SlideShare une entreprise Scribd logo
DABIGATRAN vs WARFARINE
                      chez les patients présentant une FA

                       Anna GALA - Christine BIRON-ANDRÉANI
                      Laboratoire d'Hématologie, CHU Montpellier


                                                                                           ARTICLE

         La fibrillation auriculaire (FA), dont    Il peut ainsi exister chez les cliniciens une
l'incidence est en constante augmentation, est     certaine réticence à prescrire les AVK, et au
un facteur de risque indépendant de maladie        final seuls 50% des patients qui en
thromboembolique et notamment d'AVC                justifieraient en reçoivent.
(accident vasculaire cérébral) ischémique (1                Trouver une alternative aux AVK chez
AVC sur 6 est lié à une FA). Environ 25% des       ces patients apparaît donc comme un objectif
sujets de plus de 65 ans en sont atteints,         essentiel. Plusieurs molécules ont fait
pouvant ainsi souffrir d'une morbi-mortalité à     récemment leur apparition sur le marché dans
prendre en considération.                          ce but. Le tableau 1 résume les principales
                                                   caractéristiques des deux molécules récentes.
         Les recommandations actuelles (mises
à jour en 2006) concernant la prévention
primaire et secondaire des accidents                                           Anti Xa          Anti IIa
thromboemboliques sont établies en fonction                                  Rivaroxaban       Dabigatran
du nombre de facteurs de risque de thrombose                                  Xarelto®         Pradaxa®
associés à la FA.
En l'absence de facteur de risque, l'aspirine      Voie d'administration         Orale            Orale
seule (de 75 à 325 mg par jour) est préconisée.
Avec un seul facteur de risque modéré de                                                         Rapide
                                                       Début d'action           Rapide
thrombose associé (âge>70 ans, diabète, HTA,                                                      2-4 h
insuffisance cardiaque), le choix est laissé au      Pharmacocinétique        Prévisibles      Prévisibles
prescripteur entre AVK ou aspirine.                 Pharmacodynamique          ½ vie 9h       ½ vie 14-17h
Si le patient présente plus d'un facteur de
risque modéré ou au moins un facteur de risque                                   Rénal
                                                    Mode d'élimination                            Rénal
élevé (antécédent d'accident ischémique                                         Biliaire
transitoire, d'accident vasculaire cérébral,           Intéractions               Oui
                                                                                                   Non
d'embolie pulmonaire, pathologie valvulaire,         médicamenteuses           (CYP3A4)
rétrécissement mitral) les AVK sont
recommandés avec un INR cible entre 2 et 3.        Surveillance biologique        Non              Non
         Cependant, les AVK présentent des
inconvénients nombreux: tout d'abord les                                     Non spécifique
                                                                                              Non spécifique
                                                          Antidote           Probablement
difficultés     d'équilibration    (interactions                                               Dialysable
                                                                             non dialysable
médicamenteuses et alimentaires, variabilité de
réponse inter-individuelle, sensibilité aux                 Coût                  +++              ++
pathologies intercurrentes), mais aussi la
surveillance      biologique     contraignante,                               Prévention        Prévention
l'observance rigoureuse nécessaire, et enfin le                                TVP post         TVP post
                                                           AMM
risque hémorragique non négligeable (1er rang                                 PTH et PTG       PTH et PTG
des accidents iatrogènes en France, enquête                                   (ASMR IV)        (ASMR V)
CRPV 1998).
Tableau 1: Les caractéristiques du Rivaroxaban et          •Deux groupes ont reçu du Dabigatran,
du Dabigatran etexilate                             soit à une posologie de 110 mg fois 2 par jour
L'étude RE-LY                                       soit à une posologie de 150 mg fois 2 par jour
                                                    (répartition en double aveugle).
         Le Dabigatran etexilate, prodrogue                •Le troisième groupe a reçu un AVK en
rapidement convertie en Dabigatran dans             comprimés (Warfarine) à une dose ajustée pour
l’organisme, est un inhibiteur direct réversible    obtenir un INR entre 2 et 3 (comprimés donnés
et puissant de la thrombine. Il a d’abord été       en mode ouvert).
évalué en orthopédie, où il a obtenu
l'autorisation de mise sur le marché (AMM)
européenne en prévention de la maladie              Principaux résultats
thrombo-embolique veineuse chez les adultes
bénéficiant d’une intervention chirurgicale         La     population    étudiée    se    compose
programmée pour prothèse totale de hanche ou        majoritairement d'hommes (63.6%) avec une
de genou. (essais RE-MODEL et RE-                   moyenne d'âge de 73 ans. Les caractéristiques
NOVATE).                                            des 3 groupes sont équilibrées avec un score de
                                                    CHADS2 (tableau 2) moyen à 2,1.
         L’étude RE-LY présentée ici a eu pour
but d'évaluer l'efficacité du Dabigatran par
rapport à la Warfarine chez des patients
présentant une FA à risque thrombo-
embolique.
         Il s'agit d'un essai prospectif,
randomisé, multicentrique et international. Le
nombre de patients est de 18 113, recrutés sur
une période de 2 ans (de décembre 2005 à
décembre 2007).
Les critères d'inclusion sont l'existence d'une
FA associée aux critères classiques de risque
de thrombose (âge > 75 ans ou > 64 ans avec
un diabète, une HTA ou une coronaropathie
associée; FEVG < 40%; ATCD d'AVC ou
d'AIT; insuffisance cardiaque ≥ au stade 2 de       Tableau 2: Score de CHADS2
la NYHA). Les patients ayant présenté un AVC
très récent ou invalidant, à risque
                                                    Concernant le critère principal de jugement, la
hémorragique élevé ou encore souffrant
                                                    non-infériorité du Dabigatran apparaît avec les
d'insuffisance rénale sévère (Cl <30 ml/min)
                                                    2 doses (p<0.001). De plus, le Dabigatran 150
sont exclus.
                                                    montre une supériorité significative par rapport
Le critère principal d'efficacité choisi a été la
                                                    à la Warfarine: réduction de plus d'un tiers du
survenue d'un AVC (ischémique ou
                                                    risque d'AVC ou d'embolie systémique (↓ du
hémorragique) ou d'une embolie systémique.
                                                    RR de 34%, p<0.001).
La tolérance a été évaluée sur l'apparition
                                                    Si l'on ne considère que les AVC
d'hémorragies majeures. Comme critères
                                                    hémorragiques, complication la plus grave des
secondaires, on retrouve la fréquence de
                                                    AVK, on observe également un bénéfice du
l'embolie pulmonaire (EP), de l’accident
                                                    Dabigatran quelle que soit la posologie
ischémique transitoire (AIT), de l'infarctus du
                                                    utilisée.
myocarde (IDM) et de l'hospitalisation.
                                                    Côté tolérance, le Dabigatran 110 mg réduit de
                                                    22% le risque hémorragique par rapport à la
Schéma de l'étude
                                                    Warfarine sur l’ensemble des saignements. On
                                                    note que le taux d’hémorragies majeures est
Trois groupes ont été constitués de manière
                                                    comparable entre l’AVK et le Dabigatran à la
aléatoire:
                                                    posologie de 150 mg. En revanche, les
                                                    saignements gastro-intestinaux se révèlent
significativement plus fréquents avec la forte
dose de Dabigatran.
                                                   Quelques questions pratiques en suspens…
Parmi les autres critères, on retiendra
l’augmentation significative du taux d’IDM                  L’étude RE-LY est donc la première
pendant le traitement dans les deux groupes        étude autorisant la perspective d’une
ayant reçu du Dabigatran par rapport au groupe     alternative aux AVK dans la prévention des
sous Warfarine. Cet effet n’avait pas été décrit   accidents thromboemboliques de la FA,
avec le Ximelagatran (autre inhibiteur de la       constituant une « révolution » dans le milieu
thrombine) pendant toute la durée de la prise      des cardiologues, neurologues et hémostasiens.
du médicament mais avait été signalé à l'arrêt
du traitement. Le mécanisme de survenue de         Restent quelques questions:
cet évènement indésirable n'est pas encore bien    Quels patients devront bénéficier de ce
compris et nécessite des explorations              nouveau traitement ?
complémentaires.                                   Quelles sont les doses à utiliser ? Sur quels
                                                   critères objectifs choisir entre 110 et 150 mg
Malgré cette augmentation, la mortalité globale    deux fois par jour ? Quelle dose pour quels
n'est pas statistiquement différente entre la      patients?
Warfarine et 110 mg de Dabigatran mais elle        L’absence d’antidote est-elle un problème ?
est significativement moindre avec 150 mg          Comment expliquer l’augmentation apparente
(RR 0,88; p<0,051).                                de la fréquence des IDM et ce risque doit-il
                                                   influer sur les indications ?
Le seul effet indésirable plus fréquemment         Enfin la bonne tolérance du médicament sera-t-
retrouvé sous Dabigatran est la survenue de        elle confirmée sur un plus grand nombre de
dyspepsies. Les auteurs l’expliquent par la        patients ?
présence d’un excipient acide dans la gélule,
qui pourrait également être responsable des
saignements gastro-intestinaux.
                                                   Bibliographie
La surveillance de la fonction hépatique,
particulièrement rapprochée compte tenu des
                                                      1. Connolly SJ, Ezekowitz MD, Yusuf S.
déboires du Ximelagatran, s’est avérée
                                                           Dabigatran versus Warfarin in Patients
rassurante pendant les deux années d'étude.
                                                           with Atrial Fibrillation. N Eng J Med
Enfin, si l'on compare les résultats obtenus
                                                           2009;361.
selon le dosage, on peut noter un gain de 27%
                                                      2.   Can we rely on RE-LY ? Gage
sur la survenue d'AVC ou d'embolies
                                                           BF.Editorial.
systémiques avec la forte posologie de
                                                      3.   N Eng J Med 2009; 361.
Dabigatran MAIS avec un surcroît de
saignement majeur de 16%, entraînant au total         4.   Fitzmaurice DA, Hobbs FD.Semin
un bénéfice clinique net identique que ce soit             Thromb Hemost. 2009;35:543-7.
avec 110 mg deux fois par jour ou 150 mg              5.   Fuster V, Rydén LE, Cannom DS.
deux fois par jour.                                        Force    on     Practice    Guidelines,
                                                           American            College          of
                                                           Cardiology/American              Heart
Conclusion                                                 Association; Committee for Practice
                                                           Guidelines, European Society of
L'étude RE-LY a permis de prouver la non-                  Cardiology; European Heart Rhythm
infériorité des deux doses de Dabigatran dans              Association; Heart Rhythm Society.
la survenue d'un AVC ou d'une embolie                 6.   Eur Heart J. 2006;27:1979-2030.
systémique avec un avantage significatif des
150 mg sur le risque embolique et un gain du
110 mg sur le risque de saignements.

Contenu connexe

Tendances

Biomarqueurs en cardiologie . Dr ABID TRIGUI Leila
Biomarqueurs en cardiologie . Dr ABID TRIGUI LeilaBiomarqueurs en cardiologie . Dr ABID TRIGUI Leila
Biomarqueurs en cardiologie . Dr ABID TRIGUI Leila
Dr Riyadh Essefi
 
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
SMMI2015
 
Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2
kbtrauma
 
Traitement de l'HTA (E.Heron)
Traitement de l'HTA (E.Heron)Traitement de l'HTA (E.Heron)
Traitement de l'HTA (E.Heron)
Jean-Francois GIRMENS
 
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM FoundationHeart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
The CRUDEM Foundation
 
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Vandamme Xavier
 
embolie pulmonaire
embolie pulmonaireembolie pulmonaire
embolie pulmonaire
sguif
 
DMLA : ce que les anti-VEGF ont change
DMLA : ce que les anti-VEGF ont changeDMLA : ce que les anti-VEGF ont change
DMLA : ce que les anti-VEGF ont change
Jean-Francois GIRMENS
 
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
idriss rg
 
Dr Bertin Foading Deffo: Angor stable - Qui bénéficie d’une revascularisation...
Dr Bertin Foading Deffo: Angor stable - Qui bénéficie d’une revascularisation...Dr Bertin Foading Deffo: Angor stable - Qui bénéficie d’une revascularisation...
Dr Bertin Foading Deffo: Angor stable - Qui bénéficie d’une revascularisation...
Brussels Heart Center
 
Bradycardies prescrire
Bradycardies prescrireBradycardies prescrire
Bradycardies prescrire
slatefr
 
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Dr A. ILBOUDO
 
Avc 2 Prise En Charge à La Phase Aiguë Mah 09 03 10
Avc 2  Prise En Charge à La Phase Aiguë Mah 09 03 10Avc 2  Prise En Charge à La Phase Aiguë Mah 09 03 10
Avc 2 Prise En Charge à La Phase Aiguë Mah 09 03 10
raymondteyrouz
 
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaireAvc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Rose De Sable
 
Les biomarqueurs cardiaques
Les biomarqueurs cardiaquesLes biomarqueurs cardiaques
Les biomarqueurs cardiaques
SALIM ABDALLAH EL HADJ
 
AntiVEGF : mecanismes
AntiVEGF : mecanismesAntiVEGF : mecanismes
AntiVEGF : mecanismes
Jean-Francois GIRMENS
 

Tendances (20)

Biomarqueurs en cardiologie . Dr ABID TRIGUI Leila
Biomarqueurs en cardiologie . Dr ABID TRIGUI LeilaBiomarqueurs en cardiologie . Dr ABID TRIGUI Leila
Biomarqueurs en cardiologie . Dr ABID TRIGUI Leila
 
WHat's Up Collector Rythmologie
WHat's Up Collector RythmologieWHat's Up Collector Rythmologie
WHat's Up Collector Rythmologie
 
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
Gestion des anticoagulants oraux chez le sujet âgé smmi kech2018
 
Xavier.Girerd
Xavier.GirerdXavier.Girerd
Xavier.Girerd
 
Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2
 
Traitement de l'HTA (E.Heron)
Traitement de l'HTA (E.Heron)Traitement de l'HTA (E.Heron)
Traitement de l'HTA (E.Heron)
 
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM FoundationHeart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
Heart Failure in Haiti (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
 
RMN_brochure_digital_fr
RMN_brochure_digital_frRMN_brochure_digital_fr
RMN_brochure_digital_fr
 
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
Prise en charge de l'AVC à la phase aigue, rôle du service d'ambulance privé ...
 
embolie pulmonaire
embolie pulmonaireembolie pulmonaire
embolie pulmonaire
 
DMLA : ce que les anti-VEGF ont change
DMLA : ce que les anti-VEGF ont changeDMLA : ce que les anti-VEGF ont change
DMLA : ce que les anti-VEGF ont change
 
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
 
Dr Bertin Foading Deffo: Angor stable - Qui bénéficie d’une revascularisation...
Dr Bertin Foading Deffo: Angor stable - Qui bénéficie d’une revascularisation...Dr Bertin Foading Deffo: Angor stable - Qui bénéficie d’une revascularisation...
Dr Bertin Foading Deffo: Angor stable - Qui bénéficie d’une revascularisation...
 
Whats Up Collector Insuffisance Cardiaque
Whats Up Collector Insuffisance CardiaqueWhats Up Collector Insuffisance Cardiaque
Whats Up Collector Insuffisance Cardiaque
 
Bradycardies prescrire
Bradycardies prescrireBradycardies prescrire
Bradycardies prescrire
 
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
 
Avc 2 Prise En Charge à La Phase Aiguë Mah 09 03 10
Avc 2  Prise En Charge à La Phase Aiguë Mah 09 03 10Avc 2  Prise En Charge à La Phase Aiguë Mah 09 03 10
Avc 2 Prise En Charge à La Phase Aiguë Mah 09 03 10
 
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaireAvc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
Avc prise en_charge_precoce_-_argumentaire
 
Les biomarqueurs cardiaques
Les biomarqueurs cardiaquesLes biomarqueurs cardiaques
Les biomarqueurs cardiaques
 
AntiVEGF : mecanismes
AntiVEGF : mecanismesAntiVEGF : mecanismes
AntiVEGF : mecanismes
 

En vedette

Ts
TsTs
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
killua zoldyck
 
PM_Diabetiker-Studie.pdf
PM_Diabetiker-Studie.pdfPM_Diabetiker-Studie.pdf
PM_Diabetiker-Studie.pdf
unn | UNITED NEWS NETWORK GmbH
 
From public health to elga 2. elga anwenderforum-w. keck_101119_freigeg._orig...
From public health to elga 2. elga anwenderforum-w. keck_101119_freigeg._orig...From public health to elga 2. elga anwenderforum-w. keck_101119_freigeg._orig...
From public health to elga 2. elga anwenderforum-w. keck_101119_freigeg._orig...
Austrian Social Insurance
 
Kopfschmerzen / Headache in Emergency settings
Kopfschmerzen  / Headache in Emergency settingsKopfschmerzen  / Headache in Emergency settings
Kopfschmerzen / Headache in Emergency settings
Sami Ma
 
Original4
Original4Original4
Original4
juan n corpas
 
S O M M E I L
S O M M E I LS O M M E I L
S O M M E I L
camila
 
Praesentation 1280 720 burda_end
Praesentation 1280 720 burda_endPraesentation 1280 720 burda_end
Praesentation 1280 720 burda_end
Jan Rottkamp
 
Microsoft Power Point Pablo Sarasate
Microsoft Power Point   Pablo SarasateMicrosoft Power Point   Pablo Sarasate
Microsoft Power Point Pablo Sarasate
colljuana
 
Campos de lavanda na Provence
Campos de lavanda na ProvenceCampos de lavanda na Provence
Campos de lavanda na Provence
secretsdefamille
 
Flebectomia triptic 2014 - Français
Flebectomia triptic 2014 - FrançaisFlebectomia triptic 2014 - Français
Flebectomia triptic 2014 - Français
Salutaria
 
La Lavande
La LavandeLa Lavande
La Lavande
Armin Caldas
 
T.ovario deteccion formas familiares
T.ovario deteccion formas familiaresT.ovario deteccion formas familiares
T.ovario deteccion formas familiares
Yesenia Huizar
 
La lavande
La lavandeLa lavande
La lavande
fafelix2
 

En vedette (17)

Ts
TsTs
Ts
 
02 noyade
02 noyade02 noyade
02 noyade
 
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
 
PM_Diabetiker-Studie.pdf
PM_Diabetiker-Studie.pdfPM_Diabetiker-Studie.pdf
PM_Diabetiker-Studie.pdf
 
From public health to elga 2. elga anwenderforum-w. keck_101119_freigeg._orig...
From public health to elga 2. elga anwenderforum-w. keck_101119_freigeg._orig...From public health to elga 2. elga anwenderforum-w. keck_101119_freigeg._orig...
From public health to elga 2. elga anwenderforum-w. keck_101119_freigeg._orig...
 
Kopfschmerzen / Headache in Emergency settings
Kopfschmerzen  / Headache in Emergency settingsKopfschmerzen  / Headache in Emergency settings
Kopfschmerzen / Headache in Emergency settings
 
Original4
Original4Original4
Original4
 
S O M M E I L
S O M M E I LS O M M E I L
S O M M E I L
 
Jifa 2013
Jifa 2013Jifa 2013
Jifa 2013
 
Gr Travail 2009 12 11
Gr Travail 2009 12 11Gr Travail 2009 12 11
Gr Travail 2009 12 11
 
Praesentation 1280 720 burda_end
Praesentation 1280 720 burda_endPraesentation 1280 720 burda_end
Praesentation 1280 720 burda_end
 
Microsoft Power Point Pablo Sarasate
Microsoft Power Point   Pablo SarasateMicrosoft Power Point   Pablo Sarasate
Microsoft Power Point Pablo Sarasate
 
Campos de lavanda na Provence
Campos de lavanda na ProvenceCampos de lavanda na Provence
Campos de lavanda na Provence
 
Flebectomia triptic 2014 - Français
Flebectomia triptic 2014 - FrançaisFlebectomia triptic 2014 - Français
Flebectomia triptic 2014 - Français
 
La Lavande
La LavandeLa Lavande
La Lavande
 
T.ovario deteccion formas familiares
T.ovario deteccion formas familiaresT.ovario deteccion formas familiares
T.ovario deteccion formas familiares
 
La lavande
La lavandeLa lavande
La lavande
 

Similaire à Article Dabigatran Vs Warfarine

Article scientifique Gestion du saignement peropératoire : spécificités de la...
Article scientifique Gestion du saignement peropératoire : spécificités de la...Article scientifique Gestion du saignement peropératoire : spécificités de la...
Article scientifique Gestion du saignement peropératoire : spécificités de la...
Réseau Pro Santé
 
Enquete angers prescrire
Enquete angers prescrireEnquete angers prescrire
Enquete angers prescrire
slatefr
 
Prevention-secondaire-eso.pptx
Prevention-secondaire-eso.pptxPrevention-secondaire-eso.pptx
Prevention-secondaire-eso.pptx
ManelTibouche
 
pharmacotherapy of heart_failure.pptx
pharmacotherapy of heart_failure.pptxpharmacotherapy of heart_failure.pptx
pharmacotherapy of heart_failure.pptx
SihamHa1
 
Rivastigmine patch prescrire
Rivastigmine patch prescrireRivastigmine patch prescrire
Rivastigmine patch prescrire
slatefr
 
La thérapeutique médicamenteuse post angioplastie
La thérapeutique médicamenteuse post angioplastieLa thérapeutique médicamenteuse post angioplastie
La thérapeutique médicamenteuse post angioplastie
Hervé Faltot
 
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaireModalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
oussama El-h
 
4-Nouveaux_anticoagulants_oraux_et_fibrillation_atriale_non_valvulaire.ppt
4-Nouveaux_anticoagulants_oraux_et_fibrillation_atriale_non_valvulaire.ppt4-Nouveaux_anticoagulants_oraux_et_fibrillation_atriale_non_valvulaire.ppt
4-Nouveaux_anticoagulants_oraux_et_fibrillation_atriale_non_valvulaire.ppt
massinirvana
 
Gestion des antithrombotiques
Gestion  des antithrombotiquesGestion  des antithrombotiques
Gestion des antithrombotiques
Dr Bassem Jerbi
 
Aitfev 2007
Aitfev 2007Aitfev 2007
Aitfev 2007
mai13
 
La Fibrillation Auriculaire (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
La Fibrillation Auriculaire (French) Symposia - The CRUDEM FoundationLa Fibrillation Auriculaire (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
La Fibrillation Auriculaire (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
The CRUDEM Foundation
 
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
raymondteyrouz
 
Les nouveaux anticoagulants: faut-il changer nos pratiques?
Les nouveaux anticoagulants: faut-il changer nos pratiques?Les nouveaux anticoagulants: faut-il changer nos pratiques?
Les nouveaux anticoagulants: faut-il changer nos pratiques?
Emergency Live
 
Les Anticoagulants
Les AnticoagulantsLes Anticoagulants
Les Anticoagulants
Mede Space
 
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirablesSuivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
François PARANT
 
Explorations Vasculaires Pré OpéRatoires
Explorations Vasculaires Pré OpéRatoiresExplorations Vasculaires Pré OpéRatoires
Explorations Vasculaires Pré OpéRatoires
sfa_angeiologie
 

Similaire à Article Dabigatran Vs Warfarine (20)

Article scientifique Gestion du saignement peropératoire : spécificités de la...
Article scientifique Gestion du saignement peropératoire : spécificités de la...Article scientifique Gestion du saignement peropératoire : spécificités de la...
Article scientifique Gestion du saignement peropératoire : spécificités de la...
 
X ii new
X ii newX ii new
X ii new
 
Enquete angers prescrire
Enquete angers prescrireEnquete angers prescrire
Enquete angers prescrire
 
Prevention-secondaire-eso.pptx
Prevention-secondaire-eso.pptxPrevention-secondaire-eso.pptx
Prevention-secondaire-eso.pptx
 
pharmacotherapy of heart_failure.pptx
pharmacotherapy of heart_failure.pptxpharmacotherapy of heart_failure.pptx
pharmacotherapy of heart_failure.pptx
 
Rivastigmine patch prescrire
Rivastigmine patch prescrireRivastigmine patch prescrire
Rivastigmine patch prescrire
 
La thérapeutique médicamenteuse post angioplastie
La thérapeutique médicamenteuse post angioplastieLa thérapeutique médicamenteuse post angioplastie
La thérapeutique médicamenteuse post angioplastie
 
Afssaps mtev
Afssaps mtevAfssaps mtev
Afssaps mtev
 
Iatrogènie avk
Iatrogènie avkIatrogènie avk
Iatrogènie avk
 
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaireModalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
 
Rivaroxaban utilisation stv 2013
Rivaroxaban utilisation stv 2013Rivaroxaban utilisation stv 2013
Rivaroxaban utilisation stv 2013
 
4-Nouveaux_anticoagulants_oraux_et_fibrillation_atriale_non_valvulaire.ppt
4-Nouveaux_anticoagulants_oraux_et_fibrillation_atriale_non_valvulaire.ppt4-Nouveaux_anticoagulants_oraux_et_fibrillation_atriale_non_valvulaire.ppt
4-Nouveaux_anticoagulants_oraux_et_fibrillation_atriale_non_valvulaire.ppt
 
Gestion des antithrombotiques
Gestion  des antithrombotiquesGestion  des antithrombotiques
Gestion des antithrombotiques
 
Aitfev 2007
Aitfev 2007Aitfev 2007
Aitfev 2007
 
La Fibrillation Auriculaire (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
La Fibrillation Auriculaire (French) Symposia - The CRUDEM FoundationLa Fibrillation Auriculaire (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
La Fibrillation Auriculaire (French) Symposia - The CRUDEM Foundation
 
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
 
Les nouveaux anticoagulants: faut-il changer nos pratiques?
Les nouveaux anticoagulants: faut-il changer nos pratiques?Les nouveaux anticoagulants: faut-il changer nos pratiques?
Les nouveaux anticoagulants: faut-il changer nos pratiques?
 
Les Anticoagulants
Les AnticoagulantsLes Anticoagulants
Les Anticoagulants
 
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirablesSuivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
 
Explorations Vasculaires Pré OpéRatoires
Explorations Vasculaires Pré OpéRatoiresExplorations Vasculaires Pré OpéRatoires
Explorations Vasculaires Pré OpéRatoires
 

Plus de sfa_angeiologie

Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondesDiagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
sfa_angeiologie
 
Bilan congres congo
Bilan congres congoBilan congres congo
Bilan congres congo
sfa_angeiologie
 
Tvp et hiv a kane
Tvp et hiv   a kaneTvp et hiv   a kane
Tvp et hiv a kane
sfa_angeiologie
 
Jifa 2014
Jifa 2014Jifa 2014
Jifa 2014
sfa_angeiologie
 
Hta travail lome k yayedh
Hta travail lome  k yayedhHta travail lome  k yayedh
Hta travail lome k yayedh
sfa_angeiologie
 
Articles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienneArticles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienne
sfa_angeiologie
 
Troubles trophiques_bourree
 Troubles trophiques_bourree Troubles trophiques_bourree
Troubles trophiques_bourree
sfa_angeiologie
 
Thrombose veineuse_kane
 Thrombose veineuse_kane Thrombose veineuse_kane
Thrombose veineuse_kane
sfa_angeiologie
 
Tamponade pericardique_pessinaba
 Tamponade pericardique_pessinaba Tamponade pericardique_pessinaba
Tamponade pericardique_pessinaba
sfa_angeiologie
 
Poplitee
PopliteePoplitee
Poplitee
sfa_angeiologie
 
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumesAngeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
sfa_angeiologie
 
Tabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbalTabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbal
sfa_angeiologie
 
Présentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slidePrésentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slide
sfa_angeiologie
 

Plus de sfa_angeiologie (20)

Jifa 2015 2014 03-26
Jifa 2015 2014 03-26Jifa 2015 2014 03-26
Jifa 2015 2014 03-26
 
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondesDiagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
 
Bilan congres congo
Bilan congres congoBilan congres congo
Bilan congres congo
 
Tvp et hiv a kane
Tvp et hiv   a kaneTvp et hiv   a kane
Tvp et hiv a kane
 
Jifa 2014
Jifa 2014Jifa 2014
Jifa 2014
 
Pied diabetique bouayed
Pied diabetique bouayedPied diabetique bouayed
Pied diabetique bouayed
 
Hta travail lome k yayedh
Hta travail lome  k yayedhHta travail lome  k yayedh
Hta travail lome k yayedh
 
Articles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienneArticles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienne
 
Article compression sib
Article compression sibArticle compression sib
Article compression sib
 
Troubles trophiques_bourree
 Troubles trophiques_bourree Troubles trophiques_bourree
Troubles trophiques_bourree
 
Thrombose veineuse_kane
 Thrombose veineuse_kane Thrombose veineuse_kane
Thrombose veineuse_kane
 
Tamponade pericardique_pessinaba
 Tamponade pericardique_pessinaba Tamponade pericardique_pessinaba
Tamponade pericardique_pessinaba
 
Poplitee
PopliteePoplitee
Poplitee
 
Cotonou cardiologie.jpg
Cotonou cardiologie.jpgCotonou cardiologie.jpg
Cotonou cardiologie.jpg
 
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumesAngeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
 
Programme jifa 08012014
Programme jifa 08012014Programme jifa 08012014
Programme jifa 08012014
 
2014 sfa
2014 sfa2014 sfa
2014 sfa
 
Radiofreq vd
Radiofreq vdRadiofreq vd
Radiofreq vd
 
Tabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbalTabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbal
 
Présentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slidePrésentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slide
 

Article Dabigatran Vs Warfarine

  • 1. DABIGATRAN vs WARFARINE chez les patients présentant une FA Anna GALA - Christine BIRON-ANDRÉANI Laboratoire d'Hématologie, CHU Montpellier ARTICLE La fibrillation auriculaire (FA), dont Il peut ainsi exister chez les cliniciens une l'incidence est en constante augmentation, est certaine réticence à prescrire les AVK, et au un facteur de risque indépendant de maladie final seuls 50% des patients qui en thromboembolique et notamment d'AVC justifieraient en reçoivent. (accident vasculaire cérébral) ischémique (1 Trouver une alternative aux AVK chez AVC sur 6 est lié à une FA). Environ 25% des ces patients apparaît donc comme un objectif sujets de plus de 65 ans en sont atteints, essentiel. Plusieurs molécules ont fait pouvant ainsi souffrir d'une morbi-mortalité à récemment leur apparition sur le marché dans prendre en considération. ce but. Le tableau 1 résume les principales caractéristiques des deux molécules récentes. Les recommandations actuelles (mises à jour en 2006) concernant la prévention primaire et secondaire des accidents Anti Xa Anti IIa thromboemboliques sont établies en fonction Rivaroxaban Dabigatran du nombre de facteurs de risque de thrombose Xarelto® Pradaxa® associés à la FA. En l'absence de facteur de risque, l'aspirine Voie d'administration Orale Orale seule (de 75 à 325 mg par jour) est préconisée. Avec un seul facteur de risque modéré de Rapide Début d'action Rapide thrombose associé (âge>70 ans, diabète, HTA, 2-4 h insuffisance cardiaque), le choix est laissé au Pharmacocinétique Prévisibles Prévisibles prescripteur entre AVK ou aspirine. Pharmacodynamique ½ vie 9h ½ vie 14-17h Si le patient présente plus d'un facteur de risque modéré ou au moins un facteur de risque Rénal Mode d'élimination Rénal élevé (antécédent d'accident ischémique Biliaire transitoire, d'accident vasculaire cérébral, Intéractions Oui Non d'embolie pulmonaire, pathologie valvulaire, médicamenteuses (CYP3A4) rétrécissement mitral) les AVK sont recommandés avec un INR cible entre 2 et 3. Surveillance biologique Non Non Cependant, les AVK présentent des inconvénients nombreux: tout d'abord les Non spécifique Non spécifique Antidote Probablement difficultés d'équilibration (interactions Dialysable non dialysable médicamenteuses et alimentaires, variabilité de réponse inter-individuelle, sensibilité aux Coût +++ ++ pathologies intercurrentes), mais aussi la surveillance biologique contraignante, Prévention Prévention l'observance rigoureuse nécessaire, et enfin le TVP post TVP post AMM risque hémorragique non négligeable (1er rang PTH et PTG PTH et PTG des accidents iatrogènes en France, enquête (ASMR IV) (ASMR V) CRPV 1998).
  • 2. Tableau 1: Les caractéristiques du Rivaroxaban et •Deux groupes ont reçu du Dabigatran, du Dabigatran etexilate soit à une posologie de 110 mg fois 2 par jour L'étude RE-LY soit à une posologie de 150 mg fois 2 par jour (répartition en double aveugle). Le Dabigatran etexilate, prodrogue •Le troisième groupe a reçu un AVK en rapidement convertie en Dabigatran dans comprimés (Warfarine) à une dose ajustée pour l’organisme, est un inhibiteur direct réversible obtenir un INR entre 2 et 3 (comprimés donnés et puissant de la thrombine. Il a d’abord été en mode ouvert). évalué en orthopédie, où il a obtenu l'autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne en prévention de la maladie Principaux résultats thrombo-embolique veineuse chez les adultes bénéficiant d’une intervention chirurgicale La population étudiée se compose programmée pour prothèse totale de hanche ou majoritairement d'hommes (63.6%) avec une de genou. (essais RE-MODEL et RE- moyenne d'âge de 73 ans. Les caractéristiques NOVATE). des 3 groupes sont équilibrées avec un score de CHADS2 (tableau 2) moyen à 2,1. L’étude RE-LY présentée ici a eu pour but d'évaluer l'efficacité du Dabigatran par rapport à la Warfarine chez des patients présentant une FA à risque thrombo- embolique. Il s'agit d'un essai prospectif, randomisé, multicentrique et international. Le nombre de patients est de 18 113, recrutés sur une période de 2 ans (de décembre 2005 à décembre 2007). Les critères d'inclusion sont l'existence d'une FA associée aux critères classiques de risque de thrombose (âge > 75 ans ou > 64 ans avec un diabète, une HTA ou une coronaropathie associée; FEVG < 40%; ATCD d'AVC ou d'AIT; insuffisance cardiaque ≥ au stade 2 de Tableau 2: Score de CHADS2 la NYHA). Les patients ayant présenté un AVC très récent ou invalidant, à risque Concernant le critère principal de jugement, la hémorragique élevé ou encore souffrant non-infériorité du Dabigatran apparaît avec les d'insuffisance rénale sévère (Cl <30 ml/min) 2 doses (p<0.001). De plus, le Dabigatran 150 sont exclus. montre une supériorité significative par rapport Le critère principal d'efficacité choisi a été la à la Warfarine: réduction de plus d'un tiers du survenue d'un AVC (ischémique ou risque d'AVC ou d'embolie systémique (↓ du hémorragique) ou d'une embolie systémique. RR de 34%, p<0.001). La tolérance a été évaluée sur l'apparition Si l'on ne considère que les AVC d'hémorragies majeures. Comme critères hémorragiques, complication la plus grave des secondaires, on retrouve la fréquence de AVK, on observe également un bénéfice du l'embolie pulmonaire (EP), de l’accident Dabigatran quelle que soit la posologie ischémique transitoire (AIT), de l'infarctus du utilisée. myocarde (IDM) et de l'hospitalisation. Côté tolérance, le Dabigatran 110 mg réduit de 22% le risque hémorragique par rapport à la Schéma de l'étude Warfarine sur l’ensemble des saignements. On note que le taux d’hémorragies majeures est Trois groupes ont été constitués de manière comparable entre l’AVK et le Dabigatran à la aléatoire: posologie de 150 mg. En revanche, les saignements gastro-intestinaux se révèlent
  • 3. significativement plus fréquents avec la forte dose de Dabigatran. Quelques questions pratiques en suspens… Parmi les autres critères, on retiendra l’augmentation significative du taux d’IDM L’étude RE-LY est donc la première pendant le traitement dans les deux groupes étude autorisant la perspective d’une ayant reçu du Dabigatran par rapport au groupe alternative aux AVK dans la prévention des sous Warfarine. Cet effet n’avait pas été décrit accidents thromboemboliques de la FA, avec le Ximelagatran (autre inhibiteur de la constituant une « révolution » dans le milieu thrombine) pendant toute la durée de la prise des cardiologues, neurologues et hémostasiens. du médicament mais avait été signalé à l'arrêt du traitement. Le mécanisme de survenue de Restent quelques questions: cet évènement indésirable n'est pas encore bien Quels patients devront bénéficier de ce compris et nécessite des explorations nouveau traitement ? complémentaires. Quelles sont les doses à utiliser ? Sur quels critères objectifs choisir entre 110 et 150 mg Malgré cette augmentation, la mortalité globale deux fois par jour ? Quelle dose pour quels n'est pas statistiquement différente entre la patients? Warfarine et 110 mg de Dabigatran mais elle L’absence d’antidote est-elle un problème ? est significativement moindre avec 150 mg Comment expliquer l’augmentation apparente (RR 0,88; p<0,051). de la fréquence des IDM et ce risque doit-il influer sur les indications ? Le seul effet indésirable plus fréquemment Enfin la bonne tolérance du médicament sera-t- retrouvé sous Dabigatran est la survenue de elle confirmée sur un plus grand nombre de dyspepsies. Les auteurs l’expliquent par la patients ? présence d’un excipient acide dans la gélule, qui pourrait également être responsable des saignements gastro-intestinaux. Bibliographie La surveillance de la fonction hépatique, particulièrement rapprochée compte tenu des 1. Connolly SJ, Ezekowitz MD, Yusuf S. déboires du Ximelagatran, s’est avérée Dabigatran versus Warfarin in Patients rassurante pendant les deux années d'étude. with Atrial Fibrillation. N Eng J Med Enfin, si l'on compare les résultats obtenus 2009;361. selon le dosage, on peut noter un gain de 27% 2. Can we rely on RE-LY ? Gage sur la survenue d'AVC ou d'embolies BF.Editorial. systémiques avec la forte posologie de 3. N Eng J Med 2009; 361. Dabigatran MAIS avec un surcroît de saignement majeur de 16%, entraînant au total 4. Fitzmaurice DA, Hobbs FD.Semin un bénéfice clinique net identique que ce soit Thromb Hemost. 2009;35:543-7. avec 110 mg deux fois par jour ou 150 mg 5. Fuster V, Rydén LE, Cannom DS. deux fois par jour. Force on Practice Guidelines, American College of Cardiology/American Heart Conclusion Association; Committee for Practice Guidelines, European Society of L'étude RE-LY a permis de prouver la non- Cardiology; European Heart Rhythm infériorité des deux doses de Dabigatran dans Association; Heart Rhythm Society. la survenue d'un AVC ou d'une embolie 6. Eur Heart J. 2006;27:1979-2030. systémique avec un avantage significatif des 150 mg sur le risque embolique et un gain du 110 mg sur le risque de saignements.