PRÉ VENTION DES INFECTIONS ET
GESTION DES DÉ CHETS
ADELINE LAURORE VILFORT
INFIRMIÈRE
ASSISTANT CHEF DE SERVICE DE
SUPERVI...
Objectif de la pré vention des
infections
Double rô le
 Réduire le risque de transmission des maladies
aux patients et à ...
Objectifs
CONCEPTS CLÉ S:
 Expliquer les principes
fondamentaux de la prévention des
infections
 Décrire le cycle de tra...
Le cycle de transmission de la maladie
 Tous les microorganismes
peuvent provoquer des
infections.
 Tous les humains son...
Transmission de HBV et du VIH
des patients au personnel de
santé
 La plupart des blessures peut
être évitée en:
 É limin...
Pré cautions standard
 Considérer chaque personne comme potentiellement infectée ou
susceptible d’être infectée.
 Se lav...
Il est recommandé de se laver les
mains :
 Avant d’examiner un patient
 Avant de porter des gants
 Après avoir manipulé...
Classification du risque potentiel
d’infection selon Spaulding
 Depuis 1968, ce système a été le fondement pour:
 Choisi...
Pré vention des infections chez
les patients et le personnel de
santé
 Principalement, elle comprend la prévention de la
...
Directives et
recommandations du CDC
pour l’isolementObjectifs :
 Introduites en 1996 pour remplacer les Précautions univ...
Directives et
recommandations du CDC
pour l’isolementComposantes clé s
 Reconnaissent l’importance de tous les liquides o...
Directives et recommandations
du CDC pour l’isolement
Composantes clé s (suite)
 Incorporent la plus grande partie des PU...
Pré cautions standard
 A employer pour les soins de tous les patients et clients qui
se rendent aux établissements de san...
Gestion des déchets
Buts
 Protéger des blessures les personnes qui
manipulent les déchets
 Prévenir la propagation des infections chez le
pe...
Dé chets
 80 – 85% des déchets des hô pitaux sont non
contaminés (papier, boites, récipients en
plastique).
 Traitement ...
Types de dé chets
Contaminés
Non-contaminés
Dangeureux
Tri
Production
de déchets
Tri sur le lieu
d’utilisation
~ 80 - 85% de déchets
usuels
~ 15 - 20% de déchets
contaminés ou
d...
É limination des dé chets
contaminé s
 Comment éliminer les objets tranchants et piquants :
 Tri sur le lieu d’utilisati...
É limination des dé chets
dangereux
 Déchets chimiques
 Récipients de produits chimiques vides
 Déchets pharmaceutiques...
Que pouvez-vous faire pour
amé liorer la gestion des
dé chets ?
EPP pendant la manipulation et
l’é limination des dé chets
Exposition accidentelle au sang
infecté par le VHB
Il ne faut pas plus de 10-8
ml (0,00000001
ml) de sang infecté par le V...
Ré sumé : La pré vention de
l’infection est la responsabilité de
tous
10-24
MERCI DE VOTRE
ATTENTION
MECI
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Prévention des infections et gestion des déchets

689 vues

Publié le

Présentation d'Adeline Laurore Vilfort

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Prévention des infections et gestion des déchets

  1. 1. PRÉ VENTION DES INFECTIONS ET GESTION DES DÉ CHETS ADELINE LAURORE VILFORT INFIRMIÈRE ASSISTANT CHEF DE SERVICE DE SUPERVISION DE LA QUALITÉ DES SOINS PROFESSEUR DE NURSING
  2. 2. Objectif de la pré vention des infections Double rô le  Réduire le risque de transmission des maladies aux patients et à la communauté  Protéger le personnel de santé de tous niveaux - des médecins aux infirmières en passant par le personnel de nettoyage, d’entretien et l’équipe de laboratoire
  3. 3. Objectifs CONCEPTS CLÉ S:  Expliquer les principes fondamentaux de la prévention des infections  Décrire le cycle de transmission des maladies et comment enrayer la propagation des maladies infectieuses  Expliquer le rô le des directives d’isolement du CDC pour prévenir les infections nosocomiales
  4. 4. Le cycle de transmission de la maladie  Tous les microorganismes peuvent provoquer des infections.  Tous les humains sont sensibles à la plupart des agents infectieux à moins d’être immunisés (naturellement ou par vaccination).  Le risque d’infection est proportionnel au nombre et à la virulence des organismes.  Le nombre d’organismes nécessaires pour provoquer une infection varie selon l’emplacement (courant sanguin —moindre ; peau intacte— le plus grand nombre de microorganismes).
  5. 5. Transmission de HBV et du VIH des patients au personnel de santé  La plupart des blessures peut être évitée en:  É liminant les injections inutiles et dangereuses  É liminant immédiatement les aiguilles et seringues dans des récipients résistants aux objets tranchants  Plaç ant le récipient à objets tranchants « à portée de main ».  Utilisant des zones de sécurité pour le passage des lames dans la salle d’opération.  Décontaminant les instruments et autres objets avant leur retraitement.
  6. 6. Pré cautions standard  Considérer chaque personne comme potentiellement infectée ou susceptible d’être infectée.  Se laver les mains avant et après chaque geste.  Porter des gants si nécessaire.  Utiliser des barrières de protection physiques  Utiliser des agents antiseptiques.  Utiliser des pratiques de travail saines.  Disposer de manière sûre les déchets infectieux.  Traiter les instruments, gants et autres matériels de faç on adéquate.
  7. 7. Il est recommandé de se laver les mains :  Avant d’examiner un patient  Avant de porter des gants  Après avoir manipulé des déchets ou touché des muqueuses, du sang ou des liquides corporels.  Après tout contact prolongé avec un patient.  Après avoir enlevé les gants.
  8. 8. Classification du risque potentiel d’infection selon Spaulding  Depuis 1968, ce système a été le fondement pour:  Choisir les pratiques de prévention des infections adéquates (par exemple, le port des gants ou la stérilisation des instruments médicaux), et  É tablir des priorités dans les programmes de prévention des infections.  Catégories du risque potentiel d’infection :  Critique: Gestion des objets et processus qui concernent les tissus normalement stériles et le système sanguin (niveau de risque d’infection le plus élevé)  Semi-critique: Gestion des objets et processus relatifs aux muqueuses ou aux petites surfaces de peau lésée.  Non critique: Gestion des objets et processus qui concernent la peau intacte (niveau de risque d’infection le plus faible)
  9. 9. Pré vention des infections chez les patients et le personnel de santé  Principalement, elle comprend la prévention de la propagation des maladies infectieuses par l’air, le sang ou les liquides organiques, par contact (fécal-oral, nourriture ou eau contaminées) et par des animaux ou insectes infectés par les moyens suivants :  Inhiber ou éliminer l’agent infectieux  Bloquer les moyens de l’agent de passer d’une personne infectée à un possible hô te  S’assurer que les personnes, en particulier le personnel de santé, sont immunisés ou vaccinés  Fournir au personnel de santé de l’équipement personnel de protection
  10. 10. Directives et recommandations du CDC pour l’isolementObjectifs :  Introduites en 1996 pour remplacer les Précautions universelles (PU 1985) et l’Isolement des substances corporelles (ISC 1987)  Réduire le risque de transmission des infections :  aux et des patients et clients qui utilisent les services de santé, et  au personnel de santé qui prend soin des patients.  É liminer la confusion concernant l’emploi de gants et l’hygiène des mains  Clarifier l’emploi de précautions supplémentaires pour prévenir la propagation de maladies par voie aérienne, par gouttelettes ou par contact  É liminer les lourdes, obsolètes et trop spécifiques précautions d’isolement.
  11. 11. Directives et recommandations du CDC pour l’isolementComposantes clé s  Reconnaissent l’importance de tous les liquides organiques, sécrétions et excrétions (excepté la transpiration)-et non uniquement le sang  S’appliquent à tous les patients et clients des établissements de santé  Intègrent les précautions adéquates pour les patients atteints d’infections transmises par voie aérienne, par gouttelettes ou par contact  Fournissent des conseils pour les patients suspectés atteints d’un processus infectieux mais sans diagnostique connu
  12. 12. Directives et recommandations du CDC pour l’isolement Composantes clé s (suite)  Incorporent la plus grande partie des PU et des ISC en un seul ensemble de précautions qui opère à deux niveaux:  Les précautions standard (premier niveau) concernent tous les patients et clients qui se rendent aux établissements de santé, et  Les précautions basées sur la transmission (second niveau) complètent les précautions standard et remplacent les catégories d’isolement spécifiques à chaque maladie en trois séries de précautions basées sur les voies de transmission (air, gouttelettes et contact)  Conservent les recommandations pour l’immunisation du personnel de santé
  13. 13. Pré cautions standard  A employer pour les soins de tous les patients et clients qui se rendent aux établissements de santé Raison: la plupart des personnes atteintes du VIH ou autre maladie mortelle transmise par le sang ne présente pas de symptô mes.  À employer pour le sang, tous les liquides organiques, sécrétions, excrétions (excepté la sueur), la peau lésée et les muqueuses  Raison: le risque d’exposition augmenté par le toucher, les blessures accidentelles (par aiguille) ou le contact (éclaboussures ou pulvérisation de sang ou liquides organiques potentiellement contaminés)
  14. 14. Gestion des déchets
  15. 15. Buts  Protéger des blessures les personnes qui manipulent les déchets  Prévenir la propagation des infections chez le personnel de santé qui manipule les déchets  Protéger l’environnement
  16. 16. Dé chets  80 – 85% des déchets des hô pitaux sont non contaminés (papier, boites, récipients en plastique).  Traitement habituel  15 – 20% seulement sont contaminés (sang, pus, les liquides organiques ainsi que tout parti) (vaccin périmés, conserve, mercure des thermomètres)
  17. 17. Types de dé chets Contaminés Non-contaminés Dangeureux
  18. 18. Tri Production de déchets Tri sur le lieu d’utilisation ~ 80 - 85% de déchets usuels ~ 15 - 20% de déchets contaminés ou dangereux
  19. 19. É limination des dé chets contaminé s  Comment éliminer les objets tranchants et piquants :  Tri sur le lieu d’utilisation  Options pour le traitement final  Comment éliminer les déchets liquides contaminés  Comment éliminer les déchets solides contaminés :  Incinération  Enfouissement  Incinération ouverte
  20. 20. É limination des dé chets dangereux  Déchets chimiques  Récipients de produits chimiques vides  Déchets pharmaceutiques  Déchets à forte contenance en métaux lourds  Autres
  21. 21. Que pouvez-vous faire pour amé liorer la gestion des dé chets ?
  22. 22. EPP pendant la manipulation et l’é limination des dé chets
  23. 23. Exposition accidentelle au sang infecté par le VHB Il ne faut pas plus de 10-8 ml (0,00000001 ml) de sang infecté par le VHB pour transmettre le virus du VHB à un hô te potentiel
  24. 24. Ré sumé : La pré vention de l’infection est la responsabilité de tous 10-24
  25. 25. MERCI DE VOTRE ATTENTION MECI

×