LA CONTRACEPTIONLA CONTRACEPTIONHORMONALEHORMONALEDr KARIOUN.M.A. (2004)Dr KARIOUN.M.A. (2004)
INTRODUCTIONINTRODUCTION Aucune méthode contraceptive n’est sansAucune méthode contraceptive n’est sansdangersdangers Le...
Risque de décès selon l’activitéRisque de décès selon l’activité ACTIVITE:ACTIVITE:– MotocycletteMotocyclette– Automobile...
Organes génitaux internesOrganes génitaux internes
LES HORMONES FEMININESLES HORMONES FEMININES
Physiologie du cycle génitalPhysiologie du cycle génital
MECANISME D’ACTIONMECANISME D’ACTION LES ESTROGENES :LES ESTROGENES : -inhibition des secrétions de FSH , LH = blocage o...
Avantages de la contraception enAvantages de la contraception endehors de l’effet contraceptifdehors de l’effet contraceptif
LES HORMONES UTILISEESLES HORMONES UTILISEES ESTROGENES : ETHINYL-ESTRADIOLESTROGENES : ETHINYL-ESTRADIOL 5050 μμg → 40g...
La drospirénoneLa drospirénone progestatif dérivé de la 17α-spironolactoneprogestatif dérivé de la 17α-spironolactone pr...
AUTRES NOUVEAUXAUTRES NOUVEAUXPROGESTATIFSPROGESTATIFS Valette® : EE 30µg +Valette® : EE 30µg + diénogestdiénogest 2mg2mg...
CONTRACEPTIFS ORAUX SANSCONTRACEPTIFS ORAUX SANSESTROGENESESTROGENES Progestatifs seulsProgestatifs seuls l’acétate de c...
Contraceptifs hormonaux injectablesContraceptifs hormonaux injectables EstrogènesProgestatifsChinese InjectableEstrogènes...
IMPLANTS CONTRACEPTIFS AUXIMPLANTS CONTRACEPTIFS AUXPROGESTATIFSPROGESTATIFS L’implant à l’étonogestrelL’implant à l’éton...
DISPOSITIFS INTRA-UTERINSDISPOSITIFS INTRA-UTERINSAUX PROGESTATIFSAUX PROGESTATIFSMirena®Mirena® : -: - Prévention et trai...
CONTRACEPTION HORMONALECONTRACEPTION HORMONALETRANSDERMIQUETRANSDERMIQUE progestatifs :gel ou le bracelet au nestoronepro...
ANNEAUX VAGINAUX LIBÉRANTANNEAUX VAGINAUX LIBÉRANTDES STÉROÏDESDES STÉROÏDES anneaux vaginaux libérant un progestatifanne...
CONTRACEPTION HORMONALECONTRACEPTION HORMONALED’URGENCED’URGENCE - schéma Yuzpe- schéma Yuzpe - lévonorgestrel seul- lév...
CONCLUSIONCONCLUSION Dans les 5 ans :Dans les 5 ans : Nouveaux systèmes d’administration des contraceptifs conventionnel...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La contraception hormonale

909 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
909
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La contraception hormonale

  1. 1. LA CONTRACEPTIONLA CONTRACEPTIONHORMONALEHORMONALEDr KARIOUN.M.A. (2004)Dr KARIOUN.M.A. (2004)
  2. 2. INTRODUCTIONINTRODUCTION Aucune méthode contraceptive n’est sansAucune méthode contraceptive n’est sansdangersdangers Le manque de contraception est souventLe manque de contraception est souventplus dangereuxplus dangereux
  3. 3. Risque de décès selon l’activitéRisque de décès selon l’activité ACTIVITE:ACTIVITE:– MotocycletteMotocyclette– AutomobileAutomobile– BateauBateau– AlpinismeAlpinisme– FootballFootball– CanoeCanoe– Utilisation de tamponsUtilisation de tampons– SalpingiteSalpingite– Contraception orale:Contraception orale: FumeuseFumeuse Non fumeuseNon fumeuse– DIUDIU– Ligature tubaireLigature tubaire– HystérectomieHystérectomie– VasectomieVasectomie– Grossesse poursuivieGrossesse poursuivie– IVGIVG avant 9 Semavant 9 Sem entre 9 et 12 Sementre 9 et 12 Sem entre 13 et 15 Sementre 13 et 15 Sem après 15 Semaprès 15 Sem Mortalité en 1 an:Mortalité en 1 an:– 1/ 1 0001/ 1 000– 1/ 6 0001/ 6 000– 1/ 6 0001/ 6 000– 1/ 7 5001/ 7 500– 1/ 25 0001/ 25 000– 1/ 100 0001/ 100 000– 1/ 350 0001/ 350 000– 1/ 50 0001/ 50 000– 1/ 16 0001/ 16 0001/ 63 0001/ 63 000– 1/ 100 0001/ 100 000– 1/ 67 0001/ 67 000– 1/ 1 6001/ 1 600– 1/ 300 0001/ 300 000– 1/ 11 000 Au MAROC:1/ 305 ?1/ 11 000 Au MAROC:1/ 305 ?– 1/ 260 0001/ 260 000– 1/ 100 0001/ 100 000– 1/ 34 0001/ 34 000– 1/ 10 0001/ 10 000
  4. 4. Organes génitaux internesOrganes génitaux internes
  5. 5. LES HORMONES FEMININESLES HORMONES FEMININES
  6. 6. Physiologie du cycle génitalPhysiologie du cycle génital
  7. 7. MECANISME D’ACTIONMECANISME D’ACTION LES ESTROGENES :LES ESTROGENES : -inhibition des secrétions de FSH , LH = blocage ovulation-inhibition des secrétions de FSH , LH = blocage ovulation -altération de la maturation de l’endomètre = inhibition de-altération de la maturation de l’endomètre = inhibition del’implantationl’implantation -accélération du transport tubaire et utérin de l’ovule-accélération du transport tubaire et utérin de l’ovule LES PROGESTATIFS :LES PROGESTATIFS : --épaississement du mucus cervicalépaississement du mucus cervical -altération de l’endomètre-altération de l’endomètre -blocage de l’ovulation-blocage de l’ovulation -ralentissement du transport tubaire et utérin-ralentissement du transport tubaire et utérin
  8. 8. Avantages de la contraception enAvantages de la contraception endehors de l’effet contraceptifdehors de l’effet contraceptif
  9. 9. LES HORMONES UTILISEESLES HORMONES UTILISEES ESTROGENES : ETHINYL-ESTRADIOLESTROGENES : ETHINYL-ESTRADIOL 5050 μμg → 40g → 40 μμg →35g →35 μμg → →15g → →15 μμg (24 Jours / 28)g (24 Jours / 28) PROGESTATIFS : norgestrel , norgestimate ,PROGESTATIFS : norgestrel , norgestimate ,désogestrel , gestodène , lévonorgestrel,désogestrel , gestodène , lévonorgestrel,noréthistérone.noréthistérone. Norelgestromine.Norelgestromine. ( norgestrel métabolite( norgestrel métabolitesérique de la norelgestromine)sérique de la norelgestromine) drospirénone ,drospirénone , diénogestdiénogest , trimégestone ., trimégestone .
  10. 10. La drospirénoneLa drospirénone progestatif dérivé de la 17α-spironolactoneprogestatif dérivé de la 17α-spironolactone progestatif puissant ,antiminéralocorticoïde,progestatif puissant ,antiminéralocorticoïde,antiandrogéniqueantiandrogénique Jasmine® :EE 30µg + drospirénone 3mgJasmine® :EE 30µg + drospirénone 3mg Indice de Pearl corrigé = 0,09Indice de Pearl corrigé = 0,09 Effet sur le poids significatif mais trèsEffet sur le poids significatif mais trèsminimeminime
  11. 11. AUTRES NOUVEAUXAUTRES NOUVEAUXPROGESTATIFSPROGESTATIFS Valette® : EE 30µg +Valette® : EE 30µg + diénogestdiénogest 2mg2mg propriétés antiandrogéniquespropriétés antiandrogéniques indice de Pearl de 0,14indice de Pearl de 0,14 LaLa trimégestonetrimégestone : nouvelle pilule EP: nouvelle pilule EPtrimégestone + EE études phase II .trimégestone + EE études phase II .
  12. 12. CONTRACEPTIFS ORAUX SANSCONTRACEPTIFS ORAUX SANSESTROGENESESTROGENES Progestatifs seulsProgestatifs seuls l’acétate de chlormadinone (luteran)l’acétate de chlormadinone (luteran) promégestone (surgestone)promégestone (surgestone) acétate de nomégestrol (lutenyl)acétate de nomégestrol (lutenyl) Antiprogestérone :mifépristone (RU 486)Antiprogestérone :mifépristone (RU 486) en association avec progestatifs, enen association avec progestatifs, enphase lutéale précoce ou en continu enphase lutéale précoce ou en continu enminidosesminidoses
  13. 13. Contraceptifs hormonaux injectablesContraceptifs hormonaux injectables EstrogènesProgestatifsChinese InjectableEstrogènesProgestatifsChinese InjectableN°1®N°1® Estradiol valérate, 5mg17-hydroxyprogestéroneEstradiol valérate, 5mg17-hydroxyprogestéronecaproate, 250mgcaproate, 250mg Perlutal®Perlutal® Estradiol enantate, 10mgDihydroxyprogestéroneEstradiol enantate, 10mgDihydroxyprogestéroneacétophénide, 150mgacétophénide, 150mg Cyclofem®Cyclofem® ouou Lunelle®Lunelle® Estradiol cypionate, 5mgEstradiol cypionate, 5mgDépôt médroxyprogestérone acétate, 25mgDépôt médroxyprogestérone acétate, 25mg Mesigyna®Mesigyna® Estradiol valérate , 5mgNoréthistérone enantate,Estradiol valérate , 5mgNoréthistérone enantate,50mg50mg 1 inj IM / mois ;1 inj IM / mois ;
  14. 14. IMPLANTS CONTRACEPTIFS AUXIMPLANTS CONTRACEPTIFS AUXPROGESTATIFSPROGESTATIFS L’implant à l’étonogestrelL’implant à l’étonogestrel Implanon®Implanon® 11capscaps L’étonogestrel est le métabolite biologiquement actif du désogestrelL’étonogestrel est le métabolite biologiquement actif du désogestrel Norplant®Norplant® L-Norgestrel (LNG). (6 caps)L-Norgestrel (LNG). (6 caps) Jadelle® idemJadelle® idem Norplant®Norplant® (2 caps)(2 caps) Uniplant®Uniplant® ouou Surplant®Surplant® (acétate de(acétate denomégestrol ) (1 caps) 1 annomégestrol ) (1 caps) 1 an Implant à la nestoroneImplant à la nestorone Elcométrine®Elcométrine® (1(1caps) 6moiscaps) 6mois
  15. 15. DISPOSITIFS INTRA-UTERINSDISPOSITIFS INTRA-UTERINSAUX PROGESTATIFSAUX PROGESTATIFSMirena®Mirena® : -: - Prévention et traitement de l’anémie-TTT ménorragies-TTT dysménorrhée ,Sd prémenstruel-THS ménopause (avec E2)-TTT endométriose , adénomyose, adénomyose-TTT et prévention hyperplasie de l’endomètre-TTT et prévention hyperplasie de l’endomètreFibroplant-LNG® fixation idem gynefixfixation idem gynefix ®s’adapte à toutes les cavités utérines- DIU au danazol- DIU au désogestrel- DIU à anti-progestatifs (RU 486)(RU 486)
  16. 16. CONTRACEPTION HORMONALECONTRACEPTION HORMONALETRANSDERMIQUETRANSDERMIQUE progestatifs :gel ou le bracelet au nestoroneprogestatifs :gel ou le bracelet au nestorone patch contraceptif estroprogestatif EVRA®patch contraceptif estroprogestatif EVRA® ( 150µg norelgestromine + 20µg EE )( 150µg norelgestromine + 20µg EE ) ( 1 patch / sem pdt 3 sem , une sem. d’arrêt sans patch.)( 1 patch / sem pdt 3 sem , une sem. d’arrêt sans patch.) Efficacité comparable à celle des C.O.Efficacité comparable à celle des C.O. diminuèe si Pdsdiminuèe si Pds > 90 kg> 90 kg Le contrôle du cycle , l’observance , la tolérance métabolique sontLe contrôle du cycle , l’observance , la tolérance métabolique sontmeilleursmeilleurs taux de décollement = 2 %taux de décollement = 2 %
  17. 17. ANNEAUX VAGINAUX LIBÉRANTANNEAUX VAGINAUX LIBÉRANTDES STÉROÏDESDES STÉROÏDES anneaux vaginaux libérant un progestatifanneaux vaginaux libérant un progestatifseul Silesia®seul Silesia® anneaux vaginaux estroprogestatifs :anneaux vaginaux estroprogestatifs : étonogestrel et EE (Nuvaring®)étonogestrel et EE (Nuvaring®) acétate de noréthistérone et EEacétate de noréthistérone et EE nestorone et EEnestorone et EE lévonorgestrel et 17β estradiollévonorgestrel et 17β estradiol (Nuvaring®) doit être mis en place dans le vagin par l’utilisatrice(Nuvaring®) doit être mis en place dans le vagin par l’utilisatricequi le garde pendant 3 semainesqui le garde pendant 3 semaines
  18. 18. CONTRACEPTION HORMONALECONTRACEPTION HORMONALED’URGENCED’URGENCE - schéma Yuzpe- schéma Yuzpe - lévonorgestrel seul- lévonorgestrel seul - DIU.- DIU. antiprogestérone, la mifépristone (RU 486) :antiprogestérone, la mifépristone (RU 486) :dose unique de 10mg prise dans les 5 j après RS non protégé efficace à 85%dose unique de 10mg prise dans les 5 j après RS non protégé efficace à 85%
  19. 19. CONCLUSIONCONCLUSION Dans les 5 ans :Dans les 5 ans : Nouveaux systèmes d’administration des contraceptifs conventionnels (anneaux vaginaux, patchsNouveaux systèmes d’administration des contraceptifs conventionnels (anneaux vaginaux, patchstransdermiques, gels…)transdermiques, gels…) Contraceptifs protégeant également contre les MSTContraceptifs protégeant également contre les MST A moyen terme (< 10 ans) :A moyen terme (< 10 ans) : Pilule mensuelle inhibant l’implantationPilule mensuelle inhibant l’implantation Antiprogestérones en pilules quotidiennes sans estrogène pour les femmesAntiprogestérones en pilules quotidiennes sans estrogène pour les femmes Antagonistes non peptidiques de la GnRH pour hommes et femmes, actifs oralementAntagonistes non peptidiques de la GnRH pour hommes et femmes, actifs oralement A long terme (>10 ans) :A long terme (>10 ans) : Antagonistes du récepteur de la FSHAntagonistes du récepteur de la FSH Inhibition de la spermatogenèse ou de la maturation spermatiqueInhibition de la spermatogenèse ou de la maturation spermatique Inhibition de la maturation finale de l’ovocyte (tels que les inhibiteurs de la phosphodiestérase)Inhibition de la maturation finale de l’ovocyte (tels que les inhibiteurs de la phosphodiestérase) Inhibition de la rupture folliculaireInhibition de la rupture folliculaire D.T.BAIRD, A.F.GLASIERD.T.BAIRD, A.F.GLASIERScience, médicine and the future: ContraceptionScience, médicine and the future: ContraceptionBMJ 1999; vol 319: 969-972BMJ 1999; vol 319: 969-972

×