SlideShare une entreprise Scribd logo
PLAN DE L’EXPOSÉ
A-ISOLATION
1-L’ISOLATION THERMIQUE
• NOTIONS DE CONDCTIVITE ET DE RESISTANCE THERMIQUES
• NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE
• LES DEPERDITIONS CALORIFIQUES
• LA PROTECTION SOLAIRE
• Comment choisir l’épaisseur de son isolant?
• Les isolants thermique
• Mise en œuvre
ISOLATION DES MURS
ISOLATION DES TOITURES
ISOLATION DES PLANCHERS
ISOLER LES OUVERTURES
EXEMPLE D’ISOLATION D’UNE MAISON EXISTANT
2-L’ISOLATION PHONIQUE
QUELQUE MOYENS POUR LUTTER CONTRE LE BRUIT
B- L’ÉTANCHÉITÉ
.Les différents constituants d’un système d’étanchéité
2- rôle et fonction de l’étancheité
3-Produits d’étanchéité
4- choix d’un système d’étanchéité
5-mise en œuvre
Étanchéisation de toitures-terrasses
Étanchéisation des Soubassements et fondations de bâtiments
Étanchéité de parties émergentes
conclusion
1-L’ISOLATION THERMIQUE:
L’isolation thermique
A-ISOLATION
PRINCIPE: empêcher la chaleur contenue ou produite dans un milieu de ce
de verser dans un milieu voisin:<<limité le flux de chaleur du plus
chaud vers le plus froid>>
Role de l’isolation thermique: _ Conservation des calories
_ Améliorer le confort
_ Assurer la durabilité de la construction
L’absorption calorifique se fait au niveaux de :toitures, murs sols
fenêtres et portes, mais les plus importantes se font au niveau
des murs et de la toiture
L’isolation thermique
Lieu d’absorption
NOTIONS DE CONDCTIVITE ET DE RESISTANCE
THERMIQUES
1-La conduction thermique:
C’est le coefficient λ exprimé en (w/m. c).Plus il est élevé,plus le matériau
transmet la chaleur.
2-la résistance thermique: La résistance thermique (R) est l’aptitude d’un matériau
{ ralentir la propagation de l’énergie qui le traverse.
NOTIONS DE CONDCTIVITE ET DE RESISTANCE THERMIQUES
3-L’absorption:
Lorsque un matériau est exposé au soleil,il absorbe une partie α et en
réfléchie une autre ρ ,plus les surfaces sont claires,plus l’absorption sera faible.
4-L’inertie:
Lorsqu’ un flux de chaleur travers une paroi il se transmet sur la face
opposée avec un retard et un affaiblissement.
NOTIONS DE CONDCTIVITE ET DE RESISTANCE THERMIQUES
NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE
Plus l’écart entre le corps et l’ambiance est grand,plus la sensation d’
inconfort est importante.
NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE
Le confort thermique résulte de la
conception architecturale :
-Les pays chaud :il faut minimiser
les transmissions calorifiques, les
apports solaires directes, bien
orienter le bâtiment et profiter au
maximum du refroidissement
nocturne.
-Les pays froids :il faut minimiser les
déperdition, optimiser les apports
solaires.
Le chauffage est nécessaire dans ces
pays.
NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE
Les conditions à remplir:
Pour une bonne température ambiante
(entre 18 et 21 °c) il faut:
-une bonne régulation :répartir la chaleur
ou la fraîcheur dans l’ensemble de la maison.
-un renouvellement d’air.
-une humidité suffisante.
NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE
LES DEPERDITIONS CALORIFIQUES
LES DEPERDITIONS CALORIFIQUES
Les ponts thermiques sont la cause principale de
déperdition calorifique
Le pont thermique est une partie de la
construction qui présente un défaut d’isolation
,donc perte ou apport de chaleur désiré.
LES DEPERDITIONS CALORIFIQUES
Certains ponts thermiques
peuvent être éviter facilement
par le calfeutrage des portes
et des fenêtres
LA PROTECTION SOLAIRE
LA PROTECTION SOLAIRE
La protection des murs et des ouvertures contre le
rayonnement solaire.
Comment choisir l’épaisseur de son isolant?
1-calculer les différent résistance thermique de votre maison
2-en connaissant votre R , il suffit de choisir un isolant ayant la même
résistance thermique.
exemple: avec un coefficient R =2.4 , l’isolant a choisir doit avoir un R
supérieur ou égale à 2.4;soit des plaques de 5cm de mousses de
polyuréthane doublés ou11cm de polystyrène expansé
Ce chiffre(R) est porté sur tout les produit d’isolation.
1. Classification des matériaux isolants
Le critère de classification des isolants repose sur la
structure de leur matrice solide et sur la nature
chimique de la substance qui la constitue : isolants
fibreux, cellulaires et granulaires de nature minérale
et organique.
1.1 Isolants fibreux:
-Les isolants fibreux minéraux(laines minérales et les
isolants en fibres céramiques)
-Les isolants fibreux organiques(les fibres ou laine de
bois (figure 1); la laine animale(mouton)
Ils sont commercialisés sous forme de feutres flexibles
se présentant en rouleaux ou panneaux semi-
rigides (figure 2)
et de panneaux rigides (figure 3).
Figure 1 – Fibres de
bois : panneaux
rigide (Fibralith)
Définition
Un isolant thermique de bâtiment est un matériau qui, par sa composition ou sa nature, ralentit la dissipation
de l’énergie calorifique. Dans le bâtiment, l’appellation « isolant thermique » est réservée aux produits dont
la résistance thermique est au moins égale à 0,5 m².K/W, et dont le rapport de l’épaisseur par sa résistance
thermique (conductivité thermique) est au plus égale à 0,065 W/(m.K).
Figure 2 – Laine de verre : rouleau Figure 3 – Laine de roche : panneau rigide
Matériau isolants
1.2 Isolants cellulaires
Ce sont les matériaux poreux à
matrice solide consolidée
contenant des cellules fermées
ou ouvertes ou partiellement
ouvertes,contenant de l’air ou
un autre gaz ayant servi à
l’expansion du matériau Initial
(tableau 2).
Verre expansé : bloc, plaques et coquilles
Polystyrène extrudé : panneau
Matériau isolants
Matériau isolants
1.3 Isolants pulvérulents, nodulaires ou granulaires
Ils se présentent en général en
vrac, emballés dans des sacs. Leur
mise en œuvre in situ se fait soit
manuellement, soit { l’aide
d’équipements pneumatiques, dans
des espaces confinés (cavité des murs)
ou ouverts (combles) qui doivent être
isolés (tableau 3).
Laine minérale soufflée
Matériau isolants
Matériau isolants
1.4 Superisolants
Ce sont des matériaux manufacturés
c’est-à-dire des matériaux microporeux de type
cellulaire, comme des plaques aérogel de silice
monolithique, ou pulvérulents, comme les
poudres aérogel ou les poudres ultrafines
(nanomatériaux) de silice (tableau 4).
Matériau isolants
Mise en œuvre
1-isolation des murs :
1-1’isolation des murs par l’intérieur (vers le coté chaud):
Elle est intéressante lorsque le ravalement extérieur est
en bon état.
Attention : l’isolation par l’intérieur ne
permet pas de traiter tous les types de ponts
thermiques (nez de dalle en plancher haut,
etc.).
Les avantages immédiats sont :
• l’absence de modification de l’aspect
extérieur de la maison ;
• un coût relativement peu élevé, mais
entraînant une réduction de la
surface des pièces,
Un choix de trois solutions techniques :
1-1 »L’isolant est derrière une contre-cloison maçonnée ou sur
ossature
• L’isolant est le plus souvent collé
ou fixé mécaniquement au
support. La contre-cloison est en
briques plâtrières ou en carreaux
de plâtre ou encore en plaques de
plâtre vissées sur des ossatures.
Cette technique est adaptée pour
l’isolation des murs irréguliers
en permettant de rattraper les
inégalités de surface.
ISOLER LES murs
1-2 »Les panneaux composites ou complexes de
doublage
• Ils se composent d’un panneau
isolant (polystyrène expansé,
polystyrène extrudé,
polyuréthane ou laine minérale)
revêtu d’un parement en
plâtre (qui évite la contre-
cloison). Les panneaux sont
fixés contre le mur, par collage
(paroi sèche et plane) ou par
vissage sur tasseaux (fixés
préalablement au mur, ils
permettent de ménager une
lame d’air entre l’isolant et la
paroi). Cette solution offre
l’avantage que la pose s’effectue
{ l’aide d’un seul produit.
ISOLER LES murs
2 »isolation des murs par l’extérieur :
L’isolation par l’extérieur est la meilleure lorsque les enduits extérieurs sont
défectueux.
Elle permet de faire deux opérations en même temps : l’isolation et le ravalement.
Les avantages :
• traiter un plus grand nombre de
ponts thermiques ;
• ne pas modifier les surfaces
habitables ;
• protéger les murs des variations
climatiques.
Attention : le coût de cette
technique est plus élevé que celui
de l’isolation par l’intérieur (hors
coût de ravalement).
• Les solutions techniques : une palette de possibilités
ISOLER LES murs
_L’enduit mince sur isolant
l’isolant est collé sur le mur { l’extérieur
de l’habitation (généralement du
polystyrène expansé) et recouvrir
d’un enduit spécifique armé fixé par
agrafage et de l’enduit de finition. Si le
support ne permet pas le collage, la
fixation mécanique s’impose.
plaques de polystyréne :
_ dimension 250x60cm
_ épaisseur 60
Treillis métallique :
_ fil de 0.65mm
Maille de 12.7mm
Ciment colle :
à base de liant hydraulique renforcé en
résin vinylique
un mortier de protection
ISOLER LES murs
_L’enduit hydraulique
sur isolant
ici L’enduit mince est
remplacé par un
enduit hydraulique
(mortier)
généralement
projeté.
ISOLER LES murs
_Les parements sur
isolants
dans ce cas L’isolant
est fixé au support
puis accueille des
pierres minces, des
carreaux de
céramique, des
panneaux de bardage .
ISOLER LES murs
_Les vêtures
Une vêture est constituée
d’éléments préfabriqués en usine
comprenant un isolant et une
plaque de parement. L’isolant le
plus utilisé est le polystyrène
expansé moulé. Le parement peut
être constitué de divers matériaux
tels que la tôle d’acier, la tôle
d’aluminium, le polyester armé etc...
La mise en œuvre par fixation
mécanique est simple.
_Les enduits isolants
Ils sont constitués de mortiers
auxquels sont incorporées
des particules de matériaux
isolants (billes de polystyrène
expansé, vermiculite exfoliée,
etc.). Généralement appliqués
en trois couches ,Ils sont
réservés aux parois déjà isolées.
ISOLER LES murs
’isolation des murs dans leur épaisseur :
Cette solution permet d’isoler et de construire avec un seul produit porteur et
isolant.
• Les avantages :
• gagner du temps pour la mise en œuvre
: structure porteuse et isolation thermique
en un seul produit ;
• faciliter la mise en œuvre des
menuiseries, plomberies et réseau
électrique ;
• réduire les ponts thermiques ;
• améliorer le confort thermique (bon
compromis entre l’inertie thermique et
l’isolation).
Parois en terre cuite
ISOLER LES murs
’isolation des combles et des toitures :
une vraie rentabilité
Pose de laine minérale sur le plancher
d’un comble
ISOLER LES toitures
1 »Les combles perdus :
Les produits peuvent être :
• les laines minérales (de verre
ou de roche) en rouleaux ou en
panneaux, surfacés ou non d’un
pare-vapeur ;
• la laine minérale en vrac qui
est soufflée { l’aide d’un
appareillage approprié ;
• les isolants en panneaux
(polystyrène
expansé, polystyrène
extrudé, polyuréthane) disposés
bord à bord sur le plancher.
Pour la mise en œuvre, deux possibilités suggèrent :
Pour les combles perdus l’isolant ce place uniquement sur le
plancher.
ISOLER LES toitures
Isolation sur les chevrons :
L’isolant( le plus souvent de
la fibre minérale en matelas)
est disposé sur le chevron, en
une ou deux couches, selon
les cas. Un parvapeur sera
disposé du coté chaud sous
la 1erecouche.
On utilise cette disposition
quand le comble n’est pas
accessible.
ISOLER LES toitures
Isolation entre les
solives
l’isolation est disposés
entre les solives. On
prescrira une couche
entre solive de
l’épaisseur de celle-ci et
une seconde couche
perpendiculaire pour
assurer une bonne
continuité thermique.
ISOLER LES toitures
2 »Les combles habitables / aménageables :
Deux possibilités suggèrent :
ISOLER LES toitures
l’isolation entre chevron
L’isolant est appliqué sur tasseaux, avec
parement de finition (plâtre, bois).
Il faut ménager une lame d’air d’au moins
3 cm entre l’isolant et la couverture, sur
toute la sous-face de la toiture. Celle-ci doit
être portée à 6 cm en cas de couverture
étanche { l’air (tôle, zinc) et doit être
ventilée.
ISOLER LES toitures
L’isolant sous les chevrons :
L’isolant est disposé sous les
chevrons ;elle permet
d’éviter les ponts thermiques
créer à partir des chevron.
ISOLER LES toitures
3 »Les toitures-terrasses :
Mise en œuvre :
On pose généralement des
isolants en plaques (mousse
de synthèse) en différant
couches d’épaisseur limité(4 {
5cm),fixés par collage en
pleine au bitume chaud .
Mais avec une pente >5% on
procède à une fixation
mécanique.
L’isolant sous l’étanchéité, c’est le cas le plus courant qu’il soit une toiture
terrasse accessible ou non ; parking ; jardin etc.….
ISOLER LES toitures
Isolation des planchers :
1- isolation des planchers en corps creux :
L’isolation peut être réalisée de plusieurs façons :
l’isolant sur corps creux
l’isolation sous chape flottante
l’isolation fixé en sous face du plancher
l’utilisation des hourdis isolants
L’isolant sur corps creux :
L’isolant doit etre peut
compressible en plaque et
ayant la même largeur que
l’hourdis a son sommet. Ceci
permet la liaison hourdis-
poutrelles lors du coulage
ISOLER LES OUVERTURES
isolation sous chape rapportée :
L’isolant doit être résilient est peut compressible, en
serrant et décalant les joints, sur la dalle.
Avant de couler la chape, on déroulera du papier
kraft, du papier bituminé ou un film mince pou
protéger l’isolant de l’eau de gâchage.
ISOLER LES OUVERTURES
Isolation fixé sous chape du plancher :
La pose s’éffectu soit par :
_ clouage _ vissage _ Projection
_ entre tasseaux
Pour ce dernier l’isolant est placé entre les
tasseaux qui servirons par la suite à la
fixation d’un parement(plaque de
plâtre ,panneaux de bois….)
Isolant en forme de plaques rigides ayant un parement fini qui serve
de support pour l’endiut.
ISOLER LES OUVERTURES
Plancher en hourdis isolant :
Matériau : _ polystyrène expansé moulé(le plus connu)
_ Fibragglo
Ces hourdis doivent avoir une bonne résistance à la flexion et au
poinçonnement.
Il ya deux types d’hourdis :
_L’entrevous :
_ Le voutain :
ISOLER LES OUVERTURES
L’entrevous :
Il peut avoir un talon de 2 { 4cm d’épaisseur
venant par emboitement est couvrir la
semelle de la poutrelle.
Ce dispositif réduit les ponts thermiques.
ISOLER LES OUVERTURES
• Le voutin : c’est une petite
voute reposant à ses extrémités
sur les rebords des poutrelles.
ISOLER LES OUVERTURES
Leur mise en œuvre s’effectue de la nmême façon qu’un plancher { hourdis
ordinaire.
ISOLER LES plancher
ISOLER LES OUVERTURES
ISOLER LES OUVERTURES
Quelque illustrations sur la manière dont on
peut isoler les ouvertures d’une habitation.
Rénovation d'une maison du XVIIème siècle à la
Sénardière (Vendée) :
Plancher en châtaigner refait à neuf
Vue sur la toiture après la pose des pannes
pour recevoir le plafond
Décompactage du chanvre en vrac pour
l'isolation du plafond en lambris
vue des combles pendant la pose du chanvre en vrac
Isolation des cloisons de distribution
(intérieures)en panneaux de laine de chanvre
Vue globale
Pose de l'enduit isolant chanvre - chaux aérienne de bas
en haut
Une des chambre de l'étage après sêchage de
l'enduit,finition chènevotte à granulométrie fine
2-L’ISOLATION PHONIQUE:a pour but la protection
des individus des nuisances extérieurs .Mais elle doit également
protégé les autres de nos propres nuisances sonores.
L’isolation phonique
L’isolation phonique
L’isolation phoniques
entres les
appartements d’un
même immeuble
permet une grande
liberté de vie,ainsi que
le respect de l’autre.
QUELQUE MOYENS POUR LUTTER CONTRE LE
BRUIT
QUELQUE MOYENS POUR LUTTER CONTRE LE BRUIT
Réflexion et
absorption
des ondes
acoustiques.
La dalle flottante
doit être
désolidarisée des
murs et des
planchers.
QUELQUE MOYENS POUR LUTTER CONTRE LE BRUIT
Les porte
palière :il
faut
mettre un
joint
d’étanchéi
té + une
barre de
seuil.
Amélioration de
l’isolation d’une
fenêtre.
ETANCHEITE
Principe: d’empêcher la pénétration
de l’eau ou de l’air dans l’ouvrage
1-Les différents constituants d’un système d’étanchéité
— un élément porteur (du béton pour
les toitures-terrasses, ou des panneaux
de bois pour les toitures en pente , ou
des bacs en acier )
— un écran d’indépendance
désolidarise
l’étanchéité de l’élément porteur
— un isolant thermique( polystyrène
expansé, mousse de polyuréthane ou
autre)
un pare-vapeur qui empêche l’eau de
venir se condenserà l’intérieur de
l’isolant
— le revêtement d’étanchéité ou
membrane
— une protection rapportée, dure
(dalles rigides, par exemple en béton)
ou meuble (par exemple gravillons)
— une autoprotection en relevés.
2-Rôles et fonctions de l’étanchéité:
■ Pérennité des ouvrages
(La protéger durablement)
■ Protection du contenu
intérieur du bâtiment
■ Maintien du contenu
Il s’agit ici d’empêcher le contenu
(liquide) de traverser les parois
Produits d’étanchéité :
_ Asphalte :
Il est appliqués par coulage
à chaud, sans nécessité de compactage
_ Bitumes :
Étanchéités à base de bitume sont en général
réalisées en collant sur chantier, à l’aide de
bitume chaud (appelé enduit d’application à
chaud ou EAC),
1.2 Choix d’un système d’étanchéité :
Ce choix est un choix multicritère qui s’opérera
en étudiant, dans l’ordre donné, les
paramètres suivants :
1) destination de la toiture : accessible (au
trafic piétonnier,
lourd...), inaccessible, terrasse-jardin.
2) nature de l’élément porteur (béton, acier,
bois)
3) types de travaux : neuf ou réfection ;
4) avec ou sans isolant : nature de l’isolant,
isolation sous étanchéité ou inversée,
5) pente du support :
— toitures-terrasses (pente < 5 %),
— toitures en pente (5 à 100 %) ;
6) climat : vent, neige, durabilité exigée ;
7) type de mise en œuvre : collé ou soudé ou
fixé mécaniquement ;
8) mode de liaison au support :
indépendante, semi-indépendante ou
adhérente.
Mise en œuvre :
L’étanchéité est réalisée en feuille de bitume-
élastomère SBS
Voici quelques commentaires sur les matériaux
signalés
– le vernis Antac est un enduit d’application {
froid EIF, à base
de bitume en milieu solvant ;
– Hyrène 25/25 TS est une sous-couche en
feuille à base de
liant SBS, grésée 2 faces pour le collage
(épaisseur 2,5 mm
environ) ;
– l’isolant thermique peut être de différents
types : polystyrène
expansé, polyuréthane, laine minérale ;
– l’écran d’indépendance est un voile de
verre 100 g/m2 qui est
déroulé à sec, avec des joints de recouvrement
à 10 cm libres ;
– Force® dalle 4000 est une feuille de bitume
modifié élastomère s’éleve à une épaisseur
de 4 mm.
– Armalu est une chape autoprotégée (alu
8/100), l’épaisseur vaut 3,5 mm, utilisée
pour les relevés.
étanchéisation de toitures-terrasses :
Toiture-terrasse inaccessible sur béton avec protection
meuble :
Système monocouche avec isolant Force® dalle®
(Source : documentation technique Axter 2003
Pose sur ancienne étanchéité en rénovation,
Ce système est désolidarisé de l’ancienne
étanchéité
par un écran de double indépendance posé libre
: ici il s’agit d’un écran en voile de verre +
papier Kraft.
La protection est réalisée par des gravillons.
Mise en œuvre :
1- Vérification et préparation de l’ancienne
étanchéité en parties courantes et en
relevés
2- Passage du primaire d’adhérence en relevés
ou délardage
3- Pose de l’écran d’indépendance
4- Pose de Starbase en 1re couche d’étanchéité
libre
5- Pose des équerres de renfort au pied des
émergences soudées Pose des évacuations
d’eaux pluviales et des sorties en toitures
6- Pose en partie courante de Parastar soudé
7- Étanchéité des joints de dilatation
8- Finition des relevés en Parastar
9- Pose de la protection rapportée en
gravillons.
– Toiture-terrasse en maçonnerie non accessible.
Étanchéité sous gravillons, sur ancienne étanchéité (Source
Siplast-Icopalcatalogue 2003)
Toiture-terrasse accessible piétons, étanchéité sous protection
dure sur élément porteur en maçonnerie :
Ici on utilise une étanchéité à froid (Adestar de Siplast) Elle se pose sans soudage ni chauffage. Tous les
composants sont soit autoadhésifs soit collés à froid
Mise en œuvre :
1-Vérification et préparation d’ étanchéité
2- Passage du primaire d’adhérence en parties
courantes et
en relevés (EIF)
3- Renforcement de tous les angles des reliefs avec
un
gousset en Adek
4- Pose des évacuations d’eaux pluviales et des
sorties en
toitures avec renfort en Adek
5- Pose des renforts de noues en Adepar JS (feuille
d’étanchéité adhésive en bitume-élastomère SBS)
6- Réalisation des relevés en Suprastar collé à la colle
Bitumineuse
7- Réalisation de l’étanchéité des parties courantes
en Adestar
8- Protection des relevés par enduit ciment grillagé
9- Couche de désolidarisation
10-11- Pose de la protection lourde dure.
Terrasse en maçonnerie accessibleaux piétons.
Étanchéité sous protection dure, sur élément porteur
(Source documentation technique Siplast-Icopal 2003)
Terrasses végétalisées :
■ Élément porteur
Tout type d’élément (béton, bois, acier)
■ Complexe isolant thermique
Tout type d’isolant admis sous étanchéité (polyuréthane, verre
cellulaire, perlite expansée, laine minérale, polystyrène)
■ Système d’étanchéité
Il sera toujours constitué de 2 couches:
— une 1re couche d’étanchéité Starbase, feuille de bitume-
élastomère SBS d’épaisseur 2,7mm
— une deuxième couche Parastar vert soudée, feuille de bitume
élastomère SBS , autoprotection,d’épaisseur 4 mm.
■ Système de drainage
Il a pour but :
— de faciliter l’écoulement de l’eau vers les évacuations
pluviales ;
— de protéger l’étanchéité des agressions mécaniques et de la
croissance exagérée des racines.Il peut être constitué :
— de granulats meubles (qui n’empêchent pas la croissance des
racines mais assurent un bon drainage) ;
— de plaques de polystyrène expansé, le plus souvent dans les
systèmes Siplast ou dans le système Sopranature de Soprema
■ Couche de terre et végétation
L’épaisseurs de terre végétale varie entre 3{30cm
■ Bande-pourtour et bordure
En rives et autour des émergences, une protection en gravillons
ou en dalles doit être prévue sur une largeur minimale de 0,40 m
Ces dispositifs permettent de :
— faciliter l’accès au drainage, aux évacuations pluviales et aux
relevés d’étanchéité ;
— compenser la différence de niveau entre la hauteur d’acrotère
réglementaire et la hauteur de la protection végétale.
Perspective du système Sopranature (Source Soprema)
Etanchéisation des Soubassements et fondations de
bâtiments :
Il est nécessaire d’empêcher l’apparition d’eau ou d’humidité dans les locaux
enterrés : caves, parkings et autres sous-sols et ouvrages d’art enterrés.
_Si l’ouvrage est immergé, même par intermittence, en
totalité ou
en partie, il faut réaliser un cuvelage.
_S’il se situe en permanence au-dessus du niveau de l’eau
dans le sol, il suffit alors de traiter en surface les parois
enterrées et d’effectuer une coupure des remontées
capillaires.
1-Cuvelage avec revêtement d’étanchéité :
L’étanchéité est réalisée par un revêtement plastique, élastoplastique
ou élastique appliqué { l’extérieur de la structure résistant { la
poussée de l’eau.
Le cuvelage est complété :
— soit par un ouvrage externe (figures a et b) ;
— soit par un ouvrage interne qui a pour fonction principale de
reprendre la poussée de l’eau (figure c).
Cuvelage avec revêtement d’étanchéité
Les dispositions des figures a et c sont adoptées lorsqu’il
n’existe pas de possibilité d’intervenir hors des limites d’emprise.
Le
revêtementd’étanchéit
é est réalisé en une
seule intervention pour
les surfaces horizontales
et verticales.
Cuvelage avec revêtement d’étanchéité réalisé par l’intérieur (cuvelage
avec limite d’emprise) (Source Siplast)
La disposition de la figure b est retenue lorsque l’intervention hors des limites d’emprise du
bâtiment est possible. Le revêtement d’étanchéité est alors réalisé en deux phases :
— étanchéité sur préradier (avant construction de la structure Résistante interne) ;
— étanchéité verticale sur voiles de la structure résistante interne.
Cuvelage avec revêtement d’étanchéité réalisé par l’extérieur (cuvelage sans limite
d’emprise)
1-Traitement en surface des parois enterrées :
1-1<<Nature de la paroi
Nature de la paroi (Source Sté Siplast)
Principe de mise en oeuvre
Après application et
séchage d’un enduit
d’imprégnation {
froid,
Fondaply est posé dans
le sens de la hauteur
avec recouvrement
latéral de 6 cm, par
auto adhésivité
. Recouvrement des lés(Source Sté Siplast)
Les fixations
mécaniques en
tête de lés sont
mises en œuvre {
l’avancement.
Les lés supérieurs
recouvrent les
fixations
mécaniques des
lés
inférieurs
. Recouvrement des lés(Source Sté Siplast)
Étanchéité de parties émergentes : souches de
cheminées,sheds, bouches d’aération...
Il existe différentes
possibilités :
— utilisation de mastics
élastomères comme les
polyuréthannes ;
— bandes d’étanchéité
autocollante à base de
bitume + caoutchouc
Ces matériau sont posés aux
différents joints
Leur prisent se fait par
collage ou par chauffage
Utilisation de bandes adhésives (Doc. Guttaterna)
Système de
calfeutrage
conclusion
vue la complexité et la cherté de cette pratique d’isolation
; les gens ont tendance a délaissé cette pratique au
profit des matériaux électroménagères (chauffages;
climatiséres…) pour subvenir a leur confort.
Cependant cette adaptation engendra plusieurs problèmes
que nous citons ci après:
_ Une perte d’économie(due { la perte de l’énergie)
_ une durabilité moyenne de l’habitat
_ présence des fissurations
_ Détachement des joints….
Néanmoins une chose et sure quelque soit le prix du cout
de l’isolation, elle restera inférieur au cout du prix de
l’énergie que l’on emploiera si l’isolant est mal fait ou
pratiquement absente.

Contenu connexe

Tendances

Isolation acoustique
Isolation acoustiqueIsolation acoustique
Isolation acoustique
Nouhayla Ait Hassi
 
Structure metallique amar1
Structure metallique amar1Structure metallique amar1
Structure metallique amar1
Hiba Architecte
 
Le bois et lamellé collé
Le bois et lamellé colléLe bois et lamellé collé
Le bois et lamellé collé
Hiba Architecte
 
Construction
ConstructionConstruction
Construction
Anes Baaziz
 
Revetements murs et sols
Revetements murs et solsRevetements murs et sols
Revetements murs et sols
Nour El Houda Mchr
 
Exposé Cloisons
Exposé CloisonsExposé Cloisons
Exposé Cloisons
jexpoz
 
Charpente métallique
Charpente métallique Charpente métallique
Charpente métallique
Sami Sahli
 
Isolation thermique et acoustique.pptx
Isolation thermique et acoustique.pptxIsolation thermique et acoustique.pptx
Isolation thermique et acoustique.pptx
brahim mouhcine
 
Isolation
IsolationIsolation
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
Sami Sahli
 
Murs de façade
Murs de façadeMurs de façade
Murs de façade
Sami Sahli
 
Systèmes constructifs
Systèmes constructifsSystèmes constructifs
Systèmes constructifs
Sami Sahli
 
08 confort acoustique
08 confort acoustique08 confort acoustique
08 confort acoustique
Läm Oússà
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
Sami Sahli
 
Structure métallique
Structure métalliqueStructure métallique
Structure métallique
Sami Sahli
 
Facade légére 01
Facade légére 01Facade légére 01
Facade légére 01
Sami Sahli
 

Tendances (20)

Isolation acoustique
Isolation acoustiqueIsolation acoustique
Isolation acoustique
 
Joints
JointsJoints
Joints
 
Structure metallique amar1
Structure metallique amar1Structure metallique amar1
Structure metallique amar1
 
Le bois et lamellé collé
Le bois et lamellé colléLe bois et lamellé collé
Le bois et lamellé collé
 
Construction
ConstructionConstruction
Construction
 
Revetements murs et sols
Revetements murs et solsRevetements murs et sols
Revetements murs et sols
 
Structure metalique
Structure metaliqueStructure metalique
Structure metalique
 
Exposé Cloisons
Exposé CloisonsExposé Cloisons
Exposé Cloisons
 
Charpente métallique
Charpente métallique Charpente métallique
Charpente métallique
 
Isolation thermique et acoustique.pptx
Isolation thermique et acoustique.pptxIsolation thermique et acoustique.pptx
Isolation thermique et acoustique.pptx
 
Exposé r. e. i. p
Exposé r. e. i. pExposé r. e. i. p
Exposé r. e. i. p
 
Revetements
RevetementsRevetements
Revetements
 
Isolation
IsolationIsolation
Isolation
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Murs de façade
Murs de façadeMurs de façade
Murs de façade
 
Systèmes constructifs
Systèmes constructifsSystèmes constructifs
Systèmes constructifs
 
08 confort acoustique
08 confort acoustique08 confort acoustique
08 confort acoustique
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Structure métallique
Structure métalliqueStructure métallique
Structure métallique
 
Facade légére 01
Facade légére 01Facade légére 01
Facade légére 01
 

Similaire à Isolation et etancheite

L'isolation thermique
L'isolation thermiqueL'isolation thermique
L'isolation thermique
Mohamed Nassim Djenidi
 
isoler Un bâtiment mal isolé laisse s’échapper la chaleur en hiver et perd r...
isoler  Un bâtiment mal isolé laisse s’échapper la chaleur en hiver et perd r...isoler  Un bâtiment mal isolé laisse s’échapper la chaleur en hiver et perd r...
isoler Un bâtiment mal isolé laisse s’échapper la chaleur en hiver et perd r...
HadJer61
 
Guide des bonnes pratiques
Guide des bonnes pratiquesGuide des bonnes pratiques
Guide des bonnes pratiques
capitalenergy
 
Isolationthermique
Isolationthermique Isolationthermique
Isolationthermique
MOUMENI DJALLEL
 
transfert_thermique_isolation_v2.ppt
transfert_thermique_isolation_v2.ppttransfert_thermique_isolation_v2.ppt
transfert_thermique_isolation_v2.ppt
KaHina28
 
Guide Pratique Isolation Logement par ADEME
Guide Pratique Isolation Logement par ADEMEGuide Pratique Isolation Logement par ADEME
Guide Pratique Isolation Logement par ADEME
Travauxlib
 
Isolation d une batiment
Isolation d une batimentIsolation d une batiment
Isolation d une batiment
boussairiayoub
 
Ageka isolation 2014
Ageka isolation 2014Ageka isolation 2014
Ageka isolation 2014
Ageka
 
La solution globale ultra résistante au feu (REI 60) pour ossatures en bois
La solution globale ultra résistante au feu (REI 60) pour ossatures en boisLa solution globale ultra résistante au feu (REI 60) pour ossatures en bois
La solution globale ultra résistante au feu (REI 60) pour ossatures en bois
Fermacell BV
 
Partenaire EFISOL
Partenaire EFISOLPartenaire EFISOL
Partenaire EFISOL
MaisonsPierre
 
[Guide] isoler son logement du bruit | Ademe
[Guide] isoler son logement du bruit | Ademe[Guide] isoler son logement du bruit | Ademe
[Guide] isoler son logement du bruit | Ademe
Build Green
 
Conférence isolation maison ancienne et perspiration
Conférence isolation maison ancienne et perspirationConférence isolation maison ancienne et perspiration
Conférence isolation maison ancienne et perspiration
Bois et Paille
 

Similaire à Isolation et etancheite (20)

L'isolation thermique
L'isolation thermiqueL'isolation thermique
L'isolation thermique
 
isoler Un bâtiment mal isolé laisse s’échapper la chaleur en hiver et perd r...
isoler  Un bâtiment mal isolé laisse s’échapper la chaleur en hiver et perd r...isoler  Un bâtiment mal isolé laisse s’échapper la chaleur en hiver et perd r...
isoler Un bâtiment mal isolé laisse s’échapper la chaleur en hiver et perd r...
 
Guide des bonnes pratiques
Guide des bonnes pratiquesGuide des bonnes pratiques
Guide des bonnes pratiques
 
Isolation des bâtiments
Isolation des bâtimentsIsolation des bâtiments
Isolation des bâtiments
 
Isolationthermique
Isolationthermique Isolationthermique
Isolationthermique
 
transfert_thermique_isolation_v2.ppt
transfert_thermique_isolation_v2.ppttransfert_thermique_isolation_v2.ppt
transfert_thermique_isolation_v2.ppt
 
Guide Pratique Isolation Logement par ADEME
Guide Pratique Isolation Logement par ADEMEGuide Pratique Isolation Logement par ADEME
Guide Pratique Isolation Logement par ADEME
 
Isolation de toiture
Isolation de toitureIsolation de toiture
Isolation de toiture
 
Isolation d une batiment
Isolation d une batimentIsolation d une batiment
Isolation d une batiment
 
Ageka isolation 2014
Ageka isolation 2014Ageka isolation 2014
Ageka isolation 2014
 
Isolation
IsolationIsolation
Isolation
 
Isolant
IsolantIsolant
Isolant
 
La solution globale ultra résistante au feu (REI 60) pour ossatures en bois
La solution globale ultra résistante au feu (REI 60) pour ossatures en boisLa solution globale ultra résistante au feu (REI 60) pour ossatures en bois
La solution globale ultra résistante au feu (REI 60) pour ossatures en bois
 
Isolant
IsolantIsolant
Isolant
 
Isolant
IsolantIsolant
Isolant
 
Isolant
IsolantIsolant
Isolant
 
Partenaire EFISOL
Partenaire EFISOLPartenaire EFISOL
Partenaire EFISOL
 
[Guide] isoler son logement du bruit | Ademe
[Guide] isoler son logement du bruit | Ademe[Guide] isoler son logement du bruit | Ademe
[Guide] isoler son logement du bruit | Ademe
 
Conférence isolation maison ancienne et perspiration
Conférence isolation maison ancienne et perspirationConférence isolation maison ancienne et perspiration
Conférence isolation maison ancienne et perspiration
 
Isolant mince
Isolant minceIsolant mince
Isolant mince
 

Plus de Sami Sahli

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
Sami Sahli
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
Sami Sahli
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
Sami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
Sami Sahli
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
Sami Sahli
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
Sami Sahli
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
Sami Sahli
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
Sami Sahli
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
Sami Sahli
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
Sami Sahli
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
Sami Sahli
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
Sami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
Sami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
Sami Sahli
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
Sami Sahli
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
Sami Sahli
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
Sami Sahli
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
Sami Sahli
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
Sami Sahli
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel
Sami Sahli
 

Plus de Sami Sahli (20)

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel
 

Isolation et etancheite

  • 1. PLAN DE L’EXPOSÉ A-ISOLATION 1-L’ISOLATION THERMIQUE • NOTIONS DE CONDCTIVITE ET DE RESISTANCE THERMIQUES • NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE • LES DEPERDITIONS CALORIFIQUES • LA PROTECTION SOLAIRE • Comment choisir l’épaisseur de son isolant? • Les isolants thermique • Mise en œuvre ISOLATION DES MURS ISOLATION DES TOITURES ISOLATION DES PLANCHERS ISOLER LES OUVERTURES EXEMPLE D’ISOLATION D’UNE MAISON EXISTANT 2-L’ISOLATION PHONIQUE QUELQUE MOYENS POUR LUTTER CONTRE LE BRUIT B- L’ÉTANCHÉITÉ .Les différents constituants d’un système d’étanchéité 2- rôle et fonction de l’étancheité 3-Produits d’étanchéité 4- choix d’un système d’étanchéité 5-mise en œuvre Étanchéisation de toitures-terrasses Étanchéisation des Soubassements et fondations de bâtiments Étanchéité de parties émergentes conclusion
  • 2. 1-L’ISOLATION THERMIQUE: L’isolation thermique A-ISOLATION PRINCIPE: empêcher la chaleur contenue ou produite dans un milieu de ce de verser dans un milieu voisin:<<limité le flux de chaleur du plus chaud vers le plus froid>>
  • 3. Role de l’isolation thermique: _ Conservation des calories _ Améliorer le confort _ Assurer la durabilité de la construction
  • 4. L’absorption calorifique se fait au niveaux de :toitures, murs sols fenêtres et portes, mais les plus importantes se font au niveau des murs et de la toiture L’isolation thermique Lieu d’absorption
  • 5. NOTIONS DE CONDCTIVITE ET DE RESISTANCE THERMIQUES 1-La conduction thermique: C’est le coefficient λ exprimé en (w/m. c).Plus il est élevé,plus le matériau transmet la chaleur. 2-la résistance thermique: La résistance thermique (R) est l’aptitude d’un matériau { ralentir la propagation de l’énergie qui le traverse. NOTIONS DE CONDCTIVITE ET DE RESISTANCE THERMIQUES
  • 6. 3-L’absorption: Lorsque un matériau est exposé au soleil,il absorbe une partie α et en réfléchie une autre ρ ,plus les surfaces sont claires,plus l’absorption sera faible. 4-L’inertie: Lorsqu’ un flux de chaleur travers une paroi il se transmet sur la face opposée avec un retard et un affaiblissement. NOTIONS DE CONDCTIVITE ET DE RESISTANCE THERMIQUES
  • 7. NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE Plus l’écart entre le corps et l’ambiance est grand,plus la sensation d’ inconfort est importante. NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE
  • 8. Le confort thermique résulte de la conception architecturale : -Les pays chaud :il faut minimiser les transmissions calorifiques, les apports solaires directes, bien orienter le bâtiment et profiter au maximum du refroidissement nocturne. -Les pays froids :il faut minimiser les déperdition, optimiser les apports solaires. Le chauffage est nécessaire dans ces pays. NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE
  • 9. Les conditions à remplir: Pour une bonne température ambiante (entre 18 et 21 °c) il faut: -une bonne régulation :répartir la chaleur ou la fraîcheur dans l’ensemble de la maison. -un renouvellement d’air. -une humidité suffisante. NOTIONS DE CONFORT THERMIQUE
  • 10. LES DEPERDITIONS CALORIFIQUES LES DEPERDITIONS CALORIFIQUES Les ponts thermiques sont la cause principale de déperdition calorifique Le pont thermique est une partie de la construction qui présente un défaut d’isolation ,donc perte ou apport de chaleur désiré.
  • 11. LES DEPERDITIONS CALORIFIQUES Certains ponts thermiques peuvent être éviter facilement par le calfeutrage des portes et des fenêtres
  • 12. LA PROTECTION SOLAIRE LA PROTECTION SOLAIRE La protection des murs et des ouvertures contre le rayonnement solaire.
  • 13. Comment choisir l’épaisseur de son isolant? 1-calculer les différent résistance thermique de votre maison 2-en connaissant votre R , il suffit de choisir un isolant ayant la même résistance thermique. exemple: avec un coefficient R =2.4 , l’isolant a choisir doit avoir un R supérieur ou égale à 2.4;soit des plaques de 5cm de mousses de polyuréthane doublés ou11cm de polystyrène expansé Ce chiffre(R) est porté sur tout les produit d’isolation.
  • 14. 1. Classification des matériaux isolants Le critère de classification des isolants repose sur la structure de leur matrice solide et sur la nature chimique de la substance qui la constitue : isolants fibreux, cellulaires et granulaires de nature minérale et organique. 1.1 Isolants fibreux: -Les isolants fibreux minéraux(laines minérales et les isolants en fibres céramiques) -Les isolants fibreux organiques(les fibres ou laine de bois (figure 1); la laine animale(mouton) Ils sont commercialisés sous forme de feutres flexibles se présentant en rouleaux ou panneaux semi- rigides (figure 2) et de panneaux rigides (figure 3). Figure 1 – Fibres de bois : panneaux rigide (Fibralith) Définition Un isolant thermique de bâtiment est un matériau qui, par sa composition ou sa nature, ralentit la dissipation de l’énergie calorifique. Dans le bâtiment, l’appellation « isolant thermique » est réservée aux produits dont la résistance thermique est au moins égale à 0,5 m².K/W, et dont le rapport de l’épaisseur par sa résistance thermique (conductivité thermique) est au plus égale à 0,065 W/(m.K).
  • 15. Figure 2 – Laine de verre : rouleau Figure 3 – Laine de roche : panneau rigide Matériau isolants
  • 16. 1.2 Isolants cellulaires Ce sont les matériaux poreux à matrice solide consolidée contenant des cellules fermées ou ouvertes ou partiellement ouvertes,contenant de l’air ou un autre gaz ayant servi à l’expansion du matériau Initial (tableau 2). Verre expansé : bloc, plaques et coquilles Polystyrène extrudé : panneau Matériau isolants
  • 18. 1.3 Isolants pulvérulents, nodulaires ou granulaires Ils se présentent en général en vrac, emballés dans des sacs. Leur mise en œuvre in situ se fait soit manuellement, soit { l’aide d’équipements pneumatiques, dans des espaces confinés (cavité des murs) ou ouverts (combles) qui doivent être isolés (tableau 3). Laine minérale soufflée Matériau isolants
  • 20. 1.4 Superisolants Ce sont des matériaux manufacturés c’est-à-dire des matériaux microporeux de type cellulaire, comme des plaques aérogel de silice monolithique, ou pulvérulents, comme les poudres aérogel ou les poudres ultrafines (nanomatériaux) de silice (tableau 4). Matériau isolants
  • 21. Mise en œuvre 1-isolation des murs : 1-1’isolation des murs par l’intérieur (vers le coté chaud): Elle est intéressante lorsque le ravalement extérieur est en bon état. Attention : l’isolation par l’intérieur ne permet pas de traiter tous les types de ponts thermiques (nez de dalle en plancher haut, etc.). Les avantages immédiats sont : • l’absence de modification de l’aspect extérieur de la maison ; • un coût relativement peu élevé, mais entraînant une réduction de la surface des pièces,
  • 22. Un choix de trois solutions techniques : 1-1 »L’isolant est derrière une contre-cloison maçonnée ou sur ossature • L’isolant est le plus souvent collé ou fixé mécaniquement au support. La contre-cloison est en briques plâtrières ou en carreaux de plâtre ou encore en plaques de plâtre vissées sur des ossatures. Cette technique est adaptée pour l’isolation des murs irréguliers en permettant de rattraper les inégalités de surface. ISOLER LES murs
  • 23. 1-2 »Les panneaux composites ou complexes de doublage • Ils se composent d’un panneau isolant (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane ou laine minérale) revêtu d’un parement en plâtre (qui évite la contre- cloison). Les panneaux sont fixés contre le mur, par collage (paroi sèche et plane) ou par vissage sur tasseaux (fixés préalablement au mur, ils permettent de ménager une lame d’air entre l’isolant et la paroi). Cette solution offre l’avantage que la pose s’effectue { l’aide d’un seul produit. ISOLER LES murs
  • 24. 2 »isolation des murs par l’extérieur : L’isolation par l’extérieur est la meilleure lorsque les enduits extérieurs sont défectueux. Elle permet de faire deux opérations en même temps : l’isolation et le ravalement. Les avantages : • traiter un plus grand nombre de ponts thermiques ; • ne pas modifier les surfaces habitables ; • protéger les murs des variations climatiques. Attention : le coût de cette technique est plus élevé que celui de l’isolation par l’intérieur (hors coût de ravalement). • Les solutions techniques : une palette de possibilités ISOLER LES murs
  • 25. _L’enduit mince sur isolant l’isolant est collé sur le mur { l’extérieur de l’habitation (généralement du polystyrène expansé) et recouvrir d’un enduit spécifique armé fixé par agrafage et de l’enduit de finition. Si le support ne permet pas le collage, la fixation mécanique s’impose. plaques de polystyréne : _ dimension 250x60cm _ épaisseur 60 Treillis métallique : _ fil de 0.65mm Maille de 12.7mm Ciment colle : à base de liant hydraulique renforcé en résin vinylique un mortier de protection ISOLER LES murs
  • 26. _L’enduit hydraulique sur isolant ici L’enduit mince est remplacé par un enduit hydraulique (mortier) généralement projeté. ISOLER LES murs
  • 27. _Les parements sur isolants dans ce cas L’isolant est fixé au support puis accueille des pierres minces, des carreaux de céramique, des panneaux de bardage . ISOLER LES murs
  • 28. _Les vêtures Une vêture est constituée d’éléments préfabriqués en usine comprenant un isolant et une plaque de parement. L’isolant le plus utilisé est le polystyrène expansé moulé. Le parement peut être constitué de divers matériaux tels que la tôle d’acier, la tôle d’aluminium, le polyester armé etc... La mise en œuvre par fixation mécanique est simple. _Les enduits isolants Ils sont constitués de mortiers auxquels sont incorporées des particules de matériaux isolants (billes de polystyrène expansé, vermiculite exfoliée, etc.). Généralement appliqués en trois couches ,Ils sont réservés aux parois déjà isolées. ISOLER LES murs
  • 29. ’isolation des murs dans leur épaisseur : Cette solution permet d’isoler et de construire avec un seul produit porteur et isolant. • Les avantages : • gagner du temps pour la mise en œuvre : structure porteuse et isolation thermique en un seul produit ; • faciliter la mise en œuvre des menuiseries, plomberies et réseau électrique ; • réduire les ponts thermiques ; • améliorer le confort thermique (bon compromis entre l’inertie thermique et l’isolation). Parois en terre cuite ISOLER LES murs
  • 30. ’isolation des combles et des toitures : une vraie rentabilité Pose de laine minérale sur le plancher d’un comble ISOLER LES toitures
  • 31. 1 »Les combles perdus : Les produits peuvent être : • les laines minérales (de verre ou de roche) en rouleaux ou en panneaux, surfacés ou non d’un pare-vapeur ; • la laine minérale en vrac qui est soufflée { l’aide d’un appareillage approprié ; • les isolants en panneaux (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane) disposés bord à bord sur le plancher. Pour la mise en œuvre, deux possibilités suggèrent : Pour les combles perdus l’isolant ce place uniquement sur le plancher. ISOLER LES toitures
  • 32. Isolation sur les chevrons : L’isolant( le plus souvent de la fibre minérale en matelas) est disposé sur le chevron, en une ou deux couches, selon les cas. Un parvapeur sera disposé du coté chaud sous la 1erecouche. On utilise cette disposition quand le comble n’est pas accessible. ISOLER LES toitures
  • 33. Isolation entre les solives l’isolation est disposés entre les solives. On prescrira une couche entre solive de l’épaisseur de celle-ci et une seconde couche perpendiculaire pour assurer une bonne continuité thermique. ISOLER LES toitures
  • 34. 2 »Les combles habitables / aménageables : Deux possibilités suggèrent : ISOLER LES toitures
  • 35. l’isolation entre chevron L’isolant est appliqué sur tasseaux, avec parement de finition (plâtre, bois). Il faut ménager une lame d’air d’au moins 3 cm entre l’isolant et la couverture, sur toute la sous-face de la toiture. Celle-ci doit être portée à 6 cm en cas de couverture étanche { l’air (tôle, zinc) et doit être ventilée. ISOLER LES toitures
  • 36. L’isolant sous les chevrons : L’isolant est disposé sous les chevrons ;elle permet d’éviter les ponts thermiques créer à partir des chevron. ISOLER LES toitures
  • 37. 3 »Les toitures-terrasses : Mise en œuvre : On pose généralement des isolants en plaques (mousse de synthèse) en différant couches d’épaisseur limité(4 { 5cm),fixés par collage en pleine au bitume chaud . Mais avec une pente >5% on procède à une fixation mécanique. L’isolant sous l’étanchéité, c’est le cas le plus courant qu’il soit une toiture terrasse accessible ou non ; parking ; jardin etc.…. ISOLER LES toitures
  • 38. Isolation des planchers : 1- isolation des planchers en corps creux : L’isolation peut être réalisée de plusieurs façons : l’isolant sur corps creux l’isolation sous chape flottante l’isolation fixé en sous face du plancher l’utilisation des hourdis isolants
  • 39. L’isolant sur corps creux : L’isolant doit etre peut compressible en plaque et ayant la même largeur que l’hourdis a son sommet. Ceci permet la liaison hourdis- poutrelles lors du coulage ISOLER LES OUVERTURES
  • 40. isolation sous chape rapportée : L’isolant doit être résilient est peut compressible, en serrant et décalant les joints, sur la dalle. Avant de couler la chape, on déroulera du papier kraft, du papier bituminé ou un film mince pou protéger l’isolant de l’eau de gâchage. ISOLER LES OUVERTURES
  • 41. Isolation fixé sous chape du plancher : La pose s’éffectu soit par : _ clouage _ vissage _ Projection _ entre tasseaux Pour ce dernier l’isolant est placé entre les tasseaux qui servirons par la suite à la fixation d’un parement(plaque de plâtre ,panneaux de bois….) Isolant en forme de plaques rigides ayant un parement fini qui serve de support pour l’endiut. ISOLER LES OUVERTURES
  • 42. Plancher en hourdis isolant : Matériau : _ polystyrène expansé moulé(le plus connu) _ Fibragglo Ces hourdis doivent avoir une bonne résistance à la flexion et au poinçonnement. Il ya deux types d’hourdis : _L’entrevous : _ Le voutain : ISOLER LES OUVERTURES
  • 43. L’entrevous : Il peut avoir un talon de 2 { 4cm d’épaisseur venant par emboitement est couvrir la semelle de la poutrelle. Ce dispositif réduit les ponts thermiques. ISOLER LES OUVERTURES
  • 44. • Le voutin : c’est une petite voute reposant à ses extrémités sur les rebords des poutrelles. ISOLER LES OUVERTURES
  • 45. Leur mise en œuvre s’effectue de la nmême façon qu’un plancher { hourdis ordinaire. ISOLER LES plancher
  • 46. ISOLER LES OUVERTURES ISOLER LES OUVERTURES Quelque illustrations sur la manière dont on peut isoler les ouvertures d’une habitation.
  • 47. Rénovation d'une maison du XVIIème siècle à la Sénardière (Vendée) : Plancher en châtaigner refait à neuf Vue sur la toiture après la pose des pannes pour recevoir le plafond
  • 48. Décompactage du chanvre en vrac pour l'isolation du plafond en lambris vue des combles pendant la pose du chanvre en vrac
  • 49. Isolation des cloisons de distribution (intérieures)en panneaux de laine de chanvre Vue globale Pose de l'enduit isolant chanvre - chaux aérienne de bas en haut Une des chambre de l'étage après sêchage de l'enduit,finition chènevotte à granulométrie fine
  • 50. 2-L’ISOLATION PHONIQUE:a pour but la protection des individus des nuisances extérieurs .Mais elle doit également protégé les autres de nos propres nuisances sonores. L’isolation phonique
  • 51. L’isolation phonique L’isolation phoniques entres les appartements d’un même immeuble permet une grande liberté de vie,ainsi que le respect de l’autre.
  • 52. QUELQUE MOYENS POUR LUTTER CONTRE LE BRUIT QUELQUE MOYENS POUR LUTTER CONTRE LE BRUIT Réflexion et absorption des ondes acoustiques. La dalle flottante doit être désolidarisée des murs et des planchers.
  • 53. QUELQUE MOYENS POUR LUTTER CONTRE LE BRUIT Les porte palière :il faut mettre un joint d’étanchéi té + une barre de seuil. Amélioration de l’isolation d’une fenêtre.
  • 54. ETANCHEITE Principe: d’empêcher la pénétration de l’eau ou de l’air dans l’ouvrage 1-Les différents constituants d’un système d’étanchéité — un élément porteur (du béton pour les toitures-terrasses, ou des panneaux de bois pour les toitures en pente , ou des bacs en acier ) — un écran d’indépendance désolidarise l’étanchéité de l’élément porteur — un isolant thermique( polystyrène expansé, mousse de polyuréthane ou autre) un pare-vapeur qui empêche l’eau de venir se condenserà l’intérieur de l’isolant — le revêtement d’étanchéité ou membrane — une protection rapportée, dure (dalles rigides, par exemple en béton) ou meuble (par exemple gravillons) — une autoprotection en relevés.
  • 55. 2-Rôles et fonctions de l’étanchéité: ■ Pérennité des ouvrages (La protéger durablement) ■ Protection du contenu intérieur du bâtiment ■ Maintien du contenu Il s’agit ici d’empêcher le contenu (liquide) de traverser les parois Produits d’étanchéité : _ Asphalte : Il est appliqués par coulage à chaud, sans nécessité de compactage _ Bitumes : Étanchéités à base de bitume sont en général réalisées en collant sur chantier, à l’aide de bitume chaud (appelé enduit d’application à chaud ou EAC),
  • 56. 1.2 Choix d’un système d’étanchéité : Ce choix est un choix multicritère qui s’opérera en étudiant, dans l’ordre donné, les paramètres suivants : 1) destination de la toiture : accessible (au trafic piétonnier, lourd...), inaccessible, terrasse-jardin. 2) nature de l’élément porteur (béton, acier, bois) 3) types de travaux : neuf ou réfection ; 4) avec ou sans isolant : nature de l’isolant, isolation sous étanchéité ou inversée, 5) pente du support : — toitures-terrasses (pente < 5 %), — toitures en pente (5 à 100 %) ; 6) climat : vent, neige, durabilité exigée ; 7) type de mise en œuvre : collé ou soudé ou fixé mécaniquement ; 8) mode de liaison au support : indépendante, semi-indépendante ou adhérente.
  • 57. Mise en œuvre : L’étanchéité est réalisée en feuille de bitume- élastomère SBS Voici quelques commentaires sur les matériaux signalés – le vernis Antac est un enduit d’application { froid EIF, à base de bitume en milieu solvant ; – Hyrène 25/25 TS est une sous-couche en feuille à base de liant SBS, grésée 2 faces pour le collage (épaisseur 2,5 mm environ) ; – l’isolant thermique peut être de différents types : polystyrène expansé, polyuréthane, laine minérale ; – l’écran d’indépendance est un voile de verre 100 g/m2 qui est déroulé à sec, avec des joints de recouvrement à 10 cm libres ; – Force® dalle 4000 est une feuille de bitume modifié élastomère s’éleve à une épaisseur de 4 mm. – Armalu est une chape autoprotégée (alu 8/100), l’épaisseur vaut 3,5 mm, utilisée pour les relevés. étanchéisation de toitures-terrasses : Toiture-terrasse inaccessible sur béton avec protection meuble : Système monocouche avec isolant Force® dalle® (Source : documentation technique Axter 2003
  • 58. Pose sur ancienne étanchéité en rénovation, Ce système est désolidarisé de l’ancienne étanchéité par un écran de double indépendance posé libre : ici il s’agit d’un écran en voile de verre + papier Kraft. La protection est réalisée par des gravillons. Mise en œuvre : 1- Vérification et préparation de l’ancienne étanchéité en parties courantes et en relevés 2- Passage du primaire d’adhérence en relevés ou délardage 3- Pose de l’écran d’indépendance 4- Pose de Starbase en 1re couche d’étanchéité libre 5- Pose des équerres de renfort au pied des émergences soudées Pose des évacuations d’eaux pluviales et des sorties en toitures 6- Pose en partie courante de Parastar soudé 7- Étanchéité des joints de dilatation 8- Finition des relevés en Parastar 9- Pose de la protection rapportée en gravillons. – Toiture-terrasse en maçonnerie non accessible. Étanchéité sous gravillons, sur ancienne étanchéité (Source Siplast-Icopalcatalogue 2003)
  • 59. Toiture-terrasse accessible piétons, étanchéité sous protection dure sur élément porteur en maçonnerie : Ici on utilise une étanchéité à froid (Adestar de Siplast) Elle se pose sans soudage ni chauffage. Tous les composants sont soit autoadhésifs soit collés à froid Mise en œuvre : 1-Vérification et préparation d’ étanchéité 2- Passage du primaire d’adhérence en parties courantes et en relevés (EIF) 3- Renforcement de tous les angles des reliefs avec un gousset en Adek 4- Pose des évacuations d’eaux pluviales et des sorties en toitures avec renfort en Adek 5- Pose des renforts de noues en Adepar JS (feuille d’étanchéité adhésive en bitume-élastomère SBS) 6- Réalisation des relevés en Suprastar collé à la colle Bitumineuse 7- Réalisation de l’étanchéité des parties courantes en Adestar 8- Protection des relevés par enduit ciment grillagé 9- Couche de désolidarisation 10-11- Pose de la protection lourde dure. Terrasse en maçonnerie accessibleaux piétons. Étanchéité sous protection dure, sur élément porteur (Source documentation technique Siplast-Icopal 2003)
  • 60. Terrasses végétalisées : ■ Élément porteur Tout type d’élément (béton, bois, acier) ■ Complexe isolant thermique Tout type d’isolant admis sous étanchéité (polyuréthane, verre cellulaire, perlite expansée, laine minérale, polystyrène) ■ Système d’étanchéité Il sera toujours constitué de 2 couches: — une 1re couche d’étanchéité Starbase, feuille de bitume- élastomère SBS d’épaisseur 2,7mm — une deuxième couche Parastar vert soudée, feuille de bitume élastomère SBS , autoprotection,d’épaisseur 4 mm. ■ Système de drainage Il a pour but : — de faciliter l’écoulement de l’eau vers les évacuations pluviales ; — de protéger l’étanchéité des agressions mécaniques et de la croissance exagérée des racines.Il peut être constitué : — de granulats meubles (qui n’empêchent pas la croissance des racines mais assurent un bon drainage) ; — de plaques de polystyrène expansé, le plus souvent dans les systèmes Siplast ou dans le système Sopranature de Soprema ■ Couche de terre et végétation L’épaisseurs de terre végétale varie entre 3{30cm ■ Bande-pourtour et bordure En rives et autour des émergences, une protection en gravillons ou en dalles doit être prévue sur une largeur minimale de 0,40 m Ces dispositifs permettent de : — faciliter l’accès au drainage, aux évacuations pluviales et aux relevés d’étanchéité ; — compenser la différence de niveau entre la hauteur d’acrotère réglementaire et la hauteur de la protection végétale. Perspective du système Sopranature (Source Soprema)
  • 61. Etanchéisation des Soubassements et fondations de bâtiments : Il est nécessaire d’empêcher l’apparition d’eau ou d’humidité dans les locaux enterrés : caves, parkings et autres sous-sols et ouvrages d’art enterrés. _Si l’ouvrage est immergé, même par intermittence, en totalité ou en partie, il faut réaliser un cuvelage. _S’il se situe en permanence au-dessus du niveau de l’eau dans le sol, il suffit alors de traiter en surface les parois enterrées et d’effectuer une coupure des remontées capillaires.
  • 62. 1-Cuvelage avec revêtement d’étanchéité : L’étanchéité est réalisée par un revêtement plastique, élastoplastique ou élastique appliqué { l’extérieur de la structure résistant { la poussée de l’eau. Le cuvelage est complété : — soit par un ouvrage externe (figures a et b) ; — soit par un ouvrage interne qui a pour fonction principale de reprendre la poussée de l’eau (figure c). Cuvelage avec revêtement d’étanchéité
  • 63. Les dispositions des figures a et c sont adoptées lorsqu’il n’existe pas de possibilité d’intervenir hors des limites d’emprise. Le revêtementd’étanchéit é est réalisé en une seule intervention pour les surfaces horizontales et verticales. Cuvelage avec revêtement d’étanchéité réalisé par l’intérieur (cuvelage avec limite d’emprise) (Source Siplast)
  • 64. La disposition de la figure b est retenue lorsque l’intervention hors des limites d’emprise du bâtiment est possible. Le revêtement d’étanchéité est alors réalisé en deux phases : — étanchéité sur préradier (avant construction de la structure Résistante interne) ; — étanchéité verticale sur voiles de la structure résistante interne. Cuvelage avec revêtement d’étanchéité réalisé par l’extérieur (cuvelage sans limite d’emprise)
  • 65. 1-Traitement en surface des parois enterrées : 1-1<<Nature de la paroi Nature de la paroi (Source Sté Siplast)
  • 66. Principe de mise en oeuvre Après application et séchage d’un enduit d’imprégnation { froid, Fondaply est posé dans le sens de la hauteur avec recouvrement latéral de 6 cm, par auto adhésivité . Recouvrement des lés(Source Sté Siplast)
  • 67. Les fixations mécaniques en tête de lés sont mises en œuvre { l’avancement. Les lés supérieurs recouvrent les fixations mécaniques des lés inférieurs . Recouvrement des lés(Source Sté Siplast)
  • 68. Étanchéité de parties émergentes : souches de cheminées,sheds, bouches d’aération... Il existe différentes possibilités : — utilisation de mastics élastomères comme les polyuréthannes ; — bandes d’étanchéité autocollante à base de bitume + caoutchouc Ces matériau sont posés aux différents joints Leur prisent se fait par collage ou par chauffage Utilisation de bandes adhésives (Doc. Guttaterna) Système de calfeutrage
  • 69. conclusion vue la complexité et la cherté de cette pratique d’isolation ; les gens ont tendance a délaissé cette pratique au profit des matériaux électroménagères (chauffages; climatiséres…) pour subvenir a leur confort. Cependant cette adaptation engendra plusieurs problèmes que nous citons ci après: _ Une perte d’économie(due { la perte de l’énergie) _ une durabilité moyenne de l’habitat _ présence des fissurations _ Détachement des joints…. Néanmoins une chose et sure quelque soit le prix du cout de l’isolation, elle restera inférieur au cout du prix de l’énergie que l’on emploiera si l’isolant est mal fait ou pratiquement absente.