouvelles opportunités créatives en utilisant des codes qui font désormais partie de nos habitudes. La gestuelle tactile se décline à travers différentes campagnes car elle parle à tous, avec en plus cette petite « touch » jeune et lifestyle toujours très prisée, notamment par les Maisons de luxe. 1. LATOUCH GÉNÉRATION DE SHISEIDO 2. LES VERNIS À ONGLES DIOR 3. LONGCHAMP SUR MESURE 4. LANVIN MAKING OF PRE-COLLECTION
  • 108. Culture Tactile LA TOUCH GÉNÉRATION DE SHISEIDO Shiseido a présenté sa nouvelle ligne de soins IBUKI dans une série d’illustrations donnant lieu à quatre vidéos : Ibuki Pression, Ibuki Piqué, Ibuki Flexion et sans doute la plus intéressante, Ibuki Gymnastique Digitale. Cette dernière est un patchwork des précédentes sauf qu’en plus, elle propose une chorégraphie gestuelle pour l’application de la gamme, ces mouvements étant comparés, entre autres, aux déplacements des doigts sur un écran tactile. Voir la vidéo
  • 109. Culture Tactile LES VERNIS À ONGLES DIOR Dior a révélé dans une vidéo ses nouveaux vernis effet gel, garantissant un résultat professionnel comme en institut. Celle-ci présente les produits depuis une tablette surfant ainsi sur la culture digitale et tactile. Grâce aux mouvements des doigts on passe d’un plan à l’autre pour découvrir les différentes couleurs : Pandore, Aventure, Mirage… qui font référence à l’histoire de la Maison. La campagne s’est poursuivie sur Tumblr où il est possible d’accéder au détail des différents modèles. Voir le Tumblr
  • 110. Culture Tactile LONGCHAMP SUR MESURE La marque est revenue sur son dispositif de customisation online en mettant en ligne une vidéo intitulée « Unique », racontant la journée trépidante de deux copines. L’une des deux ne possédant pas encore l’emblématique sac à main, elle décide de le commander sur sa tablette tactile pour un sur-mesure total. Une campagne qui s’adresse clairement aux nouvelles générations en communiquant sur leurs usages digitaux : mobiles et multi-connectés mais aussi en déclinant l’univers urbain, ADN de la marque, d’une façon plus underground. Voir la vidéo
  • 111. Culture Tactile LANVIN MAKING OF PRE-COLLECTION Pour répondre aux nombreuses questions de ses fans, la Maison Lanvin a décidé de montrer en vidéo le déroulement du shooting photo de la collection Resort 2014. Le film donne un aperçu exclusif de la vie courante des mannequins sur un plateau de tournage, de l’essayage des créations à leurs moments de relâchement, pianotant sur leurs Smartphones, outil de loisir préféré des top-models, aussi. Voir la vidéo
  • 113. On le constate depuis quelques années, la question de l’e-reputation est un sujet chaque jour plus sensible, et notamment auprès des digital natives. Face à l’avalanche d’informations et de photos circulant sur la toile, les internautes sont de plus en plus nombreux à vouloir maitriser leur image. Un phénomène que les grands acteurs du web ont enfin pris en considération mais aussi dans lequel certaines marques trouvent l’opportunité d’interpeller leurs fans de façon innovante et différenciante. Affaire à suivre. 1. GOOGLE AUTORISE LE DROIT À L’OUBLI 2. SECRET, LE RÉSEAU INCOGNITO 3. GRATIS : LAST NIGHT NEVER HAPPENED 4. L’APP SPÉCIALE SELFIES DE MURAD
  • 114. Me-Reputation GOOGLE AUTORISE LE DROIT À L’OUBLI Google a enfin mis en place un formulaire pour la suppression de données personnelles sur le Web. Désormais, un espace en ligne permet aux internautes de proposer des liens « hors de propos, obsolètes ou inappropriés » pour mieux les effacer. Cette initiative a enregistré 12 000 requêtes en 24H. Reste à savoir comment la marque va gérer ces dernières, chacune étant censée être examinée de manière individuelle. Lire l’article
  • 115. Me-Reputation SECRET, LE RÉSEAU INCOGNITO Pour l’instant uniquement disponible aux USA, Secret est une application lancée le 30 janvier dernier et qui permet d’échanger des messages, photos et humeurs sans rien révéler de son identité. Une fois installée, tous les contacts du carnet d’adresses qui ont aussi téléchargé l’application deviennent des amis. Outre les sujets tabous, le réseau servirait aux journalistes pour révéler connivences et autres malversations, en toute discrétion… Lire l’article
  • 116. Me-Reputation GRATIS : LAST NIGHT NEVER HAPPENED La marque de cosmétiques Gratis propose de gommer sur Instagram toutes les traces de débauche, à l’instar de l’anticernes promu par cette campagne. Inspirée de l’app déjà existante « Last Night Never Happened », celle-ci va sur les comptes des utilisateurs et les supprime des photos où ils préféreraient n’avoir jamais figuré… L’image retouchée est ensuite renvoyée à son propriétaire accompagnée d’un code promotionnel. Ludique et utile ! Voir la vidéo
  • 117. Me-Reputation L’APP SPÉCIALE SELFIES DE MURAD La marque Murad a lancé une app permettant d’effacer sur les photos les imperfections de la peau. Baptisée « ClearCam », et avant tout destinée aux selfies, elle a été imaginée pour faire la promotion d’une crème contre l’acné. Appuyée par l’intervention de blogueurs et la participation des fans sur Twitter, la campagne a permis d’augmenter de 27% la communauté de la marque et de 58% le nombre de VU sur le site en un mois seulement. Efficace ! Voir le compte Instagram
  • 119. Cette année nous avons assisté à quelques tours de passe-passe qui soit fondaient leur communication sur le concept avoué de l’illusion, soit allaient beaucoup plus loin en trompant l'internaute jusqu'à la dernière limite pour créer le buzz. Dans ce cas, ces opérations ont à chaque fois atteint leur objectif qui s'est traduit par des millions de vues et de commentaires sur les réseaux. Du fake, oui, mais pas dans la stratégie. Ces dispositifs révèlent une excellente connaissance des mécanismes social media qu'ils arrivent à manipuler pour les mettre au service dumarketing. A méditer... 1. « FIRST KISS » DE WREN 2. DIESEL, UNE CAMPAGNE OSÉE EN CHINE 3. MORGANE FAIT DU CINÉMA 4. LE FAUX CASTING DE JP GAULTIER
  • 120. Fake Marketing « FIRST KISS » DE WREN 25 millions de vues en 2 jours, c’est le résultat obtenu sur YouTube par la marque de mode Wren, pour sa dernière campagne intitulée « First Kiss ». Réalisée par la cinéaste Tatia Pllieva, la vidéo montrait les premiers baisers entre 20 inconnus et surtout les moments de gêne et d’hésitation les précédant. Il s’est avéré par la suite qu’il s’agissait en fait de comédiens. Peu importe, le clip a fait le tour de la toile et comme souvent dans ce type de buzz, les parodies ont fleuri… Voir la vidéo
  • 121. Fake Marketing DIESEL, UNE CAMPAGNE OSÉE EN CHINE Fred & Farid explique en vidéo comment son antenne de Shanghai a réussi à promouvoir la collection Diesel Erotica en Chine malgré la censure acharnée des autorités. L’agence a contourné les règles et a hijacké le réseau BitTorrent connu pour ses téléchargements de films érotiques en faisant passer la vidéo pour un film pornographique italien. Un subterfuge qui a généré 5 000 reposts, 2 000 commentaires sur Weibo et 70 000 téléchargements. Voir la vidéo
  • 122. Fake Marketing MORGANE FAIT DU CINÉMA Pour présenter sa collection capsule inspirée par le festival de Cannes, Morgan a orchestré son lancement comme celui d’un long métrage intitulé « Chamade ». Le dispositif se déclinait par une vidéo teaser ainsi qu’une campagne d’affichage print qui reprenaient les codes du cinéma et mettaient en scène l’égérie de la ligne, Vannessa Hessler, relookée en Brigitte bardot. Un faux film mais une opération qui jouait très bien sur le real-time content en profitant de l’engouement médiatique autour de l’évènement cannois. Voir le teaser
  • 123. Fake Marketing LE FAUX CASTING DE JP GAULTIER Jean Paul Gaultier a dévoilé dans une vidéo l’envers du décor de sa campagne « On the docks » pour ses parfums « Classique » et « Le Mâle ». Le film, inventé de toutes pièces, présente le meilleur du pire du casting avec une « Classique » beaucoup trop bavarde, un « Le Mâle » un peu trop mégalo, une comédienne au bord de l’apoplexie… Devenir l’égérie Jean Paul Gaultier n’est pas donné à tout le monde. Bien sûr, tout est faux dans ces pseudo séquences d’archives, on le regrette ! Voir la vidéo
  • 124. Stéphane Galienni Directeur conseil Sophie Perrier Directrice des contenus Leah Morse Planning stratégique Line Aubertin Trendwatching ©Feeferlump